L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie"

Transcription

1 L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie Suite à la Loi n du 4 août 2008 de Modernisation de l Economie (plus particulièrement ses articles 102 et 105) qui a modifié les articles L425-7 et L425-8 du code de l urbanisme, l article 2 du décret n du 24 novembre 2008 relatif à l aménagement commercial, publié au Journal Officiel du 25 novembre, a modifié la partie réglementaire du code de l urbanisme. Les articles abrogés, modifiés ou créés par le décret sont ceux figurant dans le tableau de concordance ci-joint. Ainsi, la procédure d instruction des permis de construire portant sur des projets d établissements commerciaux ou cinématographiques soumis à autorisation au titre du code de commerce ou du code de l industrie cinématographique a été profondément modifiée. Désormais, il convient de distinguer les projets dont la surface de vente est supérieure à m² qui sont nécessairement soumis à la Commission Départementale d Aménagement Commercial (saisine obligatoire) et ceux portant sur une surface de vente comprise entre 300 et m² qui, s ils sont situés dans une commune de moins de habitants, peuvent être soumis à la Commission si le conseil municipal délibère en ce sens (saisine facultative). Tous les projets de moins de 300 m² et ceux de moins de m² situés dans des communes de plus de habitants ne sont donc pas concernés par le décret car ils ne font pas l objet d une autorisation d exploitation commerciale. En annexe de la présente note, vous trouverez : - un descriptif des nouvelles procédures d instruction (annexe 1) - 2 schémas (annexes 2 et 3) - un rappel des points importants (annexe 4) - un tableau de concordance du code de l urbanisme partie législative et réglementaire (annexe 5) - deux modèles de lettre du 1 er mois (annexes 6 et 6 bis) 1

2 ANNEXE 1 Descriptif des procédures d instruction des permis de construire suite à la Loi de Modernisation de l Economie La loi n du 4 août 2008 de modernisation de l économie a instauré de nouvelles procédures en matière d urbanisme commercial. Elle réduit les délais d instruction des dossiers par les commissions départementales d aménagement commercial et relève le seuil de passage en commission de 300 à mètres carrés. En outre, elle prévoit, pour les surfaces de vente comprises entre 300 et mètres carrés, un mécanisme de contrôle facultatif, à l initiative des élus des communes de moins de habitants. Ces nouvelles dispositions entraînent des changements dans la procédure d instruction des permis de construire. Le décret n du 24 novembre 2008 est d application immédiate. Il définit, d une part, la procédure d instruction des permis de construire des commerces soumis au mécanisme de contrôle facultatif de la commission et, d autre part, modifie les délais d instruction. Deux procédures, celle pour les projets dont la surface de vente est supérieure à m² (1) et celle pour les projets compris entre 300 et m² dans les communes de moins de habitants (2), sont à distinguer : 1. Projets de plus de m² : commerces subordonnés à autorisation d exploitation commerciale, en application des articles L à L du code du commerce La procédure reste globalement la même qu avant la loi LME. Dans un premier temps, le pétitionnaire dépose sa demande d autorisation d exploitation commerciale en préfecture. Ensuite, il dépose une demande de permis de construire en mairie. Le décret abroge le délai d instruction particulier de 7 mois prévu par l article R du code de l urbanisme puisque la commission départementale d aménagement commercial (CDAC) émet désormais son avis dans les 2 mois suivant la réception de la demande d autorisation. Le silence gardé pendant ce délai vaut avis favorable (art.l du code de commerce). Ainsi, le délai d instruction du permis de construire passe de 7 à 3 mois pour les commerces non soumis à autorisation au titre du code de la construction et de l habitation (Etablissements Recevant du Public) et de 7 à 6 mois (art.r du code de l urbanisme) pour ceux qui sont des ERP. Dans le mois suivant la notification de la décision de la CDAC, les personnes mentionnées à l article L du code de commerce (le préfet, le maire, toute personne ayant intérêt à agir, ) peuvent former un recours devant la commission nationale d aménagement commercial (CNAC). Lorsque la CDAC refuse l autorisation, la lettre par laquelle ce refus est notifié au demandeur l informe qu il ne pourra pas se prévaloir d un permis tacite à l issue du délai d instruction du permis de construire en application de l article R du code de l urbanisme (art.r du code de l urbanisme). 2

3 Dans le cas où un refus de la CDAC fait l objet d un recours devant la CNAC, le délai d instruction du permis est majoré de 5 mois (art.r du code de l urbanisme). La CNAC dispose d un délai de 4 mois pour rendre sa décision (art.l du code de commerce). Le refus d autorisation de la CDAC ou de la CNAC lie l autorité compétente qui sera tenue de refuser le permis sollicité (art.l du code de l urbanisme). 2. Projets entre 300 et m² dans les communes de moins de habitants : commerces susceptibles d être soumis pour avis à la commission départementale d aménagement commercial, en application de l article L du code du commerce. La demande de permis de construire est déposée en mairie accompagnée d une notice précisant la nature du commerce projeté et la surface de vente (art.r du code de l urbanisme). Le délai d instruction du permis de construire est de 3 mois pour les dossiers non soumis à autorisation au titre du code de la construction et de l habitation (ERP) et de 6 mois pour les ERP (art.r du code de l urbanisme). A compter du dépôt de la demande de permis de construire en mairie, le conseil municipal a un mois pour décider de saisir la CDAC pour avis et en informer le pétitionnaire (art.r du code de commerce). La délibération motivée doit être notifiée dans un délai de 3 jours au pétitionnaire par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception (arts L et R du code de commerce). La demande d avis est adressée par le maire au préfet ou au secrétariat de la commission, accompagnée de la délibération motivée (art.r du code de commerce). A compter de sa saisine, la CDAC dispose d un délai d un mois pour rendre son avis (art.l du code de commerce). Son silence vaut avis favorable (art.r du code de commerce). Seul le pétitionnaire dispose de la faculté, dans un délai d un mois, de saisir la CNAC (art.r du code de commerce). La CNAC dispose d un mois pour rendre son avis. Si elle ne s est pas prononcée à l issue de ce délai, son silence vaut confirmation de l avis de la CDAC (art.l du code de commerce). En cas de recours devant la CNAC, le délai d instruction du permis est prorogé de 2 mois (art.r du code de l urbanisme). Dans ce cas, le pétitionnaire est informé de la prolongation du délai d instruction et du fait qu il ne pourra pas se prévaloir d un permis de construire tacite grâce au courrier par lequel le refus de la CDAC lui a été notifié (art.r du code de l urbanisme). L avis défavorable de la CDAC ou de la CNAC lie l autorité compétente qui sera tenue de refuser le permis sollicité (art.l du code de commerce). 3

4 ANNEXE 2 Procédure d instruction des permis de construire portant sur des commerces dont la surface de vente est supérieure à m² Saisine obligatoire de la CDAC 4

5 AUTORISATION CDAC OBLIGATOIRE : instruction du PC * du code de l urbanisme. Tous les autres articles sont du code du commerce. Dépôt de la demande d autorisation d exploitation commerciale en préfecture Dépôt du PC en mairie 2 mois maximum (art.l ) Autorisation de la CDAC Autorisation tacite si absence de réponse au bout de 2 mois 10 jours maximum (Art.L ) Refus de la CDAC 10 jours maximum (Art.L ) Notification de l autorisation au demandeur et au maire Information des tiers (arts R et R ) Information des tiers (arts R et R ) Notification du refus au demandeur et au maire Octroi ou.752- refus (pour d autres motifs) exprès de PC Fin du délai d instruction = PC tacite Autorisation de la CNAC Octroi ou refus (pour d autres motifs) exprès de PC Fin du délai d instruction = PC tacite ET début des travaux au moment de l autorisation de la CNAC Recours des personnes mentionnées à l art.r devant la CNAC 4 mois maximum (Art.L ) Si la CNAC se prononce APRÈS la fin du délai d instruction, PC tacite MAIS celui-ci ne peut pas être mis en oeuvre Refus de la CNAC 1 mois maximum pour former un recours (art.l ) Si la CNAC se prononce AVANT la fin du délai d instruction, refus exprès de PC Fin du délai d instruction = refus tacite Recours des personnes mentionnées à l art.r devant la CNAC Majoration du délai d instruction de 5 mois (art.r *) Autorisation de la CNAC Octroi ou refus (pour d autres motifs) exprès de PC Fin du délai d instruction prolongé = PC tacite 4 mois maximum (Art.L ) Refus de la CNAC Refus exprès de PC Fin du délai d instruction prolongé = refus tacite Refus exprès de PC Fin du délai d instruction = refus tacite 5

6 ANNEXE 3 Procédure d instruction des permis de construire portant sur des commerces dont la surface de vente est comprise entre 300 et m² dans les communes de moins de habitants Saisine facultative de la CDAC 6

7 AVIS FACULTATIF CDAC : Instruction du PC * du code de l urbanisme. Tous les autres articles sont du code du commerce. Délibération motivée du conseil municipal décidant de saisir la CDAC (art.l.752-4) Dépôt du PC en mairie 1 mois maximum à compter du dépôt du PC (art.r ) 3 jours maximum à compter de la délibération (art.l.752-4) Transmission de la délibération au demandeur Saisine de la CDAC (demande motivée accompagnée de la délibération) (art.r ) Avis favorable de la CDAC Avis favorable tacite si absence de réponse au bout d 1 mois (art. R ) Notification de l avis au demandeur Octroi ou refus (pour d autres motifs) exprès de PC Fin du délai d instruction = PC tacite 10 jours maximum (Art.R ) 1 mois maximum (art.l.752-4) 1 mois maximum (art.r ) Autorisation de la CNAC Octroi ou refus (pour d autres motifs) exprès de PC Fin du délai d instruction prolongé = PC tacite Avis défavorable de la CDAC Recours du demandeur devant la CNAC Majoration du délai d instruction de 2 mois (art.r *) 1 mois maxi (art.l.752-4) Notification de l avis au demandeur Refus de la CNAC Refus exprès de PC Fin du délai d instruction prolongé = refus tacite 10 jours maximum (Art.R ) Refus exprès de PC Fin du délai d instruction = refus tacite 7

8 ANNEXE 4 POINTS IMPORTANTS L article R du code de l urbanisme est abrogé : Il n y a plus de majoration du délai d instruction du permis de construire pour les projets soumis obligatoirement ou facultativement à la CDAC. Le délai d instruction qui s applique est, dans la plupart des cas, celui prévu pour les Etablissements Recevant du Public à l article R c). La majoration exceptionnelle du délai d instruction en cas de recours devant la CNAC n est prévue que lorsque la CDAC a émis un avis défavorable (facultatif ou obligatoire). Ainsi, lorsque celle-ci a donné son accord pour le projet, le permis peut être délivré, indépendamment du recours éventuellement déposé devant la CNAC. Cette disposition permet au pétitionnaire de purger le délai de recours contre son permis de construire en attendant que la CNAC se prononce. Concernant la saisine facultative : art.r du code de l urbanisme : Une notice précisant la nature du commerce projeté et la surface de vente doit désormais être jointe à toute demande de PC concernant un projet dont la surface de vente est comprise entre 300 et m². arts R et R du code de commerce : La délibération du conseil municipal décidant de saisir la CDAC doit être notifiée au demandeur au plus tard un mois après le dépôt du PC. Au-delà de ce délai, le projet ne peut plus être soumis à la CDAC. Peuvent décider de saisir la CDAC : - le maire, après délibération du conseil municipal, lorsqu il est compétent en matière d urbanisme ; - le président de l EPCI, après délibération de l organe délibérant, lorsqu il est compétent en matière d urbanisme ; - le président de l EPCI chargé du SCOT, après délibération de l organe délibérant. A noter : cette faculté n est pas ouverte lorsque c est un syndicat mixte qui est chargé du SCOT. art.l du code de commerce : Seul le demandeur dispose de la faculté de contester l avis de la CDAC devant la CNAC. La saisine de la CNAC n est possible que dans le cas où la CDAC a émis un avis défavorable, cet avis ayant entraîné un refus de permis. C est pourquoi, la majoration du délai d instruction du PC en cas de recours exercé devant la CNAC (art.r du code de l urbanisme) n est prévue que dans le cas d un avis défavorable de la CDAC. A noter : Dans le cas où le délai d instruction du permis n est que de 3 mois, il peut arriver que le demandeur forme son recours devant la CNAC après la fin du délai d instruction du PC. Alors, si la CNAC donne un avis favorable (qui se substitue à l avis défavorable de la CDAC), le refus de PC pourra être retiré à tout moment afin de lui substituer une autorisation. Le refus de PC est en effet un acte qui n'est pas créateur de droit. Il peut ainsi être retiré sans condition de délai et même s il n est pas illégal. Le refus doit donc être retiré si l avis de la CNAC vient infirmer celui de la CDAC. 8

9 Concernant la saisine obligatoire : art. L du code de commerce : Le recours devant la CNAC est un recours préalable obligatoire à un recours contentieux. art. L du code de l urbanisme : En cas de recours devant la CNAC, l exécution des travaux autorisés par le permis de construire ne peut commencer avant que la CNAC ne se soit prononcée. L arrêté accordant le permis devra en informer le demandeur. Si la CNAC, saisie après la délivrance du permis, infirme la décision de la CDAC, c est-à-dire, si l autorisation est finalement refusée par la CNAC, le demandeur ne pourra définitivement pas mettre en oeuvre le permis qui lui aura été délivré. Le permis accordé ne sera pas pour autant illégal et ne devra donc pas faire l objet d un retrait. art.r du code de l urbanisme : La majoration du délai d instruction ne s applique que dans le cas où c est un refus de la CDAC qui est contesté devant la CNAC. 9

