COMPTE RENDU DES TRAVAUX DE LA QUATRIEME REUNION DU COMITE DIRECTEUR REGIONAL DU PROGRAMME PREDAS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DES TRAVAUX DE LA QUATRIEME REUNION DU COMITE DIRECTEUR REGIONAL DU PROGRAMME PREDAS"

Transcription

1 COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF PRA-SA/LCD/POP/DEV PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES DOMESTIQUES ET ALTERNATIVES AU SAHEL (PREDAS) COMPTE RENDU DES TRAVAUX DE LA QUATRIEME REUNION DU COMITE DIRECTEUR REGIONAL DU PROGRAMME PREDAS Octobre 2007

2 2 Le 23 octobre 2007 s est tenue, dans les locaux du CILSS, la quatrième réunion du Comité Directeur Régional du Programme Régional de promotion des Energies Domestiques et Alternatives au Sahel (PREDAS). Elle était placée sous la présidence de Monsieur Issa Martin Bikienga, Secrétaire Exécutif Adjoint du CILSS. La liste des participants est donnée en annexe n OUVERTURE ET ADOPTION DU PROGRAMME DE LA REUNION Au nom de Monsieur le Secrétaire Exécutif du CILSS, empêché, Monsieur Issa Martin Bikienga a remercié les participants à la réunion pour avoir bien voulu accepter d y prendre part. Il s est félicité de la tenue de cette réunion importante dans la mise en œuvre du PREDAS car elle permet de prendre des décisions concernant la mise en œuvre du programme. Il a rappelé que la présente session sera essentiellement consacrée à deux points : (i) (ii) la présentation des résultats des travaux de la cinquième réunion du comité régional de pilotage du PREDAS (CRP5) à des discussions autour de certains points d incompréhension entre le CILSS et la Délégation de la Commission Européenne (DCE). 2. PRESENTATION DES RESULTATS DU CRP5 2.1 Etat de mise en œuvre du devis programme n 4 De l exposé présenté par la CRC/PREDAS il est ressorti que : 70% au moins des activités programmées seront entièrement réalisées d ici la fin de l année (activités de coordination du programme, activités liées à la mise en œuvre des SED, activités de capitalisation/échanges d expériences et de formation, etc); Partenariat renforcé avec autres institutions travaillant sur les énergies domestiques : PRBE/UEMOA, projets foyers améliorés HERA, PERACOD, PROGEDE, AMADER/Mali, etc. ; L ATI s exécute de manière satisfaisante et un avenant à son contrat est en cours de préparation. A la demande de Monsieur S. MEERT de la DCE, le coordinateur régional a fait un exposé détaillé de l état d exécution du programme depuis son démarrage et ce afin de mettre tous les participants au même niveau d information car certaines personnes de la Délégation de la Commission Européenne prenaient part pour la première fois à une réunion du CDR du PREDAS. Il est ressorti de cet exposé que : a./ avec l appui du PREDAS, six des neuf pays membres du CILSS ont élaboré leur stratégie nationale en énergie domestique (SED) qui a fait l objet d une validation technique par les acteurs nationaux. Ces stratégies et les lettres de politique sous sectorielle qui en sont issues, sont soumises à l adoption des décideurs politiques nationaux. Le Secrétariat Exécutif du CILSS a adressé des courriers aux autorités nationales d accélérer le processus d adoption politique qui est une étape nécessaire dans la mobilisation ultérieure des ressources nécessaires à la mise en œuvre des SED. Par ailleurs, à la demande du CILSS la DCE/BF a adressé un courrier à ses homologues dans les pays concernés afin que ces stratégies soient considérées comme prioritaires dans les prochaines négociations avec l Union Européenne. Cependant, bien que formulées et validées depuis 2004, ces SED ne sont toujours pas adoptées sauf en Gambie. Toutefois des avancées sont enregistrées dans les autres pays : PLED (programmes d investissement) élaborés à l aide d outils conçus par le PREDAS (Guinée Bissau, Sénégal et Burkina Faso), en cours de formulation (Mauritanie) ou processus au stade de sélection de consultants (Cap Vert et Gambie).

3 3 Pour les autres pays qui ont déjà leur SED (Mali,Niger et Tchad), des appuis ont été apportés en fonction de leurs besoins spécifiques pour les aider à mettre en œuvre ces stratégies et à en tirer le maximum de bénéfice. On peut citer : dans les trois pays : les enquêtes nationales de consommations de combustibles domestiques, au Mali : l appui à la formulation du plan d action du projet énergie domestique de l AMADER et à la formulation des dossiers de recrutement des experts pour la création des marchés ruraux de bois énergie ; au Niger : l étude de faisabilité de la valorisation du charbon minéral qui a abouti à la création d une société spécifiquement chargée de la carbonisation et de la commercialisation de ce combustible ; au Tchad : l étude sur l état de mise en œuvre de la SED ; etc. En outre, des projets pilotes sont mis en œuvre dans certains pays pour vérifier la faisabilité technique et/ou économique de certaines filières «énergie domestique» dont le développement est proposé dans les SED ; à titre d exemple, la cellule régionale du PREDAS a conçu un projet de relance de la production et diffusion massive de foyers améliorés au Mali et au Burkina Faso, projet qui est financé par les Pays Bas, via la GTZ, à hauteur de 525 millions de francs CFA. b./ D importantes actions de consolidation du savoir faire sahéliens ont été réalisées (publications, formations, rencontres techniques, etc.), ce qui a permis de capitaliser et de partager des expériences et bonnes pratiques en matière de gestion des énergies domestiques au Sahel. c./ Enfin, dans le cadre de la promotion de méthodes simples et normalisées de suivi écologique des ressources ligneuses mises sous exploitation pour la production du bois-énergie, un protocole de suivi a été conçu et discuté par les principaux experts de ce domaine au niveau du Sahel. Ce dispositif vise à évaluer les impacts environnementaux et écologiques des différents modes de gestion appliqués aux massifs forestiers pour la production du bois-énergie et donc à proposer des corrections si nécessaire. Le test de ce protocole démarré en 2006 a été arrêté en raison du non respect des procédures de dépenses de l Union européenne (cf point sur les divers). Les principales difficultés rencontrées au cours de l exécution du DP4 sont : SED non encore adoptées politiquement (retard en partie dû à l organisation d élections dans les pays concernés pendant le 1er semestre); cela a retardé le processus de recherche de financement des PLED ; Suspension de la mise en œuvre du test du protocole de suivi écologique suite à un contentieux sur les procédures ; Difficulté de trouver des porteurs des projets interstitiels et de montage de ces projets par les ETN (problème de financement de fonds de roulement des projets interstitiels), Non transmission régulière des rapports par les ETN, Documents comptables souvent incomplets pour certains pays. 2.2 Activités du DP5 Les activités retenues par le CRP5 pour être réalisées en 2008 (DP5) sont axées sur la consolidation des acquis et centrées sur les principaux résultats assignés au PREDAS, à savoir :

4 4 La mobilisation des financements pour les PLED ; Le transfert des bases de données aux pays Les publications et formations ; le suivi et évaluation des projets interstitiels, la poursuite du test du protocole de suivi écologique. Résultat 1 : La cohérence des politiques en "énergies domestiques" est améliorée Suivi de la validation politique SED et PLED Finalisation et adoption des Plans d action sous entendant les SED Résultat 2. PESED est constitué et SITE est mis en place Poursuivre actualisation des données nationales et leur intégration dans les modèles du PREDAS ; Transférer effectivement et formellement les bases de données nationales aux pays (Un des principaux résultats attendus du PREDAS) ; Organiser le MERS 2008 ; Publications et formations ciblées ; Projets interstitiels. R.3 :Méthode simple normalisée de suivi écologique des ressources ligneuses Poursuivre les tests du protocole et partager les leçons apprises. A la suite de ces exposés, le CILSS a fait savoir sa préoccupation de mieux suivre les activités du programme dans les pays. En effet, le PREDAS étant placé sous la tutelle du Programme Régional d Appui à la Sécurité Alimentaire, Lutte contre la Désertification, Population et Développement du CILSS (PRA-SA/LCD/POP/DEV), le coordonnateur du PRA a demandé à être associé à certaines activités et à en partager les résultats au sein du PRA. A ce sujet, il a été retenu que le PRA-SA-LCD serait effectivement mieux impliqué et le PREDAS, tout en respectant les limites de son budget, participera aux réunions internes du PRA-SA-LCD et contribuera aux frais de leur organisation. Cela contribuera à valoriser les résultats du PREDAS et à faire du lobbying auprès des Etats, par exemple en ce qui concerne l adoption des SED. Monsieur RECCA Antonio a quant à lui fait savoir l inquiétude de la DCE sur le sort du DP5 qui ne pourra être signé et engagé puisque les DP antérieurs ne sont toujours pas clôturés. La CRC/PREDAS a donné des explications sur des pièces rejetées qui font que lesdits DP ne sont pas clôturés. Il faut noter que ces rejets sont intervenus entre mai et juillet 2007 alors que les pièces comptables en question ont été transmises à la DCE depuis 2005 (pour le DP1) et 2006 (pour le DP2) ; si les rejets avaient été faits plus tôt, le programme ne se trouverait certainement pas avec tous les DP non formellement clôturés à la fin de l année Aussi, il a été retenu que : des dispositions urgentes soient prises pour clôturer effectivement les DP1 et DP2 qui ont déjà fait l objet d échange de courriers suite à des audits financiers dont il est ressorti que certaines dépenses (essentiellement de l ETN de la Mauritanie) sont inéligibles sur les fonds FED et doivent faire l objet de remboursement ;

5 5 le comptable de la CRC/PREDAS travaille avec l Assistante à la Section contrats et finances sur les pièces du DP3, étant entendu que ce DP doit aussi faire l objet de clôture impérativement avant l engagement du DP5 ; l examen des pièces soit rapide au niveau de la DCE afin d éviter de se retrouver avec des rejets de pièces sur plusieurs DP (source de blocage du programme). Compte tenue de ce qui précède, il a été recommandé au CILSS de procéder à un avenant pour prolonger le DP4 plutôt que de préparer un DP5. 3. DIVERS Un point divers a été discuté, à savoir le contentieux entre le CILSS et la DCE concernant d une part, les pièces justificatives de l ETN de la Mauritanie se rapportant à des dépenses faites lors des DP1 (2004) et DP2 (2005) et, d autre part, la non éligibilité des dépenses entrant dans le cadre du test du protocole de suivi écologique. 1./ Pièces DP1 et DP2 de la Mauritanie Il est reproché à ces pièces leur "caractère douteux" (consultations douteuses, manques de certification, ). Malgré les explications données, il a été retenu que les dépenses en question restent définitivement rejetées et que les montants y relatifs seraient remboursés au compte payeur délégué. Des dispositions doivent donc être prises pour que la Mauritanie rembourse ces montants. 2./ Pièces DP3 relatives au test du protocole de suivi écologique Prenant respectivement la parole, Messieurs Bikienga et Coulibaly ont rappelé que depuis le début du PREDAS, ce rejet des pièces du DP3 relatives au test du protocole de suivi écologique constitue bien le premier véritable contentieux entre le CILSS et la DCE au sujet de la mise en œuvre dudit programme. Ils ont aussi reconnu que le CILSS devait effectivement demander l aval de la DCE avant d engager les travaux de test du protocole mais que, comme l a expliqué le coordonnateur du PREDAS et comme déjà avancé dans des courriers officiels, cela n a pas été fait, non pas par goût de prise de risque, mais parce que : a. le travail en question étant un des résultats majeurs attendus du PREDAS (proposition d une méthodologie de suivie écologique), une mission de l ATI avait recommandé d engager le plus rapidement possible le travail sur le terrain, certaines tâches devant été faites à des dates et des périodes précises ; b. dans les pays, tout était mis en place après un travail ardu et les Etats attendaient de commencer les travaux de terrain. Suite à ces diverses pressions l équipe régionale de coordination du PREDAS a entrepris la mise en œuvre des protocoles d accord conclus et signés entre l ordonnateur régional (SE/CILSS) et les structures nationales chargées du suivi écologique. La dépense a donc été ordonnée par l OR sur la base des prévisions du DP3. Les représentants de la DCE, tout en reconnaissant que les dépenses engagées (et objet du contentieux) l ont été pour le travail prévu au DP3 et bien que toutes les pièces comptables soient conformes, ont fait remarquer que les procédures n ont pas été respectées (demande d accord préalable). Ils ont fait savoir aux responsables du CILSS que dans ces conditions et dans l impossibilité de procéder à une régularisation, le CILSS devra rembourser le montant engagé pour cette activité et à charge à lui de récupérer/valoriser les résultats obtenus par les équipes de terrain. Pour la poursuite de l activité, le CILSS devra soumettre à la DCE un nouveau programme et un budget tenant compte de ce qui a déjà été fait.

6 6 Enfin, Monsieur I.M. Bikienga a rappelé que ce genre de difficultés arrivent dans la mise en œuvre de tout projet/programme et s est réjoui, d une part, de la clarté de la position de la DCE qui veille au respect des procédures de gestion des fonds FED et, de l autre, de sa disponibilité à aider davantage le CILSS pour conduire ce programme dans de meilleures conditions. Il s est également réjoui des résultats obtenus par le PREDAS malgré les difficultés rencontrées, particulièrement ceux atteints lors de la mise en œuvre du DP4 qui ne manqueront pas de s améliorer avant la fin dudit DP. Sur ce, l ordre du jour étant épuisé, il a remercié les participants pour leur contribution à la réussite du comité directeur et a levé la séance. Fait à Ouagadougou, le 25 octobre 2007.

7 7 Annexe 1 Liste des participants ipants à la troisième réunion du Comité Directeur Régional du PREDAS (Ouagadougou uagadougou, le 05 avril 2006) N Noms et prénoms Institutions/Qualité 1 Issa Martin BIKIENGA CILSS, Secrétaire Exécutif Adjoint 2 Dramane COULIBALY CILSS, Coordonnateur PRA-SA/LCD/POP/DEV 3 Stephane MEERT DCE, Chef de la Section Développement Rural et Environnement 4 Mme Sophie PELLETIER DCE, Chargée de Programmes Environnement 5 Antonio RECCA DCE, Chef de la Section Finances et Contrats 6 Mme Nathalie OUSTRAIN Assistance Section Finances et Contrats KABORE 7 Lawali ELHADJI MAHAMANE CILSS, Coordonnateur Régional du PREDAS 8 Hamadi KONANDJI CILSS, Expert en Energie Domestiques au PREDAS 9 Idrissa SALAOU BARMOU CILSS, Expert en Documentation du PREDAS 10 Kougbila OUEDRAOGO CILSS, Comptable gestionnaire du PREDAS

8 8 Annexe 2 COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES DOMESTIQUES ET ALTERNATIVES AU SAHEL (PREDAS) SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA CINQUIEME REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE DU PREDAS Du 16 au 18 octobre 2007 s est tenue à Banjul la cinquième réunion du Comité Régional de Pilotage (CRP). Y ont pris part : - les animateurs nationaux du PREDAS, représentant les pays membres du CILSS ; - le Secrétaire Permanent du Comité National du CILSS en Gambie ; - le représentant de la Cellule Nationale d Appui aux activités de l Union européenne en Gambie ; - le représentant du Programme Régional Biomasse Energie de l UEMOA ; - l équipe de la Cellule régionale de coordination du PREDAS ; - l assistance technique internationale au PREDAS ; - ainsi que d autres membres de l Equipe Technique Nationale du PREDAS en Gambie. La cérémonie d ouverture a été présidée par le Permanent Secretary (Secrétaire Général) du Department of State (Ministère) de la Gambie en charge du Pétrole, de l Energie et des Ressources minérales. Elle a été marquée par : - l allocution de bienvenue de Monsieur Bah F.M. SAHO, Directeur de l Energie de la Gambie et Point focal national du PREDAS ; - l allocution de Monsieur Lawali ELHADJI MAHAMANE, Coordonnateur régional du PREDAS ; - et le discours d ouverture de Monsieur Ibrahima CAMARA, Secrétaire Général. La cinquième réunion du CRP a examiné les points suivants : - Bilan des activités réalisées au titre du devis-programme n 4 (DP4) par la CRC et les Equipes Techniques Nationales (ETN), y compris le point sur l état d exécution budgétaire en 2007 ; - Point sur les interventions de l assistance technique internationale (ATI) ; - Présentation des activités proposées pour le DP5 ; - Divers.

9 9 Après de longs et fructueux échanges, les conclusions ci-après peuvent être tirées : Sur l état d exécution du DP4-70% au moins des activités programmées au titre du DP4 seront entièrement réalisées d ici la fin de l année ; Il s agit notamment des activités de coordination du programme, les activités liées à la mise en œuvre des SED ainsi que des activités de capitalisation/échanges d expériences et de formation. - Le partenariat est renforcé avec les autres institutions travaillant sur les énergies domestiques : PRBE/UEMOA, projets foyers améliorés HERA, PERACOD, PROGEDE, AMADER/Mali, etc. ; - L assistance Technique Internationale (ATI) au PREDAS s exécute de manière satisfaisante et un avenant à son contrat est en cours de préparation pour prendre en compte la prolongation du programme ; - Toutefois, la mise en œuvre du DP4 a été marquée par des difficultés dont : SED non encore adoptées politiquement (retard en partie dû à l organisation d élections dans les pays concernés pendant le 1 er semestre); cela a retardé le processus de recherche de financement des PLED ; Suspension de la mise en œuvre du test du protocole de suivi écologique suite à un contentieux sur les procédures ; Non transmission régulière des rapports par les ETN, Difficulté de trouver des porteurs des projets interstitiels et de montage de ces projets par les ETN (problème de financement de fonds de roulement des projets interstitiels), Documents comptables souvent incomplets pour certains pays. Sur les activités programmées au titre du DP5 Les activités proposées pour le DP5 ont été examinées et acceptées par le CRP sous réserve des modifications suivantes : Sur le suivi de l adoption politique des SED et PLED - Préparation (point sur les études et activités déjà réalisées et rédaction d un document de travail) et tenue d un atelier pour relancer les activités sur les énergies domestiques et l électrification rurale au Tchad qui ont pris beaucoup de retard ; - Popularisation des stratégies et des PLED au fur et à mesure de leur adoption par les pays concernés. Sur le renforcement de la diffusion de l information - Actualisation des données sur les Energies domestiques dans les pays qui ne l ont pas fait ; - Le PRBE va réaliser, dans ses pays membres, une étude de faisabilité sur la production et l utilisation du biogaz. Le CRP demande au PREDAS de financer la même étude au niveau des quatre pays du CILSS non membres de l UEMOA. Les résultats de cette étude pourront être valorisés dans le cadre de l Initiative africaine sur le Biogaz (financement Pays Bas) ; - Une collaboration étroite entre les sites web du PREDAS et du PRBE (échange d informations, de publications, etc.) ;

10 10 - Préparation d une conférence ministérielle sur les résultats du PREDAS et les leçons à tirer. Sur le MERS-AO Diversifier les partenaires et sponsors. Sur les projets interstitiels Compte tenu du plafond alloué par projet interstitiel, la Guinée Bissau demande de remplacer le projet d électrification à partir de la biomasse par un projet de production/utilisation de biogaz pour l éclairage et la cuisson. Le CRP a également suivi un exposé fort enrichissant sur les activités du PRBE. De tout ce qui précède la 5 ème réunion du CRP recommande : - Que les descriptifs des projets interstitiels soient envoyés à la CRC le plus tôt possible pour tenir compte des délais d examen au niveau de la Délégation européenne ; - Que le PREDAS mobilise les imprévus du DP4 en vue de prendre en charge les frais de participation des points focaux des 4 pays non membres de l UEMOA (Cap Vert, Mauritanie, Tchad et Gambie) à la formation que le PRBE envisage d organiser en décembre 2007, au profit de ses points focaux sur le montage de projets MDP. - Que la CEDEAO soit sollicitée pour participer à l organisation du MERS-AO 2008 en raison de son rôle sous-régional dans la promotion de l accès des populations aux services énergétiques modernes (livre blanc) ; - Que la CRC/PREDAS commence à réfléchir sur le devenir du site web à la fin du programme (contacts à prendre avec certains réseaux comme le RIAED, HEDON, IEPF, etc.) ; - Que le projet biodiesel Sahel préparé dans le cadre de la Facilité Energie de l Union Européenne soit soumis à d autres partenaires pour financement ; - Qu une conférence ministérielle sur les résultats du PREDAS soit organisée avant la fin du projet ; - Que les animateurs nationaux fassent des propositions en fonction des spécificités nationales pour la popularisation des SED adoptées. Enfin le CRP invite les animateurs nationaux à : - transmettre leurs rapports périodiques - fournir des informations pour alimenter le site web du PREDAS au moins une fois par trimestre ; - accélérer le processus de recrutement des consultants nationaux. Fait à Banjul, le 18 octobre 2007 Le Comité Régional de Pilotage

PROJET APPUI AU PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES DOMESTIQUES ET ALTERNATIVES AU SAHEL (PREDAS) DEVIS-PROGRAMME N 2 PERIODE DE CROISIERE

PROJET APPUI AU PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES DOMESTIQUES ET ALTERNATIVES AU SAHEL (PREDAS) DEVIS-PROGRAMME N 2 PERIODE DE CROISIERE COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE AU SAHEL CILSS FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT PROJET APPUI AU PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES DOMESTIQUES ET ALTERNATIVES AU SAHEL

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DE MISE EN ŒUVRE DU DEVIS-PROGRAMME N 1 (DP1) ( Période du 1 er Octobre 2003 au 31 Décembre 2005)

RAPPORT D ACTIVITES DE MISE EN ŒUVRE DU DEVIS-PROGRAMME N 1 (DP1) ( Période du 1 er Octobre 2003 au 31 Décembre 2005) Comité Inter- Etats de Lutte Contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) Programme Régional de Promotion des Energies Domestiques et Alternatives au Sahel (PREDAS) EQUIPE TECHNIQUE NATIONALE (ETN) DU PREDAS

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

Multifonctionnelles» du Mali

Multifonctionnelles» du Mali COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL CILSS SECRETARIAT EXECUTIF PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE RAPPORT DE RÉUNION Réunion des Organes et Institutions Spécialisées de la CEMAC consacrée à l élaboration des fiches-projets, cadres logiques et stratégies de promotion du Programme Économique Régional

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES Ouagadougou, LES 21 ET 22 NOVEMBRE 2013 novembre 2013 Les jeudi 21 et vendredi 22

Plus en détail

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO)

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) MECANISMES DE DEVELOPPEMENT PROPRE (MDP) ETAT ACTUEL TUTELLE INTERNATIONALE

Plus en détail

Diagnostic des besoins de formation en Energie Domestique

Diagnostic des besoins de formation en Energie Domestique COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL CILSS SECRETARIAT EXECUTIF -- PROGRAMME MAJEUR GRN PROGRAMME REGIONAL

Plus en détail

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture & SAWAP Programme Sahel et Afrique de BRICKS SAWAP BRICKS Synthèse des travaux SAWAP 1 12 3 La conférence du Programme Sahel et Afrique de l Ouest en appui à la Grande muraille verte (SAWAP) et le lancement

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

INITIATIVE ALLIANCE MONDIALE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (AMCC/GCCA)

INITIATIVE ALLIANCE MONDIALE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (AMCC/GCCA) INITIATIVE ALLIANCE MONDIALE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (AMCC/GCCA) TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION DE TROIS (3) SITES PILOTES POUR LA QUANTIFICATION DU STOCK DE CARBONE ET DU SUIVI DE SA DYNAMIQUE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

Promotion de l Electrification Rurale et de l Approvisionnement en Combustibles Domestiques (PERACOD) PROJET Foyers Améliorés Sénégal (FASEN)

Promotion de l Electrification Rurale et de l Approvisionnement en Combustibles Domestiques (PERACOD) PROJET Foyers Améliorés Sénégal (FASEN) Promotion de l Electrification Rurale et de l Approvisionnement en Combustibles Domestiques (PERACOD) PROJET Foyers Améliorés Sénégal (FASEN) RAPPORT DE L ATELIER D ECHANGES ENTRE PROJETS GTZ/DGIS (Bénin

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade

TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade 1 Contexte et justification: La Loi sur le Domaine Nationale aura exactement 51 ans jour pour

Plus en détail

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL Atelier de planification opérationnelle du Projet COMIFAC-FAO relatif aux «systèmes de surveillance et de MNV nationaux avec une approche régionale pour les pays du Bassin du Congo» Libreville 14 & 15

Plus en détail

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE Protocole d Accord de Coopération Entre Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte

Plus en détail

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West and Central Africa PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION

Plus en détail

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest»

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest» CED EAO Co mmunau t é Économiq u e de s Ét ats d Af r iq u e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econo m ic Co mmunit y of West Af r ica

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS UE 1/8 AIDE MULTILATERALE EUROPEENNE

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS UE 1/8 AIDE MULTILATERALE EUROPEENNE CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS UE 1/8 AIDE MULTILATERALE EUROPEENNE FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT COORDONNEES Siège Burkina Cap Vert Gambie Guinée Bissau DIRECTION GENERALE DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Directeur Général de l association ALIMA

Directeur Général de l association ALIMA Directeur Général de l association ALIMA L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO. Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009

Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO. Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009 Communication du CSAO Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009 1. LA CONSTRUCTION DE PARTENARIATS ET L IMPLICATION DES

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES Commission du Bassin du Lac Tchad Siège CBLT - BP 727 - N Djamena - Tchad Tel: +235 22 52.41.45 Fax: +235 22 52.41.37 E-mail : cblt_lcbc@intnet.td RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

1 Informations générales

1 Informations générales PAMEC-CEEAC Programme d Appui aux Mécanismes de Coordination et au renforcement des capacités de la CEEAC pour la mise en œuvre et le suivi du PIR Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale

Plus en détail

Synthèse des conclusions et recommandations pour les négociations Plate-forme d Alger

Synthèse des conclusions et recommandations pour les négociations Plate-forme d Alger Réunion régionale africaine préparatoire à la COP 10 Annexe 1 du rapport de la réunion Synthèse des conclusions et recommandations pour les négociations Plate-forme d Alger 1. Négociations sur le CRIC

Plus en détail

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE PAR LE BIAIS DE SERVICES LIES A L INNOVATION, A LA COMMUNICATION ET AUX CONNAISSANCES (BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des

Plus en détail

Note Simplifiée. UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------

Note Simplifiée. UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------ UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------ PROJET D APPUI A L EXTENSION DE LA COUVERTURE DU RISQUE MALADIE DANS LES PAYS MEMBRES DE L UEMOA Note Simplifiée

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >,

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, <AUTORITE DE GESTION> Version finale : Trame commune [FEDER/FSE] 2014-2020 Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, Entre < l

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Subventions FM concernées NA (mission régionale) Appui à l élaboration d

Plus en détail

ETUDE SUR L AGENCE REGIONALE

ETUDE SUR L AGENCE REGIONALE COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS D AFRIQUE DE L OUEST UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ETUDE SUR L AGENCE REGIONALE POUR L ACCES A L'ÉNERGIE VERSION PROVISOIRE FINALE JUIN 2007 ----------------

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

Appel à contributions. Colloque international CRIFPE. en éducation. Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante

Appel à contributions. Colloque international CRIFPE. en éducation. Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante CRIFPE 20 ans déjà colloque.crifpe.ca Colloque international 2 et 3 mai 2013, Montréal (Canada) Appel à contributions Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante Date limite

Plus en détail

CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE

CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE 1,._.1... _._~--~------ / Les Etats Africains Sahélo- sahariens soussignés, Burkina Faso; La République de Djibouti; L'Etat

Plus en détail

Procédure négociée sans publication

Procédure négociée sans publication Procédure négociée sans publication TERMES DE REFERENCE : APPUI STRATEGIQUE A LA PLANIFICATION ET PROPOSITION DE METHODOLOGIE D INTERVENTION POUR L ELABORATION DE PROTOTYPE DE FOYERS AMELIORES, LEUR TEST

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization)

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization) DIREZIONE GENERALE PER LA COOPERAZIONE ALLO SVILUPPO Ufficio IV Cadre Pays Stream 2013-2015 BURKINA FASO 1. Contexte et finalités de la présence de la coopération italienne Le Burkina Faso est l'un des

Plus en détail

Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA

Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA Dans le cadre de la mise en œuvre des activités de l axe n 2 du projet

Plus en détail

Appui à l usage des technologies de l information et de la communication dans l éducation (TICE)

Appui à l usage des technologies de l information et de la communication dans l éducation (TICE) Appui à l usage des technologies de l information et de la communication dans l éducation (TICE) Thème : la formation initiale et continue des enseignants du primaire et du collège (ou du fondamental)

Plus en détail

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TERMES DE REFERENCE Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TDR_Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Plus en détail

Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002)

Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002) Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002) portant organisation-type des départements ministériels. LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, Vu la Constitution

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

1. Contexte et justification

1. Contexte et justification Termes de Référence pour l assistance technique à la Cellule de Gestion des Projets et des Marchés Publics du Ministère de la Santé Publique en République Démocratique du Congo 1. Contexte et justification

Plus en détail

Rapport d activités 2012

Rapport d activités 2012 République de Guinée-Bissau MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Projet d Appui à la Sécurité Alimentaire (PASA) Composant II : Aménagements hydroagricoles (CAHA) Rapport d activités 2012 Élaboré

Plus en détail

Guide méthodologique pour le montage d un projet et pour la préparation d une demande de financement

Guide méthodologique pour le montage d un projet et pour la préparation d une demande de financement PROGRAMME FRANCO-COMORIEN DE CODEVELOPPEMENT Cellule de Coordination Guide méthodologique pour le montage d un projet et pour la préparation d une demande de financement Composante 2 : MOBILISATION DE

Plus en détail

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT Lors de la réunion des Experts sur

Plus en détail

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Commission des finances Distr. GÉNÉRALE ISBA/5/FC/1 30 septembre 1999 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Cinquième session Kingston

Plus en détail

Rapport de fin du Programme

Rapport de fin du Programme Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Département des Affaires Economiques et Sociales du Secrétariat Général des Nations Unies Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. un (01) Cadre supérieur, chargé des UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Ressources Halieutiques ;

AVIS DE RECRUTEMENT. un (01) Cadre supérieur, chargé des UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Ressources Halieutiques ; UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 001/2012/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs A. PAGE DE COUVERTURE RAPPORT ANNUEL 2009 NOM, ADRESSE ET CONTACT SIDA KA TAA, BP 533 BOBO- DIOULASSO 01 Téléphone : 20 97-74-75 E-mail : sidakataa@hotmail.com sidakataa@yahoo.fr TITRE DU PROJET NUMERO

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF

Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF République Démocratique du Congo Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF Plan de consultation Kinshasa,

Plus en détail

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD

I. PRINCIPALES MISSIONS DES SERVICES DU TRÉSOR TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE. Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE LA RÉGION BOURGOGNE Trésorier-Payeur Général : Mme Jacqueline ESCARD Adresse : 1 bis place de la Banque 21042 DIJON CEDEX Tél : 03 80 59 26 00 Fax : 03 80 50 14 75 Mail : tg21.contact@cp.finances.gouv.fr

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI POUR LE FINANCEMENT DE LA BONIFICATION PARTIELLE DES INTERETS

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

COMMISSION DE GESTION DU GRAND CONSEIL

COMMISSION DE GESTION DU GRAND CONSEIL Grand Conseil Commission de gestion Grosser Rat COMMISSION DE GESTION DU GRAND CONSEIL Suivi des mesures prises suite aux rapports d audit concernant le Service de la circulation routière et de la navigation

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL

COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES DOMESTIQUES ALTERNATIVES AU SAHEL (PREDAS) Expérience du Niger en matière de mise en

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Guide Méthodologique de Conduite du Dialogue Inclusif Pays «Formulation des Priorités Résilience Pays (PRP-AGIR)» Version Finale (Septembre

Plus en détail

MANUEL DES PROCEDURES DE GESTION DES PROGRAMMES

MANUEL DES PROCEDURES DE GESTION DES PROGRAMMES Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles/ West and Central African Council for Agricultural Research and Development CORAF/WECARD MANUEL DES PROCEDURES DE GESTION

Plus en détail

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Dr HIM & AGK Niamey, avril 2014 P a g e 1 Introduction La Constitution nigérienne du 25 Novembre 2010 dispose, en son article

Plus en détail

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA GOUVERNANCE LOCALE, DE L ADMINISTRATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES Elaboré par la Direction Générale

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4 CURRICULUM VITAE 1. Nom de famille: FANAHEN 2. Prénom: Frédéric 3. Date et lieu de naissance: 27 avril 1968 à Cotonou - BENIN 4. Résidence : Cotonou 5. Formation : Etablissement : Date : de Diplôme(s)

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

AGENDA HEBDOMADAIRE DU -=-=-=-=-=-=-=-=-

AGENDA HEBDOMADAIRE DU -=-=-=-=-=-=-=-=- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -=-=-=-=- SECRETARIAT GENERAL -=-=-=-=- BURKINA FASO Unité Progrès Justice -=-=-=-=-=- AGENDA HEBDOMADAIRE DU MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -=-=-=-=-=-=-=-=-

Plus en détail

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011 Cote du document: EB 2010/101/R.41 Point de l'ordre du jour: 17 b) Date: 9 novembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA

TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA Nom du projet : Appui à l'intégration économique et au commerce du PIR 9 ème FED, volet "Soutien

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Philippe MARTIN, Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le jeudi 6 février 2014 Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale,

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, ATELIER MISE EN ŒUVRE PROJETS / PROGRAMMES FIDA ----- BAMAKO Avril 2005 1 / 5 FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, Objectif principal

Plus en détail

Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA TYPOLOGIE DU POSTE. LIEU DE MISSION : Poste basé à Dakar avec 25 à 30% du temps sur le terrain.

Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA TYPOLOGIE DU POSTE. LIEU DE MISSION : Poste basé à Dakar avec 25 à 30% du temps sur le terrain. Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours médicaux de qualité lors des

Plus en détail

Elaboration de tableaux de bord sur l emploi (éditions 2011, 2012 et 2013)

Elaboration de tableaux de bord sur l emploi (éditions 2011, 2012 et 2013) REPUBLIQUE DU BENIN = + = + = + = MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE, DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES (MCMEJF) = + = + = + = + = Agence Nationale Pour l Emploi (ANPE) = + = + = + = TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005

COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005 Aujourd hui, les actions qui vont être abordées : Election des Délégués du Personnel ARTT Tour de table Divers COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005 Monsieur REYTER Accueil pour cette première

Plus en détail

REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010

REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010 REPORT RBM/EXD/2010/REP. 15 JUL 2010 Official document General distribution Français REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010 RAPPORT Le groupe de coordination du réseau Faire Reculer

Plus en détail

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest Economic Community Of West African States Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest rotocole additionnel A/SP.2/12/01 portant amendement du Protocole portant création d une Carte Brune CEDEAO

Plus en détail

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA REDDA NESDA Réseau pour l environnement et le développement durable en Afrique Network for Environment and Sustainable Development in Africa Contact : + 225 20 20 5419/5823 /5826 Adresse : BP 95 Guichet

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation.

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation. COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation Manuel Gestion du Cycle de Projet Programmation Evaluation Identification Mise en œuvre Instruction Financement Mars

Plus en détail

La délégation a été reçue par docteur YAMEOGO Jean baptiste, président du comité statutaire du CNPB, représentant le Président.

La délégation a été reçue par docteur YAMEOGO Jean baptiste, président du comité statutaire du CNPB, représentant le Président. SOMMAIRE PATRONAT.net BUETIN BIMESTRIE D INFORMATION DU CONSEI NATIONA DU PATRONAT BURKINABE A N N É E 4, N 0 2 6 A O U T S E P T 2 0 1 3 P A G E 1 a BDM : vers la création d une nouvelle banque au Burkina

Plus en détail

L impact des réformes en cours sur la budgétisation des dépenses de personnel

L impact des réformes en cours sur la budgétisation des dépenses de personnel L impact des réformes en cours sur la budgétisation des dépenses de personnel Atelier régional sur le pilotage de la masse salariale Abidjan, 8 au 12 avril 2013 Bruno Imbert, Conseiller résident AFRITAC

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail