REPERTOIRE DES ORGANISATIONS SCIENTIFIQUES INTERNATIONALES UNESCO PARIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPERTOIRE DES ORGANISATIONS SCIENTIFIQUES INTERNATIONALES UNESCO PARIS"

Transcription

1 REPERTOIRE DES ORGANISATIONS SCIENTIFIQUES INTERNATIONALES UNESCO PARIS

2 REPERTOIRE DES ORGANISATIONS SCIENTIFIQUES INTERNATIONALES

3 Achevé d'imprimer en mai 1950 par l'imprimerie des Arts et Manufactures POUT l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, 19, avenue Kléber, Paris-16" Unesco - Pubiicatìon 630

4 PREFACE Depuis longtemps déjà le besoin se fait sentir d un annuaire destiné à fournir les principaux renseignements relatifs aux organisations scientifiques internationales. L idée de publier un tel ouvrage prit une forme plus précise lorsque des personnalités des services gouvernementaux canadien, australien et néo-zélandais suggérèrent que l Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture entreprît ce travail. Ce projet fut en conséquence discuté lors de la troisième session de la Conférence générale, tenue O Beyrouth en 1948, et fit l objet de la résolution suivante : < Attendu que l expérience acquise par l Unesco a démontré l importance et la valeur de la coopération active des organisations internationales non gouvernementales pour l accomplissement des fins qui ont été assignées à cette organisation, < I1 est décidé : < 1. Que le Directeur général sera chargé d intensifier l étude méthodique des organisations internationales non gouvernementales d éducation, de science et de culture, et de réunir une documentation sur leur composition, leur structure, leur adminislration, leurs ressources, leurs attributions et leur fonctionnement, afin de déterminer les moyens de régler au mieux leurs relations avec l Unesco et de permettre d une part i ces organisations de coopérer le plus utilement avec l Unesco, et d autre part à cette dernière de les aider de la manière la plus judicieuse à atteindre leurs objectifs propres; < 2. Qu en s inspirant de res travaux le Directeur général étudiera la possibilité de publier un répertoire des organisations internationales d éducation, de science et de culture. > Le Département des sciences exactes et naturelles et le Département de l échange d informations furent chargés de mettre à exécution le projet relatif aux organisations scientifiques internationales, et à cet effet un questionnaire fut envoyé aux organisations intéressées. Les matériaux ainsi rassemblés sont présentés ici. Certaines lacunes n ont pu etre évitées : elles proviennent du fait que, parmi les questionnaires envoyés, certains sont restés sans réponse, tandis que d autres nous sont revenus incomplètement remplis ou en retard. D autre part il est difficile de publier un répertoire absolument à jour, la composition des bureaux et dea comités changeant périodiquement. Ceux de nos lecteurs qui relèveront des inexactitudes voudront bien en informer le Département des sciences exactes et naturelles de l Unesco, qui centralisera les informations en vue d une réédition éventuelle. Le présent répertoire a été conçu à l intention des spécialistes, et nous voulons espérer qu il leur sera utile dans leur travail. Pour terminer nous tenons à remercier ici toutes les organisations scientifiques internationales qui, par leur collaboration, ont permis la réalisation de ce travail. Paris, mai V

5 INTRODUCTION w Ce répertoire contient des renseignements sur des organisations internationales dont les champs d activité embrassent, à des degrés divers, des questions d ordre acientifique. Ordre adopté. Ces organisations ont été groupées dans trois chapitres principaux, respectivement intitulés : e Sciences fondamentales 3: < Sciences appliquées», -sdivers». Le deuxième chapitre a lui-même été subdivisé en: < Sciences agricoles», a Sciences de l ingénieur» et a Sciences médicales». Dans chaque chapitre et sous-chapitre les organisations ont été rangées par ordre alphabétique. Celles dont le caractère international est limité géographiquement (par exemple la Confédération européenne de l agriculture, l Institut panaméricain de géographie et d histoire, etc.) ont été placées en fin de chapitre sous la rubrique : < Régional». Abréviations. Pour les Nations Unies, leurs institutions spécialisées, le Conseil international des unions scientifiques et le Conseil pour la Coordination des congrès internationaux des sciences médicales, nous avons utilisé, afin d alléger le texte, les abréviations qui sont à l heure actuelle Universellement ndmises, par exemple : Nations Unies... U.N. Organisation internationale du travail... O.I.T. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture O.A.A. Organisation des Nations Unies pour l éducatfon, la science et la culture... U.N.E.S.C.O. Organisation de l aviation civile internationale... O.A.C.I. Organisation mondiale de la santé... O.M.S. Union internationale des télécommunications... U.I.T. Organisation météorologique internationale... O.M.I. Conseil international des unions scientifiques... I.C.S.U. Conseil pour la coordination des congrès internationaux des sciences médicales... C.C.I.C.P.S. Plusieurs des organisations qui figurent dans ce répertoire utilisent aussi des initiales. Celles qui nous ont été communiquées ont été indiquées après le titre de l organisation et employées uniquement dans le texte qui s y rapporte. Rubriques. Le questionnaire envoyé aux organisations portait sur seize points, à savoir : 1. Nom officiel de l organisation 7. Commissions 2. Adresse 8. Ressources 3. Caractère 9. Finances 4. Buts 10. Réunions 5. Organes directeurs et bureau 11. Vote 6. Membres 12. Publications VIV

6 13. Relations avec d autres organisations 15. Bibliographie internationales 16. Observations 14. Historique En ce qui concerne son caractère», une organisation peut être B: intergouvernementale», non gouvernementale B ou < semi-gouvernementale >. La première catégorie comprend toutes les organisations internationales créées en vertu d un accord intergouvernemental ou d une convention diplomatique. D après la résolution 3 adoptée lors de la deuxième session du Conseil économique et social des Nations Unies (21 juin 1946) il est entendu que x toute organisation internationale qui n est pas créée par la voie d accords intergouvernementaux sera considérée comme organisation internationale non gouvernementale». Une organisation semi-gouvernementale est une organisation internationale qui, bien que comptant des gouvernements parmi ses membres, n a pas été créée par un accord inter gouvernemental. On trouvera sous les rubriques suivantes : 4. Une description sommaire des buts de chaque organisation, ainsi que des renseignements relatifs au domaine de ses activités; 5. Des renseignements sur les organes directeurs et la liste des principaux membres, honoraires et titulaires, du bureau et du secrétariat. Les dates d expiration des mandats des membres qui nous ont été communiquées sont indiquées; 6.La liste ou des organisations nationales qui adhèrent à l organisation en question, ainsi que celle des membres individuels; 7. Les commissions ou les comités que certaines organisations ont institués dans leur sein, ainsi qu un aperçu de leurs activités; 8. Les ressources spéciales dont certaines organisations disposent, notamment : laboratoires, centres de recherches, bibliothèques, services de documentation, bibliothèques de microfilms, musées, etc ; 9. Les ressources financières dont disposent les organisations ; 10. La périodicité des réunions des organisations ou de leurs organes directeurs; 11.Les règles du scrutin; selon les cas, vote par pays, par association, par bulletin individuel, etc. ; 12. La liste des périodiques et documents publiés par les organisations; le lecteur trouvera en particulier le titre de ces publications, les langues dans lesquelles elles paraissent et leur périodicité; 13.Les relations qui existent entre les organisations figurant dans le répertoire et les Nations Unies, leurs institutions spécialisées et [ou] tout autre groupement international. I1 est en particulier indiqué si l organisation bénéficie du statut consnltatif auprès des Nations Unies ou de leurs institutions spécialisées ; 14. Un bref aperçu de l histoire des organisations : origine, réunions, travail accompli, formation de comités, etc.; 15. Des références bibliographiques sur les publications relatives à ces organisations; 16. Des renseignements susceptibles d intéresser les lecteurs de ce répertoire : date et lieu des prochains congrès, programme d action, etc. En plus de la table des matières, qui indique l ordre dans lequel les organisations paraissent dans le répertoire (voir : < Ordre adopté»), il y a un index par Sujets, destiné à l usage des spécialistes.

7 TABLE DES MATIÈRES Préface... Introduction... vi1 V CHAPITRE PREMIER : SCIENCES FONDAMENTALES... 1 Académie internationale d'histoire des sciences (A.I.H.s.)... Association internationale pour l'étude quaternaire (I.A.Q.R.)... Association internationale de limnologie... Association internationale des microbiologistes (I.A.M.B.)... Bureau central de la carte du monde au millionième... Bureau central des télégrammes astronomiques (c.b.a.t.)... Bureau hydrographique international (I.H.B.)... Bureau international des étalons physico-chimiques... Bureau international de i'heure... Bureau international des poids et mesures (B.I.P.M.)... Comité exécutif du Congrès international d'entomologie... Comité permanent des congrès internationaux de génétique (P.I.C.GEN.C.)... Comité permanent des congrès internationaux de zoologie (c.p.c.i.z.)... Comité permanent des congrhs physiologiques internationaux... Comité de thermodynamique et de cinétique électro-chimiques... Commission internationale pour l'exploration scientifique de la Méditerranée... Commission internationale de nomenclature zoologique... Congrès international ghologique... Congrès international des sciences anthropologiques et ethnologiques (c.i.s.a.e.) Congrès international des sciences préhistoriques et protohistoriques... Conseil international des unions scientifiques (I.c.s.u.)... Conseil permanent international pour l'exploration de la mer (I.c.E.s.)... Fédération internationale des collections de cultures de micro-organismes (I.P.c.c.). Fondation internationale de la station scientifique du Jungfraujoch... Fondation a Pour la science», Centre international de synthèse... Institut international de chimie Solvay (I.I.c.s.)... Institut international d'embryologie (I.I.E.)... Institut international des sciences théoriques (I.I.s.T.)... Institut isostatique international (1.1.1.)... Institut océanographique... Office international de chimie (I.c.o.)... Organisation météorologique internationale (o.m.i.)... Service international des latitudes (I.L.s.)... Société internationale de biométrie (B.S.)... Société internationale de cytologie expérimentale (I.s.c.B.)... Station zoologique de Naples (z.s.n.)... Union astronomique internationale ([AU.)... Union géodésique et géophysique internationale (I.u.G.G.)... Annexe I Association internationale de géodésie (I.A.c.)... Annexe II Association internationale de séismologie (I.A.%) IX

8 Annexe III Association internationale de météorologie (I.A.M.)... Annexe IV Association internationale de magnétisme et électricité terrestres (I.A.T.M.E.)... Annexe V Association internationale d'océanographie physique ( ).. Annexe VI Association internationale de volcanologie (I,A.v.)... Annexe VI1 Association internationale d'hydrologie scientifique (I.A.H.)... Union géographique internationale (u.g.i.)... Union internationale de chimie pure et appliquée (I.u.P.A.c.)... Union internationale de cristallographie ~I.u.cR.).... Union internationale d'histoire des sciences (u.i.h.s.)... Union internationale de mécanique théorique et appliquée (I.u.T.A.M.)... Union internationale de paléontologie (I.P.u.)... Union internationale de physique pure et appliquée (I.u.P.A.P.)... Union internationale des sciences biologiques (I.u.B.s.)... Union radio-scientifique internationale (u.r.s.i.) Régional : Institut panaméricain de géographie et d'histoire... Société interaméricsine d'anthropologie et de géographie CHAPITRE II : SCIENCES APPLIQUEES... A. Agriculture Association internationale des anatomistes du bois (I.A.w.A.)... Association internationale d'essais de semences (I.s.T.A.)... Association internationale de la science du so1 (I.s.s.s.).... Association mondiale d'aviculture scientifique... Bureau international permanent de chimie analytique pour les matières destinées à l'alimentation de l'homme et des animaux... Comité international pour les congrès d'horticulture... Commission internationsle du génie rural (C.I.C.R.)... Commission internationale des industries agricoles... Commission internationale permanente des congrès séricicoles internationaux [Commission séricicole internationale (c.s.i.) 1... Commission internationale du peuplier (C.I.P.)... Commission internationale du riz (I.R.c.) Confédération internationale des ingénieurs et techniciens de l'agriculture (c.i.t.a.) 81 Conférence internationale des économistes agricoles (I.c.A.E.)... Congrès international des pâturages (I.G.c.) I"' Congrès international sur la physiopathologie de la reproduction animale et la fécondation artificielle Fédération internationale de laiterie Fédération internationale de l'oléiculture (I.F.o.G.) Fédération internationale des producteurs agricoles (I.F.A.P.) Institut international des recherches betteravières Office international des épizooties (I.o.E.) Office international dii vin (o.i.v.) Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (o.a.a.) Secrétariat international pour la laine (I.w.s.) Société internationale des industries laitières (D.l.S.1.) Union internationale des instituts de recherches forestières (I.u.F.R.o.) X

9 Régional : Comité interaméricain permanent antiacridien (c.i.pa.) Commision du café du Conseil économique et social interaméricain Commission européenne des forêts et des produits forestiers (E.c.F.F.P.) Commission latino-américaine des forêts et des produits forestiers (L.A.C.F.F.P.) Confédération européenne de l agriculture (c.e.a.) Conférence interaméricaine pour la protection des végétaux Convention européenne de la brasserie (E.B.c.) Institut interaméricain des sciences agricoles Institut de nutrition de l Amérique centrale et de Panama Services agricoles du Commonwealth britannique Société américaine des sciences agronomiques (A.s.A.s.) B. Sciences de I ingénieztr Association internationale du Congrès des chemins de fer Association internationale permanente des congrès de navigation Association internationale permanente dea congrès de la route Association internationale de3 ponts et charpentes (A.I.P.c.) Association internationale pour recherches hydrauliques Commission électrotechnique internationale (I.E.c.) Commission internationale de l éclairage Commission internationale des grands barrages de la Conférence mondiale de l énergie Conférence internationale des grands réseaux électriques (c.i.g.r.e.) Conférence mondiale de l énergie (w.p.c.) Conférence technique mondiale (c.t.m.) Congrès internationaux d architecture moderne ~C.I.A.M.) Congrès mondiaux du pétrole Fédération internationale des géomètres (FAG.) Fédération internationale de l habitation et de l urbanisme Institut international du froid Inrtitut international de la soudure Organisation internationale de normalisation (I.S.O.) Réunion internationale des laboratoires d essais et de recherches sur les matériaux et les constructions (R.I.L.E.M.) Société internationale de mécanique des sols et des travaux de fondations Société internationale de photogrammétrie Union internationale des architectes Union internationale de l industrie du gaz Union internationale des télécommunications (u.i.t.) C. Médecine Académie internationale de médecine légale et médecine sociale Art et Science. Centre international du film médical et chirurgical Association internationale des allergistes... Association internationale de biologie clinique.... Association internaiionale des femmes médecins (A.I.F.M.)... Association internationale des musées médicaux... Association internationale de pédiatrie... Association internationale de prophylaxie de la cécité... Association médicale mondiale... Centre de recherches et de déontologie médicales du Mouvement international des intellectuels catholiques d: Pax romana» XI

10 Collège international de chirurgiens (I.c.s.) Comité international de médecine et de pharmacie militaires Comité international permanent des congrès de pathologie comparée Comité scientifique international de recherche sur la trypanosomiase I"' Congrès international du B.C.G II' Congrès international de criminologie, Paris IV" Congrès international d'otolaryngologie Congrès international de psychiatrie Congrès international de psychologie VI" Congrès international de radiologie IVe Congrès neurologique international Conseil pour la coordination des congrès internationaux des sciences médicales (c.c.i.c.m.s.) Conseil international des infirmières (I.G.N.) Conseil international d'ophtalmologie Fédération dentaire internationale (F.D.I.) Fédération internationale d'électroencéphalographie et de neurophysiologie clinique 152 Fédération internationale des hôpitaux Fédération internationale médico-sportive (F.I.M.s.) Fédération internationale du thermalisme et du climatisme (F.I.T.E.c.) Fédération mondiale pour la sanié mentale (w.f.m.h.) Ligue internationale contre le rhumatisme Organisation internationale contre le trachome Organisation mondiale de la santé (O.M.S.) Société internationale de chirurgie Société internationale de Chirurgie orthopédique et de traumatologie Société internationale de criminologie Société internationale d'hématologie... Société internationale d'histoire de la médecine (s.i.h.m.)... Société internationale d'hydrologie médicale... Société internationale de la lèpre... Société internationale de médecine interne... Société internationale de transfusion sanguine... Société internationale d'urologie... Union internationale contre le cancer (~1.1.c.c.)... Union internationale contre le péril vénérien... Union internationale des services médicaux des chemins de fer... Union internationale contre la tuberculose (u.i.c.t.)... Régional : Association américaine des hôpitaux Association interaméricaine des hôpitaux Association médicale panaméricaine Association odontologique panaméricaine Association des sociétés nationales européennes et méditerranéennes de gastro- entérologie IVe Congrès américain (et international) d'obstétrique et de gynécologie XXV" Congrès international de médecine légale, de médecine sociale et de médecine du trava& de langue française Congrès panaméricain d'ophtalmologie Ligue européenne contre le rhumatisme Organisation sanitaire panaméricaine Société européenne de cardiologie XII

11 CHAPITRE III : DIVERS Association internationale du cinéma scientifique... Bureau international des universités... Bureau des statistiques baleinières internationales... Comité international d'organisation scientifique... Comité international pour la préservation deö oiseaux (c.i.p.o.) Commission internationale de la chassc à la baleine (I.w.c.) Conseil international des musées (I.c.o.M.) Fédération eynologique internationale (F,c.I.) Fédération internationale des associations de bibliothécaires (I.F.L.A.) Fédération internationale de documentation (F.I.D.) Fédération mondiale des travailleurs scientifiques (w.s.f.w.) Institut international de statistique (I.s.I.) Organisation internationale de radiodiffusion (OAR.) OrSanisation de5 Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (U.N.E.S.C.O.) Société pour la liberté de la science (S.F.S.) Union internationale pour l'étude scientifique de la population Union internationale pour la protection de la nature (u.i.p.n.)... Union internationale de secours (I.R.u.) Régional : Association scientifique du Pacifique (P.s.A.)... Commission des Caraïbes... Commission internationale des pêcheries... Commission internationale dee pêcheries de saumon du Pacifiaue... Commission du Pacifique-Sud (S.P.C.)... Conférence internationale de3 africanistes de l'ouest... Congrès scientifique panaméricain... Conseil indo-pacifique des pêches (I.P.F.c.)... Institut interaméricain d'études indigènes... Institut international africain... Index par sujets XII1

12 CHAPITRE PREMIER SCIENCES FONDAMENTALES

13 ACADÉMIE INTERNATIONALE D HISTOIRE DES SCIENCES (A.I.H.S.) (INTERNATIONAL ACADEMY OF THE HISTORY OF SCIENCES) 2. ADRESSE : Hôtel de Nevers, 12, rue Colbert, Paris-Ze, France. Téléphone : Richelieu CARACTÈRE : Non gouvernemental. 4. BUTS : Contribuer au progrès de l historiographie des sciences, en groupant les meilleurs spécialistes du monde entier. 5. ORCANES DIRECTEURS : L Académie est dirigée par un Conseil composé d un président, de trois vice-présidents et d un administrateur-trésorier (rééligible), élus tous les trois ans, ainsi que des anciens présidents de l Académie et d un secrétaire perpétuel. BUREAU : président : P. Sergescu (Roumanie; date d expiration du mandat : 1950) ; vice-présidents : Mme D. Waley-Singer (Royaume-Uni, 1950), J.A. Vollgraff (Pays-Bas, 1950), R. Almagia (Italie, 1950) : secrétaire perpétuel : Alda Mieli (Italie); anciens présidents : Gino Loria (Italie), Ch. Singer (Royaume- Uni), Q. Vetter (Tchécoslovaquie), A. Reymond (Suisse) ; secrétaire adjoint : P. Brunet (France, 1950). 6. MEMBRES : Cinquante membres actifs et cent membres correspondants : Allemagne 11, Amérique di& Sud 9, Autriche 2, Belgique 4, Chine 1, Danemark 1, Espagne 3, Etats-Unis d Amérique 15, France 10, Grèce 2, Hongrie 2, Inde 2, Italie 9, Japon 1, Mexique 1, Moyen-Orient 2, Norvège 1, Pays-Bas 6, Pologne 2, Portugal 3, Rom manie 3, Royaume-Uni 14, Suède 4, Suisse 4, Tchécoslovaquie 4, Turquie 1, Union des Républiques Socialistes Soviétiques 3, Yougoslavie 1 ; les autres sièges seront pourvus à la suite des élections de 1949 et de RESSOURCES : Bibliothèque (environ volumes) ; service de documentation. IO.RÉUNIONS : Le Conseil se réunit tous les ans à Paris et les membres actifs présents peuvent y participer. Sessions ordinaires triennales; la dernière session a eu lieu à Lausanne en Les congrès internationaux d histoire des sciences ont lieu à l occasion des sessions triennales de l Académie. 11. VOTE : Par bulletin individuel. 12. PUBLICATIONS : Collection des travaux de l Académie internationale d histoire des sciences. 13. RELATIONS AVEC D AUTRES ORGANISATIONS INTERNATIONALES : L Académie est l organisme directeur, au point de vue scientifique, de l Union internationale d histoire des sciences. 14. HISTORIQUE : Réunions du Comité international d histoire des sciences : Oslo, août 1928, et Paris, juin Sessions triennales de l Académie depuis juin Le v Congrès international d histoire des sciences a eu lieu à Lausanne en BIBLIOGRAPHIE : Archives internationales d histoire des sciences ; Annuaires de l Académie (le dernier [III] a paru en 1936); la revue < Archeion >. 16. OBSERVATIONS : Le VI Congres international aura lieu en

14 ASS OC IATION INTERNATIONALE POUR L'ÉTUDE QUATERNAIRE (INTERNATIONAL ASSOCIATION O N QUARTERNARY RESEARCH [I.A.Q.R.]) 2. ADRESSE : Geologische Bundesanstalt, III, Rasumolfskygasse 23, Vienne, Autriche. 3. CARACTF:RE : Semi-gouvernemental. 4. RUTS :Coordonner les recherches sui les formations quaternaires dans le monde entier, et organiser tous les trois ou quatre ans des conférences dans les différents Pays. 5. ORGANES DIRECTEURS : Comité d'organisation : président : D' E. Scheff (Hongrie; expiration du mandat en 194'9) ; secrétaire général : V. Zólyomi (Hongrie; 1949). 6. MEMBRES : 258, tant membres individuels que groupements, appartenant aux pays suivants : Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis d'amérique, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Indonésie, Israël, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Syrie, Tchécoslovaquie, Turquie, Union des Républiques Socialistes Soviétiques, Yougoslavie. FINANCES : Cotisation des membres (2 dollars des États-Unis par an) et subventions des divers groupements à l'occasion des sessions. 12. PUBLICATIONS : a Compte rendu de la première réunion de l'association (Copenhague ' 1928)», a Bulletin de la section d'information de l'association», I-IV, Leningrad, a Guide de l'excursion organisée à l'ocasion de la II' Conférence», I-IV, Leningrad-Moscou, ; Machatschek, a Die Literatur zur alpinen Eiszeitforschung», 1-111, a Führer für die Exkursionen der III. Quartär-Konferenz durch die österreichischen Alpenländer und deren Vorland», Vienne, < Procès-verbaux de la IIIe Conférence, Vienne, 1936», publiés en 1938 (Vienne III, Rasumofskygasse 23, Geologische Bundesanstalt). 14. HISTORIQUE : Fondée en 1928 à Copenhague, comme Association internationale pour l'étude de la période quaternaire en Europe [International Association for the Study of European Quarternary Period], l'association s'est élargie en 1932 pour former une association internationale mondiale. Conférences à Copenhague, 1928 ; à Leningrad-Moscou, 1932, à Vienne, ASSOCIATION INTERNATIONALE DE LIMNOLOGIE (INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LIMNOLOGY) 2. ADRESSE : Institut de limnologie, Upsala, Suède. 3. CARACTERE : Non gouvernemental. QU RUTS : Assurer les progrès de la limnologie théorique et appliquée par la réunion de congrès, la publication des procès-verbaux des congrès et par un service bibliographique sur la littérature courante en matière de limnologie. 5. ORGANES DIRECTEURS : Le Comité international, le Comité exécutif et le Congrès on assemblée générale de tous les membres. BUREAU (mandat expirant en 1950) : président : D' Gunnar Alm (Suède) ; vice-présidents : Prv B. Hank6 (Hongrie), D' G. Huber-Pestalozzi (Suisse), P' G.E. Hutcbinson (Etats-Unis d'amérique), 4

15 P' F, Lenz (Allemagne), P' P. van Oye (Belgique), P' S. Stankovic (Yougoslavie), P' I. Välikangs (Finlande) ; assesseur : D' P. Vivier (France) ; secrétaire g4néral et trésorier : D' W. Rodhe (Suède). 6. MEMBRES : L'Association comprend environ six cents membres appartenant à quarante pays différents. 8. RESSOURCES : Les procès-verbaux des congrès et autres publications de l'association. IO.RÉUNIONS : Les congrès se tiennent en aoixt, tous les deux ou trois ans. 11. VOTE : Individuel. 12. PUBLICATIONS : < Verhandlungen der Internationalen Vereinigung für Limnologie» [Travaux de l'association internationale de limnologie/proceedings of the International Association of Limnologyl. 13. RELATIONS AVEC D'AUTRES ORGANISATIONS INTERNATIONALES : L'Association constitue la Section limnologique de l'union internationale des sciences biologiques, qui est elle-même affiliée à l'1.c.s.u. 14. HISTORIQUE : L'Association a été fondée en 1922 à Kiel, sur la base d'une proposition du P' D' August Thienemann (Allemagne) et du P' D' Einar Naumann (Suède). Congrès : Allemagne, 1922 ; Autriche, 1923 ; Union des Républiques Socialistes Soviétiques, 1925; Italie, 1927; Hongrie, 1930; Pays-Bas, 1932 ; Yougoslavie, 1934; France, 1937; Suède, 1939; Suisse, 1948; Belgique, BIBLIOGRAPHIE : < 25 Jahre internationale Vereinigung für theoretische und angewandte Limnologie», par le P' D' Friedrich Lenz, OBSERVATIONS : Congrès prévu pour 1953 (Royaume-Uni). ASSOCIATION INTERNATIONALE DES MICROBIOLOGISTES (INTERNATIONAL ASSOCIATION OF MICROBIOLOGISTS [I.A.M.B.]) 2. ADRESSE : 19, avenue César-Roux, Lausanne (Suisse). 3. CARACTERE : Non gouvernemental. BUTS : L'Association a pour objet : d'assurer la continuité des travaux entre les congrès internationaux de microbiologie (congrès triennaux qui antérieurement se tenaient sous l'égide de la Société internationale de microbiologie) ; de contribuer, par tels autres moyens jugés utiles, au progrès de la science microbidogique. 5. ORGANES DIRECTEURS : La direction de l'association est assurée par la Commission permanente internationale pour l'organisation des congrès, formée de membres appartenant aux pays suivants : Antilles britanniques : D A.C. Thaysen, Colonial Microbiological Research Institute, Port-of-Spain, La Trinité ; Argentine : P' Aloïs Bachmann, Département de microbiologie, Buenos Aires ; Australie :(par interim) D' F.M. Burnet, Royal Melbourne Hospital, Parkville N-2, Victoria; Belgique : P' Jules Bordet, Institut Pasteur, Bruxelles; Brésil : P' Olympio da Fonseca, Instituto Oswaldo Cruz, Rio de Janeiro; Bulgarie : P' W. Markoff, Sofia; Canada i P' E.G.D. Murray, Department of Bacteriology, McGill University, Montreal ; Chili : D' Emiliano Armijo, Instituto BacterioIogico de Chile, Santiago; Chine : D' F.F. Tang, Institut national des vaccins et sérums, Temple du Ciel, Pékin; Cuba : D' GuilFmo Lage, Université de La Havane; Danemark : P' Th. Madsen, Copenhague; Egypte : P' Omar Khairat, Université Farouk, Hôpital national, Alexandrie; Espagne : P' Juan Marcilla, Instituto Ramon y Cajal, Madrid; Etats. Unis d'amérique : P' Stuart Mudd, Department of Bacteriology, University of 5

16 Pennsylvania, Philadelphie ; Finlande : P' A.I. Virtanen, Helsinki; France : D' J. Tréfouël, Institut Pasteur, Paris; Grèce : représentant non désigné; Hongrie : P' R. Manninger, Budapest; Inde : Sir S.S. Sokhey, The Haffkine Institute, Bombay; Irlande : P' J.W. Bigger, Department of Bacteriology, Trinity College, Dublin; Islande : D' Björn Sigurdsson, Institut de pathologie expérimentale, Université d'islande, Keldur, Reykjavik; Israël : D' M. Aschner, Mayer de Rothschild Hadassah University Hospital, Jérusalem; Italie : P' Giuseppe Penso, Istituto superiore di saniti, Rome; Meziqne : D' Gerard0 Varela, Sociedad Mexicana de Historia Natural, Mexico, D.F.; Nouvelle-Zélande : D' T.R. Vernon, Department of Scientific and Industrial Research, Plant Diseases Division, Owairaka, Auckland ; Pays-Bus : P' A.J. Kluyver, Technische Hoogeschool, Delft; Pologne : M. Ludwik Hirszfeld, Institut de microbiologie médicale, Université de Wroclaw, Wroclaw ; Portugal : D' Augusto Salazar Leite, Instituto de medicina tropical, Lisbonne; Roumanie : P' M. Ciuca, Institut Docteur I. Cantacuzino, Bucarest; Royaume-Uni : Sir Alexander Fleming, St. Mary's Hospital, Londres, W.2.; Suède: P' C. Kling, Stockholm: Suisse : P' A. Grumbach, Hygiene-Institut der Universität, Zürich; Tchécoslovaquie : D' Otto Jirovec, Section de parasitologie, Université Charles, Prague ; Turquie : D' Zeki Akkoynlu, Institut des recherches des monopoles de Turquie, Cevizli- Maltepe; Union Sud-Africaine : P' W.J. Liitjeharms, Department of Botany, University College of the Orange Free State, Bloemfontein; Uruguay : D' Estenio Hormaeche, Instituto de Higiene, Montevideo ; Venezuela : P' Alberto J. Fernández, Universidad, Caracas; Yougoslavie : D' Dora Filipovio c/o D' Nikola Nikolic, Comité pour la protection de la santé publique, Belgrade. BUREAU : président : D' Th. Madsen; secrétaire général honoraire : D' R. Dujarrie de la Rivière; secrétaire général : D' Ralph St. John-Brooks. 6. MEMBRES : Groupements nationaux affiliés à l'association : Australie :(par intérim) Australian National Research Council (secrétaire : P' E.O. Hercus, Physics School, University of Melbourne, Melbourne) ; Bulgarie : Société bulgare de microbiologie (président : P' W. Markoff, Sofia) ; Espagne : Consejo Superior de Investigaciones Científicas (Secrétaire : D' José Maria Albareda, Madrid) ; fi'tats-unis d'amérique : Society of American Bacteriologists (secrétaire : D' J.E. Blair, New York, N.Y.) ; France : Association des microbiologistes de langue française, Paris ; Hongrie : Comité national hongrois de l'association internationale des microbiologistes, Budapest (président : P' R. Manninger) ; Inde : Association of Microbiologists of India (président : c"' S.S. Sokhey, Haffkin Institute, Bombay) ; Israël : Société de microbiologie de Palestine, Jérusalem (secrétaire : D' J. Gurevitch) ; Italie : Società internazionale di microbiologia, Sezione italiana (président : P' V. Puntoni, Université de Rome, Rome; Mexique : Sociedad Mexicana de Historia Natural (secrétaire permanent : P' Enrique Bletrán, Mexico, D.F.) ; Pays*Bas : Société néerlandaise de microbiologie (c/o P' A.J. Kluyver, Technische Hoogeschool, Delft) ; Pologne : Association polonaise de microbiologie; Royaume-Uni : The Society for General Microbiology (secrétaire : J.G. Davis, Southall, Middx) ; Suisse : Schweizerische Mikrobiologische Gesellschaft (président : P' A. Grumbach, Université de Zurich, Zurich) ; Tchécoslovaquie : Ceska Mikrobiologiska Spolecnost v Praze [Société tchèque de microbiologie de Prague] (secrétaire : P' D' Patocka, Institut bactériologique, Prague) ; Yougoslavie : Comité national pour la protection de la santé publique, F.N.J.R. (secrétaire : Ilr Nikola Nikolic, Belgrade). 7. COMMISSIONS : Comité internacional permanent de nomenclature bactério2ogique, secrétaires : P' R.S. Breed (Etats-Unis d'amérique), D' Ralph St. John-Brooks G (Etats-Unis d'amérique) ; Commission juridique du Comité de nomenclature, président : D' R.E. Buchanan; Sous-Comité des entérobactériacées, président : D' F. Kauffmann (Danemark) ; Sous-Comité du pneumocoque, président : D' R. St John- Brook3 (États-Unis d'amérique) ; Sous-Comité des Neisseria, secrétaire : D' Sara E. Branham (Etats-Unis d'amérique) ; Sous-Comité de la myco-bactérie, secrétaire : P' G. Penso (Italie); Sous-Comité du Clostridium, président : D' A.R. Prévot

17 (France) ; Mycopathologie médicale et vétérinaire, secrétaire : D' W.J. Nickerson (gtats-unis d'amérique). 8. RESSOUQCES : Fédération internationale des collections de cultures de microorganismes (voir p. 25) ; Centre de collection de types microbiens (voir p. 25). 9. FINANCES : Les ressources de l'association proviennent uniquement des droite de participation que versent les membres aux congrès. 10. REUNIONS : Les congrès tiennent tous les trois ans. 11.~0~~ : Le vote se fait tant par pays que par membres individuels. 12. PUBLICATIONS : Procès-verbaux publiés après chaque congrès. 13. RELATIONS AVEC D'AUTRES ORGANISATIONS INTERNATIONALES : Depuis le 28 juillet 1947 l'association constitue la Section de microbiologie de l'union internationale des sciences biologiques, qui est elle-même affiliée à 1'r.c.s.u. 14. HISTORIQUE : Le I" Congrès international de microbiologie s'est tenu à Paris en 1930; le II' Congrès, à Londres en 1936; le III' Congrès, à New York en 1939; le IV' Congrès, à Copenhague en OBSERVATIONS : Le v' Congrès se tiendra à Rio de Janeiro en 1950; le VI", à Rome en BUREAU CENTRAL DE LA CARTE DU MONDE AU MILLIONIÈME (CENTRAL BUREAU, INTERNATIONAL 1 : 1,000,000 MAP OF THE WORLD) 2. ADRESSE : Ordnance Survey Office, Leatherhead Road, Chessington, Surrey, Royaume- Uni. 3. CARACTERE : Intergouvernemental. 4. BUTS : Coordonner la publication, par les Etats membres, d'une carte du monde à l'échelle du l/l.ooo.ooo, en utilisant un quadrillage, des symboles et des signes conventionnels uniformes, conformément aux résolutions adoptées aux conférences de 1909 et de 1913 et à la commission de ORGANES DmmTEims : RUREAU : président : major général R. L1. Brown, C.B., C.B.E.; secrétaire : Lt-C" D.I. Burnett, M.B.E., R.E. 6. MEMBRES : Afrique-Occidentale française, Allemagne, Argentine, Au:tralie, Belgique, Bolivie, Bylgarie, Canada, Chili, Chine, Congo belge, Danemark, Egypte, Equateur, Espagne, Etats-Unis.d'.lmérique, Finlande, France, Grèce, Honduras, Hongrie, Inde, Indochine, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Lituanie, Monaco, Norvège, Nouvelle. Zélande, Pays-Bas, Pérou, Pologne, Portugal et colonies portugaises, République Dominicaine, Rhodésie, Roumanie, Royaume-Uni, Soudan anglo-égyptien, Suède, Suisse, Thailande, Uruguay, Venezuela, Yougoslavie. S.RESSOURCES : Collection des feuillets publiés de la carte du monde au i/l.ooo.ooo. 9. FINANCES : Cotisations annuelles des pays adhérents fixée à 10 livres sterling. 12. PUBLICATIONS : Rapports annuels, HISTORIQUE : Le Bureau tire son origine des congrès internationaux de géographie. Le Congrès de Londres (1909) a déterminé les caractéristiques qui pourraient servir de base à l'ótablissement effectif de la carte. Le Congrès de Paris (1913) a, par iine régolution, décidé la création du Bureau central.

18 BUREAU CENTRAL DES TELEGRAMMES ASTRONOMIQUES (CENTRAL BUREAU FOR ASTRONOMICAL TELEGRAMS [C.B.A.T.] ) 2. ADRESSE : Observatoire de l université, Oestervoldgade, 3, Copenhague K, Danemark. Téléphone : Palae Adresse télégraphique : OBSERVATOIRE COPENHAGUE. 3. CARACTERE : Non gouvernemental. 4. BUTS : Faire connaitre les découvertes astronomiques par voie de télégrammes et de circulaires. 5. ORGANES DIRECTEURS : Commission 6 de l Union astronomique internationale. BUREAU: président de la Commission 6: P A. Mikhailov, Pyzhevsky per. 3, Moscou 17, U.R.S.S. (date d expiration du mandat : 1951) ; directeur du Bureau central : Mme Julie M. Vinter Hansen (Danemark). OR MEMBRES : Sont abonnés aux télégrammes et aux circulaires les pays suivants : Algérie, Allemagne, Argentil, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Danemark, Égypte, Espagne, Etats-Unis d Amérique, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Inde, Indonésie, Irlande, Irlande du Nord, Italie, Japon, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pays-Bas, Pologne. Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Tchécoslovaquie, Trieste, Union Sud-Africaine, Union des Républiques Socialistes Soviétiques, Uruguay, Yougoslavie. 7. COMMISSIONS : Organismes associés pour les télégrammes : Commonwealth Observatory, Canberra (pour l Australie) ; Union Observatory, Johannesburg (pour l Union Sud-Africaine) ; Institut astronomique Sternerberg?, Moscou (pour l U.R.S.S.) ; Harvard College Observatory, Cambridge, Mass., Etats-Unis d Amérique (pour les Amériques), autonome, mais collabore avec le Bureau central. FINANCES : Le Bureau couvre lui-même ses frais. Les abonnés aux télégrammes et circulaires versent une provision pour couvrir les dépenses. Une subvention annuelle de francs-or est attribuée au directeur du Bureau pour frais de secrétariat et autres. 10. RÉUNIONS : Tous les trois ans. 12. PUBLIC~TIQNS : Télégrammes et circulaires chaque fois qu il est utile (en général une circulaire par semaine). Compte rendu d activité du Bureau et code imprimé pour les télégrammes astronomiques (publiés l un et l autre dans les Transactions of the International Astronomical Union»). 13. RELATIONS AVEC D AUTRES ORGANISATIONS INTERNATIONALES : Le Bureau est placé sous le patronage de l Union astronomique internationale. 14. HISTORIQUE : Le Bureau fut fondé en 1919 sous les auspices de l Union astronomique internationale; il avait son siège à l observatoire de Bruxelles ; son premier directeur fut G. Lecointe. En 1922 il fut transféré à l observatoire de Copenhague; le P E. Strömgren en fut le directeur jusqu à fia mort, survenue en avril 1947; Mme Julie M. Vinter Hansen, astronome principale de l observatoire de Copenhague, fut alors nommée directrice. 8

19 BUREAU HYDROGRAPHIQUE INTERNATIONAL (INTERNATIONAL HYDROGRAPHIC BUREAU LI.H.B.1) 2. ADRESSE : Quai des États-Unis, Monte-Carlo, Monaco. 3. CAMCTERE : Intergouvernemental. 4.BUTS : Instituer une collaboration permanente entre les services hydrographiques des divers pays; coordonner leurs travaux en vue de rendre plus facile et plus sûre la navigation sur toutes les mere; travailler à uniformiser les documents hydrographiques et contribuer au progrès de la science hydrographique. 5. ORGANES DIRECTEURS : Comité de direction (composé du président et de deux' directeurs), élu tous les cinq ans par la Conférence internationale d'hydrographie. BUREAU; président: Vice-Admiral J.D. Nares, D.S.O., de la Marine royale britannique (en retraite) ; directeur : Rear-Admiral C.L. Nichols, de la Marine nalionale des États-Unis d'amérique (en retraite) ; directeur adjoint : non désigné ; secrétaire général: capitaine de vaisseau de réserve H. Bencker, de la Marine française. 6. MEMBRES : Argentine, Australie, Brésil, Chine, Cuba, Danemark, Égypte, Espagne, Etats-Unis d'amérique, France, Grèce, Italie, Japon, Monaco, Norvège, Nouvelle- Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Thailande, Turquie, Uruguay. 8. RESSOURCES : Cartes, instructions aux navigateurs et publications nautiques normales. OR FINANCES : Chaque membre doit souscrire deux parts de francs-or; les membres dont le tonnage atteint ou dépasse tonnes (pour le total de la marine de guerre et de la marine marchande) doivent souscrire un nombre de parts supplémentaires correspondant au tonnage qu'ils possèdent. 10. RÉUNIONS : Une Conférence internationale d'hydrographie tous les cinq ans. 11.~0~~ : Chaque membre ne dispose que d'une voix, quelle que soit la question soumise à la Conférence, exception faite pour l'eilection du Comité de direction et pour celle du secrétaire général; pour ces élections chaque membre dispose de deux voix; les pays dont le tonnage total (marine de guerre et marine marchande réunies) dépasse tonnes disposent d'un nombre supplémentaire de voix, déterminé par application d'iin barkme fixé par les statuts du Bureau. Tonnage Voix supplément aires - de à tonnes de à tonnes de à tonnes au-dessus de tonnes PUBLICATIONS : Comptes rendus des débats des conférences internationales d'hydrographie de 1919, 1926, 192Y; conférences extraordinaires : 1932, 1937, 1947; statuts du Bureau; rapports annuels depuis 1922; a Revue d'hydrographie >, publiée deux fois par an depuis 1925; a Bulletin hydrographique international», publib chaque mois depuis 1928; < Annuaire 1950,,1 vol., donnant les titres, l'adresse, etc., des hydrographes du monde entier; environ quarante publications diverses portant sur des questions techniques, dont un dictionnaire d'hydrographie en plusieurs langues. 14. HISTORIQUE : Le Bureau hydrographique international a été créé en La v' Conférence internationale d'hydrographie, qui s'est tenue à Monaco en 1947, a remanié ses statuts. - 9

20 BUREAU INTERNATIONAL DES ETALONS PHYSICO-CHIMIQUES (INTERNATIONAL BUREAU FOR PHYSICO-CHEMICAL STANDARDS) 2. ADRESSE : Université, 50, avenue Franklin-Roosevelt, Bruxelles, Belgique. Adresse télégraphique : UNIVERSITE BRUXELLES. 3. CARACTERE : Non gouvernemental. 4. BUTS : Préparation à l'état de pureté, étude des constantes physico-chimiques et distribution aux intéressés d'échantillons de substances très pures. Travaux de recherches dans le même domaine. 5. ORGANES DIRECTEURS : Comité directeur, nommé par le Conseil national belge de chimie. BUREAU : président : H. Wuyts, professeur honoraire à l'université de Bruxelles ; directeur : J. Timmermans, professeur à l'université de Bruxelles ; attachés aux laboratoires : sous-directeur : M. Beckers, D.Sc. (Belgique), maître de conférences; assistant : D' H. Hennaut-Roland, D.Sc. (Belgique); assistant attaché à la section métrologique : Mathieu, D.Sc. (Belgique). OR MEMBRES : Groupement privé, sans statut juridique, mais dont les statuts ont été approuvés par le Comité national belge de chimie et l'union internationale de chimie. 9. FINANCES : Subventions annuelles des représentants de la grande industrie chimique belge et de l'union internationale de chimie; de ~'u.n.e.s.c.o. (pour la collection de produits purs); et de YInstitut (belge) pour la recherche scientifique appliquée à l'industrie et à l'agriculture (pour la Section métrologique). I~.PUBLICATIONS : Travaux de recherches publiés dans : 1" le < Bulletin de la Société chimique de Belgique > (Bruxelles) (méthodes et appareils utilisés par le Bureau international des étalons physico-chimiques) ; 2" le g Journal de chimie physique )> (Paris) (étude des constantes des composés organiques purs, par séries de vingt composés); 3" Jean Timmermans, < La notion d'espèce en chimie», Paris, 1928; édition russe, Leningrad, 1931; édition américaine, New York et Londres, 1940; édition espagnole, Barcelone, Autres documents publiés : < Physical Constants of Pure Organic Compounds», par J. Timmermans, 1 vol., 1949, Elsevier Publishing Co., Amsterdam-New York; rapports bisannuels, présentés alternativement d'année en année aux conférences de l'union internationale de chimie et aux assemblées générales de la Société chimique belge. 13. RELATIONS AVEC D'AUTRES ORGANISATIONS INTERNATIONALES : Le Bureau est affilié à l'union internationale de chimie, qui est elle-même affiliée à 1'1.c.s.w. 14. HISTORIQUE : Créé en 1921, sous les auspices de l'union internationale de chimie, par le Conseil national belge de chimie, qui dépend lui-même de l'académie royale de Belgique, Classe des sciences; à la fin de 1947 la constitution d'une collection de produits chimiques purs de toute nature a été entreprise à la demande de ~'u.n.e.s.c.o., et la Section métrologique a été fondée à la fin de l'année suivante.

0.941.291 relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures

0.941.291 relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures Texte original 0.941.291 Convention relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures Conclue à Paris le 20 mai 1875 Approuvée par l Assemblée fédérale le 2 juillet 1875 1 Instruments

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

Arrangement de Strasbourg concernant la classification internationale des brevets

Arrangement de Strasbourg concernant la classification internationale des brevets Texte original Arrangement de Strasbourg concernant la classification internationale des brevets 0.232.143.1 Conclu à Strasbourg le 24 mars 1971 Approuvé par l Assemblée fédérale le 3 octobre 1972 1 Instrument

Plus en détail

"Ч. 山 4 丄 RENSEIGNEMENTS SUR LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES DEMANDANT A ETRE ADMISES AUX RELATIONS OFFICIELLES AVEC L'OMS

Ч. 山 4 丄 RENSEIGNEMENTS SUR LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES DEMANDANT A ETRE ADMISES AUX RELATIONS OFFICIELLES AVEC L'OMS W O R L D H E A L T H ORGANIZATION ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ CONSEIL EXECUTIF Vingt-cinquième session 山 4 丄 "Ч. EB25/NG0/5 19 octobre 1959 ORIGINAL : ANGLAIS DISTRIBUTION RESTREINTE RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012

Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012 Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012 Notification du Directeur exécutif Vingt-septième session du Conseil d administration/forum ministériel mondial sur l environnement (Nairobi, 18-22 février 2013) 1.

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008 F CAJ/57/6 ORIGINAL : anglais DATE : 14 mars 2008 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE?

SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE? Office National de Sécurité Sociale SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE? 1. Envoi dans des pays de l Union européenne (UE) Depuis le 1er mai 2010, le Règlement CE n 883/2004 détermine la

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN 1. Présentation... 413 2. Méthodologie... 413 3. Sources de documentation... 413 4. Tableaux... 414 Liste des tableaux Tableau 33. 1 : Répartition des représentations

Plus en détail

MANDAT DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE (2012-2020)

MANDAT DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE (2012-2020) MANDAT DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE (2012-2020) 20 avril 2012 Washington, DC MANDAT DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE (2012-2020) I. OBJECTIFS, FONCTIONS ET MISSIONS OBJECTIFS DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU FÉVRIER 202, N 7 Cette fiche d information de l ISU présente les dernières données de l enquête sur les films de long

Plus en détail

Demande déposée par l Organisation internationale de physique médicale en vue de l admission à des relations officielles avec l OMS

Demande déposée par l Organisation internationale de physique médicale en vue de l admission à des relations officielles avec l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/NGO/9 Cent trente-sixième session 21 novembre 2014 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire Demande déposée par l Organisation internationale de physique médicale en vue de l admission

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

AJ/43 ORGANISATION INTERNATIONALE POUR LES RÉFUGIÉS (OIR)

AJ/43 ORGANISATION INTERNATIONALE POUR LES RÉFUGIÉS (OIR) AJ/43 ORGANISATION INTERNATIONALE POUR LES RÉFUGIÉS (OIR) Intitulé : ORGANISATION INTERNATIONALE POUR LES RÉFUGIÉS (OIR). Niveau de classement : regroupement de fonds. Dates extrêmes : 1936-1953. Importance

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture NATIONS UNIES UNEP/FAO/RC/COP.4/22 RC Distr. : Générale 22 mai 2008 Programme des Nations Unies pour l environnement Français Original : Anglais Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l

Plus en détail

Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines

Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines Texte original Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines 0.822.724.2 Conclue à Genève le 23 juin 1975 Approuvée

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES Décret n o 2010-1120 du 22 septembre 2010 portant publication de l accord de coproduction cinématographique

Plus en détail

Couverture des régimes de retraite privés

Couverture des régimes de retraite privés Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Couverture des régimes de retraite privés Merci

Plus en détail

L Union Européenne (15 pays) PAYS. L Union Européenne (15 pays) PAYS

L Union Européenne (15 pays) PAYS. L Union Européenne (15 pays) PAYS Nom :. Prénom :.. Date : L Union Européenne (15 pays) PAYS Autriche Belgique Allemagne Danemark Espagne Finlande France Royaume-Uni Grèce Irlande Italie Luxembourg -Bas Portugal Suède Capitales Nom :.

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009)

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009) PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS non soumis au régime général de l'obligation de visa Franchise 3 mois Franchise 1 mois ALLEMAGNE *** ANDORRE ARGENTINE AUSTRALIE AUTRICHE *** BELGIQUE *** BRESIL BRUNEI BOLIVIE

Plus en détail

Note d information: La Commission internationale du peuplier Un organe statutaire technique de l Organisation pour l alimentation et l agriculture

Note d information: La Commission internationale du peuplier Un organe statutaire technique de l Organisation pour l alimentation et l agriculture Note d information: La Commission internationale du peuplier Un organe statutaire technique de l Organisation pour l alimentation et l agriculture Organisation des Nations Unies pour l alimentation et

Plus en détail

D Environnement pédagogique

D Environnement pédagogique Chapitre D Environnement pédagogique et organisation scolaire Regards sur l éducation OCDE 2011 407 Combien de temps les élèves passent-ils en classe? Dans les pays de l OCDE, les élèves sont censés suivre

Plus en détail

BUREAU DES AFFAIRES JURIDIQUES. Règlement Général [I/GREG/GA/1956(2014)]

BUREAU DES AFFAIRES JURIDIQUES. Règlement Général [I/GREG/GA/1956(2014)] BUREAU DES AFFAIRES JURIDIQUES Règlement Général [I/GREG/GA/1956(2014)] RÉFÉRENCES Règlement général de l O.I.P.C.-INTERPOL adopté par l Assemblée générale de l Organisation en sa 25 ème session (1956

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

LE CENTRE EUROPÉEN DE RECHERCHE EN POLITIQUE SOCIALE

LE CENTRE EUROPÉEN DE RECHERCHE EN POLITIQUE SOCIALE LE CENTRE EUROPÉEN DE RECHERCHE EN POLITIQUE SOCIALE Photo de couverture basé sur un Orthophoto de la Stadtvermessung Wien, Bildflug: BEV Organisation intergouvernementale de recherche dans le domaine

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004

Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004 Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004 Statuts IACAPAP version française 2004 p. 1 Statuts de L Association

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? Pourquoi choisir? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

ECONOMIC CONSEIL wax» AND ECONOMIQUE ggflg^ SOCIAL COUNCIL ET SOCIAL ** «* ORIG-IN,:-!,: îimgïish

ECONOMIC CONSEIL wax» AND ECONOMIQUE ggflg^ SOCIAL COUNCIL ET SOCIAL ** «* ORIG-IN,:-!,: îimgïish United Nations Nations Unies ECONOMIC CONSEIL wax» AND ECONOMIQUE ggflg^ SOCIAL COUNCIL ET SOCIAL ** «* ORIG-IN,:-!,: îimgïish OOlllISSION DES QUESTIONS ECONOMIQUES ET DE "L'EMPLOI LISTE PROVISOIRE DES

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Relumina L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été introduite

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/2006/4/Add.2 19 juillet 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE NATIONS UNIES COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE RECOMMANDATION n 4, deuxième édition, adoptée par le Centre des Nations Unies pour la facilitation du

Plus en détail

Comparaison internationale des Charges fiscales

Comparaison internationale des Charges fiscales Comparaison internationale des Charges fiscales Taux et quotes-parts d'impôts dans différents pays de l'ocde Janvier 2014 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

PARTIE III L espace mondial

PARTIE III L espace mondial PARTIE III L espace mondial SOUS-PARTIE I LE MONDE : LES GRANDES ZONES GÉOGRAPHIQUES 370 CHAPITRE 1 LES DÉPENSES DE R&D 371 CHAPITRE 2 LES COMPÉTENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 374 CHAPITRE 3 LA PRODUCTION

Plus en détail

Protocole de signature facultative à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, concernant le règlement obligatoire des différends

Protocole de signature facultative à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, concernant le règlement obligatoire des différends Texte original Protocole de signature facultative à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, concernant le règlement obligatoire des différends 0.191.011 Conclu à Vienne le 18 avril 1961

Plus en détail

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application Tarifs Conditions générales et tarifs des paiements internationaux et encaissement de chèques étrangers et de chèques en devises. Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Remarque: une T.V.A. (au taux de 21%) est

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES, CONSIDÉRANT que, afin d'organiser la transition entre les dispositions institutionnelles des traités applicables avant

Plus en détail

PROGRAMME DES SÉANCES JEUDI 28 MAI 2015

PROGRAMME DES SÉANCES JEUDI 28 MAI 2015 ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL journal Comité des programmes et des budgets N 2 Trente et unième session Vienne, 27-29 mai 2015 PROGRAMME DES SÉANCES JEUDI 28 MAI 2015

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*)

MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*) ANNEXE MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*) A. CONVENTIONS PREPAREES PAR UNIDROIT ET APPROUVEES A DES CONFERENCES DIPLOMATIQUES CONVOQUEES PAR DES ETATS

Plus en détail

Logement aux frais du membre du personnel 3,82 EUR 19,22 EUR 43,78 EUR 23,04 EUR

Logement aux frais du membre du personnel 3,82 EUR 19,22 EUR 43,78 EUR 23,04 EUR boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Les frais de séjour (missions) en Belgique et à l étranger

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

BREF HISTORIQUE : LES CHIFFRES DU SUCCÈS

BREF HISTORIQUE : LES CHIFFRES DU SUCCÈS BREF HISTORIQUE : LES CHIFFRES DU SUCCÈS 1992 Ouverture du premier centre Curves pour les femmes à Harlingen, Texas 1995 Ouverture de la première franchise Curves pour les femmes ouvre à Paris, Texas 1996

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Doc 7600/8, Règlement intérieur permanent de l Assemblée de l Organisation de l aviation civile internationale

Doc 7600/8, Règlement intérieur permanent de l Assemblée de l Organisation de l aviation civile internationale Publié séparément en français, en anglais, en arabe, en chinois, en espagnol et en russe par l ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE 999, rue University, Montréal (Québec) H3C 5H7 Canada Les

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Arrangement de Strasbourg concernant la classification internationale des brevets

Arrangement de Strasbourg concernant la classification internationale des brevets Arrangement de Strasbourg concernant la classification internationale des brevets du 24 mars 1971, modifié le 28 septembre 1979 Les Parties Contractantes, Considérant que l adoption, sur le plan mondial,

Plus en détail

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 Offre réservée aux particuliers exclusivement ZEOP SAS 39 rue Pierre Brossolette 97420 LE PORT - capital de 500 000 - RCS SAINT DENIS 531 379 295 Les prix sont exprimés en

Plus en détail

Exportations de grain canadien et de farine de blé

Exportations de grain canadien et de farine de blé Commission canadienne des grains Canadian Grain Commission MARS CAMPAGNE AGRICOLE 2011- Exportations de grain canadien et de farine de blé 2011- À Tonnes (millions) 10.0 7.0 9.0 6.5 6.0 8.0 5.5 7.0 5.0

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Organisation de coopération et de développement économiques Division de l'investissement,

Plus en détail

GRILLE TARIFAIRE. Offre THD Particuliers Ste Anne. Tarif en vigueur au15 octobre 2015

GRILLE TARIFAIRE. Offre THD Particuliers Ste Anne. Tarif en vigueur au15 octobre 2015 GRILLE TARIFAIRE Offre THD Particuliers Ste Anne Tarif en vigueur au15 octobre 2015 Offre internet et fixe Offre réservée aux particuliers pour toute installation créée sur la commune de Sainte Anne (Guadeloupe)

Plus en détail

Chronologie 1945 Conférences de Yalta et de Potsdam Fondation de l'organisation des Nations Unies

Chronologie 1945 Conférences de Yalta et de Potsdam Fondation de l'organisation des Nations Unies Chronologie 1945 Conférences de Yalta et de Potsdam Fondation de l'organisation des Nations Unies 1946 Discours de Churchill à Fulton 1947 Proclamation de la doctrine Truman Création du Kominform Élaboration

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne En 1999, à l occasion de son congrès de Pékin, l UIA adoptait un accord international pour la recommandation

Plus en détail

Curriculum Vitae. Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth (Liban).

Curriculum Vitae. Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth (Liban). Curriculum Vitae Me ANTOINE AKL Né à Chamat, Casa de Jbeil (Liban) ETUDES Etudes Primaires Collège de la Sagesse, Beyrouth (Liban). Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA SANTÉ AVOIRS CARRIÈRE LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS AVEC LA BASE DE DONNÉES MERCER SUR LES RSR (MISE À JOUR DE 2014) AVRIL 2015

Plus en détail

CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999

CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999 CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999 Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 4 novembre 2003*.

Plus en détail

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012 Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI Version du 4 Mai 2012 Objectifs Identification des étudiants, doctorants, stagiaires, chercheurs étrangers accueillis à l INSA Vérification de la conformité par

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Rapport du Comité scientifique des Nations Unies pour l étude des effets des rayonnements ionisants

Rapport du Comité scientifique des Nations Unies pour l étude des effets des rayonnements ionisants Nations Unies Rapport du Comité scientifique des Nations Unies pour l étude des effets des rayonnements ionisants Soixante et unième session (21-25 juillet 2014) Assemblée générale Documents officiels

Plus en détail

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers.

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers. Notice n 29/357 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des intérêts hypothécaires de personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (du 19 mars 2013) Valable depuis

Plus en détail

RAPPORT. (préparé par le Secrétariat)

RAPPORT. (préparé par le Secrétariat) FR COMMISSION DES FINANCES UNIDROIT 2011 70 ème session AG/Comm. Finances (70) 9 Rome, 29 septembre 2011 Original: français septembre 2011 RAPPORT (préparé par le Secrétariat) Sommaire Action demandée

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES CONSEIL. Quarante-huitième session ordinaire Genève, 16 octobre 2014

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES CONSEIL. Quarante-huitième session ordinaire Genève, 16 octobre 2014 ORIGINAL : anglais DATE : 28 juillet 2014 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES Genève F CONSEIL Quarante-huitième session ordinaire Genève, 16 octobre 2014 RAPPORT SUR LA GESTION

Plus en détail

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013 159/2014-22 octobre 2014 Permis de résidence dans l'ue28 pour les citoyens extracommunautaires Plus de 2,3 millions nouveaux titres de séjour délivrés dans l UE28 en 2013 Principaux bénéficiaires originaires

Plus en détail

Publié par le : Secrétariat général Organisation universitaire interaméricaine. Décembre 2007

Publié par le : Secrétariat général Organisation universitaire interaméricaine. Décembre 2007 Publié par le : Secrétariat général Organisation universitaire interaméricaine Décembre 2007 Traduction française de la Déclaration de principes et Statuts originaux [Declaración de Principios y Estatutos],

Plus en détail

Annexe B. Programme du Secrétariat pour 2007-2008. Introduction

Annexe B. Programme du Secrétariat pour 2007-2008. Introduction DÉCISION 4 - ANNEXE B Annexe B Programme du Secrétariat pour 2007-2008 Introduction Le présent programme de travail brosse un tableau des activités que le Secrétariat se propose de réaliser durant l exercice

Plus en détail

DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 26.3.2013

DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 26.3.2013 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 26.3.2013 C(2013) 1725 final DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION du 26.3.2013 établissant les listes des documents justificatifs devant être fournis par les demandeurs

Plus en détail

DÉCLARATIONS DES ETATS PARTIES CONCERNANT LE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS FAITES EN VERTU DE L ARTICLE 287 (CHOIX DE LA PROCÉDURE)

DÉCLARATIONS DES ETATS PARTIES CONCERNANT LE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS FAITES EN VERTU DE L ARTICLE 287 (CHOIX DE LA PROCÉDURE) Algérie DÉCLARATIONS DES ETATS PARTIES CONCERNANT LE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS FAITES EN VERTU DE L ARTICLE 287 (CHOIX DE LA PROCÉDURE) [Original : arabe et français] «La République algérienne démocratique

Plus en détail

Ces instructions annulent et remplacent toutes les instructions précédentes. Valables dès le 1er janvier 2012

Ces instructions annulent et remplacent toutes les instructions précédentes. Valables dès le 1er janvier 2012 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Instructions concernant l'imposition à la source des prestations de prévoyance versées par des institutions de droit

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail