Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France. Liste des documents

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France. Liste des documents"

Transcription

1 Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Julien Grenet et Élise Huillery Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France Liste des documents Document 1 : Document 2 : Document 3 : Document 4 : Document 5 : Document 6 : Document 7 : Document 8 : Le partage de la valeur ajoutée. Définitions. Part de la rémunération des salariés dans la valeur ajoutée des sociétés non financières ( ) Part des salaires dans la valeur ajoutée pour l'ensemble de l'économie de quatre pays de l OCDE (Royaume-Uni, Italie, États-Unis et France). Valeur ajoutée, productivité apparente du travail et salaires par tête ( ) Médianes du salaire annuel net des individus à temps complet ayant travaillé sur l ensemble de l année et du revenu salarial net, en euros constants ( ) Part des formes atypiques d emploi dans l emploi total en France ( ). Composantes de l excédent brut d exploitation, en pourcentage de la valeur ajoutée ( ) Excédent brut d'exploitation, épargne et investissement des sociétés non financières ( ) 1

2 Document 1 : Le partage de la valeur ajoutée. Définitions. À l échelle de l entreprise, [la valeur ajoutée] se définit comme la différence entre la production et les consommations intermédiaires utilisées. À l échelle d'un secteur ou d'une économie, la valeur ajoutée correspond à la somme des valeurs ajoutées des agents (entreprises, administrations publiques ou ménages) qui le (la) composent. Cette valeur ajoutée agrégée ne comporte aucun double compte, contrairement à la production agrégée. Elle intègre le fait qu une partie de la production est utilisée comme consommation intermédiaire ailleurs dans l économie et transformée au cours du processus de production. [ ] Au sein de la valeur ajoutée, il faut distinguer ensuite entre revenus du travail et du capital. Par rémunération des salariés, la comptabilité nationale entend l ensemble des dépenses engagées par l employeur en lien direct ou indirect avec l emploi de ses salariés. Elle comprend donc : - les salaires et traitements bruts ; - les cotisations sociales patronales, effectives ou imputées : ces dernières correspondent à l ensemble des prestations directement versées par les employeurs à leurs salariés, anciens salariés ou à leurs ayant droits ; - les primes ; - la rémunération des congés et des jours fériés ; - la participation et l intéressement ; - les éventuels avantages en nature (chèques restaurants, logements de fonction ). Le solde restant à l entreprise après paiement des rémunérations du travail correspond à l excédent brut d exploitation (EBE), auquel peuvent s ajouter, selon le mode de présentation comptable adopté, les impôts sur la production nets des subventions d exploitation. L EBE se répartit entre cinq grands usages : - le paiement de l'impôt sur les sociétés (IS) ; - le versement d'intérêts, net des intérêts reçus ; - la distribution de revenus aux propriétaires du capital, nette des mêmes revenus reçus ; - diverses autres opérations (prestations sociales versées au titre des régimes d'employeurs, nettes des cotisations reçues, primes d'assurance-dommage, nettes des indemnités reçues, autres transferts courants divers) regroupées en une seule catégorie ; - l'épargne qui correspond au revenu qui reste disponible pour l autofinancement des investissements ou l alimentation de la trésorerie. 2

3 Document 2 : Part de la rémunération des salariés dans la valeur ajoutée des sociétés non financières ( ). Données : Insee, Comptabilité nationale en base Note : Le champ des Sociétés non financières (SNF) couvre 56,5% de la valeur ajoutée. Se restreindre au champ des SNF revient à exclure quatre composantes de la valeur ajoutée produite par l économie : la valeur ajoutée produite par les ménages (hors entreprises individuelles), celle des administrations publiques, celle du secteur financier et, enfin, celle que produisent les entreprises individuelles. 3

4 Document 3 : Part des salaires dans la valeur ajoutée pour l'ensemble de l'économie de quatre pays de l OCDE (Royaume-Uni, Italie, États-Unis et France). Notes : Ces parts de salaires couvrent l ensemble de l économie et pas uniquement les sociétés non financières. Elles sont exprimées soit en données brutes, soit en données corrigées par la méthode «uniforme» qui consiste à attribuer à chaque entrepreneur individuel le salaire moyen observé dans le reste de l économie. Données : Base de données AMECO de la Commission européenne. 4

5 Document 4 : Valeur ajoutée, productivité apparente du travail et salaires par tête ( ). Indices d évolution en euros constants (base 100 en 1959). Taux de croissance en euros constants Données : Insee, Comptes nationaux. Note : Le salaire superbrut (resp. net) par tête est obtenu en divisant la masse salariale superbrute (resp. nette) par le nombre moyen de personnes en emploi au cours de l année. 5

6 Document 5 : Médianes du salaire annuel net des individus à temps complet ayant travaillé sur l ensemble de l année et du revenu salarial net, en euros constants ( ). Note : Le revenu salarial net d un individu correspond à la somme des salaires qu il a perçus au cours d une année. Il est calculé pour l ensemble des individus ayant travaillé à temps complet ou à temps partiel au cours de l année (mais pas nécessairement toute l année). Données : Insee, Déclarations annuelles des données sociales (donnée salariales individuelles), séries longues et exploitation au 1/25. 6

7 Document 6 : Part des formes atypiques d emploi dans l emploi total en France ( ). Données : Insee, Séries longues du Marché du travail. 7

8 Document 7 : Composantes de l excédent brut d exploitation, en pourcentage de la valeur ajoutée ( ). Données : Insee, Comptabilité nationale en base

9 Document 8 : Excédent brut d'exploitation, épargne et investissement des sociétés non financières ( ). Données : Insee, Comptabilité nationale en base

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

«Petit Atlas» de l économie française

«Petit Atlas» de l économie française «Petit Atlas» de l économie française Sommaire Chiffres clés p.3 Activité, secteurs p.4 Population, marché du travail p.5 Administrations publiques p.6 Comptes extérieurs p.7 Inflation, crédit, taux d'intérêt

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre Les chiffres du MEDEF Octobre 216 Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF octobre 216 1 SOMMAIRE I - PARTS DE MARCHÉ 1 - Poids de la France dans les exportations mondiales

Plus en détail

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES SOMMAIRE 1. Processus de traitement de la paie et notions de base 2. Classification comptable des comptes de la paie 3. Comptabilisation

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Université de Bordeaux Centre Universitaire d Agen Licence AES Première Année Année Universitaire 2016-2017 Introduction à la Macroéconomie Travaux Dirigés Dossier 2 : Comptabilité nationale (1) Exercice

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Université de Bordeaux Centre Universitaire d Agen Licence AES Première Année Année Universitaire 2016-2017 Introduction à la Macroéconomie Travaux Dirigés Dossier 3 : Comptabilité nationale (2) Exercice

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES Les collectivités locales en chiffres LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES CHAPITRE 3 Présentation - Définitions 32 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation

Plus en détail

La séquence des comptes

La séquence des comptes La séquence des comptes Comptes des ménages I: Compte de production P.2 Consommation intermédiaire B.1b Valeur ajoutée brute P.51c Consommation de capital fixe B.1n Valeur ajoutée nette Compte de production

Plus en détail

Le cadre de l analyse macroéconomique

Le cadre de l analyse macroéconomique Le cadre de l analyse macroéconomique Université de Rennes Faculté de Droit et de Science Politique Antenne de Saint-Brieuc Licence Droit 007-008. Une économie de production -. Le Produit Intérieur Brut

Plus en détail

Cas N 1 Notions fondamentales et circuit économique

Cas N 1 Notions fondamentales et circuit économique UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE 3 octobre 2008 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE DE L ENTREPRISE Stéphane Saussier // Michel Rebuffat Cas N 1 Notions fondamentales et circuit économique Schéma économique simplifié

Plus en détail

ANNEXE 4 NOMENCLATURES ET COMPTES

ANNEXE 4 NOMENCLATURES ET COMPTES ANNEXE 4 NOMENCLATURES ET COMPTES 1 PARTIE I NOMENCLATURES A. NOMENCLATURE DES SECTEURS INSTITUTIONNELS (S)tc \l 1 "A. NOMENCLATURE DES SECTEURS INSTITUTIONNELS (S)" S.1 Economie totale S.11 Sociétés non

Plus en détail

Focus sur les salaires

Focus sur les salaires Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions

Plus en détail

La séquence des comptes

La séquence des comptes La séquence des comptes Comptes des sociétés et quasi-sociétés non financières I: Compte de production P.2 Consommation intermédiaire B.1b Valeur ajoutée brute P.51c Consommation de capital fixe B.1n Valeur

Plus en détail

La séquence des comptes

La séquence des comptes La séquence des comptes Comptes des administrations publiques I: Compte de production P.2 Consommation intermédiaire B.1b Valeur ajoutée brute P.51c Consommation de capital fixe B.1n Valeur ajoutée nette

Plus en détail

10. Revenus. Voir aussi

10. Revenus. Voir aussi 10. Revenus Présentation 30,1 % des foyers fiscaux martiniquais ont été imposés au titre de l'impôt sur le revenu en 2007 sur les revenus de 2006. L'ensemble du nombre de foyers fiscaux progresse de 3,1

Plus en détail

Comparaisons internationales

Comparaisons internationales Groupe de travail du CNIS sur le coût du capital Comparaisons internationales Pierre-Alain PIONNIER OCDE Direction des Statistiques 19 juin 2014 Données macroéconomiques disponibles pour des comparaisons

Plus en détail

Les administrations publiques en comptabilité nationale

Les administrations publiques en comptabilité nationale 2 Les administrations publiques en comptabilité nationale Page 2.1 - Les comptes de l'état et des administrations 31 publiques locales en 2006 2.2 - Les administrations publiques locales 32 dans les comptes

Plus en détail

TD N 10 LA MESURE DES INEGALITES ECONOMIQUES

TD N 10 LA MESURE DES INEGALITES ECONOMIQUES TD N 10 LA MESURE DES INEGALITES ECONOMIQUES 1 DU REVENU PRIMAIRE AU NIVEAU DE VIE 1 Du revenu primaire au revenu disponible brut des ménages en 2011 (en milliards d euros) 2011 Rémunération des salariés

Plus en détail

Les Tableaux Economiques d Ensemble 2012 à 2015

Les Tableaux Economiques d Ensemble 2012 à 2015 N 769 Les Tableaux Economiques d Ensemble 2012 à 2015 Nous mettons à la disposition des divers utilisateurs une nouvelle série de Tableaux Economiques d Ensemble (TEE) pour les années 2012 à 2015. La série

Plus en détail

1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires

1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires 1 FIPECO, le 30.05.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires Les prélèvements obligatoires ne sont

Plus en détail

Extraction de pierre, de sable et d argile 08.1

Extraction de pierre, de sable et d argile 08.1 Extraction de pierre, de sable et d argile 08.1 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles 5. Personnels 6. Principaux

Plus en détail

Les administrations publiques en comptabilité nationale

Les administrations publiques en comptabilité nationale 2 Les administrations publiques en comptabilité nationale Remarques méthodologiques 2.1 - Les comptes de l'état et des administrations publiques locales en 2004 2.2 - Les administrations publiques locales

Plus en détail

2) La croissance des dépenses publiques

2) La croissance des dépenses publiques 1 FIPECO, le 31.05.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 2) La croissance des dépenses publiques La définition, le montant et la répartition des dépenses publiques, en France et dans

Plus en détail

Travaux de finition 43.3

Travaux de finition 43.3 Travaux de finition 43.3 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles 5. Personnels 6. Principaux ratios 7. Chiffres

Plus en détail

Initiation à l économie

Initiation à l économie Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Octobre 2012 () Initiation à l économie Octobre 2012 1 / 30 Plan 1 Activités et objectifs de l entreprise 2 Emplois-Ressources des entreprises 3 Les trois approches

Plus en détail

4) Le niveau et l évolution de la masse salariale publique

4) Le niveau et l évolution de la masse salariale publique 1 FIPECO le 15.10.2016 Les fiches de l encyclopédie VI) La masse salariale publique 4) Le niveau et l évolution de la masse salariale publique Les rémunérations brutes, hors cotisations sociales et contributions

Plus en détail

Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale?

Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale? analyse FEB Quelle est la contribution de nos entreprises au Trésor public et à la sécurité sociale? Septembre 2014 I Raf Van Bulck 39,2 % II Pourcentage de la valeur ajoutée nette générée par les entreprises

Plus en détail

MASSE SALARIALE CHARGÉE

MASSE SALARIALE CHARGÉE INDICATEUR 1 MASSE SALARIALE CHARGÉE Salaire brut* + charges patronales** Connaître le montant des rémunérations versées. Réaliser un suivi de la consommation pour l année N. *Le salaire brut **Charges

Plus en détail

Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale

Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale Problématiques En quoi le système de comptabilité nationale est-il une convention? Les déterminants de l équilibre ressources-emplois Comment mesurer l activité

Plus en détail

Base de Données Economiques et Sociales Documentation

Base de Données Economiques et Sociales Documentation Ce document a pour objectif de donner quelques clés de lecture sur des indicateurs qui peuvent apparaître dans la BDES. Situation de l établissement Indicateurs économiques Ratios N-2 N-1 N Résultat financier

Plus en détail

1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale

1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale 1 FIPECO le 07.09.2016 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale La «capacité» ou le «besoin de financement»

Plus en détail

LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT

LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION Le tableau des est un outil d analyse du compte de résultat. Il permet la mise en évidence d indicateurs de gestion. Le calcul des VENTES

Plus en détail

A partir du bulletin de salaire ci-dessous :

A partir du bulletin de salaire ci-dessous : APPLICATION n 6 Charges et produits d exploitation A partir du bulletin de salaire ci-dessous : 1- Retrouver les éléments suivants nécessaires à l enregistrement des charges de personnel pour ce salarié

Plus en détail

Annexe 5-1. Relatif au stage en exploitation agricole Obligations du Maître exploitant et du stagiaire SUR LE PLAN SOCIAL

Annexe 5-1. Relatif au stage en exploitation agricole Obligations du Maître exploitant et du stagiaire SUR LE PLAN SOCIAL Annexe 5-1 DISPOSITIF D'ACCOMPAGNEMENT A L'INSTALLATION EN AGRICULTURE Décret n 2009-28 du 09 janvier 2009 Obligations du Maître exploitant et du stagiaire SUR LE PLAN SOCIAL MAITRE-EXPLOITANT Vos obligations

Plus en détail

Bien-être des personnes âgées : comparaison internationale

Bien-être des personnes âgées : comparaison internationale Direction de l évaluation, de la statistique et de la révision, volume 9, n 1, décembre 2011 Bien-être des personnes âgées : comparaison internationale Le bien-être des personnes âgées est un des aspects

Plus en détail

L e C i r c u i t é c o n o m i q u e

L e C i r c u i t é c o n o m i q u e L e C i r c u i t é c o n o m i q u e C est un schéma qui résume les relations qui se produisent entre les agents économiques. En fait ces relations sont des flux économiques. Un flux économique et les

Plus en détail

Rencontres économiques - IGPDE Mardi 9 juin 2015, Ministère de l'économie et des finances. Jean-Marie Monnier Université Paris1 Panthéon-Sorbonne

Rencontres économiques - IGPDE Mardi 9 juin 2015, Ministère de l'économie et des finances. Jean-Marie Monnier Université Paris1 Panthéon-Sorbonne Rencontres économiques - IGPDE Mardi 9 juin 2015, Ministère de l'économie et des finances Jean-Marie Monnier Université Paris1 Panthéon-Sorbonne Les deux niveaux de la formation du revenu des ménages La

Plus en détail

Écarts de salaires entre hommes et femmes dans les Pays de la Loire

Écarts de salaires entre hommes et femmes dans les Pays de la Loire SOUS EMBARGO JUSQU AU 8 MARS À 00H00 Informations statistiques n 447 - mars 2012 Écarts de salaires entre hommes et femmes dans les Pays de la Loire Les écarts de salaires entre hommes et femmes sont plus

Plus en détail

La différence de salaire entre hommes et femmes

La différence de salaire entre hommes et femmes ENS Lettres & Sciences Humaines Concours Sciences économiques et sociales EPREUVE ORALE DE SOCIOLOGIE SESSION 2009 jury : Pierre Mercklé / Marie Vogel dossier n 8 La différence de salaire entre hommes

Plus en détail

THÈME Comprendre et gérer les charges de personnel SÉQUENCE Analyser et présenter les documents de paie... 3

THÈME Comprendre et gérer les charges de personnel SÉQUENCE Analyser et présenter les documents de paie... 3 Unité 2 Thème 5 Unité 2 COURS Thème 5 THÈME 5... 2 Comprendre et gérer les charges de personnel... 2 SÉQUENCE 1... 3 Analyser et présenter les documents de paie... 3 Thème 5 > Séquence 1 > Étape 1... 3

Plus en détail

Introduction à la macroéconomie Dossier d enseignements dirigés

Introduction à la macroéconomie Dossier d enseignements dirigés UNIVERSITE MONTESQUIEU - BORDEAUX IV Année universitaire 2010-2011 LICENCE AES - Première année Introduction à la macroéconomie Dossier d enseignements dirigés ED n 1 : Secteurs institutionnels, opérations

Plus en détail

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb Le Petit 2015 Paie Les pratiques clés en 21 fiches Jean-Pierre Taïeb le Petit paie Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ACOSS : Agence centrale des organismes de Sécurité sociale AGFF : Association

Plus en détail

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits ATTAC 19-20 Introduction à l économie 2. Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits 1 Rappel : Les trois approches du PIB Approche production: Le PIB est égal à la valeur ajoutée brute créée

Plus en détail

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET FINANCIER

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET FINANCIER PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2008 RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET FINANCIER Tome II Annexe statistique Sommaire I. PRODUCTION ET FORMATION DU REVENU 7 II. STRUCTURE DE LA DEMANDE 17 III. POPULATION ET

Plus en détail

Observatoire de l emploi et de l activité dans les services à la personne

Observatoire de l emploi et de l activité dans les services à la personne Tableau de bord Observatoire de l emploi et de l activité dans les services à la personne Mars 2008 Le secteur des services à la personne connaît, depuis la mise en œuvre du plan de juillet 2005, un développement

Plus en détail

Lexique 1. Administrations publiques (S13) Agrégat. Compte de patrimoine. Branche. Capacité ou besoin de financement (B9A)

Lexique 1. Administrations publiques (S13) Agrégat. Compte de patrimoine. Branche. Capacité ou besoin de financement (B9A) Lexique 1 Administrations publiques (S13) Ensemble des unités institutionnelles dont la fonction principale est de produire des services non marchands ou d effectuer des opérations de redistribution du

Plus en détail

- 1 - Type de ressource. Cours, TD

- 1 - Type de ressource. Cours, TD Titre Propriétés Type de ressource Niveau Matière Public Description Le revenu des ménages Cours, TD Première Économie Professeur Description Ce document, destiné au professeur, présente une situation

Plus en détail

La France en statistiques. Michael Orand

La France en statistiques. Michael Orand La France en statistiques Michael Orand 1 Plan Introduction La France en statistiques 1. PIB, croissance, crise 2. Emploi et chômage 3. Richesse et pauvreté 4. Classes sociales 5. Démographie 6. Famille

Plus en détail

L Argent et les Français

L Argent et les Français L Argent et les Français D.C. Meyer - University of Hong Kong Jan. 2011 Revenus Dépenses Consommation Fiscalité Impôts Taxes STRUCTURE DE LA POPULATION ACTIVE ET TAUX DE CHOMAGE EN FRANCE Population active

Plus en détail

Dr. Koen Vleminckx. FPS Sécurité Sociale. DG Appui Stratégique. l Expérience belge en matière de financement du système de retraite

Dr. Koen Vleminckx. FPS Sécurité Sociale. DG Appui Stratégique. l Expérience belge en matière de financement du système de retraite Dr. Koen Vleminckx FPS Sécurité Sociale DG Appui Stratégique l Expérience belge en matière de financement du système de retraite Alger, 8-9 Novembre 2008 Financement par cotisations 1 Employés et ouvriers

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER NORD-PAS-DE-CALAIS FNARS

RAPPORT FINANCIER NORD-PAS-DE-CALAIS FNARS RAPPORT FINANCIER NORD-PAS-DE-CALAIS FNARS RAPPORT ANNUEL 2015 1 SOMMAIRE RAPPORT FINANCIER P.4 P.7 P.8 P.10 RAPPORT DU TRÉSORIER COMPTE DE RÉSULTAT BILAN 2015 BUDGET PRÉVISIONNEL 2016 3 Rapport du Trésorier

Plus en détail

Appendice 3. Statistiques de finances publiques et système de comptabilité nationale

Appendice 3. Statistiques de finances publiques et système de comptabilité nationale Appendice 3. Statistiques de finances publiques et système de comptabilité nationale Cet appendice décrit les relations entre le système SFP et le système de comptabilité nationale. A. Introduction 1.

Plus en détail

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Danemark Danemark : le système de retraite en 212 Il existe un régime public de base. Une prestation de retraite complémentaire sous conditions de ressources est versée aux retraités les plus défavorisés.

Plus en détail

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U CROISSANCE INCLUSIVE L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U COPE Éléments clés Centre pour les Opportunités et l Égalité Novembre 2016 http://oe.cd/idd-fr Les fruits de la reprise

Plus en détail

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT 61000 ALENÇON COMPTES ANNUELS du 01/01/2008 au 31/12/2008 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan Association 3 Annexe aux comptes annuels 16

Plus en détail

Sujet : Faut-il baisser les charges salariales pour faire baisser le chômage?

Sujet : Faut-il baisser les charges salariales pour faire baisser le chômage? Concours B/L 2009 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Elise Huillery et Grégory Ponthière Sujet : Faut-il baisser les charges salariales pour faire baisser le chômage? Dossier documentaire

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LEXIQUE A Abattement : Somme forfaitaire qui est déduite des revenus. Par exemple, les personnes âgées de plus de 65 ans ou invalides sous certaines conditions bénéficient d un abattement de 2 266

Plus en détail

Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016

Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016 Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016 Point presse 16 juin 2016 Contact presse Anne-Sophie Le Guiel T. : 01 42 75 65 57 E-mail : anne-sophie.le-guiel@cor-retraites.fr

Plus en détail

ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION

ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION La logique du tableau ESG Charges Charges d exploitation Produits Produits d exploitation Résultat d exploitation Charges financières Résultat

Plus en détail

Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF)

Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF) 1 / 6 Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF) Les indicateurs calculés à partir du compte de résultat (les soldes intermédiaires de gestion SIG et la capacité d autofinancement

Plus en détail

Dépenses de R&D par habitant (en PPA, % des dépenses de R&D financées par: (2000) PPA (2) )

Dépenses de R&D par habitant (en PPA, % des dépenses de R&D financées par: (2000) PPA (2) ) DOCUMENT 1 : lecture PPA La recherche et le développement : quelques indicateurs Dépenses intérieures brutes de R&D (1) - milliards de $ en Dépenses de R&D par habitant (en PPA, Nombre de brevets déposés

Plus en détail

FAIBLESSE DES MARGES INDUSTRIELLES AVRIL 2014

FAIBLESSE DES MARGES INDUSTRIELLES AVRIL 2014 FAIBLESSE DES MARGES INDUSTRIELLES AVRIL 2014 SNF ET INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE 76 Charges salariales en % de la valeur ajoutée 8 Impôts indirects nets de subventions 74 72 Industrie manufacturière 6 4 Industrie

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI CICE - 1-7 avril 2014 Présentation du CICE 3 e Loi de finances rectificative pour 2012 (art.66) o Création du CICE Site dédié au Pacte national pour la

Plus en détail

Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs. Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee

Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs. Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee Plan I Sources disponibles II Le niveau de vie III Pauvreté monétaire IV Pauvreté en conditions de vie V Patrimoine Page 2

Plus en détail

Les objectifs et les instruments de la redistribution

Les objectifs et les instruments de la redistribution Les objectifs et les instruments de la redistribution I. Les théories de la redistribution 1. La conception bismarckienne de la protection sociale - création par le chancelier allemand Bismarck (fin XIX

Plus en détail

INFORMATIONS ET LEGISLATION SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE ET LA C.D.A.

INFORMATIONS ET LEGISLATION SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE ET LA C.D.A. INFORMATIONS ET LEGISLATION SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE ET LA C.D.A. Définition de la taxe d apprentissage? C est un impôt versé par les entreprises qui permet de financer, dans le cadre de la formation

Plus en détail

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions Tableau de bord annuel Tableau de bord trimestriel PIB par habitant (SPA) Croissance du PIB (en % volume) 200 Energies renouvelables

Plus en détail

7) La politique familiale

7) La politique familiale 1 FIPECO le 26.06.2017 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 7) La politique familiale Les dépenses publiques et les avantages fiscaux ne sont pris en compte dans cette

Plus en détail

Sommaire PARTIE 1. Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire PARTIE 1. Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Présentation Cet ouvrage présente 79 exercices de Comptabilité générale avec des corrigés détaillés, expliqués et justifiés. Ils intègrent les nouveautés de la normalisation comptable nationale, du Plan

Plus en détail

Dossier prévisionnel

Dossier prévisionnel Dossier prévisionnel Sur 3 exercices du 01/2014 au 12/2016 EURL EXEMPLE SOBEC ACTIVITE XXXX XXXXXX LIEU DIT "ZZZZZZZZZ" 69000 LYON Siège social : 11 Route nationale 6/ 69220 BELLEVILLE / Téléphone 04 74

Plus en détail

Les entreprises adaptées

Les entreprises adaptées Les entreprises adaptées Calcul du retour sur investissement et du gain social Octobre 2016 1 Objet de l étude «Retour sur investissement» Analyse du «retour sur investissement» de mesures sociales destinées

Plus en détail

Pouvoir d achat : bilan des travaux récents perspectives

Pouvoir d achat : bilan des travaux récents perspectives Pouvoir d achat : bilan des travaux récents perspectives Commission «démographie et questions sociales» du CNIS Fabrice Lenglart octobre 2011 Pouvoir d achat : rappel sur le concept En comptabilité nationale

Plus en détail

INTERVENTION CGPME. Politique de rémunération: Structurer la rémunération des salariés et du dirigeant en optimisant les charges

INTERVENTION CGPME. Politique de rémunération: Structurer la rémunération des salariés et du dirigeant en optimisant les charges INTERVENTION CGPME Politique de rémunération: Structurer la rémunération des salariés et du dirigeant en optimisant les charges Emilie PALAISINE Mercredi 8 Février 2012 1 PLAN LA REMUNERATION DES SALARIES

Plus en détail

FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS

FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS xx Chaque fascicule présente les résultats d'un ensemble d'unités légales soumises à l'impôt sur les sociétés, agrégées en fonction de l'activité principale au niveau

Plus en détail

Exercice N. Intérêts et charges assimilées 1550 D'autres valeurs mobilières et créances 200 de l'actif immobilisé

Exercice N. Intérêts et charges assimilées 1550 D'autres valeurs mobilières et créances 200 de l'actif immobilisé SUJET : Présentez le tableau des SIG : SOCIETE ALPHAND CHARGES (hors taxes) Exercice N Totaux PRODUITS (hors taxes) Exercice N Totaux Charges d'exploitation Produits d'exploitation Coût d'achat des marchandises

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 Finance d entreprise - Session 2016 - Proposition de CORRIGÉ 2016 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 Diagnostic financier - 11 points

Plus en détail

Compte financier Conseil d administration du 28 mars 2012

Compte financier Conseil d administration du 28 mars 2012 Compte financier 2011 Conseil d administration du 28 mars 2012 1 Le compte financier 2011 Le compte financier présente la situation comptable et financière de l EPCS au 31 décembre 2011. Il retrace l ensemble

Plus en détail

Gestion f iscale Processus 3

Gestion f iscale Processus 3 Gestion f iscale Processus 3 Emmanuel Disle Agrégé d économie et gestion Jacques Saraf Agrégé d économie et gestion À jour au 1 er juin 2016 Dunod, 2016 11 rue Paul Bert, 92240 Malakoff www.dunod.com ISBN

Plus en détail

13) Les cotisations sociales

13) Les cotisations sociales 1 FIPECO, le 23.09.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 13) Les cotisations sociales Les prélèvements obligatoires (44,7 % du PIB en 2015) recouvrent les impôts (27,9 % du

Plus en détail

N Novembre 2015

N Novembre 2015 N 9 215 Novembre 215 (1) Le choix de localisation du siège social d une entreprise multinationale (siège mondial ou siège «Europe») repose sur de nombreux critères. Certains peuvent être très spécifiques

Plus en détail

Mise en place des nouveautés

Mise en place des nouveautés Mise en place des nouveautés Cotisation Allocations Familiales Sources : CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE N DSS/5B/2016/71 du 1er janvier 2016 Evolution règlementaire Depuis le 1 er janvier 2015, le taux

Plus en détail

Observatoire du financement des entreprises. Rapport sur la situation économique et financière des PME. Mai 2014

Observatoire du financement des entreprises. Rapport sur la situation économique et financière des PME. Mai 2014 Observatoire du financement des entreprises Rapport sur la situation économique et financière des PME Mai 2014 Composition de l Observatoire du financement des entreprises PRESIDENT : Jeanne-Marie Prost

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 9 mai 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

5) Les prélèvements sur le travail

5) Les prélèvements sur le travail 1 FIPECO, le 07.04.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 5) Les prélèvements sur le travail Les économistes distinguent souvent les prélèvements obligatoires sur la consommation

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 26 septembre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB)

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB) Indicateurs conjoncturels france 3 octobre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU. DECLARATION DES TRAITEMENTS ET SALAIRES Article 79 du Code Général des Impôts «CGI» ANNEE / / / / /

IMPOT SUR LE REVENU. DECLARATION DES TRAITEMENTS ET SALAIRES Article 79 du Code Général des Impôts «CGI» ANNEE / / / / / IMPOT SUR LE REVENU Modèle ADC0F-16E DECLARATION DES TRAITEMENTS ET SALAIRES Article 79 du Code Général des Impôts «CGI» ANNEE / / / / / D IDENTIFICATION FISCALE : / / / / / / / / / D IDENTIFICATION A

Plus en détail

Construction d autres ouvrages de génie civil 42.9

Construction d autres ouvrages de génie civil 42.9 Construction d autres ouvrages de génie civil 42.9 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles 5. Personnels 6.

Plus en détail

LA POLITIQUE DES SALAIRES. Réalisé par : Abdellah Assarsar Hasna Bouzar Youness Hmidouch

LA POLITIQUE DES SALAIRES. Réalisé par : Abdellah Assarsar Hasna Bouzar Youness Hmidouch LA POLITIQUE DES SALAIRES Réalisé par : Abdellah Assarsar Hasna Bouzar Youness Hmidouch Plan INTRODUCTION La politique de rémunération 1- Objectifs de la rémunération 2-les formes de la rémunération 3-modalités

Plus en détail

SEC 2010 et finances publiques

SEC 2010 et finances publiques SEC 2010 et finances publiques Claude Modart Banque nationale de Belgique Plan de l'exposé Définition du périmètre des administrations publiques Autres modifications importantes affectant les comptes publics

Plus en détail

Part des foyers fiscaux par tranche en pourcentage en 2006

Part des foyers fiscaux par tranche en pourcentage en 2006 Menage fiscal Un ménage fiscal est un ménage constitué par le regroupement des foyers fiscaux répertoriés dans un même logement (hors logement collectif). Son existence, une année donnée, tient au fait

Plus en détail

L'assurance vie : préserver le contrat de confiance avec les Français. Mars 2017

L'assurance vie : préserver le contrat de confiance avec les Français. Mars 2017 L'assurance vie : préserver le contrat de confiance avec les Français Mars 2017 L'assurance vie : préserver le contrat de confiance avec les Français 1 2 3 L assurance vie, Un support d épargne plébiscité

Plus en détail

Financement de la protection sociale. Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017

Financement de la protection sociale. Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017 Financement de la protection sociale Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017 Ressources Les ressources de la PS se répartissent en 3 catégories

Plus en détail

PROGRAMME GESTION PRATIQUE DE LA PAIE «ASPECTS JURIDIQUES, SOCIAUX, FISCAUX ET COMPTABLES» I- ASPECTS JURIDIQUES

PROGRAMME GESTION PRATIQUE DE LA PAIE «ASPECTS JURIDIQUES, SOCIAUX, FISCAUX ET COMPTABLES» I- ASPECTS JURIDIQUES PROGRAMME GESTION PRATIQUE DE LA PAIE «ASPECTS JURIDIQUES, SOCIAUX, FISCAUX ET COMPTABLES» PROGRAMME INDICATIF I- ASPECTS JURIDIQUES ETUDE DES PRINCIPALES DISPOSITIONS DU CODE DE TRAVAIL TYPES DE CONTRAT

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec. Édition 2015 (révisée)

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec. Édition 2015 (révisée) INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec Édition 2015 (révisée) Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose,

Plus en détail

BORDEREAU D APPEL DE COTISATION «FRAIS DE SANTE CCN PROPRETE» MODE D EMPLOI

BORDEREAU D APPEL DE COTISATION «FRAIS DE SANTE CCN PROPRETE» MODE D EMPLOI BORDEREAU D APPEL DE COTISATION «FRAIS DE SANTE CCN PROPRETE» MODE D EMPLOI Vous êtes adhérent auprès d AG2R Réunica Prévoyance pour la couverture de vos salariés non cadres au titre du régime frais de

Plus en détail

Le compte de résultat

Le compte de résultat Le compte de résultat Le compte de résultat décrit l activité de l entreprise au cours d un exercice. Il est à la fois : un document comptable obligatoire ; un outil d analyse de l activité, de la performance

Plus en détail