La déclaration de Namur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La déclaration de Namur"

Transcription

1 La déclaration de Namur Nous, jeunes Européens qui nous sommes rassemblés à Namur pour le projet «From You to E.U.», sommes parvenus à un accord, à travers des discussions, des échanges et des négociations, sur les recommandations suivantes à destination des autorités, avec pour but d accroître la participation des jeunes en Europe. Nous avons décidé de les élaborer à partir des thèmes suivants : influence dans la prise de décision, créativité, opportunité, éducation et motivation. Influence dans la prise de décision Nous souhaitons vivement prendre une part active à la vie de nos communautés, mais nous constatons que, la plupart du temps, nous ne sommes pas écoutés. Les politiques, ou la manière dont elles sont menées, ne correspondent pas toujours à nos besoins. 1. De mettre en place, dans chaque commune, un conseil de jeunes. Les jeunes devraient être invités à discuter des questions qui les concernent et leurs opinions devraient avoir une influence considérable dans les matières jeunesse. Cette idée devrait être promue à tous les niveaux de pouvoir, et ce jusqu au Parlement européen. 2. D améliorer la communication entre les autorités et les jeunes en utilisant des méthodes qui permettent aux deux parties d être à un même niveau, en partageant leurs idées sur des sujets en relation avec la jeunesse, mais aussi en discutant d autres sujets à travers des tables rondes, des panels, des formations et des sorties communes, etc. 3. D organiser des élections parallèles pour les jeunes durant les scrutins officiels dans le but d accroître l intérêt et l implication des jeunes en politique. Les résultats de ces élections devraient être diffusés dans les médias. Créativité La créativité, c est sortir des sentiers battus et s adapter aux différentes situations. Pour nous, créativité signifie innovation, liberté, résolution de problèmes, avant-garde, opinions et ouverture. Actuellement, les politiques et les écoles n encouragent pas souvent à la créativité ; elle peut même y être bridée. Nous avons le devoir de promouvoir et d enseigner

2 aux générations futures comment penser de manière créative et libre. Nous devons influencer aussi bien les autorités politiques que les instances éducatives : à ces niveaux, la créativité aura une influence positive sur la citoyenneté européenne et la conscience de soi. 1. De simplifier les démarches administratives car elles empêchent de nombreux jeunes de s exprimer. 2. De créer une plateforme européenne en ligne pour les jeunes dont le contenu est généré par les utilisateurs. A côté de cela, les réseaux sociaux existants seraient également utilisés. En offrant aux jeunes l accès et la liberté de partager des informations sur leur pays et leurs opinions, nous pouvons ainsi créer une vision européenne commune de la créativité. 3. De créer, dans les écoles et dans les universités, des structures qui encouragent la créativité et le partage d expériences. L objectif visé est de rendre compte aux autorités des idées, des opportunités et des informations sur les cultures jeunes et sur la manière dont les jeunes européens font face aux différents problèmes. La plateforme en ligne présentée ci-dessus peut être utilisée à cette fin. 4. De faciliter l organisation de festivals ou d autres activités de promotion des talents, des cultures et de la créativité des jeunes. Ces festivals généreraient une meilleure compréhension entre les différentes générations et contribueraient à combler le fossé qui les sépare. Opportunités Afin de pouvoir saisir les opportunités qui s offrent à nous dans la vie, nous avons besoin de savoir qu elles existent. Nous sommes encore jeunes et donc pas totalement autonomes. C est pourquoi nous avons besoin de l aide d un partenaire stable. 1. De fournir des informations accessibles aux jeunes en utilisant un langage simple et adapté. Cela concerne aussi bien les documents nécessaires à la réalisation d un nouveau projet que la présentation des systèmes de soutien et toute autre information. Ils devraient être rédigés par le personnel administratif en collaboration avec les jeunes. 2. De stimuler la participation des jeunes au quotidien et divers projets en améliorant la communication entre l administration et eux. Les jeunes devraient avoir l occasion de rencontrer directement les représentants de l administration afin de leur expliquer leurs idées et de les défendre. 3. De créer un fonds spécial au niveau européen afin que les gouvernements locaux puissent engager des travailleurs sociaux ou de jeunesse supplémentaires pour stimuler et guider les jeunes dans la réalisation de leurs projets. Ces travailleurs sont le lien entre le monde des adultes et celui des jeunes. 4. D accroître le nombre de projets ne nécessitant pas de participation financière afin d offrir la possibilité à tous d y prendre part, mais également de permettre aux jeunes n étant pas membre d une association de s impliquer dans ce type de démarche.

