CARNET DE ROUTE... CARNET DE ROUTE...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CARNET DE ROUTE... CARNET DE ROUTE..."

Transcription

1 CARNET DE ROUTE... VOYAGE D ÉTUDE - visites de projets architecturaux mercredi 24 juin 2009 organisé par la Communauté de Communes de Mens et le Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de l Isère CARNET DE ROUTE... VOYAGE D ÉTUDE - visites de projets architecturaux mercredi 24 juin 2009 organisé par la Communauté de Communes de Mens et le Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de l Isère

2

3 SOMMAIRE Programme de la journée de formation les projets visités 1_ logements sociaux économes en énergie 2_maison riche en paradoxe 3_maison passive partagée 4_maison bioclimatique 5_gîte en coeur de village autres références 6_ maison qui se replie 7_maison passive 8_logements sociaux passifs 9_réhabilitation et extension d une mairie SOMMAIRE Programme de la journée de formation les projets visités 1_ logements sociaux économes en énergie 2_maison riche en paradoxe 3_maison passive partagée 4_maison bioclimatique 5_gîte en coeur de village autres références 6_ maison qui se replie 7_maison passive 8_logements sociaux passifs 9_réhabilitation et extension d une mairie

4 COUPE TRANSVERSALE PLAN R-1 1_logements sociaux économes en énergie Quaix-en-Chartreuse, lieu-dit Le Château Philippe Michel-Mazan (Atelier 21) / Vicent Nicolau (Zip Architecture) Mairie de Quaix en Chartreuse m2 shon 3 appartements (T2 et T3) pour logements sociaux Structure : béton banché R-1 / ossature bois RDC Isolation : polystyrène 120 mm R-1 / ouate de cellulose insufflée dans ossature bois 220 mm + panneau fibre de bois 20 mm. Vitrage : double vitrage 4/16/4 argon Système de chauffage : chaufferie collective bois déchiqueté. Ventilation : simple flux hygroréglable. Consommation sur base calcul RT 2005 : 81 Kwh/m2/an Consommation sur base calcul label BBC: 66 Kwh/m2/an COUPE TRANSVERSALE PLAN R-1 1_logements sociaux économes en énergie Quaix-en-Chartreuse, lieu-dit Le Château Philippe Michel-Mazan (Atelier 21) / Vicent Nicolau (Zip Architecture) Mairie de Quaix en Chartreuse m2 shon 3 appartements (T2 et T3) pour logements sociaux Structure : béton banché R-1 / ossature bois RDC Isolation : polystyrène 120 mm R-1 / ouate de cellulose insufflée dans ossature bois 220 mm + panneau fibre de bois 20 mm. Vitrage : double vitrage 4/16/4 argon Système de chauffage : chaufferie collective bois déchiqueté. Ventilation : simple flux hygroréglable. Consommation sur base calcul RT 2005 : 81 Kwh/m2/an Consommation sur base calcul label BBC: 66 Kwh/m2/an

5 Soucieux de réaliser un bâtiment qui prenne en compte les enjeux environnementaux, la municipalité a fait le choix d orienter les études de conception vers un bâtiment à basse consommation d énergie. Implanté dans une zone résidentielle, le projet s inscrit dans les gabarits des bâtiments voisins. Le terrain d accueil présente une forte pente ainsi qu une excellente orientation Nord Sud qui est un atout pour un projet visant le label BBC. Le parti pris est de proposer une conception en duplex s ouvrant largement au Sud et enterré en partie au Nord. Soucieux de réaliser un bâtiment qui prenne en compte les enjeux environnementaux, la municipalité a fait le choix d orienter les études de conception vers un bâtiment à basse consommation d énergie. Implanté dans une zone résidentielle, le projet s inscrit dans les gabarits des bâtiments voisins. Le terrain d accueil présente une forte pente ainsi qu une excellente orientation Nord Sud qui est un atout pour un projet visant le label BBC. Le parti pris est de proposer une conception en duplex s ouvrant largement au Sud et enterré en partie au Nord.

6 COUPE LONGITUDINALE 2_maison riche en paradoxe Saint Martin Le Vinoux, Col de Clémencière A. Félix-Faure, P. Macary et D. Page m2 shon maison sur 3 niveaux suivant la pente Structure : béton armé et charpente bois Système de chauffage : au sol, géothermie Ventilation : simple flux hygroréglable. CARACTÉRISTIQUES: Traitement architectural contemporain affirmé dans la forme et les matériaux Positionnement en signal, en rupture avec l architecture environnante Relation intime avec la pente COUPE LONGITUDINALE 2_maison riche en paradoxe Saint Martin Le Vinoux, Col de Clémencière A. Félix-Faure, P. Macary et D. Page m2 shon maison sur 3 niveaux suivant la pente Structure : béton armé et charpente bois Système de chauffage : au sol, géothermie Ventilation : simple flux hygroréglable. CARACTÉRISTIQUES: Traitement architectural contemporain affirmé dans la forme et les matériaux Positionnement en signal, en rupture avec l architecture environnante Relation intime avec la pente

7 La maison, est implantée sur la partie amont du terrain, pour bénéficier au maximum de la vue et de la meilleure orientation ; elle se développe en longueur, en épousant exactement la pente naturelle du terrain; chaque niveau peut communiquer de plain-pied avec le sol naturel. La volonté du client de construire une maison contemporaine amène les architectes à concevoir un volume à la géométrie et aux proportions pures, couvert d un toit en pente bordé par des acrotères. Ancré dans le sol et destiné à se couvrir de végétation dans le temps, ce volume primaire s évide ou se creuse par endroits pour recevoir des volumes secondaires vitrés : de là, naît une complexité et une graduation d espaces de l extérieur vers l intérieur. La maison, est implantée sur la partie amont du terrain, pour bénéficier au maximum de la vue et de la meilleure orientation ; elle se développe en longueur, en épousant exactement la pente naturelle du terrain; chaque niveau peut communiquer de plain-pied avec le sol naturel. La volonté du client de construire une maison contemporaine amène les architectes à concevoir un volume à la géométrie et aux proportions pures, couvert d un toit en pente bordé par des acrotères. Ancré dans le sol et destiné à se couvrir de végétation dans le temps, ce volume primaire s évide ou se creuse par endroits pour recevoir des volumes secondaires vitrés : de là, naît une complexité et une graduation d espaces de l extérieur vers l intérieur.

8 COUPE TRANSVERSALE 3_maison passive partagée Seyssins ITEM Étude m2 shon 2 habitations jumelées Structure: ossature bois Isolation: ouate de cellulose (murs: 30 cm; toiture: 40cm) et liège Vitrage: triple vitrage Système de chauffage: pompe à chaleur sur air extrait Ventilation: pompe à chaleur Récupération d eau pluviale consommation: 14 kwh/m2/an COUPE TRANSVERSALE 3_maison passive partagée Seyssins ITEM Étude m2 shon 2 habitations jumelées Structure: ossature bois Isolation: ouate de cellulose (murs: 30 cm; toiture: 40cm) et liège Vitrage: triple vitrage Système de chauffage: pompe à chaleur sur air extrait Ventilation: pompe à chaleur Récupération d eau pluviale consommation: 14 kwh/m2/an

9 Devant la pression foncière importante sur la région, deux familles se sont réunies pour envisager ensemble la construction de leur habitation. L objectif d un groupement est la mutualisation des moyens. Conscients des problèmes environnementaux, les acteurs du projet ont fait le choix d un habitat très basse énergie. Aujourd hui hors d eau / hors d air, la «maison passive» semble à portée de mains. De fait, en cours du chantier les maîtres d ouvrage ont réalisé qu un petit effort sur l isolation «renforcée» permettait de répondre aux critères de la «maison passive». Devant la pression foncière importante sur la région, deux familles se sont réunies pour envisager ensemble la construction de leur habitation. L objectif d un groupement est la mutualisation des moyens. Conscients des problèmes environnementaux, les acteurs du projet ont fait le choix d un habitat très basse énergie. Aujourd hui hors d eau / hors d air, la «maison passive» semble à portée de mains. De fait, en cours du chantier les maîtres d ouvrage ont réalisé qu un petit effort sur l isolation «renforcée» permettait de répondre aux critères de la «maison passive».

10 4_maison bioclimatique Engins Design & Architecture m2 shon 1 habitation sur 3 niveaux Structure : maçonnerie, ossature bois et sytème poteaux-poutres; dalle bois et dalle béton Système de chauffage : pompe à chaleur alimentée par panneaux photovoltaïques, géothermie + poêle, chauffe-eau solaire CARACTÉRISTIQUES: Conception fondée sur la conformation au terrain naturel et aux caractériques du site. Implantation dans la pente optimisant les apports solaires. 4_maison bioclimatique Engins Design & Architecture m2 shon 1 habitation sur 3 niveaux Structure : maçonnerie, ossature bois et sytème poteaux-poutres; dalle bois et dalle béton Système de chauffage : pompe à chaleur alimentée par panneaux photovoltaïques, géothermie + poêle, chauffe-eau solaire CARACTÉRISTIQUES: Conception fondée sur la conformation au terrain naturel et aux caractériques du site. Implantation dans la pente optimisant les apports solaires.

11 Poésie et démarche expérimentale : tel est l esprit de cette maison. La conception du bâtiment est fondée sur la conformation du terrain naturel, peu remanié, et les caractéristiques du site. L implantation optimise les apports solaires : la maison, très compacte, est installée dans une pente protégée des vents du Nord, bien exposée au Sud/Sud-Ouest. Au Nord, des espaces tampons protègent du froid les pièces de vie. Des techniques innovantes ont été mises au point, telle la dalle-bois chauffante. La maison, entièrement réalisée en bois issus de la filière locale, affirme un engagement fort des concepteurs pour une démarche de développement durable. Poésie et démarche expérimentale : tel est l esprit de cette maison. La conception du bâtiment est fondée sur la conformation du terrain naturel, peu remanié, et les caractéristiques du site. L implantation optimise les apports solaires : la maison, très compacte, est installée dans une pente protégée des vents du Nord, bien exposée au Sud/Sud-Ouest. Au Nord, des espaces tampons protègent du froid les pièces de vie. Des techniques innovantes ont été mises au point, telle la dalle-bois chauffante. La maison, entièrement réalisée en bois issus de la filière locale, affirme un engagement fort des concepteurs pour une démarche de développement durable.

12 COUPE TRANSVERSALE COUPE LONGITUDINALE 5_gîte en coeur de village Chichilianne Jean-Luc Moulin m2 shon 3 logements Structure: ossature bois et maçonnerie Isolation: ouate de cellulose (murs: 15 cm ; toiture: 24 cm) Système de chauffage : chaudière automatique au bois granulé; chauffe-eau solaire Ventilation : VMC double flux à récupération de chaleur vitrage : double vitrage peu émissif argon (ouvrants) ; triple vitrage peu émissif argon (fixes) Récupération d eau pluviale Consommation totale en chauffage et complément d eau chaude : 58 kwh/m2/an. COUPE TRANSVERSALE COUPE LONGITUDINALE 5_gîte en coeur de village Chichilianne Jean-Luc Moulin m2 shon 3 logements Structure: ossature bois et maçonnerie Isolation: ouate de cellulose (murs: 15 cm ; toiture: 24 cm) Système de chauffage : chaudière automatique au bois granulé; chauffe-eau solaire Ventilation : VMC double flux à récupération de chaleur vitrage : double vitrage peu émissif argon (ouvrants) ; triple vitrage peu émissif argon (fixes) Récupération d eau pluviale Consommation totale en chauffage et complément d eau chaude : 58 kwh/m2/an.

13 Situé au coeur du village, le bâtiment s intègre dans son environnement en réinterprétant les gabarits, les volumes simples et l implantation des constructions vernaculaires. La teinte de l enveloppe, réalisée en bardage bois, grisera avec le temps s approchant ainsi de la couleur des murs maçonnés des constructions voisines. Le projet, constitué de 3 logements, s inscrit dans une démarche visant à obtenir un bâtiment écologique de haute performance énergétique. Réalisé en suivant une conception bioclimatique (choix des matériaux isolants, disposition et choix des vitrages, ), le bâtiment répond à quelques règles simples : rester humble par rapport au site, limiter les terrassements, optimiser les apports solaires, se protéger des vents dominants,employer des matériaux naturels, etc. PLAN RDC Situé au coeur du village, le bâtiment s intègre dans son environnement en réinterprétant les gabarits, les volumes simples et l implantation des constructions vernaculaires. La teinte de l enveloppe, réalisée en bardage bois, grisera avec le temps s approchant ainsi de la couleur des murs maçonnés des constructions voisines. Le projet, constitué de 3 logements, s inscrit dans une démarche visant à obtenir un bâtiment écologique de haute performance énergétique. Réalisé en suivant une conception bioclimatique (choix des matériaux isolants, disposition et choix des vitrages, ), le bâtiment répond à quelques règles simples : rester humble par rapport au site, limiter les terrassements, optimiser les apports solaires, se protéger des vents dominants,employer des matériaux naturels, etc. PLAN RDC

14 6_maison qui se replie Saint Vincent de Mercuze R2K architectes m2 shon 1 habitation sur 2 niveaux Structure: béton, panneaux d ossature bois CARACTÉRISTIQUES: Concept d une maison qui se replie. Les volumes, en encorbellement, correspondent à une recherche de cadrage des vues : de l intérieur vers le grand paysage. Se protéger des vents dominants, masquer les vues vers le voisinage. 6_maison qui se replie Saint Vincent de Mercuze R2K architectes m2 shon 1 habitation sur 2 niveaux Structure: béton, panneaux d ossature bois CARACTÉRISTIQUES: Concept d une maison qui se replie. Les volumes, en encorbellement, correspondent à une recherche de cadrage des vues : de l intérieur vers le grand paysage. Se protéger des vents dominants, masquer les vues vers le voisinage.

15 Malgré son emplacement en coeur de lotissement et bien qu elle ait été la dernière à être construite, cette maison offre à ses habitants des vues sur le grand paysage en limitant les vis-à-vis. La structure du volume principal, très simple, est mixte en bois et en béton. L alliance du bois et du béton, traitée à la manière d une origami, donne une personnalité ludique à cette maison aujourd hui presque invisible, dissimulée derrière une haie. Malgré son emplacement en coeur de lotissement et bien qu elle ait été la dernière à être construite, cette maison offre à ses habitants des vues sur le grand paysage en limitant les vis-à-vis. La structure du volume principal, très simple, est mixte en bois et en béton. L alliance du bois et du béton, traitée à la manière d une origami, donne une personnalité ludique à cette maison aujourd hui presque invisible, dissimulée derrière une haie.

16 7_maison passive Saint Martin d Uriage ITEM Études m2 shon 1 habitation sur 3 niveaux Structure : béton, panneaux d ossature bois Système de chauffage : Puits canadien avec arrivée en sous-sol + poêle d appoint; chauffe-eau solaire Isolation : ouate de cellulose (murs: 30 cm; toiture: 40cm) Vitrage : triple vitrage Ventilation : Puits canadien avec VMC double flux consommation: >15 kwh/m2/an 7_maison passive Saint Martin d Uriage ITEM Études m2 shon 1 habitation sur 3 niveaux Structure : béton, panneaux d ossature bois Système de chauffage : Puits canadien avec arrivée en sous-sol + poêle d appoint; chauffe-eau solaire Isolation : ouate de cellulose (murs: 30 cm; toiture: 40cm) Vitrage : triple vitrage Ventilation : Puits canadien avec VMC double flux consommation: >15 kwh/m2/an

17

18 8_logements sociaux passifs La Terrasse Vincent Rigassi Pluralis m2 shon 6 logements répartis dans 2 bâtiments Structure : ossature bois sur soubassement béton Système de chauffage : régulation thermique par système aérien; eau chaude solaire + pompe à chaleur sur double flux Isolation : fibre de bois (murs: 20 cm + 12 cm isolation par l extérieur avec rupture de ponts thermiques ; toiture: 40 cm) Vitrage : triple vitrage Ventilation : Puits canadien avec VMC double flux consommation: >15 kwh/m2/an 8_logements sociaux passifs La Terrasse Vincent Rigassi Pluralis m2 shon 6 logements répartis dans 2 bâtiments Structure : ossature bois sur soubassement béton Système de chauffage : régulation thermique par système aérien; eau chaude solaire + pompe à chaleur sur double flux Isolation : fibre de bois (murs: 20 cm + 12 cm isolation par l extérieur avec rupture de ponts thermiques ; toiture: 40 cm) Vitrage : triple vitrage Ventilation : Puits canadien avec VMC double flux consommation: >15 kwh/m2/an

19 La volumétrie générale alterne des alignements et des retraits pour des terrasses au Sud et les coursives de distribution au Nord. Ces jeux de volumes permettent de créer des angles vitrés au Sud pour les apports solaires et des terrasses protégeant des surchauffes estivales. Les façades à l arrière ont peu d ouvertures mais sont animées par des celliers qui donnent sur une cour qui est le lieu de rencontre et de jeu, organisée autour des communs. Les logements sont organisés selon un axe avec une partie jour ouverte au Sud pour les espaces de vie. La grande homogénéité thermique s associe ainsi à une fluidité des espaces de vie. La volumétrie générale alterne des alignements et des retraits pour des terrasses au Sud et les coursives de distribution au Nord. Ces jeux de volumes permettent de créer des angles vitrés au Sud pour les apports solaires et des terrasses protégeant des surchauffes estivales. Les façades à l arrière ont peu d ouvertures mais sont animées par des celliers qui donnent sur une cour qui est le lieu de rencontre et de jeu, organisée autour des communs. Les logements sont organisés selon un axe avec une partie jour ouverte au Sud pour les espaces de vie. La grande homogénéité thermique s associe ainsi à une fluidité des espaces de vie.

20 ERICK SAILLET ERICK SAILLET 9_réhabilitation et extension d une mairie Creys Mépieu Composite sarl d architecture mairie de Creys Mépieu m2 shon réhabilitation et réaménagement de la mairie Structure de l extension : acier Corten et bois Isolation bâtiment existant : 120 mm de laine minérale / 200 mm en combles Système de chauffage: panneaux rayonnants à basse température Vitrage: double vitrage à faible émissivité Ventilation: double flux couplé à un échangeur et à un groupe froid 110 kwh/m2/an ERICK SAILLET ERICK SAILLET 9_réhabilitation et extension d une mairie Creys Mépieu Composite sarl d architecture mairie de Creys Mépieu m2 shon réhabilitation et réaménagement de la mairie Structure de l extension : acier Corten et bois Isolation bâtiment existant : 120 mm de laine minérale / 200 mm en combles Système de chauffage: panneaux rayonnants à basse température Vitrage: double vitrage à faible émissivité Ventilation: double flux couplé à un échangeur et à un groupe froid 110 kwh/m2/an

21 La création d un volume simple unifie les deux entités bâties existantes qui composent la mairie. Une extension de quelques mètres carrés suffit à réorganiser la distribution des lieux et propose une nouvelle perception du bâtiment originel, et redonne un véritable statut à la Mairie. Le projet devient ainsi l interface entre le parvis et le paysage. Ce simple élément horizontal vient abriter l accueil et offre à la fois un auvent d entrée et une «passerelle» de distribution. Le caractère institutionnel est renforcé par cet élément et fait office de repère. Son expression architecturale simple, participe à sa fonction de signal.il est constitué d une ossature métallique habillée d acier Corten sur ses faces extérieures afin d instaurer un jeu d opposition entre les matériaux et révéler par son langage contemporain les qualités des bâtis existants. La création d un volume simple unifie les deux entités bâties existantes qui composent la mairie. Une extension de quelques mètres carrés suffit à réorganiser la distribution des lieux et propose une nouvelle perception du bâtiment originel, et redonne un véritable statut à la Mairie. Le projet devient ainsi l interface entre le parvis et le paysage. Ce simple élément horizontal vient abriter l accueil et offre à la fois un auvent d entrée et une «passerelle» de distribution. Le caractère institutionnel est renforcé par cet élément et fait office de repère. Son expression architecturale simple, participe à sa fonction de signal.il est constitué d une ossature métallique habillée d acier Corten sur ses faces extérieures afin d instaurer un jeu d opposition entre les matériaux et révéler par son langage contemporain les qualités des bâtis existants. ERICK SAILLET ERICK SAILLET ERICK SAILLET ERICK SAILLET

22 NORD GRENOBLE 1_ QUAIX-EN-CHARTREUSE logements sociaux économes en énergie 2_SAINT MARTIN LE VINOUX maison riche en paradoxe 3_SEYSSINS maison passive partagée 4_ENGINS maison bioclimatique 5_CHICHILIANNE gîte en coeur de village 5 NORD GRENOBLE 1_ QUAIX-EN-CHARTREUSE logements sociaux économes en énergie 2_SAINT MARTIN LE VINOUX maison riche en paradoxe 3_SEYSSINS maison passive partagée 4_ENGINS maison bioclimatique 5_CHICHILIANNE gîte en coeur de village 5

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

CONTACT Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr

CONTACT Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr 30 logement BBC Joué les Tours Val Touraine Habitat (37), Public Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr BET fluides avec EXE Lots Chauffage-Ventilation-Climatisation,

Plus en détail

Les Jeudis de la Construction Bois

Les Jeudis de la Construction Bois 1 Jeudi par mois = 1 visite de chantier ou de construction achevée en région Centre 1 chantier = 1 thématique Visite alternativement dans les 6 départements Plus d info : www.arbocentre.asso.fr Contact

Plus en détail

La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Les Parcs sont des territoires d innovation

La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Les Parcs sont des territoires d innovation La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Les Parcs sont des territoires d innovation ENJEUX Aborder la question à l échelle du territoire en croisant

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

REHABILITATION ET EXTENSION ÉCOLOGIQUE

REHABILITATION ET EXTENSION ÉCOLOGIQUE Contexte Situation Réhabilitation et extension écologique avec les principes du label "Habitat Passif" Lauréate des "100 Maisons basses Energie en région Rhônes Alpes" Marché privé : Famille CLAUDEL Surface

Plus en détail

LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône)

LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône) LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône) Innovation environnementale 1 Le Jardin de Jules : plan de situation 2 Le contexte : Le Jardin de Jules : le contexte Au sein de la ZAC des

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud DERBI 2008 Perpignan Hervé GILLI Responsable du Pôle Habitat Grand Sud Premières conclusions du Grenelle de l Environnement (COMOP 1) : Dès 2010 : niveau d exigence du label «Très Haute Performance Énergétique»

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Participez aussi au Prix National de la Construction Bois 2015 Inscrivez-vous directement sur : www.prixnational-boisconstruction.org Palmarès des constructions Bois de la Région

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL

RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL 250 projets représentant 550 bâtiments et 360 000 m2 de SHON 75 % des projets dans le neuf 60% des projets dans le secteur résidentiel

Plus en détail

Certifiée passive & BEPOS

Certifiée passive & BEPOS Texte et photos : Gwenola Doaré Maison individuelle en Alsace Certifiée passive & BEPOS expérimentale par son procédé constructif innovant, cette maison passive construite en Alsace à Dettwiller surprend

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements Intégration Chantier Confort et santé Entretien et gestion Consommation Analyse du cycle de vie

Plus en détail

L EXPERIENCE FAIT METHODE

L EXPERIENCE FAIT METHODE Restitution de l atelier du 25 mai 2010 Rapporteur : Guy Thomasset, maire de Limeuil L EXPERIENCE FAIT METHODE ENERGIES ET BATIMENTS PUBLICS DÉROULEMENT DE L ATELIER Apports techniques : BBC, Negawatt,

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats Concours «Ma maison éco» 2011 Présentation des projets lauréats ats PROJETS Rénovations R 4 Projets retenus Famille THIL 37330 Marcilly sur Maulne Famille THIL Natures des parois: Murs extérieurs Nord

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Cette maison avait pour but d être la moins énergivore possible et aller au-delà en devenant une maison à énergie positive.

Cette maison avait pour but d être la moins énergivore possible et aller au-delà en devenant une maison à énergie positive. Mardi 20 Novembre 2012 Démarche du projet Cette maison est un projet personnel, pour accueillir 4 personnes. Le choix du lieu d implantation a été important par rapport au lieu de travail afin de diminuer

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation INGENIERIE Bureau d Etudes Thermiques Dossier de présentation Mise à jour mai 2012 Kalisaya Ingenierie, 20 montée de Beauregard 07200 AUBENAS. Tél. : 06 86 41 11 47 Site internet : www.kalisaya-ingenierie.fr

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

13 maisons BBC à Saint-Brice (51), L Effort Rémois. 30 logements BBC à Joué les Tours (37), Val Touraine Habitat Public

13 maisons BBC à Saint-Brice (51), L Effort Rémois. 30 logements BBC à Joué les Tours (37), Val Touraine Habitat Public Maitrise d œuvre logement P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... P.6... P.7... P.8... P.9... P.10... P.11... P.12... P.13... P.14... P.15... 13 maisons BBC à Saint-Brice (51), L Effort Rémois 30 logements

Plus en détail

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Afin d améliorer le confort thermique de leur maison d après-guerre, un couple

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Construction d une maison Passive écologique Le Stanco 22300 LANNION Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Architecte : Atelier Rubin / tonquedec Constructeur : Tycoat construction / Plestin les grèves

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad

Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad Une Ecole zéro carbone à Nanterre N. Favet, S. Rochet 1 Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad Nicolas Favet Nicolas Favet Architectes FR-Montreuil Sylvain Rochet Teckicea

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

La NEF Logements & bureaux

La NEF Logements & bureaux 4 ème Forum International Bois Construction 2014 La NEF Logements & bureaux l J. P. Desgeorges 1 La NEF Logements & bureaux Jean Philippe Desgeorges BOILLE & Associés FR-Tours 2 La NEF Logements & bureaux

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance 1 Contexte et objectif Maitre d ouvrage : Résidences de l Orléanais Architecte : GA Architecture AMO passif : FIABITAT Concept > 5 maisons passives mitoyennes, 3 T4 + 2 T5 508 m² shab > Réalisation Orléans

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE 2 COLLOQUE EFFECACITE ENERGETIQUE SEINE AVAL 17 MAI 2011 LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE Maitrise d ouvrage: LES MUREAUX 78 - SEM 92 LE PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN L ENVIRONNEMENT ET LES AMENAGEMENTS

Plus en détail

ECOCHANVRE 08. Colloque Construction Chanvre en Champagne Ardennes Retours d expériences Régionales 10 Décembre 2014, Troyes

ECOCHANVRE 08. Colloque Construction Chanvre en Champagne Ardennes Retours d expériences Régionales 10 Décembre 2014, Troyes Colloque Construction Chanvre en Champagne Ardennes Retours d expériences Régionales 10 Décembre 2014, Troyes Le Groupe Ecochanvre08 Dans les chiffres : 5 agriculteurs en SAS depuis 2014, Initiative soutenu

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100)

CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100) CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100) Coopérative HLM : Rhône Saône Habitat (24 logements en accession sociale sécurisée) Coopérative d'habitants

Plus en détail

L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France

L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France L Héméra, 1 ère Résidence privée à énergie passive livrée en France Prix GrDF au concours national des Pyramides de vermeil en 2012. Prix de l innovation au service de l environnement au concours des Pyramides

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

LE PASSIF, À QUEL PRIX?

LE PASSIF, À QUEL PRIX? LE PASSIF, À QUEL PRIX? KONTEXT ARCHITECTES M. DAMIEN SCHIETSE ETUDE DE CAS Comparatif des coûts d une Maison Individuelle RT 2012 / PASSIF Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive PAGE 1 Vers des bâtiment à énergie positive Un objectif clair et mobilisateur: Des bâtiments qui ne consomment pas plus qu ils ne produisent

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison Hibou Avec Maisons CTVL MAISON HIBOU FOUSSE INDUSTRIES

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux

Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux Bâtiments Matériaux Opérations Installations Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux B ÂTIMENTS L atelier d architecture Pascal Gontier a construit une maison passive à Issy-les-Moulineaux.

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58 REPORTAGE 56 REPORTAGE 57 Tout pour plaire Sur les hauteurs de Grenoble, la construction bois s offre de belles vitrines. À Saint-Jean-de-Moirans, l architecture du siège mondial des skis Rossignol est

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY

UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY Détail de façade Plan de situation SOMMAIRE Qu est-ce qu un bâtiment passif? Les éléments Gros œuvre Façade bois Détails façades Fenêtres Ventilation Vue extérieure

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux

Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux Bâtiments Matériaux Opérations Installations Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, tout en limitant ses impacts

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS. Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques

RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS. Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques 2 exemples de rénovation BBC Louise RANCK Architecte, agence Latitude 48 Une passoire thermique labelisée

Plus en détail

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables Portfolio Présentation du Bureau d Etudes Pic Energie Raison sociale : Pic Energie (branche de la SCOP Ekidina) Forme juridique : SCOP SARL

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

VISITES GRATUITES EN BOURGOGNE d habitats confortables & économes en énergie. Visites PROGRAMME

VISITES GRATUITES EN BOURGOGNE d habitats confortables & économes en énergie. Visites PROGRAMME VISITES GRATUITES EN BOURGOGNE d habitats confortables & économes en énergie Visites PROGRAMME 2 nd semestre 2015 AGENDA 2 nd semestre Samedi 26 septembre 71 Secteur de BLANZY - 14h > EIE 71 Rénovation

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

centre hospitalier de Modane

centre hospitalier de Modane centre hospitalier de Modane - cote 088 - parvis public - cote 08 - cour de service - cote 0 - enceinte technique croquis d insertion l hôpital dans son quartier centre hospitalier à Modane maître d ouvrage

Plus en détail

Les Maisons passives :

Les Maisons passives : Les Maisons passives : l avenir de la réalité Stéphane Perraud LIMOUSIN NATURE ENVIRONNEMENT en LIMOUSIN Sommaire Introduction... P.3 Une Maison passive c est quoi?... P.4 Comment concevoir une Maison

Plus en détail

une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr

une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr disponible dès le 2 novembre 2015 UNE BIEN BELLE BOITE A OUTILS POUR L AUTOCONSTRUCTEUR! tout ce qu il faut savoir avant de se lancer dans

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

Les lauréats CATÉGORIE MAISON INDIVIDUELLE / ARCHITECTURE CONTEMPORAINE CATÉGORIE PROJET / ÉQUIPEMENT CATÉGORIE MAISON EN VILLE ÉQUIPEMENT

Les lauréats CATÉGORIE MAISON INDIVIDUELLE / ARCHITECTURE CONTEMPORAINE CATÉGORIE PROJET / ÉQUIPEMENT CATÉGORIE MAISON EN VILLE ÉQUIPEMENT Les lauréats CATÉGORIE MAISON INDIVIDUELLE / ARCHITECTURE CONTEMPORAINE Maison bi-familiale p. 40 Dominique Chapuis & Christine Royer, Chapuis Royer Architectes CATÉGORIE MAISON EN VILLE Maison à Antony

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire 2013 APPEL A PROJETS LE «OFF» DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 ARCHITECTURE ET TECHNIQUES PASSIVES ET BIOCLIMATIQUES Réhabilitation en bureau d un monument historique du. Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne

Plus en détail

La conception du logement

La conception du logement La conception du logement L habitat est le premier poste d utilisation d énergie des ménages, à égalité avec les transports. Le niveaux de consommation par usage direct (chauffage, eau chaude, électricité

Plus en détail

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2 Mr et Mme Xxxxxxx Xxxxx 63 Rue xxxxx 01210 XXXXXX France Tel. : xxxx xxxx xx Document : Cahier des charges pour la construction d une maison d habitation (Principale) Index : 1. Presentation:... 2 1.1.

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables»

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» L autopromotion à Strasbourg La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» Ville et Communauté urbaine 1 parc de l Étoile 67076 Strasbourg Cedex - France Contact : forum-ecoquartiers@strasbourg.eu

Plus en détail

Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti

Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti Cycle de conférences - visite 2012 Conseil de développement du Pays du Centre Bretagne À l aune des mutations énergétiques, il a semblé important

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE COMMUNE DE SAUVETERRE DE GUYENNE (33540) Juin 2009 1 1 ) Bilan thermique du Bâtiment (état actuel) Adresse du logement : Coordonnées du propriétaire : Mairie de Sauveterre

Plus en détail

L implication des coopératives dans la construction durable

L implication des coopératives dans la construction durable L implication des coopératives dans la construction durable 9 opérations Les enseignements Innovation et expérimentation préparation pour la RT 2012 et avance sur la concurrence surcout compris entre

Plus en détail

12/03/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

12/03/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 1 Bien construire le bâtiment : Des solutions innovantes Immeuble BOIS/PAILLE 8 niveaux Passiv Haus ECO-CONSTRUCTION ET ULTRA BASSE CONSOMMATION Antoine PAGNOUX, architecte ASP ARCHITECTURE 12/03/2014

Plus en détail

UNE MAISON ÉCONOMIQUE REPORTAGE EN MIDI-PYRÉNÉES

UNE MAISON ÉCONOMIQUE REPORTAGE EN MIDI-PYRÉNÉES UNE MAISON ÉCONOMIQUE Le terrain en longueur est orienté nord/sud. Il s est prêté idéalement à une implantation bioclimatique avec les pièces de jour au sud et celles de nuit au nord. Les propriétaires

Plus en détail