1-Revoir la physiopathologie de la tendinopathieet de la bursite irritative. des tendinopathies et des bursites

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1-Revoir la physiopathologie de la tendinopathieet de la bursite irritative. des tendinopathies et des bursites"

Transcription

1 Tendinopathie, bursite et infiltrations cortisonées { Papadopoulos, Papadopoulos, Platon MD FRCSC, CSPQ Chirurgie orthopédique 30 mars 2011

2 Objectifs 1-Revoir la physiopathologie de la tendinopathieet de la bursite irritative 2-Identifier les principes de traitements usuels des tendinopathies et des bursites 3-Exécuter les techniques d infiltrations cortisonéescourantes (épaule, épicondyle latéral et genou)

3 Bourse: Sac tapissé d une membrane identique à la synoviale. Localisé autour d une articulation ou là où peau, tendon ou muscle bouge sur une proéminence osseuse. Fonction: diminuer la friction et protéger les structures délicates de la pression environnante.

4 Bourse (suite): Les bourses sont identiques aux gaines tendineuses et membranes synoviales des articulations. Elles sont assujetties aux mêmes insultes: 1)Trauma 2) Infections pyogènes: aigues ou chroniques 3)Inflammation due à des cristaux tels que: goutte, calcium ou arthrite rhumatoïde

5 Bourse (suite): 140 bourses présentes dans le corps humain. On distingue 2 types: 1) Présentes normalement, par exemple, la bourse rotulienne ou olécrânienne ; 2) Les bursites réactives causées par un trauma répétitif ou une friction et pression constante, par exemple, sur un oignon À noter que les pathologies retrouvées sont essentiellement identiques dans les deux types de bourses.

6 Bursites et tendinites Sont essentiellement des inflammations autour des structures reliant les muscles aux os. Sites plus fréquents sont autour de l épaule, coude, poignet, hanche, genou et cheville. La douleur associée à la tendinite et la bursite est localisée au pourtour d une articulation. Elle est le plus souvent causée par une surutilisation. On la retrouve plus souvent chez les personnes actives.

7 Bursites et tendinites (suite) L American Collegeof Rhumathologydéfinit une tendinite comme étant une inflammation (rougeur, douleur, enflement) d un tendon. Un tendon sert évidemment comme attache du muscle à l os. De la même façon, une bursite est une inflammation d une bourse: un sac rempli de liquide qui agit comme cousin entre soit un muscle et un tendon ou un muscle et l os.

8 Bursites et tendinites (suite) Les symptômes d une bursite ou d une tendinite sont identiques: douleur et raideur qui s aggravent avec le mouvement (la douleur peut être essentiellement nocturne).

9 Exempled unebursite prépatellaire

10 Bursite trochantérienne Bursitis.html

11 Bursite sous-acromiale

12 Bursite olécranienne

13 Causes: Surutilisationla plus fréquente (stress répétitif) Trauma Arthrite inflammatoire, rhumatoïde, goutte, etc. Diabète Infection Les tendinites et bursites peuvent se manifester dans la plupart des parties du corps, de la tête aux pieds.

14 Traitement: Dépend de : 1) La cause 2) La pathologie sous-jacente Il est médical dans la majorité des cas. Il faut éliminer des maladies systémiques telles que goutte ou autres. Il faut identifier causes de traumatisme local ou d irritant, par exemple, changement de posture au travail.

15 Traitement (suite): Modalités locales : chaleur humide, etc. Repos Élévation Coussins protecteurs Immobilisation Traitement chirurgical: aspiration, injection avec médicament, incision, drainage, excision de bourse cliniquement épaissie ou infectée, excision de proéminence osseuse sous-jacente.

16 Bursite infectée: Identification de l organisme si possible Antibiotique approprié, pansement compressif après aspiration, drainage chirurgical au besoin. Bursite traumatique: Répond habituellement favorablement à un traitement conservateur: glace, repos, antiinflammatoire, protection avec support, occasionnellement aspiration et injection.

17 Sites les plus communs: 1- Épaules: Anatomie plutôt compliquée (muscles, tendons, ligaments). La tendinite et la bursite sont les problèmes les plus fréquents à l épaule: - Accrochage («impingement»): pathophysiologie de l accrochage: inflammation des tendons de la coiffe qui accrochent en dessous de l acromion. La tendinite et l accrochage sont accompagnés par une inflammation de la bourse sous-acromiale.

18 L usage répétitif, surtout en haut de l épaule, sont les causes les plus fréquentes de l irritation de la bourse sous-acromiale. Symptômes: 1. Douleur progressive avec difficulté à se coucher sur l épaule concernée 2. Mouvement douloureux Diagnostic: examen physique + tests diagnostics Traitement initial: repos, anti-inflammatoire, physiothérapie

19 Sites les plus communs (suite) 2- Coudes Épicondylite latérale (tennis elbow): - ensemble de pathologies autour de l aspect latéral du coude. L incidence augmente à la 5 e décennie (identique chez les deux sexes). - survient lors d activités qui requièrent une pronation et supination répétitives avec le coude en extension. - microdéchirureà l origine de l extenseur radial court (aussi le long extenseur radial du carpe et l extenseur commun des doigts peuvent être atteints)

20 - d habitude le point douloureux est à 5mm en avant et en distal de portion moyenne de l épicondyle externe - Diagnostic différentiel: pathologie intraarticulaire du coude (ostéochondrite, arthrose du coude), instabilité - Le diagnostic différentiel le plus commun est un syndrome du canal radial qui est une compression du nerf interosseux postérieur (les douleurs sont dans ce cas-ci distales à l épicondyle) - Traitement: repos, modalité, physiothérapie, infiltration, orthèse. - 5% ne répondent pas à un traitement conservateur

21 2- Coudes (suite) Épicondylite interne: - Pathologie identique à l épicondylite externe - Plus difficile à traiter - L origine du fléchisseur radial du carpe + pronateur rond qui sont atteints moins fréquemment les fléchisseurs superficiels des doigts et le fléchisseur cubital du carpe - Diagnostic différentiel: névrite du cubital, instabilité collatérale interne. - Pathophysiologie: activités qui mettent le coude en valgus

22 - Examen physique: douleur et sensibilité à l épicondyle interne qui augmentent avec une pronation de l avant-bras et flexion du poignet. - Sensibilité maximale à 5mm en latéral et distal de la portion moyenne de l épicondyle. - Traitement: conservateur, antiinflammatoires, physiothérapie, infiltration, chirurgie pour cas réfractaires.

23 Sites les plus communs (suite) 3- Hanches Bursite trochantérienne: - Directement latérale au gros trochanter - Couverte du tenseur du fascia lataet du vaste externe - Lubrifie et coussinepour permettre aux muscles de bouger autour du gros trochanter - Coussine aussi les tendons gluteus, medius et minimus - Douleurs causées par un changement d activité et reliées à des problèmes bioméchaniques au membres inférieurs

24 - Peut être d origine post-traumatique - Douleurs surviennent sur flexion de la hanche,en montant et descendant des marches - Douleurs nocturnes, surtout en se couchant - Douleurs nocturnes, surtout en se couchant sur le côté atteint

25 Infiltration cortisonée L inflammation est une réaction du corps à l insulte. Les particules libérées agissent comme antigènes stimulant une réaction immunologique non spécifique et la prolifération de leucocytes. Les leucocytes facilitent la phagocytose et aident à se débarrasser des cellules endommagées. Augmentation du flot sanguin local pour transporter les polymorphes, macrophages et protéines plasmatiques. Ainsi, l infiltration des tissus par ces produits cause la rougeur, l œdème et les douleurs qui caractérisent l inflammation

26 Pathophysiologie de la réaction inflammatoire: - La douleur et la sensibilité nous font penser à protéger la partie douloureuse. - Malheureusement la réaction devient contreproductive, puisque l inflammation cause de l irritation, des points douloureux et du tissu cicatriciel dans les muscles ou articulations et empêche un retour à la fonction normale.

27 Causes: - Trauma - Entorse musculaire - Polyarthrite - Arthrite dégénérative - Tendinite - Bursite - Néoplasie - Maladie systémique

28 Mode d action des corticoïdes: - Atténuentla réaction inflammatoire par réduction de la dilatation capillaire et de la perméabilité vasculaire, ce qui empêche l accumulation des polymorphes et macrophages et la production de kinines vasoactives - Empêchent le relâchement d enzymes destructeurs qui attaquent les débris tissulaires, détruisant les tissus normaux - Empêche le relâchement d acide arachidoniquedes phospholipides, ce qui diminue la formation des prostaglandines qui contribuent à la réaction inflammatoire

29

30 Évaluation du patient L histoire et l examen physique sont d une importance primordiale, par exemple, une douleur sévère et intense suggère une réaction aigue traumatique avec une inflammation marquée. Douleur faible indique une inflammation modérée suggérant un problème de surutilisation chronique. Douleur qui irradie avec picotements, engourdissement, etc. suggère une irritation nerveuse.

31 Examen physique Localisation de la douleur avec sévérité de la réaction Déterminer si l inflammation est dans le muscle, tendon ou articulation Point douloureux («trigger point»)

32 Examen radiologique Plus ou moins bénéfique : la symptomatologie clinique précède les changements radiologiques Radiographie utile dans les cas de trauma ou si suspicion de dépôt calcaire

33 Examens sanguins Décompte cellulaire Étude chimique Vitesse de sédimentation Facteur rhumatoïde Acide urique

34 Traitement Approche multidisciplinaire: 1- AINS ou prednisone orale 2-Narcotiques (ex.: Elavil) pour une période limitée 3- Repos 4- Modalité locale, immobilisation 5- Physiothérapie 6-Infiltration

35 Infiltration Indications pour infiltration: - Synovite - Ostéoarthrite - Bursite - Tendinite - Goutte - Arthrite rhumatoïde - Points douloureux dans les muscles («trigger point) - Tunnel carpien - Fasciite - Kyste synovial

36 Précautions Articulation Charcot Infection Tumeur Immunosuppression Dyscrasie sanguine Prothèse Tendinopathiepatellaire, achilienne

37 Qu advient-ilde la cortisone intra-articulaire? Pas complètement clair Peut être détectée dans le liquide synovial jusqu à 48h après l injection L absorption et le métabolisme dépendent de la solubilité du produit. ( Triamcinolone hexacétonide, Aristopan, est le moins soluble) L absorption systémique peut survenir et est proportionnelle à la solubilité du produit.

38 Une étude a démontré que 40mg de Dépomédrol (Acétate de méthylprednisolone) est suffisant pour supprimer la fonction rénale pour 7 jours; d où le principe de suggérer de diminuer les activités après l injection, ce qui pourrait théoriquement prévenir la «fuite» des stéroïdes en extraarticulaire.

39 Effet thérapeutique des corticoïdes en intra-articulairearticulaire Inhibition de la synthèse de prostaglandines Atténuation de l activité de la collagénaseet d autres enzymes Le mécanisme d action principal est mal compris Une étude (Saxon et al.) a montré que, chez l animal, une injection cortisonéeintra-articulaire fait diminuer la production de l interleukine 1 et de facteur de nécrose tumorale ainsi que des protéases qui normalement peuvent détruire le cartilage

40 Complications locales de l infiltration cortisonée Hyperglycémie transitoire Douleurs locales (post-injection flare) «Flushing» et douleur cutanée Infection Atrophie sous-cutanée Dépigmentation de la peau Rupture tendineuse Calcifications péri-articulaires(disparaissent d habitude spontanément) Réactions allergiques allant jusqu à l anaphylaxie

41 Précautions Risques de toxicité pouvant dégrader le cartilage articulaire Avec infiltrations rapprochées et répétitives, des destructions articulaires ont été décrites Donc, espacer infiltrations et ne pas dépasser deux à trois par année

42 Approches pour l infiltration Diminuer l inconfort autant que possible: - Anesthésie locale - Choix de l aiguille - Infiltration séparée de l anesthésie Diminuer les complications: - Préparation de la peau - Éviter structures vitales ou dangereuses - Changement d aiguille

43 Techniques d infiltration Espace sous-acromial: -Palper le bout de l acromion en postérieur et aller à mi-distance avec la tête humérale et diriger l aiguille vers la coracoïde (il ne devrait pas y avoir de résistance dans ce trajet) Genou: - Infiltration plus facile du côté interne - Palper la portion interne et inférieure de la rotule - Aller entre fémur et rotule en dirigeant l aiguille vers le centre de la rotule

44 Coude: - Tennis elbow: aller à 1cm en supérieur et distal à l épicondyle externe Tunnel carpien: - Poignet en dorsiflexion: aller dans l espace entre le palmaire long et le fléchisseur radial du carpe - L aiguille angulée à 45 en direction du majeur Bursite trochantérienne: - Patient couché sur le côté opposé - Identifier le point de sensibilité maximale qui est d habitude le rebord postérieur et inférieur du gros trochanter

45 Coude

46 Épaule Approches antérieure et postérieure pour la glénohumérale Approche pour acromioclaviculaire Approche pour bourse sous-acromiale

47 Approche pour bourse scapulo-thoracique Approche pour gouttière bicipitale

48 Genou Infiltration intra-articulaire approche latérale Infiltration de la bourse des tendons de la patte d oie Infiltration bande ilio-tibiale

49 Infiltration de bourse prépatellaire Infiltration de la bourse trocantérienne

50 Merci de votre attention

Conseils généraux avant de réaliser une infiltration

Conseils généraux avant de réaliser une infiltration Conseils généraux avant de réaliser une infiltration Références Ayral X. Les infiltrations. Les techniques. Ed JBH santé, 001. Baron D. Les gestes en rhumatologie. Montpellier, Sauramps Médical, 00. Bardin

Plus en détail

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT Syndrome du canal carpien Marie-Noémie PLAT ANATOMIE Canal ostéofibreux INEXTENSIBLE Formé par: Une gouttière osseuse postérieure Le ligament annulaire antérieur en avant Contenant: Les tendons des muscles

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

Atelier d infiltration. Guylaine Arsenault, M.D., F.R.C.P.C, Service de rhumatologie Université de Sherbrooke

Atelier d infiltration. Guylaine Arsenault, M.D., F.R.C.P.C, Service de rhumatologie Université de Sherbrooke Atelier d infiltration Guylaine Arsenault, M.D., F.R.C.P.C, Service de rhumatologie Université de Sherbrooke Plan Généralités sur la ponction articulaire Contre-indications Complications Matériel Corticoïdes

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

32 Syndrome du tunnel cubital

32 Syndrome du tunnel cubital 32. Syndrome du tunnel cubital 201 32 Syndrome du tunnel cubital SYNDROME CLINIQUE Le syndrome du tunnel cubital est une cause rare de douleur et de faiblesse de la partie latérale de l avant-bras qui

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Conflits d intérêt Rien à déclarer!

Conflits d intérêt Rien à déclarer! Conflits d intérêt Rien à déclarer! Lily Han, MD 28 novembre 2012 Plan de match - Tendinopathies Tendinopathie de l épaule Anatomie Clinique DDx Examen physique Imagerie Traitement Techniques d infiltration

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

BLESSURES DE SURUTILISATION

BLESSURES DE SURUTILISATION INTRODUCTION Monsieur Sansouci est un fervent amateur de course à pied et de natation. Voulant participer à une course de 10 km dans quelques semaines, il a augmenté son volume d entraînement. Par contre,

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005 LE COUDE DU SPORTIF G Saillant Saint Tropez- 2005 Le coude du sportif! Sports spécifiques (force, mobilité, stabilité du coude)! Gestes stéréotypés et répétés (amplitude, vitesse, force)! Facteurs extrinsèques

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais

Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais 1 Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais ENTRÉE EN VIGUEUR DU GUIDE DE PRISE EN HARGE : 11 AOÛT 2014 Mise à jour : juillet 2014 linique externe d orthopédie du SSS de Gatineau

Plus en détail

Les infiltrations. Collège lyonnais des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage.

Les infiltrations. Collège lyonnais des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage. Les infiltrations Collège lyonnais des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage. Objectifs de l atelier Connaître les principales indications et contreindications des infiltrations. Connaître les principaux

Plus en détail

Echographie de l épaule

Echographie de l épaule Echographie de l épaule GH JL Brasseur Pitié-Salpêtrière Journées de Bichat; l épaule du sportif Paris 12 Mars 2015 But d une imagerie de l épaule Prévalence +++ des images anormales asymptomatiques rupture

Plus en détail

Les tendinopathies trochantériennes. le traitement chirurgical. L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE ANATOMIE. Le trochanter Vue latérale

Les tendinopathies trochantériennes. le traitement chirurgical. L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE ANATOMIE. Le trochanter Vue latérale Les tendinopathies trochantériennes L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE le traitement chirurgical A. Wajsfisz ; P. Djian Clinique Nollet - Cabinet Goethe - Paris ANATOMIE Vue antérieure Le trochanter

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION L ÉCHOGRAPHIE COMME OUTIL DIAGNOSTIC: ÉPAULE ET HANCHE. Introduction. Avantages et limites de l échographie Démonstration sujet sain

PLAN INTRODUCTION L ÉCHOGRAPHIE COMME OUTIL DIAGNOSTIC: ÉPAULE ET HANCHE. Introduction. Avantages et limites de l échographie Démonstration sujet sain L ÉCHOGRAPHIE COMME OUTIL DIAGNOSTIC: ÉPAULE ET HANCHE Martin Lamontagne, physiatre CHUM, HÔPITAL NOTRE-DAME et CLINIQUE DE PHYSIATRIE ET MÉDECINE DU SPORT DE MONTRÉAL Introduction PLAN Avantages et limites

Plus en détail

RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE

RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE INTRODUCTION Les tendinopathies englobent toutes les souffrances du tendon: atteinte de l enveloppe du tendon (ténosynovite), souffrance du tendon luimeme (tendinite),pathologie d insertion (enthésopathies)

Plus en détail

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE Les Syndromes canalaires d effort Francis CHAISE Circonstances de survenue excès d'efforts prolongés ou répétitifs manque de préparation matériel défectueux ou mal adapté Les 3 mécanismes de la souffrance

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

TENDINITES BURSITES. Docteur Patrick POPPE

TENDINITES BURSITES. Docteur Patrick POPPE TENDINITES ET BURSITES Docteur Patrick POPPE ANATOMIE DU TENDON PATHOGENIE DES TENDINITES FACTEURS MICROTRAUMATIQUES FACTEURS EXTRINSEQUES FACTEURS INTRINSEQUES CRITERES DIAGNOSTICS STADES EVOLUTIFS TYPES

Plus en détail

Pathologie de l épaule.

Pathologie de l épaule. Pathologie de l épaule. 99 % de la population fera une tendinite du sus épineux dans sa vie. C est une tendinite quasi-inévitable et anatomique. Certains ont une tendinite chronique qui peut durer des

Plus en détail

TMS : LES TENDINOPATHIES DU POIGNET ET DE LA MAIN

TMS : LES TENDINOPATHIES DU POIGNET ET DE LA MAIN TMS : LES TENDINOPATHIES DU POIGNET ET DE LA MAIN Dr D. Guinard, Pr Régis LEGRE Service de chirurgie de la main et réparatrice des membres APHM. CHU Conception Marseille SOS MAINS MARSEILLE TENDINOPATHIES

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic.

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic. LE CONFLIT SOUS ACROMIAL a) Fonction Lors des mouvements du membre supérieur, les tendons de la coiffe des rotateurs passent sous un élément osseux et ligamentaire (arche) composé de la face inférieure

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Arthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale

Arthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale CHPITRE 88 rthrite rhumatoïde de l'articulation glénohumérale DÉFINITION rthrite inflammatoire symétrique caractérisée par une synovite, un pincement articulaire, des épanchements, des érosions osseuses

Plus en détail

La pathologie méniscale

La pathologie méniscale Dr. KABBACHE Morhaf Chirurgie Orthopédique 39 1 01260 6 00 3 30 1 41 Membre de la Société Française de Chirurgie Orthopédie et traumatologie Tél. 0384798062 La pathologie méniscale Les ménisques, au nombre

Plus en détail

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs?

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? La rupture des tendons de la coiffe des rotateurs est une déchirure des tendons au niveau de leur insertion sur l humérus. Il s agit le plus souvent

Plus en détail

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT Le traitement endoscopique du canal carpien Dr Jean Luc PELLAT Généralités 2 Intervention la plus pratiquée après la chirurgie de la cartaracte À l Instititut : 7 000 interventions endoscopiques en 10

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

Pathologie de la cheville et tendinites

Pathologie de la cheville et tendinites Pathologie de la cheville et tendinites Chapitre I : Pathologie de la cheville 1) Anatomie : L articulation de la cheville (articulation talo-crurale) est une articulation synoviale à un degré de liberté.

Plus en détail

Section D : Système musculosquelettique

Section D : Système musculosquelettique D D01. Ostéomyélite RX Indiqué [C] d La radiographie est indiquée pour l examen initial. 0 L est une excellente modalité d imagerie pour évaluer l ostéomyélite et les anomalies connexes des tissus mous,

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

Compression Nerf ulnaire coude

Compression Nerf ulnaire coude Compression Nerf ulnaire coude site de compression Arcade du cubital antérieur Défile epitrochléoolécranien Atteinte Nerf ulnaire Parésthésie D4-D5 Perte de force : interosseux 1 Compression Nerf ulnaire

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

SOULAGEMENT DE L ARTHRITE

SOULAGEMENT DE L ARTHRITE Therall MC SOULAGEMENT DE L ARTHRITE Vivre avec l arthrite Un guide pour comprendre et gérer l arthrite Données sur l arthrite 4,5 millions de personnes sont actuellement atteintes d arthrite au Canada.

Plus en détail

Le poignet douloureux chronique. Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille

Le poignet douloureux chronique. Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille Le poignet douloureux chronique Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille Squelette Squelette! Avant-bras: -! Radius Squelette! Avant-bras: -! Radius -!

Plus en détail

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire.

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire. LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE MICHEL EID, MASSOTHÉRAPEUTE CLINIQUE DU LYMPHOEDÈME DU QUÉBEC ET PHYSIO EXTRA Plan de la présentation Définition de différents types de lymphoedème.

Plus en détail

LES CAPSULITES RETRACTILES DE l EPAULE Dr. Derdabi Sara DEFINITION La capsulite rétractile (capsulose rétractile ou capsulite adhésive) limitation de toutes les amplitudes passives, sans s arthropathie

Plus en détail

La goutte. Nature de la goutte. Figure 1 Articulations touchées par la goutte

La goutte. Nature de la goutte. Figure 1 Articulations touchées par la goutte La goutte est reconnue depuis plus de 2 000 ans, ce qui en fait l une des maladies les plus vieilles du genre humain. U n b u l l e t i n o f f e r t a u p e r s o n n e l s o i g n a n t p a r v o t r

Plus en détail

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy TENDINITES DU GENOU François PRIGENT Clinique Saint Louis Poissy Tendinites La cause la plus fréquente de douleur du genou Tendon : 60 à 70 % d eau. Peut s allonger de 5%. Ne croit plus à l âge adulte.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES. R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception

PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES. R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception DEFINITIONS «TENNIS ELBOW» / «EPICONDYLITE latérale» Enthésopathie = tendinopathie

Plus en détail

Traitement des articulations et ligaments du membre inférieur dans les atteintes climatiques. Les Bi

Traitement des articulations et ligaments du membre inférieur dans les atteintes climatiques. Les Bi Etude des trois articulations principales du membre inférieur. - Cheville - Genou - Hanche. Traitement des articulations et ligaments du membre inférieur dans les atteintes climatiques. Les Bi A) Atteinte

Plus en détail

Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite!

Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite! Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite! Dr. Sarah Campillo Rhumatologue pédiatrique, Hôpital de Montréal pour enfants Juvenile rheumatoid arthritis: growth retardation Savez-vous que L arthrite touche

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE - ATHLÉTISME

FICHE TECHNIQUE - ATHLÉTISME Encadrement médical nécessaire : Médecin et/ou Thérapeute du sport ou Physiothérapeute du sport Matériel suggéré : - Trousse médicale : Médisac - Thermomètre extérieur - Lampe de poche - Béquilles - Couverture

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Genou 203 I. Exercices pour le syndrome fémoro-patellaire, la gonalgie chronique ou le syndrome d Osgood-Schlatter Une surcharge pondérale peut précipiter ou aggraver un problème articulaire au genou.

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Pathologie de l épaule

Pathologie de l épaule Centre d Enseignement et de Centre d Enseignement et de Développement de l Homéopathie Développement de l Homéopathie 2 ème Rencontres Régionales de Méditerranée Pathologie de l épaule Aix-en-Provence

Plus en détail

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule Dr. Jean Aouston Les grands principes de la rééducation 0 Introduction 1 Pathologie et traitement 2 RRF de l épaule opérée 3 Cas clinique

Plus en détail

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC THERAPIE PAR ONDES DE CHOC sales@btlnet.com www.btlnet.com Tous les droits sont réservés. Toutes les précautions pour offrir des informations précises et pour suivre les mises à jour ont été prises, nous

Plus en détail

Réticence du médecin Ponctions et infiltrations en rhumatologie

Réticence du médecin Ponctions et infiltrations en rhumatologie Réticence du médecin Ponctions et infiltrations en rhumatologie Atelier pratique 2015 Michael Nissen Service de Rhumatologie Peur de faire une erreur technique des effets secondaires Anticoagulation Diabète

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

plantaire La fasciite plantaire atteint Un pied de nez à la fasciite 10 % de la population. Comment s y prendre? Le pied de monsieur Plante

plantaire La fasciite plantaire atteint Un pied de nez à la fasciite 10 % de la population. Comment s y prendre? Le pied de monsieur Plante Un pied de nez à la fasciite Q et R plantaire François Vézina, résident IV, et Éric Anctil, MD, FRCSC Présenté par l Université de Sherbrooke dans le cadre de la réunion de l Association d orthopédie du

Plus en détail

Ça fait mal, on pique et on aspire à moins de douleur. ETIENNE CARDINAL, M.D., FRCPC Chef section musculosquelettique Imagix

Ça fait mal, on pique et on aspire à moins de douleur. ETIENNE CARDINAL, M.D., FRCPC Chef section musculosquelettique Imagix Ça fait mal, on pique et on aspire à moins de douleur ETIENNE CARDINAL, M.D., FRCPC Chef section musculosquelettique Imagix Objectifs d apprentissage Distinguer les différentes procédures musculosquelettiques

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Le très fréquent syndrome du canal carpien désigne des douleurs, fourmillements, insensibilités dans les 4 premiers doigts de la main, secondaires à une irritation du nerf médian

Plus en détail

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Traumatologie du Membre Inférieur Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Fractures du col du fémur Fractures du col de fémur Fracture très fréquente chez le sujet âgé Ostéoporose

Plus en détail

Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique?

Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique? Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique? Dr F.C AILLON Equipe multidisciplinaire pied diabète Boulogne sur mer Lille Lesquin 01 juin 2007 Quel bénéfice? Quoi, quand et qui corriger?

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

Les pathologies de la coiffe des rotateurs

Les pathologies de la coiffe des rotateurs Les tendinopathies de l épaule : un éventail de pathologies Frédéric Balg, MD, FRCSC Mise à Présenté dans le cadre de la conférence : L appareil locomoteur, Université de Sherbrooke, septembre 2006. j

Plus en détail

Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX

Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX 1. DEFINITIONS-CLASSIFICATIONS 2. RAPPELS ANATOMIQUES 3. L ARTHROSE 4. L ARTHRITE 5. L OSTEOPOROSE 6. CONCLUSION DEFINITIONS -CLASSIFICATION Articulation =

Plus en détail

DOULEURS ARTICULAIRES

DOULEURS ARTICULAIRES DOULEURS ARTICULAIRES DEFINITIONS ARTHRALGIES ARTHRITES (Atteinte de la synoviale): INFECTIEUX, INFLAMMATOIRE, METABOLIQUE ARTHROSE (atteinte du cartilage) MODALITES DE L'EXAMEN CLINIQUE - Siège - Horaire

Plus en détail

FENÊTRE II MYALGIES - NÉVRALGIES - SACRALGIES - ARTHROPATHIES - DISCOPATHIES - NÉVRITES

FENÊTRE II MYALGIES - NÉVRALGIES - SACRALGIES - ARTHROPATHIES - DISCOPATHIES - NÉVRITES FENÊTRE II MYALGIES - NÉVRALGIES - SACRALGIES - ARTHROPATHIES - DISCOPATHIES - NÉVRITES Anomalies de l'attitude et de la démarche Arthrite aiguë Arthrite goutteuse Arthrite rhumatoïde (Polyarthrite rhumatoïde)

Plus en détail

EPITROCHLEITE GOLF ELBOW. SAINT RAPHAËL 16 octobre 2004 Dct O FICHEZ et Dct J PARIER

EPITROCHLEITE GOLF ELBOW. SAINT RAPHAËL 16 octobre 2004 Dct O FICHEZ et Dct J PARIER EPITROCHLEITE OU GOLF ELBOW SAINT RAPHAËL 16 octobre 2004 Dct O FICHEZ et Dct J PARIER ANATOMO - PATHOLOGIE DE L EPITROCHLEITE UNITE FONCTIONNELLE TENO-OSSEUSE QUI MET EN JEU -LES TENDONS EPITROCHLEENS

Plus en détail

Titre : Les injections de concentrés plaquettaires. Auteur(s) : Dr Romain LETARTRE. Catégorie : Traumatologie du Sport

Titre : Les injections de concentrés plaquettaires. Auteur(s) : Dr Romain LETARTRE. Catégorie : Traumatologie du Sport Titre : Les injections de concentrés plaquettaires Auteur(s) : Dr Romain LETARTRE Catégorie : Traumatologie du Sport Date : Novembre 2012 17 ème Congrès IRBMS DIE IDEENSCHMIEDE IN DER MINIMAL-INVASIVEN

Plus en détail

I. Polyarthrite rhumatoïde

I. Polyarthrite rhumatoïde I. Polyarthrite rhumatoïde Définition : - maladie systémique courante - maladie inflammatoire chronique - polyarthrite bilatérale Épidémiologie : - 1 % de la population - ratio femme/homme de 3 / 1 Etiologie

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE Information médicale Medical Information Les injections locales en pratique medicale chez le gymnaste Injections anesthésiques, glucocorticostéroïdes locales et

Plus en détail

Contenu de formation kinésithérapie Collège des Masso-Kinésithérapeutes du Québec

Contenu de formation kinésithérapie Collège des Masso-Kinésithérapeutes du Québec 1. Système Crânio-sacrée 1.1 Théorie 1.2 Structure et anatomie 1.3 Mouvement du MRP 1.4 Phase du MRP 1.5 Rôle du MRP 1.6 Perturbation du MRP 1.7 Cause 1.8 Traitement clinique 1.9 Bio-mécanique Contenu

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

L ALGODYSTROPHIE. Item 221. I Laffont, E Galano, C Hérisson, J Pélissier. Fédération de MPR Montpellier-Nîmes

L ALGODYSTROPHIE. Item 221. I Laffont, E Galano, C Hérisson, J Pélissier. Fédération de MPR Montpellier-Nîmes L ALGODYSTROPHIE Item 221 Fédération de MPR Montpellier-Nîmes Algodystrophie ou «Syndrome Douloureux Régional Complexe» Syndrome douloureux articulaire et péri-articulaire, Caractérisé par des modifications

Plus en détail

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Clinique Traitement Etiologies Récidive Anatomie Clinique

Plus en détail

LES INFILTRATIONS DEFINITION LES QUESTIONS. Dr Patrick FERRAND Mai 2003

LES INFILTRATIONS DEFINITION LES QUESTIONS. Dr Patrick FERRAND Mai 2003 1 LES INFILTRATIONS Dr Patrick FERRAND Mai 2003 DEFINITION Sens strict = injections intra articulaires d un corticoïde. Définition élargie : «infiltrations» = toutes les injections locales d un dérivé

Plus en détail

1- Les muscles. Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO

1- Les muscles. Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO Nous allons traiter aujourd hui des différents termes médicaux utilisés à tort ou à raison par tout coureur. En effet, certains

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

Thérapie par Ondes de Choc

Thérapie par Ondes de Choc V 0 0 6 A S 2 0 1 3 / 0 9 / 1 3 Thérapie par Ondes de Choc BTL ENCYCLOPEDIE THERAPEUTIQUE V 1 1 1 A S 2 0 1 3 / 0 9 / 1 3 1 achillodynie... 3 2 arthrose du genou... 4 3 blessure musculaire... 6 4 calcification

Plus en détail

FMH Verbindung der Schweizer Ärztinnen und Ärzte Fédération des médecins suisses Federazione dei medici svizzeri Swiss Medical Association

FMH Verbindung der Schweizer Ärztinnen und Ärzte Fédération des médecins suisses Federazione dei medici svizzeri Swiss Medical Association F O E D E R A T I O M E D I C O R U M H E L V E T I C O R U M FMH Verbindung der Schweizer Ärztinnen und Ärzte Fédération des médecins suisses Federazione dei medici svizzeri Swiss Medical Association

Plus en détail

DOSSIER CONCERNANT LE CANAL CARPIEN

DOSSIER CONCERNANT LE CANAL CARPIEN DOSSIER CONCERNANT LE CANAL CARPIEN 1 QU EST-CE QUE LE SYNDROME DU CANAL CARPIEN : Le canal carpien est un espace limité par les os du poignet, et un ligament rigide qui relie des os les uns aux autres

Plus en détail

J ai mal à la main, j en parle INFORMER

J ai mal à la main, j en parle INFORMER j en parle INFORMER Les maux de mains Qu elle soit d origine tendineuse, osseuse ou musculaire, artérielle ou veineuse, la douleur de la main chez l adulte doit être médicalement suivie afin d en déterminer

Plus en détail

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE DIU de Pathologie Locomotrice liée à la Pratique du Sport Sophie GROSCLAUDE Clinique du Parc LYON Jérôme Garret-Christophe Lévigne PATHOLOGIE MICROTRAUMATIQUE SPORT Compression

Plus en détail

COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE. Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris

COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE. Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE 2ième en fréquence Libération du nerf ulnaire pratiquée depuis le XIXème Nerf

Plus en détail

Les infiltrations en locomoteur. Hugues De Lachevrotière, MD UMF Sud de Lanaudière Avril 2011

Les infiltrations en locomoteur. Hugues De Lachevrotière, MD UMF Sud de Lanaudière Avril 2011 Les infiltrations en locomoteur Hugues De Lachevrotière, MD UMF Sud de Lanaudière Avril 2011 1 Objectifs * Savoir quoi infiltrer * Savoir quand et pourquoi * Être capable de le faire et comprendre ce que

Plus en détail

PLAN *** PLACE DE LA MESOTHERAPIE DANS LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR DES TENDINOPATHIES

PLAN *** PLACE DE LA MESOTHERAPIE DANS LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR DES TENDINOPATHIES PLAN *** DEFINITION GENERALITES SUR LES TENDINOPATHIES 1) Tendinites d insertion 2) Tendinites corporéales 3) Tendinites de jonction 4) Ténosynovites - sténosantes - exsudatives PLACE DE LA MESOTHERAPIE

Plus en détail

Tendinopathies de la main et du poignet

Tendinopathies de la main et du poignet 19 Tendinopathies de la main et du poignet Généralités Ténosynovite sténosante des doigts et du pouce (doigts à ressaut) Tendinite du flexor carpi radialis Tendinite des fléchisseurs au poignet Tendinite

Plus en détail

Traitement conservateur et chirurgical des talalgies et aponévrosites plantaires

Traitement conservateur et chirurgical des talalgies et aponévrosites plantaires Traitement conservateur et chirurgical des talalgies et aponévrosites plantaires Dr. Marino Delmi Clinique des Grangettes / Genève Suisse Médecin associé consultant Clinique Universitaire d Orthop d Orthopédie

Plus en détail

PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES

PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES 1 C. LAZERGES, B. COULET, M. CHAMMAS Service de chirurgie Orthopédique 2 et Chirurgie de la Main CHU Montpellier Les infections de la main se présentent soit sous

Plus en détail

Arthrose et sport Séméiologie et principes thérapeutiques

Arthrose et sport Séméiologie et principes thérapeutiques Arthrose et sport Séméiologie et principes thérapeutiques DIU Pathologie de l appareil locomoteur liée au sport D. Wendling ARTHROSE Résultante des phénomènes mécaniques et biologiques qui déstabilisent

Plus en détail

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Au programme Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Club La Foulée 5 août 2004 Dre Mireille Belzile La lombo-sciatalgie Inflammation du périoste au site d insertion des muscles du mollet Erreur

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule)

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule) Evaluation du coude Examen subjectif Examen objectif 1. Observation du patient - Dynamique - Statique 2. Evaluation des mouvements actifs - Mvts fonctionnels - Goniométrie 3. Evaluation des mouvements

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

Guide de priorités pour les Demandes d examens en Résonance magnétique (IRM)

Guide de priorités pour les Demandes d examens en Résonance magnétique (IRM) Niveau 1 (P1) Niveau 2 (P2) Niveau 3 (P3) Niveau 4 (P4) Guide de priorités pour les Examen nécessaire immédiatement pour diagnostiquer un état qui met en danger la survie du patient. Type d examen qui

Plus en détail

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE Il est en règle facile parce qu il s agit le plus souvent d une coxarthrose que l on reconnaît sur la radio simple. Il faut néanmoins savoir qu une douleur de hanche ne correspond pas toujours à une atteinte

Plus en détail

Le genou : approche Conflits d intérêts systématique Objectifs Questionnaire ciblé Question 1 Examen du genou

Le genou : approche Conflits d intérêts systématique Objectifs Questionnaire ciblé Question 1 Examen du genou Le genou : approche systématique Philippe Mailhot, md Journées de médecine familiale Gatineau Conflits d intd intérêts Objectifs Savoir questionner et examiner un patient avec une gonalgie Connaître les

Plus en détail

UE Appareil locomoteur Anatomie Pr. Baqué ARTICULATION DU GENOU. 06/03/2012 Sidonie B.

UE Appareil locomoteur Anatomie Pr. Baqué ARTICULATION DU GENOU. 06/03/2012 Sidonie B. ARTICULATION DU GENOU INTRODUCTION GENOU = Articulation entre : - Fémur et tibia - Fémur et rotule Fonctions : plier la jambe, marcher et se tenir debout. Défi biomécanique : très grande mobilité (flexion

Plus en détail

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION dépôts intra-articulaires ou péri-articulaires de microcristaux cristaux d urate de sodium => goutte cristaux calciques => chondrocalcinose phosphates de

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail