Diagnostic des installations de gaz

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic des installations de gaz"

Transcription

1 ECOLE CHEZ SOI - GAZ02 - Le diagnostic des installations de gaz 11 DROIT COU GENER Généralités 3. la combustion du gaz chapitre 1 - généralités Pour récupérer son pouvoir calorifique, il faut faire brûler le gaz, c est ce qu on appelle sa combustion. COUR 3.1. Le mécanisme La combustion a besoin d air. En fait, c est l oxygène de l air (2) qui est chimiquement nécessaire. ANNEX Figure 1.2 Ainsi, il faut utiliser environ 1 m 3 d air pour brûler 1 kwh de gaz. Les quantités d air théoriques suivantes sont nécessaires : Nature du gaz Quantité d air nécessaire pour 1 m 3 de gaz brûlé Gaz naturel type Lacq 10 m 3 Gaz naturel type Groningue 9 m 3 Butane 30,7 m 3 Propane 23,5 m 3 Tableau 1.1 Comme on le voit sur le schéma ci-dessous, lors de la réaction chimique de combustion du gaz, on voit apparaître des produits de combustion ainsi qu un dégagement de chaleur. Figure 1.3 (2) L air contient environ 20 % d oxygène et 80 % d azote. SAS-ECS - Page extraite du cours. Ces extraits sont donnés à titre indicatif et non contractuel.

2 GENERAUX ARTISTIQUES chapitre 2 - présentation du diagnostic gaz 2.1. Le diagnostic porte sur quatre domaines clés La tuyauterie fixe ; Le raccordement en gaz des appareils ; La ventilation des locaux ; La combustion des appareils Limites de l intervention Comme dans tous les diagnostics, on ne peut diagnostiquer que les constituants visibles et accessibles de l installation au moment du diagnostic. L intervention s effectue sans montage ni démontage hormis les exceptions mentionnées dans la norme NF P L intervention se fait à un instant donné, donc elle ne préjuge pas des modifications susceptibles d intervenir ultérieurement sur tout ou partie de l installation Cas particulier Le diagnostic gaz Pour les parties des installations intérieures placées en alvéole technique gaz (7), le contrôle est limité à la AUTOTEST vérification de l étanchéité apparente des tuyauteries et au contrôle du bon fonctionnement de ces appareils. Les fiches de contrôle qui ne sont pas applicables aux alvéoles techniques gaz font l objet de la mention «Ce contrôle ne s applique pas aux alvéoles techniques». WWW OUVRAGE En aucun cas, il ne s agit d un contrôle de conformité de l installation vis-à-vis de la réglementation en vigueur. Le contrôle de l état du conduit de fumée n entre pas dans le champ d application du diagnostic. Seule la présence du conduit et l état du conduit de raccordement sont contrôlés. 3. déroulement du diagnostic 3.1. Les obligations des parties Il est très important que chacune des parties (donneur d ordre et opérateur de diagnostic) respecte ses obligations respectives qui sont indiquées aux artciles 5.1, 5.2 et 5.3 de la norme NF P On peut regrouper ces obligations en fonction des trois temps du diagnostic Avant le diagnostic L opérateur de diagnostic, autrement dit celui qui va réaliser le diagnostic dans le bâtiment, doit adresser au donneur d ordre un document reprenant les conditions générales de réalisation du diagnostic. (7) Alvéole technique gaz (arrêté du 2 août 1977) : local disposé à un niveau d un immeuble collectif s ouvrant sur les parties communes et affecté, à l exclusion de tout autre usage, à l installation d appareils individuels de production d eau chaude sanitaire ou de chauffage des logements ainsi que des conduites d alimentation en gaz, des conduits d amenée d air ou d évacuation des gaz de combustion correspondants. SAS-ECS - Page extraite du cours. Ces extraits sont donnés à titre indicatif et non contractuel.

3 G chapitre 3 - L installation La tuyauterie fixe Les autres matériaux déclancheront automatiquement des anomalies, car leur usage provoque un risque : la fuite de gaz. L installation des tuyauteries fixes Nous donnons ci-après, pour chacun de ces matériaux, leur recommandation de mise en œuvre dans le neuf et une illustration. Tubes en acier (D) Ils sont utilisés pour les tuyauteries enterrées, en élévation ou incorporées. Ils sont résistants mécaniquement mais sensibles à la corrosion. En enterré, ils doivent être protégés par un revêtement conforme contre la corrosion. A Tubes en cuivre (B) Ils sont utilisés pour les tuyauteries enterrées, en élévation ou incorporées, à l exception des tiges cuisine. Ils sont sensibles aux courants électriques et aux agressions chimiques lorsqu ils sonts enrobés de béton armé. Tubes en polyéthylène en abrégé PE (C) L emploi de ces tubes est limité à la réalisation des parties de l installation enterrée extérieure aux bâtiments. Tuyaux en plomb (A) Le plomb est autorisé dans l existant et interdit dans le neuf. Figure 3.2 Figure 3.3 Figure 3.4 SAS-ECS - Page extraite du cours. Ces extraits sont donnés à titre indicatif et non contractuel.

4 G chapitre 4 - Le contrôle de L appareil à gaz et des raccordements Le contrôle de l appareil à gaz et des raccordements Les appareils à gaz sont classés en 3 familles suivant le gaz qui les alimente : 1 ère famille alimentée en gaz manufacturés ; 2 ème famille alimentée en gaz naturel, air butané ou propané ; 3 ème famille alimentée en propane ou butane commercial. 1. la classification Suivant le Mode d amenée d air et d évacuation des produits de combustion Selon la classification européenne, les appareils à gaz se distinguent en trois types suivant leur mode d amenée d air et d évacuation des gaz de combustion. On a ainsi : Les appareils de type A ; Les appareils de type B ; Les appareils de type C. Arrêtons-nous sur chacun de ces types en détail Les appareils de type A Ce sont des appareils à circuit de combustion non étanche. L appareil n est pas raccordé à un conduit de fumée ; l air de combustion est prélevé dans le local. A Figure 4.1 On distingue : L appareil de type A qui n est pas destiné à être raccordé ni à un conduit ni à un dispositif d évacuation des produits de combustion vers l extérieur du local où il a été installé ; L appareil de type AS qui est un appareil de type A muni de contrôle de la viciation de l atmosphère. SAS-ECS - Page extraite du cours. Ces extraits sont donnés à titre indicatif et non contractuel.

5 COUR GENERA Les ventilations chapitre 6 - Les ventilations Un appareil non étanche, raccordé ou non à un système d évacuation, a son circuit de combustion en communication avec l atmosphère du local où il est installé. Il faut tenir compte du risque de pollution et veiller à la préservation de la qualité de l air. En effet, la mauvaise combustion des appareils peut entraîner un risque de rejet de CO. 1. appareils non RaccoRdéS autres que cenr. ventilation du local. amenée d air article c.14 Fiche 19 ANNEXE Une amenée d air est le système par lequel l air se renouvelle dans le local. Celle-ci est soit : Directe ; Indirecte Amenée d air directe La norme NF P définit ainsi ce système d amenée d air (art. 3.2) : Système d aération dans lequel l air prélevé dans l atmosphère extérieure pénètre directement dans le local où se trouvent le ou les appareils d utilisation par un conduit ou par des passages ménagés dans les parois extérieures du local. Sur la figure suivante, l air prélevé à l extérieur du bâtiment pénètre directement par les parois ou par un conduit spécial en façade dans le local où se trouve l appareil. Figure 6.1 Amenée d air directe de 100 cm 2 Figure 6.2 SAS-ECS - Page extraite du cours. Ces extraits sont donnés à titre indicatif et non contractuel.

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure de GAZ

Etat de l Installation Intérieure de GAZ 5 Square Pierre Béziat - 33150 CENON Bureau de Controle Girondin Tél. : 0556865656 Fax : 0556860832 Email : bureau-controlegirondin@wanadoo.fr Site web : Code NAF : 7120B N TVA : FR2941836588800027 N RCS

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure de GAZ

Etat de l Installation Intérieure de GAZ SCP Olivier CAZAUX Géomètre Expert Inscription au tableau de l'ordre sous le n 2007A10 0001 Lotissement VRD Projets d'urbanisme et d'aménagement de zone Copropriété Diagnostics immobiliers - Expertise

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

Guide d utilisation. Partie IX - Module GAZ

Guide d utilisation. Partie IX - Module GAZ Guide d utilisation Partie IX - Module GAZ Sommaire 1 OBJET DU DIAGNOSTIC... 4 1.1 Préambule... 4 1.2 Définitions... 4 1.3 Les fiches de contrôles... 4 1.4 Les éléments des fiches de contrôles... 4 1.5

Plus en détail

Retour d expérience Principales anomalies constatées sur les installations gaz

Retour d expérience Principales anomalies constatées sur les installations gaz Retour d expérience Principales anomalies constatées sur les installations gaz Les principales anomalies liées aux installations de gaz (source HabitA+) Les principales anomalies liées aux installations

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

Avant-propos Guide de Diagnostic Qualigaz Guide de Diagnostic Qualigaz Additif 2013 au Guide DIAGNOSTIC GAZ 2010

Avant-propos Guide de Diagnostic Qualigaz Guide de Diagnostic Qualigaz Additif 2013 au Guide DIAGNOSTIC GAZ 2010 Avant-propos La norme NFP 45-500 est le document technique de référence pour la pratique des diagnostics d installations domestiques gaz dans le cadre de cession de biens immobiliers. Elle a été mise à

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 30 ans, EGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 201 1977 é Édition 201 Avec cette nouvelle

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

IDENTIFICATION DES BATIMENTS ET PARTIES DU BATIMENT (PIECES ET VOLUMES) N'AYANT PU ETRE CONTROLES ET MOTIFS

IDENTIFICATION DES BATIMENTS ET PARTIES DU BATIMENT (PIECES ET VOLUMES) N'AYANT PU ETRE CONTROLES ET MOTIFS CIEL Expertises Siège : Z.A. de la Koehl 57670 FRANCALTROFF Bureau : 29 Rue de Sarre 57070 METZ Tel : 03 87 86 34 91 Fax : 03 87 01 88 47 E-mail : contact@cielexpertises.com www.cielexpertises.com RAPPORT

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Rapport Installation Gaz

Rapport Installation Gaz Cabinet ADIES votre partenaire d'expertise 03 88 418 409 0 673 620 619 contact@adies.fr Fax : 0 359 087 399 RAPPORT DE L ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ La présente mission consiste à établir

Plus en détail

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures Objectif : L agent de maintenance assure la mise en service et la maintenance préventive

Plus en détail

LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ

LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ Pour vivre et profiter pleinement du confort offert par le gaz naturel, quelques règles simples de sécurité sont à respecter. Il est important de connaître son installation,

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 «Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires» Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude Les énergies Comment ça fonctionne Avantages Inconvénients Chauffage central - la chaleur est produite en un seul endroit : par une chaudière, des capteurs

Plus en détail

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines :

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines : Diagnostic Gaz Application du diagnostic selon les domaines : Tuyauteries fixes Organe de coupure supplémentaire GPL en récipient Robinet de commande d appareil Les lyres GPL Volume, Ouvrant Ventilation

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES EN CHAUFFAGE INDIVIDUEL-GAZ

TRAVAUX PRATIQUES EN CHAUFFAGE INDIVIDUEL-GAZ MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TRAVAUX

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE GAZ ABCIDIA CERTIFICATION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE GAZ ABCIDIA CERTIFICATION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE GAZ ABCIDIA CERTIFICATION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification ou à la recertification démontre qu elle

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

Rappel des droits et obligations

Rappel des droits et obligations GAZ Norme XP P 45-500 A compter du 1er novembre 2007 le vendeur d'un logement équipé d'une installation intérieure au gaz naturel ou GPL datant de 15 ans ou plus devra produire un diagnostic gaz de l installation

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique ELÉMENTS DE THERMIQUE Diagnostic De Performance ÉnergÉtique Mesurer la performance énergétique La conduction La conduction est un transfert de chaleur entre solides. L exemple plaque électrique. La plaque

Plus en détail

FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Objectif global: Obtenir les fondamentaux du métier de diagnostiqueur immobilier. Vous apprendrez la réglementation liée à chaque diagnostic. En fin de cursus, vous

Plus en détail

Descriptif quantitatif second œuvre

Descriptif quantitatif second œuvre GENERAUX ARTISTIQUES Descriptif quantitatif second œuvre La mise en œuvre de menuiserie intérieure Maintien des blocs portes en attente de la pose de la cloison (mise en place, réglage et calage) ES S

Plus en détail

Chauffage collectif. Fiche technique

Chauffage collectif. Fiche technique Fiche technique Chauffage collectif 2 5 6 9 12 Connaître Chaufferie collective Conduits de fumée Chauffage urbain Distribution dans l immeuble Répartition des frais de chauffage Regarder Energies Consommations

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Le diagnostic de performance énergétique / Page 2 L état d installation intérieure de gaz et d électricité / Page 4 1 ANALYSE

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES Le titre professionnel de : INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES1 niveau V (code NSF : 233 s) se compose de deux

Plus en détail

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance NT 1166 C 1 /16 20/11/2008 MANUEL D INSTALLATION NORMES DE SECURITE ET MARQUAGE CE Nos techniciens sont régulièrement engagés dans la recherche et le développement de produits de plus en plus efficace

Plus en détail

Réservoirs fioul en polyéthylène

Réservoirs fioul en polyéthylène Réservoirs fioul en polyéthylène Expérience et compétence pour votre sécurité Bien Vivre l Energie Développement Fabrication Système... tout de la même source Réservoirs fioul Roth Avantages décisifs pour

Plus en détail

LA PURGE DES CIRCUITS HYDRAULIQUES J-M R. D-BTP

LA PURGE DES CIRCUITS HYDRAULIQUES J-M R. D-BTP LA PURGE DES CIRCUITS HYDRAULIQUES J-M R. D-BTP 2006 1 Solubilité de l air dans l eau Les causes de la présence des gaz Effet de la présence des gaz L élimination des gaz Les différents systèmes de purge

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire Installation ECS existante Production d eau chaude: Trois cumulus de 1500 l dans chaque sous-station: Deux cumulus HS dans

Plus en détail

Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN

Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN Sommaire 3 A LA UNE 4 LA VMC GAZ EN COLLECTIF 6 TRAITEMENT DES DGI 7 LES AUTRES MODIFICATIONS 2 A la une INFO La mise en application prévue au 1er juin 2013 nécessitera la publication de son arrêté de

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE DE L ETAT DE

RAPPORT DE VISITE DE L ETAT DE Page 1 sur 7 SF-DIAG DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Amiante Plomb DPE Termites Gaz ERNT Carrez - Electricité - Tantièmes de Copropriétés Francis Hucher 21 rue du Canada - 17320 Hiers-Brouage Tel : 05 46 36 92

Plus en détail

VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES. produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE

VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES. produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE PourQuoi Ventiler? sans ventilation les polluants s accumulent > de nombreuses

Plus en détail

VMC Gaz existante : certificats et attestation

VMC Gaz existante : certificats et attestation avril 2006 VMC Gaz existante : certificats et attestation Toutes les VMC Gaz en service doivent faire l'objet d'un contrat d'entretien écrit et conclu entre le gestionnaire de l'immeuble d'une société

Plus en détail

Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations

Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations Préambule général Le présent document constitue une note d information relative aux règles d implantation de pompes à chaleur

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

CATALOGUE DE hformation GAZ

CATALOGUE DE hformation GAZ CATALOGUE DE hformation GAZ 6 Rue des Bonnes Gens 68025 COMAR CEDEX Tél : 03.69.28.89.00 Fax : 03.69.28.89.30 Mail : contact@coprotec.net Site : www.coprotec.net SOMMAIRE PRESENTATION... 3 NOS FORMATIONS

Plus en détail

SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6

SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6 SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6 LES PRÉCISIONS A. Diagnostiquer des problèmes simples de fonctionnement : d un système de drainage Reconnaître les composants d un système

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ Date de la mission :

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes Chauffage Direct @ccess gaine radiante avec brûleur gaz à l extérieur avantages Esthétique. 250

Plus en détail

Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie

Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Bonne pratiques de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Plan de l intervention 1. Installation

Plus en détail

Dossier Technique Immobilier

Dossier Technique Immobilier Dossier Technique Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : GILLET/CC/090812 Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département : 85000 Commune : La Roche-sur-Yon Adresse

Plus en détail

Annexe 1. Classes de propreté

Annexe 1. Classes de propreté Annexes Sommaire Annexe 1. Classes de propreté... 3 Annexe 2. Propositions du parking... 4 Annexe 3. Maintenance... 6 Annexe 4. Résumé de l ancien guide maintenance... 9 Annexe 5. Préparation des documents

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600 ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600 Adresse: 69, RUE CLAUDE BERNARD 75005 PARIS Objet du Constat : Etat de l installation intérieure électrique dans le cadre d une vente - Appartement,

Plus en détail

STOCKAGE ET DISTRIBUTION DES GPL D UNE CAPACITE COMPRISE ENTRE 6T ET 50T

STOCKAGE ET DISTRIBUTION DES GPL D UNE CAPACITE COMPRISE ENTRE 6T ET 50T 1 er jour : STOCKAGE ET DISTRIBUTION DES GPL D UNE CAPACITE COMPRISE ENTRE 6T ET 50T DUREE : 3 JOURS PROGRAMME : Rappels succincts sur : - Les unités - Caractéristiques physiques et chimiques des GPL :

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES VILLE DE WILLEMS PROJET DE REHABILITATION DU SITE CADDY EN POLE ASSOCIATIF ET CULTUREL Missions de diagnostics CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d Ouvrage : Ville de Willems HOTEL DE VILLE

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

Guide technique. Le radon dans les bâtiments

Guide technique. Le radon dans les bâtiments Guide technique Le radon dans les bâtiments Guide pour la remédiation dans les constructions existantes et la prévention dans les constructions neuves Diagnostic technique Techniques de remédiation et

Plus en détail

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE INCENDIE DANS LES ERP 1 - Les grands principes Les différentes réglementations fixant les règles de sécurité contre l'incendie visent essentiellement à respecter les grands principes suivants : L'évacuation rapide et en bon

Plus en détail

Se chauffer aux granulés de bois

Se chauffer aux granulés de bois Se chauffer aux granulés de bois Réglementation et règles de l art pour la mise en œuvre des poêles & chaudières à granulés www.propellet.fr CADRE GENERAL Se chauffer aux granulés de bois DEBOUCHE DU CONDUIT

Plus en détail

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Berne, Buchs, Zurich, avril 2012 C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Mesdames, Messieurs, 1. Situation initiale Les températures extrêmement froides de l'hiver

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE?

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE? ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances d obtenir

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Diagnostic Gaz M.HACHEMAOUI

Diagnostic Gaz M.HACHEMAOUI Diagnostic Gaz 1 M.HACHEMAOUI 2 1 Cadre de diagnostic M.HACHEMAOUI 3 Naissance du diagnostic Gaz. Réglementation Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006. Arrêté du 24 août 2010 modifiant l arrêté du 6

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE FICHE EXPLICATIVE SUR LES CHAUDIÈRES

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE FICHE EXPLICATIVE SUR LES CHAUDIÈRES Fiche explicative n FE01 Chaudières à combustible (type basse température àcondensation) Fiches d opérations standardisées concernées: Bâtiments résidentiels : BAR-TH-06 : Chaudière individuelle à condensation

Plus en détail

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS 37 Rue Félix Baillif BP 13 97432 Saint-Pierre Tél : 02 62 55 19 30 Fax : 02 62 55 19 40 Adresse électronique : gestion.9741346v@ac-reunion.fr ------------------- DOSSIER DE CONSULTATION

Plus en détail

Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives

Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives Maisons BBC et passives Qualité d air intérieur et ventilation Confort thermique Solutions préconisées Mise en œuvre Maintenance prix De l importance

Plus en détail

Les solutions hygroréglables en pavillon

Les solutions hygroréglables en pavillon GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR N 1 Les solutions hygroréglables en pavillon Basse consommation et économies d'énergie Qualité d'air : ventilation intelligente Silence Pourquoi Ventiler? Sans ventilation les

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du

Plus en détail

Vérification par essai fumigène des systèmes de conduits collectifs concentriques fonctionnant sous pression

Vérification par essai fumigène des systèmes de conduits collectifs concentriques fonctionnant sous pression Vérification par essai fumigène des systèmes de conduits collectifs concentriques fonctionnant sous pression Avis de la Commission consultative du CNPG N 001 de mai 2015 ayant reçu un avis favorable du

Plus en détail

REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ

REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ DUREE : 2 x 2 JOURS PROGRAMME : Les gaz combustibles - Rappels sur les unités - Classification des gaz distribués La combustion - Principe Le pouvoir

Plus en détail

Version consolidée au 6 janvier 2015

Version consolidée au 6 janvier 2015 Le 6 janvier 2015 ARRETE Arrêté du 2 août 1977 relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz combustible et d hydrocarbures liquéfiés situés à l intérieur des bâtiments

Plus en détail

Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva

Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva Rédigé par : MD/JFR Le 24/05/2013 Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva Versions : Nom Version Date Modifications MD V1.3

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES Direction Départementale des Territoires L BOULEUX RESPONSABLE DE L UNITE BATIMENTS DURABLES ET ACCESSIBILITE Tel : 05 17 17

Plus en détail

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Présentation basé sur le Guide d intégration du gaz naturel à un bâtiment Par Serge Rivard, Formateur, École des Technologies Gazières 11 novembre

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D'ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2EME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SPECIALITE: INSTALLATIONS ELECTRIQUES SANITAIRES ET THERMIQUES MERCREDI

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz FICHE TECHNIQUE Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 4 5 CONNAÎTRE > Réseau d eau froide > Réseau d eau chaude > Réseau de gaz REGARDER > Réseau d eau ENTRETENIR - AMÉLIORER > Contrat d entretien

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 15/OBO/0048/VIAL AFNOR NF P 45-500 18/03/2015

Plus en détail

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS)

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) 1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) La sensibilité de ce système est 10 fois supérieure à celle des détecteurs ponctuels. Surface couverte par détecteur Page 1

Plus en détail

Plombier, c'est quoi?

Plombier, c'est quoi? Plombier, c'est quoi? Un plombier est un ouvrier qui s occupe / d installer et réparer les canalisations d eau et de gaz. Certains plombiers se spécialisent dans des domaines particuliers ou complètent

Plus en détail

Rapport N 0937402 Relation N 9500966

Rapport N 0937402 Relation N 9500966 OFFICE PUBLIC DE L'HABITAT DE LA HAUTE SAONE 26,RUE FLEURIER - BP 70309 70006 VESOUL CEDEX A l attention de Monsieur CHARBERET D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E REPERAGE DES MATERIAUX

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure de Gaz

Etat de l Installation Intérieure de Gaz Etat de l Installation Intérieure de Gaz Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : AE15-044-509 AFNOR NF P 45-500 (Janvier 2013) 13/02/2015

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT!

FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT! L'étanchéité à l'air des logements FAITES VITE! VOTRE LOGEMENT FUIT! Alain DEZELUT, Chargé de mission bâtiment Grenelle DDT du Val-d'Oise 1 L'étanchéité à l'air des logements SOMMAIRE -7 raisons de s'intéresser

Plus en détail

bienvenue ANTARGAZ sur le réseau LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr cuisson chauffage eau chaude Images et Formes - IND 47 2008

bienvenue ANTARGAZ sur le réseau LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr cuisson chauffage eau chaude Images et Formes - IND 47 2008 bienvenue sur le réseau ANTARGAZ LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr Images et Formes - IND 47 2008 eau chaude cuisson chauffage BIENVENUE SUR LE RÉSEAU ANTARGAZ Le présent document a pour but de vous préciser

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb10.a LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb10.1. Le cadre de la performance énergétique nb10.2. Le système français des classes nb10.3. La norme NF EN 15217 : les principes nb10.4.

Plus en détail

Prescriptions techniques

Prescriptions techniques Prescriptions techniques Application du décret n 2004-555 du 15 juin 2004 relatif aux prescriptions techniques applicables aux canalisations et raccordements des installations de transport, de distribution

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

Qualité des environnements intérieurs. 5. Extraction localisée. 5.1 Extraction localisée de base Condition préalable

Qualité des environnements intérieurs. 5. Extraction localisée. 5.1 Extraction localisée de base Condition préalable Nombre minimal de point requis = 6; 1. Évacuation des gaz de combustion 1.1 Mesures de base pour évacuer les gaz de combustion Condition préalable Il n y a aucun appareil de combustion qui n est pas raccordé;

Plus en détail

L expérience de Qualigaz au service de tous les professionnels du gaz. Le seul ouvrage intégrant les toutes dernières évolutions réglementaires

L expérience de Qualigaz au service de tous les professionnels du gaz. Le seul ouvrage intégrant les toutes dernières évolutions réglementaires L expérience de Qualigaz au service de tous les professionnels du gaz Le seul ouvrage intégrant les toutes dernières évolutions réglementaires L état de l art technique pour assurer la conformité des installations

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon!

Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon! Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon! FICHES D INFORMATION SUR LA PRÉVENTION RADON Avant de construire, renseignez-vous sur le taux de radon dans votre région Le radon est un gaz présent

Plus en détail

Contrôleur d étanchéité VDK 200 A S02

Contrôleur d étanchéité VDK 200 A S02 Contrôleur d étanchéité 8.11 1 6 Technique Le système est un contrôleur d étanchéité compact conçu pour les vannes d arrêt automatiques: - L appareil fonctionne indépendamment de la pression d alimentation

Plus en détail