Manuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY. www.sonnenkraft.com"

Transcription

1 anuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY

2 Remarque : Ce manuel de schémas (version n S-FR) annule et remplace les versions antérieures. 2 THE FUTURE OF ENERGY Version n : S-FR Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

3 Installations COPCT COPCT 1 Production d eau chaude sanitaire avec un ballon COPCT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz ; variante avec bouclage d 4/5 COPCT 2 Production d eau chaude sanitaire avec un ballon COPCT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz ; variante avec réchauffage solaire d une piscine 6/7 COPCT 3 Préchauffage d eau chaude sanitaire avec un ballon COPCT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz avec ballon intégré ; variante avec bouclage des ballons d 8/9 Installations COFORT (PSR) COFORT 1 COFORT 2 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz /combustible solide 10/11 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par tamponnage ; appoint avec chaudière à combustible solide par charge/décharge du ballon tampon 12/13 COFORT 3 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide 14/15 Installations COFORT plus (PSC) COFORT plus 1 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification SL ; appoint avec chaudière à combustible solide par charge du ballon tampon 16/17 COFORT plus 2 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification SL (2 champs de capteurs) ; Complément de chauffage par augmentation de retour ; appoint avec chaudière murale 18/19 COFORT plus 3 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification SL ; Complément de chauffage par augmentation de retour; appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide 20/21 COFORT plus 4 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballons tampon PSC et PS et module de chargement en stratification SL ; appoint avec chaudière fioul / gaz /combustible solide par charge du ballon tampon 22/23 Installations COFORT XL COFORT XL 2 COFORT XL 3 Préchauffage d eau chaude sanitaire par ballon tampon PS et module de chargement en stratification SL ; ppoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide et ballon d existant 24/25 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PS et module de chargement en stratification SL ; ppoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide 26/27 3 THE FUTURE Explication OF ENERGYdes symbole utilisés dernière page

4 COPCT 1 Capteurs... m² S1 ETI Régulation solaire : SKSC2 S1 > S2 = R1 S1, S4 pour comptage d'énergie Schéma: NL 1 TB PS...TW EFS Bouclage bar Variante pour chaudière à température constante : S1 > S2 = R1 S3 < T réglée = R2 S1, S4 pour comptage d'énergie Schéma: NL 3 Circuit de chauffage C TB R1 R2 G...S RLG BF S3 PS25... S4 S2 EFS Chaudière gaz / fioul SKL... 4 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

5 COPCT 1 Production d eau chaude sanitaire avec un ballon COPCT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz ; variante avec bouclage d Principe de fonctionnement (Réglage : NL 1): Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon d (S2) d environ 6 C, la pompe solaire (R1) charge le ballon jusqu à la température de consigne réglée (60 C). Dans le cas d une chaudière avec régulation d, la pompe de charge est commandée par celle-ci via une sonde/aquastat BF (Réglage : NL 1). Il est recommandé dans ce cas de régler des plages de fonctionnement (uniquement la nuit, par exemple) afin d augmenter le rendement solaire. Dans le cas d une chaudière à température constante (sans régulation d ), la pompe de charge d (R2) est commandée par la régulation solaire en fonction de la température du haut du ballon (S3, réglage : NL 3). Dans le cas d une chaudière à allumage manuel, la pompe de charge n est enclenchée que si la température de la chaudière (sonde S4 insérée dans la chaudière, réglage : NL 8) dépasse celle du haut du ballon. Le comptage d énergie n est plus possible pour cette variante. La fonction de protection des capteurs (OKX = ON) activable au choix évite les phénomènes de stagnation dans le capteur en mettant en service la pompe solaire (R1) quand le capteur atteint environ 120 C (KX = 120). Le comptage d énergie peut être activé si la sonde S4 a été installée dans la conduite retour du capteur. Le débit peut être lu sur le débitmètre (commuter la pompe R1 sur ON) et les données du fluide caloporteur (type et concentration) peuvent être saisies dans la régulation. Voir la notice d utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation: Un mitigeur thermostatique SONNENKRFT doit impérativement être installé conformément au schéma hydraulique ou à la notice de montage. En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé entre la pompe et les clapets anti-retour. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. L installation d un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de hauteur. SKSC2 SKSC2 intensité max. Schaltleistung maxi : 4 4 R2 N Pompe Ladepumpe charge R2 K1 K1 Sollicitation Kesselanforderung chaudière 5 THE FUTURE OF ENERGY

6 COPCT 2 Capteurs... m² S4 S1 ETI Régulation solaire : SKSC2 S1 > S2 = R1 S1 > S3 = R2a et R2b S1, S4 pour comptage d'énergie Schéma: NL 6 Circuit de chauffage bar TB C Pompe de charge R1 BF PS25... G...S RLG S2 EFS Chaudière gaz / fioul DWF max. 50 C C SKL... Bipasse pour régulation de débit C TH R2b Piscine R2a RLG-E SBPWT max.45 C Filtre S3 6 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

7 COPCT 2 Production d eau chaude sanitaire avec un ballon COPCT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz ; variante avec réchauffage solaire d une piscine Principe de fonctionnement: (Réglage : NL 6) Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon d (S2) d environ 6 C, la pompe solaire (R1) charge le ballon jusqu à la température de consigne réglée (60 C). Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle de la piscine (S3) d environ 6 C, la sortie R2 est activée pour réchauffer la piscine via l échangeur à plaque. Dans le cas où le ballon d doit être chargé en priorité (PRIO = 1), la sortie R2 est désactivée toutes les 15 minutes durant 2 4 minutes pendant le réchauffage de la piscine. Pendant ce temps d attente, le système vérifie que la température du capteur a bien atteint une température suffisante pour charger le ballon d en priorité. Dans le cas contraire, la piscine continue à être réchauffée en fonction de S3. L appoint dans le ballon d est effectué par la chaudière en fonction d une sonde/aquastat BF. Il est recommandé de régler des plages de fonctionnement (uniquement la nuit, par exemple) afin d augmenter le rendement solaire. La fonction de protection des capteurs (OKX2 = ON) activable au choix évite les phénomènes de stagnation dans le capteur en mettant en service la pompe solaire (R1) quand le capteur atteint environ 120 C (KX2 = 120). Voir la notice d utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation : Un mitigeur thermostatique SONNENKRFT doit impérativement être installé conformément au schéma hydraulique ou à la notice de montage. En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé entre la pompe et les clapets anti-retour. la pompe de filtration de la piscine doit être commandée par un relais (voir schéma électrique). L installation d une commande supplémentaire de la pompe de filtration par minuterie est instamment recommandée afin de filtrer l eau de la piscine. Prévoir une vanne 3 voies thermostatique (DWF) pour empêcher toute détérioration de l échangeur thermique à plaques (voir notice de montage). Un thermostat de sécurité supplémentaire (TH) doit pouvoir mettre la pompe (R2a) hors tension lors du dépassement d une température de 45 C dans l échangeur thermique. Une dérivation avec vanne de régulation de débit doit être installée sur le côté secondaire du circuit de la piscine afin d empêcher que la totalité du débit ne passe par l échangeur thermique (régimes de température similaires du côté primaire et du côté secondaire de l échangeur thermique). La résistance du matériau de l échangeur thermique aux produits chimiques de l eau de la piscine doit être garantie! Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des capteurs (convection interne au tuyau). SKSC2 SKSC2 Intensité 230V V / C / 50 Hz Consulter le «manuel de max. Schaltleistung maxi : 4 4 mise en service et R2 N L N d entretien» pour tout détail concernant la Zeitschaltuhr minuterie réalisation. C L installation d un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de hauteur. pompe R2a Pompe R2b Pumpe R2a Pumpe R2b 7 THE FUTURE OF ENERGY

8 COPCT 3 Capteurs... m² S1 ETI Régulation solaire : SKSC2 S1 > S2 = R1 S1, S4 Compteur d'énergie Schéma: NL 1 Circuit de chauffage Variante : S1 > S2 = R1 S3 > S4 = R2 Schéma: NL 2 ttention : R2 pompe sanitaire bar C TB Chaudière gaz / fioul R1 G...S RLG S3 R2 S4 Ballon BF S4 S2 EFS SKL... 8 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

9 COPCT 3 Préchauffage d eau chaude sanitaire avec un ballon COPCT SKL ; appoint avec chaudière fioul / gaz avec ballon intégré ; variante avec bouclage des ballons d Principe de fonctionnement: (Réglage : NL 1) Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon d SKL (S2) d environ 6 C, la pompe solaire (R1) charge le ballon jusqu à la température de consigne réglée (60 C). L eau sanitaire est préchauffée par le ballon d solaire. L appoint est assuré par la chaudière via le ballon existant. fin d éviter les démarrages intempestifs de la chaudière en été, une pompe de bouclage (R2) peut être installée afin de faire circuler l eau du ballon solaire vers le ballon chaudière. La pompe de bouclage s active quand S3>S4. Ceci permet de réchauffer le ballon chaudière avec le ballon solaire quand ce dernier est plus chaud (Réglage : NL 2). Le comptage d énergie n est plus possible pour cette variante. La fonction de protection des capteurs (OKX = ON) activable au choix évite les phénomènes de stagnation dans le capteur en mettant en service la pompe solaire (R1) quand le capteur atteint environ 120 C (KX = 120). Le comptage d énergie peut être activé si la sonde S4 a été installée dans la conduite retour du capteur. Le débit peut être lu sur le débitmètre (commuter la pompe R1 sur ON) et les données du fluide caloporteur (type et concentration) peuvent être saisies dans la régulation. Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation : Un mitigeur thermostatique SONNENKRFT doit impérativement être installé conformément au schéma hydraulique ou à la notice de montage. En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé entre la pompe et les clapets anti-retour. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des capteurs (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. L installation d un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de hauteur. Selon l âge et l état du ballon d existant, il peut s avérer plus intéressant de ne plus utiliser ce dernier (cf. schéma Compact 1). De même pour les chaudières avec ballon intégré de type «bain marie». La pompe de bouclage entre les ballons doit impérativement être adaptée à l utilisation avec de l eau sanitaire. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. Voir la notice d utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous 9 THE FUTURE OF ENERGY

10 COFORT 1 Capteurs... m² S1 Régulation solaire: SKSC2 S1 > S2 = R1 S3 > S4 = R2 Schéma: NL 9 Plancher chauffant Circuit radiateur bar C C Pompe de charge G...S R1 BF B PS25... Chaudière gaz / fioul - basse température - condensation PSKR S3 C S2 D S4 R2 position repos DWV PSR... Bouclage Filtre EFS FWZP Hmax : 1 mce FW35 10 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

11 COFORT 1 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide Principe de fonctionnement : (Réglage : NL 9) Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon tampon PSR (S2) d environ 6 C, la pompe solaire (R1) charge le ballon tampon jusqu à la température de consigne réglée (95 C). Quand la température du ballon tampon (S3) dépasse d environ 3 C la température du retour chauffage (S4), le retour chauffage est dirigé vers le ballon tampon à l aide d une vanne d inversion (R2). La température des retours de la chaudière est ainsi augmentée. Quand la température du tampon ne dépasse plus la température du retour chauffage que d environ 1,5 C, la vanne d inversion (R2) est à nouveau désactivée («position repos») et le circuit de chauffage est chauffé uniquement par la chaudière. L appoint pour l dans le ballon tampon est effectué par la chaudière en fonction d une sonde/aquastat BF. Il est recommandé de régler des plages de fonctionnement (uniquement la nuit, par exemple) afin d augmenter le rendement solaire. Le module d eau sanitaire FW35 permet une production d eau chaude sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le rendement de l installation. Lors d un puisage d eau chaude (V > 1,5 l/min), un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l eau chaude du ballon tampon via l échangeur thermique à plaques et réchauffe l eau froide à la température d eau chaude sanitaire réglée (réglable de 30 C à 70 C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 C). La température de consigne de l appoint dans la partie supérieure du tampon doit dépasser d au moins 10 C celle réglée sur le module FW35. Une pompe de circulation FWZP (Hmax. = 1 mce) peut être installée (option). Voir la notice d utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation: Ce schéma hydraulique est également adapté aux chaudières à condensation (prévoir un découplage hydraulique, voir également le schéma COFORT Plus 2). En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé en amont de la pompe FWZP. Le raccordement d eau froide du FW35 doit être équipé d un groupe de sécurité pour ballon à l instar des ballons d. Un filtre est recommandé pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit. L utilisation d une vanne 3-voies mélangeuse est recommandée sur le circuit radiateur afin d augmenter le rendement solaire. Le raccordement du retour de circuit de chauffage sur le ballon tampon PSR doit être modifié du raccord C au raccord D si les circuits de chauffage fonctionnent en permanence à basse température (chauffage au sol, par exemple). L installation d un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de hauteur. Le vase d expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon tampon compris) de l installation. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. 11 THE FUTURE OF ENERGY

12 COFORT 2 Capteurs... m² S1 Régulation solaire : SKSC2 S1 > S2 = R1 S4 > S3 = R2 Schema: NL 8 Plancher chauffant Circuit radiateur bar C C G...S R1 PSKR B C R2 S4 Chaudière combustible solide S3 S2 D PSR... Filtre Bouclage EFS FWZP Hmax : 1 mce FW35 12 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

13 COFORT 2 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par tamponnage ; appoint avec chaudière à combustible solide par charge/décharge du ballon tampon Principe de fonctionnement : (Réglage : NL 8) Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon tampon PSR (S2) d environ 6 C, la pompe solaire (R1) charge le ballon tampon jusqu à la température de consigne réglée (95 C). Quand la température de la chaudière à combustible solide (S4) dépasse d environ 6 C la température du ballon tampon (S3), le ballon tampon est rechargé par la chaudière à combustible solide à l aide de la pompe de chaudière (R2). Dans ce cas, il convient de veiller à ce que la température minimale du circuit solaire (S1) soit réglée sur environ 60 C (OKN = ON ; KN = 60). La température maximale du ballon tampon (S3) devrait être située autour de 85 C (X3E = 80 ; X3 = 75). Le chargement du tampon ne peut se faire que si la température de la chaudière est supérieure à 65 C (S4). Le retour des circuits de chauffage est introduit dans le ballon tampon via le raccord C (circuits de chauffage haute température) ou le raccord D (circuits de chauffage basse température). Le module d eau sanitaire FW35 permet une production d eau chaude sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le rendement de l installation. Lors d un puisage d eau chaude (Q > 1,5 l/min), un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l eau chaude du ballon tampon vers l échangeur thermique à plaques, réchauffant ainsi l eau froide à la température d eau chaude sanitaire réglée (réglable de 30 C à 70 C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 C). La température de consigne de l appoint dans la partie supérieure du tampon doit dépasser d au moins 10 C celle réglée sur le module FW35. Une pompe de circulation FWZP (Hmax. = 1 mce) peut être installée (option). Voir la notice d utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation : Le module de relève de retour de chaudière assure une température minimale du retour de la chaudière (environ 60 C) et doit être installé à proximité directe de la chaudière. La fonction de refroidissement du circuit de capteurs doit être désactivée (ORUE = OFF) ; dans le cas contraire, l énergie de la chaudière à combustible solide risque d être dissipée par le capteur solaire. En alternative, le réglage de SX peut être plus élevé que celui de X3E. En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé en amont de la pompe FWZP. Le raccordement d eau froide du FW35 doit être équipé d un groupe de sécurité pour ballon à l instar des ballons d. Un filtre est recommandé pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit. L installation d un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de hauteur. Le vase d expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon tampon compris) de l installation. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. 13 THE FUTURE OF ENERGY

14 COFORT 3 Capteurs... m² S1 Régulation solaire: SKSC2 S1 > S2 = R1 S3 > S4 = R2 Schéma: NL 9 Circuit de chauffage bar C C G...S R1 B Chaudière gaz / fioul - basse température - condensation PSKR PSR... S3 C S2 D S4 R2 Filtre position repos DWV Bouclage EFS Ballon BF FWZP Hmax : 1 mce FW35 14 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

15 COFORT 3 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSR ; Complément de chauffage par augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide Principe de fonctionnement : (Réglage : NL 9) Dès que la température du capteur (S1) dépasse celle du ballon tampon PSR (S2) d environ 6 C, la pompe solaire (R1) charge le ballon tampon jusqu à la température de consigne réglée (95 C). Quand la température du ballon tampon (S3) dépasse d environ 3 C la température du retour chauffage (S4), le retour chauffage est dirigé vers le ballon tampon à l aide d une vanne d inversion (R2). La température des retours de la chaudière est ainsi augmentée. Quand la température du tampon ne dépasse plus la température du retour chauffage que d environ 1,5 C, la vanne d inversion (R2) est à nouveau désactivée («position repos») et le circuit de chauffage est chauffé uniquement par la chaudière. Le module d eau sanitaire FW35 permet une production d eau chaude sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le rendement de l installation. Lors d un puisage d eau chaude (V > 1,5 l/min), un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l eau chaude du ballon tampon via l échangeur thermique à plaques et préchauffe l eau froide (température maxi réglable de 30 C à 70 C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 C). L eau sanitaire est préchauffée par le ballon tampon PSR. L appoint est assuré par la chaudière via le ballon existant. Une pompe de circulation FWZP (Hmax. = 1 mce) peut être installée (option). Voir la notice d utilisation de la régulation SKSC2 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation: Ce schéma hydraulique est également adapté aux chaudières à condensation (prévoir un découplage hydraulique, voir également le schéma COFORT Plus 2). En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé en amont de la pompe FWZP. Le raccordement d eau froide du FW35 doit être équipé d un groupe de sécurité pour ballon à l instar des ballons d. Un filtre est recommandé pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit. L utilisation d une vanne 3-voies mélangeuse est recommandée sur les circuits radiateur afin d augmenter le rendement solaire. Le raccordement du retour de circuit de chauffage sur le ballon tampon PSR doit être modifié du raccord C au raccord D si les circuits de chauffage fonctionnent en permanence à basse température (chauffage au sol, par exemple). L installation d un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de hauteur. Le vase d expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon tampon compris) de l installation. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. 15 THE FUTURE OF ENERGY

16 COFORT plus 1 Capteurs... m² F1 ETI Régulation solaire: SKSC3 F1 > F3 = 1 F2 > F3 = 2 F5 > F6 = F2, F4 pour comptage d'énergie Schéma: Pufferschichtb. Circuit 1 HK, odule 1 (ontage sur PSC) R1(HK1) Circuit 2 HK, odule 2 (ontage mural) S1 (HK1) R2/R3(HK1) R1(HK2) S1 (HK2) R2/R3(HK2) Régulation circuit de chauffage (HK1) SKSCHK1 S1+S2+S3+S5 R1+R2+R3+R4+R5 S5 Cde à distance S2 Sonde extérieure Régulation circuit de chauffage (HK2) SKSCHK1 S1+S5 R1+R2+R3+R4 S5 Cde à distance SKSRV F4 F2 F6 B Chaudière combustible solide (y compris granulés) R5(HK1) 1 2 G...S SL50 F5 S3 (HK1) F3 PSC... C D Filtre Bouclage EFS FWZP Hmax : 1 mce FW35 16 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

17 COFORT plus 1 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification SL ; appoint avec chaudière à combustible solide par charge du ballon tampon Principe de fonctionnement : (Réglage : Pufferschicht b) Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PSC (F3) d environ 7 C, la pompe solaire (1) est activée (vitesse au démarrage : 30%). Dès que la température aller du module de chargement en stratification (F2) dépasse celle du ballon tampon (F3) d environ 5 C, la pompe de chargement du ballon (2) charge le ballon tampon jusqu à la température de consigne réglée (85 C). La régulation de vitesse des pompes 1 et 2 tente de porter et de maintenir la température du ballon tampon à environ 63 C. Quand la température de départ secondaire (F5) du module de chargement en stratification SL dépasse d environ 3 C la température (F6) de la partie supérieure du ballon tampon, la vanne d inversion bascule pour réchauffer le haut du ballon tampon (chargement en stratification). L appoint pour l et le chauffage dans le ballon tampon est effectué par la chaudière à combustible solide. Dès que la température de la chaudière est suffisante, la pompe de charge est activée, et le tampon rechargé (jusqu à épuisement du chargement en combustible de la chaudière). Le module d eau sanitaire FW35 permet une production d eau chaude sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le rendement de l installation. Lors d un puisage d eau chaude (Q > 1,5 l/min), un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l eau chaude du ballon tampon vers l échangeur thermique à plaques, réchauffant ainsi l eau froide à la température d eau chaude sanitaire réglée (réglable de 30 C à 70 C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 C). La température de consigne de l appoint dans la partie supérieure du tampon doit dépasser d au moins 10 C celle réglée sur le module FW35. Une pompe de circulation FWZP (Hmax. = 1 mce) peut être installée (option). 17 THE FUTURE OF ENERGY Les circuits de chauffage sont régulés en fonction de la température extérieure via la sonde de départ (S1 (HK1/2)) et la sonde extérieure (S2 (HK1/2)). La sortie R5 du régulateur (R5 (HK1/2)) permet soit de solliciter la chaudière (chaudière automatique), soit d actionner la pompe de charge de la chaudière. Dans ce cas, la pompe de charge sera activée ou désactivée en fonction de la température minimale réglée (S3). Voir les notices d utilisation des régulations SKSC3 et SKSCHK1 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation : Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification SL50 doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal. Pour ce faire, commuter les pompes 1 et 2 en mode manuel sur ON. Les sondes F2 et F4 peuvent être utilisées en combinaison avec un compteur d eau à impulsion SKSRV et la régulation SKSC3 pour mesurer l énergie produite par le champ de capteur. En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé en amont de la pompe FWZP. Le raccordement d eau froide du FW35 doit être équipé d un groupe de sécurité pour ballon à l instar des ballons d. Un filtre est recommandé pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit. Une vanne 3-voies manuelle permet de raccorder le retour vers la chaudière soit en B, soit en C selon les besoins. L installation d un clapet anti-thermosiphon dans la conduite de retour du circuit solaire est indispensable pour une installation dépassant 11 m de hauteur. Le vase d expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon tampon compris) de l installation. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation.

18 COFORT plus 2 Capteurs... m² F7 2 x ETI F1 Capteurs... m² Régulation solaire : SKSC3 F1 > F3 = 1 F2 > F3 = 2 F5 > F6 = F7 > F3 = 3 F5, F8 pour comptage d'énergie Schéma: COFORT 2 Circuit de chauffage Chaudière murale Conseil : consulter le fabricant de la chaudière pour les raccordements et la régulation. Régulation augmentation de retour : SKSC1 C BF F6 S1 > S2 = R1 Pompe de charge Sonde de bouteille 3 RLG-E 1 2 F4 F2 F5 S1 F3 B C D PS25... S2 R1 Position repos DWV Bouteille de découplage G...S SKSRV F8 SL 50 PSC... Filtre Bouclage EFS FWZP Hmax : 1 mce FW35 18 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

19 COFORT plus 2 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification SL (2 champs de capteurs) ; Complément de chauffage par augmentation de retour ; appoint avec chaudière murale Principe de fonctionnement : (Réglage : COFORT 2) Dès que les températures des capteurs (F1 et/ou F7) dépassent d environ 10 C la température du ballon tampon (F3), les pompes solaires (1 et/ou 3) sont activées (vitesse de démarrage : 50 %). Dès que la température aller du module de chargement en stratification (F2) dépasse celle du ballon tampon (F3) d environ 5 C, la pompe de chargement du ballon (2) charge le ballon tampon jusqu à la température de consigne réglée (85 C). La régulation de vitesse des pompes 1 et 2 tente de porter et de maintenir la température du ballon tampon à environ 63 C. Quand la température de départ secondaire (F5) du module de chargement en stratification SL dépasse d environ 3 C la température (F6) de la partie supérieure du ballon tampon, la vanne d inversion bascule pour réchauffer le haut du ballon tampon (chargement en stratification). Quand la température du ballon tampon (S1) dépasse d environ 3 C la température du retour chauffage (S2), le retour chauffage est dirigé vers le ballon tampon à l aide d une vanne d inversion (R1). La température des retours de la chaudière est ainsi augmentée. Quand la température du tampon ne dépasse plus la température du retour chauffage que d environ 1,5 C, la vanne d inversion (R1) est à nouveau désactivée («position repos») et le circuit de chauffage est chauffé uniquement par la chaudière. Le module d eau sanitaire FW35 permet une production d eau chaude sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le rendement de l installation. Lors d un puisage d eau chaude (Q > 1,5 l/min), un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l eau chaude du ballon tampon vers l échangeur thermique à plaques, réchauffant ainsi l eau froide à la température d eau chaude sanitaire réglée (réglable de 30 C à 70 C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 C). La température de consigne de l appoint dans la partie supérieure du tampon doit dépasser d au moins 10 C celle réglée sur le module FW35. Une pompe de circulation FWZP (Hmax. = 1 mce) peut être installée (option). 19 THE FUTURE OF ENERGY Voir les notices d utilisation des régulations SKSC3 et SKSCHK1 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation : La conduite commune de départ capteur doit être de section supérieure à celles des conduites de retour pour éviter un dysfonctionnement hydraulique lors du fonctionnement simultané des deux pompes solaires. Les débits dans les deux champs de capteurs doivent être équilibrés (débitmètres intégrés dans RLG-E et SL50). Une bouteille de purge doit être prévue sur chaque champ. Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification SL50 doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal. Pour ce faire, commuter les pompes 1 et 2 en mode manuel sur ON. Les sondes F5 et F8 peuvent être utilisées en combinaison avec un compteur d eau à impulsion SKSRV et la régulation SKSC3 pour mesurer l énergie produite par le champ de capteur. En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé en amont de la pompe FWZP. Le raccordement d eau froide du FW35 doit être équipé d un groupe de sécurité pour ballon à l instar des ballons d. Un filtre est recommandé pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit. Le raccordement hydraulique de la chaudière murale doit être validé en fonction des prescriptions du fabricant. Le vase d expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon tampon compris) de l installation. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation.

20 COFORT plus 3 Circuit de chauffage Capteurs... m² F1 ETI Régulation solaire : SKSC3 F1 > F3 = 1 F2 > F3 = 2 F5 > F6 = F7 > F8 = 3 F2, F4 pour comptage d'énergie Schéma: COFORT 3 Pompe de charge PS25... Chaudière gaz / fioul (y compris condensation) BF F6 SKSRV F4 F2 B * F8 3 position repos DWV * Chaudière combustible solide 1 F7 C * 2 F5 D G...S SL50 * F3 PSC... Filtre Boucl. EFS FWZP Hmax : 1 mce 20 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

21 COFORT plus 3 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballon tampon PSC et module de chargement en stratification SL ; Complément de chauffage par augmentation de retour ; appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide Principe de fonctionnement : (Réglage : COFORT 3) Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PSC (F3) d environ 7 C, la pompe solaire (1) est activée (vitesse au démarrage : 30%). Dès que la température aller du module de chargement en stratification (F2) dépasse celle du ballon tampon (F3) d environ 5 C, la pompe de chargement du ballon (2) charge le ballon tampon jusqu à la température de consigne réglée (85 C). La régulation de vitesse des pompes 1 et 2 tente de porter et de maintenir la température du ballon tampon à environ 63 C. Quand la température de départ secondaire (F5) du module de chargement en stratification SL dépasse d environ 3 C la température (F6) de la partie supérieure du ballon tampon, la vanne d inversion bascule pour réchauffer le haut du ballon tampon (chargement en stratification). Le module d eau sanitaire FW35 permet une production d eau chaude sanitaire très efficace et parfaitement hygiénique tout en augmentant le rendement de l installation. Lors d un puisage d eau chaude (Q > 1,5 l/min), un détecteur de débit active la pompe de chargement pour faire circuler l eau chaude du ballon tampon vers l échangeur thermique à plaques, réchauffant ainsi l eau froide à la température d eau chaude sanitaire réglée (réglable de 30 C à 70 C, sans risque de formation de calcaire en dessous de 57 C). La température de consigne de l appoint dans la partie supérieure du tampon doit dépasser d au moins 10 C celle réglée sur le module FW35. Une pompe de circulation FWZP (Hmax. = 1 mce) peut être installée (option). Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation : Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification SL50 doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal. Pour ce faire, commuter les pompes 1 et 2 en mode manuel sur ON. Les sondes F2 et F4 peuvent être utilisées en combinaison avec un compteur d eau à impulsion SKSRV et la régulation SKSC3 pour mesurer l énergie produite par le champ de capteur. Ce schéma hydraulique est également adapté aux chaudières à condensation (prévoir un découplage hydraulique, voir également le schéma COFORT plus 2). En cas de bouclage d eau chaude sanitaire, un robinet de vidange doit être installé en amont de la pompe FWZP. En cas d utilisation occasionnelle d une chaudière à combustible solide, une vanne 3-voies manuelle permet de raccorder le retour vers la chaudière soit en B, soit en C selon les besoins. Le raccordement de plusieurs conduites sur un raccord du ballon tampon (cf. raccord ) doit avoir une section de 1 1/2. Le raccordement d eau froide du FW35 doit être équipé d un groupe de sécurité pour ballon à l instar des ballons d. Un filtre est recommandé pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit. Le vase d expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon tampon compris) de l installation. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. Voir la notice d utilisation des régulations SKSC3 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous 21 THE FUTURE OF ENERGY

22 COFORT plus 4 Capteurs... m² SKSRV F4 F1 F2 ETI Régulation solaire : SKSC3 F1 > F3 = 1 F2 > F3 = 2 F5 > F6 = F1 > F8 = 3a/3b F2, F4 pour comptage d'énergie Schéma: Puffersch.+SB Circuit 1 HK, odule 1 (ontage sur PSC) R1 (HK1) F6 R2/R3 (HK1) S6 (HK1) S1 (HK1) Régulation circuit de chauffage (HK1) SKSCHK1 S1+S2+S3+S5+S6 R1+R2+R3+R4+R5 S5 Cde à distance S2 Sonde extérieure Circuit 2 HK, odule 2 (ontage mural) B R1 (HK2) S3(HK1) S1+S3+S5 S1 R1+R2+R3+R4 (HK2) S5 Cde à distance R2/R3 (HK2) DWV position repos R4(HK1) Régulation circuit de chauffage (HK2) SKSCHK1 R5(HK1) TH Chaudière gaz / fioul - basse température - condensation R5(HK1) DWF 1 2 F5 C D 3a RLG-E max. 50 C G...S SL50 TH C Bipasse pour régulation de débit PSC... F3 PS... Filtre Bouclage EFS SBPWT C Piscine max.45 C F 3b F8 FWZP Hmax : 1 mce FW35 22 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

23 COFORT plus 4 Production d eau chaude sanitaire avec module d eau sanitaire FW par ballons tampon PSC et PS et module de chargement en stratification SL ; appoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide par charge du ballon tampon Principe de fonctionnement : (Réglage : Puffersch. +SB) Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PSC (F3) d environ 7 C, la pompe solaire (1) est activée (vitesse au démarrage : 30%). Dès que la température aller du module de chargement en stratification (F2) dépasse celle du ballon tampon (F3) d environ 5 C, la pompe de chargement du ballon (2) charge le ballon tampon jusqu à la température de consigne réglée (85 C). La régulation de vitesse des pompes 1 et 2 tente de porter et de maintenir la température du ballon tampon à environ 63 C. Quand la température de départ secondaire (F5) du module de chargement en stratification SL dépasse d environ 3 C la température (F6) de la partie supérieure du ballon tampon, la vanne d inversion bascule pour réchauffer le haut du ballon tampon (chargement en stratification). Dès que la température maximale du ballon tampon (ΔT1max, ΔT2max) est atteinte et que la température du capteur (F1) dépasse celle de la piscine (F8) d environ 7 C, l échangeur thermique à plaques et les pompes 3a et 3b réchauffent la piscine jusqu à obtention de la température de consigne de l eau de la piscine (ΔT3max). Commuter les pompes 3a et 3b en parallèle à l aide d un relais. La sortie 3 est désactivée pendant 2 minutes toutes les 15 minutes pendant le chargement de la piscine, dans le cas où le tampon doit être chargé en priorité (SL-après. 3 = Oui). Pendant ce temps d attente, le système vérifie que la température du capteur a bien atteint une température suffisante pour charger le ballon tampon en priorité. Ceci évite de réchauffer la piscine en permanence. Dans le cas d une chaudière à température constante (sans régulation d ), le régulateur SKSCHK1 commande le chargement des ballons tampon pour le module d eau sanitaire FW35 (priorité d ). Si la température de consigne (T--ON) n est pas atteinte dans la partie supérieure du tampon (S6 (HK1)), la chaudière est sollicitée via la sortie (R5 (HK1)), la pompe de charge des ballons tampon (R5 (HK1)) ainsi que la vanne d inversion (R4 (HK1)) sont activées et les ballons tampon sont réchauffés jusqu à ce que la température de consigne soit atteinte (T-OFF). Les régulateurs SKSCHK1 régulent les circuits de chauffage via les sondes départ (S1 (HK1 ou 2)) et la sonde extérieure (S2 (HK1)). La chaudière et la pompe de charge du tampon (R5 (HK1) sont activées via la sortie du régulateur (R5 (HK1)) par la sonde du tampon (S3 (HK1)). Dans le cas d une chaudière équipée d une régulation, la vanne d inversion DWV et la pompe de charge sont actionnées par la chaudière. Pour de plus amples détails concernant le fonctionnement du module d eau sanitaire FW35, veuillez consulter le schéma de base COFORT 1 (PSR). Voir les notices d utilisation des régulations SKSC3 et SKSCHK1 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation : Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification SL50 doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal. Pour ce faire, commuter les pompes 1 et 2 en mode manuel sur ON. Les sondes F2 et F4 peuvent être utilisées en combinaison avec un compteur d eau à impulsion SKSRV et la régulation SKSC3 pour mesurer l énergie produite par le champ de capteur. Ce schéma hydraulique est également adapté aux chaudières à condensation (prévoir éventuellement un découplage hydraulique, voir également le schéma COFORT PLUS 2). Le raccordement de plusieurs conduites sur un raccord du ballon tampon (cf. raccord B) doit avoir une section de 1 1/2. Le raccordement d eau froide du FW35 doit être équipé d un groupe de sécurité pour ballon à l instar des ballons d. Un filtre est recommandé pour garantir le bon fonctionnement du détecteur de débit. Le vase d expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon tampon compris) de l installation. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. 23 THE FUTURE OF ENERGY

24 COFORT XL 2 Champ de capteurs... m²... rangées parallèles... capteurs en série par rangée F1 ETI Régulation solaire : SKSC3 F1 > F3 = 1, parallèle F2 > F3 = 2 F5 > F6 =, parallèle 1 F6 > 30 C et W > 1,5 l/min = 3 F5, F4 pour comptage d'énergie Schéma: axi 3 Boucl. TB Pompe de charge BF Chaudière gaz / fioul - basse température - condensation G...S DS F2 1 position repos F5 F4 SKSRV DS 2 F6 F3 B C D 3 Ballon existant W SL120/200 (représentation schématique) PS... Composants du module de préchauffage sur demande Filtre EFS 24 THE FUTURE OF ENERGY Veuillez consulter la description des schémas hydrauliques à la page suivant le schéma. Schéma de principe comprenant toutes les indications. Ces données ne prétendent pas être exhaustives et sont indiquées sans garantie. Les directives nationales doivent être respectées. Dégagement de toute responsabilité. Sous réserve d'erreurs de mise en page ou d'impression SONNENKRFT 2006/11

25 COFORT XL 2 Préchauffage d eau chaude sanitaire par ballon tampon PS et module de chargement en stratification SL ; ppoint avec chaudière fioul / gaz / combustible solide et ballon d existant Principe de fonctionnement : (Réglage : XI 3) Dès que la température du capteur (F1) dépasse celle du ballon tampon PS (F3) d environ 7 C, la pompe solaire () est activée à vitesse constante et le fluide solaire passe par la dérivation de l échangeur thermique du module de chargement en stratification SL jusqu à obtention de la température de consigne sur l aquastat de la vanne d inversion (protection antigel de l échangeur). Quand la température de départ primaire (F2) du module de chargement en stratification SL dépasse d environ 3 C la température (F3) du ballon tampon, la vitesse de la pompe 2 est régulée pour porter et maintenir autant que possible la température du ballon tampon à environ 60 C. Si l ensoleillement le permet, la pompe de charge (2) est activée jusqu à ce que la température de consigne d environ 85 C soit atteinte. Quand la température de départ secondaire (F5) du module de chargement en stratification SL dépasse d environ 3 C la température (F6) de la partie supérieure du ballon tampon, la vanne d inversion 1 bascule pour réchauffer le haut du ballon tampon (chargement en stratification). Ce type de schéma (préchauffage dans ballon tampon indépendant) augmente le rendement de l installation solaire. La pompe de charge est actionnée par un détecteur de débit lors d un puisage d eau sanitaire pour irriguer l échangeur à plaque et ainsi préchauffer l eau sanitaire. Une vanne thermostatique permet de limiter la température de l échangeur pour empêcher la formation de calcaire dans la partie secondaire de l échangeur. La température de l eau chaude sortant de la phase de préchauffage est environ 5 C inférieure à la température réglée (de 45 C à 65 C). Le réchauffage du réservoir d existant est assuré toute l année par le système de réchauffage traditionnel (réseau de chaleur, fioul, gaz, biomasse,...) via une sonde d (BF). Le rendement solaire est mesuré sur les températures de départ et de retour secondaire (F5 et F4) avec le compteur d eau à impulsion SKSRV du régulateur SKSC3. Voir la notice d utilisation des régulations SKSC3 pour tout détail concernant les autres possibilités de réglage comme : la température minimale du capteur, l arrêt d urgence du capteur, le refroidissement du ballon, etc. (téléchargement sous Recommandations concernant le circuit hydraulique de l installation : Les débits primaire et secondaire du module de chargement en stratification SL120/200 doivent être réglés pour garantir un échange thermique optimal. Pour ce faire, commuter les pompes et 2 en mode manuel sur ON. Prévoir un robinet de vidange sur le côté secondaire de l échangeur de préchauffage. Si plusieurs ballons tampon sont raccordés en parallèles, utiliser les flexibles de raccordement PVS40 pour garantir l homogénéité des températures dans les ballons tampons. Le vase d expansion chauffage doit être dimensionné en fonction du volume total (ballon tampon compris) de l installation. Des lyres anti-thermosiphon limitent les pertes de chaleur au niveau des raccordements des ballons (convection interne au tuyau). Consulter le «manuel de mise en service et d entretien» pour tout détail concernant la réalisation. 25 THE FUTURE OF ENERGY

Coffrets câblés pour installations équipées d'une production de chaleur alternative

Coffrets câblés pour installations équipées d'une production de chaleur alternative Coffrets câblés pour installations équipées d'une production de chaleur alternative Si vous optez pour une installation de chauffage avec production de chaleur par panneaux solaires ou chaudières bois,

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU AW Aérothermie LIAISON HYDRAULIQUE Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible 6 C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur 6 C Radiateurs

Plus en détail

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 aractéristiques - Température de consigne réglable manuellement - Les sens des entrées et des sorties doivent être respectés sous peine de non

Plus en détail

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré.

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. FBGC 4C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R

Plus en détail

Schémas de raccordement. Aller au sommaire

Schémas de raccordement. Aller au sommaire Schémas de raccordement Aller au sommaire Juin 00 Sommaire Cliquez sur le nom d un produit pour consulter son schéma de raccordement. FCX Couplage parallèle de deux FCX... Raccordement d un échangeur à

Plus en détail

Chaudières traditionnelles

Chaudières traditionnelles Gamme Chaudières Traditionnelles et Récupérateur à condensation TOTALECO Chaudières traditionnelles ATLANTIC GUILLOT offre une large gamme de chaudières acier à équiper de brûleur gaz ou fioul pour une

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99 Module Thermique MT 2000 LIB 000 UF - 1ère édition - 09/99 CAHIER TECHNIQUE SOMMAIRE 1 PRESENTATION - DESCRIPTION 1.1 Présentation... pag. 1.2 Description générale... pag. 1. Raccordements à l installation...

Plus en détail

Ballon E.C.S. type 120/40

Ballon E.C.S. type 120/40 Notice technique Ballon E.C.S. type 120/40 Ballon E.C.S. type 120/40 Préparateur indépendant d eau chaude sanitaire (E.C.S.) à accumulation de hautes performances et de forte capacité. Ballon E.C.S. type

Plus en détail

Manuel d installation Installatie handleiding SD201 03/08

Manuel d installation Installatie handleiding SD201 03/08 Manuel d installation Installatie handleiding SD201 03/08 Table des matières 1 Remarques relatives à la documentation 4 2 Identification CE 4 3 Choix de l emplacement 4 4 Consignes de sécurité 4 5 Liste

Plus en détail

Le chauffage par la biomasse

Le chauffage par la biomasse ÉLIGIBLE AU CRÉDIT D'IMPÔTS BOIS ET BIOMASSE Le chauffage par la biomasse Descriptif technique : Raccordement hydraulique sur circuit radiateurs ou plancher chauffant ; Clapet sur buse pour accélérer le

Plus en détail

Courant de service max. (A)

Courant de service max. (A) Descriptif et prix N ART. PV (CHF) Hors Taxes NIBE F1155 est une pompe à chaleur intelligente équipée du système Inverter pour le contrôle du compresseur et de pompes de circulation vitesse variable. Convient

Plus en détail

Intégration d un apport solaire à une installation existante

Intégration d un apport solaire à une installation existante Intégration d un apport solaire à une installation existante Dans le cas d une installation déjà existante il existe plusieurs possibilités de connecter un appoint solaire, certaines étant plus ou moins

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

Manuel d installation du système

Manuel d installation du système Toujours à vos côtés Manuel d installation du système GNIA HYBRID COMPACT GNIA HYBRID UNIVRSL GNIA ALON GNIA UNIVRSL CHAUDIR SUL TABL DS MATIÈRS Introduction.... Récapitulatif des schémas et options disponibles...

Plus en détail

Kit piscine code 074726

Kit piscine code 074726 Document n 1457-2 ~ 25/04/2012 F NL EN DE IT Kit piscine code 074726 ES PT pour pompe à chaleur, split 1 service ou 2 services 3 8 7 Notice de montage destinée au professionnel à conserver par l utilisateur

Plus en détail

condens SD_IsoCondens_pro.indd 1 14/09/10 18:10:22

condens SD_IsoCondens_pro.indd 1 14/09/10 18:10:22 condens Confort Sanitaire Rendement chauffage CONDENSATION 15% Crédit d impôt IsoDyn 2, une technologie exclusive Iso condensation bénéficie évidemment des toutes dernières innovations technologiques

Plus en détail

aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC)

aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC) aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC) Eau chaude et chauffage grâce à l énergie solaire aurotherm 700 : eau chaude et chauffage solaires Aides financières Les systèmes aurotherm 700 font partie des

Plus en détail

stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau

stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau des modules thermiques d appartement 1/ d appartement stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau a de principe

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Systèmes modulaires pour la gestion de l énergie

Systèmes modulaires pour la gestion de l énergie Systèmes modulaires pour la gestion de l énergie 128525 (28 mm) Bride de support 0266/M Connexions optionnelles: - Raccords pour tuyau en cuivre (18, 22 et 28 mm) - Vannes d arrêt 0266/M Source de chaleur:

Plus en détail

Ballon tampon. Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973

Ballon tampon. Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Ballon tampon Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Ballon Tampon BT Ballon tampon avec isolation, pour couplage avec chaudière bois, 4 départs, 4 retours, 4 raccordement sonde/thermomètre,

Plus en détail

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin).

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin). TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT D AIR Tâche T3.3 : câblage et raccordement électrique des appareils. Compétence C1.2 : s informer, décider, traiter. Thème :S2 : communication technique. Séquence

Plus en détail

les solutions systèmes e.l.m. leblanc

les solutions systèmes e.l.m. leblanc les solutions systèmes e.l.m. leblanc à l occasion d Interclima 2013, e.l.m. leblanc présente plusieurs solutions Blueactive multi-énergie pour la construction neuve et la rénovation en habitat résidentiel

Plus en détail

Régulateurs solaires Schüco SOLO FS et DUO FS Gestion d installations solaires fournissant de l ECS et un complément de chauffage

Régulateurs solaires Schüco SOLO FS et DUO FS Gestion d installations solaires fournissant de l ECS et un complément de chauffage Sonnenenergie mit Schüco Régulateurs solaires Schüco SOLO FS et DUO FS Gestion d installations solaires fournissant de l ECS et un complément de chauffage 1 2 Schüco Sonnenenergie Régulateurs solaires

Plus en détail

VIESMANN VITOTRANS 353 Types PBS, PZS, PBM, PZM et PBL

VIESMANN VITOTRANS 353 Types PBS, PZS, PBM, PZM et PBL VIESA VITOTRAS 353 Types PBS, PZS, PB, PZ et PB Exemples d'installations Exemples d'installations sélectionnés 4/014 Sommaire Sommaire 1. Production d'eau chaude sanitaire par module de production d'ecs

Plus en détail

DOSSIER VANNES 3 VOIES

DOSSIER VANNES 3 VOIES DOSSIER VANNES 3 VOIES REGULATION CIRCUIT DE CHAUFFAGE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT TECHNOLOGIES PRINCIPE DE REGULATION MONTAGE EN MELANGE MONTAGE EN REPARTITION MONTAGE EN DECHARGE MONTAGE EN INJECTION

Plus en détail

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DESCRIPTION D UN CIRCUIT DE CHAUFFAGE A EAU CHAUDE LE SENS DE LA PENTE LE RADIATEUR EN FONTE

Plus en détail

LES CHAUDIERES MURALES

LES CHAUDIERES MURALES Comme tout générateur, les chaudières murales sont constituées d un corps de chauffe, d un circuit de fluide caloporteur et de parcours des fumées. Les foyers des chaudières murales sont de type atmosphérique

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes à haut rendement équipées de moteurs à aimant permanent ou de «moteurs EC» (Electronic Commutation) sont jusqu à 3x plus efficientes

Plus en détail

Notice de montage et de maintenance VITOTRONIC 100 VITOTRONIC 333. Vitotronic 100, type GC1. Régulation numérique de chaudière

Notice de montage et de maintenance VITOTRONIC 100 VITOTRONIC 333. Vitotronic 100, type GC1. Régulation numérique de chaudière Notice de montage et de maintenance Vitotronic 100, type GC1 Régulation numérique de chaudière Vitotronic 333, type MW1 Régulation numérique de cascade en fonction de la température extérieure Remarques

Plus en détail

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC)

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Systèmes aurotherm Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Le soleil, une énergie propre et renouvelable Les aurotherm 300, 400 et 700 fonctionnent avec les capteurs plans VFK

Plus en détail

BALLON TAMPON NBTAE - AVEC CUVE E.C.S.

BALLON TAMPON NBTAE - AVEC CUVE E.C.S. ATTENTION : Il est très important de remplir d abord le ballon interne pour l eau chaude sanitaire (la cuve E.C.S.) en le portant à une pression de 6 bars (maximum), et de remplir ensuite le réservoir

Plus en détail

Gaz 7000 WT. Chaudière murale gaz basse température. Chauffage avec 3 bouteilles à stratification intégrées.

Gaz 7000 WT. Chaudière murale gaz basse température. Chauffage avec 3 bouteilles à stratification intégrées. Chaudière murale gaz basse température. Chauffage avec 3 bouteilles à stratification intégrées. Gaz 7000 WT WBN 4C O B4 N WBN 4C R B4 N Chauffage + eau chaude sanitaire stratifiée par ballon intégré Les

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI)

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs de l installation solaire de production d ECS. Date 0 2 / 1 0 /2013 V ersion

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol. member of

UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol. member of UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol member of UNIMIX UNIMIX EST UN SYSTÈME DE RÉGLAGE COMPACT ET UNIVERSEL POUR LE CHAUFFAGE PAR LE SOL QUI FONCTIONNE SUR LE

Plus en détail

Condens 5000 W Maxx Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul.

Condens 5000 W Maxx Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul. Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul. WBC 6H R N WBC 98H R N Chauffage seul Les points forts 100 kw sur une surface minimum avec une largeur de cm Idéale pour les petits et grands

Plus en détail

JUSQU'A 75% D'ECONOMIE D'ENERGIE BALLON EAU CHAUDE SANITAIRE SUR POMPE A CHALEUR POUR DE VRAIES ECONOMIES D'ENERGIE

JUSQU'A 75% D'ECONOMIE D'ENERGIE BALLON EAU CHAUDE SANITAIRE SUR POMPE A CHALEUR POUR DE VRAIES ECONOMIES D'ENERGIE JUSQU'A 75% D'ECONOMIE D'ENERGIE BALLON EAU CHAUDE SANITAIRE SUR POMPE A CHALEUR POUR DE VRAIES ECONOMIES D'ENERGIE BALLON DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE PAR POMPE A CHALEUR ECOLOGIQUE La pompe à

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Arbre des causes CESI Email

Arbre des causes CESI Email 2014 Arbre des causes CESI Email CLIPSOL 05/06/2014 Sommaire Contenu Sommaire... 1 Glossaire... 2 Sondes... 2 Circulateur... 2 Présence d un défaut sur régulation CESI... 2 Disfonctionnement sur appoint

Plus en détail

Chaudières murales gaz à condensation. CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré

Chaudières murales gaz à condensation. CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré Chaudières murales gaz à condensation CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré Les avantages de la gamme WOLF Crédit d Impôt 13 % Une gamme étendue : 14 modèles

Plus en détail

Chaleur bienveillante

Chaleur bienveillante C 256-01 made in Italy Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur et solaire Chaleur bienveillante FR Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur PERFORMANCES

Plus en détail

Pompes à chaleur eau/eau

Pompes à chaleur eau/eau HEAT PUMP Systems Principe de fonctionnement d une pompe à chaleur eau/eau Les eaux souterraines constituent un réservoir d énergie permanent qui offre des conditions optimales pour l installation d une

Plus en détail

Les Échangeurs multitubulaires - Heat line

Les Échangeurs multitubulaires - Heat line Le chauffage de l eau Les Échangeurs multitubulaires - Heat line www.piscinedunord.fr Echangeurs de chaleur Multitubulaire Application : Chauffage des piscines plein air ou intérieures à partir d un circuit

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

SYSTÈME PACEA. la chaleur extérieure le bien-être intérieur. pompe à chaleur EFEX

SYSTÈME PACEA. la chaleur extérieure le bien-être intérieur. pompe à chaleur EFEX SYSTÈME PACEA la chaleur extérieure le bien-être intérieur pompe à chaleur EFEX Système PACEA Le système PACEA se compose d une pompe à chaleur EFEX et d un pilote hydro-électronique MODULOFEX ou RENOFEX

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type 1 - PREAMBULE Cette notice s adresse au personnel qui aura à charge l entretien de l installation de production d eau chaude

Plus en détail

Une chaudière VARINO, en version standard, module en puissance de façon autonome à partir d une consigne de température affichée sur son thermostat.

Une chaudière VARINO, en version standard, module en puissance de façon autonome à partir d une consigne de température affichée sur son thermostat. Gamme VARINO VARINO GRANDE La gamme se décline en trois versions : - les VARINO d allure verticale de 65 kw à 300 kw (huit modèles) - les VARINO GRANDE d allure horizontale de 350 kw à 600 kw (six modèles)

Plus en détail

Un système, de nombreuses solutions, le tout est réglé.

Un système, de nombreuses solutions, le tout est réglé. Buderus Systèmes de régulation modulaires Un système, de nombreuses solutions, le tout est réglé. Logamatic 4000 Information spécialisée La chaleur est notre élément Appareil de régulation Logamatic 4121

Plus en détail

Solutions de chauffage au bois

Solutions de chauffage au bois Solutions de chauffage au bois Le chauffage au bois est le complément idéal du solaire: Classé Zéro CO, économique, simple et fiable. La biomasse est une énergie locale et inépuisable. Solarfuture offre

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Chaudières sol à cheminée

Chaudières sol à cheminée chaudières sol au gaz APERÇU CHAPITRE atmovit Chaudières sol à cheminée Chauffage uniquement (sans eau chaude sanitaire) atmovit 16 à 6... page 167 chauffage et eau chaude sanitaire atmovit combi VKC 24

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 CCTP : CONSTRUCTION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Traitement d eau. Fourniture et pose d un traitement d eau destiné à l alimentation d eau froide

Plus en détail

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération Cas pratique d une installation de Introduction Rappel principes de base Circuit de valorisation thermique (intégration hydraulique) Organes de régulation hydrauliques (dimensionnement, ) et équipements

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

«Regudis W-HTF» Stations d appartement avec circuit à haute température

«Regudis W-HTF» Stations d appartement avec circuit à haute température Information technique Descriptif du cahier des charges: Les stations d appartement Oventrop «Regudis W-HTF» avec circuit à haute température s utilisent pour l alimentation d appartements individuels en

Plus en détail

L'innovation certifiée depuis 1892

L'innovation certifiée depuis 1892 ffe m o dy r e th u a -e namiques Ch a u L'innovation certifiée depuis 1892 Reconnu par la profession comme les meilleurs chauffe-eau thermodynamiques! APPAREILS CONÇUS, DÉVELOPPÉS ET FABRIQUÉS DANS NOS

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC)

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs d une installation solaire collective de production d ECS. Date 1 3/ 12/2012

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes de circulation des sociétés membres d Europump portent le label volontaire «Energy», qui utilise le classement de A à G déjà bien

Plus en détail

Le Module thermique d appartement de l étude au dimensionnement

Le Module thermique d appartement de l étude au dimensionnement Le Module thermique d appartement de l étude au dimensionnement Une Module Thermique d Appartement permet la mise à disposition de chauffage pour l habitation et la production d eau chaude. Un réseau de

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Kit relève chaudière code 073989

Kit relève chaudière code 073989 Document n 11- ~ /0/01 FR NL DE EN IT Kit relève chaudière code 07989 ES PT PL PT PT pour pompe à chaleur, Split 1 service 8 7 Notice de montage destinée au professionnel à conserver par l utilisateur

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

VERSION CHEMINÉE OU VENTOUSE

VERSION CHEMINÉE OU VENTOUSE Aqualia Chaudières murales AQUALIA CHAUFFAGE SEUL 2 MODÈLES DE 9 À 24 KW AQUALIA PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ (MURAL OU SOL) 4 MODÈLES DE 9 À 24 KW GARANTIE 2 ANS AQUALIA MI

Plus en détail

RESEAUX D EAU SANITAIRE

RESEAUX D EAU SANITAIRE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INSTANTANEE AVEC STOCKAGE PRIMAIRE RESEAUX D EAU SANITAIRE La présente fiche, destinée aux professionnels doit être adaptée suivant chaque application. L utilisation du

Plus en détail

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013 L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix de 0,7 à 196 kw Chaudières électriques murales Une chaudière exceptionnelle aux performances exceptionnelles! Remplace facilement tout type de chaudière Silencieuse

Plus en détail

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 2 GEOTHERMIE Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE 30/35 C 40/45 C 47/55 C 55/65 C Mono-compresseur

Plus en détail

Chaudières murales gaz à condensation CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré

Chaudières murales gaz à condensation CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré Conforme aux exigences label BBC et RT 2012 La compétence dans l économie d énergie Chaudières murales gaz à condensation CGB : Chauffage seul CGB-K : Mixte instantanée CGS, CGW : Mixte avec ballon intégré

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

SOLUTIONS HYDRAULIQUES

SOLUTIONS HYDRAULIQUES 01DOC1050 TABLE DES MATIÈRES OBJECTIFS ET EXIGENCES RELATIVES À L INSTALLATION 4 PRÉSENTATION DES SOLUTIONS HYDRAULIQUES 5 SOLUTIONS HYDRAULIQUES 6-9 RACCORDEMENT EN SÉRIE AVEC INJECTION - CHAUDIÈRE AVEC

Plus en détail

Chers partenaires Froling!

Chers partenaires Froling! www.froeling.com Chers partenaires Froling! Avec les systèmes d énergie, nous souhaitons tenir compte des souhaits de Froling pour des solutions système respectueuses de l environnement, économiques et

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL Notice d utilisation 300028223-001-03 Sommaire 1 Consignes de sécurité et recommandations...4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Recommandations...4

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

SET - Préparateur instantané ECS

SET - Préparateur instantané ECS SET-60-70-80-100-120 Module pour la préparation instantanée d eau chaude sanitaire avec structure autoportante Système complet plug and play pour le transfert de chaleur depuis un accumulateur thermique

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation Module ECS instantanée

Manuel d installation et d utilisation Module ECS instantanée Manuel d installation et d utilisation Module ECS instantanée Manuel d installation et d utilisation Module ECS instantanée FWS 30 ECO FR Fixation murale Mars 2015 Sous réserve de modifications en vue

Plus en détail

58 [ TARIF BULEX 2015/2 ]

58 [ TARIF BULEX 2015/2 ] 58 [ TARIF BULEX 015/ ] Chaudières non-condensation Thema TEK Thema CLASSIC ACCESSOIRES ACCESSOIRES HYDRAULIQUES [ TARIF BULEX 015/ ] 59 Thema TEK C 5 NOUVEAU Caractéristiques générales Garantie ans Chaudière

Plus en détail

«Regudis W-HTU» Stations d appartement

«Regudis W-HTU» Stations d appartement Information technique Descriptif du cahier des charges: Les stations d appartement Oventrop «Regudis W-HTU» s utilisent pour l alimentation d appartements individuels en eau de chauffage, eau chaude sanitaire

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation électrique Gialix offre la solution de central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation Retour Aquastat de sécurité circuit radiateur MODULANTE ET SILENCIEUSE Gialix est la seule chaudière électrique

Plus en détail

Junkers EMS 2 Energy Management System

Junkers EMS 2 Energy Management System Energy Management System Nouvelle génération de régulateurs et de modules pour les installateurs qui aiment la perfection Ecodesign: directive et règlements Directive Ecodesign du Parlement européen et

Plus en détail

Manuel PELLAQUA. et instructions de montage. 600l - 1500l. Lkjlkhlkjl Khfj

Manuel PELLAQUA. et instructions de montage. 600l - 1500l. Lkjlkhlkjl Khfj Manuel et instructions de montage Lkjlkhlkjl Khfj PELLAQUA 600l - 1500l ÖkoFEN France 45, route d Apremont - 73 000 BARBERAZ Tel. 04 79 65 01 71 - Fax. 04 79 71 96 52 Date d autorisation : 27.02.2008 vérif.

Plus en détail

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR Module de fonction SM10 Module solaire pour EMS Instructions de service FR Sommaire 1 Sécurité.......................................3 1.1 Remarque...................................3 1.2 Utilisation conforme.............................3

Plus en détail

Auréa. Auréa Système. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire auto-vidangeable

Auréa. Auréa Système. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire auto-vidangeable Les solutions s pour l Eau Chaude ou le Chauffage Auréa Chauffe-Eau Solaire N 0-7S84 F Système auto-vidangeable et ANTI-SURCHAUFFE Avec Auréa PAC 90% Jusqu à d énergie Gratuite pour votre ECS Auréa Système

Plus en détail

Chauffe-eau solaire collectif-cesc

Chauffe-eau solaire collectif-cesc Chauffe-eau solaire collectif-cesc Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version du 06/02/2015 Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

Rencontre technique Eau chaude solaire collective

Rencontre technique Eau chaude solaire collective PLAEFORME DE FORMAION SOLAIRE & BAIMEN Rencontre technique Eau chaude solaire collective guillaume.pradier@ines-solaire.org 17 décembre 2014 1 Programme Présentation INES Dispositif élésuiweb et prestations

Plus en détail

Int Cl.3: F 24 D 19/10 F 24 D 3/00

Int Cl.3: F 24 D 19/10 F 24 D 3/00 19 Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 061 410 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN @ Numéro de dépôt: 82420035.6 Date de dépôt: 17.03.82 Int

Plus en détail

Tout connaître sur le PS 005

Tout connaître sur le PS 005 out connaître sur le PS 005 odule pour la production d'eau chaude sanitaire par votre chaudière SA V B-6530 HUI Route de Biesme 49 E 071 59 00 39 FAX 071 59 01 61 info@tempolec.be www.tempolec.be B-1090

Plus en détail