POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE»"

Transcription

1 POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» Politique adoptée par le conseil d administration en juin 2007, révisé en septembre 2013

2 1- PRÉSENTATION DU MILIEU Le CPE La Découverte de l enfance est une corporation à but non lucratif qui offre des services de garde de qualité en installations aux enfants âgés de 3 mois à 5 ans. Lorsque les activités normales d un enfant sont limitées par un handicap, comme pour chacun des enfants fréquentant notre service de garde, nous nous donnons comme objectif de lui offrir un service de qualité qui répond à ses besoins. Nous gardons comme principe que chaque enfant est unique et qu il faut adapter nos activités et notre milieu de vie en tenant compte des différences de chacun d eux. L aménagement physique des lieux a été pensé en fonction d une telle intégration. Notre milieu est donc, à la base, un milieu régulier où chaque enfant se développe à travers une multitude d activités stimulantes par l entremise du programme «Accueillir la petite enfance», qui lui permet de s actualiser selon ses capacités et selon son rythme. À La Découverte, chaque enfant est unique et son développement est considéré comme un processus global et intégré. 2- LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX L ENFANT À DÉFIS PARTICULIERS EST UN ENFANT AVANT TOUT. Comme tout enfant, il apprend par le jeu et c est le plaisir qui est le moteur de ses apprentissages et de ses actions. Ainsi, le programme «Accueillir la petite enfance» qui stimule le développement socio-affectif, moteur, langagier et intellectuel en priorisant l intérêt de l enfant, répond aux besoins spécifiques de tout enfant. Pour certains, des stratégies spéciales ou des aménagements précis seront nécessaires. L intégration d un enfant à défis particuliers sensibilise l ensemble du groupe au vécu de celui-ci ce qui lui permet de développer une plus grande ouverture aux particularités et à l unicité de chacun. Pour que l enfant à défis particuliers développe au maximum son potentiel et son autonomie, l éducatrice devra adapter le matériel et les activités pour lui permettre plaisir, découvertes et expériences variées afin de lui faire vivre des réussites et d avoir une bonne estime de lui-même. 3- LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Favoriser l intégration sociale en stimulant l enfant en petit ou grand groupe. (éviter l intervention individuelle le plus possible); Donner à l enfant l opportunité de vivre une expérience socialisante et éducative; Permettre à l enfant de se développer au maximum à l intérieur d un milieu stimulant; Permettre à l enfant d acquérir une autonomie globale; Fournir une expérience stimulante à l intérieur d un programme pédagogique où les règles sont les mêmes pour tous; Favoriser la collaboration et l échange avec les parents sur le vécu de leur enfant en partageant les réussites et les difficultés tout au long de son évolution et en priorisant la recherche de solutions; Sensibiliser les autres enfants au vécu de l enfant à défis particuliers; Collaborer de façon continue avec les différents intervenants et professionnels impliqués auprès de l enfant; 2

3 Impliquer l ensemble de l équipe au processus d intégration de l enfant à défi particulier (formation, documentation, stratégies d intervention ) et présenter les plans d interventions des enfants à défis lors d une réunion et faire les suivis au courant de l année. 4- DÉFINITION DE LA CLIENTÈLE Les enfants à défis particuliers nous sont référés par différents organismes communautaires, l OPHQ, par les CSSS, par les centres de réadaptation, par les hôpitaux ou par les parents qui s inscrivent sur notre liste d attente. Il n y a pas de déficiences qui ont priorité pour l intégration au CPE. L ordre chronologique n est pas le seul critère pour l attribution des places à La Découverte en ce qui à trait aux enfants à défis particuliers. Une discussion de cas est effectuée pour chaque enfant afin de déterminer si La Découverte a les ressources humaines et physiques nécessaires pour recevoir cet enfant et répondre à ses besoins. 5- CAPACITÉ D ACCUEIL Dans nos deux installations nous avons une capacité d accueil de 138 enfants et de ce nombre, neuf places/installation sont réservées à l intégration des enfants à défis particuliers. 6- LES RESSOURCES HUMAINES 6.1 LA DIRECTRICE GÉNÉRALE À titre de directrice générale, elle est responsable de la qualité des services offert aux enfants, elle supervise l ensemble du personnel et planifie les besoins en ressources humaines et matérielles en collaboration avec la directrice de l installation. 6.2 LA DIRECTRICE DE L INSTALLATION À titre de directrice de l installation elle supervise les différentes activités reliées à l intégration. Elle assure le lien avec les parents, les enfants, les éducatrices, les éducatrices de soutien et les intervenants impliqués auprès de l enfant et de sa famille. Elle planifie aussi les besoins en ressources humaines et matérielles avec la directrice générale et l éducatrice spécialisée/intervenante. 6.3 L ÉDUCATRICE SPÉCIALISÉE ou INTERVENANTE À titre de responsable de l intégration, elle coordonne les différentes activités d intégration. Elle est la personne ressource qui assure une assistance aux éducatrices tout au long de la démarche d intégration. Elle est responsable de l élaboration du plan d intervention et assure un lien avec les divers intervenants dans le dossier. Elle convoque et assiste aux rencontres de suivi avec les parents, les intervenants, l éducatrice selon une fréquence déterminée après discussion avec ces derniers. L éducatrice spécialisée/intervenante apporte aussi du support à l éducatrice dans les cas de dépistage de problématiques particulières chez les enfants. 3

4 De plus, au niveau administratif, elle constitue les dossiers d intégration, les tient à jour, planifie les besoins en ressources humaines et matérielles, assure la coordination avec la directrice générale. 6.4 L ÉDUCATRICE À titre de responsable de groupe, elle entretien des liens privilégiés avec l enfant et les parents et devient ainsi l agent principal de l intégration. Elle participe à l élaboration du plan d intervention et aux rencontres de suivi et d évaluation des objectifs quand c est possible. Elle applique les objectifs à court et à long terme. Elle assure un support à l enfant dans ses contacts avec le groupe de pairs, adapte ses activités et son matériel si nécessaire et stimule l enfant à exploiter son potentiel. Elle assure ainsi un support continu à l enfant dans sa démarche d intégration. Elle entretien une bonne relation avec l éducatrice spécialisée/intervenante avec qui elle travaille en collaboration. Elle entretient une bonne communication verbale et écrite avec les parents concernant les besoins spécifiques de l enfant et son évolution. 7 - LE RÔLE DES PARENTS Le rôle des parents dans l intégration de leur enfant en est un de collaboration avec l équipe du CPE et est considéré comme un facteur essentiel à la réussite de l intégration de l enfant. Des échanges fréquents sur le vécu de l enfant (acquisitions, objectifs, problématiques, etc) entre le personnel éducateur et les parents donnent à l enfant le sentiment de vivre dans un univers cohérent auquel il pourra s adapter plus facilement. Le CPE demande aussi aux parents de s impliquer dans l élaboration du plan d intervention réalisé en fonction des besoins de l enfant et des besoins du groupe dans lequel il est intégré. Il est important de souligner que le CPE La Découverte de l enfance n a pas comme mandat la réadaptation de l enfant mais bien son intégration en milieu de garde et que la priorité est l intervention directe auprès de l enfant. 8- LE COMITÉ D ADMISSION Ce comité a pour mandat d analyser les demandes d admission, de rencontrer les parents et les intervenants, de prendre les décisions, de déterminer les conditions d intégration d un enfant à défis particuliers et d agir comme ressource au besoin. Il doit recommander au conseil d administration la poursuite ou non du service de garde pour un enfant à défis particuliers si un problème majeur se présente et peut diriger l enfant vers une autre ressource si possible. Le comité d admission est composé de la directrice générale, de la directrice de l installation, et d une éducatrice spécialisée/intervenante. 4

5 9- GESTION DE LA SUBVENTION DU MINISTÈRE Le ministère offre une allocation au service de garde pour soutenir l intégration d un enfant handicapé. Les conditions d admissibilité à cette allocation sont reliées à la confirmation de la déficience de l enfant par un professionnel reconnu par le ministère ou à l attestation de la Régie des rentes du Québec à l effet qu une allocation familiale supplémentaire est accordée aux parents (voir le document «Dossier pour l intégration d un enfant handicapé en service de garde»). L allocation sera utilisée pour l intégration de l enfant au CPE et sera gérée par la directrice générale et l éducatrice spécialisée/intervenante en lien avec les besoins de l enfant, les recommandations du professionnel impliqué dans le dossier, les besoins du CPE et les normes du ministère. 10- PROCÉDURES D INTÉGRATION 10.1 DEMANDE D ADMISSION L inscription des enfants à défis particuliers est consignée sur une liste différente de la liste d attente régulière étant donné qu il y a neuf places/installation, spécifiquement réservés pour les enfants à défis particuliers. Cette demande peut se faire par téléphone ou en personne ANALYSE DU DOSSIER Lorsqu une place se libère, les membres du comité d admission rencontre les parents, l enfant et, si possible, un intervenant connaissant l enfant afin de connaître les besoins de l enfant, son fonctionnement général, le type de suivi professionnel afin de s assurer que le CPE est en mesure de lui offrir les services nécessaires. Nous demandons alors aux parents de signer une autorisation afin de recevoir une copie des différents rapports de professionnels et d intervenants ainsi que les plans de services ou d interventions réalisés ou de nous remettre directement une copie de ces rapports. Ces rapports seront lus par les membres du comité et consignés au dossier de l enfant par la suite. Le comité avise les parents et les intervenants de la décision et des conditions d intégration s il y a lieu. Si la décision est positive, le comité défini par la suite les objectifs du plan d intervention et détermine la fréquence des premières rencontres de suivi. Une fréquentation par l enfant à temps partiel ou en demi-journée pourrait être demandée par le comité d admission. 5

6 10.3 PRÉPARATIFS À L INTÉGRATION Le plan d intégration exigé par le ministère sera complété par le CPE en collaboration avec l éducatrice, les parents et les intervenants impliqués au dossier. Le rapport du professionnel doit être complété et signé par un intervenant reconnu par le ministère et consigné au dossier de l enfant. La directrice de l installation et l éducatrice spécialisée/intervenante rencontrent l éducatrice de l enfant pour déterminer les besoins d accompagnement de l enfant intégré dans son groupe et pour lui transmettre l information concernant l enfant. La directrice de l installation et l éducatrice spécialisée/intervenante feront les démarches nécessaire à son intégration, le plus tôt possible afin que l enfant ait tout le support nécessaire dès son arrivée au CPE. L éducatrice est encouragée à suivre des formations traitant de l intégration des enfants à défis particuliers. De plus, le CPE recommande fortement aux parents de faire des visites dans le groupe où leur enfant sera intégré avant la date de début du service SUIVI DE L INTÉGRATION Dès les premiers jours de l intégration de l enfant, la directrice de l installation et l éducatrice spécialisée/intervenante vérifieront le fonctionnement général de l enfant au CPE et verront à ajuster les services ou les équipements si possible. Par la suite, des rencontres au besoin sont prévues entre la directrice de l installation, l éducatrice spécialisée et l éducatrice afin de faire le suivi de l application du plan d intervention et d apporter les modifications nécessaires en cours d intégration. Les rencontres de suivi avec les parents et les intervenants sont déterminées au départ et varie selon les besoins par la suite. C est souvent la qualité du suivi qui est garante de la réussite de l intégration. La communication entre le personnel du CPE, les parents et les intervenants est ESSENTIELLE et permet d ajuster les interventions, d assurer une continuité, de maximiser le potentiel de l enfant intégré et de lui faire vivre des réussites dans un cadre de vie harmonieux pour tous. La communication écrite est réalisée sous forme de bref résumé car la priorité est mise sur le soutien et/ou la stimulation auprès de l enfant dans le groupe. L enfant au cœur de nos choix; Toujours l enfant d abord au CPE La Découverte de l enfance. 6

7 REMERCIEMENTS Le CPE La Découverte de l enfance tient à remercier le personnel du CPE La Giboulée qui nous a permis de s inspirer de leur «Politique du programme d intégration des enfants ayant une déficience» pour l élaboration de la présente politique. 7

POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS AU CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA MARELLE DES BOIS- FRANCS Politique d accueil d enfants ayant des besoins particuliers Le centre de la petite

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE SOUTIEN AUX ENFANTS PRÉSENTANT DES DÉFIS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE SOUTIEN AUX ENFANTS PRÉSENTANT DES DÉFIS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE SOUTIEN AUX ENFANTS PRÉSENTANT DES DÉFIS PARTICULIERS Adoptée le 1 er février 2016 TABLE DES MATIÈRES Présentation de la politique d intégration et de soutien aux enfants

Plus en détail

Politique de soutien à l'intégration des enfants ayant des besoins particuliers

Politique de soutien à l'intégration des enfants ayant des besoins particuliers Politique de soutien à l'intégration des enfants ayant des besoins particuliers Septembre 2008 TABLE DES MATIÈRES Lettre aux parents et aux responsables Présentation du milieu Principes directeurs Objectifs

Plus en détail

Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc.

Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc. Notre mission J me fais une place en garderie a pour mission de soutenir les familles montréalaises vivant avec un enfant âgé de 0-5 ans ayant une déficience motrice, associée ou non à une autre déficience,

Plus en détail

Programme de scolarisation des enfants handicapés de 4 ans

Programme de scolarisation des enfants handicapés de 4 ans Programme de scolarisation des enfants handicapés de 4 ans La direction de l école s assure que le service de secrétariat a pris connaissance de ce document et qu il est en mesure de bien guider les parents

Plus en détail

En bref. Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance Pour promouvoir et soutenir la qualité des services de garde éducatifs

En bref. Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance Pour promouvoir et soutenir la qualité des services de garde éducatifs 16387_couv_4_1 05/04/06 12:24 Page 1 En bref Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance Pour promouvoir et soutenir la qualité des services de garde éducatifs POUR PROMOUVOIR ET SOUTENIR LA QUALITÉ

Plus en détail

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Présentée et adoptée par les membres du conseil d administration, le 4 juin 2007 Mise à jour adoptée le 27 janvier 2014 Page 2 de 10 TABLE

Plus en détail

Grille de co-évaluation Éducatrice

Grille de co-évaluation Éducatrice Grille de co-évaluation Éducatrice Nom de l éducatrice : Date de la rencontre : Document complété par : Copie de l éducatrice Copie de la direction s d évaluation : A B C D Comportements Comportements

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Annexe de l arrêté du 16 novembre 2005 publié au bulletin officiel du ministère de l'emploi, de la cohésion sociales

Plus en détail

LETTRE D'ENTENTE NUMÉRO 07

LETTRE D'ENTENTE NUMÉRO 07 LETTRE D'ENTENTE 2010-2015 - NUMÉRO 07 ENTENTE INTERVENUE ENTRE D'UNE PART, LA FÉDÉRATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COLLÈGES (FPPC-CSQ) ET D'AUTRE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION DES COLLÈGES

Plus en détail

janvier 2009 centre de réadaptation estrie

janvier 2009 centre de réadaptation estrie A p o l l o r é i n v e n t e r l e s s e r v i c e s a v e c l e s m o y e n s d u b o r d janvier 2009 centre de réadaptation estrie Pourquoi Apollo? Au Québec, 8 500 personnes étaient en attente de

Plus en détail

GRANDIR EN QUALITÉ 2014 Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs

GRANDIR EN QUALITÉ 2014 Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs GRANDIR EN QUALITÉ 2014 Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs Questionnaire téléphonique destiné au gestionnaire de la garderie ou de l installation du CPE (QP-2) Note à l intervieweur

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

Programme de scolarisation des enfants handicapés de 4 ans

Programme de scolarisation des enfants handicapés de 4 ans Programme de scolarisation des enfants handicapés de 4 ans CONDITIONS D ADMISSION L enfant aura 4 ans le ou avant le 30 septembre de l année scolaire en cours. Le parent reçoit l allocation fédérale/provinciale

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes

Plus en détail

SOMMAIRE MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES

SOMMAIRE MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES AVIS À LA MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT Août 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 4 ans. Présentation du programme

Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 4 ans. Présentation du programme Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 4 ans Présentation du programme L INSTITUT PACIFIQUE EN QUELQUES MOTS L Institut Pacifique est un organisme de bienfaisance voué au développement,

Plus en détail

Outil d observation de l équipe éducative

Outil d observation de l équipe éducative Outil d observation de l équipe éducative Tables pédagogiques 2010 Outil d observation de l application du programme éducatif Accueillir la petite enfance, mis à jour en 2007 1 Conception et rédaction

Plus en détail

NOMBRE D HEURES ET DE MINUTES POSTE # ÉCOLE HORAIRE

NOMBRE D HEURES ET DE MINUTES POSTE # ÉCOLE HORAIRE OFFERT EN PRIORITÉ AU PERSONNEL TEMPORAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE AU COEUR-DES-VALLÉES EN CONFORMITÉ AVEC LA CONVENTION COLLECTIVE OFFRES D EMPLOI ÉDUCATRICE OU ÉDUCATEUR EN SERVICE DE GARDE CONCOURS

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DU CPE LA GATINERIE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DU CPE LA GATINERIE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DU CPE LA GATINERIE Note : Par souci d alléger le texte, le féminin utilisé désigne aussi bien les hommes que les femmes 1. POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES AU

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Politique d intégration et de maintien des enfants handicapés ou ayant des besoins particuliers

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Politique d intégration et de maintien des enfants handicapés ou ayant des besoins particuliers Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Politique d intégration et de maintien des enfants handicapés ou ayant des besoins particuliers Juin 2010 Table des matières 1-Préambule 3 2-Mesures générales

Plus en détail

Enseignant ressource. Rôle et cadre d intervention

Enseignant ressource. Rôle et cadre d intervention Enseignant ressource Rôle et cadre d intervention Document préparé par le Comité paritaire EHDAA Novembre 2009 mis à jour Septembre 2010 Adapté d un document préparé par le SERM et la CS des Phares Table

Plus en détail

Mélanie Lafrance Conseillère en ressources humaines Tél. : Courriel :

Mélanie Lafrance Conseillère en ressources humaines Tél. : Courriel : OFFRE D EMPLOI POSTE STATUT DURÉE ORTHOPHONISTE Temps complet 3 mois LIEU DE TRAVAIL PERSONNE RESSOURCE Gatineau, Qc (Région de l Outaouais) Mélanie Lafrance Conseillère en ressources humaines Tél. : 819-771-0830

Plus en détail

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Date de la rencontre : Thème, sujet, besoin, problématique Compétence professionnelle (SEJ 2008, adapté du Mels, 2004 ) Action Rôle ou fonction

Plus en détail

Un outil «encadrant» en milieu scolaire

Un outil «encadrant» en milieu scolaire Un outil «encadrant» en milieu scolaire Sylvain Hétu et Isabelle St-Pierre Répondants des TES à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys Structure de répondance Suite à un bilan EHDAA, il en est ressorti

Plus en détail

Outil de formation LA TRANSITION DE L ÉCOLE À LA VIE ACTIVE. Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés Île de Montréal

Outil de formation LA TRANSITION DE L ÉCOLE À LA VIE ACTIVE. Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés Île de Montréal Outil de formation LA TRANSITION DE L ÉCOLE À LA VIE ACTIVE 2011 Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés Île de Montréal Des défis à relever 2 Lorsqu il quitte l école secondaire,

Plus en détail

Techniques d éducation à l enfance 322.A0. Guide de Programme

Techniques d éducation à l enfance 322.A0. Guide de Programme Techniques d éducation à l enfance 322.A0 Guide de Programme Table des matières Type de sanction 1 Nombre d unités et d heures 1 Conditions d admission 1 Buts du programme 2 Perspectives professionnelles

Plus en détail

Accompagnement des nouveaux enseignants. Secteur Jeunes

Accompagnement des nouveaux enseignants. Secteur Jeunes PROGRAMME D INSERTION PROFESSIONNELLE Accompagnement des nouveaux enseignants Secteur Jeunes Mai 2012 SRH/SÉ TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DU PROGRAMME... 2 MISE EN CONTEXTE... 2 ORIENTATIONS... 3 OBJECTIFS

Plus en détail

LES COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE ME (60 heures) PRATIQUE ET ÉTHIQUE PROFESSIONNELLES Cours porteur de pédagogie de première session

LES COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE ME (60 heures) PRATIQUE ET ÉTHIQUE PROFESSIONNELLES Cours porteur de pédagogie de première session LES COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE 351-111-ME (60 heures) PRATIQUE ET ÉTHIQUE PROFESSIONNELLES Cours porteur de pédagogie de première session Ce cours a pour but d'amener l'élève à se sensibiliser à

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME VERS LE PACIFIQUE AU PRÉSCOLAIRE 4 ANS

PRÉSENTATION DU PROGRAMME VERS LE PACIFIQUE AU PRÉSCOLAIRE 4 ANS PRÉSENTATION DU PROGRAMME VERS LE PACIFIQUE AU PRÉSCOLAIRE 4 ANS PRÉSENTATION DU PROGRAMME OBJECTIFS DU PROGRAMME AU PRÉSCOLAIRE 4 ANS Le but du programme est de prévenir la violence par la promotion des

Plus en détail

Politique de traitement des plaintes relatives aux services de garde

Politique de traitement des plaintes relatives aux services de garde Politique de traitement des plaintes relatives aux services de garde ISBN : 978-2-550-70604-5 (PDF) Ministère de la Famille 600, rue Fullum, Montréal (Québec) H2K 4S7 425, rue Saint-Amable, Québec (Québec)

Plus en détail

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012 Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012 Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence

Plus en détail

Présentation de l organisme

Présentation de l organisme Présentation de l organisme ISEHMG est un organisme provincial à but non lucratif No d'enregistrement de bienfaisance 820037075 RR0001 FAIRE LA différence info@isehmg.org T 450 646 2714 386 Gentilly O,

Plus en détail

Programme éducatif Au Québec, les services de garde éducatifs ont une triple mission :

Programme éducatif Au Québec, les services de garde éducatifs ont une triple mission : Programme éducatif Au Québec, les services de garde éducatifs ont une triple mission : Voir au bien-être, à la santé et à la sécurité des enfants qui leur sont confiés; Offrir un milieu de vie propre à

Plus en détail

DONNER À CHACUN LES MOYENS DE S ÉPANOUIR

DONNER À CHACUN LES MOYENS DE S ÉPANOUIR DONNER À CHACUN LES MOYENS DE S ÉPANOUIR RELEVER LE DÉFI AVEC EUX Dans la région de Laval, des personnes de tout âge vivant avec une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble envahissant du développement

Plus en détail

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1 L éducateur et sa profession Numéro de cours : 322-E01-NF Session : 1 Ce cours permet de découvrir et de distinguer les différentes réalités de la profession d éducatrice ou éducateur, les types de services

Plus en détail

POLITIQUE RÉVISÉE Programme d accompagnement estival en loisir pour les enfants handicapés de la Ville de Vaudreuil-Dorion

POLITIQUE RÉVISÉE Programme d accompagnement estival en loisir pour les enfants handicapés de la Ville de Vaudreuil-Dorion POLITIQUE RÉVISÉE Programme d accompagnement estival en loisir pour les enfants handicapés de la Ville de Vaudreuil-Dorion Préparé par le Service des arts, de la culture, des loisirs et de la vie communautaire

Plus en détail

Mesure exceptionnelle de soutien à l intégration dans les services de garde pour les enfants handicapés ayant d importants besoins

Mesure exceptionnelle de soutien à l intégration dans les services de garde pour les enfants handicapés ayant d importants besoins Mesure exceptionnelle de soutien à l intégration dans les services de garde pour les enfants handicapés ayant d importants besoins Cadre de référence 1 1 Document mis à jour en juillet 2016. Gouvernement

Plus en détail

UN ACCOMPAGNEMENT APPROPRIÉ

UN ACCOMPAGNEMENT APPROPRIÉ UN ACCOMPAGNEMENT APPROPRIÉ EN TOUTE EFFICACITÉ L accompagnatrice : un appui et un lien favorables à l intégration par les membres de la Table de concertation pour l intégration des enfants handicapés

Plus en détail

d intégration des enfants handicapés

d intégration des enfants handicapés Guide pour faciliter l action concertée en matière d intégration des enfants handicapés dans les services de garde du Québec Comité provincial sur l intégration des enfants handicapés dans les services

Plus en détail

Appliquer le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» au quotidien. Façonner mes savoirs professionnels

Appliquer le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» au quotidien. Façonner mes savoirs professionnels Vous désirez devenir RSG? Vous êtes déjà RSG et souhaitez approfondir vos connaissances? Pas de souci, Kinésynchro se fera un plaisir de répondre à vos attentes en vous offrant le programme de base de

Plus en détail

Code d éthique. Centre-Femmes du Grand-Portage

Code d éthique. Centre-Femmes du Grand-Portage Code d éthique Centre-Femmes du Grand-Portage 2012 Préambule Notre code d éthique vise à énoncer et promouvoir les valeurs et les principales responsabilités que les personnes impliquées au Centre-Femmes

Plus en détail

DIRECTIVE SUR LA TRANSMISSION OBLIGATOIRE DES RENSEIGNEMENTS NÉCESSAIRES À L IDENTIFICATION DE LA CLIENTÈLE DES SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS

DIRECTIVE SUR LA TRANSMISSION OBLIGATOIRE DES RENSEIGNEMENTS NÉCESSAIRES À L IDENTIFICATION DE LA CLIENTÈLE DES SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS DIRECTIVE SUR LA TRANSMISSION OBLIGATOIRE DES RENSEIGNEMENTS NÉCESSAIRES À L IDENTIFICATION DE LA CLIENTÈLE DES SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS Destinataires Centres de la petite enfance (CPE), garderies subventionnées

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir!

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! PROJET ÉDUCATIF 20 15 20 20 - Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! Table des matières Présentation du projet éducatif et de la mission de l école...2 Description sommaire de l école et de

Plus en détail

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 MÉMO EXPRESS DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 Accueillir la petite enfance La mise à jour du programme éducatif Accueillir la petite enfance est maintenant disponible sur le site du Ministère de la Famille

Plus en détail

GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE. À l intention des employeurs

GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE. À l intention des employeurs GUIDE D EMBAUCHE D UN MUSICOTHÉRAPEUTE À l intention des employeurs Document préparé par le comité de développement professionnel de l Association québécoise de musicothérapie Dernière mise à jour : octobre

Plus en détail

d intensité variable : modèle lavallois Implantation d un d Le 17 mai 2007

d intensité variable : modèle lavallois Implantation d un d Le 17 mai 2007 Services régionaux r de soutien d intensité variable : Implantation d un d modèle lavallois Le 17 mai 2007 Plan de présentation du soutien d intensitd intensité variable à Laval Historique du suivi dans

Plus en détail

Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec

Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec Les services éducatifs et l approche éducative en milieu scolaire Vauvert, France 28 mai 2009 Joanne Camirand Personne ressource de soutien et d

Plus en détail

VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF)

VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF) VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF) Présentée à la direction générale de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) Octobre 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Énoncé de vision...4

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

POLITIQUE D INCLUSIO N DES

POLITIQUE D INCLUSIO N DES C E N T R E D E L A P E T I T E E N F A N C E L E S B O U R G E O N S - S O L E I L POLITIQUE D INCLUSIO N DES ENFANTS AYA NT DES BE SOINS PARTICULIERS É LA BORÉ PAR M ARIE JOSÉE LE LIÈVRE E T SOPHIE LE

Plus en détail

1.1 Loi sur l instruction publique (L.R.Q., chapitre I-13.3), article 201

1.1 Loi sur l instruction publique (L.R.Q., chapitre I-13.3), article 201 Procédure n o 2014-HR-09 Évaluation annuelle du directeur général Résolution Mise à jour n o CC-140129-HR-0073 Au besoin NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination

Plus en détail

Projet éducatif. Collège Jacques-Prévert

Projet éducatif. Collège Jacques-Prévert Projet éducatif Collège Jacques-Prévert Historique de l établissement Le collège Jacques-Prévert est né en 1999 avec l acceptation du Ministère de l Éducation du loisir et du sport de créer une nouvelle

Plus en détail

Appliquer le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» au quotidien. Connaître et comprendre le développement des enfants de 0 à 5 ans

Appliquer le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» au quotidien. Connaître et comprendre le développement des enfants de 0 à 5 ans Vous désirez devenir RSG? Vous êtes déjà RSG et souhaitez approfondir vos connaissances? Pas de souci, Kinésynchro se fera un plaisir de répondre à vos attentes en vous offrant le programme de base de

Plus en détail

PROJET D ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE ET SOCIAL Appel d offre pour projet d évaluation

PROJET D ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE ET SOCIAL Appel d offre pour projet d évaluation PROJET D ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE ET SOCIAL Appel d offre pour projet d évaluation 1. INTRODUCTION Le comité de femmes Puakuteu de Mashteuiatsh souhaite réaliser une évaluation de son programme d Accompagnement

Plus en détail

APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL

APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL 29 novembre 2006 Direction de la santé des personnes et des organisations Secrétariat du Conseil du trésor PRÉAMBULE Une recherche portant sur la

Plus en détail

PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE

PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE École André-Gagnon 128, rue Louis-Francoeur Chicoutimi (Québec) G7H 3A8 Tél.: 698-5142 Téléc.: 698-5046 Le plan d action pour prévenir et traiter la : ça vaut le coup d agir ensemble! PLAN DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

Actions Enfance. Procédure d attribution de soutien financier aux organismes admissibles. Adoptée par le conseil d administration le 13 août 2009

Actions Enfance. Procédure d attribution de soutien financier aux organismes admissibles. Adoptée par le conseil d administration le 13 août 2009 Actions Enfance Procédure d attribution de soutien financier aux organismes admissibles Adoptée par le conseil d administration le 13 août 2009 Dernière révision en date du 17 juin 2016 PRÉAMBULE Actions

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PIRAC) 1055, 116 e rue La présente politique a

Plus en détail

Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans

Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans Personne-ressource : Lynda Bisson Personne-ressource régionale pour les élèves ayant des difficultés d apprentissage (Outaouais)

Plus en détail

des pratiques de qualité

des pratiques de qualité Des pour des pratiques de qualité Les services de garde éducatifs sont engagés dans l amélioration continue de la qualité des services qu ils offrent aux enfants et à leurs familles. Depuis 2 ans, 4 regroupements

Plus en détail

petite enfance Programme de Brain Gym

petite enfance Programme de Brain Gym Programme de Brain Gym petite enfance Avec Brain Gym, l'enfant trouve la sécurité physique et affective sur laquelle il pourra s'appuyer pour se développer, s'ouvrir, apprendre et progresser. Année 2013-14

Plus en détail

CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS À une heure de Montréal et à 20 minutes de Trois-Rivières, le CSSS de Maskinongé est facilement accessible par l autoroute 40 à la hauteur de Louiseville. Son territoire

Plus en détail

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention Le moniteur-éducateur participe

Plus en détail

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire 2015-2016 Rappel des défis et des objectifs priorisés pour l année scolaire

Plus en détail

la famille EN VALEUR Se faire reconnaître à titre de personne responsable d un service de garde en milieu familial

la famille EN VALEUR Se faire reconnaître à titre de personne responsable d un service de garde en milieu familial la famille EN VALEUR Se faire reconnaître à titre de personne responsable d un service de garde en milieu familial Le document peut être consulté sous la rubrique «Formulaires et publications» du site

Plus en détail

Rapport du professionnel

Rapport du professionnel IDENTIFICATION DU SERVICE DE GARDE Nom : Adresse : Code postal : Téléphone : ( ) Le rapport du professionnel a pour but d identifier et de confirmer la déficience d un enfant handicapé afin de contribuer

Plus en détail

Ressources pédagogiques. Politique d intégration scolaire des élèves non francophones, d éducation interculturelle et d éducation à la citoyenneté

Ressources pédagogiques. Politique d intégration scolaire des élèves non francophones, d éducation interculturelle et d éducation à la citoyenneté Ressources pédagogiques Politique d intégration scolaire des élèves non francophones, d éducation interculturelle et d éducation à la citoyenneté 7 juin 1999 TABLE DES MATIÈRES Préambule.. 2 1. Objectifs

Plus en détail

Le comité au niveau de l école

Le comité au niveau de l école EHDAA Le comité au niveau de l école Favoriser la réussite scolaire de tous les élèves est au cœur même de la mission éducative de nos écoles. Parce que la Fédération des syndicats de l enseignement (FSE-CSQ)

Plus en détail

ADAPTATION SCOLAIRE MESURE 30110

ADAPTATION SCOLAIRE MESURE 30110 ADAPTATION SCOLAIRE MESURE 30110 A) Dépenses de mobilier ou d équipement adapté et dépenses pour l amélioration de l accessibilité des technologies de l information et de la communication Volet 1 : Établissements

Plus en détail

REPERTOIRE DES METIERS EDUCATEUR/TRICE DE JEUNES ENFANTS RESPONSABLE D UNE STUCTURE MULTI-ACCUEIL DE PETITE ENFANCE

REPERTOIRE DES METIERS EDUCATEUR/TRICE DE JEUNES ENFANTS RESPONSABLE D UNE STUCTURE MULTI-ACCUEIL DE PETITE ENFANCE REPERTOIRE DES METIERS EDUCATEUR/TRICE DE JEUNES ENFANTS RESPONSABLE D UNE STUCTURE MULTI-ACCUEIL DE PETITE ENFANCE COMMUNAUTE AGGLOMERATION DU PAYS DE FLERS DIRECTION DE LA COHESION SOCIALE Code : 422

Plus en détail

RÈGLE DE PASSAGE DU PREMIER CYCLE AU DEUXIÈME CYCLE DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

RÈGLE DE PASSAGE DU PREMIER CYCLE AU DEUXIÈME CYCLE DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Page 7007-1 1. Cadre légal Loi sur l instruction publique Articles 9, 10, 11, 12, 15, 19, 22, 96.13, 96.14, 96.15/ 4, 96.15/ 5, 193, 222, 232, 233, 234, 235, 457.2 et 459 Régime pédagogique Articles 6,

Plus en détail

NOTRE PROJET PEDAGOGIQUE

NOTRE PROJET PEDAGOGIQUE NOTRE PROJET PEDAGOGIQUE Un accueil de qualité Il passe par un respect de l histoire familiale, il est empreint d écoute et d ouverture. Cet accueil demande aussi bien un travail d équipe qu auprès des

Plus en détail

PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE

PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE En vue de soutenir et d accompagner les milieux d accueil dans la conception, la rédaction de leur projet pédagogique, l ONE vous invite à réfléchir

Plus en détail

Outil d observation de l équipe éducative

Outil d observation de l équipe éducative Outil d observation de l équipe éducative Tables pédagogiques 2010 Outil d observation de l application du programme éducatif Accueillir la petite enfance, mis à jour en 2007 1 Conception et rédaction

Plus en détail

Déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement

Déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement Services de santé et services sociaux Déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement CHAPITRE 2 Entités vérifiées : Ministère de la Santé et des Services sociaux Agences de la santé

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention Le moniteur-éducateur

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

Programme de parrainage (extraits)

Programme de parrainage (extraits) Programme de parrainage (extraits) Développé pour Cavalier Textiles - Sherbrooke Page 1 sur 11 Table des matières 1. LE CONTEXTE DU PROGRAMME... 2 2. L'INSTANCE RESPONSABLE DU PROGRAMME... 2 3. LES OBJECTIFS

Plus en détail

Ancienne politique Nouvelle politique Raison du changement

Ancienne politique Nouvelle politique Raison du changement Ancienne politique Nouvelle politique Raison du changement Numéro J-1000-2 P-703 1. Les politiques commencent maintenant par P 2. Les catégories ont changé et sont reflétées dans la métapolitique Catégorie

Plus en détail

ASSOCIATION DES BÉNÉVOLES DE L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC RÈGLEMENT GÉNÉRAL

ASSOCIATION DES BÉNÉVOLES DE L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC RÈGLEMENT GÉNÉRAL ASSOCIATION DES BÉNÉVOLES DE L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC RÈGLEMENT GÉNÉRAL Adopté par l Assemblée générale du 9 juin 2015 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE SECTION 1 Définitions. 2 SECTION 11 Dénomination

Plus en détail

De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage

De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage par Marie-Ève Lacroix et Pierre Potvin, Université du Québec à Trois-Rivières Le texte qui suit définit

Plus en détail

BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN

BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN COLLOQUE ASSTSAS 6 et 7 mai 2003 Volet CENTRES DE LA PETITE ENFANCE Atelier CPE-1 BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN Conférencier : Luc Lacroix, conseiller animateur Services-conseils Lacroix 401 402

Plus en détail

POLITIQUE DES SERVICES DE GARDE DE LA CSRS 2014

POLITIQUE DES SERVICES DE GARDE DE LA CSRS 2014 POLITIQUE DES SERVICES DE GARDE DE LA CSRS 2014 Politique numéro CSRS-POL-2014-01 Résolution numéro CC 2014-2052 du 25 mars 2014 Entrée en vigueur le 25 mars 2014 Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Auxiliaire de vie sociale

Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire de vie sociale Près de chez vous : www.una.fr fiches metier v10.indd 1 23/02/09 08:46 Auxiliaire de vie sociale L auxiliaire de vie sociale intervient auprès des personnes âgées en perte d autonomie,

Plus en détail

DOCUMENT OFFICIEL ADOPTÉE À LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 24 AVRIL 2012 RÉSOLUTION N O 102-CC

DOCUMENT OFFICIEL ADOPTÉE À LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 24 AVRIL 2012 RÉSOLUTION N O 102-CC Service de l organisation et du transport scolaire DOCUMENT OFFICIEL ADOPTÉE À LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 24 AVRIL 2012 RÉSOLUTION N O 102-CC-2011-2012 POLITIQUE RELATIVE AU TRANSPORT

Plus en détail

Règlement intérieur du Temps d Activités Périscolaire (TAP)

Règlement intérieur du Temps d Activités Périscolaire (TAP) Règlement intérieur du Temps d Activités Périscolaire (TAP) 2014/2015 Mairie 32 Rue du Bourg 59320 Ennetières en Weppes Madame, Monsieur, Votre enfant est inscrit aux Temps d Activités Périscolaires (TAP)

Plus en détail

Projet éducatif. École Cardinal-Roy

Projet éducatif. École Cardinal-Roy Projet éducatif École Cardinal-Roy 2013-2018 TABLE DES MATIÈRES Présentation -------------------------------------------------------------------------------------------- 3 Contexte de l école Cardinal-Roy

Plus en détail

GloBBulles POUR OBSERVER, PLANIFIER ET COMMUNIQUER

GloBBulles POUR OBSERVER, PLANIFIER ET COMMUNIQUER GloBBulles POUR OBSERVER, PLANIFIER ET COMMUNIQUER Présentation Trousse GloBBulles Petite expérience GloBBulles et observation Des partenaires La Petite Leçon enr. Sylvie Provencher Le Regroupement des

Plus en détail

Allier recherche et pratique pour soutenir la professionnalisation du réseau des Centres de la petite enfance

Allier recherche et pratique pour soutenir la professionnalisation du réseau des Centres de la petite enfance Allier recherche et pratique pour soutenir la professionnalisation du réseau des Centres de la petite enfance Geneviève Bélisle Chargée de projet, AQCPE Caroline Bouchard Professeure-chercheuse, UQÀM Plan

Plus en détail

Les programmes sport-études

Les programmes sport-études Les programmes sport-études L objet fondamental d un programme sport-études est de permettre à l athlète-élève reconnu la meilleure conciliation possible de ses objectifs sportifs et scolaires. Un athlète-élève

Plus en détail

Préparation des enfants pour l école

Préparation des enfants pour l école Préparation des enfants pour l école Mise à jour juillet 2011 Sur le chemin de l école Le passage de la garderie à l école est un événement mémorable pour votre enfant et vous. En tant que service de

Plus en détail

GUIDE d application de la Directive relative aux activités ayant pour objectif l apprentissage d une croyance, d un dogme ou de la pratique d une

GUIDE d application de la Directive relative aux activités ayant pour objectif l apprentissage d une croyance, d un dogme ou de la pratique d une GUIDE d application de la Directive relative aux activités ayant pour objectif l apprentissage d une croyance, d un dogme ou de la pratique d une religion spécifique dans un centre de la petite enfance

Plus en détail

Procédure de cheminement d une plainte liée à l enseignement

Procédure de cheminement d une plainte liée à l enseignement Cégep de Saint-Jérôme 455, rue Fournier, Saint-Jérôme (Québec) J7Z 4V2 Procédure de cheminement d une plainte liée à l enseignement Direction des études Mars 2006 Version d octobre 2005 révisée Contexte

Plus en détail

Offre d emploi Directeur (trice) Adjoint(e)

Offre d emploi Directeur (trice) Adjoint(e) Offre d emploi Directeur (trice) Adjoint(e) La Société Pommes de Reinette Daycare est présentement à la recherché d un(e) Directeur(rice) adjoint(e) qui travaillera en étroite collaboration avec la directrice

Plus en détail

PSYCHOÉDUCATION. En emploi et poursuivant des études 5/20 5/21

PSYCHOÉDUCATION. En emploi et poursuivant des études 5/20 5/21 PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 73 Hommes Femmes Nombre de répondants 39 53,4 % 3 ( 8 %) 36 ( 92 %) Note : les pourcentages ne sont pas affichés pour les questions ayant 5 répondants ou moins. Situation

Plus en détail

Le collège Bourget. Être appelé à participer à différents comités dans lesquels il peut être impliqué.

Le collège Bourget. Être appelé à participer à différents comités dans lesquels il peut être impliqué. Le collège Bourget Titre de l emploi : Directeur du secteur préscolaire-primaire Catégorie : Cadre- niveau 2 Type de poste : Poste permanent temps complet Supérieur : Directeur général Profil : Sous l

Plus en détail

Service de garde. École Notre-Dame-du-Sourire. Règles de fonctionnement Du Service de garde

Service de garde. École Notre-Dame-du-Sourire. Règles de fonctionnement Du Service de garde Service de garde École Notre-Dame-du-Sourire Règles de fonctionnement Du Service de garde Année 2008-2009 Table des matières 1. Critères d admission Critères d admission 2. Horaire 2.1. Heures d ouverture

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ

POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ Code PPN-01-00 Entrée en vigueur mai 2005 Mise à jour mai 2005 POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ 1. OBJET Déterminer

Plus en détail