1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE"

Transcription

1 Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants) : le public des écoles est de plus en plus hétérogène. L Institution demande la prise en compte de cette réalité dans les pratiques d enseignement. Contenu de l animation pédagogique: Présentation d un outil, d une pratique professionnelle : 1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Remarque : Le plan de travail est un outil ancien (issu de la pédagogie Freinet-Institutionnelle) mais évolutif par nature. Objectifs de la formation : 1) Montrer que l on peut différencier, remédier, par une organisation de classe différente sans augmentation de la charge de travail des enseignants (notamment parce qu il s agit d activités que l on fait habituellement ). 2) Montrer que des apprentissages particuliers sont favorisés par la mise en œuvre d un plan de travail (autonomie : gestion du temps, d une charge de travail, lecture et renseignement de divers tableaux et grilles ). Qu est-ce qu un plan de travail? Un outil / une forme de travail Il consiste à donner aux élèves une charge de travail (un contrat) qu ils auront à effectuer sur une période définie (deux semaines : 8 séances) Quel travail? Des activités d entraînement, de consolidation, de réinvestissement : pas de l occupationnel ni des apprentissages nouveaux (voir les exemples d activités ci-dessous) Quand? Quotidiennement dans un temps prévu à l emploi du temps (il ne s agit pas de délestage, d occupationnel) Pendant combien de temps? De 30 min à 1h par jour (après une nécessaire période de mise en route et d appropriation de l outil) Le plan de travail est fondé sur un principe d autonomie, d autogestion (dans le cadre du contrat : choix des activités, déplacements, gestion du temps ) et d autocorrection

2 Le travail effectué est valorisé : il faut reconnaître le travail fait, lui donner une importance et du sens: lecture des textes et affichages, journal de classe... Comment mettre en place un plan de travail? 1) Des préalables d ordre matériel pour l enseignant (c est l essentiel du travail) Définir les activités et préparer le matériel (ateliers et corrigés / supports pour effectuer les activités : grilles, cahier, classeur) pour une longue période (mois, trimestre, année ) Chaque atelier doit comporter si possible des activités de difficultés différentes (certains éditeurs proposent des matériels organisés par niveaux de difficultés : coin lecture, fichiers PEMF D autres activités peuvent être facilement organisées de façon progressive : opérations, problèmes, poésies, figures géométriques ) Tenir compte de l équilibre dans les activités : lire, écrire, calculer, chercher, manipuler, jouer Elaborer le plan de travail (une seule page) 2) Des pré-requis pour les élèves: apprendre à travailler en autonomie Connaissance des outils par un véritable apprentissage et un entraînement (d abord collectif avec toute la classe, puis progressivement dans le cadre d autonomie du plan de travail : petites plages horaires d abord, un ou deux ateliers puis rajout progressif d autres ) Respect de règles : calme, chuchotement, respect du matériel Remarques concernant les élèves «turbulents» : 1) ne pas renoncer d emblée à cause d une minorité 2) le plan de travail par nature permettra peut-être une amélioration au moins progressive 3) on peut limiter les libertés (de choix, de types d activités, de déplacements) mais essayer toujours d intégrer les élèves au dispositif 4) si nécessaire, faire travailler près du maître ou isolé dans la classe (hors plan de travail) Le plan de travail n a pas la prétention de résoudre les problèmes de comportements cependant il dispose de quelques atouts et permet de jouer sur certaines marges (libertés, progressivité) Un outil différenciation, (d individualisation même) et facilitant la remédiation 1) La remédiation au sens strict : La remédiation ne doit pas être prise sur des séances d apprentissage. Elle a donc toute sa place durant le plan de travail Le fonctionnement en autonomie libère le maître. Environ 45 minutes de disponibilité quotidienne pour remédier (PPRE, groupes de besoins, aide individuelle) Prise en compte de la remédiation dans le plan de travail par une rubrique «travail avec le maître» : pas de pénalité dans le contrat

3 L enfant (ou le petit groupe) en difficulté ne travaille pas isolément face au bloc classe qui travaille lui ensemble, le sentiment d exclusion est atténué. Remarque : Il est important d expliquer à la classe le rôle de remédiation et de différenciation que joue le plan de travail et pour cela il est essentiel de favoriser, d insuffler, un climat d entraide et de respect mutuel des différences. Chacun avançant à son rythme sur des progressions de compétences, chacun se situe à un autre niveau dans chacune des disciplines, chaque élève est donc différent et non plus les seuls quelques élèves en difficulté 2) La différenciation Chaque enfant peut choisir les activités adaptées à son niveau et être en réussite (ex coin lecture) Chacun peut progresser à son propre rythme, selon ses capacités L enseignant peut adapter le contrat (définir des activités prioritaires, adapter la charge de travail) Individualisation (juste en cochant sur le PDT : on personnalise le contrat) Un espace pour l entraide (tutorat), dans les activités, pour aider à corriger, à remplir les grilles (cela peut être le «métier» de certains élèves) 3) Un outil évolutif En nombre d ateliers (peu au début) En types d activités Autres pistes : construire et associer à certaines activités des progressions de compétences (poésies par niveaux de difficultés, critères pour l expression écrite, calcul avec entiers, décimaux, petits nombres, grands ) L enseignant peut cibler chaque atelier selon les besoins particuliers de la classe Les élèves notent leurs résultats dans des tableaux, ils prennent des repères, évaluent leurs progrès. Ils peuvent visualiser leur évolution. 4) Les traces écrites : Tout le monde ne fait pas les mêmes activités simultanément mais utilise des mêmes outils. Les activités effectuées et certains résultats sont consignés sur le plan de travail. Cahier ou classeur pour les autres activités (phases de recherche, formalisation des résultats dans un tableau, évolution dans l avancement des activités) Des tableaux dans la classe permettent d avoir un regard global et rapide. Des compétences transversales sont travaillées et des outils régulièrement utilisés (tableaux à double entrée, durées, pourcentages ) L autocorrection : l important est plus de pouvoir facilement observer le travail fait par chacun que de contrôler les résultats. Fonction de responsabilisation de l autocorrection et condition de l apprentissage de l autonomie

4 La question de l autonomie (de façon très succincte) Un des objectifs visés : permettre aux élèves d acquérir une certaine «indépendance» face au travail, dans la vie collective (à travers des comportements, des savoir faire) Etre autonome c est ne pas faire juste pour le maître, parce qu on est obligé. Mais devenir responsable (faire même quand le maître est plus loin, absent) Seul un espace de liberté permet de construire et de vérifier cette capacité. Une dimension centrale du plan de travail c est de donner un espace de liberté (de plus en plus grand mais petit d abord!) où l élève pourra construire et exercer son autonomie, évoluer, se positionner : 1) Par rapport au travail : je peux choisir (l ordre et certaines activités) 2) Par rapport à la loi : j assume seul le respect ou non de la règle (autocorrection) pas de sanction du maître / confiance 3) Par rapport à l espace : j évolue librement dans la classe (bénéfice d un espace plus grand) 4) Par rapport au temps : je me projette par le contrat et je me situe (horaires et vitesse de travail) Conséquences pour l enseignant : accepter de faire confiance accepter de donner de la liberté Quelques exemples d activités pour le plan de travail Ecrire : textes libres ou avec amorces (boîtes à idées, images, objets ) Lire : coin lecture (MDI), fichiers PEMF, BTJ (PEMF), fichier animaux (ACCES), utilisation du dictionnaire : recherche de mots, mots croisés (RETZ) Copier : poésies, textes, articles, écriture (fichiers) Calculer : fichiers opérations PEMF, fichiers de calcul personnels, 123 jeux de nombres (ACCES), jeux de bataille (calcul oral, tables de multiplications), carrés magiques, coloriages magiques Tracer : figures géométriques (calques pour la correction), trames et frises ICEM

5 Chercher : fichiers de problèmes, création de problèmes avec leurs solutions, ACCES problèmes avec tableau de vérité Orthographe : exercices systématiques : homophones, boîte à mots (Lernbox) Conjugaison : jeux (personne, temps, verbe ), jeux de l oie Grammaire : reconstituer des phrases découpées, des textes aux paragraphes mélangés TICE : travail avec logiciels (cf Claude Schneider) ou activités en ligne Dessiner : mandalas, dessins libres, peinture Manipuler : bricolages, origami, peu de matériel nécessaire grâce au plan de travail Ecole de Diemeringen

6 Plan de travail n du / / au / / Nom : Prénom : Travail facultatif : Production écrite : Premier jet Copie au propre Illustration Titre : Je copie un texte (poésie / texte d auteur) : Titre : Auteur : Copie soigneuse du texte Illustration Coin lecture Opérations :.. Correction :.. Correction :.. Correction :.. Correction 1) 1) 1) 1) 2) 2) 2) 2) 3) 3) 3) 3) 4) 4) 4) 4) Jeux mathématiques Jeux de français Jeu n Jeu n Jeu n Jeu n Jeu n Jeu n Problèmes Atelier avec le maître ou la maîtresse 1). J ai rempli mon contrat Je n ai pas réussi à remplir mon contrat

7 2). 3). 4).

LE PLAN DE TRAVAIL. Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord)

LE PLAN DE TRAVAIL. Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord) LE PLAN DE TRAVAIL Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord) Document réalisé par Claire BEY CPC Tours Nord - 2012 Programme de la matinée : PARTIE THEORIQUE : Historique

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

EVALUATIONS NATIONALES. Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école.

EVALUATIONS NATIONALES. Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école. EVALUATIONS NATIONALES Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école. Quelques soient les défauts (perfectibles) des outils proposés, les évaluations nationales viennent renforcer

Plus en détail

Comment gérer le travail en autonomie dans une classe?

Comment gérer le travail en autonomie dans une classe? Comment gérer le travail en autonomie dans une classe? L «autonomie» est conçue comme une compétence à l école primaire: en effet dans le socle commun nous pouvons lire: *au cycle 3: compétence 7: l'autonomie

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS :

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : IUFM de Bonneville Année universitaire 2012-2013 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : L apprentissage dans

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS CO-INTERVENTION Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS la co-intervention dans le cadre de la remédiation: ex mathématique en CE2

Plus en détail

Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1

Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1 Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1 Animation pédagogique Présentation Les programmes 2008 placent désormais la mise en place de la technique opératoire de la soustraction au CE1. Ce changement

Plus en détail

1 ère partie. Isabelle MICHEL CPAIEN 2014

1 ère partie. Isabelle MICHEL CPAIEN 2014 1 ère partie Isabelle MICHEL CPAIEN 2014 Cahiers de vie collectif ou cahier de vie de la classe, cahier mémoire de la classe Cahier de vie individuel et personnalisé «Support pour les apprentissages, il

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

Projet album a compter ms

Projet album a compter ms MS Montlivault 2010 2011 Benoit Bourdillon Projet album a compter ms Projet : Création d un album à compter en s appuyant sur l album «l Afrique de Zigomar» de Corentin. On refait le voyage de Zigomar

Plus en détail

Cours sur les modèles d organisation de la classe avec les MITIC

Cours sur les modèles d organisation de la classe avec les MITIC Phrases amorces «J ai deux ordinateurs ; je ne peux pas utiliser mes ordinateurs. Comment dois-je faire pour que tous mes élèves passent à l ordinateur durant la journée?» «C est toujours les élèves les

Plus en détail

Réunion de parents-classe de ce1-ce2

Réunion de parents-classe de ce1-ce2 Réunion de parents-classe de ce1-ce2 Elodie PLANTIER Présentation Effectifs : 12 CE2 et 13 CE1 Filles : 13 Garçons : 12 I - Organisation matérielle : Le Cahier jaune où est collé l ensemble des papiers

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Discipline : N /.Séance : Etre capable de trouver un verbe dans une phrase Niveau : Objectifs Prérequis Durée : Retrouver le verbe conjugué dans la phrase quel que soit le temps (temps simples / temps

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Une 3 ème version de l outil «Agenda» à destination des plus jeunes :

Une 3 ème version de l outil «Agenda» à destination des plus jeunes : Une 3 ème version de l outil «Agenda» à destination des plus jeunes : développer l estime de soi et des autres, coopérer, communiquer, composer, apprendre à vivre ensemble, s apprendre mutuellement des

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES 1 er DEGRE 5/LES APPRENTISSAGES B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Questionner oralement : Devez-vous payer pour que votre enfant aille à l école? Connaissez-vous

Plus en détail

Livret d évaluation Cycle III

Livret d évaluation Cycle III Ecole Primaire Publique de Boz Attention, la page de garde de ce livret utilise la police Lucida Handwriting! Livret d évaluation Cycle III Elève Nom, Prénom : Date de naissance : / / Classe Année scolaire

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 7 ans ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 7 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ À la suite d une réflexion faite en classe

Plus en détail

L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13)

L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13) L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13) Description du dispositif Durant l'année scolaire, les élèves sont

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Lycée français de Bilbao Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Le dispositif mis en place Le bilan Dispositif 9h30 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi GP CE1 - Lecture GP PS - Vocabulaire GP MS - Vocabulaire

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice.

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice. Académie de Dijon LETTRES TICE Lire, écrire, publier à l aide d internet Récit d expérience d une aventure éditoriale http://lettres.ac-dijon.fr http://www.lettrestice.com Lire, écrire, publier à l aide

Plus en détail

Un rallye lecture ou mathématique en maternelle. Formation-Animation Lille2 Annoeullin 2012-2013

Un rallye lecture ou mathématique en maternelle. Formation-Animation Lille2 Annoeullin 2012-2013 Un rallye lecture ou mathématique en maternelle Formation-Animation Lille2 Annoeullin 2012-2013 1. DEFI-LECTURE? ou RALLYE-LECTURE? Rallye vient de «to rally», rassembler. On parle de défi-lecture quand

Plus en détail

LPC Palier 2 : S appuyer sur des méthodes de travail pour être autonome

LPC Palier 2 : S appuyer sur des méthodes de travail pour être autonome P Palier 2 : S appuyer sur des méthodes de travail pour être autonome Vous trouverez un exemple de progressivité des contenus d enseignement à investir pour permettre de maîtriser cette compétences. a

Plus en détail

Une année. de Dictée$ CE2. Sélection par Albert Brugnon. Préparations de dictées par Béatrice Audo. Illustrations de David Vogel

Une année. de Dictée$ CE2. Sélection par Albert Brugnon. Préparations de dictées par Béatrice Audo. Illustrations de David Vogel Une année de Dictée$ CE Sélection par Albert Brugnon Préparations de dictées par Béatrice Audo Illustrations de David Vogel Une progression de dictées et leurs préparations qui couvrent l'ensemble d'une

Plus en détail

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice Les étapes d une séance de cours Introduire le sujet Dégager la problématique Traiter

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école Voici quelques chiffres

Plus en détail

Organiser des séances de jeux en mathématiques

Organiser des séances de jeux en mathématiques Organiser des séances de jeux en mathématiques Jouer, est-ce bien sérieux? De nombreux travaux ont montré le rôle du jeu dans le développement de l enfant. L objet de ce travail n est pas de traiter du

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE L ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT

LIVRET DE SUIVI DE L ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT LIVRET DE SUIVI DE L ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT Ce livret appartient à l élève : Nom : Prénom : Date de naissance : Représentants légaux : SOMMAIRE Objectifs et utilisation

Plus en détail

DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1

DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1 DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1 DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 2 ISBN : 9954-1-4007-7 Dépôt légal : 2007/2026 Illustrations : Nathalie Logié Manche Cliparts : Pressimage,

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Projet : La découverte du ver à soie. Résumé du projet

Projet : La découverte du ver à soie. Résumé du projet Projet : La découverte du ver à soie Résumé du projet Exploration des différentes étapes de la vie du ver à soie, de la chenille au papillon, en finissant avec la ponte des oeufs (cycle de vie complet).

Plus en détail

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences Sommaire 1. Pourquoi un livret personnel de compétences? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment valider une compétence? 4. Livret

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

Mon passeport de compétences

Mon passeport de compétences Mon passeport de compétences photo NOM : Prénom : Classe : Année : En cours de Latin, il y a des s de lecteur, de traducteur, d orateur, de grammairien, de chercheur, d encyclopédiste et d équipier. Pour

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide Ce document vous présente de façon succincte les éléments à connaître pour votre formation en langue avec digital publishing. Vous y trouverez une présentation du cours en ligne

Plus en détail

Scénario pédagogique :

Scénario pédagogique : Scénario pédagogique : Titre du scénario : Lecture découverte au CP Domaine des programmes : Lire Objectifs pédagogiques : favoriser la découverte de textes en autonomie en privilégiant la différenciation;

Plus en détail

DEFINITION DE L ACTIVITE RAPPEL DES TEXTES OFFICIELS PRESENTATION DU FICHIER

DEFINITION DE L ACTIVITE RAPPEL DES TEXTES OFFICIELS PRESENTATION DU FICHIER DEFINITION DE L ACTIVITE RAPPEL DES TEXTES OFFICIELS PRESENTATION DU FICHIER QU EST-CE QUE LA DANSE? Art de s exprimer en interprétant des compositions chorégraphiques Suite rythmée et harmonieuse de gestes

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : INFORMATIONS OBJECTIFS GENERAUX DU CYCLE 3 L e cycle 3 est le cycles des approfondissements. Ce cycle présente une spécificité affirmée. Il

Plus en détail

Les opérations et calculs au cycle 3 à partir des programmes 2008.

Les opérations et calculs au cycle 3 à partir des programmes 2008. Les opérations et calculs au cycle 3 à partir des programmes 2008. OPERATIONS CALCULS - CYCLE 3 Activités proposées par des enseignants de Cycle 3 CALCUL SUR DES NOMBRES ENTIERS - CALCULER MENTALEMENT

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes.

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes. Homophone Année et sujet: 6e année Domaine : Français Enseignant : Philippe Ledaga Attente : C4. publier ses textes. C5. intégrer ses connaissances des référents de la francophonie d ici et d ailleurs

Plus en détail

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014 Projet Expairs Institut Don Bosco Tournai 2013-2014 le 18 février 2014 La mise en place du projet 2013-14: SAS: ouvert Carnet de liaison : ok Conseils de classes supplémentaires: obtention de l aménagement

Plus en détail

... Au service de l instruction publique... ... Avec une approche nouvelle.

... Au service de l instruction publique... ... Avec une approche nouvelle. Le GRIP... Le Groupe de Réflexion Interdisciplinaire sur les Programmes est une association loi 1901 subventionnée par le Ministère de l Éducation. www.instruire.fr... Au service de l instruction publique...

Plus en détail

Architecte d intérieur

Architecte d intérieur Architecte d intérieur Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil Circonscription de Menton I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école - Les résultats des élèves

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012

Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012 Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012 Cette animation pédagogique a été préparée à partir du site du CRDP/IUFM de l Académie de Montpellier- Banque de séquences didactiques. Intérêt

Plus en détail

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010 L Y C E E Rue du général Decaen 95120 ERMONT Téléphone : 0130727422 Télécopie : 0130725348 Année 2009-2010 SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE PILIER 1 : MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE PILIER 2 : PRATIQUE

Plus en détail

Les 50 jeux : de la Maternelle GS au CE2 Les Quiz : de la Maternelle GS au CE2 Les Coloriages: de la Maternelle MS au CE1

Les 50 jeux : de la Maternelle GS au CE2 Les Quiz : de la Maternelle GS au CE2 Les Coloriages: de la Maternelle MS au CE1 Tout pour réussir avec Petit Panda les livres Forte de son succès sur CD-Rom, la collection Tout pour Réussir de chez Micro Application sort en 2009 au format papier sous la marque MA- Editions. Destinée

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Scénario TUIC. Titre du scénario

Scénario TUIC. Titre du scénario Titre du scénario Approche du nombre et des quantités C1-C2 Objectifs pédagogiques : Compétence attendue à la fin de l'école maternelle : - associer le nom des nombres connus avec leur écriture chiffrée

Plus en détail

Enseignement fondamental. Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable.

Enseignement fondamental. Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable. Enseignement fondamental Article 1 : Déclaration de principe Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable. Il est rédigé en lien avec les

Plus en détail

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ;

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; Disciplines qui vont évaluer LIRE Compétence 1 La maîtrise de la langue française Français Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers

Plus en détail

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA)

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Prise de contact La prise de contact ne fait pas concrètement partie de la situation d enseignement- apprentissage.

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e)

Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e) Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e) A. Renseignements sur la titulaire de la classe Nom : Prénom : Adresse : Téléphone portable : Email : B. Documents à la disposition du remplaçant

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Les services en ligne

Les services en ligne X Les services en ligne (ressources partagées, cahier de texte numérique, messagerie, forum, blog ) Extrait de l étude «Le développement des usages des TICE dans l enseignement secondaire», 2005-2008 SDTICE

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

Objectifs méthodologiques Objectifs disciplinaires. A - Choix du thème de travail page 6. B - Collecte des documents page 6

Objectifs méthodologiques Objectifs disciplinaires. A - Choix du thème de travail page 6. B - Collecte des documents page 6 1 2 Déroulement des activités Objectifs méthodologiques Objectifs disciplinaires A - Choix du thème de travail page 6 B - Collecte des documents page 6 C - L élaboration du projet multimédia page 6 Comment

Plus en détail

Circonscription de l Education Nationale Décines Vaulx-en-Velin QUELQUES OUTILS POUR PRÉPARER SA CLASSE

Circonscription de l Education Nationale Décines Vaulx-en-Velin QUELQUES OUTILS POUR PRÉPARER SA CLASSE Circonscription de l Education Nationale Décines Vaulx-en-Velin QUELQUES OUTILS POUR PRÉPARER SA CLASSE ANNEE SCOLAIRE 2002-2003 La préparation de la classe Pour assurer la cohérence et la continuité des

Plus en détail

Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques

Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques Académie Créteil Date Mai 2013 Niveau : cinquième Durée : 1,5 heure Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques Partie du programme: B Les circuits électriques

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca SESSION : H-2009 NO DE COURS : 201-009-50 PRÉALABLE(S) : Math 436

Plus en détail

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche.

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. N ayant pas ce jeu dans ma classe, j avais décidé d en créer un en

Plus en détail

MON PASSEPORT CITOYEN

MON PASSEPORT CITOYEN MON PASSEPORT CITOYEN NOM : PRENOM : CLASSE : Ce qui est attendu des élèves pour chaque item Items du socle Respecter les règles de la vie collective V Comprendre l importance du respect mutuel et accepter

Plus en détail

La différenciation pédagogique comment faire?

La différenciation pédagogique comment faire? La différenciation pédagogique comment faire? 1 AT E L I E R E N C AD R É C Y C L E S 2 & 3 2 0 11-2012 C I R C O N S C R I P T I O N G R E N O B L E 4 E V E LY N E T O U C H A R D C P C Objectifs de l

Plus en détail

Bilan du projet 2013/2014

Bilan du projet 2013/2014 Bilan du projet 2013/2014 et perspectives pour 2014/2015 Le bilan de l année a été réalisé le 25 juin 2014 par l ensemble du corps enseignant de l établissement. Il a été demandé à tous les enseignants

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction MultiploDingo Manuel pédagogique Introduction Merci d avoir acheté le jeu MultiploDingo. Le but de ce jeu est de faciliter l apprentissage à l école primaire (CE1 au CM2) des notions suivantes: - Multiplications

Plus en détail

PROJET CYBERPLUME. Dictée n 3. Fiche enseignant n 1

PROJET CYBERPLUME. Dictée n 3. Fiche enseignant n 1 PROJET CYBERPLUME Dictée n 3 Fiche enseignant n 1 Lieu : salle informatique ou dans la classe si l école est en possession d une classe numérique Le matériel nécessaire : Un ordinateur par élève - photocopies

Plus en détail

Notre création d enchaînement d actions motrices

Notre création d enchaînement d actions motrices Notre création d enchaînement d actions motrices Compétence Interagir dans divers contextes de pratique d activités physiques ÉDUCATION PHYSIQUE ET À LA SANTÉ 3 e secondaire Nom : Groupe : Date : Gouvernement

Plus en détail

Des ateliers pour apprendre en maternelle Circonscription de VERSAILLES Année scolaire 2011-2012- 1

Des ateliers pour apprendre en maternelle Circonscription de VERSAILLES Année scolaire 2011-2012- 1 ATELIERS AUTONOMES POUR APPRENDRE EN GS Des ateliers pour apprendre en maternelle Circonscription de VERSAILLES Année scolaire 0-0- N Domaines: Percevoir/Sentir Découvrir le monde/ Découvrir les objets

Plus en détail

Atelier d échecs : le mat de l escalier. Identification du scénario

Atelier d échecs : le mat de l escalier. Identification du scénario Atelier d échecs : le mat de l escalier Titre : Atelier d échecs : le mat de l escalier Académie : Créteil Département : 94 Auteur : Catherine Broch Identification du scénario Résumé : L enfant apprend

Plus en détail

Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble)

Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble) 1 Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble) Objectif général Sensibiliser les élèves au respect des locaux. Objectifs spécifiques Réfléchir à un code de conduite. Découvrir

Plus en détail

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales BFT-FRANCE AVRIL 2015 SOMMAIRE Maitriser ma parole en public 3 Maitriser mes oraux d examen 4 Maitriser mon orthographe 5 Maitriser ma syntaxe à l écrit

Plus en détail