Rapport annuel Annual Report 2005~2006. Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel Annual Report 2005~2006. Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal"

Transcription

1 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

2

3 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

4

5 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

6

7 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

8

9 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

10

11 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

12

13 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

14

15 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

16

17 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

18

19 3 Table des matières Contents Rapport annuel 5 Mot du directeur de la recherche 7 Mot de la directrice associée à la recherche clinique 8 Tableau des axes de recherche Assemblée des chercheurs 9 Liste des comités Axes de recherche Axe 1 Neurosciences cognitives et vieillissement Langage et cognition Neuropsychologie cognitive du vieillissement Neuroimagerie et neurobiologie 13 Axe 2 Soins et services à la personne agée et à la famille 14 Axe 3 Nutrition, métabolisme et vieillissement 15 Axe 4 Relation personne-environnement et vieillissement 16 Formation de chercheurs 17 Liste des étudiants 18 Sources de financement Publications et communications 20 Livres 20 Chapitres de livres 22 Articles 27 Résumés 33 Communications 44 Transfert de connaissances Publications and Presentations 20 Books 20 Book Chapters 22 Articles 27 Abstracts 33 Presentations 44 Knowledge Transfer Annual Report 49 Message from the Research Director 51 Message from the Associate Director of Clinical Research 52 Research Themes and Researchers Council 53 List of Committees Research Themes Theme 1 Cognitive Neuroscience and Aging Language and Cognition Cognitive Neuropsychology of Aging Neuroimaging and Neurobiology 57 Theme 2 Health Services for the Elderly and Family Caregivers 58 Theme 3 Nutrition, Metabolism and Aging 59 Theme 4 Aging Individuals and their Environment 60 Researcher Training 61 Students List 62 Sources of Funding

20

21 5 Mot du directeur de la recherche D r Yves Joanette Le Centre de recherche de l Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM) s est donné pour mission de contribuer au développement des connaissances qui permettent de mieux comprendre les processus du vieillissement et des maladies de la personne âgée, de même que les facteurs complexes qui favorisent la qualité de vie des aînés et le mieux-vieillir. Cette mission inclut la recherche sur les causes et les traitements des conditions telle la maladie d Alzheimer, les problèmes de mobilité, l incontinence et autres affections qui limitent la qualité de vie de la personne âgée. Sa programmation de recherche intègre la recherche biomédicale fondamentale, la recherche clinique, la recherche sur l organisation des soins et des services de santé de même que la recherche à caractère social et culturel. Les activités de recherche reposent sur les contributions de nombreuses équipes, chacune dirigée par l un des 43 chercheurs / directeurs de laboratoire. Ces équipes sont composées d assistants, d étudiants aux cycles supérieurs, de stagiaires postdoctoraux et de nombreux chercheurs visiteurs. Elles entretiennent, entre elles, plusieurs liens d interdisciplinarité sur les questions complexes relatives à la santé et au mieux-vieillir. De plus, elles sont au cœur de grands réseaux nationaux et internationaux, témoignant ainsi du rayonnement étendu des équipes de recherche du Centre. Ensemble, ces équipes développent une programmation de recherche qui s articule autour de quatre grands axes et de plusieurs thèmes (voir tableau des axes de recherche). Une dimension importante du travail de ces équipes est le transfert des connaissances vers les utilisateurs, transfert réalisé par le biais de leur participation aux activités de l Institut, par plusieurs activités et écrits destinés aux cliniciens, aux décideurs et au grand public, de même que par la valorisation des produits de la recherche. Le CRIUGM a poursuivi sa programmation avec le maintien des acquis et la consolidation de ses axes de recherche. Cette année, le CRIUGM a poursuivi sa programmation avec le maintien des acquis et la consolidation de ses axes de recherche. L année a été marquée par d importantes reconnaissances de la qualité de plusieurs de ses chercheurs seniors et juniors alors que trois de ses membres se sont mérité un appui de type chercheur-boursier. Mentionnons en premier lieu l attribution du titre de Chercheur national du FRSQ à la D re Francine Ducharme (Sciences infirmières), également titulaire de la Chaire Desjardins en soins infirmiers auprès de la personne âgée et de la famille. Cet honneur vient reconnaître l excellence et le leadership de la D re Ducharme dont les travaux ont des ramifications internationales. Il s agit de la deuxième nomination de chercheur national au CRIUGM après celle de la D re Sylvie Belleville en Par ailleurs, deux chercheurs ont obtenu un appui de type chercheur-boursier junior 2 du FRSQ. Le premier, le D r Oury Monchi (Radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire), poursuivra ainsi ses travaux sur l organisation du cerveau pour les capacités de planification et les mécanismes affectés dans la maladie de Parkinson. Le second, le D r Pierre Rainville (Médecine dentaire), poursuivra ses travaux sur les mécanismes neurobiologiques de la douleur et les approches non pharmacologiques pour y remédier. Par ailleurs, deux nouveaux chercheurs ont été recrutés. Le D r Christian Duval (Kinanthropologie, UQAM) poursuivra au CRIUGM ses travaux sur les troubles du mouvement fin lors du vieillissement et dans les troubles du mouvement et ce, grâce à d importants appuis, dont un plateau technique unique financé par la Fondation candienne pour l innovation (FCI). Par ailleurs, le CRIUGM a accueilli le D r Rick Hoge (Physiologie et génie biomédical), physicien en résonance magnétique, précédemment de l Université Harvard et du Massachusset General Hospital de Boston. La contribution du D r Hoge sera essentielle pour consolider et développer les activités de l unité de neuroimagerie fonctionnelle du Centre de recherche ainsi que la neuroimagerie au CHUM et dans le réseau de l Université de Montréal. L année a vu l Unité de neuroimagerie fonctionnelle du CRIUGM consolider ses activités et son leadership au sein du réseau de l Université de Montréal et sur les scènes nationale et internationale. Soulignons, entre autres, qu une équipe INSERM (D r Habib Benali) en méthodologie de la neuroimagerie a relocalisé ses activités au CRIUGM pendant cette année. Sous la direction du D r Doyon, les chercheurs du Centre et leurs collègues de plusieurs autres centres de recherche ont également soumis d importantes demandes d appui, à la fois pour le rehaussement des plateaux techniques et pour leur fonctionnement. Une autre infrastructure d envergure a été octroyée au D r Louis Bherer (Psychologie du vieillissement, UQAM) par la FCI et le Gouvernement du Québec. Grâce aux liens établis avec l UQAM, la subvention de 750 K$ permettra la mise en place d un laboratoire sur les impacts de l activité physique sur le bien-vieillir cognitif. Ce laboratoire comprendra des appareils de mise en forme de même qu une unité d imagerie optique qui permettra la mesure de l impact de l activité physique sur le métabolisme cérébral.

22 6 Plusieurs autres secteurs de recherche du Centre ont connu des réalisations appréciables. Mentionnons à cet égard, les travaux de l équipe de la D re Cara Tannenbaum sur la santé des femmes âgées qui sont la source de plusieurs prix ainsi que d une visibilité accrue dans les médias, ceux de la Chaire Desjardins (D re Francine Ducharme) en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille, et ceux du projet NuAge (D res Bryna Shatenstein, Guylaine Ferland et Marie-Jeanne Kergoat) sur les déterminants nutritionnels du bien-vieillir. Les chercheurs du CRIUGM ont poursuivi leur rayonnement national et international. À titre d exemple, la D re Louise Demers a été nommée membre du Comité consultatif de l Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) alors que la D re Nicole Caza siège sur le Comité sur les aspects biologiques et cliniques du vieillissement. En juin 2006, conjointement avec le Programme stratégique de formation des IRSC en santé et vieillissement (FORMSAV) et l Institut du vieillissement des IRSC, le CRIUGM a organisé une journée satellite à la seconde École d été de FORMSAV. C est ainsi que les D rs Ana Inés Ansaldo, Louis Bherer et Nicole Caza ont planifié une journée de recherche sur les différentes approches du vieillissement ; cette journée a permis d accueillir 50 stagiaires, dont la moitié hors-québec, représentant l ensemble du pays. Au cours de l année , les équipes du CRIUGM ont poursuivi leurs efforts de recherche grâce aux subventions des organismes québécois et canadiens dont ils se sont mérité des appuis. C est ainsi que les chercheurs du CRIUGM ont obtenu plus de 4 M$ en subventions et bourses de toutes sources confondues. Avec leurs 181 étudiants aux cycles supérieurs et 24 stagiaires postdoctoraux, ils ont contribué à l avancement des connaissances par le biais de 7 livres, 50 chapitres de livres, 176 articles, 177 résumés et 316 communications sur les scènes nationale et internationale. Soulignons également que les chercheurs et leurs équipes ont procédé à plus de 108 transferts de connaissances vers les utilisateurs, les décideurs politiques ou le grand public. Les chercheurs du CRIUGM ont également maintenu leur implication dans les événements de la Fondation, dont le Cocktail dînatoire tenu en septembre. Finalement, l Observatoire Vieillissement et Société a également contribué à créer un espace de rencontre entre les chercheurs, les décideurs politiques et le grand public, à l occasion de conférences publiques et par le biais de son site web (http://www.ovs-oas.org/). L année a permis d honorer la mémoire du directeur-fondateur du CRIUGM en désignant le Pavillon André-Roch-Lecours. L année a permis d honorer la mémoire du directeur-fondateur du CRIUGM. En effet, le bâtiment qui abrite dorénavant la majorité des activités de recherche, a été désigné Pavillon André-Roch-Lecours, le 25 mai À cette occasion, une plaque immortalisant cette désignation a été dévoilée lors d une cérémonie rassemblant les membres du Centre, les amis et collègues du D r Lecours. L année constitue également une année charnière pour les grands projets en infrastructure du CRIUGM. Réagissant à un problème d infiltration d eau devenu problématique, le CRIUGM et l Institut ont obtenu la collaboration entière de l Agence régionale de la santé et des services sociaux afin de remédier promptement à cette situation. L Agence a ainsi consenti un budget d environ 4 M$ qui servira en non seulement à remédier aux problèmes d infiltration d eau, mais également à améliorer l esthétique du bâtiment. Les premières esquisses présentées par les professionnels architectes annoncent un virage important à cet égard. Ce projet devrait se compléter pendant la première moitié de 2007.

23 7 Mot de la directrice associée à la recherche clinique D re Sylvie Belleville Cette année, la D re Sylvie Belleville a pris les rênes de la direction à la recherche clinique. La nouvelle directrice a identifié les objectifs qu elle souhaitait atteindre dans son mandat, en plus de poursuivre l excellent travail de la direction précédente. Une de ses priorités a été de dynamiser les activités d échanges entre les milieux cliniques de l Institut universitaire de gériatrie de Montréal et les chercheurs du Centre de recherche. La directrice associée à la recherche clinique a donc agi en collaboration avec le Comité aviseur pour la recherche clinique (CAREC) pour promouvoir les relations entre les cliniciens et les chercheurs. Chaque année, la Direction de la recherche clinique et le CAREC sont l hôte de l événement La recherche clinique s affiche, forum mettant en valeur les travaux de recherche réalisés par les cliniciens de l Institut. Cette année, le CAREC a choisi de mener cette activité de façon conjointe avec la journée scientifique du Centre de recherche. Il s agissait d offrir un lieu physique favorisant un échange direct sur des thématiques d intérêt commun aux cliniciens et aux chercheurs. Forte de la participation d un très grand nombre de cliniciens et de membres du Centre de recherche, cette journée a permis un véritable partage de connaissances. Différentes activités de maillage ont aussi été initiées ou reconduites, notamment la présentation des chercheurs dans les différents services cliniques, des discussions thématiques lors des assemblées de chercheurs ou lors de la journée scientifique portant sur les modes d interaction souhaités entre cliniciens et chercheurs, et une amplification des voies d information sur les activités scientifiques et cliniques des différents secteurs. Le CAREC dispose également d un programme de soutien à la recherche clinique qui subventionne des projets pilotes de petite et moyenne envergures, et agit comme levier pour faciliter la recherche à impact clinique rapide. Cette année, deux nouveaux projets d envergure ont été menés à l Institut grâce à l appui du CAREC. Le premier projet est intitulé Développement d un modèle de résumé de dossier d hospitalisation pour le patient âgé vulnérable afin de soutenir des soins entre l hôpital et la communauté. Ce projet a comme objectif de développer et de valider un modèle de résumé de dossier d hospitalisation pour le patient gériatrique, qui réponde à la fois aux attentes des cliniciens qui les produisent et aux besoins des cliniciens qui les reçoivent. Ce projet permettra d équiper les professionnels d un outil clinique répondant à leurs attentes, tout en assurant une continuité de soins après le congé du patient. Le second projet est intitulé Normalisation québécoise d un nouveau protocole clinique d évaluation de la mémoire sémantique auprès d une population d aînés. Il développe un protocole d évaluation de la mémoire sémantique, c est-à-dire la mémoire des connaissances générales sur le monde, adapté à la population âgée québécoise. L outil permettra aux neuropsychologues cliniciens d améliorer leur contribution au diagnostic différentiel entre maladie d Alzheimer et vieillissement normal ; il favorisera la rééducation et l aide aux patients présentant des troubles de la mémoire sémantique. Les activités de recherche clinique ont constitué, cette année encore, une part importante des activités de recherche à l Institut. Outre les projets directement subventionnés par le CAREC, les activités de recherche clinique ont constitué, cette année encore, une part importante des activités de recherche à l Institut. Plusieurs chercheurs du Centre de recherche mènent des travaux de recherche à forte incidence clinique, le plus souvent en collaboration avec des cliniciens ou des cliniciens-chercheurs. Ces travaux portent, par exemple, sur les aides techniques pour le soutien à domicile des personnes âgées, sur la santé des proches-aidants d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer ou sur le diagnostic précoce de la maladie d Alzheimer. D autres cliniciens de l Institut universitaire de gériatrie de Montréal répondent au modèle clinicien-chercheur et allient à leur activité clinique une activité de recherche, l une nourrissant l autre tout naturellement. Ainsi, certains d entre eux s intéressent aux troubles de la vision qui accompagnent le vieillissement, aux problèmes des chutes chez la personne âgée ou encore à la santé de la femme âgée. Enfin, grâce au programme de projets pilotes du CAREC, les professionnels de l Institut mettent à profit l expertise des chercheurs du Centre de recherche pour répondre à des questions proches de leurs préoccupations cliniques, comme l impact des programmes d activité physique ou d interventions cognitives sur le fonctionnement des personnes âgées, la quantification de la lourdeur de la clientèle en réadaptation ou l évaluation de la qualité du traitement de l ostéoporose chez les personnes âgées vulnérables. Ils favorisent un réel partage d expertise entre les secteurs clinique et recherche de l Institut et contribuent ainsi à enrichir le travail des professionnels œuvrant auprès des aînés. Les différentes formes de recherche clinique menée à l Institut participent ainsi de façon significative à l avancement des connaissances et ont, à court et long termes, des retombées majeures sur la pratique clinique auprès de la personne âgée.

24 8 Tableau des axes de recherche Axes Thèmes Responsables Unité fonctionnelle 1 Neurosciences cognitives et vieillissement 1.1 Langage, communication et vieillissement 1.2 Neuropsychologie cognitive du vieillissement 1.3 Neuroimagerie et neurobiologie D re Gonia Jarema D r Martin Arguin D r Julien Doyon U1 Langage et cognition U2 Neuropsychologie U3 Neuroimagerie et neurobiologie 2 Soins et services à la personne âgée et à la famille 2.1 Interventions auprès des aidants familiaux des personnes âgées 2.2 Interventions auprès des personnes âgées et évaluation de la qualité des services géronto-gériatriques 2.3 Éthique et décisions de traitements de fin de vie en milieu gériatrique D re Cara Tannenbaum U4 Soins et services 3 Nutrition, métabolisme et vieillissement 3.1 Biologie de la nutrition et du vieillissement 3.2 Nutrition, métabolisme et personne âgée 3.3 Nutrition et population âgée D re Bryna Shatenstein U5 Nutrition et sciences cliniques 4 Relation personne-environnement et vieillissement 4.1 Mouvement, audition et vision 4.2 Réadaptation et aides techniques 4.3 Environnements et orientation spatiale D re Sylvie Hébert U7 Mouvement, audition et vision U8 Réadaptation et aides techniques U9 Environnements et orientation spatiale Assemblée des chercheurs Chercheurs directeurs de laboratoire D re Marie Alderson D re Ana Inés Ansaldo D r Martin Arguin D r Mario Beauregard D re Renée Béland D re Sylvie Belleville D r Louis Bherer D r Normand Carpentier D re Nicole Caza D r Howard Chertkow D r Henri Cohen D re Louise Demers D r Julien Doyon D re Francine Ducharme D r Christian Duval D re Guylaine Ferland D r Éric Fimbel D r Jean-Pierre Gagné D re Sylvie Hébert D r Rick Hoge D re Gonia Jarema D r Yves Joanette D r Sven Joubert D re Hélène Kergoat D re Marie-Jeanne Kergoat D re Paule Lebel D r Franco Lepore D r Frédéric Lesage Mme Louise Lévesque D r Jean-Marc Lina D re Julie Messier D r Oury Monchi D r Romedi Passini D re Isabelle Peretz D r Constant Rainville D r Pierre Rainville D re Jacqueline Rousseau D re Bryna Shatenstein D re Bernadette Ska D re Brigitte Stemmer D re Cara Tannenbaum D r Jean-Pierre Thouez D re Christine Whatmough Chercheurs associés D r Habib Benali D re Julie Carrier D re Nathalie Champoux D re Anne-Marie Ergis D r Christian Gargour D re Pierrette Gaudreau D r Serge Gauthier D re Raymonde Labrecque D r Alain Legault D r Gary Libben D re Hélène Masson D r Fadi Massoud D re Maria Alice Di Mattos Pimenta D r Jacques Montplaisir D re Sylvie Nadeau D r Jean-Luc Nespoulous D r Ugo Nocentini D r Michel Panisset D r Mario Paquet D re Jacinthe Pepin D re Hélène Pigot D re Lucie Richard D re Jocelyne St-Arnaud D r Sidney Segalowitz D r Xavier Seron Invités Mme Valérie Drolet Mme Johanne Dupuis Mme Christine Kaegi D re Rossitza Nikolova Mme Sylvia Villeneuve

25 9 Liste des comités Équipe de direction Yves Joanette, directeur de la recherche Sylvie Belleville, directrice associée à la recherche clinique Julien Doyon, directeur scientifique de l unité de neuroimagerie fonctionnelle (UNF) et directeur scientifique du Regroupement Neuroimagerie Québec (RNQ) Johanne Dupuis, directrice administrative Bryna Shatenstein, secrétaire de l Assemblée des chercheurs Eric Fimbel, coordonnateur des activités de valorisation Nicole Caza, coordonnatrice du cycle des conférences Louis Bherer, coordonnateur des activités de visibilité (site web) Comité aviseur de la recherche clinique (carec) Sylvie Belleville, directrice associée à la recherche clinique et présidente du comité Céline Crowe, directrice générale par interim et directrice des services professionnels et hospitaliers Cathy Desmarais, technicienne en administration et secrétaire du comité Représentants des secteurs cliniques Nathalie Champoux, médecine générale François Dubé, physiothérapie Suzanne Généreux, orthophonie Brigitte Gilbert, neuropsychologie Suzanne Gilbert, pharmacie Hélène Kergoat, optométrie Marie-Jeanne Kergoat, médecine générale Élaine Laberge, service social Paul Latour, ergothérapie Geoffroy Melançon, médecine spécialisée Michel Sanscartier, nutrition clinique Denise Trudeau, soins infirmiers Représentante des chercheurs Cara Tannenbaum, chercheure Comité de régie Yves Joanette, directeur de la recherche et président du comité Sylvie Belleville, directrice associée à la recherche clinique Céline Crowe, directrice générale par interim et directrice des services professionnels et hospitaliers Johanne Dupuis, directrice administrative et secrétaire du comité Paule Lebel, directrice du centre d expertise sur la santé des personnes âgées et des aidants (CESPA 2 ) Responsables des axes Gonia Jarema, Axe 1.1 Martin Arguin, Axe 1.2 Julien Doyon, Axe 1.3 Cara Tannenbaum, Axe 2 Bryna Shatenstein, Axe 3 Sylvie Hébert, Axe 4 Comité de la recherche Yves Joanette, directeur de la recherche et président du Comité Sylvie Belleville, directrice associée à la recherche clinique Céline Crowe, directrice générale par interim et directrice des services professionnels et hospitaliers Paule Lebel, directrice du centre d expertise sur la santé des personnes âgées et des aidants (CESPA 2 ) Christiane Lepage, représentante du Conseil des médecins, dentistes, pharmaciens Shirley Tremblay, directrice des soins infirmiers Représentants élus par l Assemblée des chercheurs Louis Bherer, UQAM Normand Carpentier, Faculté des arts et des sciences Francine Ducharme, Faculté des sciences infirmières Hélène Kergoat, École d optométrie Marie-Jeanne Kergoat, Faculté de médecine Eic Fimbel, École de technologies supérieures (ETS) Julie Messier, Département de kynésiologie Valérie Drolet, représentante des étudiants à la maîtrise Sylvia Villeneuve, représentante des étudiants au doctorat Rossitza Nikolova, représentante des stagiaires postdoctoraux Comité d évaluation scientifique Louise Demers, présidente Ana Ines Ansaldo, chercheure Mario Beauregard, chercheur Bernadette Ska, chercheure Brigitte Stemmer, chercheure Comité d éthique de la recherche Johane de Champlain, juriste Isabelle Duclos, juriste (substitut) Louise Francoeur, infirmière clinicienne spécialisée et conseillère en éthique (substitut) Marcellin Gangbè, représentant des étudiants post-gradués Brigitte Gilbert, neuropsychologue clinicienne Steve Joncas, neuropsychologue clinicien (substitut) Karima Kahlaoui, représentante des étudiants post-gradués (substitut) Fadi Massoud, médecin (substitut) Monique Nadeau, représentante du public Monique Normandin, représentante du public Constant Rainville, représentant des chercheurs Paule Savignac, infirmière clinicienne spécialisée, conseillère en éthique et présidente du comité Monique Séguin, représentante du public (substitut) Bernadette Ska, représentante des chercheurs Comité de nominations Yves Joanette, directeur de la recherche et président du Comité Gonia Jarema, chercheure Bernadette Ska, chercheure

26 10 Axe Neurosciences cognitives et vieillissement Langage et cognition Ana Inés Ansaldo Henri Cohen Gonia Jarema Yves Joanette Bernadette Ska Au cours de l année , les équipes de recherche de l unité ont poursuivi leurs travaux portant sur la communication et le vieillissement. Basées sur l interdisciplinarité et faisant appel à l imagerie cérébrale, ces recherches visent à mieux comprendre les déterminants du mieux-vieillir communicationnel et les mécanismes qui permettent le langage chez la personne âgée neurologiquement saine et chez la personne ayant subi une lésion cérébrale ou atteinte d une maladie neurodégénérative. L équipe de la D re Ana Inés Ansaldo a entamé ses travaux sur la plasticité cérébrale dans le traitement du langage. En combinant la résonance magnétique fonctionnelle et l imagerie optique avec des approches de psychologie expérimentale et de neuropsychologie cognitive, la D re Ansaldo se concentre sur la description des processus de plasticité du cerveau vieillissant pour le traitement langagier. Les résultats de ses études (1) sur la plasticité cérébrale dans l aphasie chronique suite à une intervention orthophonique spécifique et (2) dans l apprentissage d une langue seconde chez la personne âgée, ont donné lieu à plusieurs présentations dans des congrès internationaux et ont fait l objet de publications scientifiques. La D re Ansaldo a initié des collaborations avec la D re Maud Champagne (Hôpital du Sacré-Cœur), portant sur les bases neurobiologiques du langage non-litéral à l aide de l imagerie optique, grâce à une subvention du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). La D re Ansaldo poursuit également ses collaborations avec l équipe du D r Habib Benali (INSERM) qui visent à développer des approches d interactivité fonctionnelle à l étude de la plasticité cérébrale lors de la récupération de l aphasie. Basés sur l interdisciplinarité et faisant appel à l imagerie cérébrale, les équipes de recherche de l unité ont poursuivi leurs travaux portant sur la communication et le vieillissement. L équipe de la D re Gonia Jarema a poursuivi ses recherches sur le lexique mental dans le cadre du groupe de recherche du projet international Words in the Mind, Words in the Brain. Au cours de l année, la D re Jarema a développé deux projets portant sur le traitement des mots composés dans l aphasie, le premier en collaboration avec la D re Roelien Bastiaanse (Groningen) et le second en collaboration avec le D r Carlo Semenza (Padoue). De plus, un nouveau projet utilisant l imagerie cérébrale pour étudier l interprétation des constructions sous-spécifiées a été élaboré, entre autres, avec la collaboration du D r Roberto de Almeida (Concordia). Enfin, la D re Jarema et le D r Gary Libben (Alberta) ont multiplié leurs efforts en vue de la création d une revue internationale axée exclusivement sur la recherche sur le lexique mental. Le numéro inaugural de la revue, intitulée The Mental Lexicon et éditée par la prestigieuse maison d édition John Benjamins (Amsterdam), est paru en avril La revue publie, entre autres, les travaux explorant le traitement lexical chez les Brigitte Stemmer personnes âgées non cérébrolésées et chez les personnes présentant un trouble du langage, en harmonie avec les préoccupations et développements récents du CRIUGM. L équipe du D r Yves Joanette a continué de s intéresser à l évolution de l organisation de la dynamique entre les hémisphères cérébraux qui permettent le maintien de bonnes habiletés de communication avec l âge. La D re Bernadette Ska collabore activement à ces travaux qui portent également sur les impacts des lésions à l hémisphère cérébral droit en fonction de l âge (projet subventionné par les IRSC). L équipe du D r Joanette utilise les plateaux techniques en neuroimagerie incluant l imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et l imagerie optique. Ces travaux ont largement bénéficié de collaborations locale (D r Frédéric Lesage) et internationale (D r Habib Benali, Paris ; D r Stefano Cappa, Milan). Les D rs Ska et Joanette consacrent beaucoup d efforts au transfert des connaissances et aux changements de pratiques cliniques pour les individus souffrant de troubles de la communication suite à une lésion de l hémisphère droit. Avec l aide de Mme Hélène Côté, les D rs Ska et Joanette ont entretenu de multiples collaborations internationales (projet subventionné par le Réseau provincial de recherche en adaptationréadaptation [REPAR]) qui ont permis de raffiner ces outils pour l évaluation en début de démence ou auprès d individus avec traumatisme crânien. Ces collaborations ont également permis de faire l adaptation et la diffusion de cet outil à d autres cultures et langues (Espagnol, Brésilien, Italien et Anglais). Par ailleurs, la D re Ska a amorcé l encadrement de travaux visant à appliquer les connaissances en dyslexie acquise au problème de la dyslexie développementale. L équipe de la D re Brigitte Stemmer a poursuivi ses travaux en psychophysiologie, neurolinguistique, neuropragmatique, stress, auto-contrôle cognitif, humour et réadaptation. Au cours des deux dernières années, la D re Stemmer a développé des collaborations avec les D rs Sid Segalowitz (Brock), Michel Panisset (CHUM), Calvin Melmed (Lady Davis) portant sur l étude de certaines composantes de l électroencéphalogramme (EEG) liées au système dopaminergique. Ce projet financé par les IRSC a été complété. Une suite a été initiée grâce à un appui de la Société Parkinson du Canada et avec les collaborations des D rs Panisset, Alain Dagher (McGill) et Segalowitz afin d étudier le profil des individus avec parkinson qui ont développé des comportements de dépendance. Par ailleurs, des étudiants au doctorat ont joint l équipe de la D re Stemmer afin d étudier le traitement phonologique, le bilinguisme et les expressions idiomatiques. Différentes présentations ont été assurées sur la puissance de l humour dans différents congrès scientifiques et auprès du grand public au Canada, en Allemagne et en Suisse. De nouveaux projets ont été initiés sur la question de l apprentissage des langues en collaboration avec des chercheurs allemands. La D re Stemmer a également établi des liens de collaboration avec les D rs Sonia Lupien et Jens Prussner (Douglas) sur la question du stress.

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014 COMMUNIQUÉ L OOAQ décerne près de 45 000 $ en prix et subventions de recherche en soutien aux orthophonistes et aux audiologistes pour des soins de qualité à la population. MONTRÉAL, le 16 juin 2015 Dans

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2009-2010 (REPAR)

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2009-2010 (REPAR) PROGRAMME D ACTIVITÉS 2009-2010 Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation (REPAR) Fonds de la recherche en Santé du Québec (FRSQ) Les demandes doivent être reçues sur le site Web du REPAR

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Professeur Rémi Quirion, Scientifique en chef

Professeur Rémi Quirion, Scientifique en chef 4 e rencontre thématique en vue du Sommet sur l enseignement supérieur La contribution de la recherche à la société québécoise Professeur Rémi Quirion, Scientifique en chef Université du Québec à Rimouski

Plus en détail

DE LA MAISON À L HÉBERGEMENT :

DE LA MAISON À L HÉBERGEMENT : CSSS 044M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous DE LA MAISON À L HÉBERGEMENT : ENTOURER LA PERSONNE ÂGÉE ET LES PROCHES AIDANTS, ADAPTER LES PRATIQUES Mémoire présenté à la Commission de la santé et des

Plus en détail

Le Dr Richard Ellen est professeur à la Faculté

Le Dr Richard Ellen est professeur à la Faculté L E n t r e v u e d u J A D C Le Dr Richard Ellen : un regard intérieur sur la recherche buccodentaire au Canada Le Dr Richard Ellen est professeur à la Faculté de médecine dentaire de l Université de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses d'excellence MÉDITIS 28 novembre 2014 Ce document fournit des renseignements importants sur les règlements du concours d admission de

Plus en détail

Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec

Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec Michel J. Tremblay Vice-doyen, recherche et études supérieures Faculté de médecine ESPÉRANCE DE VIE AU QUÉBEC

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION. La recherche, j y participe!

BULLETIN D INFORMATION. La recherche, j y participe! La recherche, j y participe! BULLETIN D INFORMATION de la Banque de participants du Centre de recherche de l Institut universitaire de gériatrie de Montréal BULLETIN D INFORMATION de la Banque de participants

Plus en détail

États généraux de la recherche en traumatologie au Québec

États généraux de la recherche en traumatologie au Québec Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation 1 États généraux de la recherche en traumatologie au Québec Rapport du Comité organisateur Juillet 2007 1 Un réseau thématique du Table des matières

Plus en détail

PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX

PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX DE RECHERCHE IMPLIQUANT DES ANIMAUX ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE DE DIRECTION LE 20 DÉCEMBRE 2005 MODIFIÉE PAR L ASSEMBLÉE DE DIRECTION LE 3 JUIN 2008 ET

Plus en détail

L hôpital de jour de gériatrie

L hôpital de jour de gériatrie Le D r Pierre-Michel Roy, omnipraticien et professeur agrégé au département de médecine de famille de l Université de Sherbrooke, exerce à l Institut universitaire de gériatrie, à Sherbrooke. L e s s o

Plus en détail

Liste des sections du Guide

Liste des sections du Guide Introduction Liste des sections du Guide Introduction Aspects éthiques et légaux Identification des cibles Formulation de la question d intérêt Recherche de littérature Évaluation de la documentation Évaluation

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Décembre 2004 Renée Bourbonnais, PhD Michel Vézina, PhD Pierre

Plus en détail

PROJET DE FORMATION À LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE AU DÉPARTEMENT DE RADIOLOGIE DU CHUM (CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL)

PROJET DE FORMATION À LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE AU DÉPARTEMENT DE RADIOLOGIE DU CHUM (CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL) PROJET DE FORMATION À LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE AU DÉPARTEMENT DE RADIOLOGIE DU CHUM (CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL) Sophie Tremblay-Paquet, MD Résidente en Radiologie Diagnostique,

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

1. PRÉAMBULE 2. BUT 3. PRINCIPES DIRECTEURS CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221

1. PRÉAMBULE 2. BUT 3. PRINCIPES DIRECTEURS CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221 CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221 OBJET : Politique d attribution des espaces au CRCELB APPROUVÉE PAR : COMITÉ DE DIRECTION ÉMISE LE : 6 novembre 1997 RÉVISÉE

Plus en détail

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6 DIRECTIVE 2600-035 TITRE : ADOPTION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2008-07-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 8 juillet 2008 MODIFICATION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2014-04-08-05

Plus en détail

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM 1 1.1 INTRODUCTION 1.1.1 CONTEXTE Le projet de construction d un nouveau centre hospitalier est un projet qui chemine depuis un grand nombre d années déjà et dont la finalité première est de doter le Québec

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Octobre 2002 André Lavoie, Ph.D. Natalie LeSage, M.D., M.Sc. John S. Sampalis, Ph.D. Partenaire décideur : Dr. Pierre

Plus en détail

Dr Julie Dauphin, Ph.D. Psychologue clinicienne

Dr Julie Dauphin, Ph.D. Psychologue clinicienne CHAMPS D EXPERTISE Dr Julie Dauphin, Ph.D. Psychologue clinicienne Hôpital Louis- H. Lafontaine Institut Universitaire en santé mentale Programme des troubles psychotiques - Clinique Sherbrooke 7401 Hochelaga

Plus en détail

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Miser sur le renouvellement de l organisation des services infirmiers pour améliorer la qualité et la sécurité des soins Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Membres de l équipe Carl-Ardy

Plus en détail

Programme international de formation

Programme international de formation Programme international de formation La science n a pas de patrie, car la connaissance appartient à l humanité, c est un flambeau qui illumine le monde. Louis Pasteur Le Réseau International des Instituts

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

La malnutrition chez la personne âgée. Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne

La malnutrition chez la personne âgée. Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne La malnutrition chez la personne âgée Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne Objectifs Importance du problème Facteurs de risque Evaluation Traitement & prévention Points

Plus en détail

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

IMMED Monitoring vidéo porté

IMMED Monitoring vidéo porté IMMED Monitoring vidéo porté L indexation vidéo au service du soin des personnes Projet financé par PEPS S2TI CNRS et des bourses BQR de l Université Bordeaux 1 1 Contexte Maladies et dépendances liées

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

Département de médecine de famille de l Université de Sherbrooke. Mission de recherche. Faculté de médecine

Département de médecine de famille de l Université de Sherbrooke. Mission de recherche. Faculté de médecine Département de médecine de famille de l Université de Sherbrooke Mission de recherche Faculté de médecine Mission de recherche Département de médecine de famille de l Université de Sherbrooke Avec ce document,

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

SECTION D UTILISATION DU BUDGET GLOBAL. (Se limiter aux pages incluses dans le formulaire)

SECTION D UTILISATION DU BUDGET GLOBAL. (Se limiter aux pages incluses dans le formulaire) SECTION D UTILISATION DU BUDGET GLOBAL (Se limiter aux pages incluses dans le formulaire) 188 SECTION D.1 VENTILATION DU BUDGET FRSQ 2011-2012 Revenus de subventions du FRSQ 3,654,995 $ Dépenses en frais

Plus en détail

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Table des matières Introduction p.3 Mise en contexte Objectifs Barème d allocation des UFC Guide de pointage des activités professionnelles p.5 Activités

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

Programmation 2 0 1 3-2 0 1 4

Programmation 2 0 1 3-2 0 1 4 Programmation Mieux comprendre pour mieux intervenir C est avec un grand plaisir que le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau vous convie à la 17e saison des Rendez-vous de la réadaptation. En vous présentant

Plus en détail

Prix nationaux remis à la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2015

Prix nationaux remis à la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2015 1- Premier Prix Hydro-Québec Bourse en argent de 1 500 $, un trophée et un voyage à la Baie-James (22-23 août 2015) (doublée si duo) Classes : junior, intermédiaire, senior 1 et senior 2 Note : un fanion

Plus en détail

MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE

MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Conduire une automobile pour une personne ayant une déficience visuelle, c est possible avec système télescopique bioptique (STB)

Conduire une automobile pour une personne ayant une déficience visuelle, c est possible avec système télescopique bioptique (STB) Conduire une automobile pour une personne ayant une déficience visuelle, c est possible avec système télescopique bioptique (STB) Louise Grégoire C., Institut Nazareth et Louis-Braille Annie Paquet, Institut

Plus en détail

Centre-est de montréal

Centre-est de montréal Centre-est de montréal Les Petits Frères 4624, rue Garnier, Plateau Mont-Royal Stations de métro Mont-Royal et Laurier En français, le 2e mercredi du mois, de 13 h à 15 h 9 SEP TEMbRE 2015 13 H À 15 H

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM

VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM Comment pouvez-vous l aider? Pour vous, pour la vie L équipe de soins a identifié votre proche comme étant à risque de développer un delirium ou vous a

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ M1 60 ES Volume horaire étudiant : Entre 130 et190

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 BULLETIN Région de la Capitale-Nationale Bulletin numéro 8 Avril 2014 Contenu Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 Éditorial 1 Comité de suivi régional : un travail d équipe! 3 Coordination et organisation

Plus en détail

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013 Document de synthèse Service de la planification et de la performance, 2 mai 2013 1 Table ronde : Besoins futurs de la société et débouchés

Plus en détail

Plan d action 2010-2011. déposé au Conseil d administration du FRSQ le 8 octobre 2010

Plan d action 2010-2011. déposé au Conseil d administration du FRSQ le 8 octobre 2010 Plan d action 2010-2011 déposé au Conseil d administration du FRSQ le 8 octobre 2010 TABLE DES MATIÈRES Le FRSQ... 2 Mise en contexte.. 5 1. Soutenir l excellence.. 6 Les enjeux de l excellence en recherche.

Plus en détail

Cadre participant au comité du programme d amélioration continue de la qualité. Cadre participant au comité intranet-internet de l établissement.

Cadre participant au comité du programme d amélioration continue de la qualité. Cadre participant au comité intranet-internet de l établissement. Curriculum vitae Charles Demers 160 Boulevard de l Hôpital, suite 301 Gatineau (Québec) J8T 8J1 Téléphone : 819 776-8044 (travail) 819 246-9193 (bureau) Études universitaires Université Laval de Québec

Plus en détail

Experts et humains anada www.chuq.qc.ca Imprimé au C

Experts et humains anada www.chuq.qc.ca Imprimé au C Experts et humains Experts et humains Le Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ) est l un des plus importants établissements de santé du Québec, animé par plus de 10 000 experts. Nous offrons

Plus en détail

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Les mécanismes de la récupération neurologique PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Introduction Plasticité cérébrale / Récupération après lésion cérébrale Récupération spontanée

Plus en détail

Formation et diplômes :

Formation et diplômes : Cyril Duclos Curriculum vitae Centre de Recherche Interdisciplinaire en Réadaptation, Institut de Réadaptation de Montréal 6300 ave Darlington Montréal, QC H3S 2J4 Téléphone : 514 340 2111 poste 3151 Courriel

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

«Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation»

«Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation» «Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation» 26 et 27 avril 2007 Best Western Hôtel Universel Drummondville. Ce colloque est organisé avec l appui financier

Plus en détail

Prophagia - Consultation publique sur es conditions de vie des aînés. 1. Qui sommes-nous?

Prophagia - Consultation publique sur es conditions de vie des aînés. 1. Qui sommes-nous? Consultation publique sur les conditions de vie des aînés La dénutrition subséquente à la dysphagie chez nos aînés, un fléau occulte et ignoré Mémoire présenté par Thérèse Dufresne, Dt.P. et Prophagia

Plus en détail

Offre d une bourse postdoctorale de 32 000$ Juin 2015 Juin 2016 Date de clôture du concours : 15 mai 2015 à 16h

Offre d une bourse postdoctorale de 32 000$ Juin 2015 Juin 2016 Date de clôture du concours : 15 mai 2015 à 16h www.arimarecherche.ca Offre d une bourse postdoctorale de 32 000$ Juin 2015 Juin 2016 Date de clôture du concours : 15 mai 2015 à 16h Le partenariat ARIMA réunit un ensemble de chercheurs universitaires,

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS. 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere.

2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS. 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere. 2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere.com Ce rapport a été rendu possible grâce au travail des personnes

Plus en détail

CONSEIL DES COMMISSAIRES

CONSEIL DES COMMISSAIRES Conseil des commissaires (séance régulière) Procès verbal du 26 septembre 2007 PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE de PORTNEUF CONSEIL DES COMMISSAIRES Procès-verbal de la séance régulière du conseil

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

Visioconférence internationale. en santé mentale

Visioconférence internationale. en santé mentale Pratiques infirmières avancées en santé mentale, où en sommes-nous? Visioconférence internationale en santé mentale 30 novembre 2011 Europe (France et Suisse) : 15 h à 17 h 15 Québec : 9 h à 11 h 15 organisée

Plus en détail

Présentation 2007. pour. Observatoire Vieillissement et Société

Présentation 2007. pour. Observatoire Vieillissement et Société Présentation 2007 pour Observatoire Vieillissement et Société Stéphane Tremblay Directeur de Territoire Région de l Est Qu est-ce que Lifeline? Argus? Philips? Lifeline est un service de télésurveillance

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014 Canada s national laboratory for particle and nuclear physics Laboratoire national canadien pour la recherche en physique nucléaire et en physique des particules TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES

Plus en détail

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE MISE EN CANDIDATURE SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016 Veuillez suivre les trois étapes suivantes pour soumettre une candidature à cette bourse : 1 re

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à. l intention des chercheurs évoluant en recherche fondamentale

Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à. l intention des chercheurs évoluant en recherche fondamentale V E R S I O N A V R I L 2 0 1 2 C E N T R E D E R E C H E R C H E C L I N I Q U E É T I E N N E - L E B E L D U C H U S Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à l intention des chercheurs

Plus en détail

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Conseil d administration, comité exécutif et comité consultatif Conseil d administration Pour la dernière année d activités, les membres du conseil

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 Objectif Le but du programme des infrastructures communes est d offrir

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

BIOGRAPHIES DES CONFÉRENCIERS PRÉSENTS

BIOGRAPHIES DES CONFÉRENCIERS PRÉSENTS BIOGRAPHIES DES CONFÉRENCIERS PRÉSENTS Colloque 30 e anniversaire de l Association des Grands Brûlés F.L.A.M. «La douleur chronique chez les grands brûlés : mieux la comprendre pour mieux la gérer» 5 NOVEMBRE

Plus en détail

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6 La stimulation cognitive Emilie Wenisch Psychologue CMMR-IDF Hôpital Broca Stimulation Cognitive : terminologie SC : terme vaste «Ateliers mémoire» Pratiquée

Plus en détail

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir Extrait Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 avril 2012 Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir La dynamique du plan greffe 2000-2003 a généré un essor sans précédent de près de 50 % de

Plus en détail