IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital"

Transcription

1

2 IST Infections Sexuellement Transmissibles Qu est-ce qu une IST? Un grand nombre d infections se transmet par voie sexuelle. Elles sont appelées Infections Sexuellement Transmissibles, plus connues sous le sigle IST. Lors d une relation sexuelle non protégée, des virus, bactéries, champignons, ou organismes unicellulaires peuvent être transmis d un partenaire à l autre et être responsables d une pathologie. La contamination peut s effectuer, quel que soit le type de rapport (pénétration vaginale ou anale, fellation, cunnilingus...). Cependant, certains sont plus à risque que d autres, tels les rapports anaux, du fait du risque accru de lésions de la muqueuse, beaucoup plus fragile. Il suffit d un seul rapport non protégé pour les contracter. Certaines infections sont plus bénignes et peuvent facilement être soignées mais beaucoup d autres sont plus graves et laissent des séquelles pouvant entraîner une stérilité ou encore la mort. Les IST ne se transmettent pas par les gestes de la vie quotidienne (poignée de main...) ni par l utilisation d équipements publics (piscines, toilettes...). Les IST les plus courantes Les IST avec symptômes génitaux L herpès génital C est l IST la plus répandue. Elle est due à un virus. Symptômes - Il s agit d une éruption très douloureuse de petits boutons en forme de vésicules sur les organes génitaux, l anus, ou la bouche, qui peut apparaître une semaine ou plus après la contamination. La douleur est de type brûlures, picotements, démangeaisons. La première poussée peut s accompagner de fièvre, de fatigue et de ganglions. La maladie évolue par poussées plus ou moins fréquentes, favorisées par la fatigue, le stress, la présence d une autre maladie. Diagnostic - Il est le plus souvent établi par un examen clinique mais aussi par prélèvement local et prise de sang. Traitement - C est un anti viral sous forme de pommade ou de comprimé qui est utilisé. À savoir - Les vésicules sont très contagieuses, il est donc impératif d avoir des rapports protégés (ou abstinence) en cas de poussées. Il y a un risque grave d atteinte du nouveau-né lors de l accouchement par voie basse, si la mère est en poussée d herpès au moment de la naissance. Une fois le virus de l herpès contracté, il reste dans l organisme à vie. 02

3 La sexualité est un domaine de la vie très personnel et intime. Il est parfois difficile d en parler, même avec ses proches. Pourtant, souvent un grand nombre de questions se posent, notamment sur les infections sexuellement transmissibles et la contraception. Parlons sexualité La chlamydiose Cette maladie a la particularité de ne pas toujours présenter de signes cliniques. Symptômes - Ils se présentent sous forme d écoulements au niveau de la verge, de pertes génitales ou encore de brûlures. Diagnostic - Il est réalisé par prélèvement génital. Traitement - Il est à base d antibiotiques. À savoir - En l absence de traitement, il y a un risque chez la femme d infection des trompes (salpingite) ou de l utérus pouvant entraîner une stérilité. Chez l homme, cette maladie peut atteindre la prostate ou l épididyme. Le risque de stérilité est moins présent mais tout de même possible. Le condylome ou "crête de coq" Symptômes - C est le développement de verrues, dont la surface est irrégulière, au niveau des organes génitaux ou de l anus. Il peut exister des localisations vaginales invisibles à l œil nu. Diagnostic - Il est fait par examen médical et/ou frottis cervico-vaginal. Traitement - La destruction locale des lésions est nécessaire en recourant à des crèmes ou au laser. À savoir - Certains virus responsables de cette IST peuvent jouer un rôle dans la survenue d un cancer du col de l utérus, d où l importance des examens gynécologiques et dépistages. 03

4 IST Infections Sexuellement Transmissibles La blennorragie ou "chaude pisse" Cette IST survient rapidement, 2 à 5 jours après le rapport contaminant. Elle est due à une bactérie, le gonocoque. Symptômes - Chez l homme, il va se produire un écoulement jaunâtre et des brûlures très importantes à l émission d urine. Pour la femme, l infection peut passer inaperçue. Il peut cependant y avoir quelques pertes et une inflammation vaginale. Diagnostic - Il est réalisé par prélèvement vaginal. Traitement - Il nécessite une prise d antibiotiques. À savoir - Cette pathologie, parfois négligée, peut aussi être responsable de salpingite et d infection utérine pouvant entraîner une stérilité ultérieure. La syphilis Symptômes - Les premières manifestations apparaissent environ un mois après le rapport contaminant. Une petite ulcération indolore, le chancre, va se former au niveau des organes génitaux, de l anus ou de la bouche, associé à un ganglion satellite. Diagnostic - Il est possible grâce à une analyse de sang et/ou un prélèvement sur le chancre. Traitement - Il est antibiotique. À savoir - Si elle n est pas traitée, la syphilis peut atteindre, quelques années après, le système nerveux, le cœur et entraîner la mort du patient. La trichomonase Symptômes - Elle se caractérise par des écoulements abondants, odorants, ainsi que par des démangeaisons et picotements des organes génitaux. Parfois les symptômes sont inexistants. Diagnostic - Il est établi par prélèvement génital. Traitement - Un antiparasitaire est utilisé localement et par voie orale. 04

5 Être bien informé pour avoir les bons réflexes, c est vivre sa sexualité l esprit tranquille. Parlons sexualité Les IST avec symptômes non génitaux Le mode de transmission de ces maladies peut être sexuel mais leurs symptômes ainsi que leur évolution concernent d autres organes. L hépatite B Le virus de l hépatite B se transmet principalement par voie sexuelle et sanguine. Il est responsable de l inflammation et de la destruction des cellules du foie. Symptômes - Cette maladie peut dans un premier temps passer inaperçue. Dans 50 % des cas, elle se manifeste par une fatigue importante, une jaunisse Elle peut entraîner des complications graves voire mortelles (cirrhose, cancer du foie). Diagnostic - Il est établi grâce à une prise de sang. Traitement - Il est en fonction de l évolution de la maladie. L administration d antiviraux fait partie des soins. À savoir Il existe un vaccin contre l hépatite B. Le SIDA Le virus du SIDA détruit le système immunitaire. Il n existe toujours pas de traitement ni de vaccin pour éradiquer ce virus. Cette maladie est mortelle. Symptômes - L évolution de la maladie est progressive et inégale. La personne contaminée va passer par un stade sans symptôme. Le virus installé dans les globules blancs "dort", c est la période dite de séropositivité. Elle peut durer plusieurs années. Une fois la maladie développée, elle va totalement envahir et détruire le système immunitaire, laissant la personne sans aucune possibilité de se défendre contre les maladies dites opportunistes qui vont l affaiblir et entraîner sa mort. Diagnostic - Une analyse sanguine détermine si la personne est atteinte par le virus. Traitement - Une trithérapie est administrée à la personne. À savoir - Les IST fragilisent les muqueuses (organes génitaux, anus, bouche) et de ce fait, favorisent considérablement le risque de contamination par le virus du SIDA. Si l on a contracté une IST, il est important de pratiquer un test de dépistage du SIDA. 05

6 IST Infections Sexuellement Transmissibles Que faire pour ne pas contracter une IST L utilisation d un préservatif masculin ou féminin est le seul moyen de protection contre les IST lors de rapports sexuels de types génitaux ou anaux. Pour la fellation et le cunnilingus, il existe des moyens de protection locaux tels que les digues dentaires (carré de latex). Les moyens contraceptifs comme la pilule ou le stérilet ne protègent pas contre les IST. Que faire en cas de rapport sexuel non ou mal protégé Vous n avez pas mis de préservatif ou ce dernier a glissé ou cassé, il est important de consulter un médecin dans les 48 heures, afin d évaluer les risques de contamination par le virus du SIDA. Si le risque est élevé, une trithérapie de prévention peut être mise en place. Par ailleurs, il faut penser à protéger les rapports ultérieurs et surveiller l apparition de symptômes inhabituels pouvant être révélateurs d une IST, dans le but de traiter les deux partenaires si besoin. Plusieurs situations présentent un risque de contamination au VIH Préservatif qui glisse ou se déchire lors du rapport sexuel. Relations sexuelles sans protection : - pénétration vaginale ou anale fellation sans préservatif, - cunnilingus, anulingus sans digue dentaire. Partage de seringue. Blessure accidentelle avec un objet souillé de sang contaminé (seringue usagée, piercing ). 06

7 Un rapport sexuel est un moment de plaisir et d intimité entre deux personnes consentantes. En aucun cas, il ne doit être réalisé sous la pression, le chantage et contre la volonté d un des partenaires. Parlons sexualité Services de Médecine Préventive Universitaires Bordeaux Centre de santé et Service Inter-Universitaire de Médecine Préventive Campus de Pessac-Talence 13 avenue Pey-Berland à Pessac Tél Limoges 39 J rue Camille Guérin Tél Pau 2 rue Audrey Benghozi Tél Toulouse Université des Sciences Sociales Toulouse I 2 rue du Doyen G. Marty Tél ou 47 Université de Toulouse Le Mirail 5 allées Antonio Machado Tél ou Université Paul Sabatier 118 route de Narbonne Tél ou 66 ou 67 Saint-Denis Université de La Réunion 15 avenue René Cassin Tél Sans avoir l impression d être malade, on peut quand même être atteint par une IST. C est pour cela qu il faut se faire dépister. SIDA Info Service h/24 Appel confidentiel anonyme et gratuit Centres de Dépistage Anonymes et Gratuits Bordeaux Maison Départementale de la Santé 2 rue du Moulin Rouge Tél Limoges CHU Dupuytren 2 avenue Martin Luther King Tél Pau Hôpital de Pau 2 étage, bâtiment François Mitterrand 4 boulevard Hauterive Tél Toulouse Hôpital La Grave Place Lange Tél

8 Contraception La contraception hormonale, locale ou d urgence Quelle contraception? Il existe différents moyens de contraception. Si certains ont uniquement un effet contraceptif, d autres ont, en plus, le pouvoir de protéger des IST. C est en faisant un point sur votre sexualité et votre couple, que vous pourrez choisir, à deux, le moyen de contraception le plus adapté à votre vie. La contraception hormonale La pilule œstroprogestative C est le moyen le plus répandu au monde. Son mode d action est hormonal : il assure le blocage de l ovulation (action principale) ainsi qu une modification de la glaire cervicale et de la muqueuse utérine. La pilule se présente sous la forme d un petit médicament à avaler. Le schéma le plus classique comporte la prise quotidienne d une pilule à heure fixe, pendant 3 semaines suivie de 7 jours d arrêt. La prescription nécessite un examen médical et un entretien avec un médecin afin que le produit soit le plus adapté possible au profil hormonal de chaque femme. Certaines sont remboursées par la Sécurité sociale, d autres non, mais de plus en plus de mutuelles les prennent en charge. L implant Ce bâtonnet cylindrique de 4 cm de long et 2 mm de diamètre délivre en continu un progestatif comparable à celui d une pilule microdosée. Il est implanté par un médecin sur la face interne du bras et nécessite une petite anesthésie locale tant pour la pose que pour le retrait. Son efficacité est excellente et les oublis ne sont plus un problème. L implant est posé pour trois ans et son action est réversible quelques semaines après le retrait. L effet secondaire le plus fréquent est la persistance de saignements quelques mois après la pose. Il est délivré sur prescription médicale suite à un examen et un entretien avec un médecin. Il est remboursé par la Sécurité sociale. 08 Le patch contraceptif Le mode d action est le même que pour la pilule. Il doit être appliqué 1 fois par semaine pendant 3 semaines puis arrêté 1 semaine. De couleur chair, pour une meilleure discrétion, il peut être posé n importe où sur le corps à l exception des seins. Il est compatible avec la pratique de sports et résiste à l eau. On peut retrouver les mêmes effets secondaires que les autres contraceptifs hormonaux. Il est délivré sur prescription médicale après un examen et un entretien avec un médecin. Le patch n est pas remboursé par la Sécurité sociale. À titre indicatif, 1 boîte de 3 patchs coûte entre 10 et 16.

9 La contraception et la lutte contre les IST sont l affaire de tous et concernent les deux personnes du couple. Parlons sexualité L anneau vaginal Ici encore, nous avons une action hormonale similaire à la pilule. Souple et transparent, il est placé dans le vagin par l utilisatrice. Il doit être retiré au bout de trois semaines, un nouvel anneau sera mis en place après un délai d une semaine. Il nécessite, comme les autres, un entretien et un examen par un médecin. Non remboursé par la Sécurité sociale, il coûte entre 10 et 15. Aucun de ces 4 moyens de contraception hormonale ne protège contre les IST. Ils peuvent entraîner des effets secondaires tels que des saignements, des règles plus longues et plus abondantes. La contraception locale et méthodes barrières Le Dispositif Intra-Utérin (D.I.U) ou stérilet C est le deuxième moyen de contraception utilisé en France. Il est posé par un médecin pendant les règles. Un examen annuel est nécessaire. Son mode d action est local, il peut être mécanique (D.I.U en cuivre) ou hormonal (D.I.U délivrant un progestatif). L efficacité est immédiate, le taux d échec peu élevé et la durée d action de 3 à 5 ans en fonction du stérilet choisi. Les effets secondaires les plus fréquents sont des saignements ou des règles plus abondantes et/ou plus longues. Ici aussi, un entretien et un examen médical, réalisés par un médecin, sont nécessaires. Ils sont remboursés par la Sécurité sociale. Le diaphragme Il est en voie de disparition et son taux d échec est relativement élevé. Il se présente sous la forme d une calotte en latex recouvrant le col de l utérus, que l utilisatrice doit mettre en place avant le rapport sexuel. Il va empêcher les spermatozoïdes de passer le col de l utérus. Pour augmenter son efficacité, il est conseillé de l associer à un spermicide. Il n est pas remboursé par la Sécurité sociale. Son coût varie entre 15 et

10 Contraception La contraception hormonale, locale ou d urgence Les spermicides Ils peuvent se présenter sous forme de crèmes, d ovules ou d éponges, les spermicides se placent dans le vagin, avant le rapport sexuel. Ils assurent une contraception locale en détruisant les spermatozoïdes, mais n ont aucun effet sur les IST. Attention toutefois, ils comptent parmi les contraceptifs les moins efficaces. En vente en pharmacie, le tarif varie de 1 à 3. Le stérilet, le diaphragme ou encore les spermicides n offrent aucune protection contre les IST. Le préservatif masculin Il assure à la fois une contraception locale mais aussi une protection contre les IST. À usage unique, cette gaine le plus souvent en latex (il existe d autres matières pour les personnes allergiques) doit être placée sur le pénis en érection avant toute pénétration et doit être retirée immédiatement après éjaculation. Pour une efficacité et une sécurité maximales, quelques consignes s imposent : vérifier la date de péremption, rechercher la mention NF ou CE sur l emballage, manipuler le préservatif avec précaution afin de ne pas le déchirer et n utiliser que des lubrifiants à base d eau. Il est en vente libre dans les pharmacies, les grandes surfaces ainsi que dans des distributeurs automatiques mis à disposition dans les établissements scolaires, boîtes de nuit Il n est pas remboursé par la Sécurité sociale. 10

11 Se respecter, se protéger soi-même et les autres fait partie des éléments essentiels pour avoir une sexualité épanouie, que le rapport soit occasionnel ou inscrit dans une relation durable. Le préservatif féminin Parlons sexualité Au même titre que le préservatif masculin, il assure à la fois le rôle de contraception locale et celui de protection contre les IST. Il s agit d une gaine en polyuréthane (aussi résistante mais moins allergisante que le latex) à usage unique, qui tapisse la paroi interne du vagin et recouvre les organes génitaux externes. Il peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport sexuel. Le préservatif féminin permet aussi aux femmes de pouvoir gérer leur contraception et de se protéger efficacement quand le préservatif masculin est refusé. Comme pour le préservatif masculin, les mêmes précautions d emploi doivent être observées. Il reste plus coûteux : entre 1 et 3 l unité et sa distribution reste assez inégale en fonction des lieux géographiques. Il faut noter que de plus en plus de mutuelles remboursent les différents moyens de contraception, que la Sécurité sociale en prenne une partie en charge ou non. Renseignez-vous afin de savoir si votre moyen de contraception actuel ou futur fait partie de la gamme de remboursement de votre complémentaire santé. La contraception d urgence ou pilule du lendemain C est une méthode qui ne peut pas remplacer une contraception régulière : "son utilisation doit rester exceptionnelle". Son efficacité n est pas totale, mais s il y a eu rapport sexuel non ou mal protégé et que vous craignez d être enceinte, elle peut permettre d éviter une grossesse non désirée. On peut se la procurer sans prescription médicale dans toutes les pharmacies, les centres de planification, les centres de santé des étudiants. Pour un maximum d efficacité, elle doit être prise le plus tôt possible après le rapport sexuel non protégé et impérativement dans les 72 heures (au-delà, consulter un médecin). Cette pilule est gratuite pour les mineurs et remboursée par la Sécurité sociale sur prescription. Attention, la pilule du lendemain ne protège pas contre les IST, il est donc indispensable de faire un dépistage. 11

12 Retrouvez toutes vos infos Prévention sur Ce dépliant a été validé par un professionnel de santé. Vittavi, mutuelle régie par le livre II du Code de la mutualité, Siren n est intégralement substituée par Myriade, Siren n Vittavi est une mutuelle de l union Eovi. VMKI_0669_01_ Crédits photos : DigitalVision, PhotoDisc, Photoalto, Fotolia.com. Ne pas jeter sur la voie publique.

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire > Qu est-ce qu une IST p 5 > La Blennorragie gonococcique p 7 > La Chlamydiose p 8 > Les Condylomes p 9 > L Hépatite B p 10 > L Herpès

Plus en détail

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant.

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. La contraception représente l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de

Plus en détail

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles Petit manuel des infections sexuellement transmissibles entre femmes Qu est-ce qu une IST? Les IST sont les Infections Sexuellement Transmissibles. Elles se transmettent principalement lors de relations

Plus en détail

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux 1 VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux DESCRIPTION Le Virus du Papilloma Humain (VPH) existe sous plus de 150 souches différentes. Seul une quarantaine est responsable des condylomes génitaux

Plus en détail

Santé sexuelle. Aimer et se protéger

Santé sexuelle. Aimer et se protéger Santé sexuelle Aimer et se protéger Une sexualité : du plaisir, de l amour en toute confiance Le début de la vie sexuelle est riche en émotions, en plaisir mais aussi souvent en questions, en incertitudes.

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Bien vivre sa vie sexuelle

Bien vivre sa vie sexuelle LIVRET D INFORMATION Bien vivre Bien vivre sa vie sexuelle sa vie sexuelle Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com 2 Bien vivre sa

Plus en détail

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place.

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. Premiers émois, rupture, coup de foudre, arrivée de bébé, retrouvailles passionnées Tout au long de sa vie, une femme, un homme connaît

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Prévenir... le VIH/Sida. et les maladies sexuellement transmissibles. chez les adolescents

Prévenir... le VIH/Sida. et les maladies sexuellement transmissibles. chez les adolescents Prévenir... le VIH/Sida et les maladies sexuellement transmissibles chez les adolescents 32 MST et Sida : pourquoi il faut toujours se protéger vec l arrivée des traitements efficaces la vigilance Aa tendance

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Infections Sexuellement Transmissibles

Infections Sexuellement Transmissibles Infections Sexuellement Transmissibles LES IST SOMMAIRE Les IST 3 Les détecter 5 Les soigner 12 Qui consulter? 14 A qui en parler? 15 Les éviter 16 Tableaux récapitulatifs 22 à 25 Ressources 26 En bref

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com

CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com La vie affective et sexuelle suscite beaucoup de questions et occupe une grande part des préoccupations de chacun.

Plus en détail

Une contraception, oui, mais laquelle?

Une contraception, oui, mais laquelle? Une contraception, oui, mais laquelle? Tous concernés! De quoi s agit-il? Depuis la légalisation de la pilule en 1967, les scientifiques ont rusé d'imagination pour nous offrir des solutions contraceptives

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses IST Pathologies très fréquentes Etiologies multiples (bactéries, virus, parasites, levures) Complications

Plus en détail

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS?

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? Connaissances et opinions sur les moyens de contraception : état des lieux DOSSIER DE PRESSE 5 juin 2007 Sommaire I. Les usages de la contraception en France p.3

Plus en détail

Méthodes de contraception naturelles

Méthodes de contraception naturelles Méthodes de contraception naturelles Il existe des méthodes de contraception naturelles et anciennes. Elles sont ni mécaniques, ni chimiques : Le coït interrompu Procédé le plus ancien qui consiste à un

Plus en détail

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans Caisse de coordination aux assurances socialesaux Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2014 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2015 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

La contraception après le 1 enfant

La contraception après le 1 enfant er La contraception après le 1 enfant Bayer Santé Division Bayer Schering Pharma www.bayerscheringpharma.fr PP000869-0907 - Bayer Santé - SAS au capital de 47 857 291,14-706 580 149 RCS Nanterre Toutes

Plus en détail

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST GUIDE PRATIQUE N 3 HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès Herpès génital et au Quand on parle d Infections Sexuellement Transmissibles, on pense immédiatement au Sida.

Plus en détail

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie Collège national des gynécologues et obstétriciens Sous la direction du Pr Jacques Lansac Coordonné par le Dr Nicolas EVRARD En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE de la gynécologie Le corps féminin

Plus en détail

HAMEL Coralie 3 C LAMACHE Anne-Sophie CHOISIR LE BON MOMENT POUR DEVENIR PARENTS : QUELLES SOLUTIONS?

HAMEL Coralie 3 C LAMACHE Anne-Sophie CHOISIR LE BON MOMENT POUR DEVENIR PARENTS : QUELLES SOLUTIONS? HAMEL Coralie 3 C LAMACHE Anne-Sophie CHOISIR LE BON MOMENT POUR DEVENIR PARENTS : QUELLES SOLUTIONS? I. Ce qu'est la contraception SOMMAIRE II. A chacun sa contraception 1. Le préservatif masculin 2.

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

La contraception. La pilule : Contraception orale

La contraception. La pilule : Contraception orale La contraception La pilule : Contraception orale La pilule est une association d'hormones proches de celles produites par les ovaires (oestrogènes et progestérone). Sa prise régulière bloque l'ovulation.

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

Environ 15 /mois. Non remboursé.

Environ 15 /mois. Non remboursé. LA MÉTHODE PRIX1 COMMENT L OBTENIR? PILULE CONTRACEPTIVE Un comprimé à prendre quotidiennement et à heure régulière pendant 21 jours ou 28 jours, selon le type de pilule. Il en existe deux types : les

Plus en détail

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie?

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie? Le SIDA Et toi, Qu est-ce que tu connais De cette maladie? Sommaire 1 partie : Testez vos connaissances Pages jaunes 1. Çà veut dire quoi cette maladie 2. Comment peux-tu l attraper? 3. Prendre un risque,

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Historique 1978 : Affiche du mouvement français pour le planning familial (MFPF) Source : Planning familial Au XXI e siècle : 2000-2005

Plus en détail

Sujet 8: Choisir le moment de concevoir un enfant,effets contraceptifs et abortifs. La maîtrise de la reproduction

Sujet 8: Choisir le moment de concevoir un enfant,effets contraceptifs et abortifs. La maîtrise de la reproduction Sujet 8: Choisir le moment de concevoir un enfant,effets contraceptifs et abortifs La maîtrise de la reproduction Avoir un enfant? Tous les jeunes couples rêvent d avoir des enfants, mais ils peuvent contracter

Plus en détail

La mienne est. en comprimés

La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est La mienne sans ordonnance dure 3 ans La mienne n est La mienne est pas contraignante hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac. La contraception. Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation

Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac. La contraception. Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac La contraception Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation La présente brochure a pour but de vous fournir des informations importantes

Plus en détail

Santé de la femme L insémination artificielle avec don de sperme Santé de la femme DÉPARTEMENT D'OBSTETRIQUE, GYNÉCOLOGIE ET RÉPRODUCTION Ref. 123 / 2009 Service de Médecine de la Reproduction Servicio

Plus en détail

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception.

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception. Objectif général de la séquence : être capable d avoir un comportement responsable en matière de sexualité, prenant en compte la maîtrise de la natalité. Objectif général de la séance : Etre capable de

Plus en détail

VALISE "CONTRACEPTION"

VALISE CONTRACEPTION VALISE "CONTRACEPTION" Cette valise a pour objectif d être une aide au professeur de biologie pour traiter du sujet de la contraception à tous niveaux. Elle pourra également être utilisée pour des informations

Plus en détail

Infections sexuellement

Infections sexuellement CHAPITRE 21 transmissibles, y compris le VIH Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les personnes avec des infections sexuellement transmissibles (IST) y compris le VIH, peuvent utiliser efficacement

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

Les differentes méthodes de contraception

Les differentes méthodes de contraception Les differentes méthodes de contraception Le 02.12.2008 1 La contraception orale Définition : moyen employé pour provoquer l infécondité chez la femme et chez l homme 1.1 La contraception orale oestro-progestative

Plus en détail

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Éducation à la sexualité et à la responsabilité La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Définition contraception : Empêcher la conception d un embryon (la rencontre entre les

Plus en détail

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais X8@ www.gay health network.ie Sexe plus sûr, dépistage du VIH, syphilis, renseignements sur les maladies sexuellement transmissibles et sur la prophylaxie post-exposition en français pour des hommes qui

Plus en détail

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST?

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Fiche : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Quelques dates 98 : Identification d un premier cas de la maladie du SIDA 983 : Identification du virus VIH par l Institut Pasteur 987 : Première prescription

Plus en détail

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST)

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) MST est le terme utilisé pour décrire toute maladie, toute infection transmise par un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée, et qui

Plus en détail

S informer, se proteger, prevenir

S informer, se proteger, prevenir Liens www.wacc-network.org www.eurogin.com www.invs.sante.fr www.has-sante.fr/portail/jcms/j_5/accueil www.sante.gouv.fr www.afssaps.sante.fr www.inpes.sante.fr www.e-cancer.fr S informer, se proteger,

Plus en détail

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14 La contraception La contraception SE PROTEGER D UNE GROSSESSE 5 Les moyens de contraception pour les femmes 6 La pilule 6 Le stérilet 8 L implant 9 L anneau vaginal 10 Le patch 11 L injection 12 Le préservatif

Plus en détail

Le stérilet, c est quoi?

Le stérilet, c est quoi? Le stérilet, c est quoi? Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Le stérilet, c est quoi? C est quoi? Un petit appareil en forme de T, fait en plastique et recouvert de cuivre inséré dans

Plus en détail

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation Maitrise de la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles 2. Les contraceptifs locaux 3. Les préservatifs 4. Les pilules 5. Les dispositifs intra-utérins II. L assistance médicale

Plus en détail

Chapitre 5 : donner la vie

Chapitre 5 : donner la vie Chapitre 5 : donner la vie Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours, retrouvele sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 5 : donner la vie. Je dois

Plus en détail

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation Chapitre 2 : La maitrise de la procréation 1 INTRODUCTION : La capacité de procréer implique de prendre en charge de façon responsable et conjointe sa vie sexuelle. Il existe des méthodes permettant de

Plus en détail

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004 Contraception, espacement des naissances 1 Définition Eviter la conception d`un embryon Espacement des naissances =programmation des naissances = régulation des naissances Eviter une grossesse (G) non

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES

QUESTIONS / RÉPONSES Les autotests de dépistage de l infection par le VIH QUESTIONS / RÉPONSES A SAVOIR L autotest ne remplace pas les autres modalités de dépistage du VIH, il les complète. Personne ne doit être contraint

Plus en détail

Ma contraception? I ME

Ma contraception? I ME Ma contraception? I ME Ma contraception? Ce guide : pour qui? Pourquoi?... 4 La contraception : un remboursement à tout âge!... 4 Pour les femmes La pilule : un moyen sur mesure... 5 Le stérilet : une

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

C est le temps d en parler

C est le temps d en parler Sexualité ET vph C est le temps d en parler Un guide condensé Sexualité protégée La santé sexuelle est importante, aussi importante que la santé physique en général. Vous avez probablement entendu parler

Plus en détail

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter-

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Largement débattue au cours du XII ème congrès de Gastroentérologie, tenu ce week end, l hépatite B mérite d être mieux connue

Plus en détail

Au service de divers groupes

Au service de divers groupes CHAPITRE 20 Au service de divers groupes Points-clés pour les prestataires et les clientes Adolescents yjeunes mariés et célibataires qui peuvent avoir des besoins différents en ce qui concerne leur santé

Plus en détail

module 4: sexualité et prévention

module 4: sexualité et prévention Prévention santé environnement module 4: sexualité et prévention Séquence : prévenir d une grossesse non désirée Exemplaire rempli Le préservatif masculin Quelques chiffres _ il se déroule sur le pénis

Plus en détail

L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure

L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure Les lois 1975 Loi autorisant l'ivg pour 5 ans dite loi Veil 1979 Prolongation définitive de l'autorisation 1982 Loi Roudy pour le remboursement 2001

Plus en détail

Section A La procréation

Section A La procréation La reproduction Section A La procréation 1. FécondationF Un seul spermatozoïde transperce la membrane de l ovule. Un mécanisme empêche tous les autres d entrer. La fécondation a lieu dans le 1 er tiers

Plus en détail

Sans condom, c est non!

Sans condom, c est non! Les MTS Le condom dans tous ses états! Sans condom, c est non! Les conseils Activités proposées Quiz Au revoir! Si tu as besoin de te confier, n hésite pas à contacter TEL- JEUNE ou rends-toi au CLSC le

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

Projet de recherche sur les MTS

Projet de recherche sur les MTS Projet de recherche sur les MTS Objectif : Les participants devront définir et décrire les MTS les plus courantes Structure : Petits groupes Durée : 30 minutes, plus un cours consacré aux présentations

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH

ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH et le SIDA? ÉDITION 2014 FRANÇAIS SOMMAIRE SAVOIR PAGE 5 Qu est-ce que LE VIH? PAGE 6 Qu est-ce que LE SIDA? PAGE 7 Comment peut se transmettre le VIH? PAGE 8 Lors

Plus en détail

Alcool Les dangers cachés

Alcool Les dangers cachés Alcool Les dangers cachés L alcool, dangereux ami L alcool, produit familier des soirées étudiantes, donne l'impression d'être bien, d'être capable de plus de choses et d'avoir confiance en soi. Mais tout

Plus en détail

Mycose vaginale. Juillet 2012. Par Monsieur Jonathan Greard Tutorat : Monsieur Michel Seve, enseignant-chercheur à l'université Joseph Fourrier

Mycose vaginale. Juillet 2012. Par Monsieur Jonathan Greard Tutorat : Monsieur Michel Seve, enseignant-chercheur à l'université Joseph Fourrier Mycose vaginale Juillet 2012 Par Monsieur Jonathan Greard Tutorat : Monsieur Michel Seve, enseignant-chercheur à l'université Joseph Fourrier Table des matières Introduction 5 I - Qu'est ce que c'est?

Plus en détail

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler Entre caresses et baisers, une ITS s est faufilée Il faut en parler Le présent document est une adaptation d un texte produit antérieurement par la Direction de santé publique de Montréal sous le titre

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles... sans jamais oser le demander. Sommaire Les organes génitaux féminins 4 Le cycle menstruel 6 Les caractéristiques des règles 8 Les modifications

Plus en détail

Sécurité de la contraception : Les méthodes contraceptives sont toutes BEAUCOUP PLUS SURES que la grossesse!

Sécurité de la contraception : Les méthodes contraceptives sont toutes BEAUCOUP PLUS SURES que la grossesse! Efficacité de la contraception : Si 100 femmes utilisent chacune une des méthodes pendant une année, combien tombent enceinte? Stérilisation masculine moins de 1 Stérilisation féminine moins de 1 Implanon

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST)

Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) Page1 Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Source : jactiv.ouest-france.fr Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) CONTEXTE (SITUATION 1) : alloecouteado.org source

Plus en détail

Les femmes **** **** Historique

Les femmes **** **** Historique Les femmes **** Historique Et les femmes? Statistiques Symptômes spécifiques aux femmes atteintes du VIH Biologie et liquides organiques Inégalité Connaissez les faits **** Historique Au début des années

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 :

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : 8 e ANNÉE - ÉTUDE DES ITS ET DU VIH - COURS 1 ÉTUDE DES ITS ET DU VIH Cours 1 NIVEAU 8 RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : Décrivez les symptômes, les effets, les traitements et les moyens de prévention

Plus en détail

brochure comitedesfamilles.net réédition 2015 Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent

brochure comitedesfamilles.net réédition 2015 Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent brochure comitedesfamilles.net réédition 2015 1 Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent OUI c est possible de faire un bébé quand on a le VIH! Alors, comment faire? Vous

Plus en détail

Questions de santé reproductive

Questions de santé reproductive CHAPITRE 23 Points-clés pour les prestataires et les clientes Soins post-avortement y La fécondité revient rapidement en l espace de quelques semaines après l avortement ou la fausse couche. Les femmes

Plus en détail

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH?

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Objectifs Identifier les modes de transmissions du VIH et d autres I.T.S. Démystifier certaines croyances au sujet du VIH et des I.T.S. Groupe cible 12-25

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès : une maladie très répandue En France, on estime qu environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès à

Plus en détail

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU SymbioVag INFORMATIONS IMPORTANTES SUR SymbioVag Nous sommes heureux de l intérêt que vous portez à SymbioVag, notre nouvel ovule vaginal probiotique.

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C

La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C Vivre avec une hépatite chronique C Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

C EST QUOI? SIDA, IST, HÉPATITES. www.stopsida.asso.fr ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE SIDA. Livret pratique à l usage des jeunes et des lycéens

C EST QUOI? SIDA, IST, HÉPATITES. www.stopsida.asso.fr ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE SIDA. Livret pratique à l usage des jeunes et des lycéens Réalisation : Altavia Lille. ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE SIDA www.stopsida.asso.fr 03 20 69 46 31 135, rue Président Coty-59208 Tourcoing cedex Édité, entre autres avec le concours du Conseil Général

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH

La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH www.lmde.com La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. SIREN 431 791 672. Siège

Plus en détail

La contraception. Vois aussi http://martinwinckler.com/

La contraception. Vois aussi http://martinwinckler.com/ La contraception Vois aussi http://martinwinckler.com/ Les rapports sexuels servent : À faire une enfant À renforcer les liens du couple À se faire plaisir (orgasme) Les contraceptions concernent les points

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER...

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... tu connais sans doute le sida, c'est la maladie transmissible sexuellement la plus connue à travers le monde. Mais sais-tu quelles sont les MTS les plus fréquentes

Plus en détail

Qui est concerné par la contraception?

Qui est concerné par la contraception? LA CONTRACEPTION Qui est concerné par la contraception? Les filles Les garçons La contraception c est L ensemble de méthodes pour vivre une sexualité sans grossesse possible Le contrat entre 2 personnes

Plus en détail

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas I) la contraception permet de choisir quand avoir un enfant. Activité 1 : cartable SVT. La contraception est un ensemble de moyens permettant de choisir ou de retarder

Plus en détail

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule Fistula Care à EngenderHealth 440 Ninth Avenue, 13th Floor New York, NY, USA 10001 Tel: 212-561-8000 E-mail: fistulacare@engenderhealth.org

Plus en détail

Pass. contraception. anonyme, gratuit et proche de vous

Pass. contraception. anonyme, gratuit et proche de vous Pass contraception anonyme, gratuit et proche de vous La Région Poitou-Charentes a fait de la santé une de ses priorités pour garantir à tous, particulièrement aux jeunes, l accès à la prévention et aux

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

Les modes «classiques» de contraception.

Les modes «classiques» de contraception. Les modes «classiques» de contraception. Chose promise, chose due, voici un récapitulatif des différents moyens dont nous disposons dans notre modernité. Pour chacun je vais tenter de dégager des atouts

Plus en détail