GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M»"

Transcription

1 COMPÉTENCE COMPORTEMENTALE DEGRÉ DE MAÎTRISE A DEGRÉ DE MAÎTRISE B DEGRÉ DE MAÎTRISE C DEGRÉ DE MAÎTRISE D LA CAPACITÉ D ADAPTATION AU CHANGEMENT Être ouvert au et aux améliorations pour faire avancer l'université. Accepter le : Capacité de mettre à jour les priorités en fonction des situations et des besoins changeants. Garder son sang-froid dans le lorsque l incertitude règne. Maintenir un équilibre lorsque des événements imprévus surviennent Ne pas juger hâtivement. Aborder activement le et l ambiguïté : Prendre des décisions et agir sans avoir la vue d'ensemble. Répondre de façon appropriée au risque et à l incertitude. Apprendre rapidement face à de nouveaux problèmes. Favoriser les s et les améliorations : Avoir un sens politique pour encourager le progrès. Mener des séances efficaces de remue-méninges pour trouver des solutions. Faire preuve d un jugement solide à propos des idées et des sugs créatives qui peuvent fonctionner Diriger les s et les améliorations : Transformer les idées créatives des en actions, pratiques ou. Dresser un portrait réaliste des exigences futures et des façons d'y répondre. L INGÉNIOSITÉ Accomplir les tâches efficacement et en utilisant les avec efficience. Se servir efficacement des : Organiser les dossiers et la documentation afin que les y aient accès et trouvent ce qu ils cherchent. Maximiser les disponibles : Accomplir les tâches au moyen des réseaux officiels et officieux. Simplifier les processus complexes. Mettre en œuvre des s en tenant compte de la culture. Mobiliser les (personnel, financement, matériel, soutien) pour accomplir les tâches : Créer un environnement qui favorise des processus de travail efficaces. Tirer profit des externes : Faire pression sur les contacts influents externes pour obtenir du soutien. Séparer et combiner les tâches en un flux des travaux efficace. Anticiper les problèmes et les obstacles et s ajuster en Suivre les meilleures pratiques et maintenir un réseau externe pertinent. Faire valoir les meilleures pratiques, les connaissances et Savoir qui sont les clés de McGill par rapport à son propre conséquence. Saisir les occasions pour tirer profit des et des idées de diverses les externes pour améliorer l efficacité. rôle et savoir comment les trouver. Établir avec exactitude la durée et la difficulté des tâches et des unités. Entretenir des relations externes pour renforcer les L ESPRIT D ÉQUIPE Contribuer au sein d une équipe efficace ou créer des équipes efficaces (pour tous les membres de l équipe et leurs chefs). Contribuer activement au sein de l équipe : Soutenir un dialogue ouvert. Faire sa part du travail. projets. Créer un sentiment à l équipe : Partager les victoires et les succès. Aider les pour que l équipe atteigne ses objectifs. Responsabiliser les. Créer une synergie : Demander des commentaires des et partager les responsabilités et la visibilité. internes. Créer des liens entre les équipes : Voir au-delà d aujourd hui. Bâtir la confiance entre les équipes. Participer activement à toutes les réunions. Partager son expertise. Créer un solide esprit. Créer un sens en définissant le succès selon la «plus Établir un lien de confiance et renforcer la crédibilité en respectant les Veiller à ce que les rôles, responsabilités et attentes de chacun des Miser sur les forces de chaque membre pour faire avancer l équipe. grande» équipe. engagements. membres soient clairs. Réunir les gens en équipe au besoin. Faire connaître les succès de l équipe à l ensemble de la Être une personne avec qui il est agréable de travailler. Trouver un terrain d entente et obtenir la coopération en étant le plus communauté. discret possible. LE COURAGE EN GESTION Prendre des décisions difficiles et maintenir sa position. Communiquer avec intégrité et honnêteté : Exprimer ce qui doit être dit avec diplomatie. Voir la situation telle qu elle est, sans ornières ni lunettes roses. Agir dans des situations difficiles : Donner de la rétroaction directe, exhaustive, constructive et en temps opportun. Privilégier l intérêt de McGill malgré l'adversité : Proposer des solutions qui sont avantageuses pour McGill, mais que bon nom de personnes peuvent rejeter. Maintenir un dialogue avec les concernant le travail et les Aborder les conflits de façon appropriée. Soutenir visiblement les décisions impopulaires pour le bien de McGill. résultats. Prendre des mesures difficiles au besoin. Résister à la pression des et prendre la bonne décision. Comprendre rapidement les situations. Arriver à une entente au moyen de la négociation et régler amicalement LA CONSCIENCE DE SOI EN GESTION Faire preuve de maturité émotionnelle. Soutenir les décisions de McGill. Bien se connaître : Accepter la rétroaction. Garder son sang-froid sous pression et pendant les moments les disputes. Être une force pour les : Faire preuve d'influence pendant une crise. Connaître ses propres forces et limites. difficiles. Garder le contrôle pendant les moments difficiles. Agir de façon positive et constructive relativement aux commentaires Garder son calme lorsqu il y a de la résistance. Être reconnu pour donner des conseils judicieux. sur l amélioration. Ne pas laisser les conflits personnels influencer ses propres L ORIENTATION SERVICE À LA CLIENTÈLE Offrir un excellent service aux étudiants, au personnel, à la communauté et aux clients internes. Se rendre accessible aux clients : Pratiquer l écoute attentive. Déployer des efforts pour rendre les à l'aise. actions. En faire plus pour répondre aux besoins des clients : Établir et entretenir des relations de travail efficaces avec les clients et gagner leur confiance et leur respect. Répondre de façon aux besoins anticipés des clients : Repérer les problèmes cachés liés à la ou au service et réagir. Obtenir de l information de première main des clients et l utiliser pour Optimiser les : Créer des concurrentiels en fonction des connaissances sur les nouvelles tendances. Être sensible au style personnel des et faire preuve de patience. Toujours fournir des qui répondent aux besoins des améliorer les. Établir des partenariats pour améliorer la prestation des Communiquer avec efficacité et tact. clients internes et externes. Repérer les nouveaux besoins et agir en conséquence.. Agir en ayant les clients à l esprit. Démontrer une compréhension générale des pratiques, Envisager les risques, les occasions et les conséquences Démontrer une solide compréhension des pratiques, politiques, politiques, procédures, et clients de McGill. futures de potentiels. procédures, et clients de l unité. 1

2 L ORIENTATION RENDEMENT Prendre les responsabilités pour arriver aux résultats. Être axé sur l action : Définir et atteindre des objectifs personnels pour s assurer de respecter les échéances. Persévérer pour s assurer d obtenir des résultats : Regarder au-delà de ce qui est évident et ne pas s arrêter aux premières réponses. Responsabiliser les afin qu ils puissent réussir : Savoir ce qui motive les et utiliser cette information pour obtenir le meilleur d eux. Créer une vision et donner un sens : Définir des jalons et créer des symboles pour rallier le soutien envers la vision. Afficher une attitude positive. Évaluer son propre rendement par rapport aux objectifs. Déléguer adéquatement les tâches et la prise de décision et établir une Créer un environnement dans lequel les gens veulent Gérer simultanément plusieurs activités pour atteindre un but. Canaliser les problèmes de façon appropriée et faire orientation claire. exceller. Prendre l initiative de résoudre les problèmes ou de saisir les occasions. constamment le suivi. Veiller à ce que les sachent que leur travail est important. Communiquer une vision convaincante et inspirée ou Établir des objectifs de dépassement. objectifs de base. Offrir un niveau approprié d autonomie, ne pas faire de la micro. Inspirer et motiver toutes les unités. 2

3 Grille des s pour les profils de fonctions des Ressources humaines GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M» DEGRÉ DE COMPLEXITÉ SOUTENIR (exclus) METTRE EN ŒUVRE (PER-1) GUIDER (PER-2) FAÇONNER (PER-3) DIRIGER (PER-4) A B A B B C B C C D Esprit Contribue Contribue Courage en Intégrité Intégrité Agit Agit Se connaît bien Se connaît bien Orientation rendement Axé sur l action Persévère Persévère 3

4 Grille des s pour les profils de fonctions des Logistique et Installations DEGRÉ DE COMPLEXITÉ SOUTENIR METTRE EN ŒUVRE (LOG-1) GUIDER (LOG-2) FAÇONNER (LOG-3) DIRIGER (LOG-4) A B B C B C C D C D Esprit Pour les sous-familles Sécurité, Environnement Courage en Sans objet Agit La conscience de soi en Orientation rendement Persévère Renforce la capacité des Renforce la capacité des Crée une vision 4

5 Grilles des s pour les profils de fonctions des universitaires et étudiants DEGRÉ DE COMPLEXITÉ Degré de maîtrise de la Capacité d adaptation au SOUTENIR (postes de l AAPNEUM) METTRE EN ŒUVRE (SAF-1) GUIDER (SAF-2) FAÇONNER(SAF-3) DIRIGER (SAF-4) A B A B C B C C D C D Esprit Contribue Courage en Intégrité Intégrité Agit Conscience de soi en Orientation service à la Orientation rendement Axé sur l action Persévère Persévère Crée une vision 5

6 Grille des s pour les profils de fonctions du Service des finances GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M» DEGRÉ DE COMPLEXITÉ SOUTENIR (postes de l AAPNEUM) METTRE EN ŒUVRE (FIN-1) GUIDER (FIN-2) FAÇONNER (FIN-3) DIRIGER (FIN-4) A B B C B C C D C D Esprit Fait des contributions Courage en Intégrité Agit Agit Se rend accessible Orientation rendement Axé sur l action Persévère Persévère Crée une vision Crée une vision 6

7 Grille des s pour les profils de fonctions du Service des communications GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M» DEGRÉ DE COMPLEXITÉ SOUTENIR (postes de l AAPNEUM) METTRE EN ŒUVRE (COM-1) GUIDER (COM-2) FAÇONNER (COM-3) DIRIGER (COM-4) A B A B B C C D C D Esprit Fait des contributions Courage en Intégrité Intégrité Agit Orientation rendement Axé sur l action Persévère Persévère Crée une vision 7

8 Grille des s pour les profils de fonctions du Service de l administration DEGRÉ DE COMPLEXITÉ SOUTENIR (postes de l AAPNEUM) METTRE EN ŒUVRE (ADM-1) GUIDER (ADM-2) FAÇONNER (ADM-3) DIRIGER (ADM-4) A B A B B C C D C D Esprit Fait des contributions Courage en Intégrité Intégrité Agit Orientation rendement Axé sur l action Persévère Crée une vision 8

9 Grille des s pour les profils de fonctions du service Systèmes d information et technologies DEGRÉ DE COMPLEXITÉ SOUTENIR METTRE EN ŒUVRE (IST-1) GUIDER (IST-2) FAÇONNER (IST-3) DIRIGER (IST-4) A B A B A B B C C D Esprit Fait des contributions Courage en Intégrité Intégrité Agit Postes de l AAPNEUM Se connaît bien Se rend accessible Orientation rendement Axé sur l action Persévère 9

Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations)

Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations) Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations) Préparer sa candidature Se préparer un entretien Adhérer aux valeurs de l ONU dans

Plus en détail

TEST D'HABILETÉS À LA VENTE

TEST D'HABILETÉS À LA VENTE TEST D'HABILETÉS À LA VENTE (TH-AVENTE 08) RAPPORT D'ÉVALUATION Candidat(e) : Desjardins, Jean Date de l'évaluation : 008/05/0 COMPMETRICA INC. WWW.COMPMETRICA.COM Le présent rapport est confidentiel.

Plus en détail

Identification du candidat

Identification du candidat Identification du candidat Nom: Prénom: Fonction occupée: Date d'embauche: Période d évaluation : de à Objectif L'évaluation est un moment privilégié avec l employé afin de: Lui donner du feedback Lui

Plus en détail

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Profils de compétences Base Support/Epert B Décembre 2009 SUPPORT/EXPERT B 1/ PROFIL DE BASE - Tableau Gestion de X Comprendre Assimiler Analyser

Plus en détail

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Profils de compétences Base Dirigeant A1 Décembre 2009 DIRIGEANT A1 1/ PROFIL DE BASE - Tableau Gestion de X Comprendre Assimiler Analyser Intégrer

Plus en détail

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Profils de compétences Base Dirigeant A2 Décembre 2009 DIRIGEANT A2 1/ PROFIL DE BASE - Tableau Gestion de X Comprendre Assimiler Analyser Intégrer

Plus en détail

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE CONTACT Dominique PASSEPORT passeportperformances@gmail.com +33(0)6.03.77.83.59 www.passeportperformances.fr PRESENTATION Expérience

Plus en détail

COMPÉTENCES PERSONNELLES

COMPÉTENCES PERSONNELLES Légende: vide = non atteint; coché = suffisant; + = très bien..possibilité d ajouter un commentaire, un exemple COMPÉTENCES PERSONNELLES 1. ADAPTATION AU CHANGEMENT Capacité d être efficace dans toute

Plus en détail

Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21

Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21 Sommaire Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21 Chapitre 1 - Transition et premiers pas dans un nouveau rôle de manager...25 1. Comment faire une saine transition et passer

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

Auto-évaluation de mes compétences résultant de mon engagement bénévole

Auto-évaluation de mes compétences résultant de mon engagement bénévole Auto-évaluation de mes compétences résultant de mon engagement bénévole 1. Compétences organisationnelles Celles-ci se définissent comme la capacité à coordonner et administrer des projets ou des budgets,

Plus en détail

Personnalité du moniteur dans le sport de neige

Personnalité du moniteur dans le sport de neige Personnalité du moniteur dans le sport de Macolin 2008 Chef des branches sports de Evaluation > Instrument Projection plane du profil personnel des compétences Représentation visuelle simple 6 5 4 3 2

Plus en détail

Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne)

Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne) Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne) Remplir ce sondage vous permettra de faire le point sur 6 objectifs importants pour nous, les enseignants de pratique et de théorie

Plus en détail

Gestionnaires efficaces

Gestionnaires efficaces Gestionnaires efficaces Programme de développement de compétences en gestion www.formationgestionnaire.com Partenaires : Gestionnaires efficaces Ce programme complet de formation touche aux aspects essentiels

Plus en détail

Que sont les Compétences Psychosociales?

Que sont les Compétences Psychosociales? Que sont les Compétences Psychosociales? Dans le cadre de la conférence-débat: «Aider son enfant à résister à la pression résister à la pression» le lundi 23 novembre 2015 Organisée par la ville de Valbonne

Plus en détail

ANNEXE 2. ÉVALUATION DU STAGIAIRE EN ADMINISTRATION DE LA SANTÉ PAR LE MAITRE DE STAGE (Mi-stage et fin de stage)

ANNEXE 2. ÉVALUATION DU STAGIAIRE EN ADMINISTRATION DE LA SANTÉ PAR LE MAITRE DE STAGE (Mi-stage et fin de stage) ANNEXE 2 ÉVALUATION DU STAGIAIRE EN ADMINISTRATION DE LA SANTÉ PAR LE MAITRE DE STAGE (Mi-stage et fin de stage) Nom de l organisation : Maitre de stage : Nom : Fonction : Courriel : Téléphone : Stagiaire

Plus en détail

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES Advanced Management Program 6 jours La vocation de l «Advanced Management Program» est de développer son potentiel de manager en améliorant la conscience des processus relationnels et des positions adoptées

Plus en détail

Exemple de contrat de l équipe interprofessionnelle (IP)

Exemple de contrat de l équipe interprofessionnelle (IP) Exemple de contrat de l équipe interprofessionnelle (IP) Instructions au facilitateur: Vous pouvez utiliser les exemples dans ce document à votre guise afin de vous aider à mieux répondre aux besoins de

Plus en détail

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS (1) Le terme participant est entendu au sens large L ESPRIT SPORTIF MOI J Y CROIS PARTICIPANTS ET PARTICIPANTES Je respecte les règles

Plus en détail

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale

Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Gestion des compétences au sein de l Administration fédérale Profils de compétences Base Support/Epert C Décembre 2009 SUPPORT/EXPERT C 1/ PROFIL DE BASE - Tableau Gestion de X Comprendre Assimiler Analyser

Plus en détail

Grille d entrevue de sélection Travailleur(se) social(e) professionnel(le) déficience intellectuelle adulte. Nom du ou de la candidat(e) : Date :

Grille d entrevue de sélection Travailleur(se) social(e) professionnel(le) déficience intellectuelle adulte. Nom du ou de la candidat(e) : Date : Grille d entrevue de sélection Travailleur(se) social(e) professionnel(le) déficience intellectuelle adulte Nom du ou de la candidat(e) : Date : Entrevue effectuée par : 1 ** PRÉAMBULE D USAGE ET PRÉSENTATION

Plus en détail

Description de poste DIRECTEUR DE LA HAUTE PERFORMANCE

Description de poste DIRECTEUR DE LA HAUTE PERFORMANCE Description de poste DIRECTEUR DE LA HAUTE PERFORMANCE L ORGANISME Canada Hippique est l organisme directeur national du sport et des loisirs équestres, ainsi que du bien-être, de l élevage et de l industrie

Plus en détail

Projet personnel. Pour une meilleure compréhension des critères

Projet personnel. Pour une meilleure compréhension des critères Projet personnel Pour une meilleure compréhension des critères CRITÈRE A : RECHERCHE (Enquête, découvertes, résoudre une problématique) Premier aspect à traiter dans ce critère Définir le but dans un contexte

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

Profil de compétences des employés

Profil de compétences des employés Services de la Cité parlementaire Profil de compétences des employés Services des ressources humaines, planification corporative et communications Chambre des communes DÉFINITIONS Quelques notions pour

Plus en détail

1.1 Loi sur l instruction publique (L.R.Q., chapitre I-13.3), article 201

1.1 Loi sur l instruction publique (L.R.Q., chapitre I-13.3), article 201 Procédure n o 2014-HR-09 Évaluation annuelle du directeur général Résolution Mise à jour n o CC-140129-HR-0073 Au besoin NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination

Plus en détail

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS)

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) La Société des musées québécois en collaboration avec le Conseil québécois des ressources humaines en culture Société

Plus en détail

CATALOGUE 2017 COACHING & FORMATIONS RÉALISÉES EN SEMI PRÉSENTIEL - LMS

CATALOGUE 2017 COACHING & FORMATIONS RÉALISÉES EN SEMI PRÉSENTIEL - LMS METTEZ EN "LUMEN" VOS TALENTS! Laurence GIANNOLI Accompagnatrice de Talents 06 73 18 49 60 www.lumen-conseil.fr www.lumen-conseil-lms.com laurence.giannoli@lumen-conseil.fr CATALOGUE 2017 COACHING & FORMATIONS

Plus en détail

«Optimisation des retombées» : Plan stratégique en matière de recherche sur 5 ans

«Optimisation des retombées» : Plan stratégique en matière de recherche sur 5 ans «Optimisation des retombées» : Plan stratégique en matière de recherche sur 5 ans Mars 2012 Externe Contexte La Fondation des maladies du cœur du Canada (FMCC) joue un rôle de premier plan dans le soutien

Plus en détail

Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Reconnaissance OPQ : # RA00612-13 SOFÉDUC : 2 unités d éducation continue Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Plus en détail

COMPÉTENCE N o 1 COMPOSANTES NIVEAU DE MAÎTRISE ATTENDU. Tableau synthèse

COMPÉTENCE N o 1 COMPOSANTES NIVEAU DE MAÎTRISE ATTENDU. Tableau synthèse COMPÉTENCE N o 1 Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d'objets de savoirs ou de culture dans l exercice de ses fonctions. " Situer les points de repère fondamentaux

Plus en détail

Document d information sur la nature et les moments des principales évaluations. 5 e année du primaire. Bonjour chers parents,

Document d information sur la nature et les moments des principales évaluations. 5 e année du primaire. Bonjour chers parents, Document d information sur la nature et les moments des principales évaluations Bonjour chers parents, 5 e année du primaire Pour vous permettre de suivre le cheminement de votre enfant et lui apporter

Plus en détail

Approcher les employés en difficulté : Des stratégies gagnantes et une approche concrète

Approcher les employés en difficulté : Des stratégies gagnantes et une approche concrète Votre allié en capital humain pour une organisation en santé Approcher les employés en difficulté : Des stratégies gagnantes et une approche concrète Darrell Johnson Ph.D psychologue Les Consultants Longpré

Plus en détail

PROGRAMME D ÉVALUATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

PROGRAMME D ÉVALUATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN PROGRAMME D ÉVALUATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Adopté par le conseil d administration à sa 270 e assemblée du 16 juin 2008 Résolution n o 2258 Réf. : 1303/RH/Prog/Évaluation

Plus en détail

Les fonctions du superviseur

Les fonctions du superviseur Partir du bon pied pour un superviseur implique tout d abord de connaitre certains des principes de base et de s entendre sur une terminologie commune quant aux différentes composantes inhérentes à la

Plus en détail

Vous présente Alerte sur la banquise un outil pour accompagner le changement par John Kotter

Vous présente Alerte sur la banquise un outil pour accompagner le changement par John Kotter Vous présente Alerte sur la banquise un outil pour accompagner le changement par John Kotter Alerte sur la banquise est un livre qui raconte l histoire d un groupe de pingouins qui vivait depuis très longtemps

Plus en détail

PROFILS DE COMPÉTENCE ET D EXPÉRIENCE REQUIS

PROFILS DE COMPÉTENCE ET D EXPÉRIENCE REQUIS TABLEAU 1 - compétence collective compétence collective Le transport Connaître l organisation du transport routier, collectif et actif, y compris le transport adapté, ses parties prenantes et le cadre

Plus en détail

BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN

BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN COLLOQUE ASSTSAS 6 et 7 mai 2003 Volet CENTRES DE LA PETITE ENFANCE Atelier CPE-1 BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN Conférencier : Luc Lacroix, conseiller animateur Services-conseils Lacroix 401 402

Plus en détail

Les guides de l employeur territorial L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE CDG39

Les guides de l employeur territorial L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE CDG39 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE Les guides de l employeur territorial Le présent guide a pour objectif d accompagner les évaluateurs dans la conduite des entretiens professionnels. Les éléments figurant

Plus en détail

À COMPLÉTER PAR LE SUPERVISEUR STAGE II APTITUDES TECHNIQUES AU TRAVAIL STAGE I ATTITUDES AU TRAVAIL ET EN MILIEU DE TRAVAIL STAGES COOPÉRATIFS

À COMPLÉTER PAR LE SUPERVISEUR STAGE II APTITUDES TECHNIQUES AU TRAVAIL STAGE I ATTITUDES AU TRAVAIL ET EN MILIEU DE TRAVAIL STAGES COOPÉRATIFS À COMPLÉTER PAR LE SUPERVISEUR ÉVALUATION D UNE OU D UN STAGIAIRE PAR L ENTREPRISE Programme : STAGES COOPÉRATIFS ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES STAGE I ATTITUDES AU TRAVAIL ET EN MILIEU DE TRAVAIL STAGE II

Plus en détail

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY CODE D ÉTHIQUE DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉS CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY Inspiré d un document réalisé par : Adopté par le conseil d administration le 14 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

LE LEADERSHIP (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2013

LE LEADERSHIP (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2013 Fiche technique LE LEADERSHIP (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2013 TRAVAILLEURS SOCIAUX 1. UN LEADER? Tout le monde en est un. Chacun a des compétences et peut via celles- ci être «porteur d une vision»

Plus en détail

Évaluation du rendement. Évaluation et certification des personnes-ressources en formation des entraîneurs

Évaluation du rendement. Évaluation et certification des personnes-ressources en formation des entraîneurs Évaluation du rendement Évaluation et certification des personnes-ressources en formation des entraîneurs Évaluation et certification des personnes-ressources du PNCE Préambule Pour devenir personne-ressource

Plus en détail

Référentiel des compétences de l UNESCO

Référentiel des compétences de l UNESCO Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Référentiel des compétences de l UNESCO Apprendre Développer Exceller managériales Engagement Intégrité Diversité Professionnalisme

Plus en détail

L Entretien Annuel d Appréciation

L Entretien Annuel d Appréciation L Entretien Annuel d Appréciation Guide pratique en 6 points clés Union des Association Diocésaines de France Service Ressources Humaines 1- Les objectifs de l entretien d évaluation Mieux connaître ses

Plus en détail

Connaissance de soi. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation

Connaissance de soi. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation Connaissance de soi Description Pour réussir sur le marché du travail, il est important de bien connaître ses qualités et ses défis, ses buts, ses intérêts, ses capacités ainsi que sa personnalité. Un

Plus en détail

ÉTHIQUE DU PARTICIPANT

ÉTHIQUE DU PARTICIPANT ÉTHIQUE DU PARTICIPANT En tant que participant ou participante du sport étudiant, mon comportement a un impact majeur sur mon sport, mes coéquipiers, mes adversaires, mon entraîneur, mes partisans et sur

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

Offre d emploi Directeur (trice) Adjoint(e)

Offre d emploi Directeur (trice) Adjoint(e) Offre d emploi Directeur (trice) Adjoint(e) La Société Pommes de Reinette Daycare est présentement à la recherché d un(e) Directeur(rice) adjoint(e) qui travaillera en étroite collaboration avec la directrice

Plus en détail

Jeunes Canadiens dans un monde branché, phase III 3

Jeunes Canadiens dans un monde branché, phase III 3 Jeunes Canadiens dans un monde branché, phase III Sommaire Le présent rapport présente les conclusions d une étude qualitative exploratoire menée auprès d un échantillon choisi à dessein d enseignants

Plus en détail

De l esprit sportif, S.V.P.!

De l esprit sportif, S.V.P.! De l esprit sportif, S.V.P.! De l esprit sportif pour l avancement du soccer! Code éthique du club de soccer Les Griffons de Bellechasse En collaboration avec l association canadienne de soccer Appel à

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

10 situations, 10 jeux. Jaouad Diouri

10 situations, 10 jeux. Jaouad Diouri Relations interpersonnelles 10 situations, 10 jeux Jaouad Diouri jeu de rôles 1 Entrer en contact, initier une ligne de communication A et B se rencontrent tpour la 1 ère fois dans la rue, ils avaient

Plus en détail

LE MODÈLE DES PHASES DE PRÉOCCUPATIONS (BAREIL 2004)

LE MODÈLE DES PHASES DE PRÉOCCUPATIONS (BAREIL 2004) OBJECTIFS Anticiper les préoccupations des membres de l équipe pour les aider à progresser dans le changement que constitue la démarche d harmonisation/optimisation Comprendre les préoccupations vécues

Plus en détail

Enseignement et apprentissage

Enseignement et apprentissage Enseignement et apprentissage Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Mettre en œuvre une

Plus en détail

Le tableau de bord du Leadership

Le tableau de bord du Leadership Le tableau de bord du Leadership Par Paul Vianou, MBA, Adm.a, CEC, CBC, MCCT Metacoach Inc Pourquoi j aime faire une différence dans la vie des gens? Conseil de mon père sur le Coaching: «Aide les gens

Plus en détail

Réceptionniste et administrateur/administratrice de bureau

Réceptionniste et administrateur/administratrice de bureau Réceptionniste et administrateur/administratrice de bureau Supérieur hiérarchique : Type d emploi : Lieu de travail : Date limite de réception des candidatures : Directeur, Technologie de l information

Plus en détail

CONTRAT ENTRE. Date. (à être rempli par l étudiante) 1. Description des principales activités de stage

CONTRAT ENTRE. Date. (à être rempli par l étudiante) 1. Description des principales activités de stage ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL CONTRAT ENTRE Signature de l étudiante Signature du-de la superviseure Signature du-de la professeure de stage Nom de l organisme d accueil Date (à être rempli

Plus en détail

RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA

RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA LES UNIVERS DE COMPÉTENCES GÉNÉRIQUES Le mot «reconnaître» possède plusieurs sens. Les acquis reconnus dans la mesure où le ministère de l

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques pour la mise en place de partenariats d affaires durables entre la communauté innue et le milieu régional

Guide des bonnes pratiques pour la mise en place de partenariats d affaires durables entre la communauté innue et le milieu régional Guide des bonnes pratiques pour la mise en place de partenariats d affaires durables entre la communauté innue et le milieu régional DOCUMENT DE SYNTHÈSE Groupe de travail Premières Nations NOTE AU LECTEUR

Plus en détail

Charte de déontologie

Charte de déontologie Charte de déontologie - 2016 L accompagnement d une personne ou d une équipe dans le domaine professionnel a pour objectif de l aider à développer ses compétences, ses qualités et ses ressources et à trouver

Plus en détail

ISACA, 9 février 2016

ISACA, 9 février 2016 ISACA, 9 février 2016 La Stratégie gouvernementale en TI UNE NOUVELLE VISION QUI PERMET : DE REVOIR ET DE RENFORCER LA GOUVERNANCE, DE GÉRER PLUS EFFICACEMENT LES TALENTS, D'ADOPTER DE MEILLEURES PRATIQUES

Plus en détail

Présentation du TOP M 100. by Impulsion Consulting

Présentation du TOP M 100. by Impulsion Consulting Présentation du TOP M 100 by Impulsion Consulting 1 Qu est- ce que c est? C est un outil de diagnostic destiné à évaluer le taux d opérationnalité des managers ou des futurs managers qui restitue : Un

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES ECOLE DE SANTÉ PUBLIQUE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS Certificat universitaire en initiation à la Recherche pour le renforcement des Systèmes de Santé Option «Economie

Plus en détail

FAMILLE-ENFANCE-JEUNESSE-DI-TED Travailleur social, spécialiste en activités cliniques, clientèle 6-17 ans

FAMILLE-ENFANCE-JEUNESSE-DI-TED Travailleur social, spécialiste en activités cliniques, clientèle 6-17 ans DIRECTION : POSTE: FAMILLE-ENFANCE-JEUNESSE-DI-TED Travailleur social, spécialiste en activités cliniques, clientèle 6-17 ans PROFIL DE CONNAISSANCES (SAVOIRS) LIÉES À L ORGANISATION LIÉES À LA DIRECTION

Plus en détail

Recrutement au conseil d école

Recrutement au conseil d école Recrutement au conseil d école Objectifs Fournir aux conseils d école un moyen pour élaborer des stratégies efficaces de recrutement de parents. Identifier les obstacles à la participation. Donner aux

Plus en détail

Partage d informations avec les communautés

Partage d informations avec les communautés Notes de CAFOD sur la Redevabilité: Niveau 1 (basique) Partage d informations avec les communautés Le présent document fournit aux partenaires de CAFOD un guide basique et méthodique sur le partage d informations

Plus en détail

LES FORMATIONS HIGH HOSPITALITY ACADEMY

LES FORMATIONS HIGH HOSPITALITY ACADEMY Un service LES FORMATIONS HIGH HOSPITALITY ACADEMY UNE AUTRE IDEE DU SERVICE CULTIVEZ LE SERVICE CLIENT + LA FORMATION "CLIENT+" A ÉTÉ ÉLABORÉE EN PARTENARIAT ENTRE LES CCI DE FRANCE ET LA DIRECTION GÉNÉRALE

Plus en détail

Équipe IPCDC 21 août 2012

Équipe IPCDC 21 août 2012 Extrait du Référentiel de compétences pour relever le défi de l exercice de la responsabilité populationnelle à l intention des CSSS et de leurs partenaires Équipe IPCDC 21 août 2012 Annexe II: Rôles-types

Plus en détail

UNE BRÈVE ÉTUDE SUR LE TRAVAIL D UN OMBUDSMAN

UNE BRÈVE ÉTUDE SUR LE TRAVAIL D UN OMBUDSMAN UNE BRÈVE ÉTUDE SUR LE TRAVAIL D UN OMBUDSMAN Qu est-ce qu un ombudsman? Selon le Forum canadien des Ombudsmans, un groupe d'encadrement qui permet aux gens d échanger de l information et des points de

Plus en détail

No téléphone Cheminement : Initial Intégré Perfectionnement. Stage en pratique infirmière Sigle. Date du stage Session Milieu(x) de stage Tutrice(s)

No téléphone Cheminement : Initial Intégré Perfectionnement. Stage en pratique infirmière Sigle. Date du stage Session Milieu(x) de stage Tutrice(s) ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN MILIEU CLINIQUE Nom de la stagiaire Code permanent No téléphone Cheminement : Initial Intégré Perfectionnement Stage en pratique infirmière Sigle Date du stage Session

Plus en détail

Grille de co-évaluation Éducatrice

Grille de co-évaluation Éducatrice Grille de co-évaluation Éducatrice Nom de l éducatrice : Date de la rencontre : Document complété par : Copie de l éducatrice Copie de la direction s d évaluation : A B C D Comportements Comportements

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie de l Association Canadienne des Sommeliers Professionnels du Québec

Code d éthique et de déontologie de l Association Canadienne des Sommeliers Professionnels du Québec 1 Code d éthique et de déontologie de l Association Canadienne des Sommeliers Professionnels du Québec novembre 2013 Présentation Le code d éthique et de déontologie (le Code) définit le point de vue et

Plus en détail

Attendus de fin de cycle

Attendus de fin de cycle Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 4 Éducation ÉDUCATION physique PHYSIQUE et ET sportive SPORTIVE Champs Produire d apprentissage une performance 1 optimale mesurable

Plus en détail

Une gestion du risque mûre

Une gestion du risque mûre Une gestion du risque mûre Outil d analyse de Développement des ressources humaines Canada pour faciliter l évaluation des pratiques de gestion du risque dans l organisation Par Basil Orsini Les vérificateurs

Plus en détail

Stratégie de dotation et de recrutement Directions proposées

Stratégie de dotation et de recrutement Directions proposées Stratégie de dotation et de recrutement 2011-2013 Directions proposées Objectif Obtenir des commentaires sur les orientations proposées dans le cadre de la Stratégie de dotation et de recrutement 2011-2013

Plus en détail

CQP ANIMATEUR D EQUIPE

CQP ANIMATEUR D EQUIPE Cadre réservé au secrétariat N candidat : CQP ANIMATEUR D EQUIPE Livret d évaluation VAE Candidat Nom :... Prénom :... Signature : Evaluateur habilité Nom :... Fonction :... Entreprise ou organisme :....

Plus en détail

Module 2. Cible 1. Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied. Éléments clés. Miser sur la relation.

Module 2. Cible 1. Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied. Éléments clés. Miser sur la relation. Module 2 Miser sur la relation maître-élève Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied Miser sur la relation maître-élève Établir des règles et des attentes claires

Plus en détail

LE STRESS FINANCIER ET L AUTOEFFICACITÉ. Prédire la probabilité qu une personne demande l aide d un professionnel en matière de fi nances.

LE STRESS FINANCIER ET L AUTOEFFICACITÉ. Prédire la probabilité qu une personne demande l aide d un professionnel en matière de fi nances. LE STRESS FINANCIER ET L AUTOEFFICACITÉ Prédire la probabilité qu une personne demande l aide d un professionnel en matière de fi nances. QU EST-CE QUI AMÈNE UNE PERSONNE À DEMANDER L AIDE D UN PLANIFICATEUR

Plus en détail

Les enjeux du management public Résultats d étude

Les enjeux du management public Résultats d étude Les enjeux du management public Résultats d étude DISPOSITIF METHODOLOGIQUE Méthodologie Etude quantitative en ligne Cibles Managers dans la fonction publique (encadrants) Terrain Du 27 octobre au 3 novembre

Plus en détail

SÉMINAIRE. Collaborer pour obtenir des résultats. MARIS Conseil Tél : Mob :

SÉMINAIRE. Collaborer pour obtenir des résultats. MARIS Conseil Tél : Mob : MARIS Conseil Tél : 02 56 51 72 70 Mob : 07 62 58 22 08 contact@maris-conseil.com Formation 3 journées Objectifs : Vous apprendrez à : Obtenir en communiquant avec les autres Construire des relations de

Plus en détail

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association Date de mise à jour : 1er juillet 2010 Nom et signature du rédacteur : Présidente + administrateurs Nom et signature du titulaire du poste : Finalités

Plus en détail

Suzanne Daneau M.A. Psychopédagogue Formatrice agréée. Le leadership partagé

Suzanne Daneau M.A. Psychopédagogue Formatrice agréée. Le leadership partagé Suzanne Daneau M.A. Psychopédagogue Formatrice agréée Le leadership partagé Bonjour! Prendre le temps de se connaître Bonjour toi, je te souhaite une superbe journée! Place your screenshot here Vous avez

Plus en détail

Comment convaincre les décideurs d agir en faveur d une option légitime

Comment convaincre les décideurs d agir en faveur d une option légitime Comment convaincre les décideurs d agir en faveur d une option légitime Premier rendez-vous québécois du loisir rural 9 mai 2013 Claude Sévigny Andragogue, Formateur d adultes CRHA Objectifs Connaître

Plus en détail

Région Europe AMGE Appel aux volontaires

Région Europe AMGE Appel aux volontaires Région Europe AMGE Appel aux volontaires 2014-2017 Voulez-vous contribuer à la vie d un million de jeunes gens en Europe pouvant bénéficier du mouvement des guides et éclaireuses? Avez-vous de l expérience,

Plus en détail

DIRECTEUR ADMINISTRATIF / DIRECTRICE ADMINISTRATIVE, SERVICES GÉNÉRAUX DESCRIPTION DE POSTE : CURLING CANADA CATÉGORIE SALARIALE : Salaire

DIRECTEUR ADMINISTRATIF / DIRECTRICE ADMINISTRATIVE, SERVICES GÉNÉRAUX DESCRIPTION DE POSTE : CURLING CANADA CATÉGORIE SALARIALE : Salaire DESCRIPTION DE POSTE : SERVICE : CATÉGORIE SALARIALE : SUPÉRIEUR : DIRECTEUR ADMINISTRATIF / DIRECTRICE ADMINISTRATIVE, SERVICES GÉNÉRAUX Administration Salaire Chef de la direction CURLING CANADA DATE

Plus en détail

Comment utiliser les cartes d apprentissage et de perfectionnement axés sur les compétences

Comment utiliser les cartes d apprentissage et de perfectionnement axés sur les compétences Comment utiliser les cartes d apprentissage et de perfectionnement axés sur les compétences Quel est l objet des cartes d apprentissage et de perfectionnement? > Promouvoir une culture d apprentissage

Plus en détail

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Date de la rencontre : Thème, sujet, besoin, problématique Compétence professionnelle (SEJ 2008, adapté du Mels, 2004 ) Action Rôle ou fonction

Plus en détail

European Partners. European Catalog of Football Skills

European Partners. European Catalog of Football Skills European Partners European Catalog of Football Skills Certificat Européen de Compétences Foot & Entreprises 1. Résoudre un problème L a résolution de problème au football comprend l ensemble des étapes

Plus en détail

Cadre de leadership Partie 1 : Compétences et pratiques d un leader 1. Établissement des orientations Pratiques Compétences Connaissances Attitudes

Cadre de leadership Partie 1 : Compétences et pratiques d un leader 1. Établissement des orientations Pratiques Compétences Connaissances Attitudes Cadre de leadership Partie 1 : et pratiques d un leader Les compétences et pratiques suivantes s appliquent aux directions et aux directions adjointes d école. Un document similaire sera bientôt produit

Plus en détail

Mise à jour : janvier Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction

Mise à jour : janvier Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction Mise à jour : janvier 2016 Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction Table des matières 1. Les objectifs de la surveillance et les types d intervention... 1 2. La surveillance

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

3. Gérer le personnel et son travail

3. Gérer le personnel et son travail 3. Gérer le personnel et son travail Un principe fondamental d une bonne gestion est que tous les employés doivent savoir ce qu ils ont à faire, le rendement qu ils affichent et ce qu ils doivent apprendre

Plus en détail

CHAPITRE I. RESPECT POUR LES PARTENAIRES.

CHAPITRE I. RESPECT POUR LES PARTENAIRES. CHAPITRE I. RESPECT POUR LES PARTENAIRES. Une relation de confiance pérenne se construit sur la base du respect mutuel et de la préservation des intérêts fondamentaux de chacun des partenaires. Aker Yards

Plus en détail

Le guide de l entretien professionnel

Le guide de l entretien professionnel Le guide de l entretien professionnel L évaluateur La loi a prévu la mise en place d un entretien professionnel annuel pour les fonctionnaires territoriaux. L entretien professionnel remplace la notation

Plus en détail

Finalement, en page 7 se trouvent les règles de cheminement scolaire et décisions de passage qui leurs sont associées (section 5 du bulletin).

Finalement, en page 7 se trouvent les règles de cheminement scolaire et décisions de passage qui leurs sont associées (section 5 du bulletin). Document d information sur la nature et les moments des principales évaluations 5 e année du primaire Bonjour chers parents, Pour vous permettre de suivre le cheminement de votre enfant et lui apporter

Plus en détail

Programme d optimisation. Stratégie de. Ventes et marketing

Programme d optimisation. Stratégie de. Ventes et marketing Programme d optimisation Stratégie de Ventes et marketing SOMMAIRE Connaître les besoins du client est infiniment plus important que de tenter de le séduire par la parole. Les clients se méfient des trop

Plus en détail

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS Formation «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS PREAMBULE AYOA conçoit et réalise des formations sur mesure en développement personnel, communication

Plus en détail

RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME

RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME Stage de carrière 10 RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME RAISON D ÊTRE Tout le monde concède que l Alberta doit établir et entretenir une main-d œuvre hautement concurrentielle et flexible et une

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail