reco Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole R.452

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "reco Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole R.452"

Transcription

1 reco du comité technique national des commerces non alimentaires Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole Pour vous aider à prévenir les accidents, des conseils pour : l'aménagement des sites de chargement et déchargement l'aménagement des véhicules la formation des conducteurs la conduite à tenir lors des livraisons. Cram Alsace-Moselle

2 Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole Adoptée par le Comité technique national des Commerces non alimentaires - CTN G - le 16 septembre 2010, cette recommandation annule et remplace la recommandation R.384 du 14 juin Sommaire 1 Champ d application 2 2 Préambule 3 3 Définitions 3 4 Mesures de prévention Aménagement des sites de chargement et de déchargement Aménagement des véhicules Formation et information des conducteurs Opérations de chargement et de déchargement Annexe 1 : livraison dans une entreprise d'accueil ICPE 6 Annexe 2 : livraison dans une entreprise d'accueil non ICPE 7 Annexe 3 : livraison chez un particulier 8 1 Champ d application Cette recommandation s'applique aux entreprises des activités du Commerce de combustibles, carburants et lavages automatiques (code risque Sécurité sociale 50.5ZB) effectuant : le chargement (dans un dépôt secondaire, soumis à déclaration ICPE 1 ), le transport vers les clients, le déchargement chez des clients (entreprises ou particuliers) de combustibles solides, fioul domestique et gazole. Commentaire : à titre indicatif, les entreprises concernées sont généralement répertoriées sous le code NAF "4778B Commerce de détail de charbons et combustibles", mais aussi 4671Z, 4730Z 2 Préambule Les salariés des entreprises concernées peuvent être victimes d accidents graves, voire mortels. Les principaux risques liés aux interventions du chauffeur-livreur sont les suivants : Risques de chute de hauteur lors de la montée, la descente, l'évolution sur le véhicule, notamment pour procéder au chargement, Risques liés à l'accès difficile à certaines installations de stockage (chez les particuliers, dans les copropriétés, collectivités locales, entreprises), Risques liés à la conduite sur la route, Risques liés à la nature du produit transporté. 1 ICPE : Installation classée pour l'environnement. «les usines, ateliers, dépôts, chantiers et, d'une manière générale, les installations exploitées ou détenues par toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui peuvent présenter des dangers ou des inconvénients soit pour la commodité du voisinage, soit pour la santé, la sécurité, la salubrité publique». Ces installations sont définies dans la nomenclature des installations classées établie par décret en Conseil d'etat. 2

3 3 Définitions Entreprise effectuant le transport Soit l entreprise entrant dans le champ d application de la recommandation, soit l entreprise approvisionnant la première. Entreprise d accueil Soit l entreprise dans laquelle s effectue la livraison du produit par l entreprise entrant dans le champ d application de la recommandation. Soit l entreprise entrant dans le champ d application de la recommandation lorsqu elle est livrée. Particulier Client chez lequel est livré du fioul domestique et qui n'est pas une entreprise. Produit dangereux Est considéré comme produit dangereux tout produit ou mélange de produit susceptible de porter atteinte à l'intégrité physique des personnes ou de provoquer des dégâts aux installations ou à l'environnement. Sont concernés en particulier les produits : mentionnés dans l'accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route (ADR), concernés par les règles d'étiquetage issues du code du travail. 4 Mesures de prévention En complément des textes réglementaires en vigueur (ICPE, ADR, normes techniques ), il est recommandé aux chefs d'entreprise qui effectuent le transport de combustibles solides, fioul domestique et gazole et aux chefs d'entreprise où sont réalisées les opérations de chargement et de déchargement de ces produits, dont tout ou partie du personnel relève du régime général de la Sécurité Sociale, de prendre les mesures qui suivent Aménagement des sites de chargement et de déchargement Site Maintenir les sols en parfait état de propreté, afin d'assurer la circulation en sécurité des piétons et des différents véhicules et engins. Avoir une aire de chargement ou de déchargement conforme à la réglementation applicable pour les ICPE au titre de la rubrique concernée. Prévoir aux postes de chargement et de déchargement un abri anti-pluie / neige pour le personnel et pour les conducteurs routiers, à l occasion de travaux de mise en conformité du site. Éclairer le poste de chargement et de déchargement et ses accès, en cas d opérations nocturnes ou de mauvaises conditions de visibilité. Commentaires : se référer à la brochure INRS ED 950 (www.inrs.fr) Afin d'éviter que le chauffeur monte sur le dôme des citernes, les opérations de chargement se font : soit à partir du bas du véhicule (chargement en source), soit à partir des passerelles des installations fixes des entreprises (chargement en dôme). Commentaires : se conformer à la recommandation R 444 "Accès aux citernes". 3

4 Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole Matériels de chargement et de déchargement Disposer de matériels conformes à la réglementation en vigueur. Procéder au contrôle périodique de tout le matériel impliqué dans les opérations de chargement et de déchargement et vérifier fréquemment l état et le fonctionnement des flexibles, des vannes et des raccords. Alarme et secours Prévoir des moyens d alarme, d intervention et de protection à utiliser en cas d accident. Établir les procédures d alerte des secours et les afficher aux postes. Installer à proximité des postes de chargement et de déchargement, à l abri du gel et parfaitement signalé, un point d eau de rinçage, aisément accessible et de débit suffisant Aménagement des véhicules Camions-citernes S assurer de la présence des équipements de protection individuelle (EPI) et du produit de rinçage pour les yeux en état d utilisation (ADR). Prévoir à l extérieur de la cabine du véhicule un emplacement pour le rangement des EPI contaminés, permettant de respecter les règles d hygiène élémentaires. Équiper le véhicule neuf : d un radar de périphérie arrière ou de tout moyen permettant d alerter le conducteur de la présence d un obstacle à l arrière du véhicule, d'un bruiteur de recul à fonctionnement automatique. Camions pour combustibles solides et produits conditionnés Le véhicule sera de type benne, plateau ou fourgon. Ses équipements seront dans la mesure du possible à une hauteur permettant le chargement et le déchargement de la marchandise sans effort Formation et information des conducteurs Former le conducteur à la conduite et à la manipulation de l'ensemble des véhicules et des équipements qui sont mis à sa disposition (FIMO-FCO) 2. Informer le personnel des risques auxquels il peut être exposé et des instructions à respecter lors des opérations de chargement et de déchargement des produits (formation ADR) et lui remettre les instructions figurant dans l aide-mémoire du chauffeur-livreur établi par la Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffage (F.F.3.C.). Sensibiliser le chauffeur-livreur aux risques liés aux installations de stockage chez les particuliers : implantation de la cuve, éclairage, conditions d'accès (cf. annexe 3) 2 FIMO-FCO : La FIMO est une formation initiale minimale obligatoire pour les personnes débutant dans le transport de marchandises ou de voyageurs. Elle doit être ensuite validée tous les 5 ans par une FCO (Formation Continue Obligatoire) R.451 4

5 4 4 - Opérations de chargement et de déchargement L'entreprise d accueil (ICPE) Définit et veille à la mise en œuvre des mesures de prévention visant à réduire les risques liés à la coactivité (cf. annexes 1 et 2) et notamment celles définies dans le protocole de sécurité établi en commun avec l'entreprise effectuant le transport. Dans la mesure du possible, installe les bouches de réception à moins de 5 mètres du lieu de stationnement du camion de livraison. Commentaire : le protocole de sécurité reprend notamment : l'adresse exacte du point de chargement / déchargement communiquée avec l'ordre de transport, les horaires de réception, le plan de circulation détaillé et les lieux de stationnement du véhicule, attente et prise en charge, notamment en dehors des horaires de travail, la localisation du point d accueil, le mode opératoire précis, la nature et l emplacement des moyens d intervention mis à la disposition du conducteur en cas d incident, la nature des protections individuelles devant être portées dans la zone de chargement / déchargement, les risques spécifiques aux opérations et aux produits chargés ou déchargés, les risques spécifiques présentés par l'environnement immédiat de la zone de chargement / déchargement. L'entreprise effectuant le transport Vérifie avant la livraison qu'un protocole de sécurité a bien été réalisé par l'entreprise d'accueil et informe le chauffeur des dispositions prévues. Veille à la présence à bord du véhicule de la consigne écrite concernant le produit transporté (ADR). Le conducteur de l'entreprise effectuant le transport S identifie à son arrivée sur le site. Se conforme aux instructions données par l'entreprise d accueil et en particulier au protocole de sécurité. Stationne son véhicule en sécurité et le cale. S'équipe des EPI adaptés au produit transporté et nécessaires à la réalisation des tâches : tenue vestimentaire couvrant les bras et les jambes, gants, chaussures de sécurité, casque, lunettes, masque contre les poussières de type "pièce faciale filtrante" marqué FFP1 à 3 (à prévoir en cas de livraison de charbon non conditionné, en milieu confiné) baudrier fluorescent Commentaire : Lorsque le stationnement a lieu sur la voie publique, le conducteur met en service les feux de détresse, voire met en place une signalisation temporaire de chantier (cônes, panneaux de signalisation ) conforme à la réglementation et adaptée aux circonstances qui l imposent. Si le conducteur est contraint de travailler sur la chaussée, il s'équipe d'un baudrier de sécurité. Procède à l'opération de chargement / déchargement en respectant les instructions reçues lors de sa formation et données par l entreprise. 5

6 Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole Annexe 1 : livraison dans une entreprise d accueil ICPE LE CHAUFFEUR-LIVREUR LE RÉCEPTIONNAIRE Déchargement Prend connaissance du protocole de sécurité Met la cale Positionne la rambarde de sécurité, en cas d absence de volucompteur Vérifient visuellement le type de produit et la quantité dans le camion (Jauge ou Sabre si demandé), en cas d absence de volucompteur Désigne les bouches de déchargement et contrôle le creux disponible dans le stockage Branche le flexible côté camion Positionne le compteur à zéro (si camion équipé) Branche le flexible côté stockage (si professionnel du carburant) Positionne le compteur à zéro (si installation équipée d'un compteur de réception) Donne l'accord pour décharger Ouvre les clapets de fond Ouvre la vanne de compartiment Surveille près du véhicule le bon déroulement du déchargement (si fuite, arrêt immédiat, remédie au problème) Procède à l égouttage des flexibles en fin de déchargement En fin de déchargement Ferme les vannes côté camion Remet les bouchons Range le matériel de déchargement (flexible ) Redescend la rambarde de sécurité S assure de la propreté du site Contrôle la vacuité des compartiments, si absence de volucompteur Ferme les vannes côté dépôt Remet les bouchons Vérifie la propreté du site Émargement des documents Enlève la cale Sort du site à vitesse très réduite En cas de problème transporteur/réceptionnaire (sauf accord particulier) se conformer au contrat de transport type citerne R.451 6

7 Annexe 2 : livraison dans une entreprise d accueil non ICPE LE CHAUFFEUR-LIVREUR LE RECEPTIONNAIRE A vérifié la quantité admissible préalablement à la commande Entretient son installation de manière à éviter tout épandage de produit Coupe le fonctionnement de l installation L accès à l installation est dégagé et non glissant afin d éviter les risques de chute ou de glissade Assure un éclairage suffisant de l accès au point de déchargement Met à disposition des moyens pour accéder au point de déchargement en hauteur en toute sécurité L évent de la citerne doit déboucher à l extérieur du bâtiment En cas d arrêt sur la voie publique, s'équipe d'un baudrier de sécurité et met en place une signalisation temporaire de chantier (cônes, panneaux de signalisation ) conforme à la réglementation et adaptée aux circonstances qui l imposent, sans contraindre de manière excessive la circulation publique, Vérifie l adresse et le nom du client. Se fait confirmer par le client, s il est présent, la nature du produit, la quantité à livrer et l emplacement de la cuve S assure que toutes les dispositions de sécurité sont bien remplies pour accéder chez le client S il est autorisé à accéder au stockage, s assure avant de commencer l opération de livraison que les réservoirs ont suffisamment de volume disponible pour recevoir la quantité commandée par l utilisateur Prend connaissance du protocole de sécurité Met la cale Positionne la rambarde de sécurité, en cas d absence de volucompteur Déchargement Vérifient visuellement le type de produit et la quantité dans le camion (Jauge ou Sabre si demandé), en cas d absence de volucompteur Désigne les bouches de déchargement et contrôle le creux disponible dans le stockage Branche le flexible sur la cuve du client Positionne le compteur à zéro (si camion équipé) Donne l'accord pour décharger Ouvre les clapets de fond Ouvre la vanne de compartiment Surveille près du pistolet (ou du véhicule si livraison gravitaire) le bon déroulement du déchargement (si fuite, arrêt immédiat, remédie au problème) Procède à l égouttage des flexibles en fin de déchargement En fin de déchargement Ferme les vannes camion et du stockage Remet les bouchons des vannes camion et du stockage fixe Range le matériel de déchargement (flexible, etc.) Redescend la rambarde de sécurité S assure de la propreté du site Contrôle la vacuité des compartiments, si absence de volucompteur. Remet les bouchons Vérifie la propreté du site Émargement des documents Enlève la cale Sort du site à vitesse très réduite Remet en fonctionnement l installation de combustion après quelques temps 7

8 Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole Annexe 3 : livraison chez un particulier LE CHAUFFEUR-LIVREUR LE PARTICULIER A vérifié la quantité admissible préalablement à la commande Entretient son installation de manière à éviter tout épandage de produit Coupe le fonctionnement de l installation de combustion L accès à l installation est dégagé et non glissant afin d éviter les risques de chute ou de glissade Assure un éclairage suffisant de l accès au point de déchargement Met à disposition des moyens pour accéder au point de déchargement en hauteur en toute sécurité L évent de la citerne doit déboucher à l extérieur du bâtiment En cas d arrêt sur la voie publique, s'équipe d'un baudrier de sécurité et met en place une signalisation temporaire de chantier (cônes, panneaux de signalisation ) conforme à la réglementation et adaptée aux circonstances qui l imposent, sans contraindre de manière excessive la circulation publique, Vérifie l adresse et le nom du client. Se fait confirmer par le client, s il est présent, la nature du produit, la quantité à livrer et l emplacement de la cuve S assure que toutes les dispositions de sécurité sont bien remplies pour accéder chez le client. S il est autorisé à accéder au stockage, s assure avant de commencer l opération de livraison que les réservoirs ont suffisamment de volume disponible pour recevoir la quantité commandée par l utilisateur Met la cale si nécessaire Place le chevalet «attention tuyau / danger» sur le flexible (obligatoire à Paris) Branche le flexible sur la cuve du client (raccord direct ou pistolet) Surveille le bon déroulement du déchargement (si fuite, arrêt immédiat, signale le problème au client) Procède à l égouttage du flexible en fin de déchargement Ferme les vannes camion Remet les bouchons des vannes camion et du stockage fixe Range le matériel de déchargement (flexible, etc.) Vérifie qu aucun épandage ne s est produit Déchargement En fin de déchargement Émargement des documents Enlève la cale Sort du site à vitesse très réduite Remet en fonctionnement l installation de combustion après quelques temps Recommandation - 1 ère édition - mai ex. - - photo :

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 13/07/99 Origine : DRP MMES et MM. les Directeurs des Caisses Régionales d'assurance Maladie

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE 2015

PROTOCOLE DE SECURITE 2015 Information général Ci-dessous notre adresse de chargement, horaires de chargement/déchargement et contacts de notre site Multibase A Dow Corning Company. MULTIBASE A Dow Corning Company ZI Chartreuse-Guiers

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS Formation ACMO / CHS 26 mai 2011 Intervention d entreprises extérieures Brochure ED 941 INRS Plan de Prévention Protocole de Sécurité PLAN Introduction Réglementation Démarche globale Cas particulier du

Plus en détail

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS Service Hygiène et sécurité VOIRIE Fiche 1 CHANTIERS Janvier 2009 LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE De nombreux travaux ou interventions réalisés au sein de la collectivité (élagage des arbres, réseaux d

Plus en détail

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles Définitions utiles Le PPSPS Un PPSPS est un Plan Particulier de Sécurité et de Protection de. Le PPSPS est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier et remis au coordonnateur de sécurité

Plus en détail

Protocole. de sécurité chargement/déchargement. Note pratique de prévention / N.P.P.-01/2012. Carsat Centre Ouest

Protocole. de sécurité chargement/déchargement. Note pratique de prévention / N.P.P.-01/2012. Carsat Centre Ouest Protocole de sécurité chargement/déchargement Note pratique de prévention / N.P.P.-01/2012 Carsat Centre Ouest Assurance des Risques Professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX

Plus en détail

ILLUMINATIONS DE NOEL

ILLUMINATIONS DE NOEL En période de fin d année, de nombreux agents des services techniques des collectivités territoriales sont confrontés à la pose et la dépose des illuminations de Noël. Cette activité ponctuelle présente

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 Stockage de liquides inflammables Installations non classées pour la protection de l environnement Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques

Plus en détail

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes Connaissez-vous les dangers liés au chargement et au déchargement des bennes, conteneurs roulants

Plus en détail

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Plan de prévention Pratique des gestionnaires Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies

Plus en détail

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454 reco du comité technique national des services, commerces et industries de l'alimentation Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine

Plus en détail

Les relations, non. des Risques Professionnels. PROTOCOLE DE SECURITE Chargement déchargement. Le protocole de sécurité

Les relations, non. des Risques Professionnels. PROTOCOLE DE SECURITE Chargement déchargement. Le protocole de sécurité Prév. 254 PROTOCOLE DE SECURITE Chargement déchargement Le protocole de sécurité CAISSE REGIONALE D'ASSURANCE MALADIE D'AQUITAINE 80 avenue de la Jallère 33053 BORDEAUX CEDEX Tél. : 05 56 11 64 36 Fax.

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Vu le Code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L. 2213-2, L. 2213-3, L. 2512-13 et L. 2512-14 ;

Vu le Code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L. 2213-2, L. 2213-3, L. 2512-13 et L. 2512-14 ; Arrêté n 2006-21575 réglementant la circulation, l arrêt et le stationnement des véhicules de distribution ou d enlèvement de marchandises à Paris sur les voies de compétence préfectorale, annexé à l ordonnance

Plus en détail

LA CHUTE DE PLAIN-PIED

LA CHUTE DE PLAIN-PIED LA CHUTE DE PLAIN-PIED LES ACCIDENTS DE DÉPLACEMENTS À PIED RECOUVRENT L'ENSEMBLE DES ACCIDENTS QUI SURVIENNENT LORS DES DÉPLACEMENTS SUR LE LIEU DE TRAVAIL. ILS COMPRENNENT ESSENTIELLEMENT DES CHUTES

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail 1- ENTREPRISE D ACCUEIL (E.A.) Entreprise : Adresse postale : GCS Cité Sanitaire Georges Charpak 11 Boulevard Georges Charpak BP 414 44606 SAINT-NAZAIRE CEDEX : 02 72 27 86 40 Fax : 02 72 27 86 41 Référent

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Rappel sur les obligations des agents en hygiène et sécurité... 3 3-

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Objectif Être capable : - d'appliquer la réglementation relative au transport des marchandises dangereuses et au stockage. - de rechercher

Plus en détail

LIVRAISON DE FIOUL LOURD PAR CAMION A VAUGIRARD. Sommaire

LIVRAISON DE FIOUL LOURD PAR CAMION A VAUGIRARD. Sommaire Page 1/5 Sommaire 1. Objet et domaine d application...1 2. Définitions et abréviations utilisées...1 3. Références et enregistrements associés et annexés...2 a. Associés...2 b. Annexés...2 4. Mode opératoire...2

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET DE MATÉRIAUX

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Stationnement automobile

Stationnement automobile H.02 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux parcs de stationnement automobile, des articles R.111-19 à R.111-19-3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11du code

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3156 Convention collective nationale IDCC : 2149. ACTIVITÉS DU DÉCHET AVENANT

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE

PROTOCOLE DE SECURITE DEPARTEMENT DE LA LOZERE PROTOCOLE DE SECURITE Protocole de Sécurité Unique Constitution du Protocole de Sécurité Ce document sera constitué par le Département de la Lozère (Entreprise d Accueil) en collaboration

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction.

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. 28 V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) mise en place sur la chaussée d un conteneur pour matériaux de

Plus en détail

Note. Charte Hygiène et Sécurité

Note. Charte Hygiène et Sécurité 1/5 Préambule L ENSCMu est un ERP (Etablissement Recevant du Public) de 3 ème catégorie, de type R (enseignement et recherche). Dans ce cadre, l école est soumise au respect de différentes réglementations

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

CODE DE BONNE PRATIQUE LORS DE LIVRAISON EN VRAC DE PRODUITS CHIMIQUES LIQUIDES

CODE DE BONNE PRATIQUE LORS DE LIVRAISON EN VRAC DE PRODUITS CHIMIQUES LIQUIDES BELGIAN ASSOCIATION OF CHEMICAL DISTRIBUTORS CODE DE BONNE PRATIQUE LORS DE LIVRAISON EN VRAC DE PRODUITS CHIMIQUES LIQUIDES RESPONSIBLE CARE Rédigé par la commission «Sécurité et Environnement» Table

Plus en détail

Autres appellations du métier

Autres appellations du métier Le métier aujourd'hui Autres appellations du métier Conducteur(trice) livreur(euse) Livreur(euse) (en alimentation, de plats cuisinés, de biens de consommation, de pizzas ) Conducteur(trice) routier-livreur

Plus en détail

LES RISQUES ROUTIERS EN MISSION

LES RISQUES ROUTIERS EN MISSION LES RISQUES ROUTIERS EN MISSION DEPUIS 10 ANS LES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION LIÉS AU TRAVAIL REPRÉSENTENT : 54 à 59% des accidents mortels du travail 23 à 25% des accidents avec incapacité permanente

Plus en détail

Livraison de boissons dans les cafés, hôtels, restaurants et discothèques

Livraison de boissons dans les cafés, hôtels, restaurants et discothèques Livraison de boissons dans les cafés, hôtels, restaurants et discothèques Auteurs Christophe BALLUE (CRAMIF) Gérard LAVERGNE (CRAMIF) Guy VERNOIS (INRS) Ont collaboré à cette fiche La Fédération nationale

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT

DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT RÉGLEMENTATION ET MODE D EMPLOI Syndicat National des Producteurs, Diffuseurs et Salles de Spectacles Enregistré sous le n 17947 23, boulevard des Capucines - 75002

Plus en détail

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 TRANSPORT: Classement du produit pour le transporteur Le classement du produit Chemtane 2 pour le transporteur est le suivant:

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE

PROTOCOLE DE SECURITE PROTOCOLE DE SECURITE Entreprise d'accueil (E.A.) Nom : SEDIBEX Adresse : ZIP du Havre 76430 Sandouville Tél : 02 32 79 54 10 Fax : 02 35 20 56 92 Entreprise de transport (E.T.) Nom : Adresse : Tél : Fax

Plus en détail

Marseille, le 3/7/2015 CODEP-MRS-2015-025309. CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER Cedex

Marseille, le 3/7/2015 CODEP-MRS-2015-025309. CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête CODEP-MRS-2015-025309 Marseille, le 3/7/2015 CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

reco Limites pratiques permettant de diminuer les risques dus aux manutentions manuelles de produits ou colis palettisés au-delà de 1,80 m

reco Limites pratiques permettant de diminuer les risques dus aux manutentions manuelles de produits ou colis palettisés au-delà de 1,80 m reco du comité Technique National des Services, Commerces et Industries de l Alimentation Limites pratiques permettant de diminuer les risques dus aux manutentions manuelles de produits ou colis palettisés

Plus en détail

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES Définition Une signalisation ou un affichage sécurité doit être mise en place dans l entreprise lorsqu un risque ne peut

Plus en détail

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité lors des manœuvres des véhicules ferroviaires dans votre entreprise est-elle garantie?

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE OPERATION DE CHARGEMENT / DECHARGEMENT. Protocole en application de l arrêté du 26 avril 1996

PROTOCOLE DE SECURITE OPERATION DE CHARGEMENT / DECHARGEMENT. Protocole en application de l arrêté du 26 avril 1996 OPERATION E CHARGEMENT / OC CVE Protocole en application de l arrêté du 26 avril 1996 ENTREPRISE ACCUEIL CIEME Groupe TIRU Centre de Valorisation Energétique ZI des Terres du Pont Rouge 59600 - MAUBEUGE

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES

CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES Campagne nationale sur les risques forestiers et sylvicoles 1. Contexte CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES Accidentologie dans les secteurs forestiers et sylvicoles plus élevée que les

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION. Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21

Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION. Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21 Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21 Déclaration L article R4511-6 du code du travail stipule: «chaque

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Ce guide a été réalisé par un groupe de travail composé des Services de Santé au Travail de Loire-Atlantique, de Mayenne et de la Sarthe et de la CRAM des Pays de

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE

PROTOCOLE DE SECURITE ENTREPRISE D ACCUEIL Raison sociale : PROTOCOLE DE SECURITE En application de l arrêté du 26 avril 1996 relatif aux opérations de chargement et de déchargement effectuées par une entreprise extérieure

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

Autres appellations du métier

Autres appellations du métier Le métier aujourd'hui Autres appellations du métier Conducteur(trice) de transport de marchandises (réseau routier) Conducteur(trice) routier(ière) de transport de marchandises Conducteur(trice) routier(ière)

Plus en détail

Rôles et devoirs du maître d ouvrage

Rôles et devoirs du maître d ouvrage Rôles et devoirs du maître d ouvrage L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics CDG 74 5ème rencontres départementales de la santé au travail Seynod, 18 Avril 2013 1 OPPBTP

Plus en détail

La signalisation temporaire de chantier

La signalisation temporaire de chantier Note HYGIENE & SECURITE 004-2010 La signalisation temporaire de chantier Des obstacles ou des dangers peuvent être générés, de manière temporaire, par les travaux ou interventions réalisés par les agents

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60)

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60) DE L'ETUDE DES DANGERS BONDUELLE CONSERVE Russy-Bémont (60) 1 Environnement et voisinage... 2 2 Potentiels de dangers... 3 3 Evaluation des risques... 4 4 Evaluation des effets des scénarios retenus...

Plus en détail

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM Créteil le 24 Novembre 2009 CONSEIL SYNDICAL Blog : Résidence Laferrière Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier Etaient présents le 20/11/2009 à 10h30 à 12h15 : : Mr.

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

DOCUMENT IV : ETUDE DE DANGERS

DOCUMENT IV : ETUDE DE DANGERS SAS METHALYS DOCUMENT IV : ETUDE DE DANGERS VALORISATION AGRICOLE DES DIGESTATS ISSUS DU METHANISEUR DE LA SAS METHALYS Rédacteur : Y.CADORET / H.TURLIN Date de rédaction : Nov 2013 Vérificateur :D. ORTSCHEIT

Plus en détail

FOIRE D AUTOMNE Du 23 octobre au 1er novembre 2015 Paris Porte de Versailles

FOIRE D AUTOMNE Du 23 octobre au 1er novembre 2015 Paris Porte de Versailles 7 8 Condition d accès Montage Ouverture - Démontage Planning Horaires exposants En dehors des horaires indiqués, le travail dans le pavillon est interdit pour des raisons de sécurité. Dates de MONTAGE

Plus en détail

D un régime administratif autonome à l encadrement par la règlementation Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE)

D un régime administratif autonome à l encadrement par la règlementation Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE) N 26 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 février 2015 ISSN 1769-4000 L essentiel STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES : NOUVEAU CADRE JURIDIQUE Les Installations de Stockage

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE SUR LE LIEU DE DÉPÔT ET QUESTIONS DE SIGNALISATION AVRIL 2011

SÉCURITÉ ROUTIÈRE SUR LE LIEU DE DÉPÔT ET QUESTIONS DE SIGNALISATION AVRIL 2011 Fiche N 3 SÉCURITÉ ROUTIÈRE SUR LE LIEU DE DÉPÔT ET QUESTIONS DE SIGNALISATION AVRIL 2011 OBJET Cette fiche s'applique exclusivement au domaine public OBLIGATIONS JURIDIQUES Une zone de dépôt n'est pas

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

ATLANTIQUE. Prescriptions & Procédures. pour les. Interventions d exploitation. sur les. Routes bi-directionnelles

ATLANTIQUE. Prescriptions & Procédures. pour les. Interventions d exploitation. sur les. Routes bi-directionnelles ATLANTIQUE Prescriptions & Procédures pour les Interventions d exploitation sur les Routes bi-directionnelles septembre 2008 2 Généralités Ce document a pour objet de définir les procédures de pose et

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - M.

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES

PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES FORMATION PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES CACES R386 Yvan MULATTIERI Les Plates-formes Elévatrices Mobiles de Personnes 1 Introduction 2 Les principaux risques 3 Les PEMP en sécurité Sommaire

Plus en détail

CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE

CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE RECHERCHE CONDUCTEUR CAMION MALAXEUR POMPE Conduire un camion toupie équipé d une pompe à béton pour livrer le béton sur les chantiers. Assurer l entretien du matériel. Au contact du client, ce poste demande

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer CIRCULAIRE NO. DG-2 Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 1. GÉNÉRALITÉS Les présentes instructions s appliquent

Plus en détail

Compétence à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétence à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHAUFFEUR-LIVREUR Il réalise la livraison de produits traiteurs et de marchandises. Que doit-il savoir-faire? Contrôler la conformité des produits livrés Apporter un service de livraison de

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

LA BOUTIQUE DES INNOVATIONS CULINAIRES www.laboutiquedesinnovationsculinaires.com

LA BOUTIQUE DES INNOVATIONS CULINAIRES www.laboutiquedesinnovationsculinaires.com NOTICE D UTILISATION Modèle BEAUBOURG FAST FREEZING SYSTEM FOR COOKING Sommaire 1 AVERTISSEMENT DE SECURITE 2 DESCRIPTIF TECHNIQUE 3 MODE OPERATOIRE 4 REMPLISSAGE DU RESERVOIR 1 AVERTISSEMENT DE SECURITE

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS OBJECTIFS a. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de se stationner près d une porte d entrée. b. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de repérer facilement les places

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente

A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente Mise à jour : Septembre 201 2 I Etablissements recevant du public (ERP) Références réglementaires : Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Opérations de chargement et déchargement. Protocole de sécurité

Opérations de chargement et déchargement. Protocole de sécurité Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Rhône-Alpes Département Risques professionnels 8-10, rue du Nord - 69225 VILLEURBANNE Cedex 04 72 65

Plus en détail