COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 octobre 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 octobre 2015"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 15 octobre 2015 La privation matérielle en Belgique Focus sur la privation matérielle chez les enfants En Belgique, 6 % de la population est confrontée à une situation de privation matérielle grave. Il est dès lors extrêmement difficile pour ces personnes de maintenir un niveau de vie acceptable ; Les principaux obstacles que rencontrent bon nombre de ménages sont toujours de pouvoir partir en vacances et de pouvoir faire face à des dépenses imprévues ; Les enfants sont également touchés par la privation matérielle, ce qui les empêche sans doute de pouvoir se développer de manière optimale ou de pouvoir participer pleinement à des activités propres à leur âge. Ces résultats sont tirés de l'enquête sur les revenus et les conditions de vie (EU-SILC), menée en 2014 par la Direction générale Statistique Statistics Belgium auprès de ménages belges. Cette enquête, harmonisée au niveau européen, permet de suivre les principales évolutions dans le domaine de la pauvreté et de l'exclusion sociale.

2 2/6 Les derniers chiffres de la pauvreté La Direction générale Statistique a publié récemment les chiffres de la pauvreté en Ils montrent que 15% de la population belge peut être considérée comme 'pauvre'. Ces personnes ont un revenu total disponible inférieur à euros par mois si elles sont isolées, ou à euros par mois pour les ménages de deux adultes et deux enfants. La pauvreté est toutefois un phénomène multidimensionnel dont les composantes sont très diverses 1. Dans la suite de ce communiqué, nous nous concentrons sur l'une d'entre elles, la privation matérielle. Privation matérielle: signification et composantes La privation matérielle implique que des individus ne peuvent se permettre un niveau de vie considéré comme «standard» au sein de la société. Autrement dit, ces personnes doivent faire face à d'importants obstacles pour pouvoir maintenir un niveau de vie acceptable. L'enquête EU-SILC s'appuie sur les neuf composantes suivantes pour déterminer si une personne se trouve en situation de privation matérielle grave : 1) l'existence d'arriérés de paiements, 2) l'incapacité à s offrir chaque année une semaine de vacances, 3) l'incapacité à manger de la viande, du poulet ou du poisson tous les deux jours, 4) l'incapacité à faire face à une dépense imprévue, 5) l'incapacité à posséder un téléphone, 6) l'incapacité à posséder une télévision couleur, 7) l'incapacité à posséder un lave-linge, 8) l'incapacité à posséder une voiture personnelle et 9) l'incapacité à chauffer convenablement son domicile. Une personne se trouve en situation de privation matérielle grave (Severe Material Deprivation, SMD) lorsqu'au moins quatre des neuf composantes s'appliquent. Comme ces neuf composantes l'indiquent, l'accent ne porte pas ici sur la pauvreté monétaire (ou financière), mais plutôt sur ses conséquences, à savoir l'incapacité à s'offrir certaines choses. L indicateur de privation matérielle offre un complément d information intéressant à celui de la pauvreté monétaire. Il est plutôt question ici de la possession de biens matériels et les répondants sont invités à répondre par «oui» ou par «non». Cet indicateur constitue un des volets de l'indicateur officiel de pauvreté fixé par la stratégie «Europe 2020». 1 L'indicateur EU2020 de pauvreté et d'exclusion sociale (AROPE) se compose de trois sous-indicateurs: AROP (pauvreté monétaire), LWI (faible intensité de travail) et SMD (privation matérielle). Les personnes confrontées à au moins un de ces aspects, courent un risque de pauvreté ou d'exclusion sociale.

3 3/6 La privation matérielle, une question toujours d'actualité En 2014, 5,9 % de la population en Belgique se trouvait en situation de privation matérielle grave. Les différentes composantes sont examinées ci-dessous : Tableau 1 : indicateurs de privation matérielle : les neuf composantes Pourcentage de personnes vivant dans un ménage confronté aux situations suivantes, pour des raisons financières : 2014 Existence d'arriérés de paiements (loyer, eau, électricité, etc.) 7,6% Incapacité à s offrir chaque année une semaine de vacances hors de son domicile 26,6% Incapacité à s offrir un repas composé de viande, de poulet ou de poisson tous les deux jours au moins 5,1% Incapacité à faire face à une dépense imprévue 24,0% Incapacité à posséder un téléphone 0,1% Incapacité à posséder une télévision couleur 0,6% Incapacité à posséder un lave-linge 1,5% Incapacité à posséder une voiture personnelle 7,1% Incapacité à chauffer convenablement son domicile 5,4% Il existe clairement un déséquilibre entre les différentes composantes. En effet, alors que l'achat d'une télévision ou d'un téléphone ne pose plus aucun problème à l'heure actuelle, les dépenses imprévues (de l'ordre de euros) restent un obstacle majeur pour 24 % de la population. Plus d'un quart de la population (26,6 %) ne peut également pas s'offrir une semaine de vacances par an pour des raisons financières. En outre, 7,6 % de la population rencontre des difficultés à régler quelques frais mensuels (comme le loyer et les factures de consommation).

4 4/6 Privation matérielle chez les enfants En 2014, l'enquête EU-SILC s'est penchée plus particulièrement sur la privation matérielle chez les enfants. Ainsi, les ménages comportant des enfants de moins de 16 ans ont reçu des questions spécifiques sur la possession de certains biens ou la participation à des activités propres à l'âge des enfants. Il ressort du tableau 2 que les vacances annuelles constituent un luxe que près d'un cinquième des enfants ne peuvent s'offrir. En outre, 11,1 % d'entre eux ne disposent pas d'un endroit approprié au domicile pour étudier ou faire les devoirs. Enfin, 9 % des enfants ne peuvent se permettre des activités de loisirs. Tableau 2 : Privation matérielle chez les enfants Pourcentage d'enfants vivant dans un ménage NE pouvant PAS se permettre, pour des raisons financières, de : Total Privation matérielle Pas de privation matérielle Acheter des vêtements neufs (pas d'occasion) 8,3% 57,5% 5,1% Acheter deux paires de chaussures (y compris une paire de chaussures toute saison) 3,6% 28,6% 2,0% Manger des fruits et des légumes au moins une fois par jour 2,3% 23,6% 0,9% S'offrir un repas avec de la viande, de la volaille ou du poisson (ou équivalent végétarien) au moins une fois par jour 2,7% 31,4% 0,8% Acheter des livres adaptés à l âge de l'enfant (à l'exception des manuels scolaires) 4,4% 35,6% 2,4% Acheter des équipements de loisirs de plein air (p.ex. un vélo, des patins à roulettes, une planche à roulettes, etc.) 4,2% 35,4% 2,1% Acheter des jeux d intérieur ou des jouets adaptés à l'âge de l'enfant 2,5% 23,0% 1,2% Participer à des activités de loisirs régulières en dehors du domicile (p.ex. club sportif, mouvements de jeunesse, école de musique, etc.) 9,0% 63,4% 5,5% Célébrer des événements particuliers (p.ex. anniversaires et cérémonies religieuses comme les communions, etc.) 5,8% 39,7% 3,6% Inviter de temps en temps des amis à jouer ou à partager un repas 6,0% 51,7% 3,1% Participer à des manifestations scolaires payantes comme les voyages scolaires et les excursions 4,3% 33,5% 2,4% Disposer d'un endroit approprié pour étudier ou faire les devoirs (espace suffisant et endroit calme) 11,1% 62,5% 7,8% Partir en vacances au moins une semaine par an 19,2% 82,6% 15,1% Avec risque de pauvreté Sans risque de pauvreté 27,6% 4,1% 13,5% 1,5% 9,0% 0,9% 8,7% 1,4% 17,3% 1,6% 14,5% 1,9% 9,3% 1,0% 31,9% 4,0% 17,0% 3,4% 23,0% 2,4% 14,6% 2,0% 31,8% 6,6% 50,3% 12,5% Ces pourcentages parfois faibles en apparence peuvent fluctuer sensiblement suivant que le ménage se trouve ou non en situation de privation matérielle. Ainsi, plus de quatre cinquième des enfants (82,6%) issus de ménages en situation de privation matérielle ne peuvent pas bénéficier de vacances annuelles. Cette proportion est moins élevée pour les enfants issus d'un ménage ne se trouvant pas en situation de privation matérielle, soit seulement 15,1 %. Les enfants vivant dans un ménage en situation de privation matérielle sont également moins gâtés (matériellement). Ainsi, 57,5 % d'entre eux ne reçoivent pas de vêtements neufs, contre seulement 5,1 % pour les enfants issus d'un ménage ne se trouvant pas en situation de privation matérielle. Les enfants en situation de privation matérielle reçoivent également moins de jouets ou de livres. De plus, il apparaît que les enfants vivant dans un ménage matériellement démunis ne peuvent pas participer pleinement à des activités propres à leur âge. Ainsi, pour plus de la moitié de ces enfants, il est extrêmement

5 difficile de rejoindre un club sportif ou d'inviter simplement des amis à jouer. Enfin, il est impossible de célébrer un anniversaire pour près de 40 % d'entre eux. Le tableau 2 montre également que la pauvreté purement monétaire 2 n'explique pas tout. Les comparaisons sur base de cette dernière (avec risque de pauvreté versus sans risque de pauvreté) sont moins frappantes. Les comparaisons sur base de la privation matérielle par contre (personnes en privation matérielle versus personnes pas en privation matérielle) sont davantage parlantes. La pauvreté doit dès lors être interprétée avec beaucoup de prudence étant donné le caractère multidimensionnel de ce phénomène. C'est la raison pour laquelle la stratégie UE2020 préfère fixer ses objectifs sur la base de l'indicateur AROPE plutôt que sur sa composante purement monétaire (AROP). 5/6 2 Une personne court un risque de pauvreté (monétaire) quand les revenus totaux de son ménage sont inférieurs au seuil de pauvreté relatif. Le seuil généralement utilisé en Europe est fixé à 60% de la médiane du revenu disponible.

6 6/6 Renseignements complémentaires Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Stephan Moens : 02/ Mention de la source Direction générale Statistique Statistics Belgium Données chiffrées complémentaires Tableaux complémentaires sur la privation matérielle chez les enfants et les adultes (selon le statut de risque de pauvreté, le sexe, le niveau d'instruction): aterielle_ jsp Chiffres européens :

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale Des faits et des chiffres Tableaux EU-SILC 2007 Tableau 1a-2007 : Taux de risque de pauvreté (= le pourcentage de personnes vivant

Plus en détail

La pauvreté en Belgique

La pauvreté en Belgique DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 17 octobre 2008 La pauvreté en Belgique A l occasion de la Journée Mondiale du Refus de la Misère du 17 octobre, la Direction

Plus en détail

Pauvreté et privations matérielles des enfants en Suisse enfants vivent dans un ménage à faible revenu

Pauvreté et privations matérielles des enfants en Suisse enfants vivent dans un ménage à faible revenu Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 18.11.2016, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1612-30 Pauvreté et

Plus en détail

interfédéral de la pauvreté Baromètre Sécurité sociale Service public fédéral DE STAATSSECRETARIS VOOR MAATSCHAPPELIJKE

interfédéral de la pauvreté Baromètre Sécurité sociale Service public fédéral DE STAATSSECRETARIS VOOR MAATSCHAPPELIJKE DE STAATSSECRETARIS VOOR MAATSCHAPPELIJKE INTEGRATIE EN ARMOEDEBESTRIJDING LE SECRETAIRE D ÉTAT À L INTÉGRATION SOCIALE ET À LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Service public fédéral Sécurité sociale DIRECTION

Plus en détail

Actualités OFS. Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté. 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013

Actualités OFS. Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté. 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS 14 Santé Neuchâtel, juillet 2013 Etat de santé, renoncement aux soins et pauvreté Enquête sur les revenus et les

Plus en détail

Le logement absorbe un tiers de nos dépenses

Le logement absorbe un tiers de nos dépenses COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 septembre 2015 Le logement absorbe un tiers de nos dépenses Les dépenses moyennes des ménages belges en 2014 En 2014, un ménage moyen dépensait en moyenne 36.000 euros

Plus en détail

Les chiffres de LA PAUVRETE Une analyse des résultats de l enquête EU-SILC à l occasion de la journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre

Les chiffres de LA PAUVRETE Une analyse des résultats de l enquête EU-SILC à l occasion de la journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 16 octobre 9 Les chiffres de LA PAUVRETE Une analyse des résultats de l enquête EU-SILC à l occasion de la journée mondiale

Plus en détail

Working Paper de l. Regards sur la pauvreté et les inégalités en Wallonie. n 16 Septembre 2013

Working Paper de l. Regards sur la pauvreté et les inégalités en Wallonie. n 16 Septembre 2013 Working Paper de l RÉSUMÉ Regards sur la pauvreté et les inégalités en Wallonie Dans cet article, nous avons pris l option de croiser différents indicateurs afin d approcher au mieux la réalité vécue par

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 20 février 2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 20 février 2017 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 20 février 2017 Indice des prix à la consommation harmonisé - janvier 2017 o En Belgique, l'inflation selon l'indice européen des prix à la consommation harmonisé atteint

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 16 novembre 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 16 novembre 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 16 novembre 2016 Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2016 o En Belgique, l'inflation selon l'indice européen des prix à la consommation harmonisé atteint

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009

DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009 La pauvreté et le manque de confort du logement vont de pair Les chômeurs et les parents de familles monoparentales

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 La pauvreté et le bien-être en Belgique Chiffres de la pauvreté selon l'enquête SILC Le risque de pauvreté reste stable autour de 15% en Belgique ; 21%

Plus en détail

La pauvreté : concepts et mesures

La pauvreté : concepts et mesures La pauvreté : concepts et mesures Pas de définition unique et consensuelle consensuelle de la pauvreté et de l exclusion sociale Pauvreté Les concepts de pauvreté et d exclusion sociale Une définition

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 14 décembre 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 14 décembre 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 14 décembre 2016 Indice des prix à la consommation harmonisé - novembre 2016 o En Belgique, l'inflation selon l'indice européen des prix à la consommation harmonisé atteint

Plus en détail

NOTE METHODOLOGIQUE. L indice de confiance des consommateurs. Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB :

NOTE METHODOLOGIQUE. L indice de confiance des consommateurs. Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB : NOTE METHODOLOGIQUE L indice de confiance des consommateurs Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB : www.nbb.be 1. Contexte La méthodologie et le questionnaire utilisés pour établir

Plus en détail

Les navetteurs gagnent plus

Les navetteurs gagnent plus DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 juin 2011 Les navetteurs gagnent plus 500.000 personnes se rendent dans une autre région pour exercer leur emploi. Cela

Plus en détail

Définition et mesure de la pauvreté

Définition et mesure de la pauvreté Définition et mesure de la pauvreté Taux de pauvreté et seuil de pauvreté Selon l Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), un individu (ou un ménage) est considéré comme pauvre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015 Chômage des jeunes en recul au premier trimestre de 2015 Chiffres du marché du travail premier trimestre de 2015 Au premier trimestre de 2015, 67,4 % des

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 1 avril 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 1 avril 2016 1/6 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 1 avril 2016 Le marché du travail en Belgique en 2015 Nouveaux chiffres de l enquête sur les forces de travail En 2015, 67,2 % des 20 à 64 ans exerçaient un emploi.

Plus en détail

L'emploi du temps des Belges. Résultats de l enquête belge sur l emploi du temps de 2013

L'emploi du temps des Belges. Résultats de l enquête belge sur l emploi du temps de 2013 L'emploi du temps des Belges Résultats de l enquête belge sur l emploi du temps de 2013 Enquête sur l emploi du temps EET 13 Réalisée par la DG Statistique Statistics Belgium du SPF Économie Support, nettoyage

Plus en détail

Table Ronde. Que veut-on dire par Développement Humain au Maroc? Parlons-en! L INDICE DE PAUVRETÉ MULTIDIMENSIONNELLE : PRÉSENTATION

Table Ronde. Que veut-on dire par Développement Humain au Maroc? Parlons-en! L INDICE DE PAUVRETÉ MULTIDIMENSIONNELLE : PRÉSENTATION Table Ronde Que veut-on dire par Développement Humain au Maroc? Parlons-en! L INDICE DE PAUVRETÉ MULTIDIMENSIONNELLE : PRÉSENTATION Touhami ABDELKHALEK INSEA, Rabat, Maroc Décembre 2012 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013 38% des adultes en formation en 2011 Les premiers résultats de l enquête sur l éducation des adultes L'enseignement et la formation occupent à nouveau une

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 20 décembre 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 20 décembre 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 20 décembre 2013 L'emploi se stabilise ; le chômage progresse à nouveau Chiffres du marché du travail troisième trimestre de 2013 Après une légère embellie sur le marché

Plus en détail

Le surendettement en Région wallonne

Le surendettement en Région wallonne Le surendettement en Région wallonne Caroline JEANMART Sociologue Observatoire du Crédit et de l Endettement Salon des mandataires, le 13 février 2014 Plan 1. Surendettement, de quoi parlons-nous? 2. Quelques

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 décembre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 décembre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 décembre 2014 Les salaires belges sous la loupe Combien gagne le Belge? Quelles sont les professions rémunératrices et dans quels secteurs les salaires sont-ils relativement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 juillet 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 juillet 2014 1/7 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 23 juillet 2014 La Belgique consomme moins de viande et en exporte beaucoup plus La consommation belge de viande diminue, ce qui n empêche pas une production soutenue

Plus en détail

Rapport sur la qualité de vie des groupes à revenus moyens en 2013

Rapport sur la qualité de vie des groupes à revenus moyens en 2013 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 03.10.2016, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1609-10 Rapport sur

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 septembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 septembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 septembre 2015 Les salaires en Belgique Combien gagne le Belge? Quelles professions offrent les salaires les plus élevés et quels secteurs paient le mieux? Quel est

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 05 prix n 08 février 2014 Indice genevois des prix à la consommation : Etabli par l Office cantonal de la statistique (OCSTAT), l indice genevois des prix à la consommation se fixe à 99,5 points (décembre

Plus en détail

Les ménages sous le seuil de pauvreté dans la Région Provence-Alpes-Côte d Azur

Les ménages sous le seuil de pauvreté dans la Région Provence-Alpes-Côte d Azur Colloque du DROS 10 Octobre 2006 - Document de travail Les ménages sous le seuil de pauvreté dans la Région Provence-Alpes-Côte d Azur La pauvreté «monétaire», mesurée à travers le seul critère du revenu

Plus en détail

1 Participation au marché du travail et problèmes de santé ou handicap

1 Participation au marché du travail et problèmes de santé ou handicap 1 Participation au marché du travail et problèmes de santé ou handicap La moitié des 15 à 64 ans souffrant d'un problème de santé de longue durée ou éprouvant des difficultés à accomplir des activités

Plus en détail

La (r)évolution numérique en Belgique en 2009

La (r)évolution numérique en Belgique en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 9 février 21 La (r)évolution numérique en Belgique en 29 La révolution numérique ne cesse d avancer en Belgique : 71% des ménages

Plus en détail

Le supplément de revenu garanti

Le supplément de revenu garanti FÉDÉRATION DE L ÂGE D OR DU QUÉBEC AVIS PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES CONSULTATIONS PRÉBUDGÉTAIRES Le supplément de revenu garanti Septembre 1999 La Fédération de l Âge d Or du Québec (FADOQ)

Plus en détail

Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec

Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec Colloque CIQSS-ISQ Le vieillissement démographique : de nombreux enjeux à déchiffrer Guy Fréchet, Ph. D. Centre d étude sur la pauvreté

Plus en détail

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane Pauvreté monétaire relative et minima sociaux: une analyse à partir de l enquête Revenus fiscaux 2005 Henri Ruiz (Insee) LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane s établit

Plus en détail

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions Tableau de bord annuel Tableau de bord trimestriel PIB par habitant (SPA) Croissance du PIB (en % volume) 200 Energies renouvelables

Plus en détail

«BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS

«BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS «BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS Bruxelles est caractérisée par une importante concentration de la pauvreté dans les quartiers fortement peuplés du croissant pauvre au centre de la ville,

Plus en détail

Enquête de conjoncture auprès des consommateurs. Jean-Marie Thoss 12 juillet 2006

Enquête de conjoncture auprès des consommateurs. Jean-Marie Thoss 12 juillet 2006 Enquête de conjoncture Jean-Marie Thoss 12 juillet 2006 1 Plan de l exposé: PLAN Zone DE L EXPOSE euro Description de l enquête de conjoncture Evolution de la confiance des consommateurs sur la période

Plus en détail

Revenu net déclaré moyen par foyer fiscal

Revenu net déclaré moyen par foyer fiscal Fiche Revenus Eléments dans le cadre de la GTEC du Pays de Figeac Contenu de l analyse Cette fiche vise à faire un point sur les revenus des habitants du territoire du Pays de Figeac Analyse 1 Les revenus

Plus en détail

CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE

CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE 1.Présentation... 1 2.Méthodologie... 2 3.Sources de documentation... 2 4.Definition des concepts... 3 5.Graphiques... 4 6.Tableaux... 5 Liste des graphiques Graphique

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE L. Session 2010

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE L. Session 2010 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE L Session 2010 ÉPREUVE ANTICIPÉE DE MATHÉMATIQUES-INFORMATIQUE Durée de l épreuve : 1 heure 30 Coefficient : 2 Le candidat doit traiter les deux exercices. Le candidat est invité

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs. Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee

Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs. Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee Niveau de vie et pauvreté des agriculteurs Eric Seguin, Magda Tomasini, Insee Plan I Sources disponibles II Le niveau de vie III Pauvreté monétaire IV Pauvreté en conditions de vie V Patrimoine Page 2

Plus en détail

3. Mesurer le coût de la vie. Etapes du calcul de l IPC. Formule de l IPC période t Indice des prix à la consommation (IPC)

3. Mesurer le coût de la vie. Etapes du calcul de l IPC. Formule de l IPC période t Indice des prix à la consommation (IPC) 3.1. Indice des prix à la consommation (IPC) 3. Mesurer le coût de la vie Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitre 23 L IPC mesure le coût des biens et des services achetés par un consommateur typique.

Plus en détail

RETOUR QUESTIONNAIRE CANTINE

RETOUR QUESTIONNAIRE CANTINE RETOUR QUESTIONNAIRE CANTINE Avant les vacances de Noël, la FCPE Saint Jory a distribué une enquête relative à la cantine. Nous remercions vivement celles et ceux qui ont bien voulu y participer (19 retours).

Plus en détail

Les soldes. Les soldes. Soldes. Soldes. Soldes. Soldes. CRIOC, décembre 2009

Les soldes. Les soldes. Soldes. Soldes. Soldes. Soldes. CRIOC, décembre 2009 Les soldes Les soldes Soldes Soldes Soldes Soldes CRIOC, décembre 2009 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Taux de participation (soldes d hiver et d été) 4. Evolution du taux de participation lors

Plus en détail

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Dépenses en matière de soins de santé Enquête de Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Dépenses en matière de soins de santé Enquête de Santé, Belgique, 1997 7.7.1. Introduction Les principes de base du système de santé actuel en Belgique sont les suivants: libre choix du médecin liberté thérapeutique pour le praticien accès aux soins de santé pour tous. Le

Plus en détail

COURS 1 : Fréquence. SAVOIR FAIRE : Calculer une fréquence

COURS 1 : Fréquence. SAVOIR FAIRE : Calculer une fréquence CHAPITRE 1 : STATISTIQUES Etude statistique en classe de la pointure de chaque élève. Liste discrète des pointures, calcul de la fréquence, la moyenne, recherche de la médiane. Utilisation d un tableau

Plus en détail

Étude sur les méthodes de construction des prix de l eau

Étude sur les méthodes de construction des prix de l eau 1 Étude sur les méthodes de construction des prix de l eau Séminaire : De la durabilité économique à la durabilité sociale 3 décembre 2013 - Seyssins 2 La Communauté de l Eau Potable Pourquoi? Comment?

Plus en détail

Cours 1. INTRODUCTION

Cours 1. INTRODUCTION La pauvreté Cours 1. INTRODUCTION Julien Damon www.eclairs.fr QUELQUES MOTS SUR LE COURS 1. INTRODUCTION 2. DÉFINITIONS ET ÉVOLUTIONS DE LA PAUVRETÉ EN FRANCE 3. PAUVRETÉ ET PROTECTION SOCIALE 4. LES ETATS-UNIS

Plus en détail

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions Tableau de bord annuel Tableau de bord trimestriel PIB par habitant (SPA) Croissance du PIB (en % volume) 200 Energies renouvelables

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 novembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 novembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 novembre 2015 Le revenu moyen des Belges s'élevait à 17.019 euros en 2013 En 2013, le revenu net imposable des Belges atteignait en moyenne 17.019 euros ; La Flandre

Plus en détail

l occupation du parc social :

l occupation du parc social : L occupation du parc social : entre mixite sociale et pauperisation Le parc Hlm 1 présente historiquement une vocation familiale. Bien que les personnes seules y soient de plus en plus nombreuses, les

Plus en détail

Evolution de la situation sociale et de la Protection sociale en Belgique

Evolution de la situation sociale et de la Protection sociale en Belgique Evolution de la situation sociale et de la Protection sociale en Belgique Monitoring de la situation sociale en Belgique et des progrès réalisés par rapport aux objectifs sociaux et aux priorités du Programme

Plus en détail

CHIFFRES SUR LA CHINE Mars 2001

CHIFFRES SUR LA CHINE Mars 2001 XINHUA-INFO CHIFFRES SUR LA CHINE Mars 2001 Chiffres-Industrie Croissance industrielle en Chine entre 1998 et 2000 Beijing (Xinhua) Selon le Bureau d Etat des statistiques, l industrie chinoise a connu

Plus en détail

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 09.12.2013, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1313-70 Enquête 2012

Plus en détail

L alternateur de l éolienne

L alternateur de l éolienne Pour préserver l environnement, certains gouvernements orientent leurs politiques vers les énergies renouvelables. La beauté du monde L alternateur de l éolienne Au Danemark, plus de 20 % de la production

Plus en détail

Etat de santé. Enquête de santé par interview, Belgique 2008

Etat de santé. Enquête de santé par interview, Belgique 2008 Etat de santé La Science au service de la Santé Publique, de la Sécurité de la chaîne alimentaire et de l'environnement. . Table des matières Table des matières... 13 Indicateurs de santé... 15 1. Santé

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Première publication de nouvelles statistiques relatives aux taux d intérêt des IFM de la zone euro1

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Première publication de nouvelles statistiques relatives aux taux d intérêt des IFM de la zone euro1 10 décembre 20 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Première publication de nouvelles statistiques relatives aux taux d intérêt des IFM de la zone euro1 La Banque centrale européenne (BCE) publie ce jour une nouvelle

Plus en détail

Quelles évolutions des comportements alimentaires des Français?

Quelles évolutions des comportements alimentaires des Français? Quelles évolutions des comportements alimentaires des Français? 25 janvier 2012 Gabriel TAVOULARIS Département Consommation du CRÉDOC Contexte et enjeux Très forte progression de l obésité en France :

Plus en détail

L investissement social dans les politiques de petite enfance et de soutien à la parentalité en France : états des lieux et perspectives

L investissement social dans les politiques de petite enfance et de soutien à la parentalité en France : états des lieux et perspectives L investissement social dans les politiques de petite enfance et de soutien à la parentalité en France : états des lieux et perspectives Sandrine Dauphin Responsable du département de l Animation de la

Plus en détail

Dépenses de consommation et prix à la consommation de l alimentation dans l Union européenne de 2000 à 2012

Dépenses de consommation et prix à la consommation de l alimentation dans l Union européenne de 2000 à 2012 N 21 Novembre 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Dépenses de consommation et prix à la consommation

Plus en détail

Des différences marquées dans le budget des ménages

Des différences marquées dans le budget des ménages Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 25.11.2016, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1611-30 Enquête sur

Plus en détail

RESUME LA CONSOMMATION ET LE ROLE DU SECTEUR INFORMEL DANS LA SATISFACTION DES BESOINS DES MENAGES DANS L AGGLOMERATION DE OUAGADOUGOU

RESUME LA CONSOMMATION ET LE ROLE DU SECTEUR INFORMEL DANS LA SATISFACTION DES BESOINS DES MENAGES DANS L AGGLOMERATION DE OUAGADOUGOU RESUME LA CONSOMMATION ET LE ROLE DU SECTEUR INFORMEL DANS LA SATISFACTION DES BESOINS DES MENAGES DANS L AGGLOMERATION DE OUAGADOUGOU Enquête 1-2-3, Premiers résultats de la phase 3 sur la consommation

Plus en détail

SYNTHÈSE LA PAUVRETÉ, LES INÉGALITÉS ET L EXCLUSION SOCIALE AU QUÉBEC : ÉTAT DE SITUATION 2012

SYNTHÈSE LA PAUVRETÉ, LES INÉGALITÉS ET L EXCLUSION SOCIALE AU QUÉBEC : ÉTAT DE SITUATION 2012 SYNTHÈSE LA PAUVRETÉ, LES INÉGALITÉS ET L EXCLUSION SOCIALE AU QUÉBEC : ÉTAT DE SITUATION 2012 Compilation statistique, analyse et rédaction : Guy Fréchet, Aline Lechaume, Richard Legris et Frédéric Savard

Plus en détail

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en décembre 2012

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en décembre 2012 DIRECTION DES ENQUETES ET DES STATISTIQUES Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en décembre 2012 8 mars 2013 Le revenu de solidarité active (RSA) «a pour objet d assurer à ses bénéficiaires des

Plus en détail

La famille québécoise et ses pratiques culturelles

La famille québécoise et ses pratiques culturelles La famille québécoise et ses pratiques culturelles La sphère familiale est un lieu privilégié de transmission des valeurs. C est là que se font aussi les premières expériences culturelles qui sont souvent

Plus en détail

Le marché de la mort. Le marché de la mort. Octobre 2010

Le marché de la mort. Le marché de la mort. Octobre 2010 Le marché de la mort Le marché de la mort Octobre 2010 Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Le souvenir des morts 4. La fête de la Toussaint 5. Les funérailles 6. Conclusions 2 Objectifs

Plus en détail

«Pauvreté». Situation générale.

«Pauvreté». Situation générale. Fiche thématique 3.1 Mai 2015. «Pauvreté». Situation générale. Source : Observatoire de la santé et du social de Bruxelles-Capitale (2014). Baromètre social 2014. Rapport bruxellois sur l'état de la pauvreté.,

Plus en détail

informations statistiques récentes n 36/ /09/2011

informations statistiques récentes n 36/ /09/2011 statnews informations statistiques récentes n 36/2011 29/09/2011 La reproduction ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Les conditions de vie des

Plus en détail

Enquête : Quelle perception ont les jeunes du monde rural? Une enquête européenne des réseaux nationaux

Enquête : Quelle perception ont les jeunes du monde rural? Une enquête européenne des réseaux nationaux Enquête : Quelle perception ont les jeunes du monde rural? Une enquête européenne des réseaux nationaux 1 La jeunesse : pourquoi une enquête? La jeunesse, une thématique essentielle pour l avenir des territoires

Plus en détail

landmark global COUNTRY FACTSHEET I SEPTEMBRE 2016 Portugal

landmark global COUNTRY FACTSHEET I SEPTEMBRE 2016 Portugal landmark global COUNTRY FACTSHEET I SEPTEMBRE 2016 Portugal Sommaire 01 Introduction 03 02 Qui est le consommateur portugais? 05 03 Qu achètent les e-shoppers portugais et comment? 06 04 Quelles sont les

Plus en détail

Synthèse des des enquêtes sur sur les les conditions d hébergement des des saisonniers du du littoral de de Loire-Atlantique.

Synthèse des des enquêtes sur sur les les conditions d hébergement des des saisonniers du du littoral de de Loire-Atlantique. Synthèse des des enquêtes sur sur les les conditions d hébergement des des saisonniers du du littoral de de Loire-Atlantique Saison 2002 2002 1 INTRODUCTION 2 CONSTAT difficultés à recruter et à conserver

Plus en détail

L actualité socio-économique au Luxembourg. Une information courte, pertinente, transmise en priorité

L actualité socio-économique au Luxembourg. Une information courte, pertinente, transmise en priorité CSL N 3-2013 juin 2013 L actualité socio-économique au Luxembourg Préface Une information courte, pertinente, transmise en priorité Le CSL flash renforce l éventail des newsletters que la Chambre des salariés

Plus en détail

Une note sur la récession et la retraite anticipée

Une note sur la récession et la retraite anticipée Hiver 1993 (Vol. 5, N o 4) numéro d'article 1 Une note sur la récession et la retraite anticipée Jason Siroonian Lorsqu'elle a été bien préparée et qu'on l'attend avec impatience, la retraite peut être

Plus en détail

BUDGÉTISATION EXERCICES RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE

BUDGÉTISATION EXERCICES RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE BUDGÉTISATION 2 EXERCICES RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE RAIFFEISEN BUDGÉTISATION (ÉTAT 2015) BUDGÉTISATION 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8 2.9 2.10 2.11 BUDGET SCOLAIRE

Plus en détail

Bulletin n 12. Vieillissement, emploi et retraite : panorama international

Bulletin n 12. Vieillissement, emploi et retraite : panorama international Bulletin n 12 Le savant et la politique Vieillissement, emploi et retraite : panorama international Conseil d orientation des retraites, France Le Conseil d orientation des retraites (COR) en France conduit

Plus en détail

Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire

Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire Il est demandé au candidat : de répondre à la question posée par le sujet ; de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra

Plus en détail

Le marché de la mort. Le marché de la mort. Octobre 2011

Le marché de la mort. Le marché de la mort. Octobre 2011 Le marché de la mort Le marché de la mort Octobre 2011 Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Le souvenir des morts 4. La fête de la Toussaint 5. Les funérailles 6. Conclusions 2 Objectifs

Plus en détail

Fleurs et cimetières. Fleurs et cimetières. Septembre, Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne

Fleurs et cimetières. Fleurs et cimetières. Septembre, Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Fleurs et cimetières Fleurs et cimetières Septembre, 2009 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Le souvenir des morts 4. La fête de la

Plus en détail

L aide financière équivalente au revenu d intégration sociale (ERIS)

L aide financière équivalente au revenu d intégration sociale (ERIS) L aide financière équivalente au revenu d intégration sociale (ERIS) Version n : 1 Dernière actualisation : 22-09-2008 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est ce que l aide financière équivalente au revenu

Plus en détail

Partie 1 Situation actuelle

Partie 1 Situation actuelle 11 e Séminaire CEIES Indicateurs économiques conjoncturels de l'ue: satisfaire de nouveaux besoins Libourne (France) Jeudi 12 et vendredi 13 octobre 2000 Partie 1 Situation actuelle Exposé de M. F.-J.

Plus en détail

39 familles de produits :

39 familles de produits : Enquête auprès des consommateurs : 2 000 ménages enquêtés 78 000 actes d achats Un échantillon représentatif de la population vendéenne selon différents critères (Type d habitat - Distance par rapport

Plus en détail

Indices de prix à STC. Gylliane Gervais mars 2009

Indices de prix à STC. Gylliane Gervais mars 2009 Indices de prix à STC Gylliane Gervais mars 2009 Qu est-ce qu un indice de prix? Un indicateur du taux de variation de prix au cours d une période donnée (mois, trimestre, année) Une comparaison du niveau

Plus en détail

Analyse des allocations pour chômage complet

Analyse des allocations pour chômage complet Office national de l emploi direction Communication Boulevard de l Empereur 7-9 - 1000 Bruxelles Tél. 02 515 41 11 http://www.onem.fgov.be Analyse des allocations pour chômage complet Statuts retenus La

Plus en détail

FOCUS Les travailleurs faisant appel à l aide du CPAS

FOCUS Les travailleurs faisant appel à l aide du CPAS FOCUS Les travailleurs faisant appel à l aide du CPAS Numéro 6 - Décembre 2013 1. Introduction Avoir un emploi rémunéré est la meilleure garantie de ne pas sombrer dans la pauvreté. Le travail n'offre

Plus en détail

Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE

Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 65 II. LISTE DES TABLEAUX... 65 III. PRESENTATION... 66 IV. METHODOLOGIE... 66 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 66 Chapitre 5:

Plus en détail

Les prélèvements obligatoires en France et en Allemagne

Les prélèvements obligatoires en France et en Allemagne 1 FIPECO le 15.12.2016 Les commentaires de l actualité Les prélèvements obligatoires en et en François ECALLE A la demande du Président de la République, la Cour des comptes a publié en mars 2011 un rapport

Plus en détail

La mesure de la pauvreté, des inégalités et de l exclusion sociale : quelques enjeux

La mesure de la pauvreté, des inégalités et de l exclusion sociale : quelques enjeux La mesure de la pauvreté, des inégalités et de l exclusion sociale : quelques enjeux Alain Noël Professeur au département de science politique de l Université de Montréal et président du Comité de direction

Plus en détail

Enquête de santé par interview, Belgique, Feuille de ménage

Enquête de santé par interview, Belgique, Feuille de ménage Direction générale Statistique et Information économique Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Service public fédéral SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT Institut Scientifique

Plus en détail

FOCUS «Hommes et femmes au CPAS»

FOCUS «Hommes et femmes au CPAS» FOCUS «et femmes au CPAS» Numéro 14 Mars 2016 1. Introduction L égalité hommes femmes est un principe fondamental des sociétés démocratiques modernes qui est garanti par la Constitution. Depuis la conférence

Plus en détail

Les données disponibles de la Mesure du panier de consommation (MPC) en 2012 et 2013

Les données disponibles de la Mesure du panier de consommation (MPC) en 2012 et 2013 Les données disponibles de la Mesure du panier de consommation (MPC) en 2012 et 2013 SYNTHÈSE Statistique Canada a publié les plus récentes données de la mesure du panier de consommation (MPC), pour les

Plus en détail

1 Le risque de défaillance dû aux ventes à perte

1 Le risque de défaillance dû aux ventes à perte 1 Le risque de défaillance dû aux ventes à perte La seule entreprise qui continue à réussir est celle qui continue à se battre pour y arriver. Roberto Goizueta Souvent ignorées ou sous-estimées, les ventes

Plus en détail

Les ménages et leurs logements depuis 1955 et 1970, quelques résultats sur longue période extraits des enquêtes logement

Les ménages et leurs logements depuis 1955 et 1970, quelques résultats sur longue période extraits des enquêtes logement Les ménages et leurs logements depuis 1955 et 1970, quelques résultats sur longue période extraits des enquêtes logement J.Friggit CGEDD Août 2010 La présente note ainsi qu un fichier Excel contenant les

Plus en détail

Parce qu elle est multiforme, la pauvreté peut

Parce qu elle est multiforme, la pauvreté peut Familles et pauvreté : aspects statiques et dynamiques Jean-Paul Lorgnet Jérôme Pujol INSEE Division Revenus et patrimoine des ménages. Mots clés : Pauvreté Pauvreté monétaire Familles pauvres. Parce qu

Plus en détail

Annexe technique au Point «La gestion de l offre appauvrit les plus pauvres»,

Annexe technique au Point «La gestion de l offre appauvrit les plus pauvres», Annexe technique au Point «La gestion de l offre appauvrit les plus pauvres», publié par l IEDM le 31 août 2016 L impact de la gestion de l offre sur la pauvreté au Canada Cette annexe technique présente

Plus en détail

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U CROISSANCE INCLUSIVE L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U COPE Éléments clés Centre pour les Opportunités et l Égalité Novembre 2016 http://oe.cd/idd-fr Les fruits de la reprise

Plus en détail

Chapitre 11 Les facteurs explicatifs d un prix

Chapitre 11 Les facteurs explicatifs d un prix I. La prise en compte des coûts La revente à perte est interdite et la rentabilité est un objectif majeur. Les coûts déterminent le prix minimum d un produit. La connaissance des coûts est donc essentielle.

Plus en détail

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en juin 2012

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en juin 2012 DIRECTION ÉTUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en juin 2012 14 septembre 2012 Le revenu de solidarité active (RSA) «a pour objet d assurer à ses bénéficiaires

Plus en détail

La révision du régime d aide juridique au Québec. Le point de vue des aînés. FADOQ Mouvement des aînés du Québec

La révision du régime d aide juridique au Québec. Le point de vue des aînés. FADOQ Mouvement des aînés du Québec La révision du régime d aide juridique au Québec Le point de vue des aînés FADOQ Mouvement des aînés du Québec Mars 2004 La La est un regroupement volontaire de personnes âgées de 50 ans et plus dont l

Plus en détail