Plan. Tolérance aux fautes : principes et mécanismes. Disques. Pragmatique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan. Tolérance aux fautes : principes et mécanismes. Disques. Pragmatique"

Transcription

1 Plan Tolérance aux fautes : principes et mécanismes o Concepts de base, terminologie o Techniques de base o Pragmatique o Éléments d algorithmique J.B Stefani - INRIA S. Krakowiak - Université Joseph Fourier [FFS] = For Further Study = études complémentaires à mener soi-même (fortement conseillées) 1 2 Pragmatique Disques o Disques o Serveurs o Réseaux o Les disques protègent les données! u Les données sont importantes («most important asset») o Les disques doivent être disponibles! u Des données inaccessibles ne servent à rien o Les disques sont parmi les composants les plus exposés aux défaillances u Nombre u Mécanismes physiques 3 4

2 Disques Application / SGBD Gestion de fichiers / Accès volumes Disques RAID (Redundant Array of Inexpensive [ou Independent] Disks) o Hiérarchie de gestion de données o Disk Array u Remplacement à chaud de disques physiques u Mémoire cache u Batterie de secours o SAN («Storage Area Network») LAN RAID logiciel / Gestion de volumes RAID matériel Disques physiques SAN o Motivations u Augmenter les performances (bande passante) par l accès parallèle («striping») u Augmenter la disponibilité par la redondance o Historique u Origine : Berkeley, 1987 u Nombreux produits commerciaux (HP AutoRaid, IBM, StorageTek,...) 5 6 Disques RAID o Classification u Striping : RAID 0 u Miroir : RAID 1 u Accès parallèles synchronisés : RAID 2 et 3 u Accès indépendants : RAID 4 et 5 u Double redondance : RAID 6 u Extensions diverses (ex : 1+0, allocation dynamique) Disques RAID : RAID 0 («striping») E F G H I J K L o Striping séquentiel sur l ensemble des disques o Accès parallèle possible à des enregistrements indépendants o Pas de protection des données contre les pannes u La défaillance d un disque entraîne une perte de données u Diminution de la disponibilité! o Usage : par ex. calcul scientifique (performances d accès = facteur dominant) 7 8

3 Disques RAID : RAID 1 («mirroring») Disques RAID 1+0 (striped mirrors) E F G H E F G H disques miroir disques miroir o Disques dupliqués (duplication active) o Redondance par duplication intégrale (disques miroir) u coût de la redondance = 100% de la capacité o Usage : SGBD avec exigence forte de disponibilité et peu de contraintes de capacité o Disques miroir, «stripés» o Duplication intégrale mais avec accès parallèle o Perte de données si une paire de disques tombe en panne o Exercice : comparer à RAID 0+1 (mirrored stripes) 9 10 Disques RAID : RAID 2 Disques RAID : RAID 3 parité L information de parité permet de reconstruire le contenu d un disque défaillant, mais nécessite l accès à l ensemble des disques valides. o Striping séquentiel à grain fin sur l ensemble des disques o Accès synchrone à l ensemble des disques o Redondance par code correcteur d erreur (Hamming) u capacité additionnelle croit comme log (nb. disques) u exemple : 4 (+ 3), 10 (+ 4) o Usage : applications scientifiques (accès séquentiel, grand volume) o Striping séquentiel à grain fin sur l ensemble des disques o Accès synchronisés à l ensemble des disques o Redondance : informations de parité sur disque unique u XOR de tous les disques ; ~ 20 à 25% de redondance o Tolère la défaillance d un disque o Usage : transfert séquentiel de grands volumes de données 11 12

4 Disques RAID : RAID 4 Disques RAID : RAID 5 I J E F G H parité o Striping séquentiel sur l ensemble des disques, par blocs o Accès non synchronisés (accès indépendants possibles en parallèle) o Redondance : informations de parité sur disque unique o Limitation : coût du maintien de la parité si mises à jour fréquentes - surcharge du disque de parité o Striping séquentiel sur l ensemble des disques, par blocs o Accès non synchronisés (accès parallèle possible) o Redondance : informations de parité réparties sur tous les disques (élimine la surcharge du disque unique de parité) o Efficace pour lectures (toutes tailles) et grandes écritures moins efficaces pour petites écritures Disques RAID : RAID 6 Conclusions sur RAIDs o La plupart des produits utilisent RAID 1, 3 ou 5 o Le réglage d un RAID est un processus délicat u nombreux paramètres de réglage (taille des tranches,...) u sensibilité aux variations des paramètres de réglage u sensibilité aux variations de charge o Amélioration de RAID 5, tolère la défaillance de deux disques o Caractéristiques : comme RAID 5, mais u inefficacité accrue en écriture (mise à jour parité) u coût de la reconfiguration en cas de changement o Problèmes de performances dans certaines conditions u pour les petites écritures u en mode dégradé -> redondance supplémentaire manuelle o Solution encore relativement coûteuse u circuits spécialisés pour calcul de parité 15 o Quelques tendances u ajouter de l intelligence dans les contrôleurs, gestion à plusieurs niveaux, gestion adaptative 16

5 Disques Serveurs o [FFS : investiguer les différentes offres constructeurs u Disk arrays u SAN Et leurs caractéristiques pour la sûreté de fonctionnement, par ex : Niveau de RAID Remplacement à chaud Alimentation électrique Refroidissement Connexions (bus, SCSI, FiberChannel, LAN, etc) Gestion des volumes Compromis coût / disponibilité? ] o Serveur d information redondant u Duplication passive des serveurs : primaire et secours u Réseaux : réseau d accès, réseau d administration, réseaux «heartbeat» u Disques : Disques privés (par serveur) Disques partagés (redondants -> RAID miroir ou parité) u Pas de point de défaillance unique («single point of failure») Alimentation électrique Événements externes Serveurs : configurations Serveurs : configurations disques miroir partagés disques mirroir partagés «dual data paths» «dual data paths» primaire Dual heartbeat secours primaire 1 / secours 2 Dual heartbeat secours 1 / primaire 2 Réseau d accès Réseau d accès o Configuration 1-1 asymétrique o Réseaux «heartbeat» dédiés o Les disques partagés contiennent l état du système o Bascule («failover») entre primaire et secours en cas de panne du primaire (accès aux disques partagés bascule également) 19 o Configuration symétrique o Les serveurs restent indépendants l un de l autre o Moindre coût o Impact sur la performance en cas de bascule o Peut être généralisée à plusieurs applications («service level failover») 20

6 Serveurs : configurations LAN SAN Exemple de système à haute disponibilité : IBM HA-CMP o HA-CMP : High Availability Cluster MultiProcessing u Principe : disque partagé (accès multiple) o Accès aux disques miroir via un SAN o Réseaux «hearbeat» séparés o Flexibilité accrue o Utilisation pour fermes de serveurs («server farms») Serveur A Disque 1 Disque 2 Serveur B IBM HA-CMP : architecture logicielle (1) CLINFO CLINFO CLINFO IBM HA-CMP : architecture logicielle (2) contrôleur de ressources Gérant de grappe surveillance CLINFO Grappe (cluster) configuration de la grappe Contrôleur de grappe Gérant d'événements Gérant de verrous gérant de verrous gérant de grappe Agent SNMP CLINFO : service d information sur la grappe (informe les clients sur l état de la grappe) Agent SNMP : reçoit information du gérant de grappe et la rend accessible via SNMP (Simple Network Management Protocol, protocole d'administration des systèmes Unix) Gérant de verrous : synchronisation distribuée pour la gestion des verrous des transactions modules d interface réseau Interface réseau échanges de messages fonctionnels (application) "je suis vivant" (surveillance mutuelle) scripts d'événements Agent SNMP Gérant de grappe : gestion globale de ressources (voir suite) 23 24

7 IBM HA-CMP : principe de la reprise Plusieurs variantes Recouvrement simple : l application fonctionne sur l un des systèmes (primaire). L autre système est inactif ou exécute des tâches de fond, non critiques. Recouvrement mutuel : les applications sont exécutées sur les deux systèmes, mais sans partage d information (fichiers disjoints). En cas de défaillance d un système, ses applications sont reprises par l autre. Partage de charge : les applications sont exécutées sur les deux systèmes et peuvent partager des données. Mais ce partage passe nécessairement par un gérant distribué de verrous pour assurer des propriétés transactionnelles Serveurs o [FFS : u Autres configurations possibles (e.g. N/1 asymétrique, symétrique, etc) u Fonctionnement des logiciels de «failover management» (e.g. Veritas, Sun,...) u Sauvegardes u Duplication de bases de données ] Dans tous les cas, la communication (pour reprise) se fait toujours par le disque partagé Réseaux Réseaux o Redondance u Connexions à un réseau u Connexion à plusieurs réseaux o Connexions multiples à un réseau u Panne de cartes d interface, de câble, de système d I/O u Cartes séparées (isolation de fautes) u Duplication avec bascule en cas de panne de la carte primaire u Possibilité de groupement de connexions («trunking») entre serveur et switch o [ FFS : Connexions à plusieurs réseaux u Investiguer différentes formes de redondance dans réseaux IP u Plans d adressage u Hiérarchie de routeurs u Tables de routage (RIP, OSPF, BGP) u DNS u Etc ] 27 28

Disque dur local. Journ ees Mathrice Nantes 14, 15 et 16 mars Contexte. Plus de disponibilite. Encore plus de disponibilite! Et Nous?

Disque dur local. Journ ees Mathrice Nantes 14, 15 et 16 mars Contexte. Plus de disponibilite. Encore plus de disponibilite! Et Nous? Disque dur local Nantes 14, 15 et 16 mars 2006! Un ordinateur, une carte mère, un contrôleur, une nappe, un disque dur, une table de partition, un système de, un système d exploitation Des protocoles IDE,

Plus en détail

Stockage Réseau. Le stockage s'échappe du système pour devenir une fonction réseau

Stockage Réseau. Le stockage s'échappe du système pour devenir une fonction réseau Stockage Réseau Le stockage s'échappe du système pour devenir une fonction réseau Philippe Latu / Université Toulouse III - Paul Sabatier / www.inetdoc.net Philippe.latu(at)inetdoc.net Introduction Les

Plus en détail

Chapitre 6 Vision Informatique Technique Architecture Physique

Chapitre 6 Vision Informatique Technique Architecture Physique Chapitre 6 Vision Informatique Technique Architecture Physique NFE107 Chapitre 6 Vision Informatique Technique Architecture Physique 6.1 Introduction Positionnement de la Vision Informatique Urbanisation

Plus en détail

HDD & Systèmes de RAID

HDD & Systèmes de RAID HDD & Systèmes de RAID http://www.freedom-substitute.fr/fr/materiel/composants/hdd-systemes-de-raid/ Vous vous demandez ce qui constitue un disque dur, les façons d améliorer leurs performances en les

Plus en détail

Caractériser les accès au stockage. Quels sont les différents types d accès au stockage?

Caractériser les accès au stockage. Quels sont les différents types d accès au stockage? Caractériser les accès au stockage Quels sont les différents types d accès au stockage? 1 Caractériser le stockage Les 4 grands types d accès au stockage : Séquentiel Aléatoire Lecture Lecture séquentielle

Plus en détail

Projet NAS et SAN. Plan : I/Introduction II/Caractéristiques techniques III/Avantages et inconvénients IV/Comparatif V/Proposition pour la section

Projet NAS et SAN. Plan : I/Introduction II/Caractéristiques techniques III/Avantages et inconvénients IV/Comparatif V/Proposition pour la section Plan : I/Introduction II/Caractéristiques techniques III/Avantages et inconvénients IV/Comparatif V/Proposition pour la section Projet NAS et SAN I/Introduction NAS : serveur de stockage en réseau également

Plus en détail

LE SYSTEME RAID. Ch VLDN, JLD

LE SYSTEME RAID. Ch VLDN, JLD TABLE des MATIERES 1. Introduction générale... 2 2. Introduction... 2 3. Le JBOD... 3 4. Le RAID 0 ou «stripping»... 3 5. Le RAID 1... 4 6. Le RAID 2... 5 7. Le RAID 3... 6 8. Le RAID 4... 8 9. Le RAID

Plus en détail

II. Précautions et considérations d usage III. RAID avec mdadm- IV. Etat du RAID

II. Précautions et considérations d usage III. RAID avec mdadm- IV. Etat du RAID Pr. K. ZINEDINE PLAN I. Définitions II. Précautions et considérations d usage III. RAID avec mdadm- IV. Etat du RAID V. Simuler une panne VI. Remplacer un disque VII. Arrêt et Relance manuels VIII. Travaux

Plus en détail

Le RAID? Notre sujet n est pas l unité d élite de la police...

Le RAID? Notre sujet n est pas l unité d élite de la police... Le RAID Le RAID? Notre sujet n est pas l unité d élite de la police... Le RAID? Notre sujet n est pas non plus... Le RAID? signifie "Redundant Array of Inexpensive Drives". inventé au début des années

Plus en détail

Architectures multiprocesseurs NSY 104

Architectures multiprocesseurs NSY 104 Architectures multiprocesseurs NSY 4 Introduction Objectifs Augmentation du nombre d instructions traitées par seconde Diminution des temps d exécution Limitations Technique des processeurs Limites physiques

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA...2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)...2 2. Guide de Confi gurations

Plus en détail

Contrôle d erreurs: Détection et Correction

Contrôle d erreurs: Détection et Correction Contrôle d erreurs: Détection et Correction Luc Trudeau L ÉTS est une constituante du réseau de l'université du Québec Département de génie logiciel et des technologies de l information Montréal, Québec,

Plus en détail

Bases de Données Parallèles

Bases de Données Parallèles Bases de Données Parallèles Polytech IG4 Traitement de Données Distribuées Esther Pacitti 1. Machine base de données SGBD sur multiprocesseur ou cluster On parle aussi de SGBD parallèes Performances grâce

Plus en détail

SYSTÈME A HAUTE DISPONIBILITE

SYSTÈME A HAUTE DISPONIBILITE Notion de sûreté de fonctionnement On appelle critique une fonction d un système pour laquelle la propriété de sûreté de fonctionnement est une contrainte stricte. Un défaut de fonctionnement peut entraîner

Plus en détail

Christian GUERROIS MICROSENS

Christian GUERROIS MICROSENS Christian GUERROIS MICROSENS Les redondances des réseaux Ethernet Pourquoi et comment choisir sa redondance de niveau 2? Christian Guerrois Branch Office Manager MICROSENS Partenaire Acome MICROSENS_Get

Plus en détail

Architectures Distribuées et Réseaux locaux Temps-réel. LPSIL Option Informatique Embarquée et Réseaux sans Fil

Architectures Distribuées et Réseaux locaux Temps-réel. LPSIL Option Informatique Embarquée et Réseaux sans Fil Architectures Distribuées et Réseaux locaux Temps-réel LPSIL Option Informatique Embarquée et Réseaux sans Fil Marie-Agnès Peraldi-Frati Time Triggered Protocol TTP : un peu plus qu un protocole Protocole

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES STOCKAGE ET ARCHIVAGE. Les solutions de stockage et de sauvegarde

CAHIER DES CHARGES STOCKAGE ET ARCHIVAGE. Les solutions de stockage et de sauvegarde STOCKAGE ET ARCHIVAGE Les solutions de stockage et de sauvegarde Ce guide vous assistera tout au long du cycle de réalisation de votre projet IT : Assistance à maîtrise d ouvrage, rédaction de cahier des

Plus en détail

POUR ADMINISTRATEURS INFORMATIQUES, DÉCIDEURS ET PROPRIÉTAIRES DE MOYENNES ENTREPRISES

POUR ADMINISTRATEURS INFORMATIQUES, DÉCIDEURS ET PROPRIÉTAIRES DE MOYENNES ENTREPRISES White Paper SOLUTIONS DE STOCKAGE RÉSEAU POUR ADMINISTRATEURS INFORMATIQUES, DÉCIDEURS ET PROPRIÉTAIRES DE MOYENNES ENTREPRISES Des solutions de stockage réseau (NAS) avec RAID matériel. Une sécurité des

Plus en détail

Critères comparatifs

Critères comparatifs Sommaire Introduction 1. Evolution du stockage 2. NAS et SAN, deux options possibles 3. Convergence NAS/SAN 4. La disponibilité de l information 4.1. Les niveaux de RAID 4.2. Sauvegarde/restauration 5.

Plus en détail

Stockage, préservation des contenus et sécurité. Tolérance aux pannes. Tolérance aux pannes. Redondance. P. Harrand

Stockage, préservation des contenus et sécurité. Tolérance aux pannes. Tolérance aux pannes. Redondance. P. Harrand Généralités 1 Généralités, préservation des contenus et sécurité Redondance P. Harrand 1 Département Informatique Pôle Sciences et Technologie 2 Direction du Système d Information France Orange 4 février

Plus en détail

NST6000MC METRO STORAGE CLUSTER

NST6000MC METRO STORAGE CLUSTER FICHETECHNIQUE NST6000MC METRO STORAGE CLUSTER Performance, évolutivité, disponibilité élevée et reprise sur sinistre NST6000MC Metro Storage Cluster via Fibre Channel Connexion au commutateur directe.

Plus en détail

Module 10 Structure de mémoire de masse (disque)

Module 10 Structure de mémoire de masse (disque) Module 10 Structure de mémoire de masse (disque) Chapitre 12 Chap. 13 1 Concepts importants du Module 10 Fonctionnement et structure des unités disque Calcul du temps d exécution d une séquence d opérations

Plus en détail

CM1-2 : Gestion des serveurs de jeux Mickaël Martin Nevot

CM1-2 : Gestion des serveurs de jeux Mickaël Martin Nevot CM1-2 : Gestion des serveurs de jeux Mickaël Martin Nevot 16/04/2016 16:58 Cette œuvre de Cette Mickaël œuvre Martin est mise Nevot à disposition est mise à selon disposition les termes selon de les la

Plus en détail

Configurer un service de fichiers en cluster

Configurer un service de fichiers en cluster Configurer un service de fichiers en cluster Je vais aborder dans ce billet la configuration d un service de fichiers hautement disponible avec les technologies suivantes: iscsi Target, MPIO, Failover

Plus en détail

PPE 3-2: RemoteApp. Mise en place d applications distantes pour les visiteurs médicaux

PPE 3-2: RemoteApp. Mise en place d applications distantes pour les visiteurs médicaux PPE 3-2: RemoteApp Mise en place d applications distantes pour les visiteurs médicaux Pour GSB - 9 novembre 2015 Préparé par Arrivets Thibault, Fonteneau Corentin et Bergui Yassine SOLUTION REMOTE APP

Plus en détail

Concours externe du Capet et Cafep - Capet. Section sciences industrielles de l'ingénieur

Concours externe du Capet et Cafep - Capet. Section sciences industrielles de l'ingénieur Le programme du Capet externe sciences industrielles de l'ingénieur s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes en vigueur le 1er janvier de l'année du concours : - de technologie du collège

Plus en détail

Systèmes Distribués :

Systèmes Distribués : Systèmes Distribués : Introduction à DCE Avril 2000 René J. Chevance Pourquoi un système distribué? Besoins en matière de système distribué Caractéristiques communes des systèmes distribués Composants

Plus en détail

LES MULTI PROCESSEURS

LES MULTI PROCESSEURS Introduction aux clusters Qu est ce que le terme Cluster veut dire? Un cluster peut être défini comme un ensemble limité (de l ordre de la dizaine) de systèmes informatiques interconnecté qui partagent

Plus en détail

Une meilleure vue sur votre entreprise et vos sites. Siveillance VMS 100, 200 et 300 Logiciels de gestion vidéo. siemens.fr/buildingtechnologies

Une meilleure vue sur votre entreprise et vos sites. Siveillance VMS 100, 200 et 300 Logiciels de gestion vidéo. siemens.fr/buildingtechnologies Une meilleure vue sur votre entreprise et vos sites Siveillance VMS 100, 200 et 300 Logiciels de gestion vidéo *L ingéniosité au service de la vie siemens.fr/buildingtechnologies Vidéosurveillance Siveillance

Plus en détail

Le BIOS (Basic input output système).

Le BIOS (Basic input output système). Le BIOS (Basic input output système). C'est le programme qui préside au démarrage de l'ordinateur. On y accède, au démarrage, par l'appui sur une touche (souvent la touche supprime). Il y a trois constructeurs

Plus en détail

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger Cours 13 RAID et SAN Plan Mise en contexte Storage Area Networks Architecture Fibre Channel Network Attached Storage Exemple d un serveur NAS EMC2 Celerra Conclusion Démonstration Questions - Réponses

Plus en détail

Gestion des sauvegardes

Gestion des sauvegardes Gestion des sauvegardes SOMMAIRE I.La technologie RAID...1 I.1Définition...1 I.2RAID 0...1 I.3RAID 1...2 I.4RAID 2...2 I.5RAID 3...3 I.6RAID 4...3 I.7RAID 5...4 I.8RAID 6...5 I.9RAID 7...5 I.10RAID H...6

Plus en détail

* Un flux TCP/UDP est une communication (plusieurs sessions TCP ou UDP) entre deux machines IP pendant un intervalle de

* Un flux TCP/UDP est une communication (plusieurs sessions TCP ou UDP) entre deux machines IP pendant un intervalle de Plateforme de Surveillance réseau et sécurité Solution SecurActive NSS SecurActive NSS est une plateforme de surveillance réseau et sécurité basée sur un moteur d analyse innovant. SecurActive NSS capture

Plus en détail

Robert Godin. Tous droits réservés. 1

Robert Godin. Tous droits réservés. 1 LOG660 - Bases de données de haute performance BD parallèles et réparties Département de génie logiciel et des TI BD parallèles vs réparties BD réparties Les données se trouvent sur plusieurs sites (noeuds)

Plus en détail

Conception architecturale. GLO-3001 Architecture logicielle Luc Lamontagne Hiver 2010

Conception architecturale. GLO-3001 Architecture logicielle Luc Lamontagne Hiver 2010 Conception architecturale GLO-3001 Architecture logicielle Luc Lamontagne Hiver 2010 Plan Introduction Survol général Facteurs architecturaux (attributs de qualité) Approche par scénarios Tactiques de

Plus en détail

Bases de données avancées - Optimisation Stockage des données

Bases de données avancées - Optimisation Stockage des données Bases de données avancées - Optimisation Stockage des données Sarah Cohen-Boulakia Laboratoire de Recherche en Informatique Université Paris Sud http://www.lri.fr/~cohen/bd/bd.html 1 Les niveaux de mémoires

Plus en détail

Caractéristiques des systèmes distribués. Chargé de cours : Lévis Thériault Département de génie logiciel et des TI LOG730

Caractéristiques des systèmes distribués. Chargé de cours : Lévis Thériault Département de génie logiciel et des TI LOG730 Caractéristiques des systèmes distribués Chargé de cours : Lévis Thériault Département de génie logiciel et des TI LOG730 Sommaire Définition des systèmes distribués Conséquences de la définition Motivations

Plus en détail

Support de cours de Microsoft Windows NT 4.0 Technologies de base. Guide pédagogique. Cours n : 1027B. Réf. n : X Édité le : 2/99

Support de cours de Microsoft Windows NT 4.0 Technologies de base. Guide pédagogique. Cours n : 1027B. Réf. n : X Édité le : 2/99 Support de cours de Microsoft Windows NT 4.0 Technologies de base Guide pédagogique Cours n : 1027B Réf. n : X03-79501 Édité le : 2/99 Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet

Plus en détail

LES ARCHITECTURES TOLÉRANTES AUX PANNES ET AUX ERREURS

LES ARCHITECTURES TOLÉRANTES AUX PANNES ET AUX ERREURS LES ARCHITECTURES TOLÉRANTES AUX PANNES ET AUX ERREURS Mewtow 14 mars 2016 Table des matières 1 Introduction 5 2 Redondance matérielle : généralités 7 3 Redondance matérielle passive 9 3.1 Vote à majorité...................................

Plus en détail

Hyper-V 2016 Mise en oeuvre opérationnelle (architecture, déploiement, administration)

Hyper-V 2016 Mise en oeuvre opérationnelle (architecture, déploiement, administration) Introduction 1. Introduction 15 1.1 Avant-propos 16 1.1.1 Objectif du livre 16 1.1.2 Public concerné 16 1.2 Bac à sable 16 1.2.1 Présentation de l'atelier 17 1.2.2 Bonnes pratiques 20 2. Hyper-V 22 2.1

Plus en détail

Base de données réparties D après J. Akoka - I. Wattiau

Base de données réparties D après J. Akoka - I. Wattiau NFE113 Administration et configuration des bases de données 2011 Base de données réparties D après J. Akoka - I. Wattiau 1 Eric Boniface Contexte Technologique Des solutions de communication efficace entre

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Mise en œuvre d une infrastructure informatique virtualisée en haute disponibilité et Evolution du Système d Information 1. Contexte du projet périmètre de la

Plus en détail

Windows Server 2016 Installation, gestion du stockage et des traitements

Windows Server 2016 Installation, gestion du stockage et des traitements Hyper-V 1. Les nouveautés dans Windows Server 2016 9 2. Installation de Windows Server 2016 11 3. Implémentation d'hyper-v 16 3.1 Prérequis matériel 16 3.2 Machines virtuelles sous Hyper-V 17 3.3 Mémoire

Plus en détail

Résistance aux pannes dans les Bases de Données

Résistance aux pannes dans les Bases de Données Résistance aux pannes dans les Bases de Données Illustration avec Oracle J. Akoka - I. Wattiau Akoka-Wattiau 1 Objectifs Le SGBD doit permettre de : - minimiser le travail perdu - assurer un retour à des

Plus en détail

LEGRAND CHALARD Romane. PPE Cluster DHCP BTS SIO SISR PPE1

LEGRAND CHALARD Romane. PPE Cluster DHCP BTS SIO SISR PPE1 LEGRAND CHALARD Romane PPE Cluster DHCP BTS SIO SISR PPE1 SOMMAIRE 1. Présentation... 3 Cluster DHCP... 3 2. Configuration du SAN... 4-12 Fonctionnalités ISNS... 4-5 Déclarer les clients... 5-7 Attribuer

Plus en détail

Institut National de la Recherche Agronomique

Institut National de la Recherche Agronomique Institut National de la Recherche Agronomique Cahier des charges Fourniture d'équipements informatiques de stockage de grande capacité et de sauvegarde pour les Centres de Recherche Inra de : Bordeaux

Plus en détail

RAID logiciel sous linux Version 2.0

RAID logiciel sous linux Version 2.0 2015 RAID logiciel sous linux Version 2.0 Modifié le 30/01/2015 Brochard Florent BTS SIO SISR 30/01/2015 I. Introduction Le RAID est une technologie basée sur les disques durs. Il est souvent nécessaire

Plus en détail

Objectifs de ce module

Objectifs de ce module Introduction aux réseaux Objectifs de ce module En suivant ce module vous allez: Etudier l architecture et composants d un ordinateur Apprendre les systèmes de numération utilisés en informatique et convertir

Plus en détail

Projet «Evolution» Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique. Objectifs pédagogiques :

Projet «Evolution» Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique. Objectifs pédagogiques : Version 8/03/205 Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique Objectifs pédagogiques : Maîtriser l installation, la configuration, l administration, l optimisation et la

Plus en détail

Mise en place d une solution de virtualisation haute disponibilité (Hyper-v)

Mise en place d une solution de virtualisation haute disponibilité (Hyper-v) Mise en place d une solution de virtualisation haute disponibilité (Hyper-v) Sommaire 1) Introduction... 2 1.1) Explications... 2 1.2) Schéma de compréhension... 2 1.3) Le Stockages des VMs... 3 2) Installation

Plus en détail

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Lig Ce cours a été conçu à partir de

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Lig Ce cours a été conçu à partir de Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Lig Fabienne.Boyer@imag.fr Ce cours a été conçu à partir de 1- Structure d un disque 2- Ordonnancement des requêtes 3- Gestion du disque - formatage

Plus en détail

Citrix NetScaler Traffic Management CNS-220

Citrix NetScaler Traffic Management CNS-220 Citrix NScaler Traffic Management CNS-220 MIEL Centre Agréé : N 11 91 03 54 591 Pour contacter le service formation : 01 60 19 16 27 Pour consulter le planning des formations : www.miel.fr/formation Formations

Plus en détail

KVM. Mise en œuvre d une solution de virtualisation de serveurs. KVM - Mise en œuvre d une solution de virtualisation de serveurs KVM.

KVM. Mise en œuvre d une solution de virtualisation de serveurs. KVM - Mise en œuvre d une solution de virtualisation de serveurs KVM. Mise en œuvre d une solution de virtualisation de serveurs Ce livre sur s adresse à des administrateurs systèmes Linux souhaitant utiliser la virtualisation à des fins de production. L auteur démontre

Plus en détail

APPLIANCE ELASTIC CLOUD STORAGE (ECS)

APPLIANCE ELASTIC CLOUD STORAGE (ECS) W Notice technique APPLIANCE ELASTIC CLOUD STORAGE (ECS) L appliance Dell EMC Elastic Cloud Storage (ECS ) est une plate-forme de stockage Cloud software-defined et polyvalente. Cette solution de 3e génération

Plus en détail

Journée Aramis - Rhône Auvergne - 11 juin 2010

Journée Aramis - Rhône Auvergne - 11 juin 2010 Stockage & Virtualisation Journée Aramis - Rhône Auvergne - 11 juin 2010 Vincent Pfleger Jürgen Waiblinger 1) Diverses Problématiques du stockage 2) Quel stockage pour ses serveurs virtualisés? 3) La virtualisation

Plus en détail

Chapitre 18: Bases de données parallèles et réparties

Chapitre 18: Bases de données parallèles et réparties LOG660 - Base de données de haute performance Chapitre 18: Bases de données parallèles et réparties Exercices: QUESTION 1 a) BD parallèles: Les données peuvent être distribuées sur plusieurs disques d'un

Plus en détail

Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0. StarTech ID: SAT3540U3ER

Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0. StarTech ID: SAT3540U3ER Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0 StarTech ID: SAT3540U3ER Le boîtier SATA RAID 4 disques USB 3.0/eSATA vers 3,5 po SAT3540U3ER constitue une solution de stockage RAID

Plus en détail

Etude de systèmes de stockage et de sauvegardes et détermination d une solution pour la M2L

Etude de systèmes de stockage et de sauvegardes et détermination d une solution pour la M2L Etude de systèmes de stockage et de sauvegardes et détermination d une solution pour la M2L PPE2 : Appel à consultation GROUPE : TiLuBenj Thierry Gaiola Lucien Devars Du Mayne Benjamin Cohen SUIVI PAR

Plus en détail

Oracle Database 12c: Backup and Recovery Workshop Ed 2

Oracle Database 12c: Backup and Recovery Workshop Ed 2 Oracle University Appelez-nous: +33 15 7602 081 Oracle Database 12c: Backup and Recovery Workshop Ed 2 Durée: 5 Jours Description Le cours "Oracle Database 12c: Backup and Recovery Workshop", dispensé

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. «CCNA 1 : Notions de base sur les réseaux»

FICHE TECHNIQUE. «CCNA 1 : Notions de base sur les réseaux» 1. Thème de la formation : «CCNA 1 : Notions de base sur les réseaux» 2. Objectifs de la formation : Comprendre le fonctionnement des réseaux locaux Savoir mettre en place un plan d adressage Comprendre

Plus en détail

Urbanisation et architecture des systèmes d information

Urbanisation et architecture des systèmes d information Urbanisation et architecture des systèmes d information Flux techniques David Eudeline eudeline.david@free.fr Techniques de dialogue Protocoles de types questions/réponses Assemblage/Désassemblage Appel

Plus en détail

Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0

Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0 Tour matrice de disque dur externe RAID 4 baies Boîtier esata USB 3.0 Product ID: SAT3540U3ER Le boîtier SATA RAID 4 disques USB 3.0/eSATA vers 3,5 po SAT3540U3ER constitue une solution de stockage RAID

Plus en détail

La caractérisation d'une redondance peut s'effectuer par un ensemble d'attributs dont la problématique est illustrée par la figure ci-dessous.

La caractérisation d'une redondance peut s'effectuer par un ensemble d'attributs dont la problématique est illustrée par la figure ci-dessous. 1 Définition et caractérisation : La redondance consiste à doubler la sécurité : la défaillance d un organe est alors compensée par le bon fonctionnement d un autre en émettant l hypothèse probabiliste

Plus en détail

Matrice de compatibilité du sous-système de stockage Dell PowerEdge VRTX

Matrice de compatibilité du sous-système de stockage Dell PowerEdge VRTX Matrice de compatibilité du sous-système de stockage Dell PowerEdge VRTX Modèle réglementaire: E24S Type réglementaire: E24S001 Remarques, précautions et avertissements REMARQUE : Une REMARQUE indique

Plus en détail

Z/OS Environnement matériel

Z/OS Environnement matériel Z/OS Environnement matériel 1 Les processeurs du système z EC12 (2012) 20 puces microprocesseurs (32 nm) cadencés à 5.5 GHz, chaque processeur possède 6 core (120 PU) CP (Central Processor): 101 unités

Plus en détail

Questions/Réponses Juin e BAC

Questions/Réponses Juin e BAC Questions/Réponses Juin 2007 3 e BAC 17 mai 2007 Table des matières 1 Principes du Web et de HTTP 2 2 Courrier électronique et principes de base de la programmation socket (TCP et UDP) 3 3 Principes du

Plus en détail

VPLEX Virtualisation du stockage

VPLEX Virtualisation du stockage VPLEX Virtualisation du stockage Xavier Leroy Architecte 2010 LANexpert SA www.lanexpert.ch Mardi 15 Juin 2010 Slide 1 Agenda Virtualisation du Stockage Définition Différentes architectures VPLEX Fédération

Plus en détail

Windows Server 2012 Configuration des services avancés - Version numérique

Windows Server 2012 Configuration des services avancés - Version numérique Présentation de Windows Server 1. Windows Server 2012 13 2. Nouvelle interface graphique 15 2.1 Menu Démarrer 16 2.2 Panneau de configuration 16 2.3 Les programmes 17 2.4 Les raccourcis-clavier utiles

Plus en détail

Système ASI triphasé DPA UPScale ST kw L ASI modulaire conçu pour les appli cations de faible et moyenne puissance

Système ASI triphasé DPA UPScale ST kw L ASI modulaire conçu pour les appli cations de faible et moyenne puissance Système ASI triphasé DPA UPScale ST 10 200 kw L ASI modulaire conçu pour les appli cations de faible et moyenne puissance DPA UPScale ST protéger toujours vos applications critiques Jusqu à 10 modules

Plus en détail

Mise en place d une solution de stockage haute disponibilité (Windows)

Mise en place d une solution de stockage haute disponibilité (Windows) Mise en place d une solution de stockage haute disponibilité (Windows) Table des matières 1) Introduction... 2 2) StarWind... 3 2.1) Installation de StarWind sur Windows 2K12... 3 2.2) Création d un disque...

Plus en détail

Tolérance aux fautes. Stéphane Devismes. 27 septembre Université Joseph Fourier, Grenoble I

Tolérance aux fautes. Stéphane Devismes. 27 septembre Université Joseph Fourier, Grenoble I Tolérance aux fautes Stéphane Devismes Université Joseph Fourier, Grenoble I 27 septembre 2016 Plan Introduction Classification des fautes Exemple de fautes (pannes) Tolérance aux fautes Plan Introduction

Plus en détail

Mise en place d un serveur Asterisk

Mise en place d un serveur Asterisk Mise en place d un serveur Asterisk Introduction Sommaire - Qu est-ce qu un serveur Asterisk? - Les différents protocoles de communication - L interêt? - Schéma représentant la situation mise en place

Plus en détail

DELL EMC XTREMIO X2 : NOUVELLE GÉNÉRATION DE BAIES 100 % FLASH

DELL EMC XTREMIO X2 : NOUVELLE GÉNÉRATION DE BAIES 100 % FLASH FICHE PRODUIT DELL EMC XTREMIO X2 : NOUVELLE GÉNÉRATION DE BAIES 100 % FLASH AVANTAGES CLÉS Performance et efficacité De hautes performances prévisibles et constantes avec une latence inférieure à une

Plus en détail

SERVEUR CALLEO HAUTE PERFORMANCE 2880

SERVEUR CALLEO HAUTE PERFORMANCE 2880 SERVEUR CALLEO HAUTE PERFORMANCE 2880 Extended Specs Généralités Gamme de produit Serveur CALLEO High-Performance 2880 de produit Serveur Twin² Dual Socket Intel Facteur de forme Montage en rack 19" (2

Plus en détail

Windows Server Installation, gestion du stockage et des traitements Préparation à la certification MCSA - Examen

Windows Server Installation, gestion du stockage et des traitements Préparation à la certification MCSA - Examen Chapitre 1 Introduction A. Introduction 11 B. Organisation des certifications 11 C. Comment est organisé ce livre 11 D. Compétences testées lors de l'examen 70-740 12 E. L'examen de certification 12 F.

Plus en détail

Table des matières 1. Chapitre 1 Introduction

Table des matières 1. Chapitre 1 Introduction Table des matières 1 Chapitre 1 Introduction 1. Introduction....13 2. Les différentes éditions de Windows Server 2008...13 3. Les grands axes de Windows Server 2008...14 3.1 Un meilleur contrôle de l information...14

Plus en détail

Les composants matériels, depuis l'alimentation, le processeur jusqu'au disque dur en passant par la mémoire l'ensemble se nomme Hardware

Les composants matériels, depuis l'alimentation, le processeur jusqu'au disque dur en passant par la mémoire l'ensemble se nomme Hardware «Bonnes» Pratiques Vous avez dit PC? Nous avons tous une idée, plus ou moins précise de ce qu'est réellement ce Personal Computer Les composants matériels, depuis l'alimentation, le processeur jusqu'au

Plus en détail

Microsoft Official Curriculum Administration de Windows Server Administration de Windows Server 20 Programme détaillé

Microsoft Official Curriculum Administration de Windows Server Administration de Windows Server 20 Programme détaillé Module 1: Déploiement et maintenance des images de serveur Ce module explore les fonctionnalités des services de déploiement Windows et explique comment les utiliser pour effectuer des déploiements de

Plus en détail

MPI, NUMA et multi-coeur. Sylvain Jeaugey Bull R&D HPC Middleware

MPI, NUMA et multi-coeur. Sylvain Jeaugey Bull R&D HPC Middleware MPI, NUMA et multi-coeur Sylvain Jeaugey Bull R&D HPC Middleware Introduction : Multi-coeur et cluster L augmentation du nombre de coeurs par boitier a pour conséquences : L augmentation de la taille des

Plus en détail

Systèmes de fichiers réseau & stockage objet

Systèmes de fichiers réseau & stockage objet Systèmes de fichiers réseau & stockage objet Un système de fichier réseau fournit une abstraction au système d exploitation tandis que le stockage objet fournit une abstraction à une application. Philippe

Plus en détail

Coupon d'examen MCSA + la version numérique du guide Windows Server 2012 (examen ) OFFERTE + 1 examen d'entraînement OFFERT

Coupon d'examen MCSA + la version numérique du guide Windows Server 2012 (examen ) OFFERTE + 1 examen d'entraînement OFFERT Chapitre 1 Introduction A. Organisation des certifications 12 B. Comment est organisé ce livre 12 C. Compétences testées lors de l'examen 70-411 14 1. L'examen de certification 14 2. Préparation de l'examen

Plus en détail

Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité

Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité École Doctorale de Grenoble Master 2 Recherche Systèes et Logiciel Disponibilité des s Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA

Plus en détail

Positionnement produit

Positionnement produit DNS-722-4 Enregistreur vidéo réseau à 2 baies Cas de figure d'utilisation Surveillance dans les espaces publics, dans les centres de formation, dans les boutiques et les bureaux. Garantie 2 ans Accroche

Plus en détail

Architecture et Ingénierie des cœurs de réseaux. André-Luc BEYLOT ENSEEIHT Département Télécommunications et Réseaux

Architecture et Ingénierie des cœurs de réseaux. André-Luc BEYLOT ENSEEIHT Département Télécommunications et Réseaux Architecture et Ingénierie des cœurs de réseaux André-Luc BEYLOT ENSEEIHT Département Télécommunications et Réseaux Plan Général Architectures : OADM OXC Routing and Wavelength Assignment (RWA) Robustesse

Plus en détail

SharePoint Server 2010 Déploiement et administration de la plate-forme

SharePoint Server 2010 Déploiement et administration de la plate-forme Présentation des technologies SharePoint 1. Historique des technologies SharePoint 11 1.1 SharePoint Team Services v1 12 1.2 SharePoint Portal Server 2001 12 1.3 Windows SharePoint Services v2et Office

Plus en détail

LES SERVEURS ET LES SGBD

LES SERVEURS ET LES SGBD Introduction Dans ce chapitre nous allons examiner les options d architecture des serveurs et des systèmes de gestion de bases de données. Ces derniers ont des relations privilégiées avec les disques.

Plus en détail

PS8000 SCADA. Supervision & Contrôle Commande

PS8000 SCADA. Supervision & Contrôle Commande PS8000 SCADA Supervision & Contrôle Commande Présentation La consommation d énergie est plus que jamais une préoccupation importante pour l industrie. Que vous soyez opérateur, manager, administrateur

Plus en détail

Instructions pour la migration de FDS BCM File Delivery Services Passage à la plateforme FDS redondante entre sites

Instructions pour la migration de FDS BCM File Delivery Services Passage à la plateforme FDS redondante entre sites Instructions pour la migration de FDS BCM File Delivery Services Passage à la plateforme FDS redondante entre sites Editeur Poste CH SA Technologies de l information Webergutstrasse 12 CH-3030 Berne (Zollikofen)

Plus en détail

Epreuve E6 Parcours de professionnalisation. BTS SIO option SISR. Apprenti : Période : Deuxième année d alternance du 01/09/2012 au 31/08/2014

Epreuve E6 Parcours de professionnalisation. BTS SIO option SISR. Apprenti : Période : Deuxième année d alternance du 01/09/2012 au 31/08/2014 Epreuve E6 Parcours de professionnalisation BTS SIO option SISR Apprenti : Période : Deuxième année d alternance du 01/09/2012 au 31/08/2014 Situation : Besoin : Redondance du routeur Rstade Portefeuille

Plus en détail

Routage & Commutation. CCNA Accéléré

Routage & Commutation. CCNA Accéléré Routage & Commutation CCNA Accéléré Objectifs Fournir les connaissances et les compétences nécessaires pour installer, configurer et exploiter un réseau de petite ou moyenne taille Installer, faire fonctionner

Plus en détail

Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04

Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04 Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04 Réplication et reprise sur panne Auteurs : Raphaël Fournier-S niehotta, Philippe Rigaux, Nicolas Travers prénom.nom@cnam.fr Département d informatique

Plus en détail

Tolérance aux pannes dans les systèmes distribués. Alain BUI

Tolérance aux pannes dans les systèmes distribués. Alain BUI Tolérance aux pannes dans les systèmes distribués Alain BUI Professeur Département de Mathématiques et Informatique alain.bui@univ-reims.fr Alain BUI -- Université de Reims 1 Introduction Nombre croissant

Plus en détail

Cluster I ) NLB. A ) Prérequis. B ) Création du cluster. Il y a deux grands types de Cluster :

Cluster I ) NLB. A ) Prérequis. B ) Création du cluster. Il y a deux grands types de Cluster : Cluster Il y a deux grands types de Cluster : - NLB : qui permet un équilibrage des charges - Failover : cluster de basculement I ) NLB A ) Prérequis Une fois le contrôleur de domaine ainsi que les deux

Plus en détail

Principes de Base (1/25) Principes de Base

Principes de Base (1/25) Principes de Base Principes de Base Un réseau pourquoi faire? Quelle architecture de communication faut-il déployer? A quoi sert la Normalisation? Quel débit et combien de Bande Passante? Quel Multiplexage utiliser? Comment

Plus en détail

Les serveurs Hardware

Les serveurs Hardware Les serveurs Hardware Sommaire I. Définition d'un serveur Hardware II. Différences entre serveurs et services III. Les différents types de serveurs IV. Description technique d'un exemple de serveur V.

Plus en détail

Équipements Electroniques de Contrôle Commande 2 fils

Équipements Electroniques de Contrôle Commande 2 fils Équipements Electroniques de Contrôle Commande fils F06/0 BUS DE TERRAIN DS00 / DS00 : ECONOMIE DE CÂBLAGE ET CONFORT D INSTALLATION. Commande à distance de servomoteurs ou de tout autre appareil à partir

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

Guide des méthodes recommandées pour la gamme Sun StorEdge 3000

Guide des méthodes recommandées pour la gamme Sun StorEdge 3000 Guide des méthodes recommandées pour la gamme Sun StorEdge 3000 Baie de disques Sun StorEdge 3310 SCSI Sun Microsystems, Inc. 4150 Network Circle Santa Clara, CA 95054 U.S.A. (+1) 650 960 1300 Référence

Plus en détail

L3 informatique TP n o 5 : Configuration de commutateurs ethernet administrables

L3 informatique TP n o 5 : Configuration de commutateurs ethernet administrables L3 informatique TP n o 5 : Configuration de commutateurs ethernet administrables Sovanna Tan Juillet 2012 1/23 Sovanna Tan TP n o 5 : Configuration de commutateurs administrables Plan 1 Présentation du

Plus en détail

SESSION 2016 OPTION WINDOWS SERVEURS

SESSION 2016 OPTION WINDOWS SERVEURS EXAMEN PROFESSIONNEL DE VERIFICATION D APTITUDE AUX FONCTIONS DE PROGRAMMEUR DE SYSTEME D EXPLOITATION «EXPERT RESEAUX» SESSION 2016 EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE N 2 à OPTION DU LUNDI 6 JUIN 2016 OPTION

Plus en détail