Négociation «Qualité de vie au travail et égalité professionnelle»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Négociation «Qualité de vie au travail et égalité professionnelle»"

Transcription

1 Qualité de vie au travail et égalité professionnelle n décembre 2012 Voici le numéro 12 de l écho des négos, support qui sera utilisé pour toutes les négociations interprofessionnelles en cours. Vous y trouverez nos propositions et arguments sur la base de nos repères revendicatifs ainsi que les positions des autres participants. Ces infos doivent nous permettre de conjuguer négociations - propositions CGT - rapport aux salariés - mobilisations et interventions tout au long des négociations. Négociation «Qualité de vie au travail et égalité professionnelle» Après un certain nombre d auditions d experts dont la secrétaire du syndicat CGT du centre commercial de La Pardieu à Lyon, permettant de faire rentrer le réel dans les négociations, celles-ci vont enfin commencer le 21 décembre prochain. Alors qu un texte proposé par le Medef a été donné lors de la séance du 30 octobre, la CGT a élaboré son propre texte, dont vous trouverez de larges extraits (ci-joint) et l a mis en débat pour la négociation du 21 décembre. Dans cette perspective, nous organisons une intersyndicale afin de déterminer les points forts de convergence que nous pourrions porter ensemble. Notre objectif est de porter le débat sur la qualité du travail et la nécessaire démocratie à l entreprise pour y parvenir. L enjeu pour nous est d aller vers un accord qui respecte la hiérarchie des normes tout en permettant de véritables négociations sur le sens, le contenu et l organisation du travail à l entreprise ainsi que l application stricte des accords et lois sur l égalité professionnelle. Enfin le lien avec les autres négociations («sécurisation de l emploi» et éventuellement «Modernisation du dialogue social») doit nous permettre d avancer ensemble alors que le Medef détricote dans une négociation ce qu il accepte de tricoter dans une autre. 1

2 Propositions de la CGT (extraits) Amélioration de la qualité de vie au travail et de l égalité professionnelle La qualité de vie au travail vise d abord les conditions de travail et la possibilité qu elles ouvrent ou non de «faire du bon travail» dans une bonne ambiance. Elle est également associée aux attentes fortes d être mieux reconnu dans l entreprise et de mieux équilibrer vie professionnelle et vie personnelle. Même si ces deux attentes sont celles de tous les salariés, elles entretiennent dans les faits un lien particulier avec l exigence de l égalité de traitement entre les femmes et les hommes en matière de salaires et de déroulement de carrière. Dans son avis sur la compétitivité le CESE reprend la définition de l Union Européenne. Celle-ci évoque la capacité d une Nation à améliorer durablement le niveau de vie de ses habitants et à leur procurer un haut niveau d emploi et de cohésion sociale dans un environnement de qualité. Elle peut s apprécier par l aptitude d un territoire à maintenir et à attirer les activités et par celle des entreprises à faire face à leurs concurrentes. La compétitivité des entreprises passe notamment par leur capacité à investir et à placer sa confiance dans l intelligence individuelle et collective pour une efficience et une qualité du travail qui resterait hors d atteinte sans implication volontaire. Elle dépend ainsi de leur aptitude à conjuguer performances individuelles et collectives dans le cadre d un dialogue social respectueux et ouvert depuis le niveau du collectif de travail jusqu à toutes les instances représentatives où peut et doit s exprimer le point de vue des salariés. TITRE I - OBJET DE L ACCORD L objet du présent accord est de permettre, par une approche systémique de la qualité de vie au travail, d améliorer la qualité du travail lui-même et les conditions dans lesquelles les salariés l exercent et donc l efficience économique et sociale de l entreprise. Cette approche systémique n a pas pour objet de se substituer au respect des droits fondamentaux existants pour les salariés dans chacun des domaines concernés. TITRE II - DELIMITATION DE LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL Conditions nécessaires à la qualité de vie au travail : La perception, par les salariés, de la qualité de vie au travail peut résulter de la conjonction de différents éléments tels que : La qualité de l engagement à tous les niveaux de l entreprise : - Prise en compte des enjeux du travail dans les décisions des directoires des entreprises (préconisations du rapport Lachman, Larose, Pénicaud) ; - Prise en compte des enjeux de la vie personnelle des salariés par les dirigeants des entreprises à tous les niveaux, par les partenaires sociaux et pour ce qui concerne l environnement de l entreprise, par l État et les collectivités territoriales. - Modes d implication des salariés, y compris de l encadrement, favorisant l expression des femmes et des hommes dans la vie au travail. La qualité des informations partagées au sein de l entreprise sur : - Le travail réel et sa qualité. 2

3 - L environnement économique. - Les objectifs et orientations stratégiques (cf. les discussions interprofessionnelles sur la modernisation du dialogue social). - Transparence des orientations et projets des entreprises. - Les valeurs auxquelles se réfère l entreprise (exprimées par exemple dans les chartes d entreprise) y compris dans ses relations avec son environnement. La qualité des relations sociales et de travail : - Reconnaissance du travail, de la qualification et de toutes les compétences engagées. - Egalité entre les femmes et les hommes à tous les niveaux. - Respect, écoute des salariés. - Mise en place d espaces de dialogue et d expression des salariés (lieux de débats sur le travail prescrit et le travail réel). - Information adaptée aux enjeux des relations sociales et de travail (cf. les discussions interprofessionnelles sur la modernisation du dialogue social). - Dialogue social aux différents niveaux (établissement, entreprise, groupe, sous-traitants). - Rôle des Institutions représentatives du personnel (notamment CHSCT, CHSCT de sites, voire CHSCT Environnemental). - Modalités de participation aux décisions (cf. les discussions interprofessionnelles sur la modernisation du dialogue social). TITRE III - AMELIORER LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL DANS LE CADRE DU DIALOGUE SOCIAL POUR CONTRIBUER A RENDRE L ENTREPRISE PLUS COMPETITIVE Intégrer la démarche QVT et qualité du travail dans les orientations stratégiques de l entreprise (par exemple recours à la sous-traitance, recours aux consultants, recours au temps partiel). Intégrer la démarche de la qualité de vie au travail dans le cadre du dialogue social. Réaliser un diagnostic préalable élaboré à partir des règles, outils et dispositifs existants dans l entreprise. Réaliser un diagnostic et une évaluation des méthodes de management (entre autre le lean- management). Contenu de la négociation sur la qualité de vie au travail. Définir des indicateurs de la qualité de vie au travail permettant d en évaluer les résultats. Le rôle des institutions représentatives du personnel. Encourager le droit des salariés quelque soit leur statut (y compris intérimaire) au débat sur la qualité du travail qu ils produisent, sur les conditions d exercice de leur travail et sur l efficacité du travail, en simplifiant les dispositions existantes. Ce débat entre pairs doit pouvoir se poursuivre avec la hiérarchie proche sur la faisabilité des objectifs de travail. 3

4 Comme le temps de travail, promouvoir une gestion rationnelle de l utilisation des technologies de l information et de la communication (TIC). TITRE V ATTEINDRE L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Rendre plus efficace la négociation annuelle portant sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, dans toutes ses composantes, notamment en favorisant utilisation dynamique du rapport de situation comparée par les entreprises. Utiliser les indicateurs existants de promotion sexuée afin de permettre, de suivre les taux de promotion F/H par métiers tout au long de la carrière professionnelle dans une même entreprise. La durée et les horaires de travail étant déterminants dans les écarts de rémunérations entre femmes et hommes : - Supprimer toute disposition visant à augmenter les amplitudes de la journée de travail et réduire les délais de modifications d horaires. - Contribuer à supprimer les écarts de situation résultant d un emploi à temps partiel en considérant celui-ci comme un temps plein dans l acquisition des droits. Assurer l égalité de traitement dans le déroulement de carrière des femmes et des hommes, quel que soit le métier. TITRE VII LES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES D EMPLOYEURS ET LES ORGANISATIONS SYNDICALES DE SALARIES, REPRESENTATIVES AU NIVEAU NATIONAL ET INTERPROFESSIONNEL, INVITENT L ETAT A PRENDRE, DANS LES MEILLEURS DELAIS, LES MESURES D EXTENSION DU PRESENT ACCORD Les accords de branche et les accords d entreprises ne peuvent déroger aux dispositions du présent accord que dans un sens plus favorable aux travailleurs. 4

5 Calendrier des rencontres DECEMBRE Lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi 1 dimanche 2 lundi 3 mardi 4 mercredi 5 jeudi 6 vendredi 7 samedi 8 dimanche 9 lundi 10 mardi 11 mercredi 12 jeudi 13 vendredi 14 samedi 15 dimanche 16 lundi 17 mardi 18 mercredi 19 jeudi 20 vendredi 21 samedi 22 dimanche 23 lundi 24 mardi 25 mercredi 26 jeudi 27 vendredi 28 samedi 29 dimanche 30 lundi 31 Négociations interprofessionnelles et projets de lois en cours : Sécurisation de l emploi ; Retraites complémentaires ; Négociation européenne pour l emploi des jeunes ; Qualité de vie au travail / égalité professionnelle. 5

L entretien professionnel

L entretien professionnel (cf. art. 76 - loi n 84-53 et décret n 2014-1526 du 16/12/2014) Rencontres sur le territoire : Bois-Guillaume 7 octobre 2015 Fauville-en-Caux 8 octobre 2015 Dieppe 9 octobre 2015 Neufchâtel-en-Bray 9 octobre

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors: chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION

INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION «Diagnostiquer Diagnostiquer et prévenir les risques : les risques liés à l activité physique» Février 2014 1 Pénibilité

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION L emploi des jeunes et des seniors constitue un enjeu fondamental auquel les partenaires sociaux souhaitent, par le

Plus en détail

Quelle place pour l entreprise dans le futur paysage de la formation professionnelle?

Quelle place pour l entreprise dans le futur paysage de la formation professionnelle? Quelle place pour l entreprise dans le futur paysage de la formation professionnelle? La présente chronique rend compte d une note d actualité, conçue comme une contribution au débat public, réalisée en

Plus en détail

Annexe à l article 18 relatif aux accords de maintien de l emploi

Annexe à l article 18 relatif aux accords de maintien de l emploi ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 POUR UN NOUVEAU MODELE ECONOMIQUE ET SOCIAL AU SERVICE DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET DE LA SECURISATION DE L EMPLOI ET DES PARCOURS PROFESSIONNELS

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION L emploi des jeunes et des seniors constitue un enjeu fondamental auquel les partenaires sociaux souhaitent, par le

Plus en détail

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL ET ACCORD UNIQUE. Matinales RPS Vendredi 3 octobre Nice

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL ET ACCORD UNIQUE. Matinales RPS Vendredi 3 octobre Nice QUALITE DE VIE AU TRAVAIL ET ACCORD UNIQUE 1 Matinales RPS Vendredi 3 octobre 2014 - Nice PLAN DE L INTERVENTION 1. Introduction (rappels et objet du dispositif) 2. Négociation et conclusion de l accord

Plus en détail

Performance sociale. Concepts et enjeux. Commission Paritaire Santé 23 mai 2014

Performance sociale. Concepts et enjeux. Commission Paritaire Santé 23 mai 2014 1 Performance sociale Concepts et enjeux Commission Paritaire Santé 23 mai 2014 La RSE à la Sécurité sociale 2 La RSE est un instrument au service du Développement Durable. Plan cadre développement durable

Plus en détail

DISTRIBUTION CASINO FRANCE PROJET ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL 2010

DISTRIBUTION CASINO FRANCE PROJET ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL 2010 DISTRIBUTION CASINO FRANCE PROJET ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL 2010 Entre : D une part, La Direction de Distribution Casino France représentée par M. Yves

Plus en détail

ACCORD DU 14 SEPTEMBRE 2005 (1) Entre : Le syndicat professionnel des sociétés d aménagement foncier et d établissement

ACCORD DU 14 SEPTEMBRE 2005 (1) Entre : Le syndicat professionnel des sociétés d aménagement foncier et d établissement MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national SOCIÉTÉS D AMÉNAGEMENT FONCIER ET D ÉTABLISSEMENT RURAL (SAFER) DÉPART À LA RETRAITE ACCORD DU 14 SEPTEMBRE 2005

Plus en détail

DECISION No 536 ORDRE DU JOUR, CALENDRIER ET AUTRES MODALITES D ORGANISATION DU SEMINAIRE DE 2003 SUR LA DIMENSION HUMAINE

DECISION No 536 ORDRE DU JOUR, CALENDRIER ET AUTRES MODALITES D ORGANISATION DU SEMINAIRE DE 2003 SUR LA DIMENSION HUMAINE PC.DEC/536 Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe Conseil permanent FRANÇAIS Original : ANGLAIS 443ème séance plénière PC Journal No 443, point 3 de l ordre du jour DECISION No 536 ORDRE

Plus en détail

Qualité de vie au travail et égalité professionnelle L accord national interprofessionnel du 19 juin 2013

Qualité de vie au travail et égalité professionnelle L accord national interprofessionnel du 19 juin 2013 Page 1 Source : Liaisons Sociales Quotidien 23 septembre 2013 Qualité de vie au travail et égalité professionnelle L accord national interprofessionnel du 19 juin 2013 À l issue de neuf mois de négociation,

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

DIAGNOSTIC DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX DIAGNOSTIC DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Réseau DRH 8 septembre 2016 Direction Santé et Sécurité au Travail 1 EN PRÉAMBULE Risques Psychosociaux (RPS) Qualité de vie au travail (QVT) 2 1. DÉFINITIONS RPS:

Plus en détail

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD 1 Note introductive (chapô) Le développement durable a été défini dans le rapport élaboré par la commission Bruntland, comme «la capacité des générations

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DES AGENTS CONTRACTUELS

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DES AGENTS CONTRACTUELS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DES AGENTS CONTRACTUELS L E S S E N T I E L A compter du 1 er janvier 2016, l entretien professionnel annuel devient obligatoire comme mode

Plus en détail

Entretien de Développement Professionnel. Guide pratique pour réussir l entretien Personnels au Sol

Entretien de Développement Professionnel. Guide pratique pour réussir l entretien Personnels au Sol Entretien de Développement Professionnel Guide pratique pour réussir l entretien Personnels au Sol sommaire Le cadre de l entretien Les enjeux Les modalités de mise en œuvre et le rôle des acteurs Les

Plus en détail

GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN

GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN NOVEMBRE 2013 GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN version 1 SOMMAIRE LA STRUCTURE DES EFFECTIFS L ÉVOLUTION DES EMPLOIS LA FORMATION ET LES COMPÉTENCES LA RÉMUNÉRATION GLOBALE LES CONDITIONS

Plus en détail

Une délégation unique du personnel (DUP) élargie

Une délégation unique du personnel (DUP) élargie Loi du 17 août 2015relative au dialogue social et à l emploi La loi du 17 août 2015 comporte également des réformes portant sur les droits collectifs des salariés. Ainsi, voici un aperçu des principales

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION : MODE D EMPLOI, POINTS DE VIGILANCES & ASTUCES

CONTRAT DE GENERATION : MODE D EMPLOI, POINTS DE VIGILANCES & ASTUCES CONTRAT DE GENERATION : MODE D EMPLOI, POINTS DE VIGILANCES & ASTUCES Pour les entreprises de 50 à 299 salariés LES AIDES FINANCIERES Le dispositif Recruter un jeune et recruter ou maintenir dans l emploi

Plus en détail

Articuler Qualité de Soins et Qualité de Vie au Travail dans le secteur de la psychiatrie

Articuler Qualité de Soins et Qualité de Vie au Travail dans le secteur de la psychiatrie ANFH - 29 novembre 2016 Articuler Qualité de Soins et Qualité de Vie au Travail dans le secteur de la psychiatrie un cluster social en cours en Centre-Val de Loire Cyril LEFAUCHEUX - Chargé de mission

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 Le Mouvement des Entreprises de France (MEDEF), La Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises (C.G.P.M.E.), L Union Professionnelle

Plus en détail

DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA LABEL SOCIAL SECTEUR DES TRANSPORTS SANITAIRES DE BRETAGNE. Label Sokial an Trañsportoù e Breizh

DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA LABEL SOCIAL SECTEUR DES TRANSPORTS SANITAIRES DE BRETAGNE. Label Sokial an Trañsportoù e Breizh D DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA charte QUALITÉ LABEL SOCIAL Label Sokial an Trañsportoù e Breizh SECTEUR DES TRANSPORTS SANITAIRES DE BRETAGNE DISPOSITIFS PARTICULIERS TRANSPORTS SANITAIRES DE BRETAGNE

Plus en détail

JANVIER Horaire de pleine mer. Accès possible Mercredi h30 06h40 08h20. Mercredi h56 19h10 20h50

JANVIER Horaire de pleine mer. Accès possible Mercredi h30 06h40 08h20. Mercredi h56 19h10 20h50 JANVIER 2015 aux Mercredi 21 103 12.60 07h30 06h40 08h20 Mercredi 21 106 12.55 19h56 19h10 20h50 Jeudi 22 109 13.00 08h16 07H50 08H50 07h20 09h30 Jeudi 22 109 12.75 20h42 20h30 20h50 19h50 21h40 Vendredi

Plus en détail

Les guides de l employeur territorial L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE CDG39

Les guides de l employeur territorial L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE CDG39 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE Les guides de l employeur territorial Le présent guide a pour objectif d accompagner les évaluateurs dans la conduite des entretiens professionnels. Les éléments figurant

Plus en détail

Dialogue social national tripartite

Dialogue social national tripartite Dialogue social national tripartite Qu est-ce que le TRIPARTISME ET LE DIALOGUE SOCIAL? À quoi cela SERT-IL? Comment l AMÉLIORER? DEFINITION Selon la définition opérationnelle assez large employée par

Plus en détail

LOI REBSAMEN : DECRET RELATIF AUX MODALITES

LOI REBSAMEN : DECRET RELATIF AUX MODALITES Infos flash LOI REBSAMEN : DECRET RELATIF AUX MODALITES DE CONSULTATION DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL Le décret d application de la loi Rebsamen du 29 juin 2016 vient préciser les délais dans

Plus en détail

GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POURQUOI UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL? L entretien professionnel se positionne aujourd hui au cœur de la gestion des ressources humaines comme l outil de référence pour

Plus en détail

Eléments de discussion de la négociation portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires

Eléments de discussion de la négociation portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires Eléments de discussion de la négociation portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires PREAMBULE La branche du travail temporaire se singularise par son dialogue social

Plus en détail

UNIFORMATION 25 novembre Qualité de Vie au Travail Prévention des Risques Professionnels De quoi parle t-on?

UNIFORMATION 25 novembre Qualité de Vie au Travail Prévention des Risques Professionnels De quoi parle t-on? UNIFORMATION 25 novembre 2016 Qualité de Vie au Travail Prévention des Risques Professionnels De quoi parle t-on? Marque déposée par ACT Méditerranée en 2013 2 Présentation Contexte, enjeux Périmètre et

Plus en détail

POUR L EMPLOI, TOUS ENSEMBLE.

POUR L EMPLOI, TOUS ENSEMBLE. Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors: chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord National

Plus en détail

2èmes rencontres professionnelles. Le télétravail dans la fonction publique

2èmes rencontres professionnelles. Le télétravail dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 2èmes rencontres professionnelles Le télétravail dans la fonction publique Marie-Hélène PERRIN Paris Ecole Boulle 6 novembre 2015 Textes et travaux

Plus en détail

Entretien professionnel 06/01/2015

Entretien professionnel 06/01/2015 Entretien professionnel 06/01/2015 L entretien professionnel De l expérimentation à la pérennisation du dispositif Les dispositifs d accompagnement proposés par le CNFPT Les conditions de réussite des

Plus en détail

Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES

Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES Annexe 1 de l arrêté du 5 juin 2007, Journal Officiel n 142 du 21 juin 2007. Contexte de l intervention

Plus en détail

Service presse et communication. Dossier de presse - 9 avril 2010

Service presse et communication. Dossier de presse - 9 avril 2010 Service presse et communication Dossier de presse - 9 avril 2010 Organisées par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, sous l impulsion de Simon Loueckhote, membre du gouvernement chargé du secteur

Plus en détail

Projet de document-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique (Préambule + Thèmes I.1 et I.2)

Projet de document-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique (Préambule + Thèmes I.1 et I.2) Projet de document-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique (Préambule + Thèmes I.1 et I.2) Les conditions d exercice des missions des agents publics, leurs métiers et l organisation

Plus en détail

L information consultation des représentants

L information consultation des représentants L information consultation des représentants du personnel avec la LSE Avril 2014 1 1 1. Le Comité d Entreprise, un rôle incontournable dans les textes Dès leur création, les Comités d Entreprise se sont

Plus en détail

Le guide de l entretien professionnel

Le guide de l entretien professionnel Le guide de l entretien professionnel L évaluateur La loi a prévu la mise en place d un entretien professionnel annuel pour les fonctionnaires territoriaux. L entretien professionnel remplace la notation

Plus en détail

LE CONTRAT DE GENERATION POURSUIT UN TRIPLE OBJECTIF

LE CONTRAT DE GENERATION POURSUIT UN TRIPLE OBJECTIF 1 LE CONTRAT DE GENERATION POURSUIT UN TRIPLE OBJECTIF En constituant des binômes jeune/senior, le contrat de génération poursuit UN TRIPLE OBJECTIF : Permettre l intégration durable des jeunes de 16 à

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3379 Convention collective nationale IDCC : 3016. ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL PRÉAMBULE En application de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale, toute entreprise doit désormais organiser pour

Plus en détail

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT Publication: SU/AGM/2007/1/D.2 http://mirror/public/french/staffun/info/assembly/index.htm 15 février 2007 http://www.ilo.org/public/french/staffun/info/assembly/index.htm

Plus en détail

FSE Appel à projet :

FSE Appel à projet : FSE 2011 2013 Appel à projet : Appel à projets Accompagnement vers et dans l emploi des publics en difficulté : La professionnalisation des salariés dans le secteur des services à la personne Le Département

Plus en détail

! Points de repère. Qualité de Vie au Travail

! Points de repère. Qualité de Vie au Travail ! Points de repère Qualité de Vie au Travail Le travail, 2 des évolutions plurielles Le travail, 3 des évolutions plurielles Une idée ancienne. Une idée ancienne, un concept nouveau! Années 50 : les moyens

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ACCORD-CADRE... 3

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ACCORD-CADRE... 3 Accord cadre régional pour développer l emploi et les compétences et sécuriser les parcours d insertion dans les structures de l insertion par l activité économique d Aquitaine 2015-2017 CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

PRE-FORMATION AUX METIERS DU SPORT ET DE L ANIMATION

PRE-FORMATION AUX METIERS DU SPORT ET DE L ANIMATION PRE-FORMATION AUX METIERS DU SPORT ET DE L ANIMATION Dans le cadre d une préparation au BPJEPS «Activités Physiques pour Tous» en contrat de professionnalisation 1 - OBJECTIFS DE LA PRE-FORMATION Cette

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contrat de génération : visite de l entreprise SEROMA

DOSSIER DE PRESSE. Contrat de génération : visite de l entreprise SEROMA Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, le 30 janvier 2014 DOSSIER DE PRESSE Contrat de génération : visite de l entreprise SEROMA Vendredi 31 janvier 2014 14 h 30

Plus en détail

Préservation de l autonomie. Bien vieillir en équilibre

Préservation de l autonomie. Bien vieillir en équilibre Cahier des charges Préservation de l autonomie Bien vieillir en équilibre Eléments de contexte : L Assurance Retraite accompagne les salariés tout au long de leur vie. L accompagnement personnalisé des

Plus en détail

PREFET DU CHER DOSSIER PRESSE. CONCLUSION D UN CONTRAT DE GENERATION ENTREPRISE M2L à TROUY JEUDI 23 MAI H30

PREFET DU CHER DOSSIER PRESSE. CONCLUSION D UN CONTRAT DE GENERATION ENTREPRISE M2L à TROUY JEUDI 23 MAI H30 PREFET DU CHER DOSSIER PRESSE CONCLUSION D UN CONTRAT DE GENERATION ENTREPRISE M2L à TROUY JEUDI 23 MAI 2013 17H30 PRESENTATION D UN CONTRAT DE GENERATION Présentation de l entreprise M2L L ENTREPRISE

Plus en détail

POUR RETROUVER DU SENS: BIEN ÊTRE ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL?

POUR RETROUVER DU SENS: BIEN ÊTRE ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL? POUR RETROUVER DU SENS: BIEN ÊTRE ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL 32 èmes Journées Nationales d Etude et de Perfectionnement de l UNAIBODE à LYON Maryse BOILON Mercredi 20 mai 2015 1 ère session : 14h - 15h30

Plus en détail

Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. «Loi sur la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 : un renforcement des pouvoirs du CE»

Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. «Loi sur la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 : un renforcement des pouvoirs du CE» Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France «Loi sur la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 : un renforcement des pouvoirs du CE» Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France

Plus en détail

Désignation d un expert-comptable pour la consultation sur les orientations stratégiques

Désignation d un expert-comptable pour la consultation sur les orientations stratégiques Désignation d un expert-comptable pour la consultation sur les orientations stratégiques Dans le cadre de la consultation annuelle sur les orientations stratégiques de l entreprise, le comité d entreprise

Plus en détail

Présentation du cabinet Syncea Le point sur les missions d Expert

Présentation du cabinet Syncea Le point sur les missions d Expert Expertises économiques et sociales auprès des comités d entreprise Présentation du cabinet Syncea Le point sur les missions d Expert Intervenants : Frédéric GERARD Info@syncea www.syncea.fr Nos missions

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux.

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux. Bordeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Emploi repère CCN : Responsable de secteur Cotation 15 Intitulé de poste : Responsable de secteur Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est

Plus en détail

ACCORD SALARIALDU 27 NOVEMBRE 2014

ACCORD SALARIALDU 27 NOVEMBRE 2014 ACCORD SALARIALDU 27 NOVEMBRE 2014 Entre l UNION FRANCAISE DES INDUSTRIES PETROLIERES et les Organisations Syndicales des salariés suivantes : - CFE-CGC - PETROLE - FEDERATION CHIMIE ENERGIE - CFDT - FEDECHIMIE

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND - Michel MINÉ LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Dix-neuvième édition mise à jour au 15 septembre 2007 1983, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2008 ISBN : 978-2-212-53985-1

Plus en détail

Référentiels de formation sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique

Référentiels de formation sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2014 Référentiels de formation sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction

Plus en détail

ACCORD DU 14 JUIN 2010

ACCORD DU 14 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3008 Convention collective nationale IDCC : 733. DÉTAILLANTS EN CHAUSSURES ACCORD DU 14 JUIN 2010 RELATIF

Plus en détail

Les organisations syndicales représentatives au niveau de Distribution Casino France représentées par :

Les organisations syndicales représentatives au niveau de Distribution Casino France représentées par : SOCIETE DISTRIBUTION CASINO FRANCE PROCES VERBAL DE DESACCORD SUR LES NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES PORTANT SUR LES SALAIRES ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL Entre : D une part, La Direction de Distribution

Plus en détail

Management et espaces de discussion sur le travail

Management et espaces de discussion sur le travail Et si on parlait du travail? Toulon, Matinale du 24 juin 2016 Comité Départementale de Prévention des RPS Management et espaces de discussion sur le travail Patrick CONJARD Et si on parlait du travail?

Plus en détail

FORUM international de DAKAR sur la RSE. 4ème EDITION 02 & 03 NOVEMBRE Présentation du Code de Gouvernance des entreprises du Sénégal

FORUM international de DAKAR sur la RSE. 4ème EDITION 02 & 03 NOVEMBRE Présentation du Code de Gouvernance des entreprises du Sénégal FORUM international de DAKAR sur la RSE 4ème EDITION 02 & 03 NOVEMBRE 2012 Présentation du Code de Gouvernance des entreprises du Sénégal 1 Sommaire Présentation de l Institut Sénégalais des Administrateurs

Plus en détail

Le projet de club. Construire un projet est devenu une des priorités de nombreux clubs. La formalisation du projet associatif

Le projet de club. Construire un projet est devenu une des priorités de nombreux clubs. La formalisation du projet associatif Pourquoi un projet de club? Le projet de club Construire un projet est devenu une des priorités de nombreux clubs. La formalisation du projet associatif est en effet un exercice qui permet d envisager

Plus en détail

Paris, le 16 mars Direction des politiques familiale et sociale. Circulaire n

Paris, le 16 mars Direction des politiques familiale et sociale. Circulaire n Paris, le 16 mars 2016 Direction des politiques familiale et sociale Circulaire n 2016-005 Mesdames et Messieurs les directeurs et agents comptables des Caf Objet : Agrément des structures d animation

Plus en détail

Quels rapport entre le développement durable et le médico-social?

Quels rapport entre le développement durable et le médico-social? Quels rapport entre le développement durable et le médico-social? 2 Développement Durable «Le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 89 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

Baromètre Performance sociale et compétitivité

Baromètre Performance sociale et compétitivité Baromètre sociale et compétitivité Les principaux résultats de l enquête 23 juin 2015 pour la La méthodologie d enquête Un échantillon de 1 002 personnes représentatif de l ensemble des cadres et professions

Plus en détail

ACCORD CADRE SUR LES SENIORS DU 27 NOVEMBRE 2014

ACCORD CADRE SUR LES SENIORS DU 27 NOVEMBRE 2014 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PERSONNELS DES PORTS DE PLAISANCE ACCORD CADRE SUR LES SENIORS DU 27 NOVEMBRE 2014 Les organisations soussignées : d une part, et * La Fédération Française des Ports

Plus en détail

LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT

LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT La convention collective nationale du sport Introduction : les enjeux le champ et le calendrier d application Partie 1 Présentation générale des chapitres Partie

Plus en détail

Dialogue social dans la Fonction Publique? Approche comparée avec le secteur privé

Dialogue social dans la Fonction Publique? Approche comparée avec le secteur privé Dialogue social dans la Fonction Publique? La fin du paritarisme La question de l'avenir du paritarisme est posée au niveau interprofessionnel Une efficacité très contestable Opca (Collecteurs des fonds

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION

ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION PREAMBULE Le présent accord est négocié dans le cadre de l'accord National Interprofessionnel du 19 octobre 2012 et de la loi n 2013-185 du 1 er mars 2013

Plus en détail

LA FIDÉLISATION DES COLLABORATEURS ENJEUX ET PISTES DE RÉFLEXION

LA FIDÉLISATION DES COLLABORATEURS ENJEUX ET PISTES DE RÉFLEXION LA FIDÉLISATION DES COLLABORATEURS ENJEUX ET PISTES DE RÉFLEXION Turn Over : chiffres et enjeux L intégration, première étape de la fidélisation Le développement professionnel, levier de motivation et

Plus en détail

RAPPORT MORAL. Aussi, la participation des habitants est la pierre angulaire du Projet Centre Social.

RAPPORT MORAL. Aussi, la participation des habitants est la pierre angulaire du Projet Centre Social. RAPPORT MORAL 2012 a été l année du renouvellement de notre Projet de Centre Social. Les travaux de renouvellement du projet sont l'occasion de comprendre les défis et enjeux qui se présentent au centre

Plus en détail

Sécurisation des parcours professionnels

Sécurisation des parcours professionnels Sécurisation des parcours professionnels I. Le compte personnel d activité Le législateur créé le compte personnel d activité qui regroupera à compter du 1 er janvier 2017 : le compte personnel de formation

Plus en détail

CONTRAT DE GÉNÉRATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL

CONTRAT DE GÉNÉRATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL CONTRAT DE GÉNÉRATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 Direction Juridique Emploi et Formation Réunion d information sociale 26 et 29 novembre 2012 Contrat de génération : Objectif

Plus en détail

CONNAISSANCE DE L ENTREPRISE : ASPECTS ECONOMIQUES ET SOCIAUX

CONNAISSANCE DE L ENTREPRISE : ASPECTS ECONOMIQUES ET SOCIAUX CONNAISSANCE DE L ENTREPRISE : ASPECTS ECONOMIQUES ET SOCIAUX Contrôle des connaissances Rodolphe Poisot Anne Delbègue Décembre 2005 VERSION 2.0 Licence professionnelle : Industries Chimiques et Pharmaceutiques

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE «LA STRATÉGIE EUROPE 2020»

FICHE TECHNIQUE «LA STRATÉGIE EUROPE 2020» FICHE TECHNIQUE «LA STRATÉGIE EUROPE 2020» 1 La Stratégie Europe 2020 : qu est-ce que c est? L Union européenne (UE), afin de se donner un cadre d action visible et de coordonner efficacement les différentes

Plus en détail

Dispositif Etat Région de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Territoriale à destination des PME

Dispositif Etat Région de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Territoriale à destination des PME Juin 2014 Dispositif Etat Région de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Territoriale à destination des PME BILAN (SYNTHESE) Direccte Nord Pas de Calais Direction de la Formation

Plus en détail

Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière veau de boucherie à l horizon 2025

Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière veau de boucherie à l horizon 2025 Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière veau de boucherie à l horizon 2025 I ETAT DES LIEUX CONTEXTE DE LA FILIERE Etudes et documents récents : Etude réalisée par Interveaux : «Perspectives

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI

ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI 1 Depuis le 1er janvier 2010, les associations employant au moins 50 salariés risquent une pénalité financière si elles n ont pas conclu un accord ou établi un plan

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

3 ème Conférence ACWUA Meilleure Pratique Rabat/Maroc 20 et 21 janvier 2010

3 ème Conférence ACWUA Meilleure Pratique Rabat/Maroc 20 et 21 janvier 2010 3 ème Conférence ACWUA Meilleure Pratique Rabat/Maroc 20 et 21 janvier 2010 Le renforcement des compétences : Facteur de performance et de développement des sociétés d eau et d assainissement ZAIER Hocine

Plus en détail

PROJET DU 19 FEVRIER 2015 DISTRIBUTION CASINO FRANCE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES POUR 2015

PROJET DU 19 FEVRIER 2015 DISTRIBUTION CASINO FRANCE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES POUR 2015 DISTRIBUTION CASINO FRANCE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES POUR 2015 Entre : D une part, La Direction de la Société Distribution Casino France, représentée par M. Yves DESJACQUES, Directeur

Plus en détail

NÉGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GÉNÉRATION

NÉGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GÉNÉRATION Juillet 2013 NÉGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GÉNÉRATION Textes applicables Loi 2013-185 du 1er mars 2013, JO 3 mars 2013 Décret 2013-222 du 15 mars 2013, JO 16 mars 2013 Circulaire DGEFP/DGT n 2013-07

Plus en détail

Accord relatif aux classifications rémunérations dans les ateliers et chantiers d insertion

Accord relatif aux classifications rémunérations dans les ateliers et chantiers d insertion Accord relatif aux classifications rémunérations dans les ateliers et chantiers d insertion Depuis le début de l année 2008, le Syndicat national des employeurs spécifiques de l insertion (SYNESI) et les

Plus en détail

Intervention Annick Girardin. Ouverture de la concertation. Développement des compétences et parcours professionnels.

Intervention Annick Girardin. Ouverture de la concertation. Développement des compétences et parcours professionnels. Intervention Annick Girardin Ouverture de la concertation Développement des compétences et parcours professionnels 12 avril 2016 Mesdames et messieurs, Je vous remercie pour votre présence et suis heureuse

Plus en détail

sur les Actions de Prévention Entreprises au sein de ses Dispositifs Institutionnels

sur les Actions de Prévention Entreprises au sein de ses Dispositifs Institutionnels sur les Actions de Prévention Entreprises au sein de ses Dispositifs Institutionnels Tous les Etablissements de la norme Médico-Sociale ont constaté ces dernières années : Une évolution de la nature des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

Politique relative à la prévention, à la promotion et aux pratiques organisationnelles favorisant la santé globale en milieu de travail

Politique relative à la prévention, à la promotion et aux pratiques organisationnelles favorisant la santé globale en milieu de travail Politique relative à la prévention, à la promotion et aux pratiques organisationnelles favorisant la santé globale en milieu de travail Approuvée : Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2011-18)

Plus en détail

CDG90. FICHE DE PROCÉDURE Généralisation et pérennisation de l entretien professionnel à compter du 1 er janvier 2015

CDG90. FICHE DE PROCÉDURE Généralisation et pérennisation de l entretien professionnel à compter du 1 er janvier 2015 CDG90 FICHE DE PROCÉDURE Généralisation et pérennisation de l entretien professionnel à compter du 1 er janvier 2015 Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée, portant dispositions statutaires relatives

Plus en détail

N 91 Audit de gestion relatif à l organisation des ressources humaines à la Ville de Versoix rapport publié le 8 septembre 2015

N 91 Audit de gestion relatif à l organisation des ressources humaines à la Ville de Versoix rapport publié le 8 septembre 2015 N 91 Audit de gestion relatif à l organisation des ressources humaines à la Ville de Versoix rapport publié le 8 septembre 2015 Le rapport contient 9 recommandations toutes acceptées par l audité. Au 30

Plus en détail

Déclaration d activité enregistrée sous le numéro auprès de la Préfecture de la Région Réunion.

Déclaration d activité enregistrée sous le numéro auprès de la Préfecture de la Région Réunion. Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 98 97 027 3797 auprès de la Préfecture de la Région Réunion. PLAN DE FORMATION DEJEPS, spécialité : Animation socio-éducative Mention : Développement,

Plus en détail

Repères managériaux et premières orientations de l université du management

Repères managériaux et premières orientations de l université du management PROJET Pôle emploi Alsace CE 28 mars 2013 Repères managériaux et premières orientations de l université du management CONTENU 1 Préambule 2 3 Finalités et déclinaison de la politique managériale Les repères

Plus en détail

La négociation dans l entreprise

La négociation dans l entreprise Fiche n 5 Loi portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail La négociation dans l entreprise Dans la perspective du passage à un mode de conclusion majoritaire des accords

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Préambule Le 21 mars 2009, la Ville de Saint-Étienne a organisé son premier Printemps des associations. A cette occasion, elle a réaffirmé l'importance qu elle accorde à la

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Fiche n 17 : Droit à la négociation et démocratie sociale

Fiche n 17 : Droit à la négociation et démocratie sociale Repères revendicatifs Fiche n 17 : Droit à la négociation et démocratie sociale La CGT propose La démocratisation et la généralisation à tous les salariés de leur droit à la négociation collective. Inclus

Plus en détail

ASTREINTE 1. DEFINITION... 2

ASTREINTE 1. DEFINITION... 2 ASTREINTE 1. DEFINITION... 2 2. QUALIFICATION DU TEMPS D ASTREINTE... 3 2.1. PERIODE D INTERVENTION... 3 2.2. PERIODE D ASTREINTE HORS INTERVENTION... 3 2.3. CAS PRATIQUES... 4 2.3.1. Exemple d un salarié

Plus en détail

ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL

ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL Réunion tripartite sur la promotion du dialogue social sur la restructuration et ses effets sur l emploi TMCPI/2011/13 Genève 24-27 octobre 2011 Conclusions de la

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES (BDES)

LA BASE DE DONNÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES (BDES) Groupement des Métiers de l Imprimerie ---------------------------------------------------------------------------------------------------- JUILLET/AOÛT 2016 NOTE N 38 LA BASE DE DONNÉES ÉCONOMIQUES ET

Plus en détail