Direction des programmes. Département création et musique. Novembre 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Direction des programmes. Département création et musique. Novembre 2015"

Transcription

1 Direction des programmes Département création et musique Novembre 2015

2 Sommaire Remarques méthodologiques Assiette des obligations règlementaires Répartition des dépenses déclarées en faveur des œuvres Production inédite Achats de droits de diffusion Production indépendante Dépenses d écriture n ayant pas donné lieu à mise en production Emissions de plateau et dépenses «autres» Contribution globale des groupes audiovisuels à la production audiovisuelle et cinématographique Page 2 Page 4 Page 6 Page 11 Page 16 Page 19 Page 20 Page 21 Page 22 Page 1

3 Remarques méthodologiques Sauf mention contraire, les données figurant dans ce document correspondent aux dépenses réelles relatives aux œuvres audiovisuelles déclarées par les éditeurs de services dans le cadre de l examen et du contrôle de leurs obligations réglementaires d investissement dans la production audiovisuelle. Les investissements retenus au titre des obligations réglementaires peuvent être différents, en raison de mécanismes de majoration ou de minoration de certaines dépenses, et de l ajout de dépenses ne portant pas sur des œuvres (émissions de plateau, promotion des œuvres, formation des auteurs, financement de festival et audiodescription). Un point porte particulièrement sur les dépenses déclarées en faveur d émissions autres que de fiction majoritairement réalisées en plateau et sur les «autres dépenses» introduites par les décrets de 2010, à savoir : le financement de festivals, les dépenses de formation des auteurs, de promotion des œuvres et d audiodescription. Un autre point traite spécifiquement de la valorisation par certains éditeurs des dépenses d écriture n ayant pas donné lieu à mise en production. Depuis l entrée en vigueur des décrets n du 27 avril 2010 et n du 2 juillet 2010, la répartition par type de services (éditeurs de services hertziens ou non, gratuits ou payants) est impossible à établir. En effet, ces textes donnent la possibilité aux groupes audiovisuels, lorsqu ils ont signé des accords professionnels en ce sens, de mettre en commun leurs dépenses de production entre leurs services, quel que soit leur mode de diffusion, hertzien ou non hertzien, gratuit ou payant. En raison de cette possibilité de mise en commun, les «chiffres clés» sont ici présentés par groupe audiovisuel, même si tous les éditeurs n ont pas négocié cette possibilité (ainsi M6 a opté pour un régime de contribution qui ne met pas en commun sa contribution avec celle des autres services édités par le même groupe). Depuis l acquisition par le groupe Canal + des services D8 et D17 au cours de l année 2012, les dépenses de contribution à la production audiovisuelle effectuées pour ces deux services ont été intégrées dans ce document à celles du groupe Canal +. Page 2

4 Remarques méthodologiques Composition des groupes audiovisuels dans le document : TF1 : TF1, HD1, NT1, TMC, Histoire, Stylia, TV Breizh, Ushuaïa TV Canal + : Canal +, Comédie, Jimmy, Maison+, Planète, Planète+ Crime et Investigation (C&I), Planète+ Action et Emotion (A&E), Planète Thalassa, Seasons, Piwi, Teletoon (ensemble des services dont la contribution est mise en commun), ainsi que D8 et D17 (leurs conventions prévoient que leurs contributions ne peuvent être mises en commun avec Canal+) France Télévisions : France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô Lagardère : Gulli, MCM, RFM TV, MCM Top, June, Mezzo, Canal J, Tiji, La Chaîne du Père Noël Disney : Disney Channel, Disney XD, Disney Junior AB : AB1, AB Moteurs, Animaux, Chasse et Pêche, Encyclopédia, Escales, Mangas, Toute l Histoire NRJ : NRJ 12, Chérie 25 (ces deux services mettant en commun leurs obligations) et NRJ Hits Le groupement de services OCS M6 : M6, W9, 6Ter, Paris Première, Téva et M6 Music Hits Editeurs «hors groupe» : 13 ème Rue, Campagne TV, Cap Canal, Demain!, Enorme TV, Game One, J One, KTO, La Chaîne Théâtres, Ma chaîne étudiante, Melody, Men s up, Montagne TV, Nolife, Numéro 23, RMC Découverte, Série Club, Télésud, TF6, Trace Africa, Trace Tropical, Trace Urban, TV5 Monde et Voyage. Cette catégorie regroupe les éditeurs n appartenant pas aux groupes audiovisuels indiqués dans le présent document. Ce terme ne signifie pas, pour autant, qu il s agit d éditeurs indépendants de tout groupe audiovisuel, puisque cette catégorie comprend notamment des éditeurs comme TF6 (TF1/M6), Voyage (Fox), 13ème Rue (NBC), etc. Page 3

5 Assiette des obligations réglementaires Services hertziens gratuits : chiffre d affaires de l exercice précédent auquel sont incluses les recettes issues des services de télévision de rattrapage (TVR), et sont appliquées des déductions prévues par le décret n Services payants, hertziens ou non hertziens : ressources totales nettes de l exercice précédent (somme des ressources reçues des distributeurs, recettes publicitaires, de parrainage, de téléachat, de placement de produits, de télévision de rattrapage) auxquelles sont appliquées des déductions prévues par les décrets n et n Assiette globale des obligations de contribution à la production audiovisuelle : 6,251 milliards d euros Rappel 2013 : 6,343 milliards d euros Répartition par groupes audiovisuels (en millions d euros) Dont montant total des recettes des services de télévision de rattrapage : 61,3 M M6 732,6 M (12%) TF1 1371,4 M (22%) Canal+ 1809,6 M (29%) Autre 373,4 M (6%) France Télévisions 1964,7 M (31%) AB 28,4 M (0%) Disney 49,5 M (1%) OCS Editeurs "hors 51,6 M (1%) groupes" 106,1 M (2%) NRJ 57,3 M (1%) Lagardère 80,5M (1%) Rappel 2013 : 48,2 M Page 4

6 Assiette des obligations réglementaires L assiette globale de contribution à la production audiovisuelle enregistre une baisse entre 2013 et 2014 (-1,5%) : elle passe de 6,343 milliards d euros en 2013 (base des chiffres d affaires et ressources de l année 2012) à 6,251 milliards d euros en 2014 (base des chiffres d affaires et ressources de l année 2013). Le montant total de la contribution retenue au titre des obligations réglementaires de dépenses en faveur du développement de la production audiovisuelle suit cette diminution : il passe de 837,6 M en 2013 à 825 M en 2014, et enregistre ainsi une baisse de -1,5% , Evolution entre 2013 et 2014 de l assiette des obligations France Télévisions - 2% TF1-6% M6 0% Canal+ + 2% Lagardère - 3% NRJ - 7% 200 Disney + 5% , ,5 837,6 825 AB - 5% OCS + 18% Assiette Obligation Contribution Editeurs "hors groupes" + 11% Page 5

7 Œuvres patrimoniales et autres que patrimoniales Les contributions du groupe TF1, du groupe Canal +, de France Télévisions et d OCS portent entièrement sur les œuvres audiovisuelles dites «patrimoniales» (fiction, animation, documentaire de création, y compris ceux qui sont insérés au sein d une émission autre qu un journal télévisé ou une émission de divertissement, vidéomusique et captation ou recréation de spectacles vivants). Les autres éditeurs ont choisi un régime «mixte» : une obligation de dépenses en faveur des œuvres audiovisuelles définies à l article 4 du décret n du 17 janvier 1990 et un sous-quota d œuvres «patrimoniales». (Rappel: les montants ci-dessous agrègent pour le groupe Canal +, les dépenses déclarées dans la mise en commun et celles de D8 et D17). Les contributions peuvent comprendre des dépenses qui ne portent pas sur des œuvres audiovisuelles. Dans un contexte de baisse des assiettes de contribution, le montant global des dépenses déclarées pour les œuvres audiovisuelles enregistre une diminution. La part des œuvres patrimoniales au sein de ces dépenses reste cependant stable par rapport à Répartition par groupe des dépenses déclarées pour des œuvres audiovisuelles : évolution ,8 110, ,8 394,8 40 Œuvres non patrimoniales 2013 Œuvres patrimoniales Œuvres non patrimoniales Oeuvres patrimoniales ,8 394, , ,9 82, ,3 37,1 0, ,1 46,4 53,5 5 74,5 85,4 73,4 82,4 6,2 6,6 40,2 46,9 France Télévisions TF1 M6 Canal+ Autres éditeurs 25 M 2 15 M 1 5 M 9,9 9,7 2 1,7 7,9 8 Lagardère 8,3 8 1,8 2,7 6,5 NRJ Détail «Autres éditeurs» 5,8 5,7 0,4 0,2 5,3 5,4 5,5 Disney 4,8 0,7 3,4 0 2,6 3,2 4,1 3,4 2,6 3,2 15 1,3 13,7 23,5 2 21,5 AB OCS Editeurs "hors groupes" Page 6

8 Répartition des dépenses déclarées par genre La fiction constitue toujours le genre prépondérant des dépenses déclarées par les éditeurs de services : en 2014, elle représente un peu moins des deux tiers de la contribution globale à la production d œuvres audiovisuelles. La fiction, le documentaire et l animation constituent 90% de la contribution totale. Répartition des dépenses réelles déclarées par genre d œuvre Montant total déclaré = 813,3 M * VIDEOMUSIQUE 10,5 M (1%) SPECTACLE VIVANT 31,3 M (4%) MAGAZINE 32,3 M (4%) DIVERTISSEMENTS 11,4 M (1%) Rappel 2013 : 828,9 M Répartition des œuvres patrimoniales et non patrimoniales DOCUMENTAIRE 182,5 M (23%) FICTION 488 M (60%) 43,7 M 5% ANIMATION 57,3 M (7%) Oeuvres patrimoniales = 769,6 M (95%) 769,6 M 95% Œuvres patrimoniales Œuvres non patrimoniales * Si le montant total retenu au titre de la contribution est de 825 M, les dépenses réelles relatives à des œuvres audiovisuelles s élèvent à 813,3 M (hors émissions de plateau, mécanismes de majoration ou de minoration de certaines dépenses, dépenses de formation des auteurs, promotion des œuvres, financement de festivals et audiodescription). Page 7

9 Focus sur les trois principaux genres : répartition des dépenses déclarées par groupe TF1 140,5 M (29%) TF1 19,2 M (11%) France Télévisions 251,1 M (52%) FICTION (montant total = 488 M ) M6 33,7 M (7%) Canal+ 48,4 M (10%) Autre 14,3 M (2%) DOCUMENTAIRE (montant total = 182,5 M ) M6 22,7 M France Télévisions 99 M (54%) (12%) Canal+ 23,8 M (13%) Autre 17,8 M (10%) Rappel 2013 : 520,1 M Soit - 6% entre 2013 et 2014 Editeurs "hors groupes" 8,3 M (2%) OCS 2,2 M (0%) AB 1,5 M (0%) Rappel 2013 : 171 M Soit + 7% entre 2013 et 2014 OCS 1 M (1%) AB 1,5 M (1%) Editeurs "hors groupes" 9,8 M (5%) NRJ 4,2 M (2%) Lagardère 0,9 M (0%) NRJ 0,7 M (0%) Disney 0,7 M (0%) Lagardère 0,8 M (1%) France Télévisions apparaît comme le premier financeur de ces trois genres, avec un financement à chaque fois majoritaire. M6 6,8 M (12%) TF1 9 M (16%) France Télévisions 27,2 M (47%) ANIMATION (montant total = 57,3 M ) Autre 1 (17%) Canal+ 4,3 M (8%) Rappel 2013 : 55,4 M Soit + 3% entre 2013 et 2014 Disney 4,2 M (7%) Lagardère 4 M (7%) AB 0,4 M (1%) Editeurs "hors groupes" 1,4 M (2%) Disney 0,5 M (0%) Page 8

10 Structure des dépenses déclarées par les groupes audiovisuels 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 4% 2% 25% 7% 64% France Télévisions 11% 5% 82% 7% 26% 6% 4% 21% 6% 30% 3% 4% 29% 5% 59% 2% 15% 11% 12% 8% 41% TF1 M6 Canal+ Lagardère 31% 3% 3% 3% 53% 9% 9% 4% 2% 2% 9% 74% 12% 12% 43% 43% 31% 69% 2% 6% 3% 6% 42% 6% 35% NRJ Disney AB OCS Editeurs "Hors groupes" DIVERTISSEMENTS MAGAZINE VIDEOMUSIQUE SPECTACLE VIVANT DOCUMENTAIRE ANIMATION FICTION La structure des dépenses déclarées par les éditeurs de services est globalement la même en 2014 qu en 2013 au sein des groupes TF1, M6, Canal+ et France Télévisions. On remarque certaines évolutions chez les «autres éditeurs» : Au sein du groupe NRJ, la part des divertissements augmente sensiblement alors que les parts du documentaire et des magazines diminuent. La part de la fiction diminue dans les dépenses déclarées par OCS alors que celle du documentaire progresse. Au sein du groupe AB, les parts de la fiction et de l animation augmentent, celles du documentaire et des magazines diminuent. Page 9

11 Production inédite et achats Les décrets de 2010 n ont pas assujetti les éditeurs de services à des obligations de production d œuvres inédites. TF1, M6 et certains éditeurs de la TNT gratuite se sont toutefois engagés dans leur convention ou leur accord professionnel à y consacrer une part de leurs investissements ,8 9 Les dépenses de production inédite (préachat, parts de producteur et dépenses d écriture) représentent 90% des dépenses totales des éditeurs de services, en raison notamment de leur part prépondérante dans les dépenses déclarées par France Télévisions et par les groupes TF1, M6 et Canal ,8 172,1 20,8 110,5 24 M Détail «Autres éditeurs» 23, France Télévisions 151,3 22,1 88,4 TF1 M6 82,4 11,4 71 Canal+ Achats de droits = 78,7M Production inédite = 734,6M 53,5 15,4 38,1 Autres éditeurs 19 M 14 M 9 M 4 M -1 M 9,7 2,4 1 7,3 7 Lagardère 8 NRJ 5,7 1 4,7 Disney 3,4 3,2 0,9 0,6 2,5 2,6 9,5 14 AB OCS Editeurs "hors groupes" Page 10

12 Production inédite 95% des dépenses de production inédite (préachats, parts producteur et dépenses d écriture) proviennent des groupes «historiques» (TF1, M6, Canal+, France Télévisions). Répartition par groupe audiovisuel En volume financier Montant total des dépenses de production inédite = 734,6 M TF1 151,3 M (21%) M6 88,4 M (12%) Canal+ 71M (10%) Autre 38,1 M (5%) France Télévisions 385,8 M (52%) AB 2,5 M (0%) Disney 4,7 M (1%) OCS 2,6 M (0%) Editeurs "hors groupes" 14 M (2%) NRJ Lagardère 7 M (1%) 7,3 M (1%) M h (19%) TF1 706h (12%) France Télévisions 1 838h (31%) En volume horaire Total = heures Canal+ 628h (11%) Autre 1613h (27%) OCS 37h (1%) AB 146h (3%) Disney 74h (1%) Editeurs "hors groupes" 967h (16%) NRJ 138h (2%) Lagardère 251h (4%) Page 11

13 Production inédite : œuvres patrimoniales et autres que patrimoniales Les dépenses de production inédite portent quasi exclusivement sur des œuvres patrimoniales d expression originale française (EOF). 40 s TF1, M6, Canal + et France Télévisions Répartition des œuvres patrimoniales et non patrimoniales Œuvres non patrimoniales Œuvres patrimoniales 43,2 6% , France Télévisions 151, ,4 71 TF1 M6 Canal+ Détail «Autres éditeurs» 6,2 31,9 Autres éditeurs 691,4 94% Répartition des œuvres européennes EOF et non EOF 15 M 13 M 11 M 9 M 1,6 Œuvres EOF 7,9 1% 7 M 5 M 3 M 1 M -1 M 1,7 5,6 Lagardère 2,7 0,2 4,3 4,5 NRJ Disney 2,5 2,6 AB OCS 12,4 Editeurs "hors groupes" Œuvres européennes non EOF 726,7 99% Page 12

14 Production inédite : répartition des dépenses par genre Alors que la fiction représente près des deux tiers des investissements en production inédite pour moins d un quart du volume horaire produit, le documentaire représente quant à lui un peu moins d un quart des dépenses de production inédite déclarées, pour 42% du volume horaire total produit. VIDEOMUSIQUE 0,9 M (0%) volume financier : 734,6 M MAGAZINE 31,9 M (4%) DIVERTISSEMENTS 11,3 M (1%) volume horaire : heures* DIVERTISSEMENTS 190h (3%) SPECTACLE VIVANT 27,7 M (4%) VIDEOMUSIQUE 4h (0%) MAGAZINE 712h (12%) FICTION 1 320h (22%) DOCUMENTAIRE 175,9 M (24%) FICTION 437,5 M (60%) SPECTACLE VIVANT 714h (12%) ANIMATION 518h (9%) ANIMATION 49,4 M (7%) DOCUMENTAIRE 2 451h (42%) La moyenne horaire des dépenses déclarées au titre de la production inédite (hors dépenses d écriture) s élève à (contre en 2013). Hors dépenses d écriture, les montants moyens globaux investis par genre s établissent ainsi : fiction : apport horaire moyen de (contre en 2013) ; animation : apport horaire moyen de (contre en 2013) ; documentaire : apport horaire moyen de (contre en 2013) ; spectacle vivant : apport horaire moyen de (contre en 2013). * Contrairement au volume financier, le volume horaire s établissant à heures ne prend pas en compte les dépenses d écriture déclarées de manière isolée par les éditeurs au titre de la production inédite (hors préachat et/ou part de producteur valorisés pour une même œuvre). Page 13

15 Production inédite : évolution S établissant à 734,6 millions d euros, les dépenses de production inédite déclarées au titre de l année 2014 continuent de diminuer (- 4% par rapport à 2013, soit environ 31,1 millions d euros). Cette diminution est constatée sur l ensemble des éditeurs à l exception de OCS et des éditeurs hors groupes. Au sein des éditeurs hors groupes, l augmentation des dépenses de production inédite déclarées est notamment imputable à TV5 Monde et RMC Découverte (pour rappel, RMC Découverte n avait déclaré aucune dépense de production inédite en 2013). Evolution des investissements déclarés par groupe audiovisuel (en millions d euros) , , Détail «Autres éditeurs» , ,3 102,9 94,7 88,4 73,3 74, ,2 34,2 38,1 France Télévisions TF1 M6 Canal+ Autres éditeurs 14 M 12 M 1 8 M 6 M 4 M 2 M 9, , ,4 4,3 4,7 5,9 4,2 3,5 2,5 2,6 1,8 7,8 7,8 14 Lagardère NRJ Disney AB OCS Editeurs "hors groupes" Page 14

16 Production inédite : évolution Parmi les dépenses de production inédite déclarées au titre de l année 2014, tous les genres baissent à l exception du documentaire, du spectacle vivant et des divertissements heures en 2014 contre heures en 2013, soit une augmentation de 391 heures (+ 7%). Evolution par genre d œuvre en volume financier Evolution par genre d œuvre en volume horaire 492, , , h 2330h 2361h ,3 164,5 175, ,5 49,4 27,3 34, ,5 27,7 31,9 0,9 1 0,9 7,4 7,5 11,3 0 Fiction Animation Documentaire Spectacle vivant Vidéomusique Magazine Divertissements 1523h 1320h 1212h 714h 712h 606h 645h 630h 553h 503h 518h 466h 209h 224h 190h 4h 4h 4h Fiction Animation Documentaire Spectacle vivant Vidéomusique Magazine Divertissements Page 15

17 Achats de droits de diffusion : répartition par genre volume financier : 78,7 M volume horaire (hors vidéomusiques) : heures VIDEOMUSIQUE 9,6 M (12%) SPECTACLE VIVANT 3,6 M (5%) MAGAZINE 0,4 M (1%) DIVERTISSEMENTS 0,1 M (0%) SPECTACLE VIVANT 622h (8%) MAGAZINE 166h (2%) DIVERTISSEMENTS 58h (1%) DOCUMENTAIRE 6,6 M (8%) ANIMATION 7,9 M (10%) FICTION 50,5 M (64%) DOCUMENTAIRE 1 539h (20%) FICTION 3 909h (52%) ANIMATION 1 311h (17%) Sur l ensemble des chaînes contrôlées, heures d achats de droits de diffusion ont été déclarées pour un apport financier hors vidéomusique de 69,1 M, ce qui représente un apport horaire moyen de (contre en 2013). Les montants moyens globaux par genre s établissent ainsi pour l exercice 2014 : fiction : apport horaire moyen de (contre en 2013) ; animation : apport horaire moyen de (contre en 2013) ; documentaire : apport horaire moyen de (contre en 2013) ; spectacle vivant : apport horaire moyen de (contre en A noter: en 2013, 8 achats de droits de diffusion de spectacles vivants d un montant supérieur à avaient été déclarés). Page 16

18 Achats de droits de diffusion : évolution Les éditeurs de services ont déclaré, au titre de l année 2014, un volume d achats de droits de diffusion en hausse de 24,5%, soit une augmentation de 15,5 millions d euros, par rapport à Après avoir connu une diminution entre 2012 et 2013, les achats de droits au sein de la catégorie des «autres éditeurs» augmentent de 26% (soit, 3,2 M entre 2013 et 2014). Evolution des dépenses par groupe audiovisuel (en millions d euros) 25 M 20,8 22, M 1 5 M 17 16,1 15,4 14,8 13,8 12,2 11,1 11, ,6 7,9 6,8 France Télévisions TF1 M6 Canal+ Autres éditeurs 1 9 M 8 M 7 M 6 M 5 M 4 M 3 M 2 M 1 M 2 2,4 1,9 Lagardère Détail «Autres éditeurs» 2,8 2 1, ,6 0,8 0,4 0,6 0,9 0,8 0,6 NRJ Disney 7,2 6,6 9,5 AB OCS Editeurs "hors groupes" Page 17

19 Achats de droits de diffusion : évolution Les trois genres d œuvres concernés par un changement du volume des achats de droits de diffusion déclarés sont : après une baisse constatée entre 2012 et 2013, les achats de droits pour l animation doublent leur volume financier, ceux pour le documentaire augmentent de 3%, après une légère augmentation constatée entre 2012 et 2013, les achats de droits pour le magazine baissent (- 71% ). Evolution des dépenses par genre (en millions d euros) ,5 4 40,2 3 25, ,5 9,6 8,1 6,7 7,9 8,3 6,4 6,6 3,9 2,4 2,8 3,6 1,3 1,4 0,4 0,3 0,2 0,1 Fiction Animation Documentaire Spectacle vivant Vidéomusique Magazine Divertissements Page 18

20 Dépenses déclarées au titre de la production indépendante Les dépenses présentées ci-dessous (dépenses réelles) correspondent aux œuvres déclarées comme répondant aux deux critères réglementaires de la production indépendante (absence de détention par l éditeur de plus de 15% du capital social ou des droits de vote de l entreprise de production et absence de détention de part de producteur) et pour lesquelles en outre la durée des droits acquis est conforme aux stipulations inscrites dans les conventions , ,5 113,2 16, ,6 61,2 France Télévisions TF1 M6 Canal+ Autres éditeurs Achats de droits indépendants = 61M Production inédite indépendante = 633,7M Œuvres prises en compte au titre de la production indépendante Œuvres non prises en compte au titre de la production indépendante 14,3 25, M 16 M 14 M 12 M 1 8 M 6 M 4 M 2 M 118,6 M 15% 2,4 4,8 694,7 M 85% Détail «Autres éditeurs» 1 0,7 3,4 3,6 NRJ Lagardère Disney Rappel 2013 : 712,9 M de dépenses déclarées au titre de la production indépendante 0,6 0,9 1,8 2,6 8,7 9,5 AB OCS Editeurs "hors groupes" Page 19

21 Valorisation des dépenses d écriture n ayant pas donné lieu à mise en production M6 et le groupe TF1 ont la possibilité, prévue dans leurs accords professionnels, d affecter, aux sommes versées aux auteurs dans le cadre de conventions d écriture n ayant pas donné lieu à mise en production, un coefficient multiplicateur pour la prise en compte de ces dépenses dans leur contribution à la production audiovisuelle. Ce coefficient multiplicateur est de 2 pour le groupe TF1 et de 1,7 pour M6. Pour rappel, ces coefficients ne sont pas compris dans les éléments financiers exprimés en dépenses réelles, figurant dans le présent document. Montant réel des dépenses d écriture n ayant pas donné lieu à mise en production : 1,428 M Montant réel des dépenses d écriture n ayant pas donné lieu à mise en production : 0,041 M Montant retenu dans la contribution : 2,374 M Montant retenu dans la contribution : 0,063 M Page 20

22 Contribution à la production audiovisuelle Emissions de plateau et dépenses «autres» Les décrets de 2010 ont introduit de nouvelles dépenses qui peuvent être déclarées selon le type d éditeurs : financement de la formation des auteurs (éditeurs de services hertziens en clair, Canal + et Orange Cinéma Séries), de festivals (éditeurs de services hertziens en clair), dépenses de promotion des œuvres (éditeurs de services hertziens en clair) et d audiodescription des œuvres (tous les éditeurs). S agissant des dépenses d audiodescription, leur montant retenu au titre de la contribution est affecté d un coefficient multiplicateur de 1,5. En fonction des accords signés avec les organisations professionnelles, certains éditeurs ont la faculté de déclarer des dépenses pour des émissions «autres que de fiction majoritairement réalisées en plateau». Ces dépenses sont, selon les éditeurs, prises en compte pour la moitié ou pour 55% de leur montant réel (ci-dessous figurent les montants retenus pour chaque groupe concerné). Emissions autres que de fiction majoritairement réalisées en plateau Total montant retenu : 9,11 Autres dépenses Total dépenses retenues : 2,68 6 M 2 M 5 M 4,915 Rappel 2013 : 4,775 M 1 M 1 M Rappel 2013 : 3,855 M 4 M 1 M 0,926 3 M 1 M Promotion des œuvres = 1,827 M Formation des auteurs = 0,115 M 2 M 1,782 1,865 1 M 0,857 Financement de festivals = 0,057 M Audiodescription = 0,681 M 1 M 0,137 M6 Canal+ Lagardère NRJ 0,411 Disney 0,576 0,062 0,037 0,105 0,044 0,020 0,053 France Télévisions TF1 M6 Canal+ Page 21

23 CONTRIBUTION GLOBALE DES GROUPES AUDIOVISUELS A LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE ET CINEMATOGRAPHIQUE Page 22

24 Contribution à la production audiovisuelle et cinématographique Les montants présentés dans le graphique suivant correspondent à ceux retenus au titre des contributions réglementaires des éditeurs au développement de la production audiovisuelle et cinématographique. S agissant de la contribution à la production audiovisuelle, ces montants peuvent comprendre des dépenses d écriture affectées d un coefficient multiplicateur lorsqu elles n ont pas donné lieu à mise en production (TF1 et M6), des dépenses de formation des auteurs, de financement de festivals, de promotion des œuvres et d audiodescription, des dépenses en faveur d émissions de plateau (prises en compte à 50% ou 55% de leur montant réel), des dépenses en faveur d œuvres «non patrimoniales» prises en compte pour certains éditeurs à 75% de leur montant réel. A noter : deux éditeurs de services de cinéma (Canal+ et OCS) sont soumis aux obligations de contribution au développement de la production audiovisuelle. Pour mémoire, production audiovisuelle : Somme des contributions retenues au titre des obligations = 825 M Somme des dépenses réelles déclarées en faveur des œuvres audiovisuelles = 813,3 M Page 23

25 Contribution à la production audiovisuelle et cinématographique Dépenses retenues au titre des obligations de l exercice 2014 (contribution audiovisuelle et cinématographique) ,7 62,4 Production cinématographique = 421,9 M Production audiovisuelle = 825 M Soit 1,247 milliards d euros (rappel 2013: 1,267 Md ) Production cinématographique Production audiovisuelle ,3 245,5 43, France Télévisions 174,3 134,1 23,4 110,7 29,7 86, ,8 11,5 13,1 6,2 3,4 1,8 1,8 33,7 6 3,4 9,7 11,3 23,5 3,3 Canal+ TF1 M6 AB NRJ Disney OCS Autres Lagardère Les montants figurant ci-dessus en rouge et italique représentent le montant global des contributions retenues au titre des obligations relatives au développement de la production audiovisuelle et cinématographique. Page 24

Sommaire P.2 P.3 P.4 P.6 P.9 P.12 P.14

Sommaire P.2 P.3 P.4 P.6 P.9 P.12 P.14 Page 0 Sommaire Contribution globale des principaux groupes audiovisuels Contribution à la production audiovisuelle Méthodologie Répartition des investissements déclarés en 2010 Préachats et coproductions

Plus en détail

Utilisation du «couloir dépendant» dans la contribution au développement de la production audiovisuelle. Pratique des diffuseurs en

Utilisation du «couloir dépendant» dans la contribution au développement de la production audiovisuelle. Pratique des diffuseurs en Utilisation du «couloir dépendant» dans la contribution au développement de la production audiovisuelle Pratique des diffuseurs en 2013 www.csa.fr Même si les éditeurs de services de télévisions respectent

Plus en détail

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL Levallois, le 7 juillet 2015 L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL est la mesure audimétrique de l audience de la télévision auprès des personnes recevant une offre de chaînes

Plus en détail

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL Levallois, le 9 juillet 2013 L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL est la mesure audimétrique de l audience de la télévision auprès des personnes recevant une offre de chaînes

Plus en détail

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL Levallois, le 12 mars 2015 L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL est la mesure audimétrique de l audience de la télévision auprès des personnes recevant une offre de chaînes

Plus en détail

Médiamat Thématik. L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 1 er mars au 20 juin 2010

Médiamat Thématik. L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 1 er mars au 20 juin 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE Médiamat Thématik Levallois, le 13 juillet 2010 L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 1 er mars au 20 juin 2010 Médiamat Thématik est la mesure audimétrique

Plus en détail

Bilan financier de l année 2013 des chaînes payantes

Bilan financier de l année 2013 des chaînes payantes Bilan financier de l année 2013 des chaînes payantes Décembre 2014 Conseil supérieur de l audiovisuel Direction des études et de la prospective Décembre 2014 Bilan financier de l année 2013 des chaînes

Plus en détail

Chiffres clés de la télévision payante 2013 (données relatives à la programmation)

Chiffres clés de la télévision payante 2013 (données relatives à la programmation) Chiffres clés de la télévision payante 2013 (données relatives à la programmation) Département des télévisions payantes de la direction des programmes Page 1 Méthodologie Le présent document met en perspective

Plus en détail

La télévision payante en France : éléments de synthèse et chiffres clés

La télévision payante en France : éléments de synthèse et chiffres clés DE ierre ETILLAULT, Didier GUILLOUX, Bernard CELLI Décembre 20/10/2006 2008 La télévision payante en France : éléments de synthèse et chiffres clés Rencontres de la Télévision ayante Lundi, 29 mars 2010

Plus en détail

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL Levallois, le 5 juillet 2016 L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL est la mesure audimétrique de l audience de la télévision auprès des personnes recevantuneoffredechaînes

Plus en détail

Le 18 novembre Le marché de l animation

Le 18 novembre Le marché de l animation Le 18 novembre 2010 Le marché de l animation Données clés France n 3 mondial et n 1 européen Une petite centaine de sociétés actives dans ce secteur 4 000 personnes employées dont 80 % d'intermittents

Plus en détail

La production cinématographique en 2015

La production cinématographique en 2015 Le 5 avril 2016 Observatoire de la production cinéma La production cinématographique en 2015 Méthodologie Définitions Sont concernés les films français : - ayant reçu l agrément du CNC en 2015, - dont

Plus en détail

Le marché de l animation. Rencontres Animation Formation

Le marché de l animation. Rencontres Animation Formation Le marché de l animation Rencontres Animation Formation 17 novembre 2011 Données clés France n 3 mondial et n 1 européen Une petite centaine de sociétés actives dans ce secteur 5 000 personnes employées

Plus en détail

BILAN FINANCIER DE L ANNEE 2011 DES CHAINES NATIONALES GRATUITES

BILAN FINANCIER DE L ANNEE 2011 DES CHAINES NATIONALES GRATUITES BILAN FINANCIER DE L ANNEE 2011 DES CHAINES NATIONALES GRATUITES Périmètre de l étude La présente note reprend les principaux résultats financiers 1 pour l exercice 2011 de l ensemble des chaînes nationales

Plus en détail

les études du CNC septembre 2013

les études du CNC septembre 2013 les études du CNC septembre 203 la diffusion des films à la télévision en 202 Centre national du cinéma et de l image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 2, rue de Lübeck

Plus en détail

Services de télévision français conventionnés ou déclarés

Services de télévision français conventionnés ou déclarés 13EME RUE 21/08/1997 1/10/2010 321 CINE 1/12/2005-314 TV 12/06/2008 3A TELESUD 31/05/2002 1/12/2009 AB 1 18/03/2009 AB MOTEURS 26/03/1996 18/0720/06 ACI ANTENNES CARAÏBES 9/03/2005 8/03/2011 ACTION 26/03/1996

Plus en détail

Bilan financier de l année 2013 des chaînes nationales gratuites

Bilan financier de l année 2013 des chaînes nationales gratuites Bilan financier de l année 2013 des chaînes nationales gratuites Novembre 2014 www.csa.fr Conseil supérieur de l audiovisuel Direction des études et de la prospective Novembre 2014 Bilan financier de l

Plus en détail

(économie, offre de programmes et audience)

(économie, offre de programmes et audience) Chiffres clés s de la télévision t payante 2010 (économie, offre de programmes et audience) Direction des programmes Direction des études et de la prospective Page 1 Méthodologie Le présent document met

Plus en détail

Le marché de l animation. Rencontres Animation Formation

Le marché de l animation. Rencontres Animation Formation Le marché de l animation Rencontres Animation Formation 21 novembre 2013 Données clés France n 3 mondial et n 1 européen Une petite centaine de sociétés actives dans ce secteur 5 000 personnes employées

Plus en détail

les études du CNC juillet 2012

les études du CNC juillet 2012 les études du CNC juillet 202 la diffusion des films à la télévision en 20 Centre national du cinéma et de l image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 2, rue de Lübeck 75784

Plus en détail

Le marché de l animation

Le marché de l animation Le marché de l animation Rencontres Animation Formation ANGOULÊME 19 novembre 2015 Production audiovisuelle d animation 2 Volume de production en baisse Des cycles de production de deux à trois ans 450

Plus en détail

Le court métrage Mai

Le court métrage Mai Le court métrage 2014-2015 Mai 2016 www.csa.fr Le secteur du court métrage en France est un secteur dynamique qui s est développé et structuré au cours des dernières années. Une multitude de courts métrages

Plus en détail

ASTRA pay channels reception possible in France on 19.2E

ASTRA pay channels reception possible in France on 19.2E 13ème Rue - Français Payante Beate Uhse Adultes Allemand Payante Betacrypt, Blue Movie HD Adultes Allemand Payante Boing France Enfants Anglais, Français Payante Boomerang France Enfants Français Payante

Plus en détail

Etats des lieux chiffrés Données générales

Etats des lieux chiffrés Données générales Le 25 février 2013 Etats des lieux chiffrés Données générales Benoît Danard Directeur des études, des statistiques et de la prospective Stéphane Le Bars Délégué général du SPFA Les films d animation en

Plus en détail

Bilan financier de l année 2014 des chaînes nationales gratuites

Bilan financier de l année 2014 des chaînes nationales gratuites Bilan financier de l année 2014 des chaînes nationales gratuites Octobre 2015 www.csa.fr Conseil supérieur de l audiovisuel Direction des études, des affaires économiques et de la prospective Octobre 2015

Plus en détail

les études du CNC avril 2016 La diffusion de la fiction à la télévision en 2015

les études du CNC avril 2016 La diffusion de la fiction à la télévision en 2015 les études du CNC avril 216 La diffusion de la fiction à la télévision en 215 Centre national du cinéma de l image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784

Plus en détail

Baromètre du marché publicitaire

Baromètre du marché publicitaire Baromètre du marché publicitaire Janvier 213 Baromètre du marché publicitaire - janvier 213 Avertissement : L'institut Kantar Media pige la publicité diffusée dans les médias. Les montants mentionnés ci-après

Plus en détail

Chiffres clés TOTAL TV 989 708 6,5% TOTAL TV 8 073 212 3,9% Déclaratif 777 464-3,0% TOTAL TV 619 901 5,8% TOTAL TV 4 711 836-3,4%

Chiffres clés TOTAL TV 989 708 6,5% TOTAL TV 8 073 212 3,9% Déclaratif 777 464-3,0% TOTAL TV 619 901 5,8% TOTAL TV 4 711 836-3,4% Bilan des investissements publicitaires de la télévision. Novembre 2012 et Cumul janvier-novembre 2012 Chiffres clés Novembre 2012 vs novembre 2011 Recettes publicitaires en K Janv. à novembre 2012 vs

Plus en détail

Janvier avril 2005 / 31 mars (1) Hors Affichage et Internet, non inclus dans ces résultats à la date de publication de ce baromètre.

Janvier avril 2005 / 31 mars (1) Hors Affichage et Internet, non inclus dans ces résultats à la date de publication de ce baromètre. 1 Janvier 2012 Baromètre des investissements publicitaires quadrimédia (1) 01 avril 2005 / 31 mars 2008 (1) Hors Affichage et Internet, non inclus dans ces résultats à la date de publication de ce baromètre.

Plus en détail

07 la production audiovisuelle aidée

07 la production audiovisuelle aidée Françafrique. Compagnie des phares et balises / France 2. Scènes de ménages. Cécile Rogue / M6. Clem. David Merle / TF1. 07 la production audiovisuelle aidée En 2010, le CNC a soutenu la production de

Plus en détail

Films inédits d animation. Financement des longs métrages d animation en 2015 (%)

Films inédits d animation. Financement des longs métrages d animation en 2015 (%) Les chiffres clés de l animation en 205 Production cinématographique : 3 films d animation En 205, la production de 3 longs métrages d animation français a été engagée. Le devis moyen des films d animation

Plus en détail

Février avril 2005 / 31 mars (1) Hors Affichage et Internet, non inclus dans ces résultats à la date de publication de ce baromètre.

Février avril 2005 / 31 mars (1) Hors Affichage et Internet, non inclus dans ces résultats à la date de publication de ce baromètre. 1 Février 2012 Baromètre des investissements publicitaires quadrimédia (1) 01 avril 2005 / 31 mars 2008 (1) Hors Affichage et Internet, non inclus dans ces résultats à la date de publication de ce baromètre.

Plus en détail

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL

L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL Levallois, le 13 mars 2014 L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL est la mesure audimétrique de l audience de la télévision auprès des personnes recevant une offre de chaînes

Plus en détail

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014 Direction des programmes DPAC Novembre 2014 Sommaire Services assujettis à la contribution réglementaire Définitions et obligations Assiettes et contribution réglementaire Ensemble des services de télévision

Plus en détail

Chiffres clés de la télévision payante 2012 (données relatives à la programmation)

Chiffres clés de la télévision payante 2012 (données relatives à la programmation) Chiffres clés de la télévision payante 2012 (données relatives à la programmation) Département des télévisions payantes de la direction des programmes Décembre 2013 Page 1 Méthodologie Le présent document

Plus en détail

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 13/01/2015)

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 13/01/2015) Fréquences Bandes Basses Horizontales Fréquences Bandes Hautes Verticales Fréquences Bandes Basses Verticales Fréquences Bandes Hautes Horizontales Nouvelle chaine Chaine supprimée REPETEUR 51 REPETEUR

Plus en détail

Baromètre du marché publicitaire

Baromètre du marché publicitaire Baromètre du marché publicitaire Juillet 212 Baromètre du marché publicitaire - juillet 212 Avertissement : L'institut Kantar Media pige la publicité diffusée dans les médias. Les montants mentionnés ci-après

Plus en détail

l économie de la télévision

l économie de la télévision les études du CNC novembre 213 l économie de la télévision financements, audience, programmes Centre national du cinéma de l image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 12,

Plus en détail

POLARISATION MODULATION FEC DVB-S2 8PSK PILOT ON

POLARISATION MODULATION FEC DVB-S2 8PSK PILOT ON PLAN DE SERVICES FRANSAT À COMPTER DU 1 ER SEPTEMBRE 2016 KC01 10971 BASSE VERTICALE 3/4 29.95 1375 20600 TV5 MONDE 50 SD CRYPTÉ 601 BFM BUSINESS 51 SD CLAIR 2614 QVC 70 SD CRYPTÉ 2613 FRANCE 3 BORDEAUX

Plus en détail

l économie de la télévision

l économie de la télévision les études du CNC novembre 24 l économie de la télévision financements, audience, programmes ISSN 2275-58 Centre national du cinéma de l image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective

Plus en détail

Diffusion des œuvres cinématographiques à la télévision. Année 2007

Diffusion des œuvres cinématographiques à la télévision. Année 2007 Diffusion des œuvres cinématographiques à la télévision Année 2007 Juillet 2008 Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784

Plus en détail

Bilan financier des chaînes payantes pour l année 2011. Synthèse de l étude

Bilan financier des chaînes payantes pour l année 2011. Synthèse de l étude Bilan financier des chaînes payantes pour l année 2011 Synthèse de l étude Comme chaque année, le CSA a dressé le bilan financier pour l année 2011 des chaînes payantes conventionnées ou autorisées. Le

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public juin 2016 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) juin 2016 20 722 heures de programmes disponibles en juin 2016 (+15,3

Plus en détail

le marché de l animation en 2012

le marché de l animation en 2012 les études du CNC juin 2013 le marché de l animation en 2012 télévision et cinéma, production, diffusion, audience Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction de l audiovisuel et de la création

Plus en détail

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 13/11/2013)

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 13/11/2013) PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 13/11/2013) Fréquences Bandes Basses Horizontales Fréquences Bandes Basses Verticales Nouvelle chaine Fréquences Bandes Hautes Verticales

Plus en détail

L économie des chaînes en 2010

L économie des chaînes en 2010 L économie des chaînes en 2010 Comme chaque année, le CSA a dressé le bilan financier de l ensemble des chaînes autorisées et conventionnées, en accordant une attention particulière aux nouvelles chaînes

Plus en détail

Apocalypse, la 2 de Guerre Mondiale. CC et C / France 2.

Apocalypse, la 2 de Guerre Mondiale. CC et C / France 2. La Commanderie. France 3. La Petite Renarde rusée. RBB /. Apocalypse, la 2 de Guerre Mondiale. CC et C /. Engrenages. Aurélien Faipy / EPP /. Les Invincibles. Benoît Linder / Making Prod /. Au siècle de

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public avril 2016 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) avril 2016 20 065 heures de programmes disponibles en avril 2016 (+22,9

Plus en détail

LAGARDERE PUBLICITE, LEADER SUR LA FAMILLE ET LES JEUNES Les premiers enseignements de la 12 ème vague de résultats MédiaCabSat

LAGARDERE PUBLICITE, LEADER SUR LA FAMILLE ET LES JEUNES Les premiers enseignements de la 12 ème vague de résultats MédiaCabSat Le 13 mars 2007 LAGARDERE PUBLICITE, LEADER SUR LA FAMILLE ET LES JEUNES Les premiers enseignements de la 12 ème vague de résultats En préambule : est la mesure audimétrique de l audience de la télévision

Plus en détail

26 JUILLET 2016 PRESENTATION DES RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2016

26 JUILLET 2016 PRESENTATION DES RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2016 26 JUILLET 2016 EG PRESENTATION DES RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2016 AVERTISSEMENT PRÉLIMINAIRE Les informations contenues dans ce document, particulièrement celles concernant les prévisions des performances

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public juillet 2014 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) juillet 2014 15 400 heures disponibles en juillet 2014 En juillet

Plus en détail

04/04/2011. Partie III. La situation de la télévision en France. I. La télévision : de multiples offres et une forte croissance

04/04/2011. Partie III. La situation de la télévision en France. I. La télévision : de multiples offres et une forte croissance Enjeux de l audiovisuel Enjeux de l audiovisuel - Partie 3, III - 2/25 Partie III. La situation de la télévision en France I. La télévision : de multiples offres et une forte croissance II. Les chaînes

Plus en détail

les études du CNC mars 2013

les études du CNC mars 2013 les études du CNC mars 2013 l économie de la télévision de rattrapage en 2012 Centre national du cinéma et de l image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public septembre 2015 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) septembre 2015 16 900 heures de programmes disponibles en septembre

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public juin 2014 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) juin 2014 15 300 heures disponibles en juin 2014 En juin 2014, l offre

Plus en détail

Services de télévision français conventionnés ou déclarés

Services de télévision français conventionnés ou déclarés 13EME RUE 21/08/1997 1/10/2010 2 RIVES TV 28/07/2015 314 TV 12/06/2008 6/11/2013. 365 SPORT 24/09/2012 3A TELESUD 31/05/2002 1/12/2009 6 TER 22/10/2014 AB 1 18/03/2009 AB MOTEURS 18/07/2006 28/02/2012

Plus en détail

Rapport sur les chaînes nationales gratuites éditées par le groupe TF1 Année 2013

Rapport sur les chaînes nationales gratuites éditées par le groupe TF1 Année 2013 Rapport sur les chaînes nationales gratuites éditées par le groupe TF1 Année 2013 Juillet 2014 Sommaire Synthèse et appréciation de l année 2013... 5 I. L offre de programmes... 9 A. Principales caractéristiques

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public novembre 2015 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) novembre 2015 17 900 heures de programmes disponibles en novembre

Plus en détail

Médiamat Thématik. L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 29 août 2011 au 12 février 2012

Médiamat Thématik. L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 29 août 2011 au 12 février 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Médiamat Thématik L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 29 août 2011 au 12 février 2012 Levallois, le 13 mars 2012 Source : Médiamétrie - Médiamat

Plus en détail

Baromètre de la diversité. - vague

Baromètre de la diversité. - vague Baromètre de la diversité - vague 2015 - Synthèse : Les résultats de la vague 2015 du baromètre de la diversité ne progressent pas sur le critère de l origine par rapport à ceux de 2014 avec de personnes

Plus en détail

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (version: 2.2) (date mise en production: T00:00:00)

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (version: 2.2) (date mise en production: T00:00:00) Fréquences Bandes Basses Horizontales Fréquences Bandes Hautes Verticales Nouvelle chaine Chaine supprimée Fréquences Bandes Basses Verticales Fréquences Bandes Hautes Horizontales REPETEUR 51 REPETEUR

Plus en détail

Les délais de diffusion des films inédits à la télévision

Les délais de diffusion des films inédits à la télévision Les délais de diffusion des films inédits à la télévision Juillet 2008 Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Médiamat Thématik. Source : Médiamétrie - Médiamat Thématik - janvier / juin 2011 - Copyright Médiamétrie - Tous droits réservés

COMMUNIQUE DE PRESSE. Médiamat Thématik. Source : Médiamétrie - Médiamat Thématik - janvier / juin 2011 - Copyright Médiamétrie - Tous droits réservés COMMUNIQUE DE PRESSE Médiamat Thématik Levallois, le 13 juillet 2011 L audience des chaînes sur le câble, le satellite et la TV par ADSL du 3 janvier au 19 juin 2011 - Médiamat Thématik est la mesure audimétrique

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public octobre 2016 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) octobre 2016 Plus de 21 500 heures de programmes disponibles en

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public octobre 2015 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) octobre 2015 17 400 heures de programmes disponibles en octobre

Plus en détail

skysiertv.com janvier 2016

skysiertv.com janvier 2016 skysiertv.com janvier 06 PAGE STATISTIQUES JANVIER 06 légende progresse par rapport à M- décroît par rapport à M- ne bouge pas par rapport à M- E entre dans le classement PAGE STATISTIQUES JANVIER 06 top

Plus en détail

QUESTIONNAIRE NOMINATION DU PRESIDENT DE FRANCE TELEVISIONS

QUESTIONNAIRE NOMINATION DU PRESIDENT DE FRANCE TELEVISIONS ADAMI : Société Civile pour l Administration des Droits des artistes et musiciens interprètes : 14, rue Ballu, 75009 Paris www.adami.fr SACD : Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques : 11bis, rue

Plus en détail

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 09/02/2016)

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 09/02/2016) Fréquences Bandes Basses Horizontales Fréquences Bandes Hautes Verticales Fréquences Bandes Basses Verticales Fréquences Bandes Hautes Horizontales REPETEUR 46 2C - F: 11.156 GHz - Pol: linear - vertical

Plus en détail

DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE HAUTE NORMANDIE ET DU DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME

DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE HAUTE NORMANDIE ET DU DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE HAUTE NORMANDIE ET DU DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME EDITORIAL DU DIRECTEUR La tenue des comptes et le conseil financier, budgétaire et fiscal des collectivités

Plus en détail

Conditions Particulières et catalogue de prix : FORFAITS Numericable Câble

Conditions Particulières et catalogue de prix : FORFAITS Numericable Câble Conditions Particulières et catalogue de prix : FORFAITS Numericable Câble Offre valable à partir du 28 août 2014, réservée à toute personne physique domiciliée en Guadeloupe et en Martinique. Une offre

Plus en détail

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 26/04/2016 T00:00:00)

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 26/04/2016 T00:00:00) REPETEUR 72 (CDN) 1M - F: 11.856 GHz - Pol: linear - vertical - SR: 27.5 - FEC: 3/4QPSK Fréquences Bandes Basses Horizontales Fréquences Bandes Basses Verticales CANAL+ 8201 Fréquences Bandes Hautes Verticales

Plus en détail

Les informations soumises au secret des affaires ont été remplacées par [ ].

Les informations soumises au secret des affaires ont été remplacées par [ ]. Version publique Avis n 2012-11 du 22 mai 2012 à l Autorité de la c oncurrence sur la notification de l acquisition des sociétés Direct 8, Direct Productions, Direct Digital et Bolloré Intermedia par les

Plus en détail

Contribution à la réflexion sur la circulation des œuvres audiovisuelles

Contribution à la réflexion sur la circulation des œuvres audiovisuelles Contribution à la réflexion sur la circulation des œuvres audiovisuelles JUILLET 2010 Direction des études et de la prospective Direction des programmes 2 SOMMAIRE Synthèse 5 Introduction 7 Première partie

Plus en détail

PLAN DE FREQUENCES CANAL (date de mise en production : 17 janvier 2017)

PLAN DE FREQUENCES CANAL (date de mise en production : 17 janvier 2017) 1 Fréquences Bandes Basses Horizontales Fréquences Bandes Hautes Verticales Fréquences Bandes Basses Verticales Fréquences Bandes Hautes Horizontales Nouvelle Chaine Chaine supprimée REPETEUR 61 1M - F:

Plus en détail

Le court métrage. www.csa.fr

Le court métrage. www.csa.fr Le court métrage www.csa.fr I- Rappels juridiques et contexte 1. Définition du court métrage Le court métrage est une œuvre dont la définition apparaît en «creux» à travers les articles 2, 3 et 4 du décret

Plus en détail

Services de télévision français conventionnés ou déclarés

Services de télévision français conventionnés ou déclarés 13EME RUE 21/08/1997 2 RIVES TV 28/07/2015 314 TV 12/06/2008 6/11/2013. 365 SPORT 24/09/2012 6ter en SUISSE 22/10/2014 3A TELESUD 31/05/2002 01/01/2015 AB 1 18/03/2009 15/01/2014 AB MOTEURS 18/07/2006

Plus en détail

Le fonds de soutien cinéma - audiovisuel - multimédia du CNC en 2013

Le fonds de soutien cinéma - audiovisuel - multimédia du CNC en 2013 Le fonds de soutien cinéma - audiovisuel - multimédia du CNC en 2013 En 2013, le fonds de soutien au cinéma, à l audiovisuel et au multimédia s inscrit dans un triple contexte : _ la suppression par la

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 2 Paris Cedex 1 Téléphone : 01 41 1 2 Fax : 01 41 1 Communiqué de Presse Paris, le 1 février 200 Contacts : Jean-Charles Grout Téléphone : 01 41 1 Email : jean-charles.grout@ipsos.com Ce dossier de presse

Plus en détail

N Service Sid N Service Sid 431 EINS EXTRA BVN 4320 ARTE ALLEMAND TV TRWAM QVC 4330

N Service Sid N Service Sid 431 EINS EXTRA BVN 4320 ARTE ALLEMAND TV TRWAM QVC 4330 1 Fréquences Bandes Basses Horizontales Fréquences Bandes Hautes Verticales Fréquences Bandes Basses Verticales Fréquences Bandes Hautes Horizontales Nouvelle Chaine Chaine supprimée REPETEUR 51 REPETEUR

Plus en détail

Cité de la musique OBSERVATOIRE DE LA MUSIQUE

Cité de la musique OBSERVATOIRE DE LA MUSIQUE Cité de la musique OBSERVATOIRE DE LA MUSIQUE Baromètre des investissements publicitaires du secteur des éditions musicales en radio et télévision Sur un panel de 8 stations de radio et chaînes de télévision

Plus en détail

Les bilans des chaînes gratuites de la TNT. Année les bilans du CSA. octobre 2009

Les bilans des chaînes gratuites de la TNT. Année les bilans du CSA. octobre 2009 Les bilans des chaînes gratuites de la TNT W9 Année 2008 les bilans du CSA octobre 2009 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation octobre

Plus en détail

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 12 juillet 2016)

PLAN DE FREQUENCES CANALSAT SATELLITE (date mise en production: 12 juillet 2016) Nouvelle chaine Chaine supprimée Fréquences Bandes Basses Horizontales Fréquences Bandes Hautes Verticales Fréquences Bandes Basses Verticales Fréquences Bandes Hautes Horizontales REPETEUR 51 1KR - F:

Plus en détail

Jardineries & graineteries

Jardineries & graineteries Statistiques & Etudes Secteur Jardineries & graineteries Etude I+C pour Val hor et la FNMJ Chiffres clés Edition 2013 SOMMAIRE LES ENTREPRISES Points de vente 5 Surface commerciale 6 Chiffre d affaires

Plus en détail

Formation continue : pour une stratégie de moyen terme. Rencontres Animation Formation Angoulême - Novembre 2010

Formation continue : pour une stratégie de moyen terme. Rencontres Animation Formation Angoulême - Novembre 2010 Formation continue : pour une stratégie de moyen terme Rencontres Animation Formation Angoulême - Novembre 2010 Quelques éléments sur le périmètre de réflexion Une petite centaine de sociétés actives dans

Plus en détail

3 CHIFFRES A RETENIR

3 CHIFFRES A RETENIR 3 TRIMESTRES 2016 UN TROISIÈME TRIMESTRE DÉGRADÉ 3 CHIFFRES A RETENIR TROIS TRIMESTRES (janvier à septembre) -0,9% 3T 2016 vs 3T 2015 1 ER SEMESTRE -0,6% S1 2016 vs S1 2015 1 ER TRIMESTRE -0,1% T1 2016

Plus en détail

Les dons aux œuvres de bienfaisance augmentent pour la septième année consécutive Résultats des statistiques des dons 2013

Les dons aux œuvres de bienfaisance augmentent pour la septième année consécutive Résultats des statistiques des dons 2013 Les dons aux œuvres de bienfaisance augmentent pour la septième année consécutive Résultats des statistiques des dons 2013 Graphique 1 Extrapolation du volume des dons en Suisse 2003 à 2013 Total Graphique

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public janvier 2014 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) janvier 2014 15 000 heures disponibles en janvier 2014 En janvier

Plus en détail

Le 7 avril La diffusion de la fiction à la télévision en 2014

Le 7 avril La diffusion de la fiction à la télévision en 2014 Le 7 avril 215 La diffusion de la fiction à la télévision en Objectifs & Méthodologie Analyser l offre de fiction sur les chaînes historiques Analyse en fonction de la programmation, des formats, de la

Plus en détail

RÉGION PAYS DE LA LOIRE FONDS D AIDE A LA CRÉATION CINÉMATOGRAPHIQUE, AUDIOVISUELLE ET MULTIMÉDIA

RÉGION PAYS DE LA LOIRE FONDS D AIDE A LA CRÉATION CINÉMATOGRAPHIQUE, AUDIOVISUELLE ET MULTIMÉDIA RÉGION PAYS DE LA LOIRE FONDS D AIDE A LA CRÉATION CINÉMATOGRAPHIQUE, AUDIOVISUELLE ET MULTIMÉDIA Objectif Soutenir la création cinématographique, audiovisuelle et multimédia en Pays de la Loire. La Région

Plus en détail

Sommaire P. 2 P. 4 P. 5 P. 6 P. 7 P. 8 P. 11 P. 13 P. 17 P. 23. Page 1

Sommaire P. 2 P. 4 P. 5 P. 6 P. 7 P. 8 P. 11 P. 13 P. 17 P. 23. Page 1 Page 0 Sommaire Contribution à la production cinématographique Définitions : services de cinéma Obligations Assiettes et obligations réglementaires cumulées Méthodologie Répartition des investissements

Plus en détail

les industries techniques

les industries techniques les industries techniques Pour la première fois, une évaluation économique du segment des industries techniques est proposée dans le bilan du secteur de l audiovisuel et du cinéma. Ces résultats et analyses

Plus en détail

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP n o 7 juin 2012 1 Sommaire 1. Synthèse générale.3 2. Typologie des contrats et des organismes...5

Plus en détail

Critères de qualification «œuvre européenne»

Critères de qualification «œuvre européenne» DIRECTION DES PROGRAMMES Tél. 01 40 58 39 17 ou Tél. 01 40 58 37 18 Critères de qualification «œuvre européenne» Décret n 90-66 du 17 janvier 1990 fixant l e s p r i n c i p e s généraux concernant la

Plus en détail

Présentation des régimes fiscaux applicables aux communes

Présentation des régimes fiscaux applicables aux communes Présentation des régimes fiscaux applicables aux communes L ensemble des communes perçoit la taxe foncière sur les propriétés bâties, la taxe foncière sur les propriétés non bâtie et la taxe d habitation.

Plus en détail

Étude sur la fiction de journée & d avant-soirée

Étude sur la fiction de journée & d avant-soirée Étude sur la fiction de journée & d avant-soirée les études du CSA Juin 2013 Conseil supérieur de l audiovisuel Direction des études et de la prospective Direction des programmes Service de l information

Plus en détail

TNT POUR Y VOIR + CLAIR SUR LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE TERRESTRE

TNT POUR Y VOIR + CLAIR SUR LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE TERRESTRE TNT POUR Y VOIR + CLAIR SUR LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE TERRESTRE SOMMAIRE QUE SIGNIFIE TNT? LES CHAÎNES DE LA TNT COMMENT EN BÉNÉFICIER? LA TNT : QUEL DÉPLOIEMENT? EN BENEFICIER AVEC VOTRE MATERIEL ACTUEL

Plus en détail

les études du CNC mars _CNC-etudes-couv-avril 1.indd 1 L économie de la télévision de rattrapage en 2015

les études du CNC mars _CNC-etudes-couv-avril 1.indd 1 L économie de la télévision de rattrapage en 2015 les études du CNC mars 216 15_CNC-etudes-couv-avril 1.indd 1 L économie de la télévision de rattrapage en 215 17/3/16 12:3 ISSN 226-4154 Centre national du cinéma et de l image animée Direction des études,

Plus en détail

REGLES DE FONCTIONNEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE (03/01/2017)

REGLES DE FONCTIONNEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE (03/01/2017) REGLES DE FONCTIONNEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE (03/01/2017) Le présent règlement est conforme au cadre général du règlement du Fonds d aide à la production

Plus en détail

ANALYSE DE LA DIFFUSION A LA TELEVISION EN 2011 ET 2012 DE FILMS RÉALISÉS PAR DES FEMMES

ANALYSE DE LA DIFFUSION A LA TELEVISION EN 2011 ET 2012 DE FILMS RÉALISÉS PAR DES FEMMES ANALYSE DE LA DIFFUSION A LA TELEVISION EN 2011 ET 2012 DE FILMS RÉALISÉS PAR DES FEMMES Principaux constats issus de l analyse de la diffusion d œuvres cinématographiques sur les chaînes de la TNT en

Plus en détail

Étude d impact de la demande de modification des conventions des services D8 et D17 - Version publique

Étude d impact de la demande de modification des conventions des services D8 et D17 - Version publique Étude d impact de la demande de modification des conventions des services D8 et D17 - Version publique Les informations couvertes par le secret d affaires figurent entre crochets. Version publique 2/58

Plus en détail