Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation"

Transcription

1 Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation La pression en azote issue des effluents d élevage est plafonnée à 170 / ha de SAU. Tous les fertilisants azotés d origine animale sont considérés, qu ils aient subi ou non un traitement ou une transformation, y compris lorsqu ils sont homologués ou normés. 1. Déterminer la quantité d azote produite par les animaux de l exploitation Production d azote par les herbivores BOVINS Vache laitière Effectifs présents (en pour 12 mois) (en pour 12 mois) Cf. Tab 1 page 2 Vache de réforme 40,5 Vache allaitante sans son veau 68 Taureau 73 Veau de moins de 1 an 25 Génisse de 1 à 2 ans 42,5 Bœuf de 1 à 2 ans 42,5 Taurillon de 1 à 2 ans 40,5 Génisse de plus de 2 ans 54 Bœuf de plus de 2 ans 73 Veau de boucherie par place 6,3 Temps passé à l'extérieur des bâtiments (en mois) OVINS CAPRINS EQUINS Brebis et Bélier 10 Agnelle 5 Agneau engraissé produit 1,5 Chèvre et Bouc 10 Chevrette 5 Chevreau engraissé produit 1,5 Cheval, Jument suitée, Jument seule lourde et Poulain de 1 à 2 ans lourd Cheval lourd et Jument suitée lourde 51 Jument seule et Poulain de 1 à 2 ans 37 Poulain de 6 à 12 mois 18 Poulain de 6 à 12 mois lourd TOTAL AZOTE PRODUIT (A1) Chambres d agriculture de l Eure et de Seine-Maritime Page - 1 -

2 La production d'azote par les vaches laitières varie fortement selon le temps passé à l'extérieur des bâtiments et notamment à la pâture (régime alimentaire riche en azote et volatilisation non soustraite de l'azote excrété) et selon le niveau de production laitière. Tableau 1 Normes de rejets azotés pour les vaches laitières Production laitière Temps passé à l extérieur des bâtiments ( de lait par vache et par an) < à 8000 > 8000 < 4 mois 75 N / vache / an à 7 mois (*) 111 (*) > 7 mois 104 (*) 115 (*) 126 (*) (*) Pour la période du 1 er septembre 2013 au 31 août 2014, une valeur de 95 d'azote/vache/an s'applique aux élevages ayant plus de 75 % de surface en herbe dans la surface fourragère principale. Temps passé à l'extérieur des bâtiments par les vaches laitières (en mois) : Cumul du temps passé à l'extérieur des bâtiments pendant les périodes où les VL sont dehors en continu (jours et nuits, avec temps de traite non décompté). + Cumul du temps passé à l'extérieur des bâtiments pendant les périodes où les VL passent une partie du temps en bâtiments et une autre dehors (avec temps de traite décompté). Production laitière par vache : Quantité annuelle de lait livrée en litres, y compris en vente directe Nombre moyen de VL présentes dans l'année x 0,92 =.. Production d azote par les porcins Effectifs FILIERE LISIER - Caillebotis seul (pour 1200 d'aliment par truie et par an) (pour 1200 d'aliment par truie et par an) 17,5 0,44 3,25 (+ 0,048 par de poids vif 14,5 0,40 2,70 (+ 0,043 par de poids vif Chambres d agriculture de l Eure et de Seine-Maritime Page - 2 -

3 Effectifs FILIERE LITIERE DE PAILLE ACCUMULEE SANS COMPOSTAGE AVEC COMPOSTAGE 14,3 0,31 2,33 (+ 0,034 par de poids vif 11,8 0,29 1,93 (+ 0,031 par de poids vif 11,8 0,22 1,63 (+ 0,024 par de poids vif 9,8 0,20 1,35 (+ 0,022 par de poids vif FILIERE LITIERE DE SCIURE ACCUMULEE SANS COMPOSTAGE AVEC COMPOSTAGE 0,19 1,37 (+ 0,020 par de poids vif 0,17 1,14 (+ 0,018 par de poids vif 0,17 1,23 (+ 0,018 par de poids vif 0,15 1,02 (+ 0,016 par de poids vif TOTAL AZOTE PRODUIT (A2) Chambres d agriculture de l Eure et de Seine-Maritime Page - 3 -

4 Production d azote par les volailles Effectifs produits par an Chapon Canette Cane Canard Caille Future reproductrice (œufs et chair) 0,009 Label 0,012 Pondeuse présente (œuf et reproduction) 0,046 Standard 0,015 Colvert (pour lâchage) 0,049 Colvert (pour tir) 0,104 Colvert reproducteur présent 0,470 Barbarie (mixte) 0,072 Barbarie mâle 0,085 Mulard gras 0,047 Mulard prêt à gaver (extérieur) 0,112 Mulard prêt à gaver (intérieur) 0,122 Pékin 0,070 Barbarie future reproductrice 0,186 Barbarie reproductrice présente 0,794 Pékin future reproductrice 0,227 Pékin reproductrice présente (chair) 0,586 Pékin reproductrice présente (ponte) 0,489 Reproductrice présente (gras) 0,702 Barbarie label 0,062 Barbarie 0,046 Mulard à rôtir 0,088 Pékin 0,052 Pintade label 0,125 Label 0,144 Standard 0,142 Mini label 0,134 Coquelet 0,013 A rôtir biologique 0,082 A rôtir label 0,080 A rôtir 0,085 Dinde Découpe (mixte, bio et label) 0,208 Future reproductrice 0,588 Lourde 0,341 Médium 0,227 Reproductrice présente 0,603 Chambres d agriculture de l Eure et de Seine-Maritime Page - 4 -

5 Effectifs produits par an Faisan Oie Perdrix 22 semaines 0, semaines 0,299 Reproducteur présent 0,285 A rôtir 0,305 Grasse 0,071 Prête à gaver 0,168 Reproductrice présente (chair), 0,655 par cycle de ponte Reproductrice présente (grasse) 0, semaines 0, semaines 0,186 Reproductrice présente 0,181 Pigeon Par couple 0,331 Biologique (bâtiments fixes) 0,058 Biologique (cabanes mobiles) 0,056 Pintade Future reproductrice 0,090 Label 0,069 Reproductrice présente 0,220 Standard 0,052 Pondeuse présente (reproductrice chair) 0,449 Pondeuse présente (reproductrice ponte) 0,313 Pondeuse biologique présente (œufs) 0,346 Pondeuse label présente (œufs) 0,375 Poule Poulet Poulette Pondeuse plein air présente (œufs) 0,354 Pondeuse sol présente (œufs) 0,359 Pondeuse présente (œufs) - Cage 0,349 Pondeuse présente (œufs) - Cage, fosse profonde 0,242 Pondeuse présente (œufs) - Cage, séchoir 0,401 Biologique (bâtiments fixes) 0,062 Biologique (cabanes mobiles) 0,055 Label (bâtiments fixes) 0,057 Label (cabanes mobiles) 0,056 Standard 0,030 Standard léger (export) 0,022 Standard lourd 0,041 Œufs - (cage) 0,081 - Label, bio et plein air Œufs - (sol) 0,083 Future reproductrice (ponte) 0,085 Label 0,086 TOTAL AZOTE PRODUIT (A3) Chambres d agriculture de l Eure et de Seine-Maritime Page - 5 -

6 Production d azote par les élevages de lapins Effectifs Lapine présente - Elevage Naisseur Engraisseur (46 lapins/an/femelle ; Taux protéines alimentation = 16,5 %) Lapine présente - Elevage Naisseur (54,7 lapins/an/femelle ; Taux protéines alimentation = 17,0 %) 3,24 1,34 Lapin produit - Elevage Engraisseur 0,044 TOTAL AZOTE PRODUIT (A4) 2. Considérer les entrées et les sorties d azote organique sur l exploitation Ne prenez en compte que les fertilisants azotés d origine animale (effluents d élevage et produits transformés à base d effluents d élevage, y compris les produits homologués et normalisés). Il convient de conserver les bordereaux cosignés pour justifier des échanges. Nature de l'effluent Teneur en azote Quantité échangée Quantité d'azote échangé Analyse ou à défaut valeur type (en t ou m 3 ) (en / t ou m 3 de produit brut) Eflluents importés d'azote organique importé (B1) Eflluents exportés d'azote organique importé (B2) Chambres d agriculture de l Eure et de Seine-Maritime Page - 6 -

7 3. Calculer la pression en azote organique sur l exploitation Ce ratio se calcule globalement sur l exploitation et non à la parcelle épandue. La pression en azote organique doit être inférieure à 170 / ha de SAU. Total de l'azote organique produit par le cheptel : (A1) + (A2) + (A3) + (A4) + Total de l'azote organique importé (B1) - Total de l'azote organique exporté (B2) = Total de l'azote organique à épandre : (C) SAU PRESSION EN AZOTE ORGANIQUE SUR L'EXPLOITATION : (C) / SAU ha / ha EURE Service Agronomie, Productions Végétales & Environnement SEINE-MARITIME Pôle Economie - Environnement Siège social 5 rue de la Petite Cité CS Evreux Cedex Tél Fax : Siège social Chemin de la Bretèque BP BOIS GUILLAUME Cedex Tél Fax : Chambres d agriculture de l Eure et de Seine-Maritime Page - 7 -

Annexe 4 : Le plafond de 170 kg N/ha/an

Annexe 4 : Le plafond de 170 kg N/ha/an 29 Annexe 4 : Le plafond de 170 kg N/ha/an Il est important de rappeler que cette quantité ne traduit pas un droit à épandre mais un plafond : la quantité réelle à épandre est déterminée à partir de l

Plus en détail

Limitation de la quantité d azote contenue dans les effluents d élevage épandue annuellement par exploitation (plafond 170kgN/ha)

Limitation de la quantité d azote contenue dans les effluents d élevage épandue annuellement par exploitation (plafond 170kgN/ha) Limitation de la quantité d azote contenue dans les effluents d élevage épandue annuellement par exploitation (plafond 170kgN/ha) Je cultive un îlot cultural en zone vulnérable : La quantité d'azote contenue

Plus en détail

Normes d excrétion d azote par espèce animale

Normes d excrétion d azote par espèce animale Annexe 6 Normes d excrétion d azote par espèce animale Source : Arrêté du 19 décembre 2011 relatif au programme d actions national à mettre en œuvre dans les zones vulnérables afin de réduire la pollution

Plus en détail

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE ANNEXE 4 CALCUL du BILAN AZOTE Le calcul du bilan azoté se réalise en 2 phases. Dans un premier temps, il faut calculer le solde azote sur les surfaces cultivées. Ce calcul se fait sur la base du cahier

Plus en détail

Garder cette notice. (elle ne fait pas partie du dossier à nous renvoyer)

Garder cette notice. (elle ne fait pas partie du dossier à nous renvoyer) Garder cette notice (elle ne fait pas partie du dossier à nous renvoyer) Notice d information sur les Installations Classées pour la Protection de l'environnement soumises à DECLARATION Ce que vous devez

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

3.2 Plan simplifié du site (identification des bâtiments d élevage et leur typologie)

3.2 Plan simplifié du site (identification des bâtiments d élevage et leur typologie) 3.2 Plan simplifié du site (identification des bâtiments d élevage et leur typologie) 3 3.3 Environnement du site (Extrait photo aérienne) 4 3.4 Synoptique Eau 5 6 3.1 Contexte environnemental et sensibilités

Plus en détail

CREATION OU EXTENSION DE BATIMENTS AGRICOLES FICHE DE RENSEIGNEMENTS

CREATION OU EXTENSION DE BATIMENTS AGRICOLES FICHE DE RENSEIGNEMENTS CREATION OU EXTENSION DE BATIMENTS AGRICOLES FICHE DE RENSEIGNEMENTS JOINDRE : - 1 demande de déclaration ou d'autorisation, - 1 plan de situation (1/25000 ème ) des bâtiments et des zones d'épandage,

Plus en détail

Mise à jour ICPE. 10 septembre 2009. Vous pouvez à loisir découper les textes modifiés. afin de les insérer dans l ouvrage aux endroits concernés

Mise à jour ICPE. 10 septembre 2009. Vous pouvez à loisir découper les textes modifiés. afin de les insérer dans l ouvrage aux endroits concernés ICPE 0 septembre 2009 Vous pouvez à loisir découper les textes modifiés afin de les insérer dans l ouvrage aux endroits concernés P 94 Bovins ctivité d'élevage, transit, vente, etc. 20 ate de la rubrique

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

DOSSIER DE DECLARATION POUR LES ELEVAGES AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES (version août 2006)

DOSSIER DE DECLARATION POUR LES ELEVAGES AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES (version août 2006) Ministère de l'agriculture et de la Pêche Direction Départementale des Services Vétérinaires de la Dordogne Service de la Protection de l'environnement et de la Nature Rue du 26 ème RI - 24016 Périgueux

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

Fiche de renseignements justifiant la nécessité de la construction en zone agricole

Fiche de renseignements justifiant la nécessité de la construction en zone agricole Fiche de renseignements justifiant la nécessité de la construction en zone agricole Renseignements en vue de l avis de la Chambre d Agriculture et de la Direction Départementale des Territoires du Bas-Rhin

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural)

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) n 13 681*02 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES DE FONDS SUR MARAICHAGE PROCEDURE

Plus en détail

Brebis nourrices Brebis laitières Total ovins

Brebis nourrices Brebis laitières Total ovins Ensemble des ovins e cheptel ovin français s établit à 8 millions de têtes dont millions de brebis. Il se situe à la 6e place au niveau européen, loin derrière le Royaume-Uni (22 millions de têtes). La

Plus en détail

Le Règlement Sanitaire Départemental RSD. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ICPE

Le Règlement Sanitaire Départemental RSD. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ICPE Le Règleent Sanitaire Départeental Les Installations Classées pour la Protection de l Environneent I. Quelle régleentation pour les élevages? II. Quelles contraintes sanitaires et quelles distances? III.

Plus en détail

Décret du 11 mars 1999 relatif au permis d environnement

Décret du 11 mars 1999 relatif au permis d environnement Direction générale opérationnelle de l Agriculture, des Ressources naturelles et de l Environnement Direction générale opérationnelle de l Aménagement du Territoire, du Logement, du Patrimoine et de l

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION DIRECTION REGIONALE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET DE HAUTE-NORMANDIE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DE L EURE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE

Plus en détail

Hygiène en milieu rural

Hygiène en milieu rural DDASS d INDRE - et - LOIRE 2008 Dans ce document : Réglementation applicable aux élevages p. 2 Animaux-équivalents p. 2 Distances à respecter pour p. 3 l implantation d un bâtiment d élevage ou d engraissement

Plus en détail

Questionnaire - Projet de méthanisation

Questionnaire - Projet de méthanisation Questionnaire - Projet de méthanisation Biogest Energie- und Wassertechnik GmbH Inkustraße 1-7/5/2 A-3400 Klosterneuburg, Autriche T +43 2243 20840 00 F +43 2243 20840 40 E office@biogest-biogas.com I

Plus en détail

Assiette mini. 600 SMIC 1 plafond

Assiette mini. 600 SMIC 1 plafond Social : La protection sociale 1- L affiliation au régime non salarié agricole J exerce une activité agricole < 5 ha J assure la direction de l entreprise (ou 1/8 SMI) J en tire des revenus professionnels

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural)

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L3611à 21 et D3611 à R36137 du Code rural) DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES PERTES DE RECOLTE

Plus en détail

Extrait du. Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du. Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BAREME-000024-20150805 DGFIP barème BAREME - BA - Deuxième tableau des retenus

Plus en détail

Déclaration annuelle des quantités d'azote épandues ou cédées. Période du 01/09/2014 au 31/08/2015

Déclaration annuelle des quantités d'azote épandues ou cédées. Période du 01/09/2014 au 31/08/2015 Ministère chargé de l'environnement Ministère chargé de l'agriculture Déclaration annuelle des quantités d'azote épandues ou cédées Arrêté du 7 mai 2012 (JO du 8 mai 2012) Vous pouvez également télédéclarer

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES

DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES Cette procédure a pour but d indemniser des pertes que vous auriez subies lors d événements météorologiques contre lesquels vous n auriez

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES. Argumentaires micro-économiques concernant :

DIRECTIVE NITRATES. Argumentaires micro-économiques concernant : DIRECTIVE NITRATES Argumentaires micro-économiques concernant : Le projet d arrêté complémentaire version du 23 octobre 2012 La révision des zones vulnérables Introduction La France est concernée par deux

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Version du 29 avril 2007 (Arrêté du Gouvernement wallon du 1er mars 2007 modifiant l'arrêté du Gouvernement wallon du 4 juillet 2002 relatif à la procédure et à diverses mesures d'exécution du décret du

Plus en détail

PROCEDURE des CALAMITES AGRICOLES - DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES

PROCEDURE des CALAMITES AGRICOLES - DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DU GERS 19, place de l ancien foirail 32007 AUCH CEDEX N 13681*03 PROCEDURE des CALAMITES AGRICOLES DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES Cette procédure a pour but

Plus en détail

L'année 2004. Sommaire

L'année 2004. Sommaire numéro spécial juin 2006 L'année 2004 Sommaire Pages METHODOLOGIE DES ENQUETES AVICOLES... 2 à 4 LES REPRODUCTRICES... 5 à 8 Eclosions de volailles reproductrices (Gallus)... 6 Eclosions de volailles reproductrices

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

SECTION 2 NORMES D'IMPLANTATION PARTICULIÈRES RELATIVES AUX ACTIVITÉS AGRICOLES

SECTION 2 NORMES D'IMPLANTATION PARTICULIÈRES RELATIVES AUX ACTIVITÉS AGRICOLES SECTION 2 NORMES D'IMPLANTATION PARTICULIÈRES RELATIVES AUX ACTIVITÉS AGRICOLES Sur l'ensemble du territoire couvert par le présent règlement, une distance séparatrice minimale doit être maintenue aux

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

MEMENTO ELEVAGE. Réglementations à prendre en compte lors de la création ou de l agrandissement d un établissement d élevage

MEMENTO ELEVAGE. Réglementations à prendre en compte lors de la création ou de l agrandissement d un établissement d élevage MEMENTO ELEVAGE Réglementations à prendre en compte lors de la création ou de l agrandissement d un établissement d élevage (document DAF Réunion - dernière mise à jour novembre 2008) LEXIQUE AM : Arrêté

Plus en détail

Déclaration d une activité d élevage* Code de l environnement - Livre V - Titre 1 er

Déclaration d une activité d élevage* Code de l environnement - Livre V - Titre 1 er Direction de la réglementation et des libertés publiques Bureau des réglementations P R É F E T D E L A I N Déclaration d une activité d élevage* Code de l environnement - Livre V - Titre 1 er La déclaration

Plus en détail

INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION. Je soussigné (Nom, Prénom)

INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION. Je soussigné (Nom, Prénom) INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION Je soussigné (Nom, Prénom) Raison sociale (GAEC, EARL, SA etc.) : N EDE : N SIRET : Adresse (du siège social

Plus en détail

Annexes. Sommaire. Sommaire. Rappel de la réglementation Directive Nitrates page 01

Annexes. Sommaire. Sommaire. Rappel de la réglementation Directive Nitrates page 01 Annexes Sommaire Sommaire Rappel de la réglementation Directive Nitrates page 01 Annexe 1 - Normes Corpen pour l estimation de l azote produit sur l exploitation page 04 Annexe 2 - Normes Corpen pour l

Plus en détail

EXPLOITATIONS D ELEVAGE : Obligations réglementaires concernant les effluents d élevage

EXPLOITATIONS D ELEVAGE : Obligations réglementaires concernant les effluents d élevage EXPLOITATIONS D ELEVAGE : Obligations réglementaires concernant les effluents d élevage JUIN 2012 SOMMAIRE Les régimes des exploitations d élevage : RSD, ICPE ou IED... p.1 Les démarches administratives

