Docteur Magali Ballard Service de Rhumatologie Hôpital Bichat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Docteur Magali Ballard Service de Rhumatologie Hôpital Bichat"

Transcription

1 Docteur Magali Ballard Service de Rhumatologie Hôpital Bichat

2 Définition de l ostéoporose (OP) Maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une détérioration de la microarchitecture du tissu osseux, responsable d une augmentation de la fragilité osseuse et du risque de fracture. Elle est définie par un résultat densitométrique obtenu à partir de la mesure de la densité osseuse par absorptiométrie biphotonique à rayons X.

3 Définition de l ostéoporose (OP) T score > -1: densité normale - 2,5 < T score -1: ostéopénie T - 2,5 : ostéoporose Il ne s agit pas d un seuil de décision thérapeutique

4 Spontanée Définition de la fracture «ostéoporotique» Chute de sa hauteur, debout ou en marche Quelque soit os sauf: orteils, doigts, crâne

5 Charnière dorso-lombaire Epargne le rachis cervical Aspects : vertèbre trapézoïdale voire cunéiforme, biconcave ou plus rarement en galette MAIS, devant un tassement vertébral : toujours éliminer un myélome, une lésion osseuse secondaire

6

7

8 Pathologie méconnue: 2/3 TV non diagnostiqués 80% «ostéoporoses vertébrales» non traitées Coût direct : 1 milliard d euros /an

9 Ostéoporose primitive post ménopausique carence oestrogénique Ostéoporoses secondaires, iatrogènes Ostéoporose masculine

10 Objectif principal du traitement de l ostéoporose diminuer risque de fracture vertébrale et extravertébrale ATCD fracture poignet risque TV et fracture col fémoral ATCD TV x 2 risque nouveau TV dans l année ATCD TV X 2 risque fracture col fémoral

11 Plusieurs traitements ont démontré leur bénéfice anti-fracturaire : bénéfice établi dans des populations définies par une diminution de la DMO et/ou l existence d une fracture vertébrale Traitement Hormonal Ménopause (THM) SERMs (Raloxifène) Bisphosphonates Parathormone (PTH) Ranélate de Strontium (RS)

12 Antiostéoclastiques Oestradiol SERM Bisphosphonates (BisP) Calcium et vitamine D Anaboliques osseux Tériparatide (Tp) Découplants positifs Ranélate de strontium (RS)

13 Fracture vertébrale Fracture périphérique Fracture de hanche calcium ND +/- + THM SERM BisP tériparatide Ranélate de Strontium + + +

14 Le THM (oestroprogestatifs) Traitement des conséquences osseuses de la carence oestrogénique Inhibe la résorption osseuse Augmente la DMO à tous les sites osseux (rachis, fémur) quelque soit la voie d administration et la nature de l œstrogène Diminution du risque de fracture chez les patientes non ostéoporotiques Effet-dose Perte osseuse reprend rapidement à l arrêt du ttt [Tremollières osteoporos Int 2001]

15 QUID DU THM? «on peut», en prévention: femme entre 50 et 60 ans avec un T-score <-1, en cas de troubles climatériques, la durée étant fonction de ces troubles. En seconde intention, chez la femme entre 60 et 80 ans, ostéoporotique sans fracture, en cas d impossibilité d avoir recours aux SERMs ou Bisp. Durée?

16 Les SERMs (selective estrogen receptor modulator) modulateur spécifique de l activation des récepteurs des oestrogènes, agoniste sur l os et le métabolisme lipidique et antagoniste sur les cellules mammaires et endométriales

17 Prévient la perte osseuse post ménopausique précoce Réduit le risque de fractures vertébrales chez les femmes ostéoporotiques ~ 65 ans : - de 30% en cas de fracture vertébrale prévalente - de 50% en l absence de fracture vertébrale [Ettinger JAMA 1999 étude MORE sur 3 ans] Pas d effet anti fracturaire sur les os périphériques

18 Risque de cancer du sein diminué par rapport aux cancers à récepteurs oestrogènes positifs Diminution du taux sérique de cholestérol et LDL Pas d effet néfaste endométrial connu Risque thrombo-embolique = celui du THM Pas d effet sur les bouffées de chaleur (parfois diminution) Crampes des jambes

19 Les Bisphosphonates Analogues structuraux des pyrophosphates Forte affinité pour le tissu osseux Réduction du nombre et de l activité des BMU (Bone Multicellular Unit) augmente le remodelage osseux action anti-ostéoclastique Demi vie longue effet rémanent Utilisés préférentiellement par voie orale

20 Alendronate Diminue de 47% l incidence des fractures vertébrales chez des femmes de 70 ans ostéoporotiques avec un ATCD de fracture vertébrale Analyse en sous groupes : bénéfice comparable pour le fémur et poignet Action précoce au cours des 18 premiers mois de traitement

21 Risédronate Diminue le risque de nouvelle fracture vertébrale de 65 % dès la 1ère année chez des femmes de 70 ans avec ATCD de TV puis 40 % après 3 ans Diminue le risque de fracture périphérique Diminue de 30 % le risque de fracture de l extrémité supérieure du fémur, à 3 ans, chez les femmes âgées [Harris JAMA Reginster Osteoporos Int 2000]

22 Durée optimale d un traitement par bisphosphonates? reste à défini Gain prolongé de la DMO lombaire, plateau en région fémorale Pas d effet nocif sur la structure ou la minéralisation osseuse Réduction significative de l incidence des fractures se maintient après 5 ans de ttt

23 Parathormone (PTH) Fragment 1-34 de la PTH Tériparatide Ostéoformateur, résistance osseuse Neer RM, NEJM 2001: 1637 Femmes ménopausées, ostéoporotiques (fracture: 2,3; Ts 2,6) Réduction de l incidence fractures vertébrales de 65% et 69% aux doses 20 et 40µg en SC/j Réduction de l incidence fractures non vertébrales de 53% et de 54% Augmentation DMO lombaire 9% et 13% dès le 3ème mois

24 Le Ralenate de Strontium -Ion qui s incorpore au cristal osseux -Molécule stimule l ostéoformation et diminue la résorption osseuse in vitro -Augmente les propriétés biomécaniques de l os -N affecte pas la minéralisation

25 2 études [étude Stratos :Meunier J Clin Endocrinol Metab 2002] -Femmes ostéoporotiques de + de 60 ans avec ATCD d une fracture vertébrale -Augmentation de la DMO de 3 % /an -Diminution du risque de fracture vertébrale de l ordre de 40 % dès la 1ère année et sur 3 ans chez les femmes ostéoporotiques à la posologie de 2g/j

26 Autres Ibandronate Po IV intermittent Aclasta ++

27 Ostéoporose post ménopausique: Qui traiter? En fonction du risque individuel de fracture DMO Age ATCD personnel fracture Age ménopause <40 ans ATCD familiaux (fracture col père/mère) IMC < 19 kg/m2 Corticothérapie, anti-aromatases, analogues GnRh Alcool, tabac Maladie chronique inflammatoire Alitement prolongé anorexie

28 Recommandations de l AFSSAPS ATCD fracture Age: ans, ans (études), >80 ans DMO (Tscore rachis et col) Autres FDR Mesures générales

29 Rationnel de traitement Raloxifène Age < 70 ans OP rachis Bisphosphonates, ranélate de strontium Tous les cas, risque fracture périphérique Tériparatide Au moins deux fracture vertébrales ( OP sévère)

30 FRACTURE T score - 2,5 DMO T score < -1 fracture vertébrale fracture périphérique -Raloxifène -Raloxifène à discuter -BisP -Tériparatide -BisP

31 Absence de fracture ans DMO si FDR T -3 ou -2,5 et FDR -2,5 T <-1 T>-1 ttt signes climatériques oui / non pas de ttt THM T -2 + FDR ttt

32 Absence de fracture ans DMO T -3 ou 2,5 et FDR 2,5 T <-1 T -2 et ATCD ou FDR ttt oui / non ttt pas ttt

33 Femme > 80 ans Peu de données dans la littérature Calcium et vitamine D BisP, RS, ou Tp si OP sévère Prévention des chutes Protecteur de hanches

34 Quand faire une DMO? Au moment de la ménopause si ATCD perso ou familial de fracture, si FDR Donc pas «d indication» de DMO à la ménopause si pas ATCD ni FDR Suivi à 2 et 5 ans ( pour la patiente ) fracture sous traitement

35 Place des marqueurs de remodelage CAS PARTICULIERS osseux Cas «limite» FDR supplémentaire Suivi si doute efficacité ou observance d un ttt Peu intéressant avec le RS Aucun intérêt si fracture récente (résultats in interprétables)

36 et le FRAX? Prédiction à 10 ans du risque de fracture «majeure» et de hanche Score de risque composite: âge, sexe, poids, taille, ATCD fracture personnel (nbre? FV?) et de hanche chez un parent, tabac (PA?), corticothérapie, PR, OP 2nd, alcool, DMO (col!)!! Pas de seuil de décision thérapeutique

37 FRAX Inutile ATCD fracture Corticothérapie Ts < -3 Femme ménopausée entre 50 et 60 ans Utile pour rassurer patient et conforter le médecin de ne pas traiter!

38 Ostéoporose corticoinduite corticothérapie > 3 mois; >7,5 mg/j Seuil thérapeutique DMO: Ts < -1,5

39 Ostéoporose masculine Secondaire++ (50 à 70%) Ethylisme chronique, tabac corticothérapie hypogonadisme

40 Tassement vertébral ostéoporotique: traitement symptomatique Repos Contention Antalgiques Perfusion de BisP? Vertébroplastie? cyphoplastie

Prise en charge de l ostéoporose en 2008

Prise en charge de l ostéoporose en 2008 Prise en charge de l ostéoporose en 2008 Pascal Chazerain (GIEDA INTER-RACHIS.12 décembre 2008) Service de Rhumatologie Groupe hospitalier Diaconesses-Croix Saint Simon 75020 Paris L ostéoporose : épidémie

Plus en détail

Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose

Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose TOUT DÉPEND D UN ENSEMBLE DE FACTEURS DE RISQUE L'ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration

Plus en détail

Journée Étude «FEMMES»

Journée Étude «FEMMES» Journée Étude «FEMMES» A P R È S 5 0 A N S... 2 0 0 9 2 0 1 0 M. F l o r i M. Danière. Traitement Hormonal de la Ménopause: THM Une seule indication: Les troubles du climatère : les bouffées de chaleur

Plus en détail

Traitement De L ostéoporose Post- Ménopausique Stratégie De Prise En Charge. M.Hammoumraoui - H. Djoudi Service De Rhumatologie EHS DOUERA

Traitement De L ostéoporose Post- Ménopausique Stratégie De Prise En Charge. M.Hammoumraoui - H. Djoudi Service De Rhumatologie EHS DOUERA Traitement De L ostéoporose Post- Ménopausique Stratégie De Prise En Charge M.Hammoumraoui - H. Djoudi Service De Rhumatologie EHS DOUERA Prévenir la survenue de FRACTURES dans les 5 à 10 ans CONDUITE

Plus en détail

{Définition OSTEOPOROSE. Moins dure sera la chute. Dr Jean-Louis Véran, Cabinet Paixhans, Metz. Epidémiologie Diagnostic Risque fracturaire

{Définition OSTEOPOROSE. Moins dure sera la chute. Dr Jean-Louis Véran, Cabinet Paixhans, Metz. Epidémiologie Diagnostic Risque fracturaire OSTEOPOROSE {Définition Epidémiologie Diagnostic Risque fracturaire Moins dure sera la chute Dr Jean-Louis Véran, Cabinet Paixhans, Metz Os porotique - Définition - Epidémiologie - Diagnostic - Clinique

Plus en détail

De l os normal à l os ostéoporotique

De l os normal à l os ostéoporotique De l os normal à l os ostéoporotique R a z a n a p a r a n y M M O, R a k o t o n i r a i n y O H, R a k o t o h a r i v e l o H, A n d r i a n j a f i s o n F, R a k o t o m a l a l a H, R a l a n d i

Plus en détail

GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN Groupe de travail :

GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN Groupe de travail : GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN 2009 Groupe de travail : Docteur JeanPierre MAIRESSE Docteur Alain LIBERT Docteur Pascale BOISENFRAY Docteur

Plus en détail

Ostéodensitométrie. autorisant le remboursement (JO 30 juin 2006) ostéoporose ANAES 2001 Dossier prescrire 1998; 18 (183) :

Ostéodensitométrie. autorisant le remboursement (JO 30 juin 2006) ostéoporose ANAES 2001 Dossier prescrire 1998; 18 (183) : Ostéodensitométrie sources documentaires traitement de l ostéoporose post ménopausique, AFSSAPS actualisation janvier 2006 décision de l UNCAM autorisant le remboursement (JO 30 juin 2006) ostéoporose

Plus en détail

OST OS E T OP OROS OROS Dr C. BOLOGNA

OST OS E T OP OROS OROS Dr C. BOLOGNA OSTEOPOROSE Dr C. BOLOGNA L os est un tissu vivant qui se renouvelle lentement = REMODELAGE L os est le résultat de dépôts minéraux (Calcium principalement) sur des cristaux d hydroxyapatite qui sont eux-mêmes

Plus en détail

GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN Groupe de travail : Groupe de lecture :

GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN Groupe de travail : Groupe de lecture : GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN 2009 Groupe de travail : Groupe de lecture : Docteur JeanPierre MAIRESSE Docteur J. CHAPUIS Docteur Alain LIBERT

Plus en détail

Traitement médicamenteux de l ostéoporose. post-ménopausique est de

Traitement médicamenteux de l ostéoporose. post-ménopausique est de doi : 10.1684/met.2006.0033 Recommandations Traitement médicamenteux de l ostéoporose post-ménopausique Recommandations. Actualisation 2006 Composition du groupe de travail : C. ROUX, président (Paris),

Plus en détail

Ostéoporose: hiérarchie et place des thérapeutiques

Ostéoporose: hiérarchie et place des thérapeutiques Ostéoporose: hiérarchie et place des thérapeutiques Pr Roland Chapurlat INSERM UMR 1033 et Université de Lyon Service de Rhumatologie et Pathologie Osseuse Hôpital E Herriot, Lyon Lyon, 29 septembre 2012

Plus en détail

29/04/16. FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue FMC DINAN 29 AVRIL AVRIL la suite HAS 2014

29/04/16. FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue FMC DINAN 29 AVRIL AVRIL la suite HAS 2014 FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue 28 AVRIL 2016 la suite HAS 2014 1 INDEX FRAX http://www.shef.ac.uk/frax/tool.jsp?country=12 L'index de risque fracturaire, intitulé "WHO Fracture Assessment

Plus en détail

DXA ABSORPTIOMÉTRIE BIPHOTONIQUE AUX RAYONS X

DXA ABSORPTIOMÉTRIE BIPHOTONIQUE AUX RAYONS X DXA ABSORPTIOMÉTRIE BIPHOTONIQUE AUX RAYONS X La résistance osseuse aux contraintes dépend de : Un facteur quantitatif : masse osseuse disponible (trabéculaire et corticale) Des facteurs qualitatifs :

Plus en détail

Traitements de l ostéoporose chez l insuffisant rénal chronique. Dr. Luc Radermacher

Traitements de l ostéoporose chez l insuffisant rénal chronique. Dr. Luc Radermacher Traitements de l ostéoporose chez l insuffisant rénal chronique Dr. Luc Radermacher Plan Reins et Os. Reins et médicaments. Os et médicaments. Reins, Os et médicaments. Reins et os : L ostéodystrophie

Plus en détail

FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue

FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue 28 AVRIL 2016 Quand penser à une fracture vertébrale? 2/3 asymptomatiques, douleur minime ou absente u Découverte fortuite u Mesure régulière Perte de

Plus en détail

Vieillissement et appareil locomoteur

Vieillissement et appareil locomoteur DÉFINITION DE L OSTÉOPOROSE Vieillissement et appareil locomoteur Ostéoporose et ses conséquences fracturaires Affection diffuse du squelette caractérisée par une masse osseuse basse et des altérations

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 05 juillet 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 05 juillet 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 05 juillet 2006 Vu la saisine de l UNCAM sur la base de l article R 161-71.3 du code de la sécurité sociale, vu l article L 161-39 du code de la sécurité sociale et vu

Plus en détail

OSTEOPOROSE. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1

OSTEOPOROSE. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1 OSTEOPOROSE Date: 22 Octobre 2010 Expert: Dr Isabelle Desailly Henry Formateur: Dr Patrice Demailly Madame Germaine 57 ans 1)Facteurs de risque d ostd ostéoporose oporose : -sexe fémininf -ménopause précoce

Plus en détail

Cas clinique n 1n. Une femme de 64 ans dynamique

Cas clinique n 1n. Une femme de 64 ans dynamique Cas clinique n 1n Une femme de 64 ans dynamique Situation clinique Mme A., âgée de 64 ans, lit dans «Elle» que «la densitométrie est remboursée!». Elle vous consulte pour obtenir de vous un sésame ouvrant

Plus en détail

Stratégie médicamenteuse de l ostéoporose post-

Stratégie médicamenteuse de l ostéoporose post- Stratégie médicamenteuse de l ostéoporose post- ménopausique Cours du mardi 24 novembre 2009 IFSI 2 ième année Module Rhumato - Orthopédie V.SERVANT Interne en pharmacie Généralités sur l ostéoporose -

Plus en détail

L ostéoporose en pédiatrie. Marie Jossart 2004

L ostéoporose en pédiatrie. Marie Jossart 2004 L ostéoporose oporose en pédiatrie. p Marie Jossart 2004 1ère partie:l ost ostéoporose oporose chez DEFINITION l enfant. Perte de masse osseuse + détérioration de la microarchitecture osseuse Diminution

Plus en détail

Evaluer le risque fracturaire: l outil FRAX (Fracture Risk Assessment Tool)

Evaluer le risque fracturaire: l outil FRAX (Fracture Risk Assessment Tool) Evaluer le risque fracturaire: l outil FRAX (Fracture Risk Assessment Tool) F. FLAISLER Service de Rhumatologie Groupe Hospitalo-Universitaire CAREMEAU, Nîmes OSTÉOPOROSE DEFINITION AFSSAPS «Maladie diffuse

Plus en détail

L ostéoporose. BP2 année

L ostéoporose. BP2 année L ostéoporose BP2 année 2010-2011 Présentation du 13/12/2010 Répartition du Phosphore Phosphore intracellulaire Réactions énergétiques (ADP/ATP) Phosphore extracellulaire o Organique Fonctionnement neuro-musculaire

Plus en détail

Fracture du sujet âgé

Fracture du sujet âgé Fracture du sujet âgé Dr Anne HORUSITZKY Rhumatologue CH René Pleven DINAN 16 Mars 2007 Différentes problématiques Age Femme ou homme Institution ou non Degré d autonomie Dépistage? Localisations Fracture

Plus en détail

Lecture d un examen d ostéodensitométrie (DMO)

Lecture d un examen d ostéodensitométrie (DMO) Lecture d un examen d ostéodensitométrie (DMO) YOUNES Mohamed Service de Rhumatologie EPS Tahar Sfar de Mahdia JSBM 2013 Introduction Ostéoporose fléau social silencieux La mesure de la densité minérale

Plus en détail

Prise en charge du risque. traitements

Prise en charge du risque. traitements Prise en charge du risque d ostéoporose oporose associé aux traitements Caroline Antoine, Serge Rozenberg VIème Journée de formation Cancer du sein Samedi 7 mars 2009 Qu est-ce que l ostéoporose? Etat

Plus en détail

Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose

Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose TOUT DÉPEND D UN ENSEMBLE DE FACTEURS DE RISQUE L'ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration

Plus en détail

OSTÉOPOROSE DE LA FEMME MÉNOPAUSÉE

OSTÉOPOROSE DE LA FEMME MÉNOPAUSÉE OSTÉOPOROSE DE LA FEMME MÉNOPAUSÉE DÉFINITION DE L OSTÉOPOROSE OMS : maladie généralisée du squelette, caractérisée par une densité osseuse basse et des altérations de la microarchitecture osseuse, responsable

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE L OSTEOPOROSE. Nadine OBOA- Pharmacien GH Charles FOIX Jean ROSTAND

LES MEDICAMENTS DE L OSTEOPOROSE. Nadine OBOA- Pharmacien GH Charles FOIX Jean ROSTAND LES MEDICAMENTS DE L OSTEOPOROSE Nadine OBOA- Pharmacien GH Charles FOIX Jean ROSTAND I GENERALITES DEFINITIONS L ostéoporose oporose est une maladie caractéris risée e par une faible masse osseuse et

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE EN GERIATRIE MORTALITE LIEE AUX FRACTURES SEVERES RISQUE DE DECES DANS LES 3 MOIS APRES UNE FRACTURE DE HANCHE

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE EN GERIATRIE MORTALITE LIEE AUX FRACTURES SEVERES RISQUE DE DECES DANS LES 3 MOIS APRES UNE FRACTURE DE HANCHE PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE Sous l égide de la section Os de la SFR et du GRIO EN GERIATRIE ACTUALISATION 2012 DES RECOMMANDATIONS DU TRAITEMENT DE L OSTEOPOROSE POSTMENOPAUSIQUE Karine Briot Service

Plus en détail

-2.5, une version dépassée du logiciel? Karine Briot Université Paris Descartes, Service de Rhumatologie, Hôpital Cochin INSERM U 1153

-2.5, une version dépassée du logiciel? Karine Briot Université Paris Descartes, Service de Rhumatologie, Hôpital Cochin INSERM U 1153 -2.5, une version dépassée du logiciel? Karine Briot Université Paris Descartes, Service de Rhumatologie, Hôpital Cochin INSERM U 1153 Liens d intérêts Intérêts financiers: 0 Interventions ponctuelles:

Plus en détail

FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS

FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS LA MENOPAUSE C est la disparition définitive de la fonction ovarienne cyclique En découlent : * chute des taux hormonaux * disparition des règles * disparition

Plus en détail

DÉPISTAGE ET PRISE EN CHARGE D UNE OSTÉOPOROSE MASCULINE

DÉPISTAGE ET PRISE EN CHARGE D UNE OSTÉOPOROSE MASCULINE DÉPISTAGE ET PRISE EN CHARGE D UNE OSTÉOPOROSE MASCULINE ÉVOLUTION DE LA DMO AU COURS DE LA VIE D UN HOMME 1. Après une première phase de croissance osseuse rapide de la naissance à 4 ans, survient une

Plus en détail

Supplémentation en calciumvitamine D et risque fracturaire

Supplémentation en calciumvitamine D et risque fracturaire Supplémentation en calciumvitamine D et risque fracturaire Etude WHI (Women s Health Initiative) Columbus, Ohio New England Journal of Medecine, Fev 06 Introduction L ostéoporose est responsable de 300000

Plus en détail

Formation à l intégration des infirmiers - ères

Formation à l intégration des infirmiers - ères Ostéoporose Formation à l intégration des infirmiers - ères Mai 2014 Dr Béatrice De Moustier, Les rencontres mensuelles de Séquence endocrinologie, 1 diabétologie, Cité générations médecine interne FMH

Plus en détail

Item 56. Ostéoporose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques

Item 56. Ostéoporose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques 6 Item 56 Ostéoporose Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer une ostéoporose. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. COFER Connaître la définition de l ostéoporose.

Plus en détail

Pharmacothérapie de l ostéoporose. FARM 22 Anne Spinewine Pharmacie clinique

Pharmacothérapie de l ostéoporose. FARM 22 Anne Spinewine Pharmacie clinique Pharmacothérapie de l ostéoporose FARM 22 Anne Spinewine Pharmacie clinique 10.02.2005 1. Ostéoporose: rappels Définition: Maladie squelettique systémique caractérisée par une réduction de la masse osseuse

Plus en détail

Pharmacothérapie de l ostéoporose

Pharmacothérapie de l ostéoporose Pharmacothérapie de l ostéoporose FARM 22 Anne Spinewine Pharmacie clinique 10.02.2005 1. Ostéoporose: rappels Définition: Maladie squelettique systémique caractérisée par une réduction de la masse osseuse

Plus en détail

Recommandations européennes pour le diagnostic et la prise en charge de l ostéoporose post-ménopausique

Recommandations européennes pour le diagnostic et la prise en charge de l ostéoporose post-ménopausique THE EUROPEAN SOCIETY FOR CLINICAL AND ECONOMIC ASPECTS OF OSTEOPOROSIS AND OSTEOARTHRITIS Recommandations européennes pour le diagnostic et la prise en charge de l ostéoporose post-ménopausique Produced

Plus en détail

DÉMINÉRALISATIONS OSTÉOPOROSE OSTÉOMALACIE

DÉMINÉRALISATIONS OSTÉOPOROSE OSTÉOMALACIE 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)Le tissus osseux Rappels II)La masse osseuse III)Définitions A)Généralités B)La résorption C)La formation D)Le calcium A)L ostéoporose B)L

Plus en détail

OSTÉOPOROSE / FRACTURES. Quels facteurs de risque? séminaire Ostéoporose 19 & 20 mai 2011 AMMPPU J.Birgé

OSTÉOPOROSE / FRACTURES. Quels facteurs de risque? séminaire Ostéoporose 19 & 20 mai 2011 AMMPPU J.Birgé 1 OSTÉOPOROSE / FRACTURES Quels facteurs de risque? Sources documentaires 2 Prescrire (synthèse 2007++) Les recos.(afssaps 06, président Roux.. Christian) Bibliomed et Médecine (déc. 06++) La recommandation

Plus en détail

Épidémiologie de l ostéoporose. Enjeux

Épidémiologie de l ostéoporose. Enjeux Ostéoporose, éviter les excès: prescrire à bon escient. article L4113-13 du Code de la Santé Publique, institué par la Loi n 2002-303 du 4 mars 2002, art. 26 du Journal Officiel du 04.03.2002). Spécialiste

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 11 juin 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 11 juin 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 11 juin 2008 ACTONEL 75 mg, comprimé pelliculé Boîte de 2 comprimés code CIP : 384 568-9 Boîte de 6 comprimés code CIP : 384 570-3 PROCTER & GAMBLE PHARMACEUTICALS FRANCE

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 Février 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 Février 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 28 Février 2007 ADROVANCE, comprimé B/4 (CIP : 378 087-2) B/12 (CIP : 378 089-5) B/40 (CIP : 570 423-7) Laboratoires BEAUFOUR IPSEN PHARMA S.A.S. Alendronate monosodique,

Plus en détail

Fractures atypiques ostéoporotiques survenant sous traitements par bisphosphonate

Fractures atypiques ostéoporotiques survenant sous traitements par bisphosphonate Fractures atypiques ostéoporotiques survenant sous traitements par bisphosphonate A Amouzougan 1, D Briançon 2, MH Lafage Proust 1, P Collet 1, B Pallot Prades 1, T Thomas 1. 1 Service de Rhumatologie,

Plus en détail

OSTÉOPOROSE UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE

OSTÉOPOROSE UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE OSTÉOPOROSE UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE par sa prévalence : 3 à 3,3 millions de femmes concernées en France 1,2 et par ses complications 1. Avis de la HAS, Commission de la Transparence, spécialité Protelos

Plus en détail

A PROPOS DES RECOMMANDATIONS FRANÇAISES

A PROPOS DES RECOMMANDATIONS FRANÇAISES OSTEOPOROSE A PROPOS DES RECOMMANDATIONS FRANÇAISES SAERM 23-24 MAI 2004 Professeur H. DJOUDI EHS DOUERA L ostéoporose est une maladie diffuse du squelette, caractérisée par une diminution de la résistance

Plus en détail

Prévention, diagnostic et traitement de l ostéoporose. Note de synthèse

Prévention, diagnostic et traitement de l ostéoporose. Note de synthèse Prévention, diagnostic et traitement de l ostéoporose Note de synthèse Juillet 2006 Cette note de synthèse est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue

Plus en détail

ostéoporoseoporose Docteur J. Ribière

ostéoporoseoporose Docteur J. Ribière Actualités s sur l ostl ostéoporoseoporose Docteur J. Ribière Association des médecins Grassois pour la Formation médicale continue 12 Avril 2007 www.ag3.fr Autre bout de la lorgnette Prévalence osteoporose

Plus en détail

L OSTEOPOROSE 1 EPIDEMIOLOGIE

L OSTEOPOROSE 1 EPIDEMIOLOGIE L OSTEOPOROSE 1 Elle peut être définie comme une maladie osseuse métabolique caractérisée par une masse osseuse réduite et une détérioration microarchitecturale du tissu osseux, cela entraînant une fragilité

Plus en détail

CONSEILS & PRESCRIPTIONS APRÈS LE CANCER DU SEIN

CONSEILS & PRESCRIPTIONS APRÈS LE CANCER DU SEIN CONSEILS & PRESCRIPTIONS APRÈS LE CANCER DU SEIN La prescription après le Cancer du Sein. Ah oui, c est vrai. Le traitement hormonal; le W.H.I.; l ostéoporose, etc Bon, on en a assez parlé OK, Bonsoir,

Plus en détail

L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS

L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS Bernard Cortet, Département Universitaire de Rhumatologie, CHU Lille & EA 432 Définition de l ostéoporose «L ostéoporose est une maladie caractérisée par une diminution

Plus en détail

OSTEOPOROSE CORTICO-INDUITE INDUITE. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin - Paris

OSTEOPOROSE CORTICO-INDUITE INDUITE. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin - Paris OSTEOPOROSE CORTICO-INDUITE INDUITE Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin - Paris Liens d intd intérêts Intérêts financiers : 0 Liens durables ou permanents : 0 Interventions ponctuelles :Amgen, Lilly,

Plus en détail

natalité et prolifération des ostéoblastes adipogenèse et myélopoièse ostéoclastogenèse apoptose des ostéocytes

natalité et prolifération des ostéoblastes adipogenèse et myélopoièse ostéoclastogenèse apoptose des ostéocytes Diminution de l épaisseur du mur ostéonique avec l âge Lips et al, Calcif Tissue Int 1978 Vieillissement : anomalies cellulaires natalité et prolifération des ostéoblastes adipogenèse et myélopoièse ostéoclastogenèse

Plus en détail

La prise en charge de l ostéoporose

La prise en charge de l ostéoporose Traitements actuels de l ostéoporose Mots clés : Ostéoporose, fracture, FRAX, traitements anti-ostéoporotiques, effets secondaires Françoise Debiais La prise en charge de l ostéoporose bénéficie d un arsenal

Plus en détail

Ostéoporose, éviter les excès: prescrire à bon escient.

Ostéoporose, éviter les excès: prescrire à bon escient. Ostéoporose, éviter les excès: prescrire à bon escient. Séminaire UNAFORMEC-AMMPPU 19 et 20 mai 2011 Dr Nicolas Roux, rhumatologue, Hôpital Belle-Isle (Metz) article L4113-13 du Code de la Santé Publique,

Plus en détail

Source: Formation continue en Médecine interne du 6 mai 2010

Source: Formation continue en Médecine interne du 6 mai 2010 Source: Formation continue en Médecine interne du 6 mai 2010 -L ostéoporose: bilan et prise en charge (Dr PA Buchard) -Diagnostique et critères radiologiques -Os et activité physique (Dr P.-E. Fournier)

Plus en détail

THM et prévention de l ostéoporose : état des lieux depuis la WHI. Florence Trémollieres Centre de Ménopause Hôpital Paule de Viguier Toulouse

THM et prévention de l ostéoporose : état des lieux depuis la WHI. Florence Trémollieres Centre de Ménopause Hôpital Paule de Viguier Toulouse THM et prévention de l ostéoporose : état des lieux depuis la WHI Florence Trémollieres Centre de Ménopause Hôpital Paule de Viguier Toulouse Estrogènes et tissu osseux : les pionniers Fuller Albright

Plus en détail

L ostéoporose post-ménopausique: quelle prévalence en France? Du diagnostic à la prise en charge thérapeutique

L ostéoporose post-ménopausique: quelle prévalence en France? Du diagnostic à la prise en charge thérapeutique L ostéoporose post-ménopausique: quelle prévalence en France? Du diagnostic à la prise en charge thérapeutique Bernard Cortet Département Universitaire de Rhumatologie & EA 4490, 59045 Lille cedex CONFLITS

Plus en détail

La prise en charge de

La prise en charge de La prise en charge de l ostéoporose un travail d équipe Dr Angèle Turcotte Rhumatologue Centre de l ostéoporose et de rhumatologie de Québec 2015 Déclaration de conflit d intérêts: Aucun conflit d intérêts

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis Novembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis Novembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 11 20 Novembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation : Aclasta 5mg/100ml (DCI

Plus en détail

Pharmacothérapie de l ostéoporose

Pharmacothérapie de l ostéoporose Pharmacothérapie de l ostéoporose FARM 2129 Anne Spinewine Pharmacie clinique 30.03.2009 1. Ostéoporose: rappels Définition: Maladie squelettique systémique caractérisée par une réduction de la masse osseuse

Plus en détail

Ostéoporose : des facteurs de risque à l évaluation du risque fracturaire

Ostéoporose : des facteurs de risque à l évaluation du risque fracturaire Ostéoporose : des facteurs de risque à l évaluation du risque fracturaire IUMSP 4 mars 2014 Dr Olivier Lamy Service de Médecine Interne et Centre des Maladies Osseuses, CHUV Ostéoporose : définition Maladie

Plus en détail

Ostéoporose : votre capital osseux est votre FORCE!

Ostéoporose : votre capital osseux est votre FORCE! Ostéoporose : votre capital osseux est votre FORCE! Votre biologiste médical est pharmacien ou médecin, demandez-lui conseil! Analyse biologiqu e Biologiste médical Avec la participation de Qu est ce que

Plus en détail

Bisphosphonates et cancers. Erick Legrand CHU et Université, Angers

Bisphosphonates et cancers. Erick Legrand CHU et Université, Angers Bisphosphonates et cancers Erick Legrand CHU et Université, Angers Les traitements de l ostéoporose Activité physique régulière 3 heures par semaine Correction des carences alimentaires en calcium Eviction

Plus en détail

Ostéoporoses DEFINITIONS EPIDEMIOLOGIE ETIOLOGIES PHYSIOPATHOLOGIE DE L ATTEINTE POST MENOPAUSIQUE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE ET IMAGERIE

Ostéoporoses DEFINITIONS EPIDEMIOLOGIE ETIOLOGIES PHYSIOPATHOLOGIE DE L ATTEINTE POST MENOPAUSIQUE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE ET IMAGERIE Ostéoporoses DEFINITIONS EPIDEMIOLOGIE ETIOLOGIES PHYSIOPATHOLOGIE DE L ATTEINTE POST MENOPAUSIQUE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE ET IMAGERIE TRADUCTION RADIOGRAPHIQUE DE L OSTEOPOROSE DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS

Plus en détail

MSD MAROC SE MOBILISE POUR LA JOURNEE MONDIALE DE L OSTEOPOROSE Au Maroc, l ostéoporose touche 37,9% des femmes ménopausées1

MSD MAROC SE MOBILISE POUR LA JOURNEE MONDIALE DE L OSTEOPOROSE Au Maroc, l ostéoporose touche 37,9% des femmes ménopausées1 DOSSIER DE PRESSE MSD MAROC SE MOBILISE POUR LA JOURNEE MONDIALE DE L OSTEOPOROSE Au Maroc, l ostéoporose touche 37,9% des femmes ménopausées1 Casablanca, 21 Octobre 2013 - MSD Maroc et la Société Marocaine

Plus en détail

Ostéoporose : de l'anamnèse au traitement en médecine de premier recours. Epidémiologie des fractures de fragilité. Chaque année à Genève: environ

Ostéoporose : de l'anamnèse au traitement en médecine de premier recours. Epidémiologie des fractures de fragilité. Chaque année à Genève: environ Objectifs d apprentissage Ostéoporose : de l'anamnèse au traitement en médecine de premier recours 1 Evaluer le risque de fracture 2 Connaître les indications et modalités de prescription et d interprétation

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POSTMENOPAUSIQUE EN GERIATRIE. Karine Briot Service de Rhumatologie Hôpital Cochin

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POSTMENOPAUSIQUE EN GERIATRIE. Karine Briot Service de Rhumatologie Hôpital Cochin PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POSTMENOPAUSIQUE EN GERIATRIE Karine Briot Service de Rhumatologie Hôpital Cochin PRISE EN CHARGE 1 Le risque de chute est au premier plan. 2 Il existe une fracture prévalente.

Plus en détail

PREVENTION SECONDAIRE DE L OSTEOPOROSE FRACTURAIRE : RESULTATS A 1 AN D UNE FILIERE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS FRACTURES

PREVENTION SECONDAIRE DE L OSTEOPOROSE FRACTURAIRE : RESULTATS A 1 AN D UNE FILIERE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS FRACTURES PREVENTION SECONDAIRE DE L OSTEOPOROSE FRACTURAIRE : RESULTATS A 1 AN D UNE FILIERE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS FRACTURES T. Aït Abdesselam 1, A. Lamacz 1, S. Titz², G. Micaud 3, N. Biga 4, X. Le Loët

Plus en détail

Item 56 : Ostéoporose

Item 56 : Ostéoporose Item 56 : Ostéoporose Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définitions de l'ostéoporose...1 1. 1 Définition de l OMS...1 1. 2 Définition densitométrique de l ostéoporose...1 1. 2.

Plus en détail

TECHNIQUE Artefact : arthrose (DMO lombaire moins intéressante après 65 ans)

TECHNIQUE Artefact : arthrose (DMO lombaire moins intéressante après 65 ans) OSTEOPOROSE Définitions OMS : maladie généralisée du squelette, caractérisée par une densité osseuse basse et des altérations de la microarchitecture osseuse, responsable d une fragilité osseuse exagérée

Plus en détail

L ostéoporose. Comment mettre en pratique les nouvelles recommandations. Le cas de Madame Bergeron. Dans cet article. Par Suzanne Morin, M.D.

L ostéoporose. Comment mettre en pratique les nouvelles recommandations. Le cas de Madame Bergeron. Dans cet article. Par Suzanne Morin, M.D. Comment mettre en pratique les nouvelles recommandations Dans cet article 1. L évaluation des facteurs de risque 2. L ABC de l ostéodensitométrie 3. Mise à jour sur les bisphosphonates Par Suzanne Morin,

Plus en détail

OSTEOPOROSE. F. Oheix, A.Savage 13/01/2011

OSTEOPOROSE. F. Oheix, A.Savage 13/01/2011 OSTEOPOROSE F. Oheix, A.Savage 13/01/2011 DEFINITION Maladie du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration de la microarchitecture du tissu osseux, Responsable d une fragilité

Plus en détail

Métabolisme osseux et vieillissement

Métabolisme osseux et vieillissement Métabolisme osseux et vieillissement Autour du vieillissement 26 septembre 2013 Olivier Lamy, Service de Médecine Interne Fonctions physiologiques de l os Adapté de P. Orcel Ostéoporose : définition maladie

Plus en détail

Ostéoporose : du traitement médicamenteux à l alimentation et l exercice

Ostéoporose : du traitement médicamenteux à l alimentation et l exercice Ostéoporose : du traitement médicamenteux à l alimentation et l exercice - 2008 Conférence du 22 novembre 2008, hôpital cantonal de Lucerne Intervenants : 1 ère partie : Dr Lukas Schmid, hôpital cantonal,

Plus en détail

En l absence de fracture

En l absence de fracture En l absence de fracture 60-80 ans Recherche de facteurs de risque T -3 ou T - 2,5 et facteurs de risque Densitométrie -2,5 < T -1 T < - 2 et facteurs de risque importants Raloxifène si ostéoporose rachidienne

Plus en détail

Traiter l ostéoporose indications et choix pour les personnes âgées

Traiter l ostéoporose indications et choix pour les personnes âgées Traiter l ostéoporose indications et choix pour les personnes âgées J. MELOUX 23 janvier 2009 «It is challenging to define the «right» level of osteoporosis evaluation and treatment in this population»

Plus en détail

OSTEOPOROSE. Dr Rose-Marie Javier Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

OSTEOPOROSE. Dr Rose-Marie Javier Hôpitaux Universitaires de Strasbourg RMJ Version Août 2010 OSTEOPOROSE Dr Rose-Marie Javier Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Objectifs pédagogiques: - Connaître les facteurs de risque d une fragilisation osseuse - Identifier les situations

Plus en détail

Ostéoporose post-ménopausique

Ostéoporose post-ménopausique Ostéoporose post-ménopausique Comment prévenir? Comment diagnostiquer? Comment traiter? Dr S MARTINON C H St Joseph. St Luc - Lyon 1 er Cas clinique Madame G, 54 ans, a comme antécédents une phlébite

Plus en détail

1 Le dépistage : pourquoi et comment? p.3. 2 Quelles sont les conditions de prise en charge du dépistage? p.6

1 Le dépistage : pourquoi et comment? p.3. 2 Quelles sont les conditions de prise en charge du dépistage? p.6 SOMMAIRE 1 Le dépistage : pourquoi et comment? p.3 2 Quelles sont les conditions de prise en charge du dépistage? p.6 3 Comment prévenir l ostéoporose? p.9 - une alimentation riche et équilibrée - l exercice

Plus en détail

Argumenter l attitude thérapeutique devant une ostéoporose et planifier le suivi du patient.

Argumenter l attitude thérapeutique devant une ostéoporose et planifier le suivi du patient. Chapitre 8 Item 124 UE 5 Ostéopathies fragilisantes I. Définitions de l ostéoporose II. Épidémiologie III. Physiopathologie IV. Diagnostic de l ostéoporose V. Traitement Objectifs pédagogiques Nationaux

Plus en détail

FRACTURES DE CONTRAINTE DU PIED

FRACTURES DE CONTRAINTE DU PIED FRACTURES DE CONTRAINTE DU PIED Isabelle Tavares Médecine Physique et De Réadaptation Hôpital Lapeyronie - Montpellier Les travées osseuses sont alignées selon les principales directions de contrainte

Plus en détail

Os et cancer du sein : Une relation complexe?

Os et cancer du sein : Une relation complexe? Os et cancer du sein : Une relation complexe? Florence TREMOLLIERES Centre de Ménopause et Maladies Osseuses Métaboliques Hôpital Paule de Viguier Toulouse A 50 ans Risque cumulé de cancer du sein : 9%

Plus en détail

Traitement des ostéoporoses Hassen Zrour Saoussen Service de Rhumatologie de Monastir

Traitement des ostéoporoses Hassen Zrour Saoussen Service de Rhumatologie de Monastir Traitement des ostéoporoses 2013 Hassen Zrour Saoussen Service de Rhumatologie de Monastir Introduction L OP continue à être un problème de santé publique par sa fréquence, ses complications et les dépenses

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE. Spécialité : Rhumatologie

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE. Spécialité : Rhumatologie UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2008 THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Spécialité : Rhumatologie par Marianne Pot-Vaucel née le 8 Mai 1978 à Trois Rivières (Québec, Canada)

Plus en détail

DENSITOMETRIE OSSEUSE. dr Ndéye Faguéye FALL

DENSITOMETRIE OSSEUSE. dr Ndéye Faguéye FALL DENSITOMETRIE OSSEUSE dr Ndéye Faguéye FALL c est la mesure biologique de la densité minérale d une pièce osseuse. Celle-ci permet - d apprécier le degré de minéralisation du tissu osseux de façon fiable

Plus en détail

L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS

L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS Bernard Cortet, Département Universitaire de Rhumatologie, Objectif du traitement anti-ostéoporotique: prévenir la récidive fracturaire Réduire le risque de fractures vertébrales

Plus en détail

OSTEOPOROSE - actualités

OSTEOPOROSE - actualités OSTEOPOROSE - actualités - quelques rappels - les médicaments - mises au point nov 2008 L ostéoporose : une maladie fréquente aux conséquences dramatiques Propriété exclusive des Laboratoires MSD-Chibret.

Plus en détail

Ostéoporose : nouvelles recommandations et actualités thérapeutiques

Ostéoporose : nouvelles recommandations et actualités thérapeutiques Ostéoporose : nouvelles recommandations et actualités thérapeutiques Osteoporosis: new guidelines and therapeutic management J.M. Pouilles* Points forts L ostéoporose se définit comme un état de fragilité

Plus en détail

Seuils d intervention thérapeutique : l état des lieux. Professeur Thierry Thomas, Saint-Etienne

Seuils d intervention thérapeutique : l état des lieux. Professeur Thierry Thomas, Saint-Etienne Seuils d intervention thérapeutique : l état des lieux Professeur Thierry Thomas, Saint-Etienne Stratégie dans l Ostéoporose Post-Ménopausique En l Absence de Fracture 60 à 80 Ans (Afssaps 2006) RECHERCHE

Plus en détail

Vous êtes concernée!

Vous êtes concernée! Journée Mondiale contre l Ostéoporose 20 OCTOBRE 2013 Fracture sévère de votre mère : Vous êtes concernée! 20 13 DOSSIER DE PRESSE Journée Mondiale contre l Ostéoporose 20 OCTOBRE 2013 SOMMAIRE OSTÉOPOROSE

Plus en détail

FACTEURS DE RISQUE DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE. Utilité dans le dépistage et le traitement

FACTEURS DE RISQUE DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE. Utilité dans le dépistage et le traitement FACTEURS DE RISQUE DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE Utilité dans le dépistage et le traitement N.Hammoumraoui - H.Djoudi service de rhumatologie EHS DOUERA Dépistage des femmes à risque Indications dans

Plus en détail

DIABETE ET OSTEOPOROSE

DIABETE ET OSTEOPOROSE DIABETE ET OSTEOPOROSE S.Lehtihet, C.Haouichat, H.Bouraouia, N.Hamoumraoui H.Djoudi SAERM 13 ème Congrès National 22 et 23 mai 2015 Alger Les études épidémiologiques les plus récentes et portant sur de

Plus en détail

Ostéoporose. Dépister, traiter : qui, quand, comment? Plan. Ostéoporose : définition. Recherche des Fx vert par DXA

Ostéoporose. Dépister, traiter : qui, quand, comment? Plan. Ostéoporose : définition. Recherche des Fx vert par DXA Ostéoporose. Dépister, traiter : qui, quand, comment? Plan Fribourg, 23 avril 2015 Dr Olivier Lamy Service de Médecine Interne et Centre des Maladies Osseuses, CHUV Ostéoporose : définition Les principaux

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 ACLASTA 5 mg, solution pour perfusion 1 flacon en plastique transparent (polymère cyclooléfinique) de 100 ml Code CIP : 365 871-1 Laboratoire NOVARTIS PHARMA

Plus en détail

Par. Le traitement de l ostéoporose se base sur l association de facteurs hygiénodiététiques;

Par. Le traitement de l ostéoporose se base sur l association de facteurs hygiénodiététiques; L ostéoporose Par Dalila Fodil, Bilal Bengana, Salima Lefkir-Tafiani* Les fractures, par ostéoporose, sont grevées d une morbidité et d une mortalité importante; surtout, si elles touchent la hanche, ou

Plus en détail

Traitement de l ostéoporose post-ménopausique Janv ier 2006 TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE RECOMMANDATIONS

Traitement de l ostéoporose post-ménopausique Janv ier 2006 TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE RECOMMANDATIONS TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE RECOMMANDATIONS Actualisation 2006 Afssaps - 143/ 147, bd Anatole France F-93285 Sai nt-denis Cedex t él. +33 (0)1 55 87 30 00 www.afssaps.sante.fr

Plus en détail

Densité minérale et remodelage osseux dans la maladie de Gaucher

Densité minérale et remodelage osseux dans la maladie de Gaucher Densité minérale et remodelage osseux dans la maladie de Gaucher Pascal GUGGENBUHL Rhumatologie, CHU Rennes Laboratoire du traitement du signal et de l image, INSERM U 642, Rennes Atteinte Osseuse 80%

Plus en détail