Lecture et Interprétation de l antibiogramme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lecture et Interprétation de l antibiogramme"

Transcription

1 Lecture et Interprétation de l antibiogramme Nantes Jocelyne Caillon MCU-PH

2 Généralités sur les antibiotiques Définition Toute substance, naturelle, synthétique ou hémisynthétique, capable d inhiber spécifiquement la vitalité des bactéries

3 Particularités s des antibiotiques (1) Action Rares médicaments avec les antiviraux, les antifongiques et les anti-parasitaires à ne pas agir sur l homme directement Complexité nombreuses molécules commercialisées appartenant à plus d une dizaine de familles structurales différentes Des propriétés très diverses :spectres d activité, propriétés pharmacologiques et indications thérapeutiques

4 Particularités s des antibiotiques (2) Evolution de leur activité Erosion plus ou moins rapide de leur efficacité face au développement inéluctable des résistances bactériennes

5 agissant sur la membrane cytoplasmique Cibles des antibiotiques Inhibiteurs de la synthèse se protéique Antibiotiques agissant sur la synthèse se de l ADN et ARN Antibiotiques inhibant la synthèse se de la paroi

6 Antibiotiques inhibant la synthèse se de la paroi - ß-lactamines : pénicillines et céphalosporines Formule générale Acide 6-amino-pénicillanique

7 Antibiotiques inhibant la synthèse se de la paroi(2) - Glycopeptides (vancomycine, teicoplanine) - Autres : fosfomycine bacitracine... Mécanismes d action Interfèrent avec une des étapes de synthèse du peptidoglycane

8 LES PENICILLINES * Les pénicillines des groupes G benzyl pénicilline (Pénicilline G ) Oracilline ) spectre étroit, sur Bactéries Gram (+) pas d'action sur les bacilles Gram (- ) *Les pénicillines du groupe M oxacilline (Bristopen ) cloxacilline (Orbénine ) spectre étroit : Staphylocoques

9 LES PENICILLINES (2) *Les pénicillines du groupe A Les amino-pénicillines ampicilline amoxicilline (Clamoxyl ) spectre élargi à certains bacilles Gram (-) Les carboxy-pénicillines ticarcilline ( Ticarpen ) spectre élargi au Pseudomonas Les uréido-pénicillines pipéracilline spectre plus large, bacilles Gram (-) * inhibiteurs de β lactamases acide clavulanique (+ Amoxicilline) Augmentin tazobactam (+ Pipéracilline) Tazocilline

10 LES CEPHALOSPORINES 1ère génération 2ème génération (début 1970) 3ème génération (début 1980) et 3 BIS spectre bacilles à Gram (- )

11 MONOBACTAMES Aztréonam Azactam Spectre Strictement bactéries Gram (-) aérobies

12 GLYCOPEPTIDES Spectre : Bactéries à Gram positif Inhibe la transpeptidation du peptidoglycane vancomycine, teicoplanine,

13 FOSFOMYCINE * Spectre : Bactéries à Gram positif et à Gram négatif * Inhibe les premières étapes de la synthèse du peptidoglycane * Sélection rapide de mutants résistants

14 Antibiotiques agissant sur la membrane cytoplasmique Membrane cytoplasmique Polypeptides (colimycine)

15 Inhibiteurs de la synthèse se protéique Macrolides et Apparentés Aminosides Autres : Acide fusidique, Cyclines Oxazolidinones (linézolide)... Mécanismes d action Se fixent sur des constituants spécifiques du ribosome bactérien Empêchent ou gênent la traduction des ARNm donc la formation de nouvelles protéines

16 AMINOSIDES * Antibiotiques bactéricides * Action au niveau du ribosome 30S * Nécessite de pénétrer a travers la membrane cytoplasmique : * Inactifs en anaérobiose et sur les anaérobies * Spectre : Bactéries à Gram positif (sauf streptocoques) - Bactéries à Gram négatif gentamicine tobramycine amikacine

17 MACROLIDES ET APPARENTES * Activité bactériostatique (sauf Ketolides et synergistines) * Fixation sur le ribosome 50S * Spectre : Bactéries à Gram positif * Erythromycine, Clindamycine, Pyostacine

18 TETRACYCLINES Agissent au niveau de la partie 30 S du ribosome activité bactériostatique PHENICOLES Agissent au niveau de la partie 50 S du ribosome activité bactériostatique

19 Antibiotiques agissant sur la Synthèse du DNA Quinolones Sulfamides synthèse se de l ADNl inhibition de la réplication de l ADN (Topoisomérases) Synthèse du RNA Rifamycines inhibition de la transcription / ARN polymérase

20 Mécanismes de résistance Imperméabilité Efflux Cible modifiée Absence de cible Sécrétion d enzymes (β lactamases)

21

22 Comment faire un antibiogramme?

23 Est-il toujours nécessaire de demander un antibiogramme? Quelle définition de l'antibiogramme pourriez-vous donner? Etes-vous capable de définir la CMI? Comment à partir de la CMI, peut-on catégoriser en S, I, ou R?

24 Catégorisation des souches Principe Comparaison de la CMI de l antibiotique aux concentrations thérapeutiques pouvant être obtenues in vivo avec des posologies standards Définition d une concentration basse c : - concentration sérique moyenne mesurée chez des sujets sains Définition d une concentration haute C : - concentration maximale dans le sérum sans effet toxique

25 Classement Si CMI < c souche dite sensible à l antibiotique Si CMI > C souche résistante c < CMI < C souche limite ou intermédiaire

26 Pertinence du classement S, I, R Correlation avec l efficacité thérapeutique assez bonne corrélation entre : - classement S et succès de l antibiothérapie - classement R et échec ou mauvaise réponse clinique Incertitude quant à la catégorie I

27 Principaux paramètres pharmacodynamiques

28 Expertise : Obligatoire Par Famille d antibiotiques Avec l identification de la souche Résistances : Naturelles => Phénotype sauvage Acquises

29 Bactéries GRAM + Sensibles Vancomycine et Teicoplanine Résistantes à l Acide nalidixique Colistine Résistance naturelle

30 Bactéries GRAM - Résistants : Pénicilline G et Glycopeptides SENSIBLES : COLISTINE (Exceptions : Proteus, Serratia),

31 STAPHYLOCOCCUS AUREUS Bêta-lactamines 2 principaux mécanismes de résistance: - production de pénicillinase plasmidique - modification de cible pour la méticilline ou oxacilline

32 Staphylococcus aureus -Oxacilline PLP ou PBP 2 Souche sensible Sta Méti S Souche résistante PLP2A (gène meca) Sta Méti R -Péni G PLP ou PBP 1, 3, 4 Souche sensible Sta Péni S Souche résistante Pénicillinase R pénicilline G mais aussi autres pénicillines sauf à l Augmentin

33 Staphylococcus aureus STAPHYLOCOCCUS AUREUS Sta Méti S Péni S S Pénicilline G A, Augmentin Céphalosporines I, II, III Péni R R Péni A, S Augmentin, Imipènème Céphalosporines I, II, III Phénotype Pénicillinase

34 Staphylococcus aureus Sta Méti R R à toutes les bêta- lactamines y compris Augmentin,, CéphalosporinesC phalosporines)

35 S.aureus et Quinolones Quinolones Résistance par mauvaise affinité de la cible (ADN gyrase) résistance croisée Si R Oflo ( péflo) alors R à toutes les quinolones

36 Glycopeptides S.aureus 98 % S.aureus Sensibles Vanco et Teico

37 ENTEROBACTERIES Bacilles à Gram négatif GROUPE I mirabilis E.coli, Salmonella, Proteus GROUPE II Klebsielle, Citrobacter koseri GROUPE III Enterobacter, Serratia, Morganella, Citrobacter freundii

38 Groupe I: Phénotype sauvage d Escherichia coli Amoxicilline Ticarcilline Cephalosporine III Cefoxtine (II) Amox+AC =Augmentin FOS MOX AMOX CIIIG TICAR MA Cephalo I CEFOX II IPM AMOX TCC PIP +AC TZP CIIIG ATM CIP

39 Résistance naturelle Groupe I: E.coli Amoxicilline Augmentin Ticarcilline Céphalospori ne I S S S S

40 Groupe II: Phénotype sauvage de Klebsiella pneumoniae Amoxicilline R Ticarcilline R Cephalosporine III Cefoxtine (II) Amox+AC =Augmentin FOS MOX AMOX CIIIG TICAR MA CEPHALO I CEFOX II IPM AMOX+ TCC PIP AC CIIIG ATM CIP

41 Résistance naturelle Groupe II: K.pneumoniae Amoxicillline Augmentin Ticarcilline Céphalosporin e I R S R S

42 Groupe III: Phénotype sauvage de Enterobacter cloacae Amoxicilline R Ticarcilline FOS AMOX TICAR CEPHALO I Cephalosporine I R Cefoxtine (II) MOX CIIIG MA CEFOX II Cephalosporine III S Amox+AC =Augmentin R IPM AMO X+A C TCC PIP TZP CIIIG ATM CIP

43 Résistance naturelle Groupe III: C. freundii Amoxicil line Augmentin Ticarcil line Céphalosp orine I R R S R

44 Pénicillinase acquise E. coli Amoxicilline R Ticarcilline R Cephalosporine I R Cefoxtine (II) I/R Cephalosporine III S Amox+AC =Augmentin I/R FOS MOX AMOX CIIIG TICAR MA CEPHALO I CEFO X II IPM AMOX+AC TCC PIP CIIIG TZP ATM CIP

45 Céphalosporinase de haut niveau Amoxicilline R Ticarcilline R Cephalosporine R Cefoxtine (II) I/R Cephalosporine III R Amox+AC =Augmentin I/R IPM AMOX CIII AMOX+ AC TICAR CIII ATM CIP CEPHALO I CEFOX II

46 BLSE: image en bouchon de champagne Amoxicilline R FOS AMOX TICAR CEPHALO I Ticarcilline R IPM Cephalosporine I R CIII MA CEFOX II Cefoxtine (II) S Cephalosporine III R Amox+AC =Augmentin I/R AMOX+ AC PI P CIII ATM

47 Résistance acquise BLSE: AMX AMC TICar C I G FOX CII G CIIIG C IV G IMP R I/R R R S R I/R S

48 Pseudomonas aeruginosa

49 RESISTANCE NATURELLE P.aeruginosa Faible perméabilité membranaire Système d efflux actif MexAB-OprM B-lactamase (AmpC) chromosomique et inductible Production de APH(3 ) (aminosides) P. aeruginosa résistant à de nombreux antibiotiques

50 Pseudomonas aeruginosa Résistants : Bactrim, Negram Résistants : Pénicilline G et Pénicilline A Augmentin, C IG, CIIG Céfotaxime, Ceftriaxone SENSIBLES : Ticarcilline, Pipéracilline, Ceftazidime Aztréonam Imipénème

51 Pseudomonas aeruginosa Ticar Aztré Cefta Imip Sauvage S S S S Pase R S S S Case HN R I R S D2 S S S R Efflux I I S/I S/I

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES Procaryotes et Eucaryotes Virus Bactéries Champignons Bactéries Non pathogènes Pathogènes Pathogènes par opportunisme Infection Infection

Plus en détail

Antibiotiques à tester Amoxicilline Amox +ac clav Ticarcilline Piperacilline Cefalotine Cefoxitine Ceftriaxone oucefotaxime Ceztazidime Aztreonam Cefe

Antibiotiques à tester Amoxicilline Amox +ac clav Ticarcilline Piperacilline Cefalotine Cefoxitine Ceftriaxone oucefotaxime Ceztazidime Aztreonam Cefe Lecture interprétative de l antibiogramme des entérobactéries Dr Roughyatou Ka Antibiotiques à tester Amoxicilline Amox +ac clav Ticarcilline Piperacilline Cefalotine Cefoxitine Ceftriaxone oucefotaxime

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION... 1 GENERALITES SUR LES ANTIBIOTIQUES... 3 HISTORIQUE... 3 I- DEFINITION... 4 II- CLASSIFICATION... 6

PLAN INTRODUCTION... 1 GENERALITES SUR LES ANTIBIOTIQUES... 3 HISTORIQUE... 3 I- DEFINITION... 4 II- CLASSIFICATION... 6 PLAN INTRODUCTION... 1 GENERALITES SUR LES ANTIBIOTIQUES... 3 HISTORIQUE... 3 I- DEFINITION.... 4 II- CLASSIFICATION... 6 II-1- LES ANTIBIOTIQUES INHIBITEURS DE LA SYNTHESE DU PEPTIDOGLYCANE... 6 II-1-1-

Plus en détail

Mécanismes et épidémiologie des résistances aux antibiotiques chez les bactéries à gram négatif

Mécanismes et épidémiologie des résistances aux antibiotiques chez les bactéries à gram négatif Mécanismes et épidémiologie des résistances aux antibiotiques chez les bactéries à gram négatif Pr. M. Maurin DU Thérapeutiques anti-infectieuses CHU de Grenoble, Université Joseph Fourier Bactéries à

Plus en détail

Escherichia coli, définition, épidémiologie des résistances. Zahar JR. K Moumile. Service de microbiologie hygiène, CHU Necker Enfants malades.

Escherichia coli, définition, épidémiologie des résistances. Zahar JR. K Moumile. Service de microbiologie hygiène, CHU Necker Enfants malades. Escherichia coli, définition, épidémiologie des résistances. Zahar JR. K Moumile. Service de microbiologie hygiène, CHU Necker Enfants malades. Escherichia coli est l une des espèces bactérienne les plus

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 En 1897, à Lyon, France Ernest Duchesne 1928 : Alexander Fleming L ère des antibiotiques

Plus en détail

LES ANTIBIOTIQUES. Dr Charaoui

LES ANTIBIOTIQUES. Dr Charaoui LES ANTIBIOTIQUES Dr Charaoui MOLECULES QUI DETRUISENT OU BLOQUENT LA CROISSANCE DES BACTERIES PRODUITS PAR : DES BACTERIES OU DES CHAMPIGNONS PAR SYNTHESE OU HEMISYNTHESE ATB INFECTIONS BACTERIENNES +++

Plus en détail

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles - b-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles - b-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles - b-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Mars 2010 M. Archambaud Laboratoire Bactériologie-Hygiène

Plus en détail

Antibiotiques : résistance et utilisation pratique Révisions

Antibiotiques : résistance et utilisation pratique Révisions Antibiotiques : résistance et utilisation pratique Révisions Elisabeth HODILLE, AHU Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux elisabeth.hodille@chu-lyon.fr b-lactamines Glycopeptides Fosfomycine Quinolones

Plus en détail

Antibiotiques à tester

Antibiotiques à tester Lecture interprétative de l antibiogramme des Staphylocoques Dr Rokhaya Diagne Antibiotiques à tester - Pénicilline G, oxacilline - Kanamycine, tobramycine, gentamicine - Pefloxacine, ciprofloxacine -

Plus en détail

Les bactéries multi résistantes (BMR) CHATELAIN Rémi Laboratoire Bouvier 20/01/2010

Les bactéries multi résistantes (BMR) CHATELAIN Rémi Laboratoire Bouvier 20/01/2010 Les bactéries multi résistantes (BM) CHATELAIN émi Laboratoire Bouvier 20/01/2010 Les différentes BM Entérobactéries productrices de β-lactamase à spectre étendu (EBLSE) : épidémies tendance à la diffusion

Plus en détail

Quiz Antibiogramme CÉLINE PULCINI NICOLAS DEGAND DESC Réanimation Médicale

Quiz Antibiogramme CÉLINE PULCINI NICOLAS DEGAND DESC Réanimation Médicale Quiz Antibiogramme CÉLINE PULCINI NICOLAS DEGAND 05.06.2013 DESC Réanimation Médicale Gram + Cherchez l erreur Que pensez-vous de cet antibiogramme de S. aureus: Pénicilline G R Amoxicilline S Amoxicilline+acide

Plus en détail

β-lactamines : Lecture interprétative de l antibiogramme Pr ag. Boutiba-Ben Boubaker I. Laboratoire de Microbiologie Hôpital Charles Nicolle

β-lactamines : Lecture interprétative de l antibiogramme Pr ag. Boutiba-Ben Boubaker I. Laboratoire de Microbiologie Hôpital Charles Nicolle β-lactamines : Lecture interprétative de l antibiogramme Pr ag. Boutiba-Ben Boubaker I. Laboratoire de Microbiologie Hôpital Charles Nicolle Février 2009 INTRODUCTION Lecture interprétative de l antibiogramme

Plus en détail

PIEGES DE L ANTIBIOGRAMME. Dr. Alexandra DOLOY Service de Bactériologie (Pr. C. Poyart) GH Cochin-Broca-Hôtel-Dieu

PIEGES DE L ANTIBIOGRAMME. Dr. Alexandra DOLOY Service de Bactériologie (Pr. C. Poyart) GH Cochin-Broca-Hôtel-Dieu PIEGES DE L ANTIBIOGRAMME Dr. Alexandra DOLOY Service de Bactériologie (Pr. C. Poyart) GH Cochin-Broca-Hôtel-Dieu DESC de Médecine D urgence 15 juin 2012 Antibiogramme = détermination de la sensibilité

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES révisions. Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux

ANTIBIOTIQUES révisions. Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux ANTIBIOTIQUES révisions Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux oana.dumitrescu@chu-lyon.fr b-lactamines Glycopeptides Fosfomycine Quinolones Sulfamides Rifampicine Nitrofuranes

Plus en détail

Mécanisme de resistance des BGN aux BLactamines. M. Griton, DESC Réanimation, septembre 2009

Mécanisme de resistance des BGN aux BLactamines. M. Griton, DESC Réanimation, septembre 2009 Mécanisme de resistance des BGN aux BLactamines M. Griton, DESC Réanimation, septembre 2009 Blactamines Cycle B-Lactam Modification résidus: Pharmacocinétique Pharmacodynamie Action sur synthèse paroi

Plus en détail

RESISTANCE DES BACTERIES AUX ANTIBIOTIQUES. Pr.. Emérite A. Philippon Faculté de Médecine Paris Descartes

RESISTANCE DES BACTERIES AUX ANTIBIOTIQUES. Pr.. Emérite A. Philippon Faculté de Médecine Paris Descartes RESISTANCE DES BACTERIES AUX ANTIBIOTIQUES Pr.. Emérite A. Philippon Faculté de Médecine Paris Descartes RESISTANCE A LA PENICILLINE France - CNR S. pneumoniae Apparue tardivement mais surement.. Pourquoi??

Plus en détail

MECANISMES DE RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES

MECANISMES DE RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES MECANISMES DE RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES DE DETERMINATION DE LA RESISTANCE AUX Antibiogramme en milieu gélosé ANTIBIOTIQUES Réalisé dans des conditions standardisées Gélose de Mueller Hinton

Plus en détail

Résistances des entérobactéries aux antibiotiques

Résistances des entérobactéries aux antibiotiques 17 ème Journée régionale du Resclin-Champagne-Ardenne Journée Inter-régionale CCLIN-Est Résistances des entérobactéries aux antibiotiques Evolution épidémiologique Pr C. DE CHAMPS CHU REIMS Eléments majeurs

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES GENERALITES

ANTIBIOTIQUES GENERALITES GENERALITES ANTIBIOTIQUES Les antibiotiques sont des substances chimiques, qui empêchent la multiplication des bactéries ; Ils ont une toxicité sélectivement dirigée contre les bactéries (cellules procaryotes),

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Objectifs du cours Critères de choix microbiologiques d un antibiotique

Plus en détail

Résistance associée chez les bacilles à Gram négatif

Résistance associée chez les bacilles à Gram négatif Résistance associée chez les bacilles à Gram négatif Xavier Bertrand pour le conseil scientifique de l ONERBA Escherichia coli Infections urinaires communautaires (AFORCOPI-BIO 2003) 11 LABM Enquête prospective

Plus en détail

Antibiotiques. -Antibiotique vient du mot grec anti :<<contre>>, et bio : << la vie >>.

Antibiotiques. -Antibiotique vient du mot grec anti :<<contre>>, et bio : << la vie >>. 1-Définition : Antibiotiques -Antibiotique vient du mot grec anti :, et bio : >. -Produits par des champignons inférieurs ou des bactéries ou obtenus par semi-synthèse ou synthèse.

Plus en détail

Antibiotiques à tester pour les antibiogrammes réalisés en médecine humaine ( pour bactéries non exigeantes).

Antibiotiques à tester pour les antibiogrammes réalisés en médecine humaine ( pour bactéries non exigeantes). réalisés en médecine humaine ( pour bactéries non exigeantes). Entérobactéries amoxcilline -+ ac.clavulanique a -Cefazoline -Cefoxitine -Cefotaxime ou ceftriaxone -Imipenem b -Chloramphénicol c -Colistine

Plus en détail

Etude de cas Analyse critique d antibiogrammes - Entérobactéries

Etude de cas Analyse critique d antibiogrammes - Entérobactéries Etude de cas Analyse critique d antibiogrammes - Entérobactéries Journées de formation RESAPATH-12-13/11/2008 Danièle Meunier Objectifs Définir un antibiogramme adapté à toutes les Entérobactéries en fonction

Plus en détail

Mécanismes de résistance aux antibiotiques des bactéries à gram positif

Mécanismes de résistance aux antibiotiques des bactéries à gram positif Mécanismes de résistance aux antibiotiques des bactéries à gram positif Pr. M. Maurin DU Thérapeutiques anti-infectieuses CHU de Grenoble, Université Joseph Fourier Bactéries à Gram positif - Staphylococcus

Plus en détail

Lecture et Interprétation de l antibiogramme

Lecture et Interprétation de l antibiogramme Lecture et Interprétation de l antibiogramme Nantes 07.10.2005 Jocelyne Caillon Bactériologie Hôpital de Nantes Pourquoi tester la sensibilité aux antibiotiques? Indications de l antibiogramme (1) Aide

Plus en détail

RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED. Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes

RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED. Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes INTRODUCTION CMI (mg/l) Concentrations cliniques: c, C, d, D Catégorie clinique : S, I, R Antibiogramme

Plus en détail

Lecture interprétative de l antibiogramme. Jean-Didier CAVALLO Ecole du Val-de-Grâce

Lecture interprétative de l antibiogramme. Jean-Didier CAVALLO Ecole du Val-de-Grâce Lecture interprétative de l antibiogramme Jean-Didier CAVALLO Ecole du Val-de-Grâce 1 Pourquoi un antibiogramme? Intérêt thérapeutique (individu) Mesurer la sensibilité d une souche bactérienne à un ou

Plus en détail

RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR. Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé

RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR. Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé Les acteurs en présence Antibiotiques Hôte (terrain) Flores commensales

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES GENERALITES

ANTIBIOTIQUES GENERALITES GENERALITES ANTIBIOTIQUES Les antibiotiques sont des substances chimiques, qui empêchent la multiplication des bactéries ; Ils ont une toxicité sélectivement dirigée contre les bactéries (cellules procaryotes),

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES. Dr Monique Chomarat MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux. M. Chomarat

ANTIBIOTIQUES. Dr Monique Chomarat MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux. M. Chomarat ANTIBIOTIQUES Dr Monique Chomarat MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Les conditions de l activité d un antibiotique sur une bactérie - posséder une cible bactérienne spécifique - demeurer

Plus en détail

Introduction aux antibiotiques

Introduction aux antibiotiques Antibio Ph André suite Introduction aux antibiotiques By Sovietik Stricto sensu les antibiotiques (AB) sont des agents antimicrobiens naturels d origines biologiques qui empêchent la multiplication des

Plus en détail

Recherche de carbapénémase : tests complémentaires

Recherche de carbapénémase : tests complémentaires Recherche de carbapénémase : tests complémentaires CASFM 2011 Souches intermédiaires ou résistantes Tests complémentaires Escherichia coli producteur de carbapénèmase? CF CTX CAZ TZP AMX AMC TCC TIC FOX

Plus en détail

I/ MISE AU POINT DE LA MICROMETHODE I-1 STERILITE

I/ MISE AU POINT DE LA MICROMETHODE I-1 STERILITE ésultats 34 I/ MIE AU POINT DE LA MICOMETHODE I-1 TEILITE Le milieu nouvellement préparé fait l objet d un test de stérilité, s il y a virage de l indicateur coloré du rouge au jaune dans la cupule «témoin»

Plus en détail

BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE

BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE Christine SEGONDS Praticien Hospitalier Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie, Purpan Critères de choix d

Plus en détail

I/ RESULTATS DE LA SENSIBILITE AUX ANTIBIOTIQUES I-1 PROFIL GLOBAL DE SENSIBILITE DES SOUCHES DE STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE

I/ RESULTATS DE LA SENSIBILITE AUX ANTIBIOTIQUES I-1 PROFIL GLOBAL DE SENSIBILITE DES SOUCHES DE STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE 64 I/ RESULTATS DE LA SENSIBILITE AUX ANTIBIOTIQUES I-1 PROFIL GLOBAL DE SENSIBILITE DES SOUCHES DE STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE Tableau VII: Profil de sensibilité des souches de Streptococcus pneumoniae Antibiotiques

Plus en détail

Association de Biologie Praticienne

Association de Biologie Praticienne Association de Biologie Praticienne 70 avenue des Gobelins 75013 PARIS - Tél : 01 43 31 94 87 - Fax : 01 43 37 39 92 Email : secretariatabp@orange.fr PERFECTIONNEMENT EN BACTERIOLOGIE CORRECTION DU 2ème

Plus en détail

VANCOMYCINE. Cocci à Gram (+): en particulier staphylocoques méti-r et pneumocoques péni-r

VANCOMYCINE. Cocci à Gram (+): en particulier staphylocoques méti-r et pneumocoques péni-r VANCOMYCINE REMARQUES PRELIMINAIRES Antibiotique presque toujours efficace contre les staphylocoques méti-r mais des résistances authentiques ont été décrites. Elle est 10 fois moins active que l oxacilline

Plus en détail

Mécanismes d action des antibiotiques, Mécanismes de résistance des bactéries aux antibiotiques

Mécanismes d action des antibiotiques, Mécanismes de résistance des bactéries aux antibiotiques Mécanismes d action des antibiotiques, Mécanismes de résistance des bactéries aux antibiotiques I. GENERALITES 1. Historique. Définitions Découverte de la pénicilline G par Fleming en 1928 Usage clinique

Plus en détail

Résistance aux antibiotiques Rôle du laboratoire de bactériologie. Vincent Jarlier DIU Mal Inf

Résistance aux antibiotiques Rôle du laboratoire de bactériologie. Vincent Jarlier DIU Mal Inf Résistance aux antibiotiques Rôle du laboratoire de bactériologie Evaluation de l activité in vitro d un antibiotique Mesure de l inhibition de la multiplication des bactéries (effet bactériostatique)

Plus en détail

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!"-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!"-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Mars 2009 M. Archambaud Laboratoire Bactériologie-Hygiène CHU

Plus en détail

Mécanismes de résistance aux antibiotiques

Mécanismes de résistance aux antibiotiques Mécanismes de résistance aux antibiotiques D. Decré ATB - 2009 FACTEUS D ACTIVITE DES ANTIBIOTIQUES Cahier des charges d un ATB = être présent au contact de la cible à concentration suffisante pour l inhiber

Plus en détail

Les antibiotiques. Découverte de la pénicilline en 1928 par A. Fleming

Les antibiotiques. Découverte de la pénicilline en 1928 par A. Fleming Les antibiotiques Définition complète (du grec anti, contre et bios, la vie) Tout composé chimique, élaboré par un morganisme ou produit par synthèse, dont l'activité thérapeutique se manifeste à très

Plus en détail

BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients. Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016

BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients. Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016 BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016 Définitions des BMR Bactéries résistantes à de nombreux ATB (littéralement plus

Plus en détail

Le bon usage des antibiotiques

Le bon usage des antibiotiques Le bon usage des antibiotiques Docteur Philippe Arsac Médecine interne CHR, Orléans @fmc36 Villedieu-sur-Indre 19/04/2012 Le bon usage des antibiotiques Les antibiotiques ne sont pas des médicaments comme

Plus en détail

Les nouvelles molécules et leur positionnement un intérêt pour tous?

Les nouvelles molécules et leur positionnement un intérêt pour tous? Les nouvelles molécules et leur positionnement un intérêt pour tous? Dr Frédéric BASTIDES Infectiologue OMEDIT-Centre Val de Loire Service des Maladies Infectieuses et de Médecine Interne CHU de TOURS

Plus en détail

Pr Issad NASRI Faculté des Sciences et Techniques Mohammadia LES MEDICAMENTS ANTIBIOTIQUES

Pr Issad NASRI Faculté des Sciences et Techniques Mohammadia LES MEDICAMENTS ANTIBIOTIQUES Pr Issad NASRI Faculté des Sciences et Techniques Mohammadia LES MEDICAMENTS ANTIBIOTIQUES INTRODUCTION Paul Ehrlich (1854-1915) : «Une substance chimiothérapeutique utilisable par voie générale dans le

Plus en détail

3. Les infections nosocomiales

3. Les infections nosocomiales 3. Les infections nosocomiales 3.1. Fréquence des infections nosocomiales Parmi les patients, 21 010 avaient une ou plusieurs infections nosocomiales le jour de l enquête soit un taux de prévalence de

Plus en détail

ANTIBIOGRAMME CAS N 1. A.HAMMAMI et S.MEZGHANI Laboratoire de microbiologie CHU Habib Bourguiba Sfax

ANTIBIOGRAMME CAS N 1. A.HAMMAMI et S.MEZGHANI Laboratoire de microbiologie CHU Habib Bourguiba Sfax ANTIBIOGRAMME CAS N 1 A.HAMMAMI et S.MEZGHANI Laboratoire de microbiologie CHU Habib Bourguiba Sfax 1 er workshop Franco-Tunisien Tunis 11 et 12 novembre 2016 CAS N 1: S. aureus Enf âgé de 15 ans sans

Plus en détail

ETUDE IN VITRO DE LA SENSIBILITE DES BACTERIES AUX ANTIBIOTIQUES

ETUDE IN VITRO DE LA SENSIBILITE DES BACTERIES AUX ANTIBIOTIQUES Cours de DCEM1 - Faculté de Médecine de Créteil ETUDE IN VITRO DE LA SENSIBILITE DES BACTERIES AUX ANTIBIOTIQUES Dr Vincent CATTOIR Laboratoire de Bactériologie-Virologie-Hygiène Vendredi 17 Novembre 2006

Plus en détail

Page 1 sur 14 ANTIBIOTIQUES III : RESISTANCE BACTERIENNE Cours de Bactériologie Générale A - INTRODUCTION http://www.frm.org/informez/info_ressources_dossiers_article_sommaire.php? id=7&type=10 La résistance,

Plus en détail

Lecture interprétative de l antibiogramme. 1 er workshop Franco-Tunisien Tunis 11 et 12 novembre 2016 Dr Y. Péan ONERBA

Lecture interprétative de l antibiogramme. 1 er workshop Franco-Tunisien Tunis 11 et 12 novembre 2016 Dr Y. Péan ONERBA Lecture interprétative de l antibiogramme 1 er workshop Franco-Tunisien Tunis 11 et 12 novembre 2016 Dr Y. Péan ONERBA Méthode de référence pour mesurer in vitro l activité d un antibiotique sur une souche

Plus en détail

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Dr Gérald Vallet Centre Hospitalier de VERDUN 16èmes Journées Régionales d'hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales 12 et 13

Plus en détail

Effets Indésirables C.I./ I.M. Spectre. les B- LACTAMINES les pénicillines

Effets Indésirables C.I./ I.M. Spectre. les B- LACTAMINES les pénicillines les B- LACTAMINES les pénicillines Péni G :PénicillineG* (agit s/ GRAM+ sauf Staph) Péni A :Ampicilline (Totapen*)Amoxicilline (Clamoxyl*) (agit s/ staph & GRAM-) Péni M:Oxacilline (Bristopen*) (agit s/

Plus en détail

Mécanismes des Résistances Bactériennes

Mécanismes des Résistances Bactériennes Mécanismes des Résistances Bactériennes Philippe CRUAUD philippe.cruaud@jvr.ap-hop-paris.fr module de réanimation et pathologies infectieuses 22 mai 2003 Préambule Catégorisation d un antibiogramme sensibles

Plus en détail

4- Pseudomonas aeruginosa : P. aeruginosa, bactérie ubiquitaire de l environnement humide, est fréquemment responsable d infections

4- Pseudomonas aeruginosa : P. aeruginosa, bactérie ubiquitaire de l environnement humide, est fréquemment responsable d infections LART - Tableau 14. Répartition des Salmonella spp selon le type de prélèvement Services (50) (63) (92) Hémocultures 13 26 19 30,2 18 19,4 Coprocultures 21 42 30 47,6 50 53,8 ECBU 8 16 7 11,1 10 10,8 Ponctions

Plus en détail

Association de Biologie Praticienne

Association de Biologie Praticienne Association de Biologie Praticienne 70 avenue des Gobelins 75013 PARIS - Tél : 01 43 31 94 87 - Fax : 01 43 37 39 92 Email : secretariatabp@orange.fr PERFECTIONNEMENT EN BACTERIOLOGIE CORRECTION DU 3 ème

Plus en détail

Concentrations critiques, spectre d activité des antibiotiques. Jean-Didier CAVALLO Ecole de santé des armées

Concentrations critiques, spectre d activité des antibiotiques. Jean-Didier CAVALLO Ecole de santé des armées Concentrations critiques, spectre d activité des antibiotiques Jean-Didier CAVALLO Ecole de santé des armées 1 Antibiotique? Du grec anti : «contre» et bios : «la vie») Médicament origine naturelle, synthétique

Plus en détail

DE L ANTIBIOGRAMME À LA PRESCRIPTION CAS CLINIQUE BACILLE À GRAM NÉGATIF

DE L ANTIBIOGRAMME À LA PRESCRIPTION CAS CLINIQUE BACILLE À GRAM NÉGATIF 3 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie des établissements de santé de Haute-Normandie DE L ANTBOGAMME À LA PECPTON CA CLNQUE BACLLE À GAM NÉGATF ophie BOYE, bactériologie, ouen Manuel

Plus en détail

P.-Y. Donnio Journée Annuelle CCLIN Ouest Rennes 05 avril 2012

P.-Y. Donnio Journée Annuelle CCLIN Ouest Rennes 05 avril 2012 ERV, EBLSE, EPC évolution P.-Y. Donnio Journée Annuelle CCLIN Ouest Rennes 05 avril 2012 1 Contexte 2 Diffusion des BMR La diffusion d une BMR dans un milieu est conditionnée par : Son épidémicité intrinsèque

Plus en détail

C3G & C4G. Isabelle PIERRE Maladies Infectieuses CHU Grenoble

C3G & C4G. Isabelle PIERRE Maladies Infectieuses CHU Grenoble C3G & C4G Isabelle PIERRE Maladies Infectieuses CHU Grenoble PLAN Généralités: > pharmaco > diffusion > effets secondaires > allergie Spectre d action Résistance: céphalosporinase & BLSE Ecologie: Ceftriaxone

Plus en détail

Le bon usage des antibiotiques Robert Cohen (Créteil)

Le bon usage des antibiotiques Robert Cohen (Créteil) Le bon usage des antibiotiques Robert Cohen (Créteil) 1 Le bon usage des antibiotiques Uniformisons Robert Cohen notre communication Référent Antibiotique CHI Créteil 2 3 4 If you prescribe too much antibiotics

Plus en détail

Tableau 1. Distribution des souches d E. coli Prélèvements 2005 (5631)

Tableau 1. Distribution des souches d E. coli Prélèvements 2005 (5631) Les BMR qui cumulent de nombreuses résistances acquises posant des problèmes particuliers par leur fréquence ou leurs conséquences thérapeutiques, tant à l hôpital (S. aureus résistants à la méticilline,

Plus en détail

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives S. Chalmin, R. Goursaud, E. d Ortenzio Institut Pasteur de Nouvelle Calédonie Journée Médicale Calédonienne 22 juin

Plus en détail

Les mécanismes de résistance des BGM et des staphylocoques aux bêtalactamines

Les mécanismes de résistance des BGM et des staphylocoques aux bêtalactamines Les mécanismes de résistance des BGM et des staphylocoques aux bêtalactamines Christian Sinave MD, CSPQ, FRCPC Microbiologiste-infectiologue CHU Sherbrooke Biomérieux: le 2 juin 2014 La découverte de la

Plus en détail

SARM, ABRI, ERG et EPC. des BMR à l émergence des. BHRe

SARM, ABRI, ERG et EPC. des BMR à l émergence des. BHRe SARM, ABRI, E.BLSE ERG et EPC des BMR à l émergence des BHRe O. Meunier Equipe Opérationnelle d Hygiène J. Exinger Laboratoire de Bactériologie F. Kara Référent Antibiothérapie Service de Médecine Interne

Plus en détail

Du bon usage des antibiotiques en établissement de santé Des ß-lactamines aux fluoroquinolones

Du bon usage des antibiotiques en établissement de santé Des ß-lactamines aux fluoroquinolones Du bon usage des antibiotiques en établissement de santé Des ß-lactamines aux fluoroquinolones Epidémiologie des résistances des bacilles à Gram négatif aux ß-Lactamines Micheline Roussel-Delvallez CHRU

Plus en détail

«Bacilles à Gram négatif hautement résistants» BLSE. XVIIIe JRPI Lille 04 octobre 2011 C.Cattoen - Valenciennes

«Bacilles à Gram négatif hautement résistants» BLSE. XVIIIe JRPI Lille 04 octobre 2011 C.Cattoen - Valenciennes «Bacilles à Gram négatif hautement résistants» BLSE XVIIIe JRPI Lille 04 octobre 2011 C.Cattoen - Valenciennes Comment résumer la situation? Un recul de plus de 25 ans Une problématique évolutive Sur le

Plus en détail

Les Bêta-lactamines. DUCIV Lyon Le 1 er décembre Dr. Thibaut Challan Belval Service d infectiologie CH Alpes-Léman

Les Bêta-lactamines. DUCIV Lyon Le 1 er décembre Dr. Thibaut Challan Belval Service d infectiologie CH Alpes-Léman Les Bêta-lactamines DUCIV Lyon Le 1 er décembre 2016 Dr. Thibaut Challan Belval Service d infectiologie CH Alpes-Léman Conflits d intérêt Aucun Plan La plus grande famille d antibiotiques, comprend: 1.

Plus en détail

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Utilisation antibiotique = Résistance DANS et HORS Etablissements de soins BMR Innovation pharmaceutique Impasse thérapeutique

Plus en détail

Tour d horizon des mécanismes d action des antibiotiques

Tour d horizon des mécanismes d action des antibiotiques Tour d horizon des mécanismes d action des antibiotiques J. Tourret Service de Néphrologie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière jerome.tourret@psl.aphp.fr Tour d horizon des mécanismes d action des antibiotiques

Plus en détail

Le β Le lacta test: premier retour d premier expérience

Le β Le lacta test: premier retour d premier expérience Le βlacta test: premier retour d expérience Lydwine Defourny Plan Introduction et rappels βlacta test: Présentation et objectif Principe Procédure Evaluation du test sur souches Entérobactéries Pseudomonas

Plus en détail

Antibiotiques : β lactames Pénicillines

Antibiotiques : β lactames Pénicillines Antibiotiques : β lactames Pénicillines 1 Introduction ATB : substance élaborée par le métabolisme d un microorganisme douée d une propriété antibactérienne à faible concentration et non toxique pour l

Plus en détail

Hygiène/hygiène 2007/ hh101. Antibiotiques et antifongiques disponibles au CHSA

Hygiène/hygiène 2007/ hh101. Antibiotiques et antifongiques disponibles au CHSA Antibiotiques et antifongiques disponibles au CHSA Aminosides 1G I.V flacon injectable 250 mg IM/IV flacon injectable 500 mg IM/IV flacon injectable Gentamicine 80 mg ampoule injectable 2 ml Netromicine

Plus en détail

ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE

ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE 1 ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE Membres (2016) MADEC Jean-Yves Coordonnateur, Anses Lyon DECOUSSER Jean-Winoc CHU Antoine Béclère FORTINEAU

Plus en détail

GERICCO 2010 (D. Boutoille) FMC ANTIBIOTHÉRAPIE. David Boutoille (PH) Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

GERICCO 2010 (D. Boutoille) FMC ANTIBIOTHÉRAPIE. David Boutoille (PH) Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes 1 FMC ANTIBIOTHÉRAPIE David Boutoille (PH) Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Question 2 Savez-vous ce que signifient : Une CMI? Un antibiogramme? 3 A- BASES FONDAMENTALES 4 BASES FONDAMENTALES

Plus en détail

ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE. Dr.HENNICHE HCA

ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE. Dr.HENNICHE HCA ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE Dr.HENNICHE HCA INTRODUCTION Les principaux critères de choix d un antibiotique sont: -le premier critère est son activité propre par rapport

Plus en détail

ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE

ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE 1 ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE Membres (2017) MADEC Jean-Yves DECOUSSER Jean-Winoc FORTINEAU Nicolas HAENNI Marisa JOUY Eric KEMPF Isabelle

Plus en détail

Mécanismes de résistance aux ß lactamines. Pr E.Bingen Hôpital Robert Debré, Paris

Mécanismes de résistance aux ß lactamines. Pr E.Bingen Hôpital Robert Debré, Paris Mécanismes de résistance aux ß lactamines Pr E.Bingen Hôpital Robert Debré, Paris GRAM POSITIF Capsule polysaccharidique Peptidoglycane PLP Membrane cytoplasmique GRAM NEGATIF LPS = endotoxine Membrane

Plus en détail

Classification Spectre d activité Pharmacocinétique

Classification Spectre d activité Pharmacocinétique Pharmacologie des Bêta-Lactamines Classification Spectre d activité Pharmacocinétique Dr. KASTALLI Sarrah Pr. Ag. EL AÏDLI Sihem Centre National de Pharmacovigilance 20 Février 2009 Alexander Fleming 1929

Plus en détail

PENICILLINES. Dr. Jérôme PACANOWSKI Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, Hôpital Saint-Antoine, GHU Paris-Est.

PENICILLINES. Dr. Jérôme PACANOWSKI Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, Hôpital Saint-Antoine, GHU Paris-Est. PENICILLINES Dr. Jérôme PACANOWSKI Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, Hôpital Saint-Antoine, GHU Paris-Est. Mécanismes d action Mécanismes de résistance Pénicillines et bactéries d intérêt

Plus en détail

1. Introduction. Page 3

1. Introduction. Page 3 Profil de sensibilité, fréquence et distribution des principales bactéries pathogènes isolées à l Hôpital de la CitédelaSanté durant l année administrative 20082009 Marco Bergevin, MD, FRCPC, Microbiologiste

Plus en détail

Antibiotiques - Actualités Bonnes pratiques de l antibiogramme. Conflits d intérêt. Aucun. Plan. Des faits marquants

Antibiotiques - Actualités Bonnes pratiques de l antibiogramme. Conflits d intérêt. Aucun. Plan. Des faits marquants Antibiotiques - Actualités Bonnes pratiques de l antibiogramme Conflits d intérêt Aucun Dr Jacques THIERRY Groupe Dyomedea Lyon France jacques.thierry@dyomedea.eu 1 2 Plan - Quelques faits marquants -

Plus en détail

Structure de la tigécycline

Structure de la tigécycline Structure de la tigécycline Première glycylcycline Dérivé semi-synthétique de la minocycline Groupe t-butylglycylamide D C B A Structure commune aux cyclines Chopra I, Curr Opin in Pharmacology, 2001 Action

Plus en détail

Bactéries à Gram positif Résistants à la Vancomycine

Bactéries à Gram positif Résistants à la Vancomycine Bactéries à Gram positif Résistants à la Vancomycine *Espèces du groupe des Bactéries lactiques Leuconostoc, Pediococcus, Lactobacillus *Retrouvées dans l environnement, les végétaux commensales oro-digestives

Plus en détail

1. Définitions et généralités

1. Définitions et généralités BTS Bioanalyses et Contrôles Cours de Microbiologie (1e année) Chapitre n 3 : Les agents antimicrobiens microbia@free.fr 1 1. Définitions et généralités Stérilisation et agents stérilisants Désinfection

Plus en détail

Confronter ses consommations d antibiotiques et ses résistances bactériennes

Confronter ses consommations d antibiotiques et ses résistances bactériennes Confronter ses consommations d antibiotiques et ses résistances bactériennes François CARON Sophie BOYER Isabelle TIRET CHU de Rouen OMEDIT 15 juin 2014 1 Confronter ses consommations antibiotiques et

Plus en détail

Ces données sont extraites des recommandations du Comité de l antibiogramme de la Société française de Microbiologie 2011 (SFM).

Ces données sont extraites des recommandations du Comité de l antibiogramme de la Société française de Microbiologie 2011 (SFM). page 41 2.6. Liste des antibiotiques et des valeurs de référence Ces données sont extraites des recommandations du Comité de l antibiogramme de la Société française de Microbiologie 2011 (SFM). 2.6.1.

Plus en détail

Association d antibiotiques en dehors des situations d urgence. T Doco-Lecompte 22 Mai 2007

Association d antibiotiques en dehors des situations d urgence. T Doco-Lecompte 22 Mai 2007 Association d antibiotiques en dehors des situations d urgence T Doco-Lecompte 22 Mai 2007 Les arguments pour une association Synergie d action Augmenter la vitesse de bactéricidie Eviter la sélection

Plus en détail

Chapitre n 4 : Agents antimicrobiens

Chapitre n 4 : Agents antimicrobiens Chapitre n 4 : Agents antimicrobiens 1. Définitions Stérilisation Procédé par lequel on détruit ou on élimine d un objet ou d un habitat toutes les cellules vivantes, les spores viables, les virus et les

Plus en détail

MODE D ACTION DES ANTIBIOTIQUES

MODE D ACTION DES ANTIBIOTIQUES MDE D ACTI DES ATIBITIQUES Définitions Les antibiotiques sont des molécules produites par des micro-organismes ou par synthèse chimique dont l activité bactériostatique ou bactéricide se manifeste à dose

Plus en détail

Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour de cas cliniques L infection urinaire

Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour de cas cliniques L infection urinaire Journée régionale, Jeudi 9 Juin 8 : Antibiotiques et résistance: est-il trop tard? L exemple des fluoroquinolones. Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour

Plus en détail

Céphalosporines. Principaux produits, spectre et pharmacologie. Meyohas Dr Jérôme Pacanowski Hôpital St Antoine

Céphalosporines. Principaux produits, spectre et pharmacologie. Meyohas Dr Jérôme Pacanowski Hôpital St Antoine Céphalosporines Principaux produits, spectre et pharmacologie Pr Marie-Caroline Meyohas Dr Jérôme Pacanowski Hôpital St Antoine Janvier 2007 Céphalosporines Céphalosporines de première génération (C1G)

Plus en détail

Mécanismes d action et de résistance aux antibiotiques/ Session interactive autour de l antibiogramme

Mécanismes d action et de résistance aux antibiotiques/ Session interactive autour de l antibiogramme Mécanismes d action et de résistance aux antibiotiques/ Session interactive autour de l antibiogramme J.L. Mainardi Unité Mobile de Microbiologie Clinique Service de Microbiologie Hôpital Européen Georges

Plus en détail

Bactérie Multi Résistante (BMR) Bactérie Hyper Résistante (BHRe) Dr F-O.Mallaval

Bactérie Multi Résistante (BMR) Bactérie Hyper Résistante (BHRe) Dr F-O.Mallaval Bactérie Multi Résistante (BMR) Bactérie Hyper Résistante (BHRe) Dr F-O.Mallaval Quel est le problème majeur avec les bactéries? Notamment avec les BMR, BHR mais aussi les autres La bactérie ex: Escherichia

Plus en détail

L antibiogramme. Harmonisation européenne. I. Concentrations critiques. Dr Nicolas BLONDIAUX Laboratoire Microbiologie CH Gustave Dron, Tourcoing

L antibiogramme. Harmonisation européenne. I. Concentrations critiques. Dr Nicolas BLONDIAUX Laboratoire Microbiologie CH Gustave Dron, Tourcoing L antibiogramme I. Concentrations critiques Harmonisation européenne Dr Nicolas BLONDIAUX Laboratoire Microbiologie CH Gustave Dron, Tourcoing L antibiogramme : pour quoi faire? Intérêt thérapeutique (individu)

Plus en détail

MEDICAMENTS ANTIMICROBIENS: SENSIBILITE ET RESISTANCE AUX SUBSTANCES ANTIMICROBIENNES

MEDICAMENTS ANTIMICROBIENS: SENSIBILITE ET RESISTANCE AUX SUBSTANCES ANTIMICROBIENNES Folia veterinaria MEDICAMENTS ANTIMICROBIENS: SENSIBILITE ET RESISTANCE AUX SUBSTANCES ANTIMICROBIENNES Les médicaments antibactériens sont souvent indispensables dans la pratique de la médecine vétérinaire

Plus en détail

Chap I : Les Pénicillines Hémisynthétiques

Chap I : Les Pénicillines Hémisynthétiques Partie I : Composés actifs sur la paroi Avant propos : Concurrence biologique Chap I : Les Pénicillines Hémisynthétiques by Sovietik Découverte de la pénicilline : 1928, fortuite a partir de champignons

Plus en détail

Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques. Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul

Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques. Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul Staphylocoques Bactéries ATB de choix ATB en cas d allergie aux beta-lactamines Remarques

Plus en détail