Différents instruments de l actionnariat salarié

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Différents instruments de l actionnariat salarié"

Transcription

1 onnectedthinking Différents instruments de l actionnariat salarié Aspects fiscaux et sociaux 20 avril 2004 Nicolas de Limbourg

2 Introduction Options sur actions Plans d achat d actions Promesses d attribution / attribution d actions Souscriptions d actions avec décote (art 609) Acquisition spontanée d actions (monory-bis) Plan d intéressement indexé sur la valeur de l action Parts bénéficiaires (Agfa Gevaert) Page

3 Introduction Page Principes généraux Notion fiscale et sociale de rémunération Fiscal Toutes rétributions qui constituent, pour le travailleur, le produit du travail au service de l employeur : notion très large Comprend notamment traitements, salaires, avantages de toute nature, Social Salaire en espèces ou avantages évaluables en espèces, octroyés par l employeur à l employé, Auquel le travailleur a droit, en raison de son engagement, Et qui est directement ou indirectement à la charge de l employeur Exceptions (Voiture de société, chèques-repas, primes d assurance groupe, )

4 Introduction Page Principes généraux Notion fiscale et sociale de rémunération Distinction entre Plans belges et étrangers Plans étrangers - Précompte Professionnel pas dû même si les coûts sont rechargés à la filiale en Belgique et si pas d intervention de l employeur belge - Cotisations Sociales pas dues si les coûts ne sont pas rechargés à la filiale en Belgique et si pas d intervention de l employeur belge Plans belges - Précompte Professionnel et Cotisations Sociales dus

5 Page Options sur actions Loi du 26 mars description Option - Le droit d acheter ou de souscrire, à l occasion de l augmentation du capital d une société, un nombre déterminé d actions à un prix déterminé ou déterminable pendant une période déterminée (art. 41,3 Loi 26 mars 1999) Offre - «l offre datée et notifiée par écrit au bénéficiaire». L offrant et les bénéficiaires - L offrant: quiconque offre l option - Bénéficiaire: personne physique qui n affecte ni l option ni les actions sous-jacentes à l exercice de son activité professionnelle [les sociétés sont exclues du champ d application de la Loi]

6 Options sur actions Page Loi du 26 mars fonctionnement Actionnaires 2 2 Société Travailleurs Etape 1 : Octroi des options Etape 2 : Achat par la société des actions nécessaires (+ paiement) Etape 3 : Exercice des options par le travailleur (+ livraison des actions) (Facultatif) Etape 4 : Vente des actions par le travailleur

7 Page Options sur actions Régime actuel d imposition - Moment imposable 01/04 15/04 14/06 01/10 31/12 Décision d octroi + 60 jours Offre (à la Vente option connaissance du bénéficiaire) Levée des restrictions Exercice Vente des actions Attribution = moment imposable

8 Options sur actions Page Régime actuel d imposition - Moment imposable loi du 24 décembre 2002 Options offertes jusqu au 10 janvier 2003 Attribution le 60ème jour suivant la date de l offre, à moins que le bénéficiaire n ait notifié par écrit à l offrant, avant l expiration de ce délai, son refus d accepter l offre Options offertes depuis le 10 janvier 2003 Attribution le 60ème jour suivant la date de l offre, lorsque le bénéficiaire a accepté l offre par écrit au plus tard le 60ème jour suivant la date de l offre Le bénéficiaire qui n a pas notifié par écrit son acceptation de l offre dans ce délai est censé avoir refusé l offre

9 Options sur actions Régime actuel d imposition - Avantage imposable Offre d options acceptées par écrit au plus tard le 60ème jour qui suit la date de l offr Moment imposable: le soixantième jour qui suit la date de l offre Avantage imposable: Régime de base - 15% + (1%) de la valeur du sous-jacent au moment de l offre, et - différence positive entre la valeur du sous-jacent au moment de l offre et le prix d exercice Régime favorable (conditionnel) PE= VMA = 10 Avantage imposable: 1 [ 10% x 10 ] PE= 8//VMA = 10 Avantage imposable: 3 [ 10% x 10 + (10-8 )] - 7.5% + (0.5%) de la valeur du sousjacent au moment de l offre, et - différence positive entre la valeur du sous-jacent au moment de l offre et le prix d exercice PE= 10//VMA = 8 Avantage imposable: 0,8 [ 10% x 8 ] Corollaire de l imposition immédiate: aucune imposition ultérieure Page

