Directive concernant l'utilisation de sedex

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Directive concernant l'utilisation de sedex"

Transcription

1 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex Directive concernant l'utiliation de edex 1 Contexte But du préent document Public-cible Repréentant de domaine Bae légale 3 3 Reponabilité: principe généraux 4 4 Topologie importante de participant edex Ca A: raccordement phyique à edex - raccordement de bae Exigence minimale Conéquence Ca B: raccordement phyique à edex - pluieur domaine Exigence complémentaire Conéquence Ca C: raccordement logique à edex - pluieur domaine Exigence complémentaire Conéquence Ca D: raccordement edex logique - routeur générique Exigence complémentaire Conéquence Perpective : raccordement par interconnexion - Bu bridge... 11

2 1 Contexte La plateforme d'échange de donnée edex (ecure data exchange) a été mie en production début 2008 dan le cadre de l'harmoniation de regitre officiel de peronne pour la réaliation du nouveau recenement de la population. Depui la mie en ervice de edex, l'utiliation de cette plateforme a été étendue à de nombreux autre domaine en dehor de l'harmoniation de regitre. En u de l'implémentation d'origine, typique (une organiation, un participant edex, un domaine edex), on trouve aujourd'hui un nombre croiant de configuration et d'intallation plu complexe et techniquement trè variée, par ex. centre de calcul informatique propoant un raccordement à edex pour pluieur organiation et pluieur domaine via un eul edex-client phyique. Cette évolution peut 'avérer dan certaine ituation problématique au niveau de la protection de donnée. Actuellement, lor de la commande d'un nouveau Client-edex, il arrive régulièrement qu'on ne oit pa au clair ur le poibilité de raccordement; par ex. raccordement logique ou phyique? Poibilité de partage d'un Client-edex avec un autre domaine? Il et devenu néceaire d'établir une réglementation uniforme de implémentation. 1.1 But du préent document La préente directive tient compte de ce évolution. L'implémentation de edex dan l'infratructure IT et catégoriée, accompagnée d'une decription de compétence et reponabilité 'y rapportant. En outre, de exigence minimale ont été définie afin de permettre un échange de donnée écurié. Le différente poibilité de raccordement (topologie) ont documentée ci-aprè. Enfin, chaque topologie conidérée et aortie d'information relative aux critère d'admiion, aux meure et aux conéquence qu'elle implique. 1.2 Public-cible Ce document 'adree aui bien aux bénéficiaire de pretation (BP) qu'aux peronne reponable de domaine edex (repréentant de domaine). Il et également detiné aux peronne reponable d'infratructure IT ou le exploitant de olution en aval, comme de dipatcher, de bu ou de ytème de traitement de meage. 1.3 Repréentant de domaine Le repréentant de domaine veille à ce que on groupe de participant edex repecte la préente directive. A noter que le participant edex ne gèrent pa obligatoirement eux-même l'exploitation de leur raccordement à edex. Il peuvent confier cette tâche à de tier. 2/11

3 2 Bae légale La loi ur l'harmoniation de regitre (LHR, RS ) contitue la bae légale de la plate-forme TIC edex de la Confédération. Le dipoition générale relative à edex figurent dan le article 10 et 14 LHR. Le dipoition détaillée relative à l'utiliation, à la mie en œuvre, aux coût de edex aini qu'aux compétence en la matière ont définie dan l'ordonnance ur l'harmoniation de regitre (OHR, RS ). L'OFS et notamment déigné comme unité reponable de edex à la Confédération. L'utiliation de edex à d'autre fin officielle et réglée dan l'art. 15 OHR. Dan de tel ca, l'échange de donnée via edex e fait elon le directive de l'ofs. Le éventuelle redevance d'utiliation prévue ont définie dan l'ordonnance du 25 juin 2003 (RS ) ur le émolument et indemnité perçu pour le pretation de ervice tatitique de unité adminitrative de la Confédération. Le montant de redevance et indemnité ont publié ou \ Vorauetzungen\ edex Produkt-Preimodell /11

4 3 Reponabilité: principe généraux - La reponabilité de l'ofs en tant que fournieur de pretation de edex 'arrête au niveau de l'interface avec l'adaptateur edex ou du dépôt de meage dan le répertoire (Inbox et Outbox) du Client-edex, à l'intérieur de l'infratructure du bénéficiaire de pretation (figure 1). - La configuration correcte de l'infratructure IT et du Client-edex aini que le repect de dipoition en matière de protection de donnée ont du reort de chaque organiation reponable de l'exploitation ur place. - Le expéditeur ou le domaine reponable répondent de contenu de meage. - Le bénéficiaire de pretation ou le reponable de domaine et chargé du renouvellement de certificat qui ont utilié en dehor du proceu automatique de renouvellement. - Le quetion de détail avec le ervice edex ont réglée dan de convention cadre ou complémentaire avec le domaine. Le fournieur de pretation facture le éventuel coût au domaine reponable. La répercuion de ce coût aux participant effectif et de la compétence de domaine. Détail Périmètre edex - BFS Unité d organiation PP Client-edex edex Adaptateur Inbox Outbox Certificat Receipt Sent Application métier = Participant phyique (PP) Client-edex Figure 1: Graphique détaillé ur le raccordement phyique à edex. 4/11

5 4 Topologie importante de participant edex Le terme "topologie" et utilié ici pour catégorier le intallation edex effective. Le raccordement de bae décrit ci-aprè et conidéré comme l'intallation la plu imple. Toute le autre intallation ont établie à partir de ce raccordement de bae en devant répondre à de exigence complémentaire croiante. = Participant phyique (PP) Client-edex = Unité d organiation (UO) id = Participant logique (PL) edexid = Application métier B = Périmètre edex / BFS = Bu partenaire-client = Centre de calcul = Service pécialié Figure 2: Légende de ymbole utilié dan le graphique 4.1 Ca A: raccordement phyique à edex - raccordement de bae Une unité d'organiation ou un ervice pécialié utilie une application métier pour le traitement de e ca d'affaire. Caractéritique : - Un Client-edex et intallé phyiquement. - Le participant edex et attribué à un domaine edex (domaine 1). - L'intallation n'a aucun participant edex logique dépendant. - Il n'y a pa de ditribution locale de meage effectuée en aval. L'application métier utilie directement le répertoire du Client-edex. Périmètre edex edex Figure 3: Le ervice pécialié et raccordé phyiquement. Exemple d'utiliation: commune, caie-maladie. 5/11

6 4.1.1 Exigence minimale Voici le exigence minimale auxquelle doit répondre l'infratructure avec un Client-edex: - Le bae légale et le norme du domaine reponable doivent être repectée. - L'intallation doit être effectuée elon le manuel de edex. - L'infratructure ur laquelle le Client-edex et intallée doit atifaire aux precription pertinente en matière de protection de donnée et de écurité informatique. - Deux intance du Client-edex ne peuvent jamai être activée imultanément avec le même edex-id. Si pluieur intance du Client-edex ont exploitée (par ex. pour de ytème redondant), le maniement de meage et de quittance, dan le ca d'un changement d'intance (dit Failover), doit être réglé clairement. - Le répertoire edex doivent être viible excluivement par l'application métier de l'unité d'organiation. - L'application métier doit traiter an erreur tou le meage aini que leur quittance. - Selon la configuration du Client-edex, le répertoire de ce dernier (par ex. proceed ou ent) peuvent contenir de meage déjà traité. Ce répertoire doivent être adminitré activement. Si le meage ne ont plu néceaire (archivage), il eront définitivement upprimé. Il ne peuvent pa être éliminé implement en le déplaçant dan la "corbeille". - Le élément de écurité (certificat de la clae C, mot de pae) ne peuvent être utilié que dan le cadre de l'implémentation de edex. L'utiliation doit e dérouler en fonction de precription du manuel edex le plu récent. Toute autre utiliation n'et autoriée qu'avec l'accord préalable du fournieur de pretation (OFS). - Intaller rep. Mettre à jour le plu rapidement poible la dernière verion diponible de Client-edex («life cycle management») Conéquence La topologie de la verion de bae a le conéquence uivante: - Le meage ont crypté de bout-en-bout à l'intérieur du périmètre edex. - Tou le meage contenu dan le Client-edex ont attribué au même ervice pécialié. - La traçabilité et aurée ur l'enemble de l'acheminement de donnée. Le rapport correpondant ont diponible. - L'OFS aure le upport et et reponable de la tranmiion correcte de donnée aini que de toute le compoante de edex liée à la écurité. 6/11

7 4.2 Ca B: raccordement phyique à edex - pluieur domaine Une unité d'organiation ou un ervice pécialié utilie pluieur application métier vouée au traitement de e ca d'affaire. Le ca d'affaire concernent différent domaine de edex. Caractéritique : - Un Client-edex et intallé phyiquement. - Le participant edex et attribué à un domaine edex (domaine 1). - L'intallation n'a aucun participant edex logique dépendant. - Il y a une ditribution locale de meage effectuée en aval par un tier via le type de meage. edex Périmètre edex Domaine 2 Figure 4: L'unité d'organiation ou le ervice pécialié et raccordé(e) phyiquement. Exemple d'utiliation: centre de calcul de commune de petite taille Exigence complémentaire - Le exigence minimale ont repectée (voir chapitre 4.1.1). - Cette topologie n'et autoriée que pour une petite organiation (par ex. petite commune, petite caie AVS, etc.). - L'activation de type de meage d'autre domaine de edex doit être préalablement approuvée par le reponable de domaine du participant edex phyique concerné. - En complément aux exigence minimale, le répertoire edex ne doivent pouvoir être viible que par la olution en aval pour la répartition locale. - Il convient i poible d'implémenter de quittance métier dan le ca d affaire Conéquence Un raccordement couvrant pluieur domaine a le conéquence uivante: - Le meage ont crypté bout-en-bout à l'intérieur du périmètre edex. En fonction de la olution de ditribution locale ituée en aval, le meage ne ont éventuellement pa crypté juqu au bout. - Tou le meage contenu dan le edex-client ont attribué au même ervice pécialié. Le meage doivent être traité correctement par le application métier via le type de meage. - La traçabilité et aurée ur l'enemble de l'acheminement de donnée. Le rapport correpondant ont diponible. Chaque domaine ne voit que e type de meage. 7/11

8 - L'OFS aure le upport et et reponable de la tranmiion correcte de donnée aini que de toute le compoante de edex liée à la écurité. 4.3 Ca C: raccordement logique à edex - pluieur domaine Une unité d'organiation ou un ervice pécialié utilie pluieur application métier vouée au traitement de e ca d'affaire. Le ca d'affaire concernent différent domaine de edex, par ex. l'office fédéral de aurance ociale, qui échange de donnée dan diver domaine. Caractéritique : - Un Client-edex et intallé phyiquement, mai chaque unité d'organiation utilie un participant edex logique ubordonné. - Le participant edex phyique et attribué à un domaine edex (domaine 1). - Il y a une ditribution locale de meage effectuée en aval par un tier via le edex-id. - Le participant edex phyique ne dipoe lui-même d'aucune autoriation. Périmètre edex edex id id Domaine 2 Figure 5: Le participant ont raccordé logiquement. Exemple d'utiliation: centre de calcul d'une unité d'organiation Exigence complémentaire - Le exigence minimale ont repectée (voir chapitre 4.1.1). - L'activation de meage d'autre domaine de edex doit être préalablement approuvée par le reponable de domaine du participant edex phyique concerné (domaine 1). - Si le meage ont tranmi phyiquement plu loin, il ne peuvent l'être qu'à l'intérieur de l'infratructure de l'exploitant. - Lor du raccordement d'un nouveau participant edex, le reponable de domaine du participant edex phyique peut exiger une decription de l'architecture (par ex. chéma d'architecture ou concept) du raccordement edex effectif aini qu'un concept de écurité. Le autre repréentant de domaine doivent être d'accord avec la topologie de raccordement. 8/11

9 4.3.2 Conéquence La topologie décrite a le conéquence uivante: - Le meage ne ont pa crypté de bout-en-bout, car une ditribution locale juqu'au detinataire final et effectuée en aval par de olution tierce. - La traçabilité par edex et aurée uniquement juqu'au Client-edex phyique. - Le meage contenu dan le Client-edex doivent être attribué rep. tranmi aux ervice pécialié concerné à l'aide du edex-id. Le meage doivent enuite être traité correctement par le application métier via le type de meage. - Le fournieur de pretation ne dipoe pa d'exploitation relative à de olution ituée en aval. - Le fournieur de pretation ne répond pa du traitement incorrect de meage par de olution tierce. - Le fournieur de pretation ne propoe aucun upport pour de olution tierce. - D'éventuelle invetigation ont effectuée par le fournieur de pretation elon le principe du "bet effort". 4.4 Ca D: raccordement edex logique - routeur générique Pluieur unité d'organiation ou ervice pécialié utilient pluieur application métier vouée au traitement de leur ca d'affaire. Le ca d'affaire concernent différent domaine de edex. Dan cette configuration, le Client-edex fonctionne comme routeur. Périmètre edex edex id Domaine 2 id id Domaine 3 Figure 6: Toute le unité d'organiation ont raccordée logiquement. Exemple d'utiliation: organiation cantonale ou hébergeur d'application métier. Caractéritique : - Un Client-edex et intallé phyiquement. Chaque application métier ou unité d'organiation utilie un participant edex logique ubordonné éparé avec une identification edex. - Il y a une ditribution locale étendue de meage effectuée en aval par un tier (par un dipatcher ou une application analogue). 9/11

10 - Le participant edex phyique ne dipoe lui-même d'aucune autoriation. - Le participant phyique et attribué à un domaine (domaine 1), le participant logique peuvent être attribué à d'autre domaine Exigence complémentaire - Le exigence minimale ont repectée (voir chapitre 4.1.1). - Cette topologie n'et autoriée que pour de organiation de grande taille (par ex. centre de calcul pour de olution communale, centre de calcul cantonal). - L'activation de meage d'autre domaine de edex doit être préalablement approuvée par le reponable de domaine du participant phyique concerné. - Tou le repréentant de domaine qui participent doivent être mi au courant de cette topologie et e déclarer d'accord avec cette dernière. Le repréentant de domaine aurent directement la coordination. - Lor du raccordement d'un nouveau participant edex, le reponable de domaine du participant edex phyique peut exiger une decription de l'architecture (par ex. chéma d'architecture ou concept) du raccordement edex effectif ou un concept de écurité. Le autre repréentant de domaine doivent être d'accord avec la topologie de raccordement. - Le repréentant de domaine peuvent au beoin vérifier ur place i la topologie de raccordement et le concept de écurité auprè du partenaire hébergeur ont mi en œuvre correctement Conéquence La topologie décrite a le conéquence uivante: - Le meage ne ont pa crypté bout-en-bout, car une ditribution locale juqu'au detinataire final et effectuée en aval par de olution tierce. - La traçabilité par edex et aurée uniquement juqu'au Client-edex phyique. - Le meage diponible dan le Client-edex doivent être attribué rep. tranmi aux ervice pécialié concerné à l'aide du edex-id. Le meage doivent enuite être traité correctement par le application métier via le type de meage. - Le fournieur de pretation ne dipoe pa d'exploitation relative à de olution ituée en aval. - Le fournieur de pretation ne répond pa du traitement incorrect de meage par de olution tierce. - Le fournieur de pretation ne propoe aucun upport pour de olution tierce. - D'éventuelle invetigation ont effectuée par le fournieur de pretation elon le principe du "bet effort". 10/11

11 4.5 Perpective : raccordement par interconnexion - Bu bridge Cette contellation et décrite comme perpective poible. Elle n'exite pa encore. Deux exploitant de bu autorient leur participant repectif à échanger le donnée de manière tranparente. Dan ce ca, il n'y a pa de edex-id pour chaque application métier ou unité d'organiation. Le participant bu ont chacun une propre identification bu. Il ont donc de participant phyique d'un bu partenaire. Le paage entre edex et le bu partenaire e fait via un bridge. Si le bu partenaire répond aux même exigence que le bu edex, cette contellation correpond alor à une intallation tandard de edex avec un client phyique par participant. En conéquence, il y a un cryptage de bout-en-bout de participant bu. Périmètre edex BUS edex B B YX Domaine 2 B Figure 7: Topologie poible d'un raccordement via une interconnexion Gloaire Infratructure AdminPKI BUS BP FP PL PP Infratructure Public-Key de l'ofit (Swi Governement PKI) Elle ert à l'établiement de certificat edex. Infratructure de tranport pour un échange de meage aynchrone Bénéficiaire de pretation de l'offre edex (un domaine) Fournieur de pretation Dan le préent document, le fournieur de pretation de edex et toujour l'ofs. Participant edex logique Participant edex phyique Annexe Equie d architecture et quetion y relative 11/11

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

MEDIDENT-VD Manuel d'utilisation médecins-dentistes & techniciens-dentistes

MEDIDENT-VD Manuel d'utilisation médecins-dentistes & techniciens-dentistes MEDIDENT-VD Manuel d'utiliation médecin-dentite & technicien-dentite Verion MEDIDENT 1.1.1 / 04.01.2011 - I. Table de matière I. Table de matière... 2 1 Préentation du manuel... 5 Verion MEDIDENT 1.1.1

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Notice d utiliation Verion 1.0 Décembre 2002 FRANÇAIS CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION:Pour éviter tout rique d'électrocution, ne pa ouvrir le boîtier. Ne pa réparer l'appareil oi-même. Conulter une peronne

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

10 règles pour tracer le parcours du patient

10 règles pour tracer le parcours du patient 10 règle pour tracer le parcour dan un réeau de anté Bernard Giuiano, Pierre Guiraud, Hervé Meur 1 L'apport le plu pécifique de l'innovation que contitue un réeau de anté et dan on organiation. La tâche

Plus en détail

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Le défi. reseau-cdls-cls.ca

Le défi. reseau-cdls-cls.ca an 1 nce La cieo techn de en moue pratiq Le défi Concevoir un appareil qui doit enclencher une cacade d évènement. Le dernier évènement era le lancer d un projectile le plu prè poible d une cible. 15 0

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

bac Après le Calendrier des inscriptions Le schéma des études supérieures Les services d aide aux bacheliers Les Etudes supérieures en Métropole

bac Après le Calendrier des inscriptions Le schéma des études supérieures Les services d aide aux bacheliers Les Etudes supérieures en Métropole Sommaire Ce guide mentionne le formation directement acceible aprè le bac en Nouvelle-Calédonie et en Métropole. Vou y trouverez de information pratique ur le condition d admiion dan le établiement d eneignement

Plus en détail

Pour le câblage Modbus, utilisez une ligne blindée avec une paire d'âmes torsadée pour raccorder D0/D1 et une âme libre supplémentaire

Pour le câblage Modbus, utilisez une ligne blindée avec une paire d'âmes torsadée pour raccorder D0/D1 et une âme libre supplémentaire fr Rail DIN Modbu paerelle de meurage KNX Notice d'utiliation Schneider Electric. Vou pouvez aigner à juqu'à 10 de meureur compatible Modbu un modèle dan l'ets en parallèle. Il et poible de tranférer juqu'à

Plus en détail

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Bâtiment Indutrie Sytème Information produit SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Module logique eay400, 600, 800 Bildgröe 210 x 118,5 mm 222 Logo

Plus en détail

Kyra. Données Faits. Kyra est un siège de bureau aux usages les plus divers. Grâce à de nombreuses possibilités de réglage, il s ajuste de manière

Kyra. Données Faits. Kyra est un siège de bureau aux usages les plus divers. Grâce à de nombreuses possibilités de réglage, il s ajuste de manière Kyra Donnée Fait Kyra et un iège de bureau aux uage le plu diver. Grâce à de nombreue poibilité de réglage, il ajute de manière optimale aux morphologie individuelle. Kyra dipoe d un mécanime ynchrone

Plus en détail

Exercice : Calcul des délais dans une réseau

Exercice : Calcul des délais dans une réseau Exercice : Calcul de délai dan une réeau L objectif principal de cet exercice et de comprendre le calcul du délai de bout en bout d un meage (délai de tranfert) dan un réeau en terme de : - délai de tranmiion

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Modules logiques ea y l intelligence au service de la simplicité

Modules logiques ea y l intelligence au service de la simplicité POWER COM-ERR ADR POW BUS ERR MS NS Module logique ea y l intelligence au ervice de la implicité EASY-SOFT-BASIC / EASY-SOFT-PRO eaysoft-codesy eayrelay eaymfd eaycontrol Extenion d E/S Extenion pour la

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre faite entrer la Fibre dan votre immeuble le guide du raccordement à la fibre qu et-ce que la Fibre? La fibre optique et un fil de verre qui conduit la lumière. C et une technologie qui permet de tranmettre

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels 2016 Catalogue formation Carat Nord-Et Département Prévention de Rique Profeionnel Éditorial En qualité de dirigeant, encadrant, alarié, membre d une intance repréentative du peronnel, vou ête le acteur

Plus en détail

GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE

GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE Novembre 2014 2014 GIABA. Tou droit réervé. Toute reproduction

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011 R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E DEPARTEMENT DE LA CREUSE ARRONDISSEMENT D AUBUSSON COMMUNE DE FELLETIN P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 eptembre

Plus en détail

La Logistique de la Performance 2014-2015. Stages. athlétisme. France & International

La Logistique de la Performance 2014-2015. Stages. athlétisme. France & International La Logitique de la Performance 214-215 Stage d athlétime France & International Notre équipe à votre ervice Le réeau de agence PRÊT à PARTIR Depui novembre 212, Tourea fait partie du groupe «PRêT à PARTIR».

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 SOMMAIRE Edito p. 3... Le

Plus en détail

Nantes 2012 une AG anniversaire

Nantes 2012 une AG anniversaire La lettre N 15 Nov. 2012 - Mai 2013 Un CLUB pour e faciliter la GESTION L e Club de utilia - teur d Arc-en-Self, créé en 1993, et une aociation loi de 1901, indépendante de la ociété Alie, et qui raemble

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial Page1 Proceu Énergie renouvelable Autre Date de création : 05/01 Date de mie à jour : 01/03/2010 Verion n 2 Créateur : Thibault CHARLES : Pôle Technique Odyée 2 Route de la Roche ur Yon 85220 COEX : 02

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991.

Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991. Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-ervice) du 30 eptembre 1991. Objet et champ d'application profeionnel et territorial Article 1er La préente convention réglera le

Plus en détail

Rapport concernant le site www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commission «Proches Aidants» ( 1 er août 2013)

Rapport concernant le site www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commission «Proches Aidants» ( 1 er août 2013) Rapport concernant le ite www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commiion «Proche Aidant» ( 1 er août 2013) Proche pychique Depui une année le ite «www.a-proche-toi-jura» et acceible ur la toile

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIULATIONS DE ONTE CARLO. Déenfant *, N. Ficher *, B. Blanquart **, N. Bédiat** *Laboratoire national de métroloie et d eai (LNE) ** Centre Technique de Indutrie

Plus en détail

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution Octobre 2014 Emploi dan le ecteur agricole : caractéritique et évolution Direction régionale de l alimentation, de l agriculture, et de la Forêt Service Régional pour l Information Statitique et Economique(SRISE)

Plus en détail

Guide pour l enregistrement

Guide pour l enregistrement Enregitrer Guide pour Lire Graver tout en un! l enregitrement Enregitrer Lire Graver tout en un! Guide pour l enregitrement Chapitre 1 : Decription du CD-2e Fonctionnalité du CD-2e... 3 Découvrez le CD-2e...

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Trilax. Données Faits. La spécificité de ce siège tient à la découverte qu il faut trois points d articulation

Trilax. Données Faits. La spécificité de ce siège tient à la découverte qu il faut trois points d articulation Donnée Fait La pécificité de ce iège tient à la découverte qu il faut troi point d articulation pour aurer au corp un outien ergonomique efficace dan toute le poition. vou relaxe et vou accompagne comme

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie Journée du Club EEA «Ouverture de marché de l'électricité», 15 et 16 mar 26, Supélec, Gif-ur-Yvette 1 Impact de l éolien ur le réeau de tranport et la qualité de l énergie B. Robyn 1,2, A. Davigny 1,2,

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST PLAST tand e d 100m ouvrir à déc 2 UNE PREMIÈRE POUR PLAST Pour a première participation à Verdun Expo, Altaplat voit grand : un tand de 100m2 où era expoé le avoir faire d un fabricant toujour à la pointe

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort Multiplit Inverter RAS Economie et confort Comment fonctionne une Pompe à Chaleur Air-Air? Une Pompe à Chaleur et un ytème thermodynamique. Elle prélève la chaleur contenue dan l air extérieur, même à

Plus en détail

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE -------------

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 1 1 / 7 FICHE MONTI Garantie jeune Fiche MONTI Garantie Jeune 2 MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 3 Définit et Acte profenel

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche N o 75F0002MIF au catalogue N o 005 ISSN : 707-2867 ISBN : 978-0-662-0835-3 Document de recherche Série de document de recherche - Revenu Comment epliquer la croiance du travail indépendant : Une tratégie

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Ecole du Louvre Réorganisation du deuxième cycle sur le modèle des masters

Ecole du Louvre Réorganisation du deuxième cycle sur le modèle des masters Ecole du Louvre Réorganiation du deuxième cycle ur le modèle de mater maquette Première année, dite «M1» Premier emetre L eneignement e compoe : de cour magitraux conacré aux matière fondamentale de la

Plus en détail

MIPOLAM EL. gerflor.fr

MIPOLAM EL. gerflor.fr MIPOLAM EL gerflor.fr MIPOLAM EL Électronique Salle propre et térile Santé, Plateaux technique 2 Une gamme complète de produit pour tou locaux enible aux rique ESD L électricité tatique L électricité tatique

Plus en détail

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire Rapport de tage Développement et élaboration d outil de vérification de modèle numérique en utiliant l imagerie atellitaire Siham SBII Direction de la météorologie Nationale Marocaine Mr. Joël STEIN METEO-France

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

unenfant Avoir en préservant ses droits

unenfant Avoir en préservant ses droits Avoir unenfant en préervant e droit Guide adreant aux travailleue et travailleur du ecteur public du réeau de la anté et de ervice ociaux Le comité de condition féminine de la La mie à jour de ce guide

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

La formation, la solution de votre avenir

La formation, la solution de votre avenir La formation, la olution de votre avenir www.itrain.com Et i vou veniez nou rendre viite Notre matériel pour la formation de no client Le matériel de notre centre de formation et celui utilié partout dan

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Accord en nombre dans le GN - Séquence de 7 séances - Cycle 2

Accord en nombre dans le GN - Séquence de 7 séances - Cycle 2 Accord en nombre dan le GN - Séquence de 7 éance - Cycle 2 Domaine : françai Niveau : cycle 2 Séance n : 1 Durée : 20 min Séquence : orthographe grammaticale Compétence du ocle commun : repecter le accord

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

À lire dans ce numéro :

À lire dans ce numéro : N 4 Tranport et déplacement en Martinique Agence D Urbanime et d Aménagement de Martinique À lire dan ce numéro : ur la doctrine p7-48 ur le réaliation et le projet p49-88 Autre regard : Expérience extrarégionale,

Plus en détail

Contenus. Vision ME Guide d'utilisation s

Contenus. Vision ME Guide d'utilisation s Guide d'utiliation Contenu 1. Introduction...2 1.1. Connexion automatique à Viion ME...2 2. Invitation de élève à rejoindre de clae...3 2.1. Voir le élève en clae...6 2.2. Expérience de élève...7 2.2.1.

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

2 Guide des formations 2014

2 Guide des formations 2014 ommaire Éditorial 3 préparation et accè aux métier de bibliothèque 1 Le formation préparatoire aux métier 4 Le titre d auxiliaire de bibliothèque 4 Le Diplôme d univerité Aitant de bibliothèque et de documentation

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Depui maintenant ept an, l Univerité Numérique Pari Île-de France vou accompagne dan la découverte de

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000 Guide de Préparation Getion de ervice IT Foundation baée ur la norme ISO/CIE 20000 Édition Novembre 2013 Copyright 2013 EXIN All right reerved. No part of thi publication may be publihed, reproduced, copied

Plus en détail

Document de référence 2011

Document de référence 2011 Document de référence Incluant le rapport financier annuel Document de référence 2011 2011 ALTRAN TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 72 360 712 euro Siège ocial 58 boulevard Gouvion Saint-Cyr -

Plus en détail

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité SYPOSIU DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 4) : EF-EPF-GE 04, 8-0 JUILLET 04, ENS CACHAN, FRANCE Paramètre clé pour la conception d une machine pentaphaée à aimant à double polarité Huein ZAHR,, Franck SCUILLER,

Plus en détail

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 2 3. ETATS LIMITES DE SERVICE : Définition

Plus en détail