- l acquisition d immobilisations pour développer la capacité de production, ou bien pour renouveler les équipement hors d usage ou obsolètes ;

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- l acquisition d immobilisations pour développer la capacité de production, ou bien pour renouveler les équipement hors d usage ou obsolètes ;"

Transcription

1 S1 Rappel sur la notion d autofinancement 1 - Les besoins de financement de l entreprise Au cours de son existence, une entreprise doit faire face à une foule d événements qui vont amener un besoin de financement. Ces situations sont relatives à : - l acquisition d immobilisations pour développer la capacité de production, ou bien pour renouveler les équipement hors d usage ou obsolètes ; - la dépréciation probable de stocks et de créances, ainsi que les risques et les charges encourus. - l augmentation du fonds de roulement (le fonds de roulement représente dans le bilan l excédent des ressources stables sur les emplois fixes). Pour assurer le financement de ces différentes situations, l entreprise à besoin de ressources monétaires.

2 2 - L origine du financement Les ressources dont dispose l entreprise peuvent avoir une origine externe ou bien interne. Les ressources externes peuvent provenir notamment des augmentations de capital par voie d apports, des subventions d investissements, et des emprunts. Les ressources internes sont dues à l activité de l entreprise. Elles sont constituées par les recettes provenant essentiellement des ventes et accessoirement des autres produits, mais diminuées des dépenses entraînées par les charges. Le financement réalisé par les ressources internes est appelé autofinancement, c est-à-dire financement par les propres moyens de l entreprise.

3 3 - Autofinancement et capacité d autofinancement La capacité d autofinancement (CAF) représente la totalité des ressources internes que l entreprise pourrait consacrer à l autofinancement. Ces ressources sont constituées par l encaissement des produits diminué du paiement des charges. d où CAF = Produits encaissables - Charges décaissables En fait, lorsque l entreprise décide de verser des dividendes aux associés, ceux ci sont prélevés sur la capacité d autofinancement. Ainsi seule la partie non distribuée assure l autofinancement. d où Autofinancement = CAF - Dividendes

4 Petite précision terminologique : vous pouvez trouver la capacité d autofinancement (CAF) sous d autres dénominations : - cash-flow, expression américaine pouvant se traduire par flux de trésorerie. - marge brute d autofinancement (MBA), expression qui avait été retenue pour traduire «cash-flow» avant que le plan comptable général n ait adopté la dénomination de «capacité d autofinancement».

5 4 Intérêts et utilité de la CAF La CAF permet de : - rémunérer les associés ou actionnaires sous la forme de dividendes, - renouveler et d accroître les investissements, - d augmenter le fonds de roulement via les ressources stables, - rembourser les dettes financières, - mesurer la capacité de développement et l indépendance financière de l entreprise.

6 S2 Les deux méthodes de construction de la capacité d autofinancement 1 - Calcul de la CAF à partir des éléments encaissables et décaissables : calcul à partir de l EBE (méthode soustractive) Cette méthode soustractive s appuie sur la distinction fondamentale entre produits encaissables et charges décaissables. Les produits encaissables sont ceux que l on peut faire «rentrer dans la caisse», qui donnent lieu à un paiement effectif dans les comptes de la société. Les charges décaissables sont celles qui donnent lieu à une sortie d argent effective des comptes de l entreprise.

7 CAF = EBE + Autres produits d exploitation : 75 sauf Transferts de charges d exploitation : Produits financiers encaissables : 76 & Produits exceptionnels encaissables : 771, 778 & Produits, Reports en arrière des déficits : Autres charges d exploitation : 65 sauf Charges financières décaissables : 66 - Charges exceptionnelles décaissables : 671 & Participation des salariés aux résultats : Impôts sur les bénéfices : 695 & 697 +/- Quotes parts de résultat sur les opérations faites en commun

8 2 - Le calcul de la CAF à partir du résultat de l exercice (méthode additive) Cette méthode additive est une méthode de vérification du calcul de la CAF, à partir du résultat de l exercice, et met en présence les produits non encaissables (ou produits calculés) et les charges non décaissables (charges caculées). Les produits non encaissables (pas de rentrées effectives dans la caisse) comprennent les reprises sur amortissements et provisions, ainsi que la quote-part des subventions d investissements virée au résultat de l exercice

9 Le cas des «produits des cessions d éléments d actifs» Les produits des cessions contribuent aux recettes. Ils représentent bien une ressource de financement. Cependant, le plan comptable général les distingue de la CAF. En effet, les cessions d éléments d actifs immobilisés, comme les acquisitions, relèvent de la fonction d investissement. En notant distinctement le produit des cessions, on facilite leur rapprochement avec les acquisitions en vue du calcul de l investissement net. Les produits des cessions d éléments d actif sont donc assimilés, pour le calcul de la CAF, à des produits non encaissables (ou produits calculés).

10 Les charges non décaissables (celles qui ne donnent pas lieu à une sortie effective d argent des comptes de l entreprise) comprennent trois éléments distincts : les dotations aux amortissements ; elles constatent la dépréciation d un élément d actif immobilisé et non une dépense. La dépense était intervenue lors de l acquisition de l immobilisation. les dotations aux provisions ; la dépense n interviendra éventuellement qu au cours d un exercice ultérieur si la dépréciation ou le risque prévus se réalisent effectivement. la valeur comptable des éléments d actifs cédés ; cette valeur comptable ne correspond à aucune dépense lors de la cession

11 CAF = Résultat de l exercice - Reprises sur amortissements et provisions : 781, 786 & Produits des cessions d éléments d actifs cédés : Quote-part des subventions d investissement virée au résultat de l exercice : DAP : 681, 686 & Valeur comptable des éléments d actifs cédés : 675

12 CAF à partir de l'ebe Société ASM EBE Autres produits d exploitation Transferts de charges d exploitation 0 + Produits financiers Produits exceptionnels Autres charges d exploitation 0 - Charges financières Charges exceptionnelles Participation des salariés Impôts sur les bénéfices CAF 42600

13 CAF à partir du résultat Société ASM Résultat de l exercice - Reprises sur amortissements et provisions. exploitation. financières. exceptionnelles - Produits des cessions d éléments d actif cédés - Quote-part des subventions d inv. virée au résultat de l exercice + DAP. exploitation. financières. exceptionnelles + Valeur comptable des éléments d actif cédés CAF 42600

14 CAF à partir de l'ebe Société OM EBE + Autres produits d exploitation + Transferts de charges d exploitat + Produits financiers + Produits exceptionnels - Autres charges d exploitation - Charges financières - Charges exceptionnelles - Participation des salariés - Impôts sur les bénéfices CAF 92000

15 CAF à partir du Résultat Société OM Résultat de l exercice Reprises sur amortissements et provisions. exploitation financières exceptionnelles Produits des cessions d éléments d actif cédés Quote-part des subventions d inv. virée au résultat de l exercice 0 + DAP. exploitation financières exceptionnelles 0 + Valeur comptable des éléments d actif cédés CAF 92000

16 Partie 1 Les analyses du compte de résultat C3 La marge et le compte de résultat différentiel S1 Le reclassement des charges S2 Les concepts de coût variable et de marge sur coût variable S3 Nature de l activité et compte de résultat différentiel

17 C 3 La marge et le compte de résultat différentiel S 1 Le reclassement des charges Les charges fixes ou de structure : Elles sont liées à la structure de l entreprise ; elles sont indépendantes du niveau d activité tant que la structure n évolue pas ; elles varient par paliers successifs ; elles concernent notamment les charges telles que les loyers, les assurances, les salaires, les amortissements, etc. La fonction est alors de la forme y = b.

18 C 3 La marge et le compte de résultat différentiel Charges fixes ou de structure

19 C 3 La marge et le compte de résultat différentiel Les charges variables ou opérationnelles : elles sont liées de façon proportionnelle à l activité de l entreprise ou au niveau de sa production ; elles recouvrent des charges telles que les achats consommés de matières premières ou de produits semi-finis, la consommation d énergie liée à la production, les transports sur vente de produits finis, etc. La fonction est alors de la forme y = ax

20 C 3 La marge et le compte de résultat différentiel Charges variables ou opérationnelles

21 C 3 La marge et le compte de résultat différentiel Les charges semi-variables ou mixtes : Elles comportent une partie fixe et une partie variable ; elles varient non proportionnellement à l activité ou à la production de l entreprise ; elles doivent être réparties en charges fixes et charges variables ; elles concernent notamment les salaires des commerciaux, les dépenses de téléphone, etc. La fonction est alors de la forme y = ax + b

22 C 3 La marge et le compte de résultat différentiel Charges semi- variables ou mixtes

Partie 3 Analyses du financement et de la trésorerie

Partie 3 Analyses du financement et de la trésorerie Partie 3 Analyses du financement et de la trésorerie C9 Le Tableau de Financement (TF) du PCG ( NON TRAITE ) S1 1ière partie du TF : objectifs et principes d élaboration S2 2ième partie du TF : objectifs

Plus en détail

Les éléments du diagnostic financier

Les éléments du diagnostic financier Les éléments du diagnostic financier Plan Introduction Rôle I.Le bilan I.1. L actif du bilan Actif immobilisé Actif circulant I.2. Passif du bilan Ressources propres Ressources étrangères Lecture du bilan

Plus en détail

Contenu: -Compte de résultat -SIG

Contenu: -Compte de résultat -SIG Contenu: -Compte de résultat -SIG -CAF Compte de résultat Charges Exploitation Consommation matières & marchandises Autres achats et charges externes Impôts et taxes Charges de personnel Dotations aux

Plus en détail

La trésorerie Structure de financement

La trésorerie Structure de financement Structure de financement Les outils de gestion pour TopStrat N imprimez ce support que si vous pensez que c est indispensable. Vous pouvez le consulter en ligne ou le télécharger et le consulter sans l

Plus en détail

CFA 116. Les Etats Financiers

CFA 116. Les Etats Financiers CFA 116 Les Etats Financiers FOAD CORRIGES DES EXERCICES D APPLICATION Bernard Dupé Page : 1 SOMMAIRE Pages : Cas Gleizal 3, 4, 5 et 6 Cas Tricallou 7 et 8 Cas Astorg 9, 10 et 11 Cas Perrin 12 et 13 Cas

Plus en détail

Partie 1 Les analyses du Compte de résultat

Partie 1 Les analyses du Compte de résultat Partie 1 Les analyses du Compte de résultat C 1 Les soldes intermédiaires de gestion SIG Il s'agit d'une décomposition plus fine du résultat de l'exercice, qui va plus en dans le détail des contributions

Plus en détail

CAF OU CAPACITE D AUTOFINANCEMENT

CAF OU CAPACITE D AUTOFINANCEMENT CAF OU CAPACITE D AUTOFINANCEMENT MAJ AVRIL 2016 La CAF ou la capacité d autofinancement est l excédent de trésorerie dégagée par une année de fonctionnement 2 CAF OU CAPACITE D AUTOFINANCEMENT LA CAF

Plus en détail

UN OUTIL POUR LES GESTIONNAIRES LE BUDGET PREVISIONNEL

UN OUTIL POUR LES GESTIONNAIRES LE BUDGET PREVISIONNEL UN OUTIL POUR LES GESTIONNAIRES LE BUDGET PREVISIONNEL POURQUOI UN BUDGET PREVISIONNEL? Augmentation des dépenses de fonctionnement Salaires (embauches, prix du point, promotions..) Coût de l énergie Besoins

Plus en détail

ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION

ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION ANALYSE DES PERFORMANCES D ACTIVITÉ ETAT DES SOLDES DE GESTION La logique du tableau ESG Charges Charges d exploitation Produits Produits d exploitation Résultat d exploitation Charges financières Résultat

Plus en détail

Chapitre 2 : Applications et Cas Analyse du compte de résultat

Chapitre 2 : Applications et Cas Analyse du compte de résultat Chapitre 2 : Applications et Cas Analyse du compte de résultat Applications du chapitre 2 Application 1 : SIG simples La société Iris, spécialisée dans la fabrication de mobiliers de bureau, vous communique

Plus en détail

INSTRUCTION. N M9 du 11 décembre 2001 NOR : BUD R J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N M9 du 11 décembre 2001 NOR : BUD R J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 01-119-M9 du 11 décembre 2001 NOR : BUD R 01 00119 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique LE CADRE BUDGÉTAIRE DES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIFS ANALYSE Présentation

Plus en détail

Base de Données Economiques et Sociales Documentation

Base de Données Economiques et Sociales Documentation Ce document a pour objectif de donner quelques clés de lecture sur des indicateurs qui peuvent apparaître dans la BDES. Situation de l établissement Indicateurs économiques Ratios N-2 N-1 N Résultat financier

Plus en détail

Exercice N. Intérêts et charges assimilées 1550 D'autres valeurs mobilières et créances 200 de l'actif immobilisé

Exercice N. Intérêts et charges assimilées 1550 D'autres valeurs mobilières et créances 200 de l'actif immobilisé SUJET : Présentez le tableau des SIG : SOCIETE ALPHAND CHARGES (hors taxes) Exercice N Totaux PRODUITS (hors taxes) Exercice N Totaux Charges d'exploitation Produits d'exploitation Coût d'achat des marchandises

Plus en détail

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité Présentation Ce livre d Analyse financière (également appelée Diagnostic financier ou Finance d entreprise) présente l ensemble des connaissances et des techniques à mettre en œuvre pour étudier l activité,

Plus en détail

Évaluer le risque financier. Évaluer le risque financier Introduction. Évaluer le risque financier Introduction

Évaluer le risque financier. Évaluer le risque financier Introduction. Évaluer le risque financier Introduction Introduction Les documents comptables Analyse de la rentabilité Analyse de la situation financière Les prévisions Introduction Pourquoi évaluer le risque financier : Les professionnels paient à crédit

Plus en détail

Tableau de financement

Tableau de financement Tableau de financement Le tableau de financement est l état de synthèse qui permet d analyser. de l entreprise à travers ses et ses..il comprend deux parties :.... Exemple : Les documents de l entreprise

Plus en détail

L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Bilan fonctionnel Actif Montant % Passif Montant %

L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Bilan fonctionnel Actif Montant % Passif Montant % Sujet n 3 SAENES, académies du groupement Est, 2010 L usage de la calculatrice est autorisé. L usage de tout dictionnaire est interdit. Questions I. Analyse du bilan : le bilan fonctionnel Le PCG 1982

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2012 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Compléter le

Plus en détail

Thème. Les intérêts simples et les intérêts composés. Exercice 1. Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples.

Thème. Les intérêts simples et les intérêts composés. Exercice 1. Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples. Les intérêts simples et les intérêts composés Thème 1 Exercice 1 Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples 1. Un capital (C) de 1 est placé du 13/3/N au 15/5/N au taux d intérêt

Plus en détail

Introduction à la gestion comptable Entreprise DORLIA

Introduction à la gestion comptable Entreprise DORLIA Introduction à la gestion comptable Entreprise DORLIA Objectifs : Réaliser un travail de synthèse à la fin du module 711-Introduction à la Gestion Comptable. Mettre en œuvre le principe de double détermination

Plus en détail

Partie 2 : Analyse comptable 3- Analyse d exploitation- TED

Partie 2 : Analyse comptable 3- Analyse d exploitation- TED Partie 2 : Analyse comptable 3 Analyse d exploitation TED 1Tableau d Exploitation Différentiel (TED) Reclassement des charges en charges Variables et fixes : Les charges variables (charges opérationnelles)

Plus en détail

1.2 Comptes consolidés du Groupe Faiveley Transport au 31 mars 2012

1.2 Comptes consolidés du Groupe Faiveley Transport au 31 mars 2012 1.2 Comptes consolidés du Groupe Faiveley Transport au 31 mars 2012 1.2.1 Bilan consolidé 31 mars 2012 31 mars 2011 ACTIF Brut amortissements Net Net (en milliers d' euros) et provisions IFRS IFRS Capital

Plus en détail

TC2 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE ENREGISTREMENT DES ECRITURES DANS LE JOURNAL DE L ENTREPRISE

TC2 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE ENREGISTREMENT DES ECRITURES DANS LE JOURNAL DE L ENTREPRISE TC2 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye, talons

Plus en détail

LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT

LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT LECTURE DU COMPTE DE RESULTAT LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION Le tableau des est un outil d analyse du compte de résultat. Il permet la mise en évidence d indicateurs de gestion. Le calcul des VENTES

Plus en détail

La Trésorerie : POINTS CLES

La Trésorerie : POINTS CLES TFS : DT01-261504.01 Page 1 sur 5 La Trésorerie : POINTS CLES Trésorerie définition Une définition simple de la trésorerie, d après un mode usuel, pourrait être : Trésorerie = solde des encaissements -

Plus en détail

I/ Introduction. II/ L analyse financière. A. Le passif ANALYSE FINANCIERE

I/ Introduction. II/ L analyse financière. A. Le passif ANALYSE FINANCIERE ANALYSE FINANCIERE I/ Introduction Critères : 1. Critère de régularité 2. Critère de sincérité (honnêteté) 3. Critère de prudence (créer une provision pour les clients douteux, risque de change) Systèmes

Plus en détail

L ETAT DES SOLDES DE GESTION (ESG) Marge bute /ventes en l état = ventes de marchandises - Achats revendus de marchandises

L ETAT DES SOLDES DE GESTION (ESG) Marge bute /ventes en l état = ventes de marchandises - Achats revendus de marchandises www.cours-exercice.com L ETAT DES SOLDES DE GESTION (ESG) Rappel : Le compte de produits et charges : La présentation du CPC répond à 2 objectifs : 1. Faire apparaître le résultat comme le cumul de 3 résultats

Plus en détail

Le compte de résultat

Le compte de résultat Le compte de résultat Le compte de résultat décrit l activité de l entreprise au cours d un exercice. Il est à la fois : un document comptable obligatoire ; un outil d analyse de l activité, de la performance

Plus en détail

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 6 Finance d entreprise 2 ÉDITION. Michèle Mollet Laurent Bailly.

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 6 Finance d entreprise 2 ÉDITION. Michèle Mollet Laurent Bailly. LMD COLLECTION Epertise comptable Le meilleur du DCG 6 Finance d entreprise e 2 ÉDITION Michèle Mollet Laurent Bailly Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie

Plus en détail

Loi de finances initiale pour Récapitulation et répartition des crédits initiaux et des emplois autorisés du budget annexe : Journaux officiels

Loi de finances initiale pour Récapitulation et répartition des crédits initiaux et des emplois autorisés du budget annexe : Journaux officiels Loi de finances initiale Récapitulation et répartition des crédits initiaux et des emplois autorisés du budget annexe : Sommaire Tableau d équilibre 2 Récapitulations des évaluations des recettes 3 Récapitulations

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 Finance d entreprise - Session 2016 - Proposition de CORRIGÉ 2016 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 Diagnostic financier - 11 points

Plus en détail

Novembre Jean-Pierre MASSON 1

Novembre Jean-Pierre MASSON 1 Pièces justificatives 2 - La mise en place d'une comptabilité. DEPENSE Date de la transaction Mode de paiement : Chèque, Prélèvement, Virement, Carte bancaire, TIP, Espèces, etc.. Fournisseur : Nom et

Plus en détail

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action 4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action Exercice clos le 31 décembre (en millions

Plus en détail

EBE OU EXCEDENT BRUT D EXPLOITATION

EBE OU EXCEDENT BRUT D EXPLOITATION B OU XCDNT BRUT D XPLOITATION MAJ AVRIL 2016 L excédent brut d exploitation (B) exprime la capacité d une entreprise à générer des ressources de trésorerie du seul fait de son exploitation, c est-à-dire

Plus en détail

DEFAILLANCES D ENTREPRISES : CONSTAT ET SOLUTIONS POUR LES EVITER

DEFAILLANCES D ENTREPRISES : CONSTAT ET SOLUTIONS POUR LES EVITER Déjeuner débat CFCIM 11/03/2016 DEFAILLANCES D ENTREPRISES : CONSTAT ET SOLUTIONS POUR LES EVITER OUADFEL MAHASSINE EXPERT COMPTABLE SOMMAIRE I-INTRODUCTION a. Aspects juridiques b. Les résolutions amiables

Plus en détail

TD 2 : Analyse du résultat : l étude de la CAF

TD 2 : Analyse du résultat : l étude de la CAF TD Analyse financière Année : 2015/2016 TD 2 : Analyse du résultat : l étude de la CAF Exercice 1 : calcul de la CAF A partir du compte de résultat suivant, vous présenterez le tableau des SIG et vous

Plus en détail

DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER. Opérations

DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER. Opérations DCG session 2013 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER Question 1 - Élaboration du tableau des flux de l OEC : Flux de trésorerie liés à l'activité Opérations RÉSULTAT

Plus en détail

SITUATION APRES AUDIT BILAN ACTIF

SITUATION APRES AUDIT BILAN ACTIF BILAN ACTIF EXERCICE 2013 EXERCICE 2012 POSTES D'ACTIF Montants Amortissement. Montants Montants % Bruts provisions nets nets ACTIFS NON COURANTS Ecart d'acquisition (ou goodwill) IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 25 : LES DOCUMENTS DE SYNTHESE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 25 : LES DOCUMENTS DE SYNTHESE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 25 : LES DOCUMENTS DE SYNTHESE Après avoir effectué l inventaire comptable (variation de stocks, dotations et reprises concernant les amortissements et les provisions, régularisations

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - ÉTATS FINANCIERS OHADA Chapitre 1 - Bilan comptable... 15

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - ÉTATS FINANCIERS OHADA Chapitre 1 - Bilan comptable... 15 TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - ÉTATS FINANCIERS OHADA... 13 Chapitre 1 - Bilan comptable... 15 Section 1 - Structure du passif du bilan... 18 1.1. Capitaux propres et ressources assimilées... 18 1.2. Dettes

Plus en détail

I Bilan au 31 décembre 2008 (en milliers d euros) /07 05/06 Montants nets en milliers d euros. Montants nets en milliers d euros

I Bilan au 31 décembre 2008 (en milliers d euros) /07 05/06 Montants nets en milliers d euros. Montants nets en milliers d euros I - 1.- Bilan au 31 décembre 2008 ( ) 2008 06/07 05/06 Montants nets Montants nets Montants nets Actifs non courants Ecarts d'acquisition 17 750 16 058 16 606 Immobilisations incorporelles 656 245 305

Plus en détail

TD 1 : Analyse du résultat

TD 1 : Analyse du résultat TD analyse financière Année : 2015/2016 TD 1 : Analyse du résultat Exercice 1 : Etude d un compte de résultat La société Fioul Confort distribue du fioul domestique et assure l installation et le nettoyage

Plus en détail

Sommaire PARTIE 1. Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire PARTIE 1. Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Présentation Cet ouvrage présente 79 exercices de Comptabilité générale avec des corrigés détaillés, expliqués et justifiés. Ils intègrent les nouveautés de la normalisation comptable nationale, du Plan

Plus en détail

1. Établir le tableau des soldes intermédiaires de gestion conformément à la présentation du PCG.

1. Établir le tableau des soldes intermédiaires de gestion conformément à la présentation du PCG. Chapitre 4 L analyse de l activité 1 Exercice 04-05 05 SIG et CAF du PCG Vous disposez en annexe 2 du compte de résultat de la société BILIE. 1. Établir le tableau des soldes intermédiaires de gestion

Plus en détail

Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012

Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012 SCI LUCAS Tel : Fax : Email : SCI LUCAS Prévisionnel (Euro) Sommaire Présentation Description 2 Autres informations

Plus en détail

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON

LA BOITE AUX LETTRES ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT ALENÇON ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE 154 RUE CAZAULT 61000 ALENÇON COMPTES ANNUELS du 01/01/2008 au 31/12/2008 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan Association 3 Annexe aux comptes annuels 16

Plus en détail

Présentation 5. Les comptes annuels

Présentation 5. Les comptes annuels S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 L organisation de l analyse financière 15 1 Définition et objectifs de l analyse financière 15 2 Les sources d information de l analyse financière 16 A. L information

Plus en détail

Compte de résultat consolidé

Compte de résultat consolidé Compte de résultat consolidé (en millions d'euros) Chiffre d'affaires net 3 577 3 527 Effet du cours des métaux * (1 179) (1 241) Chiffre d'affaires à prix métal constant * 2 398 2 287 Coût des ventes

Plus en détail

Entraînement à l Epreuve de comptabilité (4)

Entraînement à l Epreuve de comptabilité (4) Entraînement à l Epreuve de comptabilité (4) DOSSIER N 1 : TRAVAUX DE FIN D EXERCICE La société «KATI, SARL» est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de divers articles de beauté. Son

Plus en détail

Sommaire. Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19

Sommaire. Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19 Sommaire Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19 1 Le rôle de la comptabilité générale 19 2 Les sources du droit comptable 19 A La hiérarchie des sources 19 B Les sources

Plus en détail

FICHE. Le diagnostic financier 1 INTRODUCTION 2 LE CONTEXTE DU DIAGNOSTIC. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

FICHE. Le diagnostic financier 1 INTRODUCTION 2 LE CONTEXTE DU DIAGNOSTIC. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier FICHE 1 1 INTRODUCTION Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE UPPER BURGER. Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP Nancy Tél :

RAPPORT D ANALYSE UPPER BURGER. Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP Nancy Tél : RAPPORT D ANALYSE UPPER BURGER Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 28 98 67 63 E-mail : ouma.maman@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche d identité : RAISON

Plus en détail

Introduction Partie 1. La technique comptable Le bilan et ses variations I Le bilan... 15

Introduction Partie 1. La technique comptable Le bilan et ses variations I Le bilan... 15 Table des matières Introduction... 3 Partie 1. La technique comptable 13 1. Le bilan et ses variations... 15 I Le bilan... 15 A L égalité nécessaire de l actif et du passif...15 1) Définitions du passif

Plus en détail

Lire le compte de résultat. Introduction

Lire le compte de résultat. Introduction Lire le compte de résultat Introduction Le Bilan permet au pharmacien et au tiers d avoir une vision photographique de l entreprise, de l officine Le Compte de résultat représente le film de l activité

Plus en détail

MEDIACO MAROC (Ex Maroc Métaux)

MEDIACO MAROC (Ex Maroc Métaux) MEDIACO MAROC (Ex Maroc Métaux) ETATS DE SYNTHESE EXERCICE 2005 ETATS DISPONIBLES BILAN ( ACTIF ) BILAN ( PASSIF ) COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES ( HORS TAXES ) TABLEAU DES IMMOBILISATIONS AUTRES QUE FINANCIERS

Plus en détail

Sommaire. Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19

Sommaire. Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19 Présentation Cet ouvrage de Comptabilité générale (également appelée Comptabilité financière) présente l ensemble des connaissances nécessaires à la compréhension des mécanismes comptables et financiers

Plus en détail

STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES

STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES JULIEN CUMINET 20 NOVEMBRE 2015 PLAN DU SÉMINAIRE Le bilan Le résultat Les flux de trésorerie L analyse des états financiers La communication financière L impact des

Plus en détail

EFREI L2 TD N 5 COMPTE DE RESULTAT TEDDY N

EFREI L2 TD N 5 COMPTE DE RESULTAT TEDDY N Exercice 1 : Entreprise TEDDY COMPTE DE RESULTAT TEDDY N CHARGES PRODUITS Charges d exploitation Produits d exploitation Achats de marchandises 200 Ventes de marchandises 1.501 Variation de stock marchandises

Plus en détail

Analyse de la structure financière de. l entreprise 10/12/13

Analyse de la structure financière de. l entreprise 10/12/13 Analyse de la structure financière de l entreprise. 1 Plan du chapitre I) Le bilan II) Le Bilan fonctionnel III) Les ratios 2 I) Le bilan 3 Le bilan Logique de l actif : ensemble des emplois; classement

Plus en détail

Pièce n 1 ASS. DES RESPONSABLES DE COPROPRIETE

Pièce n 1 ASS. DES RESPONSABLES DE COPROPRIETE Pièce n 1 ASS. DES RESPONSABLES DE COPROPRIETE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 SIRET : 353 681 505 00023 - NAF : 8899B Siège social 27 Rue Joseph Python 75020 PARIS SITUATION Au 30/06/2016

Plus en détail

Société SIPEM SA Rapport général du Commissaire aux comptes exercice clos au 31 Décembre 2013

Société SIPEM SA Rapport général du Commissaire aux comptes exercice clos au 31 Décembre 2013 18, rue Patrice Lumumba Tsaralalàna Antananarivo 101 Madagascar PO Box 241 Tel : +00 (261) 20 22 278 31 +00 (261) 20 22 653 73 Fax: +00 (261) 20 22 210 95 deltadt@deltaaudit.mg deltadt@moov.mg NIF : 105004256

Plus en détail

RETREAUSPECTIVE Bilan financier 2015

RETREAUSPECTIVE Bilan financier 2015 RETREAUSPECTIVE 2015 Bilan financier 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Analyse comparée des Comptes Administratifs 2014 et 2015 provisoire 3. Les financeurs du SIAAP 4. Présentation de l évolution (de la

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 1 er septembre 2006 fixant le modèle de décision modificative de l état des prévisions de recettes et de

Plus en détail

DÉCISION MODIFICATIVE DU BUDGET. Exercice 2015

DÉCISION MODIFICATIVE DU BUDGET. Exercice 2015 DÉCISION MODIFICATIVE DU BUDGET valant DBM n 1 Exercice 2015 Prise par Monsieur Pierre Paul ZALIO, Président de l'école normale supérieure de Cachan ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE CACHAN 61, avenue du Président

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

Plan de formation. Gestion financière. Module GESTFI jours

Plan de formation. Gestion financière. Module GESTFI jours Plan de formation Gestion financière Module GESTFI 025 5 jours OBJECTIFS Savoir analyser un bilan et un compte de résultat ainsi que les soldes intermédiaires de gestion En tirer des enseignements pertinents

Plus en détail

BILAN ACTIF CUMULE. 1//- État financiers de la chaine El Aurassi au 31/12/2012. ARRETE AU 31/12/2012 N N N N-1 Brut Amort-Prov Net Net

BILAN ACTIF CUMULE. 1//- État financiers de la chaine El Aurassi au 31/12/2012. ARRETE AU 31/12/2012 N N N N-1 Brut Amort-Prov Net Net 1//- État financiers de la chaine El Aurassi au 31/12/2012 EGH CHAINE EL- AURASSI BILAN AU 31-12-2012 ACTIF ACTIFS NON COURANTS NOTE BILAN ACTIF CUMULE N N N N-1 Brut Amort-Prov Net Net Immobilisations

Plus en détail

Comptes consolidés 2004 en normes IFRS. Présentation aux analystes financiers 25 mai 2005

Comptes consolidés 2004 en normes IFRS. Présentation aux analystes financiers 25 mai 2005 Comptes consolidés 2004 en normes IFRS Présentation aux analystes financiers 25 mai 2005 Sommaire Avertissement Chiffres clés Réconciliation du résultat net référentiel français / normes IFRS Réconciliation

Plus en détail

ETATS FINANCIERS TOTAL MAROC COMPTES SOCIAUX ET COMPTES CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS TOTAL MAROC COMPTES SOCIAUX ET COMPTES CONSOLIDES ETATS FINANCIERS TOTAL MAROC COMPTES SOCIAUX ET COMPTES CONSOLIDES Exercices 2012-2013 -2014 I. ETATS DE SYNTHESE SOCIAUX DE TOTAL MAROC I.1. ETATS DE SYNTHESE RELATIFS A L EXERCICE 2012 I.1.1. Compte

Plus en détail

FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS Méthodologie

FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS Méthodologie FASCICULE DE RÉSULTATS SECTORIELS Méthodologie 1- Données sources Chaque fascicule présente les résultats d'un ensemble d'unités légales soumises à l'impôt sur les sociétés. L'unité statistique est l'unité

Plus en détail

NR 51 المحاسبة والرياضيات المالية شعبة العلوم االقتصادية والتدبير : مسلك علوم التدبير المحاسباتي

NR 51 المحاسبة والرياضيات المالية شعبة العلوم االقتصادية والتدبير : مسلك علوم التدبير المحاسباتي 1 املركز الوطين للتقويم واالمتحانات والتوجيه المادة المحاسبة والرياضيات المالية الدورة العادية 2014 عناصر اإلجابة مدة اإلنجاز NR 1 www.tawjihpro.com 6 الشعبة أو المسلك شعبة العلوم االقتصادية والتدبير :

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE CAR NEW WAY (Optim Auto) Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 28 98 67 63 E-mail : ouma.maman@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

SECTION: Sciences de gestion comptable Examen blanc 08/09

SECTION: Sciences de gestion comptable Examen blanc 08/09 SECTION: Sciences de gestion comptable Examen blanc 08/09 www.sbaysite.net Lycee Technique Pce My Abdellah sidi kacem Par l équipe pédagogique La société «MOD-VET» spécialisée dans la fabrication des vêtementspour

Plus en détail

La marge brute concerne les associations apportant une transformation à un bien (activité de production).

La marge brute concerne les associations apportant une transformation à un bien (activité de production). 1. LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION Ces soldes doivent être calculés de deux manières : - en valeur absolue, afin de connaître par exemple le montant du résultat d exploitation dégagé de l exercice

Plus en détail

Eléments de correction CF Comptabilité d entreprise

Eléments de correction CF Comptabilité d entreprise Eléments de correction CF1 2008 Comptabilité d entreprise 1 ère partie : Questions de réflexion (7 points) 1. Quelle est la caractéristique de l organisation de la profession comptable en France? Expliquez

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

Compte de résultat consolidé

Compte de résultat consolidé Compte de résultat consolidé en millions d'euros Retraité 1 Chiffre d'affaires net 7 178 6 920 Effet du cours des métaux 2 (2 306) (2 326) Chiffre d'affaires à prix métal constant 2 4 872 4 594 Coût des

Plus en détail

Le tableau de flux de trésorerie de la CBBF*

Le tableau de flux de trésorerie de la CBBF* Le tableau de flux de trésorerie de la CBBF* * Centrale de Bilans de la Banque de France Le dossier d analyse financière de la CBBF inclut un tableau pluriannuel des flux de trésorerie présentés par fonctions.

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2016

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2016 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2016 Bilan consolidé ACTIF 30/06/2016 31/12/2015 Ecarts d'acquisition I 1 759 656 2 090 739 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais

Plus en détail

SAS DIGITAL GRENOBLE. Plaquette

SAS DIGITAL GRENOBLE. Plaquette Plaquette 31/12/2015 Bilan actif SAS DIGITAL GRENOBLE N SIRET : Au : Actif immobilisé Actif circulant incorporelles corporelles financières (2) Stocks Actif Capital souscrit non appelé Frais d établissement

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES 2014 BONGRAIN SA Etat résumé du compte de résultat au 31 décembre 2014 En milliers d Euros 2014 2013 retraité * Chiffre d affaires 4 606 920 4 204 557 Consommations

Plus en détail

ETUDE PREVISIONNELLE D INSTALLATION (EPI) n de dossier :...

ETUDE PREVISIONNELLE D INSTALLATION (EPI) n de dossier :... Cerfa Ministère de l'agriculture et de la pêche 1 10893 # 01 ETUDE PREVISIONNELLE D INSTALLATION (EPI) n de dossier :... la loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés

Plus en détail

DOSSIER N 1 : TRAVAUX DE FIN D EXERCICE

DOSSIER N 1 : TRAVAUX DE FIN D EXERCICE 1 1 4 NOTE : o Seule l utilisation de la calculatrice non programmable est autorisée. o L écriture comptable doit comporter les numéros des comptes, les intitulés, les montants et un libellé. Ces éléments

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE BOUYGUES N N-51 N N-51 COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDÉ (en millions d'euros) ACTIF 09/2015 12/2014 N-52 09/2014 Immobilisations corporelles 6 419 6 519 6 360 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Fédération Française de la Randonnée Pédestre

Fédération Française de la Randonnée Pédestre 64 rue du Dessous des Berges 75013 PARIS Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/01/2008 au 31/12/2008 BILAN ACTIF Exercice clos le Exercice précédent ACTIF 31/12/2008 31/12/2007 (12 mois) (12

Plus en détail

Maître de conférence en gestion

Maître de conférence en gestion CHAPITRE 1 L ALPHA DE LA FINANCE D ENTREPRISE... 2 1 REPRÉSENTATION DE L ACTIVITÉ DE L ENTREPRISE... 2 1.1 Les opérations de l entreprise... 2 1.2 Les flux... 2 1.3 Les cycles... 3 1.3.1 Le cycle d exploitation...

Plus en détail

CHAPITRE 02 : L ANALYSE DU BILAN STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER I. PRESENTATION DU BILAN FONCTIONNEL ET DES CYCLES FONCTIONNELS

CHAPITRE 02 : L ANALYSE DU BILAN STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER I. PRESENTATION DU BILAN FONCTIONNEL ET DES CYCLES FONCTIONNELS CHAPITRE 02 : L ANALYSE DU BILAN STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Une entreprise est un ensemble de moyens humains, financiers réunis dans le but de produire des biens et services Avant de pouvoir réaliser

Plus en détail

COMPTES ANNUELS 31/12/2013. LA PETITE ROCKETTE 62 rue Oberkampf PARIS

COMPTES ANNUELS 31/12/2013. LA PETITE ROCKETTE 62 rue Oberkampf PARIS LA PETITE ROCKETTE 62 rue Oberkampf 75011 PARIS COMPTES ANNUELS 31/12/2013 107 COURS DE VINCENNES 75020 PARIS Téléphone : 0146594400 Bilan Bilan Actif LA PETITE ROCKETTE Période du 01/01/13 au 31/12/13

Plus en détail

Comptes Sociaux au 31 Décembre 2015

Comptes Sociaux au 31 Décembre 2015 Comptes Sociaux au 31 Décembre 2015 BILAN AU 31 DECEMBRE 2015 (Euros) 31/12/2015 31/12/2014 Actif BRUT AMORT DEP NET NET Actifs incorporels 820 547 273 547 Titres de participations 0 0 0 Autres immobilisations

Plus en détail

Etats financiers de l'exercice 2014

Etats financiers de l'exercice 2014 Etats financiers arrêtés au 31/12/2014 L'Association de Coopération en Tunisie Adresse postale BP 145, 1080 Tunis, CEDEX Fondée en 1982. Visa Nº 27 du Ministère de l Intérieur, J.O.R.T. du 16 septembre

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT DU MAROC

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT DU MAROC PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT DU MAROC Société de droit marocain au capital de 922 392 000 dirhams Siège social : 48/58, boulevard Mohammed V,

Plus en détail

ANNEXE N 1 du bilan au 31/12/2013

ANNEXE N 1 du bilan au 31/12/2013 Etats Financiers 2013 ANNEXE N 1 du bilan au 31/12/2013 Milliers de DA ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 1 Caisse, Banques Centrales, Centres des Chèques Postaux, Trésor Public 46 775 312 31 721 782 2 Actifs

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 2 ANALYSE DES FLUX DE L ENTREPRISE

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 2 ANALYSE DES FLUX DE L ENTREPRISE COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 2 ANALYSE DES FLUX DE L ENTREPRISE SEANCE 2 ANALYSE DES FLUX FINANCIERS DE L ENTREPRISE OBJET DE LA SEANCE: lors de la séance 1, un diagnostic financier portant sur la liquidité,

Plus en détail

Indicateurs non-gaap

Indicateurs non-gaap Indicateurs non-gaap La Direction estime que ces indicateurs non définis par les normes IFRS fournissent des informations utiles supplémentaires aux actionnaires sur les tendances sous-jacentes, la performance

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS SIMPLIFIE

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS SIMPLIFIE PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS SIMPLIFIE Dans ce document n'apparaissent que les classes 6, 7 et 8 nécessaires aux associations de jeunes pour établir leurs budget. NB : Les associations peuvent limiter

Plus en détail

Présentation de vos principaux indicateurs financiers

Présentation de vos principaux indicateurs financiers SARL PLAISANCE Location et entretien de matériel nautique Monsieur Jacques DUFRAINE 12, Avenue du Général de Gaulle ZI Le Yach 44123 PLAISANCE CÉDEX Tél : 02 40 56 32 33 Fax : 02 40 45 67 90 Votre Bilan

Plus en détail

Le budget de caisse périodique

Le budget de caisse périodique CHAPITRE 4 Le budget de caisse périodique chap. 4, p. 168 BUDGET DES ENCAISSEMENTS PÉRIODIQUES Encaissements (1) Ventes au comptant (a) 30 % du mois courant 40 620 $ 51 078 $ 70 950 $ 65 616 $ Comptes

Plus en détail

CGPME. 10 Terrasse Bellini PUTEAUX Cedex. Bilan association

CGPME. 10 Terrasse Bellini PUTEAUX Cedex. Bilan association CGPME Bilan association Bilan associationactif ACTIF Variation Immobilisations incorporelles Brut Amort.prov. Net Net Frais d'établissement Frais de recherche et développement Concessions, brevets, droits

Plus en détail

Tableau n 1 ACTIF EUROBOURSE S.A. Situation au EXERCICE

Tableau n 1 ACTIF EUROBOURSE S.A. Situation au EXERCICE Tableau n 1 ACTIF PRECEDENT ACTIF Brut Amortissements et provisions Net Net IMMOBILISATIONS EN NON VALEUR (A) - - - - * Frais préliminaires - - * Charges à répartir sur plusieurs exercices - - * primes

Plus en détail

POLITIQUE ET STRATEGIE FINANCIERE

POLITIQUE ET STRATEGIE FINANCIERE POLITIQUE ET STRATEGIE FINANCIERE Calculatrice nécessaire pour les TD Pour contrôle continu : Devoir sur table au 6 ème TD Pour le partiel : Uniquement des questions de cours Acheter un fascicule sur la

Plus en détail