OPUS 61 par le Conservatoire à Rayonnement Départemental COMMUNAUTE URBAINE D'ALENÇON RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N MIS EN VIGUEUR LE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OPUS 61 par le Conservatoire à Rayonnement Départemental COMMUNAUTE URBAINE D'ALENÇON RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2007-09 MIS EN VIGUEUR LE"

Transcription

1 OPUS 61 par le Conservatoire à Rayonnement Départemental COMMUNAUTE URBAINE D'ALENÇON RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N MIS EN VIGUEUR LE 12 novembre 2007

2 SOMMAIRE ARRÊTÉS ARCUA COMMUNAUTÉ URBAINE D ALENÇON - Désignation du représentant du Président au sein de la Commission Départementale d'equipement Commercial (CDEC) - Réunion du 13 novembre 2007 Création de boutiques dans la galerie marchande de carrefour à Condé sur Sarthe DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 25 OCTOBRE DBCUA MARCHES PUBLICS Délégation de Service Public pour les transports urbains - Choix du délégataire DBCUA MARCHES PUBLICS Délégation de Service Public pour la restauration des scolaires et des personnes âgées et la confection des repas pour le service de portage à domicile - Choix du délégataire DBCUA MARCHES PUBLICS Groupement de commandes pour la passation des marchés d'assurances - Autorisation à signer les marchés DBCUA MARCHES PUBLICS Création d'un groupement de commandes pour l'exploitation des chaufferies de la Communauté Urbaine et de la Ville d'alençon DBCUA MARCHES PUBLICS Le Chevain - Maison du Temps Libre - Remise aux normes de l'office - Avenants aux marchés de travaux DBCUA MARCHES PUBLICS Construction d'un réseau d'eaux usées au lieu-dit Pinchèvre à Saint-Nicolas des Bois - Avenant n 1 au marché n C passé avec l'entreprise TP LECLECH DBCUA MARCHES PUBLICS Construction d'un réseau d'eau potable et d'un réseau d'eaux usées voie de liaison RD 166 bis - RD 19 - Autorisation à signer le marché DBCUA POLITIQUE DE LA VILLE Subventions au titre du Conseil Local de Sécurité et de prévention de la Délinquance DBCUA DBCUA FINANCES Ajustement de la subvention 2007 au titre de la convention passée entre la Communauté Urbaine et l'association Départementale de la Sauvegarde de l'orne (ADSEAO) FINANCES Communauté Urbaine d'alençon - Admission en non-valeur DBCUA URBANISME Commune de Cuissai - Approbation du Plan Local d'urbanisme DBCUA AFFAIRES CULTURELLES Centres de Loisirs Sans Hébergement - Revalorisation de la participation de la Communauté Urbaine d'alençon à compter du 1er janvier 2008 DBCUA MUSEE DES BEAUX-ARTS ET DE LA DENTELLE D'ALENÇON Tarifs de vente de l'affiche et du catalogue de l'exposition ArchéOrne 2

3 DBCUA DBCUA DBCUA MUSEE DES BEAUX-ARTS ET DE LA DENTELLE D'ALENÇON Acquisition de deux tableaux - "La Bibliothèque" de Yamada et "Le Printemps dans l'orne" de Michiko ECOLE NATIONALE DE MUSIQUE D'ALENÇON Convention relative à la Classe à Horaires Aménagés du collège Jean Racine d'alençon ECOLE NATIONALE DE MUSIQUE D'ALENÇON Demande de subvention à la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Basse-Normandie dans le cadre du fonctionnement des établissements d'enseignement spécialisé de musique 3

4 ARRÊTÉS RÊTÉS ARCUA COMMUNAUTÉ URBAINE D ALENÇON DÉSIGNATION DU REPRESENTANT DU PRESIDENT AU SEIN DE LA COMMISSION DEPARTEMENTALE D'EQUIPEMENT COMMERCIAL (CDEC) - RÉUNION DU 13 NOVEMBRE 2007 CRÉATION DE BOUTIQUES DANS LA GALERIE MARCHANDE DE CARREFOUR À CONDÉ SUR SARTHE LE PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE D ALENÇON, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment les articles L , L et L , VU l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, VU la délibération du Conseil de Communauté du 28 septembre 2006 par laquelle le Conseil de Communauté a procédé à l'élection du Président et des Vice-Présidents, VU la délibération également du 28 septembre 2006 par laquelle le Conseil de Communauté a délégué au Président pour la durée de son mandat certaines des attributions figurant à l'article L du Code Général des Collectivités Territoriales, A R R Ê T E Article 1 er - Monsieur Hervé Quérel, Vice-Président délégué, est désigné en remplacement de Monsieur Egidio Fumagalli, en qualité de représentant du Président pour siéger au sein de la Commission Départementale d'equipement Commercial (CDEC), lors de la réunion prévue le 13 novembre 2007 à 15h30 relative à l examen du dossier suivant : Création de boutiques dans la galerie marchande de Carrefour à Condé sur Sarthe Article 2 - Le présent arrêté sera inscrit au registre des actes de la Communauté Urbaine d'alençon et copie en sera adressée à Monsieur le Préfet. Article 3 - Le Directeur Général des Services de la Communauté Urbaine d'alençon est chargé de l'exécution du présent arrêté, dont copie sera remise à l'intéressé. Reçu en Préfecture le : 6/11/2007 4

5 DÉLIBÉR ATIONS DU CONSEIL DE COMMUNAUTÉ DU 25 OCTOBRE 2007 DU 25 OCTOBRE 2007 N DBCUA MARCHES PUBLICS DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC POUR LES TRANSPORTS URBAINS - CHOIX DU DÉLÉGATAIRE Vu les avis favorables de la Commission des Finances et du Bureau de Communauté réunis respectivement les 9 Octobre 2007 et 11 Octobre 2007, le Conseil, après en avoir délibéré, à la majorité (4 abstentions) : DÉCIDE de choisir la Société KEOLIS, pour assurer l exploitation du réseau de transports urbains de la Communauté Urbaine d Alençon, pour une durée de huit ans, à compter du 1 er janvier 2008, AUTORISE Monsieur le Président ou son délégué à signer la convention de délégation correspondante et tous documents utiles relatifs à ce dossier. Reçue en Préfecture le : 8/11/2007 5

6 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR LA GESTION DES SERVICES DE TRANSPORTS PUBLICS DE LA COMMUNAUTE URBAINE D ALENCON LES MOTIFS DU CHOIX DE L ENTREPRISE RETENUE ET L ECONOMIE GÉNÉRALE DU CONTRAT Octobre

7 I. MOTIFS DU CHOIX DE L ENTREPRISE RETENUE Le présent choix intervient au terme d une procédure qui s est déroulée sur une période d environ 10 mois à compter de la délibération sur le principe du recours à la délégation de service public : ayant donné lieu au recueil de trois candidatures après publicités conformément au décret n du 24 mars 1993 (Keolis, la RATP et Veolia transport), puis de deux offres après envoi du cahier des charges aux candidats (Keolis et Veolia transport), ayant fait intervenir la commission de délégation de service public pour arrêter la liste des candidats admis à présenter une offre, puis pour émettre un avis sur les offres reçues, ayant donné lieu à des négociations, sous l égide de l autorité habilitée à signer la convention, qui se sont échelonnées entre début juillet et début septembre 2007, comprenant notamment deux réunions avec chacun des candidats suivies d échanges de questions / réponses écrites, pour laquelle les entreprises candidate devaient fournir une réponse de base, une réponse à une option obligatoire et étaient autorisées à faire d autres propositions libres sous formes d options librement actionnables par la CUA. En outre, le cahier des charges transmis aux candidats précisait que les offres seraient jugées au vu des critères suivants : le niveau de l engagement financier prévisionnel de la Communauté Urbaine d Alençon demandé par le candidat, les autres éléments quantitatifs proposés par les candidats, les engagements en termes de qualité de service, et la capacité à répondre à ces engagements l engagement en termes d entretien et de maintenance des biens mis à disposition du délégataire, la qualité et le caractère innovant des options, obligatoires ou facultatives proposées par le candidat. L analyse comparative des deux offres au vu des critères ci-dessus fait ressortir les résultats suivants : 7

8 1. Sur le niveau de l engagement financier prévisionnel de La CUA demandé par le candidat Montants H.T. Keolis Niveau moyen, sur 8 ans, de la contribution annuelle d exploitation de la CUA pour l offre de base : K. Ce niveau inclut la prise en charge, par Keolis, d investissements de renouvellement liés au dépôt, et notamment la machine à laver les bus (60 K d investissement, ), le renouvellement des pompes à gazole, La contribution d exploitation sera complétée d une subvention d équipement pour permettre à l exploitant d acquérir les bus : le budget prévisionnel est de 193 K annuels, étant entendu que le délégataire s engage à ce que cette subvention soit, en moyenne, inférieure à 213 K annuels pour le renouvellement du parc de bus. Veolia transport Veolia Keolis Ecart % Total des charges K K -113 K -5% Total des produits 628 K 631 K 3 K +0,4% Contribution forfaitaire K K -116 K -8% Contribution investissements bus 203 K 193 K -10 K -5% Niveau moyen, sur 8 ans, de la contribution annuelle d exploitation de la CUA pour l offre de base : K. Ce niveau n inclut pas la prise en charge, par Veolia transport, d investissements de renouvellement liés au dépôt : ils seront a supporter en sus par la CUA. La contribution d exploitation sera complétée d une subvention d équipement pour l acquisition des bus : le budget prévisionnel est de 203 K annuels, étant entendu que le délégataire s engage à ce que cette subvention soit, en moyenne, inférieure à 240 K annuels pour le renouvellement du parc de bus, le renouvellement de 10 poteaux d arrêt, le renouvellement d équipements informatiques et divers. Conclusion : Sur ce premier critère, l offre de Keolis est donc nettement plus intéressante pour la CUA. Sur la durée de la convention, l offre de Keolis fait en effet apparaître : un moindre besoin de contribution d exploitation (- 928 K sur la durée), un moindre besoin de subvention d équipement pour les bus (- 80 K de budget prévisionnel sur la durée et un montant maximum garanti par Keolis plus intéressant que celui garanti par Veolia transport), des économies significatives par rapport à l offre de Veolia également sur l option obligatoire, de desserte des communes périphériques ( K annuels) et sur l option facultative de réseau hiérarchisé (- 191 K annuels). 8

9 2. Sur les autres éléments quantitatifs demandés aux candidats : Keolis Indexation : coefficient de neutralisation de la formule d indexation des charges de 3%. Programmes d investissement : Keolis détaille les programmes d investissement qu il prendra en charge, aussi bien en termes de bus que d autres équipements (notamment machine à laver, pompes à carburant, ). Le coût de ces investissements est inclus dans la contribution de la CUA demandée par Keolis, représentant une économie d investissement pour la CUA d environ 150 K sur la durée de la convention. Poteaux d arrêt : 690 par poteau fourni et posé par l exploitant. Variation marginale de l offre : pour un km de bus standard ajouté ou retranché en 2008 : 2,299 de charges et une recette de 1,01 si en heure de pointe et 0,505 si en heure creuse : besoin de contribution supplémentaire par kilomètre ajouté de 1,29 ou 1,79 selon la tranche horaire. Veolia transport Indexation : coefficient de neutralisation de la formule d indexation des charges : pas de partie fixe. Programmes d investissement : Veolia transport ne détaille pratiquement pas les investissements autres que les bus. Ces investissements resteraient, dans les conditions de sa proposition, à la charge de la CUA. Seules sont mentionnées les enveloppes pluriannuelles d investissement de certains types de biens (postes informatiques, bornes libre-service, divers). Poteaux d arrêt : 500 par poteau fourni et installé Variation marginale de l offre : pour un km de bus standard ajouté ou retranché en 2008 : 2,305 de charges et une recette d environ 0,27 : besoin de contribution supplémentaire de 2,035 par kilomètre ajouté. Conclusion : Sur les autres éléments quantitatifs, la proposition de la Keolis est plus intéressante que celle de Veolia transport : sur le coefficient de neutralisation de la formule d indexation des charges fixes (formule moins inflationniste), sur les programmes d investissement, sur la variation marginale de l offre. Sur un point toutefois, l offre de Veolia est moins chère que celle de Keolis : le prix des poteaux d arrêt, pour lequel il existe un écart de 190 par poteau. Sur la durée (80 poteaux devraient être renouvelés d ici à 2015), l écart atteint 15 K, ce qui représente un enjeu bien moindre que les autres items listés ci-dessus : l offre de Keolis est ainsi la plus intéressante sur ce critère. 9

10 3. Sur l engagement en termes de qualité de service : Keolis Critères d intéressement à la qualité : Sur la base des 3 indicateurs de qualité figurant au cahier des charges (propreté, ponctualité, information des voyageurs), enjeu maximum de l intéressement (bonus / malus) : 14 K. Engagement à la propreté des bus en sortie de dépôt pas très élevé (80%). Les engagements à la ponctualité et à la conformité de l information sont un peu plus ambitieux (85%). Keolis ne propose pas de retenir le mécanisme de simple pénalité sans perspective de bonus. Partage de l éventuel bonus avec les salariés. Certification : Keolis s engage au maintien de la certification «Label vert» de l atelier. Qualité sous-traitants : les sous-traitants seront intégrés dans la démarche, avec partage du bonus / malus (pour les services les concernant) Veolia transport Critères d intéressement à la qualité : Veolia transport reprend les 3 indicateurs de qualité figurant dans le cahier des charges et propose un système de bonus / malus avec enjeu financier maximum de 20 K. Les ambitions de niveaux à atteindre ne sont toutefois pas très élevées (ex : 80 % de bus propres à la sortie du dépôt le matin, 80% de ponctualité et 80 % d information conforme). Veolia transport ne propose pas de retenir le mécanisme de simple pénalité sans perspective de bonus. Partage de l éventuel bonus avec les salariés. Certification : pas de certification par un tiers proposée par Veolia transport. Qualité des sous-traitants : les sous-traitants seront intégrés dans la démarche, avec partage du bonus / malus (pour les services les concernant) Conclusion : Les offres des candidats sur ce critère sont relativement proches : Veolia propose un intéressement disposant d un enjeu financier supérieur à celui proposé par Keolis mais avec des objectifs moindres. Keolis se distingue très légèrement en s engageant sur un maintien de la certification «Label Vert» de l atelier par un tiers (n était pas demandé dans le cahier des charges). 10

11 4. Sur l engagement en termes d entretien et de maintenance de tous les biens mis à disposition du délégataire Keolis Les deux groupes candidats gèrent des flottes de plusieurs milliers de véhicules. Les garanties qu ils présentent pour l entretien de la flotte de véhicules ne posent donc pas de problème. Les coûts du maintien de la certification «label vert» de l atelier par un tiers sont inclus dans l offre de Keolis. Veolia transport Pas de certification «environnement» de l atelier, par un tiers, prévue dans l offre mais un système de management environnemental interne au groupe, reposant sur une «charte du développement durable» en 10 points ne représentant toutefois pas d engagement précis. Les charges correspondant à l entretien des bâtiments, installations, notamment, équipements et véhicules sont détaillées et semblent correctement positionnées pour assurer la conservation du patrimoine mis à disposition par la CUA. Les charges prévues (en termes de coûts prévisionnels) pour assurer l entretien et la maintenance des installations sont relativement faibles (notamment en ce qui concerne l entretien et le nettoyage des bâtiments). Conclusion : Sur les engagements en termes d entretien, l offre de Keolis est un peu plus solide que celle de Veolia transport, même si, concernant le maintien du patrimoine que constitue le parc de véhicules, les deux groupes disposent d un savoir-faire reconnu. 11

12 5. Sur la qualité et le caractère innovant des éventuelles options proposées par le candidat : Outre la réponse de base, les candidats devaient présenter une option obligatoire (desserte des 9 communes périphériques) et une option facultative. Ces éléments ont été fournis. Ils pouvaient également faire d autres propositions. Keolis Option obligatoire : réponse conforme au cahier des charges, la solution proposée par Keolis permettant d offrir une desserte à l ensemble des communes, incluant les services à vocation scolaire et des services de complément. Accroissement annuel de la contribution (en année pleine) : K Option facultative : Keolis propose un réseau hiérarchisé : 3 lignes régulières cadencées (ligne 1 au quart d heure, lignes 2 et 3 à la ½ heure), complétées de lignes scolaires, de transport à la demande et de services de transport des Personnes à Mobilité Réduite étendus à l ensemble des communes de la CUA. La réponse semble bien adaptée aux besoins de l agglomération et ne pose pas d interrogation particulière quant à sa faisabilité. Incluant la desserte des communes (conforme donc aux dispositions concernant l option obligatoire), cette option facultative nécessite un accroissement de contribution d environ 100 K en année pleine par rapport à l offre de base. En termes de fréquentation, Keolis s engage sur une progression de 25% du nombre de voyageurs par rapport au niveau de 2006 (son engagement est de + 8% dans l offre de base). Autres options plus ou moins pertinentes pour répondre aux besoins de l agglomération : ces propositions incluent notamment la desserte de la zone industrielle d Ecouves, la desserte de spectacles le soir, la desserte de la gare aux heures de frange, Veolia transport Option obligatoire : réponse conforme au cahier des charges, la solution proposée par Veolia transport permettant d offrir une desserte à l ensemble des communes, incluant les services à vocation scolaire et des services de complément. Accroissement annuel de la contribution (en année pleine) : K Option facultative : Proposition d un réseau hiérarchisé autour de 3 lignes fortes intercadencées : aux 20 minutes en heure de pointe et aux 35 minutes en heures creuses. Grâce à l intercadencement revendiqué par Veolia, les nombreux troncs communs de ces trois lignes disposeraient d une fréquence à 10 minutes en heure de pointe et à 17 minutes en heures creuses. Cette proposition, attractive sur le papier, posait toutefois de nombreuses questions en termes de faisabilité : nécessité de déplacer le pôle d échanges (de la Place de la Magdeleine au Champ Perrier), nécessité de la mise en œuvre d une navette de centre-ville (incluse dans le chiffrage de Veolia) et intercadencement sur les 3 lignes dont le candidat n a pas su apporter la preuve de la faisabilité (après interrogation, il a présenté une réponse détaillée dans laquelle seule 2 lignes sont intercadencées, ce qui réduit l intérêt du système proposé). Incluant la desserte des communes (conforme donc aux dispositions concernant l option obligatoire), cette option facultative nécessite un accroissement de contribution d environ 200 K en année pleine par rapport à l offre de base. 12

13 En termes de fréquentation, Veolia s engage sur une progression de 27% du nombre de voyageurs par rapport au niveau de 2006 (son engagement est de + 10,5% dans l offre de base). Autres options : Veolia transport ne présente pas véritablement d autres options, son option facultative étant un ensemble de propositions complémentaires (incluant par exemple du transport à la demande zonal) Il est rappelé que dans tous les cas, les options ne seraient déclenchées que sur demande de la CUA (matérialisée par une délibération) Sur le plan financier, les propositions optionnelles des candidats peuvent être comparées comme suit : Option obligatoire : Veolia Keolis Ecart % Total des charges K K -183 K -8% Total des produits 652 K 642 K -10 K -1,5% Contribution forfaitaire K K -173 K -12% Contribution investissements bus 203 K 193 K -10 K -5% Option facultative : Veolia Keolis Ecart % Total des charges K K -193 K -8% Total des produits 687 K 686 K -1 K -0,2% Contribution forfaitaire K K -191 K -13% Contribution investissements bus 191 K 193 K 2 K +1,1% Conclusion : Sur l option obligatoire, les deux candidats ont fait des propositions conformes au cahier des charges. Sur l option facultative, la proposition de Veolia est attractive sur le papier mais se heurte à des problèmes de faisabilité : déplacement du pôle d échanges, pas de démonstration de la possibilité effective d intercadencement malgré deux demandes, L offre de Keolis est de ce point de vue mieux adaptée aux besoins et présente un caractère plus opérationnel que celle présentée par Veolia transport. 13

14 Dans ces conditions, à l examen des 5 critères de jugement, l offre de Keolis s avère plus intéressante pour la CUA que celle de Veolia transport. Il est donc proposé de conclure la convention de délégation de service public des transports urbains avec Keolis, en retenant son offre de base, d éventuelles options étant susceptibles d être levées par la suite par délibération du conseil de CUA. II. ECONOMIE GENERALE DU CONTRAT Conformément : aux dispositions du rapport au vu duquel le Conseil de Communauté s était prononcé sur le principe de la délégation du service public de transport, à l avis d appel à concurrence publié conformément au décret n du 24 mars 1993 au document de consultation qui avait été envoyé aux candidats admis à présenter une offre, les principales dispositions de la convention sont les suivantes : Le contrat dont la conclusion est proposée avec Keolis se caractérise par l'économie générale décrite ci-dessous. 1. Offre et fréquentation Les prévisions d offre et de fréquentation sur la durée du contrat sont les suivantes : Pour l offre kilométrique de base : Offre Keolis en direct autobus standards autobus à gabarit réduit minibus Sous-traitance taxis Total production km Total voyages Pour l option obligatoire (desserte de l ensemble des communes du PTU) : Offre Keolis en direct autobus standards autobus à gabarit réduit minibus Sous-traitance Sous-traitance cars Sous-traitance taxis (Itineo) Sous-traitance taxis (PMR) Total production km Total voyages Pour l option facultative (réseau restructuré) : Offre Keolis en direct autobus standards autobus à gabarit réduit minibus Sous-traitance cars Sous-traitance taxis Total production Total voyages

15 2. Durée Sa durée est de huit ans, du 1 er janvier 2008 au 31 décembre Répartition des responsabilités La CUA, autorité organisatrice, est responsable des missions suivantes : orientation et organisation de la politique générale des déplacements concernant le PTU ; définition de la consistance des services (création, modification et suppression des lignes, des services, des horaires ;). Cette prérogative inclut la décision de déclencher ou non des options, fixation de la politique tarifaire ; mise à disposition initiale du délégataire des biens nécessaires à l'exploitation, notamment le matériel roulant et les installations fixes, à l'exclusion des biens des entreprises sous-traitantes et de certains mobiliers et matériels que le délégataire pourrait être appelé à fournir, en particulier lorsqu ils sont liés à des besoins internes à l entreprise ; Définition des études générales ou techniques spécifiques ; Entretien des abribus, via un contrat passé avec un opérateur publicitaire ; Contrôle du délégataire et de la bonne exécution du service. Les principaux rôles que la CUA entend confier à l'exploitant sont les suivants : mise en œuvre de la politique des transports définie par la Communauté Urbaine d Alençon ; gestion du service public de transports collectifs au sens large du terme (responsabilité de l organisation et de la production du service) ; fourniture et gestion de l'ensemble des moyens, matériels et humains, nécessaires à l'exploitation, autres que les biens mis à disposition par la Communauté Urbaine d Alençon. En particulier, renouvellement des matériels roulants nécessaires à l exploitation du réseau et fourniture et pose des nouveaux poteaux d arrêt, sur la base d un bordereau de prix ; gestion de l'ensemble des relations avec les usagers ; maintenance des véhicules et de l'ensemble des biens, mobiliers et immobiliers (à l exclusion des abribus), nécessaires à l'exploitation ; coordination des services de sous-traitance, leur contrôle et la passation de contrats de soustraitance et gestion des relations avec les entreprises sous-traitantes ; conception et mise en œuvre des actions d'information du public d une part et de la clientèle d autre part ; propositions relatives aux adaptations du réseau, en termes d'offre et de tarifs ; définition et mise en œuvre de l information du service et du public (horaires, itinéraires, tarifs, perturbations,..). Par ailleurs, une fonction de conseil, d'étude et d assistance à la Communauté Urbaine d Alençon à sa demande sera à assurer par le délégataire pendant la durée de la convention pour des opérations ou projets en liens avec la gestion du service public de transports. Le délégataire se devra d être force de proposition pour le développement des transports publics. Ces prestations, ainsi que d'une manière générale toutes celles qui contribuent à la bonne réalisation de la mission confiée à l'exploitant, seront réalisées dans le cadre de la rémunération de l'exploitant dont les principes sont exposés ci-dessous. 4. Dispositions financières Le délégataire se rémunérera sur les bases suivantes : les recettes perçues par lui auprès des usagers, ainsi que les autres recettes liées à l'exploitation du réseau, 15

16 une compensation forfaitaire versée par la Communauté Urbaine d Alençon, calculée par référence à un montant forfaitaire de recettes et à un montant forfaitaire de charges d'exploitation, une subvention d équipement destinée au financement du renouvellement du parc de matériel roulant, plafonnée chaque année à un montant sur lequel s engage le délégataire, un versement au titre des poteaux d arrêt fournis et posés par le délégataire, calculé en fonction du nombre de poteaux demandés par la CUA, sur la base d un bordereau de prix unitaire sur lequel s est engagé le délégataire. Dans la configuration initiale du service, les produits et charges forfaitaires sont les suivants (en milliers d euros 2007) : MOYENNE Charges fixes DFn 658 K 672 K 678 K 672 K 668 K 645 K 640 K 646 K 660 K Charges variables DVn K K K K K K K K K Sous-traitance DAn 34 K 34 K 34 K 34 K 34 K 34 K 34 K 34 K 34 K Total des charges Total Dn K K K K K K K K K Recettes billetterie Rnbilletterie 576 K 584 K 592 K 598 K 604 K 611 K 617 K 621 K 600 K Recettes diverses Rn divers 31 K 31 K 31 K 31 K 31 K 31 K 31 K 31 K 31 K Total des recettes Total Rn 606 K 615 K 622 K 629 K 635 K 641 K 648 K 652 K 631 K Contribution forfaitaire CFn K K K K K K K K K Contribution investissements bus 255 K 248 K 236 K 160 K 195 K 217 K 217 K 19 K 193 K Plafond de la subvention d'équipement 281 K 273 K 260 K 176 K 215 K 239 K 239 K 21 K 213 K La compensation forfaitaire ainsi définie variera en fonction : d un intéressement de l'autorité organisatrice si les recettes réelles sont, en raison de la fréquentation, supérieures aux recettes contractuelles, la prise en compte d'indicateurs de qualité du service, d une indexation permettant de tenir compte de l'évolution d une part des coûts d exploitation, d autre part des tarifs, du nombre de poteaux d arrêts fournis et installés. de la variation, quantitative ou qualitative, de l'offre, et notamment la mise en œuvre d options de développement qui sont décrites contractuellement. La mise en œuvre des options se fera sur délibération de la CUA, aux conditions techniques et financières décrites à la convention. Les 9 options décrites en annexe au projet de convention sont : Desserte de l ensemble des communes de la Communauté Urbaine d'alençon, intégrant la prise en compte de services exploités sous l égide de départements et concourant à la desserte du périmètre de la Communauté Urbaine d'alençon (dite «option obligatoire») (+ 138 K de contribution en année pleine ; peu d impact en termes d investissement, si ce n est 52 K de poteaux d arrêt) Réseau restructuré (dite «option facultative»), (+ 100 K de contribution en année pleine par rapport à l offre de base ; peu d impact en termes d investissement, si ce n est 52 K de poteaux d arrêt en plus du programme prévu à l offre de base), Desserte à la demande de la Zone industrielle d Ecouves (+ 6 K de contribution annuelle), Desserte à la demande de spectacles à la Luciole (+ 7,5 K de contribution annuelle), Desserte à la demande de la gare SNCF aux horaires de frange (+ 19,4 K de contribution annuelle), Elargissement du service de transport des personnes à mobilité réduite (+ 34,2 K de contribution annuelle), Calculateur d itinéraires (coût inclus dans l offre de base), Service de location de vélos (pas de contribution d exploitation, mais un investissement à la charge de la CUA : 16 K pour 10 vélos + 10 vélos à assistance électrique), 16

17 Service de facilitation du covoiturage (+ 3 K de contribution annuelle + un investissement initial de 7 K ) Nouvelle découpe des autobus (investissement total de 60,5 K à la charge de la CUA étalé sur 2008 et 2009 pour le traitement de l ensemble du parc avant la fin du troisième trimestre 2009). Concernant la subvention d équipement, son plafond ne sera pas indexé. 5. Biens nécessaires à l'exploitation Les biens nécessaires à l'exploitation seront initialement fournis par la CUA, le délégataire assurant le renouvellement des matériels roulants et de quelques équipements liés au dépôt. En fin de convention, les biens fournis par la CUA lui seront remis par le délégataire, en parfait état compte tenu de leur durée d'utilisation. Les biens fournis par le délégataire et ayant bénéficié d une subvention d équipement seront remis gratuitement à la CUA, en parfait état compte tenu de leur durée d'utilisation. 6. Sous-traitance Comme dans la configuration actuelle, une partie de l offre sera sous-traitée, en particulier à des taxis. L'exploitant communiquera à La CUA une copie des conventions conclues, ainsi que des avenants futurs. Les conventions de sous-traitance passées par l'exploitant ne pourront avoir une date d'expiration postérieure à celle de ladite convention, soit le 31 décembre Le délégataire demeure entièrement responsable, vis-à-vis de La CUA, de la bonne exécution du service qui lui est confié. 7. Qualité du service La qualité du service sera suivie par une batterie de 3 indicateurs : Ponctualité, Information des voyageurs, Propreté des véhicules, Chaque année, le respect ou le non respect de ces indicateurs peut donner lieu pour l'exploitant à un bonus ou à un malus dont la répercussion financière peut atteindre au total HT par an. Par ailleurs, dans les projets de contrats de sous-traitance à passer avec les taxis ou transporteurs figurent des dispositions relatives à la qualité des services sous-traités. Document joint : PV de la Commission de délégation de service public en date du 7 mars 2007 et du 27 juin

18 PROCES VERBAL DE LA COMMISSION HABILITEE A EXAMINER LES OFFRES POUR LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES TRANSPORTS URBAINS ANALYSE DES OFFRES A - DESIGNATION DE LA CONSULTATION Objet de la consultation : Délégation de service public des transports urbains Date d ouverture des offres : 4 juin 2007 Date de la réunion de la Commission : 27 juin 2007 Etaient présents : Membres à voix délibérative : B - COMPOSITION DE LA COMMISSION M. AÏVAR, Vice Président de la Communauté Urbaine: PRESIDENT, Mme LE COUTOUR; Vice Présidente de la Communauté Urbaine, membre titulaire ; M. FUMAGALLI, Vice Président de la Communauté Urbaine, membre titulaire ; Mme TIREL, Vice Présidente de la Communauté Urbaine, membre titulaire ; M. DRILLON, Conseiller Communautaire, membre titulaire ; Mme PELTIER, Conseillère Communautaire, membre titulaire. Assistaient également à la réunion : Etaient excusés : M. LUCAS, représentant la société GANDON David, assistant du maître de l ouvrage ; Mme GAUTIER, Directeur Général des Services ; M. CORTES, Directeur Général Adjoint des Services Techniques de la Communauté Urbaine ; M. CHAPLAIN, Service Finances ; Mme LEFRANC, Service Marchés Publics de la Communauté Urbaine. M. BIDEAU, Trésorier Principal ; M. le D.D.C.C.R.F.. C ANALYSE DES OFFRES Les réponses sont analysées de manière détaillée (voir rapport d analyse). Synthèse de l analyse : Éléments financiers des offres de base et des options des deux candidats et autres éléments quantitatifs : Moyenne sur les 8 ans. H.T. 18

19 CONTRIBUTION annuelle CUA Véolia Kéolis Ecart % Réseau base 1 481K 1 420K -61K -4,1% Option obligatoire 1 649K 1 525K -124K -7,5% Réseau option facultative 1 635K 1 496K -139K -8,5% Contribution invest. Bus base + oblig. 203K 193K -10K -4,9% Contribution invest. Bus réseau facultatif 194K 195K +1K +0,5% Synthèse Kéolis : Réseau de base : le total de contribution d exploitation de Kéolis sur 8 ans est de 11,36 millions d euros. Des précisions devront être apportées sur un certain nombre d éléments physiques et de postes de charges, dont la masse salariale moyenne, le budget prévu pour les études et enquêtes, le niveau de l assistance technique, le niveau de marges et aléas. Les engagements de progression de fréquentation sont importants. Indexation : coefficient de neutralisation de la formule d indexation des charges de 3%. Programmes d investissement : Kéolis détaille les programmes d investissement qu il prendra en charge, aussi bien en termes de bus que d autres équipements (notamment machine à laver, pompes à carburant, ). Le coût de ces investissements est inclus dans la contribution de la Communauté Urbaine d Alençon demandée par Kéolis. Contribution pour investissements : Kéolis s engage sur la base d une contribution forfaitaire pour les investissements : il assume donc le risque d investissement. Poteaux d arrêt : sauf erreur, pas de bordereau de prix dans l offre Services spéciaux et occasionnels : ces services sont pris en compte à la fois en charges (notamment en nombre d heures de conduite : 120 h par an) et en recettes. Position cohérente. Synthèse Véolia : Réseau de base le total de contribution d exploitation de Véolia sur 8 ans est de 11,85 millions d euros. Des précisions devront être apportées sur un certain nombre d éléments physiques et de postes de charges, dont l absence de loyers, de fluides et de budget d études, la prise en compte d un poste «achat de titres», le prix élevé de gazole, le niveau de l assistance technique. Les engagements de progression de fréquentation sont importants. Indexation : coefficient de neutralisation de la formule d indexation des charges : pas de partie fixe. Unité monétaire de référence : les coûts sont exprimés en uros janvier 2007; il était demandé des uros moyens 2007 (inflation 6 mois), Programmes d investissement : les investissements autres que les bus, resteraient, dans sa proposition, à la charge de la Communauté Urbaine d Alençon. Contribution pour investissements : la proposition de Veolia transport prévoit un traitement en transparence des coûts d investissement : c est donc la CUA qui assumerait le risque d investissement. Poteaux d arrêt : 500 par poteau fourni et installé Services spéciaux et occasionnels : ces services sont pris en compte en recettes, mais pas en charges (pas de main d œuvre de conduite prévue). Ajustement de la contribution en cas de non-réalisation de l offre : Véolia transport propose de plafonner la réfaction de contribution à H.T. (montant maximum, même si de très nombreux services n étaient pas assurés pour cause de grève longue). Engagement sur la qualité des deux candidats : Synthèse Kéolis : Critères d intéressement à la qualité : Kéolis propose le suivi de 10 critères inspirés de la norme NF services : intéressant mais lourd à suivre et diluant les critères prioritaires de la CUA. Enjeu financier maximal annuel : 22 K. Certains objectifs de qualité proposés par Kéolis sont inférieurs aux niveaux enregistrés en Les modalités de contrôle doivent être précisées, ainsi que les modalités d addition des bonus / malus des différents indicateurs. L éventuel bonus sera partagé pour moitié avec les salariés. 19

20 Kéolis ne propose pas de système sans perspective de bonus. Certification : Kéolis s engage au maintien de la certification «Label vert» de l atelier. Qualité sous-traitants : les sous-traitants seront intégrés dans la démarche, avec partage du bonus / malus (pour les services les concernant) Synthèse Véolia : Critères d intéressement à la qualité : Veolia transport reprend les 3 indicateurs de qualité figurant dans le cahier des charges et propose un système de bonus / malus avec enjeu financier maximum de 20 K. Les ambitions de niveaux à atteindre ne sont pas très élevées (ex : 80 % de bus propres à la sortie du dépôt le matin) et les mécanismes ne sont pas toujours symétriques (sur la propreté : objectif = 80 %. Bonus maxi atteint si 83 % des bus sont propres mais malus maxi atteint si seulement 67 % des bus sont propres : le bonus est bien plus facile à atteindre que le malus). Veolia transport ne propose pas de retenir le mécanisme de simple pénalité sans perspective de bonus. Certification : pas de certification par un tiers proposée par Veolia transport. Qualité sous-traitants : les sous-traitants seront intégrés dans la démarche, avec partage du bonus / malus (pour les services les concernant) Engagement sur l entretien et la maintenance des deux candidats : Synthèse Kéolis : Savoir-faire : la taille de la flotte et le savoir-faire du groupe Kéolis sont un gage d entretien sérieux. Certification «environnement» de l atelier par un tiers : les coûts de maintien de la certification «label vert» de l atelier par un tiers (norme de respect de l environnement) sont inclus dans l offre de Kéolis. Maintenance des biens immobiliers : budget annuel de 13 K pris en compte dans l offre Synthèse Véolia : Savoir-faire : la taille de la flotte et le savoir-faire du groupe Veolia transport sont un gage d entretien sérieux. Certification : Veolia ne prévoit pas de certification de l atelier. Les principales exigences que Veolia se fixent sont le respect des textes réglementaires en la matière. («label vert» sans engagements dont le respect serait certifié par un tiers). Le cahier des charges ne demandait toutefois pas d engagement de certification de la maintenance. Maintenance des biens immobiliers : pas de budget prévu. Qualité et innovations des options des deux candidats : Option obligatoire : Les deux candidats ont fait une proposition détaillée répondant à la demande du cahier des charges. Options facultatives : En outre, les deux candidats proposent diverses options facultatives décrites dans le rapport d analyse. 20

NANTES METROPOLE. Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise

NANTES METROPOLE. Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise NANTES METROPOLE Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise RAPPORT DE PRESENTATION SUR LE PRINCIPE DE LA DELEGATION DU RESEAU DE TRANSPORTS

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012

SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012 SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012 L EXERCICE 2012 EN QUELQUES POINTS CLEFS : - 2012 : troisième année d exploitation du contrat de DSP 2010-2016. Rappel

Plus en détail

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Direction Générale Finances et Gestion Direction du Contrôle Interne Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Sociétés publiques locales et sociétés publiques locales d aménagement - Dispositif

Plus en détail

89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE

89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE 89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE Séance du 27 juin 2013 Personnel - Délégation de service public pour l'exploitation du restaurant administratif de la Chauvinière - Désignation de l'exploitant Direction Ressources

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER FFCV- Règlement Financier validé à l assemblée générale du 12/12/04 page 1 sur 14

REGLEMENT FINANCIER FFCV- Règlement Financier validé à l assemblée générale du 12/12/04 page 1 sur 14 REGLEMENT FINANCIER page 1 sur 14 Article 1 - Objet Le Règlement Financier est établit conformément aux directives du Ministère chargé des Sports et à l article 107 du Règlement Intérieur de la FFCV En

Plus en détail

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie)

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) CONSEIL MUNICIPAL DU 03 SEPTEMBRE 2015 NOTE DE SYNTHESE PERSONNEL 1- Personnel du service Animation : Augmentation du temps de travail 2- Suppression et création d un

Plus en détail

Avis de la commission de délégation de service public Communauté urbaine du Grand Nancy. 28 juillet 2011

Avis de la commission de délégation de service public Communauté urbaine du Grand Nancy. 28 juillet 2011 Avis de la commission de délégation de service public Communauté urbaine du Grand Nancy 28 juillet 2011 1 1.Rappel de la procédure 24 février 2011: délibération du Conseil communautaire sur le principe

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

MARCHE DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) ARIA - Marché restauration : RC MARCHE DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Pouvoir adjudicateur Association de Gestion du Restaurant Inter-Administratif d'annecy Objet de la consultation Exploitation

Plus en détail

LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR CAHIER DES CHARGES. Chambre de commerce et d industrie de Limoges et de la Haute-Vienne

LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR CAHIER DES CHARGES. Chambre de commerce et d industrie de Limoges et de la Haute-Vienne LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR CAHIER DES CHARGES Date limite de réception des offres : 07 Octobre 2014 Heure limite de réception des offres : 12 heures Lieu de réception des offres

Plus en détail

Gestion d une brasserie

Gestion d une brasserie Gestion d une brasserie Délégation de service public simplifiée Objet du service public : Gestion d une brasserie Caractéristiques principales de l ouvrage Une brasserie située dans l enceinte de l aérodrome

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Pouvoir adjudicateur : ETAT - Préfecture de L Orne OBJET DU MARCHE : Fourniture et installation d un système de vidéo-surveillance au sein de la préfecture de l Orne Date et

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 Date de convocation : 31 octobre 2013 Le six novembre deux mille treize à vingt et une

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE CAUDEBEC EN CAUX Avenue Winston Churchill 76490 CAUDEBEC EN CAUX

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE CAUDEBEC EN CAUX Avenue Winston Churchill 76490 CAUDEBEC EN CAUX MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION 1- Objet de la consultation 1-1- Objet du marché 1-2- Etendue de la consultation 2- Conditions de la consultation 2-1-

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 31 mars 2005 Délibération n 2005/115 Mise en place d'une procédure interne de passation des conventions publiques d'aménagement MM., La Cour

Plus en détail

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Maître d'ouvrage / Pouvoir Adjudicateur : Communauté de Communes

Plus en détail

Eléments pour un choix du mode de gestion du service public de transport. Synthèse de l étude menée par le cabinet Trans I.

Eléments pour un choix du mode de gestion du service public de transport. Synthèse de l étude menée par le cabinet Trans I. Eléments pour un choix du mode de gestion du service public de transport Synthèse de l étude menée par le cabinet Trans I.D et proposition Le contexte Une absence de concurrence «réelle» lors de la procédure

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. MARCHE n 15.002

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. MARCHE n 15.002 Ecole Nationale Supérieure d Informatique pour l Industrie et l Entreprise 1, Square de la Résistance 91025 EVRY CEDEX REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE n 15.002 Prestation de gardiennage du bâtiment

Plus en détail

Bordeaux, le 22 mars 2010. Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992. Monsieur le Président,

Bordeaux, le 22 mars 2010. Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992. Monsieur le Président, Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992 Bordeaux, le 22 mars 2010 Monsieur le Président, Par lettre du 9 septembre 2008, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes

Plus en détail

COMMUNE D'HAULCHIN. 4, place de la mairie 59121 HAULCHIN OBJET DE LA CONSULTATION. organisation du système d'information et informatique de gestion

COMMUNE D'HAULCHIN. 4, place de la mairie 59121 HAULCHIN OBJET DE LA CONSULTATION. organisation du système d'information et informatique de gestion COMMUNE D'HAULCHIN 4, place de la mairie 59121 HAULCHIN OBJET DE LA CONSULTATION Marché d'assistance à Maître d'ouvrage organisation du système d'information et informatique de gestion Procédure adaptée

Plus en détail

PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU

PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU Annexe de la délibération n 75-2015DEL du Conseil Municipal du 9 juillet 2015 PREAMBULE Issus de la transposition des directives

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE DES AGENTS TERRITORIAUX

SANTÉ ET PRÉVOYANCE DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire n 23/2012 Cl. C 451 / C 456 Colmar, le 05 juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

Article 6 PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE Les pièces constitutives du marché comprennent, par ordre de priorité décroissant :

Article 6 PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE Les pièces constitutives du marché comprennent, par ordre de priorité décroissant : ACTE D'ENGAGEMENT Article 1 - OBJET du MARCHE Le présent marché prend la forme d un contrat d assurance Responsabilité Civile Générale dont les conditions sont la reprise du cahier des charges avec ou

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) Montélimar Sésame Règlement de la consultation Collecte des cartons des activités sur la commune de Montélimar MARCHE PUBLIC DE SERVICES OOO REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) OOO Pouvoir adjudicateur:

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE - Election du Président. COMMUNAUTE URBAINE - Création des postes de Vice-Présidents et élection

COMMUNAUTE URBAINE - Election du Président. COMMUNAUTE URBAINE - Création des postes de Vice-Présidents et élection IIN SS TTA LL LLA TT IION DU NOU VVEAU CCON SSE II LL DE CCOMMUNAU TTÉ COMMUNAUTE URBAIINE D' 'ALENÇON RE CCUE II LL SS PPÉ CC IIA LL DE SS A CC TTE SS ADM IIN II SS TTRA TT II FF SS N 2008-04 MIS EN VIGUEUR

Plus en détail

MARCHES PUBLICS GUIDE DU CANDIDAT

MARCHES PUBLICS GUIDE DU CANDIDAT MARCHES PUBLICS GUIDE DU CANDIDAT 1 SOMMAIRE Préambule Fiche 1 : Qu est qu un marché public? page 3 Fiche 2 : Qui passe un marché? page 4 Fiche 3 : Pourquoi la publicité? page 5 Fiche 4 : Savoir lire un

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Article 1: formation de la convention La commune de Villebéon ci après

Plus en détail

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION Commune de MIOS Marché n 11/2013 RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION La procédure de consultation utilisée est la suivante : Procédure adaptée en application

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE

CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DÉSIGNATION L Association «Chambre Professionnelle du Conseil de la région centre» (C.P.C Région Centre.) a décidé en

Plus en détail

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 ROYAUME DU MAROC AGENCE POUR LA PROMOTION ET LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DES PREFECTURES ET POVINCES DU NORD DU ROYAUME... Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 OBJET : L AUDIT COMPTABLE

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION PRÉFET DE LA CHARENTE Direction des Ressources Humaines, Des Finances et de la Logistique Mutualisée Bureau Interservices de l Immobilier et de la logistique mutualisée REGLEMENT DE LA CONSULTATION ENTRETIEN

Plus en détail

STATUTS ET REGLEMENTS TITRE III REGLEMENT FINANCIER

STATUTS ET REGLEMENTS TITRE III REGLEMENT FINANCIER TITRE III REGLEMENT FINANCIER 59 Chapitre I : Les intervenants Article 1 : Le bureau Le bureau vote les budgets initiaux de fonctionnement et d investissements avant leur soumission à l accord du Comité

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Marché Public de Services Règlement de la consultation Personne publique Commune Ville de Sainte Geneviève des Bois Personne Responsable du Marché Monsieur le Maire Objet de la consultation Marché de Télésurveillance

Plus en détail

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE)

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) Circulaire 31 août 2012 Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations

Plus en détail

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national.

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national. SYNDIC 1- Immatriculation de la copropriété 2- Gestion de la copropriété 3- Transparence et prévention des difficultés 1- Immatriculation de la copropriété Portée - Création d une immatriculation obligatoire

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE CONSULTATION (RC) Marché public de fournitures Articles 28 et 77 du Code des Marchés Publics Maître d'ouvrage : VILLE DE PLOUGUERNEAU BP 1 REGLEMENT DE CONSULTATION (RC) Fourniture de produits d'entretien et d'hygiène et

Plus en détail

Musée National du Moyen Âge Thermes et hôtel de Cluny

Musée National du Moyen Âge Thermes et hôtel de Cluny Musée National du Moyen Âge Thermes et hôtel de Cluny Marché public de fournitures REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION DATE LIMITE DE RECEPTION DES CANDIDATURES : 11 mai 2009 à 17 heures DATE LIMITE

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Réalisation d une étude sur le Tourisme d affaires* en Normandie. Appel à concurrence pour la sous-traitance de prestations de services

Réalisation d une étude sur le Tourisme d affaires* en Normandie. Appel à concurrence pour la sous-traitance de prestations de services Comité Régional de Tourisme de Normandie 14, rue Charles Corbeau F27000 EVREUX Tel. 02 32 33 79 00 Télécopie : 02 32 31 19 04 Site Internet : www.normandietourisme.fr Site professionnel : www.pronormandietourisme.com

Plus en détail

Désignation d un commissaire aux comptes pour la période 2014-2019 de Lyon Tourisme & Congrès. Dossier de consultation

Désignation d un commissaire aux comptes pour la période 2014-2019 de Lyon Tourisme & Congrès. Dossier de consultation Désignation d un commissaire aux comptes pour la période 2014-2019 de Lyon Tourisme & Congrès Dossier de consultation Le dossier de consultation est constitué de 5 parties : 1. Règlement de la consultation..

Plus en détail

Fédération Française de SAVATE boxe française & DA PROCÉDURES COMPTABLES & FINANCIÈRES. Comptabilité FFSbf&DA mise à jour novembre 2007 1

Fédération Française de SAVATE boxe française & DA PROCÉDURES COMPTABLES & FINANCIÈRES. Comptabilité FFSbf&DA mise à jour novembre 2007 1 Fédération Française de SAVATE boxe française & DA PROCÉDURES COMPTABLES & FINANCIÈRES Comptabilité FFSbf&DA mise à jour novembre 2007 1 SOMMAIRE LES RECETTES I LES RECETTES DE L ECHELON NATIONAL I.1.

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

Statuts de l Association TELA BOTANICA Adoptés lors de l Assemblée Générale du 31 mars 2007

Statuts de l Association TELA BOTANICA Adoptés lors de l Assemblée Générale du 31 mars 2007 Statuts de l Association TELA BOTANICA Adoptés lors de l Assemblée Générale du 31 mars 2007 I - BUTS ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION ARTICLE 1er : dénomination Il est créé entre les membres désignés ci-après

Plus en détail

DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION La Région a inscrit dans ses priorités le soutien aux associations de Provence-Alpes-Côte d'azur. Les différents volets d'interventions

Plus en détail

TRANSPORT EN AMBULANCE VSL - TAXI. Marché à procédure adaptée. Dossier S 25-2010 REGLEMENT DE LA CONSULTATION

TRANSPORT EN AMBULANCE VSL - TAXI. Marché à procédure adaptée. Dossier S 25-2010 REGLEMENT DE LA CONSULTATION CENTRE HOSPITALIER LE MAS CAREIRON Direction des Ressources Matérielles et de la Qualité B. P. 56 30701 UZES cédex --------------------- TRANSPORT EN AMBULANCE VSL - TAXI Marché à procédure adaptée Dossier

Plus en détail

Statuts de Paris Region Entreprises

Statuts de Paris Region Entreprises Statuts de Paris Region Entreprises Article 1. Forme et dénomination TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Il est institué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront, une Association

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE VILLE DE FAGNIERES

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE VILLE DE FAGNIERES AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE VILLE DE FAGNIERES 1) OBJET DUREE ET DISPOSITIONS GENERALES a. OBJET DU MARCHE Marché pour la souscription d'un contrat d'assistance à la maîtrise d'ouvrage concernant

Plus en détail

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets Marché public de prestation de service, passé selon une procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés publics Pouvoir adjudicateur SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

DOSSIER CONSULTATION. Marché de prestations de service en restauration collective. du Restaurant de l EHPAD Lasserre

DOSSIER CONSULTATION. Marché de prestations de service en restauration collective. du Restaurant de l EHPAD Lasserre DOSSIER CONSULTATION APPEL D OFFRE OUVERT EUROPEEN Marché de prestations de service en restauration collective du Restaurant de l Fourniture de repas aux résidents et aux personnels, préparation des repas

Plus en détail

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution.

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution. ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. STATUTS DE L ASSOCIATION Titre 1 Constitution. ARTICLE PREMIER : DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

F-Montélimar: Services d'architecture, d'ingénierie et de planification 2010/S 67-101090 AVIS DE CONCOURS

F-Montélimar: Services d'architecture, d'ingénierie et de planification 2010/S 67-101090 AVIS DE CONCOURS 1/6 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:101090-2010:text:fr:html F-Montélimar: Services d'architecture, d'ingénierie et de planification 2010/S 67-101090 AVIS DE CONCOURS

Plus en détail

COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013

COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013 COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013 Le Conseil Municipal, légalement convoqué, s'est réuni à la Mairie, en séance

Plus en détail

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 Direction Générale Finances et Gestion Pôle Contrôle de Gestion Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 S.E.M. NANTES-métropole GESTION EQUIPEMENTS (N.G.E.) - 1) Camping Val du Cens, salons Mauduit,

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YGOS-SAINT-SATURNIN. SEANCE DU 19 novembre 2014

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YGOS-SAINT-SATURNIN. SEANCE DU 19 novembre 2014 REPUBLIQUE FRANCAISE Département des Landes EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YGOS-SAINT-SATURNIN SEANCE DU 19 novembre 2014 L an deux mil quatorze et le dix-neuf

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) COMMUNE DE TRAMOLE Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Personne Responsable du Marché représentant le pouvoir

Plus en détail

Accord relatif à l activité de portage salarial

Accord relatif à l activité de portage salarial Accord relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord a pour finalité d organiser l activité de portage salarial. Les personnes portées sont titulaires d un contrat de travail conclu

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR FOURNITURES PLOMBERIE-ROBINETTERIE-SANITAIRE

CAHIER DES CHARGES POUR FOURNITURES PLOMBERIE-ROBINETTERIE-SANITAIRE Préambule : CAHIER DES CHARGES POUR FOURNITURES PLOMBERIE-ROBINETTERIE-SANITAIRE La procédure de consultation utilisée est une procédure adaptée en vertu de l article 28 du Code des Marchés Publics. Le

Plus en détail

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts AGE du 23 janvier 2014 FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA Statuts Titre 1 : dénomination, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution Il est fondé entre les organisations professionnelles

Plus en détail

Règlement financier et de Gestion de la F.F.S.B.

Règlement financier et de Gestion de la F.F.S.B. Règlement financier et de Gestion de la F.F.S.B. du 26/02/2005 modifié les 15/03/2008, 21/04/2012 et 22/02/2014 I.REGLEMENT FINANCIER PREAMBULE La Fédération Française du Sport Boules, bénéficiant d une

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) (le présent cahier des clauses administratives contient 10 pages dont

Plus en détail

VILLEMOIRIEU MARCHES PUBLICS GUIDE DU CANDIDAT

VILLEMOIRIEU MARCHES PUBLICS GUIDE DU CANDIDAT VILLEMOIRIEU MARCHES PUBLICS GUIDE DU CANDIDAT 1 SOMMAIRE Préambule Fiche 1 : qu est-ce qu un marché public? Fiche 2 : qui passe un marché? Fiche 3 : pourquoi la publicité? Fiche 4 : savoir lire un avis

Plus en détail

FONDEMENTS JURIDIQUES

FONDEMENTS JURIDIQUES PREFECTURE DE L ALLIER DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES TERRITORIALES Bureau du Conseil et du contrôle de légalité LA COMMISSION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC (CDSP) élection, constitution,

Plus en détail

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil,

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil, H a u t e - G a r o n n e République Française Liberté - Égalité - Fraternité EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL N 2013-29 du Jeudi 27 juin 2013 à 20h30 2013-29-01a Correction des

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Mairie de Trèves (Rhône) 450 route des Deux Vallées 69420 TREVES COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Le Conseil Municipal, dûment convoqué le 13 décembre 2013 s est réuni

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur (RPA)

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES

STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES Article 1er - Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION 1 / 8 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET DE L APPEL D OFFRES 3 ARTICLE 2 - CONDITIONS DE L APPEL D OFFRES 3 ARTICLE 3 - PRESENTATION DES

Plus en détail

Nettoyage des réservoirs

Nettoyage des réservoirs Marché à Procédure Adapté Art.146 du Code des Marchés Publics Programme 2012/2014 Entretien des ouvrages de stockage Marché. 2011.AEP.001 Nettoyage des réservoirs Règlement de la Consultation Personne

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières (CCP)

Cahier des Clauses Particulières (CCP) Cahier des Clauses Particulières (CCP) MISSION DE CONSEIL, D'ASSISTANCE JURIDIQUE PERMANENTE ET DE REPRESENTATION EN JUSTICE DANS LE DOMAINE DU DROIT PUBLIC _ Marché n 11 050 FCS MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

Plus en détail

COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 - ORDRE DU JOUR

COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 - ORDRE DU JOUR COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 * * * - ORDRE DU JOUR A) VIE COMMUNALE * * * 1 Annulation de la seconde partie de la délibération du 28 avril 2011

Plus en détail

Le Groupement d Employeurs

Le Groupement d Employeurs Le Groupement d Employeurs Une formule qui permet aux petites et moyennes entreprises de se regrouper pour employer une maind œuvre qu elles n auraient pas, seules les moyens de recruter Qu est-ce qu un

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Procédure adaptée Marché à bons de commande Date et heure limite de réception des offres

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1303 du 3 septembre 2007 fixant les règles nationales d éligibilité

Plus en détail

ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS. www.templedeparis.fr

ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS. www.templedeparis.fr ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS 40 rue des Blancs Manteaux - 75004 Paris www.templedeparis.fr STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 Titre Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Travaux de nettoyage des bâtiments intercommunaux Marché public n 04-2008

Travaux de nettoyage des bâtiments intercommunaux Marché public n 04-2008 1 Département de Seine et Marne Marché public n 04-2008 Date limite de dépôt des offres : 16/06/08 à 12 heures REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) 2 SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION 2 ARTICLE 2

Plus en détail

Présentation du SYTRAL CODATU XV à Addis Abeba

Présentation du SYTRAL CODATU XV à Addis Abeba syndicat mixte des transports pour le Rhône et l agglomération lyonnaise Présentation du SYTRAL CODATU XV à Addis Abeba Session plénière du 24 octobre : mise en œuvre de politiques Délégation de service

Plus en détail

PROJET DE DECRET. Le Premier ministre,

PROJET DE DECRET. Le Premier ministre, Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales, du ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique, du ministre du budget,

Plus en détail

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016 Septembre 2015 Ville d EMBRUN - ASSOCIATIONS - DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ANNEE 2016 A REMETTRE EN MAIRIE AVANT LE 15 NOVEMBRE 2015 Composition du dossier : 1. Préambule page 2 2. Présentation

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Règlement de la consultation Marché n 22-2015-01 Objet de l appel d offre : Contrat de prestations de publipostage, d édition, de reproduction et de mise sous plis de documents divers. Procédure : Procédure

Plus en détail

LA CCMOSS VOUS INFORME Bulletin N 5

LA CCMOSS VOUS INFORME Bulletin N 5 LA CCMOSS VOUS INFORME Bulletin N 5 NOUVELLES DISPOSITIONS DU CODE DES MARCHES PUBLICS Fin décembre 2008, plusieurs décrets sont venus modifier les dispositions du Code des marchés Publics : - Décret 2008-1334

Plus en détail

ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS

ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS 1 ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS ARTICLE 1 - DENOMINATION La présente Association a pour dénomination : «Habiter Enfin!». ARTICLE 2 - SIEGE Le siège de l association est fixé au : 14

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation PREFECTURE DE VAUCLUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE VAUCLUSE SERVICE LOGEMENT SOCIAL 84905 AVIGNON CEDEX 9 PROCEDURE ADAPTEE en application de l article 28 du code des marchés publics

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE» STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE» TITRE I : FORMATION, OBJET ET COMPOSITION Article 1.1 : Dénomination Il est formé entre les soussignés adhérents aux présents statuts une Association régie par

Plus en détail

STATUTS DU CENTRE DE RENSEIGNEMENT ET D INFORMATION BUREAU D INFORMATION JEUNESSE TITRE I : OBJET ET BUT DE L ASSOCIATION

STATUTS DU CENTRE DE RENSEIGNEMENT ET D INFORMATION BUREAU D INFORMATION JEUNESSE TITRE I : OBJET ET BUT DE L ASSOCIATION STATUTS DU CENTRE DE RENSEIGNEMENT ET D INFORMATION BUREAU D INFORMATION JEUNESSE ( CRI BIJ ) TITRE I : OBJET ET BUT DE L ASSOCIATION Article 1 : Il est formé à Metz, entre les personnes physiques et collectives

Plus en détail

SEVRES ESPACE LOISIRS

SEVRES ESPACE LOISIRS SEVRES ESPACE LOISIRS MARCHE PUBLIC DE SERVICES Nettoyage et entretien du SEL Marché n SEL13-01 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) Mode de consultation : procédure adaptée Le présent document vaut

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION GENERALE DES PATRIMOINES

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION GENERALE DES PATRIMOINES MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION GENERALE DES PATRIMOINES Sous-direction des affaires financières et générales 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris cedex 01 Service bénéficiaire :

Plus en détail

concernant la gestion de l'office public d'habitations à loyers modérés La Chambre a pris acte des informations contenues dans votre réponse

concernant la gestion de l'office public d'habitations à loyers modérés La Chambre a pris acte des informations contenues dans votre réponse M. Jean-Claude LAURENT Président du conseil d'administration de l'ophlm de VALENCE 16, rue Georges Bizet BP 736 26007 - VALENCE Cedex Monsieur le Président, Par lettre en date du 24 octobre 1997, j'ai

Plus en détail

Ville de VANNES. DSP du Casino. Rapport de présentation (article L.1411-4 du CGCT)

Ville de VANNES. DSP du Casino. Rapport de présentation (article L.1411-4 du CGCT) Ville de VANNES DSP du Casino Rapport de présentation (article L.1411-4 du CGCT) La Ville de Vannes a été classée «station de tourisme» par décret en date du 8 juin 2006. En application de l article 1

Plus en détail

0 <$ /% &$(!% %! %$ 5; 0%? - '!@ 0 <> /$ &/> %A<$(!%> %A<<% 1 *+*++, $!!%-.%/0%!&%%123

0 <$ /% &$(!% %! %$ 5; 0%? - '!@ 0 <> /$ &/> %A<$(!%> %A<<% 1 *+*++, $!!%-.%/0%!&%%123 !"#$%$& '%($%') *+*++, $!!%-.%/0%!&%%123 *+*+5 $!!%# 9%&:% 456+ +*+++! *+*+6 0 %/%# #!!!"#$"%"&''&"( *+*+=, *+*+; 0

Plus en détail

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt 1/5 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:98331-2014:text:fr:html Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331 Appel de manifestations d'intérêt

Plus en détail