Exemple de questionnaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemple de questionnaire"

Transcription

1 Partie 2 - Interroger les jeunes sur leur sexualité et leur attitude vis-à-vis de la procréation Exemple de questionnaire d enquête auprès des jeunes John Cleland Introduction Cet instrument ne peut être qu un point de départ pour les chercheurs qui souhaitent étudier la santé sexuelle et génésique des jeunes. Il doit toujours être adapté au contexte et aux priorités locaux et être utilisé, si possible, parallèlement à des méthodes d enquête qualitatives. Population visée Cet instrument est conçu pour étudier des populations d adolescents et de jeunes pubères mais qui ne sont pas encore mariés ou qui ne forment pas encore un couple stable vivant sous le même toit. Il est adapté tant aux hommes qu aux femmes, aux personnes scolarisées ou qui ont quitté l école, à celles qui ont déjà eu des rapports sexuels et à celles qui n en n ont pas encore eus. Dans les enquêtes où des couples mariés ou vivant sous le même toit sans être mariés sont susceptibles d être interrogés, il faudra procéder à des changements radicaux. Objectifs Cet instrument est destiné à recueillir par écrit les connaissances, les croyances, les attitudes et les conséquences en matière de santé sexuelle et génésique. Il s agit donc plutôt d un outil d évaluation des besoins et des problèmes des jeunes, dont l utilisation est essentielle avant toute intervention ou action de sensibilisation. Contenu Le questionnaire permettra d obtenir des informations sur les sujets suivants : Sources d information sur la santé sexuelle et génésique Connaissances sur la santé sexuelle et génésique Sexualité, y compris nombre et types de partenaires sexuels, et détails sur le premier rapport sexuel Idéologie et attitudes en matière de sexualité vis-à-vis de l autre sexe Comportement protecteur ou à risqué Préservatifs (connaissances, attitudes, utilisation) Profil du dernier partenaire ou du partenaire actuel Services de santé sexuelle et génésique (connaissances, utilisation, évaluation) Résultats en matière de santé sexuelle et génésique Informations générales On trouvera ci-après une liste détaillée des variables. Caractéristiques Le questionnaire est destiné à recueillir avec exactitude les réponses aux questions que l enquêteur lit à haute voix telles qu elles sont formulées par écrit. Il devra être traduit soigneusement dans les langues locales et faire l objet d un test préalable pour vérifier que les personnes interrogées comprennent bien le sens de chaque question. La version anglaise présentée ici peut servir à interroger des personnes des deux sexes en ne procédant qu à de légers changements. Toutefois, pour certaines langues, il sera peutêtre préférable de disposer de questionnaires distincts pour les hommes et pour les femmes. 3

2 Liste des variables 1. Sources d information sur la santé sexuelle et génésique Sources d information importantes Source Questions Principale source d information sur la puberté 2.1 Deuxième source d information sur la puberté 2.1 Principale source d information sur les appareils reproducteurs 2.3 Deuxième source d information sur les appareils reproducteurs 2.3 Principale source d information sur les relations 2.5 Deuxième source d information sur les relations 2.5 Sources d information préférées Source d information préférée sur la puberté 2.2 Source d information préférée sur les appareils reproducteurs 2.4 Source d information préférée sur les relations 2.6 Parents Fréquence des discussions sur la sexualité avec le père 1.27 Fréquence des discussions sur la sexualité avec la mère 1.31 Ecole Education sexuelle dispensée à l école 2.7 Opinion sur la place de l éducation sexuelle dispensée à l école 2.8 Dispensaires et personnels de santé Affiches sur la contraception vues lors de la dernière visite au dispensaire Brochures sur la contraception reçues lors de la dernière visite au dispensaire Participation à une discussion sur la contraception lors de la dernière visite au dispensaire Le médecin/l infirmière a parlé de la contraception lors de la dernière visite au dispensaire Le médecin/l infirmière a parlé des IST lors de la dernière visite au dispensaire Le médecin/l infirmière a parlé de la grossesse lors de la dernière visite au dispensaire

3 2. Connaissances sur la santé sexuelle et génésique Idées reçues concernant Physiologie de la procréation Source «Une femme peut être enceinte dès le premier rapport sexuel» 2.9 «Une femme arrête de grandir après le premier rapport sexuel» 2.10 «La masturbation nuit gravement à la santé» 2.11 «Une grossesse a plus de chances de survenir au milieu du cycle menstruel» 2.12 Contraception Connaissance de la pilule et des sources d approvisionnement : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance des contraceptifs injectables et des sources d approvisionnement : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance du préservatif et des sources d approvisionnement : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance des contraceptifs d urgence et des sources d approvisionnement : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance de la technique du retrait : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance de l abstinence périodique : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Connaissance spontanée du DIU, de l implant, du gel lubrifiant ou de la mousse spermicide, de la stérilisation Opinion sur la meilleure méthode contraceptive pour les jeunes 7.9 Croyez-vous que les préservatifs protègent efficacement de la 9.6 grossesse? VIH/MST : connaissance du problème et idées reçues Conscience du problème du VIH/SIDA 8.1 «Il est possible de guérir du SIDA» 8.2 «Une personne infectée par le VIH a toujours l air malade» 8.3 «Les préservatifs réduisent le risque d infection à VIH» 8.4, 9.10 Conscience du problème des IST 8.5 Connaissance des symptômes des IST chez l homme 8.6 Connaissances des symptômes des IST chez la femme Connaissance des sources de traitement des IST Préservatifs Avez-vous déjà vu un préservatif? 9.5 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement de la grossesse? 9.6 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement du VIH? 9.10 Croyez-vous que le préservatif peut disparaître dans le corps de la 9.16 femme? Croyez-vous que le préservatif protège efficacement des IST? 9.18 Croyez-vous que les préservatifs sont réutilisables? 9.7 5

4 3. Sexualité Généralités pour les hétérosexuels Source Avez-vous déjà eu des rapports sexuels? 4.12, 4.13 Age lors du premier rapport sexuel 5.2 ou 3.25 Nombre de partenaires sexuels 4.14 Nombre de partenaires ayant imposé des rapports 4.1, 4.2 Nombre de partenaires sexuels occasionnels 4.6, 4.7 Nombre de partenaires sexuels qui se prostituent 4.9, 4.10 A quand remonte le dernier rapport sexuel? 4.15 Rapports sexuels avec le partenaire actuel 3.20 Profil du premier partenaire sexuel/de la première relation Nature de la relation S IL S AGIT D UNE RELATION STABLE Age du partenaire 5.5 ou 3.4 Etat matrimonial du partenaire 5.6 ou 3.5 Situation scolaire ou professionnelle du partenaire 5.7 ou 3.6 Moment du début de la relation 5.8 ou 3.7 Durée de la relation 5.9/5.10 ou 3.8/3.9 La relation est-elle terminée ou non? 5.9 ou 3.8 Qui a mis fin à la relation? 5.11 ou 3.10 Existence de relations parallèles ou non 5.12 ou 3.11 Evaluation de la relation 5.13 ou 3.12 Evaluation supposée de la relation par le partenaire 5.14 ou Caractéristiques du premier rapport sexuel Age de la personne interrogée au moment du premier rapport 5.2 ou 3.25 Nature de la contrainte éventuelle 5.15 ou 3.22 Rapport sexuel prévu ou non 5.16 ou 3.23 Sentiment de culpabilité après le premier rapport sexuel 5.17 ou 3.26 Méthode contraceptive utilisée 5.18/19 ou 3.27/28 Contraception évoquée avant, après ou pas du tout 5.20 ou

5 Rapports ultérieurs avec le premier partenaire Nombre de coïts 5.21 ou 3.30 Régularité de la contraception 5.22 ou 3.31 Méthode habituellement utilisée 5.23 ou 3.32 Source de la méthode 5.24 ou 3.33 Qui a décidé de l utiliser? 5.25 ou 3.34 Y a-t-il eu une grossesse? 5.26 ou 3.35 A quoi a-t-elle abouti? 5.27 ou 3.36 Craintes d être infecté par le VIH 5.28 ou 3.37 Mesures préventives prises contre l infection par le VIH 5.29/30 ou 3.38/9 Expériences homosexuelles Avez-vous déjà été attiré(e) par une personne du même sexe? Avez-vous déjà eu des contacts sexuels avec une personne du même sexe? Masturbation 6.3, 6.4 Orientation sexuelle 6.10 HOMMES SEULEMENT : Nombre de partenaires actifs 6.6, 6.7 Nombre de partenaires passifs 6.8,

6 4. Attitudes des garçons et des filles en matière de sexualité Idées concernant la permissivité Source «On peut «sortir» avec quelqu un» 10.1 «On peut serrer quelqu un dans ses bras/ le toucher» 10.2 «On peut avoir des rapports sexuels si on s aime» 10.3 «Il faut aimer quelqu un pour avoir des rapports sexuels avec lui» 1018 «Les relations sexuelles doivent précéder les fiançailles» 10.8 «L homme/ la femme doit être vierge avant le mariage» 10.9, «On peut avoir des rapports sexuels si on a recours à la contraception» «Les aventures sans lendemain ne sont pas gênantes» Idées sur les camarades «Les camarades approuvent les aventures sans lendemain» «Les camarades pensent qu il n est pas gênant d avoir des rapports sexuels si les partenaires s aiment» Perception de la proportion des camarades qui ont eu des rapports sexuels Attitudes des garçons et des filles vis-à-vis de la sexualité : idées reçues «Un garçon ne respectera pas une jeune fille qui accepte d avoir des rapports sexuels» 10.5 «Il faut que l homme/la femme soit vierge avant le mariage» 10.9, «Les garçons/les filles se sentent coupables d avoir des rapports sexuels» 10.6, 10.7 «Les filles sont responsables de la contraception» «Les garçons ont besoin d avoir davantage de rapports sexuels» Pressions Obligation d avoir des rapports sexuels : pression ressentie 4.27 Idées concernant la contrainte «Les hommes doivent imposer des rapports sexuels» 10.4 «La violence physique peut être justifiée» Avortement Position personnelle vis-à-vis de l avortement Position perçue des pairs vis-à-vis de l avortement

7 5. Comportements protecteurs Contraception avec différents types de partenaires Régularité de la contraception en cas de rapports avec des partenaires utilisant la contrainte Régularité de la contraception en cas de rapports avec des partenaires occasionnels Régularité de la contraception en cas de rapports avec des partenaires qui se prostituent Source Situation vis-à-vis de la contraception Méthode contraceptive utilisée lors du dernier rapport 4.16, 4.17 Contraception lors des rapports avec le premier partenaire sexuel Méthode utilisée lors du premier rapport avec le partenaire actuel Régularité de la contraception lors des rapports avec le premier partenaire sexuel 5.18/5.19 ou ou 3.31 Méthode habituellement utilisée 5.23 ou 3.32 Contraception lors des rapports avec le partenaire sexuel actuel Méthode utilisée lors du premier rapport avec le partenaire actuel Régularité de la contraception lors des rapports avec le partenaire actuel 3.27/ /3.32 Moyens de contraception spécifiques utilisés Moyens utilisés 7.11 Protection contre le VIH/les MST lors des rapports avec le premier partenaire Crainte d être infecté 5.28 ou 3.37 Mesures préventives prises 5.29/30 ou 3.38/39 Protection contre le Crainte d être infecté VIH/les MST lors des 3.37 rapports avec le partenaire actuel Mesures préventives prises 3.38/39 Traitement des MST La dernière IST a-t-elle été traitée? 8.11 Source du traitement 8.12 Le partenaire a-t-il été traité?

8 Recours aux services Nombre de consultations dans un service de santé génésique au cours des 12 derniers mois 11.1, 11.2 Type d établissement fréquenté lors de la dernière visite 11.3 Motif de la dernière visite 11.4 Contraception demandée ou non lors de la dernière visite 11.8 Motifs de la virginité Motifs de la virginité Projets d avenir

9 6. Préservatifs Connaissances Connaissance des préservatifs : réponse spontanée ou suggérée par l enquêteur Source 7.4 Où obtient-on les préservatifs? 7.4 Avez-vous déjà vu un préservatif? 9.5 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement de la grossesse? 9.6 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement du VIH? 9.10 Croyez-vous que le préservatif protège efficacement des IST? 9.18 Croyez-vous que le préservatif peut disparaître dans le corps de la femme? 9.16 Croyez-vous que les préservatifs sont réutilisables? 9.7 Attitudes Croyez-vous qu une fille peut prendre l initiative de l utilisation du préservatif? Croyez-vous qu un garçon peut prendre l initiative de l utilisation du préservatif? Croyez-vous que le préservatif convient lors de rapports occasionnels? Croyez-vous que le préservatif convient lors de relations régulières? Croyez-vous qu il serait trop gênant d acheter des préservatifs? 9.13 Croyez-vous que, si une fille suggère que son partenaire utilise un préservatif, c est qu elle n a pas confiance? 9.14 Croyez-vous que le préservatif diminue le plaisir sexuel? 9.15 Croyez-vous que les couples non mariés doivent utiliser le préservatif? 9.17 Utilisation Avez-vous déjà utilisé un préservatif? 9.3, 7.11 Avez-vous déjà déchiré un préservatif lors d un rapport? 9.4 Utilisation lors du dernier coït 4.17 Utilisation lors du premier coït 5.19 ou 3.28 Principale méthode utilisée avec le premier partenaire 5.23 ou 3.32 Source d approvisionnement 5.24 ou 3.33 Utilisation pour prévenir l infection par le VIH avec le premier partenaire 5.30 ou 3.39 Utilisation lors du premier rapport avec le partenaire actuel 3.28 Principale méthode utilisée avec le partenaire actuel 3.32 Source d approvisionnement 3.33 Utilisation pour prévenir l infection par le VIH avec le partenaire actuel

10 7. Partenaire actuel ou le plus récent Profil du partenaire Source Age 3.4 Etat matrimonial 3.5 Situation scolaire/professionnelle 3.6 Moment du début de la relation 3.7 Durée de la relation 3.8, 3.9 La relation est terminée ou se poursuit 3.8 Qui a mis fin à la relation? 3.10 Existence de relations parallèles ou non 3.11 Evaluation de la relation 3.12 Evaluation supposée de la relation par le partenaire 3.13 Degré d intimité physique Contact au niveau des mains, étreinte 3.4 Baiser sur les lèvres 3.15 Toucher des organes sexuels 3.16 Masturbation mutuelle 3.17, 3.18 Pénétration 3.20 Pénétration avec orgasme 3.21 Caractéristiques du premier rapport sexuel avec le partenaire actuel Age au moment du premier rapport 3.25 Nature de la contrainte éventuelle 3.22 Rapport prévu ou non 3.23 Sentiment de culpabilité après le rapport sexuel 2.26 Méthode contraceptive utilisée 3.24, 3.28 Contraception évoquée avant, après ou pas du tout 3.29 Sexualité après le premier rapport et conséquences avec le partenaire actuel Nombre de coïts 3.30 Régularité de la contraception 3.31 Méthode habituellement utilisée 3.32 Source de la méthode 3.33 Qui a décidé de l utiliser? 3.34 Y a-t-il eu une grossesse? 3.35 Résultat de la grossesse 3.36 Crainte d être infecté par le VIH 3.37 Mesures préventives prises contre le VIH 3.38,

11 8. Services de santé sexuelle et génésique Connaissance desservices Connaissance des sources d approvisionnement pour des moyens de contraception spécifiques Source , Col. 3 Connaissance des endroits où l on traite les IST 8.7 Recours aux services Avez-vous déjà eu recours à des services de santé génésique? 11.1 Nombre de visites au cours des 12 derniers mois 11.2 Caractéristiques de la dernière consultation Type d établissement 11.3 Motif 11.4 Informations reçues au sujet de la contraception Demande de services de contraception 11.8 Evocation de la contraception, des IST, de la grossesse par le personnel 11.9 Avez-vous été en mesure de poser des questions? Les réponses aux questions ont-elles été satisfaisantes? L intimité était-elle suffisamment respectée? Source des moyens de contraception Source de la méthode utilisée avec le premier partenaire 5.24 or 3.33 Source de la méthode utilisée avec le partenaire actuel 3.33 Source du traitement des IST Source du traitement lors de la dernière IST

12 9. Résultats en matière de santé sexuelle et génésique Grossesse Source Nombre total de grossesses 4.18 La dernière grossesse était-elle désirée? 4.19 La dernière grossesse a-t-elle été interrompue? 4.20 Grossesse provoquée par le premier partenaire 5.26 ou 3.35 Issue de la grossesse provoquée par le premier partenaire 5.27 ou 3.36 Grossesse provoquée par le partenaire actuel 3.35 Issue de la grossesse provoquée par le partenaire actuel 3.35 IST Nombre total d IST 8.10 La dernière IST a-t-elle été traitée? 8.11 Le partenaire a-t-il été traité? 8.13 Contrainte sexuelle/prostitution Nombre total de partenaires ayant usé d une contrainte sexuelle 4.2 Nombre total de partenaires qui se prostituent 4.10 Fréquence du harcèlement sexuel 4.4, 4.5 Y a-t-il eu contrainte lors du premier rapport sexuel? 5.15 ou 3.22 Y a-t-il eu contrainte lors du premier rapport sexuel avec le partenaire actuel?

13 10. Informations générales Age, scolarité Source Age 1.2, 1.3 Alphabétisation 1.4 Niveau de scolarité Age (prévu) au départ du système scolaire 1.9, 1.10 Actuellement scolarisé(e) 1.8 Type d établissement scolaire fréquenté Emploi Situation professionnelle 1.14, 1.16, 1.20 Age lors du premier emploi 1.15 Nombre d heures de travail par semaine 1.17 Revenu hebdomadaire 1.19 Type d activité professionnelle 1.18 Religion Religion 1.21 Assiduité aux services religieux 1.22 Religiosité 1.23 Famille Vit sous le même toit que le père 1.24, 1.25 Vit sous le même toit que la mère 1.28, 1.29 Vit sous le même toit que le grand frère 1.32, 1.33 Vit sous le même toit que la grande sœur 1.34, 1.35 Facilité de communication avec le père 1.26 Facilité de communication avec la mère 1.30 Mode de vie Soirées, associations, boîtes de nuit : fréquence des sorties 1.36 Fréquence des sorties au cinéma 1.37 Consommation d alcool 1.38 Tabagisme 1.39 Nombre de partenaires jusqu au jour de l enquête 3.1,

14 16

15 Exemple de questionnaire d enquête auprès des jeunes John Cleland Questionnaire Section 1 : Activités et habitudes sociales Section 2 : Santé génésique : sources d'information et connaissances Section 3 : Relation hétérosexuelle actuelle/dernière relation hétérosexuelle Section 4 : Types de contact hétérosexuel Section 5 : La première relation sexuelle Section 6 : Les expériences homosexuelles Section 7 : Connaissance et utilisation des méthodes contraceptives Section 8 : Connaissance du VIH/SIDA et des autres maladies sexuellement transmissibles Section 9 : Préservatif : connaissances et attitudes Section 10 : Perceptions des hommes et des femmes concernant la sexualité Section 11 : Services de santé : utilisation et points de vue 17

16 Section 1 : Activités et habitudes sociales Cette section traite des principaux aspects de la vie de la personne interrogée (scolarité, emploi, communication au sein de la famille, loisirs) qui peuvent influer sur sa sexualité et sa santé sexuelle. L enquêteur est libre de recueillir davantage d informations sur les loisirs et la vie sociale de la personne interrogée. Age Q Afin que cette variable, d une importance cruciale, soit la plus exacte possible, l enquêteur doit demander la date de naissance et l âge atteint lors du dernier anniversaire et vérifier que les deux réponses sont cohérentes en rectifiant au besoin. Scolarité La durée de la scolarité et les résultats scolaires sont susceptibles d avoir une forte influence sur la sexualité. L enquêteur peut envisager d ajouter des questions sur a) les motifs de l abandon d une scolarité à temps plein b) les aspirations scolaires c) l autoévaluation subjective des résultats scolaires. Q Ces questions devront parfois être adaptées en fonction du système scolaire local. Par exemple, dans certains pays, il existe un niveau intermédiaire entre le primaire et le secondaire. Dans la question 1.6, il faut utiliser les codes pour les personnes qui ont reçu une formation de niveau supérieur sans avoir fréquenté un établissement d enseignement secondaire. Il faut utiliser les codes pour les personnes qui ont reçu une formation de niveau supérieur après avoir suivi un enseignement secondaire. Q Ces deux questions visent à classer les personnes interrogées selon l âge prévu à la fin de la scolarité. Il faut demander aux personnes qui répondent «ne sais pas» d indiquer une estimation raisonnable. Q Ces questions concernent le dernier établissement scolaire (du niveau le plus élevé) fréquenté régulièrement par la personne interrogée. Activité professionnelle L expérience professionnelle est intéressante à plus d un titre. D abord, le passage du système scolaire au monde du travail est un des éléments révélateurs du statut social. En outre, percevoir un revenu permet d avoir accès à des divertissements, d acheter de l alcool, etc., ce qui peut avoir des conséquences sur la sexualité. Enfin, selon la nature de l emploi occupé - à temps partiel ou à temps complet - la personne peut être soumise à certaines influences ou avoir certaines possibilités L enquêteur doit insister sur le mot «rémunéré». Les travaux non rémunérés (par ex. : les tâches ménagères ou la participation à l activité d une entreprise familiale) ne comptent pas Si un test préalable approfondi est effectué, on pourra fournir une liste pré-codée de types d emplois, en prévoyant une catégorie «Autres (préciser)». 18

17 Religion 1.21 L enquêteur doit adapter cette liste de réponses au contexte local pour tenir compte des principales sectes. Foi religieuse (Q ) La foi religieuse, bien que difficile à mesurer, peut avoir une plus forte influence sur le comportement que l affiliation officielle à une religion. Composition de la famille et communication intrafamiliale (Q ) Dans certaines sociétés, on a constaté que la capacité à aborder des questions liées à la sexualité avec les parents (s ils sont encore en vie) et les frères et sœurs plus âgés influait sur les comportements et la prise de risque dans ce domaine. Cependant, dans certaines cultures, ce sont d autres membres de la famille (par ex. : les tantes) qui ont davantage un rôle de confidents et le questionnaire devra parfois être adapté pour tenir compte de ces différences culturelles. Le questionnaire modèle permet de déterminer très simplement la composition du foyer - de savoir si la personne interrogée vit avec sa mère, avec son père ou avec ses frères et sœurs plus âgés. L enquêteur pourra choisir de dresser une liste complète des membres habituels du ménage. D autres sujets pourront être abordés : a) les restrictions imposées par les parents concernant les activités ou les sorties de la personne interrogée ; b) les équipements et les biens matériels que possède le ménage pour évaluer indirectement le niveau d aisance de la personne interrogée ; c) le niveau d éducation/la profession des parents pour obtenir un indicateur du statut social de la personne interrogée. Activités et habitudes sociales (Q ) Cette sous-section devra presque toujours être adaptée au contexte local. Dans certaines situations, les formes de toxicomanies autres que l alcoolisme et le tabagisme méritent peut-être de faire l objet de questions. On peut aussi enquêter éventuellement sur le visionnage de films pornographiques. 19

18 Section 1 : Activités et habitudes sociales ALLER A 1.1 SEXE DE LA PERSONNE INTERROGEE MASCULIN 1 FEMININ Quelle est votre date de naissance? Jour Mois Année 1.3 Quel âge avez-vous atteint à votre dernier anniversaire? Age VERIFIER LA COHERENCE AVEC LA QUESTION PRECEDENTE. RETABLIR SI NECESSAIRE 1.4 Savez-vous lire? Par exemple, lisez-vous le journal? Non Etes-vous allé(e) à l école? Non Quel est le plus haut niveau d études que vous avez atteint? (ENTOURER LA REPONSE) 1.7 Quelle est la dernière classe que vous avez fréquentée dans cet établissement scolaire? Quel diplôme avez-vous obtenu? Primaire 01 Secondaire 02 Formation supérieure sans éducation secondaire Technique 03 Commerciale ou de secrétariat 04 Préparatoire 05 Formation supérieure après éducation secondaire Technique 06 Commerciale ou de secrétariat 07 Formation d enseignant 08 Universitaire 09 Universitaire supérieure 10 Classe/ Diplôme 1.8 Actuellement, fréquentez-vous régulièrement une école, un lycée ou une université? A temps complet ou à temps partiel? Oui, à temps complet 1 Oui, à temps partiel 1 Non Pendant combien d années pensez-vous poursuivre vos études? Années

19 1.10 A quel âge avez-vous quitté l école, le lycée ou l université? Age 1.11 L établissement scolaire ou universitaire que vous fréquentez ou que vous avez fréquenté est-il ou était-il public ou privé? Public 1 Privé S agit-il d un établissement religieux ou dirigé par un groupe religieux? Non L établissement que vous fréquentez ou que vous avez fréquenté est-il ou était-il LISEZ A HAUTE VOIX LES REPONSES POSSIBLES Mixte? 1 Réservé aux garçons (réservé aux filles)? Je vais maintenant vous poser quelques questions sur votre travail Avez-vous déjà eu un emploi rémunéré? Non A quel âge avez-vous eu votre premier emploi rémunéré? Age 1.16 Occupez-vous actuellement un emploi rémunéré? Non Combien d heures par semaine environ travaillez-vous? Heures 1.18 Quel genre de travail faites-vous (faisiezvous)? APPROFONDIR 1.19 Combien gagnez-vous (gagniez-vous) par semaine? Revenu hebdomadaire Unité Cherchez-vous actuellement un emploi? Non Quelle est votre religion? Aucune 01 Catholique 02 Protestante 03 Musulmane 04 Hindoue 05 Juive 06 Autre 1.24 (PRECISER)

20 1.22 Assistez-vous généralement aux services religieux 1.23 Quelle place occupe la religion dans votre vie? 1.24 Je vais maintenant vous poser quelques questions sur votre famille. Votre père est-il toujours en vie? Tous les jours? 1 Au moins une fois par semaine? 2 Au moins une fois par mois? 3 Au moins une fois par an? 4 Moins d une fois par an? 5 Jamais? 6 Très importante 1 Importante 2 Pas importante 3 Non Vit-il sous le même toit que vous? Non Parler avec votre père des choses qui sont importantes pour vous vous semble Très facile 1 Facile 2 Assez difficile 3 Difficile 4 Très difficile 5 Je ne vois pas mon père Avez-vous déjà discuté de questions liées à la sexualité avec votre père? Souvent 1 Occasionnellement 2 Jamais Votre mère est-elle toujours en vie? Non Vit-elle sous le même toit que vous? Non Parler avec votre mère des choses qui sont importantes pour vous vous semble Très facile 1 Facile 2 Assez difficile 3 Difficile 4 Très difficile 5 Je ne vois pas ma mère 6 22

21 1.31 Avez-vous déjà discuté de questions liées à la sexualité avec votre mère? Souvent 1 Occasionnellement 2 Jamais Avez-vous des frères plus âgés? Non Vivent-ils sous le même toit que vous? Non Avez-vous des sœurs plus âgées? Non Vivent-elles sous le même toit que vous? Non Je vais maintenant vous poser quelques questions sur votre vie sociale. Allez-vous dans des boîtes de nuit ou à des fêtes où les jeunes dansent? Si OUI, combien de fois y êtes-vous allé(e) le mois dernier? 1.37 Allez-vous au cinéma? Si OUI, combien de fois y êtes-vous allé(e) le mois dernier? Nombre de fois Jamais 88 Nombre de fois Jamais Buvez-vous de l alcool? Si OUI, indiquez le nombre de jours pendant lesquels vous en avez bu le mois dernier Nombre de jours Jamais Fumez-vous des cigarettes? Si OUI, combien en avez-vous fumées ces 7 derniers jours? Nombre de cigarettes Jamais 88 23

22 Section 2 : Santé génésique : sources d'information et connaissances Cette section couvre trois grands domaines liés à la santé sexuelle et génésique : 1) la maturation physique, ou puberté, c est-à-dire l apparition des caractères sexuels secondaires à l adolescence ; 2) la physiologie de l appareil reproducteur, y compris, éventuellement, la contraception et les rapports sexuels ; 3) les aspects sociaux des relations entre hommes et femmes, y compris, éventuellement, les aspects moraux de la séduction, du mariage, etc Cette section devra faire faire l objet d un test préalable rigoureux pour vérifier que les personnes interrogées sont capables de saisir les différences entre ces trois domaines et pour s assurer que la liste de réponses pré-codées convient , et Attention : on ne peut choisir qu une réponse par colonne. Education sexuelle à l école Avant d administrer le questionnaire sur le terrain, il faut procéder à un essai pilote pour vérifier qu une éducation sexuelle est dispensée à l école et pour en déterminer la nature. Lorsque une éducation sexuelle est effectivement dispensée, il sera intéressant d approfondir les questions 2.7 et 2.8 pour obtenir une mesure plus précise de l enseignement dans ce domaine. Connaissances sur la physiologie de la procréation Q mesure de l exactitude des connaissances des personnes interrogées sur les bases de la physiologie de la sexualité et de la procréation. Bien que chaque réponse soit intéressante en soi, un score global sera plus utile à l analyse. N oubliez pas que pour les questions 2.9 et 2.12, la réponse correcte est «vrai» alors que pour les questions 2.10 et 2.11, la réponse correcte est «faux». L enquêteur doit aussi juger si ces questions sont adaptées à la population étudiée ou s il est préférable d en élaborer d autres. 24

23 Section 2 : Santé génésique : sources d'information et connaissances 2.1 Les jeunes ont beaucoup de sources d information sur la puberté - c est-à-dire les transformations du corps des garçons et des filles à l adolescence. Ils peuvent s informer auprès des enseignants, des parents, des frères et soeurs, des amis, des médecins, ou dans les livres, les films et les magazines. Quelle a été votre principale source d information sur la puberté? Et votre deuxième source d information? ENTOURER LA PRINCIPALE SOURCE DANS LA COLONNE 1 ET LA DEUXIEME SOURCE DANS LA COLONNE Auprès de qui ou dans quoi préféreriez-vous obtenir plus d informations sur ce sujet? Enseignant Mère Père Frère Soeur Autres membres de la famille Amis Médecins Livres/magazines Films Autres (Préciser ) (1) Source principale (2) Deuxième source (3) Source préférée ENTOURER UNE REPONSE DANS LA COLONNE Je voudrais maintenant vous poser une question similaire concernant vos sources d information sur les organes sexuels et l appareil reproducteur de l homme et de la femme - c est-à-dire là où sont fabriqués les ovules et les spermatozoïdes et là où se déroule la grossesse. Quelle a été votre principale source d information sur ce sujet? Et votre deuxième source? ENTOURER LES REPONSES DANS LES COLONNES 1 ET Auprès de qui ou dans quoi préféreriez-vous (ou auriez-vous préféré) obtenir plus d informations sur ce sujet? ENTOURER UNE REPONSE DANS LA COLONNE 3 Enseignant Mère Père Frère Soeur Autres membres de la famille Amis Médecins Livres/magazines Films Autres (Préciser ) (1) Source principale (2) Deuxième source (3) Source préférée

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org OICE of OMEN 2 Q U E S T I O N N A I R E Women Against Cervical Cancer International Foundation www.wacc-network.org Connaissances, Attitudes et Opinion à propos du dépistage et de la prévention du cancer

Plus en détail

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place.

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. Premiers émois, rupture, coup de foudre, arrivée de bébé, retrouvailles passionnées Tout au long de sa vie, une femme, un homme connaît

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Les préservatifs sont en vente libre.

Les préservatifs sont en vente libre. C est un moment important dans une vie. Il doit être librement choisi, c est à dire sans aucune contrainte ni violence. Il importe que cette experience unique soit placée sous le signe de l amour, de l

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey

Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey Chers clients du PCHC, Nous aimerions que vous nous aidiez à évaluer nos services et nos programmes. Nous voulons savoir ce que vous pensez

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France 08/06/2013 1 Nouveau contexte de la sexualité Depuis les années 1960 : nombreux changements dans

Plus en détail

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

Minimum de 5 contacts repartis sur deux semaines, dont au moins un le soir et un pendant un week-end!

Minimum de 5 contacts repartis sur deux semaines, dont au moins un le soir et un pendant un week-end! 00 RAPPORT DES CONTACTS (Contact = chaque tentative effectuée afin de contacter le répondant/ ménage) Minimum de contacts repartis sur deux semaines, dont au moins un le soir et un pendant un week-end!

Plus en détail

POUR UN SORTIE D. Parents, vous avez un rôle à jouer!

POUR UN SORTIE D. Parents, vous avez un rôle à jouer! E POUR UN E SORTIE D E L B A I L B INOU Parents, vous avez un rôle à jouer! LE DES FINISSANTS DE VOTRE ADO ARRIVE ENFIN. C EST UN ÉVÉNEMENT UNIQUE POUR SOULIGNER LA FIN DE SON SECONDAIRE ET TOUS LES EFFORTS

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Figures et tableaux. Étude sur les jeunes, la santé sexuelle, le VIH et le SIDA au Canada

Figures et tableaux. Étude sur les jeunes, la santé sexuelle, le VIH et le SIDA au Canada Figures et tableaux Figure 1.1 : Nombre de résultats positifs au test pour le VIH chez les 15 à 19 ans 7 Figure 1.2 : Cadre conceptuel de l EJSSVS 8 Tableau 1.1 : Taille des échantillons 12 Tableau 1.2

Plus en détail

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien www.drsaintlaurent.com RENSEIGNEMENTS CONFIDENTIELS SUR LE CLIENT Veuillez répondre de façon détaillée aux questions suivantes. N hésitez pas à m informer

Plus en détail

Comprendre la fécondité

Comprendre la fécondité Comprendre la fécondité 6 Introduction La fécondité est la capacité de concevoir un enfant, à savoir pour la femme de tomber enceinte et pour l homme de causer une grossesse. Il est important de connaître

Plus en détail

Les éléments graphiques

Les éléments graphiques F iches d animation des films Ce DVD VIH Pocket Films permet de comprendre, parler et appréhender les questions liées au VIH/sida. Il a été réalisé à partir des 11 vidéos lauréates de l édition 2013 du

Plus en détail

Module 6 : Le questionnaire

Module 6 : Le questionnaire THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL Sous thème : La communication écrite au cabinet médical : les écrits professionnels Module 6 : Le questionnaire LE QUESTIONNAIRE Le questionnaire

Plus en détail

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario.

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario. À TITRE D INFORMATION : Le présent document vous est fourni à seul titre d information. Un lien URL unique utilisable une seule fois sera fourni aux directions des écoles élémentaires financées par les

Plus en détail

Enquête santé. Etat de santé

Enquête santé. Etat de santé Enquête santé La Ville de Bayonne mène une réflexion sur les questions de la population bayonnaise. L objectif est d appréhender les besoins en santé des habitants et d y apporter le mieux possible les

Plus en détail

ENQUETE PATIENT. Code Hôpital : N Patient. Infarctus du myocarde

ENQUETE PATIENT. Code Hôpital : N Patient. Infarctus du myocarde Deepening our Understanding of Quality Improvement in Europe ENQUETE PATIENT Code Hôpital : N Patient Motif d admission Infarctus du myocarde AVC Fracture du fémur Accouchement Patient 1 Deepening our

Plus en détail

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception.

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception. Objectif général de la séquence : être capable d avoir un comportement responsable en matière de sexualité, prenant en compte la maîtrise de la natalité. Objectif général de la séance : Etre capable de

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

La recherche et vous. Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche?

La recherche et vous. Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche? La recherche et vous Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche? La recherche et vous Dépôt légal - octobre 2012 Bibliothèque et archives nationales du Québec Bibliothèque et archives

Plus en détail

Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse.

Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse. QUESTIONNAIRE SANTE VIE-QUOTIDIENNE Ce questionnaire est Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse. 1. Vous êtes? Un homme

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Préservatifs féminins

Préservatifs féminins Chapitre 14 Ce chapitre décrit les préservatifs féminins en plastique (synthétique). Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les préservatifs féminins aident à protéger contre les infections

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

FACSIMILE DU QUESTIONNAIRE DESTINE AUX ETUDIANTS DE L2/L3

FACSIMILE DU QUESTIONNAIRE DESTINE AUX ETUDIANTS DE L2/L3 CONSEIL DES ETUDES ET DE LA VIE UNIVERSITAIRE EVALUATION DES FORMATIONS PAR LES ETUDIANTS DE LICENCE CAMPAGNE 2010-2011 FACSIMILE DU QUESTIONNAIRE DESTINE AUX ETUDIANTS DE L2/L3 Attention, ce questionnaire

Plus en détail

Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009

Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009 Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009 9 septembre 2009 Note Méthodologique Etude réalisée pour : MARC DORCEL SA Echantillon : Echantillon de 1016 personnes, représentatif de

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2013 1 2 1. Contexte et objectifs Présentation d emevia et de ses missions Le premier réseau français de mutuelles étudiantes de proximité qui regroupe 10 mutuelles régionales Les mutuelles

Plus en détail

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Alcool Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Pour réduire sa consommation Alcool Vous envisagez de réduire votre consommation de boissons alcoolisées, mais vous vous posez des questions : vous

Plus en détail

L immobilier vu par différentes générations de Français

L immobilier vu par différentes générations de Français L immobilier vu par différentes générations de Français Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : I&E Consultants & ORPI Échantillon : 1000 personnes, constituant un

Plus en détail

Santé des femmes. A remplir au Centre d examens de santé

Santé des femmes. A remplir au Centre d examens de santé Numéro Constances Santé des femmes A remplir au Centre d examens de santé 0 805 567 900 APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE Vu l avis favorable du Conseil National de l Information Statistique, cette enquête

Plus en détail

LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES

LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES -Baromètre santé jeunes (INPES) - Enquête IFOP: «Génération YouPorn: mythe ou réalité?» -Enquête sur la sexualité en France BAROMETRE SANTE

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

Une contraception, oui, mais laquelle?

Une contraception, oui, mais laquelle? Une contraception, oui, mais laquelle? Tous concernés! De quoi s agit-il? Depuis la légalisation de la pilule en 1967, les scientifiques ont rusé d'imagination pour nous offrir des solutions contraceptives

Plus en détail

Sexualité chez les adolescents et fibrose kystique

Sexualité chez les adolescents et fibrose kystique Fibrose kystique Canada Sexualité chez les adolescents et fibrose kystique En tant qu adolescent ou adolescente, vous vous posez sans doute de nombreuses questions sur votre sexualité et sur la façon dont

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Formulaire de demande d inscription

Formulaire de demande d inscription Formulaire de demande d inscription Bienvenue aux Clubs garçons et filles Grands Frères Grandes Sœurs. Nous vous remercions de l intérêt que vous portez à devenir un(e) bénévole avec nous. Dans les pages

Plus en détail

Au service de divers groupes

Au service de divers groupes CHAPITRE 20 Au service de divers groupes Points-clés pour les prestataires et les clientes Adolescents yjeunes mariés et célibataires qui peuvent avoir des besoins différents en ce qui concerne leur santé

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ Vous trouverez les directives pour remplir ce formulaire et de l espace supplémentaire au verso de la page 4. Nom : Adresse : Prénom rue Nom de famille

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Questionnaire Projet Accueil dans les BM

Questionnaire Projet Accueil dans les BM 1 HEG- 2006- Cours Statistique et techniques d'enquête Questionnaire Projet Accueil dans les BM "Nous sommes des étudiants de la Haute Ecole de Gestion à Genève. Dans le cadre de notre formation de spécialistes

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Première étape avant d appeler la police

Première étape avant d appeler la police Pour le parent à la recherche de son enfant disparu sans motif connu En cas d urgence, COMPOSEZ le 911. Première étape avant d appeler la police 1. Selon le cas et l historique de votre enfant, avant de

Plus en détail

Guide pour les investisseurs

Guide pour les investisseurs 19 octobre 2012 Guide pour les investisseurs Qu est-ce que l AEMF? L AEMF est l Autorité européenne des marchés financiers. Il s agit d une autorité de régulation indépendante de l Union européenne dont

Plus en détail

«Les Français et le " premier soir" à l heure des sites de rencontre»

«Les Français et le  premier soir à l heure des sites de rencontre» 22 octobre 2015 N 113 312 Contacts : 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 François Kraus / Pierre-Yves Angles francois.kraus@ifop.com Etude Ifop/CAM4 auprès de l ensemble des Français «Les Français et le "

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques Dépistage VIH Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE Quelques données épidémiologiques Selon l Institut de Veille Sanitaire (InVS) 1, en 2007 cinq millions de

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

La position des Français sur les questions d homoparentalité

La position des Français sur les questions d homoparentalité 3 octobre 2014 N 112 512 Contacts : 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Frédéric Dabi / François Kraus Francois.kraus@ifop.com La position des Français sur les questions d homoparentalité pour NOTE MÉTHODOLOGIQUE

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Enquête sur les indicateurs du paludisme

Enquête sur les indicateurs du paludisme Enquête sur les indicateurs du paludisme Questionnaire Femme ICF Macro Calverton, Maryland Janvier 200 ENQUÊTE SUR LES INDICATEURS DU PALUDISME QUESTIONNAIRE FEMME STANDARD [NOM DU PAYS] [NOM DE L ORGANISATION]

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

Merci de répondre à toutes les questions quelque soit la nature de vos problèmes, en mettant une croix dans la case appropriée :

Merci de répondre à toutes les questions quelque soit la nature de vos problèmes, en mettant une croix dans la case appropriée : Nom : Date : QUESTIONNAIRE DE STYLE DE VIE (3) DE MAYERS Merci de répondre à toutes les questions quelque soit la nature de vos problèmes, en mettant une croix dans la case appropriée : 1. PRENDRE SOIN

Plus en détail

PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!»

PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!» PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!» L activité pédagogique Les petits découvreurs de la s exualité! comporte quatre capsules, chacune abordant

Plus en détail

AS level Questions point de départ pour l examen oral

AS level Questions point de départ pour l examen oral AS level Questions point de départ pour l examen oral Les médias La télévision 1. La télévision joue-t-elle un rôle important dans votre vie? 2. Vous la regardez combien de temps par semaine, en moyenne?

Plus en détail

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Généralement, les premiers sentiments amoureux et l éveil de la sexualité apparaissent à l adolescence. Ce moment

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant.

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. La contraception représente l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION JEUNE

DOSSIER INSCRIPTION JEUNE Logements Entraide Générations Elisabeth BOULARAND 06 71 05 02 49 DOSSIER INSCRIPTION JEUNE NOM : PRENOM : IDENTITE Statut : Nom : Prénom : Etudiant Jeune travailleur Demandeur d emploi Coller une photo

Plus en détail

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010 Les actifs et la retraite 17 septembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A - Le niveau de préoccupation à l égard de la retraite 6 B - L évaluation des ressources et des

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

Sondage sur l endettement chez les jeunes

Sondage sur l endettement chez les jeunes chez les jeunes Rapport préliminaire Présenté à Madame Caroline Toupin Agente de développement et des communications 13 octobre 2009 Réf. : 1666_200910/MO/jc (514) 282-0333 1-800-474-9493 www.observateur.qc.ca

Plus en détail

FORMULAIRE D AUTO-ÉVALUATION Page 1

FORMULAIRE D AUTO-ÉVALUATION Page 1 Page 1 Veuillez remplir ce formulaire et l apporter à votre rendez-vous. Nous vous invitons à bien lire le document intitulé Trousse d information pour nouveaux patients et préparer la liste de questions

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL?

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? R. Le Centre de crise pour les victimes de viol est un groupe de femmes qui apporte son soutien aux femmes qui ont vécu une expérience

Plus en détail

Abteilung für schulische Evaluation

Abteilung für schulische Evaluation Questionnaire pour les parents type d enseignement de votre enfant/vos enfants: (si vous avez plusieurs enfants dans cette école, remplissez svp pour l enfant aîné) école fondamentale: école maternelle

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

L interruption volontaire de grossesse

L interruption volontaire de grossesse Huitième partie L interruption volontaire de grossesse Ce n est pas une méthode contraceptive. C est même, à mon sens, ce que toutes les méthodes contraceptives visent à éviter. Car la contraception n

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS)

Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS) Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS) Pour les personnes qui utilisent un ou plusieurs ordinateurs dans l enseignement en classe, que l établissement soit porteur ou non d

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

Fiches de travail à photocopier

Fiches de travail à photocopier Education International Internationale de l Education Internacional de la Educación Internationale de l Education - Education Development Center - Organisation mondiale de la Santé Apprendre pour la vie:

Plus en détail

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER QUE DOIS-JE FAIRE? Que dois-je faire? Que dois-je savoir avant de prendre ma décision? Quelles sont les démarches légales et de régularisation?

Plus en détail

TITRE DU PROJET : Étude de faisabilité concernant la mise en place d une mutuelle de santé communale.

TITRE DU PROJET : Étude de faisabilité concernant la mise en place d une mutuelle de santé communale. TITRE DU PROJET : Étude de faisabilité concernant la mise en place d une mutuelle de santé communale. District Sanitaire de : Boboye Commune de : Falmey Département de : Falmey (nouveau département, se

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction Version: 2.0 / 14.10.2003 / 1 Fonction En général, pour les projets de prévention et de promotion de la santé, on utilise un questionnaire pour obtenir des informations et/ou des données sur des avis ou

Plus en détail

Questions de santé reproductive

Questions de santé reproductive CHAPITRE 23 Points-clés pour les prestataires et les clientes Soins post-avortement y La fécondité revient rapidement en l espace de quelques semaines après l avortement ou la fausse couche. Les femmes

Plus en détail