METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION"

Transcription

1 Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent un rôle important. Par exemple, elles peuvent : servir de catalyseurs pour maintenir les processus métaboliques (enzymes) dans la cellule, constituer des éléments de structure, ou encore intervenir dans les voies de signalisation. L étude des protéines et de leurs fonctions est donc indispensable pour comprendre le fonctionnement des cellules et des organismes. Dans leur environnement naturel, les protéines sont souvent présentes en petites quantités et sont associées entre elles et/ou à des carbohydrates, lipides, acides nucléiques ; il est donc difficile d isoler en grande quantité des protéines pures et actives, or cette étape est nécessaire pour étudier leurs structures et leurs fonctions. Les biochimistes ont ainsi tendance à produire et purifier des protéines d une autre façon. Par clonage, l ADN codant pour une protéine d intérêt est inséré dans un vecteur d expression (par ex. pgex), cette construction est alors introduite dans une cellule hôte (bactérie, levure ou cellule d insecte). Le vecteur d expression contient un promoteur fort inductible (ex. promoteur Ptac) ce qui permet d activer l expression du gène cloné et de produire la protéine correspondante en grande quantité dans la cellule hôte. Afin de faciliter leur purification, les protéines sont souvent exprimées en fusion avec une étiquette (tag) qui permet d effectuer une purification par affinité. Par exemple, la Glutathion S-transferase ( ) est une protéine utilisée comme étiquette pour ce type de purification. En effet, la a une forte affinité pour son substrat, le glutathion. Pour purifier les protéines d intérêt, on utilise une matrice composée de glutathion (par ex. Glutathion Sepharose 4B, Amersham). Les protéines de fusion à la vont se fixer sur cette matrice. Cette fixation est réversible, ce qui permet d éluer les protéines fixées à l aide d un tampon qui contient du glutathion réduit (voir figure 1). But du TP : Lors de cette séance vous allez purifier la seule et une protéine fusionnée à la (-Toc159G), à partir de bactéries E.coli transformées par les constructions codant pour ces deux protéines. Vous verrez que la facilite grandement la purification de la protéine voulue parmi toutes les protéines présentes dans les extraits bactériens. 1

2 Pour réaliser ce TP, nous avons cloné une partie de l ADNc codant pour une protéine de plante (A. thaliana Toc159) dans le vecteur d expression pgex (pgex-toc159; voir TP d avant : «extraction et digestion de plasmides d E.coli»). Dans ce vecteur, le gène codant pour la est sous le contrôle d un promoteur (promoteur Ptac) inductible à l IPTG (Isopropyl-β-D-thiogalactopyranoside). Nous avons transformé des bactéries (E.coli BL21) par le vecteur pgex vide et le vecteur pgex contenant Toc159. Les bactéries sont mises en culture à 37 C dans du milieu LB supplémenté par de l ampicilline. 3 heures avant de «récolter» les bactéries on ajoute l inducteur (IPTG) dans la culture. Le principe de l induction des protéines d expression par ajout d IPTG est illustré dans la figure On récupère ensuite les bactéries par centrifugation et on conserve le culot bactérien qui résulte de cette centrifugation à -80 C. Sans IPTG Une protéine represseur est attachée à l opérateur et empêche la transcription. La RNA polymérase peut se lier au promoteur mais ne peut pas débuter la transcription. Avec IPTG L IPTG se lie au represseur et l inactive. Le represseur est libéré. Maintenant la RNA polymerase peut commencer la transcription. promoteur Ptac Ptac pgex pgex operateur transcription mrna (+ ribosomes) traduction RNA polymérase Protéine répresseur protéine Inducteur IPTG Figure 2 2

3 PARTIE EXPERIMENTALE A. PREPARATION DES EXTRAITS BACTERIENS o Resuspendre complètement le culot bactérien (environ 0.5g) dans 5 ml de tampon 1 froid (dans la glace). o Ajouter 500 µl de lysozyme (10 mg/ml) o Incuber 30 min dans la glace Le Lysozyme (muramidase) est une enzyme qui détruit les parois des cellules des bactéries par hydrolyse des polysaccharides qui les composent. On trouve cette enzyme chez les plantes et les animaux. Par exemple on en trouve dans les œufs de poule, les tissus et sécrétions des mammifères, la salive, les larmes, le lait, où le lysozyme est une sorte d antibiotique naturel. o Après incubation avec les lysozymes les bactéries sont complètement lysées par sonication (4 x 30 sec sur glace). Attention! Etape réalisée par un assistant! o Prendre un échantillon de l extrait bactérien pour l analyser par SDS-PAGE : pipeter 40 µl dans un tube eppendorf de 1,5 ml et laisser dans la glace jusqu à utilisation. Volume de l extrait bactérien : ml B. SEPARATION PROTEINES INSOLUBLES / SOLUBLES o Transférer 1,8 ml de l extrait bactérien dans de nouveaux tubes eppendorf de 2 ml o Centrifuger 10 min à vitesse maximale ( rpm) o Transférer avec précaution les surnageants (=protéines solubles) dans de nouveaux tubes eppendorf de 2 ml o Prendre un échantillon de protéines solubles pour analyser par SDS-PAGE : tranférer 40 µl dans un tube eppendorf de 5 ml et laisser dans la glace jusqu à utilisation o Resuspendre le culot (protéines insolubles) dans 8 ml de tampon 1 o Prendre un échantillon de protéines insolubles pour analyser par SDS-PAGE : tranférer 40 µl dans un tube eppendorf de 5 ml et laisser dans la glace jusqu à utilisation 3

4 C. PURIFICATION PAR AFFINITE (BATCH) DE LA ET DE - TOC159G A L AIDE DU GLUTATHION SEPHAROSE 4B LIAISON AU GLUTATHION SEPHAROSE o Ajouter 100 µl de Glutathion Sepharose 4B dans chacun des eppendorfs contenant les proteins solubles (utiliser les cônes jaunes coupés à leur extrémité!) o Incuber 30 min à 4 C sous agitation (liaison de la et de -Toc159G au Glutathion Sepharose) o Centrifuger 1 min à 500 x g (4 C) o Transférer avec précaution les surnageants dans de nouveaux tubes eppendorfs (cette fraction contient les protéines qui ne se sont pas liées au Glutathion Sepharose = protéines non liées). Attention de ne pas perdre de billes de Sépharose, il vaut mieux laisser un peu de surnageant dans le tube que de perdre des billes! o Prendre un échantillon de protéines non liées pour analyse par SDS-PAGE : tranférer 40 µl dans un tube eppendorf de 5 ml et laisser dans la glace jusqu à utilisation LAVAGES o Laver les billes de Glutathion Sepharose : ajouter 1,8 ml de tampon 1, mélanger avec précaution, centrifuger 1 min à 500 x g, enlever avec précaution le surnageant. o Répéter cette étape 3 fois (pas besoin de garder les surnageants) ELUTION DES PROTEINES LIEES o Ajouter 500 µl de tampon d élution (50 mm TrisHCl ph 8,0, 10 mm glutathion) aux billes de Sépharose o Incuber 5 min à 4 C sous agitation o Centrifuger 1 min à 500 x g (4 C) o Transférer avec précaution le surnageant dans de nouveaux tubes eppendorfs. Cette fraction contient les proteins purifiées = éluat 1 4

5 o Prendre un échantillon de l éluat 1 pour analyse par SDS-PAGE : tranférer 40 µl dans un tube eppendorf de 5 ml et laisser dans la glace jusqu à utilisation. Conserver le reste de l éluat 1 dans la glace o Répéter l étape d élution: ajouter 500 µl de tampon d élution (50 mm TrisHCl ph 8,0, 10 mm glutathion) aux billes de Sépharose o Incuber 5 min à 4 C sous agitation o Centrifuger 1 min à 500 x g (4 C) o Transférer avec précaution le surnageant dans de nouveaux tubes eppendorfs = éluat 2 o Prendre un échantillon de l éluat 2 pour analyse par SDS-PAGE : tranférer 40 µl dans un tube eppendorf de 5 ml et laisser dans la glace jusqu à utilisation. Conserver le reste de l éluat 2 dans la glace D. DETERMINATION DE LA CONCENTRATION EN PROTEINES (TEST DE BRADFORD) La concentration des protéines des éluats va être déterminée par test colorimétrique de Bradford (test de Bradford, voir TP : Isolation d Igy à partir de jaune d oeuf de poule ). o Courbe étalon: préparer 5 dilutions de protéine BSA [concentration (80 µg / ml)] dans un volume final de 800 µl dilutions BSA BSA (80 µg / ml) H 2 O concentration finale 1 0 µg / ml 0 µl 800 µl 2 2 µg / ml µl µl 3 4 µg / ml µl µl 4 6 µg / ml µl µl 5 8 µg / ml µl µl o Dilutions des échantillons : préparer des dilutions des éluats au 1:200 et au 1:400 (2x!) Dilution 1:200 : 50 µl éluat + 9,95 ml H 2 O Dilution 1:400 : 500 µl de dilution 1: µl H 2 O Transférer 800 µl des dilutions dans un tube eppendorf 5

