Plan de relance. Le montant total des opérations s'élève à 4,9 M avec une participation de l'état à hauteur de 3,675 M.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de relance. Le montant total des opérations s'élève à 4,9 M avec une participation de l'état à hauteur de 3,675 M."

Transcription

1 Plan de relance Le gouvernement a décidé de mettre en œuvre un plan de relance, basé sur des activités locales génératrices d'emplois. Ce plan de relance a été présenté le 4 décembre 2008 par le Président de la République. Le chef de l'état a donné la priorité à l'investissement pour "soutenir l'activité d'aujourd'hui et préparer la compétitivité de demain". Quatre critères d éligibilité ont été définis par l État : - La promotion du développement durable - La prévention des risques naturels - Le désenclavement des territoires - Le rattrapage des retards sanitaires et scolaires Dès le lancement de la procédure de consultation, les Taaf se sont mobilisées pour répondre à l'appel à projet et ont proposé des actions répondant aux critères ci-dessus, notamment la sécurisation de la desserte logistique des districts et la mise en œuvre d une stratégie énergétique exemplaire, au travers d'une rénovation partielle des bases. Le plan de relance dans les Taaf En 2009, plusieurs opérations ont ainsi pu être lancées grâce aux financements obtenus dans le cadre du Plan de relance et du Fonds exceptionnel d'investissement pour l Outremer. Le montant total des opérations s'élève à 4,9 M avec une participation de l'état à hauteur de 3,675 M. Dans les districts Les opérations retenues répondent aux critères de désenclavement et de promotion du développement durable et des énergies renouvelables. 1/ Promotion du développement durable : - Rénovation des bâtiments logements de Kerguelen - Rénovation de la base Dumont d'urville en terre Adélie - Développement des énergies renouvelables à Tromelin et Kerguelen - Travaux de remise en état de la station météorologique de Tromelin 2/ Désenclavement des territoires ultra-marins : - Étude sur l amélioration du débarquement dans les îles Éparses - Réhabilitation des ouvrages maritimes de Kerguelen (études) - Marion Dufresne : entretien du navire et acquisition d'un «enrouleur» permettant la livraison du carburant sur les bases (dispositif performant et sécurisant les opérations).

2 L'opération la plus importante (2,4 M ), la rénovation des bâtiments logements de Kerguelen, se fait avec des personnels contractuels embauchés pour la plupart à la Réunion : 42 personnes concernés en 2009, et 44 prévues en Au siège des Taaf Dans le cadre du plan de relance immobilier volet "Etat-exemplaire", des travaux de rénovation ont été engagés début février Ces travaux concernent l amélioration de l'isolation du bâtiment technique du siège des Taaf à Saint Pierre : remplacement des fenêtres aluminium "simple vitrage" par des menuiseries double vitrage avec rupture de pont thermique Cette opération répond au critère d'amélioration de la performance énergétique. Ces travaux représentent un cout d environ et sont réalisés par une entreprise artisanale basée à la Réunion. La mise en place de ces actions dans le cadre du plan de relance est pilotée par les services techniques des Taaf, en liaison étroite avec les chefs de districts, les hivernants et le service environnement.

3 Focus sur les éoliennes Deux éoliennes nouvelle génération de 15 kva, de marque Vergnet, vont être amenées et seront prochainement couplées au réseau de la base de Kerguelen. La production électrique sur Kerguelen est actuellement assurée par une centrale électrique équipée de trois groupes électrogènes (un groupe électrogène de 650 kva fonctionne en continu). Le chauffage de la base est quant à lui assuré par deux chaudières gazole de 400 kw. La consommation en gazole de la base est répartie de la sorte : - 60 % la centrale électrique - 35 % les chaudières - 5 % divers (véhicules, flottille, chauffage des installations annexes...) Les deux chaudières gazole assurent le chauffage des bâtiments de vie et techniques. Dans le cadre du plan de relance, ces logements font actuellement l objet d une rénovation importante : isolation intérieure et extérieure, double vitrage avec rupture pont thermique, chauffage électrique à inertie piloté par sonde avec régulation de température. Ces logements seront par la suite chauffés électriquement. Le parc éolien, qui pourra accueillir d autres éoliennes supplémentaires, permettra dans le futur de remplacer les chaudières gazole par des chaudières électriques. L objectif est de chauffer électriquement l'ensemble de la base. Ce projet permettra une diminution de la consommation de gazole estimée à 35 % sur la base de Kerguelen. Kerguelen, le vent et les éoliennes L utilisation des énergies renouvelables dans les Taaf n est pas un sujet nouveau. Avec une moyenne annuelle de 35km/h de vent, le terrain semble propice à l implantation d éoliennes. Cependant, des pics fréquents à 150 km/h et des pointes allant jusqu à 200 km/h rendent cette exploitation compliquée. Par ailleurs, les Taaf ont un impératif de sécurité ; il est inimaginable dans cette région d être privé d énergie. Il ne faut jamais oublier qu il faut au minimum 6 jours à un bateau (si disponibilité) quittant la Réunion pour atteindre Kerguelen, avec une pièce de rechange et il n y a pas d avion. Au début des années 90, trois éoliennes, de marque Vergnet, avaient été installées : une sur le site isolé de Port Bizet (5 kva) et deux sur la base (15 kva). Ces éoliennes d ancienne génération, avec des pales en bois, avaient un rendement insuffisant. Elles ont été enlevées du réseau il y a environ un an. Les éoliennes de nouvelle génération permettront d avoir une qualité de matériaux et un rendement supérieurs.

4 Focus sur l enrouleur L enrouleur est un équipement permettant de délivrer du gazole, à partir du Marion Dufresne, vers les districts. Les districts ne possédant pas de port, le processus est réalisé en mer, face aux bases. Les essais de ce nouvel enrouleur seront effectués durant cette rotation pour le ravitaillement de Crozet, Kerguelen et Amsterdam. Cet enrouleur a été fabriqué en seulement deux mois par l entreprise Abotech, située à Mâcon et spécialisée dans la chaudronnerie et les machines spéciales. Caractéristiques : m de manche semi rigide sans raccord apparent, il est composé de 3 longueurs de 320 m et une de 240 m - diamètre du tuyau 100 mm au lieu des 90 mm actuels - pression de service 16 bars au lieu des 8 bars actuels - pression éclatement 64 bars, 15 bars actuels - le débit sera de l'ordre de 70 m3/h au lieu des 37 m3/h actuels permettant un gain de temps important - poids : environ 13 t Coût : environ euros Equipé d'un totaliseur compteur permettant de connaître exactement le volume délivré à la base, ce compteur permettra également d'avoir les quantités cumulées, important lors du bilan de fin d'année de délivrance aux bases. Un système de trancanage permet une synchronisation pendant les phases d'enroulement et de déroulement du tuyau. Le pilotage de l'enrouleur peut s effectuer par télécommande électrique avec et sans fil permettant de ravaler le tuyau sans le vider si un problème surgissait, mauvaise condition météo, etc... Cet enrouleur est également équipé d'un anti vireur évitant ainsi au tuyau de se dérouler seul. Il possède également sur son skid d'un compresseur d'air d'un débit de 700 m3/h permettant de vider le tuyau vers les bases, ou si nous devions ravaler le tuyau plein, de vider le tuyau dans les caisses du Marion Dufresne. Cet équipement novateur permettra d améliorer la rapidité de livraison de gazole aux bases (important en cas de mauvaise météo) et d augmenter la sécurité, notamment en évitant tout risque de pollution.

5 Enlèvement de l ancien «enrouleur» du Marion Dufresne Embarquement du nouvel «enrouleur»

6 Focus sur la maîtrise des dépenses énergétiques Dans le cadre d une politique environnementale exemplaire et innovante, les Taaf se sont engagés à maîtriser des dépenses énergétiques et notamment réduire la consommation en gazole des bases australes de 10% en 2009 par rapport à Début 2010, le bilan des deux dernières années est le suivant : consommation 2008 : 1555 m3 consommation 2009 : 1381 m3 soit une baisse de 11 %. La baisse obtenue résulte : - de l'optimisation des plans de logements : regroupement des personnels, mise en «hivernage» des bâtiments inoccupés - de la formalisation de consignes strictes de fonctionnement des bases, mise en place de procédures (contrôles, règles de chauffage...), - du développement et du renforcement des comportements "éco responsables" : sensibilisation dès les recrutements, consignes précises (formations, rappels,...), relais des chefs de district, chasse au «gaspi»... - de la poursuite des actions de modernisation des équipements (mise en place d'équipements "basse consommation"), de la mutualisation et la rationalisation des moyens et l amélioration de l'isolation des bâtiments. La baisse de la consommation a été significative grâce à la mise en place de toutes ces actions et malgré un contexte de forte hausse des effectifs sur la base de Kerguelen en raison des travaux du plan de relance. Le programme de rénovation des bâtiments logements, complété par le développement des énergies renouvelables (notamment à Kerguelen, base la plus «énergivore»), permettra de franchir un nouveau palier à la baisse dans les prochaines années (ensemble des bâtiments «L» rénovés, modification du système de chauffage, développement du parc éolien). Aspects financiers : En 2009 : dépenses de gazole en réduction de euros par rapport à Cette réduction est la conséquence d'un prix du gazole en nette baisse (-34%) et d'une consommation réduite (-11 %).

Les nouveautés fiscales 2014 : - CIDD (Crédit d Impôt Développement Durable) -TVA - Liste des appareils de régulation du chauffage

Les nouveautés fiscales 2014 : - CIDD (Crédit d Impôt Développement Durable) -TVA - Liste des appareils de régulation du chauffage Les nouveautés fiscales 2014 : - CIDD (Crédit d Impôt Développement Durable) -TVA - Liste des appareils de régulation du chauffage Les nouveautés fiscales 2014 : -CIDD Réforme du Crédit d'impôt Développement

Plus en détail

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2013 DLH 373 Réalisation par Paris Habitat-OPH d un programme de réhabilitation Plan Climat de 57 logements, sur le groupe Liard (14e). PROJET DE DELIBERATION EXPOSE

Plus en détail

Exemple de la commune d Allouville Bellefosse. M. Jean Pierre YON, 1er adjoint de la commune d Allouville Bellefosse

Exemple de la commune d Allouville Bellefosse. M. Jean Pierre YON, 1er adjoint de la commune d Allouville Bellefosse Exemple de la commune d Allouville Bellefosse M. Jean Pierre YON, 1er adjoint de la commune d Allouville Bellefosse Les différentes étapes du projet 2011 : appel à candidature : un conseiller énergie pour

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Habiter ++ / + Energie + Autonomie Un nouveau Programme d intérêt général en Lot-et-Garonne

DOSSIER DE PRESSE Habiter ++ / + Energie + Autonomie Un nouveau Programme d intérêt général en Lot-et-Garonne Agen, vendredi 13 septembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Habiter ++ / + Energie + Autonomie Un nouveau Programme d intérêt général en Lot-et-Garonne Lancé en 2011 par l Etat et le Conseil général pour la péiode

Plus en détail

Conseil en Energie Partagé

Conseil en Energie Partagé Présentation du Conseil en Energie Partagé à Dreux Agglomération Retour d expériences 03/12/2013 1. Présentation 2.Au quotidien, les missions, la méthodologie 3. Retour d expériences. Situation Géographique

Plus en détail

Septembre 2007 Document non contractuel

Septembre 2007 Document non contractuel Présentation des s de travaux et des Gains en économies d énergie générés par la réalisation des travaux préconisés, en logement ancien de taille moyenne La définition de bouquets de travaux a pour objectif

Plus en détail

renouvelable: - bois, - géothermie,

renouvelable: - bois, - géothermie, CYEL - PRIMAIRE CYEL est la société gestionnaire du réseau de chauffage urbain de la communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise, depuis le 16 décembre 2006. CYEL est un service public délégué, accessible

Plus en détail

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs Le projet part sur la base d une étude lancée par le SIAV sur son territoire qui abouti en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Programme "Habiter mieux" 14 septembre 2016

DOSSIER DE PRESSE. Programme Habiter mieux 14 septembre 2016 DOSSIER DE PRESSE Programme "Habiter mieux" 14 septembre 2016 CONTACT PRESSE Préfecture de la région Pays de la Loire, Préfecture de la Loire-Atlantique Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses.

Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses. 1- Que signifie le sigle TAAF? Terres Australes et Antarctiques Françaises. 2- Quels sont les noms des 5 districts des TAAF? Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses. 3- Que

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX

INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX Réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) En 2014, le groupe Monoprix réalise son 3 ème Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES). Monoprix a choisi d

Plus en détail

Charte Bât Innov Sud De France Un engagement pour l avenir de l écoconstruction et de l éco-rénovation en Languedoc-Roussillon

Charte Bât Innov Sud De France Un engagement pour l avenir de l écoconstruction et de l éco-rénovation en Languedoc-Roussillon www.laregion.fr rendez-vous sur notre espace pro: identifiant: ecoconstruction mot de passe: innovation Charte Bât Innov Sud De France Un engagement pour l avenir de l écoconstruction et de l éco-rénovation

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

D 4.3 : PROGRAMME DES OBJECTIFS ENVIRONNEMENTAUX POUR LES PROJETS PILOTES DE MOUNTEE

D 4.3 : PROGRAMME DES OBJECTIFS ENVIRONNEMENTAUX POUR LES PROJETS PILOTES DE MOUNTEE mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.3 : PROGRAMME DES OBJECTIFS ENVIRONNEMENTAUX POUR LES PROJETS PILOTES DE MOUNTEE

Plus en détail

Optimisation de la gestion énergétique d un parc immobilier. 2 juin 2016

Optimisation de la gestion énergétique d un parc immobilier. 2 juin 2016 Optimisation de la gestion énergétique d un parc immobilier 2 juin 2016 SOMMAIRE 1 Présentation du Département de Loire-Atlantique 2 Volonté politique et processus construits dans la durée 3 Plan d actions

Plus en détail

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2013 DLH 289 Réalisation par Paris Habitat-OPH d un programme de réhabilitation Plan Climat de 736 logements, 4, 6, 12, 14 rue Frederick Lemaître ; 35, 37, 39, 47,49

Plus en détail

Visite du Lycée du Pic Saint Loup

Visite du Lycée du Pic Saint Loup VAD - ENVIROBAT 8 Juillet 2005 Visite du Lycée du Pic Saint Loup Maîtrise d'ouvrage à Région Languedoc-Roussillon ADRET, AMO HQE S Maîtrise d'oeuvre t - C HYDRAP, paysagiste l TRIBU, BET HQE é MALIVER,

Plus en détail

avec module hydraulique easydan SPlit

avec module hydraulique easydan SPlit 1 1 Pompe à chaleur Air/Eau avec module hydraulique easydan SPlit NOUVEAU V E R S I O N I T S P L L énergie est notre avenir, économisons-la! 2 * la culture du meilleur - 1 selon la loi de finance en vigueur

Plus en détail

La RT2005 en ventilation et en climatisation. Par Anne-Marie Bernard, Consultant, Uniclima

La RT2005 en ventilation et en climatisation. Par Anne-Marie Bernard, Consultant, Uniclima La RT2005 en ventilation et en climatisation Par Anne-Marie Bernard, Consultant, Uniclima RAPPELS SUR LA RT2005 Décret publication textes réglementaires prévue 1 er trimestre 2006? date d'application prévue

Plus en détail

DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE

DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE DEPARTEMENT DE LA HAUTE GARONNE MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE RAMONVILLE SAINT-AGNE Hôtel de ville 31520 RAMONVILLE SAINT-AGNE DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE 4. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable GAMME EAU CHAUDE SANITAIRE 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu à 70% d économie

Plus en détail

L énergie et l équité en primes. Isabelle Meerhaeghe, Députée Ecolo au Parlement Wallon

L énergie et l équité en primes. Isabelle Meerhaeghe, Députée Ecolo au Parlement Wallon L énergie et l équité en primes Isabelle Meerhaeghe, Députée Ecolo au Parlement Wallon Chiffres et priorités Une bonne isolation = réduction de 20 à 30% du montant de sa facture énergétique Priorité totale

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Utilisation de l énergie

Utilisation de l énergie Utilisation de l énergie Séance d information Entrée en vigueur de la nouvelle législation cantonale sur l énergie au 1 e r janvier 2012 Office de la coordination environnementale et de l énergie du canton

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Programme : Connaître son patrimoine : suivi des consommations,

Plus en détail

Réseau de chaleur Bellevue. Synthèse du rapport annuel 2012

Réseau de chaleur Bellevue. Synthèse du rapport annuel 2012 Réseau de chaleur Bellevue Synthèse du rapport annuel 2012 Sommaire Contexte contractuel Présentation du réseau Faits marquants en 2012 Consommation des abonnés Rendement du réseau CO 2 : gestion des quotas

Plus en détail

COLLECTION HOME BY SALMSON L OFFRE DE CIRCULATEURS RÉSIDENTIELS POUR TOUTES LES INSTALLATIONS INVENTER LES SOLUTIONS DE DEMAIN.

COLLECTION HOME BY SALMSON L OFFRE DE CIRCULATEURS RÉSIDENTIELS POUR TOUTES LES INSTALLATIONS INVENTER LES SOLUTIONS DE DEMAIN. COLLECTION HOME BY SALMSON L OFFRE DE CIRCULATEURS RÉSIDENTIELS POUR TOUTES LES INSTALLATIONS INVENTER LES SOLUTIONS DE DEMAIN. Siriux home LE MEILLEUR DU HAUT RENDEMENT ENCORE AMÉLIORÉ! Les fonctionnalités

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE 08.12.11 TRAVAUX DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE BATIMENT : 42% DE PLUS DE PROFESSIONNELS SERONT NECESSAIRES D ICI 2014 A l occasion des Journées Nationales

Plus en détail

Pompe à chaleur Air/Eau

Pompe à chaleur Air/Eau 1 1 Pompe à chaleur Air/Eau avec module hydraulique easydan SPLIT EHSY-VE5 NOUVEAU V E R S I O N I T S P L Le chauffage facile! Discret et Compact, il a tout compris! La pompe à chaleur Air/Eau est constituée

Plus en détail

«Les petits ruisseaux peuvent-ils faire les grandes rivières?»

«Les petits ruisseaux peuvent-ils faire les grandes rivières?» l énergie en milieu aride «Les petits ruisseaux peuvent-ils faire les grandes rivières?» Les différents techniques de production avec l énergie naturelle gratuite (le vent,le soleil et l eau) Micro éolien

Plus en détail

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DES INTERVENTIONS DE L'ETAT DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES (liste des correspondants ci-jointe) DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-8 : UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-8 : UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-8 : BATIMENTS PUBLICS LIES A L ENSEIGNEMENT Version adoptée à la CE du 07/12/15

Plus en détail

Feuille technique Références et prix : voir tarif

Feuille technique Références et prix : voir tarif VIOCAL 3/35 Pompe à chaleur air/eau de, à 17,1 kw Feuille technique Références et prix : voir tarif Document à classer dans : Catalogue Vitotec, intercalaire 1 Vitocal 3 ype AW jusqu à 55 C de température

Plus en détail

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Sommaire : Réhabilitation durable de la SIEMP - 161 rue de la Convention 15éme -

Plus en détail

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE Evaluation thermique réalisée avec PROJET Mr M 31000 TOULOUSE Date de l'étude : ENTREPRISE 25.02.2013 CLIENT sarl l'avis du menuisier Mr MULLER Richard TESSIER 8 impasse du petit bois 31140 ST LOUP CAMMAS

Plus en détail

Les Terrasses de. Notre Dame

Les Terrasses de. Notre Dame Les Terrasses de Notre Dame Place des Jacobins Une domotique dernier cri qui vous fera adorer votre nouvel appartement Eglise Notre-Dame-de-Sainte-Croix Cathédrale Saint-Julien Parc de Tessé Jardin des

Plus en détail

The world looks better C H A N G E Z V O S M E N U I S E R I E S ET FAITES DES ECONOMIES! Février

The world looks better C H A N G E Z V O S M E N U I S E R I E S ET FAITES DES ECONOMIES! Février The world looks better C H A N G E Z V O S M E N U I S E R I E S ET FAITES DES ECONOMIES! AID ES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Février 2016 SOMMAIRE Le crédit d impôt pour la transition énergétique...

Plus en détail

La Charte Qualité Habitat du Sicoval

La Charte Qualité Habitat du Sicoval Préserver l environnement et le cadre de vie Garantir l équité sociale Assurer l équilibre financier des opérations La Charte Qualité Habitat du Sicoval Février 2006 Le Sicoval, petit historique 1975 1983

Plus en détail

Le Bois : un matériau d avenir pour les collectivités Rénovation et sobriété énergétique. CRANSAC 11 octobre 2016

Le Bois : un matériau d avenir pour les collectivités Rénovation et sobriété énergétique. CRANSAC 11 octobre 2016 Le Bois : un matériau d avenir pour les collectivités Rénovation et sobriété énergétique CRANSAC 11 octobre 2016 L ADIL de l Aveyron - Espace Info Energie Rôle et missions Information et conseil sur toutes

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE. Université Blaise Pascal Caisse des Dépôts Signature d une convention intracting le 21 janvier 2016

DOSSIER de PRESSE. Université Blaise Pascal Caisse des Dépôts Signature d une convention intracting le 21 janvier 2016 DOSSIER de PRESSE Université Blaise Pascal Caisse des Dépôts Signature d une convention intracting le 21 janvier 2016 Communiqué de presse Présentation détaillée du projet Contacts presse : Contact UBP

Plus en détail

LES TRAVAUX ÉLIGIBLES

LES TRAVAUX ÉLIGIBLES LES TRAVAUX ÉLIGIBLES Critères d éligibilité & pièces justificatives Critères d éligibilité & pièces justificatives Avril 2016-1/25 Isolation de combles ou de toitures page 4 Isolation de murs page 6 Isolation

Plus en détail

3 D UN CHAUFFAGE ADAPTÉ AEROTHERMIE LA PERFORMANCE

3 D UN CHAUFFAGE ADAPTÉ AEROTHERMIE LA PERFORMANCE B@GUIO 3 AEROTHERMIE LA PERFORMANCE POMPE À CHALEUR Split Inverter Large gamme de puissance Commande tactile - e-connectée Eau chaude sanitaire D UN CHAUFFAGE ADAPTÉ www.arkteos.com B@GUIO 3 - B@GUIO 3

Plus en détail

Gamme de produits 2015

Gamme de produits 2015 Gamme de produits R 2015 LES AVANTAGES DU CHAUFFAGE AU BOIS La chaudière DEFRO DS est une chaudière à combustible solide à tirage naturel. Grâce à l utilisation d échangeurs de chaleur verticaux et horizontaux

Plus en détail

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014.

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014. REALISATION D UNE GEOTHERMIE présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont mercredi 26 mars 2014. Hôtel Restaurant Verviers à Verviers Bureau d'études GN Bureau d'ingénierie en techniques

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 Aperçu des données Lausanne Avril 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

Propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit, fiscalement domiciliés en France.

Propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit, fiscalement domiciliés en France. CITE & Éco-PTZ CITE Crédit d Impôt Transition Énergétique Évolutions majeures en 2016 1. Visite préalable aux travaux 2. Justifications des performances Bénéficiaires Propriétaires, locataires et occupants

Plus en détail

Mesures de l Etat de soutien au développement des entreprises Lieu - Date

Mesures de l Etat de soutien au développement des entreprises Lieu - Date Mesures de l Etat de soutien au développement des entreprises Lieu - Date 1. Les mesures en faveur de la diminution du coût du travail 1.1. Le crédit impôt compétitivité emploi (CICE) 1.2. La baisse des

Plus en détail

Présentation du système de ventilation du métro de PARIS

Présentation du système de ventilation du métro de PARIS Présentation du système de ventilation du métro de PARIS I. PRESENTATION DU SYSTEME REEL I.1. Le système de ventilation de tunnel La SNCF a décidé de conforter la voûte du tunnel entre la gare d ORSAY

Plus en détail

2010/b-1. La chaudière :

2010/b-1. La chaudière : 2010/b-1 La chaudière : Cette chaudière aux belles lignes permet non seulement un confort de maniement optimal d un chauffage fonctionnant avec des bûches et des débris de bois, mais aussi la possibilité

Plus en détail

Construction de 45 logements secteur de la Hunaudaye Cabri Habitat / Ville de Saint Brieuc Présentation du projet

Construction de 45 logements secteur de la Hunaudaye Cabri Habitat / Ville de Saint Brieuc Présentation du projet 1 Construction de 45 logements secteur de la Hunaudaye Cabri Habitat / Ville de Saint Brieuc Présentation du projet Cabri habitat / ville de Saint Brieuc - atelier du CANAL / BEC / safège / ouest structures

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

PRAXIBAT. L outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement, et durables

PRAXIBAT. L outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement, et durables PRAXIBAT L outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement, et durables Présentation UNE AMBITION : Mettre à disposition des professionnels

Plus en détail

FORMATION DEREFEI (DEVENIR REFERENT ENERGIE EN INDUSTRIE) Module 2 : DEMARCHE ET METHODE DEROULE PEDAGOGIQUE

FORMATION DEREFEI (DEVENIR REFERENT ENERGIE EN INDUSTRIE) Module 2 : DEMARCHE ET METHODE DEROULE PEDAGOGIQUE FORMATION DEREFEI (DEVENIR REFERENT ENERGIE EN INDUSTRIE) Module 2 : DEMARCHE ET METHODE DEROULE PEDAGOGIQUE LES OBJECTIFS DE FORMATION Cette formation s adresse aux personnes qui occupent depuis peu ou

Plus en détail

Kongskilde générateurs à air chaud. La chaleur selon votre exigence

Kongskilde générateurs à air chaud. La chaleur selon votre exigence Kongskilde générateurs à air chaud La chaleur selon votre exigence Générateurs Mobiles au Fioul K 20 C KA 230 Les générateurs au fioul Kongskilde à combustion directe sont destines à être utilisés dans

Plus en détail

Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud

Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud Taxe CO 2 Nouvelle répartition pour 2017 Affectation partielle de la taxe CO 2 sur les

Plus en détail

Charte Bat Innov L.R. 15 engagements pour une filière d excellence dans le domaine de l éco construction en Languedoc-Roussillon

Charte Bat Innov L.R. 15 engagements pour une filière d excellence dans le domaine de l éco construction en Languedoc-Roussillon Charte Bat Innov L.R 15 engagements pour une filière d excellence dans le domaine de l éco construction en Languedoc-Roussillon Afin de relever le défi du développement durable et contribuer à l effort

Plus en détail

Dossier FEDER «Réhabilitation de la résidence La Fauconnière à Gonesse» (PRESAGE 36001)

Dossier FEDER «Réhabilitation de la résidence La Fauconnière à Gonesse» (PRESAGE 36001) UNION EUROPEENNE GRAND PARIS HABITAT Evènement de clôture des programmes cofinancés par les fonds européens au titre de la période 2007/2013 : L Europe investit dans nos projets : Franciliens, tous bénéficiaires

Plus en détail

JUSQU A 24,5KW. Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTE.

JUSQU A 24,5KW. Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTE. AJP@C JUSQU A 24,5KW À CHALEUR Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée 80 CPOMPE AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTE www.arkteos.com AJP@C UNE POMPE À CHALEUR TRES HAUTE

Plus en détail

Tous ensemble pour la transition énergétique!

Tous ensemble pour la transition énergétique! Tous ensemble pour la transition énergétique! Présentation du contexte Face à l'épuisement programmé des ressources fossiles et fissiles, face à l'urgence climatique, face aux multiples dégâts environnementaux,

Plus en détail

Lörrach à la frontière All-Sui-Fra

Lörrach à la frontière All-Sui-Fra Lörrach à la frontière All-Sui-Fra Chiffres clés Habitants: 49.100 Pendulaires: 5.200 (vers la Suisse) Surface: 3.942 ha Herzlich Willkommen in Lörrach 1 EEA (Cit ergie) / Neutralité climat 14 12 10 8

Plus en détail

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 CONTEXTE : Évolution des consommations et objectifs attendus A partir de la consommation électrique globale du département prévue en

Plus en détail

Page 1/3 - Installation d'une VMC double-flux

Page 1/3 - Installation d'une VMC double-flux 26/02/2010 - Par Michel Berkowicz, Installation d'une VMC double-flux Découvrez dans ce dossier les différentes étapes d'installation d'une VMC double flux, qui assure un renouvellement constant de l air

Plus en détail

AU03-AU04- AU05-AU09-AU15

AU03-AU04- AU05-AU09-AU15 AULNOY Chauffage 338 logements collectifs 7 bâtiments (trois linéaires et quatre tours) Ensemble : AU03-AU04- AU05-AU09-AU15 Année de construction : 1973 1 ORGANISATION DE LA REUNION 1 - Présentation des

Plus en détail

POUR UN IMMOBILIER DURABLE

POUR UN IMMOBILIER DURABLE POUR UN IMMOBILIER DURABLE Stéphanie MARICANOVIC Stéphane BERTHOD 21 Mai 2011 IMMOBILIER TERTIAIRE POUR UN IMMOBILIER DURABLE Stéphanie MARICANOVIC Stéphane BERTHOD 21 Mai 2011 IMMOBILIER 21 Mai 2011 L

Plus en détail

Transition énergétique et écologique dans l entreprise et économie circulaire. Montpellier, le 14 Juin 2016

Transition énergétique et écologique dans l entreprise et économie circulaire. Montpellier, le 14 Juin 2016 Transition énergétique et écologique dans l entreprise et économie circulaire Montpellier, le 14 Juin 2016 Déroulé de l atelier Introduction par l élu référent de l atelier 10 min Principaux constats et

Plus en détail

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Relevées de mesures et retour d expériences Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE Contexte Raon L'Etape 88 Vosges Construction 1974 - qualification FPA Composition

Plus en détail

Les solutions «énergiconomes» les plus couramment mises en œuvre

Les solutions «énergiconomes» les plus couramment mises en œuvre Management de l énergie Les solutions «énergiconomes» les plus couramment mises en œuvre Motorisation Eclairage Chauffage Benjamin FAY Conseiller énergie CCI Landes 14 janvier 2016 Vapeur 1 Diagnostic

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P MAITRE DE L'OUVRAGE : COMMUNE DE SEYNE-LES-ALPES Mairie - Chef- lieu 04140 SEYNE-LES-ALPES Objet de la consultation : TRAVAUX

Plus en détail

Pompes à chaleur aérothermiques AURA LF

Pompes à chaleur aérothermiques AURA LF Pompes à chaleur aérothermiques AURA LF Pompes à chaleur air/eau Bibloc - moyenne température Pour un excellent rapport Qualité / Prix : - Puissances étagées de 6 à 25 kw, mono et triphasé - Fonctionnement

Plus en détail

Tout savoir sur le RGE

Tout savoir sur le RGE RGE Tout savoir sur le RGE Mars 2014 Au programme : 1. Qu est ce que le RGE? 2. Qu est ce que l éco-conditionnalité des aides? 3. Faut-il se former? 4. Quel signe choisir pour mon entreprise? 5. Comment

Plus en détail

LES AIDES A LA RENOVATION THERMIQUE

LES AIDES A LA RENOVATION THERMIQUE à la Réunion LES AIDES A LA RENOVATION THERMIQUE Selon la nature des travaux envisagés, quelles sont les aides locales susceptibles d être mobilisées, sous réserve de respecter certaines conditions? Attention,

Plus en détail

LE CONTRAT DE PARTENARIAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DU DEPARTEMENT DE LA MANCHE

LE CONTRAT DE PARTENARIAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DU DEPARTEMENT DE LA MANCHE LE CONTRAT DE PARTENARIAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DU DEPARTEMENT DE LA MANCHE Une démarche progressive en faveur de l efficacité énergétique du patrimoine départemental Sur la période 2003-2005, un

Plus en détail

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris 75014 Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris 1. Présentation de la résidence : 1 - Note de présentation VF L opération se situe

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS SOCIAUX

RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS SOCIAUX Annexe 3 RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS SOCIAUX Délibération N 16SP-3036 du 15/12/2016 Direction : DEA / Service Transition Energétique OBJECTIFS - Respecter les engagements climatiques et énergétiques

Plus en détail

DOSSIER SPECIAL L ECO PRET A TAUX ZERO. Qui peut bénéficier de l éco-prêt à taux zéro? Quels sont les logements visés?

DOSSIER SPECIAL L ECO PRET A TAUX ZERO. Qui peut bénéficier de l éco-prêt à taux zéro? Quels sont les logements visés? DOSSIER SPECIAL Mise à jour : juillet 2016 L ECO PRET A TAUX ZERO Qui peut bénéficier de l éco-prêt à taux zéro? L éco-prêt à taux zéro n est soumis à aucune condition de ressources. Quatre catégories

Plus en détail

PUISSANCE DE LA PAC : 1,75 KW TEMPÉRATURE D EAU CHAUDE SANITAIRE : JUSQU À 65 C PLAGE DE FONCTIONNEMENT : -15 C ~ + 42 C EXT

PUISSANCE DE LA PAC : 1,75 KW TEMPÉRATURE D EAU CHAUDE SANITAIRE : JUSQU À 65 C PLAGE DE FONCTIONNEMENT : -15 C ~ + 42 C EXT CHAUFFE-EAU Idéal en neuf comme en rénovation, la gamme de chauffe-eau thermodynamique Oyugami distribuée par Mitsubishi Electric s adaptera parfaitement à tous vos projets. Que ce soit en application

Plus en détail

Pompes à chaleur haute température Production eau chaude sanitaire

Pompes à chaleur haute température Production eau chaude sanitaire CLIMATISATION ET CHAUFFAGE Pompes à chaleur haute température Production eau chaude sanitaire CERTIFIÉ PAR CERTITA POMPES À CHALEUR Chauffage (30/35 C) www.marque-nf.com CLIMATISATION ET CHAUFFAGE Une

Plus en détail

Composants hydrauliques

Composants hydrauliques Refroidisseur huile /air Echangeur haute performance en Aluminium (Al) pour pression statique maxi 26 bar Applicable pour huile hydraulique, huile de réducteur, huile de lubrification, huile moteur et

Plus en détail

Vitocaldens 222-F Une solution Viessmann pour la rénovation NOUVEAU

Vitocaldens 222-F Une solution Viessmann pour la rénovation NOUVEAU Vitocaldens 222-F Une solution Viessmann pour la rénovation NOUVEAU Diapo 1 09/2014 Viessmann France SAS Contexte et constat Les défis de notre temps : - Le réchauffement climatique - L appauvrissement

Plus en détail

Préfecture de région, service Europe. Octobre 2011

Préfecture de région, service Europe. Octobre 2011 Préfecture de région, service Europe Octobre 2011 Les Fonds Européens en Basse-Normandie FEDER FEADER FSE - FEP Le FEDER Rappel du cadre général fixé par la Commission européenne Mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

CHAUDIÈRES ÉLECTRIQUES MURALES

CHAUDIÈRES ÉLECTRIQUES MURALES AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations Gialix de 0,7 à 196 kw CHAUDIÈRES ÉLECTRIQUES MURALES Une chaudière exceptionnelle aux performances exceptionnelles! Remplace facilement tout type de chaudière

Plus en détail

Application Neuf et Rénovation. 3 modèles de 10 à 16 kw, Chauffage avec possibilité d eau. Technologie Inverter COP élevés

Application Neuf et Rénovation. 3 modèles de 10 à 16 kw, Chauffage avec possibilité d eau. Technologie Inverter COP élevés POMPES À CHALEUR DC INVERTER POMPE À CHALEUR SPLIT AIR/EAU Application Neuf et Rénovation (relève de chaudière) avec possibilité de production d eau chaude sanitaire modèles de 0 à 6 kw, avec coffret hydraulique

Plus en détail

SI VOUS CHANGEZ VOS FENÊTRES, SI VOUS FAITES CONSTRUIRE, NE NÉGLIGEZ PAS LE RÔLE DES APPORTS SOLAIRES!

SI VOUS CHANGEZ VOS FENÊTRES, SI VOUS FAITES CONSTRUIRE, NE NÉGLIGEZ PAS LE RÔLE DES APPORTS SOLAIRES! SERVICE DE PRESSE : FP&A - Frédérique PUSEY - Farida IBBARI / 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson - Tel : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Email : fpa.farida@wanadoo.fr Visuels disponibles

Plus en détail

Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur

Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur FORUM Habitat & Jardin / Journée professionnelle, Jeudi 15 mars 2007, Lausanne Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur Pourquoi avec une pompe à chaleur? Comment? Conséquences et coûts!

Plus en détail

CITE & Éco-PTZ Les évolutions en 2015

CITE & Éco-PTZ Les évolutions en 2015 CITE Crédit d Impôt Transition Énergétique Évolutions majeures en 2015 CITE & Éco-PTZ Les évolutions en 2015 1. Changement de nom : le CIDD devient le CITE * 2. Un taux unique de 30 %* 3. Suppression du

Plus en détail

Solaire thermique dans les logements touristiques de montagne Efficacité énergétique en rénovation des bâtiments de montagne

Solaire thermique dans les logements touristiques de montagne Efficacité énergétique en rénovation des bâtiments de montagne Solaire thermique dans les logements touristiques de montagne Efficacité énergétique en rénovation des bâtiments de montagne Didier CHOMAZ L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités?

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités? PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE 2014-2020 Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités? PO FEDER-FSE-IEJ 2014-2010 Languedoc-Roussillon pour la

Plus en détail

Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR

Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR Sommaire GÉNÉRALITÉS p. 3 Rôle de l entrée d air p. 4 Environnement réglementaire p. 4 Définition p. 4 Dimensionnement

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

Remeha Neptuna. Un confort pour toute l année 4/6/8/11/16/22/27. the comfort innovators

Remeha Neptuna. Un confort pour toute l année 4/6/8/11/16/22/27. the comfort innovators Remeha Neptuna 4/6/8/11/16/22/27 Un confort pour toute l année the comfort innovators Un confort pour toute l année Remeha Neptuna Une source d énergie naturelle telle que l air, l eau ou la lumière solaire

Plus en détail

2016 DLH 341 Réalisation 101 rue du Faubourg Saint-Denis (10e) d un programme de création d un logement PLA-I par SNL-Prologues.

2016 DLH 341 Réalisation 101 rue du Faubourg Saint-Denis (10e) d un programme de création d un logement PLA-I par SNL-Prologues. Direction du Logement et de l Habitat 2016 DLH 341 Réalisation 101 rue du Faubourg Saint-Denis (10e) d un programme de création d un logement PLA-I par SNL-Prologues. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte. Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016

Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte. Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016 Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016 Définition de la précarité énergétique La précarité énergétique

Plus en détail

Chauffage / ECS. F i c h e c o m m e r c i a l e

Chauffage / ECS. F i c h e c o m m e r c i a l e F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS c h a u d i è r e s à c o n d e n s at i o n m u r a l e s m i c r o a c c u m u l at i o n, a c c u m u l é e 2 0 l., p o u r b a l lo n d é p o rt é 2

Plus en détail

Rencontre sur les granulés de bois

Rencontre sur les granulés de bois Rencontre sur les granulés de bois UTILISATION EN GROSSE PUISSANCE LES CHAUDIÈRES AUTOMATIQUES AU GRANULÉ INSTALLÉES EN CASCADE Chaudière automatique granulé de bois... Chaudière automatique granulé de

Plus en détail

écodens LA CONDENSATION N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI ACCESSIBLE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE GARANTIES IDÉALE POUR UNE SURFACE DE 100 m 2 DE L EAU CHAUDE À VOLONTÉ

écodens LA CONDENSATION N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI ACCESSIBLE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE GARANTIES IDÉALE POUR UNE SURFACE DE 100 m 2 DE L EAU CHAUDE À VOLONTÉ C h a u d i è r e g a z a u s o l à c o n d e n s a t i o n DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE GARANTIES IDÉALE POUR UNE SURFACE DE 100 m 2 DE L EAU CHAUDE À VOLONTÉ LA CONDENSATION N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI ACCESSIBLE

Plus en détail

HABITER MIEUX.

HABITER MIEUX. HABITER MIEUX Le Programme Habiter Mieux Habiter Mieux est un programme national d aide à la rénovation énergétique pour la période 2011 à 2017. Le Conseil Général des Yvelines et l ANAH se sont associés

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES 2013 DE L OFFRE «ECO-CHEQUES DYNEFF»

CONDITIONS GENERALES 2013 DE L OFFRE «ECO-CHEQUES DYNEFF» CONDITIONS GENERALES 2013 DE L OFFRE «ECO-CHEQUES DYNEFF» Dans le cadre de la loi POPE du 13 juillet 2005 imposant aux fournisseurs d énergie de faire réaliser des économies d énergie à leurs clients,

Plus en détail

Mardi 22 Novembre èmes rencontres de l entreprise éco-responsable. Sylvain CHATZ

Mardi 22 Novembre èmes rencontres de l entreprise éco-responsable. Sylvain CHATZ Mardi 22 Novembre 2011 2 èmes rencontres de l entreprise éco-responsable Sylvain CHATZ 3 rue du Pré Bénévix 74300 Cluses 04 50 34 79 48 06 33 33 44 49 L efficacité énergétique des bâtiments et des processus

Plus en détail