Philosophie 2010 Filière S Métropole

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Philosophie 2010 Filière S Métropole"

Transcription

1 Philosophie 2010 Filière S Métropole Sujet 1 : L'art peut-il se passer de règles? Sujet 2 : Dépend-il de nous d'être heureux? Sujet 3 : Commentaire du texte de Hobbes

2 Sujet 1 : L'art peut-il se passer de règles? Notions fondamentales : l art bien sûr, mais aussi la technique et la liberté Auteurs : Kant et la notion génie (Critique de la faculté de juger) / Hegel (Esthétique) / Platon (la République) Réflexion sur les termes du sujet : - «règles» : idée de conventions, de normes, de permanences mais aussi de contraintes, d inflexibilité et d ennui - «l art» : rapports entre art et technique, art et liberté, originalité et génie (production artistique) et aux finalités de l art (le beau, l art pour l art). - «peut-il se passer de» : les règles sont-elles constitutives de l art? On vous demande de vous interroger sur le rôle des conventions sur la production artistique. De discuter le lien qui les unit. Introduction Ne dit-on pas d une construction en architecture qu elle a été réalisée dans les règles de l art? Mais ces règles, quelles sont-elles? Si règles il y a, suffit-il donc de connaître et maîtriser une technique pour produire une œuvre d'art? Si l art n était fait que de règles, c est-à-dire de conventions, de normes ou de disciplines, il pourrait donc s enseigner et se transmettre, comme l apprentissage de la lecture ou du calcul. Ce serait négliger l aspect fondamental de l art, qui contrairement aux sciences ou la technique, est guidée par l originalité. Réduire l art, de l artisan, d un grand chef ou d un peintre à l application de règles, n est-ce pas là nier sa singularité? En effet, l art est une production humaine libérée de l utilité immédiate et renvoyant aux interrogations liées à notre condition humaine : à la fois dévoilement d une réalité d habitude cachée, conscience du tragique, révolte contre toutes les formes de réification et expression de la vie spirituelle. S interroger sur les règles de l art revient donc à se demander s il est possible d enseigner l art, ou au contraire, si l art ne relève que d une inspiration, d un don, du génie : l art s affranchirait-il de toute prescription pour n être que pure et libre création? Ou au contraire l art, pour éviter toute facilité arbitraire et capricieuse, s attribuerait-il ses propres règles? I/ L art, en tant que technique est soumis à des règles (artisan, artiste) - L art comme la technique oppose au monde naturel préexistant un monde artificiel, les deux exigent apprentissage - Parenté historique entre artisanal et artistique - Critique de la pure spontanéité ou inspiration : les artistes travaillent activement leurs matériaux II. Mais l application stricte de règles conduit à l indifférence et nuit à l originalité (l art n est pas que la technique) - Beauté adhérente et beauté libre (Kant) : l art s affranchit de la production d objets utiles et des contraintes inhérente à cette production

3 - La technique comme science appliquée s oppose à l art, la technique est fondée sur une méthode - L art comme œuvre du génie ne s ingénie pas III/ La force créative de l art dérive de la liberté : l artiste s attribue ses propres règles - La maitrise technique est nécessaire mais non suffisante (recopier la réalité est une opération stérile) - Le plus admirable dans l art est la mise en œuvre d un projet propre à l artiste, qui renvoie à son individualité, sa singularité - L art doit se libérer de toute prescription extérieure politique ou morale qui limiterait sa liberté Conclusion L art ne saurait se réduire à une technique d imitation : il rend visible et sensible l esprit. Chaque artiste invente son propre style, lui attribuant des règles qu il s est consciemment prescrit à lui-même : cela constitue la véritable singularité de son œuvre.

4 Sujet 2 : Dépend-il de nous d'être heureux? Un sujet sur la thématique du bonheur («heureux»), de la liberté et du désir. Analyse des termes du sens du sujet : être heureux renvoie à un état subjectif, soit une satisfaction du désir, soit le plaisir, soit d un accord avec soi-même vers lequel on aspire le plus souvent. Le sujet renvoie à la mise en question d une attente passive du bonheur comme quelque chose qui viendrait du dehors. Il s agit de critiquer le bonheur tel qu il est imaginé comme chance ou malchance, comme dépendant de la fatalité ou du hasard ou encore comme renvoyant uniquement des obstacles extérieurs faisant de nous de simples victimes de notre malheur. Problématique : sommes-nous les artisans de notre bonheur ou relève t-il de circonstances qui nous échappent d autant plus qu il ne semble pas y avoir de recette du bonheur? Le bonheur est il subordonné à des conditions collectives et politiques plus ou moins favorables ou est il une affaire individuelle (problème du «nous» dans le sujet) I/ Le bonheur ne dépend pas de nous - Etymologie : «heur», qui signifie «bonne fortune», «chance». - Le bonheur, une question de chance, selon que les évènements se montrent favorables. Conséquence, le bonheur est dissocié de la vertu (le bon est malheureux tandis que le méchant jouit d un bonheur insolant) et de la action de la volonté. - Le bonheur n est pas un dessein de la nature (Freud) ou variante de Schopenhauer, le malheur est irréductible. - Kant les moyens pour atteindre le bonheur sont incertains. - Transition =>est-ce que ce qui est en cause n est ce pas notre propre incapacité au bonheur et que par mauvaise foi nous ne voulons pas reconnaitre? II / Le bonheur dépend de nous - L «eudemon» et sémantique : ce n est pas le destin qui nous fait heureux ou malheureux. Le bonheur est à la portée de tous et consiste dans la pratique effective de la vertu envers soi même et envers la cité (Aristote) - Epicure et la sérénité de l âme : avoir une intelligence du désir et du plaisir pour discerner ce qu il faut choisir et ce qu il faut éviter - Rester libre à l égard de ses passions et maitre de ses pensées quelle que soient les circonstances (stoïciens Sénèque, Epithète, Marc Aurèle) III/ Un bon usage de notre liberté entre en jeu dans la possibilité du bonheur - La liberté collective qui est la même pour tous et garantie par la loi, avec l existence reconnue et effective du droit. Nul n est heureux en dictature privé de l usage de ses libertés fondamentales. La politique doit toutefois se contenter de mettre en place les conditions du bonheur individuel (lutter contre l inculture, l aliénation au travail, toute instrumentalisation de la personne)

5 - La liberté personnelle, éclairée par la raison, se manifeste par des choix, des décisions, une façon de conduire sa vie, c est tout l enjeu du discernement du bien et du mal, du bonheur et du malheur comme conséquence de l action. Conclusion : Le bonheur n arrive pas par hasard, nous contribuons par nos actes à nous rendre heureux ou malheureux au demeurant un bonheur subit ou reçu du dehors qui ne dépend pas de nous serait, à juste titre, considéré comme inférieur à un bonheur voulu et mérité. Auteurs qui auraient pu également être cités : Pascal / Rousseau / Freud / Platon.

6 Sujet 3 : Commentaire de texte Bientôt disponible.

Philosophie 2010 Filière S Métropole

Philosophie 2010 Filière S Métropole Philosophie 2010 Filière S Métropole Sujet 1 : L'art peut-il se passer de règles? Sujet 2 : Dépend-il de nous d'être heureux? Sujet 3 : Commentaire du texte de Hobbes Sujet 1 : L'art peut-il se passer

Plus en détail

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir.

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La liberté; l État; la société; autrui. THÈSE ADVERSE La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION L auteur s appuie

Plus en détail

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques (D1) Définitions/étymologie Notions et tour d horizon des écoles philosophiques Questions/ Discussion-réponses. Conclusion (D2) Liberté du latin Libertas action d affranchir un esclave, derivé de Liber

Plus en détail

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion...

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion... Table des matières Introduction 3 I. L ACTION : NATURE HUMAINE ET IMAGINATION 5 La critique de l action chez Rimbaud, Conrad et Kafka 7 Introduction...7 I. L élan suspect de l action...8 II. La contradiction,

Plus en détail

La conscience - Introduction

La conscience - Introduction La conscience - Introduction Définitions Etymologie : «cum» = avec ; «sciencia» = connaissance, savoir Capacité de se représenter soi-même et le monde extérieur. La conscience psychologique désigne la

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES Histoire de la philosophie L émergence de la philosophie 1. Qu est-ce que la philosophie? 2. Les approches pré-philosophiques 3. Pythagore, Héraclite,

Plus en détail

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? PLAN Introduction 1 Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A La liberté est négation de tout ce qui la nie B Le pouvoir de refuser

Plus en détail

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction 1 C est la faiblesse de l homme qui le rend sociable, donc humain A C est en vertu de son insuffisance et infirmité, que l homme s attache

Plus en détail

Éthique Morale Déontologie

Éthique Morale Déontologie Éthique Morale Déontologie (1) SHS 2013 Agata ZIELINSKI Contexte (rappel) La médecine a fait en 50 ans plus de «progrès» qu'en 2000 ans! La modernité en médecine produit : de la complexité, de la vulnérabilité,

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Rodin, dont nul ne pense à contester le talent aujourd hui, n a pu «apprendre» son métier

Plus en détail

Hôpitaux Universitaires de Genève. Le bonheur en chine et en occident Rodolphe Soulignac. Etre les les premiers pour vous pour

Hôpitaux Universitaires de Genève. Le bonheur en chine et en occident Rodolphe Soulignac. Etre les les premiers pour vous pour Hôpitaux Universitaires de Genève Le bonheur en chine et en occident Rodolphe Soulignac Etre les les premiers pour vous pour vous En Europe Consommation de psychotropes en Europe La consommation de benzodiazépine

Plus en détail

Liberté, déterminisme et égalité

Liberté, déterminisme et égalité Liberté, déterminisme et égalité A. Difficulté pour définir la liberté Affirmer que l homme est libre ne suffit pas. Libre, mais par rapport à quoi? Par rapport à la société, par rapport à son passé, à

Plus en détail

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même»

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» Université de Nantes Année 2012-2013 Licence de philosophie 2 e année Jefferson ROSIER Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» présenté dans le cadre du séminaire

Plus en détail

BON COURAGE A TOUS! ET A VENDREDI.

BON COURAGE A TOUS! ET A VENDREDI. CONTRÔLE DE PHILOSOPHIE Vous répondrez aux questions suivantes dans l ordre que vous voulez. QUESTIONS : 1. Quelle est la problématique de ce texte? 2. Quelle est la thèse de l auteur dans ce texte? 3.

Plus en détail

Série L France métropolitaine Juin Corrigé

Série L France métropolitaine Juin Corrigé LE SUJET La conscience Série L France métropolitaine Juin 2007 DISSERTATION Toute prise de conscience est-elle libératrice? Corrigé Travail préparatoire Notions et repères Notions : la conscience, l inconscient,

Plus en détail

Bac. Philosophie. Annales. Sujets et corrigés. Tles. Lisa Klein Professeur agrégé de Philosophie Professeur en lycée

Bac. Philosophie. Annales. Sujets et corrigés. Tles. Lisa Klein Professeur agrégé de Philosophie Professeur en lycée Annales Bac 2016 Sujets et corrigés Philosophie Tles L/ES/S Lisa Klein Professeur agrégé de Philosophie Professeur en lycée Yohann Durand Professeur certifié de Philosophie Professeur en lycée Conception

Plus en détail

John Stuart Mill: L utilitarisme

John Stuart Mill: L utilitarisme John Stuart Mill: L utilitarisme Chapitre 2: Ce que c est que l utilitarisme 1 ère et 2 ème objection pages 47-58 II-1: Préjugés contre l utilitarisme, p. 47-48! Préjugé 1 : L utilité est opposée au plaisir!

Plus en détail

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir?

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir? Philosophie LA NATURE INTODUCTION : Les philosophes considèrent l humain pouvant se définir comme un être conscient ou comme être rationnel. Epicure considère que l Homme fait partie de la nature et qu

Plus en détail

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN)

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) info@openeducationbf.com SUJET N 55 : «II suffit de quelques savants pour doter l'humanité d un monstrueux pouvoir, mais pour la rendre digne

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Être libre semble signifier que l on fait ce que l on veut, en ce sens être libre serait

Plus en détail

Droit administratif spécial

Droit administratif spécial Partie 1 Droit administratif spécial par Pierre-Hubert Goutierre Introduction 11 Leçon 1 Les actes de l Administration 13 Chapitre 1 Le principe de légalité 13 Section 1. Les sources de la légalité 13

Plus en détail

Le désir est-il la marque de la misère de l homme? Pauline CHALENCON Lycée Jean Monnet Saint Étienne, Portail Rouge (Février 2016)

Le désir est-il la marque de la misère de l homme? Pauline CHALENCON Lycée Jean Monnet Saint Étienne, Portail Rouge (Février 2016) Le désir est-il la marque de la misère de l homme? Pauline CHALENCON Lycée Jean Monnet Saint Étienne, Portail Rouge (Février 2016) «Rien de grand ne s est produit au monde sans passion», écrivait Hegel

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE

Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE Il s agit d un manuel destiné aux étudiants et qui expose des thèmes

Plus en détail

LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles

LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles 1 LE BONHEUR EXISTE : Le Secret Des Lois Spirituelles LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles 2 LE BONHEUR EXISTE : Le Secret Des Lois Spirituelles TABLE DES MATIÈRES Tables des matières -------------------------------------------

Plus en détail

4 TRAVAIL ET INTÉGRATION SOCIALE SOMMAIRE. Introduction... 17

4 TRAVAIL ET INTÉGRATION SOCIALE SOMMAIRE. Introduction... 17 4 TRAVAIL ET INTÉGRATION SOCIALE SOMMAIRE Introduction.................................................. 17 Chapitre 1 - Qu est-ce que la croissance et le développement?............................ 11

Plus en détail

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754)

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Présentation 2 Parcours linéaire 3 Plan 6 1 Présentation Jean-Jacques ROUSSEAU (Genève, 1712 - Ermenonville, 1778)

Plus en détail

Cass. Crim., 22 juillet 1981, Bull. crim, n 237. Cass. soc., 12 juillet 2006, RJS 2006, n 1108.

Cass. Crim., 22 juillet 1981, Bull. crim, n 237. Cass. soc., 12 juillet 2006, RJS 2006, n 1108. Fiche 1 Présentation générale du droit du travail Objectifs de la fiche Comprendre l objet du droit du travail. Références jurisprudentielles Cass. Crim., 22 juillet 1981, Bull. crim, n 237. Cass. soc.,

Plus en détail

PROGRAMME DE PHILOSOPHIE

PROGRAMME DE PHILOSOPHIE PROGRAMME DE PHILOSOPHIE Classe terminale des séries générales Applicable à compter de la rentrée 2003 Ce programme est en cours de publication au BO I. Présentation I. 1. L enseignement de la philosophie

Plus en détail

La fraternité. Informations pour l enseignant

La fraternité. Informations pour l enseignant Bis La fraternité Cette séquence est une variante de la séquence 14 de l ouvrage 15 séquences Éducation citoyenne et morale. Destinée aux lecteurs moins habiles, elle s appuie sur un poème plus court et