10 Page 1 Exemple Plan d une durée de 10 ans Valeur de l action à l attribution : EUR 40 (pas de décote) Nombre d actions : 100 Exercice avec un gain de 25% (EUR 50) : PV de EUR 1,000 Avantage imposable si taux réduits : 100*EUR 40*10% = EUR 400 Avantage imposable si taux de base : 100*EUR 40*20% = EUR Hyp 1 : ATN selon les taux réduits - Hyp 2 : ATN selon les taux de base

11 Page 1 Exemple Hyp 1 Hyp 2 COÛT EMPLOYEUR (EUR) = Gain d exercice Coût ISOC 0 0 Avantage de toute nature Cotisations sociales employé - Impôts (50%) Net (80%) (60%)

12 Options sur actions Page 1 Plans d options sur actions - Analyse + Possibilité de différenciation (flexible) Pas de limitation légale du nombre d options à offrir Valorisation acceptable de l avantage - Imposition au moment de l octroi : problème de cash flow, risque que les options ne soient jamais exercées

13 Plans d achat d actions Page 1 Description Plan permettant aux employés d acheter (souvent avec décote) des actions de l employeur ou de la société mère Ces plans prévoient en principe une période déterminée de constitution d épargne via des versements volontaires mensuels afin de pouvoir financer à une ou plusieurs reprises un achat d actions à des conditions avantageuses Ces plans prévoient parfois une période de blocage des actions acquises

14 Plans d achat d actions Page 1 Description 01/01 01/02 01/03 01/04 01/05 01/06 Début période d achat Épargne mensuelle Épargne mensuelle Épargne mensuelle Épargne mensuelle Achat

15 Plans d achat d actions Page 1 Traitement fiscal et social Le moment imposable est la date d achat L avantage de toute nature imposable est égal à la différence entre la valeur de marché des actions à la date d acquisition et le prix d acquisition Cotisations de sécurité sociale en principe dues Imposition de cet avantage aux taux progressifs Possibilité d optimisation fiscale via la règle dite des «100/120 ème» (tolérance administrative ; Ci.RH. 241/ du 21/6/1995 ; immunisation fiscale possible d une décote maximum de l ordre de 16,67% ; les parties s engagent à bloquer les titres pendant une période de 2 ans ; risque d abolition de cette tolérance)

16 Plans d achat d actions Page 1 Analyse + Possibilité de différenciation (flexible) Pas de limitation légale du nombre d actions à acquérir Possibilité d optimisation fiscale (100/120 ème) - Souvent blocage des actions Risque de moins-value au terme de la période de blocage ONSS

17 Plans d achat d actions Page 1 Exemple Plan permettant aux employés d acheter des actions de la société mère avec une décote de 20% ; période de blocage de 18 mois Valeur de marché de l action au moment de l achat : EUR 7,41 Nombre d actions achetées : 500 Avantage imposable : 500 * EUR 7,41 * 20% = EUR Hyp 1 : Bonus brut de EUR Hyp 2 : ATN sans optimisation fiscale - Hyp 3 : ATN avec optimisation fiscale (100/120 ème)

18 Page 1 Plans d achat d actions Exemple Hyp 1 Hyp 2 Hyp 3 COÛT EMPLOYEUR (EUR) Contributions employeur (sécurité sociale) Coût ISOC Avantage de toute nature Cotisations sociales employé Impôts (50%) Net 322 (32%) 322 (32%) 631 (63%)

19 Page 1 Promesse d attribution / attribution d actions Description Ne pas confondre Plan de promesse d octroi différé d actions à titre gratuit, si certaines conditions de performance et / ou d emploi sont réalisées Et Plan d attribution d actions à titre gratuit dont la cessibilité est soumise à des restrictions

20 Page 2 Promesse d attribution / attribution d actions Traitement fiscal et social Promesse d attribution Le moment imposable est, en principe, la date d acquisition du droit aux actions (pas la date d octroi effectif des actions) Analyse du droit de vote et droit aux dividendes L avantage de toute nature imposable est égal à la valeur de marché des actions à la date d acquisition du droit aux actions Cotisations de sécurité sociale en principe dues Imposition de cet avantage aux taux progressifs Possibilité d optimisation via la règle dite des «100/120 ème»

21 Page 2 Promesse d attribution / attribution d actions Traitement fiscal et social Attribution d actions Mêmes principes sauf en ce qui concerne le moment imposable : le moment imposable est, en principe, la date d octroi des actions

22 Page 2 Promesse d attribution / attribution d actions Analyse + Possibilité de différenciation (flexible) Pas de limitation légale du nombre d actions à offrir Possibilité d optimisation fiscale (100/120 ème) ONSS -

23 Page 2 Exemple Plan octroyant, le 23 novembre 2004, le droit aux employés de recevoir des actions Promesse d attribution : condition d emploi, si les employés sont toujours au service de l employeur le 23 novembre 2007, ces actions seront définitivement attribuées à titre gratuit. Pendant ces 3 ans, les employés n ont ni le droit de vote, ni droit aux dividendes Attribution d actions : actions incessibles pendant 3 ans Valeur de marché de l action le 23 novembre 2004 et 2007 : EUR 7,41 Nombre d actions attribuées gratuitement : 100 Avantage imposable : 100 * EUR 7,41 = EUR Hyp 1 : Bonus brut de EUR Hyp 2 : Promesse d attribution - Hyp 3 : Attribution d actions (100 / 120 ème)

24 Page 2 Exemple Hyp 1 Hyp 2 Hyp 3 COÛT EMPLOYEUR (EUR) Contributions employeur (sécurité sociale) Coût ISOC Avantage de toute nature Cotisations sociales employé Impôts (50%) Net 322 (32%) 322 (32%) 383 (38%)

25 Page 2 Souscription d actions avec décote (art 609) Description Souscription à prix réduit d actions ou parts dans le cadre de l article 609 du Code des Sociétés Augmentation de capital (pas si les actions souscrites sont achetées en bourse) réservée en tout ou en partie à son personnel ou au personnel de ses filiales Incessibilité des titres pendant une période de 5 ans Cas de déblocage anticipé des titres prévus à l article 609 du Code des sociétés sont limités au licenciement ou à la mise à la retraite du membre du personnel et au décès ou à l invalidité du bénéficiaire ou du conjoint.

26 Page 2 Souscription d actions avec décote (art 609) Description Montant maximal ne peut excéder 20% du capital social, au cours des 4 exercices antérieurs Actions nominatives La société doit avoir disctribué au moins deux dividendes au cours des 3 derniers exercices

27 Page 2 Souscription d actions avec décote (art 609) Traitement fiscal et social Immunisation fiscale et sociale d une décote de 20%, l excédent étant imposable au titre de rémunération Quid si demande d immunisation d une décote de 20% en dehors du cadre de cet article (société étrangère) : même raisonnement peut être défendu par analogie si souscription d actions à prix réduit dans la société de l employeur ou dans la société mère de cette société et ce, dans la mesure où il y a une incessibilité des titres pendant une période de 5 ans (QP n 1623 de M. Wim Vermeulen du 16 janvier 1999)

28 Page 2 Souscription d actions avec décote (art 609) Analyse + Fiscal & social avantageux (20% décote exonérée) - Collectif Faible flexibilité Blocage pdt 5 ans

29 Page 2 Acquisition spontanée d actions (monory-bis) Description Acquisition d actions ou parts du capital de la société résidente employeur ou dont la société employeur est, au sens de législation comptable, considérée comme une filiale ou une sous-filiale L acquisition doit se faire via une libération en numéraire

30 Page 3 Acquisition spontanée d actions (monory-bis) Traitement fiscal et social Les versements effectués pour l acquisition d actions de l employeur bénéficient d une réduction d impôts à concurrence d un plafond de EUR 610 (année de revenus 2004) Réduction d impôts de 30% à 40% des versements effectués (plus l impôt communal épargné) A condition de ne pas bénéficier pour la même période imposable d une réduction d impôts dans le cadre de l épargnepension Le maintien de la réduction est subordonné à l obligation de fournir la preuve lors des 5 périodes imposables suivantes que ces actions n ont pas été cédées

31 Page 3 Exemple Le 23 novembre 2003, achat d actions de l employeur pour un total de EUR 538 Réduction d impôts de 40% pour l année de revenus 2004 Valeur nette à financer par le travailleur : EUR 322

32 Page 3 Exemple Hyp 1 COÛT EMPLOYEUR (EUR) Contributions employeur (sécurité sociale) 259 Salaire brut Cotisations sociales employé 97 - Impôts Net pour le financement Net réel (54%)

33 Page 3 Acquisition spontanée d actions (monory-bis) Analyse + Optimisation fiscale via la réduction d impôts - Plafond limité pouvant bénéficier de cette réduction d impôts Blocage des actions pendant 5 ans Financement à partir du salaire net (après impôts et charges sociales)

34 Page 3 Plan d intéressement indexé / valeur de l action Description Plan différé de bonus lié à l évolution de la valeur de l action de la société employeur ou de sa société mère Si certaines conditions de performance et / ou d emploi sont réalisées

35 Page 3 Plan d intéressement indexé / valeur de l action Traitement fiscal et social Le moment imposable est, en principe, la date de paiement du bonus L avantage de toute nature imposable est égal au montant en espèce attribué Cotisations de sécurité sociale en principe dues Imposition de cet avantage aux taux progressifs

36 Page 3 Plan d intéressement indexé / valeur de l action Analyse + Possibilité de différenciation (flexible) Pas de limitation légale du nombre de droits à offrir - Effet cash négatif sur l enveloppe salariale finale Pas de possibilité d optimisation fiscale ou sociale Octroi effectif lié à la réalisation de différentes conditions

37 Exemple Plan octroyant, le 23 novembre 2004, le droit aux employés de recevoir en cash l équivalent de l augmentation de valeur des actions au cours d une période de 3 ans Condition de performance : augmentation du bénéfice d exploitation de 30% en trois ans Condition d emploi : si les employés sont toujours au service de l employeur le 23 novembre 2007, le montant en cash sera attribué Valeur de marché de l action le 23 novembre 2004 : EUR 10 Valeur de marché de l action le 23 novembre 2007 : EUR 17,41 Nombre d actions sur lesquelles porte le droit : 100 Avantage imposable : 100 * EUR 7,41 = EUR 741 Page 3

38 Page 3 Exemple Similaire à un bonus COÛT EMPLOYEUR (EUR) Contributions employeur (sécurité sociale) 259 Coût ISOC 0 Avantage de toute nature Cotisations sociales employé - Impôts (50%) Net (32%)

39 Page 3 Parts bénéficiaires Description Plan d octroi de parts bénéficiaires (actions sans droit de vote) à titre gratuit Ces parts bénéficiaires peuvent être cessibles ou non-cessibles

40 Page 4 Parts bénéficiaires Traitement fiscal et social Le traitement fiscal dépend du type de parts bénéficiaires : - Inconditionnelles : les parts sont définitivement acquises et peuvent être cédées - Conditionnelles : les parts sont incessibles et ne sont plus attribuées en cas de décès ou de départ, uniquement droit aux dividendes Arrêt Agfa-Gevaert L avantage de toute nature imposable est égal à la valeur des parts bénéficiaires à la date d acquisition du droit aux parts bénéficiaires : valorisation difficile Dans le cas Agfa-Gevaert, le ministre des finances a accepté d imposer uniquement les revenus générés par les parts à titre de dividendes (25%)

41 Page 4 Parts bénéficiaires Traitement fiscal et social Cotisations de sécurité sociale en principe dues Agfa Gevaert : jurisprudence Cour de Cassation (11/09/1995) : dividendes constituent de la rémunération HBK Bank dans le même sens (Cour du Travail d Anvers du 8 janvier 1996)

42 Page 4 Parts bénéficiaires Analyse + Possibilité de différenciation (flexible) Pas de limitation légale du nombre de parts bénéficiaires à offrir - Traitement fiscal et social

43 Récapitulatif options actions cash Page 4 Plan d option sur actions Options sur actions autres Que celles du groupe Plans d achat d actions Pour les employés Promesse d attribution Actions à liquidité réduite Participation des travailleurs au capital Bonus en cash Plan d intéressement Indexé sur la valeur des actions Participation des travailleurs aux bénéfices Avantage Fiscal - Employeur / /-- ++/-- +/ /-- +/- Avantage Fiscal - Employé ++/-- ++/ /- ++

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale Dispositifs permettant d accorder des revenus supplémentaires aux salariés et de bénéficier d avantages sociaux et fiscaux. Permet aussi

Plus en détail

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE COUR DES COMPTES LA SÉCURITÉ SOCIALE SEPTEMBRE 2007 137 Chapitre VI L assiette des prélèvements sociaux finançant le régime général 144 COUR DES COMPTES social de l épargne salariale et s est substitué

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 PARIS, le 29/11/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 OBJET : Loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l'économie.

Plus en détail

Dossier pour réunion 6 avril 2007

Dossier pour réunion 6 avril 2007 Définition / objectif Option Capital / Rente Option Rente Produit de retraite de type «rente différée» à échéance 65 ans, Adhésion facultative 2 options à la souscription du contrat Option capital/rente

Plus en détail

Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale

Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale INTRODUCTION Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale 1 Les différents dispositifs d épargne salariale sont généralement présentés en plusieurs strates, auquel il

Plus en détail

Séminaire 20 avril 2006 REMUNERATIONS VARIABLES. Options sur actions. Jean-Louis Davain

Séminaire 20 avril 2006 REMUNERATIONS VARIABLES. Options sur actions. Jean-Louis Davain Séminaire 20 avril 2006 REMUNERATIONS VARIABLES Options sur actions Jean-Louis Davain Plan Mot introductif Options sur actions Aperçu des principales alternatives Comparaison chiffrée et juridique Conclusion

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... IX liste des Abréviations... XI mot d expert... XV remerciements... XVII In t r o d u c t io n... 1 Chapitre 1 Les Stock-options

Plus en détail

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Il existe trois mécanismes d épargne salariale : La Participation : La participation des salariés aux résultats de

Plus en détail

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3.1. RELEVANT DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE Approbation des comptes 2014 et affectation du résultat Par le vote

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL Nom du Document : EPARGNE SALARIALE Page : 1/7 EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1 LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE 1 Des solutions simples pour répondre à différents besoins Droits individualisés (compte individuel ouvert au nom de chaque salarié de l entreprise) 3 Contrat de

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2128.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2128. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ AVENANT N O 1 DU 28 MARS 2007 RELATIF À

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération Epargne salariale : système d épargne associant un cadre collectif défini au niveau de l entreprise et une initiative individuelle du salarié ; Système de l épargne salariale constitué de plusieurs dispositifs

Plus en détail

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Textes applicables : LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Loi n 2008-111 du 8 février 2008 J.O. du 9 février 2008 Circulaire DGT / DSS n 2008-46 du 12 février 2008. Circulaire ACOSS n 2008-039 du 18 mars 2008.

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ. 1- Qualification de l instrument de capital octroyé au salarié : option ou action?

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ. 1- Qualification de l instrument de capital octroyé au salarié : option ou action? CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Communiqué du Conseil national de la comptabilité du 21 décembre 2004 relative aux Plans d épargne entreprise (PEE) Sommaire 1- Qualification de l instrument de capital

Plus en détail

Participations bénéficiaires:

Participations bénéficiaires: Participations bénéficiaires: une solution d avenir pour motiver et fidéliser votre personnel Liège, le 20 avril 2004 Structure de l exposé 1. Cadre légal 2. Shémas décisionnels 3. En pratique, quels documents

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 Opérations particulières concernant les coopérateurs

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 Opérations particulières concernant les coopérateurs n 7 > 4 avril 2014 info Sommaire > Droit fiscal : déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 - opérations particulières concernant les coopérateurs ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration

Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration sur proposition du comité de rémunérations-ressources

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE Crédit Photo : FANCY/Jupiterimages Septembre 2007 TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE 1. En un coup d œil... À l entrée, sur les versements de l entreprise À LA CHARGE DU BÉNÉFICIAIRE

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 N 2041 GB N 50143#17 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n a qu une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l administration. DISPOSITIFS

Plus en détail

Epargne salariale et Retraites supplémentaires

Epargne salariale et Retraites supplémentaires PEE PERCO Art.83 Epargne salariale et Retraites supplémentaires Information de dernière minute par la Direction de Siemens France : L intéressement, prochainement versé, devrait être abondé à hauteur de

Plus en détail

Livret d Epargne Salariale

Livret d Epargne Salariale Livret d Epargne Salariale Octobre 2012 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / épargne / services financiers spécialisés Livret d Épargne Salariale Pour savoir l essentiel sur l épargne salariale Il existe différents

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE. Animé par : Margaret GAUTIER

Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE. Animé par : Margaret GAUTIER Le (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE Animé par : Margaret GAUTIER Qui sommes-nous? Un acteur majeur en Epargne Entreprise 1 er Soci é t é de gestion Encours sous gestion 37.46

Plus en détail

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter!

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter! Nos solutions pour indépendants Constituez votre capital retraite et assurez la continuité de vos revenus En qualité d entrepreneur indépendant, vous vous engagez jour après jour pour garantir la croissance

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3332 Convention collective nationale IDCC : 2564. VÉTÉRINAIRES (Praticiens salariés) AVENANT N 30 DU 19 OCTOBRE 2011

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement

La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement 1- Définition 2- Le coût du système - cotisations obligatoires - versements exceptionnels 3- Les différents

Plus en détail

Stock options et attribution gratuite d actions

Stock options et attribution gratuite d actions Stock options et attribution gratuite d actions 1 Christophe de Kalbermatten, Avocat Python & Peter 5 Octobre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Stock options A. Définition B. Graphique C. Différentes stock options

Plus en détail

Fiche info financière pour assurance vie fiscale

Fiche info financière pour assurance vie fiscale Fiche info financière pour assurance vie fiscale Valable à partir du 24/3/2015 DL Strategy Type d assurance vie Assurance vie à taux d intérêt garanti par la compagnie d assurances (Branche 21). Garanties

Plus en détail

Chiffres clés pour 2013

Chiffres clés pour 2013 Chiffres clés pour 2013 Certains produits d investissement et d épargne peuvent vous procurer un bel avantage fiscal. Que ce soit l épargne-pension, votre compte d épargne, retrouvez un tableau récapitulatif

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Rémunérations et avantages versés aux dirigeants et mandataires sociaux

Rémunérations et avantages versés aux dirigeants et mandataires sociaux GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Rémunérations et avantages versés aux dirigeants et mandataires sociaux 2/ / 2.2 Rémunérations et avantages versés aux dirigeants et mandataires sociaux Les tableaux insérés aux

Plus en détail

Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents

Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents Décembre 2015 CONTENU 1. Notions de base, la sécurité sociale en Belgique 1 er pilier: Pension Légale 2 ème pilier: Pension extra-légale, Assurance Groupe

Plus en détail

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour Mise en place de solutions individuelles et collectivespour un TNS dans une TPE/PME Le paysage des solutions de retraite Produits individuels PERP Sortie en capital MADELIN Sortie en rente PEE PERCO Produits

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité

REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité Garantie EPARGNE (fiscalité assurance-vie ou P.E.P. sur option) à souscription individuelle Article 1 Objet La présente garantie

Plus en détail

PLAN D'OPTIONS DE SOUSCRIPTION D'ACTIONS SANOFI REGLEMENT DU PLAN SALARIES 2014

PLAN D'OPTIONS DE SOUSCRIPTION D'ACTIONS SANOFI REGLEMENT DU PLAN SALARIES 2014 5 mars 2014 PLAN D'OPTIONS DE SOUSCRIPTION D'ACTIONS SANOFI REGLEMENT DU PLAN SALARIES 2014 1. BENEFICIAIRES... 2 2. DUREE DU PLAN... 2 3. PRIX D EXERCICE DES OPTIONS... 2 4. CONDITIONS D EXERCICE... 2

Plus en détail

Centre patronal Les plans d intéressement. Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne

Centre patronal Les plans d intéressement. Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne Centre patronal Les plans d intéressement Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne Plan de l exposé Aspects juridiques Définitions, différents plan de participation Droit du travail,

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PREAMBULE Constatant l hétérogénéité des dispositifs de Compte Epargne Temps existant à ce jour dans l entreprise GDF SUEZ

Plus en détail

AVENANT n 18 du 2014. au règlement du Plan d'epargne Groupe (PEG) d Orange signé le 8 septembre 2000

AVENANT n 18 du 2014. au règlement du Plan d'epargne Groupe (PEG) d Orange signé le 8 septembre 2000 AVENANT n 18 du 2014 au règlement du Plan d'epargne Groupe (PEG) d Orange signé le 8 septembre 2000 Orange souhaite continuer à faire progresser la part du capital détenue actuellement par les personnels,

Plus en détail

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT Exercice d imposition 2016 - Année de revenus 2015 10 raisons d investir en R&D en Belgique

Plus en détail

Invest 1. Type d assurance-vie

Invest 1. Type d assurance-vie Invest 1 Type d assurance-vie Garanties Public cible Assurance-vie dont la prime nette (à savoir la prime, hors taxes sur les primes et frais d entrée) est placée en tout ou en partie sur un ou plusieurs

Plus en détail

I. Code des impôts sur les revenus 1992 - Ex. d imp. 2015 - coefficient d indexation 1,7264

I. Code des impôts sur les revenus 1992 - Ex. d imp. 2015 - coefficient d indexation 1,7264 Indexation Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2015 On trouvera ci-dessous les plafonds indexés applicables aux impôts sur les revenus pour l exercice

Plus en détail

Save Plan 1. Type d assurance-vie

Save Plan 1. Type d assurance-vie Save Plan 1 Type d assurance-vie Garanties Assurance-vie dont les primes nettes (à savoir les primes, compte non tenu des taxes sur primes, des frais d entrée et d éventuelles primes pour garanties additionnelles)

Plus en détail

Invest 1. Type d assurance-vie

Invest 1. Type d assurance-vie Invest 1 Type d assurance-vie Garanties Public cible Assurance-vie dont la prime nette (à savoir la prime, hors taxes sur les primes et frais d entrée) est placée en tout ou en partie sur un ou plusieurs

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

L Actualité du Club Social +

L Actualité du Club Social + L Actualité du Club Social + S O M M A I R E : Réforme des retraites N 1 3 La Gazette Sociale de Mont Saint Aignan 2 D E C E M B R E 2 0 1 0 L O I N 2 0 1 0-1 3 3 0 D U 9 N O V E M B R E 2 0 1 0 P O R

Plus en détail

SPP, ou plan d achat d actions

SPP, ou plan d achat d actions SPP, ou plan d achat d actions destiné aux salariés permanents du groupe Randstad France Au sein du Groupe Randstad, nous avons la conviction que notre personnel est notre atout le plus précieux. C est

Plus en détail

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR portant sur 365.600 actions 1000mercis en vue de la réduction de son capital social Prix de l offre : 25 par action 1000mercis Durée de l offre : du 16 avril

Plus en détail

FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2

FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2 FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2 STRATEGIE DE GESTION DU FONDS STRATEGIE DE GESTION DU FONDS Le fonds investira dans un portefeuille de PME, sélectionnées pour leurs perspectives de rentabilité et

Plus en détail

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

Comment optimiser votre rémunération? 22 Janvier 2014

Comment optimiser votre rémunération? 22 Janvier 2014 Comment optimiser votre rémunération? 22 Janvier 2014 Introduction Que signifie optimiser votre rémunération : - Payer moins d impôts et de charges sociales pour optimiser son revenu immédiat? - Les revenus

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

Présentation de l actualité. Actionnariat salarié dans le cadre de la loi Macron

Présentation de l actualité. Actionnariat salarié dans le cadre de la loi Macron Présentation de l actualité Actionnariat salarié dans le cadre de la loi Macron Colin Bernier / People Advisory Services Avocat - Associé Office: + 33 (0)1 55 61 12 41 colin.bernier@ey-avocats.com Page

Plus en détail

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011 Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale 1 16 juin 2011 En tant que professionnels, n avez-vous jamais pensé à Optimiser vos revenus, augmenter votre Epargne sans augmenter

Plus en détail

Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels. 1. Nécessaires à l exercice de l activité professionnelle... 5

Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels. 1. Nécessaires à l exercice de l activité professionnelle... 5 Avant-propos.................................................... 1 Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels I. Principes généraux........................................ 5 1. Nécessaires à l exercice

Plus en détail

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO?

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Le PERCO (Plan d Epargne Retraite Collectif) 1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Une entreprise peut mettre en place un plan d épargne retraite collectif : soit par accord négocié ou par décision unilatérale

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 8 AVRIL 2014

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 8 AVRIL 2014 Assemblée générale annuelle mixte Le 8 avril 2014 à 13h30 au siège social à Aubagne RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 8 AVRIL 2014 Nous vous précisons à titre préliminaire

Plus en détail

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique Nom du produit Description Engagement de Pension - EIP Un engagement individuel de pension d une société

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LIVRE I LA PENSION LÉGALE ET LA PRÉPENSION

TABLE DES MATIÈRES LIVRE I LA PENSION LÉGALE ET LA PRÉPENSION TABLE DES MATIÈRES Remerciements..................................................... Avant-propos....................................................... Préface............................................................

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

Table des matières. Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8

Table des matières. Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8 Table des matières Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8 1. Rappel des conditions d âge et de carrière 8 2. Comment la pension

Plus en détail

Conférence du 30 octobre 2013 Organisée par Charles Felix Felix & Felix Expert comptable et Conseil fiscal SPRL

Conférence du 30 octobre 2013 Organisée par Charles Felix Felix & Felix Expert comptable et Conseil fiscal SPRL DIVIDENDES DES PME UNE REFORME DE LA FISCALITE Conférence du 30 octobre 2013 Organisée par Charles Felix Felix & Felix Expert comptable et Conseil fiscal SPRL PLAN DE LA CONFERENCE 1. Sources juridiques

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 4

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 4 Votre Conseiller Newsletter d informations juridiques et fiscales N 63 Nov 2014 ELEPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 MAGNY LE HONGRE 01 64 63 69 81 g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL)

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale Août 2012 Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés

Plus en détail

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE»

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» Document remis à chaque salarié, pour la mise en place de garanties collectives couvrant les frais médicaux. Préambule

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

La pension des indépendants. 7 conseils pour de vieux jours sans souci

La pension des indépendants. 7 conseils pour de vieux jours sans souci La pension des indépendants 7 conseils pour de vieux jours sans souci Commençons par les moins bonnes nouvelles... Commençons par les moins bonnes nouvelles Le système (de répartition) est sous pression:

Plus en détail

Le bonheur se planifie

Le bonheur se planifie Le bonheur se planifie Génération Pension: le plan retraite [ 1 ] [ 2 ] Génération Pension: Génération Pension est un contrat d assurance-vie développé en partenariat avec la compagnie d assurance Bâloise

Plus en détail

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier Les petits déjeuners de l ADP 19 juin 2015 Florence DELOGNE Directrice adjointe du Ministre des Pensions 1 L accord de gouvernement prévoit

Plus en détail

Des options modulables, une gestion totalement en ligne pour profiter des avantages de l Épargne Salariale

Des options modulables, une gestion totalement en ligne pour profiter des avantages de l Épargne Salariale Épargne Salariale / TPE-PME Des options modulables, une gestion totalement en ligne pour profiter des avantages de l Épargne Salariale PEI PERCO-I L Épargne Salariale, un outil efficace pour optimiser

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Ingénierie Sociale Sommaire 1. Ingénierie Sociale 2. Qu est-ce que l épargne salariale? PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Les fonds solidaires La Gestion ISR 3. Les Indemnités de Fin de Carrière (IFC)

Plus en détail

Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale

Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Pour garder ses salariés, il faut Bien recruter et Offrir un cadre de travail et des avantages qui font la différence avec les entreprises de même taille des concurrents + gros ou + dynamiques 3 dispositifs

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec :

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec : Inter Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Inter Epargne

Plus en détail

Date : Août 2015. L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION?

Date : Août 2015. L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION? boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT

Plus en détail

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à La Participation Dispositif d épargne collectif obligatoire dans les entreprises de 50 salariés qui consiste à distribuer une partie des bénéfices annuels. 1 Champ d application La participation est obligatoire

Plus en détail