Expérience IFR «Dreux Nogent» - Phase 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expérience IFR «Dreux Nogent» - Phase 2"

Transcription

1 Expérience IFR «Dreux Nogent» - Phase 2 Philippe Rollet Recherche & Innovation Eurocopter ETFS / Ph. Rollet / Présentation AFHSH09 / 1,v.0 /

2 Contexte Projet «Dreux Nogent» (DGAC/Eurocopter/CH Dreux/AFHSH) Expérimentation et validation du concept de liaison interhospitalière en IFR (vol aux instruments) permettant d être moins dépendant des aléas de la météo Départ, navigation et approche sous guidage GPS Procédures de vol IFR respectant les règlements OACI dans des espaces aériens dédiés 3 Phases: 1: Validation de la précision de navigation GPS, hélicoptère EC145 avec équipage d essais Eurocopter (réalisé en 2007) 2: Validation des départs et approches IFR, hélicoptère EC145 INAER avec équipage d essais Eurocopter / DGAC (réalisé en novembre 2008) 3: Evaluation opérationnelle par l opérateur du SAMU local sous contrôle DGAC 2

3 Rappel Phase 1 (1/2) Objectif: Démontrer qu un hélicoptère médical moderne (EC145) a la capacité de suivre avec précision, sous guidage GPS, un couloir étroit de navigation entre deux hôpitaux (Dreux et Nogent) Contribution Eurocopter: Mise à disposition d un EC145 sanitaire série Certifié IFR (vol aux instruments) Equipé système GPS Garmin GNS-430 Installation d un enregistreur de vol Réalisation de 10 heures de vol sous contrôle (suivi Radar) de la DGAC et avec un équipage d essais Eurocopter EC145: une référence pour le transport médical en Europe et aux USA. Utilisé également par Gendarmerie et Sécurité Civile 3

4 Rappel Phase 1 (2/2) Résultats : 13 allers-retours Dreux-Nogent effectués entre le 26 et le 31 janvier 2007 (6 vols, 10h de vol) 90% en pilotage manuel 10% en mode automatique Fonctionnement parfait du système de navigation GPS Respect facile des limites du couloir Ecarts de trajectoire inférieurs à 30 m en mode automatique Longitude 48,8 48,7 48,6 48,5 48,4 48,3 CH Nogent CH Nogent VOR La Loupe VOR La Loupe 48,2 0,7 0,8 0,9 1 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 Latitude Longitude Conclusion: L EC145, grâce à la qualité de son système de navigation et pilote automatique, peut suivre une trajectoire avec une grande précision Latitude CH Dreux CH Dreux 4

5 Définition Phase 2 (1/2) Objectif: Valider l ensemble de la mission (départ, navigation, approche) dans différentes conditions de vol Mise en place d un espace aérien approprié Procédures de départ et d arrivée IFR sur les hélistations de Dreux et de Nogent Conditions de vol: Jour, Nuit, Mauvaise météo (IMC) Contribution Eurocopter: Mise à disposition d un EC145 série de l opérateur (configuration identique à Phase 1) Réalisation du programme d essais défini par la DGAC (environ 10 heures de vol sur 1 semaine avec un équipage d essais) 5

6 Définition Phase 2 (2/2) Enchaînement des phases de mission: Décollage et montée initiale en «vol à vue» vers point de départ IFR Montée en «vol aux instruments» (IFR) Navigation IFR à 1000 m d altitude Descente IFR jusqu au point de décision: Repère sol et hélistation en vue Approche finale en «vol à vue» sinon Abandon de l approche et déroutement IFR sur Toussus-le-Noble Toussus 200 m 1000 m 150 m CH Nogent Carrefour giratoire Aérodrome CH Dreux 6

7 Espace Aérien TMA temporaire Classe E Vertical: 2500 ft 3500 ft Horizontal: 8 NM ( 15 Km) Suivi radar par CNRA Nord 7

8 Départ Dreux (1/2) Définition Procédure: Départ IFR RNAV (GPS) Type «Point-in-Space» (PinS) 8

9 Départ Dreux (2/2) Segment visuel: Rejointe du PinS à partir de l hôpital de Dreux Définition du PinS: Seuil de la piste en herbe de l aérodrome de Dreux Identifiant: SADRE Axes Décollage FATO Axe Départ SADRE (PinS) 9

10 Arrivée Dreux (1/2) Définition Procédure: Approche IFR RNAV (GPS) Type «Point-in-Space» (PinS) MDA (*): 910 ft (276 m) 459 ft (140 m) / Helistation (*) Avec QNH local Station Météo Automatique, sinon Δ ft (42 m) 10

11 Arrivée Dreux (2/2) Segment visuel: Rejointe de l hôpital à partir du PinS Définition du PinS: Idem «départ IFR» Axes Atterrissage Segment visuel FATO Axe Approche SADRE 11

12 Départ et Arrivée Nogent (1/2) Procédures IFR RNAV type «Point-in-Space» MDA (*): 1040 ft (317 m) 506 ft (154 m) / Helistation (*) Avec QNH local Station Météo Automatique, sinon Δ ft (42 m) 12

13 Départ et Arrivée Nogent (2/2) Définition du PinS Carrefour giratoire Identifiant: SANOG Axe Approche Segment visuel PinS (SANOG) FATO Axe Atterrissage 13

14 Hélicoptère EC145 sanitaire de série, certifié: IFR Mono-pilote Navigation de précision (P-RNAV) Approches GPS (RNAV-GNSS) Planche de bord avec écrans de pilotage («Glass cockpit») Pilote Automatique numérique 3 axes 2 systèmes de navigation GPS (Garmin GNS430) Installation d essais (rajoutée pour les besoins de l expérimentation) 14

15 Planche de Bord 15

16 Installation d Essais 16

17 Résumé des Vols Dates: novembre 2008 Equipage: 1 pilote d essais Eurocopter, 1 pilote DGAC, 1 Ingénieur d essais Eurocopter 6 vols (dont 2 de nuit) / 9 h départs, 28 approches 7 approches interrompues (volontairement), 1 extraction Conditions météo Visuelles (VMC): jour, nuit Vol aux Instruments (IMC): jour, nuit Evaluations en pilotage manuel et automatique 17

18 Conclusions de l Equipage Facilité de réalisation des trajectoires IFR Enchaînement des segments facile à suivre avec l avionique de l EC145 (écrans de planche de bord) Grande précision de trajectoire, en particulier en mode de suivi automatique (écart type < 50 m) Passage à vue au PinS Identification des repères facile à Dreux, un peu moins à Nogent Nécessité de limiter l angle du virage au PinS (actuellement 39 à Nogent) Segment visuel Hôpital parfois difficile à identifier de nuit (noyé dans l éclairage urbain) Intérêt d un feu clignotant télécommandable (solution REGA) Eviter les composantes vent arrière Intérêt de 2 axes d approche / départ couvant les vents dominants 18

19 Trajectoires Approches IFR Enregistrement 48,5 de 11 approches sur NOGENT CHW 48,45 OG513 Latitude 48,4 48,35 48,3 OG523 OG516 OG518 SANOG CH Nogent OG521 48,25 0,6 0,7 0,8 0,9 1 Longitude 19

20 Trajectoires Segment Visuel Enregistrement de 12 arrivées sur NOGENT 20

21 Conclusions et Etapes Futures L expérimentation «Dreux Nogent» constitue une collaboration exemplaire entre Constructeur (Eurocopter), Autorité Aéronautique (DGAC) et Utilisateur (CH Dreux) pour augmenter la fiabilité de service du transport inter-hospitalier Après le succès de la phase 1 en 2007, les résultats de la phase 2 sont très encourageants: Procédures IFR bien adaptées et faciles à suivre Les points restant à finaliser concernent principalement l aménagement des points de posé et l adaptation de la règlementation française La mise en service opérationnel (Phase 3 avec l opérateur) devrait pouvoir s effectuer progressivement, au fur et à mesure que les derniers obstacles règlementaires seront levés. 21

CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES

CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES Mémento à l usage des utilisateurs des 65 CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES 9.1 GÉNÉRALITÉS Afin de prendre en compte les différentes possibilités des hélicoptères, des procédures spécifiques

Plus en détail

Instruction n o du 8 février 2011 relative à la détermination des minimums opérationnels d aérodrome

Instruction n o du 8 février 2011 relative à la détermination des minimums opérationnels d aérodrome Aviation civile MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, Direction générale de l aviation civile Direction du transport aérien Mission du ciel unique européen et de la réglementation de la navigation

Plus en détail

Les hélicoptères dans SESAR

Les hélicoptères dans SESAR Les hélicoptères dans SESAR Ph. Rollet Airbus-Helicopters, Expert technique EHA pour SESAR 1 Sommaire Mission de l EHA Objectifs & Organisation dans SESAR Impact SESAR sur scenario type hélicoptère Présenté

Plus en détail

licoptère, et le Transport inter-hospitalier Guy Rocher Eric Fraissinet

licoptère, et le Transport inter-hospitalier Guy Rocher Eric Fraissinet SYNDICAT NATIONAL DES EXPLOITANTS D HELICOPTERES Assemblée Générale AFHSH 28 Mars 2009 Le vol IFR en hélicopth licoptère, et le Transport inter-hospitalier Guy Rocher Eric Fraissinet !! " # $ $%$!$ $ $%$!$

Plus en détail

LFMN / Nice Côte-d Azur / NCE

LFMN / Nice Côte-d Azur / NCE Cette page vise à attirer l attention des pilotes d aviation commerciale et générale sur le contexte aéronautique et les principales menaces associées à un aérodrome. Leur identification est issue d un

Plus en détail

Nuages bas et faible visibilité

Nuages bas et faible visibilité Nuages bas et faible visibilité Définitions relatives à l aviation Crash aérien dû aux nuages bas/faible visibilité Statistiques en matière de visibilité Impact des nuages bas / faible visibilité sur l

Plus en détail

Le Grenelle Environnement

Le Grenelle Environnement RÉDUIRE LES NUISANCES SONORES AUTOUR DES AÉROPORTS PARISIENS Relèvement général de 300 mètres des altitudes d arrivée des avions à destination de Paris-Orly, de Paris-Charles de Gaulle et de Paris -Le

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION AERONAUTIQUE SERIE A NR 02 DU 20 SEPTEMBRE

CIRCULAIRE D INFORMATION AERONAUTIQUE SERIE A NR 02 DU 20 SEPTEMBRE TEL : 00 213 21 65 63 65 FAX : 00 213 21 50 91 84 ADRESSE TELEGRAPHIQUE AFTN : DAAAYNYX COM : NOF ALGER REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION D EXPLOITATION DE LA NAVIGATION AERIENNE

Plus en détail

Codes transpondeurs SAMU, quelle efficacité? Jean Beijard DSNA/Direction des Opérations. AFHSH : Samedi 26 mars Département systèmes/technique

Codes transpondeurs SAMU, quelle efficacité? Jean Beijard DSNA/Direction des Opérations. AFHSH : Samedi 26 mars Département systèmes/technique Codes transpondeurs SAMU, quelle efficacité? Jean Beijard DSNA/Direction des Opérations Département systèmes/technique AFHSH : Samedi 26 mars 2011 www.developpement-durable.gouv.fr Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Aérodromes de Nice Côte d Azur et Cannes-Mandelieu Mise en service de procédures GNSS

Aérodromes de Nice Côte d Azur et Cannes-Mandelieu Mise en service de procédures GNSS Aérodromes de Nice Côte d Azur et Cannes-Mandelieu Mise en service de procédures GNSS 1 Sommaire Préambule 1. Quelques définitions 2. Nice : procédure RNAV (GNSS) Piste 04 3. Nice : procédure RNAV (GNSS)

Plus en détail

SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant. SOUS-PARTIE D Procédures opérationnelles

SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant. SOUS-PARTIE D Procédures opérationnelles SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant Un C.T.A. spécifie: Appendice 1 à l OPS 1.175 Contenu et conditions d un certificat de transporteur aérien (a) le nom et l adresse (siège principal

Plus en détail

2.3 Dégagement aéronautique

2.3 Dégagement aéronautique 2.3 Dégagement aéronautique 1 1. C est quoi un obstacle? 2. Obstacles sur infrastructure 3. C est quoi un obstacle? 1 C est quoi un obstacle? Définition d un obstacle annexe 14 Volume 2 : Tout ou partie

Plus en détail

3.4 TD Etudes Opérationnelles

3.4 TD Etudes Opérationnelles 3.4 TD Etudes Opérationnelles 1. Expression des besoins 2. Hypothèses de calcul 3. Calcul masse mission 4. Détermination classe de performance 5. FATO dimension adéquate 6. Début étude 7. Décollage masse

Plus en détail

Non-Commercial Air Operations with Other-Than Complex Motor-Powered Aircraft «voler en avion léger, en aviation générale»

Non-Commercial Air Operations with Other-Than Complex Motor-Powered Aircraft «voler en avion léger, en aviation générale» Emport de carburant (NCO.OP.125 Fuel and oil supply aeroplanes) Réserve finale Vol local VFR de jour, toujours en vue de l aérodrome Réserve finale = 10 minutes (conso croisière) [ La notion des 30 mini

Plus en détail

NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION

NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION Henri Castanet 1 Préparation du vol 1.1 les documents machines 1.1.1 - Le manuel de vol : 1.1.2 le certificat de navigabilité 1.1.3 le carnet de route 1.2 les documents

Plus en détail

PROGRAE HELICOPTERE ONOPILOTE Nom et prénom du candidat : ** L'examinateur inscrit ses initiales dans chaque rubrique réussies ou aucune annotation dans chaque rubrique échouée Date de l épreuve : / /

Plus en détail

INTEGRATION VFR DU CIRCUIT D AERODROME

INTEGRATION VFR DU CIRCUIT D AERODROME INTEGRATION VFR DU CIRCUIT D AERODROME 1. INTRODUCTION Pour pouvoir atterrir sur un aérodrome contrôlé ou non contrôlé, il faut s intégrer dans le circuit d aérodrome. Il y a deux configurations : Vol

Plus en détail

L IFR AU SERVICE DU SAMU

L IFR AU SERVICE DU SAMU L IFR AU SERVICE DU SAMU fenêtre sur un nouveau mode d exploitation Source: HELI 59, Lille Paris, le 11/01/10 NHV Congrès AFHSH - Mars 2011 1 RÉPARTITION ACTIVITÉ AERONAUTIQUE 1er janvier au 31 décembre

Plus en détail

PERTE DES RÉFÉRENCES EXTÉRIEURES

PERTE DES RÉFÉRENCES EXTÉRIEURES LEÇON 36 PERTE DES RÉFÉRENCES EXTÉRIEURES Lectures avant vol : Manuel ou E-Learning Illusion sensorielles Vol sans visibilité OBJECTIF Garder la maîtrise de l avion a l aide des indications instrumentales,

Plus en détail

Appendice 5 VFR de nuit

Appendice 5 VFR de nuit Appendice 5 VFR de nuit 1 Vol de nuit VFR en avion Les conditions dans lesquelles un pilote d avion peut, de nuit, effectuer un vol selon les règles de vol à vue (vol VFR de nuit) sont fixées ci après.

Plus en détail

LFPG / Paris-Charles de Gaulle / CDG

LFPG / Paris-Charles de Gaulle / CDG Cette page vise à attirer l attention des pilotes d aviation commerciale et générale sur le contexte aéronautique et les principales menaces associées à un aérodrome. Leur identification est issue d un

Plus en détail

Formation des pilotes virtuels sur simulateur

Formation des pilotes virtuels sur simulateur Aéroclub Yonnais La Roche sur Yon - Vendée Formation des pilotes virtuels sur simulateur Contenus de formation En aucun cas ce programme ne peut être utilisé pour la formation réelle des pilotes 29/12/2015

Plus en détail

35) Une zone à statut particulier identifiée par la lettre «P» est : a) réglementée b) interdite c) restreinte d) dangereuse.

35) Une zone à statut particulier identifiée par la lettre «P» est : a) réglementée b) interdite c) restreinte d) dangereuse. Questionnaire Réglementation 1) En vol, lorsque deux aéronefs arrivent face à face : a/ chaque aéronef doit virer à droite b/ ils doivent faire demi-tour. c/ le plus manoeuvrant dégage d/ le moins rapide

Plus en détail

LES REGLES DE SURVOL EN VFR. Présentées par Thierry PEREIRA

LES REGLES DE SURVOL EN VFR. Présentées par Thierry PEREIRA LES REGLES DE SURVOL EN VFR Présentées par Thierry PEREIRA PLAN Les dispositions réglementaires Au départ et à l'arrivée En route Lors d'une panne-moteur simulée en présence d'un instructeur Particularités

Plus en détail

EFIS & PILOTE AUTOMATIQUE

EFIS & PILOTE AUTOMATIQUE 1. Glass-Cockpit (et pilote-automatique) 1.1. Présentation des solutions 1.1.1. EFIS & PILOTE AUTOMATIQUE De nombreux types d EFIS sont aujourd hui disponibles à bord des avions légers : Garmin, Avidyne,

Plus en détail

LES ESPACES AERIENS. Les Zones à statuts particuliers

LES ESPACES AERIENS. Les Zones à statuts particuliers LES ESPACES AERIENS Connaître son environnement fait partie des préoccupations du pilote pour assurer sa sécurité, la sécurité de ses passagers et celle des autres usagers de l espace aérien environnant.

Plus en détail

Formation Surveillance hélistations Dakar 14 au 18 décembre Aides visuelles.

Formation Surveillance hélistations Dakar 14 au 18 décembre Aides visuelles. 1 Aides visuelles Référentiel Annexe 14 OACI volume 2 Hélistations. Chapitre 5- Aides visuelles Doc 9261-AN/903 Manuel de l hélistation. Chapitre 5- Aides visuelles Indicateur de direction du vent placé

Plus en détail

Caractéristiques physiqus des hélistations

Caractéristiques physiqus des hélistations 1 Caractéristiques physiqus des hélistations Le contexte OACI Contexte réglementaire L Annexe 14 volume II de l OACI. Chapitre 3- Caractéristiques physiques Doc 9261 AN903 Manuel de l hélistation. 1-Les

Plus en détail

LES REGLES DE L'AIR. Cours 18

LES REGLES DE L'AIR. Cours 18 LES REGLES DE L'AIR Cours 18 1 LES REGLES DE L'AIR 1. Les règles de l'air 1.1 Règles de vol 1.2 Responsabilité du commandant de bord 1.3 Règles de survol des obstacles 1.4 Règles de prévention des abordages

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE APPLICABLE À L AÉRODROME DE PARIS-CHARLES DE GAULLE EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LES NUISANCES SONORES AÉRIENNES

CADRE JURIDIQUE APPLICABLE À L AÉRODROME DE PARIS-CHARLES DE GAULLE EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LES NUISANCES SONORES AÉRIENNES OCTOBRE 2017 CADRE JURIDIQUE APPLICABLE À L AÉRODROME DE PARIS-CHARLES DE GAULLE EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LES NUISANCES SONORES AÉRIENNES Ministère de la Transition écologique et solidaire www.ecologique-solidaire.gouv.fr

Plus en détail

CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20)

CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20) CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20) 1/ Feux envoyés de la tour aux avions au sol ou dans le tour de piste : au moins 4 questions. 2/ S-CTR? Zone de contrôle spécialisée : le service de la

Plus en détail

Tableau de bord de l'utilisation des pistes de Brussels Airport en 2016

Tableau de bord de l'utilisation des pistes de Brussels Airport en 2016 Belgocontrol Table des matières Section 1 Introduction... 3 1.1 Objectif... 3 1.2 Abréviations... 3 Section 2 Indicateurs de capacité... 4 2.1 Indicateur de capacité des principales combinaisons de piste...

Plus en détail

Mise en œuvre de l'ads

Mise en œuvre de l'ads 20/06/2006 Direction Générale Direction de la Technique et Mise en œuvre de l'ads Présenté par Patrick Souchu DSNA/DTI/SO/3E patrick.souchu@aviation-civile.gouv.fr Automatic Dependent Surveillance (ADS)

Plus en détail

Règlement du DETEC concernant les licences du personnel navigant de l aéronautique

Règlement du DETEC concernant les licences du personnel navigant de l aéronautique Règlement du DETEC concernant les licences du personnel navigant de l aéronautique (RPN) Modification du 18 avril 2000 Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication

Plus en détail

ENR 4. AIDES ET SYSTÈMES DE RADIONAVIGATION

ENR 4. AIDES ET SYSTÈMES DE RADIONAVIGATION ENR 4. AIDES ET SYSTÈMES DE RADIONAVIGATION ENR 4.1 Aides de radionavigation en route Pour obtenir une liste alphabétique des stations assurant des services de radionavigation établis pour la navigation

Plus en détail

AUTORITE DE L AVIATION CIVILE

AUTORITE DE L AVIATION CIVILE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO AUTORITE DE L AVIATION CIVILE CHECKLIST CL/DNA/05/030 RACD 5 Navigabilité des Aéronefs VERIFICATION DES EQUIPEMENTS DE BORD Immatriculation de l aéronef : Type de l aéronef

Plus en détail

Commission Locale de Sécurité

Commission Locale de Sécurité Commission Locale de Sécurité FNE 06 LBH 11 du 22/03/2011 Pénétration de la zone réglementée R14 (tirs BEGO) par un appareil léger Interruption momentanée de l activité de 4 SEM EQSS LANN-BIHOUE SYNOPSIS

Plus en détail

Campagne de mesures de bruit. Mesurages sonores Arrivées QFU 13 à l aéroport de Marseille- Provence. (Automne 2010)

Campagne de mesures de bruit. Mesurages sonores Arrivées QFU 13 à l aéroport de Marseille- Provence. (Automne 2010) MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU LOGEMENT, ET DE LA MER Direction générale de l aviation civile Direction des services de la navigation aérienne Mission environnement Division analyse, méthodes et outils Campagne

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Quasi-collision avec le sol lors de l approche finale de nuit, remise de gaz (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en temps

Plus en détail

RAPPORT ACCIDENT. Perte de contrôle, collision avec le relief, en croisière, par conditions météorologiques défavorables 1 - DÉROULEMENT DU VOL

RAPPORT ACCIDENT. Perte de contrôle, collision avec le relief, en croisière, par conditions météorologiques défavorables 1 - DÉROULEMENT DU VOL www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Perte de contrôle, collision avec le relief, en croisière, par conditions météorologiques défavorables (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont

Plus en détail

BULLETIN. n 19. sur le trafic aérien CDG - ORLY - LE BOURGET EN ÎLE DE FRANCE. janvier - février - mars 2012

BULLETIN. n 19. sur le trafic aérien CDG - ORLY - LE BOURGET EN ÎLE DE FRANCE. janvier - février - mars 2012 BULLETIN - ORLY - LE BOURGET n 19 sur le trafic aérien EN ÎLE DE FRANCE janvier - février - mars 2012 La direction des services de la Navigation aérienne a le plaisir de vous adresser le bulletin d information

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N juillet S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N juillet S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1201 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 58 19 juillet 2000 S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS Règlement

Plus en détail

DESCRIPTION GENERALE

DESCRIPTION GENERALE DESCRIPTION GENERALE 1. DESCRIPTION PARTIE GAUCHE : LA COM / LE VOR 1- Le bouton a / Permet de mettre le GPS sous tension en tournant dans le sens des aiguilles d une montre. b/ Permet de régler le volume

Plus en détail

LFKC / Calvi Sainte-Catherine / CLY

LFKC / Calvi Sainte-Catherine / CLY Cette page vise à attirer l attention des pilotes d aviation commerciale et générale sur le contexte aéronautique et les principales menaces associées à un aérodrome. Leur identification est issue d un

Plus en détail

Radio navigation en VRF de jour

Radio navigation en VRF de jour Radio navigation en VRF de jour Présenté par LP Bugeat Sommaire Introduction L ADF Le VOR Le GPS Les autres instruments 1 Introduction La navigation en VFR est réalisée en repères visuels Cheminement (le

Plus en détail

Instruction visant le personnel

Instruction visant le personnel Objet : Instruction visant le personnel Vérification en vol de l Indicateur de trajectoire d'approche de précision Bureau émetteur : Normes Numéro de document : IP 300-002 Numéro de classification du dossier

Plus en détail

PARTIE V SEPARATION STRATEGIQUE DES TRAJECTOIRES AUX INSTRUMENTS ENTRE ELLES OU VIS-A-VIS D AUTRES ESPACES

PARTIE V SEPARATION STRATEGIQUE DES TRAJECTOIRES AUX INSTRUMENTS ENTRE ELLES OU VIS-A-VIS D AUTRES ESPACES Partie V : Séparation stratégique des trajectoires aux instruments V-1 PARTIE V SEPARATION STRATEGIQUE DES TRAJECTOIRES AUX INSTRUMENTS ENTRE ELLES OU VIS-A-VIS D AUTRES ESPACES Partie V : Séparation stratégique

Plus en détail

NAVIGATION AERIENNE NSR N 6 IV LES METHODES DE NAVIGATION : LA NAVIGATION A L ESTIME

NAVIGATION AERIENNE NSR N 6 IV LES METHODES DE NAVIGATION : LA NAVIGATION A L ESTIME NSR N 6 IV LES METHODES DE NAVIGATION : LA NAVIGATION A L ESTIME C est la méthode de base enseignée dans les écoles de loisir comme les écoles professionnelles. Elle consiste à: tracer la route entre 2

Plus en détail

Aéroclub Aix-Marseille

Aéroclub Aix-Marseille Bulletin Sécurité N 20 Nouvelle Règlementation Européenne OCTOBRE 2016 ATTENTION Ce document n'a pas valeur de texte réglementaire Chèr(e)s ami(e)s pilotes, Les dispositions de l'arrêté relatif à l'utilisation

Plus en détail

Approches courbes Etat de l art sur la question

Approches courbes Etat de l art sur la question Approches courbes Etat de l art sur la question Corinne Bousquet, chef du bureau PANS OPS Sommaire Le contexte PBN Qu est ce qu une approche courbe? Les exigences associées L état de la réglementation

Plus en détail

Séminaire FI FFA DU 14 JANVIER 2017

Séminaire FI FFA DU 14 JANVIER 2017 La réglementation NCO EMPORT ET GESTION DU CARBURANT NCO.OP.125 EMPORT DE CARBURANT POUR UN VOL AVEC DÉCOLLAGE ET ATTERRISSAGE DU MÊME AÉRODROME ET EN MAINTENANT L AÉRODROME EN VUE DE JOUR : prévoir le

Plus en détail

Cadre réglementaire et contraintes d'utilisation des différents hélicoptères. Nicolas LETELLIER

Cadre réglementaire et contraintes d'utilisation des différents hélicoptères. Nicolas LETELLIER Cadre réglementaire et contraintes d'utilisation des différents hélicoptères. Nicolas LETELLIER Le cadre réglementaire Il est régit par un texte européen: l AIR-OPS (applicable le 28 octobre 2014, successeur

Plus en détail

DROIT DE CIRCULATION ARRÊTÉ A.

DROIT DE CIRCULATION ARRÊTÉ A. Livre I AÉRONEFS A. 131.123-07 Titre III CIRCULATION DES AÉRONEFS Arrêté du 20 mars 1998 Chapitre I DROIT DE CIRCULATION ARRÊTÉ A. 131.123-07 Arrêté du 20 mars 1998 RELATIF À L UTILISATION DES MINIMUMS

Plus en détail

Questionnaire à choix multiple

Questionnaire à choix multiple Questionnaire à choix multiple 01. Comment est appelé l angle entre le nord vrai et le nord magnétique? a) Déclinaison magnétique b) Déviation c) Erreur de parallaxe d) Inclinaison magnétique 02. Sur une

Plus en détail

Produits AgustaWestland EMS

Produits AgustaWestland EMS Produits AgustaWestland EMS AFHSH - Mars 2011 Contenu Gamme de Produits AgustaWestland Grand / GrandNew Caractéristiques Techniques Performances Configuration Médicale EMS Le GrandNew Attributs et Nouveautés

Plus en détail

L'APPROCHE AUX INSTRUMENTS

L'APPROCHE AUX INSTRUMENTS L'APPROCHE AUX INSTRUMENTS 1. DEFINITION : Il est important de comprendre les différentes phases d'une procédure d'approche. On distingue : l'arrivée l'attente l'approche initiale l'approche intermédiaire

Plus en détail

L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME. Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application

L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME. Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application ASPECT REGLEMENTAIRE RAPPELS - Aérodromes contrôlés : Aérodromes sur lesquels le service du contrôle de la

Plus en détail

PROCEDURE D EXPLOITATION DE L APPAREIL DE MESURE DE L EPAISSEUR D EAU SUR LA PISTE DE L AEROPORT INTERNATIONAL GNASSINGBE EYADEMA

PROCEDURE D EXPLOITATION DE L APPAREIL DE MESURE DE L EPAISSEUR D EAU SUR LA PISTE DE L AEROPORT INTERNATIONAL GNASSINGBE EYADEMA PROCEDURE D EXPLOITATION DE L APPAREIL DE MESURE DE L EPAISSEUR D EAU SUR LA PISTE DE L AEROPORT INTERNATIONAL GNASSINGBE EYADEMA Objet du document Ce document rappelle les définitions et recommandations

Plus en détail

Travail aérien Personnes à bord. Pilote, assistant de vol et quatre passagers Conséquences et dommages Deux passagers blessés, hélicoptère détruit

Travail aérien Personnes à bord. Pilote, assistant de vol et quatre passagers Conséquences et dommages Deux passagers blessés, hélicoptère détruit www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Collision avec le sol lors d un atterrissage sur une zone de haute altitude (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale.

Plus en détail

REPUBLIQUEE ISLAMIQUE DE MAURITANIE MINISTERE DE L ÉQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS AGENCE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE TECHNIQUE AERONAUTIQUE RTA 10

REPUBLIQUEE ISLAMIQUE DE MAURITANIE MINISTERE DE L ÉQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS AGENCE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE TECHNIQUE AERONAUTIQUE RTA 10 REPUBLIQUEE ISLAMIQUE DE MAURITANIE MINISTERE DE L ÉQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS AGENCE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE REGLEMENT TECHNIQUE AERONAUTIQUE RTA 10 Télécommunications aéronautiques Volume 1 Aides

Plus en détail

BIA Navigation Sécurité Règlementation Corrigés 1998

BIA Navigation Sécurité Règlementation Corrigés 1998 BIA Sécurité Règlementation Corrigés 1998 1/ Le mille nautique vaut : c/ 1 852 m 2/ Un niveau de vol (Flight Level) a pour référence : b/ la pression 1 013,25 hpa 3/ Sur une carte de Radionavigation à

Plus en détail

COMPTE RENDU DE RÉUNION AREX

COMPTE RENDU DE RÉUNION AREX MINISTÈRE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE Direction générale de l aviation civile Pontoise, le 22 juin 2017 Direction des services de la Navigation aérienne Direction des opérations Services de

Plus en détail

Rapport. Accident survenu le 19 février 2002 aux Artigues-de-Lussac (33) à l avion Cessna 421 immatriculé F-GHUY. f-uy020219

Rapport. Accident survenu le 19 février 2002 aux Artigues-de-Lussac (33) à l avion Cessna 421 immatriculé F-GHUY. f-uy020219 f-uy020219 Rapport Accident survenu le 19 février 2002 aux Artigues-de-Lussac (33) à l avion Cessna 421 immatriculé F-GHUY Bureau d Enquêtes et d Analyses pour la sécurité de l aviation civile M I N I

Plus en détail

RAPPORT ACCIDENT. Approche non stabilisée, atterrissage long, sortie longitudinale de piste 1 - DÉROULEMENT DU VOL. Aéronef

RAPPORT ACCIDENT. Approche non stabilisée, atterrissage long, sortie longitudinale de piste 1 - DÉROULEMENT DU VOL. Aéronef www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Approche non stabilisée, atterrissage long, sortie longitudinale de piste (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale.

Plus en détail

Dossier de vol DR F-HAIX TRAJET BRIEFING

Dossier de vol DR F-HAIX TRAJET BRIEFING Dossier de vol F-HAIX STAGIAIRE : INSTRUCTEUR : DATE : TRAJET DEPART : DESTINATION : BRIEFING SITUATION ET DOCUMENTS PILOTE SITUATION ET DOCUMENTS AVION METEOROLOGIE NOTAM ROUTE NIVEAU DE VOL ESPACES AERIENS,

Plus en détail

Télécommunications aéronautiques Aides radio à la Navigation RÈGLEMENTS AÉRONAUTIQUES DU SÉNÉGAL. N 15 Volume 1

Télécommunications aéronautiques Aides radio à la Navigation RÈGLEMENTS AÉRONAUTIQUES DU SÉNÉGAL. N 15 Volume 1 AGENCE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE ET DE LA METEOROLOGIE ----- BP.8184 AEROPORT L.S. SENGHOR Tel : 33 869 53 35 - Fax :33 820 39 67 33 820.04.03 Email : anacim@anacim.sn Télécommunications aéronautiques

Plus en détail

SMURH de Rouen Bilan à 3 mois. Docteur Philippe Roux

SMURH de Rouen Bilan à 3 mois. Docteur Philippe Roux SMURH de Rouen Bilan à 3 mois Docteur Philippe Roux Un transport plus confortable, plus rapide Une plus grande égalité de chance pour les patients dont certains sont à plus de 30 minutes d une SMUR Une

Plus en détail

Les cartes faisant référence au nord géographique, il faut tenir compte de la déclinaison (angle entre le nord vrai et le nord magnétique).

Les cartes faisant référence au nord géographique, il faut tenir compte de la déclinaison (angle entre le nord vrai et le nord magnétique). VI. Le compas magnétique 1. But du compas magnétique I n d i q u e r e n p e r m a n e n c e l a d i r e c t i o n d u n o r d m a g n é t i q u e ( c a p m a g n é t i q u e ) quel que soit la route suivie

Plus en détail

CIRCUITS D AERODROME

CIRCUITS D AERODROME CIRCUITS D AERODROME PROCEDURES ET PHRASEOLOGIE APPLICABLES AUX AVIONS DE CHASSE 1. PREAMBULE 2. L ARRIVEE AU BREAK 2.1. Historique 2.2. Procédure 3. PROCEDURES ET PHRASEOLOGIE «REACTEUR» A L ARRIVEE 3.1.

Plus en détail

LES DIFFERENTES METHODES DE NAVIGATION

LES DIFFERENTES METHODES DE NAVIGATION LES DIFFERENTES METHODES DE NAVIGATION Les différentes méthodes m de navigation Le cheminement Principe Quand et pourquoi Comment Choix des repères res L'estime Principe Quand Comment Facteurs influents

Plus en détail

NAVIGATION NAVIGATION. 1. Vérifications avant le décollage. 1. Vérifications avant le décollage. 1. Vérifications avant le décollage

NAVIGATION NAVIGATION. 1. Vérifications avant le décollage. 1. Vérifications avant le décollage. 1. Vérifications avant le décollage NAVIGATION 1. Vérifications avant le décollage NAVIGATION 2. Position géographique de l avion 3.Navigation en vol (de croisière), pilotage automatique 4.Application sur l atterrissage 1 2 1. Vérifications

Plus en détail

DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS

DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS 1 DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS. 1 Circulation aérienne générale - Définition 2 Règles de vol - Vol IFR - Vol VFR 3 Services et organismes de la C.A.G - Définitions

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A Système de positionnement mondial (GPS)

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A Système de positionnement mondial (GPS) RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE A95-07 Contexte Système de positionnement mondial (GPS) Le 10 novembre 1993, un Hawker Siddeley HS 748 2A (C-GQTH), appartenant

Plus en détail

SAVEZ VOUS LIRE LES NOTAMS?

SAVEZ VOUS LIRE LES NOTAMS? SAVEZ VOUS LIRE LES NOTAMS? Les Ailes Tourangelles Février 2013 Avec nos remerciements à E. Vaslin (DGAC) SAVEZ VOUS PRENDRE LES NOTAMS? C est une belle journée d été. Un pilote privé décolle d un aérodrome

Plus en détail

INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL

INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL LEÇON 25 INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL Lectures avant vol : Manuel ou E-Learning Prise de décision et jugement Atterrissage hors aérodrome Manuel de l avion OBJECTIF Décider et conduire un atterrissage

Plus en détail

Elle a pour référence le Nord magnétique ou géographique, autrement appelé Nord vrai.

Elle a pour référence le Nord magnétique ou géographique, autrement appelé Nord vrai. FICHE N 1 PRINCIPES DE NAVIGATION La Route La route est la trace au sol de la trajectoire suivi par l'ulm. Elle a pour référence le Nord magnétique ou géographique, autrement appelé Nord vrai. La différence

Plus en détail

RECAPITULATIF C/L. 1- LA C/L PARKING (freins) tr/mn, freins vérifiés

RECAPITULATIF C/L. 1- LA C/L PARKING (freins) tr/mn, freins vérifiés RECAPITULATIF C/L 1- LA C/L PARKING (freins) - 1500 tr/mn, freins vérifiés 2- LA C/L ROULAGE (instruments gyroscopiques) - Virages à D ou à G - Indicateur de virage à D (ou à G) - Caps augmentent (ou diminuent)

Plus en détail

Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada

Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada Le développement de la réglementation La réglementation entourant les drones est développée en quatre phases: Phase 1: que 25 kg en visibilité

Plus en détail

SOMMAIRE. 1 er. > Évolution du trafic. > Répartition des mouvements d avions. Les statistiques de trafic

SOMMAIRE. 1 er. > Évolution du trafic. > Répartition des mouvements d avions. Les statistiques de trafic 1 er trimestre 212 Les indicateurs environnementaux de l aéroport de Toulouse-Blagnac SOMMAIRE Les statistiques de trafic LES STATISTIQUES DE TRAFIC Répartition des mouvements par tranche horaire... 1

Plus en détail

Avis public : mises à jour des procédures aux instruments à l aéroport Billy Bishop de Toronto (CYTZ)

Avis public : mises à jour des procédures aux instruments à l aéroport Billy Bishop de Toronto (CYTZ) Avis public : mises à jour des procédures aux instruments à l aéroport Billy Bishop de Toronto (CYTZ) Le 15 février 2017 Le présent document fournit un avis des modifications des procédures aux instruments

Plus en détail

RAPPORT ACCIDENT. Perte de contrôle lors d un exercice de décrochage, collision avec le sol, en instruction. 2.1 Trajectoire radar

RAPPORT ACCIDENT. Perte de contrôle lors d un exercice de décrochage, collision avec le sol, en instruction. 2.1 Trajectoire radar RAPPORT ACCIDENT www.bea.aero Perte de contrôle lors d un exercice de décrochage, collision avec le sol, en instruction Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure

Plus en détail

LA POSITION DEPART [DEP]

LA POSITION DEPART [DEP] LA POSITION DEPART [DEP] 1. INTRODUCTION: Le contrôle de départ (DEP) a pour but d'assurer les services de la circulation aérienne strictement pour les avions au départ de ou des aérodromes contrôlés.

Plus en détail

ACCIDENT 24 mars avion immatriculé F-GJFR

ACCIDENT 24 mars avion immatriculé F-GJFR Evénement : ACCIDENT 24 mars 2005 - avion immatriculé F-GJFR pilote égaré, guidage par un autre pilote, atterrissage dur de nuit. Causes identifiées : décision d entreprendre un vol dans un état de conscience

Plus en détail

La voltige aérienne est un sport aérien, comme le vol à voile, le parapente ou le parachutisme, et un sport mécanique.

La voltige aérienne est un sport aérien, comme le vol à voile, le parapente ou le parachutisme, et un sport mécanique. La voltige aérienne est un sport aérien, comme le vol à voile, le parapente ou le parachutisme, et un sport mécanique. C est une activité presque aussi ancienne que l aviation elle-même, depuis qu Adolphe

Plus en détail

Procédure de sortie du décrochage

Procédure de sortie du décrochage Procédure de sortie du décrochage Bertrand FONTENAY 16 Février 2013 PLAN I. Introduction II. Généralités. a) Le décrochage b) Facteurs influant sur la vitesse de décrochage III. Identification du décrochage

Plus en détail

Indiquez dans cette case l'immatriculation de votre avion. Utilisez l'immatriculation complète sans le -. Par exemple : FGTPC.

Indiquez dans cette case l'immatriculation de votre avion. Utilisez l'immatriculation complète sans le -. Par exemple : FGTPC. Pour transmettre un plan de vol aux services de la circulation aérienne, ces derniers mettent à votre disposition un formulaire permettant de standardiser les dépôts des plans de vol. Même si vous effectuez

Plus en détail

Pourquoi ce document

Pourquoi ce document Sommaire des cartes Page 6 : Journée de trafic des aérodromes de Charles De Gaulle, Orly et Le Bourget en configuration face à l Ouest Page 7 : Journée de trafic des aérodromes de Charles De Gaulle, Orly

Plus en détail

AD 2. AÉRODROMES. AD 2.2 Données géographiques et administratives relatives à l aérodrome

AD 2. AÉRODROMES. AD 2.2 Données géographiques et administratives relatives à l aérodrome AIP CANADA (OACI) PARTIE 3 AÉRODROMES (AD) AD 2. AÉRODROMES AD 2.1 Indicateur d emplacement et nom de l aérodrome Pour connaître les indicateurs d emplacement OACI utilisés pour les aérodromes canadiens,

Plus en détail

SELECTIONNER LA PISTE EN SERVICE

SELECTIONNER LA PISTE EN SERVICE SELECTIONNER LA PISTE EN SERVICE 1. INTRODUCTION Cette notice est destinée à faciliter le choix de la piste en service sur un aérodrome ou un aéroport. 1.1.LES ELEMENTS SOURCES A RECUPERER Pour sélectionner

Plus en détail

Opérations aériennes efficaces. Commandant Richard Sowden Opérations aériennes d Air Canada

Opérations aériennes efficaces. Commandant Richard Sowden Opérations aériennes d Air Canada Opérations aériennes efficaces Commandant Richard Sowden Opérations aériennes d Air Canada Programme Jeter des bases solides Planification de vol efficace Opérations aériennes efficaces Application 2 Bases

Plus en détail

SAVOIR STABILISER SON APPROCHE. Ou «Comment éviter l arrivée au seuil de piste TROP HAUT TROP PRES TROP VITE!»

SAVOIR STABILISER SON APPROCHE. Ou «Comment éviter l arrivée au seuil de piste TROP HAUT TROP PRES TROP VITE!» 1) Le tour de piste : Standard ou rectangulaire? CIRCUIT «TYPE» OU «STANDARD» CIRCUIT «RECTANGULAIRE» N.B. : L écartement dans le circuit «standard» dépend en fait de l inclinaison pendant les virages.

Plus en détail

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES

ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES CHEA A-VIII-1 ANNEXE A CONDITIONS D HOMOLOGATION ET PROCÉDURES D EXPLOITATION DES AÉRODROMES ******* VIII - PISTE UTILISÉE EN CONDITIONS DE VOL AUX INSTRUMENTS POUR LES DÉCOLLAGES PAR RVR 150 m CHEA A-VIII-2

Plus en détail

Le VOR sur les cartes. MOYENS de RADIONAVIGATION

Le VOR sur les cartes. MOYENS de RADIONAVIGATION Le VOR sur les cartes MOYENS de RADIONAVIGATION La radionavigation est une des 3 méthodes de navigation utilisées en VFR. En aviation légère les principaux instruments de radionavigation sont: 1. Le VOR

Plus en détail

Club Neuchâtelois d Aviation Ecole Groupe de Vol à Moteur de Neuchâtel CH-RF

Club Neuchâtelois d Aviation Ecole Groupe de Vol à Moteur de Neuchâtel CH-RF Obtenir la licence de pilote privé avion Licence EASA LAPL(A)-Light Aircraft Pilot Licence (Aircraft) Privilèges Les privilèges d'un titulaire d'une LAPL pour avion permettent d'agir en tant que commandant

Plus en détail

EVITEMENT. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

EVITEMENT. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs EVITEMENT A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. EVITEMENT EN VOL A VUE OU EN AUTOINFORMATION 1.1.INTRODUCTION

Plus en détail

Protocole d accord entre le CCA Poitiers et l aéroclub du Poitou. date d effet : 15 mars 2007 Page 1 sur 13

Protocole d accord entre le CCA Poitiers et l aéroclub du Poitou. date d effet : 15 mars 2007 Page 1 sur 13 Page 1 sur 13 Protocole d accord entre le centre de contrôle d approche de Poitiers-Biard et relatif aux activités de vol à voile sur l aérodrome de Poitiers Ce protocole annule et remplace le protocole

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA»)

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA») MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA») Principaux changements applicables le 4 décembre 2014 Abréviations utilisées dans le présent document : RDA : annexe 1 à l arrêté du 3 mars 2006 modifié

Plus en détail

3.3 Etudes opérationnelles

3.3 Etudes opérationnelles 1 3.3 Etudes opérationnelles 1. Pourquoi un étude opérationnelle? 2. Principes généraux 3. Recherche de données utiles 4. 5. Les outils : abaques 6. Rappels 7. définitions Pourquoi une étude opérationnelle?

Plus en détail

Rapport. Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair

Rapport. Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair Rapport Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing 737-800W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair Bureau d Enquêtes et d Analyses pour la sécurité de l aviation civile

Plus en détail

ATPL Avion PSV VFR ème Devoir v.1

ATPL Avion PSV VFR ème Devoir v.1 Chapitre 4 : Préparation de la navigation Chapitre 5 : Carburant Chapitre à étudier : * * * QUESTION 01 Sur une carte OACI 1/500 000 vol à vue, la route tracée entre deux points est : A) Une route magnétique

Plus en détail