dentarena. La Suisse a-t-elle besoin d une assurance dentaire? Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "dentarena. La Suisse a-t-elle besoin d une assurance dentaire? Information à l intention des jeunes médecins-dentistes"

Transcription

1 N 2, juin 2014 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes ÉDITORIAL La Suisse a-t-elle besoin d une assurance dentaire? Les partis de l extrême gauche vaudoise ont lancé une initiative réclamant l instauration d une «assurance obligatoire pour le remboursement des soins dentaires». Les jeunes médecins-dentistes pourraient se laisser séduire par un tel projet. D une part il peut paraître intéressant de lever tout obstacle financier à l accès aux soins et donc en augmenter la consommation, d autre part le fait que certains patients renoncent à des traitements médicaux et dentaires pour des raisons économiques est incontestablement dérangeant et cette initiative peut sembler apporter une réponse «sociale». Dans ce numéro TOURISME DENTAIRE Le risque au bout du voyage 2 Attirés par de prétendus avantages, les patients se laissent souvent tenter par des soins à l étranger. Les médecinsdentistes suisses peuvent lutter contre le tourisme dentaire en informant leurs patients de manière approfondie. INITIATIVE POPULAIRE Vaud: une assurance des soins dentaires sur le modèle allemand? 5 Les citoyens vaudois pourraient bien devoir voter sur l introduction d une assurance obligatoire des soins dentaires. Quels sont les arguments des auteurs de l initiative et quels sont ceux des opposants? OBJECTIF CABINET Memento firmandum esse... 6 Quelles sont les assurances que les futurs médecins-dentistes doivent conclure? Les courtiers en assurances peuvent aider les étudiants en médecine dentaire à prendre les bonnes décisions en la matière. Cependant je mets en garde contre cette fausse bonne solution, simpliste et néfaste. Oui, néfaste pour notre profession qui se bat depuis plus d un siècle pour préserver l indépendance de la relation avec nos patients, sans intervention étatique ni diktat thérapeutique, néfaste pour la santé bucco-dentaire de la population, amenée et maintenue à un haut niveau grâce au modèle dentaire suisse, néfaste enfin au plan économique si l on considère l explosion des coûts que générera un tel modèle. Les auteurs de l initiative ont identifié en la SSO un adversaire dont les seules motivations seraient la défense d intérêts corporatistes et la volonté d exercer sans contrôle. La réalité est que la SSO défend le modèle médico-dentaire suisse, efficient et axé sur la prévention. Notre scepticisme envers les schémas assurantiels de pays voisins, dont les résultats ne sont pas bons, est fondé. Notre responsabilité sociale est incontestable et nous l assumons. Nous soutenons les mesures ciblées en faveur des groupes qui en ont vraiment besoin. Dans l intérêt des tous, patients et médecins-dentistes, défendons et améliorons notre modèle, ne le détruisons pas! Olivier Marmy, Dr méd. dent. Membre du Comité de la SSO Colophon 7

2 TOURISME DENTAIRE Le risque au bout du voyage Le tourisme dentaire a le vent en poupe. Les médecins-dentistes suisses ne peuvent guère renverser cette tendance. Il faut toutefois qu ils informent leurs patients sur les risques du tourisme dentaire, notamment en attirant leur attention sur les cas de patients qui ont reçu des soins dentaires bâclés à l étranger. Gabriela Troxler En février 2014, la télévision tessinoise RSI LA 1 a diffusé un documentaire sur le «tourisme dentaire» en abordant le cas d une patiente tessinoise qui, en fait, ne faisait qu accompagner son mari qui se rendait dans une clinique dentaire en Croatie. Là, elle s est laissé convaincre de se faire radiographier les dents. Le diagnostic qui lui a ensuite été présenté était dramatique: il fallait extraire quatre dents et poser une prothèse. L ampleur de l intervention proposée a tout de suite mis la puce à l oreille de notre Tessinoise. Lors de son dernier contrôle, son médecindentiste suisse l avait en effet assurée que tout était en ordre. Sur la Toile, les sites Web qui proposent des soins dentaires à prix cassés sont nombreux. Ils annoncent des prix inférieurs de 50 à 70 % par rapport à ceux pratiqués en Suisse. Deux fois par semaine, le minibus d une entreprise tessinoise conduit des patients pleins d espoir de Bellinzone en Croatie. L affaire est rentable: depuis la diffusion de l émission, les organisateurs ont encore étendu leur offre à d autres pays, dont la Hongrie et la Bulgarie. Vacances aux conséquences onéreuses Pour la patiente tessinoise, l affaire s est terminée sans conséquences fâcheuses: elle a refusé l intervention qui lui était proposée. Cela étant, les médecins-dentistes suisses sont nombreux à être confrontés à des travaux bâclés effectués à l étranger et à devoir trouver des solutions pour sauver ce qui peut encore l être. Le succès du tourisme dentaire découle d une obsession de la bonne affaire et de la perspective de joindre, à moindre coût, l utile à l agréable. Les prétendus avantages de la formule ne résistent néanmoins pas à une analyse lucide. Le risque de «surtraitement» est important, car les adeptes du tourisme dentaire se laissent souvent convaincre et reçoivent des soins inutiles. Les thérapies proposées sont la plupart du temps très invasives et peuvent aller jusqu à la mutilation. Les distances géographique et temporelle rendent tout suivi ou traitement en urgence impossible. Les assainissements complets et les soins chers ne sont bien entendu proposés qu aux patients étrangers, jamais aux patients du lieu. Par ailleurs, il ne faudrait pas non plus sous-estimer les risques liés à une qualité douteuse des soins et des matériaux utilisés. Il arrive fréquemment que les prothèses soient mal, voire pas du tout adaptées. Quant au coût, il peut dépasser celui de soins comparables en Suisse, tant il est vrai qu en grande partie, les cliniques dentaires hongroises et croates dont il est question ici sont spécialisées en implantologie, une technique complexe et onéreuse. Des solutions alternatives moins chères peuvent donner de bons résultats dans de nombreux cas. À elles seules, les radiographies ne montrent pas tout l historique de la maladie du patient. Des observations sur le long terme sont indispensables. Il faut du temps pour poser un diagnostic sérieux Cela ressort très bien du cas de David F. À l automne 2013, il a accompagné son amie qui se rendait dans une clinique dentaire de Budapest. Il s est lui aussi vu offrir un examen gratuit. Le diagnostic établi sur la base de simples radiographies était, là également, catastrophique. La clinique lui a proposé un traitement coûteux et extrêmement invasif. Contrairement à la patiente tessinoise, David F. a accepté cette offre. Le médecin-dentiste a déposé le pont de l arcade supérieure, extrait deux dents et procédé à une augmentation osseuse avant de poser un implant pour 4800 euros. Il a ensuite entrepris d extraire une dent dévitalisée de l arcade inférieure en invoquant un risque d infection important. La dent s est fracturée durant l intervention qui a finalement duré deux bonnes heures. «Une véritable boucherie» se souvient David F. 2 SSO dentarena n 2/2014

3 Établir un diagnostic à partir de seules radiographies est délicat, c est bien connu: elles ne montrent pas tout l historique de la maladie du patient. Seules des observations sur le long terme permettent de poser un diagnostic sûr. En Suisse, les médecinsdentistes ont pour objectif de maximiser la conservation des structures dentaires. Le médecin-dentiste suisse de David F. était tout à fait au courant de la récession osseuse et de la dent dévitalisée de son patient et il avait prévu un plan de traitement nettement moins invasif tenant compte à la fois de cette dent et de l horloge biologique du patient. «On doit montrer les avantages à long terme des traitements effectués par le médecin-dentiste de famille.» Bien informer les patients Les médecins-dentistes suisses ne peuvent pas empêcher le tourisme dentaire. Ils peuvent en revanche entretenir de bons rapports avec leurs patients et chercher le dialogue. Les personnes qui optent pour des «vacances dentaires» ne sont souvent pas informées des risques qu elles courent. Le praticien suisse doit montrer à ses patients les avantages à long terme des traitements effectués par le médecin-dentiste de famille. La plupart du temps, des visites régulières chez le médecin-dentiste suisse Les médecins-dentistes suisses doivent discuter avec leurs patients et, avec eux, faire le tour des différentes thérapies et interventions qui sont possibles. ménagent plus leur porte-monnaie que des soins à l étranger. Les médecins-dentistes suisses font de la prévention l une de leurs priorités. Les extractions dentaires sont secondaires. Les médecins-dentistes membres de la SSO se conforment à des règles de déontologie strictes. Par ailleurs, s ils devaient avoir un différend avec leur médecin-dentiste SSO, les patients peuvent s adresser gratuitement à la Commission de conciliation médicodentaire. Les patients de médecins-dentistes qui ne sont pas membres de la SSO (suisses ou étrangers) n ont pas cette possibilité et, le cas échéant, doivent s adresser aux tribunaux. La médecine dentaire suisse a peut-être un problème d image. De nombreux patients ont l impression qu elle est (trop) chère. Les médecins-dentistes de ce pays doivent donc leur montrer quelles interventions sont effectivement nécessaires et, chaque fois que c est possible, leur proposer également des variantes plus simples. Ils peuvent aussi les aider en leur donnant la possibilité de régler les factures d honoraires par paiement fractionné et, au besoin, en leur indiquant les services susceptibles d octroyer une aide financière. Les adeptes du tourisme dentaire doivent être conscients que malgré les prix cassés pratiqués par les cliniques dentaires bon marché installées à l étranger, il arrive fréquemment que leurs patients doivent finalement faire face à des frais élevés, notamment lorsque les vacances dentaires à Budapest entraînent d onéreux post-traitements en Suisse. SSO dentarena n 2/2014 3

4 B+A TREUHAND SA Coaching qualifié lors de l ouverture d un cabinet Cela fait de nombreuses années que la société fiduciaire B+A Treuhand SA à Cham s est spécialisée au service des cabinets dentaires de toute la Suisse. Elle s est notamment fait une excellente réputation grâce au coaching des médecins-dentistes désirant ouvrir leur propre cabinet. Les aspects économiques jouent un rôle prépondérant lors de l ouverture d un cabinet déjà. Les jeunes médecinsdentistes qui s installent doivent en effet choisir un emplacement adéquat, budgétiser les charges qu ils vont devoir assumer et estimer leurs futurs chiffres d affaires. Ils doivent en outre trouver un financement et choisir une solution de prévoyance. Or, dans le meilleur des cas, ils n ont fait qu effleurer ces aspects au cours de leurs études. L aide d une fiduciaire expérimentée et spécialiste de la branche peut s avérer précieuse et les aider à démarrer du bon pied. Un coaching individuel permet de répondre rapidement et de manière compétente aux questions qui se posent. Avec un partenaire expérimenté à ses côtés, le médecin-dentiste qui ouvre son cabinet peut aborder les négociations avec les divers vendeurs, banques, assurances ou autres bailleurs en toute confiance. Coaching de jeunes entrepreneurs Cela fait depuis 1980 que la fiduciaire B&A Treuhand AG s est spécialisée dans l accompagnement de médecinsdentistes indépendants. Elle offre ses prestations sur l ensemble du territoire suisse. Cette société fiduciaire propose toute une série de prestations spécifiques en vue de l ouverture ou de la reprise d un cabinet dentaire : Assistance lors de l examen des sites d implantation du futur cabinet Conseils en cas de reprise d un cabinet Évaluation de nouveaux emplacements pour un cabinet Contrôle de contrats de vente et de bail Propositions de solutions de financement Établissement de budgets d exploitation et de business plans Conseils en matière de choix du partenaire financier Évaluation de solutions d assurances adéquates Appui lors des négociations avec divers vendeurs, banques, assurances ou autres bailleurs Conseils en matière de gestion opérationnelle durant la phase de démarrage Prestations tout-en-un Les consultants de la fiduciaire B+A Treuhand SA sont des interlocuteurs compétents et expérimentés qui accompagnent le médecin-dentiste lors du choix du site d implantation de son futur cabinet et pour toutes les questions ayant trait à la fiscalité, à l administration, aux relations avec les autorités, au financement, aux assurances, à la prévention professionnelle et aux aspects juridiques. Un réseau étendu de spécialistes, de partenaires financiers, de juristes et de conseillers en prévoyance permet de trouver de bonnes solutions, même en situation complexe. Les principales prestations offertes après l ouverture du cabinet sont les suivantes: Comptabilité et salaires Planification et optimisation fiscales Déclarations de revenus Conseil dans les domaines financiers et juridiques et en matière de prévoyance professionnelle Conseil de gestion B+A Treuhand SA établit la statistique d exploitation pour le compte de la Société suisse des médecins-dentistes (SSO) et conformément aux exigences et au plan comptable de celle-ci. La comparaison dans la branche des dentistes et la longue expérience de B+A Treuhand SA sont des atouts précieux pour ses clients. Les consultants de B+A Treuhand peuvent s appuyer sur une équipe de collaborateurs compétents qui connaissent parfaitement les besoins et les exigences des médecinsdentistes. Une liste à jour de cabinets à remettre peut être consultée sur le site Web de la fiduciaire B+A Treuhand SA. Les jeunes médecins-dentistes peuvent également s enregistrer pour recevoir des informations sur le cabinets à remettre. B+A Treuhand SA Zugerstrasse 51, CH-6330 Cham Téléphone Fax Internet

5 INITIATIVE POPULAIRE Vaud: une assurance des soins dentaires sur le modèle allemand? Les auteurs de l initiative ont encore jusqu au 4 juillet pour récolter les signatures en faveur de l initiative populaire «Pour le remboursement des soins dentaires» lancée par le POP et Solidarités Vaud qui met le financement des soins dentaires au centre de l intérêt public. Lara Wüthrich Pour les opposants à l initiative, aucune autre maladie ne dépend autant du comportement personnel que la carie, raison pour laquelle un système fondé sur la responsabilité individuelle est plus judicieux qu un système fondé sur la responsabilité collective. L initiative vaudoise pour une assurance cantonale des soins dentaires obligatoire vise la prise en charge de tous les soins dentaires à l exception des interventions à but purement esthétique. Les auteurs de l initiative exigent en outre la mise en place d un réseau de policliniques dentaires régionales. L initiative se veut une réponse aux inégalités sociales et à la discrimination des classes défavorisées dans le domaine des soins et de la prévention dentaires. Les auteurs de l initiative critiquent le système en vigueur qu ils accusent de ne pas garantir un accès suffisant aux soins dentaires par manque de prise en charge. Ils invoquent que les frais dentaires pèsent d un poids très lourd dans les budgets des familles, tout particulièrement lorsqu elles ont un faible revenu, et conduisent de nombreux patients à renoncer à se faire soigner. Ils soulignent en outre que le choix de traitement et des prothèses est aussi fonction de la situation matérielle du patient. Pour les auteurs de l initiative, l assurance dentaire incitera les gens à procéder à des contrôles annuels et, au besoin, à se faire soigner par un médecin-dentiste. Responsabilité individuelle du patient Les opposants à l initiative, dont la SSO fait partie, sont persuadés que le modèle proposé affaiblirait la responsabilité individuelle du patient et pèserait sur les résultats de la prévention. Selon eux, aucune autre maladie ne dépend autant du comportement personnel que la carie. Chaque patient peut l éviter très facilement et à peu de frais, il lui suffit d éliminer quotidiennement la plaque dentaire, d utiliser un dentifrice au fluorure et de faire régulièrement contrôler ses dents par son médecin-dentiste traitant. Pour les opposants à l initiative, une assurance solidaire n apporterait pas plus d équité, au contraire: les personnes qui soignent leurs dents et, partant, évitent les frais dentaires seraient obligées de payer pour la négligence des autres. Une telle assurance n inciterait plus à soigner ses dents de façon consciencieuse et entraînerait sans doute une dégradation de l excellente santé bucco-dentaire de la population. Le résultat des efforts que les médecins-dentistes suisses ont déployés en matière de prophylaxie des décennies durant s en trouverait mis à mal. Les adversaires de l initiative parlent aussi de «mise sous tutelle du patient». En effet, sous le régime d une assurance obligatoire, le patient serait obligé d accepter le traitement que l assurance obligatoire estime «économique et approprié». Aujourd hui, le choix du traitement résulte de la libre négociation entre le praticien et son patient. Il tient donc compte des besoins individuels de ce dernier. Pour les opposants, l aspect financier parle également contre l initiative: le financement de l assurance obligatoire au moyen de prélèvements supplémentaires sur les salaires pèserait sur l économie vaudoise et les charges administratives conduiraient à une explosion du coût de la santé buccodentaire. SSO dentarena n 2/2014 5

6 OBJECTIF CABINET Memento firmandum esse... Bien conseillé et bien armés pour l avenir: DENTARENA s est entretenue avec Christina Tremonte (CMK advice) sur les assurances et la sécurité financière des étudiants et jeunes médecins-dentistes. Constanze Müller Pensez-vous que les étudiants et les assistants en médecine et en médecine dentaire sont suffisamment bien informés en matière d assurances et de planification financière? Aujourd hui, nous disposons tous d un compte auprès d une banque et d une assurance-maladie. En revanche, tout le monde n est pas forcément conscient des autres aspects importants qui doivent être pris en compte. Peu d étudiants et de jeunes médecins et médecins-dentistes disposent de connaissances suffisantes en matière d assurances et de planification financière. Vous dirigez une société de conseil. Que faites-vous exactement? Nous sommes une société indépendante de planification financière et de conseil. En tant que courtiers, nous faisons le trait d union entre nos clients d une part et les assurances et les banques d autre part. Lors d un premier entretien, nous examinons la situation de notre client en matière d assurances et de planification financière et, avec lui, nous définissons les objectifs à atteindre. Lors d un deuxième entretien, nous lui présentons la stratégie élaborée à cet effet et les formules que nous lui proposons. Lorsque la situation personnelle du client change, nous adaptons la planification financière après discussion avec lui. L avantage de travailler avec un courtier indépendant, c est qu il connaît l ensemble du marché, donc aussi les produits spécifiques qui intéressent certains groupes professionnels en particulier. Christina Tremonte est propriétaire d une société de conseil qui propose ses services dans le domaine de la planification financière. Que coûtent les conseils et la conclusion de contrats? Les conseils que nous donnons sont gratuits pour nos clients. Les courtiers sont en effet rémunérés par les «fournisseurs». Les assurances et les banques profitent de notre travail puisque nous vendons leurs produits. Quel intérêt ai-je à m adresser à un courtier? Le courtier vous aide à vous orienter dans la jungle du marché des assurances. Nous vous aidons à identifier vos besoins en matière de protection de base en tant qu étudiant ou assistant. Par ailleurs, grâce à nos contacts, nous pouvons négocier des conditions avantageuses avec les assurances, notamment dans le domaine de la responsabilité professionnelle pour les étudiants et assistants en médecine dentaire. 6 SSO dentarena n 2/2014

7 Quelles sont vos compétences clés? Nous subdivisons notre domaine d activités en prestations pour particuliers et prestations pour entreprise. Le médecin-dentiste qui est propriétaire d un cabinet peut bénéficier de nos prestations aussi bien en qualité de particulier (assurance-maladie, assurance ménage, responsabilité civile privée, assurance auto, protection contre l invalidité, prévoyance individuelle piliers 3a/3b, achat d une maison, etc.) qu en qualité d entreprise (formule de financement, responsabilité civile professionnelle, perte d exploitation, prévoyance professionnelle employeur et employés, perte de gain maladie et accidents, assurances choses inventaire et immeuble, etc.). Les fondations de la SSO: des partenaires fiables pour les assurances et la prévoyance Les fondations de la SSO sont des institutions de la Société suisse des médecins-dentistes. Vous trouverez de plus amples informations à l'adresse Web suivante: Que conseillez-vous aux étudiants en médecine dentaire? Il serait judicieux qu'ils se tournent vers un conseiller spécialisé dans les domaines de l assurance et du financement. Il est important que les risques existentiels soient couverts par des produits d assurance solides dès le début des études. La souscription de polices d assurance variera en fonction de l évolution des besoins propres à chaque situation de vie, du temps des études jusqu à la retraite en passant par le premier emploi salarié et l ouverture de son propre cabinet. À noter que le fait d avoir ou non fondé sa propre famille est une donnée très importante. Quels sont, à votre avis, les risques existentiels pour les étudiants en médecine dentaire? Imaginons que, pendant ses études, un étudiant soit durablement atteint dans sa santé. Qui, dès lors, financera son existence s il est durablement en incapacité de gain? Les étudiants sont très souvent mal assurés pour faire face aux suites d une telle incapacité. Comment les étudiants peuvent-ils se protéger contre un tel risque? Nous leur recommandons de conclure une couverture «perte de gain» spécifique pour étudiants. Dès son premier emploi, le jeune médecin-dentiste est affilié à une caisse de pensions. Si les prestations de celle-ci sont suffisantes, il est possible de résilier cette assurance ou de réduire les prestations assurées. Toutefois, si la caisse de pensions n assure que la rente d invalidité minimale selon la loi, il peut s avérer intéressant de ne pas la résilier, voire de l augmenter. En règle générale, faut-il conclure les assurances lorsqu on est jeune? Oui. Entre 20 et 30 ans, la plupart des gens n ont pas de séquelles de maladie ou d accident. Si vous avez déjà eu certains problèmes de santé, un problème avec un disque intervertébral, par exemple, l assurance-maladie ou l assurance d indemnités journalières peut imposer une réserve ou une majoration de primes pour risques, voire refuser d octroyer une couverture d assurance. Il est donc recommandé de réfléchir le plus tôt possible à ses objectifs en matière d assurance, par exemple au choix d une couverture demi-privée ou privée en ce qui concerne l assurance-maladie. Qu est-ce qui change à la fin des études? Après les études, il est important de faire un nouvel état de lieux. Pour ce qui nous concerne, nous établissons un nouveau budget avec notre client en tenant compte de ses dépenses et de ses revenus. Sur cette base, nous établissons un plan financier et définissons la part d épargne en fonction de ses objectifs à court, moyen et long terme. Le cas échéant, nous lui proposons d adapter les contrats d assurance existants. Par ailleurs, avec la progression du revenu, il vaut la peine de pencher sur les divers modèles qui permettent de réaliser des économies fiscales (piliers 3a et 3b par exemple). COLOPHON Editeur Société suisse des médecins-dentistes SSO Rédaction Constanze Mueller, Felix Adank, Gabriela Troxler, Lara Wüthrich, Ho-Yan Duong, Rahel Brönnimann Adresse de rédaction Service de presse et d Information de la SSO, case postale, 3000 Berne 8, Conception Atelier Richner, Berne Layout Claudia Bernet, Berne Photos istockphoto, Fotolia Impression Stämpfli AG, Berne Tirage 1450 ex. allemand, 300 ex. français Parution Paraît 4 x par an. Sans sponsors, pas de Dentarena! Nous remercions B+A Treuhand SA à Cham qui a bien voulu contribuer à la publication du présent numéro. SSO dentarena n 2/2014 7

8 Gagnez liberté simplifiez votre administration avec notre soutien en faveur des médecins-dentistes et notre expérience depuis plus de 30 ans Ouverture du cabinet Remise du cabinet Cabinets de groupe Finances / impôts Coaching Administration du cabinet Comptabilité Zugerstr Cham Tel. 041/ Fax 041/ Membre TREUHAND SUISSE B+A TREUHAND SA Une alliance vitale qui vaut la peine

dentarena. Réaménagement des catégories d affiliation Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

dentarena. Réaménagement des catégories d affiliation Information à l intention des jeunes médecins-dentistes N 1, mars 2013 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes ÉDITORIAL Réaménagement des catégories d affiliation La SSO a modifié les catégories d affiliation pour tenir compte de

Plus en détail

dentarena. Recrutement des cadres à la SSO Information à l intention des jeunes médecins-dentistes

dentarena. Recrutement des cadres à la SSO Information à l intention des jeunes médecins-dentistes N 3, septembre 2013 dentarena. Information à l intention des jeunes médecins-dentistes ÉDITORIAL Recrutement des cadres à la SSO La SSO, c est nous! Cette réflexion est une tautologie : la SSO, la Société

Plus en détail

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE + LE SYSTÈME DE SÉCURITÉ SOCIALE EN SUISSE + LE SYSTÈME SOCIAL Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela tient

Plus en détail

HOTELA : votre partenaire pour toutes les assurances sociales. Simplify your business.

HOTELA : votre partenaire pour toutes les assurances sociales. Simplify your business. 1 HOTELA : votre partenaire pour toutes les assurances sociales. Simplify your business. Table des matières 3 HOTELA : le portrait Par des entrepreneurs pour des entrepreneurs 4 HOTELA : les assurances

Plus en détail

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base Vivre et travailler en Suisse + Le système de sécurité sociale en Suisse + Le système social* Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela

Plus en détail

interessant JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch

interessant JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch RECHT interessant LORSQUE L EMPLOYEUR SE TRANSFORME EN BAILLEUR DE SERVICES CE QU IL FAUT SAVOIR À PROPOS DE LA LOCATION DE SERVICES 1 Quand sommes-nous en présence d une

Plus en détail

Crédits de cotisations grâce à la gestion de la santé pour les grandes entreprises et leurs collaborateurs. En route vers un avenir sûr

Crédits de cotisations grâce à la gestion de la santé pour les grandes entreprises et leurs collaborateurs. En route vers un avenir sûr Votre fidélité est récompensée. Crédits de cotisations grâce à la gestion de la santé pour les grandes entreprises et leurs collaborateurs. En route vers un avenir sûr Table des matières Crédits de cotisations

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR 1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR Sommaire Décision de prestations 1 Formulaire de déclaration définitive 1 Possibilité de faire examiner la décision de prestations

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement de vos

Plus en détail

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres.

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres. Edition 2010 Financementhypothecaire.ch Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis peu à devenir propriétaire? Cette brochure vous aidera

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le tourisme dentaire Des informations pratiques dont vous aurez besoin avant de partir vous faire soigner les dents en Hongrie E-BOOK GRATUIT 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Enthousiasme? «Vivre en Suisse en toute sécurité.»

Enthousiasme? «Vivre en Suisse en toute sécurité.» Enthousiasme? «Vivre en Suisse en toute sécurité.» Helvetia Solutions d assurance et de prévoyance. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre assureur suisse. 1/7 Nouveaux arrivants

Plus en détail

D autres questions? Votre partenaire en cas de litige lié à votre logement TCS Protection juridique immeuble Plier la carte, humecter et coller ici.

D autres questions? Votre partenaire en cas de litige lié à votre logement TCS Protection juridique immeuble Plier la carte, humecter et coller ici. Demande d assurance D autres questions? Oui, je veux vivre dans mon logement en toute sérénité et souscris l assurance TCS Protection juridique immeuble au prix de CHF 60. par an. Nous sommes à votre disposition

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care!

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! ARGUMENTAIRE DÉTAILLÉ Aujourd hui, tous les habitants et habitantes de notre pays sont assurés au sein de l assurance de base pour

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

CAP Assurance de Protection juridique

CAP Assurance de Protection juridique Clients privés/clients entreprises CAP Assurance de Protection juridique Protection juridique globale pour tous: privalex, firmalex et contrat spécial w.cap.ch A company of Il est important d avoir des

Plus en détail

Financement hypothécaire

Financement hypothécaire Financement hypothécaire Petit tour d horizon des possibilités de financement proposées par : Votre partenaire hypothèques Un projet d achat de votre propre logement? Vous avez déjà trouvé le logement

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Les assurances de personnes pour votre entreprise Un seul prestataire pour les solutions de prévoyance et d assurance

Les assurances de personnes pour votre entreprise Un seul prestataire pour les solutions de prévoyance et d assurance Les assurances de personnes pour votre entreprise Un seul prestataire pour les solutions de prévoyance et d assurance Assurances de personnes: une couverture globale Vous avez une double responsabilité,

Plus en détail

Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires

Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires Page 1 Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires Entre le... X... m é d e c i n - d e n t i s t e, m a t r i c u l e..., d o m i c i l i é à.... r u e... N o....

Plus en détail

Informations utiles en vue d un séjour en Suisse

Informations utiles en vue d un séjour en Suisse Informations utiles en vue d un séjour en Suisse CH-4501 Soleure Dornacherstrasse 28A Case Postale 246 Téléphone 032 346 18 18 Téléfax 032 346 18 02 info@ch-go.ch www.ch-go.ch Table des matières Introduction...

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire 100% Allemande -50 à

Plus en détail

Spécial santé. Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé

Spécial santé. Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé Spécial santé Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé 2 SwissLife Prévoyance Entreprises +, une complémentaire santé

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Notre objectif: être un assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Chiffres-clés Données en milliers de CHF 2010 2009 Effectif des assurés 882 023 830 115 Effectif du

Plus en détail

Entrée et séjour en Europe

Entrée et séjour en Europe Entrée et séjour en Europe CH-4501 Soleure Dornacherstrasse 28A Case Postale 246 Téléphone 032 346 18 18 Téléfax 032 346 18 02 info@ch-go.ch www.ch-go.ch Table des matières Introduction... 3 1. Entrée...

Plus en détail

AMMA vous épaule en toutes circonstances.

AMMA vous épaule en toutes circonstances. L allocation gratuite de l INAMI pour médecins, dentistes, pharmaciens et kinésithérapeutes Maladie, accident, pension, AMMA vous épaule en toutes circonstances. A L L O C A T I O N I N A M I Qu est-ce

Plus en détail

Pourquoi des soins dentaires scolaires? Les objectifs des soins dentaires scolaires

Pourquoi des soins dentaires scolaires? Les objectifs des soins dentaires scolaires Pourquoi des soins dentaires scolaires? Dans tous les cantons des lois, des ordonnances et des décrets régissent l organisation et la mise en œuvre des soins dentaires scolaires; il s agit pour partie

Plus en détail

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents Assurances véhicules à moteur 68 69 Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? J entends des avis très contradictoires sur la nécessité de l assurance occupants d un véhicule à moteur. En Suisse,

Plus en détail

Suite aux travaux d une sous-commission de la CER-N, un avant-projet a été élaboré en deux volets :

Suite aux travaux d une sous-commission de la CER-N, un avant-projet a été élaboré en deux volets : Office fédéral de la justice Mme Emanuella Gramegna Bundesrain 20 3003 Berne Lausanne, le 27 septembre 2013 Prise de position concernant la consultation relative à l initiative parlementaire 10.467 Prévention

Plus en détail

L assurance-maladie pour les sportifs.

L assurance-maladie pour les sportifs. L assurance-maladie pour les sportifs. Offre pour la clientèle privée Aperçu 2012 vivacare, l assurance-maladie pour les sportifs. Les prestations proposées par vivacare sont spécialement conçues pour

Plus en détail

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE 1 REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE Sommaire 1 - AFFILIATION...2 2 - COTISATIONS...3 3 - GARANTIES...4 31 - Contenu des garanties...4 32 - Bénéficiaires des garanties...4 33 - Prise d effet des garanties...5

Plus en détail

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement PRIVOR Plus prévoyance optimisée Sécurité élevée et chances attractives de rendement Qu est-ce que PRIVOR Plus? Vous accordez la priorité à la sécurité financière et vous souhaitez dans un même temps profiter

Plus en détail

Aperçu de la prévoyance professionnelle.

Aperçu de la prévoyance professionnelle. Aperçu de la prévoyance professionnelle. Tour d horizon de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Sous le signe de la modernisation. 20 ans après

Plus en détail

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise Employee Benefits L assurance de groupe pour la petite entreprise : l assurance de groupe pour la petite entreprise Ma petite entreprise, j en suis fier. Je l ai créée et je l ai développée avec beaucoup

Plus en détail

Garantie locative et abus des propriétaires

Garantie locative et abus des propriétaires Recht/Droit Garantie locative et abus des propriétaires La garantie locative, encore communément appelée «caution», est destinée en principe à protéger le propriétaire vis-à-vis d un locataire qui ne respecterait

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine

Prévoyance professionnelle. Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine 2 Trois piliers pour votre prévoyance En Suisse, le système de prévoyance repose sur le principe des «3 piliers». Le but de ce système est de vous

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Un futur radieux grâce à Perspectiva Exploiter les opportunités, limiter les risques Perspectiva

Plus en détail

Assurance obligatoire des soins

Assurance obligatoire des soins Assurance obligatoire des soins selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions d assurance Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance:

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait

Plus en détail

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014 L assurance soins de santé en Belgique : une introduction Thomas Rousseau 12 juin 2014 Introduction L assurance maladie obligatoire L assurance soins de santé L assurance indemnités (maladie, accident,

Plus en détail

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012

Principales caractéristiques du système de santé en Belgique. Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Principales caractéristiques du système de santé en Belgique Thomas Rousseau 27 novembre 2012 Sécurité sociale Introduction: De quoi vais je parler? Exposé: Seulement sur la sécurité sociale au sens strict!

Plus en détail

Garantir le minimum vital

Garantir le minimum vital 1 er pilier, AVS/AI Garantir le minimum vital Par le biais de l AVS/AI, la prévoyance étatique couvre les besoins vitaux de toute la population. 1. Situation initiale La prévoyance vieillesse, survivants

Plus en détail

hypotheque24.ch, Financement Hypothécaire Votre propre logement Le prix du rêve Constituer vos fonds propres www.hypotheque24.ch

hypotheque24.ch, Financement Hypothécaire Votre propre logement Le prix du rêve Constituer vos fonds propres www.hypotheque24.ch hypotheque24.ch, hypotheque24.ch membre du groupe PréviaConsult, CP 185, 1630 Bulle Edition 2013 Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis

Plus en détail

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis V S Ausgleichskasse des Kantons Bern Caisse de compensation du canton de Berne www.akbern.ch Chutzenstrasse 10 3007 Bern Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic,

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

& Santé Prévoyance. Assurer la continuité de votre protection sociale à l étranger TRANSAT EXPAT CFE

& Santé Prévoyance. Assurer la continuité de votre protection sociale à l étranger TRANSAT EXPAT CFE & Santé Prévoyance Les avantages de Transat Expat CFE vous intéressent? Contactez votre conseiller par e-mail à : bt-cfe-acm@banquetransatlantique.com TRANSAT EXPAT CFE TRANSAT EXPAT CFE - Le partenariat

Plus en détail

D autres questions? Demande d assurance. Votre partenaire en cas de litige dans la vie professionnelle et privée. TCS Protection juridique immeuble

D autres questions? Demande d assurance. Votre partenaire en cas de litige dans la vie professionnelle et privée. TCS Protection juridique immeuble Demande d assurance D autres questions? Oui, je veux vivre l esprit tranquille et souscris la protection juridique suivante : Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions sur l assurance

Plus en détail

L Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV et ses organisations de service. Nous sommes là pour vous!

L Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV et ses organisations de service. Nous sommes là pour vous! L Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV et ses organisations de service Nous sommes là pour vous! Union Professionnelle Suisse de la Viande UPSV Sihlquai 255 Case postale 1977, 8031 Zurich Téléphone

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG 2.03 Cotisations Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI)

Plus en détail

Les assurances collectives Santé et Prévoyance

Les assurances collectives Santé et Prévoyance CAA P A C I F I C A P R E D I C A Les assurances collectives Santé et Prévoyance Dernières évolutions réglementaires et réponses du Crédit.Agricole Réunion Experts-Comptables du 10 juillet 2014 Page 1

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. Agence Française organisation de Séjour Dentaire. en Hongrie

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. Agence Française organisation de Séjour Dentaire. en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire POURQUOI NOUS CHOISIR? en Hongrie -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire avec une expérience forte

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE POUR INDEPENDANTS ET ENTREPRISES DÉFEND VOS DROITS

PROTECTION JURIDIQUE POUR INDEPENDANTS ET ENTREPRISES DÉFEND VOS DROITS PROTECTION JURIDIQUE POUR INDEPENDANTS ET ENTREPRISES DÉFEND VOS DROITS Pour indépendants ou entreprises: la Protection juridique de la DAS Les entrepreneurs et responsables d entreprise manquent souvent

Plus en détail

OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL

OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL À : &' 1$,'6 M. Richard Drouin, O.C., c.r. Président, Commission d examen sur la rémunération des juges 2CVTKEM,/QPCJCP DATE :

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier.

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prévoir soi-même. Le troisième pilier, complément de votre prévoyance. Le système

Plus en détail

Assurance-accidents et chômage de A à Z

Assurance-accidents et chômage de A à Z Assurance-accidents et chômage de A à Z Les personnes sans emploi ayant droit à l indemnité de chômage bénéficient de la couverture accidents de la Suva. La Suva porte une attention toute particulière

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement

Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement Se sentir chez soi. Avec les hypothèques de la bank zweiplus. Sommaire Donnez réalité à vos rêves de chez-soi. Chère lectrice,

Plus en détail

Convention d affiliation (CA) au contrat-cadre pour les micro-entreprises et petites entreprises (N 1142)

Convention d affiliation (CA) au contrat-cadre pour les micro-entreprises et petites entreprises (N 1142) innova Versicherungen AG Case postale 3073 Gümligen Convention d affiliation (CA) au contrat-cadre pour les micro-entreprises et petites entreprises (N 1142) Entre (nom société) Pour les sociétés de personnes

Plus en détail

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie 3 e pilier, prévoyance privée Assurance vie La prévoyance privée est facultative. Elle complète les prestations des 1 er et 2 e piliers et comble les lacunes en matière de prévoyance individuelle. Table

Plus en détail

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE du médecin libéral Patrice MARIE, c est l ensemble des documents concernant la santé d un patient donné que le médecin garde, en temps que médecin traitant. La loi, promulguée le 4 mars 2002, réaffirme

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective Ma ligne de protection de revenu régime d assurance collective Mes assurances salaire 2 Bonjour, je suis Fiche Salaire, et je viens vous entretenir d un sujet capital en matière de sécurité financière,

Plus en détail

Directive relative aux assurances perte de gain pour les partenaires de distribution

Directive relative aux assurances perte de gain pour les partenaires de distribution innova Versicherungen AG Case postale 3073 Gümligen Directive relative aux assurances perte de gain pour les partenaires de distribution externes. 1. Intervalle de temps pour l envoi de conventions d affiliation

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire.

Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire. Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire. Votre famille a de l avenir. Tout comme notre société, les modes de vie

Plus en détail

PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014

PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014 PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014 INTRODUCTION Nous tenons à saluer la qualité des échanges avant cette paritaire, ainsi que la qualité des documents qui nous ont été remis et qui ont abouti

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

Libéralisation dans l assurance accidents

Libéralisation dans l assurance accidents Libéralisation dans l assurance accidents Exposé de Lucius Dürr, Directeur de l Association Suisse d Assurances, présenté à la conférence de presse du 25 janvier 2006 Mesdames, Messieurs, Ainsi que le

Plus en détail

Legis. Votre protection juridique

Legis. Votre protection juridique Legis Votre protection juridique Legis, gamme d assurances de protection juridique mobilité, privée et médicale du Groupe Mutuel Assurances GMA SA, vous aide à défendre vos intérêts lorsque vous êtes confronté

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

crédit privé Transparent et avantageux

crédit privé Transparent et avantageux crédit privé Transparent et avantageux La pièce d identité doit impérativement contenir les informations suivantes: nom et prénom date de naissance nationalité et lieu d origine photo nº de la pièce d

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

Promotions économiques régionales

Promotions économiques régionales Le fil rouge pour la création d entreprise Lausanne Région Association de la Région Cossonay - Aubonne - Morges Association de la Région du Gros-de-Vaud INTRODUCTION Ce livret, édité par les trois associations

Plus en détail

L accès aux soins dans l Union européenne. Information sur les droits des patients en Europe. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme.

L accès aux soins dans l Union européenne. Information sur les droits des patients en Europe. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice L accès aux soins dans l Union européenne Information sur les droits des patients en Europe Sommaire L accès aux soins La

Plus en détail

L ABC des mesures d économie

L ABC des mesures d économie L ABC des mesures d économie Assurance vie A suspendre en cas de budget serré. Examinez une éventuelle dispense du paiement des primes en cas d incapacité de gain. Vérifiez les conditions de résiliation

Plus en détail

Compte bancaire ou assurance vie?

Compte bancaire ou assurance vie? 92 LE GUIDE FINANCIER DU PROPRIÉTAIRE Compte bancaire ou assurance vie? La décision de prendre un compte bancaire ou une assurance vie mixte dépendra du profil du client et de ses besoins en couverture

Plus en détail

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers 4.11 Etat au 1 er janvier 2008 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

Que couvre la protection sociale obligatoire?

Que couvre la protection sociale obligatoire? Que désigne le terme «Prévoyance»? Que couvre la protection sociale obligatoire? A savoir Les assurances de personnes couvrant les risques : De maladie et d accidents corporels ; De maternité ; D incapacité

Plus en détail

VII. L ASSUJETTISSEMENT À LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE

VII. L ASSUJETTISSEMENT À LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Version mai 2010 SOMMAIRE I. LE CHOIX DE LA FORME JURIDIQUE LES DIFFÉRENTES FORMES JURIDIQUES QUELQUES REMARQUES ET PRÉCISIONS INCONVÉNIENTS DE LA SA ET DE LA SÀRL RESPONSABILITÉ FRAIS DE FONDATION AVANTAGE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants

Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants Note aux rédactions La Plaine Saint-Denis, le 29 janvier 2015 Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants Des manifestations de travailleurs indépendants sont

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

Les assurances sociales au quotidien I

Les assurances sociales au quotidien I François Wagner Les assurances sociales au quotidien I Assurances accident, chômage et invalidité Prestations complémentaires Allocations perte de gain maternité CIP-Notice abrégée de la deutsche Bibliothek

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs L hôtellerie-restauration suisse souffre depuis belle lurette de la cherté du franc suisse. Ces derniers mois tout particulièrement,

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

Stop-LossPlus Une solution d assurance innovante

Stop-LossPlus Une solution d assurance innovante Stop-LossPlus Une solution d assurance innovante Une assurance innovante, un suivi optimal Structure de risques classique d une institution de prévoyance 2 500 000 Sommes sous risque invalidité en CHF

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

Prestataires de services

Prestataires de services Prestataires de services Découvrez les solutions d assurance et d assistance destinées à protéger votre activité professionnelle et à préserver votre vie privée. www.allianz.fr Avec vous de A à Z 2 Allianz,

Plus en détail

Assurance perte de gain pour les membres de MEDISERVICE VSAO-ASMAC.

Assurance perte de gain pour les membres de MEDISERVICE VSAO-ASMAC. Assurance perte de gain pour les membres de MEDISERVICE VSAO-ASMAC. Protégez-vous des conséquences économiques d une perte de gain par le biais du contrat-cadre pour les membres de MEDISERVICE VSAO-ASMAC.

Plus en détail

Assurance-maladie complémentaire (LCA)

Assurance-maladie complémentaire (LCA) CC (Conditions complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémentaire (LCA) Traitements ambulatoires Sommaire Page 3 3 4 6 Assurance complémentaire des frais de guérison

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail