Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes"

Transcription

1 FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes Symbole de danger Atmosphère explosive Dès que le laboratoire est classifié selon la Directive 94/9/EC (ATEX) Exemples de lieux à risque : stockage de liquides inflammables dont le point éclair est < à 55 C où si ces liquides sont chauffés au- dessus, sont présents sous forme de brouillard où si ils sont mélangés à des liquides très inflammables stockage confiné de gaz stockage de bidons vides ayant contenu des liquides inflammables. stockage de substances incompatibles (ex: inflammables avec agents oxydants) lieu où sont générés des poussières formées de particules de taille < 0,5 mm Indiquer le code de classification de laboratoire, type et quantités. Dès que le local est à une température T < 5 C. Basse température Dès qu un cylindre > 10 litres à 200 bars ou > 2 Nm 3 de gaz inerte est présent dans le local. Gaz inerte Dès qu un cylindre > 3 litres à 200 bars ou > 0.6 Nm 3 de gaz inflammable est présent dans le local. Gaz inflammable Page 1 of 5

2 Dès qu un cylindre > 1 litre à 200 bars ou > 0.2 Nm 3 de gaz toxique est présent dans le local. Gaz toxique Dès qu un cylindre > 1 litre à 200 bars ou > 0.2 Nm 3 de gaz corrosif est présent dans le local. Gaz corrosif Dès qu un cylindre > 3 litres à 200 bars ou > 0.6 Nm 3 de gaz comburant est présent dans le local. de gaz. Gaz comburant Dès que la quantité de matière comburante dans le local > 1 kg. de la matière comburante Matière comburante Champ magnétique important Danger électrique Dès que la ligne de 0.5 mt (5 Gauss) n est pas confinée à l intérieur de l appareil. Hormis les condensateurs: à partir d un niveau de tension de 51 V (courant alternative) et 121 V (courant direct), si les parties sous tension sont susceptibles d être touchées. Pour les installations avec condensateurs: si la tension assignée (inscrite sur la plaquette) est de 1000 V ou plus (courant alternative) ou de 1500 V ou plus (courant direct), si les bornes et connections sont susceptibles d être touchées. Indiquer la densité du flux d induction magnétique de l'appareil en unité Tesla. Symbole d interdiction : Interdit aux porteurs de pacemaker. Page 2 of 5

3 Dès qu une matière explosive est présente. de la matière explosive. Matière explosive Matière inflammable Dès que le volume total des petits containers de matières inflammables > 25 litres; ou Dès que le volume des containers > 5 litres. de la matière inflammable concernée. Dès que la quantité de la matière toxique et/ou CMR dans le local > 5 g. Indiquer le type de la matière toxique et/ ou CMR. Matière toxique ou CMR Radiation ionisante Dès qu il y a des sources radioactives (scellées ou non) et/ou les sources de rayons X. Indiquer le numéro d autorisation, le type de source et son activité. Dans le cas de sources radioactives non scellées indiquer la classe du laboratoire : A, B ou C. Pour l appareil à rayons X, indiquer le numéro d autorisation, la puissance maximale et s il est doté de la protection totale. Radiation non- ionisante Dès que la source de radiofréquences/microondes n est pas ou que partiellement blindée. Symbole d interdiction : Interdit aux porteurs de pacemaker. Rayonnement laser Dès que la classe de laser est 3B ou 4. Indiquer la classe de laser et l information sur la longueur d onde: UV, IR, visible ou multi longueur d onde. Page 3 of 5

4 Dès la classe 2. Indiquer le numéro de la notification. Risque biologique Dès que la température de surface est T> 80 C (non isolée). NB : sauf les plaques chauffantes. Surface chaude Dès que le niveau de bruit est > 85 db (A). Bruit Dès que la quantité de liquides cryogéniques > 40 litres pour 100 m 3 de volume de local ventilé (> 30 litres pour le local non ventilé) Indiquer la quantité et le type du liquide cryogénique. Danger d asphyxie Dès que le laboratoire est classifié Nano 2 ou Nano 3. Indiquer le niveau de Labo Nano classifié selon la directive interne. Indiquer les principaux types de particules. Risque NANO Page 4 of 5