Plus en détail

Table ronde : Quelle utopie pour la formation tout au long de la vie? Mai 2016

Table ronde : Quelle utopie pour la formation tout au long de la vie? Mai 2016 Table ronde : Quelle utopie pour la formation tout au long de la vie? Mai 2016 Emmanuelle Betton, Maitre de conférences au Conservatoire National des Arts et Métiers, membre du Centre de Recherche sur

Plus en détail

Philosophie spéculative

Philosophie spéculative Exposé 4 Philosophie spéculative 16 janvier 2012 Un philosophe contemporain a ouvert une nouvelle voie Quentin Meillassoux Philosophe né à Paris en 1967 Normalien, agrégé et docteur en philosophie (1997)

Plus en détail

Guide des valeurs : repères éthiques

Guide des valeurs : repères éthiques Guide des valeurs : repères éthiques De l intervention auprès des personnes Le 14 juin 2010 Guide des valeurs : repères éthiques De l intervention auprès des personnes Le 14 juin 2010 Guide des valeurs

Plus en détail

Éthique à Nicomaque (1)

Éthique à Nicomaque (1) ARISTOTE Éthique à Nicomaque (1) Damien Theillier «Le bonheur est quelque chose de parfait et d'autosuffisant, et il est la fin de nos actions» Aristote (384-322 av J.C.), Éthique à Nicomaque. PLAN DES

Plus en détail

Nos besoins sont des exigences naturelles, constamment renouvelées dans notre corps.

Nos besoins sont des exigences naturelles, constamment renouvelées dans notre corps. Correction Dissertation : La liberté humaine et le travail I LES TERMES DU SUJET La LIBERTE désigne la faculté de mener sa vie en toute indépendance ; sans subir les ordres d'une volonté étrangère à sa

Plus en détail

La «découverte» de l obligation de sécurité de résultat Une obligation mise à la charge de l employeur en vertu du contrat de travail

La «découverte» de l obligation de sécurité de résultat Une obligation mise à la charge de l employeur en vertu du contrat de travail Vers une obligation de sécurité de résultat «atténuée»? Michel LEDOUX & Associés Avocats La «découverte» de l obligation de sécurité de résultat Une obligation mise à la charge de l employeur en vertu

Plus en détail

LA MORALE. Le devoir COMMENTAIRE. Série L France métropolitaine Juin Expliquez le texte suivant :

LA MORALE. Le devoir COMMENTAIRE. Série L France métropolitaine Juin Expliquez le texte suivant : LA MORALE Le devoir Série L France métropolitaine Juin 2011 COMMENTAIRE Expliquez le texte suivant : 5 10 15 «Nous disons bonnes les vertus d un homme, non pas à cause des résultats qu elles peuvent avoir

Plus en détail

Avis du Conseil d État (27 octobre 2016)

Avis du Conseil d État (27 octobre 2016) CONSEIL D ÉTAT =============== N CE : 51.706 N dossier parl. : 7003 Projet de loi portant création d un mécanisme d adaptation des prestations familiales en espèces et en nature Avis du Conseil d État

Plus en détail

L art-thérapie peut améliorer la qualité de vie Ludivine PRÉVÔT : Art-thérapeute Diplômée

L art-thérapie peut améliorer la qualité de vie Ludivine PRÉVÔT : Art-thérapeute Diplômée L art-thérapie peut améliorer la qualité de vie Ludivine PRÉVÔT : Art-thérapeute Diplômée 06.63.94.51.85. Page 1 L art-thérapie peut améliorer la qualité de vie Alors que nous fêtions le 30 e anniversaire

Plus en détail

Manager avec la philo

Manager avec la philo Eugénie VEGLERIS Manager avec la philo, 2006 ISBN : 2-7081-3489-2 28 MANAGER AVEC LA PHILO Chapitre 3 Qu est-ce que la philo? La philo surgit là où l esprit s éveille L esprit s éveille dès que l homme

Plus en détail

seraient pas un problème pour nous si nous y répondions avec un esprit positif ou paisible ; en fait, nous pourrions même les considérer comme des

seraient pas un problème pour nous si nous y répondions avec un esprit positif ou paisible ; en fait, nous pourrions même les considérer comme des Introduction Les instructions données dans ce livre sont des méthodes pour améliorer notre nature humaine et nos qualités en développant la capacité de notre esprit. Ces dernières années, nos connaissances

Plus en détail

Un modèle éducatif pour l Afrique aujourd hui

Un modèle éducatif pour l Afrique aujourd hui Joseph Thera Un modèle éducatif pour l Afrique aujourd hui La Philosophie de l éducation selon John Dewey 2 2 0 Introduction Si le philosophe a un travail, c est bien celui de poser les questions. Pas

Plus en détail

Homélie du dimanche 31 mai Pentecôte

Homélie du dimanche 31 mai Pentecôte 1 ère lecture : du livre des Actes des Apôtres (2,1-11) 2 ème lecture : de la lettre de saint Paul Apôtre aux Galates (5,16-25) Evangile : selon saint Jean (15,26-27;16,12-15) Comme chaque année, à l occasion

Plus en détail

Philosophie de l art et esthétique

Philosophie de l art et esthétique Introduction Philosophie de l art et esthétique L objet de cet ouvrage est la philosophie de l art et du beau, ce qu il est convenu d appeler l «esthétique». C est ce dernier terme qui s est en effet imposé

Plus en détail

CHARTE DE QUALITÉ. pour l accueil des enfants de 0 à 6 ans dans leur diversité. Edition 2012

CHARTE DE QUALITÉ. pour l accueil des enfants de 0 à 6 ans dans leur diversité. Edition 2012 CHARTE DE QUALITÉ CHARTE DE QUALITÉ pour l accueil des enfants de 0 à 6 ans dans leur diversité Rédigée dans le cadre de la commission départementale de l accueil des jeunes enfants de l Isère Edition

Plus en détail

LA DIGNITÉ DU PATIENT

LA DIGNITÉ DU PATIENT LA DIGNITÉ DU PATIENT De quoi parle-t-on au juste? Geneviève Normandeau, Ph.D. 2 L AMBIGUÏTÉ DU CONCEPT DE DIGNITÉ Introduction 3 Un principe fondamental mais obscur Le respect de la dignité humaine sous-tend

Plus en détail

Rapport sur l éducation artistique des arts plastiques dans les pays suivants : Liban, Syrie, Jordanie, Palestine, Irak

Rapport sur l éducation artistique des arts plastiques dans les pays suivants : Liban, Syrie, Jordanie, Palestine, Irak Conférence régionale sur l éducation artistique au niveau scolaire dans les pays arabes, Amman (Jordanie 19 au 21 mai) Bureau régional de l éducation dans les pays arabes UNESCO Beyrouth Rapport sur l

Plus en détail

Sommaire. Le sujet. La culture. La raison et le réel. La politique

Sommaire. Le sujet. La culture. La raison et le réel. La politique Sommaire Définition de l épreuve.......................................... 5 Conseils pour l épreuve.......................................... 7 La méthode de la dissertation...................................

Plus en détail

Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? La conscience; l inconscient; autrui; l existence et le temps; la liberté.

Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? La conscience; l inconscient; autrui; l existence et le temps; la liberté. PhilCor2004L,ES,S 26/08/03 18:04 Page 33 La conscience 1 FRANCE MÉTROPOLITAINE JUIN 2003 SÉRIE S S U J E T Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS

Plus en détail

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux?

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? Philosophie Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? «L Homme est condamné à être libre». Voici la contestation qui peut paraitre amère que fait Sartre lors de sa conférence «l existentialisme est

Plus en détail

Matthieu Lustman Médecin généraliste Sociologue de la santé Membre de l UNPS

Matthieu Lustman Médecin généraliste Sociologue de la santé Membre de l UNPS Matthieu Lustman Médecin généraliste Sociologue de la santé Membre de l UNPS La complexité Le suicide : un triple échec Celui de l individu qui est dans une impasse, incapable de trouver d autres solutions

Plus en détail

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE Charte Préambule : La vieillesse est une étape de l'existence pendant laquelle chacun poursuit son accomplissement. Cette Charte a pour objectif d'affirmer

Plus en détail

«Quand les mots me manquent»

«Quand les mots me manquent» «Quand les mots me manquent» Exposition collective - Centre Speranza Albert II 1 er au 4 avril - Maison de l Amérique Latine de Monaco Quand les barrières et les contraintes s envolent, quand l émotion

Plus en détail

La Citoyenneté des personnes handicapées selon L ADAPT

La Citoyenneté des personnes handicapées selon L ADAPT Texte Fondateur : La Citoyenneté des personnes handicapées selon L ADAPT www.ladapt.net 21 octobre 2013 Commission Citoyenneté et Vie associative Texte Fondateur : La Citoyenneté des personnes handicapées

Plus en détail

Antoine Vitez. Écrits sur le théâtre, 1. L École. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Antoine Vitez. Écrits sur le théâtre, 1. L École. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Antoine Vitez Écrits sur le théâtre, 1 L École P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e La méthode des actions physiques de Stanislavski Stanislavski est mal connu en France. Son œuvre essentielle

Plus en détail

FICHES ET EXERCICES SUR LA NOTION DE BONHEUR. Questionnement de base :

FICHES ET EXERCICES SUR LA NOTION DE BONHEUR. Questionnement de base : FICHES ET EXERCICES SUR LA NOTION DE BONHEUR Questionnement de base : Alors qu aujourd hui le travail est partout stigmatisé comme un «lieu de souffrance» et de conflit, beaucoup aspirent à en faire l

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction Choisir d ouvrir un ouvrage intitulé L Apprentissage de soi n est bien sûr pas tout à fait neutre. Les deux mots majeurs qui composent le titre, même si on les comprend spontanément, au moins

Plus en détail

FORMATION BIENTRAITANCE 2 jours

FORMATION BIENTRAITANCE 2 jours FORMATION BIENTRAITANCE 2 jours Jean-Claude DAUBIGNEY CONTEXTE DE l OFFRE DE FORMATION «L amélioration des pratiques de bientraitance dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux constitue

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de Introduction Enseigner c est «faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons» ( Enseigner, s.d.). Apprendre, toujours

Plus en détail

La Fédération des Familles d Accueil du Québec

La Fédération des Familles d Accueil du Québec CAS 011M C.P. P.L. 49 Représentation des ressources de type familial PROJET DE MÉMOIRE 27 MAI 2009 16H 55 PROJET DE LOI 49 Loi sur la représentation des ressources de type familial et de certaines ressources

Plus en détail

Introduction à la philosophie du langage

Introduction à la philosophie du langage Cours SDL - L3 - Université Paris 8 Septembre 2011 Table of Contents 1 La philosophie du langage dans l Antiquité grecque Cratyle La philosophie du langage dans l Antiquité grecque Y a-t-il quelque chose

Plus en détail

De l Autonomie imposée à l Hétéronomie choisie

De l Autonomie imposée à l Hétéronomie choisie XIème Journée Régionale de Soins Palliatifs en région Centre 25 septembre 2014 De l Autonomie imposée à l Hétéronomie choisie Dr M. Singlas Centre Hospitalier de CHATEAUDUN Histoire de Madame B. 89 ans

Plus en détail

Compétences de la formation spécifique que vous développerez dans vos cours

Compétences de la formation spécifique que vous développerez dans vos cours GUIDE DESCRIPTIF Ce Guide descriptif présente votre programme. Il vous fait connaître sa structure et vous aide à prendre des décisions éclairées lors de la confirmation de votre proposition de cours.

Plus en détail

La culture. L art et la technique. La culture. I. Art et technique, une origine commune? Tekhnê, habileté, volonté I. Où commence la culture?

La culture. L art et la technique. La culture. I. Art et technique, une origine commune? Tekhnê, habileté, volonté I. Où commence la culture? «Pour éveiller un désir de philosophie, il faut mettre en scène les pensées des philosophes, tels des personnages de théâtre qui n existent que s ils sont incarnés.» C. Leguil-Badal Un questionnement qui

Plus en détail

MODIFICATION N 6 DU PLU DOSSIER D'ENQUÊTE PUBLIQUE NOTE DE PRESENTATION

MODIFICATION N 6 DU PLU DOSSIER D'ENQUÊTE PUBLIQUE NOTE DE PRESENTATION Commune de Pérols MODIFICATION N 6 DU PLU DOSSIER D'ENQUÊTE PUBLIQUE NOTE DE PRESENTATION Préambule : En application de l article R123-8 2 du code de l environnement, le dossier soumis à l'enquête publique

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

LA FICHE DE PRÉPARATION EN DÉTAIL! ptitemuriel

LA FICHE DE PRÉPARATION EN DÉTAIL! ptitemuriel LA FICHE DE PRÉPARATION EN DÉTAIL! BILAN DES TRAVAUX DONNÉS! Des séquences trop détaillées! Une surabondance de documents à lire pour donner les objectifs et les compétences. Confusion entre objectifs,

Plus en détail

En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres

En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres Jean-Pierre Bonnet www.alterpublishing.com Introduction Tout cet ouvrage est à vocation spirituelle et philosophique. Il est fait pour ouvrir l'esprit

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL SAINT-VIGOR-LE-GRAND. Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps»

ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL SAINT-VIGOR-LE-GRAND. Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps» ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL 14400 SAINT-VIGOR-LE-GRAND Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps» Année 2014 Toute l équipe pédagogique doit avoir dans l esprit de faire passer un bon

Plus en détail

Avoir confiance en lui

Avoir confiance en lui Avoir confiance en lui Bioviva : à la découverte de Soi et du Monde Chers parents, grands-parents, éducateurs et enseignants, Vous souhaitez aider votre enfant à bien grandir et s accomplir. Nombreux sont

Plus en détail

CODE DES BONNES PRATIQUES POUR L INFORMATION, LA PARTICIPATION ET LA TRANSPARENCE DANS LA GOUVERNANCE DE L INTERNET

CODE DES BONNES PRATIQUES POUR L INFORMATION, LA PARTICIPATION ET LA TRANSPARENCE DANS LA GOUVERNANCE DE L INTERNET CODE DES BONNES PRATIQUES POUR L INFORMATION, LA PARTICIPATION ET LA TRANSPARENCE DANS LA GOUVERNANCE DE L INTERNET Version 1.1, juin 2010 1 1 Cette première version du Code a été formulée en 2009 et incorpore

Plus en détail

Les Arts plastiques au Maroc

Les Arts plastiques au Maroc Abdelali Najah Les Arts plastiques au Maroc Tome I Avant-propos : François Giveri 2 2 A Mohamed El Boujamaoui. 2 3 24 Photo de couverture : Otmane Chamlani artiste peintre marocain. Introduction Pourquoi

Plus en détail

MISE A NIVEAU ARTS APPLIQUES

MISE A NIVEAU ARTS APPLIQUES MISE A NIVEAU ARTS APPLIQUES PRESENTATION : La classe de mise à niveau est une classe passerelle ouverte aux élèves, issus d une filière du second cycle non spécifique des arts appliqués, qui souhaitent

Plus en détail

Carnet de bord. Histoire des arts

Carnet de bord. Histoire des arts Carnet de bord Histoire des arts 2015-2016 Histoire des arts 4 ème -3ème-Collège Sainte Marie Saint-Thégonnec -2015-2016 Histoire des arts : choix du sujet L'histoire des arts est une épreuve obligatoire

Plus en détail

introduction CYCLE D ORIENTATION DU CANTON DE FRIBOURG 3

introduction CYCLE D ORIENTATION DU CANTON DE FRIBOURG 3 planification du plan d étude romand 3 ème CO OBJECTIFS - SEQUENCES OBJECTIFS SPECIFIQUES DES SEQUENCES ATTENTES DE 3 ème CO 0. Construire une réflexion éthique prendre connaissance des informations factuelles

Plus en détail

Concours sur la coopération internationale REGLEMENT. «Les objectifs de développement durable : imagine la Suisse de demain»

Concours sur la coopération internationale REGLEMENT. «Les objectifs de développement durable : imagine la Suisse de demain» Concours sur la coopération internationale 2015-2016 REGLEMENT «Les objectifs de développement durable : imagine la Suisse de demain» 1. Organisation Le concours est organisé par l équipe de projets de

Plus en détail

CHARTE DU «VIVRE ENSEMBLE» POUR LA PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPEE RESIDANT EN INSTITUTION. Projet de Charte

CHARTE DU «VIVRE ENSEMBLE» POUR LA PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPEE RESIDANT EN INSTITUTION. Projet de Charte CHARTE DU «VIVRE ENSEMBLE» POUR LA PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPEE RESIDANT EN INSTITUTION Projet de Charte Cette charte a pour objectif de reconnaître les conditions du «vivre ensemble» en institution (lieu

Plus en détail

Tout pouvoir s accompagne-t-il de violence?

Tout pouvoir s accompagne-t-il de violence? Tout pouvoir s accompagne-t-il de violence? PLAN Introduction 1 Oui, tout pouvoir s accompagne de violence A La sortie de l état de nature : la confiscation de la liberté sans frein B L exercice du pouvoir

Plus en détail

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?»

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Autonomie et Citoyenneté «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Journée de formation des Conseillers Pédagogiques du 1er degré, Académie de Nice ALLEC Stéphane Mars, 2011 Définition des concepts

Plus en détail

L accompagnement personnalisé (en 9 points)

L accompagnement personnalisé (en 9 points) L accompagnement personnalisé (en 9 points) L accompagnement personnalisé 1. L enjeu B.O. spécial n 2 du 19 février 2009 L'accompagnement personnalisé figure dans les grilles horaires des élèves en formation

Plus en détail

LA PRATIQUE DES CITATIONS PHILOSOPHIQUES Exercice de réflexion au quotidien

LA PRATIQUE DES CITATIONS PHILOSOPHIQUES Exercice de réflexion au quotidien CONFÉRENCE PHILOSOPHIQUE Plus l être humain sera éclairé, plus il sera libre. Voltaire LA PRATIQUE DES CITATIONS PHILOSOPHIQUES Exercice de réflexion au quotidien CONFÉRENCE PAR ÉRIC LOWEN Association

Plus en détail

Annexe : Modèle de compétences et modèle théorique de Howard

Annexe : Modèle de compétences et modèle théorique de Howard Annexe : Modèle de compétences et modèle théorique de Howard Gardner La notion de compétence La notion de compétence est associée aux éléments suivants: la prédisposition (les compétences sont des conditions

Plus en détail

AUTONOMIE & DEPENDANCE

AUTONOMIE & DEPENDANCE AUTONOMIE & DEPENDANCE Reflexions éthiques M.H. Boucand Présenté par le Dr Xavier DEBEILLEX La Tour de Gassie Espace éthique-handicap Colloque AFLAR - Bordeaux - 1er Février 2008 SEMANTIQUE - Utilisation,

Plus en détail

1. Notion de justice 2. Particularités du système français

1. Notion de justice 2. Particularités du système français INTRODUCTION 1. Notion de justice Le vocable justice comporte deux acceptions fort éloignées l une de l autre. Sur le plan philosophique, la définition de la justice n est ni simple ni unique. De façon

Plus en détail

LOI n Portant statut de l opposition et des partis d opposition EXPOSE DES MOTIFS

LOI n Portant statut de l opposition et des partis d opposition EXPOSE DES MOTIFS 1 LOI n 2011-013 Portant statut de l opposition et des partis d opposition EXPOSE DES MOTIFS La démocratie, pour Madagascar comme pour tant d autres pays évoluant dans le contexte des systèmes politiques

Plus en détail

Impression 3D du casque d une clé USB

Impression 3D du casque d une clé USB Impression 3D du casque d une clé USB ONISEP/Pro2science/Impression 3D du casque d une clé USB 1 Table des matières Objet d étude... 3 Problématique... 3 Tâches finales... 3 Objectifs Socle... 3 Compétences

Plus en détail

L enseignement de la danse À l Ecole. Synthèse des enseignements et dispositifs danse dans le 2 nd degré

L enseignement de la danse À l Ecole. Synthèse des enseignements et dispositifs danse dans le 2 nd degré L enseignement de la danse À l Ecole Synthèse des enseignements et dispositifs danse dans le 2 nd degré Marielle BRUN IA-IPR EPS décembre 2010 QUI? A QUI? QUOI? POURQUOI? Dans quels cadres? COMMENT? Dans

Plus en détail

Développer un produit innovant avec les méthodes agiles

Développer un produit innovant avec les méthodes agiles Didier Lebouc Développer un produit innovant avec les méthodes agiles, 2012 ISBN : 978-2-212-55264-5 Table des matières Introduction... 1 Partie 1 Comment réussir un développement? 1. Développer un produit

Plus en détail

MODIFICATIONS DU CODE CRIMINEL LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DES ORGANISATIONS : PROJET DE LOI C-45

MODIFICATIONS DU CODE CRIMINEL LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DES ORGANISATIONS : PROJET DE LOI C-45 MODIFICATIONS DU CODE CRIMINEL LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DES ORGANISATIONS : PROJET DE LOI C-45 1 Contexte Le problème Ancien droit SURVOL Responsabilité pénale des personnes morales Sécurité au travail

Plus en détail

La démarche mercatique. La démarche mercatique 1. L optique mercatique. 1. L optique mercatique. A. Définition de la mercatique

La démarche mercatique. La démarche mercatique 1. L optique mercatique. 1. L optique mercatique. A. Définition de la mercatique L optique mercatique Étapes de la démarche Besoins et comportements d achat 1. L optique mercatique Définition de la mercatique État d esprit mercatique Origines du concept 1. L optique mercatique A. Définition

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 110 e anniversaire de la loi de 1905 Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 I Collège I Enjeux des séances et des outils proposés : Au collège, en plus de la laïcité présentée comme un des fondements

Plus en détail

(LAFERRIÈRE, DUGUIT, HAURIOU). Le droit administratif est l ensemble des règles spécifiques qui régissent l activité administrative.

(LAFERRIÈRE, DUGUIT, HAURIOU). Le droit administratif est l ensemble des règles spécifiques qui régissent l activité administrative. 8 - Introduction 1. La définition du droit administratif Le droit administratif est une branche du droit public. C est une branche du droit récente (les premiers ouvrages de droit administratif datent

Plus en détail

Concrétiser sa négociation commerciale

Concrétiser sa négociation commerciale Déjeuner technique - le 19 mai 2010 Concrétiser sa négociation commerciale Une rencontre organisée par Concrétiser sa négociation commerciale Déjeuner technique 19 mai 2010 Présenté par Anne-Marie Gillet,

Plus en détail

Les onze facteurs du modèle AFDIE

Les onze facteurs du modèle AFDIE LE MODELE DE L AFDIE Le modèle de l Association française pour le développement de l Intelligence économique (AFDIE) est à la fois le programme et la boite à outils générale qui permet le démarrage ou

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE - LYCEE. Voyages vers Compostelle Patrimoine jacquaire en pays bordelais

DOSSIER PEDAGOGIQUE - LYCEE. Voyages vers Compostelle Patrimoine jacquaire en pays bordelais DOSSIER PEDAGOGIQUE - LYCEE Voyages vers Compostelle Patrimoine jacquaire en pays bordelais Association Archimuse-Bordeaux Septembre 2016 - Mars 2017 (RE)DÉCOUVRIR LES CHEMINS L association Archimuse-Bordeaux,

Plus en détail

RESOLUTION No.4/2016 ARBITRAGE COMMERCIAL INTERNATIONAL

RESOLUTION No.4/2016 ARBITRAGE COMMERCIAL INTERNATIONAL RESOLUTION No.4/2016 ARBITRAGE COMMERCIAL INTERNATIONAL La 77 ème Conférence de l Association de Droit International tenue à Johannesburg, Afrique du Sud, du 7 au 11 août 2016 : AYANT CONSIDERE le Rapport

Plus en détail

chh CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux REPUBLIQUE FRANÇAISE N AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. PLANCHENAULT M. Decout-Paolini Rapporteur

chh CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux REPUBLIQUE FRANÇAISE N AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. PLANCHENAULT M. Decout-Paolini Rapporteur CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux chh N 290420 M. PLANCHENAULT M. Decout-Paolini Rapporteur M. Mattias Guyomar Commissaire du gouvernement REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Conseil

Plus en détail

Assurer la protection de la personne dans toutes ses activités (professionnelles,

Assurer la protection de la personne dans toutes ses activités (professionnelles, Le droit FICHE1 I La règle de droit Après avoir rappelé les finalités du droit, nous distinguerons le droit des droits, puis nous présenterons les caractères de la règle de droit et, enfin, nous terminerons

Plus en détail