Organisation de la récolte de bois énergie en forêt publique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation de la récolte de bois énergie en forêt publique"

Transcription

1 Direction Territoriale Rhône-Alpes Mission Forêt de montagne Mission Bois énergie 42, quai Charles Roissard Chambéry cedex Tél.: Fax : Organisation de la récolte de bois énergie en forêt publique Expertise technique pour l'approvisionnement du marché en plaquette forestière FEVRIER 2008 La récolte de bois énergie en forêt publique 0

2 Sommaire 0 Préambule Organisation du document Les types de produits valorisables en bois énergie en forêt publique Le tri du bois impropre au sciage Caractéristiques Coût d'exploitation bord de route La valorisation des bois résineux secs dans des peuplements dépérissants Caractéristiques Coûts d'exploitation bord de route Bois non prisés en bois bûche (bois tendres) Valorisation des cimes et branches sur les coupes de bois d'œuvre avec débardage par arbres entiers Eclaircies de plantations résineuses Récoltes de bois branchus dans des réhabilitations d'alpages et d'espaces ouverts Les autres chantiers d'entretien du milieu naturel 14 3 Les plateformes bois énergie Conceptions techniques de plateformes et de hangars pour l'approvisionnement en plaquettes Caractéristiques de la plateforme Positionnement du hangar par rapport aux stocks de bois ronds à broyer Caractéristiques du hangar Les dimensions Quelques données sur les coûts d'investissement Les coûts de fonctionnement Les structures de portage et de gestion des plateformes Portage de l'investissement La gestion de la plateforme L'achat de bois énergie par la structure porteuse de la plateforme 19 4 L'organisation de la chaîne logistique du chantier bois énergie au lieu de stockage de la plaquette Exploitation mécanisée de peuplements de plaine (taillis) et broyage direct en forêt Bois énergie en bois ronds ébranchés Cimes et rémanents transportés en vrac par camion 28 La récolte de bois énergie en forêt publique 1

3 4.4 Conditionnement des rémanents en fagots 30 5 Eléments propres à certains maillons de la chaîne logistique Le transport de la plaquette Le calibrage des plaquettes La construction des silos des chaufferies Accès Capacité des silos Tolérance sur la qualité des plaquettes Le stockage sous bâche La perte de matière dans les différents maillons de la chaîne logistique La rémunération du propriétaire Les frais de gestion des chantiers 37 6 Caractérisation quantitative du combustible Trois simulations de filières d'approvisionnement en bois énergie La filière des petites chaufferies conventionnelles La filière des grosses chaufferies à plaquette humide La filière industrielle (type Cascades à La Rochette) 41 8 Les perspectives d'avenir de l'approvisionnement en bois énergie Bibliographie La récolte de bois énergie en forêt publique 2

4 0 Préambule Appréciation du marché du bois énergie en Rhône-Alpes (hors bois bûche) Les données de consommation du bois énergie en Rhône-Alpes sont encore atomisées, difficilement consolidables et parfois anciennes. Les chaufferies collectives (hors industrie), en pleine expansion, consomment en Ktonnes / an dont 25 issues de récolte directe en forêt, 45 de connexes de scierie et 110 de DIB 1. Leur implantation progresse dans un paysage marqué par une tradition d'activités industrielles fortement consommatrice de plaquettes chauffage, comme la métallurgie, la papeterie et les cimenteries. En l'absence de données plus exhaustives, les différents recoupements donnent une consommation totale énergétique de Rhône-Alpes de l'ordre de 500 Ktonnes par an (hors plaquettes rentrant dans la composition des pâtes à papier / panneaux). Ces 500 KT se décomposent à raison de 10% pour la plaquette produite directement à partir de bois récolté en forêt, soit environ tonnes. Le reste se répartit à part à peu près égale entre les DIB (déchets industriels banaux) et les connexes de scierie (dont les écorces). Un marché en pleine expansion kw Cumul des puissances installées dans le cadre du plan bois énergie Rhône-Alpes bailleurs sociaux tertiaire public collectif privé chaudières individuelles source ADEME - Région Rhône-Alpes Avec la montée des cours du marché de l'énergie et le développement des politiques de valorisation des énergies renouvelables (chaufferies collectives, projets industriels), la demande en bois énergie est aujourd'hui en plein développement. Alors que la mobilisation des gisements traditionnels de bois énergie est intensifiée pour répondre à cette demande croissante (DIB et connexes de scieries notamment), le marché se tourne également de plus en plus sur la recherche de la mobilisation de plaquette forestière qui ne contribue que marginalement l'approvisionnement actuel. 1 communication J.F. Veille - URACOFRA en voie d'être publiée La récolte de bois énergie en forêt publique 3

5 Cette demande du marché se situe principalement sur les chaufferies collectives, notamment dans les communes rurales, dont l'approvisionnement s'appuie sur des politiques volontaristes de valorisation des ressources locales (projet : 1000 chaufferies conduit par la Fédération Nationale des Communes Forestières), mais aussi sur les développements des importants projets industriels, initiés par les appels d'offre de la CRE, susceptibles de consommer en complément de leurs approvisionnements traditionnels (DIB, connexes de scierie) de la plaquette forestière. Une ressource théorique considérable Les différentes études laissent apparaître une ressource théorique importante. Selon les sources, les estimations de cette ressource sur la Région Rhône-Alpes varient dans une fourchette de 2 à 5 millions de m 3 /an (IFN/SOLAGRO, CRPF RA), dont 80 % en forêt privée. Avec les réfactions importantes de volumes à opérer en raison de divers facteurs (contraintes économiques qui placent une partie de la ressource à des coûts supérieurs aux cours du marché, contraintes d'exploitations et insuffisance des dessertes en zone de montagne, nécessité de laisser une partie de la biomasse pour l'équilibre des cycles biologiques des sols), on évalue, dans le contexte actuel, une ressource de l'ordre de m 3 /an sur Rhône-Alpes, dont m 3 /an en forêt publique. L'importance des facteurs logistiques dans la mobilisation de la ressource La mise en œuvre de processus techniques de récolte adaptés et l'organisation de la chaîne logistique de l'approvisionnement en plaquettes jusqu'aux silos des chaufferies, est un facteur essentiel de l'équilibre économique de la récolte de bois énergie en forêt. Un des enjeux principaux consiste à identifier les gisements aujourd'hui disponibles et les moyens techniques de mobilisation de cette ressource les plus adaptés, pour répondre à cette demande émergente. Le présent document vise à présenter ces gisements et ces méthodes de récoltes appropriées aux conditions économiques de mise en œuvre dans les forêts publiques de la Région. 1 Organisation du document Dans le contexte actuel du marché, les coûts de production constituent aujourd'hui l'essentiel de la valeur du bois énergie. L'optimisation de la logistique de la chaîne de production est essentielle dans l'économie de cette filière. matière disponible en forêt récolte / transformation / stockage / conditionnement / distribution consommateur La récolte de bois énergie en forêt publique 4

6 RESSOURCE MOBILISATION CONSOMMATION Agriculture Plaquettes humides Plaquettes sèches Chaufferies collectives publiques / privées MILIEU RURAL CUMA Forêt privée Coopératives - Groupements Forêt publique Communes Forestières - ONF PLATEFORMES LOGISTIQUES HANGAR BROYAGE STOCKAGE Garantir l approvisionnement Maison individuelle (chaudière) UTILISATEURS Exploitants forestiers ETF Connexes Consommateurs industriels Scierie Source URACOFRA J.F. Veille Le document traite d'abord dans un paragraphe spécifique (titre 2 page 6) les différents types de chantiers de récoltes de bois énergie en forêt publique de Rhône-Alpes. Il aborde les plateformes logistiques qui sont un élément structurant des filières bois énergie (titre 3 page 15). Puis il traite de la chaîne logistique en décrivant l'organisation de chaînes optimisées, en tenant compte de la spécificité des conditions des chantiers de la Région (titre 4 page 20). Quelques précisions terminologiques Le "bois énergie" Dans ce document, le terme "bois énergie" est employé dans le sens de bois déchiqueté, valorisable dans des installations de chauffage automatique fonctionnant avec des plaquettes. Il ne fait pas référence au bois valorisable en bûches de feu, qui est appelé "bois bûche". La référence au poids et au taux d'humidité du bois La référence à un poids de plaquettes nécessite de mentionner le taux d'humidité auquel on se réfère pour donner une signification aux rendements énergétiques, aux coûts, ou aux prix unitaires (Cf. 6 page 37). Lorsqu'il est fait référence à des tonnes de bois énergie, le taux d'humidité est explicité : Tonnes H 35% ou en abrégé T H35. En l'absence d'autres précisions, ces tonnes sont entendues en tonnes à 50 % de taux d'humidité sur masse brute, correspondant approximativement au taux d'humidité dans le bois frais récolté. La récolte de bois énergie en forêt publique 5

7 2 Les types de produits valorisables en bois énergie en forêt publique Sans préjuger des perspectives d'évolutions à moyen terme qui pourraient sensiblement modifier le paysage actuel, le bois énergie reste encore aujourd'hui un produit de faible valeur dans le panel des produits de la récolte forestière. Les cours actuels du bois énergie mis bord de route à port de camion sont notamment sensiblement inférieurs à ceux des produits de bois d'œuvre, de la palette, et même du bois bûche. Valeur de marché de différents produits de la récolte forestière en Rhône-Alpes, mis à port de camion (juillet 2007) Charpente choisie épicéa/sapin 70 à 80 / m 3 Charpente courante épicéa/sapin 60 à 70 / m 3 Palette 40 à 50 / m 3 Bois bûche 35 à 45 / m 3 Bois énergisable non conditionné 0 à 25 /équivalent m 3 bois rond Le marché du bois bûche est particulièrement porteur en Rhône-Alpes, qui est un importateur traditionnel de ce produit depuis la Franche Comté et la Bourgogne. Les cours du bois d'industrie (papeterie, panneaux) sont sensiblement comparables à ceux du bois énergie, avec des fortes variations liées aux distances de transport vers les points de consommation. Dans ce contexte actuel, les bois économiquement valorisables en bois énergie concernent aujourd'hui principalement les produits de moindre valeur, non valorisés dans les filières traditionnelles : bois sec altéré par un dépérissement parasitaire tel que le bostryche, ou lié aux effets de la sécheresse de 2003, et plus généralement aux risques induits par le réchauffement climatique. bois de premières éclaircies, bois impropre au sciage en raison de leurs défauts, bois impropre à la valorisation en bois bûche ou peu prisé comme tel : tremble, peuplier, tilleul, sous-produits d'exploitation actuellement abandonnés en forêt tels que les purges de bois pourris ou altéré, les cimes et les rémanents d'exploitation, par extension, tous les végétaux exploités en nettoyage dans les chantiers d'entretien de l'espace rural : chantiers paysagers, chantiers environnementaux tels que les dégagements de tourbières, chantiers de réhabilitation d'alpage, Les paragraphes suivants donnent l'inventaire des principaux types de chantiers qui permettent de mobiliser ces produits dans des conditions économiquement réalistes dans le contexte du marché de Rhône-Alpes. La récolte de bois énergie en forêt publique 6

8 2.1 Le tri du bois impropre au sciage Caractéristiques Il s'agit essentiellement de valoriser, dans les coupes de bois d'œuvre résineuses, les purges de pieds de billes quand elles sont altérées par de la pourriture (Fomes notamment) ou de la roulure, ainsi que, à un moindre degré, les cimes abandonnées au-delà du diamètre de découpe du bois d'œuvre. Bois d'œuvre Sciage Bois énergie Chaufferie communale Photo 1 : purges de bois d œuvre impropres au sciage Comme les résineux représentent la plus grande part de la récolte de Rhône-Alpes (de l'ordre de 1 million de m 3 en forêt publique), ces produits constituent aujourd'hui le principal gisement identifié de bois énergie en forêt de montagne. Le rendement matière de ce type de coupes est en moyenne de l'ordre de 15 tonnes de bois énergie produit pour 100 m 3 de bois d'œuvre exploité. Ce rendement varie considérablement d'une coupe à l'autre. La proportion de bois altéré par le Fomes est notamment particulièrement importante dans les coupes d'épicéa de versant sud, ayant subit de surcroît dans le passé d'importants dégâts d'exploitation. Le rendement en bois énergie peut couramment atteindre des taux de 30 tonnes de bois énergie par m 3 de bois d'œuvre sorti. A contrario, dans des parcelles fertiles ayant subies peu de dégâts d'exploitation, le bois "énergisable" représente une part minime du volume exploité (inférieure à 5 %) Coût d'exploitation bord de route Dans ce type de chantier, c'est la commercialisation du bois d'œuvre qui déclenche la plupart du temps la réalisation de la coupe, et le bois énergie n'est qu'un sous-produit du bois d'œuvre. Pour la valorisation de ces purges en bois énergie, celles-ci ne doivent être détachées du bois d'œuvre qu'après le débardage, quand le bois est bord de route (elles sont sinon traditionnellement abandonnées en forêt). La récolte de bois énergie en forêt publique 7

9 L'incidence de la valorisation du bois énergie sur les frais d'exploitation est minime : pour le bûcheronnage, le coût global sur la coupe n'est pas modifié, pour le débardage non plus, si ce n'est que la découpe de la purge est transférée du bûcheron au débardeur. Photo 2 : pourriture du bois altérant une bille de pied (Fomes) La productivité du chantier est diminuée par l'encombrement supplémentaire du chantier induit par la manutention et le stockage des billons de bois énergie sur la route. Du fait de cette perte de productivité, l'incidence de la récolte des purges en bois énergie est évaluée à un surcoût de l'ordre de 5 / m 3 de bois énergie. Dans le cadre des pratiques traditionnelles de négociation, fortement marquées par les habitudes, il sera difficile de régler au coup par coup une transaction de valorisation des purges à ce coût de 5 / m 3. Les exploitants seront tentés de répercuter le coût standard de l'exploitation du bois d'œuvre sur le bois énergie (de l'ordre de 20 / m 3 ), ou plus généralement de transiger à un coût de l'ordre de 10 à 15 /tonne. Le prix de 5 / m 3 correspond cependant bien au coût réel supporté par l'opération de valorisation. NOTA : lorsque la valorisation du bois énergie est envisagée en propre, sans être considérée comme un sous-produit de la récolte du bois d'œuvre, le coût de sa récolte est comparable à la récolte des bois scolytés, traitée ci-après. La récolte de bois énergie en forêt publique 8

10 2.2 La valorisation des bois résineux secs dans des peuplements dépérissants Caractéristiques Il s'agit des bois scolytés ou ayant subi un dépérissement lié notamment à la sécheresse. Photo 3 : peuplements d épicéas scolytés après la sécheresse de 2003 La présence de ces peuplements secs sur pied déqualifie esthétiquement le paysage. Bien que l'opération de récolte soit la plupart du temps déficitaire, elle répond à une demande sociale forte, essentiellement de la part des populations locales. Impropres au sciage, ces types de produits représentent un potentiel de récolte important les années qui suivent une renversée de chablis ou une sécheresse (2003). Photo 4 : peuplements scolytés dans l étage subalpin (Bauges) Coûts d'exploitation bord de route Les coûts de mobilisation de ces produits sont importants car ils supportent la totalité des frais de bûcheronnage et débardage, contrairement aux sous-produits d'exploitation forestière. Comme pour le bois d'œuvre, ces frais sont variables selon les conditions de chantier. La récolte de bois énergie en forêt publique 9

11 Pour des coupes exploitables au tracteur, ils sont de l'ordre de 20 à 30 / m 3. En revanche, dès que les bois ne sont plus accessibles au tracteur (plus de 50 m à l'amont, ou 150 m à l'aval d'une voie de vidange), le recours au débardage par câble induit des coûts d'exploitation importants, de l'ordre de 30 à 50 / m 3. Dans le contexte actuel du marché du bois énergie, la récolte de ces bois est souvent déficitaire (de 20 à 40 /tonne selon les conditions d'exploitation), et ne s'envisage qu'à l'occasion d'une opération de requalification paysagère. 2.3 Bois non prisés en bois bûche (bois tendres) Dans les exploitations de taillis, généralement réalisées pour les coupes de bois bûche, certaines essences peu prisées pour le bois de chauffage, ne sont valorisables qu'en bois énergie. Photo 5 : pile de bois impropres au bois bûche Il s'agit principalement des essences suivantes : peuplier, tilleul, tremble, saule, aulne bouleau. Comme pour les coupes de bois scolytés, la valorisation de ces essences est presque toujours déficitaire, sauf lorsque l'abattage et la vidange sont mécanisables (taillis de plaine abattus mécaniquement par des engins types coupeuses ou sylvatec). Coûts d'exploitation Taillis de plaine mécanisés 15 à 20 /tonne H45% (engin dans la parcelle) Taillis de plaine exploitation manuelle (tronçonneuse) 20 à 30 /tonne H45% Taillis de pente débusquable au tracteur 25 à 40 /tonne H45% Taillis de pente débusquable au câble-mât 35 à 50 /tonne H45% Cette valorisation s'envisage principalement dans le cadre de coupe feuillue réalisée pour le bois bûche ou le bois d'œuvre. La récolte de bois énergie en forêt publique 10

12 2.4 Valorisation des cimes et branches sur les coupes de bois d'œuvre avec débardage par arbres entiers Avec le développement de l'exploitation par câble-mât couplée avec des têtes d'ébranchage, le débardage des arbres entiers - sans ébranchage - tend à se généraliser. Photo 6 : débardage d arbres entiers au câble long avant ébranchage Cette méthode d'ébranchage mécanique des arbres à l'arrivée du câble permet de réduire sensiblement les coûts de bûcheronnage et de compenser la pénurie de main d'œuvre, sans renchérir sensiblement le coût du débardage lui-même. Elle tend de ce fait à se généraliser progressivement, et se développera vraisemblablement sur une partie des coupes exploitées au tracteur. Les rémanents, actuellement abandonnés bord de route forestière, peuvent être valorisés en bois énergie soit pour le bois fort, de diamètre inférieur à la découpe bois d'œuvre, soit également avec les branches lorsqu'il s'agit d'approvisionnement de grosses chaufferies acceptant de la plaquette humide avec des éléments fins provenant du broyage des rameaux et des aiguilles. Pour les coupes résineuses, les rendements matière de ces coupes sont évalués entre 10 et 25 tonnes de bois énergie pour 100 m 3 de bois d'œuvre, selon la configuration des peuplements. Ce type d'exploitation est également réalisable sur des coupes feuillues de bois bûche exploitées au câble. Le bois fort est réservé au bois bûche et les houppiers, dont le façonnage est trop fastidieux, sont réservés au bois plaquette avec les ramures. Les rendements matière en bois énergie sont évalués ici entre 20 et 35 tonnes de bois énergie pour 100 m 3 de bois bûche. Photo 7 : rémanents d exploitation dans une coupe exploitée au câble mât par arbres entiers et ébranchés bord de route. La récolte de bois énergie en forêt publique 11

13 Les branches et la cime constituent des sousproduits valorisables en bois énergie, avec plusieurs chaînes logistiques possibles : les bois sont broyés directement sur place et évacués en plaquette. les bois sont transportés en vrac dans des bennes, les rémanents sont conditionnés en fagots de bois énergie par une fagoteuse. Ces points sont développés aux 4.3 page 28 et 4.4 page 30. Photo 8 : débardage de hêtre par arbre entier Il est possible de réduire le taux d'humidité de l'ordre de 10 % en laissant séjourner les rémanents quelques mois sur le chantier avant leur conditionnement et leur évacuation. 2.5 Eclaircies de plantations résineuses Les opérations de premières éclaircies dans des plantations de 20 à 40 ans concernent des produits de petit diamètre, rarement valorisables en sciage. La valorisation en papeterie est souvent non rentable en raison de la faiblesse de la demande sur certains secteurs de Rhône-Alpes, trop éloignés des centres de consommation. Même en cas de valorisation en petits sciages ou en papeterie, ces opérations génèrent d'importants volumes de cimes. Photos bois 1ères éclaircies 24 Photo 9 : valorisation des cimes dans les éclaircies de plantations bois plaquette sciage - trituration Lorsque ces opérations d'éclaircies sont réalisées avec un débardage des bois par arbres entiers et par un ébranchage à port de route, ces cimes constituent un produit valorisable en bois énergie, selon la même valorisation que les rémanents des coupes à câble avec ébranchage bord de route (Cf. 2.4 ci-dessus) La récolte de bois énergie en forêt publique 12

14 2.6 Récoltes de bois branchus dans des réhabilitations d'alpages et d'espaces ouverts Les réhabilitations d'alpages en zones de montagne sont des opérations réalisées couramment, généralement à l'initiative des communes ou des associations. Elles sont généralement prescrites pour regagner de surfaces de prairies dans des zones pastoralement actives, ou plus généralement pour requalifier un paysage par des espaces ouverts. Les arbres à enlever, souvent très branchus, sont en grande partie impropres au sciage, et les cimes et le ramage, très développés, représentent des volumes de bois facilement "énergisables". Photo 10 : colonisation d alpages par des arbres isolés Cette valorisation constitue un moyen pratique pour "débarrasser" l'alpage de ces sousproduits encombrants. L'exploitation est généralement réalisée au tracteur, plus rarement au câble quand la densité du volume à enlever le justifie. Les bois sont coupés et débusqués entiers à proximité d'un chargeoir à camion où le bois d'œuvre est façonné. Les coûts d'exploitation de ces bois varient entre 25 par tonne H 50% (tracteur facile) et 50 par tonne (câble-mât). Sur le plan économique, dès lors que le débardage des arbres entiers est financé par l'opération de réhabilitation d'alpage, le conditionnement du bois énergie à partir des dépôts de rémanents situés bord de route peut être souvent envisagé de façon économiquement équilibrée. La récolte de bois énergie en forêt publique 13

15 2.7 Les autres chantiers d'entretien du milieu naturel De nombreuses opérations d'aménagement du milieu naturel conduisent à traiter des ligneux impropres à toute valorisation traditionnelle en bois d'œuvre ou en bois bûche (défrichements de pistes de ski, d'emprises de lignes électriques, zones à urbaniser, élagages de haies par les agriculteurs, abattages de peupliers d'alignement, ). Ces opérations génèrent le même type de sous-produit que les opérations de réhabilitation d'alpage ( 2.6 ci-dessus) susceptibles d'être valorisés de la même façon. Photo 11 : opération de réhabilitation d anciens alpages colonisés par des accrus d épicéa Photo 12 : broyage de peupliers d alignement. Photo 13 : mise en tas de rémanents de débroussaillage avant broyage. La récolte de bois énergie en forêt publique 14

16 3 Les plateformes bois énergie La spécificité du contexte des forêts publiques de Rhône-Alpes, situées principalement en montagne, conduisent la plupart du temps à avoir recours à des plateformes logistiques de stockage, qui servent de relais entre l'exploitation forestière estivale, et les livraisons des chaufferies hivernales. Elles apportent une souplesse dans toute la chaîne logistique de l'approvisionnement, par : la disponibilité de la plateforme pour déposer du bois à tout moment et la facilité de le stocker, lors de la collecte du bois énergie disponible dans les différents chantiers d'exploitation forestière ou d'entretien du milieu rural, d effectuer le broyage dans de bonnes conditions techniques, la possibilité de poursuivre le séchage naturel, l'optimisation des opérations de broyage par la "massification" des volumes broyés et par la facilité apportée par l'espace disponible, la constitution d'un stock tampon pour l'approvisionnement des chaufferies la possibilité d'implanter un hangar pour la production de plaquette sèche. Une plateforme bois énergie est un équipement structurant pour la constitution d'une filière bois énergie locale comme pour l'approvisionnement d'importantes unités industrielles 3.1 Conceptions techniques de plateformes et de hangars pour l'approvisionnement en plaquettes Caractéristiques de la plateforme Le choix du site doit permettre de rassembler autant que possible les caractéristiques suivantes : site ensoleillé pour favoriser le séchage (les trous à gelée et les fonds de vallées sont autant que possible à éviter), terrain clôturé pour des questions de sécurité, proximité d'une balance de pesage pour permettre les pesées commerciales des bois entrants et des plaquettes vendues (le coût d'installation d'une bascule est de l'ordre de ), la possibilité d'une utilisation mutualisée d'un chargeur. L'amortissement d'un engin pour les seuls besoins de la plateforme serait financièrement onéreux et techniquement non justifié, la proximité physique d'une personne susceptible d'assurer les réceptions des entrants lors de la gestion de la plate-forme, un accès à l'électricité, une portance correcte sur toute la plateforme pour l'accès aux engins, portance renforcée sur les voies de circulation des camions, un accès et une circulation fonctionnelle pour les semi-remorques. La récolte de bois énergie en forêt publique 15

17 3.1.2 Positionnement du hangar par rapport aux stocks de bois ronds à broyer si possible, hangar central entouré d'une voie de circulation pour semiremorques et d'aires de stockages de grumes distance de 6 à 7 m entre stockage des grumes et hangar (facilités de travail pour le broyeur) Hangar à plaquettes Caractéristiques du hangar choisir autant que possible une construction bois pour l'exemplarité, hauteur minimale du hangar de 6 m (voire 8 m si possible pour les camions à bennes basculantes), largeur minimale des ouvertures : 4 m, dalle béton ou goudronnée, acceptant la circulation des engins, pente de la dalle au sol assurant un drainage naturel (3%), nombre de compartiments et profondeur mini et maxi des travées à adapter en fonction des appros envisagés. Photo 14 : hangar de stockage de plaquettes forestières cloisonnement des travées avec des cloisons en madriers amovibles (modularité), Photo 15 : cloisonnement des travées par madriers amovibles en bois maintenir des ouvertures de ventilation, veiller à la compatibilité des structures avec les échauffements de la plaquette en phase de séchage (90 ). Le bois de construction soumis à ces températures doit être traité de façon adaptée. La récolte de bois énergie en forêt publique 16

18 adapter les structures au contact et aux chocs des engins de chargement (habillage bois remplaçable). mode d'occultation des ouvertures du hangar : en région de basse montagne et en plaine, on peut prévoir des ouvertures sans portes, en zone de moyenne montagne et notamment en zone ventée et souvent enneigée (> de 800 m dans le Jura et en Haute Savoie, > 1100 m dans le sud Photo 16 : hangar avec occultation en rideau de toile de Rhône-Alpes), prévoir la possibilité de fermer le hangar : hangar complètement clos du côté des vents dominants ouverture de 1 m (adaptable) sur le haut des trois autres façades. prévoir éventuellement une possibilité d'occultation en montant des madriers amovibles sur l'entrée pour augmenter la capacité de stockage. Le recours à un architecte ayant acquis une certaine expérience dans le domaine des conceptions des plateformes bois énergie est fortement recommandé. Il est également recommandé d'évaluer les possibles synergies en couplant les plateformes bois énergie avec des plateformes de commercialisation de bois façonnés. un surdimensionnement de la zone de stockage potentiel (0,8 à 1 ha) permet à ce titre de réserver d'éventuels développements Les dimensions Un hangar rempli compte, en principe, une hauteur utile moyenne de stockage de l'ordre de 2/3 à 3/4 de la hauteur totale théorique du stockage. Pour une hauteur totale de hangar de 6 m, on compte une capacité de stockage de l'ordre de 1 tonne de plaquette par m² de hangar couvert. Photo 17 : occultation des ouvertures par des bastings amovibles La récolte de bois énergie en forêt publique 17

19 pour le calcul de la surface de stockage de bois rond nécessaire, en plus de la dimension du hangar et de la surface des voies de circulation, la hauteur moyenne nominale du stock de bois rond est de l'ordre de 3 m, soit avec les pertes de volume d'empilement, 1,5 à 2 m 3 de bois par m² de zone de stockage de bois rond, soit 1500 à 2000 m 3 de bois rond pour 1000 m². les dispositifs anti-incendie doivent être intégrés dès la conception de la plateforme Quelques données sur les coûts d'investissement Si les hangars les plus simples peuvent ressortir à des coûts de moins de 100 /m², un hangar conçu dans les règles de l'art (en utilisant si possible le matériau bois) ressort à des coûts de l'ordre de 200 à 350 /m² (aménagements sommaires du terrain et VRD compris), voire plus en cas d'intégration architecturale coûteuse. Pour un hangar de 1000 m², implanté sur un terrain de 5000 m², le coût de l'investissement est évalué à HT, soit une annuité de l'ordre de /an pour un remboursement sur 15 ans. Avec une capacité de stockage de l'ordre de 1000 tonnes dans le hangar, on peut envisager de fournir tonnes/an en re-remplissant le hangar deux fois dans la saison d'hiver. Le seul coût d'amortissement de l'équipement s'élève à près de 10 /tonne sans subvention. Les subventions apportées sur ce type d'équipement (Etat, Région, Départements) sont de l'ordre de 50 %, ce qui ramène le coût de l'amortissement à moins de 5 /tonne Les coûts de fonctionnement On a actuellement peu de données sur ces coûts. En assurant une mutualisation optimisée des personnels d'encadrement de la plateforme, des matériels de manutention (chargeur), de pesage (bascule), on reste selon les informations disponibles sur les quelques plateformes existantes et selon les simulations, à des coûts de l'ordre de 5 /tonne de plaquette pour la seule mise à disposition de la plateforme. 3.2 Les structures de portage et de gestion des plateformes Portage de l'investissement Dans un contexte de démarrage de l'approvisionnement en plaquettes forestières, le portage des plateformes bois énergie relève en grande partie de l'initiative publique : les marchés d'approvisionnement ne sont actuellement pas suffisamment matures pour permettre un amortissement immédiat des investissements. la pression foncière permet rarement à un opérateur privé de trouver des terrains adaptés à cette activité. La plupart des plateformes bois énergie réalisées en Rhône-Alpes dans le cadre des politiques de développement territorial sont portées par des communes, des syndicats, des parcs naturels, ou des coopératives. La récolte de bois énergie en forêt publique 18

20 3.2.2 La gestion de la plateforme Sur le principe, plusieurs types de gestions peuvent être envisagés : la gestion en régie directe, la location à un opérateur privé par l intermédiaire d un bail commercial sur plusieurs années. Le montant de la location annuelle correspond aux annuités de remboursement de l emprunt dues par le propriétaire. Certaines collectivités se sont engagées sur la voie d'une délégation de service publique (DSP), avec un risque que cette délégation soit juridiquement contestable (notamment sur la preuve du service public et sur la carence des opérateurs privés). Dans une telle DSP, plusieurs formules sont envisageables : DSP pour la seule gestion de la plateforme, DSP comprenant la gestion et le portage de l'investissement. Compte tenu de la trop récente expérience de la filière bois énergie, notamment en Rhône-Alpes, en matière de plateformes bois énergie dédiées au développement local, il est encore difficile de tirer certaines préconisations. Plusieurs organismes ont acquis une certaine expérience en matière de gestion de plateforme (COFORET, ONF Energie). Certaines plateformes fonctionnent aujourd'hui de façon très souple en régie directe surtout quand l'approvisionnement ne concerne qu'une seule chaufferie à laquelle la plateforme est dédiée (La Chapelle en Vercors). Le hangar de la plateforme de Fenat (Villard de Lans) a été financé par la Communauté de Communes, qui consent un bail commercial à COFORET, gestionnaire de la plateforme. En l'absence de véritable activité mature, la solution préconisée pour le démarrage du fonctionnement d'une plateforme consiste à avoir recours pendant une ou deux saisons à un fonctionnement en régie ou à une mise en gestion par des organismes ayant une expérience de cette activité. Après les saisons de démarrage, la collectivité porteuse aura des éléments sensiblement plus précis pour lancer une mise en concurrence mieux définie et plus transparente. 3.3 L'achat de bois énergie par la structure porteuse de la plateforme La disponibilité offerte par la plateforme pour recevoir à tout moment du bois valorisable en bois énergie constitue un élément de valorisation de la plateforme : Les différents acteurs du monde rural (forestiers, agriculteurs, collectivités publiques, entrepreneurs, ) génèrent par leurs activités traditionnelles de nombreux sous-produits végétaux aujourd'hui non valorisés dans les filières traditionnelles (rémanents d'exploitation, produits de défrichement et de nettoyage, produits ligneux résultant de l'entretien, ). La plateforme bois énergie permet de capter ces sous-produits des territoires en organisant leur collecte par une procédure publique et transparente. Sur le modèle de la plateforme de la Chapelle en Vercors, cette procédure, publiée dans les circuits d'information locaux, doit comporter un mode opératoire de réception des bois La récolte de bois énergie en forêt publique 19

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne La filière forestière bois énergie Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012 Pôle R&D Cayenne Le contexte Forte augmentation des besoins en énergie sur la Guyane forte attente sur le renouvelable dont biomasse

Plus en détail

Mobilisation du bois énergie sous forme de plaquettes forestières

Mobilisation du bois énergie sous forme de plaquettes forestières Mobilisation du bois énergie sous forme de plaquettes forestières Regefor Champenoux 8 au 10 Juin 2009 Jean Pierre Laurier - FCBA Introduction Les programmes de recherche en cours pilotés par l ADEME et

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014 ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN -2014 Etude réalisée par CODA Stratégies NOVEMBRE 2014 Pour le compte du département Bioressources de l ADEME Présentation finale CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

DISPOSITIF 123 B : AIDE A L EQUIPEMENT DES ENTREPRISES DE MOBILISATION DES PRODUITS FORESTIERS

DISPOSITIF 123 B : AIDE A L EQUIPEMENT DES ENTREPRISES DE MOBILISATION DES PRODUITS FORESTIERS AXE 1. AMELIORER LA COMPETITIVITE DES SECTEURS AGRICOLES ET SYLVICOLES Objectif : Mesures visant à restructurer et à développer le capital physique ainsi qu à promouvoir l innovation DISPOSITIF 123 B :

Plus en détail

EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE)

EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE) P. Durlet EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE) PIERRE DURLET CAROLE ZAKIN Après la Seconde Guerre mondiale, l État français a encouragé

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

LES PLATEFORMES BOIS ENERGIE AVEC HANGAR DE STOCKAGE

LES PLATEFORMES BOIS ENERGIE AVEC HANGAR DE STOCKAGE Communes forestières Provence-Alpes-Côte d Azur LES PLATEFORMES BOIS ENERGIE AVEC HANGAR DE STOCKAGE Guide des recommandations Je veux structurer l approvisionnement bois énergie sur mon territoire, comment

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS

GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS Stockage et Epandage Etude réalisée pour le compte de l ADEME par : SOLAGRO : M. Christian COUTURIER AQUASOL : M. Thierry BRASSET Coordination technique

Plus en détail

excellence environnementale fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts

excellence environnementale fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts excellence environnementale Des pratiques pour l'excellence environnementale en région Poitou-Charentes fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts A partir de l

Plus en détail

Débroussailler autour de sa maison : «une obligation»

Débroussailler autour de sa maison : «une obligation» Guide du débroussaillement règlementaire aux abords des constructions dans le département de Vaucluse Débroussailler autour de sa maison : «une obligation» 2 ème édition Le débroussaillement vous protège,

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières Avec le soutien financier de : Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières http://boursefonciere.fr/metropole-savoie/coeur-de-savoie/ Afin de répondre

Plus en détail

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement NOTE TECHNQUE du CBE FORMULES d NDEXATON des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement Depuis 2010, l interprofession du bois énergie s est mobilisée pour refondre et adapter

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

2.1 Détermination de la puissance du générateur de chaleur

2.1 Détermination de la puissance du générateur de chaleur Détermination de la puissance du générateur de chaleur 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal et Etude de faisabilité d une chaufferie bois et d un réseau de chaleur Commune de St Etienne du Bois Page- 1 - Contenu 1 Audit

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie

1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie Annexe n 1 : Créer une structure d approvisionnement 1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie On peut distinguer 4 facteurs clés de réussite de la filière bois énergie sur le Pays

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

La récolte forestière en montagne. Nouveaux systèmes Technologies innovantes

La récolte forestière en montagne. Nouveaux systèmes Technologies innovantes La récolte forestière en montagne Nouveaux systèmes Technologies innovantes Sommaire Les systèmes de récolte en montagne Les machines de bûcheronnage Débarder au skidder Débarder au câble aérien «Le projet

Plus en détail

AFM PUISSANCE ET PERFORMANCE DANS L EXPLOITATION FORESTIÈRE

AFM PUISSANCE ET PERFORMANCE DANS L EXPLOITATION FORESTIÈRE AFM PUISSANCE ET PERFORMANCE DANS L EXPLOITATION FORESTIÈRE AFM-Forest Ltd LE SAVOIR FAIRE AFM-Forest Ltd est le fabriquant leader de têtes d abattage de grande qualité, rapides et puissantes pour une

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES À l'intérieur des zones RV-1, RV-2, RV-9, RV-10,

Plus en détail

Solution de stockage par benne mobile

Solution de stockage par benne mobile Solution de stockage par benne mobile Le système de stockage par benne mobile est une solution innovante pour le stockage du bois déchiqueté. Amovible et interchangeable, ce système dispose de nombreux

Plus en détail

Résumé camp forestier février 2012

Résumé camp forestier février 2012 Résumé camp forestier février 2012 Lundi 13 février 2012 Visite du chantier de SOLIFOR, secteur Waco à Rivière aux Rats. SOLIFOR s est porté acquéreur des lots privés que possédait Abitibi Bowater lors

Plus en détail

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif Diane Patrimoine La forêt : un investissement long terme avec un rendement régulier qui permet également de régler son ISF et réduire sa base imposable. Il existe du fait de la loi en faveur du Travail,

Plus en détail

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve Chauffage au bois ATTENTION à la qualité de l AIR Vallée de l Arve Tous acteurs de la qualité de l air! Sommaire Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air... 3 Le chauffage au bois,

Plus en détail

La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée)

La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) Texte : Philippe Dubeau (Notaire honoraire) Mise en page : CRPF Limousin Mise à jour : février 2014 Les principes La sylviculture entre dans le champ d application de

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE CRIBLES SÉRIE SM CRIBLES À TROMMELS POUR UN CRIBLAGE OPTIMAL CRIBLES À TROMMELS Le trommel

Plus en détail

Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e

Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e Immeuble de bureaux Ilot T8, ZAC Tolbiac à Paris R. Ricciotti, O. Gaujard 1 Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e Rudy Ricciotti Architecte FR-Bandol Olivier Gaujard Gaujard Technologie

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Règlement type relatif à l abattage d arbres

Règlement type relatif à l abattage d arbres Règlement type relatif à l abattage d arbres INTRODUCTION «Une municipalité ou une MRC peut régir ou restreindre la plantation ou l'abattage d'arbres afin d'assurer la protection du couvert forestier et

Plus en détail

Etude des ressources «bois-énergie» en Région wallonne

Etude des ressources «bois-énergie» en Région wallonne Université catholique de Louvain Région wallonne DGRNE DGTRE Département MILA Unité des eaux et forêts Etude des ressources «bois-énergie» en Région wallonne Rapport final février 2007 Responsable scientifique

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 5 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

La filière bois énergie en Corse

La filière bois énergie en Corse La filière bois énergie en Corse par Olivier RIFFARD Dans le cadre de la préparation des journées Energie - Forêt - Territoires, un séminaire a été organisé en Corse à Corte. A cette occasion, nous ont

Plus en détail

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010 Les marchés émergents en IdeF ECOBAT 13 mars 2010 Le point de vue de 50 000 emplois 1/100 Bois d Ile-de-France Réseau Bois Energie Qualité Bois Construction = 16 entreprises = 100 M de CA Les marchés

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

C E D E N CABINET D ÉTUDES SUR LES DÉCHETS ET L ÉNERGIE

C E D E N CABINET D ÉTUDES SUR LES DÉCHETS ET L ÉNERGIE Comité interprofessionnel du bois énergie Formule de révision du prix du combustible bois Commission n 1 6 décembre 2011 C E D E N CABINET D ÉTUDES SUR LES DÉCHETS ET L ÉNERGIE S.A.R.L. au capital de 53

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET. (Loi n 2001-602 du 9 juillet 2001 art. 14 Journal Officiel du 11 juillet 2001)

NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET. (Loi n 2001-602 du 9 juillet 2001 art. 14 Journal Officiel du 11 juillet 2001) Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET 1 DEFINITION DES TRAVAUX FORESTIERS Article L722-3 du code rural (Loi n 2001-602 du

Plus en détail

ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR PHASE 3: PHASE 3: ANALYSE TECHNICO-ECONOMIQUE DES PROCESS ENVISEAGEABLES ET OUTIL

Plus en détail

ÉTUDE DE PRÉFAISABILITÉ PROJET DE BIOÉNERGIE FORESTIÈRE RAPPORT FINAL

ÉTUDE DE PRÉFAISABILITÉ PROJET DE BIOÉNERGIE FORESTIÈRE RAPPORT FINAL ÉTUDE DE PRÉFAISABILITÉ PROJET DE BIOÉNERGIE FORESTIÈRE RAPPORT FINAL JUILLET 2007 Table des matières Liste des tableaux... iv Liste des figures...vii Liste des annexes...viii 1 Introduction... 1 2 Résumé

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Fiche Technique. Septembre 2008. Production, à retenir...

Fiche Technique. Septembre 2008. Production, à retenir... Fiche Technique Filière ou production nouvelle en Languedoc-Roussillon Septembre 2008 Taillis à Courte et Très Courte Rotation Filière Bioénergies Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Conseil général du Lot Tout savoir sur l aide Conditions d obtention? Cette mesure vise à accorder des aides sous forme de subvention

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Asian longhorned beetle (ALB) Longicorne asiatique Photo LNPV DRAAF - SRAL ALSACE Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Chaudières individuelles de petite puissance

Chaudières individuelles de petite puissance Chaudières individuelles de petite puissance VÉZINS : Chauffer une maison d habitation au bois déchiqueté avec une grande autonomie de fonctionnement Chauffage et production d eau chaude sanitaire d une

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

MACHINES A BOIS FRANCAISES : Le Groupe FINEGA affirme son ambition

MACHINES A BOIS FRANCAISES : Le Groupe FINEGA affirme son ambition MACHINES A BOIS FRANCAISES : Le Groupe FINEGA affirme son ambition Avec les rachats des sites GILLET-RENNEPONT, MEM et des actifs de la société SEGEM intervenus au cours de l année 2013, le Groupe FINEGA

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 2 bis du 2 avril 2009 C2008-113 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 28 octobre

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2011 1 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE BOURBONNAISE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE BOURBONNAISE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE BOURBONNAISE PROGRAMME CONSTRUCTION D'UN BATIMENT A VOCATION INDUSTRIEL EN BOIS P. 2 / 8 Ce programme a été réalisé par l Agence Technique Départementale de l Allier.

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique.

Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique. Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique Alexandre SOKI cole Supérieure du ois Atlanpôle P 10605 Rue hristian Pauc 44306

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher COMMUNIQUÉ DE PRESSE Site Internet Filière Bois du Cher Le 1 er site internet départemental de la région Centre à destination du grand public! Susciter l envie des consommateurs à utiliser et découvrir

Plus en détail

Exemple de procédure

Exemple de procédure Chambres de Commerce et d'industrie des Hautes Alpes et des Alpes de Haute Provence La chaîne de contrôle pour les exploitants forestiers de Provence-Alpes-Côte d'azur : Exemple de procédure TM PEFC/10-1-1

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs

Plus en détail

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21)

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21) 1 sur 8 27/10/2012 19:19 PRÉCIS DE FISCALITÉ 2012 À JOUR AU 1ER JANVIER 2012 LIVRE II FISCALITÉ DIRECTE DES ENTREPRISES PREMIÈRE PARTIE BÉNÉFICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX TITRE 2 DÉTERMINATION DU RÉSULTAT

Plus en détail

Carnet photos. Visite commentée des travaux

Carnet photos. Visite commentée des travaux Carnet photos Visite commentée des travaux Marais du Vigueirat Life PROMESSE 2003-2007 Sommaire Chaufferie bois et plateforme de stockage... 3 Cuves de récupération des eaux pluviales... 7 Lit planté de

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Les travaux d inventaire : les amortissements pour dépréciation Page 1 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION L'amortissement est la constatation comptable de la perte définitive de valeur que subissent

Plus en détail

Systèmes de transport public guidés urbains de personnes

Systèmes de transport public guidés urbains de personnes service technique des Remontées mécaniques et des Transports guidés Systèmes de transport public guidés urbains de personnes Principe «GAME» (Globalement Au Moins Équivalent) Méthodologie de démonstration

Plus en détail

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER Règles d'ingénierie du Data Center SOMMAIRE La problématique La climatisation Les planchers techniques L énergie L urbanisation L industrialisation Conclusion LA PROBLEMATIQUE Rappel sur les Tiers Chaque

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail