Simulation Entreprise - Tecstrat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Simulation Entreprise - Tecstrat"

Transcription

1 Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur :

2 Introduction Durant deux jours, nous nous sommes mis dans la peau de dirigeants d'une entreprise de fabrication de lecteurs et graveurs de DVD et avons mis en œuvre les outils de gestion vus en cours. Pour chaque période, nous avons rempli une fiche de décisions délibérant sur la répartition des budgets de l entreprise (budgets production, budgets marketing, études de marché, etc). Pour se faire, des calculs de coûts ont été nécessaires afin de déterminer les meilleures marges au seuil de rentabilité de chaque produit. L'ensemble des entreprises du même univers étaient mises en concurrence et classées selon leur performance. Le but était donc de faire face à la concurrence et à prendre des décisions optimales, mais aussi être préparés aux imprévus du marché. Organigramme de l équipe de direction : Direction générale Benoît Production Maxime Commercialisation Clémence Administration Finance Ségolène Produit 1 Produit 2 Direction générale Production Commercialisation Administration, Finance Etudes de marché Choix des prix de vente Décisions générales Quantités de production Nombres de machines Evalue les budgets qualité, budgets publicité, budgets promotion Optimisation des heures de travail, gestion des heures supplémentaires. (achat/vente de nécessaires Nombre de vendeurs Ressources machines ) Calcul du chiffre d affaire Calcul des coûts de revient Pourcentages d entretien des machines affectés par produit humaines (indice des salaires, commission aux vendeurs, budgets de formation ) Crédits clients

3 Année 1 : Après la lecture du rapport d étude de la société «Labodidact & Co», nous avons opté pour une stratégie «moyenne». Ainsi, en ayant 8 entreprises au sein de notre univers C, nous avons estimé la part du marché à 1/8 ème. D après le rapport, pour le produit 1 la production prévue variant entre et unités, nous avons fixé notre quantité de produit à 1/8 de , soit unités. De même pour le produit 2, la prévision étant entre et unités, nous avons évalué notre production à 1/8 ème de , soit lecteurs-graveurs DVD. Ensuite, nous avons déduit de ces productions prévues, le nombre de machines nécessaires ainsi que le nombre de producteurs et de cadres. Au niveau des prix de vente, la stratégie a été de fixer les prix au plus haut, dans la limite du raisonnable, afin de revoir ceux-ci à la baisse en fonction de la réponse du marché. A propos des crédits, pour commencer nous avons jugé plus raisonnable de ne pas autoriser de crédit pendant la première année. Nous avons ensuite cherché à optimiser le nombre d employés, en calculant au plus juste leur effectif, quitte à jouer la carte des heures supplémentaires. En effet d après nos calculs, en procédant ainsi nous étions plus rentables, en tenant compte du ratio cadre/ouvrier. Malgré le surplus de machines, par rapport à la quantité prévue, nous conservons le total des 25 machines, afin de les répartir au mieux pour les solliciter moins. Vis-à-vis de la force de vente, toujours en estimant un taux de vente moyen par vendeur, on a calculé le nombre de vendeurs nécessaires. Tous nos budgets promotion/qualité/publicité sont basés sur la moyenne des pourcentages du CA communiqués dans le rapport d étude. Pour la situation du marché, nous avons opté pour le choix d une étude de marché complète à la fin de l année, pour observer au mieux la concurrence. Année 2 : Bilan de l année précédente - Trop faible part de marché - Prix Produit 1 trop élevé - Pas de crédit => perte de part de marché - Action commerciale trop faible - Pas de découvert

4 - Stock restant important - Résultats nets corrects, rapport «risque encourus / résultat» intéressant Stratégie Gagner des parts de marché : o Optimisation du Produit 2 : en augmentant la Force de Vente, l action commercial, et en baissant symboliquement le prix à 499. o Baisse du prix du Produit 1 ( -15 ) ainsi qu augmentation de la FV / action commerciale / Publicité o Conservation du budget qualité o Mise en place d un crédit pour le Produit 2 (car prix de vente plus élevé), en cas de résultat satisfaisant crédit sur Produit 1 envisageable pour la prochaine période On garde l optique de 1/8 ème des parts de marché théorique afin de prévoir la production en fonction du stock précédent à écouler Conservation de l effectif de travail grâce aux heures supplémentaires calculées précédemment (pas de licenciement) Utilisation de moins de machines => vente de deux machines (moins entretien, moins d assurance), vente rapide avant que les machines perdent trop de valeur. Objectifs : Année 3 : Récupération des parts de marché, objectif de dépassé les 12.5% (1/8 ème ) Ecouler les stocks Observer la réaction du marché aux crédits Essayer d avoir une quantité de production en accord avec le nombre de machines Bilan de l année précédente - Ecoulement total du Produit 1 - Pas de découvert - Le fait de ne pas avoir proposé de crédit sur le Produit 1, nous a fais coulé par rapport à la part de marché - Augmentation de la part de marché du Produit 2, mais encore du stock - Résultat net négatif (vente à perte sur le produit 1)

5 Stratégie Mise en place d un crédit de 30 jours sur Produit 1, et de 60 jours sur Produit 2. (au lieu de 30 précedemment) Embauche de 4 ouvriers sur Produit 1 Optimisation des heures supplémentaires Rendement des machines optimal => augmentation de l entretien à 2% Augmentation prix de vente : Produit 1 -> +6 Produit 2 -> +50 Embauche d un vendeur Produit 1 Gain de part de marché Produit 1 en augmentant la quantité de production et en jouant sur les stocks restant du produit 2 Conservation du budget «marketing» Année 4 Objectifs Dépasser 12.5% du Produit 1 Observer les répercutions des différentes durée de crédit Obtenir un résultat net positif Surveiller l usure des machines Garder un prix compétitif (malgré l inflation) Bilan de l année précédente - Excellente trésorerie, 5.8M d argent en banque, meilleur résultat net de l Univers C - Ecoulement total des stocks - Machines utilisées à 100% pour le produit 1 - Pas de pannes ni de grèves - Bilan positif gain sur parts de marché Stratégie Optimisation heures supplémentaires / nb d ouvriers, pas de nouvelles embauches Augmentation de l indice du salaire à 101, afin de motiver et récompenser les salariés, particulièrement ceux soumis à des heures supplémentaires Entretien des machines en hausse (3%) car celles-ci vieillissent Baisse de la production du Produit 1 de 5% Achat d une nouvelle machine Conservation de la stratégie précédente (base «solide»), même budget publicité et commercial On ne touche pas à l argent en banque pour l instant, les intérêts de 3% sont assez intéressants, car l achat de notre nouvelle machine ne nous fait perdre que 9000 sur le résultat net.

6 Objectifs Stabilité part de marché Pas de prévision pessimiste Produit 1, on choisit de conserver le prix de vente du lecteur DVD, malgré le risque d une baisse des prix des concurrents due à une baisse de la demande On choisit de garder la même quantité de production pour le produit 2, malgré la possibilité d une explosion de la demande pour l année suivante. Le risque étant assez important. Cela nous permet de garder notre trésorerie afin d être réactif en cas de forte demande, nous pourrons acheter des machines en masse, ou embaucher. Pas de prise de risque inutile, car situation stable : bons résultats nets, trésorerie excellente, pas de découvert ou d emprunt. Année 5 : Conclusion Le bilan à la fin des 5 ans est plutôt positif, nous avons pu faire progresser notre entreprise régulièrement. Elle a pérennisé un peu plus chaque année, sans aucun découvert, en emmagasinant de plus en plus d argent en banque. Nous n avons subit aucunes grèves ou pannes, et en cours d année 5 nous avons acheté cinq nouvelles machines pour commencer à renouveler le parc vieillissant. Globalement nous avons constaté qu en optimisant au maximum nos machines, et en ajustant au mieux notre prix de vente, les résultats étaient toujours positifs. Toutefois, nous avons eu du mal à conquérir certaines parts de marché, cela étant probablement dû à une quantité de production moins chiffre d'affaire importante que nos concurrents Au cours des prochaines périodes, la production de lecteurgraveur aurait certainement augmentée, de plus notre stock s écoulant systématiquement nous aurions pu acheter encore plus de machines, et ainsi embaucher des producteurs supplémentaires, comme le suppose la 0 courbe de croissance de l entreprise au cours de ces 5 dernières années evolution du capital en banque produit 1 produit 2 chiffre d'affaire

7 Annexe 1

8 Annexe 2 : Graphiques prix de vente produit 1 produit stock produit 1 produit part de marché produit 1 produit 2 total des actifs total des actifs

9 Annexe 3 : Compte Résultat Période 1

10 Annexe 4 : Coûts Prévisionnels Période 1

11 Annexe 5 : Compte Résultat Période 5

12 Annexe 5 : Coûts Prévisionnels Période 5

SECURIX. Simulation de gestion d entreprise. Univers A Entreprise 4. SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde

SECURIX. Simulation de gestion d entreprise. Univers A Entreprise 4. SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde SIJOBERT Benoît (TIS) GUILLOT Jordan (3I) GUILLOT Clothilde (GEO) LEVEQUE Florian (RICM) SECURIX Simulation de gestion d entreprise Univers A Entreprise 4 Année 2010-2011 Sommaire Introduction - Stratégie

Plus en détail

Rapport de simulation de gestion : l entreprise Agilor

Rapport de simulation de gestion : l entreprise Agilor Rapport de simulation de gestion : l entreprise Agilor Plan 1. La phase du démarrage de l activité 2. La phase d industrialisation 3. La Phase d indépendance financière 4. La Phase de diversification 5.

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Chapitre I :Seuil de rentabilité. Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM

Chapitre I :Seuil de rentabilité. Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM Chapitre I :Seuil de rentabilité Encadré par: Dr. HOURIA ZAAM PLA N I- Introduction II- Charges 1- Charges variables 2- Charges fixes 3- Charges mixtes III- Le compte de résultat différentiel IV- Seuil

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION CENTRE LORRAIN DE GESTION Des Métiers et Professions Indépendantes COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION Siège : 1, Avenue Foch 57000 METZ Tel : 03.87.74.20.51 - Fax : 03.87.36.52.73 * Site Internet : www.cglor.fr

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L ENTREPRISE

LE FINANCEMENT DE L ENTREPRISE BTS NRC MDE Jean-Claude Hébréard Module 11 LE FINANCEMENT DE L ENTREPRISE Caractériser le besoin de financement d investissement et celui du cycle d exploitation Montrer la nécessité des équilibres financiers

Plus en détail

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi Version 4.7 Simulation d Entreprise «Artemis» Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi p. 1 1. Objectifs et Contexte Général L objectif de la simulation d entreprise «Artemis» est

Plus en détail

Cas La Fourmi et la Cigale BTS MUC session 2008 Nouvelle Calédonie Proposition de corrigé : Boullery Jean philippe www.cultureco.

Cas La Fourmi et la Cigale BTS MUC session 2008 Nouvelle Calédonie Proposition de corrigé : Boullery Jean philippe www.cultureco. Cas La Fourmi et la Cigale BTS MUC session 2008 Nouvelle Calédonie Proposition de corrigé : Boullery Jean philippe www.cultureco.com Attention : la proposition de corrigé qui suit ne s appuit pas sur le

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES

ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES 5 JOURS GESTION ENTREPRISE Une formation pour comprendre la comptabilité et maîtriser la gestion de son

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE KALYPSO ANNEE 2013/2014

COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE KALYPSO ANNEE 2013/2014 COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE KALYPSO ANNEE 2013/2014 Contexte Jeu choisi 34 étudiants de DCG3 Jeu KALYPSO proposé par la société ARKHE Chaque équipe gère une société qui fabrique 3 modèles

Plus en détail

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire?

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire? Cas NACRAY S.A. La société anonyme NACRAY a été créée, il y a plus de vingt ans, par un entrepreneur qui venait de déposer un brevet pour un nouveau type de mobilier de rangement, destiné aussi bien aux

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

Gestion de la trésorerie 3-211-02

Gestion de la trésorerie 3-211-02 Gestion de la trésorerie 3-211-02 Séance 1 Introduction aux cours Qu est que la gestion de trésorerie???? Notion peu enseignée dans les écoles de gestion au Canada. Néanmoins, il s agit d un sujet d une

Plus en détail

COMPTABILITE DE GESTION

COMPTABILITE DE GESTION COMPTABILITE DE GESTION UNC S4 1 Introduction Définitions «La comptabilité analytique (ou comptabilité de gestion) est un mode de traitement des données qui doit fournir tous les éléments de nature à éclairer

Plus en détail

GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES

GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES Objectif(s) : o Analyse des écarts sur chiffre d'affaires : Pré requis : o Modalités : o o écart sur prix de vente, écart sur quantité. évaluation du chiffre d'affaires.

Plus en détail

Supermarché CHAMPION CORRIGE

Supermarché CHAMPION CORRIGE BTS Management des Unités Commerciales EPREUVE E4 : Management et Gestion des Unités Commerciales Supermarché CHAMPION CORRIGE Remarque préalable : l introduction et la conclusion ne sont plus demandées

Plus en détail

Série STMG L usage du numérique dans la série STMG

Série STMG L usage du numérique dans la série STMG éduscol Série STMG L usage du numérique dans la série STMG Cartel 3000 Dossier enseignant Ressources pour le lycée général et technologique 1. Fonctionnement du jeu Cartel 3000 est un jeu de simulation

Plus en détail

LA DECISION DE FINANCEMENT

LA DECISION DE FINANCEMENT o o o o o o o Séance 1 : Les critères de sélection des modes de financement. Séance : Exercices sur le coût d une source de financement. Séance 3 : Contrôle. Séance 4 : Le choix d une structure optimale

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise ENTREPRISES EN DIFFICULTE Gestion de la crise Gestion de la crise Faire face à la crise. S entourer: sortir de son environnement habituel pour s entourer de professionnels spécialisés: avocats, experts-comptables,

Plus en détail

Association de la Performance et du Lead sur Internet

Association de la Performance et du Lead sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association de la Performance et du Lead sur Internet Baromètre 2015 de la génération de Leads sur Internet 5 novembre 2015 I. Présentation du Baromètre Il s agit

Plus en détail

ECG 2014. Shadow Manager. Confort de Chauffe ... Simulation de gestion d entreprise d électronique industrielle. Manuel du participant

ECG 2014. Shadow Manager. Confort de Chauffe ... Simulation de gestion d entreprise d électronique industrielle. Manuel du participant Shadow Manager ECG 2014 Confort de Chauffe.......... Simulation de gestion d entreprise d électronique industrielle Manuel du participant Fernando Acosta et Georges Bessis www.simulnet.com Introduction

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l éducation. Corrigé de l épreuve de GESTION

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l éducation. Corrigé de l épreuve de GESTION REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l éducation Corrigé de l épreuve de GESTION Session Principale 2009 Corrigé de l épreuve de GESTION SESSION PRINCIPALE Juin 2009. Recommandations Chers élèves, on vous

Plus en détail

«GESTION DES PETITES ENTREPRISES»

«GESTION DES PETITES ENTREPRISES» PROGRAMME DE FORMATON «GESTION DES PETITES ENTREPRISES» 1 Module 1 : Les principes de gestion Durée : 1 séance (4 heures) Objectif : Acquérir et comprendre les principes de base qui permettent de gérer

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL 1. Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises.

Plus en détail

Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils

Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils PrØsentation au Petit døjeuner du SELT Yverdon le 19.11.2010 Trésor...erie Liquid..ité 1 er cas La bonne vieille méthode de mon père Patron d une entreprise

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Préparation CCF n 2 : APS La compagnie des hôtels bleus

Préparation CCF n 2 : APS La compagnie des hôtels bleus Préparation CCF n 2 : APS La compagnie des hôtels bleus Introduction La compagnie des hôtels bleus est une société qui gère un grand nombre d hôtels répartis sur tout le territoire français. Vous venez

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE - 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE Objectif(s) : o Choix des investissements et rentabilité économique : Capacité d'autofinancement prévisionnelle ; Flux nets de trésorerie ; Evaluations.

Plus en détail

Le contrôle budgétaire. Le contrôle budgétaire 1. Définition. Le contrôle budgétaire 1. Définition

Le contrôle budgétaire. Le contrôle budgétaire 1. Définition. Le contrôle budgétaire 1. Définition Le contrôle budgétaire Définition Les différents budgets, leur enchaînement La validation des budgets Le Contrôle budgétaire Le contrôle budgétaire 1. Définition Un budget est établi à partir d une prévision,

Plus en détail

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES Améliorer les coûts de revient de votre outil industriel CODE P2 Chef d entreprise Responsable administratif et financier Personnel chargé de calcul de revient Comprendre les fondements de la comptabilité

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

BUSINESS PLAN FINANCIER A L EXPORT. Mardi 28 juin 2011 FORMATEUR : Isabelle MARIN

BUSINESS PLAN FINANCIER A L EXPORT. Mardi 28 juin 2011 FORMATEUR : Isabelle MARIN BUSINESS PLAN FINANCIER A L EXPORT Mardi 28 juin 2011 FORMATEUR : Isabelle MARIN Pour le Chef d entreprise, l enjeu du Business Plan Financier (B.P.F.) est de structurer sa démarche et de convaincre ses

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Zurich, le 15 décembre 2005. Remarques introductives de Niklaus Blattner

Zurich, le 15 décembre 2005. Remarques introductives de Niklaus Blattner abcdefg Conférence de presse Zurich, le 15 décembre 2005 Remarques introductives de Niklaus Blattner Il est incontestable que la concurrence est devenue nettement plus vive, dans la période récente, sur

Plus en détail

Plan financier automatisé : Utilisation

Plan financier automatisé : Utilisation Plan financier automatisé : Utilisation 1. Introduction Le plan financier d Excel vous permet d encoder des données afin qu elles soient traitées et mises en forme pour donner un plan financier abouti

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4

Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4 Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4 Question Une : Frik & Flooze SA est une entreprise dont l activité est d acheter et vendre des smartphones. L entreprise a été fondée

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Méthode traditionnelle d analyse des coûts : Le Seuil de Rentabilité

Méthode traditionnelle d analyse des coûts : Le Seuil de Rentabilité Méthode traditionnelle d analyse des coûts : Le Seuil de Rentabilité INTRODUCTION 1) NOTION DE BASE 2) IMPORTANCE DU SEUIL DE RENTABILITÉ POUR L ENTREPRISE 3) PARAMÈTRES DE CALCUL 4) QUELQUES UTILISATIONS

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation

Déterminer et financer le cycle d exploitation 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Didier RENAULT, Expert-Comptable Déterminer et financer le cycle d exploitation Pourquoi

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Sur quels critères un banquier évalue-t-il votre dossier de. Les Jeudis du FCM Jeudi 28 février 2013

Sur quels critères un banquier évalue-t-il votre dossier de. Les Jeudis du FCM Jeudi 28 février 2013 Sur quels critères un banquier évalue-t-il votre dossier de financement Les Jeudis du FCM Jeudi 28 février 2013 1 Préambule : Bien choisir sa banque et son interlocuteur Etre sélectif sur son choix de

Plus en détail

Les étapes de la création d entreprise

Les étapes de la création d entreprise 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Les étapes de la création d entreprise Animé par : Philippe DENIS, Expert-Comptable COHESIO Les étapes de la création d entreprise Etape 1 : De l idée

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE. BTS MUC, Gestion commerciale. Lycée Charles de Gaulle Vannes 56 000 INTRODUCTION :

GESTION BUDGETAIRE. BTS MUC, Gestion commerciale. Lycée Charles de Gaulle Vannes 56 000 INTRODUCTION : BTS MUC, Gestion commerciale. GESTION BUDGETAIRE INTRODUCTION : Les outils statistiques permettent de chiffrer l activité d une entreprise (méthode Mayer, lissages, régression linéaire), la gestion budgétaire

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE LA LOI

LES OBJECTIFS DE LA LOI Jean-Pierre STOULS Avocat AIPPI - 17 juin 2009 LES OBJECTIFS DE LA LOI Constat d une indemnisation de la victime souvent trop faible : système antérieur fondé sur le principe de la responsabilité civile

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière ORGANISATION DE L ANALYSE FINANCIERE L analyse financière est l'étude de l'activité, de la rentabilité et du Financement de l entreprise : Soit a posteriori (données historiques et présentes) Soit a priori

Plus en détail

Entreprise MEREGO. Objet : commentaire sur l évolution des coûts et résultats sur les lecteurs de D.V.D. NOTE INTERNE

Entreprise MEREGO. Objet : commentaire sur l évolution des coûts et résultats sur les lecteurs de D.V.D. NOTE INTERNE Entreprise MEREGO De : GOLO Cécilia Comptable P.J. : coûts de revient et résultats analytiques A : Directeur Service de la comptabilité de gestion Date : 28/05/10 Objet : commentaire sur l évolution des

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME

Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME Grille d évaluation des forces et faiblesses de la PME Attention! Seules les côtes + et ++ désignent des domaines satisfaisants de la gestion et les véritables points forts de l entreprise. La côte +/-

Plus en détail

MP SUIVI DU PROJET Ch 9 SUIVI DU PROJET. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

MP SUIVI DU PROJET Ch 9 SUIVI DU PROJET. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 9 SUIVI DU PROJET 1 LES MOYENS DU SUIVI Le suivi est la phase la plus difficile du Projet Ce suivi ne sera efficace que si tout les moyens permettant le contrôle ont été mis en place dans la phase de préparation:

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

Portes et Fenêtres Design ltée 1

Portes et Fenêtres Design ltée 1 Portes et Fenêtres Design ltée 1 Le 15 janvier 2007, Robert Lemeilleur, président et chef de la direction de Portes et Fenêtres Design ltée (PFD) est sorti tout content de la réunion du conseil d administration.

Plus en détail

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4 SUJET INÉDIT 1 La société Coupe & Shampoing Coupe & Shampoing est un salon de coiffure indépendant. Afin de faire face à la concurrence de salons de coiffure franchisés, son dirigeant, Kamel, aimerait

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Corrigé du DS du 7 décembre 2011

Corrigé du DS du 7 décembre 2011 Corrigé du DS du 7 décembre 2011 DOSSIER 1 : PREVISIONS DE COUTS 1. Rappelez le rôle d une comptabilité de gestion et indiquez en quoi elle est contingente. La comptabilité de gestion (ou comptabilité

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT ECONEWS 6/2010 2 juin 2010 EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT Dans le cadre du présent Econews, la Chambre des salariés procède à une série de calculs sur l impact des mesures

Plus en détail

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction par intérim Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier 16 ème Observatoire du Crédit Immobilier LES BANQUES ONT-ELLES ARRÊTÉ DE PRÊTER? «BANQUES CHERCHENT EMPRUNTEURS». C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 5 n o v e m b r e 2 0 1 2 INTRODUCTION : UN MARCHE

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

: LE PUBLIC VISE FINALITES ET UTILISATIONS POSSIBLES LE CONTENU DU LIVRET

: LE PUBLIC VISE FINALITES ET UTILISATIONS POSSIBLES LE CONTENU DU LIVRET : LE PUBLIC VISE Les élèves de baccalauréats professionnels commerciaux : commerce, vente, services et de baccalauréats comptabilité et secrétariat FINALITES ET UTILISATIONS POSSIBLES -Introduction aux

Plus en détail

Jour 2 Contenu Le plan d affaire

Jour 2 Contenu Le plan d affaire 1 Jour 2 Contenu Le plan d affaire ARSAMA III - Septembre LE PLAN D AFFAIRE 2 Définition «plan d affaire» Un plan d affaire (business plan en anglais) explique en détail la logique de la gestion d une

Plus en détail

Guide d élaboration du business plan

Guide d élaboration du business plan Guide d élaboration du business plan Vous avez un projet d'entreprise innovante, Sherpa Finance, structure du Groupe SAHAM, dédiée à l'accompagnement des porteurs de projet et à la promotion de la création

Plus en détail

La rémunération de l équipe commerciale

La rémunération de l équipe commerciale La rémunération de l équipe commerciale I. Introduction Le manager va avoir la mission de gérer l activité, et donc de veiller aux conséquences financières de son activité. Un des principaux coûts est

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON CREATION D ENTREPRISE Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON PLAN DU COURS Partie 1 : Qu est-ce qu un entrepreneur? Qu est-ce qu entreprendre? Partie 2 : L'idée Partie 3 : Le projet personnel Partie

Plus en détail

Yakdhane ABASSI http://yakdcours.webou.net 86

Yakdhane ABASSI http://yakdcours.webou.net 86 CHAPITRE 8 : LES TABLEUAX DE BORD 8.1 L utilité et le contenu des tableaux de bord : Le contrôle par les tableaux de bord vise à combler certaines insuffisances révélées par le contrôle budgétaire et le

Plus en détail

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT ECONEWS 6/2010 2 juin 2010 EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT Dans le cadre du présent Econews, la Chambre des salariés procède à une série de calculs sur l impact des mesures

Plus en détail

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan.

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan. CHAPITRE 13 L ANALYSE DU BILAN : STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse

Plus en détail

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat Le compte de résultat est un document comptable qui permet de savoir si les recettes de l entreprise (les produits) ont permis de faire face

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création.

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. DU RESULTAT AU FLU DE TRESORERIE Cette étude a pour objet : de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. de faire des simulations à partir d un tableur et

Plus en détail

COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE BILBOKET ANNÉE 2012/2013

COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE BILBOKET ANNÉE 2012/2013 COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE BILBOKET ANNÉE 2012/2013 Contexte Jeu choisi Le synopsis 30 étudiants de DCG3 Jeu BILBOKET proposé par la société ARKHE. Chaque équipe gère une société qui fabrique

Plus en détail

PLAN DE COURS Nº 2 FINANCE 1

PLAN DE COURS Nº 2 FINANCE 1 PLAN DE COURS Nº 2 FINANCE 1 (410-540-90) (2-1-3) Département de techniques et sciences administratives Professeur : Bureau : Tél. : Session : PRÉALABLE Le cours de comptabilité 2 (410-210-90) est préalable

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

Lire et analyser son Bilan (14 H) à REIMS

Lire et analyser son Bilan (14 H) à REIMS Lire et analyser son Bilan (14 H) à REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(s). Objectifs : Analyser son bilan Extraire les chiffres clés de son entreprise Permettre une analyse financière

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Novembre CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail