THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats"

Transcription

1 THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats Communicateur: Fidèle BAMA Macro économiste Directeur de la Prévision et des Analyses Macroéconomiques (DPAM)

2 Plan de présentation 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Objectifs du CSLP 4- Analyse de l évolution des principaux indicateurs etagrégats macroéconomiques 5- Conclusion

3 2- Introduction Mise en œuvre des programmes d ajustement structurel (PAS) au cours de la décennie Le résultat a été la résorption des déséquilibres fondamentaux de l économie. Toutefois, accentuation de l incidence de la pauvreté (44,5% en 1994 à 45,3% en 1998 (INSD, 1994, 1998). Aussi, la profondeur de la pauvreté ainsi que la sévérité se sont aggravées. D où l adoption et la mise en œuvre des CSLP (CSLP en 2000 et CSLP 2 en L objectif de la présente est d analyser l évolution des principaux indicateurs et agrégats macroéconomiques durant la décennie de mise en œuvre du CSLP en vue de mettre en évidence les progrès réalisés et les implications à moyen terme

4 3- Méthodologie Utilisation de l analyse descriptive (taux de croissance et graphique). Pour permettre une meilleure évaluation des performances, il est fait référence aux : objectifs fixés dans les programmes et stratégies ; indicateurs de convergence. Le choix des agrégats et indicateurs tient compte des objectifs traditionnels de la politique (taux de croissance, déficit commercial, taux d inflation). A ces trois indicateurs, sont associés un certain nombre d agrégats ou indicateurs pertinents par secteur macroéconomique

5 4- Priorités et objectifs du CSLP Les objectifs quantitatifs majeurs poursuivis par le Gouvernement au cours des années à venir avaient été déclinés ainsi que suit : accroître le produit intérieur brut par habitant d'au moins 4% par an à partir de 2004 ; ramener l incidence actuelle de la pauvreté { moins de 35% { l horizon 2015 ; accroître l'espérance de vie { au moins 60 ans { l horizon 2015.

6 5- Evolution des principaux agrégats 5.1- Secteur réel: PIB et croissance Evolution caractérisée par : une croissance forte et soutenue (5,4% en moyenne de nettement supérieure à celle de l UEMOA de 3,3%) une croissance erratique (oscillant entre 1,9% en 2000 et 8,7% en En 2010, elle est ressortie à 7,9% après 3,2% en Elle est prévue à 5,2% en 2011). Graphique 1- Evolution du PIB sur la période ,0 3000,0 2500,0 2000,0 1500,0 1000,0 500,0 3293,2 8,7% 2956,9 3051,3 7,8% 2715,2 2811,6 2573,3 7,9% 6,6% 2368,2 2266,7 2014,9 2102,6 1889,9 5,5% 5,2% 4,5% 4,4% 3,6% 3,2% 1,9% 10,0% 9,0% 8,0% 7,0% 6,0% 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 1,0% Cette variabilité est due à la dépendance à l égard des conditions naturelles et à la vulnérabilité à l égard des chocs exogènes (crise internationale, crise pétrolière, crise alimentaire). 0, PIB Réel Taux de croissance 0,0%

7 5.1- Secteur réel: PIB et croissance Le paradoxe burkinabé Malgré que la croissance soit restée forte et soutenue sur les dix dernières années, elle n est pas parvenue à réduire significativement la pauvreté et les inégalités. L incidence de la pauvreté reste à 43,9% (INSD, 2011). En 2003, l incidence était de 46,4%. En rappel, l objectif était de ramener l incidence de la pauvreté { moins de 35% { l horizon A cette allure, la probabilité de réaliser de cet objectif { l horizon 2015 est relativement faible.

8 5.1- Secteur réel: PIB et croissance Le PIB par tête s est établi en 2010 à francs CFA contre francs CFA en En moyenne, il a progressé de 2,3% sur la période contre un objectif annuel affiché d au moins 4% à partir de 2004 (confère CSLP révisé de 2004) Taux de croissance démographique: 3,1% Graphique 4- Evolution du PIB/tête du Burkina Faso de 2000 à PIB/tête taux de croissance Objectif CSLP 7,0% 6,0% 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 1,0% 0,0%

9 5.1- secteur réel: Inflation Une inflation contenue L inflation a été maitrisée sur la période sous revue. Exceptées les années 2001, 2005 et 2008, le niveau d inflation a été contenu dans la limite communautaire (3%). En moyenne, le taux d inflation ressort à 2,7%. Le niveau élevé en 2008 est due aux différentes crises économiques (crise alimentaire et énergétique) au cours de l année. 12,0% 10,0% 8,0% 6,0% 4,0% 2,0% 0,0% -2,0% Graphique 5- Evolution du taux d inflation sur la période 2000 à ,3% 4,9% 2,3% 2,0% -0,4% 6,4% 2,4% -0,3% 10,7% 2,6% -0,6% Taux d'inflation Norme communautaire 3%

10 5.2- Le secteur extérieur: un déficit commercial en amélioration En milliards de FCFA Le commerce extérieur du Burkina Faso est caractérisé par une balance commerciale structurellement déficitaire. Toutefois, les niveaux de déficit sont fortement variables d une année à l autre. La balance commerciale est ressorti déficitaire de 145 milliards de francs CFA en 2010, soit le niveau de déficit le plus faible atteint en dix (10) ans. Cette amélioration est expliquée par la forte augmentation des exportations induite par celles de l or (+144,6%, +260 milliards de francs CFA en valeur absolue). Graphique 6 - Evolution du déficit commercial du Burkina Faso de ,4-286,6-290,6-253,7-227,7-240,6-212,0-210,9-210,0-222,2-145, ,0-400,0-350,0-300,0-250,0-200,0-150,0-100,0-50,0 0,0 Années

11 5.2- Le secteur extérieur: Des exportations: Relativement faibles mais ayant connu une forte poussée ces deux dernières années (8,7% entre 2000 à 2008, +37% en 2009,+64,9% en 2010, +18,6% en moyenne de Les exportations restent peu diversifiées et dominées par des produits primaires { faibles valeurs ajoutées (or, coton ); Des importations: Excepté l année 2009, les importations ont constamment progressé, passant de 368,6 milliards de francs CFA en 2000 à 845,8 milliards de francs CFA, soit une progression moyenne de 10,6%. Dominées par: Biens d équipements (30,5% en moyenne, 35,3% en 2010) Biens intermédiaires (26,9% en moyenne ; 24,3% en 2010) Produits pétroliers (23,2% en moyenne, 26,1% en 2010) Produits alimentaires (11,2% en moyenne, 8,0% en 2010) Autres (8,3% en moyenne, 6,3% en 2010)

12 En % 5.2- Le secteur extérieur: critère de Malgré l amélioration de la balance commerciale, le critère de convergence associé aux échanges extérieurs «Ratio du déficit extérieur courant hors dons sur PIB nominal (en %)» n est pas respecté. convergence Graphique 10- Evolution du ratio solde extérieur courant hors dons sur le PIB nominal 0,0-2,0-4,0-6,0-8,0-10,0-12,0-14, En 2010, il ressort à 7,7% contre une norme de 5% maximum. -16,0 Années Solde extérieur courant hors dons sur PIB nominal (en %) Norme communautaire

13 En milliards de francs CFA 5.3- Le secteur finances publiques: Une forte augmentation des recettes fiscales Amélioration moyenne des recettes fiscales de l ordre de 10,9% passant de 202,9 milliards de francs CFA en 2000 à 565,9 milliards de francs CFA en Le plan stratégique de la Direction générale des impôts (DGI) prévoyait une progression annuelle de 10% des recettes L accélération observée les deux dernières années (+30,2 milliards FCFA en moyenne de , +49,9 milliards FCFA en 2009, +71,3 milliards FCFA en 2010) est à mettre au crédit de l approche Unités de recouvrement Graphique 11- Evolution des recettes fiscales de 2000 à ,0 500,0 400,0 300,0 200,0 100,0 0,0 494,6 444,7 405,2 362,3 318,3 337,3 270,4 240,9 202,9 213,2 565, Années

14 5.3- Le secteur finances publiques: Une forte augmentation des recettes fiscales L amélioration des recettes fiscales a eu comme impact une augmentation du taux de pression fiscale passant de 10,8% en 2000 à 13% en Toutefois, le taux de pression fiscale reste en deçà de la norme communautaire et des objectifs préalablement fixés dans le cadre des stratégies sectorielles. Norme UEMOA: 17% Objectif du PAST/SRFP : 15% en Objectif du plan stratégique de la DGI: 17% en ,0% 16,0% 14,0% 12,0% 10,0% 8,0% 6,0% 4,0% 2,0% 0,0% Graphique 12- Evolution du taux de pression fiscale de 2000 à ,5% 10,8% 10,3% 10,8% 11,1% 11,7% 11,4% 12,5% 12,1% 12,6% 13,0% Taux de pression fiscale Norme communautaire 17%

15 5.3- Le secteur finances publiques: Des efforts de stabilisation des dépenses courantes Les dépenses courantes ont atteint 530,1 milliards de francs CFA en 2010 (progression de 10,6% en moyenne). Dépenses de fonctionnement: Baisse de 5,6% entre 2008 et Cette baisse traduit les efforts entrepris par le Gouvernement en vue de maîtriser ces dépenses. Il s agit notamment de la réduction du train de vie de l Etat qui a consisté en : l application de la réglementation portant utilisation des véhicules de l Etat, l introduction des puces dans les commandes de carburant; { la mise en place d un comité de suivi des consommations d eau, d électricité et de téléphone de l administration publique; La standardisation des véhicules de l Etat (en cours)

16 En % 5.3- Le secteur finances publiques: Des efforts de stabilisation des dépenses courantes Dépenses de personnel: Ratio masse salariale sur recettes fiscales qui s était dégradé jusqu en 2007 s est nettement amélioré sur le reste de la période passant de 39% en 2007 à 35,9% en Le niveau atteint en 2010 reste encore supérieur à la norme communautaire de 0,9%. Graphique 14- Evolution du ratio masse salariale corrigée sur recettes fiscales 40,0 39,0 38,0 37,0 36,0 35,0 34,0 33,0 32,0 31,0 30, Années Ratio de la masse salariale corrigée des dons budgétaires et des ressources PPTE sur les recettes fiscales (en %) Norme communautaire

17 5.3- Le secteur finances publiques: Une accélération des dépenses d investissements sur ressources propres Les dépenses en capital ont progressé en moyenne de 11% passant de 235,8 milliards de francs CFA en 2000 à 597,3 milliards de francs CFA en Progression expliquée par les d investissements financées sur ressources (+24,4% passant de 53,4 milliards FCFA à 389,6 milliards FCFA). Dépenses d investissements financées sur ressources extérieures (+3,9%) Le ratio «investissements publics financés sur ressources propres corrigé sur recettes fiscales est nettement au dessus de la norme communautaire de 20% au minimum. Il a atteint en 2010 un taux de 47,5%. Cette situation montre un grand effort du gouvernement dans le financement des investissements : moteur de la croissance.

18 5.3- Le secteur finances publiques: Vers le respect du critère clé de la convergence En % Ce ratio a connu une amélioration sensible depuis 2008 passant de - 2,1% à -1,3% puis à -0,6% (La norme est >> 0) Cette performance est liée principalement à une bonne mobilisation des ressources fiscales et à la relative maîtrise des dépenses courantes. Graphique 17- Evolution du ratio solde budgétaire de base en pourcentage du PIB Années Solde budgétaire de base hors PPTE et dons budgétaires/pib nominal (en %) Norme communautaire

19 En milliards de CFA 5.3- Le secteur finances publiques: un encours de la dette en expansion En 2006, l encours de la dette avait baissé de 45,9% (-583,6 milliards de francs CFA) passant de 1 270,7% à 687 milliards de francs CFA. Cette baisse est due à l initiative d allègement de la dette multilatérale (IADM). Sur la période , l encours a progressé en moyenne de 13,9%, atteignant le niveau de 1 154,4 milliards de francs CFA en Toutefois, le taux d endettement (30% en moyenne) reste inférieur à la norme communautaire (70% maximum Graphique 18- Evolution de l encours de la dette publique 1 400, , ,0 800,0 600,0 400,0 200,0 0, , , , , ,4 959, Dette publique Années Dette publique extérieure

20 Le secteur monétaire: En milliards de francs CFA une hausse continue du crédit Sur la période , le crédit intérieur a progressé en moyenne de 14% passant de 297,06 milliards FCFA à 787,3 milliards de francs CFA en Graphique 20- Evolution du crédit intérieur et de ses composantes , , , , , ,0 Années Crédits intérieurs Position nette du gouvernement Crédits à l'économie

21 En milliards de FCFA Le secteur monétaire: La bonne tenue des avoirs extérieurs nets Sur la période , les AEN ont progressé en moyenne de 22,8% Graphique 21- Evolution des avoirs extérieurs nets de 2000 à Années

22 Conclusion Dans l ensemble, l économie s est bien comportée. Tous les agrégats et indicateurs de performances se sont améliorés au fil des années. La croissance est resté soutenue (5,4% en moyenne) malgré son caractère instable. Le taux d inflation a été contenue dans la norme communautaire. Le déficit commercial s est progressivement amélioré. Les dépenses courantes ont été stabilisées au profit des investissements. Les recettes fiscales ont connu une progression remarquable. Bonne tendance est observée au niveau des critères de convergence notamment le critère clé. Du côté monétaire, le crédit à l économie et les avoirs extérieurs nets ont des niveaux appréciables.

23 Conclusion Malgré ces performances, les résultats sont deçà des attentes et des principaux objectifs fixés. Le taux de croissance du PIB par tête s est limité à 2,3% en moyenne contre un taux désiré de 4% minimum par an. Le déficit commercial demeure encore important Le taux de pression fiscal est ressorti à 13% en 2010 pour une norme communautaire de 17%. Pour les à venir, les efforts devront être portés vers : L amélioration de la productivité dans le secteur agricole; la transformation des produits locaux pour leur donner plus de valeur ajoutée, la diversification des sources d exportation (accent sur les produits à forte valeur ajoutée), l amélioration des ressources publiques en vue de mieux accompagner

24 Conclusion En vue soutenir durablement la croissance, le Gouvernement a adopté la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD). Objectif global de la SCADD : «réaliser une croissance économique forte, soutenue et de qualité, génératrice d'effets multiplicateurs sur le niveau d'amélioration des revenus, la qualité de vie de la population et soucieuse du respect du principe de développement durable». Sans négliger les secteurs sociaux, un accent particulier sera mis sur l accélération de la croissance à travers: (i) la promotion des pôles de croissance, (ii) le développement des filières porteuses, la promotion des niches et des grappes d entreprises, (iii) la promotion d une croissance pro-pauvres pour lutter efficacement contre la pauvreté.

25

Mali: Succès et défis des programmes soutenus par le FMI au cours des années

Mali: Succès et défis des programmes soutenus par le FMI au cours des années Mali: Succès et défis des programmes soutenus par le FMI au cours des années 24-21 Une évaluation par les services du FMI I. TENDANCES MACROÉCONOMIQUES SUR LA PÉRIODE 24-21 II. PROGRAMMES APPUYÉS PAR LE

Plus en détail

Les principaux indicateurs économiques et financiers du Bénin Sources : Commission de l'uemoa, Comité de convergence et BCEAO, Septembre 2004

Les principaux indicateurs économiques et financiers du Bénin Sources : Commission de l'uemoa, Comité de convergence et BCEAO, Septembre 2004 La République du BENIN s'allonge sur 750 km entre le Nigeria à l'est, le Togo à l'ouest, le Burkina et le Nigeria au Nord. Elle possède une facade maritime de 125 km sur le Golfe de Guinée. Superficie:

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

PREMIERE PARTIE ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL 1 PREMIERE PARTIE ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Avec un taux de croissance de 5,1 contre 4,9 p.c. en 2005,

Plus en détail

CADRE MACROECONOMIQUE DU CAMEROUN. Généralités

CADRE MACROECONOMIQUE DU CAMEROUN. Généralités CADRE MACROECONOMIQUE DU CAMEROUN Généralités Avec une population de 22,8 millions d habitants répartie sur un territoire 475 442km 2, soit une densité de 48 habitants/km 2, le Cameroun est le pays le

Plus en détail

Tableau 1 : Evolution des principales grandeurs macroéconomique du Gabon (%)

Tableau 1 : Evolution des principales grandeurs macroéconomique du Gabon (%) CADRE MACROECONOMIQUE DU GABON Généralités Situé en plein cœur d Afrique Centrale, le Gabon s étend sur une superficie de 267 667 Km2. Les pays limitrophes sont le Congo, le Cameroun, la Guinée Equatoriale

Plus en détail

NOTE SUR LA CONVERGENCE DU BURKINA FASO AU TITRE DES CRITERES DE L UEMOA SUR LA PERIODE ET PERSPECTIVES 2013

NOTE SUR LA CONVERGENCE DU BURKINA FASO AU TITRE DES CRITERES DE L UEMOA SUR LA PERIODE ET PERSPECTIVES 2013 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES *************** COMITE NATIONAL DE POLIQUE ECONOMIQUE BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice ***************** NOTE SUR LA CONVERGENCE DU BURKINA FASO AU TITRE DES

Plus en détail

RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012

RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012 RAPPORT PROVISOIRE D EXECUTION DU BUDGET GENERAL DE L ETAT AU PREMIER TRIMESTRE 2012 L état d exécution provisoire du budget général de l Etat au premier trimestre 2012, se présente comme suit : des recettes

Plus en détail

L économie camerounaise en 2016 et perspectives macroéconomiques pour

L économie camerounaise en 2016 et perspectives macroéconomiques pour L économie camerounaise en 2016 et perspectives macroéconomiques pour 2017-18 Avec une population de 22,8 millions d habitants répartie sur un territoire 475 442km 2, soit une densité de 48 habitants/km

Plus en détail

Faiblesse de l euro et prix du pétrole: une évaluation des effets sur l économie belge

Faiblesse de l euro et prix du pétrole: une évaluation des effets sur l économie belge Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques Communiqué de presse Bruxelles, le 15 septembre 2000 Faiblesse de l euro et prix du pétrole: une évaluation des effets sur l économie belge L augmentation

Plus en détail

Chapitre 28 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE FRANC

Chapitre 28 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE FRANC Chapitre 28 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE FRANC SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 386 II. LISTE DES TABLEAUX... 386 III. PRÉSENTATION... 387 IV. MÉTHODOLOGIE... 387 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 387 Chapitre

Plus en détail

COMITE NATIONAL DE L ITIE

COMITE NATIONAL DE L ITIE COMITE NATIONAL DE L ITIE SEMINAIRE DE FORMATION SUR L ITIE Vendredi 15 décembre 2006 CADRE MACROECONOMIQUE ET BUDGETAIRE I.CONTEXTE Reformes macroéconomiques et structurelles engagées telles que : libéralisation

Plus en détail

BURKINA FASO MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

BURKINA FASO MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES BURKINA FASO MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Quels sont les effets de la crise de la dette souveraine de l Europe sur les économies des pays à faible revenu? Perspectives pour les pays 1 Plan de

Plus en détail

Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours de l année

Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours de l année Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours de l année 2012 --------- AVRIL 2013 2 SOMMAIRE 1 EVOLUTION DU SECTEUR REEL ET DES PRIX... 3 2 EVOLUTION DU SECTEUR EXTERIEUR...

Plus en détail

I- GÉNÉRALITÉS. 1-1 Caractéristiques géographiques et humaines. Superficie : km². Population : 12,7 millions d habitants.

I- GÉNÉRALITÉS. 1-1 Caractéristiques géographiques et humaines. Superficie : km². Population : 12,7 millions d habitants. I- GÉNÉRALITÉS 1-1 Caractéristiques géographiques et humaines Superficie : 1240190 km² Population : 12,7 millions d habitants. Densité : 10 habitants/km². Population urbaine : 32,1 %. Croissance démographique

Plus en détail

Synthèse sur les développements monétaires et financiers en 2015 et les tendances de l exercice 2016 en contexte de persistance du choc externe

Synthèse sur les développements monétaires et financiers en 2015 et les tendances de l exercice 2016 en contexte de persistance du choc externe Synthèse sur les développements monétaires et financiers en 2015 et les tendances de l exercice 2016 en contexte de persistance du choc externe Conseil de la Nation Avril 2017 1 Synthèse sur les développements

Plus en détail

Malawi

Malawi Malawi 2012 www.africaneconomicoutlook.org Malawi Vue d'ensemble La croissance économique du Malawi est tombée de 6.7 % en 2010 à 5.8 % en 2011 en raison de la réduction des rentrées de fonds des donneurs

Plus en détail

LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE

LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE Pour la première fois, conjointement avec le projet de loi de finances traditionnel, le Gouvernement présente un projet de loi de programmation

Plus en détail

Evolution récente de l économie tchadienne et perspectives pour

Evolution récente de l économie tchadienne et perspectives pour Evolution récente de l économie tchadienne et perspectives pour 2017-18 1. Généralités Caractéristiques géographiques et humaines Superficie : 1 284 000 km 2. Les pays limitrophes sont le Soudan, la République

Plus en détail

Historique Objectifs Axes de la stratégie de gestion de la dette

Historique Objectifs Axes de la stratégie de gestion de la dette I.CONTEXTE MACROECONOMIQUE I.Stratégie de gestion de la dette Historique Objectifs Axes de la stratégie de gestion de la dette 2 l activité économique au Burkina Faso a connu une stagnation de son rythme

Plus en détail

Eco Eco Avril 2013-N o 001

Eco Eco Avril 2013-N o 001 Eco Eco H de l nomie Avril 213-N o 1 Au cours des dernières années, les finances publiques sénégalaise ont été marquées par : une hausse du ratio des dépenses publiques sur le PIB de plus en plus élevée,

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES

BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES Deuxième trimestre 2015 Direction Générale de l'economie et de la Monnaie Direction des Statistiques Service des Statistiques BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES Deuxième

Plus en détail

Royaume du Maroc Conseil National du Commerce Extérieur

Royaume du Maroc Conseil National du Commerce Extérieur Royaume du Maroc Conseil National du Commerce Extérieur Performances macroéconomiques et indicateurs de compétitivité : Synthèse de la méthodologie du Conseil National du Commerce Extérieur (CNCE) Mohammed

Plus en détail

PAUVRETÉ ET VULNÉRABILITÉ

PAUVRETÉ ET VULNÉRABILITÉ Burkina Faso ATELIER DE FORMATION: INTRODUCTION A LA PROTECTION SOCIALE AU BURKINA FASO PAUVRETÉ ET VULNÉRABILITÉ AU BURKINA FASO Ouagadougou, janvier2010 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION Cette présentation

Plus en détail

EVOLUTIONS ECONOMIQUES ET MONETAIRES

EVOLUTIONS ECONOMIQUES ET MONETAIRES EVOLUTIONS ECONOMIQUES ET MONETAIRES Stabilisation de l inflation, en février 2017, à 4,6% pour le deuxième mois consécutif, à la faveur d une baisse modérée de l IPC. L inflation sous-jacente «hors produits

Plus en détail

DOCUMENT DE PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE PLURIANNUELLE (DPBEP)

DOCUMENT DE PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE PLURIANNUELLE (DPBEP) Tél : 21 30 10 20 Fax : 21 30 18 51 01 BP ; 302 COTONOU ROUTE DE L AEROPORT www.finances.bj DOCUMENT DE PROGRAMMATION BUDGETAIRE ET ECONOMIQUE PLURIANNUELLE (DPBEP) 2018-2020 DPBEP Document institué par

Plus en détail

Les finances publiques de l Espagne

Les finances publiques de l Espagne 1 FIPECO le 09.11.2017 Les commentaires de l actualité Les finances publiques de l Espagne François ECALLE Les revendications indépendantistes du parlement catalan dissout et les tensions qui en résultent

Plus en détail

Budget des citoyens. Budget Adopté Introduction. I- Processus budgétaire au Bénin

Budget des citoyens. Budget Adopté Introduction. I- Processus budgétaire au Bénin REPUBLIQUE DU BENIN ---------- MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION ---------- DIRECTION GENERALE DU BUDGET Budget Adopté 2016 Budget des citoyens Introduction Le

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES

BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES Premier trimestre 2017 TABLE DES MATIERES PAGES 1 MARCHE MONETAIRE 3 1.1 Taux directeur de la BCEAO 3 1.2 Taux du marché monétaire 3 1.3 Interventions de la Banque

Plus en détail

LES GRANDS TRAITS DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE EN 1993

LES GRANDS TRAITS DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE EN 1993 LES GRANDS TRAITS DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE EN 1993 Le rapport annuel de la balance des paiements vient d être publié. Le texte suivant, extrait de celui-ci,

Plus en détail

(p)

(p) II.3. SECTEUR MONETAIRE ET FINANCIER II.3.1. RESSOURCES ET EMPLOIS DU SYSTEME BANCAIRE Les ressources du système bancaire (950.480,4 contre 840.466,9 MBIF) se sont accrues presque au même rythme que celui

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES

BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES BULLETIN TRIMESTRIEL DE STATISTIQUES Premier trimestre 2016 TABLE DES MATIERES PAGES 1 MARCHE MONETAIRE 3 1.1 Taux directeur de la BCEAO 3 1.2 Taux du marché monétaire 3 1.3 Interventions de la Banque

Plus en détail

Budget Citoyen. 9ème édition du Colloque International sur : «La Modernisation de l Administration Publique et la Gouvernance»

Budget Citoyen. 9ème édition du Colloque International sur : «La Modernisation de l Administration Publique et la Gouvernance» Royaume du Maroc MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DU BUDGET 1 Budget Citoyen 9ème édition du Colloque International sur : «La Modernisation de l Administration Publique et la Gouvernance»

Plus en détail

BANQUE D ALGERIE. Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie

BANQUE D ALGERIE. Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie BANQUE D ALGERIE 1 Cadre de politique monétaire en Afrique dans un contexte de mutation du paysage financier : cas de l Algérie Présenté par : Achari-Djokic Branka Séminaire continental de l ABCA Mai 2015

Plus en détail

CADRAGE MACROECONOMIQUE

CADRAGE MACROECONOMIQUE République du Sénégal -------- REUNION DU GROUPE CONSULTATIF CADRAGE MACROECONOMIQUE Juillet 2007 Tableau 1 : Comptes Nationaux Croissance en volume 2 006 2 007 2 008 2 009 2 010 2 011 2 012 Secteur primaire

Plus en détail

Directeur Général, Directeur de publication

Directeur Général, Directeur de publication NOVEMBRE 2009 Directeur Général, Directeur de publication Babakar FALL Directeur Général Adjoint Directeur des Statistiques Economiques et de la Comptabilité Nationale Directeur des Statistiques Démographiques

Plus en détail

Le Canada et la reprise économique mondiale. Journée Portes Ouvertes de l'asdeq à Finances Le 1 novembre 2010

Le Canada et la reprise économique mondiale. Journée Portes Ouvertes de l'asdeq à Finances Le 1 novembre 2010 Le Canada et la reprise économique mondiale Journée Portes Ouvertes de l'asdeq à Finances Le 1 novembre 2010 Aperçu Performance récente de l économie canadienne Perspectives économiques et risques Situation

Plus en détail

2) La croissance des dépenses publiques

2) La croissance des dépenses publiques 1 FIPECO, le 31.05.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 2) La croissance des dépenses publiques La définition, le montant et la répartition des dépenses publiques, en France et dans

Plus en détail

based planning in Africa Lusaka, Zambia,, Oct. 29 Nov. 02, 2007 Expérience du Congo Brazzaville

based planning in Africa Lusaka, Zambia,, Oct. 29 Nov. 02, 2007 Expérience du Congo Brazzaville UNDP Regional Bureau for Africa Macroeconomic analysis and programming for MDG based planning in Africa Lusaka, Zambia,, Oct. 29 Nov. 02, 2007 Expérience du Congo Brazzaville Plan de la présentation Processus

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS COMORES

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS COMORES UNCLDC/III/CP/9 19 July 2000 English and French ONLY TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS COMORES RÉSUMÉ DU PROJET DU PROGRAMME NATIONAL D'ACTION (version préliminaire)

Plus en détail

Exposé sur la situation conjoncturelle et les prévisions. Ferdy Adam 31 janvier 2017

Exposé sur la situation conjoncturelle et les prévisions. Ferdy Adam 31 janvier 2017 Exposé sur la situation conjoncturelle et les prévisions Ferdy Adam 31 janvier 17 Un environnement international peu dynamique En % 4 3 1-1 - -3-4 -5 5 1 15 17 PIB vol. Zone EUR En % 1-1 - -3 +4% 9 1 11

Plus en détail

NOTE D ANALYSE DES COMPTES NATIONAUX

NOTE D ANALYSE DES COMPTES NATIONAUX République du Sénégal Un peuple-un but-une foi ----------- Ministère de l Economie et des Finances --------- NOTE D ANALYSE DES COMPTES NATIONAUX 2004-2006 Octobre 2007 AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE Bénin Burkina Faso Côte-d'Ivoire COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LES ENJEUX DU RENFORCEMENT DE L INTEGRATION REGIONALE EN AFRIQUE DE L OUEST ---------- Phase II

Plus en détail

Bilan Guadeloupe. PIB ,2 Md / habitant +3,0% depuis Emploi nd. Taux de chômage ,7% - nd.

Bilan Guadeloupe. PIB ,2 Md / habitant +3,0% depuis Emploi nd. Taux de chômage ,7% - nd. Bilan Guadeloupe Population au 01/01/2014 403 750 habitants Economie PIB 2013 8,2 Md 20 428 / habitant +3,0% depuis 2006 Emploi 2014 123 681 - nd Taux de chômage 2014 23,7% - nd Dépenses 2013 Montant brut

Plus en détail

Processus de Planification basée sur les OMD:

Processus de Planification basée sur les OMD: Processus de Planification basée sur les OMD: Expériences du Niger Lusaka, octobre novembre 2007 Plan de l exposé Contexte Stratégie de Développement Accéléré et de Réduction de la Pauvreté: SDRP (2008-2012)

Plus en détail

REFLEXION SUR L IMPACT DE LA BAISSE DES PRIX DU CARBURANT SUR L ECONOMIE DU NIGERIA ET SUR CELLE DES PAYS VOISINS (UEMOA)

REFLEXION SUR L IMPACT DE LA BAISSE DES PRIX DU CARBURANT SUR L ECONOMIE DU NIGERIA ET SUR CELLE DES PAYS VOISINS (UEMOA) REFLEXION SUR L IMPACT DE LA BAISSE DES PRIX DU CARBURANT SUR L ECONOMIE DU NIGERIA ET SUR CELLE DES PAYS VOISINS (UEMOA) Le pétrole est, sans doute, une matière première stratégique, tant par sa fonction

Plus en détail

CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS, POSITION EXTERIEURE GLOBALE ET TAUX DE CHANGE

CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS, POSITION EXTERIEURE GLOBALE ET TAUX DE CHANGE CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS, POSITION EXTERIEURE GLOBALE ET TAUX DE CHANGE Soutenu par des niveaux appréciables des prix des hydrocarbures sur le marché international, le compte courant de la balance

Plus en détail

Performances du secteur agricole et évaluation des politiques au Mali

Performances du secteur agricole et évaluation des politiques au Mali Projet d Appui à l Agriculture Africaine Table Ronde, 13 Juillet 2007, Bamako (Mali) Performances du secteur agricole et évaluation des politiques au Mali Plan de la synthèse Analyse des performances agricoles

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRE ET FINANCIERE AU COURS DES NEUF PREMIERS MOIS DE 2015, SOUS L EFFET DU CHOC EXTERNE

TENDANCES MONETAIRE ET FINANCIERE AU COURS DES NEUF PREMIERS MOIS DE 2015, SOUS L EFFET DU CHOC EXTERNE TENDANCES MONETAIRE ET FINANCIERE AU COURS DES NEUF PREMIERS MOIS DE 2015, SOUS L EFFET DU CHOC EXTERNE Alger, le 02 Janvier 2016 Les prix du pétrole, exprimés en dollar, ont chuté d environ 50 % au second

Plus en détail

Flash conjoncture à fin décembre 2011.

Flash conjoncture à fin décembre 2011. % Population (milieu de l'année 10 3 ) 35 978 36 300 * Taux de croisance en volume du PIB (%) 3,3 2,6 ** Taux de croissance en volume du PIB hors Hydrocarbures (%) 6,0 5,8 ** Le PIB (Mds US $) 161,9 197,9

Plus en détail

Chapitre 28: LE CAMEROUN DANS LA ZONE FRANC

Chapitre 28: LE CAMEROUN DANS LA ZONE FRANC Chapitre 28: LE CAMEROUN DANS LA ZONE FRANC SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 450 II. LISTE DES TABLEAUX... 450 III. PRESENTATION... 451 IV. METHODOLOGIE... 451 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 451 Chapitre

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie

Banque Centrale de Mauritanie Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Etudes Note sur l évolution récente de l économie mauritanienne à fin juin 2010 (sur la base des données provisoires disponibles au 20 juillet 2010)

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Juin 2017 Note sur la Politique Monétaire Troisième trimestre 2017 0 WWW.BRH.NET Sommaire I. VUE D ENSEMBLE......2 II. III. IV. L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE SOUS-JACENT A

Plus en détail

Stratégie de Lutte contre la Pauvreté en relation avec l évaluation des besoins OMDs: Expériences au Bénin

Stratégie de Lutte contre la Pauvreté en relation avec l évaluation des besoins OMDs: Expériences au Bénin Stratégie de Lutte contre la Pauvreté en relation avec l évaluation des besoins OMDs: Expériences au Bénin Janvier P. ALOFA (Coordonnateur du Projet OMD-DSRP) 1 SOMMAIRE 1. Contexte macroéconomique 2.

Plus en détail

Liste des encadrés, tableaux et graphiques

Liste des encadrés, tableaux et graphiques Liste des encadrés, tableaux et graphiques Encadrés I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro Encadré 1 : Fragmentation financière dans la zone euro 46 A.2 Réponses des

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au 4 ème trimestre de 2015, sous l effet du choc externe

Tendances monétaires et financières au 4 ème trimestre de 2015, sous l effet du choc externe Tendances monétaires et financières au 4 ème trimestre de 2015, sous l effet du choc externe Suite à la chute des prix du pétrole d environ 50 % en 2014, en contexte de forte appréciation du dollar par

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Année 215) Banque Centrale de Tunisie Janvier 216 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Le Fonds Monétaire International (FMI) a révisé, le mois courant, à la baisse

Plus en détail

Rédigé par Abdul Abiad (chef d équipe), Aseel Almansour, Davide Furceri, Carlos Mulas Granados et Petia Topalova.

Rédigé par Abdul Abiad (chef d équipe), Aseel Almansour, Davide Furceri, Carlos Mulas Granados et Petia Topalova. POINTS DE PRESSE POUR LE CHAPITRE 3 : LE MOMENT EST-IL PROPICE À UNE RELANCE DES INVESTISSEMENTS DANS LES INFRASTRUCTURES? LES EFFETS MACROÉCONOMIQUES DE L INVESTISSEMENT PUBLIC Perspectives de l économie

Plus en détail

RECOMMANDATION N 01/2011/CM/UEMOA RELATIVE AUX ORIENTATIONS DE POLITIQUE ECONOMIQUE DES ETATS MEMBRES DE L'UNION POUR L'ANNEE 2012

RECOMMANDATION N 01/2011/CM/UEMOA RELATIVE AUX ORIENTATIONS DE POLITIQUE ECONOMIQUE DES ETATS MEMBRES DE L'UNION POUR L'ANNEE 2012 UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ Le Conseil des Ministres RECOMMANDATION N 01/2011/CM/UEMOA RELATIVE AUX ORIENTATIONS DE POLITIQUE ECONOMIQUE DES ETATS MEMBRES DE L'UNION POUR

Plus en détail

CAPES. Étude sur le financement du développement au Burkina Faso

CAPES. Étude sur le financement du développement au Burkina Faso CAPES 1595, Avenue Charles de Gaulle 01 BP 1919 Ouagadougou 01 Burkina Faso Tél. : (226) 36 96 14 / 36 96 32 Fax : (226) 36 96 33 E-mail : courrier@capes.bf Étude sur le financement du développement au

Plus en détail

La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse

La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse Carl Duisberg Gesellschaft e.v. - Munich La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse Séminaire sur les statistiques sociales Cotonou (5-16 décembre 1994) Jean-Pierre Lachaud Institut international d'etudes

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice ------------ C A B I N E T COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES (MC-RP N 035-2016) ------------------

Plus en détail

Rapport au G20 Compact with Africa Tunisie Objectif: Améliorer les conditions de l investissement (domestique et extérieur)

Rapport au G20 Compact with Africa Tunisie Objectif: Améliorer les conditions de l investissement (domestique et extérieur) Rapport au G20 Compact with Africa Tunisie Objectif: Améliorer les conditions de l investissement (domestique et extérieur) La Tunisie a engagé une refonte totale du cadre d investissement, dans l objectif

Plus en détail

Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours du 1 er semestre de l année

Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours du 1 er semestre de l année Evolution de la situation économique, financière et monétaire des Comores au cours du 1 er semestre de l année 2014 --------- SEPTEMBRE 2014 SOMMAIRE 1 EVOLUTION DU SECTEUR REEL ET DES PRIX... 4 2 - EVOLUTION

Plus en détail

Jean NDIMUBANDI, PhD Université du Burundi

Jean NDIMUBANDI, PhD Université du Burundi Jean NDIMUBANDI, PhD Université du Burundi PLAN DE L EXPOSE 1. Le Pays: Vue d ensemble 2. Caractéristiques économiques 3. Evolutions macrostructurelles 4. Possibilités de diversification des exportations

Plus en détail

UMOA : TAUX DE CROISSANCE REEL DU PRODUIT INTERIEUR BRUT (en pourcentage)

UMOA : TAUX DE CROISSANCE REEL DU PRODUIT INTERIEUR BRUT (en pourcentage) UMOA : TAUX DE CROISSANCE REEL DU PRODUIT INTERIEUR BRUT (en pourcentage) ANNEXE 1 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014* 2015* 2016** BENIN 4,6 3,4 4,4 1,7 3,9 6,0 4,9 2,3 2,1

Plus en détail

Notions de Macroéconomie

Notions de Macroéconomie 5-1 Chapitre 5 Notions de Macroéconomie Objectifs Décrire les origines de la macroéconomie Décrire les tendances et les fluctuations du chômage Décrire les tendances et les fluctuations de la croissance

Plus en détail

Le Fonds monétaire international: Comment le FMI aide les pays pauvres et Haïti? Par Ugo Fasano

Le Fonds monétaire international: Comment le FMI aide les pays pauvres et Haïti? Par Ugo Fasano Le Fonds monétaire international: Comment le FMI aide les pays pauvres et Haïti? Par Ugo Fasano Représentant Résident R du FMI en Haïti Mars 2008 1 Plan de l exposl exposé 1. Comment le FMI aide les pays

Plus en détail

Le FMI, Rôle en Afrique, et la Société Civile Abdourahmane SARR Représentant Résident. Le 17 Février 2011

Le FMI, Rôle en Afrique, et la Société Civile Abdourahmane SARR Représentant Résident. Le 17 Février 2011 Le FMI, Rôle en Afrique, et la Société Civile Abdourahmane SARR Représentant Résident Le 17 Février 2011 Présentation Mandat et fonctionnement du FMI? Comment l Afrique a-t-elle subi la crise passée; du

Plus en détail

Simulation d impact des mesures fiscales : - baisse du niveau de l impôt sur les sociétés - réaménagement de la taxe sur la valeur ajoutée

Simulation d impact des mesures fiscales : - baisse du niveau de l impôt sur les sociétés - réaménagement de la taxe sur la valeur ajoutée Rabat, le 14 septembre 2010 Simulation d impact des mesures fiscales : - baisse du niveau de l impôt sur les sociétés - réaménagement de la taxe sur la valeur ajoutée Le Haut Commissariat au Plan a procédé,

Plus en détail

Introduction à la macroéconomie Interrogation récapitulative du mardi 19 mai 2015 Corrigé

Introduction à la macroéconomie Interrogation récapitulative du mardi 19 mai 2015 Corrigé Introduction à la macroéconomie Interrogation récapitulative du mardi 19 mai 2015 Corrigé Question 1 : Quel est l effet d une diminution du niveau général des prix sur le marché du travail? a) Le nombre

Plus en détail

ALLEMAGNE : UN LONG FLEUVE TRANQUILLE

ALLEMAGNE : UN LONG FLEUVE TRANQUILLE FICHE PAYS ALLEMAGNE : UN LONG FLEUVE TRANQUILLE Département analyse et prévision Après un bon deuxième trimestre 2013 (+0,7 %), l'allemagne va connaître une croissance plus modérée. Mais elle afficherait

Plus en détail

GUINEE: POINT D ACHEVEMENT DE L INITIATIVE PAYS PAUVRES TRES ENDETTES (PPTE) Octobre 2012

GUINEE: POINT D ACHEVEMENT DE L INITIATIVE PAYS PAUVRES TRES ENDETTES (PPTE) Octobre 2012 GUINEE: POINT D ACHEVEMENT DE L INITIATIVE PAYS PAUVRES TRES ENDETTES (PPTE) Octobre 2012 PLAN DE LA PRESENTATION I - QU EST CE QUE L INITIATIVE PPTE? II - LA GUINEE ET L INITIATIVE PPTE III EFFORTS DEPUIS

Plus en détail

Revue politique commerciale du Niger. Basile AWASSI Conseiller National OIF

Revue politique commerciale du Niger. Basile AWASSI Conseiller National OIF Revue politique commerciale du Niger Basile AWASSI Conseiller National OIF Plan Evolution récente du PIB Evolution récente de la balance commerciale du Niger Cadre institutionnel et réglementaire de la

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014

Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014 Alger, Septembre 2014 Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014 1. Sur le marché international de l énergie, le prix du baril de Brent a enregistré une tendance haussière au second trimestre

Plus en détail

1 L évolution de la situation économique

1 L évolution de la situation économique 1 L évolution de la situation économique et financière dans la zone uemoa L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a enregistré une croissance de 6,5 % en 2014, un taux de croissance en

Plus en détail

PREFIGURATION DU BUDGET DE LA REGION WALLONNE

PREFIGURATION DU BUDGET DE LA REGION WALLONNE Note technique A.1093 PREFIGURATION DU BUDGET DE LA REGION WALLONNE POUR L ANNEE 2013 Adoptée par le Bureau le 8 octobre 2012 L objet de la présente note consiste à établir l estimation du budget 2013

Plus en détail

Bilan Région Haute-Normandie

Bilan Région Haute-Normandie Bilan Région Haute-Normandie Population au 01/01/2014 1 851 909 habitants Economie PIB 2013 51,6 Md 27 864 / habitant +0,1% en moyenne depuis 2000 Emploi 2013 702 800-0,7% depuis 2000 Taux de chômage 2014

Plus en détail

L évolution de la balance des paiements et de la position extérieure du Portugal au cours des dix dernières années

L évolution de la balance des paiements et de la position extérieure du Portugal au cours des dix dernières années L évolution de la balance des paiements et de la position extérieure du Portugal au cours des dix dernières années DG Trésor Octobre 217 Au cours de la période 26-212, la balance courante du Portugal était

Plus en détail

Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan

Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan Direction de la prévision et de la prospective 1 Introduction Le budget économique, dans ses deux

Plus en détail

La balance des paiements et la position extérieure de la France en 2015

La balance des paiements et la position extérieure de la France en 2015 12 avril 2016 La balance des paiements et la position extérieure de la France en 2015 En 2015, le solde des transactions courantes 1 se rapproche de l équilibre, bien qu il reste déficitaire de 4,3 Mds

Plus en détail

DU CADRE STRATÉGIQUE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ (CSLP) A LA STRATÉGIE DE CROISSANCE ACCÉLÉRÉE ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE (SCADD)

DU CADRE STRATÉGIQUE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ (CSLP) A LA STRATÉGIE DE CROISSANCE ACCÉLÉRÉE ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE (SCADD) MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES (MEF) - - - - - - - SECRÉTARIAT TECHNIQUE NATIONAL DE LA SCADD BURKINA FASO UNITE PROGRES - JUSTICE *********************** DU CADRE STRATÉGIQUE DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail FRANCE La croissance économique devrait atteindre 1.4 % cette année et 1.5 % en 2017 grâce à la baisse des prix de l énergie, aux allègements des cotisations sociales et des impôts sur les entreprises

Plus en détail

10 indicateur de développement humain (2012)

10 indicateur de développement humain (2012) vue d ensemble 10 indicateur de développement humain (2012) Guinée- Bissau Sénégal Côte d Ivoire Mali Burkina Faso Bénin Togo Niger Cameroun Tchad Centrafrique Guinée équatoriale Gabon Congo Comores >

Plus en détail

SIGNET SYSTÈME INTEGRE DE GESTION NATIONALE DE L'ECONOMIE TCHADIENNE Version 1

SIGNET SYSTÈME INTEGRE DE GESTION NATIONALE DE L'ECONOMIE TCHADIENNE Version 1 MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET DIRECTION GENERALE DU BUDGET DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PREVISION SIGNET SYSTÈME INTEGRE DE GESTION NATIONALE DE L'ECONOMIE TCHADIENNE Version 1 Raccourcis pour exécuter

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE 2012-2015 Luxembourg, le 27 avril 2012 - Ministère des Finances ORIENTATIONS GENERALES ET OBJECTIFS DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE La

Plus en détail

RAPPORT MINISTERE EN CHARGE DU TOURISME

RAPPORT MINISTERE EN CHARGE DU TOURISME MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME BURKINA FASO Unité Progrès - Justice RAPPORT MINISTERE EN CHARGE DU TOURISME 27me Session du COMCEC de l OCI septembre 2011 INTRODUCTION : Le Burkina Faso est un

Plus en détail

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée FICHE PAYS ESPAGNE : CHAMPIONNE DE LA RIGUEUR Département analyse et prévision La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée au premier trimestre 2010 a tourné court fin 2011 avec une

Plus en détail

Evolution des déséquilibres économiques de la France

Evolution des déséquilibres économiques de la France Evolution des déséquilibres économiques de la France Résumé : La France présente des déséquilibres excessifs selon les critères européens et reste sous surveillance de la Commission Européenne ; Le déficit

Plus en détail

Crises et finances publiques

Crises et finances publiques Crises et finances publiques Thèmes Le financement des activités économiques 4.2 Le marché financier et son rôle économique 4.3 Les institutions financières et leur rôle La politique économique dans un

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du Programme de stabilité et de croissance 2017-2021 Juin 2017 Structure de la présentation 1. Introduction 2. Les prévisions macroéconomiques 3. Les finances

Plus en détail

Les Philippines : opportunités et défis

Les Philippines : opportunités et défis Les Philippines : opportunités et défis Medef International Nos valeurs : l'ouverture, la loyauté, l'engagement, l'esprit d'équipe Une économie solide au sein de l ASEAN Indicateurs clés de l économie

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL. Exercice budgétaire 2014

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL. Exercice budgétaire 2014 VILLE DE FIGEAC (LOT) Le 30 mai 2016 --------- SERVICE FINANCES ET BUDGETS DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL Exercice budgétaire 2014 L article L.2312 1, alinéa 2 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

SOFIHDES ASSEMBLEE GENERALE

SOFIHDES ASSEMBLEE GENERALE SOFIHDES ASSEMBLEE GENERALE 17 FEVRIER 2017 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE Pierre Marie Boisson, Economiste ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE CONTEXTE GENERAL ECONOMIE REELLE COMMERCE INTERNATIONAL POLITIQUE FISCALE

Plus en détail

Maroc. Karim El Aynaoui

Maroc. Karim El Aynaoui Maroc Karim El Aynaoui Le monde Source: Banque mondiale (2012). Source : PNUD (2014). Source : Banque africaine de développement (2014). Le Maroc Maroc Source : BAM (2013). Source : BAM (2013). Entrées

Plus en détail

Cellule d Analyse de Politiques Économiques du CIRES SÉMINAIRE DE DISSEMINATION DES RESULTATS DE RECHERCHES

Cellule d Analyse de Politiques Économiques du CIRES SÉMINAIRE DE DISSEMINATION DES RESULTATS DE RECHERCHES Cellule d Analyse de Politiques Économiques du CIRES SÉMINAIRE DE DISSEMINATION DES RESULTATS DE RECHERCHES Politique Budgétaire 6 Octobre 2011, Abidjan 1 Communication I: Faut-il réduire le déficit budgétaire

Plus en détail

Rapport Cas Trésor France 2030: cinq scénarios de croissance. Philippe Gudin de Vallerin. 14 Décembre 2011

Rapport Cas Trésor France 2030: cinq scénarios de croissance. Philippe Gudin de Vallerin. 14 Décembre 2011 Rapport Cas Trésor France 2030: cinq scénarios de croissance Philippe Gudin de Vallerin 14 Décembre 2011 Le rapport Cas-Trésor La connaissance de la croissance potentielle est indispensable pour la conduite

Plus en détail

Recommandation de DÉCISION DU CONSEIL

Recommandation de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 7.7.2016 COM(2016) 293 final Recommandation de DÉCISION DU CONSEIL établissant qu'aucune action suivie d effets n'a été engagée par le Portugal en réponse à la recommandation

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 mars 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1: Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiments. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1: Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiments. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1: Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiments Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /37 2/37 Introduction L ouverture

Plus en détail

L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer?

L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer? Problématiques L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer? Quels sont les conséquences de l instabilité de l activité économique: inflation, déflation,

Plus en détail