1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services"

Transcription

1 1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre 2012 Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services 1

2 Sommaire Présentation du Groupe ACPPA Etat des lieux Attentes d un directeur d EHPAD Partenariat avec un prestataire de service WINNCARE SERVICES 2

3 Le Groupe Associatif ACPPA L'association ACPPA(Accueil et Confort Pour Personnes Âgées) a été créée en 1983 pour répondre au besoin d'accompagnement des personnes fragilisées par le grand âge ou le handicap. Organisme gestionnaire privé, à but non lucratif, reconnu de bienfaisance. 3

4 Les missions du Groupe Le Maintien à domicile L Accueil et l accompagnement en établissement La Formation des professionnels des acteurs du secteur médico-social et de la santé Une implication dans le développement de notre secteur, de ses pratiques et de ses savoir-faire par des actions de conseil et d évaluation 4

5 Ses Valeurs Respect «Prendre en compte les désirs et besoins de la personne» Dignité «Préserver l estime de la personne» Solidarité «Vivre ensemble et se soutenir au quotidien» Engagement «Développer nos efforts dans un but commun» Progrès «Savoir se remettre en cause pour progresser» 5

6 Organisation du Groupe ACPPA 6

7 Un réseau national Une cinquantaine d établissements en France. Le Siège social du Groupe ACPPA est situé à Francheville, dans le département du Rhône. 7

8 Le Groupe ACPPA en quelques chiffres 32 Etablissements d Hébergement pour Personnes Agées (EHPAD) 1 USLD 3 Foyers logements, 2 Foyers de vie, 2 domiciles collectifs 13 Accueils de jour personnes accompagnées (domicile et établissements) 364 places de soins à domicile GMP: 721 (ACPPA) (SINOPLIES) Budget annuel : 105 millions salariés 8

9 Le constat : Profil des personnes âgées accueillies en EHPAD Moyenne d âge en hausse de 85 ans en à 87 en centenaire au moins par établissement (de 46 à 106 ans) Durée moyenne de séjour 3,5 ans 84% des décès en intra-établissement Un taux d hospitalisation < 2% GMP en hausse, 720 en moyenne en 2012 Une forte proportion de personnes dépendantes psychiques -> Evolution vers une plus forte médicalisation 9

10 Le constat : Evolution des besoins des personnes âgées accueillies en EHPAD De nouveaux besoins : lits Alzheimer, aides au transfert, aides à la mobilité, lits doubles, etc.) Le Projet Personnalisé d Accompagnement : une réponse aux besoins et attentes de la personne âgée en termes d objectifs d accompagnement à la vie quotidienne et de soins (matériels) 10

11 Le constat : Pour le directeur Un renforcement des contraintes en termes de matério-vigilance et de la démarche qualité orientée vers la maitrise des risques Poids croissant de la réglementation applicable au médico-social (DIM, pénibilité du travail, risques psycho-sociaux) 11

12 La matério-vigilance Des contraintes fortes en termes de matériovigilance 12

13 Les attentes d un directeur d EHPAD La maitrise du risque d accident lié à l utilisation de dispositifs médicaux (responsabilité de l exploitant engagée ) Politique de gestion des risques : matério-vigilance et maintenance déléguée à partenaire qualifié Vigilance accrue sur les lits médicalisés et les lèvepersonnes La mise en place d une maintenance préventive et curative qui s appuie sur les recommandations fabricant La traçabilité de toutes les interventions sur les matériels médicaux 13

14 Les attentes d un directeur d EHPAD Un partenariat qui s inscrit dans la politique qualité menée par le groupe dont les 3 objectifs majeurs sont Satisfaire ses clients (réponse aux besoins) Maitriser les risques (matério-vigilance) Amélioration continue (identification, enregistrement et traitement des anomalies) Logique d évaluation interne et externe permanente et certification Services et ISO 9001 (SGS Qualicert et AFNOR) depuis Des partenaires dont l organisation répond à nos attentes Démarche qualité et certification Développement durable (sur les 3 piliers environnemental, économique et sociétal) 14

15 Les attentes d un directeur d EHPAD (suite) Un partenaire force de proposition : présentation de nouveaux produits, tests, évaluation et à l écoute de ses clients Des services associés : contribution au développement des compétences et de la professionnalisation des acteurs par la formation 15

16 Les attentes d un directeur d EHPAD (suite) Des produits de qualité lui permettant de répondre aux besoins des personnes âgées accueillies et du personnel (ergonomie, gain de temps, baisse des AT) Critères recherchés : fiabilité, sécurité, durabilité, traçabilité, efficacité, entretien et maintenance garantis et de qualité, réactivité du SAV, traçabilité des opérations à chaque étape. Le respect du cadre budgétaire Des partenaires professionnels et réactifs 16

17 Les Atouts du Partenariat avec WINNCARE SERVICES Une implantation nationale Un réseau de professionnels labellisés au regard de la charte qualité WINNCARE SERVICES (audit : critères réglementaires et BPP). Une Information continue des évolutions réglementaires avec réponses apportées via l évolution des matériels Une cellule recherche et développement active à l écoute des prescripteurs 17

18 Les Atouts du Partenariat avec WINNCARE SERVICES (suite) Une fabrication française dans le respect des normes et des règlementations en vigueur Un engagement dans une démarche de DD en 2012 Des produits qui répondent aux évolutions des besoins : lits grandes largeurs, les S.A.M. 18

19 Merci pour votre attention 19

Générations Mutualistes

Générations Mutualistes Générations Mutualistes Accompagner les familles tout au long de la vie Un réseau de 750 établissements et services mutualistes dans toute la France Un engagement au service du mieux-vivre de la personne

Plus en détail

Le Groupe Associatif ACPPA

Le Groupe Associatif ACPPA Le Groupe Associatif ACPPA répondre au besoin d accompagnement des personnes fragilisées par le grand âge ou le handicap. Organisme gestionnaire privé, Dr Catherine Alvan Mme Michèle Bonnand Mme Isabelle

Plus en détail

Projet d'établissement

Projet d'établissement Projet d'établissement DIU Médecin Coordonnateur d EHPAD 13 décembre 2010 Docteur Linda BENATTAR Directrice Médicale Groupe ORPEA / CLINEA Méthode pour l élaboration d un projet d établissement Dr Linda

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. établissements sociaux et médico-sociaux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. établissements sociaux et médico-sociaux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL établissements sociaux et médico-sociaux Partageons plus que l assurance Le secteur social et médico-social fait face à des enjeux

Plus en détail

Un plan stratégique de 23 millions d euros pour l hébergement des personnes âgées à Grenoble

Un plan stratégique de 23 millions d euros pour l hébergement des personnes âgées à Grenoble DOSSIER DE PRESSE Un plan stratégique de 23 millions d euros pour l hébergement des personnes âgées à Grenoble 2017-2021 Edito Bien vivre, tout au long de la vie! Avec ce plan stratégique pour l hébergement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) DANS LE DEPARTEMENT DE LA MEUSE

CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) DANS LE DEPARTEMENT DE LA MEUSE CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) DANS LE DEPARTEMENT DE LA MEUSE DESCRIPTIF DU PROJET établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Gestionnaire de maisons de retraite. Création et réalisation d établissements à caractère social pour personnes âgées

Gestionnaire de maisons de retraite. Création et réalisation d établissements à caractère social pour personnes âgées Gestionnaire de maisons de retraite Création et réalisation d établissements à caractère social pour personnes âgées L Association des Foyers des Aînés Notre activité EXTRAIT DES STATUTS L Association

Plus en détail

Services à la personne

Services à la personne janvier 2014 Décembre 2015 BILAN DES ACCOMPAGNEMENTS DLA 2014 En bref L analyse s appuie sur les données transmises par les chargés de mission du Dispositif Local d'accompagnement (DLA) pour l année 2014,

Plus en détail

Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM)

Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM) Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM) Créée par la Loi de financement de la sécurité sociale pour 2007, l Agence

Plus en détail

DIRECTION DE LA SOLIDARITE DEPARTEMENTALE Direction Autonomie et dépendance

DIRECTION DE LA SOLIDARITE DEPARTEMENTALE Direction Autonomie et dépendance DIRECTION DE LA SOLIDARITE DEPARTEMENTALE Direction Autonomie et dépendance Conseil général de la Sarthe - Direction Autonomie et dépendance Annexe de la Croix de Pierre - 2 rue des Maillets - 72072 LE

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008

Résultats Semestriels 2008 Résultats Semestriels 2008 Jean-Paul SIRET Président Directeur Général Xavier DEJARDINS Directeur Général Délégué Willy SIRET Directeur d Exploitation Groupe Damien BILLARD Directeur Administratif et Financier

Plus en détail

5 Personnes âgées. Au 1 er janvier 2014, l espérance de vie à 60 ans en

5 Personnes âgées. Au 1 er janvier 2014, l espérance de vie à 60 ans en 5 Personnes âgées Au 1 er janvier 2014, l espérance de vie à 60 ans en France est de 23,1 ans chez les hommes et 27,7 chez les femmes. À l échelle infrarégionale, les habitants de l Indre-et-Loire ont

Plus en détail

Réunion départementale des assistants de prévention. Jeudi 8 juin 2017 EHPAD Résidence du Pays DARDOUP Plonévez du Faou

Réunion départementale des assistants de prévention. Jeudi 8 juin 2017 EHPAD Résidence du Pays DARDOUP Plonévez du Faou Réunion départementale des assistants de prévention Jeudi 8 juin 2017 EHPAD Résidence du Pays DARDOUP Plonévez du Faou Présentation de l établissement Du foyer logement à l EHPAD Offre d accueil proposée

Plus en détail

Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019

Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019 Dossier de presse Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019 Poitiers, le 30 janvier 2015 Bruno BELIN, Premier Vice-Président du Conseil Général chargé des Solidarités, a réuni les partenaires

Plus en détail

Gestionnaire de maisons de retraite

Gestionnaire de maisons de retraite ÂGÉE DÉPENDANTE fonctionnement aussi bien de Résidences Autonomies» que de Maisons de Retraite L Association des Foyers des Aînés Notre activité EXTRAIT DES STATUTS L Association a pour but exclusif, dans

Plus en détail

Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février h00 DOSSIER DE PRESSE

Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février h00 DOSSIER DE PRESSE Visite de Madame la Ministre, Roselyne BACHELOT-NARQUIN Au sein de l EHPAD «ACPPA - PEAN» Jeudi 23 février 2012-11h00 DOSSIER DE PRESSE La qualité de vie des personnes âgées en établissement à l honneur

Plus en détail

ASSOCIATION KERVIHAN EVALUATION EXTERNE

ASSOCIATION KERVIHAN EVALUATION EXTERNE ASSOCIATION KERVIHAN EVALUATION EXTERNE Réunion d ouverture du 14 Janvier 2014 Cabinet Alliance & Performance Evaluation externe PRESENTATION Réunion d ouverture Association KERVIHAN Le 14 Janvier 2014

Plus en détail

Maison de repos Maison de repos et de soins. Département Santé Direction des Aînés

Maison de repos Maison de repos et de soins. Département Santé Direction des Aînés L amélioration continue en Maison de repos Maison de repos et de soins Département Santé Direction des Aînés L AViQ Depuis le 01.01.2016 à Organisme d Intérêt Public OIP L Agence pour une Vie de Qualité

Plus en détail

L action sociale et la santé dans le département

L action sociale et la santé dans le département L action sociale et la santé dans le département L organisation de l Uriopss dans la région et dans le département (représentativité) Un comité départemental (ses missions) Des instances de concertation

Plus en détail

Avenir GEronto Santé.Hélio PROJET ASSOCIATIF. AGES.Hélio - Projet Associatif -- MAJ 30 juin

Avenir GEronto Santé.Hélio PROJET ASSOCIATIF. AGES.Hélio - Projet Associatif -- MAJ 30 juin 2012 Avenir GEronto Santé.Hélio PROJET ASSOCIATIF Mise à jour 30 juin 2014 MAJ 30 juin 2014 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS... 3 LES HÉRITAGES DE L HISTOIRE... 4 LA RÉFÉRENCE À DES VALEURS PARTAGÉES... 6 L IDENTITÉ

Plus en détail

Sipad Connect Le digital au service des acteurs du maintien à domicile

Sipad Connect Le digital au service des acteurs du maintien à domicile Sipad Connect Le digital au service des acteurs du maintien à domicile La 1ère plateforme en ligne permettant aux professionnels et aux familles de coopérer pour améliorer la qualité de vie à domicile

Plus en détail

«Bien vieillir en Haute-Savoie»

«Bien vieillir en Haute-Savoie» ACTION SOCIALE ET SOLIDARITÉ «Bien vieillir en Haute-Savoie» 2013-2017 Bilan à mi-parcours du schéma gérontologique départemental «Le plan d actions «Bien vieillir en Haute-Savoie» 2013-2017 adopté et

Plus en détail

Centre d Accueil de Jour pour Personnes Agées

Centre d Accueil de Jour pour Personnes Agées Centre d Accueil de Jour pour Personnes Agées Mercredi 25 juin 2008 Signature de la convention entre la Commune d Oberhausbergen & l Abrapa La commune d Oberhausbergen et l Abrapa signeront le mercredi

Plus en détail

la plupart des patients vivent dans la cité certains travaillent, le plus souvent en milieu protégé, parfois en milieu ordinaire

la plupart des patients vivent dans la cité certains travaillent, le plus souvent en milieu protégé, parfois en milieu ordinaire Le handicap psychique : complémentarité des approches médicale et médico-sociale Jean-Marie Danion Plan Définition de la notion de handicap psychique Contexte historique de l émergence de cette notion

Plus en détail

AIDE SOCIALE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES

AIDE SOCIALE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES AIDE SOCIALE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES 1 AIDE SOCIALE PERSONNES AGÉES - PERSONNES HANDICAPÉES Aide personnalisée à l autonomie, prestation compensatoire du handicap, Téléassistance, chèque

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Chevardé au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Chevardé au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Chevardé au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Nancy 16 janvier

Plus en détail

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation 9 JUIN 2016 Objectifs Présenter le contexte actuel de la qualité

Plus en détail

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES Oeuvre des Anciens Combattants & Victimes de Guerre de la Haute-Saône Initiative du général BETANT crée en 1961

Plus en détail

Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper. EPSM Etienne Gourmelen Quimper

Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper. EPSM Etienne Gourmelen Quimper Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper EPSM Etienne Gourmelen Quimper Les hôpitaux de jour L hôpital de jour, pour qui? Hôpital de jour «L Estran» - Concarneau Toute

Plus en détail

Certifié ISO èmes Assises Winncare Services

Certifié ISO èmes Assises Winncare Services Certifié ISO 9001 2 èmes Assises Winncare Services Paris le 26 septembre 2013 S Le groupe Le groupe Euro-Prisme possède 4 agences Airmédic et 5 agences La Vitrine Médicale La société Airmédic est spécialisée

Plus en détail

Projet Associatif Les Capucins

Projet Associatif Les Capucins PROJET ASSOCIATIF 2014-2018 2 SOMMAIRE Préambule 5 Historique 6 Finalités 8 Missions 9 Valeurs 10 Membres 11 Orientations stratégiques 12 Conclusion 14 Glossaire 3 4 Préambule La nécessité de rendre autonome

Plus en détail

Management stratégique

Management stratégique Management stratégique Critère 1-a Valeurs, missions et stratégie La stratégie de l entreprise labellisée est en cohérence avec l éthique de Winncare Services. La stratégie prend en compte le respect de

Plus en détail

I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités

I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités I.1- Descriptif du service Le SSIAD a ouvert ses portes en 1992. La création du service découle d un projet gérontologique

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans le secteur social et médico social. ARS Haute Normandie 20 avril 2011

Le dispositif d évaluation dans le secteur social et médico social. ARS Haute Normandie 20 avril 2011 Le dispositif d évaluation dans le secteur social et médico social ARS Haute Normandie 20 avril 2011 5 rue Pleyel Bâtiment Euterpe 93200 Saint Denis Tél. : 01 48 13 91 00 Fax : 01 48 13 91 22 www.anesm.sante.gouv.fr

Plus en détail

Projet d Etablissement Social et Médico-Social > SYNTHESE <

Projet d Etablissement Social et Médico-Social > SYNTHESE < Projet d Etablissement Social et Médico-Social 2012-2016 > SYNTHESE < Fondation Bon Sauveur Balnéo au FAM Intérieur A.I.R. Espace Snoezelen Bureau Infirmier MAS Ce document est une synthèse du «Projet

Plus en détail

LA PERTE D AUTONOMIE. Organisation et financement. Prise en charge de la perte d autonomie

LA PERTE D AUTONOMIE. Organisation et financement. Prise en charge de la perte d autonomie LA PERTE D AUTONOMIE Organisation et financement 1 Bien vivre Bien travailler Bien vieillir 2 De grandes inégalités Les inégalités de l espérance de vie 7 ans entre un cadre et un ouvrier Mais aussi Des

Plus en détail

Fondation. L engagement solidaire SOLIDARITÉ RHÉNANE. sous l égide de la Fondation Caisses d Epargne pour la solidarité

Fondation. L engagement solidaire SOLIDARITÉ RHÉNANE. sous l égide de la Fondation Caisses d Epargne pour la solidarité Fondation SOLIDARITÉ RHÉNANE sous l égide de la Fondation Caisses d Epargne pour la solidarité L engagement solidaire Un fonctionnement transparent La Fondation Solidarité Rhénane est dirigée par un Comité

Plus en détail

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 PERSONNES AGES EN PERTE D AUTONOMIE ET DEMOCRATIE SANITAIRE Nouvelles règles à instaurer concernant les CVS Problématique La participation des usagers de la santé et du médico

Plus en détail

Coordonnateur de services à la personne

Coordonnateur de services à la personne Coordonnateur de services à la personne D où peuvent-ils venir? Assistant de service social Conseiller en économie sociale familiale (CESF) Educateur de jeunes enfants Responsable de secteur (services

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

CHARTE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENTRE DALKIA ET SES FOURNISSEURS

CHARTE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENTRE DALKIA ET SES FOURNISSEURS TERRITOIRES L énergie de Bien Faire CHARTE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENTRE DALKIA ET SES FOURNISSEURS 1 Sommaire 1 Introduction 2 Engagements de Dalkia Respect des conventions de l Organisation Internationale

Plus en détail

Filière management d établissement

Filière management d établissement 5. Filière management d établissement La filière management d établissement garantit la réalisation de trois grands objectifs : conduire et animer le projet d établissement manager une équipe valoriser

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes

Plus en détail

1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public

1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public réaffirmées pour être aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités 2

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes

Plus en détail

LABEL. Gouvernance et gestion responsable des associations et fondations

LABEL. Gouvernance et gestion responsable des associations et fondations LABEL Gouvernance et gestion responsable des associations et fondations PREFACE Depuis de nombreuses années la France connaît une dynamique associative remarquable qui se traduit chaque année par la création

Plus en détail

Les vigilances au sein des Ehpad Quelle Organisation? Dr Catherine Alvan : directeur médical ACPPA

Les vigilances au sein des Ehpad Quelle Organisation? Dr Catherine Alvan : directeur médical ACPPA Les vigilances au sein des Ehpad Quelle Organisation? Dr Catherine Alvan : directeur médical ACPPA Définition : La sécurité sanitaire est définie comme la sécurité des personnes contre les risques thérapeutiques

Plus en détail

ma référence solidaire

ma référence solidaire p Bien plus qu une mutuelle ma référence solidaire mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance p Le groupe MGEN La référence solidaire pour tous Chiffres clés 2014 3,8 millions de personnes protégées 3 209 Lits,

Plus en détail

La question du vieillissement des personnes handicapées dans les politiques sociales

La question du vieillissement des personnes handicapées dans les politiques sociales «L accompagnement de l avancée en âge des personnes handicapées» Jeudi 14 Mars 2013, Palais des congrès de Pontivy La question du vieillissement des personnes handicapées dans les politiques sociales Pascal

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 nouveau nom 1 valeur : la solidarité

Plus en détail

sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires

sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires Faites la différence avec la certification QUALICERT et votre référentiel «Services de Mise à Disposition de Personnel et

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SAVS L Envol

LIVRET D ACCUEIL SAVS L Envol PLAN D ACCES Service d Accompagnement à la Vie Sociale " L Envol " 25 Avenue de la Bouterne - CS 9721-26602 Tain L Hermitage Cedex Téléphone 04 75 07 59 59 Fax 04 75 07 59 91 FINESS 260 000 302 SIREN 779

Plus en détail

POLITIQUE QUALITE ET ORGANISATION DU PILOTAGE A LA CHAMBRE D'AGRICULTURE 49

POLITIQUE QUALITE ET ORGANISATION DU PILOTAGE A LA CHAMBRE D'AGRICULTURE 49 POLITIQUE QUALITE ET ORGANISATION DU PILOTAGE A LA CHAMBRE D'AGRICULTURE 49 L entrée dans la démarche-qualité de l activité diagnostic et études, s inscrit naturellement dans le prolongement de la certification

Plus en détail

PIONNIER DE LA FILIÈRE GNL

PIONNIER DE LA FILIÈRE GNL PIONNIER DE LA FILIÈRE GNL CAP SUR L AVENIR DU GNL 2 4 Siège 1 3 Filiale de ENGIE, Elengy est un acteur engagé du développement et de la transformation du marché du GNL (gaz naturel liquéfié). Cette ambition

Plus en détail

Charte nationale Qualité des services à la personne Guide d adhésion

Charte nationale Qualité des services à la personne Guide d adhésion Charte nationale Qualité des services à la personne Guide d adhésion Sommaire 3 Qu est-ce que la Charte nationale Qualité? 4 Un objectif partagé par tous 5 Une Charte nationale Qualité en 3 dimensions

Plus en détail

ma référence solidaire

ma référence solidaire p Bien plus qu une mutuelle ma référence solidaire mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance p Le groupe MGEN La référence solidaire pour tous Chiffres clés 2015 Près de 4 millions de personnes protégées 3 209

Plus en détail

Direction du Développement social Service Personnes âgées et handicapées / Cellule Accueil familial

Direction du Développement social Service Personnes âgées et handicapées / Cellule Accueil familial Conseil général de Lot-et-Garonne Direction du Développement social Service Personnes âgées et handicapées / Cellule Accueil familial L accueil familial de personnes âgées et/ou handicapées : professionalisme

Plus en détail

Le Groupe. En France. En Espagne. En Chine

Le Groupe. En France. En Espagne. En Chine Le Groupe DomusVi, créé en 1983, est l un des leaders de l accueil et des services aux seniors autonomes ou dépendants. Avec 315 résidences médicalisées, 16 résidences seniors, 5 hôpitaux psychiatriques,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION MANDATAIRE JUDICIAIRE A LA PROTECTION DES MAJEURS Mention mesure judiciaire à la protection des majeurs

PROGRAMME DE FORMATION MANDATAIRE JUDICIAIRE A LA PROTECTION DES MAJEURS Mention mesure judiciaire à la protection des majeurs PROGRAMME DE FORMATION MANDATAIRE JUDICIAIRE A LA PROTECTION DES MAJEURS Mention mesure judiciaire à la protection des majeurs DOMAINE DE FORMATION (DF) DF1 (84h) MODULES INDICATEURS DE COMPETENCES CONTENUS

Plus en détail

L identité Institutionnelle

L identité Institutionnelle L identité Institutionnelle A. HISTOIRE En 1958, à la demande du Parquet du Tribunal de Grande Instance de Saint Brieuc, l Association Départementale des Tutelles est créée, dans le but d exercer des mesures

Plus en détail

Les types d hébergement

Les types d hébergement Département de la Sarthe CIDPA CIDPA - Septembre 2012 Les types d hébergement Les logements foyers, domiciles collectifs, maisons d accueil rural pour personnes âgées et résidences services Les Etablissements

Plus en détail

Présentation et perspectives

Présentation et perspectives Les Pensions de Famille dans le département du Rhône Présentation et perspectives Juin 2014 Cadre réglementaire Circulaire du 21 avril 1997 Relative au lancement d un programme expérimental de création

Plus en détail

Projet Départemental Haute-Vienne

Projet Départemental Haute-Vienne 87 Projet Départemental Haute-Vienne 2016-2020 La Fondation des Amis de l Atelier en France Depuis plus de 50 ans, la Fondation des Amis de l Atelier, reconnue d utilité publique, accueille et accompagne

Plus en détail

Demande d adhésion à la fédération Adessadomicile

Demande d adhésion à la fédération Adessadomicile Demande d adhésion à la fédération Adessadomicile POUR ADHERER Pour adhérer, veuillez remplir le bulletin d inscription ci-joint et fournir : Le formulaire ci-après complété et signé par le/la président(e)

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale contre la maltraitance des

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale contre la maltraitance des M e r c r e d i 1 5 j u i n 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées par Claude BOURDELLE,

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. établissements de santé privés

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. établissements de santé privés ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL établissements de santé privés Partageons plus que l assurance Le secteur des établissements de santé privés connaît de fortes évolutions

Plus en détail

#ChaqueJourÊtreBien. ADRÉA Mutuelle, Profondément humaine

#ChaqueJourÊtreBien. ADRÉA Mutuelle, Profondément humaine #ChaqueJourÊtreBien ADRÉA Mutuelle, Profondément humaine Notre Histoire Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité,

Plus en détail

Le Projet Stratégique Régional

Le Projet Stratégique Régional Stratégie Analyse ALSACE Action Le Projet Stratégique Régional Délégation Régionale Alsace 2009 Le contexte Le projet stratégique de la FEHAP Alsace, une réponse au projet stratégique national : Adopté

Plus en détail

Le dispositif de formation

Le dispositif de formation Le dispositif de formation Connaissance du contexte d intervention L élaboration et le pilotage du projet d établissement Les politiques publiques en faveur des personnes âgées L accueil de la personne

Plus en détail

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO HACCP KEZAKO CHE COSA È C EST QUOI DONC QUÉ ES WAS IST DAS HABLAS ISO 22000 DO YOU SPEAK ISO 22000 L ISO 22000 en 10 questions ISO 22000 SOMMAIRE 1/ Qu est-ce que la norme ISO 22000 2/ À qui s adresse

Plus en détail

Projet Départemental Essonne

Projet Départemental Essonne 91 Projet Départemental Essonne 2016-2020 La Fondation des Amis de l Atelier en France Depuis plus de 50 ans, la Fondation des Amis de l Atelier, reconnue d utilité publique, accueille et accompagne 2

Plus en détail

Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA-

Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA- Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA- 10 juillet 2006 Dossier presse Présentation synthétique des missions de

Plus en détail

Présentation en trois points

Présentation en trois points Les enquêtes de la DREES auprès des structures pour personnes âgées et personnes handicapées Yara Makdessi Bureau Handicap & Dépendance 1 Présentation en trois points 1. Les enquêtes, historique et objectifs

Plus en détail

L action de GRA en matière de gérontologie

L action de GRA en matière de gérontologie Direction cohésion sociale / Service gérontologie L action de GRA en matière de gérontologie Journée dépendance du 8 mars 2012 La compétence Gérontologie CONTEXTE: Suite à l Analyse des Besoins sociaux

Plus en détail

Dépendance. Situation Actuelle

Dépendance. Situation Actuelle Dépendance Situation Actuelle Démographie En France, la population âgée représente aujourd hui 14,1 millions de personnes de plus de 60 ans et 1,5 million de plus de 85 ans. Sous l effet du vieillissement

Plus en détail

Accessibilité : Accès à une page établissement en seulement 2 clics!

Accessibilité : Accès à une page établissement en seulement 2 clics! Somm a ire Le secteur sanitaire et social en chiffres une place prépondérante Une forte demande d informations un besoin croissant d informations sur les etablissements une information complète et qualitative

Plus en détail

UN DÉPARTEMENT AU SERVICE DES SOLIDARITÉS

UN DÉPARTEMENT AU SERVICE DES SOLIDARITÉS UN DÉPARTEMENT AU SERVICE DES SOLIDARITÉS www.rhone.fr L ÉDITO Au sein de l organisation administrative territoriale, le département est le «chef de file» de l action sociale. En tant que Président du

Plus en détail

notre système de management de la qualité

notre système de management de la qualité Manuel qualité Spécialiste de l externalisation des achats 4, quai des Etroits 69005 Lyon France Tél : 33 4 72 53 16 40 - Fax : 33 4 72 53 93 49 - www.experbuy.com ExperBuy 1 notre entreprise notre engagement

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE : FORMATION, ÉVALUATION & CERTIFICATION, CHOISISSEZ LA SOLUTION SGS

SERVICES À LA PERSONNE : FORMATION, ÉVALUATION & CERTIFICATION, CHOISISSEZ LA SOLUTION SGS SERVICES À LA PERSONNE : FORMATION, ÉVALUATION & CERTIFICATION, CHOISISSEZ LA SOLUTION SGS LE CONTEXTE Face aux évolutions réglementaires du secteur, SGS a souhaité s appuyer sur ses produits mais également

Plus en détail

FICHE EMPLOI DIRECTEUR ADJOINT D ETABLISSEMENT. Grille applicable CCNT 66 Responsabilité d encadrement

FICHE EMPLOI DIRECTEUR ADJOINT D ETABLISSEMENT. Grille applicable CCNT 66 Responsabilité d encadrement Identification de l emploi: Filière de rattachement de l emploi Encadrement/Management Métier concerné Directeur d établissement Grille applicable CCNT 66 Responsabilité d encadrement Oui Position institutionnelle

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

Hôpital magnétique ou l attractivité de l hôpital publique: L expérience du CHU de Liège (Belgique) Jean-Marie Boulanger Infirmier chef de services

Hôpital magnétique ou l attractivité de l hôpital publique: L expérience du CHU de Liège (Belgique) Jean-Marie Boulanger Infirmier chef de services Hôpital magnétique ou l attractivité de l hôpital publique: L expérience du CHU de Liège (Belgique) Jean-Marie Boulanger Infirmier chef de services Le CHU de Liège initialement Hôpital publique et universitaire

Plus en détail

PARIS HEALTHCARE WEEK

PARIS HEALTHCARE WEEK PARIS HEALTHCARE WEEK 17 MAI 2017 Agora : «Au secours! Mon patient est en HAD!» Dispenser des soins complexes au domicile : quelle coopération entre les infirmiers libéraux et les établissements d hospitalisation

Plus en détail

1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie

1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie 1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie ARTICLE 1: principe de non-discrimination Dans le respect des conditions particulières de prise en charge et d accompagnement, prévues par la

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Tarification : Nouvelle réglementation pour les établissements médicosociaux (Dossier réalisé par Gérald Naegle, In Extenso) Après de longues années d attente, les nouvelles

Plus en détail

Oui Non. Avez-vous mis en place un système de management répondant aux exigences de l un des modèles suivants?

Oui Non. Avez-vous mis en place un système de management répondant aux exigences de l un des modèles suivants? Identification de l entreprise Raison sociale : Roche Diagnostics France Statut juridique : Société par Actions Simplifiées Adresse Siège social : 2 avenue du Vercors 38240 MEYLAN Tel : 04.76.76.30.00

Plus en détail

L action sociale et la santé dans le département

L action sociale et la santé dans le département L action sociale et la santé dans le département L organisation de l Uriopss dans la région et dans le département (représentativité) Un comité départemental (ses missions) Des instances de concertation

Plus en détail

COMPRENDRE en 10 questions. service gratuit. service gratuit 1/ Pourquoi entrer en maison de retraite? HEBERGEMENT. service gratuit.

COMPRENDRE en 10 questions. service gratuit. service gratuit 1/ Pourquoi entrer en maison de retraite? HEBERGEMENT. service gratuit. Retraite Plus COMPRENDRE en 10 questions Retraite plus - Service gratuit d orientation en Maison de Retraite Retraite Plus Retraite Plus Quel type d hébergement pour nos Ainés HEBERGEMENT 1/ Pourquoi entrer

Plus en détail

«Face aux nouveaux défis environnementaux, sociétaux et technologiques auxquels nous sommes confrontés, notre

«Face aux nouveaux défis environnementaux, sociétaux et technologiques auxquels nous sommes confrontés, notre POUR UNE UTILISATION DURABLE DE L ÉLECTRICITÉ DANS LE BÂTIMENT «Face aux nouveaux défis environnementaux, sociétaux et technologiques auxquels nous sommes confrontés, notre responsabilité est de permettre

Plus en détail

Référentiel de compétence Technicien de l Intervention Sociale et Familiale - IDS 1/5

Référentiel de compétence Technicien de l Intervention Sociale et Familiale - IDS 1/5 ÉLABORATION, MISE EN ŒUVRE et évaluation du projet individualise Contribue à l élaboration du projet d établissement ou de service. Communique avec les responsables de l établissement ou du service et

Plus en détail

Action Sanitaire et Sociale MIDI-PYRENEES SUD

Action Sanitaire et Sociale MIDI-PYRENEES SUD MIDI-PYRENEES SUD LA DECENTRALISATION SOCIALE : 1er volet : Loi du 22 juillet 1983 Cette loi confie aux départements une compétence en matière d aide sociale légale et en matière de prévention sanitaire.

Plus en détail

Villa Lumière THÉRAPEUTIQUE. Lyon 3 ème (69) Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson

Villa Lumière THÉRAPEUTIQUE. Lyon 3 ème (69) Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson Villa Lumière Lyon 3 ème (69) Accueil de jour THÉRAPEUTIQUE Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson Un établissement du Groupe ACPPA Accueil & Confort pour

Plus en détail

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS DR Hervé FERRIER CH REVEL CONTINUITE DES SOINS pourquoi cette thématique? Répondre à l objectif de la journée destinée à

Plus en détail

Maison St Joseph B o u r g -B l a n c

Maison St Joseph B o u r g -B l a n c Maison St Joseph B o u r g -B l a n c Maison St Joseph B o u r g -Bl a n c La ville à la campagne Au cœur de la ville Notre maison bénéficie d une situation géographique privilégiée. Située à 15 kilomètres

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE Conseil général de la Haute-Vienne SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2015-2019 10ème journée départementale de la gérontologie 14 novembre 2014 Objectifs d un schéma Apprécier la nature, le niveau et

Plus en détail

UNE MUTUELLE Profondément humaine

UNE MUTUELLE Profondément humaine UNE MUTUELLE Profondément humaine Date - Direction/service Émetteur 1 Notre histoire Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes

Plus en détail

MCA «Prévoyance Plus»

MCA «Prévoyance Plus» TPE-PME Protéger mon entreprise est ma priorité Avec MCA «Prévoyance Plus» j assure la pérennité de mon entreprise et la sérénité de mes collaborateurs Diriger c est aussi anticiper... La qualité de vie

Plus en détail

Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation. 20 février Montpellier 23 février - Narbonne

Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation. 20 février Montpellier 23 février - Narbonne Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation 20 février Montpellier 23 février - Narbonne Objectifs Présenter

Plus en détail

*PROJET INDIVIDUALISE

*PROJET INDIVIDUALISE *PROJET INDIVIDUALISE Points communs CONDUITE D UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT E13 du Bac pro ASSP. «ETUDE DE CAS» ou DC5 du DEAMP *Plan 1. La finalité du projet d accompagnement 2. Les intérêts du projet

Plus en détail