6 Ajouter 200 µl de réactif de Bradford à chacun des échantillons de 800 µl, bien mélanger o Incuber à température ambiante pendant au moins 5 min o Mesurer l absorbance à 595 nm (blanc = dilution 1) o Dessiner une courbe étalon et déterminer les concentrations de vos éluats. Attention aux facteurs de dilution! Estimer la quantité de / -Toc159 que l on peut purifier à partir de 0,5 g de bactéries. Courbe etalon : Concentration en BSA (µg/ml) Absorbance (595 nm) Echantillons: Echantillons: Eluat 1 1:200 Absorbance (595 nm) Concentration protéique (µg/ml) Concentration protéique (µg/µl) Quantité de protéines purifiées (µg) Eluat 1 1:400 Eluat 2 1:200 Eluat 2 1:400 Echantillons: Eluat 1 - Toc159 1:200 Absorbance (595 nm) Concentration protéique (µg/ml) Concentration protéique (µg/ml) Quantité de protéines purifiées (µg) Eluat 1 - Toc159 1:400 Eluat 2 - Toc159 1:200 Eluat 2 - Toc159 1:400 6

7 E. SDS-POLYACRYLAMIDE GEL ELECTROPHORESIS (SDS-PAGE) (pour le principe de SDS-PAGE voir TP : Isolation d Igy à partir de jaune d oeuf de poule ) o Ajouter 10 µl de 5x SDS-PAGE sample buffer (tampon de charge) à chacun des échantillons de 40 µl que vous avez mis dans la glace au cours du TP pour l analyse SDS-PAGE o Dénaturer les échantillons de protéines pendant 4 min à 95 C o Remplir la cuve d électrophorèse avec du tampon de migration pour SDS-PAGE o Déposer 5 µl de protein standard et les échantillons : 5 µl Protein standard extrait bactérien protéines insolubles protéines solubles protéines non liées éluat 1 éluat 2 Protein standard -Toc159 extrait bactérien -Toc159 protéines insolubles -Toc159 protéines solubles -Toc159 protéines non liées -Toc159 éluat 1 -Toc159 éluat 2 o Electrophorèse : au départ 100V, augmenter à 200V quand les échantillons entrent dans le gel de séparation. o Quand l électrophorèse est finie (le bleu sort du gel) le gel est coloré dans la solution de coloration (Coomassie staining solution) o Le gel est décoloré dans la solution de décoloration 7

8 o Vos gels séchés vous attendront dans notre labo! (vous pouvez les récupérer 2 jours après le TP) QUESTIONS: Pourquoi a-t-on fait pousser les bactéries dans du milieu LB contenant de l ampicilline? (voir aussi TP Extraction et digestion de plasmides d Escherichia coli ) Citez différentes techniques / stratégies pour purifier une protéine. Quels sont les avantages de la purification par affinité? Quels pourraient être à votre avis les désavantages? (voir aussi TP "Isolation d IgY à partir de jaune d oeuf de poule ") 3. Pourquoi lors de la purification de protéines doit-on travailler à 4 C (dans la glace)? 4. Qu est-ce qu un tampon? 5. Expliquer les bandes obtenues sur les gels SDS-PAGE. 6. Avez vous les mêmes résultats pour la seule et -Toc159 durant les différentes étapes de purification? Expliquez ces résultats. Matériel: - culots bactériens (BL21-DE3 + pgex où BL21-DE3 + pgex-toc159), environ 0,5 g - tampon 1 : 20 mm TrisHCl ph 7,4, 200 mm NaCl, 1 mm DTT - lysozyme 10 mg/ml (dans tampon 1) - Glutathion Sepharose - tampon d élution : 50 mm TrisHCl ph 8,0, 10 mm glutathion - BSA (80 µg / ml) - réactif de Bradford - 5x SDS-PAGE sample buffer (tampon de charge) - tampon de migration pour SDS-PAGE - solution de coloration (Coomassie staining solution) - solution de décoloration 8

Département de biologie Page 1 sur 6

Département de biologie Page 1 sur 6 Département de biologie Page 1 sur 6 TP de Biologie Moléculaire : BIO 36 Marion Benoîst, Keith Dudley, Dominique Charmot Introduction Lors de ce TP vous allez cloner des molécules d ADN. L objectif est

Plus en détail

Plasmid DNA purification

Plasmid DNA purification Plasmid DNA purification Excerpt from user manual - Français - NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra Plus NucleoBond Xtra Plus January 2013 / Rev. 11 Plasmid DNA purification Français Introduction

Plus en détail

Master ICMV 1 ére année. TP UE S8

Master ICMV 1 ére année. TP UE S8 1 Master ICMV 1 ére année. TP UE S8 PRODUCTION ET SELECTION DE BACULOVIRUS RECOMBINANTS DANS DES CELLULES D INSECTES EN CULTURE Présentation générale : les baculovirus d insectes, vecteurs d expression

Plus en détail

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES Université de Neuchâtel Laboratoire de Physiologie végétale Travaux pratiques de Physiologie végétale L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES En général, les plantes couvrent leur besoin en azote par

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Biochimie I Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1 Daniel Abegg Sarah Bayat Alexandra Belfanti Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Laboratoire

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 EXTRACTION ET ANALYSE DE L HEXOKINASE DE SACCHAROMYCES CEREVISIAE Éléments de réponse ANALYSE DES RÉSULTATS 1.1. Cela permet de faciliter la lyse alcaline de la membrane de

Plus en détail

STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Année scolaire 2006/2007

STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Année scolaire 2006/2007 STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Année scolaire 2006/2007 Etablissement d accueil : ENSAIA, groupe GPBA (Génie des Procédés Biotechnologiques et Alimentaires) laboratoire de Jean-Louis Georgen (Jean-Louis.Goergen@ensaia.inpl-nancy.fr)

Plus en détail

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH):

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): Laboratoire de Physiologie végétale Université de Neuchâtel Travaux pratiques de Physiologie végétale 2009 LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): ETUDE DES EFFETS DES ANTIDOTES DES HERBICIDES INTRODUCTION

Plus en détail

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli.

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Samueal Joseph, Romain Laverrière, Elias Laudato, Noé Mage Assisstants : Gisele Dewhurst, Charlotte Gehin, Miwa Umebayashi Résumé [1] L expérience consiste

Plus en détail

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie ANALYSE DE PROTEINES DANS LA LEVURE. I. But : Le but de ce TP est l analyse quantitative d une protéine de levure, l hexokinase, qui joue un rôle essentiel dans le mécanisme de la glycolyse. Nous utiliserons

Plus en détail

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

ANALYSE DE PROTEINE DANS LES

ANALYSE DE PROTEINE DANS LES ANALYSE DE PROTEINE DANS LES CELLULES Assistants: K. Umebayashi G. Dewhurst A. Santos L. Pineau 1. Introduction Lors de cette expérience, nous avons réalisé l extraction de protéines à partir de deux souches

Plus en détail

Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0

Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0 Livret de PROTOCOLE Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0-1 SOMMAIRE Préparation des échantillons... 3 1-Extraction des protéines... 3 2-Dosage des protéines avec le kit Pharmacia, PlusOne

Plus en détail

TP DE BBSG M1 (2011-2012) Production de protéines recombinantes dans Escherichia. coli Etudes structurales et fonctionnelles (C. Bordi, M-S aschtgen)

TP DE BBSG M1 (2011-2012) Production de protéines recombinantes dans Escherichia. coli Etudes structurales et fonctionnelles (C. Bordi, M-S aschtgen) TP DE BBSG M1 (2011-2012) Production de protéines recombinantes dans Escherichia. coli Etudes structurales et fonctionnelles (C. Bordi, M-S aschtgen) Introduction Le vecteur d'expression procaryote pqe31-dsred3

Plus en détail

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule»

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» Technologie de l ADN recombinant Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» 1 Les techniques de l ADN Recombinant But: isoler des fragments d ADN de génomes complexes et les recombiner

Plus en détail

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Pour la purification de l ADN génomique des kits de prélèvements Oragene et ORAcollect. Pour tout protocole et

Plus en détail

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI 2 Digestion par les enzymes SalI et EcoRV Digestion par les enzymes XhoI et SmaI Klenow: sous-unité de l ADN Polymérase I d E. coli possédant une activité ADN polymérase 5-3 et une activité exonucléasique

Plus en détail

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie SESSION 2005 CAPET externe et CAFEP Section : Biotechnologies Option : Biochimie - génie biologique TRAVAUX PRATIQUES Première partie : Techniques de biochimie Durée totale : 4 heures SUIVI DE LA PURIFICATION

Plus en détail

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

Techniques en instrumentation Culture des cellules animales

Techniques en instrumentation Culture des cellules animales 1 Techniques en instrumentation Culture des cellules animales Objectifs: 1. Se familiariser avec la technique de transfection transitoire des cellules animales pour l expression et la purification de protéines

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES BIOLOGIE MOLECULAIRE BIOCHIMIE STRUCTURALE

TRAVAUX PRATIQUES BIOLOGIE MOLECULAIRE BIOCHIMIE STRUCTURALE 2007-2008 TRAVAUX PRATIQUES BIOLOGIE MOLECULAIRE BIOCHIMIE STRUCTURALE Ce TP se rapporte, en terme de connaissance, aux unités de Biologie moléculaire (BIO12) et de Biochimie (BIO4), cependant la note

Plus en détail

2012>2020. Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche. Vendredi 24 mai 2013

2012>2020. Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche. Vendredi 24 mai 2013 2012>2020 Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche Vendredi 24 mai 2013 2 Laboratoire ICOA Doctorants : Laure GUILLOTIN - Geoffrey DUMONTEIL Lycée : Voltaire GLYCOPEPS

Plus en détail

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN MANIPULATION D ADN Clonage du gène «venus» dans des plasmides et expression de celui-ci chez les bactéries E.Coli. Assistants: U. Loizides M. Umebayashi C. Gehin - 1 - 1. Résumé Lors de notre expérience,

Plus en détail

CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN

CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN But de la manipulation Le but de cette manipulation est l introduction d un gène de méduse codant pour une protéine fluorescente dans des bactéries par l

Plus en détail

Manipulation des acides nucléiques

Manipulation des acides nucléiques Manipulation des acides nucléiques (voir chapitre 6 du Voet et Voet) - les acides nucléiques forment des polymères : ADN et ARN - ils sont composés de 4 nucléotides: A, C, G et T pour l ADN A, C, G et

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par

ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par La Faculté des Sciences Exactes et Naturelles (UFR SEN) (Campus de Fouillole, Pointe

Plus en détail

Mallette «Chromatographie sur colonne»

Mallette «Chromatographie sur colonne» 1 MATERIEL 1.1 Contenu de la mallette 1.2 Description du matériel VANNE D INJECTION COLONNE SERINGUE D INJECTION RÉSERVE D ÉLUANT POMPE MISE SOUS TENSION SÉLECTEUR DE LA GAMME DE VITESSE X1 X10 MAX RÉGLAGE

Plus en détail

METABOLISME DES VEGETAUX TD N 1

METABOLISME DES VEGETAUX TD N 1 METABOLISME DES VEGETAUX TD N 1 Exercice n 1 Les séquences nucléotidiques des gènes sont proches. 1 Production ATPase: On part de l'adnc de la levure pour savoir si la régulation se fait par la protéine

Plus en détail

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Contrôle des Connaissances. 2 ème session) (Durée : 1h30, tous documents autorisés, ordinateur interdit) Important

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

Nouveau protocole Affymetrix (1 er juin 2004)

Nouveau protocole Affymetrix (1 er juin 2004) Nouveau protocole Affymetrix (1 er juin 2004) Important : pipettez toujours un volume égal ou supérieur à 2 µl. Étape 1 : préparation des ARN poly-a contrôles Quantité d ARN Dilutions en série à ajouter

Plus en détail

10a: La PCR (locus D1S80)

10a: La PCR (locus D1S80) 10a: La PCR (locus D1S80) Pour des raisons techniques, ce protocole n'est plus utilisé. Il a été remplacé par le protocole "PCR locus PV92" ainsi que le nouveau protocole "PCR sensibilité au PTC". Il reste

Plus en détail

Hybridation et marquage Affymetrix puce HU133 Plate-Forme. plus 2

Hybridation et marquage Affymetrix puce HU133 Plate-Forme. plus 2 PRECAUTIONS GENERALES : HYBRIDATION AFFYMETRIX - Toutes les manipulations se font avec des gants de façon à limiter le risque de dépôt de RNAses présentes en grande quantité sur notre peau. - Tout le matériel

Plus en détail

MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE

MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE Sujet zéro BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BIOTECHNOLOGIES MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE Durée de l'épreuve : 2 heures Coefficient : 1 Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8 L usage d un

Plus en détail

POLASZEK André juin 2012. Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine

POLASZEK André juin 2012. Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine POLASZEK André juin 2012 Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine Sommaire RAPPORT DE STAGE 1 Sommaire 2 Introduction 3 Méthode 6 Migration sur gel d

Plus en détail

8-26 octobre 2007. 1 : Production d'une protéine recombinante dans E. Coli (p.2) (Assou el Batarri) Lundi 8 octobre (heure à préciser)

