Estimation des coefficients d élasticité de matériaux composites renforcés par des nanotubes de carbone multi-parois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Estimation des coefficients d élasticité de matériaux composites renforcés par des nanotubes de carbone multi-parois"

Transcription

1 Nanotubes de carbone et matériaux composites Modélisation de la résine polymère renforcée en NTC Evaluation des propriétés mécaniques du composite E Estimation des coefficients d élasticité de matériaux composites renforcés par des nanotubes de carbone multi-parois 30 Août 2011

2 Remerciements à la région Basse-Normandie pour son soutien financier

3 Nanotubes de carbone et matériaux composites Le nanotube de carbone Renforcement de la résine polymère par des nanotubes de carbone Modélisation de la résine polymère renforcée en NTC Motif représentatif Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Exemples de VER pour différentes configurations Evaluation des propriétés mécaniques du composite Propriétés mécaniques et lois de comportement Mise en place de la méthode d homogénéisation périodique Etude stochastique du comportement homogénéisé de la résine renforcée en NTC Conformité des résultats Etude de quelques configurations Etudes actuelles et perspectives Références

4 Nanotubes de carbone et matériaux composites Le nanotube de carbone Renforcement de la résine polymère par des nanotubes de carbone Modélisation de la résine polymère renforcée en NTC Motif représentatif Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Exemples de VER pour différentes configurations Evaluation des propriétés mécaniques du composite Propriétés mécaniques et lois de comportement Mise en place de la méthode d homogénéisation périodique Etude stochastique du comportement homogénéisé de la résine renforcée en NTC Conformité des résultats Etude de quelques configurations Etudes actuelles et perspectives Références

5 Nanotubes de carbone et matériaux composites Le nanotube de carbone Renforcement de la résine polymère par des nanotubes de carbone Modélisation de la résine polymère renforcée en NTC Motif représentatif Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Exemples de VER pour différentes configurations Evaluation des propriétés mécaniques du composite Propriétés mécaniques et lois de comportement Mise en place de la méthode d homogénéisation périodique Etude stochastique du comportement homogénéisé de la résine renforcée en NTC Conformité des résultats Etude de quelques configurations Etudes actuelles et perspectives Références

6 Nanotubes de carbone et matériaux composites Le nanotube de carbone Renforcement de la résine polymère par des nanotubes de carbone Modélisation de la résine polymère renforcée en NTC Motif représentatif Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Exemples de VER pour différentes configurations Evaluation des propriétés mécaniques du composite Propriétés mécaniques et lois de comportement Mise en place de la méthode d homogénéisation périodique Etude stochastique du comportement homogénéisé de la résine renforcée en NTC Conformité des résultats Etude de quelques configurations Etudes actuelles et perspectives Références

7 Nanotubes de carbone et matériaux composites Le nanotube de carbone Renforcement de la résine polymère par des nanotubes de carbone Modélisation de la résine polymère renforcée en NTC Motif représentatif Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Exemples de VER pour différentes configurations Evaluation des propriétés mécaniques du composite Propriétés mécaniques et lois de comportement Mise en place de la méthode d homogénéisation périodique Etude stochastique du comportement homogénéisé de la résine renforcée en NTC Conformité des résultats Etude de quelques configurations Etudes actuelles et perspectives Références

8 Introduction 1. Actuellement, l utilisation du nanotube de carbone (NTC) comme élément de renfort de composites à base de résine polymère suscite à la fois doutes et espoirs. 2. Problématique : mieux évaluer l impact des paramètres morphologiques du NTC sur le renforcement de la matrice polymère. 3. Moyen usuel : étude multi-échelle via l utilisation de volumes élémentaires représentatifs (VER) suivit d un calcul d homogénéisation. 4. Notre approche : concevoir et étudier un grand nombre de VER via une modélisation adaptée à une étude fiable, rapide et automatisée des paramètres du NTC introduits en tant que variables aléatoires.

9 Introduction 1. Actuellement, l utilisation du nanotube de carbone (NTC) comme élément de renfort de composites à base de résine polymère suscite à la fois doutes et espoirs. 2. Problématique : mieux évaluer l impact des paramètres morphologiques du NTC sur le renforcement de la matrice polymère. 3. Moyen usuel : étude multi-échelle via l utilisation de volumes élémentaires représentatifs (VER) suivit d un calcul d homogénéisation. 4. Notre approche : concevoir et étudier un grand nombre de VER via une modélisation adaptée à une étude fiable, rapide et automatisée des paramètres du NTC introduits en tant que variables aléatoires.

10 Introduction 1. Actuellement, l utilisation du nanotube de carbone (NTC) comme élément de renfort de composites à base de résine polymère suscite à la fois doutes et espoirs. 2. Problématique : mieux évaluer l impact des paramètres morphologiques du NTC sur le renforcement de la matrice polymère. 3. Moyen usuel : étude multi-échelle via l utilisation de volumes élémentaires représentatifs (VER) suivit d un calcul d homogénéisation. 4. Notre approche : concevoir et étudier un grand nombre de VER via une modélisation adaptée à une étude fiable, rapide et automatisée des paramètres du NTC introduits en tant que variables aléatoires.

11 Introduction 1. Actuellement, l utilisation du nanotube de carbone (NTC) comme élément de renfort de composites à base de résine polymère suscite à la fois doutes et espoirs. 2. Problématique : mieux évaluer l impact des paramètres morphologiques du NTC sur le renforcement de la matrice polymère. 3. Moyen usuel : étude multi-échelle via l utilisation de volumes élémentaires représentatifs (VER) suivit d un calcul d homogénéisation. 4. Notre approche : concevoir et étudier un grand nombre de VER via une modélisation adaptée à une étude fiable, rapide et automatisée des paramètres du NTC introduits en tant que variables aléatoires.

12 Le nanotube de carbone Représentation d un NTC 2 types de nanotube de carbone Le nanotube de carbone est une forme cristalline du carbone à structure cylindrique existant sous plusieurs formes. Le NTC à simple feuillet Le NTC multi-parois composé de plusieurs structures concentriques.

13 Le nanotube de carbone Représentation d un NTC 2 types de nanotube de carbone Le nanotube de carbone est une forme cristalline du carbone à structure cylindrique existant sous plusieurs formes. Le NTC à simple feuillet Le NTC multi-parois composé de plusieurs structures concentriques.

14 Renforcement de la résine polymère par des nanotubes de carbone Visualisation de la résine renforcée par les nanotubes de carbone Les nanotubes de carbone sont noyés aléatoirement au sein de la résine polymère.

15 Renforcement de la résine polymère par des nanotubes de carbone Utilité première de la résine polymère dans notre contexte La résine polymère est souvent utilisée afin de constituer des matériaux composites à base de fibres (par exemple des fibres de carbone). Injecter des nanotubes de carbone au sein de la résine permet d accroître ses propriétés et donc celles du matériau composite. Visualisation de la résine polymère entourant des fibres de carbone

16 Motif représentatif Volume élémentaire représentatif Une première étape de l étude d une résine renforcée par des nanotubes de carbone est de définir un volume élémentaire représentatif (VER). Propriétés associées au VER Un VER est construit artificiellement respectant certaines hypothèses : le VER est plan de largeur à déterminer, le VER doit respecter une certaine périodicité, le nombre et les paramètres morphologiques des NTC inclus dans le VER sont soit fixés, soit définis aléatoirement.

17 Motif représentatif Volume élémentaire représentatif Une première étape de l étude d une résine renforcée par des nanotubes de carbone est de définir un volume élémentaire représentatif (VER). Propriétés associées au VER Un VER est construit artificiellement respectant certaines hypothèses : le VER est plan de largeur à déterminer, le VER doit respecter une certaine périodicité, le nombre et les paramètres morphologiques des NTC inclus dans le VER sont soit fixés, soit définis aléatoirement.

18 Motif représentatif Hypothèses de représentation des NTC Le nanotube est modélisé sans courbure, le diamètre, la longueur et l orientation du NTC peuvent être fixés ou définis aléatoirement, l interface entre la résine et le NTC est considérée parfaite, les NTC peuvent interagir entre eux. Modèle de représentation à géométrie conforme

19 Motif représentatif Défauts du modèle de représentation à géométrie conforme Modélisation longue à concevoir, Intersections difficiles à mettre en place impliquant une génération automatique de VER fastidieuse, Création d éléments NTC de type triangulaire très allongés. Modèle de représentation à géométrie non-conforme But : créer un modèle totalement automatique, rapide et fiable.

20 Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Etapes de construction du modèle à géométrie non-conforme 1. Mise en place du VER primitif, 2. Méthode de raffinement local, 3. VER final, 4. Temps de calcul. Le VER primitif est constitué d élements quadrangulaires grossiers et de NTC modélisés sous forme de segments subdivisés.

21 Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Etapes de construction du modèle à géométrie non-conforme 1. Mise en place du VER primitif, 2. Méthode de raffinement local, 3. VER final, 4. Temps de calcul. L idée est ici de subdiviser les élements de départ afin de mieux cerner localement le NTC (exemple de subdivision par 8).

22 Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Etapes de construction du modèle à géométrie non-conforme 1. Mise en place du VER primitif, 2. Méthode de raffinement local, 3. VER final, 4. Temps de calcul. Le VER final obtenu avec la matrice en jaune et les NTC en rouge

23 Mise en place de la modélisation à géométrie non-conforme Etapes de construction du modèle à géométrie non-conforme 1. Mise en place du VER primitif, 2. Méthode de raffinement local, 3. VER final, 4. Temps de calcul. Subdivision Temps de calcul (en s) Le temps de calcul est considérablement influencé par la subdivision utilisée. Quadricore Intel(R) Xeon(R) 2.67 GHz

24 Exemples de VER pour différentes configurations Cas à orientation fixe Nous pouvons par exemple fixer le paramètre d orientation,...

25 Exemples de VER pour différentes configurations Cas à faible diamètre... ou encore créer des nanotubes plus fins...

26 Exemples de VER pour différentes configurations Cas à agrégats... ou encore définir une répartition inhomogène...

27 Exemples de VER pour différentes configurations Cas avec interphase... ou encore définir une zone d interphase...

28 Exemples de VER pour différentes configurations...etc...etc...

29 Propriétés mécaniques et lois de comportement Propriétés mécaniques de la résine Module de Young : 4,2 GPa, module de cisaillement : 1,55 GPa, coefficient de Poisson : 0,35 Propriétés mécaniques du nanotube de carbone D après Kalamkarov [3], Li et Chou [4], et Lu [6]), nous considérons les propriétés du NTC suivantes : module de Young longitudinal : 1050±220 GPa, module de Young transversal : 600±130 GPa, module de cisaillement : 450±60 GPa, coefficient de Poisson : 0,25±0,03. Lois de comportement Nous considérons le NTC comme suivant une loi de comportement élastique linéaire orthotrope et la résine suivant une loi isotrope. La résine renforcée est considérée isotrope.

30 Propriétés mécaniques et lois de comportement Propriétés mécaniques de la résine Module de Young : 4,2 GPa, module de cisaillement : 1,55 GPa, coefficient de Poisson : 0,35 Propriétés mécaniques du nanotube de carbone D après Kalamkarov [3], Li et Chou [4], et Lu [6]), nous considérons les propriétés du NTC suivantes : module de Young longitudinal : 1050±220 GPa, module de Young transversal : 600±130 GPa, module de cisaillement : 450±60 GPa, coefficient de Poisson : 0,25±0,03. Lois de comportement Nous considérons le NTC comme suivant une loi de comportement élastique linéaire orthotrope et la résine suivant une loi isotrope. La résine renforcée est considérée isotrope.

31 Propriétés mécaniques et lois de comportement Propriétés mécaniques de la résine Module de Young : 4,2 GPa, module de cisaillement : 1,55 GPa, coefficient de Poisson : 0,35 Propriétés mécaniques du nanotube de carbone D après Kalamkarov [3], Li et Chou [4], et Lu [6]), nous considérons les propriétés du NTC suivantes : module de Young longitudinal : 1050±220 GPa, module de Young transversal : 600±130 GPa, module de cisaillement : 450±60 GPa, coefficient de Poisson : 0,25±0,03. Lois de comportement Nous considérons le NTC comme suivant une loi de comportement élastique linéaire orthotrope et la résine suivant une loi isotrope. La résine renforcée est considérée isotrope.

32 Mise en place de la méthode d homogénéisation périodique Afin de déterminer les propriétés homogénéisées d un VER, nous utilisons la méthode d homogénéisation périodique multi-échelle décrite par Bensoussan, Lions et Papanicolaou [1], et, Sanchez-Palencia [7]. Méthode à double échelle Soit Ω ɛ, le domaine associé au VER, la méthode se base sur une étude à deux échelles, l une dite macroscopique (x 1,x 2 ) et l autre microscopique (y 1,y 2 ) : Le rapport d échelle ɛ doit être inférieur à y = (y 1, y 2 ) = x ɛ = ( x 1 ɛ, x 2 ɛ ) (1)

33 Etude stochastique du comportement homogénéisé de la résine renforcée en NTC Notion de représentabilité du VER Chaque VER créé par notre modélisation est soumis au calcul d homogénéisation décrit dans la sous-section précédente. La matrice de complaisance associée constitue un représentant possible de celle décrivant la résine renforcée en NTC.

34 Etude stochastique du comportement homogénéisé de la résine renforcée en NTC Estimation du nombre nécessaire de tirages aléatoires et de la largeur du VER à fraction volumique fixée de 5 % Afin de décrire le problème homogénéisé, nous considérons un tirage aléatoire d un nombre N de représentants possibles (Shokrieh et Rafiee [9]). Tol. (ε) N (l VER =1,5nms) N (l VER =2nms) N (l VER =3nms) 0, , , Tol. (ε) t(l VER =1,5nms) t(l VER =2nms) t(l VER =3nms) 0,01 0h04 55" 0h04 14" 0h04 39" 0,005 0h13 31" 0h12 14" 0h17 26" 0,002 0h23 03" 0h21 55" 0h41 54" Quadricore Intel(R) Xeon(R) 2.67 GHz

35 Conformité des résultats Comparatif des résultats avec des modèles micromécaniques dans le cadre du modèle isotrope La longueur des nanotubes suit une loi normale N (400,80), le diamètre est fixé à 20 nanomètres, la répartition des NTC au sein du VER est aléatoire, l orientation est aléatoire.

36 Conformité des résultats Comparatif des résultats avec ceux obtenus par essais de traction numérique dans le cadre du modèle isotrope Les résultats sont conformes à ceux obtenus par essais de traction numérique.

37 Conformité des résultats Comparatif des résultats avec ceux obtenus par essais de traction numérique dans le cadre du modèle isotrope Les résultats sont conformes à ceux obtenus par essais de traction numérique.

38 Conformité des résultats Comparatif des modèles à géométrie conforme et non-conforme sous hypothèse d isotropie Pour une fraction volumique inférieure à 10 %, il y a conformité des résultats.

39 Conformité des résultats Comparatif des modèles à géométrie conforme et non-conforme sous hypothèse d isotropie Pour une fraction volumique inférieure à 10 %, il y a conformité des résultats.

40 Etude de quelques configurations Influence de l orientation des NTC Nous cherchons à vérifier l impact de l orientation sur nos résultats. Nous considérons des VER de ce type :

41 Etude de quelques configurations Etude de l influence de l orientation des NTC Au-delà d une fraction volumique de NTC de 5 %, le module de Young selon la direction axiale des NTC de la résine renforcée est supérieur à celui obtenu dans le cas isotrope.

42 Etude de quelques configurations Etude de l influence de l orientation des NTC Dès 0 % de NTC, le module de cisaillement selon la direction axiale des NTC de la résine renforcée est inférieur à celui obtenu dans le cas isotrope.

43 Etude de quelques configurations Etude de l influence du diamètre et de la longueur des NTC A fraction volumique fixée de NTC (5 %), plus l élancement du NTC est fort et plus les propriétés sont accrues.

44 Etude de quelques configurations Etude de l influence du diamètre et de la longueur des NTC A fraction volumique fixée de NTC (5 %), plus l élancement du NTC est fort et plus les propriétés sont accrues.

45 Etude de quelques configurations Influence du phénomène d agrégats des NTC Nous cherchons à vérifier l impact des agrégats sur nos résultats. Nous considérons des VER de ce type :

46 Etude de quelques configurations Etude de l influence du phénomène d agrégats des NTC Conformément aux études effectuées entre autre par Seidel [8], plus la dispersion est inhomogène, plus le matériau homogénéisé perd en rigidité.

47 Etudes actuelles et perspectives Actuellement, je travaille sur les thèmes suivants : le phénomène d agrégats au sein de la résine renforcée, l influence de la percolation du réseau de NTC, l influence de l énergie élastique associée au problème homogénéisé, l existence de zones d interphase où les propriétés de la matrice sont altérées par la présence des NTC, l impact du phénomène de décohésion matrice/ntc. Prochainement, nous pensons transcrire notre modèle en trois dimensions et mettre en place un modèle où nous considérons les NTC sous forme d éléments de poutre. Une étude par imagerie est également prévue à partir d images collectées dans notre base de données.

48 Merci de votre attention...

49 Références I [1] A. Bensoussan, J.L. Lions et G.C. Papanicolaou - Asymptic analysis for periodic structures - Springer verlag North Holland, Amsterdam, [2] D. Jeulin et M. Moreaud - Percolation d agrégats multi-échelles de sphères et de fibres - Application aux nanocomposites - Matériaux, 2006 [3] A.L. Kalamkarov - Analytical and numerical techniques to predict carbon nanotubes properties - International Journal of Solids and Structures 43 (22-23) DOI: /j.ijsolstr , [4] C. Li et T. Chou. Elastic moduli of multi-walled carbon nanotubes and the effect of van der waals forces. Composites Science and Technology, 63(11) : , Modeling and Characterization of Nanostructured Materials. [5] Y. J. Liu et X. L. Chen. Evaluations of the effective material properties of carbon nanotube-based composites using a nanoscale representative volume element. Mechanics of Materials, 35(1-2) :69 81, [6] J. P. Lu. Elastic properties of single and multilayered nanotubes. Journal of Physics and Chemistry of Solids, 58(11) : , 1997.

50 Références II [7] E. Sanchez-Palencia. Non-homogeneous media and vibration theory. Springer verlag, 127, Berlin. [8] G. D. Seidel et D. C. Lagoudas. Micromechanical analysis of the effective elastic properties of carbon nanotube reinforced composites. Mechanics of Materials, 38(8-10) : , Advances in Disordered Materials. [9] M.M. Shokrieh and R. Rafiee - Stochastic multi scale modeling of CNT/polymer composites - Computational Materials Science 50 (2) DOI: / j.commastsci , 2010.

Etude du renforcement d une résine polymère par des nanotubes de carbone

Etude du renforcement d une résine polymère par des nanotubes de carbone Introduction sur les nanomatériaux Modélisation de la résine polymère renforcée par des nanotubes de carbone Calcul des propriétés mécaniques de la résine Etude du renforcement d une résine polymère par

Plus en détail

Modélisation du comportement de composites aléatoires multi-échelle

Modélisation du comportement de composites aléatoires multi-échelle Modélisation du comportement de composites aléatoires multi-échelle François Willot, Dominique Jeulin Centre de morphologie mathématique, Fontainebleau Mines-Paritech 1 Modélisation du comportement de

Plus en détail

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U TCH 006 MATÉRIAUX Résumé de la semaine 1 Les matériaux de la semaine Attributs Aciers au carbone Classification Métal Prix ($/kg) 0.65 Densité (kg/m 3 ) 7800-7900 Module d élasticité (GPa) 200-215 Limite

Plus en détail

Résistance des matériaux

Résistance des matériaux Résistance des matériaux Objectif : Identifier les sollicitations subies par un solide. Page 06-14 1 Sommaire 1 But de la résistance des matériaux...3 2 énéralités.............................. 3 2.1 Notion

Plus en détail

Dimensionner les matériaux

Dimensionner les matériaux Document élève Cours : Dimensionner les matériaux Bac S SI A l'issue de ce cours vous devez être capable de : évaluer l'impact environnemental des matériaux ; analyser les sollicitations dans un matériau

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons.

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. 1 FLEXION Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. a) Considérons une barre sollicitée à un mode de charge extérieure.

Plus en détail

SOLLICITATION DE TRACTION

SOLLICITATION DE TRACTION Terminale S.T.I. 1 / 12 I. INTRODUCTION 1. Buts de la résistance des matériaux La résistance des matériaux a trois objectifs principaux : la connaissance des caractéristiques mécaniques des matériaux.

Plus en détail

Modélisation numérique et expérimentale du comportement de structures sandwich multicouche en nid d abeille polypropylène

Modélisation numérique et expérimentale du comportement de structures sandwich multicouche en nid d abeille polypropylène Modélisation numérique et expérimentale du comportement de structures sandwich multicouche en nid d abeille polypropylène Jamal ARBAOUI**, Yves SCHMITT*, ***, J-L PIERROT**, FrançoisXavier ROYER*, ** *IUT

Plus en détail

Résistance des matériaux

Résistance des matériaux 1 Introduction La résistance des matériau (RDM) est l aboutissement de la mécanique. Ce domaine d étude est très présent dans les bureau d études et la conception. Les systèmes qui y sont conçus doivent

Plus en détail

Elaboration et Caractérisation mécanique d un matériau composite hybride

Elaboration et Caractérisation mécanique d un matériau composite hybride Elaboration et Caractérisation mécanique d un matériau composite hybride B. HACHEMANE, A. MIR, B. BEZZAZI Université de Boumerdès 1 Ave de l indépendance bhachemane@yahoo.fr Université de Boumerdès 1 Ave

Plus en détail

Exercice 1 : Exercice 2 :

Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 1 : On considère un point M appartenant à une digue en terre (Figure ci-dessous). Ce point est sollicité par un effort surfacique p. n, d autre part, on a mesuré la valeur de la contrainte normale

Plus en détail

SDLL118 - Poutre soumise à une excitation fluide-élastique axiale

SDLL118 - Poutre soumise à une excitation fluide-élastique axiale Titre : SDLL118 - Poutre soumise à une excitation fluide_é[...] Date : 05/04/2013 Page : 1/9 SDLL118 - Poutre soumise à une excitation fluide-élastique axiale Résumé : On considère un tube en PVC placé

Plus en détail

Chapitre 8 Flexion des poutres

Chapitre 8 Flexion des poutres Mécanique des structures en matériau composites par les méthodes 13 Chapitre 8 Fleion des poutres Les poutres sont les pièces de base des structures d où l importance du développement de la méthode d analyse

Plus en détail

Développement d un code éléments finis pour simuler le soudage par ultrasons de matériaux composites.

Développement d un code éléments finis pour simuler le soudage par ultrasons de matériaux composites. Développement d un code éléments finis pour simuler le soudage par ultrasons de matériaux composites. Arthur LEVY, Steven LE CORRE, Arnaud POITOU, Nicolas CHEVAUGEON,Eric SOCCARD Nantes - 2009 2 Plan Le

Plus en détail

Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures

Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures Colloques STI Gymnases 2014 Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures Joël Cugnoni Laboratoire de mécanique appliquée et d analyse de fiabilité Processus de conception mécanique:

Plus en détail

Comportement Élastique d'un Matériau Composite Orthotrope

Comportement Élastique d'un Matériau Composite Orthotrope HAPITR 0 omportement Élastique d'un Matériau omposite Orthotrope 0. LOI D HOOK POUR UN OMPOIT ORTHOTROP 0.. omposite orthotrope Les stratifiés sont constitués de couches de matériaux composites unidirectionnels

Plus en détail

Modélisation micromécanique des matériaux poreux (pâte de ciment, plâtre)

Modélisation micromécanique des matériaux poreux (pâte de ciment, plâtre) Modélisation micromécanique des matériaux poreux (pâte de ciment, plâtre) Julien SANAHUJA Gilles CHANVILLARD Luc DORMIEUX Sylvain MEILLE Lafarge Centre de Recherche École Nationale des Ponts et Chaussées

Plus en détail

Sur les theories de poutre

Sur les theories de poutre Sur les theories de poutre Rached El Fatmi 1 Introduction Une poutre est un solide élancé dont la longueur est grande par rapport aux deux dimensions transversales. On appelle théorie de poutre une théorie

Plus en détail

Modélisation des liaisons mécaniques Performances énergétiques des liaisons mécaniques. I. Introduction. Le contact étroit : ponctuel ou linéique

Modélisation des liaisons mécaniques Performances énergétiques des liaisons mécaniques. I. Introduction. Le contact étroit : ponctuel ou linéique 2 Année PT S.I.I. CI 2 : Analyse et conception des mécanismes Fiche de TD Page 1 sur 10 I. Introduction Dans tous les mécanismes, la transmission des efforts en fonctionnement se fait par l intermédiaire

Plus en détail

Travaux Pratiques RDM

Travaux Pratiques RDM Université Abdelmalek Essaadi Faculté des sciences et techniques Tanger Travaux Pratiques RDM Sujet TP : Flambage par flexion de poutres comprimées Réalisé par : (groupe 6) Responsable : EL HILALI HAMZA

Plus en détail

Table des matières : Cours résistance des matériaux 1

Table des matières : Cours résistance des matériaux 1 Table des matières : Liste des figures. 5 Chapitre I. Introduction à la résistance des matériaux. 7 I. But de la résistance des matériaux. 8 II. Hypothèses générales. 8 II.1. Hypothèses sur le matériau.

Plus en détail

Durabilité des renforcements par collage de matériaux composites

Durabilité des renforcements par collage de matériaux composites Équipe ressource «Collage et Matériaux Composites» LR Autun S. Chataigner Durabilité des renforcements par collage de matériaux composites S. Chataigner LRPC Autun K. Benzarti LCPC Paris M. Rabasse LRPC

Plus en détail

LA SIMULATION DU PROCEDE DE MISE EN FORME EMBOUTISSAGE

LA SIMULATION DU PROCEDE DE MISE EN FORME EMBOUTISSAGE LA SIMULATION DU PROCEDE DE MISE EN FORME EMBOUTISSAGE L emboutissage est un procédé de formage par déformation, à chaud ou à froid, des métaux visant à transformer une tôle en une pièce plus ou moins

Plus en détail

Simulation numérique de l'agglomération des colloïdes : du nanomètre au micromètre. 13 Décembre 2010 GDR Colloïdes Annecy

Simulation numérique de l'agglomération des colloïdes : du nanomètre au micromètre. 13 Décembre 2010 GDR Colloïdes Annecy Simulation numérique de l'agglomération des colloïdes : du nanomètre au micromètre Mikaël Mohaupt, Jean-Pierre Minier et Anne Tanière 13 Décembre 2010 GDR Colloïdes Annecy LEMTA UMR 7563 CNRS, ESSTIN Université

Plus en détail

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Titre : SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé[...] Date : 28/02/2013 Page : 1/8 SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Résumé : Le problème

Plus en détail

TP 4 : ESSAI DE TRACTION

TP 4 : ESSAI DE TRACTION TP 4 : ESSAI DE TRACTION Objectifs : Mettre en évidence expérimentalement la relation effort, allongement pour trois matériaux : acier, alliage léger et PVC. Déterminer expérimentalement pour chaque matériau

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES

LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES 2 eme Année LMD RDM 1 Université Badji-Mokhtar LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES I. Introduction: La résistance des matériaux, en abrégé RDM, est une discipline particulière de la mécanique des milieux

Plus en détail

le domaine acoustique

le domaine acoustique Expertise mécanique des sciages par analyse des vibrations dans le domaine acoustique Thèse en mécanique option acoustique Soutenu par Loïc BRANCHERIAU CIRAD Forêt Qualité et Valorisation des Bois de Plantation

Plus en détail

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014 Journées Techniques Ouvrages d Art Caractérisation d armatures en matériaux composites pour le renforcement de structures, et comportement mécanique de l interface armature/béton Arnaud ROLLAND, Karim

Plus en détail

Mise en en situation. L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles.

Mise en en situation. L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles. Mise en en situation L Hemomixer est un automate de prélèvement sanguin dédié aux collectes mobiles. Présentation Il existe deux méthodes pour effectuer une collecte mobile de dons du sang : - Utiliser

Plus en détail

Coefficients de dilatation thermique et d expansion hygrométrique µe1

Coefficients de dilatation thermique et d expansion hygrométrique µe1 Micromécanique des composites août5 D. Roub Coefficients de dilatation thermique et d epansion hgrométrique µe1 CHAPERY R.A., Thermal epansion coefficients of composite materials based on energ principles.

Plus en détail

SSNA112 Test d arrachement axisymétrique pour l étude de la liaison acier-béton : loi JOINT_BA

SSNA112 Test d arrachement axisymétrique pour l étude de la liaison acier-béton : loi JOINT_BA Titre : SSNA112 Test d arrachement axisymétrique pour l [...] Date : 29/05/2013 Page : 1/8 SSNA112 Test d arrachement axisymétrique pour l étude de la liaison acier-béton : loi JOINT_BA Résumé : Dans ce

Plus en détail

Le Calcul des tunnels

Le Calcul des tunnels Le Calcul des tunnels Philippe Autuori Michel Pré Hervé Thiébaut 1 Programme des 3 séances 1 :Panorama des méthodes de calcul Les méthodes semi-empiriques Les méthodes d interaction Les réactions hyperstatiques

Plus en détail

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples STAC Sandrine FAUCHET IFSTTAR Pierre HORNYCH Une révision nécessaire Méthode actuelle empirique Inspirée par la méthode américaine

Plus en détail

SSNL119 - Réponse statique d une poutre en béton armé (section rectangulaire) à comportement non linéaire

SSNL119 - Réponse statique d une poutre en béton armé (section rectangulaire) à comportement non linéaire Titre : SSNL119 - Réponse statique d une poutre en béton a[...] Date : 11/04/2014 Page : 1/15 SSNL119 - Réponse statique d une poutre en béton armé (section rectangulaire) à comportement non linéaire Résumé

Plus en détail

EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : 2 heures. Devoir de synthèse N 2 ( 2éme science 2 et 4 )

EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : 2 heures. Devoir de synthèse N 2 ( 2éme science 2 et 4 ) EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : heures Devoir de synthèse N ( éme science et ) Barème sur Nom :..... Prénom :... Classe : eme S N Note : / A DEFINITION GRAPHIQUE D UN PRODUIT (Cotation

Plus en détail

Mise en œuvre par voie liquide de composites à matrice inorganique pour applications hautes températures

Mise en œuvre par voie liquide de composites à matrice inorganique pour applications hautes températures Mise en œuvre par voie liquide de composites à matrice inorganique pour applications hautes températures Gilles Dusserre, Anaïs Farrugia, Thierry Cutard Les composites «tièdes» Objectifs du projet FUI

Plus en détail

EFFET DE LONGUEUR SUR L'EVALUATION DE L'AMORTISSEMENT STRUCTURAL POUR UNE POUTRE STRATIFIÉE AMORTIE

EFFET DE LONGUEUR SUR L'EVALUATION DE L'AMORTISSEMENT STRUCTURAL POUR UNE POUTRE STRATIFIÉE AMORTIE EFFET DE LONGER SR L'EVALATION DE L'AMORTISSEMENT STRCTRAL POR NE POTRE STRATIFIÉE AMORTIE Djamel Bensahal, Mohamed Nadir Amrane et Mounir Kharoubi 3 : Département de Génie Mécanique, MKB Biskra, bensahaldjamel@yahoo.fr

Plus en détail

Projet NanoStructures

Projet NanoStructures Projet NanoStructures Février 2008 Préparation et caractérisation de nanocomposites polypropylène chargés de noirs de carbone Influence sur les propriétés mécaniques et électriques Olivier Oddes, Bruno

Plus en détail

Club ZeBuLoN. (5 décembre 2006)

Club ZeBuLoN. (5 décembre 2006) Club ZeBuLoN (5 décembre 2006) Présentation : Modélisation numérique d un phénomène mécanique (TRIP) induit par une transformation martensitique dans l acier 16MND5. Présenté par : S. Meftah Encadrant

Plus en détail

Etude du comportement non linéaire d un composite Carbone/Epoxy

Etude du comportement non linéaire d un composite Carbone/Epoxy Etude du comportement non linéaire d un composite Carbone/Epoxy Lotfi Toubal* Bernard Lorrain* Moussa Karama* Dominique Fournier** Marie-Pierre Ratel** *Laboratoire Génie de Production, Ecole Nationale

Plus en détail

Etude expérimentale, théorique et numérique de l'élasticité de composites chaux chanvre

Etude expérimentale, théorique et numérique de l'élasticité de composites chaux chanvre Etude expérimentale, théorique et numérique de l'élasticité de composites chaux chanvre T.-H. PHAM, J. FÉREC, V. PICANDET, P. PILVIN Laboratoire d Ingénierie des MATériaux de Bretagne (LIMATB), Université

Plus en détail

Lycée Jean Perrin page 1

Lycée Jean Perrin page 1 écanique COUS I- Objectifs de la ésistance des atériaux La résistance des matériaux est l'étude de la résistance et de la déformation des solides (arbres de transmission, bâtiments, fusées,..). Cela permet

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Le béton armé Principe et généralités

Le béton armé Principe et généralités Le béton armé Principe et généralités Le béton armé est un matériau très utilisé dans les constructions du BTP (bâtiments, routes, ouvrages d arts ). Son succès repose d une part sur ses qualités de résistance,

Plus en détail

MEC-200 Technologie des matériaux Automne Devoir #1 (5 %)

MEC-200 Technologie des matériaux Automne Devoir #1 (5 %) MEC-200 Technologie des matériaux Automne 2012 Devoir #1 (5 %) À remettre au plus tard le mercredi 17 octobre avant 16h30 au Secrétariat - Génie Mécanique, 2ème étage, bâtiment A Les devoirs remis en retard

Plus en détail

Nanomatériaux pour l optique

Nanomatériaux pour l optique Nanomatériaux pour l optique linéaire Mesurexpo, 28 septembre 2005 Herve.arribart@saint-gobain.com Trois moteurs pour le développement des nanomatériaux 1. Parce que l intégration est une des dynamiques

Plus en détail

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U TCH 006 MATÉRIAUX Notions de résistance des matériaux La résistance des matériaux(rdm) est une branche de la mécanique des milieux continus adaptée aux déformations des structures Machines/pièces Génie

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl...] Date : 14/03/2013 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

treillis plans à nœuds articulés

treillis plans à nœuds articulés Méthode des éléments finis : treillis plans à nœuds articulés Yes Debard Institut Uniersitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.uni-lemans.fr/ydlogi/index.html

Plus en détail

Déformations et élasticité

Déformations et élasticité 7 Déformations et élasticité v 7.1 compression cisaillement Types de déformations On peut soumettre les corps rigides à 3 types d'effort qui provoquent des déformations compression traction cisaillement

Plus en détail

Propriétés mécaniques en traction

Propriétés mécaniques en traction Propriétés mécaniques en traction ! Comportement élastique linéaire parfait ! Comportement élastique non linéaire (ex.: caoutchouc) ! Comportement élastique non linéaire (ex.: caoutchouc) ! Comportement

Plus en détail

1 Historique. 1.1 Résistance des solides. 1.2 Relation contrainte-déformation

1 Historique. 1.1 Résistance des solides. 1.2 Relation contrainte-déformation ÉLASTICITÉ 1 Historique 1.1 Résistance des solides Il semble que les premières analyses mathématiques de la résistance des solides à la rupture aient été faites par Galilée (1564-1642) dans son ouvrage

Plus en détail

Propriétés acoustiques de planchers alvéolaires en béton précontraint : Modèles de prédiction et optimisation de l isolation acoustique

Propriétés acoustiques de planchers alvéolaires en béton précontraint : Modèles de prédiction et optimisation de l isolation acoustique Propriétés acoustiques de planchers alvéolaires en béton précontraint : Modèles de prédiction et optimisation de l isolation acoustique Gary Jacqus Thibaut Blinet Jean-Baptiste Chéné Philippe Jean Centre

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Préambule p2. 2. Présentation de l ouvrage p2. 3. Hypothèses considérées p4. 4. Modélisation de l ouvrage p4

SOMMAIRE. 1. Préambule p2. 2. Présentation de l ouvrage p2. 3. Hypothèses considérées p4. 4. Modélisation de l ouvrage p4 SOMMAIRE 1. Préambule p2 2. Présentation de l ouvrage p2 3. Hypothèses considérées p4 4. Modélisation de l ouvrage p4 5. Options de calcul retenues p7 6. Interprétation des résultats p9 7. Conclusion p11

Plus en détail

Code_Aster. SDNS01 - Modèle probabiliste non paramétrique - paramétrique d une plaque en flexion avec non linéarités localisées de choc

Code_Aster. SDNS01 - Modèle probabiliste non paramétrique - paramétrique d une plaque en flexion avec non linéarités localisées de choc Titre : SDNS01 - Modèle probabiliste non paramétrique pa[...] Date : 06/01/2009 Page : 1/12 Organisme(s) : EDF-R&D/AMA Manuel de Validation Fascicule V5.06 : Dynamique non linéaire des coques et plaques

Plus en détail

Mécanique des matériaux composites Annexe A-1 Introduction à la méthode des éléments finis

Mécanique des matériaux composites Annexe A-1 Introduction à la méthode des éléments finis A- Introduction à la. Contexte. Méthode des éléments finis.. Principes.. Discrétisation..3 Interpolation..4 Formulation des matrices élémentaires par les équations d équilibre..4. Équations d équilibre

Plus en détail

IUT Génie Civil 1 ère année TP de Résistance des Matériaux TRACTION SIMPLE d éprouvettes en acier

IUT Génie Civil 1 ère année TP de Résistance des Matériaux TRACTION SIMPLE d éprouvettes en acier Travau pratiques de 1 ére année 1. Objectifs du TP IUT Génie Civil 1 ère année TP de Résistance des Matériau TRACTION SIMPLE d éprouvettes en acier Mettre en évidence les domaines élastique et plastique

Plus en détail

Modélisation du comportement élastique effectif des matériaux nanoporeux à cavités sphériques et

Modélisation du comportement élastique effectif des matériaux nanoporeux à cavités sphériques et Modélisation du comportement élastique effectif des matériaux nanoporeux à cavités sphériques et sphéroïdales Xavier Haller, Yann Monerie, Stéphane Pagano, Pierre-Guy Vincent To cite this version: Xavier

Plus en détail

Estelle Bretagne (estelle.molines@u-picardie.fr) UPJV- IUT de l Aisne (dépt GMP) Laboratoire des Technologies Innovantes (EA 3899)

Estelle Bretagne (estelle.molines@u-picardie.fr) UPJV- IUT de l Aisne (dépt GMP) Laboratoire des Technologies Innovantes (EA 3899) Estelle Bretagne (estelle.molines@u-picardie.fr) UPJV- IUT de l Aisne (dépt GMP) Laboratoire des Technologies Innovantes (EA 3899) !! Transport aérien! Intérieur de cabines d aéronef!! Matériau composite!

Plus en détail

Journée Filière Bois RECHERCHE ET INNOVATION, UNE NECESSITE POUR LA FILIERE BOIS. Le bois matériau

Journée Filière Bois RECHERCHE ET INNOVATION, UNE NECESSITE POUR LA FILIERE BOIS. Le bois matériau Polytech 13/12/2013 Journée Filière Bois RECHERCHE ET INNOVATION, UNE NECESSITE POUR LA FILIERE BOIS Le bois matériau A. Béakou K. Charlet J-F. Destrebecq R. Moutou Pitti E. Toussaint 1 Contexte du projet

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE : THEORIES DES POUTRES ET ELASTICITE ELEMENTS FINIS

ETUDE COMPARATIVE : THEORIES DES POUTRES ET ELASTICITE ELEMENTS FINIS DIMENSIONNEMENT DES STRUTURES EXERIE DE PERFETIONNEMENT SUR LES BASES DU OMPORTEMENT ELASTIQUE ET APPLIATION A LA MODELISATION DES STRUTURES PAR ELEMENTS FINIS tp-ef-poutre-fle-cis-mohr.doc/version du

Plus en détail

Mots clefs : modèle à discontinuités fortes, endommagement, analyse probabiliste, oxydation. Abstract : 1 Contexte et problématique

Mots clefs : modèle à discontinuités fortes, endommagement, analyse probabiliste, oxydation. Abstract : 1 Contexte et problématique 9 ème Congrès Français de Mécanique Marseille, 4-8 aoṷt 9 Modélisation de scénarii de rupture des couches d oxyde par la méthode à discontinuités fortes - (fissuration des couches d oxyde et décohésion

Plus en détail

Table des matières. Page i

Table des matières. Page i Manuel de vérification MNPHI Table des matières Table des matières Introduction 1 Brève description 1 Organisation du manuel 1 Exemple 1 Poutre en béton armé simplement appuyée 2 Description 2 Données

Plus en détail

Etude multi-échelle du comportement au feu d un siège et d une paroi types issus d un système de transport ferroviaire européen

Etude multi-échelle du comportement au feu d un siège et d une paroi types issus d un système de transport ferroviaire européen Etude multi-échelle du comportement au feu d un siège et d une paroi types issus d un système de transport ferroviaire européen Doctorant : Anycée CAMILLO Directeur de thèse : Thomas ROGAUME Co-encadrants

Plus en détail

Comportement physique. des matériaux base polymère

Comportement physique. des matériaux base polymère Comportement physique des matériaux base polymère E. Dantras (dantras@cict.fr) Physique des Polymères, CIRIMAT Aspects généraux de la rhéologie des matériaux Rhéologie : (du gr. rheîn, couler) Science

Plus en détail

Chapitre 3: Elasticité et résistance des matériaux

Chapitre 3: Elasticité et résistance des matériaux Chapitre 3: Elasticité et résistance des matériaux But de ce chapitre: pouvoir comprendre et, dans certains cas, évaluer les conditions dans lesquelles se produit une facture des os ou des dommages aux

Plus en détail

Pascal MORENTON d après un thème original de Bernard FLAVIGNARD

Pascal MORENTON  d après un thème original de Bernard FLAVIGNARD Ateliers utilisés : Sketch tracer, Part Design, Assembly Design, Generative Shape Design, Generative Structural Analysis, Product Engineering Optimizer, Bibliothèque de matériaux, Photo studio Pascal MORENTON

Plus en détail

Mécanique des matériaux composites Annexe A-2 Élément de barre

Mécanique des matériaux composites Annexe A-2 Élément de barre A-2 Élément ne barre est un élément soumis seulement à deux forces axiales; il n y a ni flexion ni cisaillement. Le seul champ à considérer est le déplacement axial de la barre u(x). Ces éléments sont

Plus en détail

IMPACT DE GOUTTE DE FLUIDES A SEUIL

IMPACT DE GOUTTE DE FLUIDES A SEUIL IMPACT DE GOUTTE DE FLUIDES A SEUIL Thèse soutenue le 14 décembre 2010 par Alireza SAIDI Sous la direction de: M. Albert Magnin M me Céline Martin Plan général de la présentation - Introduction - Fluide

Plus en détail

Contrôle N 1. du 2 octobre de 9h00 à 10h20

Contrôle N 1. du 2 octobre de 9h00 à 10h20 DÉPARTEMENT DE GÉNIE PHYSIQUE ET DE GÉNIE DES MATÉRIAUX Note finale: /5 CORRIGÉ NOM (en majuscules): PRÉNOM : SIGNATURE : MATRICULE : SECTION : COURS 5.110 - MATÉRIAUX Contrôle N 1 du octobre 1998 de 9h00

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction Anh Dung NGÔ A2013. Introduction

Chapitre 1. Introduction Anh Dung NGÔ A2013. Introduction Chapitre 1 Anh Dung NGÔ A2013 1 2 Les composites à résine polymère 1. Il comprend des fibres continues ou coupées d un matériau résistant (renfort) qui sont noyées dans une matrice dont la résistance mécanique

Plus en détail

Méthode numériques ANSYS

Méthode numériques ANSYS ESIEE PARIS Méthode numériques ANSYS AKNOUCHE Amine DRAME Daouda BEDJA Walid 1 ESIEE-PARIS 2015/2016 SOMMAIRE I. Description et introduction du problème II. Modélisation et expérimentations 2.1) Etude

Plus en détail

Exercice n 19 : Poutres Gerber, poutres continues, poutre-cloisons et dalles

Exercice n 19 : Poutres Gerber, poutres continues, poutre-cloisons et dalles Page 1 sur 26 Exercice n 19 : Poutres Gerber, poutres continues, poutre-cloisons et dalles [Sergio Torres] Sergio Antonio Torres Escobar logout cours myfolder aide -> exercices -> table des matières ->

Plus en détail

Le concept de contrainte effective dans les sols partiellement saturés

Le concept de contrainte effective dans les sols partiellement saturés UNIVERSITE DU HAVRE Laboratoire Ondes et Milieux Complexes ECOLE CENTRALE PARIS Laboratoire de Mécanique des Sols, Structures et Matériaux Le concept de contrainte effective dans les sols partiellement

Plus en détail

Abdelkader Ammeri*, Mounir Bouassida Unité de Recherche Ingénierie Géotechnique, Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis, Tunisie

Abdelkader Ammeri*, Mounir Bouassida Unité de Recherche Ingénierie Géotechnique, Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis, Tunisie International Conference on Geotechnical Engineering. 21 Les limites de l essai de fendage dans la détermination de la résistance à la traction uniaxiale : analyse des mécanismes de rupture par éléments

Plus en détail

Essais sur des poutres en béton armé

Essais sur des poutres en béton armé Fiche d'instruction pour les laboratoires 3A, 3B et 3C Essais sur des poutres en béton armé Ce laboratoire fait appel à des notions du cours GCI-210 Résistance des matériaux. Il a été conçu par Dominique

Plus en détail

Phénomènes de propagation unidimensionnels

Phénomènes de propagation unidimensionnels Phénomènes de propagation unidimensionnels Déformations longitudinales dans une tige solide La démonstration de l équation du mouvement d un atome dans une chaîne Le passage à la limite continue de l équation

Plus en détail

Code_Aster. Taux de restitution de l énergie élastique en thermoélasto-plasticité

Code_Aster. Taux de restitution de l énergie élastique en thermoélasto-plasticité Titre : Taux de restitution de l énergie élastique en ther[...] Date : 06/07/2011 Page : 1/8 Taux de restitution de l énergie élastique en thermoélasto-plasticité par l'approche Gp Résumé Le paramètre

Plus en détail

WTNV145 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une jonction de fissure XFEM pour le cas hydromécanique

WTNV145 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une jonction de fissure XFEM pour le cas hydromécanique Titre : WTNV145 - Application d'une pression répartie sur [...] Date : 06/06/2016 Page : 1/12 WTNV145 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une jonction de fissure XFEM pour le cas hydromécanique

Plus en détail

EFFICACITÉ D UTILISATION DES MATÉRIAUX COMPOSITES POUR LE RENFORCEMENT DE POUTRES DE PONTS EN BÉTON PRÉCONTRAINT ENDOMMAGÉES

EFFICACITÉ D UTILISATION DES MATÉRIAUX COMPOSITES POUR LE RENFORCEMENT DE POUTRES DE PONTS EN BÉTON PRÉCONTRAINT ENDOMMAGÉES EFFICACITÉ D UTILISATION DES MATÉRIAUX COMPOSITES POUR LE RENFORCEMENT DE POUTRES DE PONTS EN BÉTON PRÉCONTRAINT ENDOMMAGÉES Viacheslav Koval Ingénieur de laboratoire Bruno Massicotte Professeur titulaire

Plus en détail

Comportement thermoélastique et endommagement d un composite à fibres longues

Comportement thermoélastique et endommagement d un composite à fibres longues Comportement thermoélastique et endommagement d un composite à ibres longues L objecti du problème est d établir la loi de comportement macroscopique d un composite à ibres longues parallèles distribuées

Plus en détail

IV. MATERIAUX DE L ETUDE

IV. MATERIAUX DE L ETUDE IV. MATERIAUX DE L ETUDE Dans cette partie nous nous intéresserons plus particulièrement au matériau composite qui fait l objet de notre étude, nous tiendrons compte des constituants de base, du mode d

Plus en détail

UNE NOUVELLE CARACTÉRISATION DES FONDATIONS ROCHEUSES POUR UNE MEILLEURE APPROCHE DE LA RÉSISTANCE AU CISAILLEMENT D UNE INTERFACE BÉTON-ROCHE.

UNE NOUVELLE CARACTÉRISATION DES FONDATIONS ROCHEUSES POUR UNE MEILLEURE APPROCHE DE LA RÉSISTANCE AU CISAILLEMENT D UNE INTERFACE BÉTON-ROCHE. Thème A: Géologie et nature des fondations : reconnaissances, interprétation et caractérisation UNE NOUVELLE CARACTÉRISATION DES FONDATIONS ROCHEUSES POUR UNE MEILLEURE APPROCHE DE LA RÉSISTANCE AU CISAILLEMENT

Plus en détail

Matériaux composites

Matériaux composites 1.Définition : Matériaux composites Les matériaux composites sont des matériaux qui associent deux ou plusieurs matériaux (métalliques, minéraux et organiques), pour obtenir une combinaison de propriétés

Plus en détail

ETUDE DES DEFORMATIONS M G. M t M G 1. Dans (G,x,y,z ): 0 M t. N = 0, Ty = 0, Tz = 0 avec. [T coh ] = donc = M t 0, M fy = 0, M fz = 0 REMARQUE:

ETUDE DES DEFORMATIONS M G. M t M G 1. Dans (G,x,y,z ): 0 M t. N = 0, Ty = 0, Tz = 0 avec. [T coh ] = donc = M t 0, M fy = 0, M fz = 0 REMARQUE: TSN Solie iéal: matériau homogène, isotrope, poutre rectiligne, e section constante et circulaire. Les actions etérieures ans les sections etrêmes sont moélisables par eu moments opposés, portés par la

Plus en détail

Exercices, feuille 2 Contraintes simples, loi de Hooke

Exercices, feuille 2 Contraintes simples, loi de Hooke Paris 7 PH314 2001 02 MÉCANIQUE DES MILIEUX DÉFORMABLES Exercices, feuille 2 Contraintes simples, loi de Hooke 1 Extension simple Soit un fil d acier doux : module de Young E 200GPa, contrainte de rupture

Plus en détail

Les propriétés physico-chimiques des matériaux de construction

Les propriétés physico-chimiques des matériaux de construction Christian Lemaitre Les propriétés physico-chimiques des matériaux de construction Matière & matériaux Propriétés rhéologiques & mécaniques Sécurité & réglementation Comportement thermique, hygroscopique,

Plus en détail

Une approche hiérarchique pour l analyse de poutres composites

Une approche hiérarchique pour l analyse de poutres composites Une approche hiérarchique pour l analyse de poutres composites Philippe Vidal, Olivier Polit To cite this version: Philippe Vidal, Olivier Polit. Une approche hiérarchique pour l analyse de poutres composites.

Plus en détail

Synthèse des travaux Validation d une structure de VSH par la modélisation et le calcul ISMANS Space Team

Synthèse des travaux Validation d une structure de VSH par la modélisation et le calcul ISMANS Space Team Synthèse des travaux Validation d une structure de VSH par la modélisation et le calcul ISMANS Space Team En 2016, une nouvelle équipe rejoint le Défi Aérospatial Etudiant. L ISMANS Space Team et ses élèves

Plus en détail

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent:

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent: 1 TORSION Définition: La torsion est un mode de charge telle que dans les sections droites de la barre, seul apparaît un moment de torsion. Les autres facteurs de forces (Moment fléchissant, force normale

Plus en détail

OMD 2012 SP2 Liste des évolutions

OMD 2012 SP2 Liste des évolutions OMD 2012 SP2 Liste des évolutions www.graitec.com Table des matières Introduction...3 ARCHE OSSATURE...3 Corrections...3 ARCHE Poutre...4 Améliorations...4 Corrections...7 ARCHE Plaque...9 Corrections...9

Plus en détail

ETUDE D UN PORTIQUE A DEUX ETAGES

ETUDE D UN PORTIQUE A DEUX ETAGES PRUV MOSTON S MTRU T S OUVRGS SON PRT : MOSTON MNQU S OUVRGS TU UN PORTQU U TGS ONSGNS GNRS ucun document n'est autorisé. n annexe, est fourni un extrait des intérales de Mohr. e candidat est prié de se

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE MÉCANIQUE DES STRUCTURES

AIDE-MÉMOIRE MÉCANIQUE DES STRUCTURES AIDE-MÉMOIRE MÉCANIQUE DES STRUCTURES Résistance des matériaux Arnaud Delaplace Ingénieur de recherche Lafarge, agrégé de Génie civil Fabrice Gatuingt Professeur des universités à l ENS Cachan, agrégé

Plus en détail

Mécanique de la rupture

Mécanique de la rupture Mécanique de la rupture Etude des fissures macroscopiques, id est dont la géométrie doit être explicitement prise en compte dans la structure. Typiquement, 1mm. Observations Si la longueur de fissure augmente,

Plus en détail

ED 2A OPM Déformation Plastique. Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge

ED 2A OPM Déformation Plastique. Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge ED 2A OPM Déformation Plastique Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel Forge Etienne Pessard Simulation numérique des procédés de déformation plastique via le logiciel

Plus en détail

Sommaire NOTE D INFORMATION N Introduction

Sommaire NOTE D INFORMATION N Introduction NOTE D INFORMATION APPLICATION DES NORMES REVISEES NF EN 14227- parties 1, 2, 3 et 5 : «MELANGES TRAITES AUX LIANTS HYDRAULIQUES SPECIFICATIONS» N 30 JAN. 2016 Sommaire 1 I Introduction 2 I Domaine d application

Plus en détail

ETUDE DU MECANISME DE MOUSSAGE DANS DES PIECES POLYMERES EN ROTOMOULAGE

ETUDE DU MECANISME DE MOUSSAGE DANS DES PIECES POLYMERES EN ROTOMOULAGE ETUDE DU MECANISME DE MOUSSAGE DANS DES PIECES POLYMERES EN ROTOMOULAGE M. PRIVAT DE FORTUNIE, N. CHARLET et A. TCHARKHTCHI ENSAM/LTVP 151 Bd de l Hôpital 75013 Paris RESUME Les connaissances actuelles

Plus en détail