3 5. De généraliser l utilisation d une carte jeunesse européenne unique qui fournirait des réductions sur l ensemble du territoire européen (par exemple, dans les transports publics) et qui faciliterait la participation à des événements jeunesse et à des concours. Cette carte pourrait aussi servir d outil de promotion du volontariat, en accordant des réductions additionnelles pour des événements et produits culturels. Education Au XXI e siècle, l éducation reste un des moyens les plus sûrs d offrir des perspectives d avenir et des opportunités de développement. L éducation formelle pourrait cependant être plus pratique et plus interactive : nos objectifs doivent être l amélioration du système éducatif et l augmentation de la conscience qu ont les jeunes de leur rôle dans la société et des avantages de s impliquer dans une démarche participative. 1. De développer la mobilité des enseignants afin qu ils puissent échanger leurs méthodes d apprentissages interactifs et interculturels et d augmenter la confiance en soi des étudiants. Les autorités devraient accorder des bourses aux enseignants et les aider aux moyens d échanges et de mises en réseaux dans le but de développer la conscience d une citoyenneté européenne auprès des jeunes. Les entraves à la mobilité doivent être supprimées. 2. D encourager et organiser des équipes de conseillers dans les associations de jeunesse qui se rendraient dans les écoles et les universités afin d informer les jeunes sur d autres systèmes éducatifs, bourses et possibilités d emploi en Europe. 3. D augmenter le soutien financier pour l équipement technologique dans les écoles rurales et les maisons de jeunes, d organiser des formations pour les enseignants en TIC et de les encourager à utiliser ces technologies autant que possible afin d améliorer le système éducatif. 4. De promouvoir et encourager l éducation non formelle et le volontariat. Les autorités devraient créer de nouvelles structures et mettre en place des maisons de jeunes de manière à développer le volontariat et les activités non formelles au niveau local. 5. De stimuler les jeunes des zones rurales. De nos jours, la vie sociale des jeunes présente des lacunes. Les communes devraient obtenir des fonds afin d équiper les maisons de jeunes où ceux-ci pourraient passer leur temps libre de façon active. Les travailleurs de jeunesse pourraient être des volontaires venant de l étranger. Motivation Un problème commun à l Europe est le manque d intérêt et de motivation de nombreux jeunes lorsqu il s agit d être actif et utile à la société. Il y a beaucoup à faire en ce sens, tant du côté de la jeunesse que des autorités. Le plus grand obstacle est la manière dont les politiciens locaux s adressent aux jeunes. C est pourquoi il faut proposer de nouvelles façons de provoquer la participation des jeunes. Les réseaux sociaux, les sites Internet et autres technologies utilisées par les jeunes sont les meilleurs moyens de susciter leur intérêt. Il est essentiel que toutes les actions menées par les autorités soient dynamiques et ludiques car c est la volonté des jeunes.

4 1. D informer, de soutenir, de divertir les jeunes par l utilisation de technologies nouvelles plus proches d eux. Les autorités devraient aussi être encouragées à utiliser les réseaux sociaux et les autres moyens de communication afin de parler le même langage que les jeunes. 2. De réaliser des enquêtes auprès des jeunes au niveau local afin d identifier leurs intérêts et leurs inquiétudes dans le but d améliorer la communication entre les autorités et les jeunes. 3. D offrir l occasion aux jeunes actifs de promouvoir leurs activités afin que les jeunes plus «passifs» découvrent ce qu ils pourraient gagner (valeurs, biens, etc.) à s investir eux aussi. 4. D offrir de la visibilité en expliquant en détails les projets des jeunes au grand public à travers les médias et en montrant les résultats de ces projets aux autorités. 5. D augmenter l importance des activités extrascolaires lors du dépôt de candidature dans l enseignement supérieur ou lors d une recherche d emploi. Les autorités devraient reconnaître, certifier et valider de telles activités en vue d un emploi futur des jeunes. Nous sommes disponibles pour aider à la mise en œuvre de ces recommandations. Namur, le 6 novembre 2010

5

Déclaration de Tallinn

Déclaration de Tallinn Déclaration de Tallinn Sur le développement durable et l économie de la connaissance Nous, organisations nationales étudiantes, présentes dans 38 pays d Europe, membres de l'union des Étudiants Européens,

Plus en détail

Grundtvig Du nouveau en 2009

Grundtvig Du nouveau en 2009 Grundtvig Du nouveau en 2009 4/09/2008 Les actions du programme Grundtvig en 2009 Déjà existant: Les partenariats éducatifs (4-8-12 mobilités) Les bourses individuelles de formation Les projets multilatéraux

Plus en détail

FR Unie dans la diversité FR A8-0389/21. Amendement. Dominique Bilde au nom du groupe ENF

FR Unie dans la diversité FR A8-0389/21. Amendement. Dominique Bilde au nom du groupe ENF 25.1.2017 A8-0389/21 21 sur la mise en œuvre du programme Erasmus + Paragraphe 54 54. recommande de réduire le montant des subventions dans le domaine de la coopération entre écoles au bénéfice du nombre

Plus en détail

Recommandations Politiques DES COMPÉTENCES POUR LA PROCHAINE GÉNÉRATION

Recommandations Politiques DES COMPÉTENCES POUR LA PROCHAINE GÉNÉRATION Recommandations Politiques DES COMPÉTENCES POUR LA PROCHAINE GÉNÉRATION L Opportunité Le Cloud Computing et les innovations qu il suscite ont le potentiel de doper sensiblement la croissance et l activité

Plus en détail

Débat sur l Éducation au développement durable

Débat sur l Éducation au développement durable Commission de l éducation, de la communication et des affaires culturelles de l APF Débat sur l Éducation au développement durable Réponses de la Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg Existe

Plus en détail

Dialogue social national tripartite

Dialogue social national tripartite Dialogue social national tripartite Qu est-ce que le TRIPARTISME ET LE DIALOGUE SOCIAL? À quoi cela SERT-IL? Comment l AMÉLIORER? DEFINITION Selon la définition opérationnelle assez large employée par

Plus en détail

AGENDA DE PARIS OU 12 RECOMMANDATIONS POUR L EDUCATION AUX MEDIAS

AGENDA DE PARIS OU 12 RECOMMANDATIONS POUR L EDUCATION AUX MEDIAS AGENDA DE PARIS OU 12 RECOMMANDATIONS POUR L EDUCATION AUX MEDIAS 25 ans après l adoption de la Déclaration de Grünwald, qui a posé les jalons de l éducation aux médias à l échelle internationale, des

Plus en détail

SINGA Projet. «Creer c est RESISTER, RESISTER c est creer» Stephane Hessel

SINGA Projet. «Creer c est RESISTER, RESISTER c est creer» Stephane Hessel SINGA Projet «Creer c est RESISTER, RESISTER c est creer» Stephane Hessel L association SINGA est un mouvement citoyen prenant la forme d une association loi 1901, fondée en février 2012 et ayant pour

Plus en détail

L Agenda de Séoul : objectifs pour le développement de l éducation artistique

L Agenda de Séoul : objectifs pour le développement de l éducation artistique Seconde Conférence mondiale sur l éducation artistique L Agenda de Séoul : objectifs pour le développement de l éducation artistique «L Agenda de Séoul : objectifs pour le développement de l éducation

Plus en détail

Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne)

Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne) Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne) Remplir ce sondage vous permettra de faire le point sur 6 objectifs importants pour nous, les enseignants de pratique et de théorie

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE Université du Québec à Chicoutimi. Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013

PLAN STRATÉGIQUE Université du Québec à Chicoutimi. Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013 PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 Université du Québec à Chicoutimi Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013 Principales dates du processus d élaboration 19 septembre : Régie du recteur : session

Plus en détail

Principes clés pour le nouveau cadre de la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse

Principes clés pour le nouveau cadre de la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse Principes clés pour le nouveau cadre de la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse ADOPTE S PAR L ASSEMBLEE GENERALE ROTTERDAM, PAYS-BAS, 13-15 NOVEMBRE 2008 GA Introduction Le cadre actuel

Plus en détail

Code d éthique. Centre-Femmes du Grand-Portage

Code d éthique. Centre-Femmes du Grand-Portage Code d éthique Centre-Femmes du Grand-Portage 2012 Préambule Notre code d éthique vise à énoncer et promouvoir les valeurs et les principales responsabilités que les personnes impliquées au Centre-Femmes

Plus en détail

[ PROJET GÉNÉRATION ANS]

[ PROJET GÉNÉRATION ANS] DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Direction générale adjointe Jeunesse, Education, Sport et Vie Associative Direction Jeunesse Education Citoyenneté Mission Jeunesse [ PROJET GÉNÉRATION 11 25 ANS] PLAN GIRONDIN

Plus en détail

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Version modifiée adoptée par le conseil d administration le 13 juin 2012 1. PRÉAMBULE La politique de coopération et de développement international

Plus en détail

Enter! Promouvoir l accès des jeunes aux droits sociaux

Enter! Promouvoir l accès des jeunes aux droits sociaux Enter! Promouvoir l accès des jeunes aux droits sociaux Projet du Service de la jeunesse du Conseil de l Europe destiné à promouvoir l accès aux droits sociaux des jeunes, en particulier de ceux qui sont

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE (Version approuvée par le CA du 20/10/2014)

PLAN STRATEGIQUE (Version approuvée par le CA du 20/10/2014) Cercle de Coopération des ONG de développement du Luxembourg a.s.b.l. 13, av. Gaston Diderich L 1420 Luxembourg Pour un monde solidaire et responsable Tél : +352 26 02 09 11 Fax : +352 26 02 09 26 www.cercle.lu

Plus en détail

CODE DES BONNES PRATIQUES POUR L INFORMATION, LA PARTICIPATION ET LA TRANSPARENCE DANS LA GOUVERNANCE DE L INTERNET

CODE DES BONNES PRATIQUES POUR L INFORMATION, LA PARTICIPATION ET LA TRANSPARENCE DANS LA GOUVERNANCE DE L INTERNET CODE DES BONNES PRATIQUES POUR L INFORMATION, LA PARTICIPATION ET LA TRANSPARENCE DANS LA GOUVERNANCE DE L INTERNET Version 1.1, juin 2010 1 1 Cette première version du Code a été formulée en 2009 et incorpore

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES DOYENS ET DOYENNES D ÉDUCATION ACCORD GÉNÉRAL.

ASSOCIATION CANADIENNE DES DOYENS ET DOYENNES D ÉDUCATION ACCORD GÉNÉRAL. ASSOCIATION CANADIENNE DES DOYENS ET DOYENNES D ÉDUCATION ACCORD GÉNÉRAL ASSOCIATION CANADIENNE DES DOYENS ET DOYENNES D ÉDUCATION ACCORD GÉNÉRAL Survol de l Accord L Association canadienne des doyens

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 10 janvier 2002 (OR. en) 14757/01 EDUC 155

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 10 janvier 2002 (OR. en) 14757/01 EDUC 155 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 10 janvier 2002 (OR. en) 14757/01 EDUC 155 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet: Résolution du Conseil sur la promotion de la diversité linguistique

Plus en détail

L Union européenne et la reconnaissance de l éducation non formelle et informelle

L Union européenne et la reconnaissance de l éducation non formelle et informelle L Union européenne et la reconnaissance de l éducation non formelle et informelle Gilles BACCALA, Chargé de mission formation et coopération Agence française du Programme Jeunesse en Action L éducation,

Plus en détail

Barcelone, ville éducatrice

Barcelone, ville éducatrice M. Antoni Martorell Directeur des Services Educatifs Ville de Barcelone Pca. Espanya, 5 08014 Barcelona, Espagne Tel.: +34 93 402 35 24 Fax: +34 93 402 36 10 amartorell@mail.bcn.es Barcelone, ville éducatrice

Plus en détail

Promotion de l emploi chez les travailleurs âgés et les personnes handicapées

Promotion de l emploi chez les travailleurs âgés et les personnes handicapées 1 Promotion de l emploi chez les travailleurs âgés et les personnes handicapées ANASE, ministère japonais de la Santé, du Travail et du Bien-être et AMSEP 9 novembre 2016 2 Croissance inclusive et incitations

Plus en détail

Accès à l éducation au Maroc rural

Accès à l éducation au Maroc rural Accès à l éducation au Maroc rural NEAR EAST FOUNDATION UK Partenaires dans le développement communautaire TERMES DE REFERENCES : GESTION DES CONFLITS I. Contexte Le projet «Accès à l Education au Maroc

Plus en détail

Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER)

Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER) Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER) Béatrice Rogéré Pignolet Collaboratrice scientifique en charge des dossiers EDD à la CIIP Domaines Fondements et structure du PER (2010)

Plus en détail

Europe à l École & Eurodéputé à l École

Europe à l École & Eurodéputé à l École Europe à l École & Eurodéputé à l École «Répondre aujourd hui aux interrogations des citoyens de demain» Présentation des deux programmes pédagogiques des Jeunes Européens - France Présentation Générale...

Plus en détail

L École d hiver de l Institut du Nouveau Monde Une école d éducation à la citoyenneté pour les jeunes!

L École d hiver de l Institut du Nouveau Monde Une école d éducation à la citoyenneté pour les jeunes! L École d hiver de l Institut du Nouveau Monde Une école d éducation à la citoyenneté pour les jeunes! L École d hiver de l INM : un univers citoyen, participatif où s entremêlent discussions passionnées,

Plus en détail

Mise en œuvre du Plan stratégique : Résultats pour l année

Mise en œuvre du Plan stratégique : Résultats pour l année 8e Congrès de l ACFAS, Université Concordia Mise en œuvre du Plan stratégique 014-: Résultats pour l année 014-015 Louise Poissant Directrice scientifique Fonds de recherche du Québec Société et culture

Plus en détail

Politique institutionnelle de valorisation de la langue française

Politique institutionnelle de valorisation de la langue française Politique institutionnelle de valorisation de la langue française Adoptée au conseil d administration Le 19 janvier 2010 Table des matières Préambule...3 1. Principes directeurs...4 2. Objectifs...4 3.

Plus en détail

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS CURSUS «MARKETING»

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS CURSUS «MARKETING» CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS CURSUS «MARKETING» COMMENTAIRE GÉNÉRAL L École Supérieure des Affaires, établissement de promotion sociale, organise le cursus en marketing depuis

Plus en détail

Un engagement générationnel pour un monde meilleur

Un engagement générationnel pour un monde meilleur Un engagement générationnel pour un monde meilleur CONSTRUIRE UNE COALITION DE PAIX GUIDE GUIDE V 1.0 Introduction Dans un monde de violence, de terrorisme et d injustice, l idée de la paix est devenue

Plus en détail

«Commune amie des enfants»

«Commune amie des enfants» «Commune amie des enfants» Une initiative de l UNI- CEF pour des conditions de vie favorables aux enfants en Suisse L objectif: des communes amies des enfants Les enfants sont notre avenir. La Convention

Plus en détail

Programme de perfectionnement professionnel

Programme de perfectionnement professionnel Programme de perfectionnement professionnel Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) JUIN 2006 Réf. : 1303 TABLE DES MATIÈRES PAGE PRÉAMBULE. 3 1. LES

Plus en détail

MANIFESTE DE L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ASSOCIATIONS DE BIBLIOTHÉCAIRES ET DES BIBLIOTHÈQUES (IFLA) POUR LES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES

MANIFESTE DE L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ASSOCIATIONS DE BIBLIOTHÉCAIRES ET DES BIBLIOTHÈQUES (IFLA) POUR LES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES 36 C 36 C/20 6 octobre 2011 Original anglais Point 5.15 de l ordre du jour provisoire MANIFESTE DE L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ASSOCIATIONS DE BIBLIOTHÉCAIRES ET DES BIBLIOTHÈQUES (IFLA) POUR LES

Plus en détail

La santé des enseignant-e-s dans les écoles promotrices de santé : expériences polonaises

La santé des enseignant-e-s dans les écoles promotrices de santé : expériences polonaises La santé des enseignant-e-s dans les écoles promotrices de santé : expériences polonaises Magdalena Woynarowska-Sołdan Institut de Santé Publique, Université de Médecine de Varsovie Coordinatrice nationale

Plus en détail

RAPPORT FINAL. 30 juin mars 2016

RAPPORT FINAL. 30 juin mars 2016 RAPPORT FINAL 30 juin 2015 30 mars 2016 «Renforcement institutionnel en informatique par les MOOC» CCNB La Cité Université Saint-Boniface Le 30 avril 2016 0 1. PRÉAMBULE Le présent rapport final donne

Plus en détail

guide à l intention des premiers délégués

guide à l intention des premiers délégués www.piarc.org 2011 guide à l intention des premiers délégués Vous êtes le Premier Délégué de votre pays auprès de l Association mondiale de la Route grâce à la place prépondérante que vous occupez dans

Plus en détail

ACCES EQUITABLE, SUCCES ET QUALITE DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR: une déclaration de principes de l Association internationale des Universités

ACCES EQUITABLE, SUCCES ET QUALITE DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR: une déclaration de principes de l Association internationale des Universités ACCES EQUITABLE, SUCCES ET QUALITE DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR: une déclaration de principes de l Association internationale des Universités Préambule Une bonne éducation pour l ensemble des citoyens

Plus en détail

Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme. Comité économique et social européen

Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme. Comité économique et social européen Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme Comité économique et social européen Introduction à la notion de tourisme Selon la définition établie par l Organisation mondiale du tourisme,

Plus en détail

OUTILLER LA RELÈVE ARTISTIQUE MONTRÉALAISE Phase

OUTILLER LA RELÈVE ARTISTIQUE MONTRÉALAISE Phase OUTILLER LA RELÈVE ARTISTIQUE MONTRÉALAISE Phase 4-2013-2016 UNE DÉMARCHE QUI VISE LE DÉVELOPPEMENT DES ARTISTES ET DES TRAVAILLEURS CULTURELS DE LA RELÈVE PAR L IMPLANTATION D OUTILS, DE SERVICES ET DE

Plus en détail

Consultations budgétaires auprès des élèves

Consultations budgétaires auprès des élèves Consultations budgétaires auprès des élèves Les Consultations budgétaires auprès des élèves sont un projet de Ce projet est soutenu par Équilibrer le budget? 49 % des élèves croient que le gouvernement

Plus en détail

le guichet unique : plan de l exposé 9 aspects à prendre en compte le guichet unique : contexte de l étude 2- les investissements

le guichet unique : plan de l exposé 9 aspects à prendre en compte le guichet unique : contexte de l étude 2- les investissements le : plan de l exposé et intégration des TIC dans les administrations communales laurent henin cita - fundp namur contexte de l étude 9 aspects à prendre en compte (recommandations) du «physique horizontal»

Plus en détail

Licence Mathématiques

Licence Mathématiques Formations Rapport d'évaluation Licence Mathématiques Université du Havre Campagne d évaluation 2015-2016 (Vague B) Formations Pour le HCERES, 1 Michel Cosnard, président En vertu du décret n 2014-1365

Plus en détail

Rencontre de jeunes Enter!

Rencontre de jeunes Enter! Enter! Promouvoir l accès des jeunes aux droits sociaux Projet du Service de la jeunesse du Conseil de l Europe destiné à promouvoir l accès aux droits sociaux pour les jeunes, en particulier ceux qui

Plus en détail

«Optimisation des retombées» : Plan stratégique en matière de recherche sur 5 ans

«Optimisation des retombées» : Plan stratégique en matière de recherche sur 5 ans «Optimisation des retombées» : Plan stratégique en matière de recherche sur 5 ans Mars 2012 Externe Contexte La Fondation des maladies du cœur du Canada (FMCC) joue un rôle de premier plan dans le soutien

Plus en détail

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 DES PROCÉDURES DE PASSATION DE MARCHÉS PUBLICS BASÉES SUR LA QUALITÉ

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 DES PROCÉDURES DE PASSATION DE MARCHÉS PUBLICS BASÉES SUR LA QUALITÉ ARCHITECTS COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DES ARCHITECTES D EUROPE Points clés Les Directives sur les marchés publics fournissent un cadre offrant une gamme d instruments et de procédures pour l achat de services,

Plus en détail

Constitution du Parlement au secondaire de l École secondaire de Neufchâtel

Constitution du Parlement au secondaire de l École secondaire de Neufchâtel Constitution du Parlement au secondaire de l École secondaire de Neufchâtel INTRODUCTION Vous avez en main la Constitution du Parlement au secondaire de l École secondaire de Neufchâtel. À sa 1 re législature,

Plus en détail

Charte de la Participation Citoyenne à la Métropole Européenne de Lille

Charte de la Participation Citoyenne à la Métropole Européenne de Lille Charte de la Participation Citoyenne à la Métropole Européenne de Lille Une charte et un plan d actions pour une participation citoyenne à la MEL La présente Charte a pour ambition de définir les principes

Plus en détail

Objectifs et résulats

Objectifs et résulats Objectifs et résulats 1 PLAN D ACTION DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES POUR LA JEUNESSE Objectifs généraux Emploi et entrepreneuriat : Multiplier les possibilités de travail et de rémunération décents offertes

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française du Cégep régional de Lanaudière

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française du Cégep régional de Lanaudière TITRE : Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française du Cégep régional de Lanaudière Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-060619-06 Date : 19 juin 2006 Révision

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE EN FJT

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE EN FJT LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE EN FJT Ce document vise à faciliter la mise en place d un Conseil de la Vie Sociale (CVS) au sein d un Foyer de Jeunes Travailleur (FJT). Il a été élaboré suite aux échanges

Plus en détail

Plan d Action pour mettre en œuvre nos Priorités et nos Résolutions

Plan d Action pour mettre en œuvre nos Priorités et nos Résolutions Plan d Action 2014-2018 pour mettre en œuvre nos Priorités et nos Résolutions EN GENERAL 2015 DIALOGUE et JEUNESSE: r sur la Résolution 3 à la Réunion du Conseil: le Dialogue Voir le groupe de travail

Plus en détail

L de la persévérance scolaire et de la réussite éducative

L de la persévérance scolaire et de la réussite éducative importance de fournir à tous les jeunes une éducation de qualité qui leur permettra de s épanouir, de réussir et d anticiper l avenir avec confiance constitue un défi de taille que le personnel des établissements

Plus en détail

La participation citoyenne des jeunes, une force pour la démocratie locale

La participation citoyenne des jeunes, une force pour la démocratie locale La participation citoyenne des jeunes, une force pour la démocratie locale Rencontre interrégionale sur les politiques jeunesse pour les collectivités Centre et Poitou-Charentes Vendredi 18 octobre 2013

Plus en détail

MATÉRIEL DE BIBLIOTHÈQUE - SÉLECTION CODE : PS-6

MATÉRIEL DE BIBLIOTHÈQUE - SÉLECTION CODE : PS-6 POLITIQUE : Origine : MATÉRIEL DE BIBLIOTHÈQUE - SÉLECTION CODE : PS-6 Services pédagogiques Autorité : Résolution 86-11-26-13.7 Référence(s) : ÉNONCÉ DE POLITIQUE 1. La Commission estime que les rapports

Plus en détail

Le rôle du secteur de la jeunesse dans la prévention de l extrémisme violent

Le rôle du secteur de la jeunesse dans la prévention de l extrémisme violent Le rôle du secteur de la jeunesse dans la prévention de l extrémisme violent 1 Le Forum européen de la Jeunesse est d avis que : * L extrémisme violent qui s apparente à du fondamentalisme religieux préoccupe

Plus en détail

(Partage d Expériences) AIDE MEMOIRE. 28 juin 2005 Tanger, Maroc. Ministère de la Modernisation des Secteurs Publics Royaume du Maroc

(Partage d Expériences) AIDE MEMOIRE. 28 juin 2005 Tanger, Maroc. Ministère de la Modernisation des Secteurs Publics Royaume du Maroc Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ministère de la Modernisation des Secteurs Publics Royaume du Maroc Séminaire Conjoint CAFRAD/Ministère de la Modernisation

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE. ÉTUDE SUR LA CONTRIBUTION DE PARTENARIATS EUROPÉENS SYNTHÈSE

LUTTE CONTRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE. ÉTUDE SUR LA CONTRIBUTION DE PARTENARIATS EUROPÉENS SYNTHÈSE LUTTE CONTRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE. ÉTUDE SUR LA CONTRIBUTION DE PARTENARIATS EUROPÉENS SYNTHÈSE Synthèse de l étude conduite par l Agence Erasmus+ France / Education & Formation et réalisée par l Institut

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA I RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL DU COMITÉ SUR LE COMMERCE CHARGÉ DE LA FACILITATION DOUANIÈRE

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA I RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL DU COMITÉ SUR LE COMMERCE CHARGÉ DE LA FACILITATION DOUANIÈRE DIRECTION POUR LE DEVELOPPEMENT DU COMMERCE ET DES RELATIONS ECONOMIQUES EXTERIEURES TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA I RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL DU COMITÉ SUR LE COMMERCE CHARGÉ DE LA FACILITATION DOUANIÈRE

Plus en détail

ELECTIONS DES DELEGUES DE CLASSE

ELECTIONS DES DELEGUES DE CLASSE ELECTIONS DES DELEGUES DE CLASSE Les élections des délégués se dérouleront entre le lundi 5 octobre et le vendredi 9 octobre 2015 (élection des délégués au CA programmée la semaine suivante). Elles se

Plus en détail

COMPÉTENCES CLÉS POUR L EMPLOI DANS LE SECTEUR DES SERVICES

COMPÉTENCES CLÉS POUR L EMPLOI DANS LE SECTEUR DES SERVICES COMPÉTENCES CLÉS POUR L EMPLOI DANS LE SECTEUR DES SERVICES Unité 0 : Introduction Module de formation développé pour le projet «KEYROMA: Développer des compétences clés en matière d aptitudes sociales

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D INTERNATIONALISATION DU COLLÈGE AHUNTSIC (PO-2?) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION Politique d internationalisation du Collège Ahuntsic (PO-2?) Adoptée par le Conseil

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE. À destination des membres du réseau de l UNIOPSS

PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE. À destination des membres du réseau de l UNIOPSS PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE À destination des membres du réseau de l UNIOPSS Septembre 2015 INTRODUCTION En 2010, l État a mis en place le Service Civique pour répondre à l importante demande de projets

Plus en détail

Partage d informations avec les communautés

Partage d informations avec les communautés Notes de CAFOD sur la Redevabilité: Niveau 1 (basique) Partage d informations avec les communautés Le présent document fournit aux partenaires de CAFOD un guide basique et méthodique sur le partage d informations

Plus en détail

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir!

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! PROJET ÉDUCATIF 20 15 20 20 - Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! Table des matières Présentation du projet éducatif et de la mission de l école...2 Description sommaire de l école et de

Plus en détail

PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DU DISPOSITIF CLAS

PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DU DISPOSITIF CLAS PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DU DISPOSITIF CLAS 2012-2013 Le dispositif CLAS a pour objet de favoriser la réussite scolaire des enfants et des jeunes. Les actions, mises en place dans le cadre de ce

Plus en détail

La Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur (RMT)

La Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur (RMT) La Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur (RMT) Yasmine Soulaïmani, Chargée de mission Coopération transfrontalière, Cellule de coordination du SIGRS, Conseil Général du Haut-Rhin Le territoire

Plus en détail

A/HRC/FD/2016/1. Assemblée générale. Nations Unies. Ordre du jour provisoire annoté

A/HRC/FD/2016/1. Assemblée générale. Nations Unies. Ordre du jour provisoire annoté Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 septembre 2016 Français Original : anglais A/HRC/FD/2016/1 Conseil des droits de l homme Forum des Nations Unies sur les droits de l homme, la démocratie

Plus en détail

PLAN D ACTIONS Catégorie agronomique

PLAN D ACTIONS Catégorie agronomique HEPH- Condorcet PLAN D ACTIONS Catégorie agronomique Mise en ligne le 13 janvier 2017 La catégorie agronomique de la HEPH-Condorcet a été auditionnée au cours de l année 2015-2016 (rapport d autoévaluation

Plus en détail

Le Concours eportfolio /12/201 5

Le Concours eportfolio /12/201 5 Le Concours eportfolio 2015 03/12/201 5 Un concours eportfolio? Un travail collaboratif des entités IPN et ACOR de l ENSTA Bretagne ACOR : Accueil Accompagnement Orientation Un support pour développer

Plus en détail

LA REGION METROPOLITAINE TRINATIONALE DU RHIN SUPERIEUR (RMT)

LA REGION METROPOLITAINE TRINATIONALE DU RHIN SUPERIEUR (RMT) LA REGION METROPOLITAINE TRINATIONALE DU RHIN SUPERIEUR (RMT) Comment est née la RMT? La RMT est née sur la base des politiques métropolitaines mises en place dans tous les pays européens à des degrés

Plus en détail

Construire un avenir pour une pêche artisanale durable en Méditerranée et en mer Noire. Conférence régionale 7 9 mars 2016, Alger, Algérie

Construire un avenir pour une pêche artisanale durable en Méditerranée et en mer Noire. Conférence régionale 7 9 mars 2016, Alger, Algérie Construire un avenir pour une pêche artisanale durable en Méditerranée et en mer Noire Conférence régionale 7 9 mars 2016, Alger, Algérie SAISIR L OCCASION DE CONSTRUIRE UN AVENIR MEILLEUR Il est incontestable

Plus en détail

Fiche 17 Le projet personnel d orientation

Fiche 17 Le projet personnel d orientation La place du programme dans le PFÉQ Le renouveau pédagogique se caractérise notamment par un nouveau programme de formation, le Programme de formation de l école québécoise (PFÉQ). Comme l illustre le schéma

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.265/2004/1

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.265/2004/1 Nations Unies A/AC.265/2004/1 Assemblée générale Distr. générale 10 mars 2004 Français Original: russe Comité spécial chargé d élaborer une convention internationale globale et intégrée pour la protection

Plus en détail

PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES

PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES Tâches CC#003 PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES INSTITUT DE TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE Campus de La Pocatière Campus de Saint-Hyacinthe DIRECTION GÉNÉRALE DG2013-PRO02 Comité de travail : Coordonnateurs

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/497 (Part II))]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/497 (Part II))] Nations Unies A/RES/58/132 Assemblée générale Distr. générale 19 janvier 2004 Cinquante-huitième session Point 106 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015

jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015 Pour le leadership de la jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette Fière partenaire 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015 Nos collaborateurs ateu

Plus en détail

Les principales directions de politique proposées par l OCDE au niveau international

Les principales directions de politique proposées par l OCDE au niveau international Le rôle crucial des enseignants : attirer, former et retenir des enseignants de qualité Les principales directions de politique proposées par l OCDE au niveau international Paulo Santiago Direction de

Plus en détail

Comment susciter et mettre en œuvre les initiatives d innovation dans le secteur public?

Comment susciter et mettre en œuvre les initiatives d innovation dans le secteur public? African Training and Research Centre in Administration for Development زكرملا يقيرفإلا بيردتلل و ثحبلا يرادإلا ءامنإلل Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Objet : Lancement du concours Well Building Edition 2016

Objet : Lancement du concours Well Building Edition 2016 A Dijon, France, Union Européeene, le 18 mai 2016 Objet : Lancement du concours Well Building 2050 - Edition 2016 Madame, Monsieur, Citoyens du monde, vous êtes immanquablement concernés par les thématiques

Plus en détail

CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT DE LA FONDATION DU CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE

CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT DE LA FONDATION DU CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT 2012-2016 DE LA FONDATION DU CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE PROJETS À FINANCER Projet 1 - Savoir reconnaître : bourses diverses Projet 2 - Savoir soutenir : soutien aux étudiants

Plus en détail

Patrimoine mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine mondial Distribution limitée 26 COM WHC-02/CONF.202/5 Paris, le 6 mai 2002 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION CONCERNANT

Plus en détail

SÉMINAIRE DU MAGHREB TRESMED3

SÉMINAIRE DU MAGHREB TRESMED3 Conseil économique et social C/ Huertas, 73 28014 Madrid tresmed3@ces.es www.ces.es SÉMINAIRE DU MAGHREB TRESMED3 LA CONTRIBUTION DES AGENTS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX AU RENFORCEMENT DU DIALOGUE SOCIAL ET

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Consolider et motiver pour progresser

COUR DES COMPTES. Consolider et motiver pour progresser COUR DES COMPTES Consolider et motiver pour progresser PLAN STRATÉGIQUE 2010-2014 2 Introduction Ce document présente les résultats de la planification stratégique adoptée par la Cour des comptes pour

Plus en détail

Le Diagnostic-pays systématique du Groupe de la Banque mondiale. Consultation en ligne, mars-avril 2016

Le Diagnostic-pays systématique du Groupe de la Banque mondiale. Consultation en ligne, mars-avril 2016 Le Diagnostic-pays systématique du Groupe de la Banque mondiale Consultation en ligne, mars-avril 2016 1 Le nouveau modèle de collaboration du Groupe de la Banque mondiale avec les pays été mis en place

Plus en détail

Politique de valorisation de l enseignement et Dispositions relatives à l évaluation de l enseignement à l Université Laval

Politique de valorisation de l enseignement et Dispositions relatives à l évaluation de l enseignement à l Université Laval Politique de valorisation de l enseignement et Dispositions relatives à l évaluation de l enseignement à l Université Laval Approuvée : Conseil universitaire (Résolution CU-2011-19) Entrée en vigueur :

Plus en détail

I. Un outil de mise en œuvre de la politique d intégration du Luxembourg

I. Un outil de mise en œuvre de la politique d intégration du Luxembourg Communiqué de presse de la ministre de la Famille et de l Intégration Marie-Josée Jacobs sur le plan d action national d intégration et de lutte contre les discriminations 2010-2014 I. Un outil de mise

Plus en détail

L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement

L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement Sonia Cloutier Mai 2010 Objet Avoir une meilleure compréhension de l accompagnement de l éducatrice auprès des enfants, dans la

Plus en détail

Projet pédagogique et de fonctionnement. Conseil Municipal d Enfant de Montferrier sur Lez

Projet pédagogique et de fonctionnement. Conseil Municipal d Enfant de Montferrier sur Lez Projet pédagogique et de fonctionnement Conseil Municipal d Enfant de Montferrier sur Lez Année 2015/2016 Le Conseil Municipal d'enfant de Montferrier sur Lez contribue à l apprentissage de la démocratie

Plus en détail

Guide à l intention des personnes qui désirent poser leur candidature pour siéger au conseil d administration de Culture Montréal

Guide à l intention des personnes qui désirent poser leur candidature pour siéger au conseil d administration de Culture Montréal Assemblée générale annuelle de Culture Montréal 15 octobre 2014 Guide à l intention des personnes qui désirent poser leur candidature pour siéger au conseil d administration de Culture Montréal 1. Vous

Plus en détail

TERRE-NEUVE & LABRADOR Liens des Programmes et Rubriques - 6ème, 7ème et 8ème années

TERRE-NEUVE & LABRADOR Liens des Programmes et Rubriques - 6ème, 7ème et 8ème années TERRE-NEUVE & LABRADOR Liens des Programmes et s - 6ème, 7ème et 8ème années 6ème année LANGUES PRODUCTION ET COMPRÉHENSION ORALE Les étudiants doivent parler et écouter afin d explorer, d élargir, de

Plus en détail

INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS QUI ONT UN FAIBLE NIVEAU DE LITTÉRATIE

INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS QUI ONT UN FAIBLE NIVEAU DE LITTÉRATIE INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS QUI ONT UN FAIBLE NIVEAU DE LITTÉRATIE WEBINAIRE AVENIR D ENFANTS 13 MARS 2015 Diane Mockle, présidente-directrice générale Fondation pour l alphabétisation 4 grands thèmes

Plus en détail

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE PLAN D ACTION STRATÉGIQUE FORMATION COMPÉTENCE GRH EMPLOI MISSION Le Comité sectoriel agit sur le développement de la main-d œuvre et de l emploi dans les secteurs des portes et fenêtres, du meuble et

Plus en détail

Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP. Pourquoi et comment créer son entreprise

Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP. Pourquoi et comment créer son entreprise Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Pourquoi et comment créer son entreprise Pourquoi et comment créer son entreprise Cette fiche outil doit permettre au futur entrepreneur

Plus en détail

Cadre pancanadien pour l évaluation et la reconnaissance des titres de compétences étrangers

Cadre pancanadien pour l évaluation et la reconnaissance des titres de compétences étrangers Cadre pancanadien pour l évaluation et la reconnaissance des titres de compétences étrangers L Association canadienne pour la reconnaissance des acquis (CAPLA) Le Cadre est disponible sur le site Web de

Plus en détail

Mentorat. Inspiration. la collectivité. Pensée critique. Développement de carrière Transition des études au marché du travail.

Mentorat. Inspiration. la collectivité. Pensée critique. Développement de carrière Transition des études au marché du travail. Programme Lancement de carrière RBC MC Rapport 2016 Perfectionnement professionnel Collaboration Incidence sur Optimisme la collectivité Développement de carrière Transition des études au marché du travail

Plus en détail

DRT-2218 STAGE EN MILIEU COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE STAGE TRAVAIL PRÉSENTÉ ME ISABELLE HUDON PAR MARY-MAUDE FOURNIER UNIVERSITÉ LAVAL QUÉBEC

DRT-2218 STAGE EN MILIEU COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE STAGE TRAVAIL PRÉSENTÉ ME ISABELLE HUDON PAR MARY-MAUDE FOURNIER UNIVERSITÉ LAVAL QUÉBEC DRT-2218 STAGE EN MILIEU COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE STAGE TRAVAIL PRÉSENTÉ À ME ISABELLE HUDON PAR MARY-MAUDE FOURNIER UNIVERSITÉ LAVAL QUÉBEC 5 DÉCEMBRE 2014 Présentation du milieu de stage La Ligue des

Plus en détail

VISIBILITÉ #4 Présentation PPT sur la croissance du Kiwanis par les programmes de Service et de Leadership

VISIBILITÉ #4 Présentation PPT sur la croissance du Kiwanis par les programmes de Service et de Leadership VISIBILITÉ #4 Présentation PPT sur la croissance du Kiwanis par les programmes de Service et de Leadership Créé suite aux recommandations du Comité pour la visibilité 2013-2014 Le Kiwanis International

Plus en détail

PARCOURS des METIERS et des FORMATIONS 2014/2015

PARCOURS des METIERS et des FORMATIONS 2014/2015 PARCOURS des METIERS et des FORMATIONS 2014/2015 MISE EN OEUVRE DU P.D.M.F. : En application : De la résolution du 21 novembre du Conseil de l Union Européenne sur «Mieux inclure l orientation tout au

Plus en détail

Le Club XXIe Siècle. La diversité, une chance pour la France.

Le Club XXIe Siècle. La diversité, une chance pour la France. Le Club XXIe Siècle La diversité, une chance pour la France www.21eme-siecle.org 1 SOMMAIRE Le Club XXIe Siècle, une formidable opportunité pour la France Ce que fait le Club XXIe Siècle L égalité des

Plus en détail