LA RESPONSABILITE CIVILE DES MANDATAIRES SOCIAUX. 1. La Responsabilité Civile du Mandataire Social

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA RESPONSABILITE CIVILE DES MANDATAIRES SOCIAUX. 1. La Responsabilité Civile du Mandataire Social"

Transcription

1 LA RESPONSABILITE CIVILE DES MANDATAIRES SOCIAUX Nature du risque et solution assurantielle CCRE35 Maj 08/03/2013 Cette présentation de la responsabilité civile du mandataire social et des contrats standards du marché est à destination des dirigeants de PME et de TPE, elle ne reprend donc pas plusieurs problématiques (informations des actionnaires, filiales, actions collectives ) qui peuvent être jugées plus spécifiques aux entreprises plus importantes. 1. La Responsabilité Civile du Mandataire Social 1.1. RC Entreprise : L'activité professionnelle génère des risques de dommages causés aux tiers; or le droit fait obligation de réparer pécuniairement les dommages causés aux tiers : c'est la responsabilité civile. Dans le cadre de l entreprise, la police d'assurance qui garantit les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile s'appelle «police responsabilité civile générale», elle est dans la quasi-totalité des cas (pour les TPE et PME) intégrée dans le contrat de multirisque professionnelle couvrant les locaux d activités. La police RC générale ne couvre pas tous les dommages de nature à engager la responsabilité civile de l'entreprise; certaines activités (bâtiment et travaux publics, transport, conseil...) impliquent habituellement la souscription de polices responsabilité civile spécifiques (décennale, marchandises transportées...). De même, indépendamment des activités, certains risques de responsabilité civile sont assurés par d'autres polices d assurances (automobile, incendie,...) Mise en cause personnelle : Mais le dirigeant de l entreprise (le mandataire social) peut être mis en cause personnellement et dès lors exposer son patrimoine. En cas de recherche de sa responsabilité personnelle, le dirigeant ne peut faire intervenir ni son assurance RC familiale, ni l assurance RC de son entreprise. De plus, en France, les sociétés ne sont pas autorisées à indemniser leurs dirigeants poursuivis ou mis en cause, sans courir le risque d abus de bien social. Aucune forme juridique de société ne protège le chef d entreprise, c est bien sa responsabilité personnelle (civile et pénale) qui peut être recherchée, il est alors, dans ce cas, redevable sur ses biens propres. Les recherches en responsabilité de l entreprise et du mandataire social ne sont pas exclusives l une de l autre. Par exemple, dans le cas d un accident du travail, la personne morale va être recherchée en responsabilité, au titre d une action en faute inexcusable de l employeur, et les dirigeants vont être recherchés au titre d une violation des lois et règlements. L ensemble des dirigeants de droit ou de fait, salariés ou non, sont concernés (gérant, président, administrateur, directeur général, membres du directoire ou du conseil de surveillance ). Le caractère personnel de ces actions peut entraîner pour ces dirigeants ou leurs proches, le paiement de sommes significatives, voire conduire parfois à leur faillite personnelle, et ce même lorsqu une mise en cause, infondée, se traduit néanmoins par le paiement de frais de défense Qui peut rechercher la responsabilité du mandataire social : Ces mises en cause peuvent être introduites par la société, les pouvoirs publics et les tiers (toute personne ayant intérêt à agir). La liste est donc particulièrement longue (actionnaires, associés, salariés, clients et fournisseurs, concurrents, créanciers, administrations ), toute personne physique ou morale qui prétend avoir subi un préjudice suite à une décision prise par un dirigeant peut exercer une action en responsabilité civile contre ce dirigeant. La société est la première entité envers laquelle le mandataire social doit rendre compte de ses actes dans la mesure où elle est la première affectée par une faute commise par l'un de ses dirigeants. L'objet de cette action est le maintien ou la reconstitution du patrimoine social. En pratique, la société exerce l'action en

2 responsabilité lors d'un changement de direction, à la suite d'un rachat ou d'une fusion par exemple, ou en cas de démission d'un dirigeant. Les actionnaires ou les associés agissent pour le compte et dans l'intérêt de la société. Il est à noter qu ils peuvent également intenter une action à titre individuel, pour autant qu'ils puissent justifier d'un préjudice distinct de celui subi par la société, personne morale. La mise en cause par les pouvoirs publics relève, de plus, dans une majorité de cas de la responsabilité pénale du dirigeant. Dans le cadre de la responsabilité vis-à-vis des tiers, lorsque la société est in bonis (bonne santé financière par opposition à la liquidation judiciaire), il convient de préciser que pour être mis personnellement en cause, le dirigeant doit commettre une faute séparable (détachable) de ses fonctions (cf. fondements juridiques) Ce qui peut être reproché au dirigeant La mise en cause personnelle du mandataire social peut être classifiée en trois grandes catégories de responsabilité : non-respect des statuts de l entreprise, infractions aux dispositions législatives et réglementaires, fautes de gestion. Toute violation des statuts (non-respect de l objet social, dépassement des pouvoirs d investissement ou de cautionnement, non-respect de délai de convocation ), si elle entraîne un préjudice, engage la responsabilité personnelle du dirigeant vis-à-vis, de la société et, naturellement des actionnaires, mais également vis-à-vis des tiers. Le champ de la deuxième catégorie est particulièrement étendu, il concerne le respect des lois, décrets, règlements et normes dans l ensemble des domaines d intervention du chef d entreprise, en matière sociale, fiscale, concurrentielle, commerciale, sanitaire, environnemental Cette responsabilité civile (condamnation à des dommages et intérêts) n est pas exclusive de la responsabilité pénale (amendes, suppression de droits, peine d emprisonnement). Les pouvoirs publics peuvent mettre en cause la responsabilité pénale du dirigeant dans une multitude de domaine : droit du travail (réglementation hygiène et sécurité, accidents du travail, entrave, discrimination ), droit de la consommation et de la concurrence (contrefaçon, rupture abusive de contrat, défaut d information, refus de vente ), droit douanier, droit fiscal et social (déclaration incomplète ou fausse ). Au total, plus de cas d infraction sont imputables à un dirigeant selon le droit pénal français. Le chef d entreprise répond, en sa qualité, de la commission d infractions auxquelles il n a pas directement participé, mais qui se rattachent au fonctionnement de l entreprise. En pratique, chacune des actions du dirigeant est encadrée par le droit pénal et peut le conduire devant un tribunal correctionnel. Son ignorance ne sera pas un argument de défense recevable. Pour ce qui concerne l erreur ou la faute de gestion, les dirigeants d entreprises en procédure collective (redressement ou liquidation judiciaires) sont particulièrement exposés : le tribunal peut constater que les dirigeants ont commis une faute de gestion ayant contribué à une insuffisance d actif. Il peut alors décider que tout ou partie des dettes de la société seront supportées par les dirigeants (action en responsabilité pour insuffisance d actifs). Le risque de pointe de la RCMS reste la recherche en responsabilité des dirigeants pour comblement de passif, en moyenne 7 % des entreprises qui déposent leur bilan voient leurs dirigeants recherchés (Argus de l assurance 6 novembre 2009) Fondements juridiques : En dehors des principes généraux de droit commun (articles 1382 et suivant du Code civil) la RCMS est régie principalement par le nouveau Code du commerce. L'article L de ce Code est particulièrement clair : «Les gérants sont responsables, individuellement ou solidairement, selon le cas, envers la société ou envers les tiers, soit des infractions aux dispositions législatives ou réglementaires applicables aux sociétés à responsabilité limitée, soit des violations des statuts, soit des fautes commises dans leur gestion» De plus, selon ce même article : «aucune décision de l'assemblée ne peut avoir pour effet d'éteindre une action en responsabilité contre les gérants pour faute commise dans l'accomplissement de leur mandat». Dès lors, le "quitus" généralement donné au gérant par les associés lors de l assemblée générale annuelle est sans effet. Pour les dirigeants de SA l article L reprend les même formulations. La jurisprudence a introduit, en France, une notion absente des textes et protectrice pour le dirigeant dans sa responsabilité vis-à-vis des tiers : la faute séparable (détachable). Cette notion a été définie pour la première fois par la Cour de cassation dans un arrêt du 20 mai 2003 (Cass. Com Arrêt Seusse n ) : «la responsabilité personnelle d un dirigeant à l égard des tiers ne peut être retenue que s il a commis une faute séparable de ses fonctions [ ] qu il en est ainsi lorsque le dirigeant commet intentionnellement une faute d une particulière gravité incompatible avec l exercice normal des fonctions sociales». Pourtant la même

3 juridiction précise que la faute séparable peut exister alors même que le dirigeant n a pas excédé les limites de ses attributions (Cass. 10 février 2009 n ). Si ce principe atténue, en France, le risque pour le dirigeant d être condamné, il subsiste, car, en règle générale, les tribunaux retiennent la responsabilité du dirigeant auteur d une faute lourde, lorsque le tiers n a pu obtenir réparation du préjudice qu il a subi auprès de la société. La loi de sauvegarde des entreprises de 2005 en modifiant l article du code du commerce en ces termes : «Lorsque le redressement judiciaire ou la liquidation judiciaire d'une personne morale fait apparaître une insuffisance d'actif, le tribunal peut, en cas de faute de gestion ayant contribué à cette insuffisance d'actif, décider que les dettes de la personne morale seront supportées, en tout ou en partie, avec ou sans solidarité, par tous les dirigeants de droit ou de fait, rémunérés ou non, ou par certains d'entre eux» montre bien que l existence d'une personne morale ne fait pas écran à la responsabilité personnelle de ceux qui en exercent la direction. Il existe une présomption de faute et une présomption de causalité entre la faute et le dommage dont il appartient aux dirigeants de se dégager en démontrant qu'ils ont apporté toutes les diligences nécessaires à la gestion de la société. De plus, la notion de faute de gestion est très large, elle ne fait l objet d aucune définition et est laissée à la libre appréciation des juges. Elle englobe, aussi bien, la fraude que la simple imprudence que l incompétence du chef d entreprise. Dans le cas de dettes fiscales, les services de l Etat peuvent, de plus, faire appel à des dispositions fiscales spécifiques mettant en place une solidarité fiscale en matière de fraude fiscale ou bien l action de l article L 266 ou L 267 du Livre des Procédures Fiscales. Le dirigeant d une personne morale peut être déclaré solidairement responsable du paiement des dettes fiscales de la personne morale lorsque le recouvrement de ces dettes en aura été rendu impossible du fait de son comportement (défaut de déclaration ou de paiement ). La volonté des pouvoirs publics est de conduire une dépénalisation du droit de la vie des affaires qui s est amorcée dans les années 2000, avec la loi sur les nouvelles régulations économiques (loi du 15 mai 2001) et les lois sur la sécurité financière et sur l initiative économique (loi et loi du 1 ier août 2003). Mais en réalité cette dépénalisation n a été que très partielle, ne concernant que le droit des sociétés et pas, le droit du travail, le droit fiscal, etc. Chaque jour, plus de 30 chefs d entreprises sont mis en garde à vue, pour des infractions relatives à leur mandat de dirigeant, quelque soit la taille de l entreprise. 2. Le contrat d assurance RCMS 2.1 L objet de l assurance RCMS : L assurance Responsabilité RCMS (Responsabilité Civile des Mandataires Sociaux) couvre les conséquences pécuniaires de la responsabilité personnelle des dirigeants assurés, c est-à-dire (au minimum) : - Les frais de défense exposés devant toute juridiction civile, pénale ou administrative - Le cas échéant, les dommages et intérêts alloués par un tribunal en réparation d un préjudice dont l assuré serait tenu responsable ou toute indemnité transactionnelle conclue avec l accord de l assureur. A ces garanties de base (attention tout de même au champ couvert), objet même de la RCMS, les contrats comprennent en inclusion ou en option un certain nombre d extensions, soit élargissant les litiges, les personnes et les frais pris en charge, soit apportant des garanties connexes de nature différente. Dans la première catégorie on peut retrouver : la garantie «Faute de Gestion» (l intérêt essentiel de l assurance responsabilité civile du mandataire social est bien de garantir ce dernier en cas d action en comblement de passif), la garantie «Réclamation liée à l emploi» (elle couvrira les litiges liés à un licenciement abusif, irrégulier ou nul, au harcèlement, à l environnement de travail, à la discrimination), la garantie «Réclamation pour faute non séparable» A cette liste peuvent s ajouter, d une part, les extensions concernant les personnes couvertes : conjoint collaborateur, héritiers, associés, fondateur, préposés, délégataires et, d autre part, la prise en charge de frais ne constituant pas, à proprement parler, des frais de défense : Frais de constitution de caution pénale (la garantie ne portera jamais sur la caution en elle-même), frais de comparution, frais d expertise Les garanties connexes, les plus courantes, pouvant être inclues dans un contrat de RCMS sont : - Informations juridiques et prévention : mise à disposition de juristes spécialisés, par téléphone, apportant des réponses aux préoccupations d ordre juridique du chef d entreprise, et permettant dans la mesure du possible de prévenir la naissance d un litige.

4 - Frais de gestion de crise : prise en charge d honoraires de conseil visant à minimiser ou prévenir les conséquences négatives pour le chiffre d affaires de l entreprise de toute réclamation à l encontre de son dirigeant. Certains contrats proposent également, en complément ou à la place, une garantie «atteinte à la réputation» qui prend en charge les frais de réhabilitation. - Frais d accompagnement psychologique. - Fonds de prévention des difficultés des entreprises : prise en charge des frais relatifs aux alertes légales, dont celle du commissaire aux comptes, et les procédures judiciaires amiables (mandat ad hoc ou conciliation) ouvertes par le président du tribunal de commerce ou de grande instance à la demande du chef d'entreprise. - Assistance pénale d urgence : information des proches et de l entreprise, récupération véhicule, garde d enfants, retour au domicile Chacune de ces garanties supplémentaires peut comporter des exclusions et des conditions de mise en jeu spécifiques. Si, dans la stratégie de la protection du patrimoine privé d'un dirigeant, l assurance de RCMS, est l une des voies d action, elle n est pas la seule. L assurance-vie de part son caractère insaisissable, pour autant que la clause bénéficiaire soit correctement rédigée, ou encore l'assurance de garantie de passif constituent également dans certains cas d'excellents remparts pour la protection du patrimoine privé du dirigeant. Aux côtés de l'assurance, il faut également citer le régime matrimonial qui se doit d'être cohérent avec le statut du dirigeant, spécialement si le conjoint est présent au sein de l'entreprise, ainsi que l'organisation patrimoniale de la transmission d'entreprise, notamment par voie de donation partage lorsqu'elles prévoient des clauses d'inaliénabilité. 2.2 Déclenchement de la garantie et exclusions : La garantie se déclenche par la notification à l assureur d une «réclamation» ou d une «circonstance» susceptible de donner lieu à réclamation. Une réclamation se définit comme : - une demande écrite amiable faite par un tiers qui souhaite réparation d un préjudice subi, à partir d allégations de faits précis susceptibles de constituer le fondement à une action en justice - une procédure devant une juridiction civile, pénale, commerciale, sociale ou administrative - une procédure d arbitrage - une instruction ou enquête dans laquelle une personne physique doit être entendue (y compris comme témoin assisté). Une «circonstance» notifiée à l assureur doit être suffisamment précise pour identifier le litige, la date où il prend naissance et les parties prenantes concernées. Elle comportera la nature du fait dommageable, la désignation de la société et/ou des assurés impliqués, les montants susceptibles d être réclamés ainsi que la description de tous les faits matériels ou circonstances pouvant donner lieu à une réclamation. L assureur peut demander tout complément d information qu il juge nécessaire. Les exclusions concernent dans tous les cas les litiges pouvant relever d'un autre contrat d'assurances classiquement souscrit par les entreprises (RC générale, transport, pertes d'exploitation...). Ne seront jamais pris en charge (exclusions légales) par l assureur au titre des garanties accordées par le contrat de RCMS : le montant de toute caution pénale ; les amendes ou pénalités de nature fiscale, administrative, pénale ou douanière ; les dommages punitifs, exemplaires ou aggravés faisant suite à une réclamation liée à l emploi ; les conséquences pécuniaires des injonctions de faire ou de ne pas faire non destinées à réparer un préjudice ; la faute intentionnelle ou dolosive de l assuré (commise volontairement et dans l intention de nuire à la victime, art du C.Ass). La garantie des dirigeants ne porte que sur les conséquences de leur négligence ou de leur imprudence, mais non sur des faits intentionnels. Les principales exclusions conventionnelles sont : - Les réclamations visant à obtenir la réparation de tous dommages corporels ou matériels (normalement pris en charges par la RC générale). - Les réclamations dont le souscripteur avait connaissance de l existence, de l imminence ou du caractère probable avant la souscription du contrat. - Les réclamations fondées sur la recherche d un profit, d une rémunération ou d un avantage personnel auxquels l assuré n a pas légalement droit (abus de bien social). - Ne seront également pas pris en charge les coûts internes de fonctionnement de la société ou d une entité extérieure résultant du litige.

5 Chaque assureur rédige ses conditions d exclusions, ne soyez pas surpris par leur nombre (important), l'assureur liste l'ensemble des cas possibles (présentation tout sauf), sa garantie pourrait être mise en jeu même dans le cas d'une exclusion évidente si elle n'a pas clairement été portée à la connaissance de l'assuré. Dans tous les cas vous devez prendre connaissance avant la souscription de l ensemble des exclusions (dans les conditions générales), les comprendre (avec demande d'explications si nécessaire), et refuser la souscription d un contrat incompatible avec votre cas particulier (par exemple : non garantie des assurés entre eux si vous êtes plusieurs associés). 2.3 Souscription et cotisations : Le contrat est souscrit par l entreprise pour le compte et au bénéfice de ses dirigeants. La prime est payée par l entreprise, elle est déductible fiscalement pour l entreprise. L indemnité d assurance n a pas le caractère de revenu imposable pour le dirigeant (dans le cas général). Le montant de garantie est accordé par période d'assurance (année) et représente l'engagement maximum de l'assureur pour l'ensemble des sinistres découlant de toutes les réclamations introduites pour la première fois pendant la même période d'assurance. Il doit, au vu du niveau élevé des frais de défense et d un éventuel passif, représenter au minimum 20% de la somme des capitaux propres et de l endettement net, sans être inférieur à L acceptation du risque par l assureur est soumise à un questionnaire portant principalement sur la santé financière de l entreprise : résultat d exploitation, résultat net et capitaux propres positifs sur les dernières années. Pour un certain nombre d activités (construction, intermédiation financière, biotechnologie ) l offre disponible sur le marché est plus réduite et demandera un traitement sur mesure. Pour les entreprises réalisant moins de 20 M de chiffre d affaires la souscription pourra généralement se faire de manière simple sur les produits standards, au-delà, l acceptation du risque par l assureur sera soumise à un questionnement plus approfondi et à la fourniture de pièces comptables. Vous trouverez plus difficilement une garantie en création (au minimum un bilan), en revanche en cas de reprise il est dans l intérêt des deux parties (repreneur et cédant) de faire le point sur le contrat existant ou sur la nécessité de souscription. Le coût de la garantie varie en fonction de nombreux critères : santé financière de l'entreprise, secteur d'activité, implantation géographique et types et montants de garanties. Il est relativement périlleux, dans ces conditions, de donner un montant de cotisation mais à titre d exemple pour un contrat standard le tableau cidessous donne des ordres de grandeur. Montant de garantie Fourchette de cotisations annuelles 300 à à à à à 2000 Sur ce marché, le nombre des intervenants apparait encore relativement réduit et ils sont majoritairement anglo-saxons. Les quatre compagnies de première ligne restent Ace, AIG, Liberty et XL (peut connues du grand public), viennent ensuite Axa ou Chubb (plus orientée vers les pme en France), enfin Allianz, CNA, HCC ou Zurich cherchent à s'imposer. Les autres assureurs «classiques» ont aujourd hui presque tous des offres mais ne portent pas le risque, ils commercialisent des contrats souscrits auprès des assureurs cités précédemment. Marché à fort potentiel pour les assureurs, le taux d équipement des PME et TPE est faible, l offre s est s étoffée et la concurrence influence à la baisse les primes, clarifient les offres par des contrats plus lisibles, avec des extensions moins restrictives. Avant le renouvellement du contrat (annuel) ou en cas de modification du risque (création de filiale, modification du capital), l entreprise peut être tenue de transmettre à l assureur un nouveau questionnaire et des documents sociaux, base des conditions de la reconduction du contrat. Comme pour toutes les assurances de votre entreprise : listez les événements susceptibles de vous causer des dommages, déterminez les risques que vous serez en mesure de couvrir vous-mêmes et ceux que vous souhaitez transférer à un tiers (l assureur), consultez le marché. «Si vous ne vous impliquez pas dans la recherche de vos besoins d assurances vous aurez l assurance de votre voisin». 2.4 Les points sur lesquels il faut, d'après moi, être vigilant pour le choix du contrat : 1. Couverture de l'ensemble des dirigeants de droit ou de fait de l'entreprise (sans liste nominative), passé, présent et futur. C'est à dire le chef d'entreprise lui-même et ses collaborateurs amenés à prendre des décisions de gestion dans le cadre de leurs fonctions. La garantie doit également s étendre aux conjoints, héritiers, ayants cause et représentant légaux pour le cas où ils seraient poursuivis au titre de la responsabilité

6 du dirigeant après son décès ou son incapacité. La garantie doit également pouvoir fonctionner entre assurés (principalement entre associés). 2. Reprise illimitée du passé, cela ne signifie pas la prise en charge d'un litige en cours, mais que la réclamation du tiers doit intervenir après la date d'effet du contrat, même si le fait dommageable existait avant le contrat (mais sans être connu des assurés). 3. Le contrat doit couvrir à la fois et dans les mêmes termes, les décisions judiciaires et les transactions amiables, ainsi que l ensemble des frais connexes au frais de défenses. 4. Absence de franchises, même spécifiques ou de barème de frais de défense. 5. Le contrat doit laisser le libre choix de l'avocat (et des éventuels autres intervenants). 6. La territorialité doit être la plus étendue possible (au minimum EEE et les pays de vos fournisseurs et clients), les USA sont généralement exclus des contrats standards, si vous êtes concernés le coût de l'extension (si cela est possible) est relativement important. 7. Le contrat doit couvrir sans distinction (de franchise ou d exclusions) la faute non séparable du dirigeant ou en tout cas offrir les mêmes garanties de frais de défense. 8. Le contrat doit permettre (en cas d urgence) d engager les premiers frais de défense sans accord préalable de l assureur. Les frais de défense doivent faire l objet d une avance et pas seulement d un remboursement. 9. Les conditions de la subséquence de la garantie (durée et montant de garanties) doivent les plus importantes possibles, la loi fixant, depuis 2003, une durée minimum de 5 ans. 10. Prise en charge des frais de défense jusqu'à reconnaissance par l assuré, ou par toute décision de justice ou toute sentence arbitrale du caractère intentionnel ou dolosif de l infraction, ou du caractère indu du profit personnel (abus de bien social). Ce document est un document de travail, il donne un aperçu général de la couverture du risque de responsabilité civile du mandataire social, il ne constitue nullement une étude de cas, une recommandation ou une préconisation relevant de mon devoir de conseil en qualité de courtier en assurances. Merci de ne pas diffuser ce document en dehors du Club ou alors avec mes coordonnées complètes 5, allée Eric Tabarly Montfort sur Meu Tél : : Site : Jean-Christophe BUSSY RCS Rennes - n ORIAS SARL de courtage en assurances au capital de Garantie Financière et Responsabilité Civile Professionnelle conformes aux articles L et L du code des assurances

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises D I R I G E A N T S D E S O C I É T É P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises ) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas de mise

Plus en détail

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 RC DES DIRIGEANTS Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 1 REMARQUES 1) On parle de RC Dirigeants (Définition plus large) et non plus de RC Mandataires Sociaux. 2) Un seul

Plus en détail

Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations)

Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations) D I R I G E A N T S D A S S O C I A T I O N P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas

Plus en détail

irigeants d entreprises

irigeants d entreprises esponsabilité personnelle des irigeants d entreprises Préservez votre patrimoine privé en cas de mise en cause de votre responsabilité personnelle Découvrez l'application iprev pour les TNS L assurance

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

>Associations. Conventions spéciales. Convergence Sécurité mandataires sociaux

>Associations. Conventions spéciales. Convergence Sécurité mandataires sociaux >Associations 1 Conventions spéciales Convergence Sécurité mandataires sociaux SOMMAIRE conventions spéciales sécurité mandataires sociaux ART. 1 - Définitions 2 ART. 2 - Objet de la garantie 2 ART. 3

Plus en détail

ASSURANCE RC MANDATAIRES SOCIAUX Questions/Réponses. Questions relatives à l objet des garanties :

ASSURANCE RC MANDATAIRES SOCIAUX Questions/Réponses. Questions relatives à l objet des garanties : ASSURANCE RC MANDATAIRES SOCIAUX Questions/Réponses Cette synthèse a pour objet de répondre aux questions les plus fréquemment posées relatives au contrat d assurance RC MANDATAIRES SOCIAUX Questions relatives

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise?

Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise? Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise? PASS RC des Dirigeants d'entreprise Prévention juridique ASSistance pénale d urgence Responsabilité Civile des Dirigeants

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE MONTPELLIER 27 mai 2013 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité Les

Plus en détail

Multirisques de Professionnels

Multirisques de Professionnels Multirisques de Professionnels GARANTIES Incendie Dégât des eaux Vol Bris de glace Matériel Informatique Perte d exploitation Frais supplémentaires d exploitation Responsabilité Civile 2 La Responsabilité

Plus en détail

Responsabilité et assurance des dirigeants de société

Responsabilité et assurance des dirigeants de société Responsabilité et assurance des dirigeants de société Séminaire Philippe & Partners IJE - 13 octobre 2015 Marc GOUDEN Denis PHILIPPE Avocats associés Barreaux de et de Jean-François POLAIN Avocat associé

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité LE RISQUE SPORTIF LA RESPONSABILITE CIVILE

Plus en détail

irigeants d associations

irigeants d associations esponsabilité personnelle des irigeants d associations Préservez votre patrimoine privé en cas de mise en cause de votre responsabilité personnelle Découvrez l'application iprev pour les TNS L assurance

Plus en détail

- la loi n 2011-331 du 28 mars 2011 - la loi de finances.

- la loi n 2011-331 du 28 mars 2011 - la loi de finances. Expert-Comptable 2015 Risques. Réassurance. Ressources Humaines. Notice d information Responsabilité Civile Professionnelle des Experts-Comptables Un seul et même contrat pour : Contrat cadre d assurance

Plus en détail

Atelier A23. Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité

Atelier A23. Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité Atelier A23 Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité Intervenants Guillaume DESCHAMPS D&O Practice Leader E mail : Guillaume.deschamps@marsh.com Richard DEGUETTES Emmanuel SILVESTRE

Plus en détail

DEFENSE PENALE ET RECOURS

DEFENSE PENALE ET RECOURS DEFINITIONS On entend par : > Assuré : Toute personne réputée assurée au présent contrat, c est-à-dire : Le souscripteur du contrat : personne morale régulièrement déclarée auprès des autorités préfectorales

Plus en détail

ASSURANCES PROFESSIONNELLES DIRIGEANTS -

ASSURANCES PROFESSIONNELLES DIRIGEANTS - ASSURANCES PROFESSIONNELLES DIRIGEANTS - Fait reproché Exemples de mise en cause (non contractuels) AVANT UNE MISE DES MISES EN CAUSE CI-DESSOUS le dirigeant est entendu dans le cadre d une enquête en

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 -

NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 - Direction des Partenariats Politiques NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 - Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels

Plus en détail

La personne ( prévoyance, mutuelle, retraite) L homme clé, garantie croisées d associés La RC Mandataire Social

La personne ( prévoyance, mutuelle, retraite) L homme clé, garantie croisées d associés La RC Mandataire Social L entreprise : De l importance du suivi des contrats IARD (Dommage aux biens, RC, Flotte Auto, Mission Collaborateur, Marchandises Transportées, Biens confiés, Perte d exploitation). Les risques nouveaux

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES

PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES COURTIER Nom du Cabinet : Nom et prénom du représentant : E-mail : Téléphone : Adresse : N : Type de voie : Nom de la voie : Code

Plus en détail

Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents

Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents de l'aitf Résumé des garanties SOMMAIRE ART. 1 - BÉNÉFICIAIRES DE LA GARANTIE 3 ART. 2 - PRISE D EFFET, CESSATION DES GARANTIES 3 2.1 - Prise

Plus en détail

L ASSURANCE DES RISQUES PROFESSIONNELS DES EXPERTS JUDICIAIRES

L ASSURANCE DES RISQUES PROFESSIONNELS DES EXPERTS JUDICIAIRES L ASSURANCE DES RISQUES PROFESSIONNELS DES EXPERTS JUDICIAIRES Les MMA ont conçu un contrat d assurance offrant un éventail de garanties, spécialement adapté à vos risques. QUI SOUSCRIT? Chaque Compagnie

Plus en détail

NOTE D INFO 2010/15 Du 23/06/2010 RESPONSABILITES ET ASSURANCES DU DIRIGEANT

NOTE D INFO 2010/15 Du 23/06/2010 RESPONSABILITES ET ASSURANCES DU DIRIGEANT NOTE D INFO 2010/15 Du 23/06/2010 RESPONSABILITES ET ASSURANCES DU DIRIGEANT I - Responsabilité directe de l'entrepreneur individuel Celui qui exerce une activité, sans avoir constitué de société, dirige

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE 1 SOMMAIRE I. NOTION DE RESPONSABILITES A. La responsabilité civile 1. La responsabilité civile délictuelle 2. La responsabilité civile contractuelle B. La responsabilité pénale

Plus en détail

1. INFORMATIONS RELATIVES AU SOUSCRIPTEUR

1. INFORMATIONS RELATIVES AU SOUSCRIPTEUR Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat. Cette offre a été négociée par le cabinet de courtage Stema-Foujols pour les agents de joueur

Plus en détail

PARTIE VII. Responsabilités et assurances 7. 1

PARTIE VII. Responsabilités et assurances 7. 1 PARTIE VII Responsabilités et assurances 7. 1 A. ASSURANCE EN RESPONSABILITE CIVILE Le code de l action sociale et des familles (art R 227-27 à R 227-30) institue l obligation d assurance en responsabilité

Plus en détail

Conditions Générales. Responsabilité des Dirigeants. Protection juridique Assistance Accompagnement en cas de difficultés financières

Conditions Générales. Responsabilité des Dirigeants. Protection juridique Assistance Accompagnement en cas de difficultés financières Conditions Générales Responsabilité des Dirigeants Protection juridique Assistance Accompagnement en cas de difficultés financières Mars 2012 SOMMAIRE sommaire section page contenu Responsabilité des

Plus en détail

D&O Plan. Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques

D&O Plan. Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques D&O Plan Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques 2 D&O Plan rassure les dirigeants Parce qu un acte posé aujourd hui peut avoir de lourdes conséquences demain Allianz - D&O Plan Entreprendre,

Plus en détail

Responsabilité civile et pénale des associations

Responsabilité civile et pénale des associations Responsabilité civile et pénale des associations En engageant une action associative, sachez que le fait de déposer des statuts et donc d adapter les règles de la loi 1901 vous obligent à appliquer la

Plus en détail

RESPONSABILITE PERSONNELLE ET FINANCIERE DES DIRIGEANTS

RESPONSABILITE PERSONNELLE ET FINANCIERE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PERSONNELLE ET FINANCIERE DES DIRIGEANTS LIVRET D INFORMATION Contete Chaque année de plus en plus de dirigeants associatifs (tous secteurs confondus) sont mis en cause à titre personnel.

Plus en détail

Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques?

Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques? Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques? 1. L identification des risques... 3 1.1. Risques globaux encourus par toute entreprise... 3 1.2. Risques

Plus en détail

La responsabilité des dirigeants d associations. Document rédigé le 8 juillet 2011

La responsabilité des dirigeants d associations. Document rédigé le 8 juillet 2011 La responsabilité des dirigeants d associations Document rédigé le 8 juillet 2011 Sommaire Introduction générale La responsabilité civile des dirigeants La responsabilité financière des dirigeants La responsabilité

Plus en détail

La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion

La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion INTRODUCTION Beaucoup d obligations pèsent sur les épaules du chef d entreprise. En effet, le dirigeant est amené à prendre des

Plus en détail

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? L association peut, dans l exercice de ses activités, causer des dommages, porter atteinte aux intérêts des tiers. L'association est

Plus en détail

RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX. Par. Florence Ivanier et Michael Taïeb

RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX. Par. Florence Ivanier et Michael Taïeb 1 RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX Florence Ivanier et Michael Taïeb Par Avocat Associé Avocat Associé Sommaire: lorsqu une société fait l objet d une

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF L ASSOCIATION : Construction humaine, Construction juridique. RAPPEL Un cadre législatif fondamental - article 1 loi du 1 juillet 1901 : «l association

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE Montpellier - 13 novembre 2012 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques La nature de l activité L âge des participants à l activité Le lieu de l activité

Plus en détail

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE LA RESPONSABILITE FINANCIERE SOMMAIRE Propos introductifs ------------------------------------------------page

Plus en détail

Dispositions Générales

Dispositions Générales Dispositions Générales Allianz, assureur officiel de la Fédération Française de Gymnastique Assurance responsabilité civile des mandataires et dirigeants des clubs affiliés à la FFG. Conventions spéciales

Plus en détail

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris 41 Avenue de la Liberté L- 1930 Luxembourg Tel. +352 266 886 Fax. +352 266 887 00 Avenue Louise 240 B-1050 Bruxelles Tel. +32 2 600 52 00 Fax. +32 2

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE PROTECTION JURIDIQUE DES PROMOTEURS / MARCHANDS DE BIENS / LOTISSEURS

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE PROTECTION JURIDIQUE DES PROMOTEURS / MARCHANDS DE BIENS / LOTISSEURS FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE JURIDIQUE DES PROMOTS / MARCHANDS DE BIENS / LOTISSS COURTIER Nom du Cabinet : Nom et prénom du représentant : E-mail : Téléphone : Adresse : Code ORIAS : PROPOSANT

Plus en détail

Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents de l'attf

Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents de l'attf Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents de l'attf Résumé des garanties RÉSUMÉ DES GARANTIES (ARTICLE L.141-4 DU CODE DES ASSURANCES) L ATTF (Association des Techniciens supérieurs

Plus en détail

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD SOMMAIRE LE CONFORT JURIDIQUE Article 1 Quelles sont les personnes assurées? Article 2 En quelle qualité êtes-vous assuré? Article 3 Quelles sont les

Plus en détail

Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle. Experts de Justice C.N.C.E.J.

Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle. Experts de Justice C.N.C.E.J. Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle Experts de Justice C.N.C.E.J. 1 Sommaire Page Qui sommes nous? 3 Préambule 4 Garantie de base Expertises Juridictionnelles & Expertises

Plus en détail

Association : ce que dit la loi 1901 http://www.legifrance.gouv.fr. Association départementale O.C.C.E

Association : ce que dit la loi 1901 http://www.legifrance.gouv.fr. Association départementale O.C.C.E Mise en application de la circulaire n 2008-095 du 23 / 07 / 08 : INFORMATIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES EN MATIERE DE FONCTIONNEMENT D'UNE COOPERATIVE SCOLAIRE SELON SA FORME JURIDIQUE http://www.education.gouv.fr/bo/2008/31/default.htm

Plus en détail

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux Protection juridique DES MANDATAIRES SOCIAUX CONDITIONS SPECIALES Définition 1. Membre IZEO : Indépendant société qui o a payé pour la 1ère fois la cotisation annuelle au profit d IZEO en vue de faire

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE?

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? 1. Introduction 1.1 La loi du 15 février 2006, relative à l exercice

Plus en détail

- Vos frais et honoraires d assistance pendant le déroulement des opérations de vérification de la comptabilité de vos clients.

- Vos frais et honoraires d assistance pendant le déroulement des opérations de vérification de la comptabilité de vos clients. ALSINA PROFISC LE SOUSCRIPTEUR : L Expert comptable, la Société d Expertise comptable ou le Centre de gestion agréé qui souscrit le contrat et qui s engage pour son propre compte. L ASSURE : L Expert Comptable,

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

B.O.I. N 71 DU 6 OCTOBRE 2011 [BOI 7I-1-11]

B.O.I. N 71 DU 6 OCTOBRE 2011 [BOI 7I-1-11] B.O.I. N 71 DU 6 OCTOBRE 2011 [BOI 7I-1-11] Références du document 7I-1-11 Date du document 06/10/11 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 7 I-1-11 N 71 DU 6 OCTOBRE 2011 INSTRUCTION DU 27 SEPTEMBRE 2011 COUR DE

Plus en détail

L assurance Santé Entreprise

L assurance Santé Entreprise L assurance Santé Entreprise Rendre la prévention accessible! Extrait du Sic n 306 d avril 2012 Le magazine de l Ordre des Experts-Comptables AVRIL 2012 Sic 306 17 Le dirigeant lui-même peut être le déclencheur

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire)

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) (Mandataire 2014) MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1, Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

Responsabilité des associations et de leurs membres

Responsabilité des associations et de leurs membres Responsabilité des associations et de leurs membres Introduction Dirigeants et éducateurs sportifs : une responsabilité allégée Diminution de la responsabilité pénale Prise en charge de la réparation par

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PEDAGOGIQUE JURIDIQUE MORALE CIVILE PENALE ETHIQUE TRIBUNAUX TRIBUNAUX MORALE CIVILS REPRESSIFS - Conscience du devoir - Instance - Police - Grande Instance

Plus en détail

L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût

L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût L assurance Santé de l entreprise consiste en une garantie financière destinée à accompagner et assister les entreprises en difficulté.

Plus en détail

Notions de droit en assurance de dommages

Notions de droit en assurance de dommages Notions de droit en assurance de dommages Les règles relatives aux représentants en assurance de dommages Le mandat Le rôle du représentant Le représentant, mandataire de l assureur Le représentant, mandataire

Plus en détail

Responsabilité des dirigeants d entreprise en société

Responsabilité des dirigeants d entreprise en société Responsabilité des dirigeants d entreprise en société François MOISES, avocat Un des objectifs de la constitution d une société est de mettre son patrimoine privé à l abri des poursuites des créanciers

Plus en détail

ASSURANCE. 1. Assurances de dommages

ASSURANCE. 1. Assurances de dommages ASSURANCE ASSURANCE...1 1. Assurances de dommages...1 2. Assurances de personnes...2 3. Coassurance...2 4. Courtier d'assurances...2 5. CRM...3 6. Expertise...3 7. Indemnisation...4 8. Multirisque...4

Plus en détail

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large LEXIQUE Accident D une façon générale l accident est un événement fortuit ou involontaire entraînant des conséquences dommageables. En matière de circulation automobile voir implication Pour la sécurité

Plus en détail

INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualification juridique En application de la directive européenne 2002/92 du 9 décembre 2002 sur l intermédiation en assurance, l article L. 511-1 I du Code des assurances

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES ASSURANCES : - PREVENTION ET INFORMATION JURIDIQUES - DEFENSE AMIABLE DES INTERETS - DEFENSE JUDICIAIRE DES INTERETS Les présentes conditions particulières

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

1. Protection Juridique Vie Professionnelle

1. Protection Juridique Vie Professionnelle Cher(e)s collègues, Etre adhérent permet de bénéficier de nombreux services. L UFPL s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais aussi à mettre à la disposition

Plus en détail

Introduction au droit La responsabilité professionnelle

Introduction au droit La responsabilité professionnelle Introduction au droit La responsabilité professionnelle I. Introduction au droit 2 ordres de juridiction : Judiciaire : o Juridiction civiles : conflit entre particulier Tribunal de gde instance : litige

Plus en détail

ACTUALITÉS ASSURANCES & RISQUES FINANCIERS

ACTUALITÉS ASSURANCES & RISQUES FINANCIERS Le pôle Assurances du cabinet Lefèvre Pelletier & associés vous souhaite une très bonne année 2009 ainsi qu une agréable lecture de cette troisième Newsletter. Assurances Assurance en général Assurance

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services La CFTC s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais

Plus en détail

Nous constatons de nos jours

Nous constatons de nos jours LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS DE SOCIETES par Me Jean Brucher Nous constatons de nos jours que l internationalisation et la globalisation des problèmes relatifs à l activité des entreprises ainsi que

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

Les Estivales Juillet 2009. Alain Maurey

Les Estivales Juillet 2009. Alain Maurey Responsabilité civile il : comment éviter la mise en cause? Les Estivales Juillet 2009 Alain Maurey Sommaire Les fondements de la responsabilité Quelques obligations de l expert-comptable Les grandes caractéristiques

Plus en détail

La responsabilité pénale dans l entreprise

La responsabilité pénale dans l entreprise La responsabilité pénale dans l entreprise PLATO Le Lieu : CCI Granville. 1 Plan de l intervention Déterminer les zones de risques pénales dans l entreprise. Qui peut voir sa responsabilité pénale engagée?

Plus en détail

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC Protection juridique combinée: entreprise, privée, circulation et immobilière Protection juridique combinée: entreprise, privée, circulation et immobilière

Plus en détail

Assistance Juridique «Vie Privée» Protection Juridique «Recours médical» et «Mesures de protection de la personne majeure»

Assistance Juridique «Vie Privée» Protection Juridique «Recours médical» et «Mesures de protection de la personne majeure» Contrat d Assurance Collectif de Protection Juridique souscrit par la Mutuelle familiale auprès de Matmut Protection Juridique Notice d information Assistance Juridique «Vie Privée» Protection Juridique

Plus en détail

ASSURANCE : DÉFINITION***

ASSURANCE : DÉFINITION*** ASSURANCE : DÉFINITION*** Opération d assurance Garantie panne mécanique des véhicules d occasion - Garantie octroyée par un opérateur indépendant du revendeur - Paiement d une somme forfaitaire - Articles

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Avis n 2011-01 du 15 septembre 2011

Avis n 2011-01 du 15 septembre 2011 Avis n 2011-01 du 15 septembre 2011 relatif à l exigence d une assurance de responsabilité civile pour dommages directs ou indirects sous peine de résiliation du contrat La Commission interprofessionnelle

Plus en détail

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Responsabilités et assurances dans le domaine du sport Présentation de la maïf La Maïf est le 1 er assurées. assureur des

Plus en détail

Gan Vie Privée Annexe protection juridique

Gan Vie Privée Annexe protection juridique Gan Vie Privée Annexe protection juridique Protection juridique Conséquences des accidents de la vie Cette annexe, conforme aux lois n 2007-210 du 19 février 2007 et n 89 1014 du 31.12.1989 ainsi qu au

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) MSA de la Corse CCTP Lot n 1 2014-03 1 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Procédure adaptée Articles 28 et 29 du Code des Marchés Publics Objet du marché n 2014-03: Responsabilité civile

Plus en détail

Magasins Filière BIO Assurément Durable

Magasins Filière BIO Assurément Durable Magasins Filière BIO Assurément Durable 1 Madame, Monsieur, Voil{ maintenant plus de 15 ans qu un certain nombre d entre vous, ont osé développer leurs activités dans le domaine des produits naturels,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES RACHAT DE FRANCHISE VEHICULE DE LOCATION

CONDITIONS GENERALES RACHAT DE FRANCHISE VEHICULE DE LOCATION CONDITIONS GENERALES RACHAT DE FRANCHISE VEHICULE DE LOCATION Article 1. Définitions: Ce contrat entend par: 1.1. L assureur et le gestionnaire des sinistres: A.G.A. International S.A. Belgium branch (dénommé

Plus en détail

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES www.creassur.org ENTREPRISES ET RESPONSABILITES Parlons-en Chambre de Commerce et d industrie Novembre 2007 ENTREPRISES ET RESPONSABILITES La police d assurance et ses couvertures Monsieur RITTER GROUPAMA

Plus en détail

Oui. Néant Sous-limites de garanties Dépenses courantes en cas de privation d actifs [article 2.6 des conditions générales]

Oui. Néant Sous-limites de garanties Dépenses courantes en cas de privation d actifs [article 2.6 des conditions générales] Dans le cas où vous ne souhaiteriez pas souscrire les garanties des Annexes 1, 2 et 3 de notre contrat Responsabilité des Dirigeants, les cotisations proposées ci-dessus sont réduites de 10 %. Pour nous

Plus en détail

L ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE

L ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE L ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE Guide pour vous informer sur le contenu des garanties et la tarification des risques présentés en Protection Juridique JUILLET 2013 Il n a pas vocation à se substituer

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC Protection juridique privée, circulation et immobilière Protection juridique privée, circulation et immobilière pour les membres de l ASC e) Litiges avec

Plus en détail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail Mois AAAA Mois AAAA Mise à jour décembre 2008 Art. L. 1224-1 du Code du travail En bref Cette fiche a pour objet de présenter les conditions d application de l article L. 1224-1 du Code du travail et les

Plus en détail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail Mois AAAA Mois AAAA Mise à jour décembre 2010 En bref Art. L. 1224-1 du Code du travail Cette fiche a pour objet de présenter les conditions d application de l article L. 1224-1 du Code du travail et les

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE

CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE souscrit par la Mutuelle Familiale auprès de Matmut Protection Juridique Notice d information ASSISTANCE JURIDIQUE «VIE PRIVEE» PROTECTION JURIDIQUE

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Article premier Le titre IV du livre I er de la première

Plus en détail

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE 1 - L'APPLICATION DE LA GARANTIE DANS LE TEMPS (Application de la garantie dans le temps dans les assurances de responsabilité avant

Plus en détail

Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc

Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc Bureau Central Marocain d Assurances Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc Paris, le 07 octobre 2008 Mr Hamid BESRI Directeur Général du BCMA Sommaire Présentation du secteur

Plus en détail

Articles-CODE DES ASSURANCES

Articles-CODE DES ASSURANCES Article L111-4 :L'autorité administrative peut imposer l'usage de clauses types de contrats. Article L112-1 :L'assurance peut être contractée en vertu d'un mandat général ou spécial ou même sans mandat,

Plus en détail

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre.

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. Construction Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. BTPlus Concept Métiers de la maîtrise d œuvre les solutions Entreprises Faits réels Octobre 2006 : étude d implantation

Plus en détail

SERVICES D ASSURANCES POUR COMMUNE D AVRANCHES

SERVICES D ASSURANCES POUR COMMUNE D AVRANCHES ARIMA CONSULTANTS ASSOCIES 2015 Page 1 sur 28 SERVICES D ASSURANCES POUR LA N MARCHE : 050 025 15 0008/5 LOT N 5 ASSURANCE DE LA PROTECTION FONCTIONNELLE DU PERSONNEL ET DES ELUS APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Fiche d information juridique La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Mars 2011 Isabelle Joly, Lionel Parois, Patrice Pienkowski, Bruno Richard-Molard, René Laugier et la Commission Juridique

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail