LES ENDUITS SUPERFICIELS. Choix des Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ENDUITS SUPERFICIELS. Choix des Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer"

Transcription

1 LES ENDUITS SUPERFICIELS Choix des Différentes Techniques Patrice VALLON Septembre 200

2 Choix de la structure d un enduit superficiel Le choix de la structure d un enduit superficiel est essentiellement fonction: Du Trafic Du Support De l Environnement Des Sollicitations Hivernales De l Époque de Réalisation De la Fonction recherchée: Rugosité, Étanchéité 2

3 Les types d Enduits Superficiels Le Monocouche Simple Gravillonnage: Structure qui convient pour tous trafics jusqu à T2. Réalisé plus couramment en petites granularités 6/0 et 4/6. Nécessite un support homogène. 3

4 Les types d Enduits Superficiels Le Bicouche: A préféré sur support hétérogène et sec. Apporte une étanchéité améliorée. Bien adapté en régions humides et froides. Bien évaluer les dosages en liant (surtout anhydres), pour éviter les ressuages. 4

5 Les types d Enduits Superficiels Le Monocouche Double Gravillonnage: Compromis intéressant entre le monocouche simple gravillonnage et le bicouche. Bien adapté au trafics intenses, rapides et lourds, dans la mesure ou il est appliqué sur un support «dur» et «homogène». Permet une bonne drainabilité superficielle. 5

6 Les types d Enduits Superficiels Le Monocouche Prégravillonné: Peut s envisager sur presque tous trafics. Bien adapté aux supports hétérogènes et ressuants. Utilisation sur supports perméables et poreux à déconseiller. 6

7 Les types d Enduits Superficiels Autres Techniques: Le Bicouche Prégravillonné. Le Bicouche Inversé. Les Enduits de faible granularité ( 2/4 ). Les Enduits Haute Adhérence. 7

8 Formuler un Enduit Superficiel c'est définir avec précision : La structure de l enduit. La nature et la catégorie du liant. La nature et la dimension des gravillons. Le dosage en liant et gravillon. Avant d'aller plus loin, il y a lieu de connaître parfaitement les paramètres liés à la section à revêtir: Trafic, Environnement. Une visite avec une personne connaissant bien la section est indispensable : 8

9 Choix du Liant Nature du Liant: Liants Anhydres: bitumes fluxés purs ou modifiés. Emulsion de bitume: permet la réalisation d enduits plus tôt ou plus tard dans l année. Lorsque le trafic est important, T, les liants modifiés (anhydres ou émulsions) sont à retenir avec une préférence au liant anhydres (stabilisation plus rapide). Les liants modifiés sont aussi mieux adaptés dans les cas suivants: Efforts tangentiels. Contraintes climatiques. Contraintes d exploitation. 9

10 Choix du Liant Catégorie du Liant: La nature du liant étant définie, il faut choisir sa viscosité. Le trafic et l époque de réalisation sont les deux principaux paramètres. Il conviendra dans certains cas de tenir compte aussi du climat. De manière générale: Si trafic lourd et climat chaud: liant plus visqueux. Si trafic faible et climat froid: liant moins visqueux. 0

11 Choix de la dimension des Granulats Paramètres à considérer: Structure de l Enduit. Type de trafic. Rugosité: maintien dans le temps. Environnement: bruit de roulement. Drainabilité superficielle. De manière générale: Si trafic lourd et (ou) support hétérogène: gravillons plus gros. Si trafic faible et (ou) support homogène: gravillons plus fins.

12 Choix de la dimension des Granulats Pour les enduits à deux couches, la discontinuité de granularité est préférable, mais la continuité peut s envisager. Bruit de roulement: les petites granularités seront préférées. Rugosité: le maintien dans le temps de l adhérence, sera meilleur avec des petites granularités. Attention à la faisabilité. 2

13 Choix de la Structure 3

14 Dosage en liant Dosage de base Dosage de base à retenir en fonction du type d enduit, de la nature du liant et de la dimension des granulats: 4

15 Dosage en liant Correctif de dosage En fonction de la section à revêtir, il est nécessaire d adapter le dosage de base par des correctifs dépendant des paramètres suivants: Trafic poids-lourds ( -5, T 3-, +2 ) Environnement: ensoleillement ( -5, normal, +0 ) Tracé et profil en long ( -5, droit et plat, +2 ) 5 Etat du support: rugosité ( -2, lisse, +8 ) Epoque de réalisation Catégorie du liant Forme et dimension des granulats Région Altitude Dureté et perméabilité du support.

16 Dosage en iant Correctif de dosage Cumul des correctifs: Le cumul des différentes corrections de dosage peut conduire à un écart important par rapport au dosage de base. Il est difficile d apprécier les limites extrêmes tolérables,mais l expérience à montré que si l écart global excède 30 %, le risque d échec est grand et il est préférable dans ce cas de rechercher une technique mieux adaptée. 6

17 Choix final Choix de la Technique: Dosage en liant: En fonction de l homogénéité et de la longueur de la section, il sera peut-être nécessaire de réaliser plusieurs techniques. Le dosage en liant pourra varier en fonction du support et de l ensoleillement. 7

18 Alogène Logiciel d aide au choix pour les enduits superficiels: Son rôle est de déterminer la formulation précise de l'enduit à réaliser sur une section de chaussée "homogène" et parfaitement définie. Dans le cas de chaussée présentant : - Des voies de circulation supportant des trafics différents. - Des zones où le support est sensiblement différent. - Des environnements variables (Traversée de forêt...) Il y a lieu d'analyser chaque cas séparément. 8

19 Alogène Il comprend. Une aide au choix de la technique: Choix de la structure. Choix du liant. Choix de la granularité. Une détermination des dosages: En liant En granulats. 9

20 Bibliographie Enduits superficiels d'usure Guide technique SETRA LCPC, Mai 995. Fascicule 26 du CCTG exécution des enduits superficiels dʼusure et ses annexes (documents types) 7 décembre 996 en cours d actualisation. Enduits superficiels Note d'information SETRA - série Chaussées Dépendances n 95 avril 997 Enduits superficiels d usure: prescriptions techniques et informatives Note d'information SETRA - série Chaussées Dépendances n 05 Août Norme Enduits Superficiels NF EN 227 Note CFTR Info n 8

Pratiques des maitres d ouvrages routiers en Bretagne et Pays de la Loire en matière d entretien des couches de surface

Pratiques des maitres d ouvrages routiers en Bretagne et Pays de la Loire en matière d entretien des couches de surface Pratiques des maitres d ouvrages routiers en Bretagne et Pays de la Loire en matière d entretien des couches de surface Rennes 18/10/2012 - Entretien des couches de surface et techniques à froid 1 Enquête

Plus en détail

Marquage CE des enduits superficiels

Marquage CE des enduits superficiels Marquage CE des enduits superficiels 1 Obligations du marquage CE Le producteur, responsable de l apposition du marquage CE, doit : Réaliser des planches test pour essais de type initiaux (TAIT) dont les

Plus en détail

LES ENDUITS SUPERFICIELS. Pathologie Réparabilité Recyclabilité. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer

LES ENDUITS SUPERFICIELS. Pathologie Réparabilité Recyclabilité. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer LES ENDUITS SUPERFICIELS Pathologie Réparabilité Recyclabilité 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Patrice VALLON Septembre 2010 Dégradations rencontrées sur

Plus en détail

MARQUAGE CE DES ENDUITS SUPERFICIELS REALISATION DES PLANCHES TEST Version du 13/06/08

MARQUAGE CE DES ENDUITS SUPERFICIELS REALISATION DES PLANCHES TEST Version du 13/06/08 MARQUAGE CE DES ENDUITS SUPERFICIELS REALISATION DES PLANCHES TEST Version du 13/06/08 Documents de référence Norme NF EN 12 271 Enduits superficiels spécification Rappel: une norme NF EN est formée: -

Plus en détail

Enduit superficiel d usure à très haute adhérence

Enduit superficiel d usure à très haute adhérence Enduit superficiel d usure à très haute adhérence S. SOLIMAN - Eurovia Management Qu est ce qu un enduit superficiel à très haute adhérence? Revêtement superficiel de chaussée qui améliore considérablement

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE DE TRAVAUX A PROCEDURE ADAPTEE Maître d ouvrage : Communauté de Communes 16 rue Thiers 55120 Clermont-en-Argonne BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES OBJET DU MARCHE PUBLIC : PROGRAMME VOIRIE 2011 : Travaux

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX D.C.E.

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX D.C.E. MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX D.C.E. BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (B.P.U.) Maître de l ouvrage: COMMUNE DE CASTELNAU D'ARBIEU Objet de la consultation: Programme voirie 2016 RAPPEL : Sont compris dans l ensemble

Plus en détail

INSTRUCTIONS SUR LES ENDUITS SUPERFICIELS POUR ROUTES DE RASE CAMPAGNE

INSTRUCTIONS SUR LES ENDUITS SUPERFICIELS POUR ROUTES DE RASE CAMPAGNE ROYAUME DU MAROC MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS DIRECTION DES ROUTES ET DE LA CIRCULATION ROUTIERE INSTRUCTIONS SUR LES ENDUITS SUPERFICIELS POUR ROUTES DE RASE CAMPAGNE DIVISION TECHNIQUE AVRIL 1995 SOMMAIRE

Plus en détail

Les équipements d Ouvrages d Art Etanchéité et dispositifs de retenue

Les équipements d Ouvrages d Art Etanchéité et dispositifs de retenue Les équipements d Ouvrages d Art REPARATION DES CHAPES D ETANCHEITE Jean-Louis Boucher CEREMA/DTerSO/DOA - Saint-Médard-en-Jalles Réparations du complexe étanchéité 2 Deux types de réparations: - Les réparations

Plus en détail

Les couches de roulement

Les couches de roulement Le retraitement à froid des chaussées souples Les couches de roulement Cette présentation ne peut être utilisée, modifiée ou copiée sans l accord de son auteur. Yves BROSSEAUD - LCPC Nantes Retraitement

Plus en détail

BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES

BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES Les liants STYRELF sont des bitumes modifiés par des polymères élastomériques selon un procédé de réticulation qui leur confère des propriétés

Plus en détail

ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant :

ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant : ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant : Denis BERTAUD PRESENTATION DES ECF Une technique éprouvée A l origine, les coulis 1920 : en Allemagne 1963 : en France De nouvelles performances à partir des années

Plus en détail

Ministère de raménagement du territoire, de l'équipement, et des Transports DUITS^PERFI. Guide technique LCPC ^TRA

Ministère de raménagement du territoire, de l'équipement, et des Transports DUITS^PERFI. Guide technique LCPC ^TRA Ministère de raménagement du territoire, de l'équipement, et des Transports DUITS^PERFI Guide technique ^TRA LCPC Page laissée blanche intentionnellement ENDUITS SUPERFICIELS D'USURE m*a^. Guide technique

Plus en détail

Revêtements Superficiels

Revêtements Superficiels Normalisation & Marquage CE Revêtements Superficiels Lionel ODIE Commission Normalisation Revêtements Superficiels Lionel.Odie@developpement-durable.gouv.fr Journée Technique SEMR Blois 21 mai 2008 Sommaire

Plus en détail

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME 1 ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME L EXPÉRIENCE FRANÇAIS / FRENCH EXPERIENCES 01 Plan de la Présentation 2. Historique des EME en France;. Terminologie;. Caractéristiques Techniques;. Études de Formulations;.

Plus en détail

Fiche 1 P - Les chaussées

Fiche 1 P - Les chaussées Fiche 1 P - Les chaussées A - Les niveaux de service Le patrimoine routier des Côtes d'armor est constitué de 4 500 km de routes dont 1700 km de réseau structurant (réseau A) et 2800 km de réseau secondaire

Plus en détail

Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients

Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients Yves Brosseaud - LCPC Nantes Stage PFE : module 1 - les 12 et 13 mars 2003 Fonction des couches de roulement

Plus en détail

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 N 12 Mai 2006 Cftr - info MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 La présente note d information a pour objet d informer de la parution de la norme NF EN 13285 relative aux

Plus en détail

ESU ECF : piliers de la politique technique routière. Rennes 18/10/ Entretien des couches de surface et techniques à froid 1

ESU ECF : piliers de la politique technique routière. Rennes 18/10/ Entretien des couches de surface et techniques à froid 1 ESU ECF : piliers de la politique technique routière Rennes 18/10/2012 - Entretien des couches de surface et techniques à froid 1 INTRODUCTION LES OBJECTIFS DU MAITRE D OUVRAGE ETANCHEITE ADHERENCE doivent

Plus en détail

Pratiques et retours d expériences du Conseil Général des Alpes-Maritimes

Pratiques et retours d expériences du Conseil Général des Alpes-Maritimes Pratiques et retours d expériences du Conseil Général des Alpes-Maritimes Auteurs : G.FORTUNE Responsable de la SER M.PETITJEAN Chargé des renforcements des chaussées Les différents procédés utilisés:

Plus en détail

AMENAGER VOTRE VOIRIE : LE TERRASSEMENT

AMENAGER VOTRE VOIRIE : LE TERRASSEMENT 1-Définition d un terrassement L action de terrasser consiste a modeler un sol suivant des profil définis par un projet. En effet, pour réaliser une voirie ou un espaces végétalisé, nous définissons avant

Plus en détail

Entretien des chaussées

Entretien des chaussées 2000 S O M M A I R E I. courant................................... 5 Pages I.1. Objectifs visés par l'entretien courant.................. 6 I.2. Diagnostic des défauts de la couche de roulement...... 6-7

Plus en détail

1-Définition d un enduit superficiel ou. goudronnage:

1-Définition d un enduit superficiel ou. goudronnage: 1-Définition d un enduit superficiel ou Quelles sont les caractéristiques de réalisation d un goudronnage (enduits superficiel)? Le goudronnage ou enduits superficiels consiste a répandre sur une structure

Plus en détail

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes Normalisation des Mélanges Bitumineux Utilisation des normes Thomas CAILLOT - Sétra Thomas CAILLOT - Normalisation des Mélanges Bitumineux 1/26 Journée Enrobés Bitumineux Bitumineux Nancy le le 17 17 juin

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée

Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée Déjà à l époque des romains, le dallage était constitué d une superposition de couches de différentes épaisseurs. L idée est restée avec les chaussées actuelles,

Plus en détail

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. FORÊT DOMANIALE DE CHATEAUROUX Route forestière LOUIS XIII

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. FORÊT DOMANIALE DE CHATEAUROUX Route forestière LOUIS XIII CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P FORÊT DOMANIALE DE CHATEAUROUX Route forestière LOUIS XIII LOT unique : RF Louis XIII depuis la route départementale 14 jusqu au carrefour Chevaru: Réfection

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Maître de l'ouvrage COMMUNE DE LESPARRE MEDOC.

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Maître de l'ouvrage COMMUNE DE LESPARRE MEDOC. MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Maître de l'ouvrage Objet du marché Sommaire CHAPITRE I.. INDICATIONS GENERALES ET DESCRITPION DES TRAVAUX... 3 1. GENERALITES...

Plus en détail

Les Enduits Superficiels d Usure

Les Enduits Superficiels d Usure 1 210 km d autoroutes 195 km de routes nationales 4 500 km de routes départementales 6 700 km de voies communales 9 400 km de chemins ruraux 2 Les enduits en Seine-et-Marne ces 10 dernières années Les

Plus en détail

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010 Direction du Laboratoire des chaussées Les exigences du MTQ sur les granulats et le comportement des matériaux Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats Formation technique Bitume

Plus en détail

Politique d entretien routier Optimisation de la gestion du patrimoine

Politique d entretien routier Optimisation de la gestion du patrimoine CoTITA Méditerranée Journée du 15 novembre 2012 Optimisation des infrastructures de transport et mobilité alternative Politique d entretien routier Optimisation de la gestion du patrimoine L.LASCROUX (C.G.31)

Plus en détail

STABIVOILE. Coubert - BP Brie C/Robert cedex - Tél. : Fax :

STABIVOILE. Coubert - BP Brie C/Robert cedex - Tél. : Fax : STABIVOILE B SOTUBEMA QUA LIF-I 1 Préparation de l assise de la fondation du Mur. Lors de l exécution de la fouille, il faut veiller à ce que les deux conditions suivantes soient respectées. Assurer La

Plus en détail

Les structures neuves en béton armé continu sur grave-bitume (BAC/GB)

Les structures neuves en béton armé continu sur grave-bitume (BAC/GB) Chapitre2 Les structures neuves en béton armé continu sur grave-bitume (BAC/GB) 1. Introduction 2. Fonctionnement mécanique de la structure-type «BAC/GB» 3. Principe de dimensionnement 4. Stratégie de

Plus en détail

Exe mple s de s olutions de s urfac e é c onome s e t «innovante s»

Exe mple s de s olutions de s urfac e é c onome s e t «innovante s» xe mple s de s olutions de s urfac e é c onome s e t «innovante s» Couche de roulement : Caractéristiques d usage raficabilité adaptée Performances mécaniques - Durabilité de l ouvrage mperméabilité: eau

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ENDUITS SUPERFICIELS D USURE (CDC-ESU04)

CAHIER DES CHARGES ENDUITS SUPERFICIELS D USURE (CDC-ESU04) Cahier des charges enduits superficiels d usure CDC-ESU4 1/31 GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS PONTS ET CHAUSSEES CAHIER DES CHARGES ENDUITS SUPERFICIELS D USURE (CDC-ESU4) Vu et

Plus en détail

ENDUITS SUPERFICIELS DANS LE TARN

ENDUITS SUPERFICIELS DANS LE TARN ENDUITS SUPERFICIELS DANS LE TARN 1 - Le contexte Politique revêtement de chaussée, délibérations Assemblée Départementale (1999, 2005) 1-1 Préalable - Quantification du patrimoine (Longueur = 4127 km

Plus en détail

NOVACOL NOVAFOR NOVASOL

NOVACOL NOVAFOR NOVASOL RETRAITEMENTS EN PLACE N O T I C E T E C H N I Q U E NOVACOL NOVAFOR NOVASOL Trois procédés pour traiter et retraiter, en place, à froid Selon la couche à traiter, une technique adaptée : NOVACOL, recycle

Plus en détail

Structure pour tranchées étroites sous chaussée

Structure pour tranchées étroites sous chaussée Structure pour tranchées étroites sous chaussée Le remblayage de la tranchée Type tranchée étroite ainsi ue la réfection définitive de la chaussée, seront réalisés conformément aux prescriptions et au

Plus en détail

Politique d entretien des chaussées

Politique d entretien des chaussées CONSEIL GENERAL DES YVELINES DIRECTION DES ROUTES ET DES TRANSPORTS Politique d entretien des chaussées Journée technique du 13 avril 2015 Objectifs de la politique d entretien du patrimoine routier Yvelinois

Plus en détail

Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux

Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux Exposé préparé par : Yves Brosseaud (Ingénieur ENSAIS D.R.) Section Auscultation et Gestion des Routes Division Entretien Sécurité Acoustique

Plus en détail

Mastère Génie Civil Européen

Mastère Génie Civil Européen ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES Année 2009-2010 Mastère Génie Civil Européen Géotechnique 1-8 avril 2010 Compactage des remblais ÉTUDE DES REMBLAIS ET DÉBLAIS DU TRACÉ D UN PROJET DE DÉVIATION Un

Plus en détail

note d'information Enduits superficiels d'usure (ESU) Enrobés coulés à froid (ECF) Actualisation des connaissances sur les revêtements superficiels

note d'information Enduits superficiels d'usure (ESU) Enrobés coulés à froid (ECF) Actualisation des connaissances sur les revêtements superficiels Sétra service d'études techniques des routes et autoroutes note d'information Auteur : Sétra avril 2005 Enduits superficiels d'usure (ESU) Enrobés coulés à froid (ECF) Actualisation des connaissances sur

Plus en détail

SOMMAIRE. Domaine d'application du guide... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet... 4

SOMMAIRE. Domaine d'application du guide... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet... 4 SOMMAIRE Domaine d'application du guide......................... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet............... 4 La toiture-terrasse : composition, destination et pente....... 7

Plus en détail

Ressaisie DTRF. Page laissée intentionnellement blanche

Ressaisie DTRF. Page laissée intentionnellement blanche Page laissée intentionnellement blanche MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT, DU LOGEMENT DES TRANSPORTS ET DU TOURISME Direction des Affaires Economiques et Internationales MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES

Plus en détail

SEMINAIRE DONNEES DE TRAFIC MARDI 21 NOVEMBRE 2007

SEMINAIRE DONNEES DE TRAFIC MARDI 21 NOVEMBRE 2007 SEMINAIRE DONNEES DE TRAFIC MARDI 21 NOVEMBRE 2007 Michel Peyron Cete méditerranée Trafic Le passage d un essieu de 13 tonnes a autant d effet d endommagement sur la chaussée, que celui d un million de

Plus en détail

TRAVAUX DE REFECTION DE LA VOIRIE COMMUNALE PAR ENROBES OU ENDUITS

TRAVAUX DE REFECTION DE LA VOIRIE COMMUNALE PAR ENROBES OU ENDUITS MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d'ouvrage MAIRIE DE LAPOUTROIE 39 Rue du Général Dufieux 68650 LAPOUTROIE Marché suivi par Services Techniques MAIRIE DE LAPOUTROIE

Plus en détail

APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN parties 1, 2, 3 et 5 : "MELANGES TRAITES AUX LIANTS HYDRAULIQUES SPECIFICATIONS "

APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN parties 1, 2, 3 et 5 : MELANGES TRAITES AUX LIANTS HYDRAULIQUES SPECIFICATIONS N 13 Mai 2006 Cftr - info APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN 14227- parties 1, 2, 3 et 5 : "MELANGES TRAITES AUX LIANTS HYDRAULIQUES SPECIFICATIONS " La présente note d information a pour objet d informer

Plus en détail

Les atouts de la solution béton

Les atouts de la solution béton Chapitre7 Les atouts de la solution béton 1. Introduction 2. Atouts techniques 3. Atouts économiques 4. Atouts écologiques 5. Atouts esthétiques 73 Chapitre 7 Les atouts de la solution béton 1. Introduction

Plus en détail

Norme NF P : Dimensionnement des structures de chaussées routières

Norme NF P : Dimensionnement des structures de chaussées routières Norme NF P 98-086 : Dimensionnement des structures de chaussées routières Lydie DELOFFRE (CETE Est, LRPC Strasbourg PCI 48) Jean-Michel PIAU (IFSTTAR) Journées Techniques Routes 2011 Nantes - Mardi 8 et

Plus en détail

Évaluation des performances et du comportement des enrobés coulés à froid formulés avec des matériaux bitumineux recyclés

Évaluation des performances et du comportement des enrobés coulés à froid formulés avec des matériaux bitumineux recyclés Évaluation des performances et du comportement des enrobés coulés à froid formulés avec des matériaux bitumineux recyclés Présenté par : Alan CARTER (Ing., Ph. D,ÉTS) Arbia GARFA (Ph. D student, ÉTS) 1

Plus en détail

STABIVOILE STABIVOILE CONSEIL DE MISE EN ŒUVRE

STABIVOILE STABIVOILE CONSEIL DE MISE EN ŒUVRE SOTUBEMA, entreprise responsable, se doit de répondre aux attentes de ses clients et de la Société en fabricant et commercialisant des produits en béton, esthétiques et fonctionnels qui préservent l environnement.

Plus en détail

Contenu de la session:

Contenu de la session: Bitume Québec Session 2011 Gestion de la qualité en chaussées souples Novembre 2011 Préparation et critères d acceptation des supports avant la mise en œuvre des enrobés Préparation et critères d acceptation

Plus en détail

BORDEREAU DE PRIX MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Maître d'ouvrage : Commune de LES TOURRETTES. Objet du Marché : Travaux de voirie 1/5

BORDEREAU DE PRIX MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Maître d'ouvrage : Commune de LES TOURRETTES. Objet du Marché : Travaux de voirie 1/5 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DE PRIX Maître d'ouvrage : Commune de LES TOURRETTES Objet du Marché : Travaux de voirie Tous les montants figurant dans le présent document sont exprimés en Euro 1/5

Plus en détail

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace Chantier D1083 près de Erstein Marc Ewald Conseil Général du Bas-Rhin Nancy, 26 mai 2011 L origine de l expérimentation PFE INSA Strasbourg

Plus en détail

1.Mise en contexte 2.Objectifs. 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions

1.Mise en contexte 2.Objectifs. 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions 1.Mise en contexte 2.Objectifs 3.Principes de base de l outil de calcul 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions L outil de prédiction se veut un complément

Plus en détail

NOTE D INFORMATION BETONS BITUMINEUX TRES MINCES ET ULTRA-MINCES

NOTE D INFORMATION BETONS BITUMINEUX TRES MINCES ET ULTRA-MINCES NOTE D INFORMATION CHAUSSEES DEPENDANCES Auteur : Observatoire des Techniques de Chaussées 94 BETONS BITUMINEUX TRES MINCES ET ULTRA-MINCES Editeur : Avril 1997 Cette note d'information, écrite dans le

Plus en détail

Enrobés hydrocarbonés

Enrobés hydrocarbonés Enrobés hydrocarbonés Référence : 3139843CD ISBN : 978-2-12-139843-3 Année d édition : 2013 Analyse La nouvelle édition du recueil Enrobés hydrocarbonés actualise de nombreuses références, notamment celles

Plus en détail

Sommaire NOTE D INFORMATION N Introduction

Sommaire NOTE D INFORMATION N Introduction NOTE D INFORMATION APPLICATION DES NORMES REVISEES NF EN 14227- parties 1, 2, 3 et 5 : «MELANGES TRAITES AUX LIANTS HYDRAULIQUES SPECIFICATIONS» N 30 JAN. 2016 Sommaire 1 I Introduction 2 I Domaine d application

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE - REALISATION ET REMBLAYAGE DES TRANCHEES SUR CHAUSSEES

GUIDE TECHNIQUE - REALISATION ET REMBLAYAGE DES TRANCHEES SUR CHAUSSEES ANNEXE N 3 GUIDE TECHNIQUE - REALISATION ET REMBLAYAGE DES TRANCHEES SUR CHAUSSEES - POSE OU REMISE A NIVEAU DES REGARDS, GRILLES A CADRE OU CHAMBRES SUR CHAUSSEE (Complément de l article 46 du Règlement

Plus en détail

Diagnostic d une couche de forme traitée sur la LGV Atlantique, après 20 ans d exploitation

Diagnostic d une couche de forme traitée sur la LGV Atlantique, après 20 ans d exploitation , après 20 ans d exploitation GEORAIL 2011 - Session 3 Retours d expérience Sébastien HERVE - CETE de l Ouest Pierre FRAQUET - CETE Ouest Jean-Claude AURIOL - IFFSTAR Sébastien HERVE LR Angers Page 1/16

Plus en détail

LE RETRAITEMENT EN PLACE A FROID. D.G.A.A. Direction des Routes. La route avance

LE RETRAITEMENT EN PLACE A FROID. D.G.A.A. Direction des Routes. La route avance D.G.A.A. Direction des Routes La route avance Pôle Entretien Routier Mai 2013 Définition: Procédé de retraitement en place à froid des anciennes chaussées sur épaisseurs de 5 à 20 cm Le procédé consiste

Plus en détail

Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid

Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place Montréal 2006 1 EME Dimensionnement - Protéger

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - 1 - DDE 44 Division du Castelbriantais MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 10.113.44.111 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître de l'ouvrage Commune de NOZAY Objet du marché RECHARGEMENT DE CHAUSSEES

Plus en détail

Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons"

Fiche n VII-3 Mise en œuvre des bétons Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la mise en œuvre des bétons. Elle définit les vérifications à effectuer sur les moyens utilisés (pompe,

Plus en détail

COMMUNE D ALLAIRE TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE COMMUNALE PROGRAMME ANNEE 2009 DÉTAIL ESTIMATIF DES TRAVAUX

COMMUNE D ALLAIRE TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE COMMUNALE PROGRAMME ANNEE 2009 DÉTAIL ESTIMATIF DES TRAVAUX COMMUNE D ALLAIRE TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE COMMUNALE PROGRAMME ANNEE 2009 DÉTAIL ESTIMATIF DES TRAVAUX A / Chantier de la RD 14 vers le lieu dit Pont Quinaie (voies communales n 6 et n 11 de la

Plus en détail

PERFORMANCES MECANIQUES ET DIMENSIONNEMENT. Bernard ECKMANN

PERFORMANCES MECANIQUES ET DIMENSIONNEMENT. Bernard ECKMANN Travaux routiers Matériaux routiers et industries Environnement PERFORMANCES MECANIQUES ET Bernard ECKMANN Colloque de formation DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 MATERIAU & SOMMAIRE Performances

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS DEPARTEMENT DE LA CORREZE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître d ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR 19170 SAINT MERD LES OUSSINES Tél. 05 55 46 06 31 Fax 05 55 46 06 33 Bugeat.sornac@millevachesaucoeur.com

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE DIMENSIONNEMENT DES SUPERSTRUCTURES ROUTIERES

PRINCIPES GENERAUX DE DIMENSIONNEMENT DES SUPERSTRUCTURES ROUTIERES ETAT DU VALAIS DEPARTEMENT DES TRANSPORTS, DE L'EQUIPEMENT ET DE L'ENVIRONNEMENT SERVICE DES ROUTES ET DES COURS D'EAU PRINCIPES GENERAUX DE DIMENSIONNEMENT DES SUPERSTRUCTURES ROUTIERES DE TYPE REVETEMENT

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS GRANULATS de Production Française

LES DIFFÉRENTS GRANULATS de Production Française LES DIFFÉRENTS GRANULATS de Production Française Quelques exemples que nous vous proposons pour différents aménagements (Dallage, empierrement, chemin, cour, décoration, etc.) MÉLANGE BÉTON Appellation

Plus en détail

ANNEZIN BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PETITS TRAVAUX DE VOIRIE ET TROTTOIRS

ANNEZIN BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PETITS TRAVAUX DE VOIRIE ET TROTTOIRS ANNEZIN BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PETITS TRAVAUX DE VOIRIE ET TROTTOIRS N de Prix Désignation U Définition du Prix PU HT 1 Installation et signalisation de chantier Forfait Amenée et repli du

Plus en détail

PROPRIÉTÉS PHOTOMÉTRIQUES DES REVÊTEMENTS DE CHAUSSÉE

PROPRIÉTÉS PHOTOMÉTRIQUES DES REVÊTEMENTS DE CHAUSSÉE N 4 Septembre 2006 Cftr - info PROPRIÉTÉS PHOTOMÉTRIQUES DES REVÊTEMENTS DE CHAUSSÉE Le principal objectif de cette note d information est de présenter quelques définitions, dispositifs de mesure et caractéristiques

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 3 Etude sur les granulats. I- Analyse granulométrique d un sable et d un gravier( NF EN 933-1)

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 3 Etude sur les granulats. I- Analyse granulométrique d un sable et d un gravier( NF EN 933-1) Etude sur les granulats I- Analyse granulométrique d un sable et d un gravier( NF EN 933-1) Principe L analyse granulométrique a trois buts : - Déterminer les dimensions des grains. - Déterminer les proportions

Plus en détail

Travaux d enduits de mortiers

Travaux d enduits de mortiers 10 Travaux d enduits de mortiers Qu ils soient monocouches ou multicouches, composés sur chantier ou formulés industriellement, appliqués manuellement ou projetés mécaniquement, les enduits de mortiers

Plus en détail

COMMUNE DE CAZERES SUR GARONNE

COMMUNE DE CAZERES SUR GARONNE Département de la Haute-Garonne COMMUNE DE CAZERES SUR GARONNE Mairie Place de l'hôtel de Ville 31220 CAZERES SUR GARONNE ROUTE DEPARTEMENTALE N 49 Avenue de Picayne DCE Travaux d'urbanisation non programmés

Plus en détail

Mise en œuvre des menuiseries en aluminium. Guide Pratique. En travaux neufs et réhabilitation. En application des DTU 37.1 et 37.

Mise en œuvre des menuiseries en aluminium. Guide Pratique. En travaux neufs et réhabilitation. En application des DTU 37.1 et 37. Guide Pratique Mise en œuvre des menuiseries en aluminium En travaux neufs et réhabilitation En application des DTU 37.1 et 37.2 SOMMAIRE Avant-propos......................................3 Domaine d application

Plus en détail

Elaboration d un avant projet d étude de fabrication

Elaboration d un avant projet d étude de fabrication Elaboration d un avant projet d étude de fabrication Qui? le technicien méthodes Quoi? un descriptif et un ordonnancement des différentes opération à réaliser pour «faire» la pièce. Où? au bureau des méthode

Plus en détail

LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS. Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances

LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS. Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances Qu est-ce que le bruit? Un son inopportun 28 avril 2016 Frédéric GILENI 2 Première

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Le Ministre de l Equipement, du Logement de l Aménagement du Territoire et des Transports

REPUBLIQUE FRANCAISE. Le Ministre de l Equipement, du Logement de l Aménagement du Territoire et des Transports REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ÉQUIPEMENT DU LOGEMENT, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DES TRANSPORTS Paris, le 17 Octobre 1986 DIRECTION DES ROUTES SERVICE D ETUDES TECHNIQUES DES ROUTES ET DES

Plus en détail

ENDUIT A FROID MANUEL STYRAX ROUTE Résine permanente certifiée rétro-réfléchissante

ENDUIT A FROID MANUEL STYRAX ROUTE Résine permanente certifiée rétro-réfléchissante ENDUIT A FROID MANUEL STYRAX ROUTE Résine permanente certifiée rétro-réfléchissante 1 STYRAX ROUTE : Référence de certification 1 RH 131 S1 P5 R3 Q2 S1 P4 R4 Q2 S1 AVANTAGES PRODUIT Niveau de certification

Plus en détail

ANALYSE GRANOLUMETRIQUE

ANALYSE GRANOLUMETRIQUE ANALYSE GRANOLUMETRIQUE 1. DEFINITIONS Granulat : Granularité : Granulométrie : Matériau constitué de grain minéral de provenance naturelle ou artificielle. On parle également de matériau grenu. Ensemble

Plus en détail

Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité

Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité Limoges, le 10/04/2013 SPRIR LIMOUSIN - Marc CHIAVASSA - Denis BERTAUD - Paulo LOPES MONTEIRO Cycle(s) de vie d une chaussée. Marc CHIAVASSA CYCLE(S)

Plus en détail

«Amiante / HAP» Contrôle et suivi des déchets

«Amiante / HAP» Contrôle et suivi des déchets «Amiante / HAP» Contrôle et suivi des déchets ETAT DES LIEUX REGLEMENTAIRE Patrick VAILLANT Chef du Groupe des Infrastructures de Transport Direction Territoriale Centre Est / Département Laboratoire d

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX BP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX BP DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE L'ARDECHE DELEGATION TERRITORIALE NORD ARDECHE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX BP Maître de l'ouvrage COMMUNE DE DUNIERE SUR EYRIEUX Objet du marché

Plus en détail

Enrobés hydrocarbonés

Enrobés hydrocarbonés Enrobés hydrocarbonés Recueil sur CD-ROM Référence : 3139833CD ISBN : 2-12-139833-3 Année d édition : 2006 Analyse : Une révision importante des normes «Enrobés» en 2000 a permis d actualiser des références,

Plus en détail

CATALOGUE. CONTACT Jean LAURENT Consultant formateur. Tél :

CATALOGUE. CONTACT Jean LAURENT Consultant formateur. Tél : CATALOGUE CONTACT www.jl-formation.fr Sommaire Etude de réseaux aériens CAMELIA BT Calcul mécanique de lignes aériennes B.T CAMELIA HTA Calcul mécanique de lignes aériennes H.T.A Etude de réseaux souterrains

Plus en détail

Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux de génie civil. Fascicule N 26

Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux de génie civil. Fascicule N 26 Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux de génie civil Fascicule N 26 EXECUTION DES REVETEMENTS SUPERFICIELS Enduits superficiels et matériaux bitumineux coulés

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage. Ville de CHATEAU-LANDON

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage. Ville de CHATEAU-LANDON MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX 1.3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage Ville de CHATEAU-LANDON 2, place de l Hôtel de Ville 77570 CHATEAU-LANDON Objet de la consultation Réfection

Plus en détail

I- La tribologie : Objectifs

I- La tribologie : Objectifs Objectifs - Comprendre les trois phénomènes : frottement, usure et lubrification des surfaces de contact entre deux solides. I- La tribologie : - La tribologie est la branche de la mécanique qui étudie

Plus en détail

Décision d agrément n o GCDF du 13 février 2009 relative à la barrière de sécurité métallique modèle «Garde-corps double fonction»

Décision d agrément n o GCDF du 13 février 2009 relative à la barrière de sécurité métallique modèle «Garde-corps double fonction» Sécurité et circulation routière MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Délégation à la sécurité et à la circulation routières Décision d agrément n o GCDF-08-08 du 13 février

Plus en détail

Définissant les appareillages, le mode opératoire ainsi que les divers éléments du procès-verbal

Définissant les appareillages, le mode opératoire ainsi que les divers éléments du procès-verbal Directives internes Document N DD-02 Page 1 / 5 Base MANAGEMENT DE LA QUALITE 2. Réalisation de la mission 2.3 Réalisation du produit 2.3.1 Planification 2.3.1.1 Enrobés bitumineux norme européenne Buts

Plus en détail

Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux. I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées

Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux. I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées Sommaire Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées II. Retraitement en place à froid III. Retraitement à froid en centrale IV. Retraitement à

Plus en détail

Echanges d expériences : Club Expertises Routières Réunion du 4 octobre 2011 CNFPT de Toulouse

Echanges d expériences : Club Expertises Routières Réunion du 4 octobre 2011 CNFPT de Toulouse Echanges d expériences : Club Expertises Routières Réunion du 4 octobre 2011 CNFPT de Toulouse Participants Région Midi-Pyrénées (départements : 09 12 31 32 46 65 81 82) Région Limousin (départements :

Plus en détail

KIT POXY. Liant époxy 100 % extrait sec ED. 03/12

KIT POXY. Liant époxy 100 % extrait sec ED. 03/12 KIT POXY Liant époxy 100 % extrait sec KIT POXY est un liant époxy bi-composant à 100% d extrait sec, qui permet de nombreuses réalisations. KIT POXY permet de réaliser des mortiers de gravillons pour

Plus en détail

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud S.Ollier/C.Mauduit Cotita Centre Est 3 juin 2010 Rappel normatif Les normes Depuis 1990, 53 normes européennes Toutes publiées en tant que normes françaises

Plus en détail

Chapitre 3: Frottement surfaces et interfaces

Chapitre 3: Frottement surfaces et interfaces Chapitre 3: Frottement surfaces et interfaces Frottement Surfaces et interfaces: Léonard de Vinci 1452-1519 Importance du frottement lors de l étude de nombreux mécanismes Mesure du frottement statique

Plus en détail

ALLAIRE lotissement Les Korrigans SOMMAIRE

ALLAIRE lotissement Les Korrigans SOMMAIRE Page 1 SOMMAIRE OPERATIONS PREALABLES... 2 PRIX N 100 PIQUETAGE... 2 PRIX N 102 INSTALLATION DE CHANTIER... 2 TRAVAUX PREPARATOIRES ET TERRASSEMENTS... 2 217 - REALISATION D'ENGRAVURE A L'ENGIN MECANIQUE

Plus en détail

Chapitre 2 : Enrobés coulés à froid 3

Chapitre 2 : Enrobés coulés à froid 3 SOMMAIRE Pages Chapitre 1 : Descriptions des travaux 2 Chapitre 2 : Enrobés coulés à froid 3 ARTICLE 1- DESCRIPTION GENERALE 3 ARTICLE 2 GRANULATS 6 ARTICLE 3 LIANT ET DOPES 7 ARTICLE 4 - CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

L utilisation des Agrégats d enrobés en France

L utilisation des Agrégats d enrobés en France L utilisation des Agrégats d enrobés en France Enjeux et aspect techniques DTer Centre-Est Auteur :S Moreira Recyclage des agrégats d enrobés La loi du 13 Juillet 1992, relative à l élimination des déchets,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Date : 04/2015. Emulsion incolore en phase aqueuse, d aspect mat velouté et formulée à base de résines acryliques micronisées.

FICHE TECHNIQUE Date : 04/2015. Emulsion incolore en phase aqueuse, d aspect mat velouté et formulée à base de résines acryliques micronisées. IMLAR CPC 1175 T Description Emulsion incolore en phase aqueuse, d aspect mat velouté et formulée à base de résines acryliques micronisées. Destinations Produit destiné à la protection et à l hydrofugation

Plus en détail