The Manitowoc Company, Inc.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "The Manitowoc Company, Inc."

Transcription

1 The Manitowoc Company, Inc. POLITIQUE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES 11FitzPatrick & Associates 4/5/04 1 Document confidentiel Version 4.0

2 SOMMAIRE PARTIE 1 - Politique PARTIE 2 - Traitement des données à caractère personnel PARTIE 3 - Questions relatives à l organisation PARTIE 4 - Procédures et politiques spécifiques relatives à la protection des données 11FitzPatrick & Associates 4/5/04 1 Document confidentiel Version 4.0

3 PARTIE 1 Politique 22FitzPatrick & Associates 4/5/04 2 Document confidentiel Version 4.0

4 PARTIE 1 Politique Introduction La présente politique traite des rôles et responsabilités de chaque société ou emplacement au sein de The Manitowoc Company, Inc. («Manitowoc») et de son personnel concernant le traitement des données à caractère personnel. Manitowoc se conforme à toutes les lois relatives à la protection des données en vigueur dans les pays dans lesquels nous exerçons notre activité et dont nos employés sont des citoyens. Lorsque des données à caractère personnel relatives à des employés non américains sont détenues, stockées, conservées, traitées, partagées ou consultées aux Etats-Unis, Manitowoc traitera les données à caractère personnel conformément aux lois en vigueur. Les données à caractère personnel des citoyens des Etats-Unis ne font pas l objet de lois impératives fédérales ou d état relatives à la protection des données égales aux lois d un pays donné en dehors des Etats-Unis ou à la Directive relative à la protection des données à caractère personnel de l Union européenne. Toutefois, les données à caractère personnel des citoyens des Etats-Unis seront tenues strictement confidentielles et seront protégées au titre des directives de la présente politique et des normes internes de Manitowoc. Pour les besoins de la présente politique, les termes "respect du caractère confidentiel des données" et "protection des données" sont utilisés de manière interchangeable. Politique relative aux données à caractère personnel Manitowoc s engage à s assurer que les données à caractère personnel des employés sont traitées conformément à la législation mondiale relative à la protection des données dans les pays dans lesquels nous exerçons notre activité et dont nos employés sont citoyens. Il est également important de reconnaître que Manitowoc est liée par la législation spécifique adoptée dans chaque pays, de même que par les obligations de la Directive UE relative à la protection des données à caractère personnel pour tous les emplacements dans les pays membres de l Union européenne (UE). Dans la plupart des cas, les Lois relatives à la protection des données d un pays membre incorporent les obligations de la Directive. Toutefois, si des lois d un pays donné n incluent pas une obligation figurant dans la Directive, la Directive prévaudra. En cas de différence entre les lois d un pays donné et la Directive, la loi la plus stricte des deux sera suivie. Manitowoc a mis en place des systèmes de travail et des procédures visant à garantir que tous les services de son organisation se conforment aux lois relatives à la protection des données et à la Directive UE. Manitowoc vise à donner à ses employés des informations, des instructions et une formation suffisantes suivant ce qui est nécessaire pour leur permettre d identifier des données à caractère personnel et de les traiter de manière appropriée. Tous les employés de Manitowoc doivent avoir pleinement connaissance de la présente politique et veiller à se conformer à ces directives. Des personnes compétentes, familières des lois relatives à la protection des données, seront mises à la disposition de tous les employés en tant que de besoin. Tous les employés ont accès aux données à caractère personnel d une manière ou d une autre (par exemple, l accès à l annuaire téléphonique mondial et au système de courrier électronique) et doivent connaître suffisamment les lois relatives à la protection des données et la Directive UE (s il y a lieu) pour s y conformer. La présente politique sera examinée régulièrement et révisée s il y a lieu pour incorporer les changements législatifs, l introduction de nouveaux codes et les «bonnes pratiques». 33FitzPatrick & Associates 4/5/04 3 Document confidentiel Version 4.0

5 PARTIE 2 Traitement des données à caractère personnel 44FitzPatrick & Associates 4/5/04 4 Document confidentiel Version 4.0

6 Qu est-ce qu une donnée à caractère personnel? PARTIE 2 Traitement des données à caractère personnel Une «donnée à caractère personnel» est une information qui peut identifier une personne physique ou est identifiable par elle : à partir des données ; ou à partir de ces données et d autres informations en la possession du contrôleur de données ou susceptibles d entrer en sa possession. Les personnes physiques dont des données à caractère personnel sont conservées sont désignées «personnes concernées». Lorsque Manitowoc collecte, traite, transfère des données ou y accède, elle est désignée «contrôleur de données». Des règles particulières s appliquent au traitement des «données sensibles» qui sont un sous-ensemble des données à caractère personnel. Les données sensibles se rapportent à l origine raciale ou ethnique de la personne concernée, à ses opinions politiques, ses croyances religieuses, son appartenance à un syndicat, sa santé physique ou mentale, sa vie sexuelle ou les infractions pénales qu elle a commises. Les données sensibles ne peuvent être consultées ou transférées hors du pays. Elles ne peuvent être stockées dans le système mondial RH ou un autre système situé hors du pays d origine. Qu est-ce que le traitement? Vous (et Manitowoc) traitez des données à caractère personnel lorsque vous collectez, enregistrez, traitez, détenez ou utilisez des données à caractère personnel. L ensemble de ces activités, manuelles ou électroniques, constituent le traitement des données à caractère personnel : obtenir, organiser, adapter ou extraire des données ; consulter une personne sur le contenu des données ou autrement les utiliser ; divulguer les données par transmission, diffusion ou mise à disposition ; et combiner les données avec d autres données, les effacer ou les détruire. Comment puis-je traiter des données à caractère personnel? Les données à caractère personnel doivent être traitées conformément aux lois relatives à la protection des données et aux huit Principes relatifs à la protection des données. Ces Principes énoncent que les données à caractère personnel doivent: être traitées de manière équitable et licite ; à savoir que les données sont absolument impératives pour la gestion de la relation de travail ; être obtenues pour un objet spécifique et licite et être traitées de manière compatible avec cet objet ; être adéquates, pertinentes et non excessives pour l objet pour lequel elles sont traitées ; être exactes et à jour ; 55FitzPatrick & Associates 4/5/04 5 Document confidentiel Version 4.0

7 ne pas être conservées plus longtemps que nécessaire ; être traitées dans le respect des droits de la personne concernée ; faire l objet de mesures de sécurité appropriées ; et être uniquement transférées hors du pays d origine si le pays vers lequel elles sont transférées dispose d un niveau de protection adéquat et si la personne concernée a remis un accord écrit préalable non équivoque. Le niveau de protection adéquat est défini par les autorités de protection des données de chaque pays et au niveau de l UE. Les lois s appliquent-elles uniquement aux fichiers informatiques? Les lois relatives à la protection des données couvrent le traitement des données automatisées (conservées sur ordinateur) et des données manuelles (détenues sur papier) lorsque ces données sont conservées dans un «système de fichiers pertinent» (cf. la procédure sur les Registres manuels Partie 4). Un système de fichiers pertinent est un ensemble de données concernant des personnes physiques qui est structuré : par référence à la personne physique (le nom ou le code de cette personne physique) ; ou par référence à des critères relatifs aux personnes physiques (par exemple, l âge, le type de poste, les congés) ; de sorte que les informations spécifiques concernant une personne physique sont facilement accessibles. Cette définition est assez large et il est difficile de concevoir un système de fichiers utile contenant des informations relatives à des personnes physiques qui ne serait pas couvert par les lois relatives à la protection des données. 66FitzPatrick & Associates 4/5/04 6 Document confidentiel Version 4.0

8 PARTIE 3 Questions relatives à l organisation 77FitzPatrick & Associates 4/5/04 7 Document confidentiel Version 4.0

9 PARTIE 3 Questions relatives à l organisation Manitowoc a l obligation de traiter les données à caractère personnel conformément aux lois relatives à la protection des données. En conséquence, chaque employé qui traite des données à caractère personnel doit se familiariser avec les obligations d organisation concernant la protection des données. Responsabilité de la direction La direction est responsable de ce qui suit : expliquer aux employés et aux membres de l équipe de direction l importance de la protection des données et du respect de toutes les lois relatives à la protection des données en vigueur ; offrir aux employés et aux dirigeants une formation, des informations, instructions et un contrôle adéquats pour veiller à ce que les données à caractère personnel soient traitées conformément aux lois relatives à la protection des données en vigueur. Considérant qu il est irréaliste de s attendre à ce que tous les employés soient des experts des lois des pays concernés, une documentation et des ressources seront mises à disposition ; assumer la responsabilité globale du respect des lois relatives à la protection des données ; choisir une personne qui sera responsable de veiller au respect des lois relatives à la protection des données ; veiller à la mise en place de contrats adaptés avec les tiers chargés de traiter des données à caractère personnel pour le compte de Manitowoc («sous-traitant») (y compris pour les cas où le responsable du traitement serait une autre société du groupe Manitowoc) ; et tenir un registre sur la façon dont les données à caractère personnel sont tenues et traitées et informer le Commissaire de protection des données de chaque pays concerné et au niveau de l UE conformément aux lois relatives à la protection des données. Responsabilité de l employé Les employés doivent : avoir connaissance des questions relatives à la protection des données ; tenir compte des droits des personnes concernées qui peuvent être affectées par leurs actes ; traiter les données à caractère personnel conformément à la présente politique et aux autres instructions qui leur sont à tout moment données ; et signaler toutes demandes d accès d une personne concernée ou autres questions concernant la protection des données à l organe compétent, tel qu un responsable interne de protection des données, un déontologue ou une personne désignée. 88FitzPatrick & Associates 4/5/04 8 Document confidentiel Version 4.0

10 PARTIE 4 Procédure et politiques spécifiques relatives à la protection des données 99FitzPatrick & Associates 4/5/04 9 Document confidentiel Version 4.0

11 PARTIE 4 Procédures et politiques spécifiques relatives à la protection des données 1. Traitement des données à caractère personnel 2. Information, instruction et contrôle 3. Compétence pour les tâches et la formation 4. Contrôle de l utilisation des données à caractère personnel 5. Traitement et stockage des données à caractère personnel et sécurité des données 6. Traitement des demandes d accès de la personne concernée 7. Registres manuels 8. Données sensibles à caractère personnel 9. Données relatives aux employés 10. Données à caractère personnel autres que les données relatives aux employés 11. Suppression des données 12. Utilisation de la TCF 1010FitzPatrick & Associates 4/5/04 10 Document confidentiel Version 4.0

12 1. Traitement des données à caractère personnel 1.1 Toutes les données à caractère personnel doivent être traitées conformément aux lois relatives à la protection des données et à la présente politique. 1.2 Une donnée à caractère personnel est une information qui est identifiable à une personne physique ou permet d identifier une personne physique. Les données relatives aux employés en font partie. N en font pas partie les données relatives à une société ou une organisation ; toutefois les données relatives à des personnes physiques au sein de sociétés ou d organisations en font partie. 1.3 Des exemples de données à caractère personnel sont les informations relatives aux employés, tels que les registres relatifs aux employés (cf. la section sur les Données relatives aux employés), les noms et adresses et autres informations relatives à des personnes physiques, y compris les informations relatives aux fournisseurs, à un tiers et des informations enregistrées (conformément aux lois locales), y compris des conversations téléphoniques enregistrées ou des images de TCF. 1.4 Les employés doivent supposer que quoi qu ils fassent avec des données à caractère personnel, ce sera considéré comme un traitement conformément aux lois relatives à la protection des données et ils doivent en conséquence uniquement traiter des données à caractère personnel : s ils ont un accord écrit exprès à cet égard ; ou s il est nécessaire d exécuter une obligation contractuelle (qu un employé a acceptée par écrit). Veuillez vous reporter à la Partie 2 pour obtenir une explication plus détaillée du traitement des données au titre des lois relatives à la protection des données. 1.5 Si le paragraphe 1.4 n est pas satisfait, les employés doivent contacter le Responsable de protection des données avant de traiter des données à caractère personnel. 2. Information, instruction et contrôle 2.1 Un exemplaire de la Politique relative à la protection des données de Manitowoc doit être conservé dans chaque emplacement Manitowoc dans le monde entier. 2.2 Un conseil relatif à la protection des données peut être obtenu auprès du Responsable de protection des données qui pourra obtenir des conseils par des conseillers extérieurs si nécessaire. 2.3 Tout le nouveau personnel, particulièrement celui ayant accès aux registres relatifs aux employés ou autres registres du personnel, doit être formé quant à la politique de Manitowoc et aux lois relatives à la protection des données dès que possible après son embauche. A la fin de la formation, il sera demandé à tous les employés de signer le document relatif au respect des données associé à la formation. Le niveau de formation de chaque membre individuel ou employé dépendra du niveau d accès et de responsabilité pour le traitement des données à caractère personnel. Veuillez également vous reporter à la section 3 sur la «Compétence pour les tâches et la formation». FitzPatrick & Associates Vs

13 3. Compétence pour les tâches et la formation 3.1 Manitowoc reconnaît que les membres du personnel sont essentiels à l exploitation efficace de la société. La continuité du succès de Manitowoc dépend de la qualité de ses employés. En conséquence, Manitowoc encourage la formation et le développement de ses employés de sorte que toutes les personnes concernées puissent s attendre à ce que leurs données à caractère personnel seront traitées conformément aux lois relatives à la protection des données. 3.2 Tout d abord, les employés recevront une orientation «sur place» au sein de Manitowoc. L orientation couvrira la protection des données, si le poste l impose. 3.3 Tous les nouveaux employés identifiés comme requérant une formation particulière concernant les questions de protection des données exécuteront une période d essai sous le contrôle d un employé expérimenté jusqu à ce qu ils atteignent les normes et l efficacité requises d un employé de Manitowoc. Une formation additionnelle relative aux questions de protection des données peut être apportée s il y a lieu. 4. Contrôle de l utilisation des données à caractère personnel 4.1 Manitowoc s engage à veiller à ce que la présente Politique relative à la protection des données soit mise en place et que les pratiques de travail appropriées soient suivies. A cette fin, les mesures suivantes seront prises : tous les employés qui traitent des données à caractère personnel doivent avoir connaissance de toutes les questions de protection des données et doivent s efforcer d améliorer continuellement le traitement des données à caractère personnel ; les employés qui manient des données à caractère personnel de manière régulière ou qui traitent des données à caractère personnel sensibles ou confidentielles seront contrôlés plus étroitement ; tous les employés doivent s assurer que les données à caractère personnel qu ils détiennent sont traitées conformément à la présente politique. Les employés doivent s assurer que les données inexactes, excessives ou qui ne sont pas à jour sont supprimées conformément à la présente politique Les audits légalement requis peuvent être réalisés par des représentants autorisés de Manitowoc et/ou des autorités de protection des données ; et Le Responsable de la protection des données de chaque pays, si la loi le prescrit, doit soumettre à la direction de la société un rapport, entre autre, sur le niveau de conformité ou d écart par rapport aux bonnes pratiques en matière de protection des données. Le Vice-président des Ressources humaines et le personnel de l administration détermineront, le cas échéant, les mesures nécessaires afin d améliorer la performance de la protection des données. 4.2 Le Responsable de la protection des données de chaque pays, si la loi le prescrit, sera responsable d enregistrer toutes plaintes concernant le traitement des données à caractère personnel et de nommer un expert extérieur pour enquêter sur ces dernières afin de déterminer les améliorations qui peuvent être apportées pour éviter la récurrence des violations de la politique. Le résultat de ces enquêtes sera transmis au Responsable de la protection des données qui sera tenu de faire mettre en œuvre ces améliorations. FitzPatrick & Associates Vs

14 Le registre doit contenir les informations suivantes : le nom de la personne physique formulant la plainte ; la date de la plainte ; la nature de la plainte ; et la mesure prise en conséquence de la plainte, le cas échéant. 5. Traitement et stockage des données à caractère personnel et sécurité des données 5.1 Manitowoc doit prendre des mesures techniques et d organisation pour empêcher tout traitement non autorisé ou illicite des données à caractère personnel. Les registres manuels doivent être conservés en toute sûreté dans des classeurs ou salles fermant à clef. L accès à ces registres doit être contrôlé. Si un registre manuel est utilisé constamment, des mesures de sécurité appropriées doivent être prises : par exemple mettre les registres en sûreté lorsque l on quitte son bureau, pendant les déjeuners et après les heures de bureau. Les fichiers informatiques doivent être protégés par un mot de passe au moins au moment de l entrée dans le système et la sortie du système doit avoir lieu chaque fois que l on quitte le bureau où l ordinateur est situé. Les télécopieurs qui envoient et reçoivent des données à caractère personnel doivent être situés dans des zones sûres où l accès est réservé aux personnes ayant un besoin de savoir professionnel légitime et auxquelles le droit d accès aux données à caractère personnel a été accordé en fonction de leurs responsabilités. 5.2 Les mesures qui précèdent doivent protéger les données à caractère personnel contre toute perte accidentelle, destruction ou tout dommage. Les mesures prises doivent correspondre au préjudice qui serait causé par une perte accidentelle, une destruction ou un dommage. En conséquence, un soin particulier doit être apporté aux registres contenant des données sensibles, tels que les registres relatifs aux employés. 5.3 Les données à caractère personnel doivent être stockées de manière à ce qu elles puissent être traitées conformément aux lois relatives à la protection des données. Les fichiers doivent indiquer les informations qu ils contiennent et être facilement accessibles (sous réserve des mesures de sécurité appropriées) afin que les demandes d accès de la personne concernée soient traitées conformément à la présente politique (cf. la section 6 concernant le traitement des demandes d accès de la personne concernée). 5.4 Manitowoc doit veiller à ce que la personne qui traite les données à caractère personnel soit formée et contrôlée de manière adéquate. 5.5 Manitowoc doit veiller à ce que les mots de passe et les mesures de sécurité physique soient en place afin d empêcher toute divulgation non autorisée. 5.6 Un soin particulier doit être apporté aux données sensibles dans le pays d origine et les mesures de sécurité doivent refléter l importance de conserver ces données sensibles en toute sécurité (cf. section 8 "Données sensibles") Les données sensibles ne doivent en aucune circonstance être accessibles sous quelque format que ce soit par une personne physique hors du pays d origine ou par une personne non autorisée à accéder aux données. FitzPatrick & Associates Vs

15 5.7 Toutes les politiques et procédures de sécurité doivent être régulièrement contrôlées et révisées pour s assurer que les données sont conservées en toute sécurité. Si les politiques et procédures s avèrent inadéquates, des mesure promptes et appropriées doivent être prises pour corriger ces imperfections, notamment en révisant les dispositifs de sécurité et en faisant des propositions pour corriger ces imperfections. 5.8 Lorsque des données à caractère personnel doivent être supprimées ou détruites, des mesures adéquates doivent être prises pour que ces données soient supprimées de manière appropriée et en toute sécurité. Ceci inclut la destruction des fichiers et fichiers de sauvegarde et la destruction physique des fichiers manuels. Un soin particulier doit être apporté à la destruction de données sensibles manuelles (registres écrits), ce qui peut inclure leur déchiquetage ou leur remise à des entrepreneurs spécialisés. FitzPatrick & Associates Vs

16 6. Traitement des demandes d accès de la personne concernée 6.1 Une demande d accès d une personne concernée est une demande écrite d une personne concernée qui indique qu elle souhaite connaître les informations la concernant qui sont conservées. 6.2 Le personnel doit être formé à reconnaître une demande d accès d une personne concernée. Les demandes d accès d une personne concernée sont transmises pour traitement au Responsable de la protection des données. 6.3 Les demandes d accès d une personne concernée doivent être traitées sans délai et dans les délais définis par les lois relatives à la protection des données locales et/ou la Directive UE. Des exceptions existent, notamment lorsque la personne physique responsable de fournir les informations au demandeur est absente du bureau pendant un certain moment. Si toutes les mesures raisonnables ont été prises et que les délais ne peuvent être satisfaits, le demandeur et la personne responsable du traitement de la demande doivent convenir d une date alternative pour satisfaire la demande. 6.4 De manière générale, Manitowoc ne facturera aucun frais pour le traitement d une demande d accès d une personne concernée. Toutefois, des frais, ne dépassant pas 10 (TVA incluse) sont autorisés au Royaume-Uni. 6.5 Manitowoc établira une lettre de réponse standard pour traiter les diverses demandes d accès. 6.6 A réception d une demande écrite d accès d une personne concernée, sous réserve que la personne concernée ait payé les frais, le cas échéant, la personne physique doit : être informée si Manitowoc ou un tiers traite les données à caractère personnel de cette personne ; recevoir une description : (a) des données à caractère personnel ; (b) des objets pour lesquels elles sont traitées ; (c) des personnes et organisations auxquelles les données à caractère personnel peuvent être divulguées ; et (d) recevoir une copie des informations sous forme lisible. 6.7 Toutes les données à caractère personnel concernant une personne physique doivent être examinées pour confirmer qu il s agit de données détenues dans un système de fichiers pertinent. La personne traitant les données, l autorité de protection des données compétente ou le représentant d un comité d entreprise nommé par l intégralité du comité d entreprise peut procéder à cet examen. Il ne sera fait appel à un représentant d un comité d entreprise que pour les cas de violation dénoncés par un employé ou en cas de signalement au comité d entreprise d un potentiel détournement des données si des preuves existent. 6.8 Les demandes d accès internes d une personne concernée (soit les demandes d accès d un employé de Manitowoc concerné) seront considérées comme d importance égale aux demandes d accès externes d une personne concernée. FitzPatrick & Associates Vs

17 6.9 Si Manitowoc reçoit une demande d accès d une personne concernée se rapportant à une autre personne physique, Manitowoc s efforcera raisonnablement, y compris par contact téléphonique et lettre à tout contact connu de l autre personne physique, de contacter cette personne en vue d obtenir son accord écrit. Aucune information ne sera diffusée sans l accord exprès de la personne concernée. Manitowoc ne divulguera aucune donnée à caractère personnel à une autre personne (qui n a pas été antérieurement autorisée à obtenir cette information) sans l accord exprès de la personne concernée. Ceci est particulièrement important lorsque la personne physique demandant l information est un tiers, tel qu un établissement financier, un prêteur hypothécaire et la vérification du travail au-delà de la confirmation des heures travaillées, etc Lors de la réponse aux demandes d accès d une personne concernée, le Responsable de la protection des données devra veiller à ce que les informations relatives à une personne physique, autre que la personne concernée faisant la demande, ne soient pas divulguées sauf : si l autre personne physique a accepté cette divulgation, auquel cas une preuve écrite de cet accord doit être obtenue et conservée ; s il est raisonnable dans les circonstances données de faire suite à la demande sans accord. Ce peut être le cas uniquement lorsque les informations sont déjà disponibles au public ou si elle sont liées à une activité criminelle possible ou pour garantir la sécurité du pays ; ou si la demande d informations émane d un tribunal dans le cadre d une affaire juridique ou pénale potentielle ou d un bureau gouvernemental en qualité officielle relativement à une obligation légale Pour estimer ce qui est raisonnable, le Responsable de la protection des données doit tenir compte : de toute obligation de confidentialité due à l autre personne physique ; des mesures prises pour obtenir l accord ; si la personne physique concernée peut donner son accord ; et du refus exprès de cette personne physique de donner son accord (dans ce cas, les données à caractère personnel ne peuvent pas être mises à disposition, sauf prescription de la loi) Si des copies des informations sont demandées, il convient de tenir compte des efforts qui seraient requis pour copier les informations. Si les efforts sont disproportionnés en raison de la taille ou de l ampleur des données, Manitowoc peut informer la personne concernée que des copies ne seront pas fournies, mais que les informations seront transmises par d autres moyens tel que par téléphone ou en invitant la personne concernée à venir dans les locaux de Manitowoc pour consulter les dossiers Toutes les demandes d une personne concernée sont enregistrées. Le registre contient les détails suivants : le nom de la personne faisant la demande ; la date de la demande ; FitzPatrick & Associates Vs

18 le moyen par lequel la demande a été faite (par exemple, courrier électronique, lettre) ; et la nature de la demande (soit une demande concernant toutes les informations ou une demande relative à une information spécifique) Si Manitowoc a antérieurement répondu à une demande d accès d une personne concernée, Manitowoc n est pas tenue de répondre à une demande similaire ultérieure de cette personne avant l expiration d une durée de 3 6 mois (en fonction de la loi locale). Cette période peut varier en fonction des circonstances de la demande. Toute modification de cette période doit être soumise à l approbation du Responsable de la protection des données Toutes les données à caractère personnel doivent être stockées de manière à permettre au Responsable de la protection des données de remettre sans délai les détails de ces données à caractère personnel à une personne concernée et, en tout état de cause, dans le délai prévu par les lois relatives à la protection des données (cf. section 5 "Traitement et stockage des données à caractère personnel et la sécurité des données"). FitzPatrick & Associates Vs

19 7. Registres manuels 7.1 Une donnée manuelle désigne une donnée à caractère personnel sous forme écrite enregistrée dans un système de fichiers pertinent ou avec l intention qu elle en fasse partie. 7.2 Un système de fichiers pertinent est un ensemble d informations relatives à des personnes physiques qui est structuré par référence aux personnes physiques ou par référence à des critères relatifs aux personnes physiques de sorte que des informations spécifiques relatives à une personne physique donnée soient facilement accessibles ; par exemple, les registres relatifs aux employés et les registres relatifs aux clients. 7.3 Tous les registres écrits contenant des données à caractère personnel sont périodiquement examinés et une liste de tous les registres de données à caractère personnel est établie. 7.4 Les registres manuels contenant des données à caractère personnel doivent être examinés pour s assurer que les données qui y sont contenues sont exactes, non excessives, à jour et adéquates pour leur objet. Tous les dossiers doivent être examinés au moins une fois tous les deux ans. FitzPatrick & Associates Vs

20 8. Données sensibles 8.1 Les données sensibles à caractère personnel sont toutes les informations relatives à une personne physique concernant : l origine raciale ou ethnique de la personne concernée ; ses opinions politiques ; ses croyances religieuses ; son appartenance à un syndicat ; sa santé ou son état physique ou mental ; ses préférences sexuelles ; la commission ou commission alléguée par elle d une infraction ; et toute procédure pour infraction commise ou prétendument commise par elle. Habituellement, la pratique de Manitowoc veut que ces informations ne soient pas collectées, sauf prescription de la loi locale. 8.2 Un soin particulier doit être apporté aux données sensibles à caractère personnel et le personnel qui a accès à ces données sensibles doit veiller à les traiter de manière appropriée et conformément aux lois relatives à la protection de données. Les employés doivent s assurer qu ils ont l accord exprès d une personne physique avant de traiter des données sensibles la concernant. Toutes les données sensibles à caractère personnel doivent être stockées avec des mesures de sécurité adéquates en vue d empêcher toute divulgation non autorisée. Ces mesures sont au minimum des classeurs fermant à clef et une protection par mot de passe des données automatisées. Les données sensibles à caractère personnel ne peuvent être stockées dans un système mondial ou rendues accessibles hors du pays d origine. Si un ressortissant étranger d un pays est embauché dans un autre pays, l accès aux données sensibles à caractère personnel n est pas autorisé sauf si la personne concernée a donné son accord écrit exprès ou si les données sensibles sont nécessaires au titre de la loi en vue de protéger les intérêts du pays. 8.3 Toutes les demandes d accès aux données sensibles à caractère personnel émanant d organes, d agences ou de personnes extérieures seront traitées par le Responsable de la protection des données. Toutes ces demandes seront enregistrées par ces personnes dans un système approprié. Le registre doit indiquer la personne qui a fait la demande, la date de la demande, la nature de la demande et la personne à laquelle elle se rapporte. FitzPatrick & Associates Vs

21 9. Données relatives aux employés 9.1 Toutes les données relatives aux employés sont potentiellement des données à caractère personnel couvertes par les lois relatives à la protection des données. 9.2 Tous les registres relatifs aux employés, y compris les formulaires de candidature, les notes d entretien, les notes de maladie, les informations de congés annuels, les notes de promotion et d évaluation, les registres de formation, les notes et rapports disciplinaires et de licenciement, les références (confidentiels ou non ou autres et données ou reçues) et les notes générales du fichier du personnel doivent être traités conformément aux lois relatives à la protection des données. 9.3 Toutes les annonces de recrutement doivent contenir des informations permettant aux candidats d identifier Manitowoc. 9.4 Les notes d entretien concernant toutes les candidatures doivent être écrites en sachant que ces notes équivalent à des données à caractère personnel au titre des lois relatives à la protection des données. Toutes les notes d entretien doivent en conséquence constituer une représentation équitable et exacte de l entretien. Les opinions exprimées doivent être incluses de manière à ce qu il apparaisse qu elles peuvent être divulguées à une date ultérieure. 9.5 Si un candidat passe un entretien mais si Manitowoc souhaiter proposer à cette personne un poste différent de celui pour lequel elle postule, il convient de s assurer que la personne physique a accepté que ses données à caractère personnel soient utilisées à cette fin. 9.6 Si une personne physique présente sa candidature à Manitowoc, les informations relatives au candidat peuvent être partagées avec d autres sociétés du groupe Manitowoc conformément à l accord spécial avisé du candidat. Cet accord peut être obtenu au moment de la candidature et/ou au moment où le CV est présenté et peut être facilement obtenu si le recrutement a lieu en ligne. 9.7 Toute décision de sélection ou de refus des candidats à une date donnée, si cette décision est prise par écrit, doit être prise de manière équitable et licite. 9.8 Le membre du personnel nouvellement embauché doit être informé des informations le concernant qui seront conservées, de la source auprès de laquelle elles sont obtenues, de la façon dont elles seront utilisées et si elles seront divulguées à quelqu un. 9.9 Si des données sensibles à caractère personnel doivent être utilisées dans le pays d origine, l employé doit en être informé et donner son accord exprès préalable à cette utilisation Les registres du personnel et toutes les informations écrites concernant un employé doivent être établis d une manière qui envisage la possibilité de leur divulgation en tant que donnée à caractère personnel au titre des lois relatives à la protection des données. Tous les registres doivent en conséquence être clairs et équitables, et si des opinions sont exprimées, elles doivent y figurer comme telles Toutes les mesures disciplinaires, commentaires et rapports (y compris les rapports relatifs au licenciement d une personne) doivent être écrits de manière équitable et exacte Les registres relatifs aux employés doivent être examinés régulièrement pour s assurer qu ils sont exacts, non excessifs, à jour et adéquats pour leur objet. Un employé doit être en mesure de demander une copie de sa fiche de base en vue d identifier toute inexactitude. FitzPatrick & Associates Vs

22 9.13 Si des registres relatifs aux employés sont tenus en vue d une analyse professionnelle, les données à caractère personnel doivent être limitées à ce qui est nécessaire à l objet pour lequel les registres sont tenus. Chaque fois possible, ces données doivent être anonymes. Conservation des registres 9.14 Les registres de maladie sont susceptibles de contenir des données sensibles et des données à caractère personnel et ces registres doivent uniquement être tenus si l accord exprès de chaque employé a été obtenu ou si l une des autres conditions pour le traitement des données sensibles est satisfaite. Les registres de maladie seront, si nécessaire, tenus localement et ne seront pas partagés ou transférés hors du pays d origine sans l accord exprès de l employé Des normes de sécurité appropriées doivent s appliquer en vue d empêcher un accès non autorisé ou une perte ou destruction accidentelle des registres des employés. Ces normes peuvent inclure l établissement de contrôles d accès et de mots de passe aux registres des employés en attachant une attention particulière à l utilisation des courriers électroniques. Toutefois, le contrôle de l utilisation du courrier électronique est soumis aux lois relatives à la protection des données et aux lois relatives au balayage et repérage Internet (non applicables aux citoyens des Etats-Unis) Les règles suivantes sont définies par l Union européenne et doivent être suivies, sauf si les lois d un pays donné ont des règles différentes : Formulaire de candidature Durée du contrat de travail Références reçues 1 an Informations salariales et fiscales 6 ans Registres de maladies 3 ans Registres de congés annuels 2 ans Registres de congés non payés / spéciaux 3 ans Registres d évaluation annuelle 5 ans Registres relatifs à la promotion, au transfert, à la formation, aux questions disciplinaires Références données / information permettant la remise de références Résumé de l ancienneté ; par exemple le nom, le poste occupé, les dates d embauche Registres relatifs à un accident ou un préjudice corporel 1 an à compter de la fin du contrat de travail 5 ans à compter de la référence / fin du contrat de travail 7 ans à compter de la fin du contrat de travail 10 ans FitzPatrick & Associates Vs

23 9.17 Les délais de conservation susvisés peuvent être modifiés en fonction de l usage prévu des informations par Manitowoc et de l acceptation par la personne concernée des délais de conservation prorogés. Manitowoc doit tenir compte des besoins spécifiques qu elle peut avoir lorsqu elle conserve des registres pour un employé ou groupe d employés particulier. Si les dispositions légales prescrivent la tenue de registres pendant une durée fixe, Manitowoc et tenue de se conformer à ces obligations Manitowoc ne doit pas conserver les registres plus longtemps que les délais de conservation standards, sauf s il existe un motif légal justifiable pour ce faire ou sauf si l employé a donné son autorisation à Manitowoc à cet égard. Veuillez également vous référer à la section 11 "Suppression des données" Les registres qui ne sont plus nécessaires doivent être supprimés de manière appropriée et sûre. Les registres papier doivent être supprimés de manière sûre et les fichiers informatiques doivent être supprimés de sorte que le système informatique ne conserve aucune copie et qu un système ou fichier de sauvegarde ne conserve aucune copie. Veuillez également vous reporter à la section 5 "Traitement et stockage des données à caractère personnel et sécurité des données" Manitowoc sait que les obligations en matière de protection des données envers des anciens employés sont égales à celles envers des employés actuels. Toutes les demandes de références ou autres informations relatives à d anciens employés doivent être traitées conformément à la présente politique. Si un employé quitte Manitowoc, Manitowoc expliquera la façon dont elle traite les demandes et obtiendra l accord de cet employé quant aux divulgations auxquelles Manitowoc a l intention de procéder. FitzPatrick & Associates Vs

24 10. Données à caractère personnel autres que les données relatives aux employés 10.1 Toutes les données à caractère personnel détenues par Manitowoc sont potentiellement des données à caractère personnel couvertes par les lois relatives à la protection des données. Le fait que Manitowoc exige que les informations spécifiques à caractère personnel doivent satisfaire les obligations légales ne signifie pas que la société peut ignorer les lois relatives à la protection des données Tous les registres de Manitowoc contenant des données à caractère personnel, les renseignements concernant des personnes physiques qui sont des fournisseurs et les notes de dossier se référant à des personnes physiques (qu il s agisse d employés de Manitowoc, de clients, de membres du public ou autres) doivent être traités conformément aux lois relatives à la protection des données chaque fois qu ils sont stockés dans un système de fichiers pertinent (manuel et/ou électronique) Manitowoc ne doit pas conserver de données à caractère personnel autres que les données relatives aux employés plus longtemps que les délais de conservation standards, sauf s il existe un motif légal justifiable pour ce faire. Veuillez également vous référer à la procédure "Suppression des données" (Section 11). FitzPatrick & Associates Vs

25 11. Suppression des données 11.1 Toutes les données à caractère personnel détenues par Manitowoc ne doivent être conservées qu aussi longtemps que cela est nécessaire pour leur traitement approprié. Veuillez vous reporter aux procédures sur les "Données relatives aux employés" (Section 9) et les "Données à caractère personnel autres que les données relatives aux employés" (Section 10) Toutes les données à caractère personnel doivent être examinées périodiquement et évaluées pour s assurer que les données inexactes, excessives et qui ne sont pas à jour sont détruites. La destruction et la suppression des données doivent être réalisées conformément aux procédures relatives au "Traitement et stockage des données à caractère personnel et sécurité des données" Chaque année, chaque [service] doit envoyer au Responsable de la protection des données une note d audit des données à caractère personnel. Cette note doit confirmer que toutes les données à caractère personnel détenues par le [service] ont été évaluées conformément à la présente politique relative à la protection des données et que les données à caractère personnel inexactes, excessives ou qui ne sont pas à jour ont été dûment supprimées. FitzPatrick & Associates Vs

26 12. Utilisation de la TCF 12.1 Les systèmes de télévision en circuit fermé (TCF) traitent les données à caractère personnel. Manitowoc doit veiller à ce que toutes les données à caractère personnel enregistrées par ces systèmes soient traitées conformément à la présente politique. Tous les employés (à l exclusion des citoyens des Etats-Unis) doivent être informés de l utilisation de la TCF Un registre relatif à tous les systèmes de TCF exploités par Manitowoc doit être tenu. Ce registre doit contenir les informations suivantes : le type et l emplacement des caméras ; l objet du système de TCF, y compris une évaluation du procédé et les motifs d installation du système ; et la confirmation que le système de TCF a été notifié au Commissaire à l information, comme prescrit par la loi locale L équipement de TCF doit être situé de manière à n enregistrer que les informations qui sont nécessaires à son objet. Il convient de veiller à ce qu aucune image des zones domestiques ne soit prise et, si des images sont prises, Manitowoc les limitera autant que possible Toutes les zones couvertes par la TCF doivent comporter des panneaux indiquant que les personnes pénètrent dans une zone TCF. Ces panneaux doivent être visibles et lisibles Les panneaux doivent indiquer : le nom de Manitowoc ; l objet du système (cf. ci-dessous) ; et les informations de contact. Par exemple, un panneau pourra indiquer «Les images sont contrôlées à des fins de sécurité, de prévention des délits et de sécurité du public. Veuillez contacter [Manitowoc] à ou au [numéro de téléphone] pour obtenir de plus amples informations» Les images de la TCF ne doivent pas être conservées plus longtemps que nécessaire. Les images filmées dans un dépôt doivent uniquement être conservées pendant la durée de validité d un contrat ou s il est clair qu aucun délit n a été commis L utilisation de la TCF en Allemagne est soumise aux restrictions de la Loi sur la gestion du travail et aux lois de co-détermination. FitzPatrick & Associates Vs

Protection des données personnelles de candidat Alstom

Protection des données personnelles de candidat Alstom Protection des données personnelles de candidat Alstom Contents Section 1 L engagement d Alstom envers la protection des données personnelles... 1 Section 2 Definitions:... 1 Section 3 Données personnelles...

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL POLITIQUE DE TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL 1. DECLARATION 1.1 Le Lycée reconnaît que tous les employés ont des droits quant au traitement des données à caractère personnel. Au cours de ses

Plus en détail

DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES

DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES 1. TRAITEMENT IMPARTIAL ET LEGAL IPSOS s engage à traiter les données personnelles de façon impartiale et légale. Pour se conformer

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE Article 1: Cadre normatif Le présent Manuel contient les dispositions appliquées

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles QUESTIONS/ REPONSES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Ce FAQ contient les trois parties suivantes : La première partie traite des notions générales en matière de protection des données personnelles,

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire 1 Loi Informatique et Libertés La loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004 définit les principes à respecter lors

Plus en détail

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES 16.1) DÉFINITIONS Les définitions suivantes s appliquent aux lignes directrices : «Compagnie» Désigne la Compagnie SouthEastern Mutual Insurance.

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS L entreprise Sac au sol inc. («Sac au sol») reconnaît l importance de la protection et de la sensibilité des renseignements personnels.

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Rapport explicatif

Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Rapport explicatif Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Introduction Rapport explicatif 1. La Conférence de haut niveau sur l avenir

Plus en détail

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 SÉCURITÉ DES INFORMATIONS DANS LE CADRE DE L EXÉCUTION DE CONTRATS CONCLUS AVEC DES TIERCES PARTIES En application de la directive de la Présidence

Plus en détail

Guide de la protection des données à caractère personnel

Guide de la protection des données à caractère personnel Guide de la protection des données à caractère personnel parlement européen Table de matières Table de matières Avant-propos 4 Des règles de protection efficaces au sein du Parlement européen 5 Les acteurs

Plus en détail

La Cnil et le Chu de Poitiers. 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers

La Cnil et le Chu de Poitiers. 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers La Cnil et le Chu de Poitiers 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers 1 La Cnil et le CHU de Poitiers Sommaire La Loi «Informatique et Libertés» La CNIL Les Mots clés Les

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE OBJECTIFS PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE Considérant la reconnaissance par la Ville de Montréal (ci-après

Plus en détail

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE Politique et procédures à suivre pour la soumission de plaintes concernant la comptabilité, les contrôles comptables internes, l audit, l environnement et d autres questions 1. OBJECTIFS ET PORTÉE Groupe

Plus en détail

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire 1 Loi Informatique et Libertés La loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004 définit les principes à respecter lors

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES 209 GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES TABLE DES MATIÈRES Pages OBJECTIFS... 1 SECTION I - CLAUSES INTERPRÉTATIVES... 1 SECTION II - DISPOSITIONS GÉNÉRALES...

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCEDURES Y AFFERENTES Supplément au Code d éthique Septembre 2013 Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION...3 SECTION 2 RAISON D ÊTRE DE

Plus en détail

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO Adoptée à la séance du 21 janvier 2013 par la résolution G2013-00-18 TABLE DES MATIÈRES Page 1. INTRODUCTION... 3 2. CADRE JURIDIQUE... 3 3.

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE 22.2.2014 Journal officiel de l Union européenne C 51/3 III (Actes préparatoires) BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 19 novembre 2013 sur une proposition de directive du

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION POLITIQUE DE DÉNONCIATION APPROUVÉE PAR LE COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE LE 11 DÉCEMBRE 2013 APPROUVÉE PAR LE COMITÉ D AUDIT LE 25 MARS 2014 APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

1. Procédure. 2. Les faits

1. Procédure. 2. Les faits Avis relatif à la notification en vue d un contrôle préalable reçue du délégué à la protection des données de la Banque européenne d investissement concernant l enregistrement des conversations téléphoniques

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

Politique de Protection de la Vie Privée

Politique de Protection de la Vie Privée Politique de Protection de la Vie Privée Décembre 2013 Champ d application: La présente Politique de Protection de la Vie Privée s applique chaque fois que vous utilisez les services d accès à internet

Plus en détail

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc.

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Merci de vous procurer et de lire l énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

REGLEMENT D APPLICATION N 07 2003 LA COMMISSION DE REGULATION DU SECTEUR DE L ELECTRICITE,

REGLEMENT D APPLICATION N 07 2003 LA COMMISSION DE REGULATION DU SECTEUR DE L ELECTRICITE, REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi Commission de Régulation du Secteur de l Electricité REGLEMENT D APPLICATION N 07 2003 Relatif à la soumission et à la gestion des informations LA COMMISSION

Plus en détail

DACHSER Code de conduite

DACHSER Code de conduite DACHSER Code de conduite 1. Préambule Toute action chez Dachser repose sur le respect des dispositions juridiquement contraignantes aux niveaux national et international ainsi que sur tous les engagements

Plus en détail

Charte sur le respect de la vie privée. Mars 2014

Charte sur le respect de la vie privée. Mars 2014 Charte sur le respect de la vie privée Mars 2014 Préambule L existence d une charte sur le respect de la vie privée souligne l engagement d Ethias quant à la protection de la vie privée. Cet engagement

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail

Clauses de Protection de la Vie Privée du Site Internet. Informations fournies volontairement par un utilisateur du site

Clauses de Protection de la Vie Privée du Site Internet. Informations fournies volontairement par un utilisateur du site Politique générale Vippass de Protection de la Vie privée et des données personnelles sur Internet Vippass respecte votre droit à la vie privée. Le présent documentent vise à identifier quels types de

Plus en détail

RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE

RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE Loi sur le droit à l information et la protection de la vie privée Affaire : 2013-1598-AP-852 Le 3 février 2014 «Un Ministère a failli à son obligation

Plus en détail

Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet 2004

Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet 2004 COMITÉ D AVIS ET DE CONTRÔLE DE L INDÉPENDANCE DU COMMISSAIRE Ref: Accom INTERPRETATION 2004/1 Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet

Plus en détail

La présente Plateforme est accessible à l adresse URL suivante : www.kering.com et par l intermédiaire des sites internet de nos sociétés affiliées.

La présente Plateforme est accessible à l adresse URL suivante : www.kering.com et par l intermédiaire des sites internet de nos sociétés affiliées. CONDITIONS JURIDIQUES ET POLITIQUE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVEE Nous vous souhaitons la bienvenue sur notre plateforme de recherche et de demande d emploi (la «Plateforme»). Nous vous invitons à lire

Plus en détail

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE Direction de la gestion des espaces et des services auxiliaires CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE 1. OBJECTIF Le présent cadre de gestion a pour objet de définir des règles minimales

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE CHARTE DES BONNES PRATIQUES INTERNET CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE PRÉAMBULE La Charte des bonnes pratiques

Plus en détail

Schéma canadien d évaluation et de certification selon les Critères communs (SCCC) Guide-SCCC-006 Version 1.1

Schéma canadien d évaluation et de certification selon les Critères communs (SCCC) Guide-SCCC-006 Version 1.1 6 Schéma canadien d évaluation et de certification selon les Critères communs (SCCC) Guide-SCCC-006 Version 1.1 Contrôle technique de la continuité de l assurance d une TOE certifiée Août 2005 ii Version

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS

RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-002 Dernière modification : 13 juillet 2015 Page 2 de 9 Table des matières SECTION 1 OBJECTIF... 4 SECTION 2 DÉFINITIONS...

Plus en détail

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 PV/04/11 CONSEIL DES GOUVERNEURS Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite OLAF : DÉCISION EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LA

Plus en détail

Directives destinées aux dépositaires

Directives destinées aux dépositaires Directives destinées aux dépositaires pour évaluer leur conformité avec la Loi sur l accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé (LAPRPS) Le présent document vise à aider

Plus en détail

Ajournements et désistements

Ajournements et désistements DU TASPAAT Ajournements et désistements 1.0 Cette directive de procédure : explique la différence entre un ajournement et un désistement; explique la stricte politique du Tribunal en matière d ajournement

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-002 Dernière modification : 3 juillet 2015 Page 2 de 13 Table des matières MODIFICATIONS DE SECTIONS... 4 Section 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

Le co-op broker a assuré la mise en relation entre un Prospect et le Propriétaire d un

Le co-op broker a assuré la mise en relation entre un Prospect et le Propriétaire d un La particularité de ce NDA est son caractère tripartite, signé entre : le prospect, le propriétaire d un business et un broker dit, co-operating broker. Le co-op broker a assuré la mise en relation entre

Plus en détail

Le Bureau d intégrité de la CTB : règles de fonctionnement

Le Bureau d intégrité de la CTB : règles de fonctionnement 1 Le Bureau d intégrité de la CTB : règles de fonctionnement I. Introduction Financée principalement par l État belge et exerçant des tâches de service public, la Coopération Technique Belge se doit de

Plus en détail

FIT EUROPE CODE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE

FIT EUROPE CODE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE CODE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE Considérant le rôle majeur que jouent les traducteurs et les interprètes dans la facilitation et la promotion de la communication et de la compréhension internationales,

Plus en détail

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Politique sur les renseignements personnels Septembre 2004

Plus en détail

Principes Critères Protocole Compétences. aux fins de l obtention du titre de. ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A)

Principes Critères Protocole Compétences. aux fins de l obtention du titre de. ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A) Principes Critères Protocole Compétences aux fins de l obtention du titre de ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A) I INTRODUCTION L arbitrage est un processus par lequel les parties prenantes à un différend

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl

Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl 1 Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl 1 Généralités champ d application 1. Seules nos conditions générales d achat sont applicables ; nous ne reconnaissons pas de conditions du fournisseur

Plus en détail

Guide du programme à l étranger

Guide du programme à l étranger Bourses de recherche Mitacs Globalink-Sorbonne Universités Pour la recherche aux cycles supérieurs à Sorbonne Universités Guide du programme à l étranger Bourses de recherche Mitacs Globalink - Sorbonne

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-55 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

DELIBERATION N 2014-55 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT DELIBERATION N 2014-55 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS

SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS Le service de messagerie courte «SMS», fourni aux demandeurs est de leur mettre au courant de l'état actuel du processus de leur demande de visa. Les

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION NORME 012 NORME DE SÉCURITÉ DES IMAGES

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION NORME 012 NORME DE SÉCURITÉ DES IMAGES ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION NORME 012 NORME DE SÉCURITÉ DES IMAGES 2013 ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS 2013 CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION Cette règle est protégée

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS

CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS Référence : Type de politique : Références juridiques : Autres références : INTRODUCTION Gouvernance autonome Code des professions, Code civil du Québec

Plus en détail

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Version consolidée adopté par décision du conseil d administration MB/11/2008 du 14 février 2008 modifié

Plus en détail

Politique d accessibilité du RREO

Politique d accessibilité du RREO Politique d accessibilité du RREO Date d entrée en vigueur : Le 1 er janvier 2014 Révision : 16 décembre 2014 Date de la prochaine révision : Le 1 er janvier 2017 Responsables : Vice-présidente principale,

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 2.8.2013 Journal officiel de l Union européenne C 223/1 (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Lignes directrices

Plus en détail

FORMULE DE RÉPONSE DU PRODUCTEUR NATIONAL À LA DEMANDE D EXCLUSION D UN PRODUIT

FORMULE DE RÉPONSE DU PRODUCTEUR NATIONAL À LA DEMANDE D EXCLUSION D UN PRODUIT FORMULE DE RÉPONSE DU PRODUCTEUR NATIONAL À LA DEMANDE D EXCLUSION D UN PRODUIT (Enquêtes de dommage en vertu de l article 42 et réexamens relatif à l expiration en vertu des articles 76.01 et 76.03 de

Plus en détail

POLITIQUE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE BBA GROUPE FINANCIER

POLITIQUE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE BBA GROUPE FINANCIER -+ POLITIQUE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE BBA GROUPE FINANCIER En tant qu entreprise de services, BBA se conforme à la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE CHAPITRE 1 OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1. Objet Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Conformément au Règlement de l Ontario 191/11 pris en application de la Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

Introduction. Application

Introduction. Application Politique sur l accessibilité de Primerica et plan d accessibilité pluriannuel (le «plan d accessibilité») (Règlement de l Ontario 191/11) relatif à la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS

Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS 2 Présentation et état d avancement du

Plus en détail

Lignes directrices sur la surveillance vidéo au moyen d appareils non dissimulés dans le secteur privé Mars 2008

Lignes directrices sur la surveillance vidéo au moyen d appareils non dissimulés dans le secteur privé Mars 2008 FEDERAL Commissaire à la protection de la vie privée du Canada PROVINCIAL Commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de l'alberta Commissaire à l'information et à la protection de

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT

Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT I. RÔLE Le rôle du comité d audit de la Société (le «comité d audit») consiste à aider le conseil d administration (le «conseil») à surveiller

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 www.metrolinx.com 20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 20 rue Bay, bureau 600 Toronto, ON M5J 2W3 Politique de protection de la vie privée Metrolinx apprécie et respecte votre vie privée. Metrolinx

Plus en détail

Examen des marchés publics

Examen des marchés publics Tribunal canadien du commerce extérieur Canadian International Trade Tribunal TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR Examen des marchés publics Tribunal canadien du commerce extérieur Examen des marchés

Plus en détail

CHARTE DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES

CHARTE DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES CHARTE DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Le site Internet (ci-après le «www.cnaeurope.com») est exploité par ou pour le compte de CNA Insurance Company Limited, société immatriculée au Royaume-Uni,

Plus en détail

Appel de proposition : Saison d exposition 2015

Appel de proposition : Saison d exposition 2015 INTRODUCTION Fondée en 1998, à la suite d une entente avec l Évêché de Gaspé, la Corporation de gestion et mise en valeur du Mont Saint-Joseph a pour principale mission de préserver et de mettre en valeur

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES 1271-04-02/08/FR WP 155 rév. 04 Document de travail sur les questions fréquemment posées (FAQ) concernant les règles d entreprise contraignantes

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Accord-cadre sur le congé parental

Accord-cadre sur le congé parental (14 décembre 1995) Préambule L accord-cadre ci-joint représente un engagement de l UNICE, du CEEP et de la CES à mettre en place des prescriptions minimales sur le congé parental, en tant que moyen important

Plus en détail

Date de révision : N/A Responsable de la Politique : Bureau de protection de la vie privée de Brunswick

Date de révision : N/A Responsable de la Politique : Bureau de protection de la vie privée de Brunswick Nom : Politique de protection de la vie privée Numéro de la Politique : P.01.01 «Safe Harbor» pour les employés Nom du service : Service juridique de Brunswick Page : 1 sur 6 Date de parution initiale

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Loi n 09-04 du 14 Chaâbane 1430 correspondant au 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l information et de la

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

Textes législatifs et réglementaires Relatifs à la protection des données personnelles en Tunisie. Chawki GADDES

Textes législatifs et réglementaires Relatifs à la protection des données personnelles en Tunisie. Chawki GADDES Textes législatifs et réglementaires Relatifs à la protection des données personnelles en Tunisie Chawki GADDES 20/02/2008 ARTICLE 9 DE LA CONSTITUTION TUNISIENNE DU PREMIER JUIN 1959 TELLE QUE RÉVISÉ

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC

POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC ADOPTÉ PAR LE COMITÉ EXÉCUTIF LE 28 AOÛT 2014 Table des matières 3 1. Introduction 3 2. Champs d

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail