Le toit d or Recueil de beaux travaux concernant les thèmes ARCHITECTURE ENVELOPPE DU BÂTIMENT ARTISANAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le toit d or 2011. Recueil de beaux travaux concernant les thèmes ARCHITECTURE ENVELOPPE DU BÂTIMENT ARTISANAT"

Transcription

1 Le toit d or 2011 Recueil de beaux travaux concernant les thèmes ARCHITECTURE ENVELOPPE DU BÂTIMENT ARTISANAT

2 2 Tiré à part de bâtitech «Toit d or» 2011 Innovantes et individualisées: chez Gabs Enveloppe du Bâtiment, vous trouverez des exécutions spéciales parfaitement adaptées, d une fiabilité à toute épreuve. Commelanaturel enseigne: fonctionnalité et efficacité. Produits semi-finis de ferblanterie et métaux, éléments de toitures et de façades: adressez-vous à Gabs Enveloppe du Bâtiment, votre partenaire expert à l assortiment complet et global, spécialiste des exécutions de qualité, capable de livrer dans les plus brefs délais. Avec prestations compétentes incluses, en conseil et services. Toutes réalisations d une seule source: engagé et présent dans toute la Suisse. Progresser ensemble Gabs SA Bahnhofstrasse 17 Case Postale Tägerwilen Suisse Tél Fax Gabs SA une entreprise du groupe Pestalozzi

3 «Toit d or» 2011 Tiré à part de bâtitech 3 «Bâtiments uniques et attractifs, volet 2011» L Association suisse des maîtres ferblantiers diplômés (ASMFD) avec environ 500 membres veut mettre en valeur son métier. Elle représente depuis sa fondation en 1963 par définition la compétence nationale de la branche de la ferblanterie. Les revêtements métalliques en façade et en toiture sont de plus en plus appréciés. Ils éveillent toujours plus l intérêt des gens de la branche, architectes et maîtres d œuvre. De telles réalisations exigent une grande maîtrise. Avec ses solides connaissances de base, le ferblantier est naturellement à même de réaliser les désirs du maître d œuvre. professeurprofesionel Dans l intention de mettre en valeur ces travaux, l Association a mis au point un concours triennal devenu une marque sous le titre «Toit d Or». La documentation présente les tenants de la cinquième mouture de ce concours. Le jury a eu à traiter 20 objets de grande valeur. Ces travaux reflètent des idées innovatives avec un fort sens du métier. Ils sont tous uniques et représentent de manière impressionnante les facettes de notre métier. Le vainqueur a été récompensé avec le Prix ASMFD/Zehnder de francs. Chère lectrice, cher lecteur, nous pouvons une fois de plus mettre en valeur la capacité de création de nos artisans. Le maître d œuvre d aujourd hui est un individualiste. Il s identifie à son bâtiment et lui imprime sa valeur. En choisissant votre ferblantier, vous êtes sûr de réussir votre réalisation. Parce qu il sait trouver des solutions aux cas les plus délicats pour mettre votre personnalité en valeur. Sa devise: «Le ferblantier saura bien le faire». Christoph Aeberhard Président de l ASMF et du jury Membres du jury ASMFD Bernard Trächsel Secrétaire et rédacteur du jury ASMFD Les membres du jury en route, de gauche à droite: Stefan Künzi, Ittigen, Maître ferblantier et entrepreneur, vainqueur du concours 2005 Bernard Trächsel, Wilen, Maître ferblantier, secrétaire et rédacteur du jury Jürg Grunder, Berne, architecte SIA/BFH, professeur d architecture à la BFH Berne, département architecture,bois et construction, directeur du studio «Studio in:ch» pour l architecture durable en Inde Pierre Müller, Maître ferblantier, entrepreneur, conseiller et traducteur du concours Bruno Käufeler, Wettingen, Maître ferblantier et entrepreneur Christoph Aeberhard, Kriens, Maître ferblantier et entrepreneur, Président du jury et de l association Rudolf Zulauf, Berne, Maître ferblantier et professeur professionnel L équipe romande avec Bernard Trächsel, Pierre Müller, Susanne et Jean-Jacques Richard. Prix et donation C est un grand honneur de recevoir le «Toit d or». Le gagnant 2011 a reçu aussi le «Prix ASMFD/Zehnder», un chèque de Fr offert depuis 2008 par les donateurs Alex et Jeannette Zehnder, président fondateur et d honneur de l Association. En plus, les participants de l objet, maître ferblantier, Jeannette et Alex Zehnder, président d honneur et donateurs de Hergiswil. maître d œuvre et architecte, reçoivent une plaquette métallique gravée par l école des métiers de la ville de Berne.

4 4 Tiré à part de bâtitech «Toit d or» 2011 Excellente promotion de l image pour la branche de la ferblanterie Le partenariat éprouvé entre l Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment (suissetec) et l ASMFD existe depuis plus de 40 ans. Des projets communs mutuellement bénéfiques voient régulièrement le jour. Par ailleurs, dans toutes les régions et zones linguistiques du pays, la majorité des membres de l ASMFD sont également membres de suissetec. En tant qu association de branches et d employeurs, outre les entreprises de ferblanterie, suissetec s engage en faveur des sociétés et organisations actives dans les domaines sanitaire (y compris conduites souterraines), chauffage, ventilation et climatisation. Notre association représente tous les niveaux de la chaîne de la valeur ajoutée, c est-àdire les fabricants, fournisseurs, projeteurs et entreprises d exécution. Dans l ensemble, suissetec regroupe actuellement environ 3300 membres. Notre association couvrant un large éventail de prestations, nous accordons une grande importance à entretenir des contacts actifs avec les représentants des différentes branches et à garantir ainsi la formation professionnelle et continue de la relève. En ma fonction de président central de l Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment, je suis heureux que nous puissions de nouveau participer, après 2008, à cette publication du «Toit d or 2011». Les bâtiments présentés dans cette publication montrent clairement la fascination artisanale et artistique qui émane de l artisanat de la ferblanterie. Les projets des entreprises récompensées contribuent sans aucun doute à faire connaître le métier de ferblantier à un large public dans l architecture et la construction suisses. Par ailleurs, le «Toit d or» est une excellente promotion de l image et nous espérons qu il motivera de nombreux jeunes à apprendre le fascinant métier de ferblantier. Peter Schilliger Président central de suissetec Merci aux partenaires de la branche L ASMFD se réjouit des excellents contacts avec ses partenaires, associations, fabricants, fournisseurs, et artisans. Nous remercions ici tous les partenaires commerciaux qui soutiennent ce tiré à part français par leurs annonces et prouvent par cet acte leur intérêt commun et solidaire avec la branche, ils marquent ainsi aussi leur présence importante dans le domaine de l enveloppe du bâtiment métallique. Entreprise APERAM, 8112 Otelfingen Debrunner Koenig Management AG, 9014 St. Gallen Ediltecnica AG, Schönbühl Gabs AG, 8953 Dietikon 1 MAB Amsler AG, 4512 Bellach Meyroux Jean-Michel, 1786 Sugiez Miauton SA, 1844 Villeneuve Ramseyer und Pilger, Bern RHEINZINK (Schweiz) AG, 5405 Dättwil bei Baden STRUB AG, Gauben-Center, 3266 Wiler b. Seedorf Modalité et critères du concours Le concours national a lieu tous les trois ans. Peuvent participer les artisans portant le titre de maître ferblantier, membre de l association ASMFD. Toutes les présentations correctes sont prises en compte. Le jugement se passe selon les critères suivants: Technique: Concept, solution, innovation Artisanat: Réalisation, techniques de travail, détails Architecture: Réalisation, expression, matérialisation Epoque: Attractivité, durabilité, entretien Les décisions du jury sont définitives et non accusables. Tous les bâtiments participants sont publiés en allemand et en français et remis pour publication à la presse locale, nationale et internationale.

5 «Toit d or» 2011 bâtitech Participants aux Toit d or 2011 Nr. Objet Maître ferblantier/architecte Nr. Objet Maître ferblantier/architecte 1 Apples VD Marmillod SA, Jean-Louis Marmillod et Maurice Alibrando, Le Montsur-Lausanne; Graeme Mann et Patricia Capua, Lausanne+Tekhne SA, Lausanne Zürich ZH 1 Dynamo Kaufmann Spenglerei + Sanitär AG, Christoph Kaufmann, Egg phalt Architekten AG, Zürich 20 2 Lausanne VD Consortium Richard Graf, André Richard, Lausanne et Philippe Graf, Monpreveyres Richter Dahl Rocha et Associés architectes SA, Lausanne, Fabrizio Giacometti, Daniel Ghielmini Zürich ZH 2 Fural. Schoop + Co. AG und Soba Inter AG, Stefan Aerni und Stephan Muntwyler, Dättwil Diethelm & Spillmann, Zürich; Spiegel + Partner AG, Zürich, ARGE Twerenbold Nägele Twerenbold, Zürich 21 3 Montreux VD Schnider SA, Cédric Oehen, Montreux Archi-DT, Montreux Kilchberg ZH WAGA Spenglertechnik AG, Thomas Rütsche, Sirnach Design Team Ltd, Zürich 21 4 Se-Croix VD Alvazzi Toitures SA, Stéphane Antonin, Orbe Salvatore Di Spirito, La Sagne Ste-Croix Uster ZH Attenhofer AG Gebäudehüllen, René Imholz + Günthard und Partner Busenhart Fischer Architekten AG, Uster 21 5 Morat FR Scherrer Metec AG, Daniel Renggli, Zürich Grego & Kühnle Architekten Arth SZ MO Metall GmbH, Guido Mondgenast, Schwyz Steiner Architekten AG, Schwyz 21 6 Aarberg BE Stf Messerli AG, Stephan Fankhauser, Ins W2 Wiesmann Wild Architekten AG, Bern Gotthard UR/TI ARGE Bless AG, Gregor Bless und Scherrer Metec AG, Zürich Miller + Maranta AG, Basel 21 7 Interlaken BE Ramseyer + Dilger AG, Heinz + Remo Wyss, Bern; Ediltecnica, Norbert Wymann+ Stefan Kesselring, Bern Planergemeinschaft Ibex; Dorenbach AG, Basel; Kunz und Mösch GmbH, Basel Paradiso TI Ramseyer + Dilger AG, Heinz Wyss + Marcel Filli, Bern Gianpietro Camponovo, Lugano/ Breganzone 21 8 Therwil BL Ley Sanitär AG, Hugo Ley, Oberwil Herbert Schärer, Oberwil Weinfelden TG Beat Geyer, Weinfelden Ebneter Partner AG, Weinfelden 22 9 Stein AG Scherrer Metec AG, Daniel Hunziker, Zürich OOS AG, Zürich Wirz & Partner, Zürich Wil SG ARGE WAGA Spenglertechnik AG, Thomas Rütsche, Sirnach und Franz Mächler, Wil Angehrn und Spiess, Wil Oberrohrdorf AG Schuppisser AG, André Schuppisser, Oberrohrdorf Rüegg und Sieger Architekten, Zürich Sankt Gallen SG Zeuch AG, Christian Zeuch + Thomas Dürlewanger, Gossau Schulz-Girsberger St. Gallen + BGS Architekten, Rapperswil 22

6

7 Photo: Tom Bisig «Le Toit d Or 2011: Effet de coulisse, théâtral, majestueux...» Les revêtements métalliques de toiture et de façade tiennent une grande place dans l architecture contemporaine et suscitent l intérêt des maîtres d œuvre autant que des architectes. Afin de présenter cette architecture et les travaux de ferblanterie réalisés en tôle fine à un grand public, l Association suisse des maîtres ferblantiers diplômés ASMFD, sous la direction de son président Christophe Aeberhard, a créé un jury où se distinguent, outre le professeur d architecture Jürg Grunder, des maîtres ferblantiers expérimentés. Ce jury a décerné, pour la cinquième fois après 1999, 2002, 2005 et 2008, le prix ASMFD/Zehnder du «Chef-d œuvre en ferblanterie» ou du «Toit d Or 2011». Remo Wyss Le travail du ferblantier est beau et durable. Il exige une étroite collaboration entre l architecte, qui «voit» le projet dans son ensemble, et l artisan qui le réalise en trois dimensions. Le ferblantier est le spécialiste de l enveloppe métallique du bâtiment; ainsi c est lui qui résout les problèmes que peuvent se poser l architecte ou le maître d œuvre au sujet de ces revêtements. En cas de travaux ou de réalisations très particuliers, il peut s entourer des conseils de ses fournisseurs. Il travaille la plupart des métaux usuels. Pour les revêtements de toitures et de façades entrent en jeu principalement le zinc-titane, l acier inoxydable, l aluminium et le cuivre. Ils peuvent être à surface brute ou vieillie artificiellement. Ce qui fait choisir un métal plutôt qu un autre, c est l harmonie, ou au contraire le contraste recherché entre le toit ou la façade et le reste du bâtiment. C est pour honorer des réalisations faites dans cet esprit que l ASMFD a créé le concours chef-d œuvre, nommé aussi le «Toit d or 2011». La cérémonie de remise du prix s est déroulée le 6 mai 2011 à Bad Ragaz. Le jury, sous la direction du président de l ASMFD, tenant compte de nombreux critères, a décerné le prix de cette année à l entreprise Ramseyer et Dilger Berne. Le secret de la nouvelle salle des congrès d Interlaken: la symbiose parfaite de l art architectural avec l environnement La nouvelle salle des congrès d Interlaken, de forme volumineuse, située dans le grand parc jouxtant le vieux casino, souhaite aider la ville à maintenir son statut de lieu de congrès international. L équilibre entre un nouveau bâtiment à la présence affirmée et le respect de l ensemble historique des bâtiments déjà présents est réussi. On reste subjugué face à une construction fascinante, pourvue d une toiture pour l éternité et d une façade géniale de tôle froide, qui miroite toute la chaleur du parc et du vieux bâtiment environnants. C est l entreprise de ferblanterie Ramseyer et Panneau de chantier Objet: Salle des congrès Interlaken Système: Revêtements à double-agrafe, avec ventilation en sous-face, sur l isolation thermique Façade rideaux, ventilée, exécutée en Cr-Ni-Stahl Matériau: Acier inox mat , 0.5 bis 0.7 mm, Roofinox Pearl, matière 19 to Acier inox poli 1.00 mm avec feuille de protection, Ugibright, matière 34 to Heinz Wyss Stefan Kesselring Participants Ferblantiers: Ramseyer et Dilger, Berne. Norbert Wymann Maîtres ferblantiers: Heinz et Remo Wyss Façades: Ediltecnica SA, Norbert Wydmann et Stefan Kesselring Architectes: Association de planification Ibex Dorenbach SA, Architectes EPF/SIA Klaus Schalt, Georg Ott, Michael Kren Kunz et Mösch GmbH, Architectes EPF/SIA, BâleMM. Beat Jeker, Renato Mösch, Sascha Vogel, Sandra Kolloge

8 8 Tiré à part de bâtitech «Toit d or» 2011 Vainqueur: l entreprise de ferblanterie Ramseyer et Dilger, Berne Maîtres ferblantiers Heinz et Remo Wyss Les partenaires suivants ont fait partie intégrante de la planification et de la construction: Construction de façades: Ediltecnica SA, Schönbühl, Norbert Wymann et Stefan Kesselring Architectes: Association de planification Ibex Dorenbach SA, Architectes EPF/SIA Klaus Schalt, Georg Ott, Michael Kren, Kunz et Mösch GmbH, Architectes, EPF/SIA, Bâle; MM. Beat Jeker, Renato Mösch, Sascha Vogel, Sandra Kolloge Maître d œuvre: Casino Kursaal Interlaken SA Dilger de Berne qui a exécuté magistralement ces travaux, sous la direction de Heinz et Remo Wyss; y ont contribué pour la façade l entreprise Ediltecnica SA de Urtenen-Schönbühl et les spécialistes d enveloppes de bâtiment Norbert Wymann et Stefan Kesselring. Descriptif de l objet La nouvelle salle de congrès d Interlaken se situe au centre de la ville, juste à côté du casino historique, depuis l an passé. Le défi consistait à trouver un équilibre entre un nouveau bâtiment à la présence affirmée et le respect de l ensemble historique des bâtiments déjà présents. Le bâtiment monolithique et sa peau métallique phosphorescente, faite de tôles profilées miroitantes, respectent une silhouette sensible. La nouvelle construction et son enveloppe homogène reflètent les structures et les couleurs de l environnement construit et érigé précédemment. Le bâtiment est clairement visible sans toutefois s imposer au regard du visiteur. Les exigences techniques et artisanales étaient élevées. Les prescriptions relatives à la fabrication des façades furent déterminées bien avant la fin des travaux de gros-œuvre, impliquant par là même de mesurer la sous-construction de l extérieur à l intérieur. Le choix du système permit de compenser les tolérances des travaux de gros-œuvre. Grâce à une planification très détaillée, il fut possible de mesurer très précisément la sousconstruction et donc la couverture de façades. Chaque panneau plié de la couverture de façade dispose d une «poche» et d un «emboîtage» pour la fixation invisible. L enveloppe du bâtiment et la couverture du toit forment un tout. Le toit peut sans autre être considéré comme une façade supplémentaire. Ensemble, façades et toiture doivent faire face aux intempéries alpines. La couverture du toit est composée de quatre surfaces différentes. Elle présente une multitude de pentes et d angles, un défi tout particulier pour la construction des toits, et le système d évacuation des eaux pluviales par chéneaux encaissés. En raison de l extrême longueur des bandes de placage, il fallut prendre spécialement en considération la dilatation. Les faitages ventilés furent construits de façon particulière, en égard aux conditions météorologiques exceptionnelles du site. La météo a par ailleurs joué un grand rôle lors du montage durant les mois d hiver. La préfabrication complète fut exécutée en atelier, de façon à permettre la mise en place des pièces individuelles sur place, comme pour un puzzle. Remo Wyss et Heinz Wyss sur leur toit (Photo: Béatrice Devènes) Commentaire du jury «Effet de coulisses, théâtral, majestueux» ou encore «génial, naturel, intégré» furent les premières réactions des membres du jury lorsqu ils virent la salle des congrès d Interlaken pour la première fois. Et aussi «la seule chose qui ne colle pas, ce sont les bacs à fleurs devant la façade». Le point de départ n était pas simple pour l architecte. Il s agissait de construire une nouvelle salle de congrès au milieu d un grand parc, à proximité immédiate d un vieux casino et en face de bains anciens de l autre côté de l Aar, tous deux de vrais bijoux architecturaux historiques d un autre temps. Le résultat fut un monolithe que l on ne remarque que de façon discrète et harmonieuse malgré son immense volume. Les architectes ont choisi un matériau et un profil très miroitants pour les façades, se transformant constamment de mille façons et reflétant à la perfection son environnement. Ceci est absolument fascinant et permet la «dé-matérialisation» d une matière aussi froide que l acier inox. Le parc, ses arbres, le ciel, le vieux bâtiment voisin tous brillent dans les reflets de la façade: simple et vraiment génial. La façade n est que le prélude puisque le summum se trouve un peu plus haut, difficile à voir pour le visiteur depuis le sol. L énorme toiture de métal, couverte de Roofinox Pearl mat, avec plusieurs intersections des pans à inclinaisons variables sont l expression des toits en pente actuels. La surface comprend 2400 m 2 et comporte une multitude de chevauchements, raccordements, terminaisons et assemblages de même que des éléments d évacuation d eau pluviale hors du commun. Aucun détail n a été laissé au hasard. Chaque pièce est le fruit du savoir-faire au service de la qualité. A titre d exemples, citons: Bandes avec Clip-Relief, de façon à garantir dilatation et retrait du matériel, sans oublier la stabilité des tôles fines. Assemblages transversaux des longues bandes (jusqu à 14 m), exécutés sans contrainte du matériel et présentant une planéité remarquable. Entrées et sorties d air protégées du vent et de la pluie aux faîtages et arêtiers. Chéneaux encaissés bien dimensionnés, installation de ruban chauffant, naissances coniques. Eléments de dilatation en néoprène, chaque fois avec couvercle contre les UV et dégâts par neige et glace. L arrière des pénétrations en toiture fut exécuté avec des renvois d eau.

9 «Toit d or» 2011 Tiré à part de bâtitech 9 Système et installation des arrêts de neige appropriés. Le toit, les façades, la planification et la mise en œuvre ont été parfaitement exécutés. Ceci donne à penser que la collaboration entre les architectes, les constructeurs de façade et l entreprise de ferblanterie fut particulièrement intense. Le jury sait que ce genre de succès repose sur la synergie d une collaboration parfaite. Il est emballé par cette construction, ceci d autant plus que cette entreprise de ferblanterie a inscrit deux magnifiques travaux au concours. Ramseyer et Dilger ont transformé de l acier inox si froid en «Or des Temps Modernes». Remise du prix et considérations finales La forme de la nouvelle salle de congrès et en particulier le choix du matériel sortent de l ordinaire. Les exigences, l attractivité et la qualité des travaux de ferblanterie au niveau du toit et des façades sont un exemple remarquable d artisanat de très haut niveau. L enveloppe est une bonne «ambassadrice» pour les réalisations en tôle fine, adaptable de manière adéquate à toutes les formes et toutes les tailles. Le fait que cette construction se lie avantageusement et durablement avec son environnement mérite la médaille d or pour cette prestation très professionnelle. Les vainqueurs Heinz et Remo Wyss ont reçu le très convoité Prix ASMFD/Zehnder sous forme d un chèque de francs lors de l assemblée générale de l association le 6 mai à Bad Ragaz. Le prix leur a été remis personnellement par les donateurs Alex et Jeannette Zehnder de Hergiswil. L enveloppe du bâtiment réalisée par l entreprise de ferblanterie Ramseyer et Dilger allie les techniques de ferblanterie traditionnelles et innovatrices tout en respectant les plus hautes exigences esthétiques. Toute l équipe de ferblanterie peut être fière de sa réalisation exemplaire tant au niveau technique qu au niveau artisanal. Ces remarques sont bien évidemment aussi valables pour l équipe partenaire Ediltecnica. Dans son ensemble, la salle des congrès d Interlaken est une œuvre de très haute qualité qui vaut le détour. Il est vivement recommandé aux lecteurs et lectrices de s y arrêter le temps d une visite lors. Es macht uns Spass, Chromnickelstahl in Gold zu verwandeln. SANITÄRTECHNIK HEIZUNGSTECHNIK SPENGLERTECHNIK DACHTECHNIK Mit handwerklicher Kompetenz und Leidenschaft für Perfektion. Wir freuen uns über die Goldene Spenglerarbeit Unser Partner in diesem Projekt: EDILTECNICA AG Grubenstrasse Schönbühl Ramseyer und Dilger AG Rodtmattstrasse Bern 22

10 10 bâtitech 9-11 «Toit d or» Collège d Apples L Association suisse des Maîtres ferblantiers diplômés (ASMFD) avec 500 membres se réjouit de la présence de belles réalisations de ferblanterie en toiture et façade, aussi en Suisse romande. Agrandissement d école à Apples: grand, imposant et bien intégré Dans la sélection du concours, il y a aussi des bâtiments exemplaires de Suisse romande. Voici un objet situé à Apples sur Morges, au bord du Léman. La nouvelle école interrégionale ressemble à un énorme monolithe habillé de cuivre. Ce bâtiment, avec son cuivre patiné, s harmonise avec le précédent, en ardoises Eternit. La maison s inscrit dans la nature rurale et Panneau de chantier Objet: Ecole intercommunale d Apples sur Morges Système toiture: Toit ventilé à double agrafage avec chéneau encaissé Système façade: Façade ventilée en grandes écailles Matériau: Cuivre brut, épaisseur 0,6 mm Participants Ferblantier: Ferblanterie Marmillod SA, Le Mont-sur- Lausanne, Maîtres ferblantiers Jean-Louis Marmillod et Maurice Alibrando Architectes: Graeme Mann et Patricia Capua, Lausanne + Tekhne SA, Lausanne Maître d œuvre: Association scolaire intercommunale d Apples, Bière et environs Jean-Louis Marmillod et Maurice Alibrando se tient comme une pierre. Les travaux de ferblanterie ont été réalisés avec compétence par les Maîtres ferblantier Jean-Louis Marmillod et son partenaire Maurice Alibrando, de la Ferblanterie Marmillod SA au Mont-sur-Lausanne. Objet et commentaire du jury Le nouveau bâtiment offre une vue splendide sur le Léman. 12 communes se sont unies pour agrandir l école intercommunale d Apples. Les architectes Graeme Mann, Patricia Capua Mann + Tekhne SA Lausanne ont gagné le concours en 2005 et ont pu le réaliser de 2007 à Le nouveau et l ancien bâtiments se tiennent en L, ce qui a permi de créer un vaste préau. Ils sont très exposés aux intempéries. Il était important de réaliser un bâtiment économe en énergie, ventilé et durable. Après comparaison entre des bâtiments de référence et une comparaison des prix, on

11 s est décidé pour du cuivre brut. Depuis la formation de patine, l ensemble offre un aspect changeant selon les caprices de la lumière. La construction est formée de laine minérale, une sous-toiture étanche Sarnafil TU, l espace de ventilation, puis le lambris et le toit à double agrafage, comprenant des bandes très longues. En façade, on a utilisé le système Vento avec des vis d écartement Rogger pour le lattage et la pose de panneaux de cuivre. A cause de la durée du chantier, il a fallu prévoir des écoulements provisoires. En façade, l équipe des ferblantiers a utilisé 30 tonnes de cuivre; 7000 panneaux ont été montés et pattes ont été posées. Les bandes de toiture mesurent 15,5 m de longueur et coulissent selon leur dilatation. Malheureusement, une forte averse de grêle a martelé un petit peu l ensemble peu avant la fin des travaux. Les bosses visibles après le sinistre ont disparu avec la création naturelle de la patine. Le jury a analysé ce bâtiment sous toutes ses coutures. Il est vaste, mais bien intégré. La lumière rend son aspect perpétuellement changeant. Les travaux en toiture sont réussis, il y a suffisamment de ventilations; les écoulements suffisent. Les longues bandes de placage reposent tranquillement; pour évacuer toute l eau de pluie il y a un chéneau encaissé au milieu de la plus grande surface. La neige ne pourra pas se déplacer grâce à des fixations adéquates. La façade imposante a l aspect d un pull-over tricoté et confère beaucoup de vie à l ensemble. «Toit d or» bâtitech

12 Réfection de la coupole du Beau-Rivage sur le lac Léman. Travaux de rénovation de la toiture de la Rotonde du Beau-Rivage Palace à Lausanne Dans la sélection du concours, il y a aussi la coupole du Beau- Rivage Palace à Ouchy. Grâce à cette réfection, la vieille coupole resplendit dans toute sa beauté. Le Grand Hôtel retrouve tout son style. Par cette grande réfection, l hôtel trouve une salle très vitrée pour le plaisir de ses hôtes. Les travaux exécutés sur ce bâtiment classé ont été réalisés par un consortium formé des Maîtres ferblantiers André Richard, Société Pierre Richard SA et Philippe Graf, Entreprise Graf-Toitures de Montpreveyres, avec leurs artisans émérites. Objet et commentaire du jury Après 8 mois de travaux, en fin 2010, le Beau-Rivage a retrouvé sa «Rotonde de la Belle Epoque», qui était cachée depuis plusieurs années par une verrue. Elle trône de nouveau au milieu de cet hôtel. Elle a été complétée par une salle vitrée d où l on peut admirer le lac. Comme il n existait aucun plan, il a fallu se rabattre sur de vieilles photos et des dessins, ainsi que sur la mémoire d artisans y ayant travaillé jadis, connaissant ainsi la philosophie architecturale de l ensemble. La durée du chantier exigeait un faux-toit, qui a permis de construire le tout de l intérieur vers l extérieur, comme on le fait de nos jours, et pour lequel il a fallu découvrir le haut. On y a vu que les structures porteuses étaient en parfait état, tandis que la sous-couverture était pourrie à 60%. Une sousconstruction propre était une condition de la réussite future. Les images expliquent mieux que 1000 mots. On y voit des membrons, des arêtes et des profils pleins de plis et d arrondis, proprement ajustés et soudés. La couverture en ardoises exécutée par le même consortium a utilisé des ardoises Coffine. Les ornements ont été réalisés en étroite collaboration avec le ferblantier ornementier Jean-Michel Meyroux, à Sugier. On a utilisé, avec beaucoup d amour du métier, 1,5 t de zinc au titane brut, 6000 ardoises, 1500 m de lattes, 5000 écailles de zinc, 300 m 2 de Tyvec et environ 2000 agrafes. Il y avait toujours 12 personnes sur le chantier, et l ensemble a coûté un peu plus d un million de francs. Le jury est toujours content de voir d anciens bâtiments bien rénovés. Ces monuments sont les témoins d une époque révolue et il est beau de les voir reprendre vie. La réfection a été prudente et remarquablement exécutée. Malgré la rotondité, les ardoises sont parfaitement ajustées. Les segments et les soudures sont si bien exécutés qu ils semblent arrondis. Le zinc au titane est

13 «Toit d or» 2011 Tiré à part de bâtitech 13 Panneau de chantier Objet: Hôtel Beau-Rivage Palace, Lausanne Construction toiture: Toiture isolée avec couverture ardoises coffine et ferblanterie avec ornements. Matériau ferblanterie: Zinc au titane Rheinzink, brut, épaisseur 0,7 à 1 mm. André Richard Philippe Graf Participants Maître d œuvre: Beau-Rivage Palace, Lausanne Ferblantiers: Pierre Richard SA, Lausanne, Maître ferblantier André Richard, en consortium avec Graf-Toitures, Maître ferblantier Philippe Graf, Montpreveyres sur Lausanne Ferblantier d ornements: Jean-Michel Meyroux, Sugiez Charpentier: Atelier Volet SA, Saint-Légier Tailleurs de pierre: Chevrier et Caprara Sàrl., Crissier Architectes: Richter et Dahl Rocha et Associés architectes SA, Lausanne / Fabrizio Giacometti, architecte HES / Daniel Ghielmini, directeur des travaux, technicien ET prédestiné pour ce genre de réfection. L ensemble a l apparence d une couronne. La direction de l hôtel laisse voir dans la liaison entre la coupole et le jardin d hiver, ainsi que dans les réfection précédentes, un grand respect des années passées. Cela nous plaît beaucoup. Les maîtres ferblantiers et artisans avant la pose de la merveilleuse pointe de Rte du pre du pont 93 Zone industrielle ch-1786 Sugiez tel fax

14 Réfection de la Résidence Le National de Montreux Synthèse harmonieuse de la grande tradition architecturale «Belle époque» et des techniques de construction les plus modernes, les Résidences du National surplombent magnifiquement le lac Léman depuis plusieurs mois déjà. Cédric Oehen Le premier Hôtel National ( ) L Hôtel National, édifié en par les célèbres architectes veveysans Ernest Burnat et Charles Nicati pour Louis-Philippe Faucherre, se situe en bordure de l importante route qui mène de Lausanne au Valais. Jusqu à la fin du siècle, il trône, isolé entre les villages de Vernex et de Territet, au milieu des vignes qui descendent du village des Planches à Bon-Port. L édifice, posé sur une terrasse qui domine la route, jouit d une vue exceptionnelle sur le lac et les Alpes suisses et françaises. En 1877, les publicités précisent que «cet établissement de premier ordre se recommande par sa position exceptionnelle et jouit de tout le confort moderne» et vantent la «magnifique terrasse» et la «vue splendide». L édifice comporte alors un corps central de deux étages sur rezde-chaussée, coiffé par un toit à la Mansart, entouré par deux ailes saillantes au toit en croupes. Selon Paul Bissegger, il s agissait «d un exemple précoce, sur la Riviera Panneau de chantier Objet: Résidence Le National à Montreux Toiture: Totalement rénovée avec ardoises naturelles et ornements de ferblanterie Ardoises: Plaques Samaca d Espagne Ferblanterie: Zinc au titane de marque VM/Umicore, brut, épaisseur 0,7 à 1 mm Ornements: Zinc au titane de marque Rheinzink, naturel, épaisseur 1 mm Participants Maître d œuvre: Le national de Montreux SA, Lausanne Ferblantier: Bernard Schnyder SA, Montreux Maîtres ferblantiers: Gérard Carrel et Cédric Oehen Architecte: Archi-DT, Montreux lémanique, d architecture s inspirant du château Renaissance» et, selon Anne Wyssbrod, «d un cas unique à Montreux à cette époque, qui est à placer dans une tendance de la construction hôtelière européenne», celle de l hôtel-château; ce bâtiment, qui subsiste toujours malgré les agrandissements plus tardifs, est en effet novateur à plus d un propos: le toit à la Mansart est en effet très rare à cette époque dans la région, alors qu il deviendra fréquent dix ans plus tard; d autre part, les nombreux balcons qui agrémentent la façade sont la preuve du caractère luxueux de cet hôtel: à nouveau, si cet élément est courant à la fin du XIX e siècle, il ne l est de loin pas au début des années Enfin, la structure générale du bâtiment en trois corps dont les deux latéraux se présentent sous la forme de pavillon est certes pratiquée ailleurs à l époque dans la région mais les architectes de l Hôtel National ne lui appliquent plus comme d habitude dans la région un vocabulaire dit «swiss chalet» et soidisant issu de l architecture vernaculaire, mais l associent plutôt aux valeurs de «château de plaisance». Le recours à des éléments inspirés de la «grande architecture» française des XVI e et XVII e siècles est exceptionnel en Suisse romande à cette époque, sauf peut-être dans les grands centres urbains; appliqué à un bâtiment à fonction hôtelière, il est très précoce. Que Burnat et Nicati soient les auteurs des plans explique cette «innovation»: les deux architectes ont en effet étudié dans la prestigieuse Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, qui promeut l architecture «académique» dite éclectique, auquel ressortit l Hôtel National. A la même époque à Montreux, un autre bâtiment, moins prestigieux, montre une inspiration semblable: il s agit de l Hôtel d Angleterre à Veytaux, petite villa «à la française» édifiée en , peut-être par Burnat et Nicati également. (Source: Archives de Montreux) Démontage La toiture du bâtiment principal a été entièrement démontée afin que la charpente puisse être complètement remplacée et redimen-

15 «Toit d or» 2011 Tiré à part de bâtitech 15 sionnée. Cette dernière ne respectait plus les nouvelles normes et devait pouvoir être en mesure de supporter la nouvelle affectation résidentielle des combles. La destruction de la toiture s est révélée problématique au niveau de l évacuation des déchets, le bâtiment étant entouré par les rails CFF et la route cantonale. «La mise hors d eau provisoire de cette toiture a également été relativement complexe vu son exposition au vent et sa proximité des voies CFF.» En ce qui concerne la charpente des deux dômes, celle-ci a été réparée et révisée soigneusement afin de pouvoir récupérer sa structure encore très saine. Des ornements de toiture identiques La toiture a ensuite été rénovée en collaboration avec les monuments historiques pour recréer la toiture originelle et ses ornements quasiment à l identique. Le grand défi technique concernait la reconstitution des vingt-deux lucarnes en zinc naturel. Pas une seule lucarne n était identique à plusieurs centimètres près. Il a donc fallu leur trouver une uniformité. Nous avons donc distingué cinq groupes de lucarnes de dimensions et formes différentes, puis collaboré étroitement avec les charpentiers afin de leur concevoir des châssis. En ce qui concerne la toiture, elle a été réalisée avec une ardoise naturelle, au format identique à celle d origine. Les deux dômes Les dômes quant à eux ont aussi fait l objet d une rénovation soigneuse. Ils ont été reproduits fidèlement à la construction de l époque. A l exception de la réalisation des surfaces planes et de la première moulure, qui ont été réalisées avec des assemblages à doubles agrafes et non clouées au lambris et soudées comme dans le temps. Au vu de ces nouveaux assemblages, nous avons estimé qu il serait esthétiquement préférable de réaliser la grosse moulure du milieu à facettes, afin de continuer la ligne de haut en bas. La couverture en écaille a quant à elle été travaillée avec les quatre mêmes formats de tuile métallique utilisée auparavant. Le jury a apprécié cette rénovation faite avec un grand respect de l ancien état. C est une grande réussite. La mise à jour technique est maintenant un devoir. Les profils, membrons et arrondis, les lucarnes avec leur couronnement sphériques, bref, toute la ferblanterie brille par sa réussite. Elle donne un sentiment légitime de fierté que le jury félicite. Le grand parking, avec deux coupoles revêtues d écailles de zinc, réunit deux bâtiments en un tout. Il fera bon vivre dans cette résidence. Laissez entrer la lumière! STRUB Créateurs de lucarnes! Complet, prêt à monter, installation rapide. C est l expérience qui parle. Toiture et lumière. STRUB Dachgauben/Lucarnes Sàrl Gisleren Wiler/Seedorf BE Tél Fax

16 Collège de la poste de Sainte-Croix avec une merveilleuse rénovation en Rheinzink de la toiture avec pans et fenêtres à la Mansart Sainte-Croix a rénové l un de ses plus anciens bâtiments du patrimoine. En effet, le collège de la Poste a reçu une nouvelle couronne en zinc-titane prépatiné sur ton toit et sur son pourtour de toit à la Mansart faisant façade et enrobant les fenêtres, ainsi qu une façade avec éléments de pierre restaurée et pourvue de quelques petits dessins pour la poésie des petits et grands enfants Ce reportage informe sur le concept et l idée de l architecte-rénovateur Salvatore Di Spirito de La Sagne auprès de Ste-Croix et sur les travaux de ferblanterie exécutés par Alvazzi Toitures SA de Orbe. Historique Le collège de la Poste, d abord appelé collège Industriel a été construit en 1891 par l architecte lausannois Verray qui s est largement inspiré d un autre bâtiment scolaire situé à Fleurier. L édifice est de facture classique avec des façades d une grande régularité. Cependant, le toit plat de l époque fait preuve d une certaine audace de la part de l architecte, si l on prend en compte l altitude (1100 m) à laquelle le bâtiment est situé. En 1964, en raison du manque de classes, la commune de Ste- Croix décide d agrandir le collège. Les architectes Bornand et Mercier sont alors mandatés pour le projet d agrandissement. Après examen de diverses variantes, la décision est prise de surélever le bâtiment. Aucune autre intervention n a été faite depuis la modification de 1964, donc depuis presque 50 ans. Au fil du temps, plusieurs problèmes sont apparus et ont incité la commune à réexaminer l état de l édifice Panneau de chantier Stéphane Antonin Objet: Collège de la Poste, Ste-Croix Système de pose: Toit ventilé à double agrafage, façade avec agrafe à l équerre Matériau: Zinc-titane Rheinzink prépatiné pro, épaisseur 0,7 mm Participants Ferblantier: Alvazzi Toitures SA, Stéphane Antonin, Orbe (auteur partiel du rapport) Auteur du projet et Direction des travaux: Bureau d architecture S. Di Spirito, La Sagne / Ste-Croix (co-auteur partiel du rapport, plans, esquisses et photos) Maître d œuvre: Commune de Ste-Croix dans son entier. C est à ce moment-là que le Bureau Salvatore Di Spirito a été désigné pour tout d abord remédier aux différents problèmes constatés et redonner un «coup de jeune» à l enveloppe extérieure de l immeuble. Constats et choix Le toit en tôles d aluminium sur le dernier étage n était plus étanche à maints endroits et il n y avait pratiquement pas d isolation thermique, ni sur le toit ni sur les façades du dernier étage construit en La solution d un emballage complet de cet étage a été envisagée dès le début et immédiatement approuvée par la Municipalité. Le choix du revêtement a été fait rapidement et la solution primaire d un revêtement en tôle de cuivre a été écartée presque sans hésitation. «Le choix s est porté sur le zinc-titane prépatiné, qui, par son expression neutre, contemporaine et moderne en même temps, nous a paru une évidence compte tenu de l architecture de ce bâtiment», dit Monsieur Di Spirito. Les pentes de la toiture ont été modifiées par rapport à celles de l existant afin d obtenir, avec le revêtement des façades, l aspect d un toit à la «Mansart». Les fenêtres ont été traitées de façon simple sans en accentuer l aspect «lucarne». Après les travaux d assainissement de la grande corniche en béton, celle-ci a été complètement revêtue et elle a pris l aspect d un avant-toit classique. Elle a de même servi de support pour la réalisation du chéneau pour l évacuation des eaux de pluie de la toiture et des façades. Chéneaux encaissés et façades Afin de protéger le support, d égaliser les tolérances et d assurer la compatibilité physique, la corniche a été recouverte d une natte structurée, puis munie d un large chéneau réalisé en acier

17 «Toit d or» 2011 Tiré à part de bâtitech 17 inoxydable et pourvu des éléments de dilatation, des angles et des naissances assurant l évacuation de l eau de pluie. Liste et succession des travaux exécutés Démolition du toit existant et maintien partiel de la charpente. Isolation thermique des combles en laine de verre de 30 cm d épaisseur. Isolation thermique des façades du 4e étage en polystyrène de 18 cm d épaisseur. Assainissement de la corniche en béton au 4e étage. Sciage de la petite corniche en béton faisant office de chéneau du toit existant. Nouvelle couverture et placage des façades du 4e étage en tôle de zinc-titane. Pose d environ 50 m2 de panneaux photovoltaïque sur le placage. Réfection totale des façades existantes. Sablage et protection par l application d une couche hydrophobe transparente sur tous les éléments en pierre naturelle des façades. Décoration de la façade est avec des dessins proposés par les enfants de l école sur la base d un concours fait dans le cadre de l école. Travaux de toiture et placage en zinc-titane Le vide d air sous la charpente est resté l espace d aération, ouvert sur le brisis et sur le faîte de la toiture. Ainsi, toute la toiture y compris l espace entre l ancien mur et les façades à la Ouvrage terminé avec faîtage ventilé, en bas de toiture installation garde-neige; image de droite: pose sur un pan de toiture de 50 m2 de panneaux photovoltaïques. Mansart sont ventilés, respectivement «décompressés» sur tout le pourtour du brisis des pans de toiture et sur le faîte. Le jury pense que la transformation a été particulièrement réussie aux points de vue énergétique, écologique, fonctionnelle et étanche, sans oublier l impression optique. Le bâtiment a bien plus de caractère. La ferblanterie est partout de bonne qualité, avec ses larges entourages de fenêtres. Les travaux sont bien planifiés et réalisés. Les bordures sont fines et bien intégrées. Le choix de zinc au titane représente bien la pensée de l architecte Di Spirito, qui voulait un couronnement «traditionnel, moderne, léger et discret». Partenaire de Rheinzink Photos : Aérodrôme Blécherette / Beau Rivage 07/2011 Aigle Bulle Bussigny Carouge Château-d'Oex La-Chaux-de-Fonds Givisiez Goldach Jona Lausanne Neuchâtel Nyon Schaffhausen St-Gallen St-Légier Volketswil Wil Yverdon

18 18 Tiré à part de bâtitech «Toit d or» 2011 Cabanon, appartement en or «cosy» entre ciel et terre Le dernier bâtiment romand est une chambre unique dans l hôtel renommé «le vieux manoir» près de Morat. Dans la sélection du concours, il y a aussi la nouvelle attraction romantique de l Hôtel du Vieux Manoir sur la rive sud du lac de Morat, «une maison dans les arbres», avec un revêtement en «or» en cuivre TECU Gold. L exécution a été adjugée à l entreprise Scherrer Metec AG de Zurich. Les deux maîtres ferblantiers et collaborateurs Daniel Renggli et Daniel Hunziker ont eu le plaisir de réaliser une idée d architecte par leur savoir-faire professionnel. Dans le vaste jardin se situe en plus un pavillon pour les clients de l hôtel séjournant dans ce lieu extraordinaire. Cette construction abrite des douches et des vestiaires confortables, invitant à la baignade dans le lac. L Hôtel du Vieux Manoir de la catégorie «Relais et Châteaux», 5 étoiles, regroupe 37 chambres différentes, aménagées en relation avec le site, le parc et les rives du lac de Morat. L idée d implanter une suite exclusive au milieu des arbres, sur piliers, presque invisible dans un groupe d arbres, permet une proximité avec la nature et l observation de la faune et de la flore dans un cadre hors norme. Les vues entre terre et ciel, changements de temps et couchers de soleil sont tout simplement stupéfiants. Le volume est entièrement habillé par des vitrages teintés, le toit par une couverture métallique en système double agrafe. Les lignes des chéneaux/virevents /embrasures et encadrements/fronton sont finement dessinées et proportionnées, et donnent un aspect de construction filigrane, élégante. Le «cabanon» donne le sentiment d être délivré de tous les soucis quotidiens. L accès par l escalier donne l impression de monter sur une échelle dans le ciel. La recherche des architectes concernant la création/construction tient compte de différents paramètres: Observation in situ des changements de lumière durant la journée et ceci en rapport avec les différentes saisons, printemps été automne hiver. Observation des changements des couleurs en relation avec les saisons. Etude et établissement d un nuancier de couleurs, afin d harmoniser le choix du matériau adéquat pour l ouvrage dans les tons vert-brun-or. D autres paramètres concernent la durabilité de l ouvrage et la faisabilité technique avec le matériau choisi. Les infrastructures pour l électricité, l amenée d eau chaude et froide, l évacuation des eaux usées, conduite pour chauffage, téléphone, TV, etc., devaient être invisibles et être logées dans les piliers.

19 «Toit d or» 2011 bâtitech Panneau de chantier Objet: Hôtel Le Vieux Manoir Cabanon/ Chambre «Baumhaus» Système: Revêtements d encadrements toiture et plafond plancher surélevé Matériau: Cuivre TECU Gold Participants Ferblantier: Scherrer Metec AG Zurich, Maître ferblantier Daniel Renggli et Daniel Hunziker Architecte: Jasmin Grego & Stephanie Kühnle Architektur GmbH Maître d œuvre: Hôtel Le Vieux Manoir Morat FR Daniel Renggli Le cabanon de baignade, posé sur un fond en forme elliptique, est habillé avec le même matériel, par des lames verticales, mises en forme par une technique raffinée, identique aux techniques du vannier. Les habillements ressemblent finalement à un travail de vannerie, à une corbeille tressée en lamelles mais exécutée par le ferblantier en tôles fi- Daniel Hunziker nes! Pour le Jury, la matérialisation d une «idée» est résolument réussie avec une planification minutieuse, une préfabrication à l atelier pointue et poussée avec un matériel soigneusement choisi. L ensemble se fond parfaitement avec l entourage naturel composé de l eau du lac scintillante, l horizon du Mont Vully, les lueurs matinales et la lumière douce du coucher du soleil. Articles de ferblanterie et couverture Avec son assortiment très complet, Debrunner Acifer est le partenaire unique idéal des ferblantiers et polyconstructeurs. Nous vous proposons entre autres: produits semi-finis, tôles de ferblanterie, articles pour toits plats ou en pente, matériaux de construction, toitures végétalisées, systèmes de plastique liquide, protection contre la foudre selon les nouveaux principes SEV Chez Debrunner Acifer, vous trouvez sous un seul toit tout ce qui concerne la technique du bâtiment. Partout près de chez vous! Téléchargez l application!

20 20 bâtitech 9-11 «Toit d or» 2011 Participants au «Toit d or» de Suisse alémanique Villa à Aarberg BE Habillement de façade avec profil en cuivre Luvata NSF pro 301 surface nordic-brown et toiture avec placage en cuivre brut Exécution par Stf Messerli AG, Stephan Fankhauser, Ins-Anet, Architecte W2 Wiesmann Wild Architekten AG, Berne Maison familiale à Therwil BL Façade ventilée avec panneaux horizontaux en acier inox matplus Exécution Ley Sanitär AG, Hugo Ley, Oberwil Architecte Herbert Schärer, Oberwil Le cube digital de Stein AG Façade «design» avec tôle perforée selon planning digital, en aluminium épaisseur 3 mm et éloxage (Bonze Collinal) Exécution Scherrer Metec AG, Daniel Hunziker, Zurich Architecte OOS AG, Zurich Façade d atelier de ferblanterie en Rheinzink prépatiné pro clair à Oberrohrdorf AG Exécutant Schuppisser AG, André Schuppisser, Oberrohrdorf Architecte Rüegg und Sieger Architekten, Zurich Atelier alternatif Dynamo à côté de la Limmat à Zurich Toiture en Rheinzink prépatiné pro clair et façade en acier perforé zingué Exécutant Kaufmann Spenglerei + Sanitär AG, Christoph Kaufmann, Egg Architecte phalt Architekten AG, Zurich

21 «Toit d or» 2011 bâtitech Assainissement de deux écoles à Zurich-Altstetten Assainissement de 2 toitures, nouvelle structure et couverture avec reproduction du système FURAL en aluminium, aussi appelé «toit à fermeture-éclair» Exécutant Schoop + Co. AG und Soba Inter AG, Stefan Aerni et Stephan Muntwyler, Dättwil Architectes Diethelm & Spillmann, Zurich; Spiegel + Partner AG, Zurich; ARGE Twerenbold Nägele Twerenbold, Zurich Assainissement façade bâtiment administratif Lindt et Sprüngli, Kilchberg ZH Assainissement de façade avec panneaux horizontaux en Rheinzink prépatiné pro clair 1 mm. Exécution WAGA Spenglertechnik AG, Thomas Rütsche, Sirnach Architecte Design Team Ltd, Zurich Réfection d une ancienne toiture à Uster ZH Assainissement total d une toiture de banque CS avec nouvelle structure et nouvelle ferblanterie ornementale réalisée en cuivre brut et peinte en gris selon la demande de la protection des sites Exécutant Attenhofer AG Gebäudehüllen de Mönchaltorf, René Imholz, en consortium avec Günthard + Partner de Uster Architecte Busenhart Fischer Architekten AG, Uster Nouvelle façade attractive sur le bord du lac à Arth SZ Nouvelle façade «design» avec structure optique zig-zag, avec fenêtres, balcons et hublots en Rheinzink prépatiné pro clair Exécution MO Metall GmbH, Guido Mondgenast, Schwyz Architecte Steiner Architekten AG, Schwyz Rénovation de l hospice du col du Gothard UR/TI Rénovation totale de l ancien hospice du col du Gothard en plomb Saturn, épaisseur 2 mm, avec assemblage longitudinal avec tasseaux arrondi en bois. Exécution consortium Bless AG, Gregor Bless et Scherrer Metec AG, Zurich Architecte Miller + Maranta AG, Bâle Nouveau Palace Montegazza à Paradiso-Lugano TI Bâtiment et façade exclusive avec grands bardeaux en forme de rhomboïde en acier au chrome-nickel, dessin «laser» épaisseur 0,6 mm, (combinée) à l entrée du bâtiment avec l acier inox brossé épaisseur 1,5 mm. Exécutant Ramseyer + Dilger AG, Heinz Wyss+Marcel Filli, Berne Architecte Gianpietro Camponovo, Lugano/Breganzona

22 22 bâtitech 9-11 «Toit d or» 2011 Réfection d un clocher à Weinfelden TG Réfection de la tour de l hôtel de ville mis sous protection des sites en zinc naturel de Rheinzink. Exécution Beat Geyer, Weinfelden Architecte Ebneter Partner AG, Weinfelden Façade dorée du Centre paroissial de Wil SG Nouveau centre paroissial de Wil avec toiture à double agrafe profil Clip-relief et façade avec panneaux verticaux et couvrejoint, le tout en Cuivre TECU Brass, épaisseur 0,6 mm. Exécution Consortium WAGA Spenglertechnik AG, Thomas Rütsche, Sirnach et Franz Mächler, Wil Architecte Angehrn und Spiess, Wil Entrée de salle polyvalente à Saint-Gall SG Bâtiment d entrée moderne devant ancienne salle polyvalente, bâtiment avec placage à double agrafage et façade avec panneaux agrafés à l équerre en Rheinzink prépatiné pro clair. Exécutants Zeuch AG, Christian Zeuch et Thomas Dürlewanger, Gossau Architectes Schulz-Girsberger St. Gallen+BGS Architekten, Rapperswil Toit d or 2011 Tiré à part du bâtitech Impressum Editeur: Association suisse des maîtres ferblantiers diplômes ASMFD Rédaction: Bernard Trächsel et membres du jury ASMDF; bâtitech, Bernard Dätwyler Traduction: Pierre Müller, Jean-Jacques Richard Edition: AZ Fachverlage AG, bâtitech, 5001 Aarau, Tél , Layout: Neisina Portmann Régie des annonces: Rolf Niederberger Impression et administration: Vogt-Schild Druck AG, 4552 Derendingen,

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Cassettes. flexible building. sustainable thinking.

Cassettes. flexible building. sustainable thinking. Cassettes flexible building. sustainable thinking. flexible building. sustainable thinking. ALUFORM se met au vert : investir et bâtir en étant responsable pour l avenir Aujourd hui plus que jamais avec

Plus en détail

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16 2011 Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives De l atmosphère restituée des anciennes bâtisses à l esprit de modernité des maisons contemporaines, les dallages et margelles PIERRA signent

Plus en détail

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité.

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. bfu bpa upi Mb 9401 Garde-corps Base: norme sia 358 Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. Habitations, magasins, bâtiments administratifs, écoles

Plus en détail

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT:

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT: Panneaux de terrasse TimberStar Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2 Veuillez lire l intégralité de la notice de pose avant de commencer le montage! Les panneaux de terrasse TimberStar peuvent être sciés,

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter 1 SOMMAIRE Vues générales des toits 3 Type de charpentes, de la plus simple à la plus sophistiquée quelques coupes transversales

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

DÉPARTEMENT SERVICE-TOITURES COORDONNÉES DISTRIBUTEURS MAISONS MODÈLES OFFRE DE PRIX REMARQUE. 2 www.monier.be

DÉPARTEMENT SERVICE-TOITURES COORDONNÉES DISTRIBUTEURS MAISONS MODÈLES OFFRE DE PRIX REMARQUE. 2 www.monier.be TUILES GRAND MOULE COORDONNÉES MONIER ROOF PRODUCTS Belgium s.a. Lokerenveldstraat 57, 9300 Alost T. 053 72 96 72 F. 053 72 96 69 info.be@monier.com www.monier.be BE 0447 085 965 RPR DENDERMONDE DÉPARTEMENT

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Concrétiser Cette brochure est destinée aux porteurs de projets de petites

Plus en détail

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido. Principe de fonctionnement de la façade active Lucido K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.doc 0. Préambule Le présent document est élaboré dans le but

Plus en détail

RC System - Elegance 52 Façades et verrières. Sapa Building System

RC System - Elegance 52 Façades et verrières. Sapa Building System RC System - Elegance 52 Façades et verrières Sapa Building System Elegance 52 Façades & verrières Elegance 52 est un mur-rideau aux multiples applications qui combine, d une part, technologie et modernité,

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2014

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2014 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2014 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

Commune de Préverenges

Commune de Préverenges Commune de Préverenges PREAVIS MUNICIPAL N 16/05 Demande d un crédit de construction de fr. 16'274 000.-- pour la construction d un collège primaire 2 MUNICIPALITE DE PREVERENGES Préavis N 16/05 Demande

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

Top. La vis adéquate pour chaque montage

Top. La vis adéquate pour chaque montage Top La vis adéquate pour chaque montage Vue d ensemble: De cette manière vous trouvez la vis qu il vous faut. Applications Vis Toproc vis à distance Toproc-Baby vis à distance Toproc-S autoperceuse vis

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

Bacs de lavage et équipements de buanderie

Bacs de lavage et équipements de buanderie Fonctionnels et robustes dans toutes les situations Bacs de lavage et équipements de buanderie Bacs de lavage 2 3 Fonctionnels, robustes et extensibles Vous cherchez des équipements appropriés pour votre

Plus en détail

La solution idéale pour l intégration au bâtiment

La solution idéale pour l intégration au bâtiment La solution idéale pour l intégration au bâtiment www.solarworld.fr Vos bénéfices Une solution pour l intégration au bâtiment permettant d obtenir de meilleur tarif d achat d électricité. Avec les Sunmodules

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2013

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2013 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2013 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

1. F e r d i n a n d F i l l o d, q u i é t a i t - i l?

1. F e r d i n a n d F i l l o d, q u i é t a i t - i l? 1. F e r d i n a n d F i l l o d, q u i é t a i t - i l? Ferdinand Fillod est né à la fin du XIXème siècle, en 1891 à Saint-Amour dans le Jura. Après avoir suivi une formation de chaudronnier, Fillod s

Plus en détail

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE ESCALIERS ESCAMOTABLES Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE 2005 2 LA GAMME D ESCALIERS ESCAMOTABLES se décline en bois et en aluminium. Des matériaux nobles

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES GUIDE D INSTALLATION La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Réduit la circulation d air à travers les murs Évite la formation d

Plus en détail

adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire

adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire 2 5 FLEXIBLE 1 3 6 2 3 «adapto» NOUS AVONS PENSE A TOUT Vous créez une nouvelle société ou votre entreprise 1 Bâtiment administratif Réalisation

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Le chalet est conçu selon les techniques utilisées pour les maisons à ossature en bois. DIMENSIONS

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Dossier de presse Treppenmeister

Dossier de presse Treppenmeister Dossier de presse Treppenmeister Comment bien choisir son escalier? Un groupement de professionnels depuis plus de 20 ans à votre écoute. En France, 19 partenaires menuisiers ont rejoint le groupement

Plus en détail

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Garde-corps bpa Bureau de prévention des accidents Eviter les chutes dans les bâtiments Les garde-corps remplissent une fonction importante dans les bâtiments: ils protègent des chutes

Plus en détail

SANDWICH CHEVRONNÉ Détails de mise en œuvre

SANDWICH CHEVRONNÉ Détails de mise en œuvre SANDWICH CHEVRONNÉ Un système de toiture Détail de toiture avec ferme Poinçon Entrait retroussé Échantignolle Panne faîtière Semelle Panne intermédiaire Arbalétrier 2 Détail de toiture avec mur de refend

Plus en détail

AM Terrasses. Fabricant de terrasses bois CATALOGUE TERRASSES M O B I L - H O M E - R E S TA U R A N T S - P I S C I N E - S U R M E S U R E

AM Terrasses. Fabricant de terrasses bois CATALOGUE TERRASSES M O B I L - H O M E - R E S TA U R A N T S - P I S C I N E - S U R M E S U R E AM Terrasses Fabricant de terrasses bois CATALOGUE TERRASSES M O B I L - H O M E - R E S TA U R A N T S - P I S C I N E - S U R M E S U R E AM CATALOGUE Terrasses TERRASSES Fabricant de terrasses bois

Plus en détail

Histoire de charpente

Histoire de charpente Histoire de charpente Le 15 juin 2012 la restauration de la toiture de l église de Murtin a débuté. Malgré sa hauteur honorable, la grue installée sur la place s est retrouvée bloquée par le coq dominant

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Les règles d or de la. con struction écologique. Rénover l habitat. écologique économique climatiquement. en énergie sain durable

Les règles d or de la. con struction écologique. Rénover l habitat. écologique économique climatiquement. en énergie sain durable Les règles d or de la con struction écologique Rénover l habitat écologique économique climatiquement neutre peu gourmand en énergie sain durable Le Centre suisse d études pour la rationalisation de la

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

infos Couvreur Métier Le couvreur, professionnel de l enveloppe

infos Couvreur Métier Le couvreur, professionnel de l enveloppe Couvreur Métier Le couvreur, professionnel de l enveloppe extérieure, assure l étanchéité et la mise hors d eau des bâtiments. Il peut se charger de la réalisation, de l entretien et de la réparation de

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL Rapport du Conseil Communal au Conseil Général à l appui d une demande de crédit pour l exécution de travaux de réfection des toitures de la Maison des Arcades et Galerie

Plus en détail

Soltis Toitures et Isolation Durable

Soltis Toitures et Isolation Durable Soltis Toitures et Isolation Durable Contactez-nous au 02 779 97 12 www.soltis.be info@soltis.be département de Soltis S.A. avenue Général Wahis 16G 1030 Bruxelles Soltis Toitures et Isolation Durable

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

Temps nécessaire à la pose du FERMACELL

Temps nécessaire à la pose du FERMACELL FERMACELL Conseil de pro: Temps nécessaire à la pose du FERMACELL Remarque: Pour chaque type de construction FERMACELL, vous trouvez un descriptif des éléments et une esquisse correspondante. Les matériaux

Plus en détail

Des écoulements. propres. Solutions pour les douches au niveau du sol.

Des écoulements. propres. Solutions pour les douches au niveau du sol. Des écoulements propres. Solutions pour les douches au niveau du sol. Moins d'obstacles La douche au niveau du sol est en vogue et ouvre de nouvelles voies aux planificateurs et installateurs sanitaires.

Plus en détail

- Tente de réception louée complète (structure, bâches de toit et cotés, piquets)

- Tente de réception louée complète (structure, bâches de toit et cotés, piquets) Location tente de réception 5x10 état neuf gris clair et blanc La tente de réception est conçue pour une utilisation lors des fêtes et autres événements est, en tant que tels, uniquement destiné à un montage

Plus en détail

Gamme de bureaux temptation four

Gamme de bureaux temptation four Gamme de bureaux temptation four «Le design est l art de combiner la fonction avec l esthétique.» Tout simplement magnifique. Depuis plus d un siècle, Sedus conçoit et fabrique des meubles de bureau pour

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6

6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6 6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6 Pour des raisons esthétiques mais aussi pour d évidentes nécessités acoustiques consistant à éviter les résonances indésirables, le métal est rarement utilisé

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Les portes intérieures

Les portes intérieures Les portes intérieures TECHNOLOGIE 2è DEGRE Wilmotte Bernard Institut Saint-Joseph de Saint Hubert Généralités 2 Description 2 Relevé des dimensions 3 Les genres de portes 3 Systèmes de suspension ou de

Plus en détail

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ...

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ... d e n t a i r e e t m é d i c a l d e n t a i r e e t m é d i c a l Sommaire 4 5 6 7 8 9... PRESENTATION... AGENCEMENT... CLOISONS - PORTES 10 11... ECLAIRAGE - DÉCORATION 12 13... REVÊTEMENT 14 15...

Plus en détail

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, - 1 - Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de Fr. 600'000.- pour la rénovation de l immeuble rue du Temple 4. Monsieur le Président,

Plus en détail

Centre multifonctionnel En Pallatex 7 1163 Etoy

Centre multifonctionnel En Pallatex 7 1163 Etoy Centre multifonctionnel En Pallatex 7 1163 Etoy Maître de l ouvrage Alfred Müller AG Neuhofstrasse 10 6340 Baar Entrepreneur total Alfred Müller SA 2074 Marin www.alfred-mueller.ch Location et renseignements

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

CLEANassist Emballage

CLEANassist Emballage Emballage Dans la zone d emballage, il est important de vérifier exactement l état et la fonctionnalité des instruments, car ce sont les conditions fondamentales pour la réussite d une opération. Il est

Plus en détail

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection CFC GENRE DE TRAVAIL SUVBENTIONNALBE 0 TERRAIN 04 Financement avant le début des travaux 05 Conduites

Plus en détail

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL Séance d information aux locataires Lieu de la séance : BEAU-RIVAGE HOTEL Neuchâtel Le 10 septembre 2014 Assainissement / Transformation des immeubles Helvetia

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 LA VENTILATION DES COUVERTURES 01-01-1998 TABLE DES MATIÈRES Page 1- Historique... 1 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 3- Recommandations et investigations avant réfection... 3 4-

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

Systèmes de portes coulissantes automatiques

Systèmes de portes coulissantes automatiques Systèmes de portes coulissantes automatiques La qualité est notre moteur En collaboration avec des partenaires reconnus, TORMAX réalise dans le monde entier des solutions de portes automatiques pour différents

Plus en détail

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville ST MALO CAEN ST BRIEUC ICI VANNES LORIENT RENNES LE MANS NANTES Des accès proches et rapides Bus lignes 4 et 30 Métro A à

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

CONSTRUCT La touche deco pour tous revêtements de sol

CONSTRUCT La touche deco pour tous revêtements de sol F Pour que ce soit parfait. CONSTRUCT La touche deco pour tous revêtements de sol Plinthes en aluminium anodisé et en inox Une finition «sur mesure» Elégante, d une fonctionnalité parfaite et d un design

Plus en détail

LES MENUISERIES INTÉRIEURES

LES MENUISERIES INTÉRIEURES Les portes intérieures Seuls les ouvrages relatifs aux portes intérieures sont décrits ci-après. Pour la description des pièces de bois (montant, traverse ) et des accessoires de quincaillerie (paumelle,

Plus en détail

Fiche de recommandations. Panneaux solaires et préservation des sites bâtis

Fiche de recommandations. Panneaux solaires et préservation des sites bâtis Fiche de recommandations et préservation des sites bâtis mars 2013 Introduction Notre société, très attachée à la valeur de son patrimoine naturel et culturel, se trouve confrontée à la problématique de

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Guide d installation

Guide d installation PANNEAUX POLYVALENTS EN FIBROCIMENT Guide d installation Finex : solide par nature Finex inc. est un chef de file dans le domaine de la construction en fibrociment. Finex fabrique et offre une ligne de

Plus en détail

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Définition de la maison C est l abri qui permet aux humains de vivre décemment. Elle se compose de 4 murs et d un toit qui nous apparaissent ainsi : -

Plus en détail

Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/A-) ECO

Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/A-) ECO Version: Mars 2014 Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/-) ECO 1. Introduction e présent document permet de calculer facilement le degré de lumière naturelle pour la demande Minergie-Eco.

Plus en détail

ultraframe Agrandissements mixtes Fenêtres et portes Orangeraies Agrandissements vitrés Vérandas Verrières de toit

ultraframe Agrandissements mixtes Fenêtres et portes Orangeraies Agrandissements vitrés Vérandas Verrières de toit ultraframe Fenêtres et portes Orangeraies Agrandissements vitrés Vérandas Verrières de toit Agrandissements mixtes Si vous envisagez d agrandir votre maison en faisant construire une véranda ou des pièces

Plus en détail

Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme?

Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme? Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme? Objectifs : prise en compte de l insatisfaction et de l attente des usagers réduire le nombre d autorisations simplifier les

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Catalogue de détails Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Construction CONTENU Détails de raccords Maison très basse consommation Systèmes bois massif Support maçonné

Plus en détail

La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan.

La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan. La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan. Kaba SA Safes + Vaults Route des Deux-Villages 51c CH 1806 St-Légier-La Chiésaz Tél. +41 21 946 52 72 Fax +41 21 946 52

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable Echelle de pignon Chevêtre Ferme comble habitable (A entrait porteur (AEP)) Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme pignon Ferme comble perdu (W : avec débord entrait long) Pénétration

Plus en détail

Comment protéger un bâtiment contre la grêle

Comment protéger un bâtiment contre la grêle Comment protéger un bâtiment contre la grêle Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR À PROPOS DE LA GRÊLE Les

Plus en détail

Containers M-Box. Infrastructures

Containers M-Box. Infrastructures Containers M-Box Infrastructures Structures modulaires Idéal pour des locaux provisoires permettant l exploitation continue durant la rénovation de bâtiments. Gétaz-Miauton propose des solutions efficaces

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Pionnier de l isolation phonique depuis 1980

Pionnier de l isolation phonique depuis 1980 Pionnier de l isolation phonique depuis 1980 Description de produit Isolation phonique dans la cuisine La norme suisse et la norme européenne SELON SIA 181:2006 Situation de départ Les activités pratiquées

Plus en détail

INVITATION AU CONGRÈS «RÉSISTANCE DES ENVELOPPES DE BÂTIMENTS : TEST À TOUT VENT» 28 AOÛT 2015, SURSEE

INVITATION AU CONGRÈS «RÉSISTANCE DES ENVELOPPES DE BÂTIMENTS : TEST À TOUT VENT» 28 AOÛT 2015, SURSEE INVITATION AU CONGRÈS «RÉSISTANCE DES ENVELOPPES DE BÂTIMENTS : TEST À TOUT VENT» 28 AOÛT 2015, SURSEE CONGRÈS «RÉSISTANCE DES ENVELOPPES DE BÂTIMENTS : TEST À TOUT VENT» Madame, Monsieur, Venez découvrir

Plus en détail

Douche Couture :Xetis révolutionne l architecture de la salle de bains

Douche Couture :Xetis révolutionne l architecture de la salle de bains Douche Couture :Xetis révolutionne l architecture de la salle de bains Le receveur de douche émaillé à écoulement mural intégré de Kaldewei pose de nouveaux jalons dans l agencement de salle de bain moderne

Plus en détail