1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services"

Transcription

1 1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre 2012 Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services 1

2 Sommaire Présentation du Groupe ACPPA Etat des lieux Attentes d un directeur d EHPAD Partenariat avec un prestataire de service WINNCARE SERVICES 2

3 Le Groupe Associatif ACPPA L'association ACPPA(Accueil et Confort Pour Personnes Âgées) a été créée en 1983 pour répondre au besoin d'accompagnement des personnes fragilisées par le grand âge ou le handicap. Organisme gestionnaire privé, à but non lucratif, reconnu de bienfaisance. 3

4 Les missions du Groupe Le Maintien à domicile L Accueil et l accompagnement en établissement La Formation des professionnels des acteurs du secteur médico-social et de la santé Une implication dans le développement de notre secteur, de ses pratiques et de ses savoir-faire par des actions de conseil et d évaluation 4

5 Ses Valeurs Respect «Prendre en compte les désirs et besoins de la personne» Dignité «Préserver l estime de la personne» Solidarité «Vivre ensemble et se soutenir au quotidien» Engagement «Développer nos efforts dans un but commun» Progrès «Savoir se remettre en cause pour progresser» 5

6 Organisation du Groupe ACPPA 6

7 Un réseau national Une cinquantaine d établissements en France. Le Siège social du Groupe ACPPA est situé à Francheville, dans le département du Rhône. 7

8 Le Groupe ACPPA en quelques chiffres 32 Etablissements d Hébergement pour Personnes Agées (EHPAD) 1 USLD 3 Foyers logements, 2 Foyers de vie, 2 domiciles collectifs 13 Accueils de jour personnes accompagnées (domicile et établissements) 364 places de soins à domicile GMP: 721 (ACPPA) (SINOPLIES) Budget annuel : 105 millions salariés 8

9 Le constat : Profil des personnes âgées accueillies en EHPAD Moyenne d âge en hausse de 85 ans en à 87 en centenaire au moins par établissement (de 46 à 106 ans) Durée moyenne de séjour 3,5 ans 84% des décès en intra-établissement Un taux d hospitalisation < 2% GMP en hausse, 720 en moyenne en 2012 Une forte proportion de personnes dépendantes psychiques -> Evolution vers une plus forte médicalisation 9

10 Le constat : Evolution des besoins des personnes âgées accueillies en EHPAD De nouveaux besoins : lits Alzheimer, aides au transfert, aides à la mobilité, lits doubles, etc.) Le Projet Personnalisé d Accompagnement : une réponse aux besoins et attentes de la personne âgée en termes d objectifs d accompagnement à la vie quotidienne et de soins (matériels) 10

11 Le constat : Pour le directeur Un renforcement des contraintes en termes de matério-vigilance et de la démarche qualité orientée vers la maitrise des risques Poids croissant de la réglementation applicable au médico-social (DIM, pénibilité du travail, risques psycho-sociaux) 11

12 La matério-vigilance Des contraintes fortes en termes de matériovigilance 12

13 Les attentes d un directeur d EHPAD La maitrise du risque d accident lié à l utilisation de dispositifs médicaux (responsabilité de l exploitant engagée ) Politique de gestion des risques : matério-vigilance et maintenance déléguée à partenaire qualifié Vigilance accrue sur les lits médicalisés et les lèvepersonnes La mise en place d une maintenance préventive et curative qui s appuie sur les recommandations fabricant La traçabilité de toutes les interventions sur les matériels médicaux 13

14 Les attentes d un directeur d EHPAD Un partenariat qui s inscrit dans la politique qualité menée par le groupe dont les 3 objectifs majeurs sont Satisfaire ses clients (réponse aux besoins) Maitriser les risques (matério-vigilance) Amélioration continue (identification, enregistrement et traitement des anomalies) Logique d évaluation interne et externe permanente et certification Services et ISO 9001 (SGS Qualicert et AFNOR) depuis Des partenaires dont l organisation répond à nos attentes Démarche qualité et certification Développement durable (sur les 3 piliers environnemental, économique et sociétal) 14

15 Les attentes d un directeur d EHPAD (suite) Un partenaire force de proposition : présentation de nouveaux produits, tests, évaluation et à l écoute de ses clients Des services associés : contribution au développement des compétences et de la professionnalisation des acteurs par la formation 15

16 Les attentes d un directeur d EHPAD (suite) Des produits de qualité lui permettant de répondre aux besoins des personnes âgées accueillies et du personnel (ergonomie, gain de temps, baisse des AT) Critères recherchés : fiabilité, sécurité, durabilité, traçabilité, efficacité, entretien et maintenance garantis et de qualité, réactivité du SAV, traçabilité des opérations à chaque étape. Le respect du cadre budgétaire Des partenaires professionnels et réactifs 16

17 Les Atouts du Partenariat avec WINNCARE SERVICES Une implantation nationale Un réseau de professionnels labellisés au regard de la charte qualité WINNCARE SERVICES (audit : critères réglementaires et BPP). Une Information continue des évolutions réglementaires avec réponses apportées via l évolution des matériels Une cellule recherche et développement active à l écoute des prescripteurs 17

18 Les Atouts du Partenariat avec WINNCARE SERVICES (suite) Une fabrication française dans le respect des normes et des règlementations en vigueur Un engagement dans une démarche de DD en 2012 Des produits qui répondent aux évolutions des besoins : lits grandes largeurs, les S.A.M. 18

19 Merci pour votre attention 19

Générations Mutualistes

Générations Mutualistes Générations Mutualistes Accompagner les familles tout au long de la vie Un réseau de 750 établissements et services mutualistes dans toute la France Un engagement au service du mieux-vivre de la personne

Plus en détail

Projet d'établissement

Projet d'établissement Projet d'établissement DIU Médecin Coordonnateur d EHPAD 13 décembre 2010 Docteur Linda BENATTAR Directrice Médicale Groupe ORPEA / CLINEA Méthode pour l élaboration d un projet d établissement Dr Linda

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. établissements sociaux et médico-sociaux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. établissements sociaux et médico-sociaux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL établissements sociaux et médico-sociaux Partageons plus que l assurance Le secteur social et médico-social fait face à des enjeux

Plus en détail

Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019

Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019 Dossier de presse Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019 Poitiers, le 30 janvier 2015 Bruno BELIN, Premier Vice-Président du Conseil Général chargé des Solidarités, a réuni les partenaires

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) DANS LE DEPARTEMENT DE LA MEUSE

CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) DANS LE DEPARTEMENT DE LA MEUSE CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) DANS LE DEPARTEMENT DE LA MEUSE DESCRIPTIF DU PROJET établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février h00 DOSSIER DE PRESSE

Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février h00 DOSSIER DE PRESSE Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février 2012-11h00 DOSSIER DE PRESSE La qualité de vie des personnes âgées en établissement à l honneur

Plus en détail

Présentation et perspectives

Présentation et perspectives Les Pensions de Famille dans le département du Rhône Présentation et perspectives Juin 2014 Cadre réglementaire Circulaire du 21 avril 1997 Relative au lancement d un programme expérimental de création

Plus en détail

ma référence solidaire

ma référence solidaire p Bien plus qu une mutuelle ma référence solidaire mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance p Le groupe MGEN La référence solidaire pour tous Chiffres clés 2014 3,8 millions de personnes protégées 3 209 Lits,

Plus en détail

DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) référent en service de santé au travail

DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) référent en service de santé au travail DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) référent en service de santé au travail 1 INTITULE Unité : EDF SA ERDF Sous-unité d affectation : Famille professionnelle : Médico-social Métier : Infirmier Intitulé de

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 nouveau nom 1 valeur : la solidarité

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

Coordonnateur de services à la personne

Coordonnateur de services à la personne Coordonnateur de services à la personne D où peuvent-ils venir? Assistant de service social Conseiller en économie sociale familiale (CESF) Educateur de jeunes enfants Responsable de secteur (services

Plus en détail

ma référence solidaire

ma référence solidaire p Bien plus qu une mutuelle ma référence solidaire mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance p Le groupe MGEN La référence solidaire pour tous Chiffres clés 2015 Près de 4 millions de personnes protégées 3 209

Plus en détail

I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités

I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités I.1- Descriptif du service Le SSIAD a ouvert ses portes en 1992. La création du service découle d un projet gérontologique

Plus en détail

1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public

1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public réaffirmées pour être aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités 2

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes

Plus en détail

Référentiel de compétence Technicien de l Intervention Sociale et Familiale - IDS 1/5

Référentiel de compétence Technicien de l Intervention Sociale et Familiale - IDS 1/5 ÉLABORATION, MISE EN ŒUVRE et évaluation du projet individualise Contribue à l élaboration du projet d établissement ou de service. Communique avec les responsables de l établissement ou du service et

Plus en détail

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 PERSONNES AGES EN PERTE D AUTONOMIE ET DEMOCRATIE SANITAIRE Nouvelles règles à instaurer concernant les CVS Problématique La participation des usagers de la santé et du médico

Plus en détail

Demande d adhésion à la fédération Adessadomicile

Demande d adhésion à la fédération Adessadomicile Demande d adhésion à la fédération Adessadomicile POUR ADHERER Pour adhérer, veuillez remplir le bulletin d inscription ci-joint et fournir : Le formulaire ci-après complété et signé par le/la président(e)

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

Avenir GEronto Santé.Hélio PROJET ASSOCIATIF. AGES.Hélio - Projet Associatif -- MAJ 30 juin

Avenir GEronto Santé.Hélio PROJET ASSOCIATIF. AGES.Hélio - Projet Associatif -- MAJ 30 juin 2012 Avenir GEronto Santé.Hélio PROJET ASSOCIATIF Mise à jour 30 juin 2014 MAJ 30 juin 2014 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS... 3 LES HÉRITAGES DE L HISTOIRE... 4 LA RÉFÉRENCE À DES VALEURS PARTAGÉES... 6 L IDENTITÉ

Plus en détail

L action sociale et la santé dans le département

L action sociale et la santé dans le département L action sociale et la santé dans le département L organisation de l Uriopss dans la région et dans le département (représentativité) Un comité départemental (ses missions) Des instances de concertation

Plus en détail

La question du vieillissement des personnes handicapées dans les politiques sociales

La question du vieillissement des personnes handicapées dans les politiques sociales «L accompagnement de l avancée en âge des personnes handicapées» Jeudi 14 Mars 2013, Palais des congrès de Pontivy La question du vieillissement des personnes handicapées dans les politiques sociales Pascal

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. établissements de santé privés

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. établissements de santé privés ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL établissements de santé privés Partageons plus que l assurance Le secteur des établissements de santé privés connaît de fortes évolutions

Plus en détail

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES Oeuvre des Anciens Combattants & Victimes de Guerre de la Haute-Saône Initiative du général BETANT crée en 1961

Plus en détail

la plupart des patients vivent dans la cité certains travaillent, le plus souvent en milieu protégé, parfois en milieu ordinaire

la plupart des patients vivent dans la cité certains travaillent, le plus souvent en milieu protégé, parfois en milieu ordinaire Le handicap psychique : complémentarité des approches médicale et médico-sociale Jean-Marie Danion Plan Définition de la notion de handicap psychique Contexte historique de l émergence de cette notion

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Bureau International du Travail Jeudi 2 octobre 2014 Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Monsieur Jacques RABUT Vice-président

Plus en détail

Rapport annuel d activité

Rapport annuel d activité Rapport annuel d activité cadre supérieur de Santé 2007 Description du fonctionnement des EHPAD, de l organisation médico-sociale, du profil des résidents, de l évolution de la population hébergée, des

Plus en détail

Le point sur. L animation de la vie sociale. Les centres sociaux Les espaces de vie sociale

Le point sur. L animation de la vie sociale. Les centres sociaux Les espaces de vie sociale Le point sur L animation de la vie sociale Les centres sociaux Les espaces de vie sociale La branche Famille est un acteur majeur de la politique familiale en France. Avec plus de 52 milliards d euros

Plus en détail

Accueil de jeunes enfants

Accueil de jeunes enfants janvier 2014 Décembre 2015 BILAN DES ACCOMPAGNEMENTS DLA 2014 En bref L analyse s appuie sur les données transmises par les chargés de mission du Dispositif Local d'accompagnement (DLA) pour l année 2014,

Plus en détail

Charte nationale Qualité des services à la personne Guide d adhésion

Charte nationale Qualité des services à la personne Guide d adhésion Charte nationale Qualité des services à la personne Guide d adhésion Sommaire 3 Qu est-ce que la Charte nationale Qualité? 4 Un objectif partagé par tous 5 Une Charte nationale Qualité en 3 dimensions

Plus en détail

Projet Associatif Les Capucins

Projet Associatif Les Capucins PROJET ASSOCIATIF 2014-2018 2 SOMMAIRE Préambule 5 Historique 6 Finalités 8 Missions 9 Valeurs 10 Membres 11 Orientations stratégiques 12 Conclusion 14 Glossaire 3 4 Préambule La nécessité de rendre autonome

Plus en détail

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Direction Territoriale Var/Corse Centre d Affaires Europe Tour Arlatan 50 Voie Aurélienne

Plus en détail

dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées

dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées j e u d i 1 1 f é v r i e r 2 0 1 0 dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées Par Bernard BONNE, Président du Conseil général de la Loire et Claude BOURDELLE, Vice-président du

Plus en détail

Action Sanitaire et Sociale MIDI-PYRENEES SUD

Action Sanitaire et Sociale MIDI-PYRENEES SUD MIDI-PYRENEES SUD LA DECENTRALISATION SOCIALE : 1er volet : Loi du 22 juillet 1983 Cette loi confie aux départements une compétence en matière d aide sociale légale et en matière de prévention sanitaire.

Plus en détail

La Branche de l aide à domicile

La Branche de l aide à domicile La Branche de l aide à domicile gagne à être connue! Une branche professionnelle forte et structurée La Branche de l aide à dom répond à l évolution Une branche forte et structurée qui va de l avant La

Plus en détail

Projet Départemental Essonne

Projet Départemental Essonne 91 Projet Départemental Essonne 2016-2020 La Fondation des Amis de l Atelier en France Depuis plus de 50 ans, la Fondation des Amis de l Atelier, reconnue d utilité publique, accueille et accompagne 2

Plus en détail

Les vigilances au sein des Ehpad Quelle Organisation? Dr Catherine Alvan : directeur médical ACPPA

Les vigilances au sein des Ehpad Quelle Organisation? Dr Catherine Alvan : directeur médical ACPPA Les vigilances au sein des Ehpad Quelle Organisation? Dr Catherine Alvan : directeur médical ACPPA Définition : La sécurité sanitaire est définie comme la sécurité des personnes contre les risques thérapeutiques

Plus en détail

Maison St Joseph B o u r g -B l a n c

Maison St Joseph B o u r g -B l a n c Maison St Joseph B o u r g -B l a n c Maison St Joseph B o u r g -Bl a n c La ville à la campagne Au cœur de la ville Notre maison bénéficie d une situation géographique privilégiée. Située à 15 kilomètres

Plus en détail

Prestation de service Foyer de jeunes travailleurs. Juin /6

Prestation de service Foyer de jeunes travailleurs. Juin /6 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Foyer de jeunes travailleurs Juin 2013 1/6 2/6 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation de

Plus en détail

Signalement des EI-EIG-EIAS-EIGS dans le secteur médico-social

Signalement des EI-EIG-EIAS-EIGS dans le secteur médico-social Signalement des EI-EIG-EIAS-EIGS dans le secteur médico-social Une obligation fondée sur une base légale et réglementaire renouvelée 16 décembre 2015 Journée des vigilances 24 janvier 2017 16 décembre

Plus en détail

LABEL. Gouvernance et gestion responsable des associations et fondations

LABEL. Gouvernance et gestion responsable des associations et fondations LABEL Gouvernance et gestion responsable des associations et fondations PREFACE Depuis de nombreuses années la France connaît une dynamique associative remarquable qui se traduit chaque année par la création

Plus en détail

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation 9 JUIN 2016 Objectifs Présenter le contexte actuel de la qualité

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Correspondant Prévention Santé-Sécurité au Travail et Environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Correspondant Prévention Santé-Sécurité au Travail et Environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Correspondant Prévention Santé-Sécurité

Plus en détail

Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD

Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD En partenariat avec l Agence Régionale de Santé Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD D UNE OBLIGATION RÉGLEMENTAIRE À UN OUTIL DE DIAGNOSTIC RÉGIONAL Congrès ORS 5 Avril 2013, Bordeaux CÉLINE

Plus en détail

PIONNIER DE LA FILIÈRE GNL

PIONNIER DE LA FILIÈRE GNL PIONNIER DE LA FILIÈRE GNL CAP SUR L AVENIR DU GNL 2 4 Siège 1 3 Filiale de ENGIE, Elengy est un acteur engagé du développement et de la transformation du marché du GNL (gaz naturel liquéfié). Cette ambition

Plus en détail

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social ANNEXE 1 REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social FINALITES DE LA FONCTION - Etre le garant de la conception, du pilotage, de la mise en œuvre et de l évaluation du projet social de la structure

Plus en détail

DONNÉES DE CADRAGE SUR LES PERSONNES HANDICAPÉES VIEILLISSANTES

DONNÉES DE CADRAGE SUR LES PERSONNES HANDICAPÉES VIEILLISSANTES «L accompagnement de l avancée en âge des personnes handicapées» Jeudi 14 Mars 2013, Palais des congrès de Pontivy DONNÉES DE CADRAGE SUR LES PERSONNES HANDICAPÉES VIEILLISSANTES Rachelle LE DUFF, Conseillère

Plus en détail

Direction des établissements pour personnes handicapées Directeur : Stéphane GAUCHER Adresse : 146 rue Pierre Corneille Lyon Téléphone : 04

Direction des établissements pour personnes handicapées Directeur : Stéphane GAUCHER Adresse : 146 rue Pierre Corneille Lyon Téléphone : 04 Direction des établissements pour personnes handicapées Directeur : Stéphane GAUCHER Adresse : 146 rue Pierre Corneille - 69003 Lyon Téléphone : 04 72 61 70 37 Courriel : stephane.gaucher@rhone.fr Nombre

Plus en détail

sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires

sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires Faites la différence avec la certification QUALICERT et votre référentiel «Services de Mise à Disposition de Personnel et

Plus en détail

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL 1 EVALUATIONS : LE CADRE LEGISLATIF et REGLEMENTAIRE La loi du 2 janvier 2002 dispose

Plus en détail

L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A

L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A N L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A L I D A I R E S U N A N

Plus en détail

MCA «Prévoyance Plus»

MCA «Prévoyance Plus» TPE-PME Protéger mon entreprise est ma priorité Avec MCA «Prévoyance Plus» j assure la pérennité de mon entreprise et la sérénité de mes collaborateurs Diriger c est aussi anticiper... La qualité de vie

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale La protection sociale est le cœur d activité de KLESIA. Véritable

Plus en détail

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) Commission Gouvernement AMENDEMENT N o 2217 Rédiger ainsi cet article : «Le code de la santé publique est ainsi modifié : présenté par le Gouvernement

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale contre la maltraitance des

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale contre la maltraitance des M e r c r e d i 1 5 j u i n 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées par Claude BOURDELLE,

Plus en détail

Projet d Etablissement Social et Médico-Social > SYNTHESE <

Projet d Etablissement Social et Médico-Social > SYNTHESE < Projet d Etablissement Social et Médico-Social 2012-2016 > SYNTHESE < Fondation Bon Sauveur Balnéo au FAM Intérieur A.I.R. Espace Snoezelen Bureau Infirmier MAS Ce document est une synthèse du «Projet

Plus en détail

Une des missions du ministère en charge du tourisme : la définition de politiques permettant de faire progresser le taux de départ en vacances.

Une des missions du ministère en charge du tourisme : la définition de politiques permettant de faire progresser le taux de départ en vacances. Forum européen de l OITS L innovation dans les politiques touristiques 22-23 octobre 2015 Une des missions du ministère en charge du tourisme : la définition de politiques permettant de faire progresser

Plus en détail

Etabli conformément aux articles 84-2 et de la loi organique n modifiée. arrêté en réunion du gouvernement le 17 septembre 2013

Etabli conformément aux articles 84-2 et de la loi organique n modifiée. arrêté en réunion du gouvernement le 17 septembre 2013 20120144- Etabli conformément aux articles 84-2 et 209-5 de la loi organique n 99-209 modifiée arrêté en réunion du gouvernement le 17 septembre 2013 Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Encadré n 2 :

Plus en détail

Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA-

Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA- Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA- 10 juillet 2006 Dossier presse Présentation synthétique des missions de

Plus en détail

CentreNationald Innovation Santé Autonomie et Métiers

CentreNationald Innovation Santé Autonomie et Métiers CentreNationald Innovation Santé Autonomie et Métiers www.cnisam.fr DOSSIER DE PRESSE La Maison du Limousin Paris 22 septembre 2009 Contacts presse : Michelle DENIS-GAY ou Corinne PECHER contact@cnisam.fr

Plus en détail

Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées

Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées 1 Des schémas aux priorités convergentes Personnes âgées Personnes handicapées Structurer

Plus en détail

GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN

GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN NOVEMBRE 2013 GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN version 1 SOMMAIRE LA STRUCTURE DES EFFECTIFS L ÉVOLUTION DES EMPLOIS LA FORMATION ET LES COMPÉTENCES LA RÉMUNÉRATION GLOBALE LES CONDITIONS

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 06 89 0296 Catégorie : B Dernière modification : 07/01/2013 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Correspondant prévention

Plus en détail

Auxiliaire de Gérontologie

Auxiliaire de Gérontologie Auxiliaire de Gérontologie Certification enregistrée au RNCP arrêté du 08/07/2009. Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) au niveau V par arrêté du 11/03/2004 publié

Plus en détail

RAPPORT N OBJECTIF ANNUEL D'EVOLUTION DES DEPENSES DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MEDICO- SOCIAUX POUR PERSONNES ÂGEES - ANNEE 2014

RAPPORT N OBJECTIF ANNUEL D'EVOLUTION DES DEPENSES DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MEDICO- SOCIAUX POUR PERSONNES ÂGEES - ANNEE 2014 RAPPORT N 13.135 OBJECTIF ANNUEL D'EVOLUTION DES DEPENSES DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MEDICO- SOCIAUX POUR PERSONNES ÂGEES - ANNEE 2014 COMMISSION : COHESION SOCIALE, SOLIDARITE ET HANDICAP

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Spécial SOLUTRANS Retrouvez-nous HALL 4 Stand K 109

DOSSIER DE PRESSE Spécial SOLUTRANS Retrouvez-nous HALL 4 Stand K 109 DOSSIER DE PRESSE Spécial SOLUTRANS 2015 Retrouvez-nous HALL 4 Stand K 109 HYDROPARTS France, entreprise créée en 2001, est aujourd hui le seul spécialiste dont l activité est exclusivement dédiée au hayon

Plus en détail

Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2

Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2 DIRECTION DE LA SOLIDARITE ET DE L AUTONOMIE DES PERSONNES Annexe 1 Modèle-type Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2 Conclue

Plus en détail

le projet D ACTION ENFANCE

le projet D ACTION ENFANCE le projet D ACTION ENFANCE _Notre mission ACTION ENFANCE - Fondation Mouvement pour les Villages d Enfants a pour mission d accueillir, protéger et éduquer des jeunes en danger, de l enfance à la vie adulte.

Plus en détail

ArmoniS accompagnement évaluation

ArmoniS accompagnement évaluation ArmoniS accompagnement évaluation formation SAINT JOSEPH EHPAD - MAZAMET Rapport d évaluation externe NOVEMBRE 2013 8 Appréciation globale de l évaluateur externe L établissement a une capacité d accueil

Plus en détail

Direction Soins Cellule Formation

Direction Soins Cellule Formation Mai 2009 2 La politique de formation La politique formation de l établissement se traduit par la mise en place et l application de dispositifs particuliers. Le plan de formation élaboré selon un processus

Plus en détail

générale l action sociale DGAS La Direction Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance

générale l action sociale DGAS La Direction Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance La Direction générale de l action sociale DGAS Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance 11, Place des Cinq Martyrs du Lycée Buffon 75696 Paris cedex 14 Tél : 01 40

Plus en détail

Auxiliaire de vie sociale

Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire de vie sociale Près de chez vous : www.una.fr fiches metier v10.indd 1 23/02/09 08:46 Auxiliaire de vie sociale L auxiliaire de vie sociale intervient auprès des personnes âgées en perte d autonomie,

Plus en détail

Le point sur. L animation de la vie sociale. Les centres sociaux Les espaces de vie sociale

Le point sur. L animation de la vie sociale. Les centres sociaux Les espaces de vie sociale Le point sur L animation de la vie sociale Les centres sociaux Les espaces de vie sociale Les centres sociaux et les espaces de vie sociale des lieux de proximité à vocation globale, familiale et intergénérationnelle,

Plus en détail

A Infirmier territorial B / Assistant socio-éducatif (AS, CESF, ES) NOMBRE DE POSTES : 1 BOBIGNY

A Infirmier territorial B / Assistant socio-éducatif (AS, CESF, ES) NOMBRE DE POSTES : 1 BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE ERH4 15-04 POSTE A POURVOIR : EVALUATEUR MEDICO SOCIAL (h/f) DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION POPULATION AGEE ET PERSONNES HANDICAPEES SERVICE PERSONNES

Plus en détail

Vieillissement de la population et réponse aux besoins en aide et soins des personnes âgées : les réflexions du canton de Vaud

Vieillissement de la population et réponse aux besoins en aide et soins des personnes âgées : les réflexions du canton de Vaud Vieillissement de la population et réponse aux besoins en aide et soins des personnes âgées : les réflexions du canton de Vaud Langzeitpflege wohin? Journée de réflexion 2 septembre 2016 Stéfanie MONOD,

Plus en détail

INTRO. «Il est clé pour le futur de Sequana d avoir une politique RSE transparente, ambitieuse et pleinement intégrée au modèle économique du groupe.

INTRO. «Il est clé pour le futur de Sequana d avoir une politique RSE transparente, ambitieuse et pleinement intégrée au modèle économique du groupe. OADMAP RSE INTRO Depuis 2012, le groupe Sequana a mis en place une politique de Responsabilité Sociale et Environnementale commune à toutes ses activités de production (Arjowiggins) et de distribution

Plus en détail

RESIDETAPES MONOGRAPHIE. Annexe à l étude Logement d insertion et mobilisation de moyens souples et adéquats d accompagnement social

RESIDETAPES MONOGRAPHIE. Annexe à l étude Logement d insertion et mobilisation de moyens souples et adéquats d accompagnement social RESIDETAPES MONOGRAPHIE Annexe à l étude Logement d insertion et mobilisation de moyens souples et adéquats d accompagnement social réalisée par le CRESGE pour les Acteurs du Logement d Insertion SEPTEMBRE

Plus en détail

L accueil. mode d emploi. de personnes âgées et/ou handicapées : proximité et partage

L accueil. mode d emploi. de personnes âgées et/ou handicapées : proximité et partage Conseil général de Lot-et-Garonne Direction du Développement social Service Personnes âgées et handicapées / Cellule Accueil familial L accueil familial de personnes âgées et/ou handicapées : proximité

Plus en détail

LE PLAN ALZHEIMER EN REGION AUVERGNE

LE PLAN ALZHEIMER EN REGION AUVERGNE LE PLAN ALZHEIMER 2008-2012 EN REGION AUVERGNE Direction de l Offre Médico-Sociale et de l Autonomie 1 Quelques données épidémiologiques Actuellement en Auvergne : 9 808 personnes atteintes de la maladie

Plus en détail

Faire connaître et reconnaître le métier d assistant maternel

Faire connaître et reconnaître le métier d assistant maternel Faire connaître et reconnaître le métier d assistant maternel POLITIQUE DE PROFESSIONNALISATION Branche professionnelle des assistants maternels du particulier employeur edito Véronique Delaitre, présidente

Plus en détail

Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales d Indre et Loire

Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales d Indre et Loire Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales d Indre et Loire Validé Direction Générale 9 novembre 2009 Modifié par la Direction Générale le 21/11/2011 PROFIL DE FONCTION

Plus en détail

L apport de la normalisation. en Santé. «16èmes Journées EURO PHARMAT»,

L apport de la normalisation. en Santé. «16èmes Journées EURO PHARMAT», L apport de la normalisation pour la gestion des risques en Santé Mathieu GIANG mathieu.giang@afnor.org http://www.sante.afnor.fr «16èmes Journées EURO PHARMAT», Biarritz, 10 Octobre 2006 Qu est ce qu

Plus en détail

Atelier Nouveaux dispositifs de formation : Comment si retrouver?

Atelier Nouveaux dispositifs de formation : Comment si retrouver? Atelier Nouveaux dispositifs de formation : Comment si retrouver? Sommaire 1. Introduction 2. La réforme de la formation professionnelle en vidéo 1. Eclairage sur les instances paritaires qui définissent

Plus en détail

Accréditation. Combien ça coûte? Qui veut gagner des millions? F. Larger

Accréditation. Combien ça coûte? Qui veut gagner des millions? F. Larger Accréditation Combien ça coûte? Qui veut gagner des millions? F. Larger 1 Sommaire Le COFRAC Certification versus accréditation Les initiatives Le calendrier Le coût Les essais interlaboratoires Les agréments

Plus en détail

LANCEMENT D UN GROUPE DE TRAVAIL CONCERNANT L INTÉGRATION OU LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DE PERSONNES ATTEINTES D UN HANDICAP PSYCHIQUE ET/OU MENTAL

LANCEMENT D UN GROUPE DE TRAVAIL CONCERNANT L INTÉGRATION OU LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DE PERSONNES ATTEINTES D UN HANDICAP PSYCHIQUE ET/OU MENTAL LANCEMENT D UN GROUPE DE TRAVAIL CONCERNANT L INTÉGRATION OU LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DE PERSONNES ATTEINTES D UN HANDICAP PSYCHIQUE ET/OU MENTAL Le cadre de la réflexion Les aides mobilisables par les

Plus en détail

Quels rapport entre le développement durable et le médico-social?

Quels rapport entre le développement durable et le médico-social? Quels rapport entre le développement durable et le médico-social? 2 Développement Durable «Le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre

Plus en détail

Dépendance. Situation Actuelle

Dépendance. Situation Actuelle Dépendance Situation Actuelle Démographie En France, la population âgée représente aujourd hui 14,1 millions de personnes de plus de 60 ans et 1,5 million de plus de 85 ans. Sous l effet du vieillissement

Plus en détail

Les métiers de l aide à la personne

Les métiers de l aide à la personne SMSTO - 29 et 30 avril 2010 Les métiers de l aide à la personne Statistiques, modes d intervention, retours d expérience sur les aides à domicile LES CHIFFRES DU SECTEUR SMSTO, Les métiers de l aide à

Plus en détail

ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS)

ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS) ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS) 4 Contexte de l organisme. 4 Contexte de l organisme 4 Contexte de l'organisation 4.1 Compréhension de l organisme et de son contexte 4.1 Compréhension

Plus en détail

L action sociale et la santé dans le département

L action sociale et la santé dans le département L action sociale et la santé dans le département L organisation de l Uriopss dans la région et dans le département (représentativité) Un comité départemental (ses missions) Des instances de concertation

Plus en détail

Démarche qualité en EHPAD. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18)

Démarche qualité en EHPAD. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) Démarche qualité en EHPAD Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) LA QUALITE Aptitude à satisfaire les besoins exprimés ou implicites des utilisateurs La qualité des soins OMS Garantir à chaque patient

Plus en détail

PROFIL DE POSTE RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU CRA RAF

PROFIL DE POSTE RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU CRA RAF 1. GRADE, METIER, EMPLOI Grade Attaché d administration hospitalière (ou équivalent) Emploi Responsable de gestion administrative et financière du CRA Métier Responsable Administratif et Financier () %

Plus en détail

Le Projet Stratégique Régional

Le Projet Stratégique Régional Stratégie Analyse ALSACE Action Le Projet Stratégique Régional Délégation Régionale Alsace 2009 Le contexte Le projet stratégique de la FEHAP Alsace, une réponse au projet stratégique national : Adopté

Plus en détail

PACSS ARS session médico sociale n 2

PACSS ARS session médico sociale n 2 Évaluation interne et dialogue de gestion PACSS ARS session médico sociale n 2 Mardi 2 juillet 2013 53 boulevard Ornano Pleyad 3 93200 Saint Denis Tél. : 01 48 13 91 00 Fax : 01 48 13 91 22 www.anesm.sante.gouv.fr

Plus en détail

Lignes Régulières. Transport scolaire. Transport urbain. Transport pédagogique et culturel

Lignes Régulières. Transport scolaire. Transport urbain. Transport pédagogique et culturel Lignes Régulières Transport scolaire Transport urbain Transport pédagogique et culturel Page 1 sur 11 [Tapez une citation prise dans le document, ou la synthèse d un passage intéressant. Vous pouvez placer

Plus en détail

Appel à candidatures. Chargé Emploi et Compétences. Attaché territorial. Formation, mobilité, recrutement 06/01/2017

Appel à candidatures. Chargé Emploi et Compétences. Attaché territorial. Formation, mobilité, recrutement 06/01/2017 Emploi Filière/grade Calibrage Direction Service Date limite de réception des candidatures Chargé Emploi et Compétences Filière administrative Attaché territorial Catégorie A Ressources Humaines Formation,

Plus en détail

L action de GRA en matière de gérontologie

L action de GRA en matière de gérontologie Direction cohésion sociale / Service gérontologie L action de GRA en matière de gérontologie Journée dépendance du 8 mars 2012 La compétence Gérontologie CONTEXTE: Suite à l Analyse des Besoins sociaux

Plus en détail

La gestion intégrée des risques à Revenu Québec. Demi-journée thématique de l IGF 3 décembre 2014

La gestion intégrée des risques à Revenu Québec. Demi-journée thématique de l IGF 3 décembre 2014 La gestion intégrée des risques à Revenu Québec Demi-journée thématique de l IGF 3 décembre 2014 Plan de la présentation 2 1. Le contexte 2. Les assises de la gestion intégrée des risques à Revenu Québec

Plus en détail