Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V."

Transcription

1 Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés conclu entre European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. et ses Représentants du Personnel

2 Préambule Conformément à la loi hollandaise du 23 janvier 1997 relative à la transposition de la Directive 94/45/EC du Conseil de l Union Européenne du 22 septembre 1994, la création de la société «European Aeronautic Defence and Space Company» (ci-après "EADS N.V.") aux Pays Bas, avec ses filiales dans les Etats membres de l Union Européenne a conduit à la conclusion d un accord sur la mise en place du Comité d Entreprise Européen le 23 octobre 2000, ayant pour objet l information et la consultation des salariés. Après huit années d existence, les Parties considèrent qu il est utile de l adapter à l organisation du Groupe et de prendre en compte les nouvelles pratiques que le Comité d Entreprise Européen a développées depuis sa création. 1. Objet Le Comité d Entreprise Européen d EADS N.V est informé et consulté sur des sujets à caractère transnational 1 par la Direction Générale d EADS. 2. Champ d application Conformément à la loi hollandaise et à la directive européenne précitées, le présent accord s applique à EADS N.V ainsi qu à ses sociétés situées dans les Etats membres de l Espace Economique Européen. 3. Composition du Comité d Entreprise Européen Le Comité d Entreprise Européen d EADS N.V se compose de 17 membres titulaires et de 17 membres suppléants répartis par pays ainsi qu il suit : France : 6 Allemagne : 6 Royaume Uni : 3 Espagne : 2 Chaque membre est élu ou désigné selon la loi de l Etat membre dans lequel il travaille. Seuls les salariés 2 du groupe EADS pourront être élus ou désignés comme membres. La qualité de membre se perd automatiquement sitôt que le salarié quitte le Groupe. La Direction des Relations Sociales Groupe est informée par écrit des nominations ou élections. En outre, un membre non officiel (sans droit de vote) peut être désigné par la Fédération Européenne des Métallurgistes (FEM) afin de participer aux réunions du Comité d Entreprise Européen ainsi qu à ses réunions préparatoires. 1 Sont considérées comme transnationales, les questions qui concernent EADS NV ou l ensemble du Groupe EADS ou au moins un groupe d entreprises d EADS situé dans au moins deux Etats membres différents. 2 Le terme «salarié» désigne toute personne travaillant sous contrat de travail avec une société du groupe EADS située dans les Etats membres de l Espace Economique Européen. 2

3 4. Modification du périmètre du Groupe En cas de variation significative du nombre des salariés du Groupe c est-à-dire une augmentation ou une diminution de 5%, le Comité d Entreprise Européen et la Direction Générale renégocieront la taille et la composition du Comité d Entreprise Européen avant le début du nouveau mandat. En cas d augmentation ou de diminution de plus ou moins 15%, les parties précitées renégocieront immédiatement. Si le nombre des salariés du Groupe dans un Etat membre non mentionné ci-dessus excède le seuil de 1000, un membre mandaté par les salariés employés dans ledit Etat membre sera ajouté au Comité d Entreprise Européen ; un membre supplémentaire sera accordé si ce nombre excède 5% de l effectif total du groupe EADS. 5. Durée du mandat Le mandat du Comité d Entreprise Européen d EADS N.V a une durée de quatre ans et débute après la première réunion constitutive du Comité d Entreprise Européen. Si un événement rend impossible la poursuite du mandat d un membre titulaire jusqu à son terme (faute de nouvelle désignation ou de réélection, démission, décès, etc ), le nouveau membre est élu ou désigné pour la durée du mandat restant à courir. Si l un des membres titulaires se trouve dans l incapacité temporaire de participer à une réunion du Comité d Entreprise Européen, il est remplacé par son suppléant, qui en informe à l avance par écrit, la Direction des Relations Sociales du Groupe EADS. 6. Attributions du Comité d Entreprise Européen Le Comité d Entreprise Européen d EADS N.V dispose des prérogatives d information et de consultation: 6.1 Information Définition Le Comité d Entreprise Européen est informé des questions qui concernent le Groupe. A cette fin, la Direction Générale communique au Comité d Entreprise Européen les éléments appropriés susceptibles de lui permettre de prendre connaissance du sujet traité. L information s effectue à un moment, d une façon et avec un contenu appropriés, qui permettent au Comité d Entreprise Européen d évaluer de manière précise les impacts éventuels et de préparer le cas échéant, la consultation Sujets relevant de l information Le Comité d Entreprise Européen est informé sur des sujets relatifs à la situation économique et les perspectives du Groupe, pour autant qu ils aient une importance transnationale. En particulier, les thèmes abordés sont les suivants : - la structure du Groupe - la situation économique et financière du Groupe, - l évolution probable des activités de production et de ventes, - les investissements - les changements substantiels concernant l organisation - l introduction de nouvelles méthodes de travail ou de nouveaux procédés de production, - la protection de l environnement, 3

4 - les fusions, - les délocalisations, la réduction de la taille ou la fermeture d entreprises, d établissements ou de la plus grande partie de ceux-ci, - la situation et l évolution de l emploi et les licenciements collectifs Modalités de communication des informations écrites La Direction communique aux Président et Vice Président du Comité d Entreprise Européen l ensemble des documents rédigés en langue anglaise et leur traduction française, allemande et espagnole avant la réunion interne. Le Président et le Vice Président se chargent ensuite de les transmettre aux membres du Comité d Entreprise Européen. A défaut, les documents sont distribués durant la réunion du Comité d Entreprise Européen avec la Direction Générale. 6.2 Consultation Définition On entend par consultation, l établissement d un dialogue et l échange de vues entre le Comité d Entreprise Européen et la Direction Générale à un moment, d une façon et avec un contenu appropriés qui permettent au Comité d Entreprise Européen de formuler un avis Sujets relevant de la consultation Le Comité d Entreprise Européen est consulté sur l un quelconque des sujets mentionnés à l article pour autant qu il ait des conséquences transnationales sur l emploi et sur les conditions de travail essentielles des salariés. Si l un des sujets précités conduit à une situation d une exceptionnelle gravité, le Comité d Entreprise Européen pourra demander à rencontrer le Président du Board d EADS N.V. En un tel cas, le Président et le Vice Président du Comité d Entreprise Européen soumettent à la Direction Générale une proposition commune relative à la composition de sa délégation Modalités de communication des informations écrites La Direction Générale communique au Président et au Vice Président du Comité d Entreprise Européen en temps utile, les documents rédigés en langue anglaise et leur traduction française, allemande et espagnole et en tout état de cause avant sa réunion interne. 6.3 Préparation des négociations de Groupe Indépendamment des compétences prévues aux articles 6.1 et 6.2, le Comité d Entreprise Européen et la Direction Générale d EADS peuvent décider conjointement d ouvrir des discussions préliminaires en vue de préparer une négociation sur un sujet transnational concernant tout le Groupe avant des négociations officielles avec un groupe spécial de négociation. Les propositions du Comité d Entreprise Européen et de la Direction Générale d EADS sont communiquées au groupe spécial de négociation préalablement à l ouverture des négociations. 6.4 Information de la communauté des salariés Le Comité d Entreprise Européen d EADS N.V informe les salariés du contenu et du résultat de la procédure d information et de consultation. 4

5 7. Organisation du Comité d Entreprise Européen 7. 1 Présidence En début de chaque nouveau mandat, le Comité d Entreprise Européen d EADS N.V élit un Président et un Vice Président parmi ses membres. Chacun d eux doit travailler dans un Etat membre différent et autant que possible, dans des sociétés différentes. Le Président et le Vice Président représentent légalement le Comité d Entreprise Européen. 7.2 Bureau Le Comité d Entreprise Européen élit en son sein un Bureau, composé de six membres titulaires, y compris le Président et le Vice Président et six suppléants appelés à remplacer les titulaires empêchés. Les membres titulaires (et leurs suppléants) sont répartis comme suit : France : 2 Allemagne : 2 Espagne : 1 Royaume Uni : 1 Le Bureau est en charge des questions administratives en particulier celles de préparer les réunions et les documents spécifiques du Comité d Entreprise Européen. 7.3 Comité Economique En début de chaque nouveau mandat, le Comité d Entreprise Européen élit en son sein, un comité économique composé de 6 membres titulaires et six suppléants. Les membres titulaires (et leurs suppléants) sont répartis comme suit : France : 2 Allemagne : 2 Espagne : 1 Royaume Uni : 1 Le comité économique élit un Président et un Vice Président. Le comité économique a pour mission d analyser et d approfondir tous sujets entrant dans le champ de compétence du Comité d Entreprise Européen tel que défini à l article du présent accord. Il est également habilité à recevoir des informations préliminaires sur tous ces sujets. La Direction Générale communique aux Président et Vice Président du Comité d Entreprise Européen les documents écrits avant la réunion du comité économique. Ces derniers les transmettent alors aux autres membres du comité économique. A défaut, lesdits documents sont distribués par la Direction durant la réunion. Le comité économique rend compte au Comité d'entreprise Européen. 5

6 8. Réunions des Comités 8.1 Réunions du Comité d Entreprise Européen Réunions internes Les réunions internes du Comité d Entreprise Européen d EADS N.V se tiennent quatre fois par année civile à raison d une journée chacune. Deux d entre elles précèdent les réunions avec la Direction Générale et les deux autres se tiennent aux dates, lieux et ordre du jour fixés par le Président et le Vice Président. La Direction des Relations Sociales du Groupe est préalablement informée des dates de ces réunions Réunions avec la Direction Générale Les réunions avec la Direction Générale d EADS NV se tiennent deux fois par an. La date, le lieu et l ordre du jour de ces réunions sont déterminés d un commun accord entre le Président, le Vice Président et la Direction Générale. Chacune de ces réunions est immédiatement suivie d une réunion du comité économique. Le CEO d EADS et au moins un membre du Comité Exécutif d EADS participent aux deux réunions. 8.2 Réunions du Comité économique Les réunions du comité économique se tiennent au moins quatre fois par an en présence de la Direction Générale. Une réunion prend place à l issue de chaque réunion du Comité d Entreprise Européen avec la Direction Générale. 8.3 Réunions extraordinaires En cas de circonstances exceptionnelles affectant considérablement les intérêts des salariés dans au moins deux sociétés établies dans deux Etats membres différents, le Comité d Entreprise Européen ou le comité économique peut demander à la Direction Générale de tenir une réunion extraordinaire ; de la même manière, la Direction Générale peut demander à ce qu une réunion extraordinaire soit organisée. 8.4 Organisation des réunions avec la Direction Générale En décembre de chaque année, la Direction Générale communique au Président et au Vice Président du Comité d Entreprise Européen le calendrier des réunions du Comité d Entreprise Européen et du Comité économique qu ils ont défini ensemble pour l année à venir. La convocation à chaque réunion ainsi que son ordre du jour sont envoyés par la Direction Générale au Président et au Vice Président au moins 5 jours ouvrés à l avance par messagerie électronique. Les documents remis par la Direction Générale sont envoyés en langue anglaise et accompagnés de leur traduction française, allemande et espagnole. A défaut de pouvoir les envoyer simultanément, les traductions sont soit remises en séance, soit adressées aux Président et Vice Président du Comité d Entreprise Européen par la Direction des Relations Sociales Groupe dans les 5 jours ouvrés maximum qui suivent la réunion. Les débats font l objet d une traduction simultanée en anglais, français, allemand et espagnol. Les présentations effectuées par la Direction sont faites soit en langue anglaise soit dans la langue maternelle de l intervenant afin de donner une information la plus efficace possible. 6

7 8.5 Relevé de décisions des réunions avec la Direction Générale La Direction Générale établit un relevé des décisions qui sont prises lors des réunions du Comité d Entreprise Européen et de celles du comité économique. Ce relevé de décision est communiqué aux membres du Comité d Entreprise Européen après validation du Président et du Vice Président. 9. Règlement intérieur Le Comité d Entreprise Européen d EADS N.V établit son propre règlement intérieur. Avant que celui-ci ne soit adopté, la Direction Générale a la possibilité de faire connaître son avis. 10. Structure Les structures dérivées du Comité d Entreprise Européen d EADS N.V sont les suivantes : - les Comités Européens de Division institués au sein de chacune des Divisions du Groupe : AIRBUS, ASTRIUM, EUROCOPTER et DEFENSE afin de traiter des sujets transnationaux relevant de leur propre domaine d activité. Ils sont régis par la loi hollandaise. - Un comité national peut être constitué dans chaque pays par accord entre la Direction nationale et les représentants du personnel au niveau national. Le Comité d Entreprise Européen ne peut se substituer aux instances représentatives nationales. 11. Comités Européens de Divisions Un comité européen dérivé du Comité d Entreprise Européen d EADS NV est établi au niveau de chaque Division ayant une dimension communautaire : Il s agit du comité européen AIRBUS, du comité européen ASTRIUM, du comité européen EUROCOPTER et du comité européen DEFENCE & SECURITY. Chacun de ces comités européens se compose d au moins un membre du Comité d Entreprise Européen d EADS NV, travaillant au sein de la Division qu il représente et de membres supplémentaires élus ou désignés conformément à la loi de l Etat membre dans lequel ils travaillent. Tous les membres titulaires et suppléants doivent être salariés des sociétés de la dite Division. Le nombre des membres composant le comité européen est fixé par accord entre la Direction et les représentants des salariés de chaque Division en cohérence avec le nombre de membres du Comité d Entreprise Européen d EADS NV. Le comité européen de Division a les mêmes compétences que le Comité d Entreprise Européen d EADS NV prévues aux articles 6.1 et 6.2 pour autant que ces sujets concernent le périmètre transnational de la Division. Les modalités de fonctionnement de chaque comité européen sont déterminées par accord entre la Direction de la Division et les représentants des salariés qui doivent s assurer que les dispositions de leur accord sont cohérentes avec celles du Comité d Entreprise Européen d EADS NV. Le Comité européen de Division doit transmettre son projet d accord au Comité d Entreprise Européen d EADS NV qui s assure que ses dispositions sont conformes aux principes essentiels du présent accord. 7

8 12. Comités nationaux Sous réserve de l accord préalable de la Direction Générale, le Comité d Entreprise Européen d EADS NV peut constituer un comité pour chaque Etat membre où sont enregistrées au moins deux sociétés de Divisions différentes du groupe EADS N.V. Chaque comité national se compose d au moins un membre du Comité d Entreprise Européen d EADS NV originaire dudit Etat membre concerné et de membres supplémentaires élus ou désignés selon la loi de l'état membre dans lequel ils travaillent. Tous les membres du comité national doivent être salariés des sociétés du pays concerné. Les modalités de fonctionnement de chaque comité national sont déterminées par accord entre la Direction des RH et les représentants des salariés du pays concerné. 13. Articulation entre les procédures d information et de consultation du Comité d Entreprise Européen et celles des instances nationales En cas de sujet transnational (cf. articles 6.1 et 6.2) concernant aux moins deux Divisions du Groupe, le Comité d Entreprise Européen d EADS NV puis les comités européens de Divisions sont informés ou consultés en priorité. Lorsque le sujet transnational ne concerne qu une seule Division, la procédure d information ou de consultation est d abord engagée au niveau du comité européen de la Division. Dans la mesure où le sujet est d importance, le Comité d Entreprise Européen d EADS NV est ensuite informé à l occasion de la réunion avec la Direction Générale suivante. Les procédures nationales sont engagées, conformément aux lois nationales en vigueur, à l issue de la première réunion du Comité d Entreprise Européen EADS NV et/ou des Comités européens de Division concernés. En cas de circonstances exceptionnelles, les instances représentatives du personnel nationales peuvent être saisies en parallèle au Comité d Entreprise Européen et aux Comités européens sans porter atteinte aux prérogatives de chacun d eux. 14. Experts 14.1 Experts permanents Le Comité d Entreprise Européen d EADS NV peut se faire assister de deux experts, ayant une expérience reconnue dans les domaines de l aéronautique, de la défense et de l espace. Ils participent aux réunions du Comité d Entreprise Européen et à celles du comité économique avec un rôle de conseil. Le Comité d Entreprise Européen informe la Direction des Relations Sociales du Groupe de la désignation de ses experts permanents Experts externes Expert comptable Le Comité d Entreprise Européen d EADS NV peut se faire assister d un expert comptable pour lui permettre d avoir une meilleure compréhension des comptes consolidés d EADS NV. EADS NV prend en charge les frais engagés par l expert comptable au titre de sa mission. 8

9 Autres experts Pour des sujets spécifiques, et pour autant que cela soit justifié, le Comité d Entreprise Européen d EADS NV ou le comité économique peuvent, sous réserve de l accord préalable de la Direction Générale, se faire assister d un expert technique payé par EADS NV Cahier des charges et honoraires des experts externes Le cahier des charges et les honoraires des experts externes sont fixés avec l accord de la Direction Générale selon les procédures internes applicables à EADS NV. 15. Confidentialité Conformément à la loi hollandaise du 23 janvier 1997, les membres du Comité d Entreprise Européen d EADS NV sont tenus à une obligation de confidentialité. Dans cette optique, soucieuses de préserver la confiance mutuelle sans laquelle il ne peut y avoir de dialogue social, les Parties signataires fixent les règles qui régissent la confidentialité des informations auxquelles les participants ont accès lors des réunions du Comité d Entreprise Européen ou du comité économique Nature et forme des informations Sont visées toutes informations divulguées par la Direction à l occasion des réunions du Comité d Entreprise Européen ou du comité économique, quels qu'en soient l'objet (technique, industriel, financier, commercial...), la nature (savoir-faire, méthodes, procédés) et le support (documents écrits, informations verbales, support informatique..) Degré de confidentialité Le degré de confidentialité des informations est précisé par la Direction avant leur communication. Deux degrés de confidentialité doivent être distingués : Sont considérées comme hautement confidentielles, les informations destinées exclusivement aux membres du Comité d Entreprise Européen et qui ne doivent en aucune façon être communiquées au sein du Groupe ou à l extérieur du Groupe. Ce type d information sera principalement oral et les documents pouvant être distribués seront repris à l issue de la réunion. Le caractère confidentiel peut être temporaire ou définitif Sont considérées comme confidentielles, les informations ne devant en aucune façon être communiquées à l extérieur du Groupe. Le caractère confidentiel peut être temporaire ou définitif. Toutes les informations qui ne relèvent pas des deux catégories précitées, ou pour lesquelles la Direction n a donné aucune indication, sont considérées comme non confidentielles. 16. Coûts Le temps passé aux réunions internes et aux réunions avec la Direction Générale par les membres du Comité d Entreprise Européen d EADS NV et du comité économique, des comités européens de Divisions et des comités nationaux est rémunéré comme temps de travail. 9

10 Les frais de déplacement ainsi que le maintien du salaire des membres de ces comités y compris les experts permanents sont pris en charge par leur société, conformément aux pratiques existantes dans chacune d elles. Les frais administratifs nécessaires au fonctionnement du Comité d Entreprise Européen d EADS NV et du comité économique sont pris en charge par EADS NV. 17. Formation En accord avec le Président et le Vice Président, les membres du Comité d Entreprise Européen d EADS NV peuvent demander à suivre des formations pouvant être utiles à l exercice de leur mandat selon des modalités qui sont précisées par la Direction des Relations Sociales d EADS NV. 18. Loi applicable Cet accord est régi par les lois des Pays-Bas. 19. Durée de l accord Le présent accord annule et remplace l accord du 23 octobre Il entre en vigueur à compter de sa signature et est conclu pour une durée indéterminée. Les parties se réuniront s il apparaît nécessaire de modifier l accord en raison de l évolution des lois ou des réglementations européennes. Elles pourront également décider conjointement de le renégocier à tout moment. L accord peut être dénoncé par chacune des deux parties signataires de l accord, à quelque moment que ce soit, en respectant toutefois un préavis de six mois. La partie qui dénonce doit proposer un nouvel accord. Durant cette période, des négociations seront engagées entre le Groupe Spécial de Négociation incluant le Président et le Vice Président du Comité d Entreprise Européen d EADS N.V d une part, et la Direction Générale d autre part, sur la base du projet d accord proposé par la Partie qui a procédé à la dénonciation. Si aucun accord n a pu être conclu, la période de négociation est prolongée de 6 mois. Le présent accord demeure en vigueur pendant la période de négociation de 12 mois. Fait à Le Pour la Direction Générale d EADS Pour la délégation du Groupe Spécial de Négociation France Allemagne Jussi ITÄVUORI Directeur de Ressources Humaines Groupe Espagne Royaume Uni Le Président et le Vice Président du Comité d Entreprise Européen 10

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Destinataires Tous services Contact : Charlotte de Léobardy Tél : 01 55 44 23 92 Fax : E-mail : charlotte.de-leobardy@laposte.fr

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT Suivant délibération en date du 14 avril 2009 le Conseil d Administration de la société Groupe CRIT a établi son règlement intérieur. Le Conseil

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE MODIFIE PAR LE CONSEIL DE SURVEILLANCE LORS DE SA REUNION DU 16 MARS 2011 Le présent Règlement Intérieur a pour objet de déterminer les règles de fonctionnement

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

Diversité des expressions culturelles

Diversité des expressions culturelles Diversité des expressions culturelles 1 IGC Distribution limitée CE/07/1.IGC/RI REGLEMENT INTERIEUR PROVISOIRE DU COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

DANONE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

DANONE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DANONE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1/18 Article 1 - Champ d application du présent Règlement Le présent Règlement vise à compléter les Statuts de la Société. Il établit les principes

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI LOI N 2006-04 DU 4 JANVIER 2006, PORTANT CREATION DU CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DE L AUDIOVISUEL (CNRA) Exposé des motifs Le présent projet de loi a pour

Plus en détail

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF)

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Statuts juridiques adoptés lors de l Assemblée générale constitutive et spéciale du Regroupement des écoles de pêche francophones», tenue à l Institut

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR Version approuvée par le Conseil de surveillance du 10 mai 2012 1 CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR Suite aux modifications apportées par le décret

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française La Financial Supervisory Commission de La République de Corée et la Commission Bancaire de la République française Considérant le fait que certaines banques et autres établissements financiers constitués

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006

REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006 REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006 Texte de référence : o Loi 82-1097 du 23 décembre 1982 (L.236-6) o Circulaire n 93/15 du 25 mars 1993

Plus en détail

Règlement Intérieur de fonctionnement

Règlement Intérieur de fonctionnement ENVOL ISERE AUTISME - Reconnue d intérêt général - Association Affiliée Autisme France - B.P. N 60241 Tél :06 60 72 07 58 38305 BOURGOIN-JALLIEU Cedex Correspondant Grenoble/Grésivaudan/Sud Isère 06 70

Plus en détail

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT Formation des personnes ressources chargées d accompagner les membres des comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Secrétariat général DGRH C1 La cartographie des acteurs de

Plus en détail

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S.

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. Nanterre (la "Société") REGLEMENT INTERIEUR Adopté, sous condition suspensive,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Etabli par le Conseil d administration dans sa séance du 27 mai 2015, et modifié lors des séances des 30 août 2005, 12 décembre 2007, 20 janvier 2009,

Plus en détail

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME PRÉAMBULE La Fédération Française d Athlétisme (FFA), association déclarée reconnue d utilité publique, est une Fédération sportive

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011 RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011 Art.1 : Présentation Le Comité Français d Hydrogéologie (C.F.H.), est une Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE POPULAIRE ACCORD DU 28 SEPTEMBRE 2012 RELATIF AU FONCTIONNEMENT

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est responsable auprès du conseil d administration (le «Conseil») des politiques et pratiques relatives à l intégrité des déclarations financières

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les)

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Service émetteur : DT83

REGLEMENT INTERIEUR. Service émetteur : DT83 CONFERENCE DE TERRITOIRE DU VAR Service émetteur : DT83 REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE : La conférence de territoire constituée par le directeur général de l agence régional de santé PACA dans le département

Plus en détail

AMIDON 45 STATUTS. Mis à Jour le 27 juin 2005

AMIDON 45 STATUTS. Mis à Jour le 27 juin 2005 AMIDON 45 STATUTS Mis à Jour le 27 juin 2005 ARTICLE 1 CONSTITUTION ET DENOMINATION Lors de l Assemblée Générale Constitutive du 20 mars 1996, il a été fondé entre les adhérents aux présents statuts une

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE. Principes généraux inspirant le règlement de l'adapei 35 Les papillons blancs d Ille-et- Vilaine (1)

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE. Principes généraux inspirant le règlement de l'adapei 35 Les papillons blancs d Ille-et- Vilaine (1) REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE Principes généraux inspirant le règlement de l'adapei 35 Les papillons blancs d Ille-et- Vilaine (1) a) Confiance mutuelle : Les membres de l'adapei 35 étant personnellement

Plus en détail

FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS

FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS TITRE I : Constitution Dénomination Devise - Objet Siège Durée Article 1 : Constitution Il est constitué, entre les entrepreneurs économiques privés

Plus en détail

STATUTS I - BUT DE LA FONDATION D'ENTREPRISE

STATUTS I - BUT DE LA FONDATION D'ENTREPRISE FONDATION D'ENTREPRISE GENAVIE Fondation d'entreprise régie par la loi n 90-559 du 4 juillet 1990 Siège social : Centre hospitalier de NANTES (Loire-Atlantique) ----------------------------------- STATUTS

Plus en détail

Le présent Règlement Intérieur précise et compète les dispositions de la Convention de Libreville portant création du RIARC.

Le présent Règlement Intérieur précise et compète les dispositions de la Convention de Libreville portant création du RIARC. VERSION MODIFIEE DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET FINANCIER TITRE I : REGLEMENT INTERIEUR. Article 1 er : OBJET Le présent Règlement Intérieur précise et compète les dispositions de la Convention de Libreville

Plus en détail

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Numéro du document : 1209-04 Adoptée par la résolution : 109 1209 En date du : 8 décembre 2009 Remplacée

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada

Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada Objectifs Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada Charte du comité sur les conflits Adoptée le 11 décembre 2014 Le Conseil d administration (le

Plus en détail

ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES

ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES DE PICARDIE-ARDENNES Association déclarée Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS Article 1 : Forme Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES Le comité de ressources humaines (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme

Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le [NB - Règlement de la Banque d Algérie n 12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration de Cogeco inc. (la «Société») est élu par les actionnaires de la Société afin de surveiller la gestion de l ensemble

Plus en détail

MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR

MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR PRÉAMBULE Le présent document est un modèle mis à la disposition des ASBL PO de l enseignement catholique s inspirant des principes

Plus en détail

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1)

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1) MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (EMPLOI) (2 octobre 1984) (Etendu par arrêté du 31 mai 1994, Journal officiel

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports

L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports L Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Règlement intérieur du conseil de l Institut Royal de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports Titre premier : Dispositions

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 26 Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives Présentation Présenté

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente

Plus en détail

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE L article L. 5211-41-3 du CGCT garantit que «l ensemble des personnels des EPCI

Plus en détail

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Les Accords de Bercy sur la rénovation du dialogue social, signés le 2 juin 2008 par les ministres en charge de

Plus en détail

ASSOCIATION DES GITES RURAUX DE FRANCE ET DU TOURISME VERT DE L AUDE

ASSOCIATION DES GITES RURAUX DE FRANCE ET DU TOURISME VERT DE L AUDE ASSOCIATION DES GITES RURAUX DE FRANCE ET DU TOURISME VERT DE L AUDE Article 1 - Forme juridique L association des Gîtes Ruraux de France et du Tourisme Vert de L Aude est une association régie par la

Plus en détail

Loi du 16 mars 1954 (M.B. du 24 mars 1954) relative au contrôle de certains organismes publics 1

Loi du 16 mars 1954 (M.B. du 24 mars 1954) relative au contrôle de certains organismes publics 1 Loi du 16 mars 1954 (M.B. du 24 mars 1954) relative au contrôle de certains organismes publics 1 COORDINATION (4/2003) Article 1 er.- La présente loi est applicable aux organismes appartenant à l une des

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Code de conduite pour les membres du Conseil d administration

Banque européenne d investissement. Code de conduite pour les membres du Conseil d administration Banque européenne d investissement Code de conduite pour les membres du Conseil d administration Code de conduite pour les membres du Conseil d administration 2011 page 1 / 6 Champ d application du Code

Plus en détail

Statuts CIEP - «Centre International d Enseignement Pétanque» Association Loi de 1901 Basé sur la méthode Claude RALUY Préambule Les jeux dits de

Statuts CIEP - «Centre International d Enseignement Pétanque» Association Loi de 1901 Basé sur la méthode Claude RALUY Préambule Les jeux dits de Statuts CIEP - «Centre International d Enseignement Pétanque» Association Loi de 1901 Basé sur la méthode Claude RALUY Préambule Les jeux dits de «Boules», de pétanque, lyonnaise, jeu provençal sont au

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Décret n 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D AUDIT

CHARTE DU COMITE D AUDIT CHARTE DU COMITE D AUDIT INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 1. Reporting financier... 2 2. Contrôle interne - gestion des risques et compliance... 3 3. Audit interne... 3 4. Audit

Plus en détail

Les organismes de concertation compétents en matière de santé et de sécurité au travail

Les organismes de concertation compétents en matière de santé et de sécurité au travail Guide pratique 5 / 6 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, MINISTÈRE MINISTÈRE DU BUDGET, DE DU LA BUDGET, FONCTION DES COMPTES DES COMPTES PUBLIQUE PUBLICS, PUBLICS, ET DE LA RÉFORME DE L ETAT DE

Plus en détail

CODE DE L ACTION SOCIALE

CODE DE L ACTION SOCIALE CODE DE L ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES PARTIE LEGISLATIVE Dernière modification parue au Journal Officiel le 28 juin 2005 Article L. 211-1 Ont le caractère d associations familiales au sens des dispositions

Plus en détail

Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur

Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur Adopté par le Conseil d Administration de l ARPP en date du 9 octobre 2008, modifié le 11 décembre 2009 et le 26 septembre 2011. SOMMAIRE A. OBJET

Plus en détail

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER.

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. NOUVEAUX STATUTS Dénomination et siège Article 1 Il est constitué une association professionnelle régie par la loi du

Plus en détail

LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE

LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE SOCIAL N 31 SOCIAL N 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 7 février 2006 ISSN 1769-4000 LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE

Plus en détail

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE. qui se tiendra le 21 octobre 2008 à 12,00 heures au siège social afin de débattre de l'ordre du jour suivant :

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE. qui se tiendra le 21 octobre 2008 à 12,00 heures au siège social afin de débattre de l'ordre du jour suivant : COMPAGNIE DE L'OCCIDENT POUR LA FINANCE ET L'INDUSTRIE, société anonyme Siège social : L-1145 Luxembourg, 180, rue des Aubépines R.C.S. Luxembourg B- 9539 Messieurs les actionnaires sont priés d'assister

Plus en détail

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS Page 1 sur 10 ASSOCIATION METEO LOR STATUTS ARTICLE 1er - CONSTITUTION - DUREE. Conformément aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901, il est fondé le 20 avril 2013 une

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES En sa séance du 29 mars 2013 le Comité d Entreprise a adopté le règlement intérieur suivant. Il est applicable au 1 er avril 2013 Le règlement

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE ARTICLE 1 : CONSTITUTION DENOMINATION Entre les adhérents aux présents statuts il est créé une association dénommée

Plus en détail

Politique linguistique d Investissement Québec

Politique linguistique d Investissement Québec Politique linguistique d Investissement Québec 1. Objet La présente politique comporte des règles qui devront être appliquées par tous les membres du personnel d Investissement Québec, quels que soient

Plus en détail

d information-consultation du comité d entreprise.

d information-consultation du comité d entreprise. Enjeux et perspectives Loi du 14 juin 2013 : Nouvelles procédures d information-consultation du comité d entreprise La loi «relative à la sécurisation de l emploi» du 14 juin 2013, introduit de nouvelles

Plus en détail

Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz

Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz Statuts de l UFR Arts, Lettres et Langues Metz Approuvés à l unanimité par le conseil de l UFR Lettres et Langues du 9 décembre 2013 Avis du comité technique du 30 janvier 2014 Approuvés par le Conseil

Plus en détail

RA 2014 Annexe Le décret de 1994

RA 2014 Annexe Le décret de 1994 DateDoc Bibli othèque nationale de France RA 2014 Annexe Le décret de 1994 29/05/2015 16:35:44 Bibliothèque nationale de France délégation à la Stratégie et à la Recherche version du 29 mai 2015 émetteur

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Dispositions relatives aux attributions et au fonctionnement des comités techniques NOR : RDFF1221624C

Dispositions relatives aux attributions et au fonctionnement des comités techniques NOR : RDFF1221624C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire d application du décret n 2011-184 du 15 février 2011 relatif aux comités techniques

Plus en détail

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Version consolidée adopté par décision du conseil d administration MB/11/2008 du 14 février 2008 modifié

Plus en détail

Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012

Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012 Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012 BUT La principale fonction du Comité de vérification (le «comité») de TransForce Inc. (la «Société») consiste à aider le conseil d administration

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

COMMENT FONCTIONNE LA DÉLÉGATION UNIQUE DU PERSONNEL?

COMMENT FONCTIONNE LA DÉLÉGATION UNIQUE DU PERSONNEL? N 60 - SOCIAL n 32 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 14 avril 2016 ISSN 1769-4000 COMMENT FONCTIONNE LA DÉLÉGATION UNIQUE DU PERSONNEL? L essentiel La loi du 17 août 2015 relative au dialogue

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail

Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil et les procédures de contrôle interne mises en place par la société

Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil et les procédures de contrôle interne mises en place par la société HITECHPROS Société anonyme au capital de 730.434,40 euros Siège social : 15-17, boulevard du Général de Gaulle 92120 Montrouge 440 280 162 R.C.S. Nanterre Rapport du Président sur le fonctionnement du

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

RÈGLES DE PROCÉDURE POUR LE CONSEIL DU LABORATOIRE EUROPÉEN DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

RÈGLES DE PROCÉDURE POUR LE CONSEIL DU LABORATOIRE EUROPÉEN DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire European Molecular Biology Laboratory Europäisches Laboratorium für Molekularbiologie Langage originale: anglais Date: 20 novembre 2013 RÈGLES DE PROCÉDURE

Plus en détail

Représentation du personnel

Représentation du personnel Représentation du personnel Lorsqu ils sont salariés ou mis à la disposition d une entreprise, les pluriactifs et les saisonniers font partie du personnel, dont la représentation est assurée par trois

Plus en détail

I - CONSTITUTION DE L'ASSOCIATION

I - CONSTITUTION DE L'ASSOCIATION 95 Avenue des Routes 83200 TOULON S T A T U T S Article 1 - Constitution et dénomination I - CONSTITUTION DE L'ASSOCIATION L association a été fondée en 1937 en conformité avec les dispositions de la Loi

Plus en détail

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4 BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CANADA CODE DE CONDUITE DU CONSEIL D ADMINISTRATION TABLE DES MATIÈRES 1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

STATUTS. Adoptés à Lyon le 8 octobre 2002, modifiés à Namur le 11 octobre 2005, et à Ouagadougou le 25 novembre 2011

STATUTS. Adoptés à Lyon le 8 octobre 2002, modifiés à Namur le 11 octobre 2005, et à Ouagadougou le 25 novembre 2011 STATUTS Adoptés à Lyon le 8 octobre 2002, modifiés à Namur le 11 octobre 2005, et à Ouagadougou le 25 novembre 2011 I - Dénomination, objet, siège, durée, ressources Article 1 er : Dénomination Il est

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SCIENCE OUVERTE

STATUTS DE L ASSOCIATION SCIENCE OUVERTE STATUTS DE L ASSOCIATION SCIENCE OUVERTE TITRE I BUT DE L ASSOCIATION Association Science Ouverte 30 rue Armand Carrel 93700 Drancy Téléphone / Fax : 01 48 35 02 91 www.scienceouverte.fr Article premier

Plus en détail

STATUTS. Article 1 : Constitution

STATUTS. Article 1 : Constitution STATUTS Article 1 : Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhèreront ultérieurement une Association régie par les articles 21 à 79 du Code Civil Local découlant

Plus en détail

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture,

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture, Annexe page 1 ANNEXE PROJET D ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DU MAROC ET L ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE (UNESCO) CONCERNANT LA CREATION D UN CENTRE

Plus en détail

souri SEL Système d échange local

souri SEL Système d échange local souri SEL Système d échange local Statuts de l association ARTICLE 1 : Nom et siège Entre toutes les personnes qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une association dénommée souri SEL Cette association

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL FAIVELEY TRANSPORT Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 14.614.152 euros Siège social : Immeuble Le Delage Hall Parc Bâtiment 6A 3 rue du 19 mars 1962 92230 Gennevilliers

Plus en détail

5.5. Rapport de rémunération. 5.5.1. Procédure adoptée pour l élaboration de la politique de rémunération. 5.5.2. Politique de rémunération

5.5. Rapport de rémunération. 5.5.1. Procédure adoptée pour l élaboration de la politique de rémunération. 5.5.2. Politique de rémunération 5.5. Rapport de rémunération 5.5.1. Procédure adoptée pour l élaboration de la politique de rémunération La politique de rémunération des administrateurs est revue chaque année au sein du Comité de nomination

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2009/6 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 15 septembre 2009 Français Original: anglais Troisième session Doha, 9-13

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil d administration de LEGRAND SA

Règlement intérieur du conseil d administration de LEGRAND SA Mis à jour le 17 mars 2016 Préambule Règlement intérieur du conseil d administration de LEGRAND SA Première Partie : Le conseil d administration Article 1 er Article 2 Article 3 Missions et attributions

Plus en détail

Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires

Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. Les présentes conditions générales

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3104 Convention collective nationale IDCC : 176. INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE (10 e édition. Septembre 2004)

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Les règles de procédure applicables en cas de poursuites disciplinaires contre des élèves ou étudiants

FICHE PRATIQUE. Les règles de procédure applicables en cas de poursuites disciplinaires contre des élèves ou étudiants FICHE PRATIQUE Les règles de procédure applicables en cas de poursuites disciplinaires contre des élèves ou étudiants INTRODUCTION 3 Le respect des règles de procédure à suivre ne vaut que pour les mesures

Plus en détail

CAMPING CLUB GNC - TCS

CAMPING CLUB GNC - TCS Statuts du CAMPING CLUB GNC - TCS adoptés à : l Assemblée Générale du 8 mars 2014 à Vaumarcus Statuts du CAMPING CLUB GNC - TCS Table des matières I CONSTITUTION BUT - SIEGE... 3 Art. 1 Constitution...

Plus en détail