Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers"

Transcription

1 Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers

2 1 Le Maïs : une plante, trois utilisations semis levée 3-4 f. 5-6 f f. floraison laiteux-pâteux sénescence Récolte plante entière «Fourrage» Récolte «Grain Humide» Récolte «Grain sec»

3 2 Le Maïs Fourrage : du grain et des«tige + feuilles», pour une double valorisation par l animal Rendement (tms/ha) Grains Feuilles Tiges Racines Semis Floraison Maturité Fourrage % MS Spathes et rafles

4 2 Le Maïs Fourrage : du grain et des«tige + feuilles», pour une double valorisation par l animal Rendement (tms/ha) Le grain = amidon = énergie Grain = 1,28 UFL :kg MS Amidon digestible dans le rumen et dans l intestin Des «tige et feuilles» : Des fibres pour faire ruminer Une digestibilité variable Grains Feuilles Tiges Racines Semis Floraison Maturité Fourrage % MS Spathes et rafles

5 3 3 Le Le maïs Maïs fourrage Fourrage : : source d amidon La teneur en amidon augmente avec la maturité de la plante Exemple d une variété précoce (groupe B) en zone précoce % MS à la récolte 25 % 30 % 32 % 35 % Teneur en amidon (% de la MS) Valeur énergétique (/ kg MS) < La teneur en amidon dépend des conditions de végétation : nombre de grains par m2, gabarit des plantes, remplissage des grains et des conditions climatiques en fin de cycle : lumière et eau La teneur en amidon dépend du stade de récolte

6 4 Maïs Fourrage et date de semis En toutes zones : Des semis précoces pour valoriser les degrés disponibles Pour plus de rendement, plus de qualité, plus de valeur énergétique Exemple d une variété précoce (groupe B) en zone précoce Semis 15 avril 15 tms 32 %MS 0,91 UFL Semis fin avril -1 tms/ha - 3 %MS - 0,01 UFL Semis 15 mai -3 tms/ha - 6 %MS -0,03 UFL En zones à alimentation hydrique limitée : Pour décaler la période sensibilité par rapport au stress hydrique En avançant la floraison et le début de remplissage des grains

7 5 Le maïs fourrage et l eau Besoins en eau de la culture (source CNRS) Maïs Fourrage 238 litres/kgms Maïs grain 5 Le maïs fourrage 454 litres/kgms et l eau Blé 590 litres/kgms Orge 524 litres/kgms Environ ha de MF reçoivent une irrigation (sur 1,4 Mha) Maïs Fourrage : 2 à 3 apports d eau (25 à 30 mm) autour de la «floraison fécondation» pour assurer la mise en place des grains et le début de remplissage. Maïs grain : ha irrigués sur 1,6 Mha Le maïs grain est la culture préférentiellement irriguée car c est celle qui valorise le mieux les apports d eau sur le plan agronomique et économique Efficience moyenne de l irrigation : +30 q/100mm, (blé + 20 à 25 q/ha)

8 6 - Le Maïs Fourrage se conserve bien et longtemps Conservation par ENSILAGE : méthode naturelle de conservation en absence d oxygène Le maïs fourrage se conserve bien : - un fourrage de composition bien adaptée (entre 30 et 36 %MS, présence de sucres solubles, faible pouvoir tampon) - un «emballage» hermétique silo couloir, double bâche L ensilage de maïs peut se conserver pendant 18 mois*. * Sous réserves du respect des bonnes pratiques d ensilage

9 Conclusion : le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers 1 Le maïs : une plante, trois utilisations 2 - Le maïs fourrage : du grain et des «tige + feuilles», pour une double valorisation par l animal 3 Le maïs fourrage, source d amidon 4 Le maïs Fourrage et les semis précoces 5 - Le maïs fourrage et l eau 6 Le maïs fourrage se conserve bien et longtemps

10 Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers

11 Le maïs fourrage est une sécurité pour les stocks fourragers car : A : il se consomme sur pied tout au long de l année B : il se conserve avec peu de pertes pendant 18 mois C : les silos couloirs en béton sont solides D : il le vaut bien

12 Le maïs fourrage est une sécurité pour les stocks fourragers car : A : il se consomme sur pied tout au long de l année B : il se conserve avec peu de pertes pendant 18 mois C : les silos couloirs en béton sont solides D : il le vaut bien

13 Le maïs fourrage est une sécurité pour les stocks fourragers car : A : il ne contient que des bonnes choses B : il est appétant et riche en énergie C : il est bien assuré D : il tient debout jusqu à la récolte

14 Le maïs fourrage est une sécurité pour les stocks fourragers car : A : il ne contient que des bonnes choses B : il est appétant et riche en énergie C : il est bien assuré D : il tient debout jusqu à la récolte

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2013 SOMMAIRE

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2013 SOMMAIRE Maïs fourrage Synthèse variétale 2013 Présentation de l expérimentation Suite aux dégâts occasionnés par la tempête du 26 juillet, nous n avons pu retenir qu un seul site d essai, celui de Champagné-le-Sec

Plus en détail

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers Maïs fourrage Document proposé par les s d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Synthèse régionale variétale 2011 Présentation des 5 essais retenus Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

Maïs fourrage : les clés de la réussite - Septembre 2011

Maïs fourrage : les clés de la réussite - Septembre 2011 Si la technique de l ensilage était déjà décrite à la fin du 19 ème siècle, le maïs fourrage ne s est développé qu à partir des années 1970 avec l arrivée sur le marché de variétés précoces. Depuis plus

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix pour satisfaire les besoins énergétiques des bovins Mais

Plus en détail

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2014

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2014 Maïs fourrage Synthèse variétale 2014 Présentation de l expérimentation Les variétés précoces ont été testées sur 2 sites irrigués : - La première parcelle est localisée à Chassenon dans le nord-est de

Plus en détail

Évaluation des valeurs nutritives du maïs fourrage, quelques résultats récents

Évaluation des valeurs nutritives du maïs fourrage, quelques résultats récents Journée techniciens fourrages 27/11/14 à Jeu les Bois Alexis FERARD, ARVALIS Institut du végétal a.ferard@arvalisinstitutduvegetal.fr Évaluation des valeurs nutritives du maïs fourrage, quelques résultats

Plus en détail

Date de semis du maïs fourrage : quels enjeux?

Date de semis du maïs fourrage : quels enjeux? Date de semis du maïs fourrage : quels enjeux? Michel MOQUET Date de semis du maïs : quels enjeux? Une évolution climatique depuis 25 ans Un changement rapide des pratiques agricoles : 1 ers semis observés

Plus en détail

Essai types de récoltes à Longueville

Essai types de récoltes à Longueville Essai types de récoltes à Longueville Variétés testées : BRAVOUR AAPOSITO LG 30218 NK PERFORM CHATILLON (Précoce/GS ou GH) (Très précoce) (Précoce) (Demi-précoce) (Demi-tardive) Date de semis : 7 mai 2010

Plus en détail

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager?

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? La gestion d un maïs fourrage avec déficit hydrique Le maïs de cette année a accusé une à deux semaines de retard jusqu à début août

Plus en détail

D autres cultures énergétiques possibles?

D autres cultures énergétiques possibles? Groupe d action locale D autres cultures énergétiques possibles? Le maïs, potentiel et limites en Ardenne. Quelles alternatives? David Knoden, Michamps, le 23 janvier 2014 Le maïs? Les rations dans les

Plus en détail

Le sorgho, une culture rentable et économe en intrants. Conférence Innov-Agri 8 septembre 2011

Le sorgho, une culture rentable et économe en intrants. Conférence Innov-Agri 8 septembre 2011 Le sorgho, une culture rentable et économe en intrants Conférence Innov-Agri 8 septembre 2011 Le sorgho, plusieurs types, plusieurs usages Type Caractéristiques Usages sorgho grain Taille réduite Alimentation

Plus en détail

Les dernières infos de la ferme. 21 novembre

Les dernières infos de la ferme. 21 novembre Les dernières infos de la ferme 21 novembre Atelier bovins lait Le troupeau se porte plutôt bien. Le niveau de production était à 31.2 kg au contrôle officiel de fin octobre. Il a baissé depuis, à 29 kg

Plus en détail

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes Valorisation du maïs fourrage Comparaison de 5 types de récoltes 1. Introduction Suite au prix élevés des aliments et d une moindre disponibilité de pulpes de betteraves, beaucoup d agriculteurs cherchent

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

Régulariser le rendement et la qualité des céréales par l irrigation

Régulariser le rendement et la qualité des céréales par l irrigation Régulariser le rendement et la qualité des céréales par l irrigation Michel BONNEFOY Jean-Louis MOYNIER Besoins en eau des céréales à pailles Phase de cycle Epi 1 cm - 2 noeuds 2 nœuds - floraison Floraison

Plus en détail

Maïs fourrage touché par le stress hydrique : prendre la décision d ensiler

Maïs fourrage touché par le stress hydrique : prendre la décision d ensiler Maïs fourrage touché par le stress hydrique : prendre la décision d ensiler Dans les régions d élevage fortement concernées par la sécheresse et les fortes températures de ces dernières semaines, la question

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Bilan de campagne Le rendement national moyen du sorgho est estimé à 58 q/ha (source Agreste novembre 2012). Cette moyenne s inscrit dans les évolutions des dernières années. Elle recouvre toutefois une

Plus en détail

Orges : Surfaces, critères de qualité. ARVALIS - Institut du végétal. Potentialité Céline Drillaud Marteau

Orges : Surfaces, critères de qualité. ARVALIS - Institut du végétal. Potentialité Céline Drillaud Marteau Orges : Surfaces, critères de qualité Potentialité Céline Drillaud Marteau Orges d hiver et escourgeons : surfaces et rendements Surfaces x 1000 ha 1400 1300 1200 1100 1000 900 Surfaces et rendements ORGES

Plus en détail

IRRIGATION DES PROTEAGINEUX : les spécificités

IRRIGATION DES PROTEAGINEUX : les spécificités IRRIGATION DES PROTEAGINEUX : les spécificités Sensibilité au stress hydrique du pois 8-9 feuilles Début floraison 15 mai fin floraison 15 juin Maturité physiologique Effet stress hydrique Consommation

Plus en détail

Cultures fourragères possibles en zone herbagère?

Cultures fourragères possibles en zone herbagère? Cultures fourragères possibles en zone herbagère? Phytotechnie, rendement, coût de production? David Knoden, Michamps, le 23 janvier 2014 1. La prairie temporaire 2. Le maïs 3. Les céréales Cultures fourragères

Plus en détail

Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores?

Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores? Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores? Bernadette Julier, Christian Huyghe Utilisation de la ration par

Plus en détail

N 11 5 septembre 2016

N 11 5 septembre 2016 N 11 5 septembre 2016 Toujours pas de pluie et les températures ont encore atteint 30 C en fin de semaine ; toutefois on a enregistré une baisse de l évapotranspiration potentielle (34 mm pour la semaine

Plus en détail

Le projet Enerbiom et les cultures énergétiques en Lorraine

Le projet Enerbiom et les cultures énergétiques en Lorraine Le projet Enerbiom et les cultures énergétiques en Lorraine Conférence SIMA Nathael LECLECH 22 février 2011 Projet co-financé par le fond européen de développement régional dans le cadre du programme INTERREG

Plus en détail

Des débouchés exigeants en protéines

Des débouchés exigeants en protéines Sources- FranceAgriMer, avril 2014 moyenne 2009-2013 ANMF Des débouchés exigeants en protéines Export 55 % Marché intérieur 45 % 18.5 Mt 15 Mt 41 % vers l U.E 59 % vers pays tiers 80% 20% Alimentation

Plus en détail

CANNE DE MAIS ENSILÉE

CANNE DE MAIS ENSILÉE Comité National des Coproduits Fiche n 3 Coproduits riches en ligno-cellulose CANNE DE MAIS ENSILÉE Définition Coproduit de la culture de maïs grain constitué de la tige, des feuilles et des spathes de

Plus en détail

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014 Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! Dr Shyam Baurhoo Directeur Recherche & Développement Professeur Adjoint, Université de McGill OBJECTIFS de Bélisle Objectifs: à la recherche

Plus en détail

PRINCIPAUX STADES REPERES DE LA VEGETATION EN CEREALES

PRINCIPAUX STADES REPERES DE LA VEGETATION EN CEREALES 42 Stades repères PRINCIPAUX STADES REPERES DE LA VEGETATION EN CEREALES (A) (B) (C) Brève description 21 E 2 26 F 3 Dates approximatives de la réalisation des stades en région limoneuse Escourgeon et

Plus en détail

La sélection des maïs RH PANAM

La sélection des maïs RH PANAM La sélection des maïs RH PANAM Les maïs RH PANAM sont des maïs sélectionnés pour leur valeur alimentaire et leur richesse en huile, une source d énergie de haute valeur. retenus et validés au champ pour

Plus en détail

Les petites légumineuses

Les petites légumineuses Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Les petites légumineuses Une multitude d espèces pour toutes les situations Profitez de l effet «légumineuse» Pourquoi implanter des légumineuses? - Pour

Plus en détail

Diagnostic agronomique protéagineux en région Centre

Diagnostic agronomique protéagineux en région Centre Diagnostic agronomique protéagineux en région Centre Véronique Biarnès CETIOM Grignon Diagnostic agronomique protéagineux en région Centre Deux diagnostics agronomiques en parcelles agriculteurs en région

Plus en détail

Méthode générique d évaluation des impacts du changement climatique sur la faisabilité des cultures

Méthode générique d évaluation des impacts du changement climatique sur la faisabilité des cultures Méthode générique d évaluation des impacts du changement climatique sur la faisabilité des cultures Julie Caubel, Anne-Charlotte Vivant, Iñaki García de Cortázar-Atauri, Frédéric Huard, Marie Launay, Nathalie

Plus en détail

Le maïs, une plante pour l intensification écologique. Jean-paul Renoux

Le maïs, une plante pour l intensification écologique. Jean-paul Renoux Le maïs, une plante pour l intensification écologique Jean-paul Renoux Le maïs, une plante pour l intensification Écologique Ce paradoxe apparent a été introduit par le concept de l agroécologie qui se

Plus en détail

L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation

L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation 24 mars 2015 Mont Laurier André Charest d.t.a. MAPAQ-ESTRIE Objectif =Combler les besoins alimentaires des animaux selon stade production

Plus en détail

Le Sorgho. 1. Présentation de la culture ATOUTS ET FACTEURS LIMITANTS. 1.1 Généralités. Valorisation : Contraintes principales.

Le Sorgho. 1. Présentation de la culture ATOUTS ET FACTEURS LIMITANTS. 1.1 Généralités. Valorisation : Contraintes principales. Le Sorgho Valorisation : Culture Culture pérenne pérenne Combustion Récolte de paille possible exclusivement dans le sud de la France Méthanisation Récolte en ensilage en fin d été ou à l automne Biocarburant

Plus en détail

L'ENSILAGE DE SORGHO pour les vaches laitières

L'ENSILAGE DE SORGHO pour les vaches laitières - juin 2011 L'ENSILAGE DE pour les vaches laitières Dans le cadre du programme Praiterre 1, différentes solutions alternatives au système maïs ensilage ray-grass d'italie ont été étudiées. Le sorgho est

Plus en détail

Faisabilité du semis direct de printemps sous couvert végétal

Faisabilité du semis direct de printemps sous couvert végétal Faisabilité du semis direct de printemps sous couvert végétal Marie-José BLAZIAN AGRO D OC UNION DES CETA D OC 1 Colloque de restitution 28 septembre 2012 - Ondes Faisabilité du semis direct de printemps

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

"Eau, agriculture et changement climatique" Nathalie OLLAT INRA-ISVV UMR Ecophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne

Eau, agriculture et changement climatique Nathalie OLLAT INRA-ISVV UMR Ecophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne "Eau, agriculture et changement climatique" Nathalie OLLAT INRA-ISVV UMR Ecophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne Introduction Agriculture = 70 % de la consommation mondiale d eau. Depuis

Plus en détail

Triticale, le méteil d aujourd hui

Triticale, le méteil d aujourd hui Triticale, le méteil d aujourd hui Dispositif Objectif 8 années d essais à la ferme expérimentale de Thorigné-d Anjou. Comparer les performances moyennes des variétés de triticales testées aux moyennes

Plus en détail

Implantation et développement : culture du maïs

Implantation et développement : culture du maïs Le Maïs Implantation et développement : culture du maïs Implantation et développement : culture du maïs A. Préparation du sol et choix variétal Avant le semis, la préparation du sol est une étape essentielle

Plus en détail

PRINCIPAUX STADES REPERES DE LA VEGETATION EN CEREALES

PRINCIPAUX STADES REPERES DE LA VEGETATION EN CEREALES Stades repères 47 PRINCIPAUX STADES REPERES DE LA VEGETATION EN CEREALES (A) (B) (C) Brève description 21 E 2 26 F 3 Dates approximatives de la réalisation des stades en région limoneuse Escourgeon et

Plus en détail

Soja Munger et al., 1997

Soja Munger et al., 1997 (Glycine max L. Merr.) Stade principal 0: germination 00 000 semence sèche 01 001 début de l imbibition de la graine 03 003 imbibition complète 05 005 la radicule sort de la graine 06 006 élongation de

Plus en détail

Les Variétés de sorgho ensilage et biomasse

Les Variétés de sorgho ensilage et biomasse Les Variétés de sorgho ensilage et biomasse Valorisation des sorghos en ensilage Présentation des variétés, Groupes 1 et 2 Le réseau et l utilisation des essais Les résultats Avis sur les variétés ARVALIS

Plus en détail

Jean-Louis Prioul Institut de Biotechnologie des Plantes, Univ. Paris-XI F Orsay Cedex

Jean-Louis Prioul Institut de Biotechnologie des Plantes, Univ. Paris-XI F Orsay Cedex Relation entre discrimination photosynthétique et l'efficience d'utilisation de l'eau, utilisée par les agronomes comme un critère de sélection pour la résistance à la sécheresse. Jean-Louis Prioul Institut

Plus en détail

LA MONTAISON DE LA BETTERAVE À SUCRE

LA MONTAISON DE LA BETTERAVE À SUCRE LA MONTAISON DE LA BETTERAVE À SUCRE 2016 Qu est-ce qu une montée à graine? Elongation de la tige en hampe florale production de SEMENCES Différents types de montées: Montées variétales MONTEE A GRAINES

Plus en détail

Guide Technique 2016

Guide Technique 2016 Guide Technique 2016 Installation rapide Tallage exceptionnel Adapté aux semis tardifs Excellente résistance au froid Poursuit sa croissance même à basse température Développement ultra-rapide au printemps

Plus en détail

Les atouts du BLE HYBRIDE pour les agriculteurs

Les atouts du BLE HYBRIDE pour les agriculteurs Les atouts du BLE HYBRIDE pour les agriculteurs Principe de production Octobre Semis Avril-Mai ACH Juin Fécondation Aôut Récolte «Pollinisateur» TP506 Pollen TP506 «Porte graine» Apache «isengrains» sans

Plus en détail

DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER

DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER CONTROLE LAITIER 44 DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER L EXPLOITATION Élevage : SITUATION ACTUELLE : Niveau de production : Commune : TB / TP : Effectif vaches laitières : Kg concentré

Plus en détail

La valorisation du lupin en alimentation animale

La valorisation du lupin en alimentation animale La valorisation du lupin en alimentation animale E. Froidmont Plan de l exposé Valeur nutritionnelle du lupin Valorisation en alimentation bovine Essai avec la graine Essai en ensilage Forme de présentation

Plus en détail

Bernard Lacroix. ARVALIS Institut du végétal UMT-Eau U M T E A U

Bernard Lacroix. ARVALIS Institut du végétal UMT-Eau U M T E A U obilisation de l expertise pour évaluer des résultats d optimisation par simulation de la conduite de l irrigation du maïs en volume limité à l aide de O SICS Bernard Lacroix RVLIS Institut du végétal

Plus en détail

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N BIO MASH Complet 18 16% Mélange BIO MASH Complet 18 Numéro : 9331628201 19% 0,5% 25% 24,5% Blé laminé Bio Soja et Maïs extrudés Bio Maïs laminé Bio Utilisé pour l entretien et la croissance de vos ateliers,

Plus en détail

Maïs grain en culture sèche

Maïs grain en culture sèche Maïs grain en culture sèche Mis en forme : Police :12 pt, Gras Du retard, des excès pour des résultats moyens : la campagne 2013 n est pas bon élève! Depuis quelques années, les semis de maïs étaient de

Plus en détail

Des résultats hétérogènes tant au niveau du rendement que de la qualité

Des résultats hétérogènes tant au niveau du rendement que de la qualité Des résultats hétérogènes tant au niveau du rendement que de la qualité Préparation de sol et semis Levées régulières sauf boulbènes Sécheresse Conditions peu favorables reprises et faux semis 1ers semis

Plus en détail

Contexte économique et marché du sorgho. ARVALIS - Institut du végétal

Contexte économique et marché du sorgho. ARVALIS - Institut du végétal Contexte économique et marché du sorgho Le sorgho en France : Evolution des surfaces Surfaces en ha 60 000 55 000 50 000 45 000 40 000 35 000 30 000 25 000 20 000 15 000 10 000 5 000 0 surfaces en sorgho

Plus en détail

épiaison, épiaison, début floraison, plein floraison. L INRA a mis au point des tables de valeurs nutritionnelles pour toutes sortes de fourrage aux d

épiaison, épiaison, début floraison, plein floraison. L INRA a mis au point des tables de valeurs nutritionnelles pour toutes sortes de fourrage aux d Les fourrages enrubannés Les fourrages enrubannés d un usage courant outre manche et dans les pays d Europe du nord ont fait leur apparition en France depuis quelques années. Sous l appellation générique

Plus en détail

Sorgho INNOV-AGRI 2011

Sorgho INNOV-AGRI 2011 Sorgho INNOV-AGRI 2011 Du nouveau dans PRO - SORGHO Euralis Semences Jouffray Drillaud RAGT Semences de France Semences de Provence Caussade Semences PRO - SORGHO Sémental Association sans but lucratif

Plus en détail

Tournesol : Bilan de campagne 2015

Tournesol : Bilan de campagne 2015 Tournesol : Bilan de campagne 215 Régions Bretagne/Pays de la Loire 2 novembre 215 Nina RABOURDIN Maison de l agriculture ZAC Atalante Champeaux 3542 Rennes Cedex 2.23.48.28.89 / 6.64.14.31.18 n.rabourdin@terresinovia.fr

Plus en détail

Les stades des CEREALES

Les stades des CEREALES Les stades des CEREALES Retrouvez les stades en détails en cliquant sur celui qui vous intéresse! Semis levée Tallage Montaison Maturation Les chiffres entre parenthèses correspondent au stade BBCH Semis

Plus en détail

Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions

Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions JOHANNE CAMERON, agr. M.Sc. Responsable de la vulgarisation CEPOQ Ovin Québec, Janvier 2007 Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions Le blé peut-il être une céréale intéressante à utiliser chez

Plus en détail

Comment cultiver. le Sorgho. Edition 2012 N 1 D U S O R G H O

Comment cultiver. le Sorgho. Edition 2012 N 1 D U S O R G H O Comment cultiver le Sorgho Edition 2012 N 1 D U S O R G H O LE TRAVAIL DU SOL ET LE SEMIS Toutes les phases, de la préparation du sol au semis, sont fondamentales pour garantir le succès de la culture.

Plus en détail

Récolte «en sec» à maturité du grain

Récolte «en sec» à maturité du grain Valorisation énergétique : Culture Culture pérenne annuelle Le triticale est utilisé en sec pour la combustion et en vert pour la méthanisation. C est aussi un candidat pour la production de biocarburant

Plus en détail

Maïs grain en culture sèche

Maïs grain en culture sèche Maïs grain en culture sèche Synthèse 2013 Du retard, des excès d eau puis des résultats moyens : la campagne 2013 n est pas exemplaire! Depuis quelques années, les semis de maïs étaient de plus en plus

Plus en détail

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de :

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de : G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Dérobées après une céréale Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers Document réalisé par : Mai 2011 Avec le

Plus en détail

- Institut du végétal

- Institut du végétal Etude sur la culture du Sorgho 2013 Présentation Presse Novembre 2013 - Institut du végétal Contact BVA Nicolas SAUGET 01 71 16 88 27 nicolas.sauget@bva.fr Florence Gramond 01 71 16 88 31 florence.gramond@bva.fr

Plus en détail

Culture. Maïs culture sèche 2015

Culture. Maïs culture sèche 2015 Culture Maïs culture sèche Présentation essai : Agriculteur Philippe LAGARDE Lieu Saint Martial Date semis 08/04/14 Dispositif Alpha plan Date récolte 10/10/14 Nb repet 4 blocs Précédent Tournesol Sol

Plus en détail

Qu'est ce qu'un aliment?

Qu'est ce qu'un aliment? Page 1 sur 6 Qu'est ce qu'un aliment? 1. Les matières premières 2. Les aliments : Définitions Les différentes formes d'aliments Les matières premières : Les aliments sont constitués par une ou plusieurs

Plus en détail

Fonctionnement et intérêt des légumineuses

Fonctionnement et intérêt des légumineuses Fonctionnement et intérêt des légumineuses Bernadette Julier Unité de Recherche Pluridisciplinaire Prairies et Plantes fourragères 86600 Lusignan Fonctionnement et intérêt des légumineuses Présentation

Plus en détail

LA FUSARIOSE. La fusariose est un champignon.

LA FUSARIOSE. La fusariose est un champignon. LA FUSARIOSE La fusariose est un champignon. Une quinzaine d espèces de champignon sont responsables du développement des fusarioses. Les plus couramment rencontrés sont Fusarium graminearum, Fusarium

Plus en détail

Avancer la date de semis préserver le potentiel de r

Avancer la date de semis préserver le potentiel de r Pois de printemps Avancer la date de semis préserver le potentiel de r Le pois de printemps est souvent exposé à des fins de cycle difficiles (peu d eau et températures élevées), qui affectent considérablement

Plus en détail

Apprentissage au calcul de rations.

Apprentissage au calcul de rations. Apprentissage au calcul de rations. Un article de Philippe Vandiest F.I.C.O.W. Le calcul des rations doit considérer trois types de besoins de la brebis : - ses besoins en énergie, exprimés en UFL (Unité

Plus en détail

Guide des posters de vulgarisation : Région Est (Kivu)

Guide des posters de vulgarisation : Région Est (Kivu) 1 Guide des posters de vulgarisation : Région Est (Kivu) Ces posters ont été élaborés pour soutenir les encadreurs de terrain lors de leurs missions de vulgarisation. Ceux-ci auront pris soin de lire au

Plus en détail

SOJA IRRIGUE BIO Résultats techniques 2010

SOJA IRRIGUE BIO Résultats techniques 2010 SOJA IRRIGUE BIO Résultats techniques 21 Les avantages du SOJA : - Débouchés : alimentation humaine (protéines> 41%), alimentation animale - Valorise bien l irrigation - Reliquats azotés REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

Intercultures et production de fourrages

Intercultures et production de fourrages Mini-conférence Sommet de l Elevage 5 octobre 2012 Intercultures et production de fourrages Cultures dérobées ou «soudure» : les espèces les plus utilisées périodes de croissance exploitations fourrages

Plus en détail

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant.

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant. GIEE GRAPEA-Civam85 Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant 9 Fermes du GRAPEA-CIVAM 85 Bocage Vendéen Principes et origine

Plus en détail

SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE

SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE Comité National des Coproduits Fiche n 5 Coproduits riches en ligno-cellulose SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE Définition Coproduit du triage de maïs semence en usine composé des spathes de

Plus en détail

GUIDE DE PRELEVEMENT

GUIDE DE PRELEVEMENT GUIDE DE PRELEVEMENT ANALYSES DE TERRE ANALYSE DE PLANTATION Viticulture Arboriculture Trufficulture Sol : profondeur 10-30 cm Sous-sol : profondeur 30-60 cm Avant plantation, avant défoncement. Eviter

Plus en détail

Le soja en Europe et en France

Le soja en Europe et en France Le soja en Europe et en France Françoise Labalette ONIDOL Hubert Hebinger - Cetiom 1 Déroulé de l intervention Le soja en Europe Focus sur quelques pays phares «Soya Danube», une initiative ambitieuse

Plus en détail

COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES

COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES Evolution saisonniere de la digestibilité de la matière organique par espèce DIGESTIBILITE DE LA MATIERE ORGANIQUE 77,5 72,5

Plus en détail

X = 1/CAU (Pf - Mh - Mr - Mhp - MrCi Mpro - Nirr) Xpro

X = 1/CAU (Pf - Mh - Mr - Mhp - MrCi Mpro - Nirr) Xpro CETTE FICHE A ETE DEFINIE DANS LE CADRE DES TRAVAUX DU GROUPE REGIONAL D EXPERTISE NITRATES. ELLE CORRESPOND A UNE ADAPTATION DE LA METHODE DU BILAN AZOTE TELLE QUE DEVELOPPEE PAR LE COMIFER, A PARTIR

Plus en détail

Les protéines : pilier d une offre plus durable en alimentation humaine et animale Jeudi 26 février 2015

Les protéines : pilier d une offre plus durable en alimentation humaine et animale Jeudi 26 février 2015 Les protéines : pilier d une offre plus durable en alimentation humaine et animale Jeudi 26 février 2015 D Chéreau IMPROVE L usage des ressources agricoles est dominé par l alimentation animale Les enjeux

Plus en détail

Mercredi 6 février 2014 Vouillé (79) Garantir la qualité du blé dur : quels leviers pour maîtriser la moucheture et le mitadinage

Mercredi 6 février 2014 Vouillé (79) Garantir la qualité du blé dur : quels leviers pour maîtriser la moucheture et le mitadinage Mercredi 6 février 2014 Vouillé (79) Garantir la qualité du blé dur : quels leviers pour maîtriser la moucheture et le mitadinage Comité technique Comité blé dur Ouest Technique Océan Blé février Dur 2014

Plus en détail

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Ensilage céréales Les implantations Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Betterave Choux fourrager RGI alternatif Sorgho fourr Sorgho sucr Moha Millet perlé fourrager Colza fourrager Radis fourrager

Plus en détail

«Fascicule 5» La gestion de l'irrigation des rizières

«Fascicule 5» La gestion de l'irrigation des rizières Ministère du Développement Rural et de 3'Environnement Direction de la Recherche Formation Vulgarisation Coopération Française «Fascicule 5» La gestion de l'irrigation des rizières Marc Lacharme Juin 2001

Plus en détail

Physiologie des orges : dates et densités de semis

Physiologie des orges : dates et densités de semis Physiologie des orges : dates et densités de semis Jean Louis Moynier Spécificités des orges (par rapport au blé) Germination rapide - forte sensibilité aux excès d eau Rythme de développement plus rapide

Plus en détail

Quelle place pour les légumineuses à graines dans les systèmes de culture du Sud avec ou sans irrigation?

Quelle place pour les légumineuses à graines dans les systèmes de culture du Sud avec ou sans irrigation? Quelle place pour les légumineuses à graines dans les systèmes de culture du Sud avec ou sans irrigation? Hélène Marrou, Jacques Wery Montpellier SupAgro Qu attend-on des légumineuses alimentaires dans

Plus en détail

Maïs grain en culture sèche

Maïs grain en culture sèche Maïs grain en culture sèche Synthèse variétale 2014 Des maïs en culture sèche pas si secs que çà, avec des rendements souvent proches des situations irriguées. Une année record que nous ne sommes probablement

Plus en détail

LANCEMENT DE CAMPAGNE SORGHO 2011

LANCEMENT DE CAMPAGNE SORGHO 2011 Contact presse : Xavier GAUTIER Port. 06 80 31 31 53 Tél. 01 44 31 10 20 presse@arvalisinstitutduvegetal.fr LANCEMENT DE CAMPAGNE SORGHO 2011 SOMMAIRE Le sorgho confirme : rendements en hausse, débouchés

Plus en détail

l important, c est la DOSE!

l important, c est la DOSE! Avec la participation i de l Fumier, Lisier ou Compost sur prairie : l important, c est la DOSE! Stéphane VIOLLEAU Ch.Agr.63 / Groupe Compost Massif Central PRESENTATION DU GROUPE COMPOST MASSIF CENTRAL

Plus en détail

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques Le ray-grass anglais la plante de pâturage des régions océaniques Facile d implantation et d une excellente valeur alimentaire, le ray-grass anglais est la graminée à privilégier dans les zones à pluviométrie

Plus en détail

Les légumineuses. Comment ça marche?

Les légumineuses. Comment ça marche? Les légumineuses Comment ça marche? 1 Les légumineuses comment ça fonctionne? La famille des légumineuses se caractérise par la capacité à fixer l azote de l air. Cette fixation est due à la présence de

Plus en détail

Bilan de campagne cultures de printemps et d été

Bilan de campagne cultures de printemps et d été RTR Décembre 2015 Zone Nord & Est Bilan de campagne cultures de printemps et d été F. Boizet, référente Protéagineux Nord-Est, D. de Fornel, IRD Bourgogne-Franche-Comté, LM. Allard, Référent national Chanvre

Plus en détail

Rencontres régionales Grandes cultures Île-de-France

Rencontres régionales Grandes cultures Île-de-France Rencontres régionales Grandes cultures Île-de-France 10 novembre 2010 Montreuil SOMMAIRE POINT I : la récolte 2010 Points clés, productions, surfaces, rendements, variétés et qualité des blés tendres POINT

Plus en détail

j apprenais tout sur Hyvido

j apprenais tout sur Hyvido Et si j apprenais tout sur? Hyvido DÉCOUVREZ. Connaître les orges hybrides Hyvido, c est découvrir la technologie de demain. 2 3 DÉCOUVREZ LE PROGRAMME DES ORGES HYBRIDES mon programme hyvido Afin d optimiser

Plus en détail

PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES

PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES DOSSIER FENAISON / CULTURES FERTILISATION DU SOYA / VOLAILLE INFLUENZA AVIAIRE PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES 6,95 $ / POSTE-PUBLICATION / CONVENTION 40069240 LA RÉFÉRENCE EN NOUVELLES TECHNOLOGIES DEPUIS

Plus en détail

CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire

CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire CONSEQUENCES du changement climatique sur la production

Plus en détail

Le manque de bore à l origine de grillures. RTR Tournesol Janvier

Le manque de bore à l origine de grillures. RTR Tournesol Janvier Le manque de bore à l origine de grillures Janvier 2013 1 Rôle du bore dans les plantes Intervient dans les méristèmes (zones de multiplication cellulaire). De ce fait, tous les organes en ont besoin (racine,

Plus en détail

Maïs population en Rhône-Alpes Rapport 2015 : résultats des essais

Maïs population en Rhône-Alpes Rapport 2015 : résultats des essais Avec l appui technique de Maïs population en Rhône-Alpes Rapport 2015 : résultats des essais Sommaire 1. LES POPULATIONS CULTIVÉES EN 2015 2 2. FLORAISON, PRÉCOCITÉ 4 3. RÉSULTATS DE LA VITRINE DE LAG

Plus en détail