- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal"

Transcription

1 RAPPELS : La comptabilité permet : - d enregistrer les entrées et sorties d argent - d informer les adhérents du club et ses partenaires (institutionnels et autres) - de contrôler et de prouver - de prévoir. Les principes fondamentaux : - l honnêteté comptable, la prudence - l indépendance des exercices - la permanence des méthodes. L organisation de la comptabilité : - le support est libre (cahier, logiciel) - les pièces justificatives : classement, conservation - le Plan comptable Il est organisé en 8 classes de comptes 1 Les comptes de bilan (utilisés pour élaborer le bilan) Classe 1 : les comptes de capitaux Classe 2 : les comptes d immobilisations Classe 3 : les comptes de stock Classe 4 : les comptes de tiers Classe 5 : les comptes financiers Les comptes de gestion (utilisés pour élaborer le compte de résultat) Classe 6 : les comptes de charges (pour opérations liées à l activité de l asso. qui appauvrissent cette dernière) Classe 7 : les comptes de produits (pour opérations liées à l activité de l asso. qui l enrichissent) Les comptes spéciaux Classe 8 - En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal le grand livre - Il permet l enregistrement au jour le jour des mouvements affectant le patrimoine de l association. - Ces enregistrements portés se nomment «écritures». - Chacune aura un numéro, une date, un libellé et constituera un «débit» ou un «crédit» C est l ensemble des comptes de l association. la balance - Elle donne les montants cumulés de chaque compte à une date donnée. - La balance est la base d établissement des documents de synthèse que sont le bilan, le compte de résultat et l annexe. - Elle est «équilibrée» - égalité entre les emplois et les ressources.

2 LES COMPTES ANNUELS : LE COMPTE DE RESULTAT Il récapitule les produits et les charges de l exercice. Il est donc le reflet de l activité de l association pendant l exercice. Les charges (comptes 6) et produits (comptes 7) sont présentés dans les rubriques suivantes : - charges et produits d exploitation Charges d exploitation Achats (comptes 60) Services extérieurs (comptes 61) Autres services extérieurs (comptes 62) Impôts, taxes et versements assimilés (comptes 63) Charges de personnel (comptes 64) Autres charges de gestion courante (comptes 65) Produits d exploitation Produits des activités (comptes 70) Subventions d exploitation (comptes 74) Autres produits de gestion courante (comptes 75) - charges et produits financiers Charges financières Produits financiers Comptes 66 Comptes 76 - charges et produits exceptionnels Charges exceptionnelles Produits exceptionnels Comptes 67 Comptes 77 - autres Charges Dotation aux amortissements et provisions (comptes 68) Produits Reprise sur amortissements et provisions (comptes 78) - les contributions volontaires Emplois des contributions volontaires (Comptes 86) Secours en nature Mise à disposition de biens et prestations Personnel bénévole Contributions volontaires en nature (Comptes 87) Dons en nature Prestations en nature Bénévolat 2

3 Le résultat de l exercice : C est la différence entre les produits et les charges. Le résultat de l exercice «équilibre» le compte de résultat. Le résultat de l exercice peut être excédentaire : total des produits supérieur au total des charges. Ceci caractérise une gestion maîtrisée de l association : en effet, les produits de l activité courante et normale de l association «couvrent» les charges. A propos de l excédent : - il ne doit pas être partagé entre les membres de l association (une association est dite non lucrative) - il est recommandé d avoir des fonds propres (cumul de résultats excédentaires) pour faire face à des décalages dits d exploitation (début d exercice notamment) ou bien à une situation non prévue (diminution du nombre d adhérents par exemple). Le résultat peut être déficitaire : total des charges supérieur au total des produits. L association connaît des problèmes d équilibre structurel : les charges sont trop importantes ou les activités sont sous financées. Si ce problème est accidentel et si l association a des fonds propres : moindre mal. Mais si ce problème est récurrent attention! Les dirigeants de l association doivent réagir (diminuer les charges comment? augmenter les produits comment?) Les contributions volontaires Une spécificité du plan comptable associatif. Par nature, ces contributions sont effectuées à titre gratuit. De ce fait elles ne contribuent pas à modifier le résultat de l exercice. En revanche, elles traduisent une réalité économique. Elles seront indiquées aussi bien en charges qu en produits et pour les mêmes montants. Elles correspondent aux aides que reçoit l association et aux dépenses dont elle est dispensée au niveau de 3 secteurs - secours en nature : cela correspond à la mise à disposition éventuelle de personnel (un employé municipal, un cadre technique d état) - prestations en nature : ce point concerne la mise à disposition d installations sportives municipales, véhicules personnels des bénévoles ) - bénévolat : il s agit de l ensemble du temps donné gracieusement par tous les bénévoles au service de l association Comment valoriser - Le détail du calcul permettant la valorisation doit être explicité. - Il s agit d être en capacité de prouver la véracité des sommes inscrites. - pour les mises à dispositions d installations sportives (source = Guide pratique du dirigeant sportif aquitain 2013) Type d équipement sportif Montant / heure d utilisation Gymnase 14,50 Salle de Gym, de Judo 15,50 Piste d athlétisme 12,50 Salle de réunion (30 personnes) 16 pour 3 h Siège social / Foyer club 62 le m² par an 3

4 - pour le «bénévolat» Une heure de bénévolat peut être valorisée autour de 15 Intérêt : - souligner le dynamisme de l association en mettant en évidence sa capacité à mobiliser ses bénévoles, - évaluer le besoin de financement supplémentaire pour l association en cas de diminution du bénévolat, - analyser tout ce qu apporte l association par ses propres moyens au regard des interventions financières directes. LES COMPTES ANNUELS : LE BILAN Le bilan est une photographie de la situation du patrimoine et de la situation financière de l association à une date donnée : la date de fin de l exercice. Il se compose de 2 inventaires : l un à gauche appelé «actif» l autre à droite appelé «passif» Chaque inventaire est spécialisé : - l actif décrit les différentes composantes du patrimoine - le passif regroupe les ressources utilisées par l association pour constituer son patrimoine. Il est présenté en deux colonnes : ACTIF : emploi des ressources, avoirs de l association : Où va l argent? L actif immobilisé Les immobilisations incorporelles Les immobilisations corporelles Tout ce que l association possède durablement pour effectuer son activité (locaux si est propriétaire, matériel de bureau ) L actif circulant Les stocks (les biens produits dans le cadre de l activité ou permettant de la financer) Les avances et acomptes versés sur commandes Les créances (ce que l on vous doit au 31/08 -) Les placements d argent Les disponibilités (compte bancaire si vous n êtes pas à découvert) PASSIF : origine des ressources D où vient l argent? Les fonds associatifs Les fonds propres (cumul des résultats précédents notamment) Le résultat de l exercice Les provisions pour risques et charges (sont des fonds issus de la gestion de l association elles représentent une dette du club envers lui-même!) Les dettes (ce que vous devez aux fournisseurs et organisme sociaux) Le compte bancaire (si vous êtes à découvert) Les produits constatés d avance Les charges constatées d avance Les charges à répartir sur plusieurs exercices TOTAL ACTIF = TOTAL PASSIF REMARQUE : le résultat de l exercice figure sur le compte de résultat et le bilan. 4

5 L ordre de classement des éléments du patrimoine a une signification précise à l actif comme au passif : - du haut vers le bas de l actif, on constate un ordre croissant de disponibilité des éléments du patrimoine. Les valeurs de l actif immobilisé ne sont pas disponibles, en revanche les créances peuvent le devenir facilement et enfin les disponibilités, par définition, sont immédiatement disponibles. - du haut vers le bas du passif, on constate un ordre croissant d exigibilité. Les fonds propres ne sont pas exigibles puisqu ils appartiennent à l association ; les dettes envers les fournisseurs et les organismes sociaux sont exigibles rapidement. L actif et le passif du bilan permettent, en première lecture, d obtenir trois types de renseignements : - le descriptif du patrimoine du club : la totalité de l actif - l endettement : les dettes du passif - la propriété réelle : fonds propres et provisions du passif. Le bilan constitue à la fois : - un document économique, il permet de faire le point sur la situation financière - un document juridique car il précise les relations avec des tiers (dettes ou créances) LES COMPTES ANNUELS : L ANNEXE L annexe a pour objet de compléter et commenter l information donnée par le bilan et le compte de résultat. Elle est obligatoire et constitue un document indissociable du bilan et du compte de résultat. Une annexe détaillée permettra de fournir des informations complètes et claires aux responsables de l association, aux adhérents Elle informera sur les faits caractéristiques ou significatifs de l exercice : tous évènements ayant une incidence comptable Création ou suppression d une activité, Embauche d un salarié Remplacement d une salariée en congés maternité, Réception de subventions.. Elle donnera également la méthode d évaluation des contributions volontaires. LE RAPPORT FINANCIER Faire un rapport financier est une obligation en regard des adhérents qui doivent l adopter lors de l Assemblée Générale de l association. Un rapport financier doit être complet, clair et informatif. C est le meilleur gage de confiance au sein de l association comme à l extérieur. Le trésorier prendra soin de : UNE REGLE : TRANSPARENCE ET PEDAGOGIE - choisir avec précaution les chiffres qu il doit présenter : ces chiffres seront représentatifs de la situation financière de l association ; - expliquer clairement à quoi ils correspondent : l utilisation de représentations graphiques est recommandée (camemberts ) - inviter les adhérents à poser des questions (un conseil : il vaut mieux anticiper ces questions pour pouvoir y répondre!) - comparer avec les comptes de résultat des années précédentes ; - comparer avec le budget. 5

6 LA COMPTABILITE EN PARTIE DOUBLE Chaque opération concerne au minimum deux comptes. Toute opération s analyse toujours comme un EMPLOI et une RESSOURCE. Les charges (dépenses) sont considérées comme des emplois : achats de biens et de prestations, charges liées au personnel, les taxes. Les produits (recettes) sont des ressources pour l association. Les actifs de l association sont des emplois : - immobilisations et stocks utilisés pour l activité, - les créances sont un emploi pour l association tant qu elles ne sont pas réglées - la trésorerie est un emploi des fonds associatifs. Pour bien comprendre l application du principe de la partie double, il faut se situer dans la logique de présentation des documents de synthèse (bilan et compte de résultat): Emplois Ressources Partie gauche Partie droite Bilan ACTIF PASSIF Compte de résultat CHARGES PRODUITS Les emplois se situent à gauche dans les documents de synthèse et les ressources à droite. Il en est de même dans les comptes. Un compte obéit aux conventions suivantes : - toute augmentation d emploi ou diminution de ressource se note au débit d un compte (partie gauche) - toute augmentation de ressource ou diminution d emploi se note au crédit d un compte (partie droite) Ecritures en augmentation Ecritures en diminution Emplois Ressources Comptes d actif Comptes de passif Gauche Droite Gauche Droite DEBIT CREDIT DEBIT CREDIT Comptes de charges Comptes de produits Gauche Droite Gauche Droite DEBIT CREDIT DEBIT CREDIT 6

7 DES EXEMPLES DE PASSATION D ECRITURES Note de la rédaction : seuls seront utilisés les journaux de banque, de paie et des opérations diverses. - achat de fournitures administratives : 50 - Opération constatée dans le journal de banque Fournitures administratives compte bancaire 50 L achat de fournitures vient bien «augmenter» le compte «fournitures administratives» par le débit. - vente de tee-shirts : Opération constatée dans le journal de banque vente de produits dérivés compte bancaire 200 La vente de tee-shirts vient bien «augmenter» le compte «vente de produits dérivés» par le crédit. - achat d un vidéo projecteur qui sera amorti : (opération constatée dans le journal de banque) 2183 matériel de bureau et informatique 1 590, Banque 1 590,00 Ces opérations sont enregistrées dans le journal de banque il y a eu paiement! - les charges de personnel Les éléments de paie du salarié sont les suivants : * rémunération brute : * total des charges salariales : 887,50 * total des charges patronales : * salaire net payé : 2 662,50 ( ,50) 1) Enregistrement des charges de personnel et charges sociales dans le journal de paie (il n y a pas de paiement) 641 rémunération du personnel (brut) 3 550, personnel, rémunérations dues (net) 2 662,50 43 Sécurité sociale et autres organismes 887,50 sociaux (cotisat sociales salariales) 645 Charges de sécurité sociale de 1 420,00 prévoyance (cotisat sociales patronales) 43 Sécurité sociale et autres organismes sociaux (cotisat sociales patronales) 1 420,00 7

8 8 2) Enregistrement du règlement du salaire dans le journal de banque 421 Personnel, rémunérations dues (net) 2 662, Banque 2 662,50 3) Enregistrement du paiement des cotisations sociales dans le journal de banque 43 Sécurité sociale et autres organismes sociaux 2 307,50 ( ,50) Banque 2 307,50 LES ECRITURES DE FIN D EXERCICE Lors de la clôture de l exercice le comptable doit veiller à affecter à la période qui s achève l intégralité des éléments le concernant. Il est donc amené à comptabiliser : - des charges à payer - des produits à recevoir - des charges constatées d avance - des produits d avance Les charges à payer Seront comptabilisées en charges à payer les factures non encore parvenues à la date de clôture de l exercice alors que la marchandise correspondante a été livrée. Exemple : réception d une livraison de fournitures de bureau en fin d exercice et dont la facture parviendra le mois suivant (montant indiqué sur le bon de livraison = 120 ) Cette écriture est enregistrée dans le journal des Opérations diverses 6064 fournitures administratives charges à payer 120 En débitant le compte 6064 fournitures administratives, on constate bien l achat sur l exercice en cours. Il figurera sur le compte de résultat de l exercice qui s achève. Le compte 4686 charges à payer sera mentionné au passif du bilan établi à la date de clôture de l exercice. C est une dette. Quand la facture sera payée sur l exercice suivant : 4686 charges à payer banque 120 Cette écriture sera enregistrée dans le journal de banque. Le compte 6064 n intervient pas, et le compte 4686 est «soldé». La dette est annulée.

9 Les produits à recevoir Il s agit de produits acquis au cours de l exercice mais non encore versés à l association à la date de clôture de l exercice. C est le cas du CNDS notifié en juillet/août et versé en septembre! Exemple : le trésorier d une association dont l exercice se termine au 31 août comptabilisera la subvention annoncée (750 ) en produits à recevoir dans le journal des opérations diverses CNDS produits à recevoir 750 Le CNDS sera bien constaté sur l exercice ( qui se termine) par le crédit du compte Le compte 4687 sera mentionné à l actif du bilan établi le jour de clôture de l exercice. C est une créance. Le CNDS «doit» au club. Quand la subvention sera versée lors de l exercice suivant, l écriture le constatant sera passée sur le journal de banque de la manière suivante : 4687 produits à recevoir banque 750 Le compte «4687 produits à recevoir sera «soldé». Il y aura annulation de la créance. Les charges constatées d avance : Certaines factures acquittées sur un exercice peuvent également concerner pour partie l exercice suivant. Exemple : Paiement de la facture concernant la location du photocopieur portant sur les mois de juillet, août et septembre alors que l exercice se termine fin août. Le mois de septembre est hors exercice à clôturer. Au paiement de la facture (300 ) les écritures suivantes sont enregistrées dans le journal de banque : 6130 location du photocopieur 200 (100 pour juillet et août) 486 charges constatées d avance 100 (Pour septembre) banque 300 La location du photocopieur pour les mois de juillet et août est imputée sur l exercice qui se clôture par le débit du compte Le compte 486 charges constatées d avance figurera à l actif du bilan établi au jour de clôture de l exercice. 9

10 Au début de l exercice suivant, la location du photocopieur pour septembre sera comptabilisée de la manière suivante dans le journal des opérations diverses : 486 charges constatées d avance location photocopieur (sept) 100 Le mois de septembre de location sera bien imputé en charges sur le compte de résultat de l exercice (n+1). Les produits constatées d avance Il est rare, mais possible, qu une association perçoive, avant la fin d un exercice, un produit qui en fait concerne le suivant. Exemple : une association a procédé à des pré inscriptions en juillet pour la saison à venir. Les adhérents ont été prévenus que leurs paiements seraient encaissés. Le montant de ces pré-inscriptions est de 850. A l encaissement des chèques les écritures suivantes seront passées sur le journal de banque : 487 produits constatés d avance banque 850 Le compte 487 produits constatés d avance figurera au passif du bilan établi au jour de clôture de l exercice. Au début de l exercice suivant, le trésorier passera l écriture suivante : 487 produits constatés d avance cotisations 850 Le compte 487 produits constatés d avance sera «soldé» Les pré inscriptions encaissées lors de l exercice précédent seront alors affectées au compte de résultat de l exercice (n+1) en produits. VALEURS IMMOBILISEES ET AMORTISSEMENTS : L amortissement est une technique comptable qui permet de constater la dépréciation de la valeur des biens durables. La méthode d amortissement la plus répandue est celle de l amortissement linéaire. L amortissement linéaire permet d étaler sur une période donnée le coût d acquisition de ces biens sans pondération. Cet étalement prend la forme d une dotation aux amortissements. Il est nécessaire d organiser la gestion de ces opérations avec un maximum de clarté en faisant un tableau d amortissement. La méthode de l amortissement linéaire est privilégiée ce jour. 10

11 11 Le support choisi, informatique de préférence, devra obligatoirement comporter les mentions suivantes : - l intitulé du bien - sa valeur d achat - la durée ou le taux d amortissement - le cumul des amortissements - la valeur résiduelle - les références comptables. La durée et le taux d amortissement d un bien dépendent de sa nature et de sa durée d utilisation. La gestion non lucrative de l association ne crée aucune contrainte quant à l estimation de la durée de vie de ses immobilisations. Quelques données à titre d exemple : Immobilisation Durée d amortissement Taux d amortissement annuel Mobilier 10 ans 10 % Matériel de bureau 5 à 10 ans 10 à 20 % Equipement informatique 3 ans 33,33 % Logiciels 2 ans 50 % Un exemple de tableau d amortissement linéaire Supposons l achat de matériel de bureau pour euros fait le 12 avril 2012 et utilisé à compter du 18. L amortissement sera sur 5 ans (exercice sur année civile). Le tableau d amortissement linéaire sera le suivant : années Valeur d achat annuités Valeur nette comptable ,00 702, , , , , , , , ,00 297, ,23 0 Explications sur le calcul des annuités : L achat puis la mise en service ont eu lieu en cours d année. Le matériel de bureau sera amorti, la première année, du 13/04/2012 à la fin de l année civile. Les années suivantes, il sera amorti durant toute l année civile. L annuité d amortissement pour les années 2013, 2014, 2015 et 2016 sera donc 5 000/5 soit euros. Pour la première annuité, nous devons proratiser les euros car l association a utilisé le matériel du bureau en cours d année. Nous supposons une année de 12 mois de 30 jours pour simplifier les calculs soit 360 jours. La durée d utilisation pour cette première année est de 13 jours en avril (du 18 au 30 avril) puis 8 mois complets. Cette durée en nombre de jours est donc de 13 + (8 x 30) soit 253 jours. L annuité 2012 est donc de : x 253/360 soit 702,77 euros.

12 La dernière annuité est tout simplement égale à la valeur nette comptable de l année précédente. Vérification : dernière annuité = annuité «normale» - 1 ère annuité soit ,77. On trouve bien 297,23 euros. L écriture comptable de la dotation aux amortissements au 31/12/2012 sera la suivante : amortissement matériel de 702,77 bureau et informatique dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles 702,77 L écriture comptable de la dotation aux amortissements au 31/12/2013 sera la suivante : amortissement matériel de 1 000,00 bureau et informatique dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles 1 000,00 Autre cas pratique Voir tableau «Immobilisations au 31/08/2013» donné le jour de la formation. Exercice en année scolaire. L écriture comptable de la dotation aux amortissements au 31/8/2013 sera la suivante : amortissement matériel 207,00 technique amortissement matériel de 527,07 bureau et informatique amortissement mobilier 39, amortissement logiciel 206, dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles 979,72 La somme inscrite au compte apparaîtra sur le compte de résultat de l exercice 12/13 : il s agit d une charge. Autres écritures concernant des biens immobilisés - perte d immobilisations amorties : Exemple : un bien informatique dont la valeur d achat était de est constaté défectueux, alors qu il est totalement amorti (sa valeur comptable est nulle). Cette «perte» est constatée dans le journal des opérations diverses en annulant les écritures correspondant à ce bien au bilan. 12

13 matériel de bureau et informatique mise au rebut de amortissement du matériel de bureau et informatique mise au rebut de perte d immobilisation en cours d amortissement : Exemple : perte d un bien «matériel technique» (valeur d achat = ) constaté défectueux dont la valeur comptable (nette) à la date de la réforme est égale à 530. Cette «perte» est constatée dans le journal des opérations diverses Les amortissements concernant ce bien enregistrés au jour du constat de la perte d immobilisation sont d un montant de soit matériel technique mise au rebut de amortissement du matériel technique 505 * mise au rebut de.. ; charges exceptionnelles mise au rebut de. 530 ** * on «annule» les amortissements déjà constatés les exercices précédents ** on constate la «perte subie» en transférant la valeur nette en charges exceptionnelles. - vente d immobilisation en cours d amortissement : La procédure comptable est identique à la précédente. Elle comptabilise en plus le produit de la vente. Exemple : une association vend pour des tables, achetées globalement pour et amorties pour Constat de la vente dans le journal de banque 512 banque (vente de tables) produits des cessions d éléments d actifs Constat de la «sortie» des tables du bilan 2184 matériel de bureau mise au rebut de amortissement du matériel de bureau mise au rebut de.. ; charges exceptionnelles mise au rebut de Le gain sur cette opération a été de Il se constate par différence entre les comptes exceptionnels 775 et 678. Il est de soit bien Il n est pas constaté par la passation d une écriture comptable spécifique. LES PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES Les provisions pour risques et charges constituent des dettes potentielles pour l association. Il s agit de prendre en compte, dans l exercice, les charges issues d engagements ou de risques ayant pris naissance au cours dudit exercice.

14 On peut citer les provisions - pour litige : elles seront constituées pour couvrir des risques liées à des litiges connus à la date de clôture de l exercice, nettement précisés quant à leur objet, mais dont l issue reste incertaine (exemple risque lié à une procédure engagée devant le tribunal des Prud hommes par un salarié). Le montant du litige doit être estimé de façon relativement précise - pour gros entretiens ou grosses réparations s inscrivant dans un programme pluriannuel ayant pour objet d assurer le bon état de fonctionnement des installations. - liées à des «pensions et obligations similaires» : elles correspondent à la prise en charge des obligations légales ou contractuelles conférant au personnel de l association des droits à la retraite. Il s agit d anticiper les droits qui seront versés par l association à ses salariés sous forme d indemnités pour départ à la retraite (initiative du salarié) ou pour mise à la retraite (initiative de l employeur). La constitution de la provision pour départ en retraite d un salarié s effectue : - par le débit du compte 6815 (dotation aux provisions pour risques et charges d exploitation) elle paraîtra donc sur le compte de résultat, et par le crédit du compte 153 (provisions pour pensions et obligations similaires) qui est au passif du bilan. LA GESTION DU RESULTAT DE L EXERCICE Le résultat est la différence entre les produits et les charges constatés par l association à la date de clôture de son exercice. Celui-ci peut s avérer excédentaire (positif) ou déficitaire (négatif). Il appartient à l organisme associatif qui a le pouvoir, conseil d administration ou assemblée générale selon les dispositions des statuts, de décider de l affectation du résultat, en fonction des besoins des projets de l association. Plusieurs hypothèses peuvent se présenter : - si le résultat de l exercice est déficitaire (500 par ex.) : il sera affecté au compte «report à nouveau débiteur» L écriture (dans le journal des opérations diverses) matérialisant cette affectation sera la suivante : 129 résultat de l exercice report à nouveau débiteur 500 Cette écriture sera faite bien entendu sur l exercice suivant! - si le résultat de l exercice est faiblement excédentaire (280 par ex.) : il sera affecté au compte «report à nouveau créditeur» résultat de l exercice report à nouveau créditeur

15 - si le résultat de l exercice est moyennement (ou fortement) créditeur (5 000 par ex.) il pourra faire l objet (en totalité ou partiellement) d une affectation aux réserves compte 1068 «autres réserves» affectées à la trésorerie ou pour création d activité. Affectation totale : 120 résultat de l exercice autres réserves Affectation en partie pour : 120 résultat de l exercice report à nouveau créditeur autres réserves Bernadette LAVAL Janvier

Gestion comptable niveau débutant

Gestion comptable niveau débutant Les mots «finances», «budget», «ressources» nous ramènent à la notion de gestion financière et comptable de l association. Les dirigeants d une association doivent : I) rendre compte de cette gestion (pour

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

AGEFOS-PME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006

AGEFOS-PME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006 AGEFOSPME Guadeloupe EXERCICE 2006 AGEFOSPME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006 I. EVENEMENTS SIGNIFICATIFS DE L EXERCICE Un nouveau logiciel comptable a été mis en place en 2006 «Qualiac Fonctionnement»

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Le bilan et le compte de résultat

Le bilan et le compte de résultat Le bilan et le compte de résultat L entreprise enregistre un très grand nombre d opérations : cet ensemble considérable d informations doit être résumé et structuré. Deux documents de synthèse sont donc

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales Obligations légales Plan comptable Les documents de synthèse Obligations légales Obligation de tenir une comptabilité : tout commerçant doit tenir une comptabilité de ses recettes et dépenses. il doit

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles Mairie de Saint-Julien-en-Genevois Nom et coordonnées de l association Fiche d identité de l association Nom de l'association Objet Adresse de

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT Faits marquants de l'exercice L'équipe salariée s'est stabilisée en nombre, cependant nous avons vécu le remplacement d'audrey Boursicot par Lucie Sourice au poste

Plus en détail

Maison de l Enfance - Lyon 3 ème Est

Maison de l Enfance - Lyon 3 ème Est Compte de Résultat 2012 DEPENSES 2012 2011 2012 60 ACHATS 18312,00 18341,00 Eau 928,35 1109,75 Gaz 2301,57 2760,58 Electricité 1969,58 2196,18 Fluides Restauration Scolaire 862,00 Produits d'entretien

Plus en détail

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS SOMMAIRE NOTES ET COMMENTAIRES Notes et commentaires ------------------------------------------------------------------ 1 à 2 LE BILAN

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS

PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS I LE BILAN Il décrit l ensemble des éléments composant le patrimoine de l association, ce qu elle possède, ses créances moins ses dettes, à une date donnée (en général,

Plus en détail

UNSA-CASVP 2013. Bilan. Bilan 30/09/2014. Compta'Syndicat - Néphélie SaaS Page 1 de 1

UNSA-CASVP 2013. Bilan. Bilan 30/09/2014. Compta'Syndicat - Néphélie SaaS Page 1 de 1 Comptes 2013 UNSA TERRITORIAUX CASVP (Centre d Action Sociale Ville de Paris) Sommaire Bilan Compte de résultat Annexe simplifiée Bilan 30/09/2014 UNSA-CASVP 2013 Bilan ACTIF ACTIF IMMOBILISE Brut Amort./Dep.

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2009 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif 1. Définir la normalisation comptable. DOSSIER 1 - Normalisation comptable La normalisation comptable consiste à : - produire des normes

Plus en détail

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable...

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable... TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 PARTIE 1 - CADRE GÉNÉRAL DU SYSCOHADA... 19 Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21 Section 1 - Définitions, objectifs et champs d application de la comptabilité...

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

Guide comptable. A l usage des trésoriers et présidents, gestionnaires de comités régionaux du PEJ-France

Guide comptable. A l usage des trésoriers et présidents, gestionnaires de comités régionaux du PEJ-France Guide comptable A l usage des trésoriers et présidents, gestionnaires de comités régionaux du PEJ-France Introduction Ces fiches pratiques s adressent aux gestionnaires des comités régionaux, présidents

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE Remarque Le plan de comptes défini ci-dessous comporte : Une liste simplifiée des comptes du système de base (se référer au plan comptable pour les comptes

Plus en détail

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours AVICOM 1, rue Miollis 75015 PARIS Etats financiers au 20/09/2014 Dernier exercice de 9 mois et 20 jours Etats financiers 20 septembre 2014 Page 1 sur 9 Sommaire 1) Bilan 4 2) Compte de résultat 6 3) Annexes

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 -

Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 - Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 - Pour faciliter la réalisation de leurs activités, la Ville peut mettre à disposition des associations

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016

ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016 ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016 Pour faciliter la réalisation de leurs activités, la Ville peut mettre à disposition des associations à but non lucratif œuvrant

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes annuels des associations

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise 11.1. Notions de comptabilité 11.2. Analyse financière (bilan et comptes de résultat) 11.3. Plan de financement 11.4. Budget

Plus en détail

LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE

LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE Les contributions volontaires en nature constituent des apports gratuits (en travail, biens, services) spécifiques au secteur associatif. Leur poids économique dans

Plus en détail

Union Départementale 64 Pyrénées Atlantiques 12 rue des Alliés 64000 PAU

Union Départementale 64 Pyrénées Atlantiques 12 rue des Alliés 64000 PAU Union Départementale 64 Pyrénées Atlantiques 12 rue des Alliés 64000 PAU Comptes annuels Exercice 2012 Compte de Résultat 02/12/2013 Compte de Résultat UD-64 2012 Charges Compte Libellé Montant 60 Achats

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements se font

Plus en détail

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Introduction La mise en situation comprend 2 parties : I La détermination et l imposition du résultat II Les comptes de synthèse

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

Nom de l Association : Direction Sports et Nautisme. ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES

Nom de l Association : Direction Sports et Nautisme. ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES Nom de l Association : Ville de Brest Direction Sports et Nautisme ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES Vous trouverez à compléter : Un Compte de résultat et budget prévisionnel Un

Plus en détail

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel 1. Présentation générale Excel pour tenir sa comptabilité Pour pouvoir utiliser convenablement cet outil,

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT BILAN

COMPTE DE RESULTAT BILAN COMPTE DE RESULTAT COMPTE DE RESULTAT Par définition, il permet de déterminer le résultat financier d une date à une autre. Il résulte de la différence entre les recettes et les dépenses réalisées pendant

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE 31060 TOULOUSE COMPTES ANNUELS

CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE 31060 TOULOUSE COMPTES ANNUELS 316 ROUTE DE BAYONNE 31060 TOULOUSE COMPTES ANNUELS du 01/01/2010 au 31/12/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan association 2 ACTIF 2 Immobilisations incorporelles 2 Immobilisations corporelles

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

Les bases du modèle comptable

Les bases du modèle comptable Les bases du modèle comptable C H A P I T R E 25 16 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE Le respect de la normalisation comptable va permettre : une comparaison dans l espace et dans le temps entre entreprises ;

Plus en détail

Informations pratiques. Nouveauté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celui-ci la subvention ne pourra être versée

Informations pratiques. Nouveauté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celui-ci la subvention ne pourra être versée Informations pratiques Nouveté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celuici la subvention ne pourra être versée Ce formulaire simplifié est destiné à toutes les associations désireuses de solliciter

Plus en détail

SYNDICAT CFTC DE LA METALLURGIE DE HAUTE-SAONE

SYNDICAT CFTC DE LA METALLURGIE DE HAUTE-SAONE SYNDICAT CFTC DE LA METALLURGIE DE HAUTE-SAONE Maison des Syndicats 5, impasse st Vincent 70000 Vesoul EXERCICE 2013 SOMMAIRE I) Préambule : II) Comptes annuels : Bilan : - Bilan actif - Bilan passif Compte

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 A retourner avant le 31 janvier 2016 A adresser à Madame Le Maire personnellement Hôtel de Ville Service des Finances 7 place du Marché-au-Bois 44350 GUERANDE Nom

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE Arrêté du 14 mars 2005 relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires NOR : SOCU0412535A Le

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

BILAN ACTIF DÉTAILLÉ

BILAN ACTIF DÉTAILLÉ BILAN ACTIF DÉTAILLÉ Exercice du 01/01/10 au 31/12/10 01/01/09 au 2 ACTIF Brut Amort. & Dépréc. Net 31/12/09 ACTIF IMMOBILISE Immobilisations Incorporelles Immobilisations Corporelles Installations techniques,

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Session 2012 - INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Corrigé indicatif Ce corrigé n est qu indicatif et peut contenir des erreurs. DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Partie A - Opérations liées aux achats et aux

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC 2 rue Scandicci 93691 PANTIN CEDEX RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Exercice clos le 31 décembre 2012 Philippe PILLOT Commissaire

Plus en détail

Rapport de gestion. Exercice 2011/2012

Rapport de gestion. Exercice 2011/2012 Rapport de gestion Exercice 2011/2012 COMPTE DE RESULTAT 1- Données générales Le montant des produits d exploitation de l exercice est de 1. 227.608 euros en augmentation de 60 % par rapport à l exercice

Plus en détail

Compte de résultat simplifié de l'entreprise "Image et son" au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels

Compte de résultat simplifié de l'entreprise Image et son au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels Première STMG Sciences de gestion Thème 3 : Gestion et création de Valeur Chapitre 2 : Les différentes formes de valeur Séquence 1 : La valeur financière COMMENT LA GESTION D UNE ORGANISATION CONTRIBUE-T-ELLE

Plus en détail

ASSOCIATION ÉNERGIE PARTAGÉE Assemblée Générale Ordinaire du 24 mai 2013 Rapport financier 2012

ASSOCIATION ÉNERGIE PARTAGÉE Assemblée Générale Ordinaire du 24 mai 2013 Rapport financier 2012 ASSOCIATION ÉNERGIE PARTAGÉE Assemblée Générale Ordinaire du 24 mai 2013 Rapport financier 2012 INTRODUCTION Le premier exercice comptable de l'association Énergie Partagée a couru de la création de association,

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE LES OPERATIONS COURANTES CONNAISSANCES Les produits d exploitation les obligations relatives aux ventes La ventilation

Plus en détail

Union Régionale Auvergne Maison du Peuple 29 rue Gabriel Péri 63000 CLERMONT FERRAND

Union Régionale Auvergne Maison du Peuple 29 rue Gabriel Péri 63000 CLERMONT FERRAND Union Régionale Auvergne Maison du Peuple 29 rue Gabriel Péri 63000 CLERMONT FERRAND Comptes annuels Exercice 2014 Compte de Résultat 15/05/2015 Compte de Résultat UR-AU 2014 Charges Compte Libellé Montant

Plus en détail

Union Régionale Bretagne BP 50138 189 rue de Châtillon 35201 RENNES

Union Régionale Bretagne BP 50138 189 rue de Châtillon 35201 RENNES Union Régionale Bretagne BP 50138 189 rue de Châtillon 35201 RENNES Comptes annuels Exercice 2012 Compte de Résultat 06/12/2013 Compte de Résultat Union Régionale Bretagne 2012 Charges Compte Libellé Montant

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS. Comptes Annuels

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS. Comptes Annuels MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS Comptes Annuels Du 01 janvier 2010 au 31 décembre 2010 BILAN - ACTIF Exercice du 01/01/2010 au 31/12/2010 01/01/2009 au 23 ACTIF Brut Amort. & Dépréc. Net 31/12/2009 ACTIF

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux 62 rue Oberkampf 75011 PARIS Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 107 COURS DE VINCENNES 75020 PARIS Téléphone : 0146594400 Bilan Bilan Actif RUBRIQUES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

Document de Synthèse 29/04/2014. Produits

Document de Synthèse 29/04/2014. Produits Compte de résultat SGEN CFDT AQUITAINE 2013 Charges 2013 Charges d'exploitation (I) 54 638,99 Achats 2 536,22 Autres charges externes 2 627,52 Autres services extérieurs 39 541,32 Impôts et Taxes 0,00

Plus en détail

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération.

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération. Le Système d Information Comptable 6 Le traitement des informations comptables 6.1 L information comptable L information comptable externe comporte : la date (le jour de l événement comptable) la nature

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE ONCOLOGIE MARTINIQUE RESEAU

PLATEFORME REGIONALE ONCOLOGIE MARTINIQUE RESEAU EX HOPITAL CLARAC Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : Nous vous présentons ci-après le dossier de l'exercice. Fait à FORT

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T 16 avenue Charles DE GAULLE 31130 BALMA Sommaire BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 2 SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION 16 ANNEXE 18 LIASSE FISCALE 26

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

Document de Synthèse 20/09/2015. Produits

Document de Synthèse 20/09/2015. Produits Compte de résultat FEP-CFDT DES COTES D ARMOR 2014 Charges 2014 Charges d'exploitation (I) 17 613,38 Achats 2 682,93 Autres charges externes 3 886,94 Autres services extérieurs 8 677,68 Impôts et Taxes

Plus en détail

ASS SPPAIL. 66, rue La Boetie 75008 PARIS Tél. 01 40 62 25 82 APE : 9411z- Siret : 30586997600020 AU 31/12/2010

ASS SPPAIL. 66, rue La Boetie 75008 PARIS Tél. 01 40 62 25 82 APE : 9411z- Siret : 30586997600020 AU 31/12/2010 66, rue La Boetie 75008 PARIS Tél. 01 40 62 25 82 APE : 9411z- Siret : 30586997600020 AU 31/12/2010 Sommaire Compte rendu de l'expert comptable 1 1. COMPTES ANNUELS 2 BILAN 3 COMPTE DE RESULTAT 5 ANNEXE

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

Document de Synthèse 20/08/2015. Produits

Document de Synthèse 20/08/2015. Produits Compte de résultat SYNDICAT CFDT INTERCO MOSELLE 2014 Charges 2014 2013 Charges d'exploitation (I) 51 157,13 0,00 Achats 1 307,72 0,00 Autres charges externes 22 457,15 0,00 Autres services extérieurs

Plus en détail

OpenStreetMap France

OpenStreetMap France OpenStreetMap France Rapport financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Nous vous présentons ci-après le dossier financier qui se décompose ainsi : Le bilan financier Le compte

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS

RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS Rentes du Département de Paris 0 Le rapport annuel se présente comme suit : I. LE RAPPORT DE GESTION... 2 Il analyse l'activité du régime, les évolutions

Plus en détail

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME 32 Rue du Capitaine Marchal 75020 PARIS Association COMPTES ANNUELS au 31 août 2010 SOMMAIRE PRESENTATION Présentation de l'association I COMPTES ANNUELS Attestation Bilan Compte de résultat Annexe 1 3

Plus en détail

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF IMMOB. INCORPORELLES 0.00 Concessions, Brevets et Droits Similaires 5 352.10 20532000 LOGICIELS 5 352.10 Amortissements et Provisions Concessions,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER EXERCICE 2009

RAPPORT FINANCIER EXERCICE 2009 Association pour l'amélioration de la Gouvernance de la Terre, de l'eau et des Ressources Naturelles Siège social : 14, rue de la Mégisserie, 92220 Bagneux, France Bureau exécutif : 45 bis avenue de la

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE09 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ - session 2014 Proposition de corrigé 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION

Plus en détail

DOCUMENTS COMPTABLES

DOCUMENTS COMPTABLES DOCUMENTS COMPTABLES ENCEINTE ASSSP COMITE REGIONAL DE LA FFESSM Activités des clubs de sports PORTUAIRE 97434 SAINT PAUL Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Les montants figurant sur ces documents sont

Plus en détail

Document de Synthèse 02/09/2015. Produits

Document de Synthèse 02/09/2015. Produits Compte de résultat SYNDICAT CFDT SERVICES DE LA NIEVRE 2014 Charges 2014 2013 Charges d'exploitation (I) 25 677,84 46 717,40 Achats 129,90 0,00 Autres charges externes 1 225,76 16 110,11 Autres services

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

Rapport de gestion. Exercice 2013/2014

Rapport de gestion. Exercice 2013/2014 Rapport de gestion Exercice 2013/2014 COMPTE DE RESULTAT 1- Données générales Le montant des produits d exploitation de l exercice est de 990 035 euros. Les produits sont en diminution de 11 % par rapport

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE D EQUITATION Exercice clos le 31/08/2001 Annexe comptable

FEDERATION FRANCAISE D EQUITATION Exercice clos le 31/08/2001 Annexe comptable FEDERATION FRANCAISE D EQUITATION Exercice clos le 31/08/2001 Annexe comptable 1. Généralités Les conventions générales comptables ont été appliquées dans le respect du principe de prudence, conformément

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

FDC 58 F D C N COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION. DU 01/07/2010 au 30 Juin 2011 . ACTIF . PASSIF . RESULTAT

FDC 58 F D C N COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION. DU 01/07/2010 au 30 Juin 2011 . ACTIF . PASSIF . RESULTAT F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2010 au 30 Juin 2011. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

FDC 58 F D C N COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION. DU 01/07/2011 au 30/06/ 2012 . ACTIF . PASSIF . RESULTAT

FDC 58 F D C N COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION. DU 01/07/2011 au 30/06/ 2012 . ACTIF . PASSIF . RESULTAT F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2011 au 30/06/ 2012. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Annexe financière pour l année 2013

Annexe financière pour l année 2013 1/5 Nom de votre association ----------------------------------------------------------------------------- Sigle -----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail