Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD"

Transcription

1 Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

2 Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant dans un EHPAD mentionné à l'article L du code de l'action sociale et des familles

3 Qualification Art. 2.- Le médecin coordonnateur (..) doit être titulaire d'un DESC de gériatrie ou de la capacité de gérontologie ou d'un DU de médecin coordonnateur d EHPAD ou d'une attestation de formation continue

4 Qualification L'attestation de formation ( ), est fixée à 80 heures, organisée sur 10 jours discontinus

5 Délai pour la formation Art. 6 - Les médecins exerçant la fonction de médecin coordonnateur à la date de publication du présent décret disposent, à compter de cette même date, d'un délai de trois ans pour satisfaire à l'une des obligations mentionnées à l'article 2 Ou de trois ans après la signature de leur contrat

6 Quatre obligatoires :dont une en DPC Évaluation de la perte d autonomie La formation complète Six sessions à choisir Coordination de la personne âgée en EHPAD (DPC) Détérioration mentale de la personne âgée Facteurs de risque chez la personne âgée Et deux optionnelles parmi les suivantes : Maintien de l autonomie à domicile et en EHPAD Soigner les patients en fin de vie Médicaments et personnes âgées Nutrition et personnes âgées Management d une équipe pluridisciplinaire en EHPAD Troubles psycho-comportementaux de la personne âgée démente et souffrance des aidants. Le dossier médical en EHPAD : Intérêts et limites Maladie d Alzheimer : Quoi faire pour bien faire, éclairage éthique

7 Objectifs pratiques Deux stages d'une semaine (une semaine correspondant à 10 demi-journées consécutives) en EHPAD en service hospitalier court séjour gériatrique psychiatrie soins de suite ou de réadaptation gériatrique service de soins de longue durée ou assimilé hôpital de jour sous la direction d'un Maître de Stage gériatre, titulaire de la Capacité de Gérontologie ou d'un DESC de Gériatrie

8 Objectifs pratiques De préférence dans des structures gériatriques situées dans le secteur voire le réseau, de l'ehpad où le candidat envisage d'assurer sa mission de coordonnateur Les médecins libéraux exerçant en service de gériatrie court séjour soins de suite hôpital local soins de longue durée ou attachés en section de cure médicale depuis plus de 3 ans sont dispensés de ces stages

9 Réaliser un rapport de stage En fin de cursus sur un sujet en rapport avec l EHPAD Rapport de stage avec un développement sur le projet personnel du coordonnateur Présenté au maître de stage qui le valide Délivrance à l issue d une attestation de formation par MG Form

10 Quelques éléments pratiques Pour les médecins coordonnateurs en EHPAD, présents et futurs

11 Rémunération du MC Art. 4 - Selon la catégorie juridique de l'établissement, (..) a) pour un établissement public, par référence à la rémunération d'un médecin attaché ou d'un praticien hospitalier à temps partiel b) pour un établissement privé, (..) par référence à une convention collective agréée dans le cas d'une convention collective non agréée lorsque la rémunération du médecin coordonnateur est supérieure à celle qui aurait été allouée au titre du a), le surcoût constaté n'est pas opposable à l'autorité tarifaire compétente

12 Pour tous les EHPAD lors des renouvellements de convention tripartite Dès à présent si GMP >=800 0,20 ETP de 25 à 44 places 0,30 ETP de 45 à 59 places 0,40 ETP de 60 à 99 places 0,50 ETP de 100 et plus

13 Décret n du 11 avril 2007 relatif au temps d exercice du médecin coordonnateur : une douzième fonction 12 Identifie les risques éventuels pour la santé publique dans les établissements et veille à la mise en œuvre de toutes mesures utiles à la prévention, la surveillance et la prise en charge de ces risques.

14 Décret n du 2 septembre 2011 relatif au temps d exercice et aux missions du médecin coordonnateur Pour tous les EHPAD lors des renouvellements de convention tripartite Dès à présent si GMP >=800 0,25 ETP si moins de 44 places 0,40 ETP de 45 à 59 places 0,50 ETP de 60 à 99 places 0,60 ETP de 100 à 199 places 0.80 à partir de 200 places

15 Une treizième fonction 13 Réalise des prescriptions médicales pour les résidents de l établissement au sein duquel il exerce ses fonctions de coordonnateur en cas de situation d urgence ou de risques vitaux ainsi que lors de la survenue de risques exceptionnels ou collectifs nécessitant une organisation adaptée des soins. Les médecins traitants des résidents concernés sont dans tous les cas informés des prescriptions réalisées.

16 Et des aménagements Assure l encadrement médical de l équipe soignante. Préside la commission de coordination gériatrique chargée d organiser l intervention de l ensemble des professionnels salariés et libéraux au sein de l établissement. [Évalue et valide] leurs besoins en soins requis à l aide du référentiel mentionné au deuxième alinéa du III de l article 46 de la loi n du 19 décembre 2005 de financement de la sécurité sociale pour 2006 [c est le PATHOS] Etablit, avec le concours de l équipe soignante, un rapport annuel d activité médicale qu il signe conjointement avec le directeur de l établissement

17 Pour en savoir plus Le site est à votre disposition

Le médecin coordonnateur en EHPAD

Le médecin coordonnateur en EHPAD Le médecin coordonnateur en EHPAD Hier Aujourd hui Demain JF. Bernard,C. Levasseur, EPU «Quoi de Neuf en Gériatrie»? Rouen, 10 Avril 2014 JEAN F. BERNARD MISSION : IMPOSSIBLE Médecin Co en EHPAD avec la

Plus en détail

Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 Tél. 01 53 89 32 00 Fax. 01 53 89 32 01 http : //www.conseil-national.medecin.fr Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Coordination médicale d'etablissement d'hébergement pour Personne Agée Dépendante (EHPAD) DU Santé

Coordination médicale d'etablissement d'hébergement pour Personne Agée Dépendante (EHPAD) DU Santé La formation : Résumé Durée de la formation : 1 année universitaire Méthodes et outils pédagogiques : L enseignement se déroule le jeudi, de novembre à mai. Il est commun avec l enseignement de la 1ère

Plus en détail

Livret d accueil de l usager

Livret d accueil de l usager Livret d accueil de l usager Service de Soins Infirmiers A Domicile E.H.P.A.D La Sofiéta 2424, Bd Edouard VII 06230 Villefranche-sur-Mer Téléphone : 04.93.01.66.24 ssiad@ehpadvillef.com Livret d accueil

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

Enquête EHPAD mai 2012

Enquête EHPAD mai 2012 Enquête EHPAD mai 2012 Enquête réalisée du 20 avril au 11 mai 2012 par questionnaire en ligne adressé à 4.200 kinésithérapeutes libéraux d Île-de-France 162 répondants, répartis sur l ensemble de la région,

Plus en détail

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 95 Finess géographique : 97849 RUE PRINCIPALE 94 ERCE Tél :56668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés : 65 Lits

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) adresse : code postal et ville : Présidé par Représenté par Ci-après dénommé «SSIAD» d une part, ET L Hospitalisation à

Plus en détail

D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C. Etabli à.., le 20...

D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C. Etabli à.., le 20... D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C Etabli à.., le 20... NOM : Prénom : Ce document comprend 4 parties : - 1. Objet et Durée du Document Individuel de Prise en

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES JORF n 0303 du 31 décembre 2010 page 23517 texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre libéral

Plus en détail

Aide-soignant - Diplôme d'état (DEAS) - Cursus partiel

Aide-soignant - Diplôme d'état (DEAS) - Cursus partiel Impression à partir du site https://offredeformation.npdcp.fr le 27/01/2017. Fiche formation Aide-soignant - Diplôme d'état (DEAS) - Cursus partiel - N : 12486 - Mise à jour : 29/12/2016 Aide-soignant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels

Plus en détail

Les conditions d exercice des médecins étrangers

Les conditions d exercice des médecins étrangers Les conditions d exercice des médecins étrangers La présente Fiche pratique doit être étudiée à l aune des modifications introduites par la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital

Plus en détail

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES NOM DE LA STRUCTURE ADRESSE TEL FAX NOM DU DIRECTEUR NOM DU PROFESSIONNEL REFERENT POUR L OUTIL : Fonction : E mail de liaison : I. LA PRISE EN SOINS

Plus en détail

pharmaceutique informatisé

pharmaceutique informatisé Actualités s des EHPAD forfait médicaments, m dossier pharmaceutique informatisé Pr Philippe ARNAUD Hôpital Bichat Groupe hospitalier Universitaire Paris Nord val de Seine ABCPH_28 septembre 2012 Personnes

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L UNITE D ONCOLOGIE MEDICALE A TEMPS PARTIEL Vu les dispositions du code de la santé

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

DEMANDE DE STAGE HORS SUBDIVISION D'ORIGINE

DEMANDE DE STAGE HORS SUBDIVISION D'ORIGINE DEMANDE DE STAGE HORS SUBDIVISION D'ORIGINE Réglementation : - Code de l éducation articles L-632-1 à L-632-12 - Décret n 2004-67 du 16 janvier 2004 modifié relatif à l organisation du troisième cycle

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce?

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce? JOURNEE DU 23 SEPTEMBRE 2015 CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL AMCOOR HAUTE BRETAGNE LIVRE BLANC DU MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD Vingt médecins coordonnateurs se sont réunis le 23 septembre à Saint Jacut

Plus en détail

RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013

RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013 Groupement de Coopération Sanitaire RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013 RPSM 78 : le partenariat pour la qualité des soins en santé mentale 1 PROJET

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE Vu les articles R. 6121-4-1 et D. 6124-311 du code de la santé publique, Vu l'article R.

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

MODES D ACCÈS CADRE D EMPLOIS DES ATTACHÉS TERRITORIAUX

MODES D ACCÈS CADRE D EMPLOIS DES ATTACHÉS TERRITORIAUX CADRE D EMPLOIS DES ATTACHÉS TERRITORIAUX CATÉGORIE A Grades : attaché attaché principal 1 r e et 2e classe directeur territorial FILIÈRE ADMINISTRATIVE MODES D ACCÈS Par concours externe (2) Ouvert aux

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

AVANT-PROJET. ARRÊTÉ du. Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L du code de l action sociale et des familles

AVANT-PROJET. ARRÊTÉ du. Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L du code de l action sociale et des familles RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : AVANT-PROJET ARRÊTÉ du Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L. 314-12 du code de l action sociale et des

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DÉPRESSION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE PROJET DE LOI adopté le 16 juin 2011 N 144 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l objet

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES Oeuvre des Anciens Combattants & Victimes de Guerre de la Haute-Saône Initiative du général BETANT crée en 1961

Plus en détail

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE : le projet en quelques mots La CTA : Coordination Territoriale d Appui Les dispositifs supplémentaires Pilulier électronique Activité Physique Adaptée Interventions d

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 février 2011 relatif à la commission de subdivision et à la commission d évaluation des besoins

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie

Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie Formation extra-muros Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie Programme DPC n 47341500018 Hôtel Ibis Marseille Latimone 107, bd Sakakini - 13005 Marseille Formation Douleurs, souffrances et démences

Plus en détail

J.O n 88 du 15 avril 2005 page 6730 texte n 4

J.O n 88 du 15 avril 2005 page 6730 texte n 4 J.O n 88 du 15 avril 2005 page 6730 texte n 4 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Décret n 2005-346 du 14 avril 2005 relatif à l'évaluation

Plus en détail

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits Gérontologie B - Médecine gériatrique Aigüe, SSR et EHPAD Pôle gérontologie - gériatrie Hôpital Félix Maréchal - EHPAD Saint-Jean - EHPAD Le Parc - Hôpital de Mercy - Chef de service Dr Noël BLETTNER -

Plus en détail

LE MEDECIN COORDONNATEUR

LE MEDECIN COORDONNATEUR LE MEDECIN COORDONNATEUR DEFINITION CONCEPT DE FRAGILITE ET EGS SES RESPONSABILITES / SON CONTRAT SES 13 MISSIONS DEFINITION INTERVIENT EN SECTEUR HEBERGEMENT - EN EHPAD - EN USLD C 'EST LE MEDECIN QUI

Plus en détail

LE STATUT DES PERSONNELS

LE STATUT DES PERSONNELS Fiche technique 4 LE STATUT DES PERSONNELS Références : Articles L. 6134-1, L. 6154-1 et suivants du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6152-401 et suivants du CSP. Les GCS peuvent organiser

Plus en détail

AVIS DE VACANCE MODALITES DU DEPOT DES CANDIDATURES

AVIS DE VACANCE MODALITES DU DEPOT DES CANDIDATURES NOUVELLE-CALEDONIE ------- GOUVERNEMENT -------- Direction des Affaires Sanitaires et Sociales -------- Tutelle et Planification Hospitalières ------- 5, rue Galliéni Immeuble Galliéni 1 B.P N 4 98 851

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

Gestion du risque infectieux en EHPAD

Gestion du risque infectieux en EHPAD Gestion du risque infectieux en EHPAD Expérience d un médecin coordonnateur Dr Nadine CHAUVEAU-ALMAYRAC APLEIN ARLIN Nantes 24 mars 2009 Résidence de la Fontaine du jeu 262 résidents dont 15 accueils temporaires

Plus en détail

Formations Professionnelles

Formations Professionnelles 2016 Formations Professionnelles 40 rue du Rempart Saint-Étienne BP 40401 31004 TOULOUSE CEDEX 6 Tél : 05 61 12 43 43 E-mail : asp.toulouse@free.fr Association Loi 1901 à but non lucratif N SIRET 345 382

Plus en détail

Procédure de nomination des chefs de pôle

Procédure de nomination des chefs de pôle DIRECTION DE LA POLITIQUE MÉDICALE Procédure de nomination des chefs de pôle DIRECTION DE LA POLITIQUE MÉDICALE DIRECTION DE LA POLITIQUE MÉDICALE Cadre général : Les chefs de pôle sont nommés par la directrice

Plus en détail

JAS. Jardin Art et Soin Fonds de dotation et association. Quels sont les bénéfices du jardin?

JAS. Jardin Art et Soin Fonds de dotation et association. Quels sont les bénéfices du jardin? JAS Jardin Art et Soin Fonds de dotation et association Quels sont les bénéfices du jardin? La prise en charge et la prévention de la dépendance, qu elle soit liée à la maladie (autismes, épilepsies, maladie

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

Service de Soins Infirmiers à Domicile

Service de Soins Infirmiers à Domicile Service de Soins Infirmiers à Domicile Le S.S.I.A.D. est situé dans la Résidence «Le Village» 1 rue de Solferino 78600 Maisons-Laffitte Tél. 01 39 62 56 54 Adresse Email : ssiad@maisonslaffitte.fr Fax

Plus en détail

EHPAD MUSDEHALSUENIA. Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques

EHPAD MUSDEHALSUENIA. Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques Retour d expérience sur un risque maitrisé : «L Accompagnement des troubles du comportement des résidents» Le 8 juin 2016 SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

La PRÉVENTION, une nouvelle piste pour les services à la personne?

La PRÉVENTION, une nouvelle piste pour les services à la personne? La PRÉVENTION, une nouvelle piste pour les services à la personne? Mardi 8 novembre 2011 à Aix-en-Provence, Maison Méditerranéenne des Sciences de l Homme. Organisé par : Soutenu par : ASSOCIATION POUR

Plus en détail

DEVENIR APPRENTI ARAASSM

DEVENIR APPRENTI ARAASSM DEVENIR APPRENTI ARAASSM Association Régionale d Alsace pour l Apprentissage dans le secteur Sanitaire, Social et Médico-social www.araassm.fr LA FORMATION Niveau Formation Volume horaire (théorie) Durée

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS, DE LA SANTÉ ET DE LA FAMILLE Avis relatif à la liste de praticien des hôpitaux à temps partiel (postes vacants

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes

La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes 1 La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes Support collectif EHESP MAJ Janv 2014 1 5 Le calcul des tarifs 5 Le système actuel de tarification (art. R.314-158 et suivants

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes Introduction Bénéfice pour les HdJ du développement important des AcJ (Plans

Plus en détail

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux CCECQA du 24 juin 2016 Pr Nathalie SALLES, Dr Marie-Neige VIDEAU Domicile EHPAD Dispositifs PAERPA Bordeaux Permanence téléphonique Télémédecine

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD ET EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX POUR ADULTES : UN METIER DIFFERENT?

MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD ET EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX POUR ADULTES : UN METIER DIFFERENT? Université René Descartes Paris V Faculté Cochin Port Royal MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD ET EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX POUR ADULTES : UN METIER DIFFERENT? Dr Virginie CHAPUT DIU médecin coordonnateur

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur dossier

Plus en détail

Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD

Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD En partenariat avec l Agence Régionale de Santé Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD D UNE OBLIGATION RÉGLEMENTAIRE À UN OUTIL DE DIAGNOSTIC RÉGIONAL Congrès ORS 5 Avril 2013, Bordeaux CÉLINE

Plus en détail

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Semaine bleue Auxerre 2013 LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES DEFINITION Ensemble des structures juxtaposées, coordonnées autour de la personne âgée, assurant «un continuum de prise en charge, sans rupture,

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE UN(E) INFIRMIER(E) LIBERAL(E) ET UN SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE UN(E) INFIRMIER(E) LIBERAL(E) ET UN SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE UN(E) INFIRMIER(E) LIBERAL(E) ET UN SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Entre : Le service de soins infirmiers à domicile (SSIAD)... représenté par d une part, et :

Plus en détail

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon CHD site LRY 618 lits et places MCO 372 médecine, 169 chir, 77 gynécoobstétrique Mission de recours

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU)

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) SIGLE Pôle Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) 10 ème Journée Départementale de la Gérontologie 14 novembre 2014 Feytiat (87) Philippe VERGER Directeur de la politique gérontologique CHU de

Plus en détail

NUTRITION EN EHPAD CARENCE EN VITAMINE C. EHPAD du Centre Hospitalier de CHARTRES

NUTRITION EN EHPAD CARENCE EN VITAMINE C. EHPAD du Centre Hospitalier de CHARTRES NUTRITION EN EHPAD CARENCE EN VITAMINE C EHPAD du Centre Hospitalier de CHARTRES La carence en vitamine C Fréquente chez sujet âgé en institution ou à domicile. Penser au diagnostic devant: troubles hémorragiques

Plus en détail

Présentation du 3 décembre 2012

Présentation du 3 décembre 2012 MISE EN OEUVRE de la LOI n 2012-347 du 12 mars 2012 Relative à l accès à l emploi titulaire et à l amélioration des conditions d emploi des agents contractuels Et du décret d application n 2012-1293 du

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

Coût du séjour frais de séjour

Coût du séjour frais de séjour Fiche n 5 Coût du séjour frais de séjour Voir aussi fiche facturation et annexe aide sociale. Exemple de rédaction Les dispositions Le coût du séjour (l ensemble des prestations dont bénéficie la personne

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ;

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRÊTÉ du relatif à la convention conclue entre un établissement mentionné au 6 du I de l article L. 312-1 du code de l action sociale et

Plus en détail

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013, loi n du 17 décembre 2012

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013, loi n du 17 décembre 2012 FICHE de SYNTHESE Janvier 2013 Manon QUILLEVERE Stagiaire Centre de droit JuriSanté Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013, loi n 2012-1404 du 17 décembre 2012 La loi de financement de la

Plus en détail

13.2 millions estimés en 2020 dont déments

13.2 millions estimés en 2020 dont déments Le grand âge: notre avenir IAS et EHPAD JC SEGUIER Responsable de l Unité Hygiène et Prévention du Risque Infectieux Centre Hospitalier Poissy St Germain en Laye 13.2 millions estimés en 2020 dont 1300

Plus en détail

Convention régissant les rapports entre le Médecin Coordinateur et Conseiller & la MRS.

Convention régissant les rapports entre le Médecin Coordinateur et Conseiller & la MRS. Convention régissant les rapports entre le Médecin Coordinateur et Conseiller & la MRS. ENTRE La MRS... Sise. Représentée par : Mr/Mme Fonction :. ET Le Docteur. praticien de l'art de guérir. Domicilié

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ANALYSE SYSTEMIQUE 2017 CONTEXTE. Niveau I Niveau II (facteur humain) A. PRESENTATION DU CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE

CAHIER DES CHARGES ANALYSE SYSTEMIQUE 2017 CONTEXTE. Niveau I Niveau II (facteur humain) A. PRESENTATION DU CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE CAHIER DES CHARGES ANALYSE SYSTEMIQUE 2017 Niveau I Niveau II (facteur humain) CONTEXTE A. PRESENTATION DU CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE Statut : établissement public autonome. Taille : 3000 agents, toutes

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD et médecine libérale

Télémédecine en EHPAD et médecine libérale Télémédecine en EHPAD et médecine libérale DR PASCAL MEYVAERT MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD (GERSTHEIM, RHINAU), MEDECIN GENERALISTE, PRESIDENT AMCEAL, VICE-PRESIDENT FFAMCO- EHPAD, CHARGE DE MISSION

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 31 décembre 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 77 sur 167 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2010-1731 du 30 décembre

Plus en détail

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Définition des Soins de Support Oncologiques Ensemble des

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril d organisation sanitaire SROS III

Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril d organisation sanitaire SROS III Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril 2006 Schéma régional d organisation sanitaire SROS III Planification et SROS (suite) SROS III : 2006 2011 (SROS arrêté au plus tard le 31/03/06) Circulaire

Plus en détail

Un nouveau statut de sage-femme des hôpitaux créé au sein de la fonction publique hospitalière

Un nouveau statut de sage-femme des hôpitaux créé au sein de la fonction publique hospitalière Un nouveau statut de sage-femme des hôpitaux créé au sein de la fonction publique hospitalière Décret n 2014-1585 du 23 décembre 2014 portant statut particulier des sages-femmes des hôpitaux de la fonction

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

L intitulé du sous-titre 3 du titre 4 de la convention nationale est modifié de la manière suivante : «Soustitre 3. Contrat d accès aux soins».

L intitulé du sous-titre 3 du titre 4 de la convention nationale est modifié de la manière suivante : «Soustitre 3. Contrat d accès aux soins». JORF n 0285 du 7 décembre 2012 Texte n 21 Article 4 Afin d améliorer l accès aux soins, le présent avenant instaure la possibilité pour les médecins de souscrire à un contrat d accès aux soins. L intitulé

Plus en détail

Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2

Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2 DIRECTION DE LA SOLIDARITE ET DE L AUTONOMIE DES PERSONNES Annexe 1 Modèle-type Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2 Conclue

Plus en détail

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer les hôpitaux de jour dans les filières de soin : un dispositif en marche Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer Pr Florence PASQUIER CHU Lille Filière de Soins Alzheimer Hôpital de

Plus en détail

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR?

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? Dr Pascale CODIS La Fondation Roguet - établissement gériatrique public situé dans les Hauts-de-Seine sur la commune de Clichy - est une structure

Plus en détail

DECRET relatif au développement professionnel continu des médecins. Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L et L.

DECRET relatif au développement professionnel continu des médecins. Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L et L. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi et de la santé NOR :SASH1017821D DECRET relatif au développement professionnel continu des médecins Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe.

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. Dimanche 14 octobre 2012 Contact presse : Tél. 02 62 20 28 20 Gsm : 06 92 87 25 84 Email : communication@asdr.asso.fr

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

LA FORMATION SPÉCIALISÉE EN MÉDECINE THERMALE CAPACITÉ, D.U., D.I.U. BESOINS ET ENjEUx

LA FORMATION SPÉCIALISÉE EN MÉDECINE THERMALE CAPACITÉ, D.U., D.I.U. BESOINS ET ENjEUx LA FORMATION SPÉCIALISÉE EN MÉDECINE THERMALE CAPACITÉ, D.U., D.I.U. BESOINS ET ENjEUx Pr Christian HERISSON* La Capacité d Hydrologie et de Climatologie Médicales La formation spécialisée en médecine

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées

L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées Association loi 1908 150 HJ gériatriques recensés > 1000 places > 35 000 patients /an Lieux de soins, de recherche et de

Plus en détail

(LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET)

(LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET) (LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET) Projet Médical : Premier pilier du projet d établissement, les orientations médicales constituent l expression de nos ambitions au service du patient. En voici les points

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail

Agriculture Hygiène et sécurité Médecine du travail Santé. Journal officiel du 1 er août 2004

Agriculture Hygiène et sécurité Médecine du travail Santé. Journal officiel du 1 er août 2004 Agriculture Hygiène et sécurité Médecine du travail Santé Journal officiel du 1 er août 2004 Décret n o 2004-782 du 29 juillet 2004 relatif à l organisation et au fonctionnement des services de santé au

Plus en détail