10 ANNEXE 5 Code de l urbanisme Tableau de concordance 10

11 Avant TABLEAU DE CONCORDANCE Maintenant L Conformément aux articles L et L du code de commerce, lorsque le permis de construire porte sur un projet soumis à une autorisation d'exploitation commerciale, le permis ne peut être L accordé avant l'expiration du délai de recours relatif à cette autorisation et, en cas de recours, avant la décision de la commission nationale. Conformément à l'article L du code de commerce, lorsque le permis de construire porte sur un projet soumis à une autorisation d'exploitation commerciale, le permis ne peut être accordé avant la délivrance de cette autorisation. Sa mise en oeuvre ne peut être entreprise avant l'expiration des recours entrepris contre elle. L Conformément au I de l'article 36-1 de la loi n du 27 décembre 1973 d'orientation du commerce et de l'artisanat, lorsque le permis de construire porte sur un projet soumis à une autorisation de création de salle de spectacle cinématographique, le permis ne peut être accordé avant l'expiration du délai de recours relatif à cette autorisation et, en cas de recours, avant la décision de la commission nationale. L Conformément à l'article 30-2 du code de l'industrie cinématographique, lorsque le permis de construire porte sur un projet de création, d'extension ou de réouverture au public d'un établissement de spectacles cinématographiques, le permis ne peut être accordé avant la délivrance de cette autorisation. Sa mise en œuvre ne peut être entreprise avant l'expiration des recours entrepris contre elle. Le délai d'instruction prévu par le b et le c de l'article R est porté à sept mois lorsque le permis est subordonné, en application des articles L à L du code de commerce, à une autorisation R d'exploitation commerciale ou, en application du I de Abrogé l'article 36-1 de la loi n du 27 décembre 1973 d'orientation du commerce et de l'artisanat, à une autorisation de création de salle de spectacle cinématographique. Lorsque la délivrance du permis est subordonnée, en application des articles L à L du code de commerce, à une autorisation d'exploitation commerciale ou, en application du I de l'article 36-1 de la loi n du 27 décembre 1973 R d'orientation du commerce et de l'artisanat, à une autorisation de création de salle de spectacle cinématographique, le délai d'instruction est prolongé de quatre mois quand la décision de la commission départementale compétente fait l'objet d'un recours. R complété Lorsque la délivrance du permis est subordonnée, en application des articles L à L du code de commerce, à une autorisation d'exploitation commerciale ou, en application de l'article 30-2 du code de l industrie cinématographique, à une autorisation de création, d extension ou de réouverture au public d établissements de spectacles cinématographiques et que la demande a fait l objet d un refus de la commission départementale compétente, le délai d instruction est prolongé de cinq mois à compter du recours si un recours a été déposé devant la Commission nationale d'aménagement commercial dans le délai d instruction déterminé comme il est dit à la section IV du présent chapitre. R Lorsque le projet a été soumis pour avis à la commission départementale d aménagement commercial en application de l article L du code de commerce et a fait l objet d un avis défavorable, le délai d instruction est prolongé de deux mois à compter du recours si le promoteur a déposé un recours devant la Commission nationale d'aménagement commercial dans le délai d instruction déterminé comme il est dit à la section IV du présent chapitre. 11

12 R Lorsque la délivrance du permis est subordonnée, en application des articles L à L du code de commerce, à une autorisation d'exploitation commerciale ou, en application de l'article 30-2 du code de l industrie cinématographique, à une autorisation de création, d extension ou de réouverture au public d établissements de spectacles cinématographiques et que la demande a fait l objet d un refus de la commission départementale compétente, la lettre qui notifie ce refus au pétitionnaire l informe :a) que dans le cas où un recours serait déposé devant la commission nationale dans le délai d instruction du permis de construire, ce délai d instruction serait majoré de cinq mois à compter du recours,b) qu en cas d absence de recours ou de rejet du recours, il ne pourra pas se prévaloir d'un permis tacite en application du g) de l article R R Lorsque le projet a été soumis pour avis à la commission départementale d aménagement commercial en application de l article L du code de commerce et a fait l objet d un avis défavorable, la lettre qui notifie cet avis au pétitionnaire l informe : a) que dans le cas où il déposerait un recours devant la commission nationale dans le délai d instruction du permis de construire, ce délai d instruction serait majoré de deux mois, à compter du recours b) qu en cas d absence de recours ou de rejet du recours, il ne pourra pas se prévaloir d'un permis tacite en application du h) de l article R R Par exception au b de l'article R , le défaut de R notification d'une décision expresse dans le délai complété d'instruction vaut décision implicite de rejet dans les cas suivants : a) Lorsque les travaux sont soumis à l'autorisation du ministre de la défense ou à une autorisation au titre des sites classés ou des réserves naturelles ; b) Lorsque le projet fait l'objet d'une évocation par le ministre chargé des sites ou par le ministre chargé des monuments historiques et des espaces protégés ; c) Lorsque le projet porte sur un immeuble inscrit ou un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques ; d) Lorsque le projet est soumis à enquête publique en application des articles R à R du code de l'environnement ; e) Lorsqu'il y a lieu de consulter l'assemblée de Corse en application de l'article R ; f) Lorsque le projet est situé dans un espace ayant vocation à être classé dans le coeur d'un futur parc national dont la création a été prise en considération en application de l'article R du code de l'environnement ou dans le coeur d'un parc national délimité en application de l'article L du même code. Par exception au b de l'article R , le défaut de notification d'une décision expresse dans le délai d'instruction vaut décision implicite de rejet dans les cas suivants : a) Lorsque les travaux sont soumis à l'autorisation du ministre de la défense ou à une autorisation au titre des sites classés ou des réserves naturelles ; b) Lorsque le projet fait l'objet d'une évocation par le ministre chargé des sites ou par le ministre chargé des monuments historiques et des espaces protégés ; c) Lorsque le projet porte sur un immeuble inscrit ou un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques ; d) Lorsque le projet est soumis à enquête publique en application des articles R à R du code de l'environnement ; e) Lorsqu'il y a lieu de consulter l'assemblée de Corse en application de l'article R ; f) Lorsque le projet est situé dans un espace ayant vocation à être classé dans le coeur d'un futur parc national dont la création a été prise en considération en application de l'article R du code de l'environnement ou dans le coeur d'un parc national délimité en application de l'article L du même code. «g) Lorsque la délivrance du permis est subordonnée, en application des articles L à L du code de commerce, à une autorisation d'exploitation commerciale ou, en application de l'article 30-2 du 12

13 code de l industrie cinématographique, à une autorisation de création, d extension ou de réouverture au public d établissements de spectacles cinématographiques et que la demande a fait l objet d un refus de la commission départementale compétente ; «h) Lorsque le projet a été soumis pour avis à la commission départementale d aménagement commercial en application de l article L du code de commerce, en cas d'avis défavorable de la commission départementale d'aménagement commercial ou, le cas échéant, de la Commission nationale d'aménagement commercial.» R Lorsque le projet a été soumis pour avis à la commission départementale d aménagement commercial en application de l article L du code de commerce, le permis de construire ne peut être délivré en cas d'avis défavorable de la commission départementale d'aménagement commercial ou, le cas échéant, de la Commission nationale d'aménagement commercial. Lorsque la construction porte sur un projet soumis à une autorisation d'exploitation commerciale en R application des articles L à L du code de commerce, la demande est accompagnée de la copie de la lettre adressée par le préfet au demandeur de cette autorisation lorsque le dossier joint à la demande d'autorisation a été reconnu complet. R (inchangé) Lorsque la construction porte sur un projet soumis à une autorisation d'exploitation commerciale en application des articles L à L du code de commerce, la demande est accompagnée de la copie de la lettre adressée par le préfet au demandeur de cette autorisation lorsque le dossier joint à la demande d'autorisation a été reconnu complet. R Lorsque la construction porte, dans une commune de moins de habitants, sur un projet d équipement commercial dont la surface est comprise entre 300 et mètres carrés, la demande est accompagnée d une notice précisant la nature du commerce projeté et la surface de vente. 13

14 Lorsque les travaux portent sur un projet soumis à une autorisation de création de salle de spectacle cinématographique en application du I de l'article 36-1 de la loi n du 27 décembre 1973 R d'orientation du commerce et de l'artisanat, la demande est accompagnée de la copie de la lettre adressée par le préfet au demandeur de cette autorisation lorsque le dossier joint à la demande d'autorisation a été reconnu complet. R Lorsque les travaux portent sur un projet soumis à une autorisation de création de salle de spectacle cinématographique en application de l'article 30-2 du code de l'industrie cinématographique, la demande est accompagnée de la copie de la lettre adressée par le préfet au demandeur de cette autorisation lorsque le dossier joint à la demande d'autorisation a été reconnu complet. 14

15 ANNEXE 6 Lettre du 1 er mois Saisine obligatoire de la CDAC 15

16 REPUBLIQUE FRANCAISE dossier n PC 08 MG001 Commune de date de dépôt : demandeur : adresse terrain : Affaire suivie par : INS27 INS27 Le Maire à Monsieur slfkmdjgkmljgt 1 rue qlmkjdfklmqsj sdfbdfrj Monsieur, Vous avez déposé une demande de permis de construire le, pour un projet de situé. Il vous avait alors été indiqué que le délai d instruction de votre demande était en principe de 3 mois, mais que l administration pouvait, dans le mois suivant le dépôt de votre dossier, vous écrire soit pour vous avertir qu un autre délai est applicable, lorsque le code de l urbanisme l a prévu pour permettre les consultations nécessaires (si votre projet nécessite la consultation d autres services ) soit pour vous indiquer qu il manque une ou plusieurs pièces à votre dossier, soit pour vous informer que votre projet correspond à un des cas où une autorisation tacite n est pas possible. Je vous informe que le délai d instruction de votre projet doit effectivement être modifié : MODIFICATION DU DELAI D INSTRUCTION DE LA DEMANDE DE PERMIS Après examen de votre demande, il s avère que : votre projet porte sur un établissement recevant du public et en conséquence en application de l'article R du code de l'urbanisme le permis de construire doit faire l'objet de l'accord du préfet. Je vous informe en conséquence que pour permettre de respecter cette obligation, le délai d instruction de votre demande de permis de construire doit être porté à 6 mois en application de l'article R c du code de l'urbanisme. Ce délai annule et remplace le délai de droit commun de 3 mois, qui figure sur le récépissé de dépôt de votre demande de permis de construire. Par ailleurs, votre demande de permis porte sur un projet soumis à autorisation d'exploitation commerciale en application des articles L à L du code de commerce et est subordonné à l'accord de la commission départementale d'aménagement commercial. Le cas échéant, si la commission départementale d'aménagement commercial refuse votre projet et que ce refus fait l'objet d'un recours devant la commission nationale d'aménagement commercial dans le délai d'instruction de votre permis de construire mentionné plus haut, celui-ci sera majoré de 5 mois à compter du recours, en application de l'article R du code de l'urbanisme. 16

17 CAS UN PERMIS TACITE N EST PAS POSSIBLE Votre demande de permis porte sur un projet soumis à autorisation d'exploitation commerciale en application des articles L à L du code de commerce et est subordonné à l'accord de la commission départementale d'aménagement commercial. L article R du code de l'urbanisme prévoit que, «Par exception au b de l article R , le défaut de notification d une décision expresse dans le délai d instruction vaut décision implicite de rejet [ ] : lorsque, la délivrance du permis est subordonnée, en application des articles L à L du code de commerce, à une autorisation d'exploitation commerciale [...] et que la demande a fait l objet d un refus de la commission départementale compétente» Par conséquent, si vous recevez un courrier de la commission départementale d'aménagement commercial vous informant qu elle a refusé votre projet, un permis tacite n est pas possible. Par suite, si aucune décision ne vous est envoyée dans le délai de 6 mois à compter du dépôt de votre demande, soit le, vous pourrez considérer que votre demande est refusée, en application de l article R du code de l'urbanisme. Si vous ne recevez pas un tel courrier de la commission départementale d'aménagement commercial et qu aucune décision ne vous est envoyée dans le délai de 6 mois à compter du dépôt de votre demande de permis, soit le, votre demande de permis sera automatiquement acceptée et votre projet fera l objet d un permis tacite *. Je vous prie de croire, Monsieur, en l'assurance de ma considération distinguée. Fait, le Le maire Délais et voies de recours contre la présente lettre : le (ou les) demandeur(s) peut contester la légalité de la présente lettre dans les deux mois qui suivent la date de sa notification. A cet effet il peut saisir le tribunal administratif territorialement compétent d'un recours contentieux. Délais et voies de recours contre une décision tacite de refus : le (ou les) demandeur(s) du permis pourra également contester la légalité d'une éventuelle décision tacite de refus dans les deux mois qui suivent la date de cette décision. A cet effet il pourra saisir le tribunal administratif territorialement compétent d'un recours contentieux. * Le maire ou le Préfet en délivre certificat sur simple demande. 17

18 ANNEXE 6 bis Lettre du 1 er mois Saisine facultative de la CDAC 18

19 REPUBLIQUE FRANCAISE dossier n PC 08 MG001 Commune de date de dépôt : demandeur : adresse terrain : Affaire suivie par : INS27 INS27 Le Maire à Monsieur slfkmdjgkmljgt 1 rue qlmkjdfklmqsj sdfbdfrj Monsieur, Vous avez déposé une demande de permis de construire le, pour un projet de situé. Il vous avait alors été indiqué que le délai d instruction de votre demande était en principe de 3 mois, mais que l administration pouvait, dans le mois suivant le dépôt de votre dossier, vous écrire soit pour vous avertir qu un autre délai est applicable, lorsque le code de l urbanisme l a prévu pour permettre les consultations nécessaires (si votre projet nécessite la consultation d autres services ) soit pour vous indiquer qu il manque une ou plusieurs pièces à votre dossier, soit pour vous informer que votre projet correspond à un des cas où une autorisation tacite n est pas possible. Je vous informe que le délai d instruction de votre projet doit effectivement être modifié : MODIFICATION DU DELAI D INSTRUCTION DE LA DEMANDE DE PERMIS Après examen de votre demande, il s avère que : votre projet porte sur un établissement recevant du public et en conséquence en application de l'article R du code de l'urbanisme le permis de construire doit faire l'objet de l'accord du préfet. Je vous informe en conséquence que pour permettre de respecter cette obligation, le délai d instruction de votre demande de permis de construire doit être porté à 6 mois en application de l'article R c du code de l'urbanisme. Ce délai annule et remplace le délai de droit commun de 3 mois, qui figure sur le récépissé de dépôt de votre demande de permis de construire. Par ailleurs, votre demande de permis porte, dans une commune de moins de habitants, sur un projet d'équipement commercial dont la surface est comprise entre 300 et m² et est susceptible d'être soumis à l'avis de la commission départementale d'aménagement commercial en application de l'article L du code de commerce. Le cas échéant, si la commission départementale d'aménagement commercial est saisie et refuse votre projet et que vous formez un recours devant la commission nationale d'aménagement commercial dans le délai d'instruction de votre permis de construire mentionné plus haut, celui-ci sera majoré de 2 mois à compter du recours, en application de l'article R du code de l'urbanisme. 19

20 CAS UN PERMIS TACITE N EST PAS POSSIBLE Votre demande de permis porte, dans une commune de moins de habitants, sur un projet d'équipement commercial dont la surface est comprise entre 300 et m² et est susceptible d'être soumis à l'avis de la commission départementale d'aménagement commercial en application de l'article L du code de commerce. L article R du code de l'urbanisme prévoit que, «Par exception au b de l article R , le défaut de notification d une décision expresse dans le délai d instruction vaut décision implicite de rejet [ ] : Lorsque le projet a été soumis pour avis à la commission départementale d aménagement commercial en application de l article L du code de commerce, en cas d'avis défavorable de la commission départementale d'aménagement commercial ou, le cas échéant, de la Commission nationale d'aménagement commercial.» Par conséquent, si vous recevez un courrier de la commission départementale d'aménagement commercial ou, le cas échéant, de la commission nationale d'aménagement commercial vous informant qu elle a émis un avis défavorable sur votre projet, un permis tacite n est pas possible. Par suite, si aucune décision ne vous est envoyée dans le délai de 6 mois à compter du dépôt de votre demande, soit le, vous pourrez considérer que votre demande est refusée, en application de l article R du code de l'urbanisme. Si vous ne recevez pas un tel courrier de la commission départementale d'aménagement commercial ou, le cas échéant, de la commission nationale d'aménagement commercial et qu aucune décision ne vous est envoyée dans le délai de 6 mois à compter du dépôt de votre demande de permis, soit le, votre demande de permis sera automatiquement acceptée et votre projet fera l objet d un permis tacite *. Je vous prie de croire, Monsieur, en l'assurance de ma considération distinguée. Fait, le Le maire Délais et voies de recours contre la présente lettre : le (ou les) demandeur(s) peut contester la légalité de la présente lettre dans les deux mois qui suivent la date de sa notification. A cet effet il peut saisir le tribunal administratif territorialement compétent d'un recours contentieux. Délais et voies de recours contre une décision tacite de refus : le (ou les) demandeur(s) du permis pourra également contester la légalité d'une éventuelle décision tacite de refus dans les deux mois qui suivent la date de cette décision. A cet effet il pourra saisir le tribunal administratif territorialement compétent d'un recours contentieux. * Le maire ou le Préfet en délivre certificat sur simple demande. 20

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1.

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1. 1 / 04/2014 Département Ville Urbanisme et Habitat NF/JM 07.09.242 FORMALITES A ACCOMPLIR PAR LES COMMUNES EN QUALITE DE GUICHET UNIQUE DURANT LE PREMIER MOIS A COMPTER DE LA RECEPTION D UN DOSSIER DE

Plus en détail

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE PRÉFET DES ARDENNES Direction départementale des territoires Service Sécurité et bâtiment durable Accessibilité ddt-accessibilite@ardennes.gouv.fr NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS

Plus en détail

car elle conditionne la détermination de la catégorie du futur ERP qu une autorisation complémentaire au titre de l article

car elle conditionne la détermination de la catégorie du futur ERP qu une autorisation complémentaire au titre de l article Service urbanisme opérationnel Unité pilotage, expertise, conseil, animation en ADS et publicité 01 60 32 13 34 C Permis 77 Etablissement Recevant du Public n 19 Etablissement recevant du public dans le

Plus en détail

NOUVEAU PERMIS DE CONSTRUIRE QUESTIONS / REPONSES

NOUVEAU PERMIS DE CONSTRUIRE QUESTIONS / REPONSES NOUVEAU PERMIS DE CONSTRUIRE QUESTIONS / REPONSES 6. La procédure d instruction des autorisations d urbanisme La procédure d instruction des autorisations d urbanisme est unique, prévisible et transparente.

Plus en détail

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris Le caractère exécutoire des décisions prises par le maire sur les demandes d autorisation d urbanisme, la transmission au préfet de ces décisions et le contrôle de légalité. Francis Polizzi, Sous-directeur

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination?

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? La transformation d un garage attenant à une habitation ne constitue pas un changement de destination en vertu

Plus en détail

La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols. Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1

La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols. Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1 La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1 Les textes de référence : ordonnance n 2005-1527 du 8 décembre 2005 relative au permis de construire et aux autorisations

Plus en détail

2. DROIT DE PREEMPTION P.

2. DROIT DE PREEMPTION P. SOMMAIRE 1. PLANIFICATION P. 2 - Un PLU est exécutoire même en l absence de publication au recueil des actes administratifs de la délibération l approuvant 2. DROIT DE PREEMPTION P. 2 - L avis des domaines

Plus en détail

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture.

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture. Propositions pour la création d un PC simplifié Le permis de construire simplifié (PCS) Cette autorisation d urbanisme ne concernera que le marché des particuliers (locaux à usage d habitation exclusivement)

Plus en détail

Présentation en quatre parties :

Présentation en quatre parties : Présentation en quatre parties : 1. Les objectifs de la réforme - DDE 2. Les CU et les divisions du sol - Géomètres 3. Les délais et les procédures - DDE 4. Les contrôles de conformité - Notaires Une réforme

Plus en détail

«Quelques Réflexions sur...»

«Quelques Réflexions sur...» Numéro 14 Mars 2007 «Quelques Réflexions sur...» La Lettre de la Société et N. Sarkozy Le décret du 5 janvier 2007 : les contours du nouveau régime juridique applicable aux autorisations d urbanisme (2

Plus en détail

ARRÊTE. Article 1. Article 2

ARRÊTE. Article 1. Article 2 REPUBLIQUE FRANCAISE Commune de Serraval dossier n DP 074 265 12 X0007 date de dépôt : 29 février 2012 demandeur : Monsieur BERNARD-BERNARDET Christophe pour : division création de 2 lots adresse terrain

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

Présentation La réforme des autorisations d urbanisme

Présentation La réforme des autorisations d urbanisme Présentation La réforme des autorisations d urbanisme 26 janvier 2007 1 UNE REFORME : - issue de l ordonnance du 8 décembre 2005 - applicable aux demandes d autorisation déposées après le 1er octobre 2007

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D N 1202461 SCI DU PONT DE CABOURG M. Lauranson Rapporteur M. Cheylan Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Caen

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

-21- TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

-21- TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi -21- TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant à créer une possibilité de recours à l'égard des décisions des architectes des Proposition de loi relative à l'instruction des autorisations de travaux

Plus en détail

COMMENT OBTENIR LA CARTE DE COMMERÇANT ÉTRANGER?

COMMENT OBTENIR LA CARTE DE COMMERÇANT ÉTRANGER? COMMENT OBTENIR LA CARTE DE COMMERÇANT ÉTRANGER? Sauf dérogation, les étrangers qui désirent exercer une activité industrielle, commerciale ou artisanale en France doivent être titulaires d une carte d

Plus en détail

QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX?

QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX? 1 QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX? Principes posés par le code de l urbanisme PRINCIPE EXCEPTIONS Constructions Nouvelles Art. Permis de construire Constructions dispensées de formalités

Plus en détail

Le permis de construire

Le permis de construire Le permis de construire 2014, N 1 AGGLOMÉRATION D AGEN La demande de Permis de construire La demande de permis de construire doit être effectuée au moyen de l'un des formulaires suivants : Sommaire : La

Plus en détail

Accessibilité des ERP/IOP * de 5 e catégorie aux personnes handicapées

Accessibilité des ERP/IOP * de 5 e catégorie aux personnes handicapées Accessibilité des ERP/IOP * de 5 e catégorie aux personnes handicapées Pourquoi et comment remplir son Agenda d Accessibilité Programmée (Ad AP) SYNOPSIS DE RAPPEL DES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES LES 6

Plus en détail

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Fonctionnaire délégué, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme,

Plus en détail

Une réforme attendue

Une réforme attendue 1 Introduction Une réforme attendue 2 000 000 d actes d urbanisme par an Une législation très touffue et complexe Source d insécurité pour les porteurs de projet et les communes Critique unanime des usagers

Plus en détail

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme Avril 2006 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

Annexe 1 AUTORISATION DE CONSTRUIRE, D'AMENAGER OU MODIFIER UN ERP (CCH Art. L.111-8), avec ou sans dérogation

Annexe 1 AUTORISATION DE CONSTRUIRE, D'AMENAGER OU MODIFIER UN ERP (CCH Art. L.111-8), avec ou sans dérogation Circulaire n DGUHC 20007-53 du 30 novembre 2007 relative à l' des ERP, IOP et des bâtiments d'habitation Annexe 1 AUTORISATION DE CONSTRUIRE, D'AMENAGER OU MODIFIER UN ERP ( Art. L.111-8), avec sans Cas

Plus en détail

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction Direction Départementale des Territoires Cher Service Urbanisme Habitat Ville Bureau Construction Accessibilité 6, place de la Pyrotechnie 18019 BOURGES CEDEX AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER

Plus en détail

SOMMAIRE. Annexe 2 Modèle de demande d autorisation de construire (PC) --------------------- p. 8 à 12

SOMMAIRE. Annexe 2 Modèle de demande d autorisation de construire (PC) --------------------- p. 8 à 12 SOMMAIRE Annexe 1 Composition d un dossier à soumettre à l avis des sous-commissions de sécurité et d accessibilité Autorisation de Travaux) ---------------------------- p. 3 à 7 Annexe 2 Modèle de demande

Plus en détail

MODIFICATION SIMPLIFIEE D'UN PLAN LOCAL D'URBANISME GUIDE DE PROCEDURE. Modification simplifiée

MODIFICATION SIMPLIFIEE D'UN PLAN LOCAL D'URBANISME GUIDE DE PROCEDURE. Modification simplifiée MODIFICATION SIMPLIFIEE D'UN PLAN LOCAL D'URBANISME GUIDE DE PROCEDURE Modification simplifiée Adresse postale : Direction Départementale des Territoires du Loir-et-Cher 17, quai de l'abbé Grégoire 41012

Plus en détail

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Ministre, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme, du Patrimoine

Plus en détail

DDE 77 / Sandrine GOMEL SDUC/ Bureau Contentieux et Expertise Juridique ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE EN MATIERE D URBANISME

DDE 77 / Sandrine GOMEL SDUC/ Bureau Contentieux et Expertise Juridique ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE EN MATIERE D URBANISME DDE 77 / Sandrine GOMEL SDUC/ Bureau Contentieux et Expertise Juridique ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE EN MATIERE D URBANISME Journée ADS 11 Décembre 2007 Flash sur 3 arrêts rendus en 2007 Permis de construire

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASSE-TERRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 0800990 PREFET DE LA GUADELOUPE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Ibo Président-rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASSE-TERRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 0800990 PREFET DE LA GUADELOUPE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Ibo Président-rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASSE-TERRE N 0800990 PREFET DE LA GUADELOUPE M. Ibo Président-rapporteur M. Porcher Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Vu la loi n 61-00 portant statut des établissements touristiques, promulguée par le dahir n 1-02-176 du 1er rabii Il 1423 (13 juin 2002) ;

Vu la loi n 61-00 portant statut des établissements touristiques, promulguée par le dahir n 1-02-176 du 1er rabii Il 1423 (13 juin 2002) ; Décret n 2-02-640 du 2 chaabane 1423 (9 Octobre 2002) pris pour l'application de la loi n 61-00 portant statut des établissements touristiques. (B O du 7 novembre 2002) Vu la loi n 61-00 portant statut

Plus en détail

Vu I, sous le n 1000111, la requête, enregistrée le 5 mars 2010, présentée pour Mme Line-May A..., demeurant..., par Me Egea ;

Vu I, sous le n 1000111, la requête, enregistrée le 5 mars 2010, présentée pour Mme Line-May A..., demeurant..., par Me Egea ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASSE-TERRE Nos 1000111-1000112 Mme Line-May A... Mme Yolaine C... Mme Buseine Rapporteur Mme Pater Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal

Plus en détail

3. Votre dossier concerne

3. Votre dossier concerne Cer f apourpl usi eur sét abl i ssement set / ou pr océdur esl ongues 3. Votre dossier concerne Un seul ERP et votre demande concerne deux périodes de 3 ans soit 6 ans maximum (sous conditions) 1 trois

Plus en détail

Loi de modernisation de l économie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008

Loi de modernisation de l économie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 Septembre 2008 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

DEUXIÈME PARTIE: LES RELATIONS COLLECTIVES DE TRAVAIL. TITRE Ier: CAS, DURÉES ET PÉRIODES DE PROTECTION

DEUXIÈME PARTIE: LES RELATIONS COLLECTIVES DE TRAVAIL. TITRE Ier: CAS, DURÉES ET PÉRIODES DE PROTECTION Partie réglementaire nouvelle DEUXIÈME PARTIE: LES RELATIONS COLLECTIVES DE TRAVAIL LIVRE IV: LES SALARIÉS PROTÉGÉS TITRE Ier: CAS, DURÉES ET PÉRIODES DE PROTECTION Chapitre Ier: Protection en cas de licenciement

Plus en détail

Nouveaux délais : 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d émission de la facture

Nouveaux délais : 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d émission de la facture TEXTES D APPLICATION DE LA LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (LME) CONCERNANT LE COMMERCE - LES DELAIS DE PAIEMENT Nouveaux délais : 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d émission de

Plus en détail

ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P )

ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P ) ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P ) 1 1 1 I. DEFINITION D UN E R P Article R123-2 du C.C.H (décret 2007-1327 du11.09.2007) Constitue un établissement recevant du public tout bâtiment,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Décret n o 2010-148 du 16 février 2010 portant application de la loi organique n o 2009-1523 du 10 décembre 2009 relative

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme Présentation générale de la réforme Information aux Maires Introduction Une réforme à la fois technique et politique Une réforme, fruit

Plus en détail

La réforme du permis de construire

La réforme du permis de construire La réforme du permis de construire Les textes de la réforme Les textes de la réforme L ordonnance du 8 décembre 2005 relative aux permis de construire et aux autorisations d urbanisme Le décret du 5 janvier

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

Réglementation relative à l'affichage publicitaire. Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan

Réglementation relative à l'affichage publicitaire. Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan Code de l'environnement Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan Loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (loi Grenelle 2) Décret du 30 janvier

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 20 février 2014 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados Sommaire 1. Performance énergétique et permis de construire : extension de l

Plus en détail

PROCEDURES ADMINISTRATIVES : AUTORISATION DE TRAVAUX

PROCEDURES ADMINISTRATIVES : AUTORISATION DE TRAVAUX PROCEDURES ADMINISTRATIVES : AUTORISATION DE TRAVAUX Véronique IMBAULT Mélanie BINET Juin 2012 3 cas possibles Autorisation de travaux (AT) seule : travaux d'aménagements intérieurs sans changement de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

Instruction interministérielle

Instruction interministérielle Paris, le 14 Août 2007 La directrice des Archives de France du ministère de la Culture et de la Communication à Mesdames et Messieurs les préfets Archives départementales La directrice de l hospitalisation

Plus en détail

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS.

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. L'an deux mille douze, le 7 janvier à 10h30. Le Conseil Municipal de BRENNILIS, dûment

Plus en détail

GESTION DES AUTORISATIONS D URBANISME EN SITE CLASSE. - les canalisations, lignes ou câbles souterrains

GESTION DES AUTORISATIONS D URBANISME EN SITE CLASSE. - les canalisations, lignes ou câbles souterrains GESTION DES AUTORISATIONS D URBANISME EN SITE CLASSE QUESTIONS Qui est compétent pour autoriser les travaux en site classé? REPONSES - Le préfet, pour des travaux limités, après avis de l architecte des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-165 du 12 février 2015 relatif à l aménagement commercial NOR : EINI1424091D Publics

Plus en détail

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS)

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS) Préfecture Secrétariat général Direction de la Réglementation Et des Libertés Publiques Bureau de la Réglementation Et des Elections PREFET DE L OISE DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

Plus en détail

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique Ville de Bures sur Yvette Vidéo-protection Charte d éthique La vidéo-protection est un outil au service de la politique de prévention et de sécurité de la Ville de Bures sur Yvette. Ses objectifs sont

Plus en détail

Newsletter Droit Public des affaires & Droit de JUILLET 2015 l Immobilier

Newsletter Droit Public des affaires & Droit de JUILLET 2015 l Immobilier Newsletter Droit Public des affaires & Droit de JUILLET 2015 l Immobilier Octobre 2015 SOMMAIRE DROIT ADMINISTRATIF GENERAL Le Conseil d Etat juge que le transfert d une convention d occupation du domaine

Plus en détail

«Urbanisme de projet» - Fiche mesure 9 REFORME DE L APPLICATION DU DROIT DES SOLS

«Urbanisme de projet» - Fiche mesure 9 REFORME DE L APPLICATION DU DROIT DES SOLS «Urbanisme de projet» - Fiche mesure 9 REFORME DE L APPLICATION DU DROIT DES SOLS Présentation et description de la mesure Constat / Enjeux L article 25 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports)

LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports) LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports) MODIFICATIONS INTRODUITES PAR LA LOI N 2014-1104 DU 1 er OCTOBRE 2014 RELATIVE AUX TAXIS ET AUX VOITURES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR

Plus en détail

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME INFORMATIONS JURIDIQUES J 14 Mutuelle des architectes français assurances OCTOBRE 2007 ANNULE ET REMPLACE LA FICHE J 14 DE FÉVRIER 1998 RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME La réforme des autorisations

Plus en détail

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2001-3024 Date : 24 AOUT 2001

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2001-3024 Date : 24 AOUT 2001 Direction : de l espace rural et de la forêt Sous-direction : du cheval Bureau : des courses et du pari mutuel Adresse : 3, rue Barbet-de-Jouy 75349 Paris 07 SP Suivi par : Pascal SARTRE CIRCULAIRE DERF/SDC/C2001-3024

Plus en détail

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme Foire Aux Questions 1 Je dois faire des travaux, dois- je faire une demande? Quel type de dossier faut- il pour des travaux? a) Vous déposerez une demande de Permis de Construire notamment pour : Créer

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national

Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national Ministère chargé Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national (en application des dispositions des articles L. 331-4 (I), L. 331-15-2, ou L. 331-14 (I),

Plus en détail

Loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises

Loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Synthèse explicative relative au Titre III, Chapitre Ier, «Simplification et modernisation de l aménagement commercial» Fusion du

Plus en détail

B.O.I. N 63 DU 14 JUIN 2010 [BOI 5J-1-10]

B.O.I. N 63 DU 14 JUIN 2010 [BOI 5J-1-10] B.O.I. N 63 DU 14 JUIN 2010 [BOI 5J-1-10] Références du document 5J-1-10 Date du document 14/06/10 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 5 J-1-10 N 63 DU 14 JUIN 2010 INSTRUCTION DU 4 JUIN 2010 EXPERTS-COMPTABLES,

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE N 13MA01787 COMMUNE DE SAINT-GUIRAUD M. Argoud Rapporteur M. Roux Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La cour administrative d'appel

Plus en détail

La réforme du droit de l urbanisme commercial. Note

La réforme du droit de l urbanisme commercial. Note 35 avenue de Saint-Mandé 75012 Paris Tél : 01.53.44.01.32 Fax : 01.43.43.83.69 contact@gossement-avocats.com WWW.gossement-avocats.com La réforme du droit de l urbanisme commercial Note Paris, le 28 mars

Plus en détail

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable,

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable, Décret n 2005-1991 Du 11 juillet 2005, relatif à l étude d impact sur l environnement et fixant les catégories d unités soumises à l étude d impact sur l environnement et les catégories d unités soumises

Plus en détail

DECLARATION ATTESTANT L'ACHEVEMENT ET LA CONFORMITE DES TRAVAUX (DAACT) et RECOLEMENT

DECLARATION ATTESTANT L'ACHEVEMENT ET LA CONFORMITE DES TRAVAUX (DAACT) et RECOLEMENT DECLARATION ATTESTANT L'ACHEVEMENT ET LA CONFORMITE DES TRAVAUX (DAACT) et RECOLEMENT GENERALITES La DAACT est obligatoire (R 462-1 du CU) pour : Les permis de construire Les permis d'aménager Les déclarations

Plus en détail

I LE CONTEXTE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE

I LE CONTEXTE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE Au printemps 2013, le Président de la République a souhaité, dans le cadre du choc de simplification, que soit renversé le principe en vigueur depuis la publication de la loi du 12 avril 2000, dite loi

Plus en détail

Récépissé de depôt d une demande de permis de démolir

Récépissé de depôt d une demande de permis de démolir Récépissé de depôt d une demande de permis de démolir Madame, Monsieur, Vous avez déposé une demande de permis de démolir. Le délai d instruction de votre dossier est de DEUX MOIS et, si vous ne recevez

Plus en détail

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES Cadre réservé à l administration Date de dépôt N dossier Mairie des Herbiers Direction des services techniques 6 rue du Tourniquet

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages07/07_322t.htm

http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages07/07_322t.htm Page 1 sur 5 Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Ministère de la culture et de la communication Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de la qualité

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. et, si vous ne recevez pas de courrier de

Plus en détail

MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT FICHE N 1 MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT - Code des transports. - Décret n 95-935 du 17 août 1995 modifié REPRISE D UNE ADS A TITRE ONEREUX REPRISE D UNE AUTORISATION NON CESSIBLE

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription

Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription Vu le décret n 84-13 du 05 janvier 1984, Vu l avis du conseil des études et de la vie universitaire du 05 avril 2013,

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

Les Agendas d Accessibilité Programmée (Ad Ap) Réunion avec les maires 09/02/15 Troyes

Les Agendas d Accessibilité Programmée (Ad Ap) Réunion avec les maires 09/02/15 Troyes Les Agendas d Accessibilité Programmée (Ad Ap) Réunion avec les maires 09/02/15 Troyes Le cadre réglementaire La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d'accès à tout par tous». Les établissements

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE 1 REPUBLIQUE FRANCAISE COUR NATIONALE DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE Contentieux n A.98.038 Président : M. DURAND-VIEL Rapporteur : Mme DESCOURS-GATIN Commissaire du gouvernement : Mme ESCAUT

Plus en détail

Demande de. Permis de démolir. Dpt Commune Année N o de dossier

Demande de. Permis de démolir. Dpt Commune Année N o de dossier Demande de Permis de démolir N 13405*01 1/2 * Informations nécessaires à l instruction du permis Informations nécessaires en application de l article R. 431-34 du code de l urbanisme Vous pouvez utiliser

Plus en détail

Demande de. Permis de démolir P D. Dpt Commune Année N o de dossier. Dossier transmis : q à l Architecte des Bâtiments de France

Demande de. Permis de démolir P D. Dpt Commune Année N o de dossier. Dossier transmis : q à l Architecte des Bâtiments de France Demande de Permis de démolir N 13405*02 1/3 Vous pouvez utiliser ce formulaire si : Vous démolissez totalement ou partiellement un bâtiment protégé ou situé dans un secteur où a été institué le permis

Plus en détail

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS)

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) Dernière révision du document : juillet 2012 QUAND ET COMMENT DÉPOSER LE DOSSIER AUPRÈS DE L'ADMINISTRATION? Le projet d assainissement est à envoyer

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Information Secrétariat général SASFL Sous-direction du travail et de la protection sociale BOPSA 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP 0149554955 Instruction technique SG/SASFL/SDTPS/2014-720 08/09/2014

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE

LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE Direction départementale des territoires PRÉFET DES HAUTES-ALPES Service d'appui territorial Application du droit des sols LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE D'une manière générale, les zones naturelles

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n Relatif à la procédure de mise en concurrence des organismes dans le cadre de la recommandation prévue par l article L. 912-1

Plus en détail

Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires

Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération 16 juin 2015 Décret n

Plus en détail

Accessibilité des locaux professionnels aux personnes handicapées

Accessibilité des locaux professionnels aux personnes handicapées Accessibilité des locaux professionnels aux personnes handicapées Guide pratique de l accessibilité Version actualisée octobre 2014 2 Accessibilité des locaux professionnels aux personnes handicapées Guide

Plus en détail

COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREFET DU LOIRET COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC VOUS ETES MAIRE! QUEL EST VOTRE ROLE ET QUELLES SONT VOS RESPONSABILITES? PREFECTURE DU LOIRET CABINET

Plus en détail

Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex.

Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex. Toute saisine de ces deux instances doit être adressée à l adresse suivante: Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex. - D envoyer un dossier

Plus en détail

Les locaux des professionnels de santé : réussir l accessibilité

Les locaux des professionnels de santé : réussir l accessibilité Les locaux des professionnels de santé : réussir l accessibilité Être prêt pour le 1 er janvier 2015 II. Procédures administratives La loi du 11 février 2005 relative aux personnes handicapées a prévu

Plus en détail

Règlement des mutations

Règlement des mutations GdB Règlement des mutations Règlement adoption : CD du 16/03/12 entrée en vigueur : 01/05/12 validité : permanente secteur : ADM remplace : Chapitre 2.3-2013/1 nombre de pages : 6 5 grammes de plumes,

Plus en détail

DYSFONCTIONNEMENTS JURIDIQUES & MEDICAUX

DYSFONCTIONNEMENTS JURIDIQUES & MEDICAUX DESCRIPTIF DES DYSFONCTIONNEMENTS DES SERVICES JURIDIQUES ET MEDICAUX DE LA SECURITE SOCIALE Vous êtes victime de dysfonctionnements des services juridiques et médicaux de la Caisse Primaire d Assurance

Plus en détail

PRÉFET DE LA CHARENTE-MARITIME

PRÉFET DE LA CHARENTE-MARITIME PRÉFET DE LA CHARENTE-MARITIME Direction départementale des Territoires et de la Mer Service Urbanisme Aménagement Risques et Développement Durable La Rochelle, le La Préfète de la Charente-Maritime à

Plus en détail

La loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a :

La loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a : Logo «Orange» Logo Département CONVENTION relative à la contribution financière d Orange au Fonds de Solidarité pour le Logement prise en charge des dettes des services Fixe, Internet et Mobile Entre :

Plus en détail

accessibilité > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public

accessibilité > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public accessibilité l essentiel > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

PROJET D'ORDONNANCE relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique - PRMX1423175R. Projet

PROJET D'ORDONNANCE relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique - PRMX1423175R. Projet Ordonnance n 2005-1516 du 8 décembre 2005 relative aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives et entre les autorités administratives. Chapitre Ier : Définitions. Projet

Plus en détail