5 Explication des différentes classes de laboratoires Ø Radioprotection Labo A: limite fixée dans la procédure d autorisation. Labo B: Labo C: x limite autorisation selon LRaP. 100 x limite autorisation selon LRaP. Ø Classes de risque des microorganismes (niveau de sécurité biologique) NSB 1: niveau de danger faible, pas susceptible de provoquer une maladie chez l homme sain. NSB 2: NSB 3: niveau de danger moyen, peut provoquer une maladie chez l homme. Propagation improbable dans la collectivité. Il existe généralement une prophylaxie ou un traitement efficace. niveau de danger élevé, peut provoquer une maladie grave chez l homme. Risque de propagation dans la collectivité, mais il existe généralement une prophylaxie ou un traitement efficace. Ø Classes de laser Laser 1: Laser de puissance très faible qui émet un faisceau d énergie basse ne pouvant causer aucun dégât biologique. Exemple : imprimante laser et lecteur de disque compact. Laser 1M: Laser qui produit un faisceau divergent ou d un diamètre large. N est pas dangereux sauf si on utilise des optiques pour une mise au point et/ ou pour rétrécir le faisceau. Exemple: lasers utilisés dans les systèmes de communication optique. Laser 2: Laser qui émet dans la région visible avec une puissance maximale d émission de 1 mw. Pas dangereux lors d une exposition accidentelle (25 millisecondes). Exemple: les scanners à code barre et certains pointeurs laser. Laser 2M: Laser qui produit un faisceau très divergent ou un faisceau de diamètre très large ce qui fait que seulement une petite partie du faisceau entre dans l œil et qui se limite à 1 mw. Pas dangereux lors d une exposition accidentelle (25 millisecondes) pour autant que des instruments optiques ne soient pas utilisés. Laser 3R: Laser à puissance d émission 5 mw (onde continue). Exemple : certains pointeurs laser et lasers d alignement. Dangereux si le faisceau excède l exposition maximale permise lors d une exposition accidentelle. Peut causer des dommages à l œil. Laser 3B: Danger important : le rayonnement peut causer des lésions oculaires, même après un bref temps d exposition, que l on regarde le faisceau de manière directe ou indirecte. La réflexion diffuse n est pas dangereuse. Puissance maximale du laser 0.5 W. Laser 4: Très dangereux : peut causer des blessures aux yeux et à la peau. La réflexion diffuse est également dangereuse. Comporte aussi un risque d incendie. Puissance d émission du laser > 0.5 W. Ø Nano Les laboratoires sont classés en Nano 1, 2 et 3 selon l arbre des décisions de la directive interne sur l utilisation des nanoparticules. Page 5 of 5

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes Toutes fiches de portes doivent être renouvelées au minimum chaque année

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes Toutes fiches de portes doivent être renouvelées au minimum chaque année DOMAINE SÉCURITÉ, PRÉVENTION ET SANTÉ SAFETY COMPETENCE CENTER EPFL DSPS-SCC Bâtiment CH Station 6 CH-1015 Lausanne Téléphone: Fax: E-Mail: Site web: +41 21 693 31 75 +41 21 693 31 90 scc@epfl.ch http://scc.epfl.ch/

Plus en détail

Aide au remplissage des fiches de porte avec ISIDOR Toutes fiches de porte doivent être renouvelées à chaque changement ou au minimum chaque année

Aide au remplissage des fiches de porte avec ISIDOR Toutes fiches de porte doivent être renouvelées à chaque changement ou au minimum chaque année DOMAINE SÉCURITÉ, PRÉVENTION ET SANTÉ SAFETY COMPETENCE CENTER EPFL RI DSPS-SCC Bâtiment CH Station 6 CH-1015 Lausanne Téléphone: Fax: E-Mail: Site web: +41 21 693 31 75 +41 21 693 31 90 scc@epfl.ch http://scc.epfl.ch

Plus en détail

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies plan Le spectre électromagnétique Les 4 classes de laser et exemples au laboratoire Les 3 Types d exposition Les 3 Effets du rayonnement

Plus en détail

GEL 2004 Design II (modélisation)"

GEL 2004 Design II (modélisation) GEL 2004 Design II (modélisation)" Sécurité oculaire et laser" Hiver 2010" Département de génie électrique et de génie informatique Sommaire" Rappel dʼoptique géométrique" Lentille mince" Œil" Physiologie"

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Les dangers du laser pour les yeux THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Activité documentaire (1,5h) Les dangers du

Plus en détail

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement E 3 E 3 E 3 émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement doc.1 : amplification du rayonnement par émission stimulée dans un milieu actif Milieu doc.2 : schéma de principe

Plus en détail

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 TRANSPORT: Classement du produit pour le transporteur Le classement du produit Chemtane 2 pour le transporteur est le suivant:

Plus en détail

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS LES LASERS Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, faire preuve d'initiative. S'impliquer. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité.

Plus en détail

05- ILDA PROJECTEUR LASER

05- ILDA PROJECTEUR LASER LS405 05- ILDA PROJECTEUR LASER MANUEL D UTILISATEUR Merci d avoir acheté un de nos produits. Lisez attentivement ce guide avant d utiliser ce projecteur Responsabilité : En aucun cas la société Electroconcept

Plus en détail

Prévention des agressions causées par la chaleur

Prévention des agressions causées par la chaleur Prévention des agressions causées par la chaleur Mesures techniques Automatisez le travail et réduisez l'effort physique exigé dans un environnement chaud. Réduisez la chaleur qui rayonne des écrans devant

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

ADR : Classes de danger / Code de classification

ADR : Classes de danger / Code de classification Bien informé Bref résumé du système des couleurs distinctives des bouteilles de gaz et de l Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route ADR : Classes de danger / Code de classification

Plus en détail

Notice d emploi Thermomètre Infrarouge PCE-777

Notice d emploi Thermomètre Infrarouge PCE-777 2, Rue du Saumon 67000 Strasbourg France Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr www.pce-france.fr Thermomètre Infrarouge PCE-777 1. Sécurité Faites attention lorsque le rayon

Plus en détail

Merci pour votre achat, Vous voila dorénavant l heureux propriétaire du produit LASERLAB 40.

Merci pour votre achat, Vous voila dorénavant l heureux propriétaire du produit LASERLAB 40. Merci pour votre achat, Vous voila dorénavant l heureux propriétaire du produit LASERLAB 40. Sachez que Starway est très scrupuleux quant à la qualité technique de ses produits, à leur innovation et leur

Plus en détail

MODE D EMPLOI FRANCAIS

MODE D EMPLOI FRANCAIS MODE D EMPLOI FRANCAIS Merci d avoir choisi ce produit Ghost. Pour votre sécurité et pour une utilisation optimale de toutes les possibilités de l appareil, lisez attentivement cette notice avant l utilisation

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

Le laser. CLAEIS Nicolas LERNOUT Aymeric ROUSSEAUX Cédric LEJEUNE Sami. Page 1/12. http://titaniumphysicists.brachiolopemedia.com

Le laser. CLAEIS Nicolas LERNOUT Aymeric ROUSSEAUX Cédric LEJEUNE Sami. Page 1/12. http://titaniumphysicists.brachiolopemedia.com Le laser http://titaniumphysicists.brachiolopemedia.com CLAEIS Nicolas LERNOUT Aymeric ROUSSEAUX Cédric LEJEUNE Sami Page 1/12 SOMMAIRE I. Qu'est-ce qu'un laser? 1) Définition laser 2) Son invention 3)

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Chapitre II. Étude de risques spécifiques. Risques optiques

Chapitre II. Étude de risques spécifiques. Risques optiques Chapitre II Étude de risques spécifiques Risques optiques L exposition maximale permise (E.M.P.) est le niveau maximal auquel l œil peut être exposé sans subir de dommage immédiat ou à long terme. Cette

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES atelier Février 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES

NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES Pôle Santé / Sécurité NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES Fiche pratique Version 0 Mars 2010 Nb de pages : 8 REGLEMENTATION Dans le but d harmoniser les étiquetages de produits chimiques à l échelle

Plus en détail

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION Etude de postes pour le document unique De la maitrise des risques à l étude de postes Maitriser les risques professionnels

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME Dispositions générales Risque chimique Dans tous les cas, se reporter à la Fiche de Données de Sécurité de chaque produit (fournie à l utilisateur par le fabricant

Plus en détail

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6 06/2015 Courants de court-circuit, temps de coupure, énergie passante, risque de blessures: Quelle est l importance du temps de coupure? Nous connaissons les temps de coupure de 0,3 / 0,4 / 5 et 120 secondes

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600 MANUEL D UTILISATION Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser Modèle IRT600 Présentation Toutes nos félicitations pour votre acquisition du détecteur de température du point

Plus en détail

MANUEL DE L UTILISATEUR

MANUEL DE L UTILISATEUR LASER SHOW 30 MANUEL DE L UTILISATEUR Merci d avoir choisi ce produit KEY-LIGHT. Pour votre sécurité et pour une utilisation optimale de toutes les possibilités de l appareil, lisez attentivement cette

Plus en détail

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Objectif Être capable : - d'appliquer la réglementation relative au transport des marchandises dangereuses et au stockage. - de rechercher

Plus en détail

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique et et 1/21 1 / 21 et Lumière blanche Lampe à incandescence : lumière blanche Source thermique : Fonctionnement basé sur le rayonnement électromagnétique spontané d un corps chauffé à haute température,

Plus en détail

Les risques du soudage et des activités connexes

Les risques du soudage et des activités connexes Les risques du soudage et des activités connexes TMS et manutention Rayonnement UV Incendie et explosion Risques oculaires Bruit Fumées de soudage Machines Vibrations Choc électrique Intervenants : Caroline

Plus en détail

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL L explosion d une usine d engrais près de Waco au Texas ce 17 avril 2013 rappelle à quel point le stockage de produits explosifs est dangereux. En cas d accident, les

Plus en détail

LES PRODUITS CHIMIQUES

LES PRODUITS CHIMIQUES LES PRODUITS CHIMIQUES Dernière révision du document : août 2015 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Règlement (CE) n 1272/2008 du Parlement européen et du Conseil du 16/12/2008 relatif à la classification, à l'étiquetage

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

INSTALLATIONS A LASER

INSTALLATIONS A LASER GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, 27 février 2012 ITM-SST 1830.2 INSTALLATIONS A LASER UPrescriptions de sécurité types Le présent document comporte 12 pages USommaire Article Page 1. Objectif et domaine

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR VIREx

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR VIREx Page : 0 NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR Le présent document comporte 9 pages. G. SAMIER Chef de projet Rédaction Fonction Visa - Date L. DESARNAUD-CAULY Chef de Laboratoire Vérification Fonction Visa

Plus en détail

FORMATION CONTINUE 2015

FORMATION CONTINUE 2015 FORMATION CONTINUE 2015 Prévention du risque chimique ORME CONSEIL Spécialiste du risque chimique 10 rue Fournet, 69006 LYON contact@orme-conseil.com www.orme-conseil.com PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE

Plus en détail

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION EQUIPEMENTS SOUS PRESSION GENERATEUR DE VAPEUR TYPE HA 54X - BRULEUR GAZ PRODUCTION HORAIRE : 3000 kg / vapeur PRESSION MAXIMALE (admissible) EN SERVICE : 14 bars EXTINCTEUR A EAU AVEC ADDITIF : FS9 EV

Plus en détail

L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC

L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC Quelques définitions Les dangers La classification L étiquetage 2 Les produits chimiques se trouvent sous la forme de substances

Plus en détail

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée Les ATmosphères EXplosives («ATEX») Prévention des Risques et Protection des Salariés R. REVALOR INERIS Méditerranée 1 ATEX : Les produits concernés ATMOSPHERE EXPLOSIVE Mélange avec l air, dans les conditions

Plus en détail

CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification LIQUIDES INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification

CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification LIQUIDES INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES Un gaz inflammable est un gaz ou un mélange de gaz ayant un domaine d inflammabilité en mélange avec l air à 20 C et à une pression normale de 101,3 kpa Catégorie 1

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Le Transport des Matières Dangereuses

Le Transport des Matières Dangereuses Section des produits chimiques Service du pharmacien cantonal 24, avenue de Beau-Séjour 1206 Genève Le Transport des Matières Dangereuses tél.: 022/546.51.90(88) fax.: 022/546.51.89 section.toxiques@etat.ge.ch

Plus en détail

Qu est ce qu un gaz comprimé?

Qu est ce qu un gaz comprimé? Qu est ce qu un gaz comprimé? Il existe plusieurs produits à base de gaz ou de mélanges de gaz sous pression conservés dans des bouteilles 1. La plupart de ces gaz sont classés dans la catégorie des «gaz

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Fiche de données de Sécurité (Règlement REACH : 1907/2006/CE) Page 1/1 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE 1.1 Identification de la substance ou de la préparation Nom

Plus en détail

LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES

LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES FICHE TECHNIQUE #51 PRODUITS ET MATIÈRES DANGEREUSES LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES Le Règlement sur le transport des matières dangereuses encadre la manutention et le transport des matières dangereuses

Plus en détail

Qu est ce que la norme ATEX?

Qu est ce que la norme ATEX? La norme européenne Atex est associée aux produits utilisables en ATmosphères EXplosibles. La norme Atex est une norme de sécurité pour les zones dangereuses : zone 1 en contact avec gaz et zone 2 proche

Plus en détail

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées Centre Départemental de Gestion du Cher ZA Le Porche 18340 PLAIMPIED-GIVAUDINS Tél. : 02.48.50.82.50 Fax : 02.48.50.37.59 www.cdg18.fr Adresse postale B.P. 2001 18026 BOURGES Cedex Le Président du Centre

Plus en détail

Danger: rayonnement laser

Danger: rayonnement laser Danger: rayonnement laser Feuillet d information sur les lasers La présente publication vous informe sur les particularités et les dangers du rayonnement laser, les exigences de sécurité et de santé relatives

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 7523H-French_Manuals 11/19/13 8:40 AM Page 1 Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 Manuel d instruction Nous vous félicitons d avoir choisi ce niveau laser magnétique Torpedo. Nous vous suggérons

Plus en détail

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 0. Laboratoire PMO Rue de la belle croix 62240 Desvres

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 0. Laboratoire PMO Rue de la belle croix 62240 Desvres Page : 1 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom commercial : 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Classification, Labelling & Packaging

Classification, Labelling & Packaging Le règlement r CLP Classification, Labelling & Packaging Règlement (CE) n 1272/2008 relatif à la classification, à l étiquetage et à l emballage des substances et des mélanges Déclinaison du SGH au niveau

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail

Manuel d utilisation. Modèle 461920 Tachymètre photo à visée laser

Manuel d utilisation. Modèle 461920 Tachymètre photo à visée laser Manuel d utilisation Modèle 461920 Tachymètre photo à visée laser Introduction Toutes nos félicitations pour votre acquisition du minitachymètre photo à visée laser modèle 461920 d Extech. Ce tachymètre

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES 1. Pièce mobile en mouvement (courroie, convoyeur, ventilateur, etc.) 1. 1. Cisaillement 1. 2. Entraînement 1. 3. Coincement 1. 4. Frappé par 1. 5. Frapper contre 1. 6. Écrasement 2. Courant électrique

Plus en détail

Chlorure de sodium (NaCl)

Chlorure de sodium (NaCl) Fiche de données de sécurité pour Chlorure de sodium (NaCl) Dans le cadre d une information la plus complète possible aux clients, nous avons réalisé, à titre volontaire, une fiche de données de sécurité

Plus en détail

LASERS AU BLOC OPERATOIRE

LASERS AU BLOC OPERATOIRE S AU BLOC OPERATOIRE ALIBODE 2013 Mr MAZALAIGUE / Responsable service Technique Collin COLLIN S.A, BAGNEUX, 201005 Bref historique 1917 Décrit par Albert Einstein 1950 Procédé de pompage optique Alfred

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et

Plus en détail

CHAPITRE I ORGANISATION D UN LABORATOIRE DE CHIMIE

CHAPITRE I ORGANISATION D UN LABORATOIRE DE CHIMIE - 3 - CHAPITRE I ORGANISATION D UN LABORATOIRE DE CHIMIE Avant d'aborder le sujet "sécurité", il faut d'abord donner un bref aperçu sur ce qu'est un laboratoire de chimie. I DEFINITION On appelle laboratoire

Plus en détail

Outil d'alignement laser

Outil d'alignement laser Outil d'alignement laser L'Outil d alignement laser est le seul outil au monde conçu pour accélérer la mise au point des arcs olympiques et arcs à poulies (compounds). Il vous permet de contrôler facilement

Plus en détail

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 2. Rue de la belle croix 62240 Desvres

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 2. Rue de la belle croix 62240 Desvres Page : 1 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom commercial : 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du

Plus en détail

RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL

RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL Hoareau David Salasca Aurélie Ternisien Loïc Responsables : M. BERNARD et M. ATHUYT UE5 2007 / 2008 Introduction Fin d année 2007 : 50%

Plus en détail

Identification des sources de danger dans les sous systèmes considérés

Identification des sources de danger dans les sous systèmes considérés Identification des sources de danger dans les sous systèmes considérés Nous allons dans un premier temps dresser la liste de toutes les sources de danger liées aux sous systèmes «Bouteilles d air comprimé»

Plus en détail

CHIMIE et GAZ. EDMS n.848384 Etre TSO au CERN HSE Unit

CHIMIE et GAZ. EDMS n.848384 Etre TSO au CERN HSE Unit CHIMIE et GAZ 1. Achat de produits chimiques 2. Stocker en sécurité 3. Signalisation et dangers des produits chimiques 4. Evaluation des risques 5. Protection chimie et gaz 6. L équipement de protection

Plus en détail

OXYDE D ETHYLENE OXIDE

OXYDE D ETHYLENE OXIDE OXYDE D ETHYLENE OXIDE PERFORMANCES L Oxyde d Ethylène (C 2 H 4 O) est un gaz liquéfié largement utilisé dans l industrie chimique comme intermédiaire dans la synthèse de certains produits. Ce gaz est

Plus en détail

Le risque chimique dans L Académie de la Réunion

Le risque chimique dans L Académie de la Réunion Le risque chimique dans L Académie de la Réunion Christian ECOLIVET Inspecteur Hygiène et Sécurité Cellule Académique de Prévention et de Sécurité 40 Rue Kerveguen Tél : 0262 73 11 32 Mail : ihs-caps.secretariat@ac-reunion.fr

Plus en détail

Réaménagement de la soute à produits chimiques

Réaménagement de la soute à produits chimiques Réaménagement de la soute à produits chimiques CAHIER DES CHARGES Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement public à caractère Scientifique et Technologique 28 rue

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité conforme à la direktive (EU) Nr. 453/2010

Fiche de données de Sécurité conforme à la direktive (EU) Nr. 453/2010 Section 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1 Identificateur de produit PAVAROOf-K 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012

Catalogue de Formation 2012 Catalogue de Formation 2012 GREENTIPS Prévention des risques chimiques Initiation au risque amiante Les agents C.M.R. : connaissances réglementaires et actions de prévention GREENTIPS 91 C route des Romains

Plus en détail

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison LE RISQUE CHIMIQUE Un agent chimique dangereux est une substance ou un mélange dont la composition est susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la santé des salariés exposés ou des utilisateurs.

Plus en détail

Thermomètre infrarouge (IR) à double visée laser, avec alerte de couleur

Thermomètre infrarouge (IR) à double visée laser, avec alerte de couleur Manuel d utilisation Thermomètre infrarouge (IR) à double visée laser, avec alerte de couleur MODELE 42509 Introduction Toutes nos félicitations pour votre acquisition du thermomètre infrarouge modèle

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006 Enclean anti- mousse

FICHE DE DONNEES DE SECURITE conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006 Enclean anti- mousse SECTION 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIETE/ L ENTREPRISE 1.1 Identification du produit Nom du produit : Enclean anti-mousse Substance active : Acide Nonanoïque Formule chimique

Plus en détail

Aide à l exécution de l OSLa pour les cantons

Aide à l exécution de l OSLa pour les cantons Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Etat : avril 2007 Aide à l exécution de l OSLa pour les cantons Ordonnance

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET. Laboratoire de Chimie de la CRAM

Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET. Laboratoire de Chimie de la CRAM Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET Laboratoire de Chimie de la CRAM Produits chimiques: l étiquetage évolue International: SGH Système Général Harmonisé de classification et d étiquetage des

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 8 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Nº CAS: Nº CE: 7439-95-4 231-104-6 1.2. Utilisations identifiées pertinentes

Plus en détail

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Stockage et Manipulation des Produits dangereux Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Maîtrise du risque et gestion des Produits dangereux Maîtrise du risque principes de base Identification

Plus en détail

Éléments d étiquetage du règlement CLP

Éléments d étiquetage du règlement CLP Éléments d étiquetage du règlement CLP Le règlement CLP (, Labelling and Packaging of substances and mixtures) introduit de nouveaux symboles et indications, ainsi que des nouvelles règles de classification

Plus en détail

Chapitre I ORGANISATION D UN LABORATOIRE DE CHIMIE

Chapitre I ORGANISATION D UN LABORATOIRE DE CHIMIE Chapitre I ORGANISATION D UN LABORATOIRE DE CHIMIE I DEFINITION Laboratoire de chimie: Local -contenant des produits chimiques et des appareils -dans lequel des réactions chimiques sont effectuées. Laboratoires

Plus en détail

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5 70106 Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit # d homologation. 26502 Utilisation Insecticide Fournisseur Rolf C. Hagen Inc., 20 500 Aut. Transcanadienne, Baie d

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

1 Symboles. 5 Ressorts de responsabilité

1 Symboles. 5 Ressorts de responsabilité A 1 2 B 3 G H 4 C 7 5 6 I J D 8 9 10 11 12 13 12 13 K 14 E F 1 Symboles 1.1 Avertissements Les avertissements se distinguent, en fonction du type de risque, par les mots de signalisation listés ci-dessous:

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT

LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT «Outil du thermicien» 20/01/11 Réunion à thème : Outil terrain de l audit : Thermographie Infiltrométrie 1 L Infrarouge Rayonnement électromagnétique et grandeurs

Plus en détail

Guide d utilisation des LASER

Guide d utilisation des LASER Guide d utilisation des LASER Mai 2013 Mikael Leduc, département de génie physique Officier en Sécurité Laser Table des matières 1. Laser 1.1 Classes et dangers p.2 1.2 Exposition maximum permise p.3 2.

Plus en détail

PHYS-F-205. Physique 2. Examen du 6 juin 2012. I. Théorie (20 points 1 heure 15')

PHYS-F-205. Physique 2. Examen du 6 juin 2012. I. Théorie (20 points 1 heure 15') NOM, PRENOM (en majuscules)..... SECTION (barrer la mention inutile) Biologie Géographie Géologie PHYS-F-205 Physique 2 Examen du 6 juin 2012 I. Théorie (20 points 1 heure 15') Justifiez toujours vos réponses.

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Pat de la Vatine BP 108 76134 MONT SAINT AIGNAN PROJET : EXTENSION D UN SITE DE STOCKAGE DE CEREALES ET OLEOPROTEAGINEUX ET D APPROVISIONNEMENT D541 «Le Chemin sec» 60360 DOMELIERS RESUME NON TECHNIQUE

Plus en détail

Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable

Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable Philippe Parvy Chargé de mission risque chimique et écologie hospitalière Hôpital Necker Enfants Malades, AP-HP philippe.parvy@nck.aphp.fr

Plus en détail

Procédure: L acces aux espaces confines

Procédure: L acces aux espaces confines Table des matières 1 Objectif...1 2 Champ d application...1 3 Définitions...1 4 Flowchart...1 5 Procére...1 5.1 Méthode...1 5.2 Mesures de gaz...2 5.3 Surveillance au trou d homme...3 5.4 Le soudage, le

Plus en détail

MODE D EMPLOI Lire correctement le mode d emploi avant utilisation!

MODE D EMPLOI Lire correctement le mode d emploi avant utilisation! EL-200 LED MODE D EMPLOI Lire correctement le mode d emploi avant utilisation! Page 2 / 9 Inclus dans la boîte Merci de vérifier que la boîte contient : 1 x Laser EL-200 LED 1 x câble d alimentation 1

Plus en détail

Système Général Harmonisé de Classification et d étiquetage des produits chimiques

Système Général Harmonisé de Classification et d étiquetage des produits chimiques Système Général Harmonisé de Classification et d étiquetage des produits chimiques Dr Jean Grondin Lætitia Davezat Stéphane Castex Septembre 2009 - R2 Sommaire Contexte règlementaire Le SGH REACH Les changements

Plus en détail

Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service dans l enceinte d une entreprise utilisatrice

Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service dans l enceinte d une entreprise utilisatrice PLAN DE PRÉVENTION 2 Définitions Entreprise utilisatrice Entreprise qui utilise les services d entreprises extérieures Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant

Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle A (secteur lourd)

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail