Avis Technique 5/ Aspatoit

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avis Technique 5/ Aspatoit"

Transcription

1 Avis Technique 5/ Annule et remplace l Avis Technique 5/ Revêtement d étanchéité de toitures à base d asphalte Roof waterproofing asphalt system Aspatoit Titulaire : Société Asten 66 rue Jean-Jacques Rousseau F Ivry sur Seine Cedex Tél. : Fax : Courriel : Internet : Distributeur : Asten Groupe Spécialisé n 5.2 Produits et procédés d étanchéité de toitures-terrasses, de parois enterrées et cuvelage Publié le 22 mars 2016 Commission chargée de formuler des Avis Techniques et Documents Techniques d Application (arrêté du 21 mars 2012) Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : Internet : Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB ( CSTB 2016

2 Le Groupe Spécialisé n 5.2 «Produits et procédés d étanchéité de toituresterrasses, de parois enterrées et cuvelage» a examiné, le 18 janvier 2016, le revêtement d étanchéité de toitures-terrasses «Aspatoit» présentée par la Société Asten. Le présent document, auquel est annexé le Dossier Technique établi par le demandeur, transcrit l Avis formulé par le Groupe Spécialisé n 5.2 «Produits et procédés d étanchéité de toitures-terrasses, de parois enterrées et cuvelage» sur les dispositions de mise en œuvre proposées pour l utilisation du procédé dans le domaine d emploi visé et dans les conditions de la France européenne. Ce document annule et remplace l Avis Technique 5/ Définition succincte 1.1 Description succincte du procédé L Aspatoit est un revêtement d étanchéité en asphalte ASP20BT, d une épaisseur nominale de 20 mm, mis en œuvre en indépendance et en une seule couche, sur éléments porteurs en : Maçonnerie de pente comprise entre 0 % et 3 %, pour les destinations de toiture suivantes : - toitures inaccessibles (y compris à retenue temporaire des eaux pluviales), toitures-terrasses techniques ou zones techniques (hors chemins de nacelles sur pneus), sous protection lourde meuble ou dure avec ou sans isolation thermique, - toitures-terrasses accessibles à la circulation et au séjour des piétons, soit avec dalles sur plots sur isolation inversée, soit avec protection par chape supportant un carrelage collé ou scellé mise en œuvre sur isolation inversée, - toitures-terrasses jardins avec ou sans isolation thermique, - toitures-terrasses végétalisées, selon les prescriptions de l Avis Technique du procédé de végétalisation ; Béton cellulaire autoclavé armé de pente comprise entre 1 et 3 %, pour les destinations de toiture suivantes : - toitures inaccessibles (hors toitures à retenue temporaire des eaux pluviales), toitures-terrasses techniques ou zones techniques (hors chemins de nacelles sur pneus), sous protection lourde meuble ou dure avec ou sans isolation thermique ; - toitures-terrasses végétalisées, selon les prescriptions de l Avis Technique du procédé de végétalisation ; Bois et panneaux à base de bois de pente conforme à la norme NF DTU 43.4 et égale à 3 % sur plan, pour les destinations de toiture suivantes : - toitures inaccessibles (hors toitures à retenue temporaire des eaux pluviales) ou zones techniques (hors chemins de nacelles sur pneus), sous protection lourde meuble ou dure avec ou sans isolation thermique. Pour des applications en : Climat de plaine ; Travaux neufs ou de réfection. La pression admissible sur le procédé Aspatoit ne doit pas excéder 20 kpa (0,2 dan/cm2 ou 0,2 Bar). 1.2 Identification et contrôle L'asphalte ASP20BT est fabriqué dans les usines du Groupe Asten selon les spécifications, formulations et procédures définies par la Direction Technique du Groupe. Les usines du Groupe Asten sont organisées autour d'un système de management de la qualité suivant la norme ISO Des autocontrôles sont effectués sur les matières premières à la réception et font l objet d un suivi régulier. Des autocontrôles sont effectués pendant la phase de fabrication en usine, en fin de fabrication et sur des échantillons prélevés sur chantier au moment de la mise en œuvre. 2. AVIS 2.1 Domaine d'emploi accepté Identique au domaine proposé par le Dossier Technique. 2.2 Appréciation sur le procédé 2.21 Aptitude à l'emploi Sécurité au feu Dans les lois et règlements en vigueur, les dispositions à considérer pour les toitures proposées ont trait à la tenue au feu venant de l'extérieur et de l'intérieur. Vis-à-vis du feu venant de l extérieur Le comportement au feu des toitures mises en œuvre sous une protection lourde conforme à celles de l arrêté du 14 février 2003 satisfont aux exigences vis-à-vis du feu extérieur (art. 4 et 5 de l arrêté du 14 février 2003) ; le procédé avec d autres protections rapportées n est pas classé. Les systèmes apparents (cas particulier du tableau 1 du DTED) ne sont pas classés. Vis-à-vis du feu intérieur Les dispositions réglementaires à considérer sont fonction de la destination des locaux, de la nature et du classement de réaction au feu de l isolant et de son support. Prévention des accidents lors de la mise en œuvre ou de l'entretien Elle peut être normalement assurée. Les fiches de sécurité sont remises sur demande auprès de la Société Asten. Sécurité en cas de séisme Selon la règlementation sismique définie par : Le décret n relatif à la prévention du risque sismique ; Le décret n portant délimitation des zones de sismicité du territoire français ; L arrêté du 22 octobre 2010 modifié relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicable aux bâtiments de la classe dite «à risque normal». Le procédé peut être mis en œuvre, en respectant les prescriptions du Dossier Technique sur des bâtiments de catégorie d importance I, II, III et IV, situés en zone de sismicité 1 (très faible), 2 (faible), 3 (modérée), et 4 (moyenne,) sur des sols de classe A, B, C, D, et E. Prévention des accidents et maîtrise des risques lors de la mise en œuvre et de l entretien Le procédé dispose d une Fiche de Données de Sécurité (FDS). L objet de la FDS est d informer l utilisateur de ce procédé sur les dangers liés à son utilisation et sur les mesures préventives à adopter pour les éviter, notamment par le port d Équipements de Protection Individuelle (EPI). Les fiches de sécurité sont remises sur demande auprès de la Société Asten. Les rouleaux de feuilles de largeur 1 m de plus de 25 kg doivent être portés par au moins 2 personnes. Données environnementales Le procédé Aspatoit ne dispose d aucune Déclaration Environnementale (DE) et ne peut donc revendiquer aucune performance environnementale particulière. Il est rappelé que les DE n entrent pas dans le champ d examen d aptitude à l emploi du procédé. Aspects sanitaires Le présent Avis est formulé au regard de l'engagement écrit du titulaire de respecter la réglementation, et notamment l'ensemble des obligations réglementaires relatives aux substances dangereuses, pour leur fabrication, leur intégration dans les ouvrages du domaine d'emploi accepté et l'exploitation de ceux-ci. Le contrôle des informations et déclarations délivrées en application des réglementations en vigueur n'entre pas dans le champ du présent Avis. Le titulaire du présent Avis conserve l'entière responsabilité de ces informations et déclarations. Isolation thermique Le procédé permet de satisfaire à la réglementation concernant la construction neuve ou de réfection. II permet d utiliser les isolants supports admis dans le Dossier Technique sans limitation de la résistance thermique validée dans leurs Documents Techniques d Application respectifs. 2 5/

3 Accessibilité de la toiture-terrasse Le procédé Aspatoit est destiné aux toitures : Terrasses inaccessibles, y compris les chemins de circulation ; Terrasse inaccessible lorsqu elle est utilisée pour la retenue temporaire des eaux pluviales ; Terrasses ou zones techniques (hors chemin de nacelles sur pneus) ; Terrasses accessibles aux piétons et au séjour, soit avec dalles sur plots sur isolation inversée, soit avec protection par chape supportant un carrelage collé ou scellé mise en œuvre sur isolation inversée ; Terrasses jardins, avec une couche de renfort ABT20 en cas d isolation (en isolation inversée, cette couche de renfort ABT20 n est pas nécessaire) ; Terrasses et toitures végétalisées. Les procédés de végétalisation doivent être définis dans un Avis Technique. Emploi dans les régions ultrapériphériques Ce procédé d étanchéité n est pas revendiqué pour une utilisation dans les Départements et Régions d Outre-Mer (DROM). Emploi en climat de montagne Ce procédé n est pas revendiqué en climat de montagne Durabilité - Entretien Dans le domaine d'emploi proposé la durabilité du revêtement d'étanchéité Aspatoit peut être appréciée comme satisfaisante. Entretien cf. normes P 84 série 200 (référence DTU série 43). Réparations Le Dossier Technique propose une solution de réparation au Fabrication et contrôle Effectuée dans les usines du Groupe, la fabrication de l asphalte relève des techniques issues des techniques utilisées pour la fabrication de l asphalte conforme à la norme NF P (réf. DTU 43.1), adaptées par Asten aux spécificités des asphaltes décrits dans le DTED. L'autocontrôle des matières premières, en cours de fabrication, du produit fini et du produit livré sur chantier, permet de garantir la qualité du produit. Cet avis est formulé en prenant en compte les contrôles et modes de vérification de fabrication décrits dans le Dossier Technique Établi par le Demandeur (DTED) Mise en œuvre La mise en œuvre est faite par des entreprises d'étanchéité qualifiées par le Groupe Asten. Le Groupe Asten assure la formation des équipes. 2.3 Prescriptions Techniques 2.31 Conditions de mise en œuvre en toitures jardins Répartition de l exécution des ouvrages surmontant l étanchéité entre les différents corps d'état a) Couche drainante : elle est mise en œuvre par l entrepreneur d étanchéité. b) Couche filtrante : elle est mise en œuvre par l entreprise chargée de la mise en œuvre de la terre, y compris relevage contre les reliefs. c) Vérifications préalables à la charge de l entreprise chargée de la mise en œuvre des terres : - compatibilité de l acidité des terres et engrais avec l étanchéité (ph 3), - compatibilité des charges de terres, végétaux, engins de chantier, gerbage des terres, etc., avec la résistance du support. d) La construction des ouvrages annexes tels que : - boîtes de visite des entrées d eaux pluviales, - murets construits sur l étanchéité, est à effectuer par l entrepreneur chargé de la mise en œuvre des terres. Les chemins présenteront en surface une pente de 1 % au moins pour l écoulement des eaux ; Des évacuations d eaux pluviales distinctes seront prévues dans les chemins encaissés ; Pour les ouvrages simples d une largeur inférieure ou égale à 1,50 m, on pourra poser les dallettes sur la couche drainante en granulats avec entrées d eaux pluviales sous le drain Conditions de mise en œuvre en terrasses et toitures végétalisées Le procédé de végétalisation doit être défini dans un Avis Technique visant favorablement la protection du revêtement d étanchéité. Les prescriptions de mise en œuvre du procédé de végétalisation, nature et pente minimum des supports - charges - surface maximum admise et dépressions au vent extrême par exemple, sont celles indiquées dans l Avis Technique du procédé de végétalisation. Charges à prendre en compte Les charges permanentes et les charges d exploitation des procédés de terrasses et toitures végétalisées doivent être prises en compte dans la conception des ouvrages structuraux, la coordination entre les différents corps d états étant assurée par le maître d œuvre Cas de la réfection Il est rappelé qu il appartient au maître d ouvrage ou à son représentant de faire vérifier au préalable la stabilité de l ouvrage dans les conditions de la norme NF P (réf. DTU 43.5) vis-à-vis des risques d accumulation d eau Cas du support isolant en verre cellulaire Les Documents Particuliers du marché (DPM) doivent prévoir les tolérances de planéité du support définies au 3.2 du Dossier Technique Pression admissible La pression admissible sur le procédé Aspatoit ne doit pas excéder 20 kpa (0,2 dan/cm2 ou 0,2 Bar). Conclusions Appréciation globale L'utilisation du procédé dans le domaine d'emploi accepté (cf. paragraphe 2.1) est appréciée favorablement. Validité Jusqu au 31 mai Pour le Groupe Spécialisé n 5.2 Le Président 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé La présente révision intègre le remplacement des asphaltes ASP20 et AG20, respectivement par les asphaltes à basse température ( C) ASP20BT et ABT20. Ces asphaltes ont été justifiés pour réaliser des ouvrages durables, sur la base d essais de fluage, retrait libre, flexion et poinçonnement notamment, et sur la base de l expérience de la société Asten. Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n Construction des chemins de circulation L entrepreneur chargé de la mise en œuvre des terres exécute les chemins de circulation. En sus, on respectera les exigences suivantes : 5/

4 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description 1. Généralités 1.1 Principe Le revêtement Aspatoit est composé d un asphalte ASP20BT fabriqué à l aide d un liant bitume de grade 35/50 et mis en œuvre en une seule couche, en indépendance. 1.2 Organisation de la mise en œuvre Elle est assurée par les entreprises d'étanchéité qualifiées par le Groupe Asten. Sur demande, la Direction Technique du Groupe Asten apporte son assistance technique. 1.3 Entretien L'entretien est celui prescrit par les DTU de la série Destination et domaine d emploi 2.1 Généralités L Aspatoit est un revêtement d étanchéité en asphalte ASP20BT, d une épaisseur nominale de 20 mm, mis en œuvre en indépendance et en une seule couche, sur éléments porteurs en : Maçonnerie de pente comprise entre 0 % et 3 %, pour les destinations de toiture suivantes : - toitures inaccessibles (y compris à retenue temporaire des eaux pluviales), toitures-terrasses techniques ou zones techniques (sauf chemins de nacelles sur pneus), sous protection lourde meuble ou dure avec ou sans isolation thermique, - toitures-terrasses accessibles à la circulation et au séjour des piétons, soit avec dalles sur plots sur isolation inversée, soit avec protection par chape supportant un carrelage collé ou scellé mise en œuvre sur isolation inversée, - toitures-terrasses jardins avec ou sans isolation thermique, - toitures-terrasses végétalisées, selon les prescriptions de l Avis Technique du procédé de végétalisation ; Béton cellulaire autoclavé armé de pente comprise entre 1 et 3 %, pour les destinations de toiture suivantes : - toitures inaccessibles (hors toitures à retenue temporaire des eaux pluviales), toitures-terrasses techniques ou zones techniques (sauf chemins de nacelles sur pneus), sous protection lourde meuble ou dure avec ou sans isolation thermique, - toitures-terrasses végétalisées, selon les prescriptions de l Avis Technique du procédé de végétalisation ; Bois et panneaux à base de bois de pente conforme à la norme NF DTU 43.4 et égale à 3 % sur plan, pour les destinations de toiture suivantes : - toitures inaccessibles (hors toitures à retenue temporaire des eaux pluviales) ou zones techniques (sauf chemins de nacelles sur pneus), sous protection lourde meuble ou dure avec ou sans isolation thermique. Le procédé Aspatoit est prévu pour des applications en : Climat de plaine ; Travaux neufs ou de réfection ; La pression admissible sur le procédé Aspatoit ne doit pas excéder 20 kpa (0,2 dan/cm2 ou 0,2 Bar). 2.2 Revêtements Les conditions d emploi en fonction de la destination de la terrasse et du support du revêtement sont indiquées dans le tableau 1. Leur emploi doit prendre en compte les règles propres à l élément porteur et aux supports pouvant affecter le domaine d emploi. 3. Prescriptions relatives au support 3.1 Généralités Les éléments porteurs et les supports sont conformes aux prescriptions des normes - DTU ou Avis Techniques les concernant. Les supports destinés à recevoir l'étanchéité doivent être stables et plans, présenter une surface propre, libres de tout corps étranger et sans souillure (huile, plâtre, hydrocarbures, etc.). 3.2 Éléments porteurs et supports en maçonnerie Sont admis, les supports conformes à la norme NF P (DTU 20.12). Les tolérances de planéité y sont définies aux articles La préparation des supports (pontage des joints, etc.) est effectuée selon les dispositions de la norme NF P (DTU 43.1). Dans le cas des supports recevant un isolant en verre cellulaire, la planéité générale est satisfaite si une règle de 2,00 m déplacée en tous sens ne fait pas apparaître de flèches de plus de 5 mm. Dans le cas des supports en plancher collaborant et planchers avec coffrage perdu, le délai de séchage est de 21 jours minimum. Ce délai peut être prolongé en fonction de l hygrométrie et des précipitations saisonnières. 3.3 Éléments porteurs et supports en dalles de béton cellulaire autoclavé armé Sont admises, les dalles de béton cellulaire autoclavé bénéficiant d'un Avis Technique. Le support est réalisé conformément à cet Avis Technique. On se reportera à ce document notamment pour le type des joints, leur préparation et les barrières de vapeur. 3.4 Éléments porteurs et supports en bois et panneaux à base de bois Sont admis, les supports conformes à la norme NF DTU 43.4 ou bénéficiant d un DTA. La préparation des supports et les dispositions particulières de relevés et autres points singuliers sont conformes à cette norme ou aux DTA correspondants. 3.5 Supports isolants non porteurs 3.51 Généralités Les isolants non porteurs admis doivent être titulaires d un Document Technique d Application autorisant l emploi, soit en isolation inversée, soit sous asphalte. En toiture-terrasse (ou zone) technique, toiture-terrasse jardin et toiture-terrasse végétalisée, la classe de compressibilité (UEAtc) de l isolant (sous asphalte) sera au minimum classe C dans les conditions du tableau 1, quel que soit le type de protection. L Aspatoit n apporte pas de limite à la résistance thermique des panneaux isolants dans le cas des protections rapportées meubles ou dures Constitution et mise en œuvre du parevapeur Les écrans pare-vapeur sont conformes à la norme NF P (DTU 43.1) sur support en maçonnerie, à la norme NF DTU 43.4 sur support bois ou panneaux à base de bois ou à l Avis Technique sur dalles de béton cellulaire. Ils sont décrits au tableau 3 du Dossier Technique. Dans le cas de relief en béton, au droit des rives et émergences, une équerre avec talon de 0,06 m minimum et avec une aile verticale dépassant d une hauteur minimale de 0,06 m, le nu supérieur de l isolant de partie courante, est mise en œuvre (cf. article 6.3 de la NF P DTU 43.1) (voir tableau 3 et figures 2 & 2A du présent Avis Technique) Mise en œuvre des panneaux isolants Les panneaux isolants sont posés conformément à leur Document Technique d Application. Les différentes techniques de pose sont rappelées dans le tableau 4 du présent Avis Technique. Les fixations mécaniques sont définies au paragraphe 9.34 et ne sont autorisées que sur éléments porteurs et supports en bois et panneaux à base de bois. Cas du verre cellulaire Les panneaux d isolant en verre cellulaire sont posés selon les prescriptions de leur Document Technique d Application, au moyen d'un EAC exempt de bitume oxydé (visé favorablement dans un Document Technique d Application de revêtement d étanchéité) suivant les solutions A & B ci-après : 4 5/

5 A. Pose avec pare-vapeur sur béton : dans ce cas les panneaux de verre cellulaire sont posés à bain de bitume (le bitume est versé à l'arrosoir sur le pare-vapeur). B. Pose sans pare-vapeur sur béton : dans ce cas, après application d un EIF, les panneaux de verre cellulaire sont posés au bitume chaud au moyen d'un bac de trempage dans lequel la sous face du panneau, une longueur et une largeur sont imprégnées de bitume avant une pose à joints serrés. Dans les deux solutions (A) ou (B) le panneau de verre cellulaire est recouvert d une feuille de bitume SBS, épaisseur 2,5 mm, armature VV 50, 2 faces grésées, collée en plein par EAC exempt de bitume oxydé ou soudée sur un surfaçage à l EAC. Le couple membrane SBS / EAC est défini dans un seul et même Document Technique d Application de revêtement d étanchéité. L'ensemble est complété par une double indépendance comme décrite dans le tableau Supports constitués par d anciennes étanchéités Ce sont d anciennes étanchéités type asphalte, multicouche sous protection ou auto-protégées ou avec auto-protection métallique sur éléments porteurs en maçonnerie, béton cellulaire autoclavé armé, bois ou panneaux à base de bois. Les critères de conservation et de préparation de ces anciennes étanchéités sont ceux définis dans la norme NF P (DTU 43.5). Les critères de conservation et de préparation des autres éléments de la toiture existante (éléments porteurs, pare vapeur, isolant thermique, protection) sont également définis dans cette norme. Sur ancienne étanchéité en membranes bitumineuses avec armatures putrescibles (jute, cellulose...), on utilise un écran thermique composé d un panneau de perlite expansée de 0,02 m d'épaisseur minimum, bénéficiant d un DTA. 4. Prescriptions relatives au revêtement 4.1 Prescriptions générales de mise en œuvre La mise en œuvre de la couche d asphalte ASP20BT nécessite un soin particulier aux raccordements des joints d arrêt de coulée. Ceux-ci sont réalisés sur des feuilles de renfort conformes au 9.12 préalablement positionnées (cf. figure 1). 4.2 Travaux préparatoires Préalablement à la mise en place de l écran d indépendance on prépare le support de la manière suivante : Application d EIF sur les relevés, les reliefs et émergences ainsi que dans les points singuliers (cette opération peut être effectuée lors de la mise en œuvre de l écran pare vapeur) ; Mise en place des équerres de renfort conformes au 9.12 sur les parties verticales et horizontales des pieds de relevés par soudure à la flamme. Dans le cas de présence d un isolant, l aile horizontale est laissée libre sur le panneau, sauf dans le cas du verre cellulaire et de la perlite expansée surfacée bitume où le talon est soudé ; Le positionnement des équerres de renfort dans la composition des relevés est défini au tableau 2 du présent Avis Technique ; Mise en place des bandes de renfort conformes au 9.12 au droit des points singuliers (platines EP, joints de structure...). 4.3 Mise en œuvre de l écran d indépendance L écran d indépendance est composé d un VV 100, d un double papier kraft ou d un ESF définis au La mise en place de l'écran d'indépendance se fait en retrait de 5 cm du pied des bandes de renfort (conformes au 9.12) des relevés et des émergences. 4.4 Mise en œuvre de l étanchéité L asphalte ASP20BT est mis en œuvre avec une épaisseur nominale de 20 mm (-2, +3). La température de l asphalte à la mise en œuvre est comprise entre 180 et 200 C. La mise en œuvre des feuilles de renfort de coulée (conformes au 9.12) se fait à partir d un calepinage réalisé préalablement. On utilise des règles métalliques (à l exclusion de règles en bois) d une épaisseur de 15 mm afin de prendre en compte l épaisseur des feuilles de renfort de coulée. La mise en œuvre de l asphalte ASP20BT se fait à la raclette et l arrêt de coulée se fait en butée contre les règles métalliques disposées sur l axe des bandes de renfort, l'asphalte de 1 ère phase étant en buté contre la règle métallique. En 2 ème phase, l'asphalte est coulé contre la couche de 1 ère phase. Le raccordement est effectué avec la technique du «bourrelet», c est-à-dire réchauffage par un bourrelet d asphalte chaud, puis serrage du bord de joint à la palette. On apportera le plus grand soin à cette opération. (Nota : une bande de grille de verre de 0,25 m, sur la feuille de renfort de coulée, peut éventuellement être mise en œuvre dans l axe du joint de coulée). 4.5 Mise hors d eau La mise hors d eau en fin de journée ou en cas d arrêt inopiné lié aux intempéries est effectuée de la manière suivante : soudure d une membrane sur le support et sur la couche d asphalte. La membrane soudable utilisée est d une épaisseur minimale de 2,5 mm définie dans un Avis Technique ou DTA de revêtement d étanchéité bitumineux. 5. Protections Le choix de la protection dépend de la destination de la terrasse et de la nature du support de l étanchéité. Il est fait conformément au tableau 1 du Dossier Technique. La contrainte exercée sur le revêtement Aspatoit ne doit pas excéder la limite de la pression admissible de 20 kpa (cf. tableau 5). 5.1 Protection des toitures inaccessibles et des chemins ou aires de circulation (éléments porteurs en maçonnerie et bois) La protection des toitures inaccessibles est définie : Pour les éléments porteurs en maçonnerie par la norme NF P (DTU 43.1) : - protection lourde meuble en partie courante ( ). (Un non-tissé de masse surfacique de 170 g/m² minimum peut éventuellement être mis en œuvre entre l asphalte et la protection meuble), - protection lourde chemins ou aires de circulation ( ) par dalles en béton préfabriquées ou en pierre naturelle posées à sec sur couche de désolidarisation. La couche de désolidarisation est constituée de : soit, la protection lourde meuble de la partie courante ( ), soit, un non-tissé de masse surfacique de 170 g/m² minimum [NF P (DTU 43.1), 7.6.3], soit, un isolant en polystyrène expansé, de 0,02 m minimum d épaisseur. [NF P (DTU 43.1), 7.6.5]. Pour les éléments porteurs en bois et à base de bois par la norme NF DTU 43.4 ( ) : - protection lourde meuble en partie courante ( ) (Un non-tissé de masse surfacique de 170 g/m² minimum peut éventuellement mis en œuvre entre l asphalte et la protection meuble), - protection lourde chemins ou aires de circulation ( ) par dalles en béton préfabriquées posées à sec sur couche de désolidarisation. La couche de désolidarisation est constituée de : soit, la protection lourde meuble de la partie courante ( ), soit, un non-tissé de masse surfacique de 170 g/m² minimum (NF DTU , 5.3). 5.2 Protection des zones techniques (éléments porteurs en maçonnerie et bois) La protection des zones techniques est définie : Pour les éléments porteurs en maçonnerie par la norme NF P (DTU 43.1) : - protection par dalles en béton préfabriquées ou en pierre naturelle, posées à sec sur une couche de désolidarisation (DTU 43.1, ). La couche de désolidarisation est constituée de : soit, un non-tissé de masse surfacique de 170 g/m² minimum [NF P (DTU 43.1), 7.6.3], soit, un isolant en polystyrène expansé ou extrudé, de 0,02 m minimum d épaisseur [NF P (DTU 43.1), 7.6.5)], - les dalles sont en béton, préfabriquées de classe d appellation S4 minimum (norme NF EN 1339) et certifiées NF «Dalles de voirie & toiture en béton», ou en pierre naturelle conforme à la norme NF B [NF P (DTU 43.1), 7.2]. Pose à sec sur la couche de désolidarisation ; 5/

6 Pour les éléments porteurs en bois et à base de bois par la norme NF DTU 43.4 ( ) : - protection par dalles en béton préfabriquées posées à sec sur une couche de désolidarisation (NF DTU 43.4, ), - la couche de désolidarisation est constituée d un nontissé de masse surfacique de 170 g/m² minimum (NF DTU , 5.3), - les dalles sont en béton, préfabriquées de classe d appellation S4 minimum (norme NF EN 1339) (NF DTU , 7.5), et certifiées NF «Dalles de voirie & toiture en béton». Pose à sec sur la couche de désolidarisation. 5.3 Protection des toitures-terrasses techniques (éléments porteurs en maçonnerie) La protection des toitures-terrasses techniques est définie : Pour les éléments porteurs en maçonnerie par la norme NF P (DTU 43.1) : - protection par dalles en béton préfabriquées ou en pierre naturelle, posées à sec sur une couche de désolidarisation (DTU ). La couche de désolidarisation est constituée de : soit, un non-tissé de masse surfacique de 170 g/m² minimum [NF P (DTU 43.1), 7.6.3], soit, un isolant en polystyrène expansé ou extrudé, de 0,02 m minimum d épaisseur. [NF P (DTU 43.1), 7.6.5)], - les dalles sont en béton, préfabriquées de classe d appellation S4 minimum (norme NF EN 1339) et certifiées NF «Dalles de voirie & toiture en béton», ou en pierre naturelle conforme à la norme NF B [NF P (DTU 43.1), 7.2]. Pose à sec sur la couche de désolidarisation. 5.4 Protection des toitures-terrasses accessibles aux piétons (éléments porteurs en maçonnerie) La protection des toitures-terrasses accessibles aux piétons se fait exclusivement avec isolation inversée. Cas du système d isolation inversée - Dalles sur plots : La protection des terrasses accessibles piétons réalisée à partir de dalles sur plots s effectue uniquement dans les systèmes d isolation inversée conformément au tableau 1 et en respectant les pressions admissibles du Document Technique d Application de l isolant inversé et la pression admissible de l ASP20BT. Les plots d une embase de 300 cm² sont conformes à la norme NF P (DTU 43.1), 7.3. Les dalles en béton répondent aux spécifications de la norme NF EN 1339, sont certifiées NF «Dalles de voirie & toiture en béton», et sont de classe : - T7 en terrasses privatives pour usage modéré, si la hauteur des plots est 0,15 m, - T11 en terrasses privatives pour usage modéré si la hauteur des plots est > 0,15 m, et en terrasses collectives ou accessibles au public pour toutes hauteurs de plots inférieures à 0,20 m, - Nota : dans le cas d un complexe isolant revêtu d un Aspatoit et sous réserve du respect des pressions admissibles de tous les constituants (Aspatoit, isolant) un isolant inversé en polystyrène extrudé pourra être mis en œuvre (suivant son DTA) et protégé par des dalles sur plots dans les mêmes conditions que ci-dessus. Cas du système d isolation inversée - Carreaux scellés ou collés sur chapes ou dalles conformes au DTA de l isolant inversé. La pente minimum de l élément porteur est de 1,5 % conformément à la norme NF P (DTU 52.1), et DTU Mise en œuvre de la chape suivant le Document Technique d Application de l isolant inversé. Une chape fractionnée est coulée sur une couche de diffusion avec interposition d un film synthétique (couche de diffusion définie dans le DTA de l isolant inversé). Le revêtement de circulation (revêtement de sol dur résistant au gel) est conforme aux prescriptions des normes NF DTU 52.1 pour la pose scellée, et NF DTU 52.2 pour la pose collée. La mise en œuvre s effectue à l avancement en veillant à répartir les charges de stockage. 5.5 Protection des toitures-terrasses jardins (éléments porteurs en maçonnerie) Aspatoit sans isolant : Le complexe Aspatoit sous jardin est renforcé par une couche d asphalte ABT20, de 0,02 m d épaisseur posée en indépendance (Couche drainante et filtrante en complément). Aspatoit sur isolant : - Solution n 1 : Le complexe Isolant + Aspatoit sous jardin est renforcé par une couche d asphalte ABT20, de 0,02 m d épaisseur posée en indépendance (Couche drainante et filtrante en complément). - Solution n 2 : Le complexe Isolant + Aspatoit sous jardin est recouvert d un polystyrène extrudé (cf. 9.41) d une épaisseur 0,03 m (couche drainante et filtrante en complément). Aspatoit sous isolant inversé : Le complexe Aspatoit + isolant inversé sous jardin (les panneaux isolants sont directement posés sur l ASP20BT de la partie courante) (cf. tableau 1) (Couche drainante et filtrante en complément). La couche drainante est conforme à la norme NF P (DTU 43.1) et au 9.39 du présent Avis Technique. Elle est surmontée d une couche filtrante conforme à la norme NF P (DTU 43.1) Dans le cas de couche drainante en polystyrène moulé, le poids des terres est limité à 2 t/m² (hauteur de terre ~ 0,95 m). Dans le cas des autres couches drainantes, l épaisseur de la terre est conforme à la norme NF P (DTU 43.1) et Annexe B (aménagement des toitures-terrasses jardins). 5.6 Protection des terrasses et toitures végétalisées (éléments porteurs en maçonnerie) Les procédés de végétalisation doivent être définis dans un Avis Technique. Le complexe Aspatoit sous végétalisation est renforcé par une couche d asphalte ABT20, de 0,02 m d épaisseur posée en indépendance (à l exception des solutions comportant un isolant inversé). 5.7 Isolation inversée Sont admis, les isolants bénéficiant d un Document Technique d Application autorisant l utilisation en isolation inversée, selon tableau 1. Les protections meubles ou dures sont définies par le DTA de l isolant inversé. La conductivité thermique à prendre en compte pour le calcul des coefficients de déperdition thermique est celle définie dans le DTA de l isolant ou son certificat Acermi. 5.8 Protection des terrasses inaccessibles destinées à la retenue temporaire des eaux pluviales (éléments porteurs en maçonnerie) Le complexe Aspatoit peut être utilisé sur terrasses inaccessibles destinées à la retenue temporaire des eaux pluviales, avec protection lourde meuble d une épaisseur de 0,04 m, lorsque l élément porteur est le support direct de l étanchéité ou un isolant non porteur (DTU ). Pour les toitures inaccessibles servant à la retenue temporaire des eaux pluviales, les protections meubles associées, les hauteurs minimales des relevés (périphériques et autres) ainsi que les particularités des entrées pluviales et des trop-pleins sont réalisées en respectant la norme NF P (DTU ) et le tableau Relevés Les relevés et retombées sont réalisés conformément à la norme NF P (DTU 43.1) sur éléments porteurs en maçonnerie, ou à la norme NF DTU 43.4 sur éléments porteurs en bois ou panneaux à base de bois, ou à l Avis Technique des dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé armé, avec les matériaux définis au 9.37 du présent Avis Technique. Les membranes utilisées, en bitume modifié SBS, sont conformes au DTU de la série 43 ou définies dans un Avis Technique de revêtement d étanchéité bitumineuse. Dans ce dernier cas, les membranes utilisées sont celles définies par le DTA visant le type de terrasse concerné. 6 5/

7 Cas particulier des relevés isolés Dans le cas de relevés ou reliefs en béton, on appliquera : En toiture inaccessibles, toitures-terrasses techniques, toitures à rétention temporaire des eaux pluviales, terrasses et toitures végétalisées dont les relevés sont autoprotégés : les dispositions de mise en œuvre définies dans la norme NF P (réf. DTU b), complétées par les dispositions du Cahier des Prescriptions Techniques «Isolation thermique des relevés d étanchéité sur acrotères en béton des toitures inaccessibles, techniques, terrasses et toitures végétalisées sur éléments porteurs en maçonnerie» (e-cahier du CSTB 3741 de décembre 2013) (cf. figure 2B) ; En toitures-terrasse accessible aux piétons, toiture inaccessibles ou techniques dont les relevés reçoivent une protection dure ou par écran démontable : les dispositions de mise en œuvre définies dans la norme NF P (réf. DTU b). 6.1 Relevés des toitures inaccessibles, toitures-terrasses techniques ou des zones techniques Les relevés se composent suivant le tableau 2 (cf. figure 2) : D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée de 0,25 m de développé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sous le complexe Aspatoit ; La partie horizontale de l équerre de renfort des relevés n est pas soudée sur les panneaux isolants, sauf sur l isolant en verre cellulaire ou en perlite expansée surfacée bitume. Sur les supports maçonnerie (uniquement en travaux de réfection) et béton, la partie horizontale de l équerre de renfort du relevé est soudée ; Une feuille de bitume élastomérique 35 autoprotégée, soudée sur toute la hauteur et comprenant un talon de 0,15 m minimum. 6.2 Relevés des toitures inaccessibles, Retenue temporaire des eaux pluviales Les relevés se composent suivant le tableau 2 - cf. figure 2A) : D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée sur toute la hauteur du relevé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sous le complexe Aspatoit. La partie horizontale de l équerre de renfort des relevés n est pas soudée sur les panneaux isolants, sauf sur l isolant en verre cellulaire ou de perlite expansée. Sur les supports béton, la partie horizontale de l équerre de renfort du relevé est soudée ; Une feuille de bitume élastomérique 35 autoprotégée, soudée sur toute la hauteur et comprenant un talon de 0,15 m minimum. 6.3 Relevés des toitures-terrasses accessibles aux piétons (système inversé) 6.31 Système inversé Dalles sur plots a) Relevé au niveau supérieur des dalles sur plots ou relevé protégé par un écran démontable : Les relevés se composent suivant le tableau 2 (cf. figures 4 & 5) : D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée de 0,25 m de développé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sous le complexe Aspatoit ; Une feuille de bitume élastomérique 35 autoprotégée, soudée sur toute la hauteur et comprenant un talon de 0,15 m minimum. b) Relevé protégé par un solin grillagé Les relevés se composent suivant le tableau 2 (cf. figure 5) : D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée sur toute la hauteur du relevé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sous le complexe Aspatoit ; Une feuille de bitume élastomérique 35 autoprotégée métallique soudée sur toute la hauteur et comprenant un talon de 0,15 m minimum Système inversé Revêtement de sol en carreaux scellés ou collés a) Relevé protégé par un écran démontable. Les relevés se composent suivant le tableau 2 : D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée de 0,25 m de développé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sous le complexe Aspatoit ; D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée sur toute la hauteur du relevé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sur le complexe Aspatoit ; Une feuille de bitume élastomérique 35 autoprotégée, soudée sur toute la hauteur et comprenant un talon de 0,15 m minimum. b) Relevé protégé par un solin grillagé Les relevés se composent suivant le tableau 2 : D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée de 0,25 m de développé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sous le complexe Aspatoit ; D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée sur toute la hauteur du relevé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sur le complexe Aspatoit ; Une feuille de bitume élastomérique 35 autoprotégée métallique soudée sur toute la hauteur et comprenant un talon de 0,15 m minimum. 6.4 Relevés des toitures-terrasses jardins Les relevés se composent suivant le tableau 2: D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée de 0,25 m de développé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sous le complexe Aspatoit. La partie horizontale de l équerre de renfort des relevés n est pas soudée sur les panneaux isolants, sauf sur l isolant en verre cellulaire ou de perlite expansée. Sur les supports maçonnerie et béton, la partie horizontale de l équerre de renfort du relevé est soudée ; D un revêtement bicouche jardin défini par un Document Technique d Application, soudé sur toute la hauteur du relevé. Talons assis sur le complexe Aspatoit (largeur 0,10 m en première couche et 0,15 m en deuxième couche). Les relevés des toitures-terrasses jardins dépassent de 0,15 m minimum du niveau de la zone stérile ou des terres (cf. figures 6 & 8). - les lés pourront être fixés mécaniquement en tête, selon les prescriptions du Document Technique d Application de revêtement d étanchéité jardin utilisé, - pour les zones plantées d une surface supérieure à 100 m², une zone stérile de 0,40 m de large est aménagée le long de tous les relevés d étanchéité (cf. figures 6 & 7), - pour les zones plantées d une surface inférieure ou égale à 100 m², le relevé est protégé par une plaque drainante en polystyrène moulé (cf. figure 8). 6.5 Relevés des terrasses et toitures végétalisées Les relevés se composent suivant le tableau 2 : D une équerre de renfort en bitume élastomérique 35 (conforme au 9.12) soudée de 0,25 m de développé, avec un talon de 0,10 m minimum. Cette équerre de renfort est assise sous le complexe Aspatoit. La partie horizontale de l équerre de renfort des relevés n est pas soudée sur les panneaux isolants, sauf sur l isolant en verre cellulaire ou de perlite expansée. Sur les supports maçonnerie et béton, la partie horizontale de l équerre de renfort du relevé est soudée ; D un bicouche défini par l Avis Technique du procédé de végétalisation soudé sur toute la hauteur du relevé. Talons assis sur le complexe Aspatoit (largeur 0,10 m en première couche et 0,15 m en deuxième couche). Nota : à défaut d une définition des relevés dans l Avis Technique du procédé de végétalisation, ceux-ci seront réalisés comme pour les toitures-terrasses jardin (cf. 6.4). 7. Ouvrages particuliers 7.1 Joints de gros-œuvre Les joints de dilatation sont exécutés conformément aux dispositions des normes NF P (DTU 20.12) et NF P (DTU 43.1) au moyen d un procédé bénéficiant d un Avis Technique. 5/

8 7.11 Joints pour toitures inaccessibles, toituresterrasses techniques ou zones techniques, toitures-terrasses accessibles aux piétons (cf. figure 9) Les joints de gros-œuvre visés correspondent à des joints sur costières en béton ou joints plats surélevés. Les principes et exigences du procédé retenu sont définis dans un Avis Technique Joints pour toitures-terrasses jardins, toitures-terrasses végétalisées Les joints de gros-œuvre sont obligatoirement des joints sur double costière. Ils peuvent être (cf. figure 10) : Soit, enterrés avec une protection par dalle béton ; Soit, apparents, la dalle de protection ou la grille étant placée au niveau des terres. Les principes et exigences du procédé retenu sont définis dans un Avis Technique 7.2 Évacuations d eaux pluviales Les évacuations d eaux pluviales (E.E.P) sont réalisées sur le support en maçonnerie ou en bois ou sur isolant thermique (cf. figure 3). Les ouvrages sont constitués par des pièces en plomb ou tout autre matériau adapté à l asphalte, comportant une platine pour raccordement à l'étanchéité. Au droit des platines, un décaissé à 0,015 m de profondeur est réservé par le gros-œuvre sur support en maçonnerie ou réalisé dans l isolant dans le cas courant. La platine préalablement enduite d'e.i.f est scellée dans le décaissé réservé (cf. figure 3). Les renforts sont réalisés avec les matériaux définis au paragraphe La protection de l'entrée d'eau est assurée par un garde grève ou une crapaudine. Au droit de l entrée d eau, la coulée de l asphalte est bloquée contre un anneau métallique spécifique. L ordre des opérations est le suivant : E.I.F dans l'encuvement (support en maçonnerie uniquement) ; Une membrane bitumineuse conforme au paragraphe 9.38 ; Pose de l'entrée d'eaux pluviales dont la platine sera préalablement enduite d'e.i.f sur les 2 faces ; Une membrane bitumineuse conforme au paragraphe 9.38 ; Coulée de l'asphalte. 8. Réparation Il est possible de réparer le complexe d étanchéité par soudage à plein d une feuille bitumineuse sur la blessure. Cette feuille est autoprotégée d une épaisseur minimale de 2,5 mm avec armature PY 180, définie dans un DTA de revêtement d étanchéité bitumineux, et sa compatibilité devra être déterminée par la Direction Technique du Groupe Asten. 9. Matériaux 9.1 Matériaux de base 9.11 ASP20BT L asphalte ASP20BT, est conforme à la norme NF EN «Asphalte coulé pour étanchéité». L ASP20BT est fabriqué à partir d un liant 35/50. Il est caractérisé par une indentation de type A mesurée selon la norme NF EN comprise entre 10 et 25 en 1/10 ème de mm. Les principales caractéristiques de l ASP20BT sont décrites dans le tableau Feuilles de renfort (reprise de coulée) Les feuilles de renfort, de reprise de coulées (rouleau 0,25 m ou 1,00 m) sont des feuilles thermosoudables : ANTIROCK ASP SR dont la face supérieure est composée d un film PE thermofusible translucide (la face inférieure étant recouverte d un film PP transparent) ; PARAFORIX dont la face supérieure est grésée (la face inférieure étant recouverte d un film transparent). Elles sont décrites dans le Document Technique d Application Terasphalte. Elles sont posées face supérieure au dessus. 9.2 Matériaux associés L asphalte de protection ABT20 est conforme à la norme NF EN Il est caractérisé par une indentation de type B mesurée selon la norme NF EN comprise entre 15 et 35 en 1/10 ème de mm. Les caractéristiques de l ABT20 sont décrites dans le Document Technique d Application Terasphalte. 9.3 Matériaux annexes 9.31 Enduit d imprégnation à froid (EIF) L EIF est conforme à la définition de la norme NF P (DTU 43.1) Enduit d application à chaud (EAC) L'Enduit d'application à Chaud (EAC) est exempt de bitume oxydé. Il est défini et visé favorablement dans un Document Technique d'application de revêtement d'étanchéité Colle à froid La colle à froid, lorsqu elle est utilisée, est celle définie dans le Document Technique d Application de l isolant. Elle est mise en œuvre conformément aux dispositions décrites dans le DTA Fixations mécaniques Les fixations mécaniques sont autorisées uniquement sur éléments porteurs et supports en bois et panneaux à base de bois. Les fixations mécaniques sont définies et utilisées conformément aux dispositions décrites dans les DTA des isolants. L emploi d attelages de fixations mécaniques «solides au pas» est obligatoire lorsque les panneaux isolants sont fixés mécaniquement et ont une résistance à 10 % de compression (NF EN 826) inférieure à 100 kpa Matériaux pour pare-vapeur Les matériaux pour écran pare-vapeur sont définis par la norme NF P (DTU 43.1) sur les éléments porteurs en maçonnerie, par la norme NF DTU 43.4 sur éléments porteurs en bois ou panneaux à base de bois et par l'avis Technique des dalles sur béton cellulaire autoclavé armé. Bitume modifié par élastomère SBS (BE 25 VV 50) conforme à un Avis Technique ou un Document d Application de revêtement d étanchéité bicouche bitume SBS ; Bitume élastomérique 35 alu conforme à un Avis Technique ou un Document d Application de revêtement d étanchéité bicouche bitume SBS ; Aluminium bitumé conforme à la norme NF P ; Bitume élastomère BE 35 pour relevés conforme à un Avis Technique ou un Document d Application du revêtement d étanchéité considéré (résistance au poinçonnement statique 20 kg Norme NF P ) Écran d indépendance Les matériaux constituants l écran d indépendance sont conformes aux normes NF P 84 série 200 (DTU série 43) ou font l objet d Avis Techniques. L écran d indépendance est composé d un ou plusieurs des éléments suivants : Papier kraft de 70 g/m² ; Papier entre deux sans fil (ESF) composé de 2 feuilles de papier kraft de 60 g/m² chacune, contrecollées par 20 g/m² de bitume ; Voile de verre 100 g/m² Matériaux pour relevés Les matériaux pour relevés sont conformes aux normes et DTU de la série 43 ou font l objet d un Avis Technique ou Document Technique d Application visant favorablement cet emploi. Dans ce dernier cas, les équerres de renfort et la deuxième couche des relevés doivent provenir du même Avis Technique ou Document Technique d Application Membranes pour traitement des E.E.P Les feuilles pour le traitement des E.E.P sont des feuilles thermosoudables ANTIROCK ASP SR ou PARAFORIX. Elles sont décrites dans le Document Technique d Application Terasphalte Écran thermique Sur ancienne étanchéité en membranes bitumineuses avec armatures putrescibles (jute, cellulose...), on utilise un écran thermique composé d un panneau de perlite expansée de 0,02 m d'épaisseur minimum bénéficiant d un DTA Couche drainante pour terrasse jardin La couche drainante est conforme à la norme NF P (DTU 43.1) Elle peut être constituée : 8 5/

9 Soit, de matériaux retenant l humidité : granulats minéraux expansés (schistes, argiles, pouzzolanes...) de granularité 10/30, en épaisseur minimale de 0,10 m ; Soit, de dispositifs assurant le drainage : - cailloux et graviers de granularité 15/40 ou 20/40, en épaisseur minimale de 0,10 m, - plaques de drainage en polystyrène expansé moulé de masse volumique 25 kg/m 3 de type Gravidrain (définie dans l Avis Technique Gravi) ou Sopradrain (définie dans l Avis Technique Sopralène Jardin) ou encore de Mepdrain (définie dans l Avis Technique Mepplazza Greenroofs) Isolant inversé Isolant en polystyrène extrudé bénéficiant d un Document Technique d Application autorisant l utilisation en isolation inversée. 10. Fabrication et contrôle de fabrication 10.1 Fabrication Membranes bitumineuses Les feuilles de renfort sont produites par les Sociétés Siplast / Icopal SAS et Soprema SAS dans leurs usines de Loriol (26), Mondoubleau (41), Strasbourg (67), Val de Reuil (27) et Sorgues (84) Asphalte Les asphaltes de l'aspatoit sont fabriqués dans les centrales du Groupe Asten suivantes : ASTEN : Sotteville lès Rouen (76) ; SOFRAS : Gennevilliers (92) ; SPAO : Malville (44) ; SPAO : Montlouis (37) ; SARA : Vourles (69) ; NPA : Saint André (06) ; SPASO : Muret (31) ; selon les spécifications, formulations et procédures fournies par la Direction Technique et en respectant le tableau 5. Les autocontrôles des fabrications d'asphaltes sont réalisés suivant les procédures définies dans le manuel de management de la qualité de chaque centrale. La maîtrise de la production est réalisée suivant les exigences de la norme NF EN La fabrication est effectuée en pétrin traditionnel ou en malaxeur rapide. Dans le cas d une fabrication au malaxeur rapide, l asphalte subit un mûrissement en pétrin traditionnel ou en loco-malaxeur pendant une durée minimum de 2 heures Contrôles Membranes bitumineuses Les membranes ANTIROCK ASP SR ou PARAFORIX font l objet d autocontrôles de la part de leur fabricant qui portent sur les caractéristiques spécifiées des membranes : Dimensions des membranes (épaisseur, longueur, largeur) Guide UEAtc ; Pliabilité à froid EN 1109 ; Tenue à la chaleur EN 1110 ; Résistance à la rupture - EN ; Allongement à la rupture EN Asphalte Chaque centrale d asphalte possède ses procédures de suivi de la qualité. Des autocontrôles sont effectués sur les matières premières à la réception et font l'objet d'un suivi régulier. Des autocontrôles de l asphalte (indentations) sont effectués pendant la phase de fabrication en centrale, en fin de chaque fabrication et sur des échantillons prélevés sur chantier au moment de la mise en œuvre. Contrôle interne sur chaque fabrication : - indentation selon la norme - NF EN ; Contrôle interne à chaque changement de granulat (procédure interne, selon spécifications du tableau 5) : - fluage sur asphalte, - retrait libre sur asphalte, - Poinçonnement longue durée sur asphalte. B. Résultats expérimentaux Indentation selon NF EN Maniabilité selon NF T Poinçonnement dynamique selon NF P Rapport d essais Laboratoire Central Asten DM indice A du 2 juin 2010 sur ASP20BT : retrait libre, fluage, poinçonnement longue durée et flexion 3 points sur asphalte (selon modes opératoires internes) Essais ASP20BT ~ 180 C Retrait libre (MOI04) Mars 2010 Fluage (MOI02) Février 2010 Poinçonnement dynamique NFP Mars 2010 Flexion 3 points (MOI01) Avril Mai Poinçonnement longue durée (MOI03) Poinçonnement longue durée (Cahier du CSTB 3669, Température 30 C) C. Références 2010 & Janvier 2011 C1. Données Environnementales 1 Le procédé «Aspatoit» ne fait pas l objet d une Déclaration Environnementale (DE). Il ne peut donc revendiquer aucune performance environnementale particulière. Les données issues des DE ont notamment pour objet de servir au calcul des impacts environnementaux des ouvrages dans lesquels les produits (ou procédés) visés sont susceptibles d être intégrés. C2. Autres références Le premier chantier réalisé en France avec le procédé Aspatoit date de À fin 2014, le procédé Aspatoit a été réalisé sur environ 1,8 millions de m². L asphalte ASP20BT a fait l objet de plus de 9500 m² de toiture depuis Non examiné par le Groupe Spécialisé dans le cadre de cet Avis. 5/

10 Tableaux et figures du Dossier Technique Tableau 1 Composition du système Indépendant pente 3 % A = Écran d indépendance + ASP20BT B = Écran d indépendance + ASP20BT + Protection C = Écran d indépendance + ASP20BT + Isolant Inversé + Protection Nature du support Toiture inaccessible autoprotégée Toiture inaccessible - Aire de circulation - Zones techniques sous Protection (3) Toitureterrasse technique sous protection (3) Toiture-terrasse accessible aux piétons avec dalles sur plots sur isolant inversé (2) Toiture-terrasse accessible aux piétons protégée par chape fractionnée avec carreaux scellés ou collés, sur isolant inversé pente 1,5 % (2) Toitureterrasse jardin sousprotection (2) (f) Terrasse et toiture végétalisée sous protection (f)(g) Béton (1) A (a) B B B (e) B (e) Béton 0 % Pente 3 % Béton cellulaire 1 % (1) A (a) B B B (e) B (e) Isolation Inversée C (b) (h) C (b) C (b) C (b) (d) C (b) C (b) Bois Pente = 3 % sur plan Bois et à base de bois (1) A (a) B Isolation Inversée C (b) (h) Perlite seule ou en lit supérieur B B B (e) B (e) Isolation (7) Verre cellulaire (4)(6) B (4) B (4) B (4) (e) B (4) (e) Polyuréthanne / Polyisocyanurate (8) B B B (e) B (e) Asphalte (5) (6) B (5) (6) B (5) (6) C (5) (6) C (5) (6) (d) B (5) (6) (e) B (5) (6) (e) Ancien revêtement Membrane bitumineuse autoprotégée (5) (6) (c) B (5) (6) (c) B (5) (6) (c) C (5) (6) (c) C (5) (6) (c) (d) B (5) (6) (c) (e) B (5) (6) (c) (e) Autre ancien revêtement Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. (1) La pente du support est conforme au DTU 43-1, au NF DTU 43.4, ou à l Avis Technique de l élément porteur. (2) Élément porteur en maçonnerie conforme au DTU uniquement. (3) La protection est conforme à la norme NF P (DTU 43-1) NF DTU Les protections sont rappelées au chapitre 5. (4) Les panneaux en verre cellulaire seront recouverts d une feuille de bitume SBS, épaisseur 2,5 mm, armature vv 50, 2 faces grésées, collée en plein par EAC ou soudée sur un surfaçage à l EAC (EAC exempt de bitume oxydé, visé favorablement dans un DTA de revêtement d étanchéité). Une double indépendance est ensuite assurée suivant (6). (5) Pour les anciens revêtements sur béton cellulaire, voir paragraphe 3.6. (6) La double indépendance est réalisée par un voile de verre 100 gr ou un ESF en complément de l écran d indépendance du complexe de base. (7) Protection autre qu asphalte. (8) Titulaire d un DTA autorisant la pose sous asphalte et de classe C (guide UEAtc) minimum. (a) La protection lourde meuble peut être supprimée pour les toitures inaccessibles dans les zones à faible variation thermique conformément à la norme NF P (DTU 43.1, ). (b) Pose libre de l isolant inversé sur l asphalte. La protection de l isolant est définie dans son DTA. (c) Pour les anciens revêtements en membranes bitumineuses, voir paragraphe (d) Limitation de surface suivant DTA de l isolant inversé. (e) Le complexe est renforcé par une couche d asphalte ABT20 en indépendance, voir paragraphe 5.5. (f) Les espèces végétales interdites en terrasses jardin sont définies dans la norme NF DTU P1-1 ( ). (g) Procédé de végétalisation visé dans un Avis Technique distinct. (h) Rétention temporaire des eaux pluviales non visée en isolation inversée. 10 5/

11 Tableau 2 Détails des relevés Positionnement des bandes de renfort Type de toiture-terrasse Non isolée Isolée Système inversé Toiture inaccessible Q + S P + Q + S Q + S Toiture inaccessible - Retenue temporaire des eaux pluviales R + S P + R + S Toiture-terrasse accessible aux piétons Système inversé Dalles sur plots Relevé au niveau des dalles sur plots Relevé protégé par un écran démontable Relevé protégé par un solin grillagé Q + S Q + S R + S Toiture-terrasse accessible aux piétons Système inversé Carreaux scellés ou collés Relevé protégé par un écran démontable Relevé protégé par un solin grillagé Q + T + S Q + T + S Toiture-terrasse jardin Q + U P + Q + U Q + U Terrasse et toiture végétalisée Q + U P + Q + U Q + U Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. 5/

12 Tableau 3 Constitution du pare vapeur Élément porteur Hygrométrie et chauffage des locaux Pare vapeur (10) (11) (12) Locaux à faible et moyenne hygrométrie EIF + BE 25 VV 50 soudé en plein Maçonnerie (9) Locaux à forte hygrométrie ou planchers chauffants n assurant qu une partie du chauffage EIF + Bitume élastomérique 35 Alu soudé en plein Locaux à très forte hygrométrie ou planchers chauffants assurant la totalité du chauffage EIF + écran perforé + Bitume élastomérique 35 Alu soudé en plein Béton cellulaire (9) Locaux à faible et moyenne hygrométrie EIF + écran perforé + BE 25 VV 50 soudé en plein Bois et panneaux à base de bois Locaux à faible et moyenne hygrométrie EIF + BE 25 VV 50 soudé en plein (sur panneaux uniquement) ou BE 25 VV 50 cloué (9) Pontage des joints sur appuis pour les planchers de type D (y compris avec dalle de compression) et pour les supports en béton cellulaire. (10) Dans le cas de surfaces inférieures à 200 m², le pare vapeur peut être en indépendance (sans EIF) à joints soudés. Le pare-vapeur est alors soudé en périphérie de la toiture et autour des émergences sur une bande de 50 cm de largeur. (11) Les éléments en feuilles constituant le pare-vapeur sont posés à recouvrement de 0,06 m, jointoyés par soudage. (12) Dans le cas d un pare-vapeur en semi indépendance, les recouvrements sont élargis à 0,10 m. Tableau 4 Mise en œuvre de l isolant Isolant (13) Mise en œuvre de l isolant Collé à l EAC Colle à froid Fixé mécaniquement (14) Pose libre (15) Perlite (seule ou en dernier lit) x x x x Verre cellulaire x Polyuréthanne / Polyisocyanurate x x x Laine Minérale (classe C) x x x x Polystyrène extrudé en toiture inversée x Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. (13) L isolant est posé conformément à son DTA. (14) Les fixations mécaniques sont autorisées uniquement sur éléments supports en bois et panneaux à base de bois. L emploi d attelages de fixations mécaniques «solides au pas» est obligatoire lorsque les panneaux isolants sont fixés mécaniquement et ont une résistance à 10 % de compression (NF EN 826) inférieure à 100 kpa (selon le tableau des caractéristiques spécifiées des Documents Techniques d Application des panneaux). (cf. 9.33) (15) La pose libre est sans limitation de surface. 12 5/

13 Tableau 5 Composition, caractéristiques spécifiées et caractéristiques de mise en œuvre de l asphalte de l Aspatoit Caractéristiques Unité Norme / MOI ASP20BT Définition Asphalte sablé Température de mise en œuvre (Mini/Maxi) C 180/200 C Épaisseur de mise en œuvre Nominale (Mini/Maxi) mm 20-(18/23) Masse volumique indicative kg/m Composition des asphaltes Poudre d asphalte 0/2 % Facultatif Filler (pr EN ) % 37 % Granulats 0/6 % 25 % Bitume 35/50 % 8 % Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. Caractéristique spécifiées des asphaltes Unité Norme / MOI ASP20BT Indentation type A État neuf 1/10 ième de mm NF EN /25 Pression admissible dan/cm2 MOI03 0,2 Caractéristiques indicatives des asphaltes unité Norme / MOI ASP20BT Maniabilité NFT <10 Retrait libre - Longueur après 24 H % MOI04 < 0,05 Retrait libre - Largeur après 24 H % MOI04 < 0,02 Fluage C MOI02 35 ± 5 État neuf : - Flexion 3 points Force maxi - Flexion 3 points Flèche maxi - Module d élasticité N MOI01 > 400 % MOI01 >1 MPa MOI ± 1000 État vieilli (28 jours à 80 C) : - Flexion 3 points Force maxi N MOI01 > Flexion 3 points Flèche maxi % MOI01 >0.8 - Module d élasticité MPa MOI ± 1000 Poinçonnement dynamique J/cm2 NF P et < 20 Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. MOI01 : (Mode opératoire interne à Asten). Flexion 3 points. Température : - 10 C, vitesse : 0,1 mm/mn. MOI02 : (Mode opératoire interne à Asten). Température maximale à laquelle un échantillon de 75 x 100 mm a une déformation < 1/10e de millimètres sur une des deux dimensions au bout de 24 heures. MOI03 : (Mode opératoire interne à Asten). Poinçonnement longue durée sur asphalte. MOI04 : (Mode opératoire interne à Asten). Pourcentage de retrait sur un échantillon 200 x 100 mm après 24 heures entre -20 C et +20 C. 5/

14 14 5/

15 5/

16 16 5/

17 5/

18 18 5/

19 5/

20 20 5/

Toitures terrasses. STS 2 Enveloppe du Bâtiment 06/10/2008 1

Toitures terrasses. STS 2 Enveloppe du Bâtiment 06/10/2008 1 Toitures terrasses STS 2 Enveloppe du Bâtiment 06/10/2008 1 Introductions Une toiture terrasse est une toiture dont la pente est inférieure à 15%. Cette faible pente rend possible la rétention d eau. Chaque

Plus en détail

KNAUF THERM TTI TH36 SE SOUS PROTECTION LOURDE

KNAUF THERM TTI TH36 SE SOUS PROTECTION LOURDE Isolation sur béton ou bois Panneau stabilisé de polystyrène expansé auto-extinguible, conforme à la référence EPS 100 de la norme NF EN13163. Application Knauf Therm TTI Th36 SE est destiné au support

Plus en détail

LOT N 3 : ETANCHEITE

LOT N 3 : ETANCHEITE LOT N 3 : ETANCHEITE Page 1 sur 8 Table des matières 1. GENERALITES... 3 1.1. RAPPEL DES NORMES... 3 1.2. RECEPTION DES SUPPORTS... 3 1.3. ESSAIS... 4 1.4. PRESTATIONS ANNEXES D ETANCHEITE... 4 1.5. ISOLATIONS...

Plus en détail

-SYSTEME D ETANCHEITE-

-SYSTEME D ETANCHEITE- POUR LES PROFESSIONNELS DU BATIMENT BATICHEM UNE HAUTE TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L ENTREPRISE MAROCAINE UNE GAMME COMPLETE DE PRODUITS D ETANCHEITE POUR LE BATIMENT ET LE GENIE CIVIL -SYSTEME D ETANCHEITE-

Plus en détail

SOMMAIRE. Domaine d'application du guide... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet... 4

SOMMAIRE. Domaine d'application du guide... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet... 4 SOMMAIRE Domaine d'application du guide......................... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet............... 4 La toiture-terrasse : composition, destination et pente....... 7

Plus en détail

L étanchéité en asphalte des toitures-terrasses

L étanchéité en asphalte des toitures-terrasses INNOVATION UN SYSTÈME COMPLET ÉTANCHEUR L étanchéité en asphalte des toitures-terrasses 07/20 UN SYSTÈME COMPLÈTEMENT KNAUF Protection lourde Procédé d étanchéité à base d asphalte traditionnel ou mixte

Plus en détail

Avis Technique 5/ DRAINA G10

Avis Technique 5/ DRAINA G10 Avis Technique 5/15-2430 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2231 Nappe à excroissances drainantes sur revêtement d étanchéité Accessoire d étanchéité Roofing Dachdeckung DRAINA G10 Titulaire : Fabricant

Plus en détail

Avis Technique 5/ Topmetal S

Avis Technique 5/ Topmetal S Avis Technique 5/11-2258 Annule et remplace l Avis Technique 5/04-1790 Revêtement d'étanchéité bicouche mixte apparent à base de feuilles en bitume modifié Revêtement d étanchéité de toitures Roof waterproofing

Plus en détail

ROCK UP B+ nu. performances THERMIQUE. performances incendie CONSEIL ROCKWOOL NOUVEAU

ROCK UP B+ nu. performances THERMIQUE. performances incendie CONSEIL ROCKWOOL NOUVEAU ROCK UP B+ nu ROCK UP B+ NU est un panneau isolant nu en laine de roche, dont la particularité est de présenter une face supérieure surdensifiée repérée par 1 marquage. performances THERMIQUE 50 60 70

Plus en détail

Commune de LA FERTÉ SAINT-CYR - Construction d'un centre d'intervention - Septembre

Commune de LA FERTÉ SAINT-CYR - Construction d'un centre d'intervention - Septembre Commune de LA FERTÉ SAINT-CYR - Construction d'un centre d'intervention - Septembre 2014 3-1 LOT N 3 ETANCHÉITÉ Commune de LA FERTÉ SAINT-CYR - Construction d'un centre d'intervention - Septembre 2014

Plus en détail

Soprastick Sarking. montagne. climat de. couverture. Étanchéité complémentaire sur isolant thermique en simple toiture ventilée

Soprastick Sarking. montagne. climat de. couverture. Étanchéité complémentaire sur isolant thermique en simple toiture ventilée Solutions de couverture couverture climat de montagne Étanchéité complémentaire sur isolant thermique en simple toiture ventilée introduction introduction LA COUVERTURE EN CLIMAT DE MONTAGNE : LES SOLUTIONS

Plus en détail

Avis Technique 14/ HAKA PB

Avis Technique 14/ HAKA PB Avis Technique 14/15-2111 Annule et remplace l Avis Technique 14/10-1602 Tubes en PB Système de canalisations en PB PB piping system PB Rohresystem HAKA PB Titulaire : HakaGerodur Mooswiesstrasse 67 CH-9201

Plus en détail

Description détaillée

Description détaillée KNAUF PÉRIBOARD Isolation des soubassements Isolation des murs de soubassement Isolation des par l'extérieur des murs de soubassement Panneau composite constitué d un isolant en polystyrène expansé Knauf

Plus en détail

L étanchéité des toits terrasses

L étanchéité des toits terrasses L étanchéité des toits terrasses De l étanchéité classique des toits terrasses, à chaud ou à froid, aux solutions dédiées pour les toitures en fibrociment, l étanchéité liquide, la végétalisation ou la

Plus en détail

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système INTRODUCTION Les Hourdis CONCERTO METAL (CMH) en polystyrène expansé d une densité de 20 à 25 kg/m³, renforcé par des inserts en acier galvanisé de 1,25 mm offre les avantages suivants : Isolation thermique

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Accessoire pour joint de dallage Avis Technique 3/06-458 Règle joint REHAU Titulaire : REHAU S.A Place Cissey F-57343 MORHANGE Tél. : +33 (0)3 87 05 50 70 Fax : +33 (0)3 87 05 50 85 Internet : www.rehau.fr

Plus en détail

DEUXIEME PHASE TOITURE TERRASSE ACCESSIBLE. Art. Désignation U Quantités P.U. P.T.

DEUXIEME PHASE TOITURE TERRASSE ACCESSIBLE. Art. Désignation U Quantités P.U. P.T. DEUXIEME PHASE TOITURE TERRASSE ACCESSIBLE ETANCHEITE DES PARTIES COURANTES Exécution d'un complexe d'étanchéité pour parties courantes comprenant : * Une couche primaire EIF * Un pare vapeur en Elastophène

Plus en détail

Moplas Joint. Vu pour enregistrement le 20 décembre 2007

Moplas Joint. Vu pour enregistrement le 20 décembre 2007 Avis Technique 5/07-1922 Système d étanchéité des joints de gros œuvre pour toitures Étanchéité des joints de gros œuvre pour toiture Waterproofing treatment of joint for roofing Dichtschweißung für Abdichtungen

Plus en détail

Avis Technique 14/ *V1 BARBI PER

Avis Technique 14/ *V1 BARBI PER Avis Technique 14/11-1681*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/11-1681 Tubes en PE-Xb Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/08-2013*01 Add Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation as base for waterproofing Nichttragender Wärmedämmstoff

Plus en détail

Sarnafil TG 66 F indépendant

Sarnafil TG 66 F indépendant Avis Technique 5/04-1786*01 Add Additif à l Avis Technique 5/04-1786 Revêtement d étanchéité monocouche en Polyoléfines Flexibles (FPO), indépendant sous protection lourde Revêtement d étanchéité de toitures

Plus en détail

LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE

LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE Page 1 sur 7 80 GENERALITES Les travaux comprennent toutes les fournitures, montages et mise en oeuvre de tous les matériaux décrits au présent lot. 801 RAPPEL DES NORMES ET

Plus en détail

Avis Technique 5/ Moplas Joint

Avis Technique 5/ Moplas Joint Avis Technique 5/11-2250 Annule et remplace l Avis Technique 5/07-1922 et 5/07-1922*01 Ext *02 Ext Système d étanchéité des joints de gros-œuvre pour toitures Étanchéité des joints de gros-œuvre pour toiture

Plus en détail

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires Avis Technique 14/14-1983 Annule et remplace l Avis Technique 14/11-1671 Panneau d'isolation pour l'installation d'appareils de chauffage à combustible solide Poêle Fireplaces Kamine PANISOL Titulaire

Plus en détail

REFECTION ETANCHEITE ET ISOLATION DE TERRASSE

REFECTION ETANCHEITE ET ISOLATION DE TERRASSE MAITRE D'OUVRAGE GIER PILAT HABITAT 9, rue Jean Antoine Vial 42042 SAINT-CHAMOND CEDEX Tél : 04 77 29 29 29 REFECTION ETANCHEITE ET ISOLATION DE TERRASSE HLM - 2, Square du Janon 42400 SAINT-CHAMOND Lot

Plus en détail

Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades légères... 2 Revêtements extérieurs de façade... 5

Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades légères... 2 Revêtements extérieurs de façade... 5 Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades en maçonnerie de petits éléments... 2 Façades en béton banché... 2 Façades en panneaux préfabriqués... 2 Façades légères... 2

Plus en détail

Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2

Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2 Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2 1. PREAMBULE La nouvelle réglementation sismique a été mise en place le 22 octobre 2010 au travers des textes

Plus en détail

vendredi 15 juin 2012 à 12 Heures

vendredi 15 juin 2012 à 12 Heures MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville d Auterive Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE 05 34 28 19 30 Cahier des Clauses Techniques Particulières Travaux de réfection d étanchéité des toituresterrasses sur

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Avis Technique 14/08-1247 Procédé de chute unique Annule et remplace l'avis Technique 14/03-777 Edition corrigée du 27 octobre

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/12-266 Annule et remplace le constat de traditionnalité 20/04-51 Procédé d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation

Plus en détail

Avis Technique 2/ *01 Add

Avis Technique 2/ *01 Add Avis Technique 2/11-1445*01 Add Additif à l Avis Technique 2/11-1445 Avant d utiliser ce système, il est indispensable de prendre connaissance de l Avis Technique 2/11-1445 en tenant compte de l additif

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PLAFONDS I PRIMAIRE

FICHE TECHNIQUE PLAFONDS I PRIMAIRE FICHE TECHNIQUE PLAFONDS I PRIMAIRE 100 45 (DEMANDE D AVIS TECHNIQUE EN COURS) TRAVAUX PREPARATOIRES ET DISPOSITIONS GENERALES Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état

Plus en détail

B 01/09/2014. Produits manufacturés en mousse rigide de polyuréthanne

B 01/09/2014. Produits manufacturés en mousse rigide de polyuréthanne Indice de Révision Date de mise en application B 01/09/2014 Référentiel Produit nº4 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 01/03/2015 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Remplacé le : 17/02/2014 par le n 13/14-1227 Procédé sous carrelage System under tiles fixing System unter Fliesenbelag und Plattenbelag Avis Technique 13/09-1044 Annule et remplace l Avis Technique 13/06-1001

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Revêtement monocouche d'étanchéité de toitures Avis Technique 5/01-1561 Annule et remplace l Avis Technique 5/96-1196 Revêtement d'étanchéité monocouche soudable en bitume modifié SBS SOPRALEE FLAM Monocouche

Plus en détail

Mise en œuvre de bardage rapporté en zone sismique

Mise en œuvre de bardage rapporté en zone sismique Fiche Technique #3 è L expertise SNBVI è Septembre 2015 Mise en œuvre de bardage rapporté en zone sismique Textes de référence o NF EN 1998-1 dit Eurocode 8 o NF P 06-014 dit règles PS MI89 révisé 92 o

Plus en détail

Eurotan, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Eurotan, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Eurotan, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. NOUVEAU Le panneau Eurotan est à performance thermique identique,

Plus en détail

GAMME TOITURES-TERRASSES ALPAL ALPAL TS. Procédés d étanchéité monocouches autoprotégés soudés, base bitume ALPA

GAMME TOITURES-TERRASSES ALPAL ALPAL TS. Procédés d étanchéité monocouches autoprotégés soudés, base bitume ALPA GAMME TOITURES-TERRASSES ALPAL ALPAL TS Procédés d étanchéité monocouches autoprotégés soudés, base bitume ALPA ALPAL et ALPAL TS Les procédés ALPAL et ALPAL TS sont chacun constitués d une seule membrane

Plus en détail

Plots à vérin. Dossier technique

Plots à vérin. Dossier technique Plots à vérin Dossier technique S O M M A I R E 1 - Description du plot................. page 3 2 - Prescriptions relatives aux plots a vérin..... page 3 3 - Prescriptions relatives au support........

Plus en détail

Document Technique d Application. Tuile Grand Sud

Document Technique d Application. Tuile Grand Sud Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/14-2389 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2061 Tuile de terre cuite pour l'emploi en faible pente Couverture en petits éléments Discontinuous

Plus en détail

Avis Technique 14/

Avis Technique 14/ Avis Technique 14/12-1749 Annule et remplace l Avis Technique 14/07-1149 Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions

Plus en détail

ALVEOTEC. Imperméabilisation et Protection Mécanique des Parois Enterrées Produit bénéficiant d un agrément

ALVEOTEC. Imperméabilisation et Protection Mécanique des Parois Enterrées Produit bénéficiant d un agrément DOSSIER TECHNIQUE ALVEOTEC Imperméabilisation et Protection Mécanique des Parois Enterrées ---------- Produit bénéficiant d un agrément Sommaire ---------- 1-Définition des caractéristiques d identification

Plus en détail

Avis Technique 14/11-1675

Avis Technique 14/11-1675 Avis Technique 14/11-1675 Kit isolé de traversée d'étage ou de paroi Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Système isolé pour traversée de paroi horizontale et verticale Titulaire : ISOTIP-JONCOUX 79,

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/12-265 Annule et remplace le constat de traditionnalité 20/04-54 Procédé d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application A 15/03/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Document Technique d Application. Eurothane Bi-3

Document Technique d Application. Eurothane Bi-3 Document Technique d Application référence Avis Technique 5/07-1950 Panneaux isolants non porteurs en polyuréthanne (PUR) à parements bitumés grésés armés voile de verre Isolant thermique non porteur support

Plus en détail

Document Technique d Application 5/ UTHERM Roof Roof PIR L FRA

Document Technique d Application 5/ UTHERM Roof Roof PIR L FRA Document Technique d Application 5/14-2370 Panneaux en polyisocyanurate sous protection lourde Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation as base for waterproofing Nichttragender

Plus en détail

NOUS SOMMES FABRICANTS... 4 QUI NOUS SOMMES... 5 ÉTANCHÉITÉ... 5 PRESENTATION... 6 CADRE DE SOLUTIONS D ETANCHEITE... 8 Terrasses accessibles

NOUS SOMMES FABRICANTS... 4 QUI NOUS SOMMES... 5 ÉTANCHÉITÉ... 5 PRESENTATION... 6 CADRE DE SOLUTIONS D ETANCHEITE... 8 Terrasses accessibles NOUS SOMMES FABRICANTS... QUI NOUS SOMMES... ÉTANCHÉITÉ... PRESENTATION... CADRE DE SOLUTIONS D ETANCHEITE... 8 Terrasses accessibles Terrasses accessibles piétons Protection lourde dure ou carrelage...

Plus en détail

REHABILITATION DE LA DEMI-PENSION COLLEGE JULES VERNE ROSIERES EN SANTERRE DCE. ETANCHEITE Mai 2008

REHABILITATION DE LA DEMI-PENSION COLLEGE JULES VERNE ROSIERES EN SANTERRE DCE. ETANCHEITE Mai 2008 REHABILITATION DE LA DEMI-PENSION COLLEGE JULES VERNE ROSIERES EN SANTERRE DCE Lot n 02 ETANCHEITE Mai 2008 ARCAS ARCHITECTURE ARCASA Société d Architecture 12 rue de Villevert - 60300 SENLIS Tél. : 03

Plus en détail

KIT EXCELPARK 1 GUIDE DE POSE

KIT EXCELPARK 1 GUIDE DE POSE Version du 1/0/200 Annule et remplace: 0/10/2004 ASPHALTE BETON SUPER ASPHALTE SUPER BETON POINTS SINGULIERS KIT EXCELPARK 1 Procédé d étanchéité de joints plats sans de gros œuvre pour toitures accessibles

Plus en détail

Document Technique d Application 5/15-2466. Sarnafil TG 66 F indépendant

Document Technique d Application 5/15-2466. Sarnafil TG 66 F indépendant Document Technique d Application 5/15-2466 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2200 Monocouche en Polyoléfines Flexibles (FPO), indépendant sous protection lourde Revêtement d étanchéité de toitures

Plus en détail

FOURNITURE D ABRIS DE JARDIN

FOURNITURE D ABRIS DE JARDIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNE DE QUINCIEUX 30, RUE DE LA REPUBLIQUE 69650 QUINCIEUX Tél: 04.78.91.10.11 FOURNITURE D ABRIS DE JARDIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Page 1 sur 11 CAHIER

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation as base for waterproofing Nichttragender Wärmedämmstoff als Untergrund für Abdichtungen Avis Technique 5/11-2233 Annule et

Plus en détail

MANUEL DE POSE THERMALU CHAPE

MANUEL DE POSE THERMALU CHAPE MANUEL DE POSE THERMALU CHAPE THERMALU ENTREPRISE SCOP ARL ZA Les Sablonnières 05120 L ARGENTIERE LA BESSEE Tél : 04-92-49-30-16 Mail : contact@thermalu.eu - 1 SOMMAIRE 1- VERIFICATION DES CONDITIONS DE

Plus en détail

ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS

ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS Isolants sous chape et dallage Les panneaux ISOMOSOL représentent une solution de mise en œuvre simple et économique pour isoler thermiquement un plancher.

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/15-2490 Panneaux isolants en polyisocyanurate (PIR) parementé Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation as

Plus en détail

ROOFMATE SL, ROOFMATE MinK Système

ROOFMATE SL, ROOFMATE MinK Système Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/15-2456 Panneaux en polystyrène extrudé (XPS) Procédé d isolation inversée Inverted insulation for terrace roofs Umkehrdach ROOFMATE SL, ROOFMATE

Plus en détail

Système de Profilés CE ECO

Système de Profilés CE ECO Avis Technique 5/15-2461 Annule et remplace l Avis technique 5/12-2263 Bandes de solin métallique Accessoires de toitures Roofing Dachdeckung Système de Profilés CE ECO Titulaire : Comptoir de l Étanchéité

Plus en détail

COMMUNE DE LIMERZEL Mairie LIMERZEL C.C.T.P.

COMMUNE DE LIMERZEL Mairie LIMERZEL C.C.T.P. MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE LIMERZEL Mairie 56220 LIMERZEL PROJET : CONSTRUCTION D'UN RESTAURANT SCOLAIRE ET D'UNE GARDERIE D'ENFANTS 12 rue de la Mairie 56220 LIMERZEL C.C.T.P. Lot N 9 : SOLS SOUPLES

Plus en détail

Avis Technique 5/ Ardoises Karnac Ardoises Karnac Standard

Avis Technique 5/ Ardoises Karnac Ardoises Karnac Standard Avis Technique 5/05-1816 Ardoises en fibres ciment Procédé de couverture en ardoises de fibres-ciment Fibre-ciment slates Faserzement-Dachplaten Ardoises Karnac Ardoises Karnac Standard Titulaire : Société

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d'application Référence Avis Technique 14/11-1696 Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausablußeitungen Clapet équilibreur de pression CEP Relevant de la norme NF

Plus en détail

FERMACELL Powerpanel H2O Cloisons non porteuses - Parement double

FERMACELL Powerpanel H2O Cloisons non porteuses - Parement double La solution recommandée en locaux fréquemment et fortement humides Descriptif : Les cloisons double peaux FERMACELL Powerpanel H 2 O sont des cloisons distributives non porteuses utilisées pour séparer

Plus en détail

Document Technique d Application. Alphatoit

Document Technique d Application. Alphatoit Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/07-1974 Annule et remplace d Avis Technique 5/05-1809 Panneaux isolants non porteurs en laine minérale (MW) support d étanchéité Isolant thermique

Plus en détail

Isolation sous chape hydraulique

Isolation sous chape hydraulique m Isolants de sol Isolation sous chape hydraulique p. 88 ou mortier de scellement Détail produit PRINCIPE DE MISE EN ŒUVRE 1. Règles de mise en œuvre Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément au

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Design et Performance véranda «classic») En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document

Plus en détail

Note d information n 13

Note d information n 13 Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 2 Constructions, façades et cloisons légères Note d information n Règles de transposition pour la mise en œuvre en zones sismiques

Plus en détail

Sommaire Annexe 11 étanchéité... 2 Conception, règles de calcul... 2 Etanchéité des toitures... 3

Sommaire Annexe 11 étanchéité... 2 Conception, règles de calcul... 2 Etanchéité des toitures... 3 Sommaire Annexe 11 étanchéité... 2 Conception, règles de calcul... 2 Etanchéité des toitures... 3 Eléments porteurs... 3 Maçonnerie... 3 Béton cellulaire... 3 Bois massif et panneaux dérivés du bois...

Plus en détail

Avis Technique 14/ NiroTherm

Avis Technique 14/ NiroTherm Avis Technique 14/13-1864 Tubes et raccords à sertir en acier inoxydable Systèmes de canalisations métalliques Pressfitting piping system Pressverbindung Systeme Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide 11 CHAPITRE 2 : Système de bardage rapporté traditionnel, non traditionnel et certification associée 11 1. Définition du bardage rapporté

Plus en détail

Avis Technique 5/

Avis Technique 5/ Avis Technique 5/13-2357 Annule et remplace l Avis Technique 5/08-2004 Bandes de solin métalliques pour écarter les eaux de ruissellement des relevés d étanchéité Accessoires de toitures Roofing Dachdeckung

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/12-267 Annule et remplace le constat de traditionnalité 20/04-52 Procédé d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation

Plus en détail

solutions constructives solutions techniques Toitures isolées à faible pente avec complexe d'étanchéité Le système constructif par nature

solutions constructives solutions techniques Toitures isolées à faible pente avec complexe d'étanchéité Le système constructif par nature solutions techniques Toitures isolées à faible pente avec complexe d'étanchéité produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables solutions constructives Le système constructif

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. 5. AGRÉMENTS TECHNIQUES ATG 1575 ATG 2262 Voir: 8-1

TABLE DES MATIERES. 5. AGRÉMENTS TECHNIQUES ATG 1575 ATG 2262 Voir:  8-1 TABLE DES MATIERES. GENERALITES. PRINCIPES DE BASE DE LA CONSTRUCTION DE TOITURES AVEC EUROTHANE ET POWERDECK. APPLICATIONS EUROTHANE ET POWERDECK POUR LES TOITURES PLATES AVEC COUVERTURE DE BITUME OU

Plus en détail

LCG MORTIER ISOLANT RENFORMI THERMIQUE CAHIER DES CHARGES

LCG MORTIER ISOLANT RENFORMI THERMIQUE CAHIER DES CHARGES VERSION 031615 CAHIER DES CHARGES LCG MORTIER ISOLANT RENFORMI THERMIQUE Avant d utiliser le procédé, il est indispensable de prendre connaissance du cahier des charges et des points singuliers DEFINITION

Plus en détail

Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur.

Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Convient à une large gamme de systèmes de finition de façades en bardage, vêture et vêtage pour les habitations

Plus en détail

SOLUTIONS D ÉTANCHÉITÉ SOPREMIUM SYSTÈMES

SOLUTIONS D ÉTANCHÉITÉ SOPREMIUM SYSTÈMES SOLUTIONS D ÉTANCHÉITÉ SOPREMIUM SYSTÈMES SOPREMIUM l Solutions d étanchéité I6 SOPREMIUM Construit sur plus d un siècle d expérience, le Groupe SOPREMA vous propose d aller encore plus loin dans la performance

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Panneau prêt à carreler Ready to tile Board Um gefliest zu werden gebrauchsfertige Platte Avis Technique 13/10-1068 Receveur de douche à carreler Panodur isotanche Titulaire : Société Lazer 44 rue des

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application référence Avis Technique 5/08-1993 Revêtement d étanchéité de toitures Roof waterproofing system Dchabdichtung Annule et remplace l Avis Technique 5/01-1561 avec modificatifs

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/15-355 Annule et remplace le Document Technique d Application 20/12-268 Procédé d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation

Plus en détail

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois :

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Présentation Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Coffrage du plancher, Constituant du plancher fini,

Plus en détail

Voie Romaine F Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) Fax : +33 (

Voie Romaine F Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) Fax : +33 ( Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 PROCES-VERBAL PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT n 13 A - 493 Résistance au feu des éléments de construction selon

Plus en détail

Parathane. Systèmes d étanchéité liquide

Parathane. Systèmes d étanchéité liquide À base d élastomère de polyuréthanne, pour application en extérieur ou intérieur, circulables, apparents ou sous protection lourde (carrelage collé ou scellé, dalles sur plots, etc.) K Préparation des

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître d Ouvrage ECOLE D ARCHITECTURE 60, avenue Constantine 38100 GRENOBLE Site ECOLE D ARCHITECTURE 60, avenue Constantine 38100 GRENOBLE C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Bureau d'etudes

Plus en détail

Rupteurs. La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ. Gain 38% Gain 52%

Rupteurs. La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ. Gain 38% Gain 52% Rupteurs La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ LOGEMENTS COLLECTIFS Ψ 9 = 0,37 W/m.K Gain 38% MAISONS INDIVIDUELLES Ψ 9 = 0,29 W/m.K Gain 52% Évite la pose des rupteurs thermiques Exigence

Plus en détail

Document Technique d Application. PRB col duo flex

Document Technique d Application. PRB col duo flex Document Technique d Application Référence Avis Technique 13/13-1212 Annule et remplace le Document Technique d Application 13/10-1091 Mortier colle amélioré à double taux de gâchage Colle à carrelage

Plus en détail

REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons

REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons 1 GENERALITES Le présent document définit les règles de base : Des contrôles effectués sur la fabrication des bétons revendiquant une valeur thermique certifiée

Plus en détail

Document Technique d Application. Mepforum sous protection lourde

Document Technique d Application. Mepforum sous protection lourde Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/16-2519 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2184 Revêtement d'étanchéité de toitures sous protection lourde en monocouche à base de bitume

Plus en détail

Document Technique d Application. Double Canal 12 (DC12)

Document Technique d Application. Double Canal 12 (DC12) Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/15-2433 Annule et remplace l Avis Technique 5/05-1805 Tuile de terre cuite pour emploi en faible pente Couverture en petits éléments Discontinous

Plus en détail

N DOP / Produit type. Dimensions

N DOP / Produit type. Dimensions 1. : voir tableau 2. Elément permettant l identification du produit de construction: brique à perforations verticales protégée porteuse, feu, acoustique, thermique, voir produit (date de fabrication /

Plus en détail

Iso db SYSTÈME DE FIXATION POUR PARQUET AVEC ISOLATION PHONIQUE (18 db)

Iso db SYSTÈME DE FIXATION POUR PARQUET AVEC ISOLATION PHONIQUE (18 db) Accessoires Iso db SYSTÈME DE FIXATION POUR PARQUET AVEC ISOLATION PHONIQUE (18 db) 18 db Isolation phonique Iso db SYSTÈME DE FIXATION POUR PARQUET AVEC ISOLATION PHONIQUE (18 db) 18 db Isolation phonique

Plus en détail

MARQUE NF ANTIPOLLUTION DES INSTALLATIONS D EAU

MARQUE NF ANTIPOLLUTION DES INSTALLATIONS D EAU CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT Organisme certificateur mandaté par AFNOR Certification 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F - 77447 MARNE LA VALLEE CEDEX 2 www.cstb.fr MARQUE NF ANTIPOLLUTION

Plus en détail

MANUEL DE POSE THERMALU LA CHAPE LIQUIDE ANHYDRITE

MANUEL DE POSE THERMALU LA CHAPE LIQUIDE ANHYDRITE MANUEL DE POSE THERMALU LA CHAPE LIQUIDE ANHYDRITE THERMALU ENTREPRISE SCOP ARL ZA Les Sablonnières 05120 L ARGENTIERE LA BESSEE Tél : 04-92-49-30-16 Mail : contact@thermalu.eu - 1 SOMMAIRE 1- VERIFICATION

Plus en détail

MÉTIERS DU PLÂTRE ET DE L ISOLATION LES FICHES PRATIQUES

MÉTIERS DU PLÂTRE ET DE L ISOLATION LES FICHES PRATIQUES Publication : Avril 06 MÉTIERS DU PLÂTRE ET DE L ISOLATION LES FICHES PRATIQUES RECOMMANDATION PROFESSIONNELLE PARASISMIQUE : COMPLEXES DE DOUBLAGE COLLÉS N 7 Cette fiche revient de manière synthétique

Plus en détail

Document Technique d Application. Unovel - Unosint

Document Technique d Application. Unovel - Unosint Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/09-2083 Annule et remplace l Avis Technique 5/03-1681 et 5/03-1681*01 à *05 Mod Revêtement d étanchéité de toitures bicouche à base de feuilles

Plus en détail

Isolation par l extérieur + parement enduit mince

Isolation par l extérieur + parement enduit mince Enveloppes et revêtements extérieurs Isolation par l extérieur + parement enduit mince D.1 1/5 Domaine d application Toute construction isolée par l extérieur en travaux neufs, hors maisons en bois. Dans

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N selon l annexe III du Règlement UE n 305/2011 (Règlement Produits de Construction)

DECLARATION DES PERFORMANCES N selon l annexe III du Règlement UE n 305/2011 (Règlement Produits de Construction) DECLARATION DES PERFORMANCES N 0351-2015 selon l annexe III du Règlement UE n 305/2011 (Règlement Produits de Construction) 1 Code d identification unique du produit type : PRB THERMOPATE 2 Numéro de type,

Plus en détail

DELTA -MS DRAIN Nappe de protection et drainage pour parois verticales

DELTA -MS DRAIN Nappe de protection et drainage pour parois verticales DELTA protège les valeurs. Economise l énergie. Procure le confort. P RQ E UM AI LU IM T -E Q PU RA EL MI TI ÄU TM DELTA -MS DRAIN Nappe de protection et drainage pour parois verticales DELTA -MS DRAIN

Plus en détail

Voie Romaine F Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) Fax : +33 (

Voie Romaine F Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) Fax : +33 ( Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 DE CLASSEMENT n EFR-14-003307 Résistance au feu des éléments de construction selon l'arrêté modifié du 22 mars

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application référence Avis Technique 5/04-1756*V1 Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation as base for waterproofing Nichttragender Wärmedämmstoff

Plus en détail