Exemple de questionnaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemple de questionnaire"

Transcription

1 Partie 2 - Interroger les jeunes sur leur sexualité et leur attitude vis-à-vis de la procréation Exemple de questionnaire d enquête auprès des jeunes John Cleland Introduction Cet instrument ne peut être qu un point de départ pour les chercheurs qui souhaitent étudier la santé sexuelle et génésique des jeunes. Il doit toujours être adapté au contexte et aux priorités locaux et être utilisé, si possible, parallèlement à des méthodes d enquête qualitatives. Population visée Cet instrument est conçu pour étudier des populations d adolescents et de jeunes pubères mais qui ne sont pas encore mariés ou qui ne forment pas encore un couple stable vivant sous le même toit. Il est adapté tant aux hommes qu aux femmes, aux personnes scolarisées ou qui ont quitté l école, à celles qui ont déjà eu des rapports sexuels et à celles qui n en n ont pas encore eus. Dans les enquêtes où des couples mariés ou vivant sous le même toit sans être mariés sont susceptibles d être interrogés, il faudra procéder à des changements radicaux. Objectifs Cet instrument est destiné à recueillir par écrit les connaissances, les croyances, les attitudes et les conséquences en matière de santé sexuelle et génésique. Il s agit donc plutôt d un outil d évaluation des besoins et des problèmes des jeunes, dont l utilisation est essentielle avant toute intervention ou action de sensibilisation. Contenu Le questionnaire permettra d obtenir des informations sur les sujets suivants : Sources d information sur la santé sexuelle et génésique Connaissances sur la santé sexuelle et génésique Sexualité, y compris nombre et types de partenaires sexuels, et détails sur le premier rapport sexuel Idéologie et attitudes en matière de sexualité vis-à-vis de l autre sexe Comportement protecteur ou à risqué Préservatifs (connaissances, attitudes, utilisation) Profil du dernier partenaire ou du partenaire actuel Services de santé sexuelle et génésique (connaissances, utilisation, évaluation) Résultats en matière de santé sexuelle et génésique Informations générales On trouvera ci-après une liste détaillée des variables. Caractéristiques Le questionnaire est destiné à recueillir avec exactitude les réponses aux questions que l enquêteur lit à haute voix telles qu elles sont formulées par écrit. Il devra être traduit soigneusement dans les langues locales et faire l objet d un test préalable pour vérifier que les personnes interrogées comprennent bien le sens de chaque question. La version anglaise présentée ici peut servir à interroger des personnes des deux sexes en ne procédant qu à de légers changements. Toutefois, pour certaines langues, il sera peutêtre préférable de disposer de questionnaires distincts pour les hommes et pour les femmes. 3

2 Liste des variables 1. Sources d information sur la santé sexuelle et génésique Sources d information importantes Source Questions Principale source d information sur la puberté 2.1 Deuxième source d information sur la puberté 2.1 Principale source d information sur les appareils reproducteurs 2.3 Deuxième source d information sur les appareils reproducteurs 2.3 Principale source d information sur les relations 2.5 Deuxième source d information sur les relations 2.5 Sources d information préférées Source d information préférée sur la puberté 2.2 Source d information préférée sur les appareils reproducteurs 2.4 Source d information préférée sur les relations 2.6 Parents Fréquence des discussions sur la sexualité avec le père 1.27 Fréquence des discussions sur la sexualité avec la mère 1.31 Ecole Education sexuelle dispensée à l école 2.7 Opinion sur la place de l éducation sexuelle dispensée à l école 2.8 Dispensaires et personnels de santé Affiches sur la contraception vues lors de la dernière visite au dispensaire Brochures sur la contraception reçues lors de la dernière visite au dispensaire Participation à une discussion sur la contraception lors de la dernière visite au dispensaire Le médecin/l infirmière a parlé de la contraception lors de la dernière visite au dispensaire Le médecin/l infirmière a parlé des IST lors de la dernière visite au dispensaire Le médecin/l infirmière a parlé de la grossesse lors de la dernière visite au dispensaire

3 2. Connaissances sur la santé sexuelle et génésique Idées reçues concernant Physiologie de la procréation Source «Une femme peut être enceinte dès le premier rapport sexuel» 2.9 «Une femme arrête de grandir après le premier rapport sexuel» 2.10 «La masturbation nuit gravement à la santé» 2.11 «Une grossesse a plus de chances de survenir au milieu du cycle menstruel» 2.12 Contraception Connaissance de la pilule et des sources d approvisionnement : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance des contraceptifs injectables et des sources d approvisionnement : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance du préservatif et des sources d approvisionnement : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance des contraceptifs d urgence et des sources d approvisionnement : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance de la technique du retrait : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance de l abstinence périodique : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance spontanée du DIU, de l implant, du gel lubrifiant ou de la mousse spermicide, de la stérilisation Opinion sur la meilleure méthode contraceptive pour les jeunes 7.9 Croyez-vous que les préservatifs protègent efficacement de la 9.6 grossesse? VIH/MST : connaissance du problème et idées reçues Conscience du problème du VIH/SIDA 8.1 «Il est possible de guérir du SIDA» 8.2 «Une personne infectée par le VIH a toujours l air malade» 8.3 «Les préservatifs réduisent le risque d infection à VIH» 8.4, 9.10 Conscience du problème des IST 8.5 Connaissance des symptômes des IST chez l homme 8.6 Connaissances des symptômes des IST chez la femme Connaissance des sources de traitement des IST Préservatifs Avez-vous déjà vu un préservatif? 9.5 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement de la grossesse? 9.6 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement du VIH? 9.10 Croyez-vous que le préservatif peut disparaître dans le corps de la 9.16 femme? Croyez-vous que le préservatif protège efficacement des IST? 9.18 Croyez-vous que les préservatifs sont réutilisables? 9.7 5

4 3. Sexualité Généralités pour les hétérosexuels Source Avez-vous déjà eu des rapports sexuels? 4.12, 4.13 Age lors du premier rapport sexuel 5.2 ou 3.25 Nombre de partenaires sexuels 4.14 Nombre de partenaires ayant imposé des rapports 4.1, 4.2 Nombre de partenaires sexuels occasionnels 4.6, 4.7 Nombre de partenaires sexuels qui se prostituent 4.9, 4.10 A quand remonte le dernier rapport sexuel? 4.15 Rapports sexuels avec le partenaire actuel 3.20 Profil du premier partenaire sexuel/de la première relation Nature de la relation S IL S AGIT D UNE RELATION STABLE Age du partenaire 5.5 ou 3.4 Etat matrimonial du partenaire 5.6 ou 3.5 Situation scolaire ou professionnelle du partenaire 5.7 ou 3.6 Moment du début de la relation 5.8 ou 3.7 Durée de la relation 5.9/5.10 ou 3.8/3.9 La relation est-elle terminée ou non? 5.9 ou 3.8 Qui a mis fin à la relation? 5.11 ou 3.10 Existence de relations parallèles ou non 5.12 ou 3.11 Evaluation de la relation 5.13 ou 3.12 Evaluation supposée de la relation par le partenaire 5.14 ou Caractéristiques du premier rapport sexuel Age de la personne interrogée au moment du premier rapport 5.2 ou 3.25 Nature de la contrainte éventuelle 5.15 ou 3.22 Rapport sexuel prévu ou non 5.16 ou 3.23 Sentiment de culpabilité après le premier rapport sexuel 5.17 ou 3.26 Méthode contraceptive utilisée 5.18/19 ou 3.27/28 Contraception évoquée avant, après ou pas du tout 5.20 ou

5 Rapports ultérieurs avec le premier partenaire Nombre de coïts 5.21 ou 3.30 Régularité de la contraception 5.22 ou 3.31 Méthode habituellement utilisée 5.23 ou 3.32 Source de la méthode 5.24 ou 3.33 Qui a décidé de l utiliser? 5.25 ou 3.34 Y a-t-il eu une grossesse? 5.26 ou 3.35 A quoi a-t-elle abouti? 5.27 ou 3.36 Craintes d être infecté par le VIH 5.28 ou 3.37 Mesures préventives prises contre l infection par le VIH 5.29/30 ou 3.38/9 Expériences homosexuelles Avez-vous déjà été attiré(e) par une personne du même sexe? Avez-vous déjà eu des contacts sexuels avec une personne du même sexe? Masturbation 6.3, 6.4 Orientation sexuelle 6.10 HOMMES SEULEMENT : Nombre de partenaires actifs 6.6, 6.7 Nombre de partenaires passifs 6.8,

6 4. Attitudes des garçons et des filles en matière de sexualité Idées concernant la permissivité Source «On peut «sortir» avec quelqu un» 10.1 «On peut serrer quelqu un dans ses bras/ le toucher» 10.2 «On peut avoir des rapports sexuels si on s aime» 10.3 «Il faut aimer quelqu un pour avoir des rapports sexuels avec lui» 1018 «Les relations sexuelles doivent précéder les fiançailles» 10.8 «L homme/ la femme doit être vierge avant le mariage» 10.9, «On peut avoir des rapports sexuels si on a recours à la contraception» «Les aventures sans lendemain ne sont pas gênantes» Idées sur les camarades «Les camarades approuvent les aventures sans lendemain» «Les camarades pensent qu il n est pas gênant d avoir des rapports sexuels si les partenaires s aiment» Perception de la proportion des camarades qui ont eu des rapports sexuels Attitudes des garçons et des filles vis-à-vis de la sexualité : idées reçues «Un garçon ne respectera pas une jeune fille qui accepte d avoir des rapports sexuels» 10.5 «Il faut que l homme/la femme soit vierge avant le mariage» 10.9, «Les garçons/les filles se sentent coupables d avoir des rapports sexuels» 10.6, 10.7 «Les filles sont responsables de la contraception» «Les garçons ont besoin d avoir davantage de rapports sexuels» Pressions Obligation d avoir des rapports sexuels : pression ressentie 4.27 Idées concernant la contrainte «Les hommes doivent imposer des rapports sexuels» 10.4 «La violence physique peut être justifiée» Avortement Position personnelle vis-à-vis de l avortement Position perçue des pairs vis-à-vis de l avortement

7 5. Comportements protecteurs Contraception avec différents types de partenaires Régularité de la contraception en cas de rapports avec des partenaires utilisant la contrainte Régularité de la contraception en cas de rapports avec des partenaires occasionnels Régularité de la contraception en cas de rapports avec des partenaires qui se prostituent Source Situation vis-à-vis de la contraception Méthode contraceptive utilisée lors du dernier rapport 4.16, 4.17 Contraception lors des rapports avec le premier partenaire sexuel Méthode utilisée lors du premier rapport avec le partenaire actuel Régularité de la contraception lors des rapports avec le premier partenaire sexuel 5.18/5.19 ou ou 3.31 Méthode habituellement utilisée 5.23 ou 3.32 Contraception lors des rapports avec le partenaire sexuel actuel Méthode utilisée lors du premier rapport avec le partenaire actuel Régularité de la contraception lors des rapports avec le partenaire actuel 3.27/ /3.32 Moyens de contraception spécifiques utilisés Moyens utilisés 7.11 Protection contre le VIH/les MST lors des rapports avec le premier partenaire Crainte d être infecté 5.28 ou 3.37 Mesures préventives prises 5.29/30 ou 3.38/39 Protection contre le Crainte d être infecté VIH/les MST lors des 3.37 rapports avec le partenaire actuel Mesures préventives prises 3.38/39 Traitement des MST La dernière IST a-t-elle été traitée? 8.11 Source du traitement 8.12 Le partenaire a-t-il été traité?

8 Recours aux services Nombre de consultations dans un service de santé génésique au cours des 12 derniers mois 11.1, 11.2 Type d établissement fréquenté lors de la dernière visite 11.3 Motif de la dernière visite 11.4 Contraception demandée ou non lors de la dernière visite 11.8 Motifs de la virginité Motifs de la virginité Projets d avenir

9 6. Préservatifs Connaissances Connaissance des préservatifs : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Source 7.4 Où obtient-on les préservatifs? 7.4 Avez-vous déjà vu un préservatif? 9.5 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement de la grossesse? 9.6 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement du VIH? 9.10 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement des IST? 9.18 Croyez-vous que le préservatif peut disparaître dans le corps de la femme? 9.16 Croyez-vous que les préservatifs sont réutilisables? 9.7 Attitudes Croyez-vous qu une fille peut prendre l initiative de l utilisation du préservatif? Croyez-vous qu un garçon peut prendre l initiative de l utilisation du préservatif? Croyez-vous que le préservatif convient lors de rapports occasionnels? Croyez-vous que le préservatif convient lors de relations régulières? Croyez-vous qu il serait trop gênant d acheter des préservatifs? 9.13 Croyez-vous que, si une fille suggère que son partenaire utilise un préservatif, c est qu elle n a pas confiance? 9.14 Croyez-vous que le préservatif diminue le plaisir sexuel? 9.15 Croyez-vous que les couples non mariés doivent utiliser le préservatif? 9.17 Utilisation Avez-vous déjà utilisé un préservatif? 9.3, 7.11 Avez-vous déjà déchiré un préservatif lors d un rapport? 9.4 Utilisation lors du dernier coït 4.17 Utilisation lors du premier coït 5.19 ou 3.28 Principale méthode utilisée avec le premier partenaire 5.23 ou 3.32 Source d approvisionnement 5.24 ou 3.33 Utilisation pour prévenir l infection par le VIH avec le premier partenaire 5.30 ou 3.39 Utilisation lors du premier rapport avec le partenaire actuel 3.28 Principale méthode utilisée avec le partenaire actuel 3.32 Source d approvisionnement 3.33 Utilisation pour prévenir l infection par le VIH avec le partenaire actuel

10 7. Partenaire actuel ou le plus récent Profil du partenaire Source Age 3.4 Etat matrimonial 3.5 Situation scolaire/professionnelle 3.6 Moment du début de la relation 3.7 Durée de la relation 3.8, 3.9 La relation est terminée ou se poursuit 3.8 Qui a mis fin à la relation? 3.10 Existence de relations parallèles ou non 3.11 Evaluation de la relation 3.12 Evaluation supposée de la relation par le partenaire 3.13 Degré d intimité physique Contact au niveau des mains, étreinte 3.4 Baiser sur les lèvres 3.15 Toucher des organes sexuels 3.16 Masturbation mutuelle 3.17, 3.18 Pénétration 3.20 Pénétration avec orgasme 3.21 Caractéristiques du premier rapport sexuel avec le partenaire actuel Age au moment du premier rapport 3.25 Nature de la contrainte éventuelle 3.22 Rapport prévu ou non 3.23 Sentiment de culpabilité après le rapport sexuel 2.26 Méthode contraceptive utilisée 3.24, 3.28 Contraception évoquée avant, après ou pas du tout 3.29 Sexualité après le premier rapport et conséquences avec le partenaire actuel Nombre de coïts 3.30 Régularité de la contraception 3.31 Méthode habituellement utilisée 3.32 Source de la méthode 3.33 Qui a décidé de l utiliser? 3.34 Y a-t-il eu une grossesse? 3.35 Résultat de la grossesse 3.36 Crainte d être infecté par le VIH 3.37 Mesures préventives prises contre le VIH 3.38,

11 8. Services de santé sexuelle et génésique Connaissance desservices Connaissance des sources d approvisionnement pour des moyens de contraception spécifiques Source , Col. 3 Connaissance des endroits où l on traite les IST 8.7 Recours aux services Avez-vous déjà eu recours à des services de santé génésique? 11.1 Nombre de visites au cours des 12 derniers mois 11.2 Caractéristiques de la dernière consultation Type d établissement 11.3 Motif 11.4 Informations reçues au sujet de la contraception Demande de services de contraception 11.8 Evocation de la contraception, des IST, de la grossesse par le personnel 11.9 Avez-vous été en mesure de poser des questions? Les réponses aux questions ont-elles été satisfaisantes? L intimité était-elle suffisamment respectée? Source des moyens de contraception Source de la méthode utilisée avec le premier partenaire 5.24 or 3.33 Source de la méthode utilisée avec le partenaire actuel 3.33 Source du traitement des IST Source du traitement lors de la dernière IST

12 9. Résultats en matière de santé sexuelle et génésique Grossesse Source Nombre total de grossesses 4.18 La dernière grossesse était-elle désirée? 4.19 La dernière grossesse a-t-elle été interrompue? 4.20 Grossesse provoquée par le premier partenaire 5.26 ou 3.35 Issue de la grossesse provoquée par le premier partenaire 5.27 ou 3.36 Grossesse provoquée par le partenaire actuel 3.35 Issue de la grossesse provoquée par le partenaire actuel 3.35 IST Nombre total d IST 8.10 La dernière IST a-t-elle été traitée? 8.11 Le partenaire a-t-il été traité? 8.13 Contrainte sexuelle/prostitution Nombre total de partenaires ayant usé d une contrainte sexuelle 4.2 Nombre total de partenaires qui se prostituent 4.10 Fréquence du harcèlement sexuel 4.4, 4.5 Y a-t-il eu contrainte lors du premier rapport sexuel? 5.15 ou 3.22 Y a-t-il eu contrainte lors du premier rapport sexuel avec le partenaire actuel?

13 10. Informations générales Age, scolarité Source Age 1.2, 1.3 Alphabétisation 1.4 Niveau de scolarité Age (prévu) au départ du système scolaire 1.9, 1.10 Actuellement scolarisé(e) 1.8 Type d établissement scolaire fréquenté Emploi Situation professionnelle 1.14, 1.16, 1.20 Age lors du premier emploi 1.15 Nombre d heures de travail par semaine 1.17 Revenu hebdomadaire 1.19 Type d activité professionnelle 1.18 Religion Religion 1.21 Assiduité aux services religieux 1.22 Religiosité 1.23 Famille Vit sous le même toit que le père 1.24, 1.25 Vit sous le même toit que la mère 1.28, 1.29 Vit sous le même toit que le grand frère 1.32, 1.33 Vit sous le même toit que la grande sœur 1.34, 1.35 Facilité de communication avec le père 1.26 Facilité de communication avec la mère 1.30 Mode de vie Soirées, associations, boîtes de nuit : fréquence des sorties 1.36 Fréquence des sorties au cinéma 1.37 Consommation d alcool 1.38 Tabagisme 1.39 Nombre de partenaires jusqu au jour de l enquête 3.1,

14 16

15 Exemple de questionnaire d enquête auprès des jeunes John Cleland Questionnaire Section 1 : Activités et habitudes sociales Section 2 : Santé génésique : sources d'information et connaissances Section 3 : Relation hétérosexuelle actuelle/dernière relation hétérosexuelle Section 4 : Types de contact hétérosexuel Section 5 : La première relation sexuelle Section 6 : Les expériences homosexuelles Section 7 : Connaissance et utilisation des méthodes contraceptives Section 8 : Connaissance du VIH/SIDA et des autres maladies sexuellement transmissibles Section 9 : Préservatif : connaissances et attitudes Section 10 : Perceptions des hommes et des femmes concernant la sexualité Section 11 : Services de santé : utilisation et points de vue 17

16 Section 1 : Activités et habitudes sociales Cette section traite des principaux aspects de la vie de la personne interrogée (scolarité, emploi, communication au sein de la famille, loisirs) qui peuvent influer sur sa sexualité et sa santé sexuelle. L enquêteur est libre de recueillir davantage d informations sur les loisirs et la vie sociale de la personne interrogée. Age Q Afin que cette variable, d une importance cruciale, soit la plus exacte possible, l enquêteur doit demander la date de naissance et l âge atteint lors du dernier anniversaire et vérifier que les deux réponses sont cohérentes en rectifiant au besoin. Scolarité La durée de la scolarité et les résultats scolaires sont susceptibles d avoir une forte influence sur la sexualité. L enquêteur peut envisager d ajouter des questions sur a) les motifs de l abandon d une scolarité à temps plein b) les aspirations scolaires c) l autoévaluation subjective des résultats scolaires. Q Ces questions devront parfois être adaptées en fonction du système scolaire local. Par exemple, dans certains pays, il existe un niveau intermédiaire entre le primaire et le secondaire. Dans la question 1.6, il faut utiliser les codes pour les personnes qui ont reçu une formation de niveau supérieur sans avoir fréquenté un établissement d enseignement secondaire. Il faut utiliser les codes pour les personnes qui ont reçu une formation de niveau supérieur après avoir suivi un enseignement secondaire. Q Ces deux questions visent à classer les personnes interrogées selon l âge prévu à la fin de la scolarité. Il faut demander aux personnes qui répondent «ne sais pas» d indiquer une estimation raisonnable. Q Ces questions concernent le dernier établissement scolaire (du niveau le plus élevé) fréquenté régulièrement par la personne interrogée. Activité professionnelle L expérience professionnelle est intéressante à plus d un titre. D abord, le passage du système scolaire au monde du travail est un des éléments révélateurs du statut social. En outre, percevoir un revenu permet d avoir accès à des divertissements, d acheter de l alcool, etc., ce qui peut avoir des conséquences sur la sexualité. Enfin, selon la nature de l emploi occupé - à temps partiel ou à temps complet - la personne peut être soumise à certaines influences ou avoir certaines possibilités L enquêteur doit insister sur le mot «rémunéré». Les travaux non rémunérés (par ex. : les tâches ménagères ou la participation à l activité d une entreprise familiale) ne comptent pas Si un test préalable approfondi est effectué, on pourra fournir une liste pré-codée de types d emplois, en prévoyant une catégorie «Autres (préciser)». 18

17 Religion 1.21 L enquêteur doit adapter cette liste de réponses au contexte local pour tenir compte des principales sectes. Foi religieuse (Q ) La foi religieuse, bien que difficile à mesurer, peut avoir une plus forte influence sur le comportement que l affiliation officielle à une religion. Composition de la famille et communication intrafamiliale (Q ) Dans certaines sociétés, on a constaté que la capacité à aborder des questions liées à la sexualité avec les parents (s ils sont encore en vie) et les frères et sœurs plus âgés influait sur les comportements et la prise de risque dans ce domaine. Cependant, dans certaines cultures, ce sont d autres membres de la famille (par ex. : les tantes) qui ont davantage un rôle de confidents et le questionnaire devra parfois être adapté pour tenir compte de ces différences culturelles. Le questionnaire modèle permet de déterminer très simplement la composition du foyer - de savoir si la personne interrogée vit avec sa mère, avec son père ou avec ses frères et sœurs plus âgés. L enquêteur pourra choisir de dresser une liste complète des membres habituels du ménage. D autres sujets pourront être abordés : a) les restrictions imposées par les parents concernant les activités ou les sorties de la personne interrogée ; b) les équipements et les biens matériels que possède le ménage pour évaluer indirectement le niveau d aisance de la personne interrogée ; c) le niveau d éducation/la profession des parents pour obtenir un indicateur du statut social de la personne interrogée. Activités et habitudes sociales (Q ) Cette sous-section devra presque toujours être adaptée au contexte local. Dans certaines situations, les formes de toxicomanies autres que l alcoolisme et le tabagisme méritent peut-être de faire l objet de questions. On peut aussi enquêter éventuellement sur le visionnage de films pornographiques. 19

18 Section 1 : Activités et habitudes sociales ALLER A 1.1 SEXE DE LA PERSONNE INTERROGEE MASCULIN 1 FEMININ Quelle est votre date de naissance? Jour Mois Année 1.3 Quel âge avez-vous atteint à votre dernier anniversaire? Age VERIFIER LA COHERENCE AVEC LA QUESTION PRECEDENTE. RETABLIR SI NECESSAIRE 1.4 Savez-vous lire? Par exemple, lisez-vous le journal? Non Etes-vous allé(e) à l école? Non Quel est le plus haut niveau d études que vous avez atteint? (ENTOURER LA REPONSE) 1.7 Quelle est la dernière classe que vous avez fréquentée dans cet établissement scolaire? Quel diplôme avez-vous obtenu? Primaire 01 Secondaire 02 Formation supérieure sans éducation secondaire Technique 03 Commerciale ou de secrétariat 04 Préparatoire 05 Formation supérieure après éducation secondaire Technique 06 Commerciale ou de secrétariat 07 Formation d enseignant 08 Universitaire 09 Universitaire supérieure 10 Classe/ Diplôme 1.8 Actuellement, fréquentez-vous régulièrement une école, un lycée ou une université? A temps complet ou à temps partiel? Oui, à temps complet 1 Oui, à temps partiel 1 Non Pendant combien d années pensez-vous poursuivre vos études? Années

19 1.10 A quel âge avez-vous quitté l école, le lycée ou l université? Age 1.11 L établissement scolaire ou universitaire que vous fréquentez ou que vous avez fréquenté est-il ou était-il public ou privé? Public 1 Privé S agit-il d un établissement religieux ou dirigé par un groupe religieux? Non L établissement que vous fréquentez ou que vous avez fréquenté est-il ou était-il LISEZ A HAUTE VOIX LES REPONSES POSSIBLES Mixte? 1 Réservé aux garçons (réservé aux filles)? Je vais maintenant vous poser quelques questions sur votre travail Avez-vous déjà eu un emploi rémunéré? Non A quel âge avez-vous eu votre premier emploi rémunéré? Age 1.16 Occupez-vous actuellement un emploi rémunéré? Non Combien d heures par semaine environ travaillez-vous? Heures 1.18 Quel genre de travail faites-vous (faisiezvous)? APPROFONDIR 1.19 Combien gagnez-vous (gagniez-vous) par semaine? Revenu hebdomadaire Unité Cherchez-vous actuellement un emploi? Non Quelle est votre religion? Aucune 01 Catholique 02 Protestante 03 Musulmane 04 Hindoue 05 Juive 06 Autre 1.24 (PRECISER)

20 1.22 Assistez-vous généralement aux services religieux 1.23 Quelle place occupe la religion dans votre vie? 1.24 Je vais maintenant vous poser quelques questions sur votre famille. Votre père est-il toujours en vie? Tous les jours? 1 Au moins une fois par semaine? 2 Au moins une fois par mois? 3 Au moins une fois par an? 4 Moins d une fois par an? 5 Jamais? 6 Très importante 1 Importante 2 Pas importante 3 Non Vit-il sous le même toit que vous? Non Parler avec votre père des choses qui sont importantes pour vous vous semble Très facile 1 Facile 2 Assez difficile 3 Difficile 4 Très difficile 5 Je ne vois pas mon père Avez-vous déjà discuté de questions liées à la sexualité avec votre père? Souvent 1 Occasionnellement 2 Jamais Votre mère est-elle toujours en vie? Non Vit-elle sous le même toit que vous? Non Parler avec votre mère des choses qui sont importantes pour vous vous semble Très facile 1 Facile 2 Assez difficile 3 Difficile 4 Très difficile 5 Je ne vois pas ma mère 6 22

21 1.31 Avez-vous déjà discuté de questions liées à la sexualité avec votre mère? Souvent 1 Occasionnellement 2 Jamais Avez-vous des frères plus âgés? Non Vivent-ils sous le même toit que vous? Non Avez-vous des sœurs plus âgées? Non Vivent-elles sous le même toit que vous? Non Je vais maintenant vous poser quelques questions sur votre vie sociale. Allez-vous dans des boîtes de nuit ou à des fêtes où les jeunes dansent? Si OUI, combien de fois y êtes-vous allé(e) le mois dernier? 1.37 Allez-vous au cinéma? Si OUI, combien de fois y êtes-vous allé(e) le mois dernier? Nombre de fois Jamais 88 Nombre de fois Jamais Buvez-vous de l alcool? Si OUI, indiquez le nombre de jours pendant lesquels vous en avez bu le mois dernier Nombre de jours Jamais Fumez-vous des cigarettes? Si OUI, combien en avez-vous fumées ces 7 derniers jours? Nombre de cigarettes Jamais 88 23

22 Section 2 : Santé génésique : sources d'information et connaissances Cette section couvre trois grands domaines liés à la santé sexuelle et génésique : 1) la maturation physique, ou puberté, c est-à-dire l apparition des caractères sexuels secondaires à l adolescence ; 2) la physiologie de l appareil reproducteur, y compris, éventuellement, la contraception et les rapports sexuels ; 3) les aspects sociaux des relations entre hommes et femmes, y compris, éventuellement, les aspects moraux de la séduction, du mariage, etc Cette section devra faire faire l objet d un test préalable rigoureux pour vérifier que les personnes interrogées sont capables de saisir les différences entre ces trois domaines et pour s assurer que la liste de réponses pré-codées convient , et Attention : on ne peut choisir qu une réponse par colonne. Education sexuelle à l école Avant d administrer le questionnaire sur le terrain, il faut procéder à un essai pilote pour vérifier qu une éducation sexuelle est dispensée à l école et pour en déterminer la nature. Lorsque une éducation sexuelle est effectivement dispensée, il sera intéressant d approfondir les questions 2.7 et 2.8 pour obtenir une mesure plus précise de l enseignement dans ce domaine. Connaissances sur la physiologie de la procréation Q mesure de l exactitude des connaissances des personnes interrogées sur les bases de la physiologie de la sexualité et de la procréation. Bien que chaque réponse soit intéressante en soi, un score global sera plus utile à l analyse. N oubliez pas que pour les questions 2.9 et 2.12, la réponse correcte est «vrai» alors que pour les questions 2.10 et 2.11, la réponse correcte est «faux». L enquêteur doit aussi juger si ces questions sont adaptées à la population étudiée ou s il est préférable d en élaborer d autres. 24

23 Section 2 : Santé génésique : sources d'information et connaissances 2.1 Les jeunes ont beaucoup de sources d information sur la puberté - c est-à-dire les transformations du corps des garçons et des filles à l adolescence. Ils peuvent s informer auprès des enseignants, des parents, des frères et soeurs, des amis, des médecins, ou dans les livres, les films et les magazines. Quelle a été votre principale source d information sur la puberté? Et votre deuxième source d information? ENTOURER LA PRINCIPALE SOURCE DANS LA COLONNE 1 ET LA DEUXIEME SOURCE DANS LA COLONNE Auprès de qui ou dans quoi préféreriez-vous obtenir plus d informations sur ce sujet? Enseignant Mère Père Frère Soeur Autres membres de la famille Amis Médecins Livres/magazines Films Autres (Préciser ) (1) Source principale (2) Deuxième source (3) Source préférée ENTOURER UNE REPONSE DANS LA COLONNE Je voudrais maintenant vous poser une question similaire concernant vos sources d information sur les organes sexuels et l appareil reproducteur de l homme et de la femme - c est-à-dire là où sont fabriqués les ovules et les spermatozoïdes et là où se déroule la grossesse. Quelle a été votre principale source d information sur ce sujet? Et votre deuxième source? ENTOURER LES REPONSES DANS LES COLONNES 1 ET Auprès de qui ou dans quoi préféreriez-vous (ou auriez-vous préféré) obtenir plus d informations sur ce sujet? ENTOURER UNE REPONSE DANS LA COLONNE 3 Enseignant Mère Père Frère Soeur Autres membres de la famille Amis Médecins Livres/magazines Films Autres (Préciser ) (1) Source principale (2) Deuxième source (3) Source préférée

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

Comprendre la fécondité

Comprendre la fécondité Comprendre la fécondité 6 Introduction La fécondité est la capacité de concevoir un enfant, à savoir pour la femme de tomber enceinte et pour l homme de causer une grossesse. Il est important de connaître

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

Au service de divers groupes

Au service de divers groupes CHAPITRE 20 Au service de divers groupes Points-clés pour les prestataires et les clientes Adolescents yjeunes mariés et célibataires qui peuvent avoir des besoins différents en ce qui concerne leur santé

Plus en détail

Module 6 : Le questionnaire

Module 6 : Le questionnaire THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL Sous thème : La communication écrite au cabinet médical : les écrits professionnels Module 6 : Le questionnaire LE QUESTIONNAIRE Le questionnaire

Plus en détail

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées

Plus en détail

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France 08/06/2013 1 Nouveau contexte de la sexualité Depuis les années 1960 : nombreux changements dans

Plus en détail

Les préservatifs sont en vente libre.

Les préservatifs sont en vente libre. C est un moment important dans une vie. Il doit être librement choisi, c est à dire sans aucune contrainte ni violence. Il importe que cette experience unique soit placée sous le signe de l amour, de l

Plus en détail

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Projet existant depuis 2005 et soutenu par l INPES et l ARS IledeFrance 1 Vision d ensemble sur le projet Origine du projet : Les communautés africaines

Plus en détail

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Éducation à la sexualité et à la responsabilité La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Définition contraception : Empêcher la conception d un embryon (la rencontre entre les

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

Questions de santé reproductive

Questions de santé reproductive CHAPITRE 23 Points-clés pour les prestataires et les clientes Soins post-avortement y La fécondité revient rapidement en l espace de quelques semaines après l avortement ou la fausse couche. Les femmes

Plus en détail

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques Dépistage VIH Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE Quelques données épidémiologiques Selon l Institut de Veille Sanitaire (InVS) 1, en 2007 cinq millions de

Plus en détail

Santé des femmes. A remplir au Centre d examens de santé

Santé des femmes. A remplir au Centre d examens de santé Numéro Constances Santé des femmes A remplir au Centre d examens de santé 0 805 567 900 APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE Vu l avis favorable du Conseil National de l Information Statistique, cette enquête

Plus en détail

LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES

LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES -Baromètre santé jeunes (INPES) - Enquête IFOP: «Génération YouPorn: mythe ou réalité?» -Enquête sur la sexualité en France BAROMETRE SANTE

Plus en détail

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario.

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario. À TITRE D INFORMATION : Le présent document vous est fourni à seul titre d information. Un lien URL unique utilisable une seule fois sera fourni aux directions des écoles élémentaires financées par les

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS?

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? Connaissances et opinions sur les moyens de contraception : état des lieux DOSSIER DE PRESSE 5 juin 2007 Sommaire I. Les usages de la contraception en France p.3

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place.

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. Premiers émois, rupture, coup de foudre, arrivée de bébé, retrouvailles passionnées Tout au long de sa vie, une femme, un homme connaît

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Formulaire d auto-évaluation

Formulaire d auto-évaluation Formulaire d auto-évaluation Veuillez compléter ce formulaire et l apporter avec vous lors de votre prochain rendez-vous. De plus, il est important de lire le document intitulé «Information et liste de

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants

La Mutuelle Des Etudiants 4ème Enquete sur la ^ Nationale Santé des Etudiants Etat de santé des étudiants en France Premiers résultats de l Enquete Nationale sur la Santé des Etudiants 2014 (ENSE4) La Mutuelle Des Etudiants www.lmde.com

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

CHAPITRE 2 Fausses croyances sur la grossesse ET SUR LA GROSSESSE? J ai passé un test de grossesse juste après une relation sexuelle non protégée et le résultat est négatif. Je suis certaine de ne pas

Plus en détail

Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse.

Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse. QUESTIONNAIRE SANTE VIE-QUOTIDIENNE Ce questionnaire est Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse. 1. Vous êtes? Un homme

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

Document de réflexion

Document de réflexion Document de réflexion RESPECT DE L INTIMITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET ACCOMPAGNEMENT DANS LEUR VIE AFFECTIVE ET SEXUELLE. Préambule Depuis 50 ans, l APAJH, par son action militante, œuvre

Plus en détail

Une contraception, oui, mais laquelle?

Une contraception, oui, mais laquelle? Une contraception, oui, mais laquelle? Tous concernés! De quoi s agit-il? Depuis la légalisation de la pilule en 1967, les scientifiques ont rusé d'imagination pour nous offrir des solutions contraceptives

Plus en détail

FORMULAIRE D AUTO-ÉVALUATION Page 1

FORMULAIRE D AUTO-ÉVALUATION Page 1 Page 1 Veuillez remplir ce formulaire et l apporter à votre rendez-vous. Nous vous invitons à bien lire le document intitulé Trousse d information pour nouveaux patients et préparer la liste de questions

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org OICE of OMEN 2 Q U E S T I O N N A I R E Women Against Cervical Cancer International Foundation www.wacc-network.org Connaissances, Attitudes et Opinion à propos du dépistage et de la prévention du cancer

Plus en détail

UNE NOUVELLE ÉMISSION DE TÉLÉVISION Formulaire d inscription Participant 2013

UNE NOUVELLE ÉMISSION DE TÉLÉVISION Formulaire d inscription Participant 2013 UNE NOUVELLE ÉMISSION DE TÉLÉVISION Formulaire d inscription Participant 2013 Données personnelles Nom : Prénom : Âge : Date de naissance : Numéro d assurance sociale : Adresse complète : Ville : Province

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié Exonération des primes d assurance-vie Déclaration du salarié Déclaration du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

La contraception est pourtant autorisée depuis 40 ans Interruptions volontaires de grossesse en débat

La contraception est pourtant autorisée depuis 40 ans Interruptions volontaires de grossesse en débat Santé publique La contraception est pourtant autorisée depuis 40 ans Interruptions volontaires de grossesse en débat L a contraception est autorisée en France depuis la loi Neuwirth du 28 décembre 1967.

Plus en détail

Bienvenue à Question d argent!

Bienvenue à Question d argent! Bienvenue à Question d argent! Question d argent a été conçu pour vous aider à mieux vous occuper de vous, en vous permettant de mieux vous occuper de votre argent. Cela s appelle la littératie financière.

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

POUR UN SORTIE D. Parents, vous avez un rôle à jouer!

POUR UN SORTIE D. Parents, vous avez un rôle à jouer! E POUR UN E SORTIE D E L B A I L B INOU Parents, vous avez un rôle à jouer! LE DES FINISSANTS DE VOTRE ADO ARRIVE ENFIN. C EST UN ÉVÉNEMENT UNIQUE POUR SOULIGNER LA FIN DE SON SECONDAIRE ET TOUS LES EFFORTS

Plus en détail

Bourses. Véronique Giron. 1 bourse complète = 100% du coût du programme. 2 bourses partielles = 2 bourses de 2.000 chacune

Bourses. Véronique Giron. 1 bourse complète = 100% du coût du programme. 2 bourses partielles = 2 bourses de 2.000 chacune Bourses Véronique Giron Gentillesse, humanité, respect et ouverture vers les autres ont marqué la vie de notre regrettée collègue et amie, Véronique Giron. Pour honorer sa mémoire et promouvoir ces valeurs

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

LES CARNETS SANTÉ PRATIQUE. Ma pilule et moi. Laboratoires Pierre Fabre Santé Médicament

LES CARNETS SANTÉ PRATIQUE. Ma pilule et moi. Laboratoires Pierre Fabre Santé Médicament Ma pilule et moi Laboratoires Pierre Fabre Santé Médicament S ommaire PAGE PAGE 1. Avant de commencer...........................4 13. Que faire si j ai oublié de prendre ma pilule?......19 2. La pilule,

Plus en détail

La contraception. Vois aussi http://martinwinckler.com/

La contraception. Vois aussi http://martinwinckler.com/ La contraception Vois aussi http://martinwinckler.com/ Les rapports sexuels servent : À faire une enfant À renforcer les liens du couple À se faire plaisir (orgasme) Les contraceptions concernent les points

Plus en détail

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant.

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. La contraception représente l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de

Plus en détail

Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Yaz. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de

Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Yaz. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de Information sur Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Yaz. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules. Pour de plus amples détails sur

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LES PRATIQUES PARENTALES 1

QUESTIONNAIRE SUR LES PRATIQUES PARENTALES 1 QUESTIONNAIRE SUR LES PRATIQUES PARENTALES ) Voici une liste d actions que les parents posent lorsque leur enfant se comporte mal. À quelle fréquence, en général, agissez-vous de cette façon lorsque votre

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception des étudiants.

Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception des étudiants. Communiqué de presse Paris, le 13 février 2012 Enquête santé / Sexualité / Contraception / Chiffres Clés Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Exemples de questions à poser aux filles 1

Exemples de questions à poser aux filles 1 Exemples de questions à poser aux filles 1 Domaine Démographie Quel âge avez-vous? Quelle est votre ethnie? Avec qui vivez-vous? (donnez des options, éventuellement plusieurs réponses possibles, par exemple

Plus en détail

Enquête santé. Etat de santé

Enquête santé. Etat de santé Enquête santé La Ville de Bayonne mène une réflexion sur les questions de la population bayonnaise. L objectif est d appréhender les besoins en santé des habitants et d y apporter le mieux possible les

Plus en détail

Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme

Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme Code de programme : Code de l état : Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme Instructions : Veuillez répondre

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

ECHANGES INDIVIDUELS DE LONGUE DUREE Anglais : Australie, Canada ou Nouvelle-Zélande

ECHANGES INDIVIDUELS DE LONGUE DUREE Anglais : Australie, Canada ou Nouvelle-Zélande A U X C A N D I D A T - E - S A U N E C H A N G E A V E C L ' A U S T R A L I E, L E C A N A D A O U L A N O U V E L L E - Z E L A N D E ECHANGES INDIVIDUELS DE LONGUE DUREE Anglais : Australie, Canada

Plus en détail

Les Jeunes, Acteurs du Développement

Les Jeunes, Acteurs du Développement Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Les Jeunes, Acteurs du Développement Le dialogue et la compréhension mutuelle Note conceptuelle UNFPA Tunis (Tunisie), 8-10

Plus en détail

PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!»

PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!» PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!» L activité pédagogique Les petits découvreurs de la s exualité! comporte quatre capsules, chacune abordant

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

PASSePORT MON CHOIX, C EST MON DROIT! Mariage d amour, mariage arrangé, mariage obligé, mariage forcé Il faut en parler car -1-

PASSePORT MON CHOIX, C EST MON DROIT! Mariage d amour, mariage arrangé, mariage obligé, mariage forcé Il faut en parler car -1- PASSePORT Mariage d amour, mariage arrangé, mariage obligé, mariage forcé Il faut en parler car MON CHOIX, C EST MON DROIT! -1- «Le mariage ne peut être conclu qu avec le libre et plein consentement des

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Prestation des services reliés à la contraception orale d urgence

Prestation des services reliés à la contraception orale d urgence Numéro 122 : Septembre 2001 Norme 2001.01 : Prestation des services reliés à la contraception orale d urgence 1- Contexte Au regard de la santé publique et face à un besoin urgent d élargir l accès aux

Plus en détail

Méthodes de contraception naturelles

Méthodes de contraception naturelles Méthodes de contraception naturelles Il existe des méthodes de contraception naturelles et anciennes. Elles sont ni mécaniques, ni chimiques : Le coït interrompu Procédé le plus ancien qui consiste à un

Plus en détail

Les Rapports Sexuels

Les Rapports Sexuels LES QUESTIONS POSEES LE PLUS SOUVENT PAR LES ADOLESCENTS SUR Les Rapports Sexuels ET LEURS REPONSES VOL. 3 Ce livret à été élaboré en collaboration avec les adolescents par la TABLE DES MATIÈRES 1) Que

Plus en détail

Sommaire. A Géographie et démographie de l Islam de France p. 3

Sommaire. A Géographie et démographie de l Islam de France p. 3 pour Département Opinion et Stratégies d Entreprise ANALYSE : 1989-2011 Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Contact Ifop : Jérôme Fourquet jerome.fourquet@ifop.com Juillet 2011

Plus en détail

SUR LES SOINS APRÈS AVORTEMENT

SUR LES SOINS APRÈS AVORTEMENT BOÎTE À IMAGES SUR LES SOINS APRÈS AVORTEMENT UN OUTIL POUR LE COUNSELING DES CLIENTES ET L ÉDUCATION DES COMMUNAUTÉS SUR L AVORTEMENT À RISQUES INTRODUCTION ET SUGGESTIONS POUR L UTILISATION DE LA BOÎTE

Plus en détail

Vaincre le mal de dos, la sciatique

Vaincre le mal de dos, la sciatique L ES LIVRES QUI SOIGNENT Docteur Patrick M. GEORGES Vaincre le mal de dos, la sciatique Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-7081-3593-7 Notice explicative Comment utiliser ce livre pour aller mieux? Votre santé

Plus en détail

Chapitre 5 : donner la vie

Chapitre 5 : donner la vie Chapitre 5 : donner la vie Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours, retrouvele sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 5 : donner la vie. Je dois

Plus en détail

Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey

Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey Chers clients du PCHC, Nous aimerions que vous nous aidiez à évaluer nos services et nos programmes. Nous voulons savoir ce que vous pensez

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion

Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion Carte d identité régionale Démographie 1 En 2009, la région compte 8816 364 habitants. Les moins de 25 ans représentent 40.8% de la population

Plus en détail

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA PNLS Gouvernement du Bénin Ministère de la Santé BANKENGRUPPE ABMS POPULATION SER VICES INTERN ATIONAL BENIN Questions : 1) Qu est-ce

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique S orienter Les supports du scénario Document 1 : la fiche d entretien ENTRETIEN INDIVIDUEL

Plus en détail

Sommaire. Contacts presse. Coordinatrice Nationale Promotion de la Santé 01 44 18 37 87 01 44 18 37 87 06 89 18 24 47 06 63 58 77 09

Sommaire. Contacts presse. Coordinatrice Nationale Promotion de la Santé 01 44 18 37 87 01 44 18 37 87 06 89 18 24 47 06 63 58 77 09 Sommaire Communiqué de presse : Je t aime! Protégeons-nous......p.2 Les étudiants et la santé sexuelle..p.3 La Semaine Nationale des Relations Affectives en 2011....p.6 L'USEM et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010 Les actifs et la retraite 17 septembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A - Le niveau de préoccupation à l égard de la retraite 6 B - L évaluation des ressources et des

Plus en détail

Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac. La contraception. Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation

Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac. La contraception. Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac La contraception Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation La présente brochure a pour but de vous fournir des informations importantes

Plus en détail

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien www.drsaintlaurent.com RENSEIGNEMENTS CONFIDENTIELS SUR LE CLIENT Veuillez répondre de façon détaillée aux questions suivantes. N hésitez pas à m informer

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie

Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie Le récit de vie est une méthode de recherche pluridisciplinaire issue de la psychologie, de l ethnographie et de l histoire orale.

Plus en détail

«JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006

«JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006 «JE PASSE LE TEST» Rapport d étape Octobre 2005 à novembre 2006 Le Québec connaît depuis quelques années une hausse importante des cas de chlamydiose. Cette infection transmissible sexuellement touche

Plus en détail

ENQUETE PATIENT. Code Hôpital : N Patient. Infarctus du myocarde

ENQUETE PATIENT. Code Hôpital : N Patient. Infarctus du myocarde Deepening our Understanding of Quality Improvement in Europe ENQUETE PATIENT Code Hôpital : N Patient Motif d admission Infarctus du myocarde AVC Fracture du fémur Accouchement Patient 1 Deepening our

Plus en détail

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule Fistula Care à EngenderHealth 440 Ninth Avenue, 13th Floor New York, NY, USA 10001 Tel: 212-561-8000 E-mail: fistulacare@engenderhealth.org

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

FHM. Sondage sur les Hommes de 16 ans et plus. Média. Contact TNS Sofres : Département Média Romain BENDAVID / Marion FELIX 01 40 92 45 48

FHM. Sondage sur les Hommes de 16 ans et plus. Média. Contact TNS Sofres : Département Média Romain BENDAVID / Marion FELIX 01 40 92 45 48 FHM Sondage sur les Hommes de 16 ans et plus Contact TNS Sofres : Département Média Romain BENDAVID / Marion FELIX 01 40 92 45 48 Média Contexte et méthodologie ÉCHANTILLON / CIBLE : 515 hommes âgés de

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits.

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. NOTICE EXPLICATIVE Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. écrit. Vous allez être reçu(e) pour relater des faits qui seront

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

Les femmes et l accès à la santé

Les femmes et l accès à la santé Les femmes et l accès à la santé Nadia AUZANNEAU OpinionWay OpinionWay pour la MGEN - Les femmes et l accès à la santé page 1 Méthodologie page 2 Méthodologie et échantillon Mode de recueil : Online sur

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie Collège national des gynécologues et obstétriciens Sous la direction du Pr Jacques Lansac Coordonné par le Dr Nicolas EVRARD En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE de la gynécologie Le corps féminin

Plus en détail

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans Caisse de coordination aux assurances socialesaux Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2014 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados TeenSpeak À propos de la santé sexuelle La vérité vue par les ados 2 Nous remercions tout spécialement l'équipe des animateurs de Bronx Teens Connection La santé sexuelle, c'est quoi? Tout un tas de choses.

Plus en détail

Numéro d étude : Date de passation du questionnaire : Heure de passation : h. Lieu de passation : Service Domicile Rue Bar Autre Préciser...

Numéro d étude : Date de passation du questionnaire : Heure de passation : h. Lieu de passation : Service Domicile Rue Bar Autre Préciser... Numéro d étude : Date de passation du questionnaire : Heure de passation : h Lieu de passation : Service Domicile Rue Bar Autre Préciser... 1 Vous êtes? Homme Femme Transgenre 1. Quel est votre âge?. ans

Plus en détail

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH :

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Le VIH est le virus qui provoque le SIDA. Il peut être transmis lors de relations sexuelles non protégées (anales, vaginales ou orales)

Plus en détail