8-26 octobre 2007. 1 : Production d'une protéine recombinante dans E. Coli (p.2) (Assou el Batarri) Lundi 8 octobre (heure à préciser) TRAVAUX PRATIQUES DE MASTER BIOINFORMATIQUE BIOLOGIE STRUCTURALE & GENOMIQUE 1ere année 8-26 octobre 2007 1 : Production d'une protéine recombinante dans E. Coli (p.2) (Assou el Batarri) Lundi 8 octobre

Plus en détail

REGULATION GLOBALE DE L EXPRESSION DES GENES

REGULATION GLOBALE DE L EXPRESSION DES GENES REGULATION GLOBALE DE L EXPRESSION DES GENES TP4 : Les puces à ADN -introduction 21 -réactifs et matériel 22 -protocoles extraction des ARN totaux de levure 23 purification des ARN messagers 24 synthèse

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose Version : 1 Page : 1 / 8 microbienne par Version Date Modificateur Descriptif 1 22/10/2012 M. Lelievre MAJ mise en page (en tete, filigrane) et corrections générales Version : 1 Page : 2 / 8 1- Mots clés

Plus en détail

Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques

Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques Préparation de la solution mère : Bleu de méthylène (10-5 et 0.5x10-5 M). Lire la densité optique à l aide d un spectrophotomètre des deux solutions

Plus en détail

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES I. ISOLEMENT D UNE PROTEINE RESPONSABLE D UNE FONCTION : On s intéresse au fait d isoler la chymotrypsine, enzyme pancréatique sécrétée dans le tube digestif et responsable

Plus en détail

D après vous, à qui ces échantillons biologiques pourraient-ils appartenir? Comment va-t-on s y prendre pour procéder à leur identification?

D après vous, à qui ces échantillons biologiques pourraient-ils appartenir? Comment va-t-on s y prendre pour procéder à leur identification? TP Analyse de l ADN Sur la scène de crime, différents échantillons d origine humaine ont été retrouvés : du sang, un cheveu blond et un cheveu / poil coincé dans le couvercle du bocal de chlorure de calcium.

Plus en détail

Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet

Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet SOMMAIRE Matériel et réactifs nécessaires... P.2 Déroulement de l expérience... P.3 Préparation, électrophorèse et protocole de transfert... P.3 Protocole de

Plus en détail

8. Amplification et séquençage des acides nucléiques

8. Amplification et séquençage des acides nucléiques 8. Amplification et séquençage des acides nucléiques ADN chromosomique, plasmides (ADN bactérienne), ARN messager Rupture cellulaire Isolation et purification des acides nucléiques Concentration et amplification

Plus en détail

Glutathione Sepharose 4B

Glutathione Sepharose 4B Instructions 52-2303-00 AL Glutathione Sepharose 4B Glutathione Sepharose 4B est conçue pour la purification en une seule étape des glutathion-s-transférases, des protéines dépendantes du glutathion et

Plus en détail

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme.

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. Les objectifs de cette séance : - Apprendre à faire une réaction enzymatique. - Adapter les manipulations de chimie en TP de biologie. - Savoir

Plus en détail

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines 1.Isolement des protéines A. Choix d une source de protéines B. Techniques de solubilisation C. Stabilisation des protéines D. Détection des protéines E.

Plus en détail

10b : La PCR (locus PV92)

10b : La PCR (locus PV92) 10b : La PCR (locus PV92) Cette expérience a été mise en place afin de remplacer le protocole intitulé "PCR (locus D1S80)". L amplification est en effet meilleure et les résultats plus simples à interpréter.

Plus en détail

Extraction de protéines (Western Blot) - tampon de lyse

Extraction de protéines (Western Blot) - tampon de lyse Extraction de protéines (Western Blot) - tampon de lyse Préparer tampon de lyse : - 0.3 ml NaCl 5M - 0.5 ml Tris-base ph 8-0.1 ml Nonidet P 40 (NP40) - 0.5 ml Desoxycholate 10 % - 0.1 ml SDS 10 % - 0.5

Plus en détail

Interprétation des résultats et troubleshooting

Interprétation des résultats et troubleshooting Interprétation des résultats et troubleshooting Le Service de séquençage du Centre d innovation Génome Québec et Université McGill utilise des appareils 3730xl DNA Analyzer d Applied Biosystems. Cette

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Etude de la protéine ZraP

RAPPORT DE STAGE. Etude de la protéine ZraP Université Joseph Fourier Département Licence Sciences & Technologie RAPPORT DE STAGE Etue e la protéine ZraP RODÀ Mélanie Laboratoire accueil : Institut e Biologie Structurale Directeur u laboratoire

Plus en détail

Synthèse du premier brin d ADNc

Synthèse du premier brin d ADNc Synthèse du premier brin d ADNc (1 er juin 2004) L ARN total doit avoir une concentration d au moins 2 µg/µl pour la synthèse du premier brin d ADNc. Si la concentration d ARN total est inférieure à 2

Plus en détail

Analyses de protéines dans la levure

Analyses de protéines dans la levure Analyses de protéines dans la levure Romain Laverrière, Noé Mage, Elias Laudato, Samuel Joseph Introduction Le but de ce travail pratique est la détermination de la concentration d une sorte de protéine,

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION Taq'Ozyme Purple Mix OZYA003-40 - 40 réactions OZYA003-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN.

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN. 8.3.3 Réactifs 1. AD polymérase: La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d AD. Des polymérases qui sont résistantes à la chaleur sont utilisées, telles que la Taq polymérase (Thermus

Plus en détail

Il existe plusieurs types de tests ELISA mais le plus couramment utilisé et celui que nous proposons

Il existe plusieurs types de tests ELISA mais le plus couramment utilisé et celui que nous proposons 14: ELISA La technique de dosage d immunoabsorption par enzyme liée (en anglais Enzyme Linked Immuno Assay) ou ELISA est principalement utilisée en immunologie afin de détecter et/ou doser la présence

Plus en détail

MLVA Streptococcus pneumoniae

MLVA Streptococcus pneumoniae H.I.A. Robert Picqué Bordeaux Laboratoire de Biologie moléculaire Version Internet 2 MLVA Streptococcus pneumoniae 1. DESCRIPTION DES OPERATIONS 1.1 Culture et extraction des ADN NB : prévoir dans la série

Plus en détail

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait Exploitation d informations scientifiques et présentation d un travail de synthèse Durée : 1,5 h (préparation 1 h et soutenance orale 30 minutes) 1 Etude de la fabrication du Saint-Nectaire Les différentes

Plus en détail

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11. Annex 30, page 1 Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.04 Titre - C40B Chimie combinatoire, bibliothèques, p.ex. chimiothèques

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY)

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) Lise Vézina, technicienne de laboratoire Michel Lacroix, agronome-phytopathologiste Direction de l innovation scientifique et technologique Au Laboratoire

Plus en détail

CGH à partir d ADN génomique AGILENT

CGH à partir d ADN génomique AGILENT Page 1 sur 6 Ce protocole décrit les différentes étapes d une expérience de CGH array à partir d ADN génomique de l étape de digestion à celle de lavage des lames hybridées. REACTIFS ET KITS NECESSAIRES

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Étude de la protéase 1 de Pyrococcus Furiosus (PfuP1)

RAPPORT DE STAGE. Étude de la protéase 1 de Pyrococcus Furiosus (PfuP1) Université Joseph Fourier Département Licence Sciences & Technologie RAPPORT DE STAGE Étude de la protéase 1 de Pyrococcus Furiosus (PfuP1) VIGNON Mathilde Laboratoire d'accueil : Institut de Biologie

Plus en détail

Document de l expert(e)

Document de l expert(e) Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC Connaissances professionnelles CP1, examen écrit Laboratoire Document de l expert(e) Temps imparti 50 minutes

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

V- Purification des Protéines

V- Purification des Protéines V- Purification des Protéines = séparation des autres constituants de la cellule Protéine assez enrichie pour que tout contaminant puisse être tenu comme valeur négligeable : «raisonnement pure» Plusieurs

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE 1. Introduction Les génomes de différentes espèces ayant été séquencés ces dernières années, la majorité des efforts de la communauté scientifique se porte aujourd hui

Plus en détail

Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC

Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC Connaissances professionnelles CP1, examen écrit Laboratoire Name... Vorname... Kandidatennummer... Datum...

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire

L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire # Andrew Tolonen (atolonen@gmail.com) # avril 2013 L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire Exercise 1: amplification d'un gène d'intéret par PCR Vous êtes un médecin travaillant

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

Pipetez, chargez et observez!

Pipetez, chargez et observez! Ce document propose une activité préparatoire et une activité de prolongement à l activité Pipetez, chargez et observez! proposée aux élèves du 3 e, 4 e et 5 e secondaire en complément de la visite de

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start Kit, Beckman Coulter)

Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start Kit, Beckman Coulter) MODE OPERATOIRE Code : SSG / 001 UMR 1229 MGS Microbiologie et Géochimie des Sols 17 rue Sully BP86510 21065 Dijon Cedex Rédigé par : D. Bru Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start

Plus en détail

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Doc PP Hatier HCl : réaction avec le magnésium [magnésium (réactif 1) + HCl (réactif 2) dihydrogène + chlorure de Mg (produits

Plus en détail

TECHNIQUE: Recristallisation

TECHNIQUE: Recristallisation TECHNIQUE: Recristallisation Utilité La recristallisation est une méthode de purification d un produit solide. Elle permet de séparer un solide de ses impuretés après une réaction ou une extraction. Le

Plus en détail

Bio-T kit PDCoV (Porcine DeltaCoronaVirus)

Bio-T kit PDCoV (Porcine DeltaCoronaVirus) MANUEL D UTILISATION Protocole simplifié Bio-T kit PDCoV (Porcine DeltaCoronaVirus) Cat. N BioTK005 25 réactions Détection de toutes les souches du PDCoV par RT-PCR en temps réel avec contrôle positif

Plus en détail

Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) ADN polymérase thermostable

Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) ADN polymérase thermostable Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) OZYA001-1000 - 1000 unités OZYA001-5000 - 5000 unités OZYA001-1000D - 1000 unités + dntp Premix - 4x10 mm Stockage et stabilité : Taq Ozyme : 2 ans à -20 C dntp Premix

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE CAPET BIOTECHNOLOGIES option biochimie - génie biologique concours interne Session 2002 EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE ETUDE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE Durée : 6 heures Calculatrice interdite Aucun

Plus en détail

Isolement automatisé d ADN génomique à partir de culots de cellules sanguines à l aide de l appareil Tecan Freedom EVO -HSM Workstation

Isolement automatisé d ADN génomique à partir de culots de cellules sanguines à l aide de l appareil Tecan Freedom EVO -HSM Workstation PROTOCOLE AUTOMATISÉ Isolement automatisé d ADN génomique à partir de culots de cellules sanguines à l aide de l appareil Tecan Freedom EVO -HSM Workstation Mode d emploi des produits A1751 et A2751 Réservé

Plus en détail

Référence bibliographique. "Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée" Mathonet, Pascale

Référence bibliographique. Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée Mathonet, Pascale "Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée" Mathonet, Pascale Abstract L'objectif de ce travail est d'introduire, par ingénierie génétique, un site allostérique

Plus en détail

Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green

Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green Pour les produits AnyGenes : Cat # PMSX-F2S Cat # PMSX-F4S Cat # PMSX-F8S Cat # PMSX-F12S Cat # PMSX-F24S (* Cat # pour toutes les références

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

TP Pesticides et Phytoprotection Université de Strasbourg

TP Pesticides et Phytoprotection Université de Strasbourg TP Pesticides et Phytoprotection Université de Strasbourg Etude du mode d action d un herbicide : l Atrazine MOTS-CLES Activité enzymatique GST Atrazine Détoxication Herbicides Spinacia oleracea Zea mays

Plus en détail

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE THÈME : Des débuts de la génétique aux enjeux actuels des biotechnologies Niveau : Spécialité terminale S TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE EXTRAIT DU BO: Notions et contenus

Plus en détail

Cônes PureSpeed. Pureté et concentration optimisées Cônes pour purification de Protéines

Cônes PureSpeed. Pureté et concentration optimisées Cônes pour purification de Protéines Cônes PureSpeed Cônes pour protéine PureSpeed Pureté et concentration optimales Rapide moins de 15 minutes Traitement simultané de plusieurs échantillons Pureté et concentration optimisées Cônes pour purification

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET REMPLACEMENT 2010 France métropolitaine Option : ANABIOTEC BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE E2 DU DEUXIÈME GROUPE SCIENCES ET TECHNIQUES DE LA MATIÈRE Durée : 3 heures Matériel(s) et document(s)

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE 29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE SOLIDE) I- Principe Cette méthode a été adaptée d après Eric Lichtfouse (comm. Pers.) pour un traitement des

Plus en détail

Biochimie des protéines membranaires ou l importance de la bonne concentration de détergent

Biochimie des protéines membranaires ou l importance de la bonne concentration de détergent Atelier «cristallisation des protéines membranaires» Carry le Rouet 26-29 Novembre 2007 Biochimie des protéines membranaires ou l importance de la bonne concentration de détergent Cecile.Breyton@ibpc.fr

Plus en détail