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT Arrêté du 11 octobre 2016 modifiant l arrêté

Plus en détail

PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE

PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE Programme Performances économiques des élevages bovins viande. Julien Belvèze Institut de l Elevage Evolution

Plus en détail

Chronique Juridique 18 juillet 2007 Pour parution Vienne Rurale du 27 juillet 2007

Chronique Juridique 18 juillet 2007 Pour parution Vienne Rurale du 27 juillet 2007 Chronique Juridique 18 juillet 2007 Pour parution Vienne Rurale du 27 juillet 2007 QUELQUES DISTANCES A RESPECTER Toujours dans un souci de maintenir de bonnes relations de voisinage, il est important

Plus en détail

La ministre de l environnement, de l énergie et de la mer et le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt,

La ministre de l environnement, de l énergie et de la mer et le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Environnement de l Énergie et de la Mer Arrêté du XXX modifiant l'arrêté du 19 décembre 2011 relatif au programme d'actions national à mettre en œuvre dans les zones

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014 L essentiel de la filière viande bovine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation CHEPTEL Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n

Plus en détail

Ministère de l'écologie et du développement durable

Ministère de l'écologie et du développement durable Ministère de l'écologie et du développement durable EVALUATION DES QUANTITES ACTUELLES ET FUTURES DES DECHETS EPANDUS SUR LES SOLS AGRICOLES ET PROVENANT DE CERTAINES ACTIVITES LOT 3 : EFFLUENTS D'ELEVAGE

Plus en détail

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020 Politique Agricole Commune Programme 2015-2020 DPB Paiement redistributif Jeunes Agriculteurs Verdissement Aides couplées Aides couplées Sommaire : Principe... 3 Aides animales : - Aides Ovines... 5 -

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES SINISTRE FOURRAGER

NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES SINISTRE FOURRAGER Préfet de la Loire-Atlantique NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES SINISTRE FOURRAGER Cette notice présente les principaux points de la

Plus en détail

PRÉFECTURE DE L HERAULT

PRÉFECTURE DE L HERAULT PRÉFECTURE DE L HERAULT Direction départementale de l agriculture et de la forêt Service de l économie agricole ARRETE N 2008/01/2892 PORTANT REGLEMENT D APPLICATION DU SCHEMA DIRECTEUR DEPARTEMENTAL DES

Plus en détail

exploitation Taille du troupeau (voir cijoint (voir document 1) Hors zone vulnérable

exploitation Taille du troupeau (voir cijoint (voir document 1) Hors zone vulnérable Grille de positionnement de l'exploitation agricole par rapport aux mesures environnementales exploitation Taille faible RSD Règlement Sanitaire Départemental (voir document 2) Taille du troupeau (voir

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LOT ET GARONNE DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES

DEPARTEMENT DE LOT ET GARONNE DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES n 13 681*02 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LOT ET GARONNE 1722, Avenue de Colmar 47916 AGEN CEDEX 9 DEPARTEMENT DE LOT ET GARONNE DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES

Plus en détail

PRÉFET DES DEUX-SÈVRES

PRÉFET DES DEUX-SÈVRES PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Préfecture Direction du Développement Local et des Relations avec les Collectivités Territoriales Bureau de l Environnement BP 70000 79099 NIORT Cedex 9 Tél : 05.49.08.69.58/54/57

Plus en détail

PERTE DE RECOLTE SUR MIEL suite aux pluies et au froid de mai et juin 2013 Dépôt des demandes du 2 décembre 2013 au 6 janvier 2014

PERTE DE RECOLTE SUR MIEL suite aux pluies et au froid de mai et juin 2013 Dépôt des demandes du 2 décembre 2013 au 6 janvier 2014 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES de la DORDOGNE Accueil physique : Cité Administrative 24000 PERIGUEUX Téléphone : 05 53 45 56 00 Télécopie : 05 53 45 56 50 Brigitte DIBOUZEYDE : 05 53 45 57 42

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage

6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB 6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage 13 % de l enveloppe des aides directes sous forme de soutiens couplés avec priorité à l

Plus en détail

Spécialiste de la méthanisation agricole Références en France

Spécialiste de la méthanisation agricole Références en France Spécialiste de la méthanisation agricole Références en France 1 2 3 4 5 27 28 26 30 31 32 33 29 34 36 35 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 9 8 6 7 10 11 12 13 14 17 15 16 Installation en service Installation

Plus en détail

PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE

PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE Les zones agricoles, dédiées aux différentes cultures ou à l élevage, sont par nature inconstructibles.

Plus en détail

Guide Poules Pondeuses

Guide Poules Pondeuses Guide Poules Pondeuses Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique homologué par arrêté du 5 Janvier 2010

Plus en détail

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest Agriculture biologique en Bulgarie et Roumanie Christophe MANSON, 1 2 3 4 5 6 SOMMAIRE Réglementation Production Consommation Commerce extérieur Politique du Gouvernement Conclusions Bulgarie Réglementation

Plus en détail

Notion de nécessité d un bâtiment pour une exploitation agricole fiche de doctrine CDPENAF 19

Notion de nécessité d un bâtiment pour une exploitation agricole fiche de doctrine CDPENAF 19 Notion de nécessité d un bâtiment pour une exploitation agricole fiche de doctrine CDPENAF 19 photo : DDT 19 1/8 I Contexte réglementaire Dans un département rural comme la Corrèze, les bâtiments agricoles

Plus en détail

Réunions d information. La Réforme de la PAC. Soutiens couplés

Réunions d information. La Réforme de la PAC. Soutiens couplés Réunions d information La Réforme de la PAC Soutiens couplés Intervention DDT 70 février 2015 Sommaire - Principes - Soutiens couplés aides animales, aides végétales, aides à la production de cultures

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLES

GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLES ID-SC-178- GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLES GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLES REFERENCES REGLEMENTAIRES : Conversion = art. 17 RCE 834/2007 et art. 36, 37 et 38 RCE 889/2008 Mixité= art.11 RCE 834/2007

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2013

L essentiel de la filière. viande bovine française 2013 L essentiel de la filière viande bovine française 2013 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n 1249/2008

Plus en détail

Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014

Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014 Les évolutions dans l application de la Directive Nitrates - Situtation au 1 er janvier 2014 L application de la Directive Nitrates en France est établie par un programme d actions national qui a fait

Plus en détail

Fiche de renseignements accompagnant la demande de permis de construire en zone agricole dans le Haut-Rhin

Fiche de renseignements accompagnant la demande de permis de construire en zone agricole dans le Haut-Rhin Nom - Prénom (ou Nom de la société) : Adresse permanente : Téléphone : Email : Date de naissance: Statut juridique : s exploitation individuelle s GAEC s EARL s Autre (à préciser) Nom et Prénom du Chef

Plus en détail

Mise à jour : Février 2013

Mise à jour : Février 2013 Tableau comparatif des grands critères de la règlementation européenne en agriculture biologique et du cahier des charges Mise à jour : Février 2013 Tableau comparatif des grands critères de la règlementation

Plus en détail

La présence de conditions intégrales (CI) et/ou de conditions sectorielles (CS) est mentionnée en regard des rubriques concernées.

La présence de conditions intégrales (CI) et/ou de conditions sectorielles (CS) est mentionnée en regard des rubriques concernées. Dans une exploitation agricole, peuvent se rencontrer : Chapitre 1 : des activités d élevage Chapitre 2 : des activités agricoles autres que l élevage Chapitre 3 : des activités autres qu agricoles Chaque

Plus en détail

Matériels et méthodes Résultats

Matériels et méthodes Résultats Réseau PRO, référencement des Produits Résiduaires Organiques dans un système d information mutualisé Bell Alix 1, Michaud Aurélia 1, Schaub Anne 2, Trochard Robert 3, Sagot Stéphanie 4, Dumont Solène

Plus en détail

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Carte de visite : 1 personne + 1 salarié 1/3 temps 85 ha 47 PMTVA (60 vaches nourrices) Signe particulier : Système naisseur en plein air. Des

Plus en détail

PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES ANNEE 2012

PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES ANNEE 2012 MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE, DE L'AGRO-ALIMENTAIRE ET DE LA FORET (articles L361 1 à 21 et D361 1 à R361 37 du Code rural) DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES DE RECOLTE SUR LES POMMES A COUTEAU ET LES POMMES

Plus en détail

Consommations d énergie en élevage de volailles de chair.

Consommations d énergie en élevage de volailles de chair. Consommations d énergie en élevage de volailles de chair. Travaux menés par l ITAVI, les Chambres Régionales d Agriculture de Bretagne et Pays de la Loire. Etudes réalisées avec le soutien financier de

Plus en détail

Extrait du. Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du. Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BAREME-000024-20150805 DGFIP barème BAREME - BA - Deuxième tableau des retenus

Plus en détail

L A FILIERE VIANDE Juin 2013 1

L A FILIERE VIANDE Juin 2013 1 Juin 2013 1 2 Face à des cycles économiques de plus en plus courts, où la réactivité est la clef du succès, il est indispensable pour les décideurs locaux de veiller et d anticiper les évolutions et mutations

Plus en détail

POUR LES BUSINESSMEN QUI VEULENT S'ENRICHIR OU FAIRE FRUCTIFIER LEUR ARGENT MAL GAGNÉ (OU BIEN GAGNÉ, ÇA MARCHE AUSSI, MOI J'MEN FOUS, HEIN)

POUR LES BUSINESSMEN QUI VEULENT S'ENRICHIR OU FAIRE FRUCTIFIER LEUR ARGENT MAL GAGNÉ (OU BIEN GAGNÉ, ÇA MARCHE AUSSI, MOI J'MEN FOUS, HEIN) POUR LES BUSINESSMEN QUI VEULENT S'ENRICHIR OU FAIRE FRUCTIFIER LEUR ARGENT MAL GAGNÉ (OU BIEN GAGNÉ, ÇA MARCHE AUSSI, MOI J'MEN FOUS, HEIN) Les prix indiqués sont les prix moyens sur le marché, ils peuvent

Plus en détail

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1 LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion nov.-12 1 1. Les Règlements 2. Le Champ d Application 3. Mixité bio/non bio 4. La conversion des végétaux 5. Production végétale : les grands principes

Plus en détail

ANNEXE 1 FICHE CONSEIL SUR LES INFORMATIONS A FOURNIR POUR JUSTIFIER LA CONSTRUCTION D'UN BATIMENT NECESSAIRE A UNE EXPLOITATION AGRICOLE

ANNEXE 1 FICHE CONSEIL SUR LES INFORMATIONS A FOURNIR POUR JUSTIFIER LA CONSTRUCTION D'UN BATIMENT NECESSAIRE A UNE EXPLOITATION AGRICOLE ANNEXES à la Note de cadrage des services de l État pour l instruction des projets solaires photovoltaïques en région Midi Pyrénées et en Tarn et Garonne Document validé par les autorités préfectorales

Plus en détail

Petits investissements spécifiques d élevage

Petits investissements spécifiques d élevage Petits investissements spécifiques d élevage Aides du Conseil Régional Midi-Pyrénées 2015 Par délibération en date du 11 décembre 2014, la Commission Permanente du Conseil Régional a adopté les modalités

Plus en détail

Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements

Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements PREFET DE LA REGION LIMOUSIN Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements A remplir par tous les demandeurs sauf les JA et les CUMA/ASA DEMANDEUR Numéro OSIRIS :...

Plus en détail

Que voit-on? Poules pondeuses en cages collectives Bio ou pas? Pas bio. L élevage de poules pondeuses bio en logement collectif est interdit.

Que voit-on? Poules pondeuses en cages collectives Bio ou pas? Pas bio. L élevage de poules pondeuses bio en logement collectif est interdit. 1 2 Que voit-on? Poules pondeuses en cages collectives Bio ou pas? Pas bio. L élevage de poules pondeuses bio en logement collectif est interdit. En bio, 3000 poules pondeuses maximum par bâtiment avec

Plus en détail

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui L intérêt technico-économique Titre de du l'engraissement diaporama des mâles avec simulations à l'appui Christèle PINEAU Institut de l'elevage Christele.Pineau@idele.fr Matthieu COUFFIGNAL ARVALIS, Institut

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION

NOTICE D'UTILISATION NOTICE D'UTILISATION Les exploitations situées en zones vulnérables doivent tenir des documents d'enregistrement (plan prévisionnel de fumure et cahier d'enregistrement). Ces documents reprennent les rubriques

Plus en détail

DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE

DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE Roinsard Antoine 1, Barbara Früh 2, Bernhard Schlatter 2 1 Institut Technique de l Agriculture Biologique, 9 rue André Brouard, 49105, Angers Cedex

Plus en détail

Tableau comparatif du cahier des charges Bio Cohérence et des grands critères de la réglementation européenne en agriculture biologique

Tableau comparatif du cahier des charges Bio Cohérence et des grands critères de la réglementation européenne en agriculture biologique Tableau comparatif du cahier des charges Bio Cohérence et des grands critères de la réglementation européenne en agriculture biologique Mise à jour : Mars 2015 Sommaire I. Principes généraux... 3 II. Grandes

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES

GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES ID-SC-175 GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES 11.07.11 GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale = Art.14 du RCE 834/2007

Plus en détail

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER de LOIRE-ATLANTIQUE Service Economie Agricole 10, bd Gaston Serpette BP 53606 44036 NANTES CEDEX 1 : 02 40 67 28 21 Fax : 02 40 67 28 71 Site internet

Plus en détail

L ELEVAGE DES VOLAILLES BIOLOGIQUES

L ELEVAGE DES VOLAILLES BIOLOGIQUES TS23 (EC)v03fr_Volailles 05/04/2013 L ELEVAGE DES VOLAILLES BIOLOGIQUES Guide pratique n 23 : Les règles de production biologique des volailles Selon Ecocert Organic Standard (EOS) 1 I. Champ d application

Plus en détail

Agri-BALYSE, une base de données publique d ACV des produits agricoles français

Agri-BALYSE, une base de données publique d ACV des produits agricoles français Agri-BALYSE, une base de données publique d ACV des produits agricoles français H. van der Werf, G. Gaillard, P. Koch, T. Salou, C. Basset- Mens, A. Gac, A. Lellahi, J. Moussêt, INRA Rennes, ART Zürich,

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR Vous pouvez coller l étiquette d identification pré-remplie du dossier PAC

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR Vous pouvez coller l étiquette d identification pré-remplie du dossier PAC n 13 681*02 modifié DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LOT ET GARONNE 1722, Avenue de Colmar 47916 AGEN CEDEX 9 DEPARTEMENT DE LOT ET GARONNE DEMANDE D'INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES

Plus en détail

ETUDE BOVINS VIANDE BROUTARDS 2007

ETUDE BOVINS VIANDE BROUTARDS 2007 EXPLOITATIONS CLASSEES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 116.61 102.50 97.00 S.F.P. 92.58 86.06 80.71 Ha. Mais ens / Ha. S.F.P. 3% 3% 1% U.G.B. 77.22 103.53 132.97 Nombre de vaches 59 74 96 U.G.B.

Plus en détail

Guide utilisateur de l outil d aide à l évaluation des émissions à l air des élevages IED Volailles DGPR

Guide utilisateur de l outil d aide à l évaluation des émissions à l air des élevages IED Volailles DGPR Guide utilisateur de l outil d aide à l évaluation des émissions à l air des élevages IED Volailles DGPR Décembre 2015 Centre Interprofessionnel Technique d Etudes de la Pollution Atmosphérique Guide

Plus en détail

Mode d emploi du site de l Assainissement et de la protection des Sols.

Mode d emploi du site de l Assainissement et de la protection des Sols. Mode d emploi du site de l Assainissement et de la protection des Sols. Contrats de valorisation d effluents d élevage et contrats de pâturage. CONTRATS Centre d action Nord Chaussée de Namur, 47 5030

Plus en détail

Faut-il investir pour faire plus de lait?

Faut-il investir pour faire plus de lait? Normandie Faut-il investir pour faire plus de lait? RÉFLÉCHIR L APRÈS-QUOTA A partir de 2015, les quotas laitiers en place depuis plus de 30 ans disparaissent. Pour beaucoup d éleveurs, ce changement représente

Plus en détail

CALAMITES AGRICOLES. Codification des productions. dans l'yonne ANNEE 2013

CALAMITES AGRICOLES. Codification des productions. dans l'yonne ANNEE 2013 Direction Départementale des Territoires DDT de l'yonne Service Économie Agricole PRÉFET DE L'YONNE CALAMITES AGRICOLES Codification des productions dans l'yonne ANNEE 2013 Contenu du livret - Végétaux

Plus en détail

ETUDE BOVINS LAIT 2007

ETUDE BOVINS LAIT 2007 EXPLOITATIONS CLASSES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 92.97 91.66 84.89 S.F.P. 68.20 62.61 46.47 Ha. Mais ens / Ha. S.F.P. 19% 26% 32% U.G.B. 55.91 82.09 92.60 Nombre de vaches 44 58 64 U.G.B.

Plus en détail

GUIDE de LECTURE POUR L APPLICATION du

GUIDE de LECTURE POUR L APPLICATION du MINISTERE de l AGRICULTURE et de la PECHE Direction générale des politiques économique, européenne et internationale. GUIDE de LECTURE POUR L APPLICATION du CAHIER DES CHARGES REPAB F Cahier des charges

Plus en détail

LISTE DES VARIABLES DE LA BASE DE

LISTE DES VARIABLES DE LA BASE DE LISTE DES VARIABLES DE LA BASE DE DONNEES INOSYS DESCRIPTION GENERALE DES EXPLOITATIONS V17 Dimension économique V64 (107)-Superfice des batiments en m2 Superficie totale des bâtiments de l'exploitation

Plus en détail

L AGENT OU L AGENTE DOIT REMETTRE DEUX COPIES DE CE FORMULAIRE À LA PERSONNE REQUÉRANTE. Évaluation de l exploitation d une ferme

L AGENT OU L AGENTE DOIT REMETTRE DEUX COPIES DE CE FORMULAIRE À LA PERSONNE REQUÉRANTE. Évaluation de l exploitation d une ferme L AGENT OU L AGENTE DOIT REMETTRE DEUX COPIES DE CE FORMULAIRE À LA PERSONNE REQUÉRANTE. Évaluation de l exploitation d une ferme Numéro du dossier INTRODUCTION Le formulaire Évaluation de l exploitation

Plus en détail

Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est

Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est Alsace Lorraine Champagne-Ardenne Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est ANNEE 2014 SOMMAIRE 1 Références générales à l ensemble de l exploitation p 2 2 Références pour la filière bovins

Plus en détail

FORMULAIRE A. Préfecture de la Moselle Direction des Libertés Publiques Bureau de l Utilité Publique et de l Environnement BP Metz cedex 1

FORMULAIRE A. Préfecture de la Moselle Direction des Libertés Publiques Bureau de l Utilité Publique et de l Environnement BP Metz cedex 1 FORMULAIRE A Formulaire de déclaration pour une installation agricole, au titre de la réglementation des installations classées pour la protection de l environnement Ce formulaire dûment complété, ainsi

Plus en détail

Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables. Notice explicative. Les essentiels. Octobre 2012

Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables. Notice explicative. Les essentiels. Octobre 2012 Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables Notice explicative Octobre 2012 Les essentiels Depuis le 1 er septembre 2012, un nouveau programme d actions national s applique sur la totalité

Plus en détail

LES «PAIEMENTS COUPLES»

LES «PAIEMENTS COUPLES» cap sur La pac 2015 2020 LES «PAIEMENTS COUPLES» La réforme de la politique agricole commune (PAC) permet à la France d amplifier le montant des paiements couplés à une production (c est-à-dire liés à

Plus en détail