Rapport annuel Annual Report 2005~2006. Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel Annual Report 2005~2006. Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal"

Transcription

1 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

2

3 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

4

5 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

6

7 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

8

9 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

10

11 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

12

13 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

14

15 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

16

17 Rapport annuel Annual Report 2005~2006 Centre de recherche Institut universitaire de gériatrie de Montréal

18

19 3 Table des matières Contents Rapport annuel 5 Mot du directeur de la recherche 7 Mot de la directrice associée à la recherche clinique 8 Tableau des axes de recherche Assemblée des chercheurs 9 Liste des comités Axes de recherche Axe 1 Neurosciences cognitives et vieillissement Langage et cognition Neuropsychologie cognitive du vieillissement Neuroimagerie et neurobiologie 13 Axe 2 Soins et services à la personne agée et à la famille 14 Axe 3 Nutrition, métabolisme et vieillissement 15 Axe 4 Relation personne-environnement et vieillissement 16 Formation de chercheurs 17 Liste des étudiants 18 Sources de financement Publications et communications 20 Livres 20 Chapitres de livres 22 Articles 27 Résumés 33 Communications 44 Transfert de connaissances Publications and Presentations 20 Books 20 Book Chapters 22 Articles 27 Abstracts 33 Presentations 44 Knowledge Transfer Annual Report 49 Message from the Research Director 51 Message from the Associate Director of Clinical Research 52 Research Themes and Researchers Council 53 List of Committees Research Themes Theme 1 Cognitive Neuroscience and Aging Language and Cognition Cognitive Neuropsychology of Aging Neuroimaging and Neurobiology 57 Theme 2 Health Services for the Elderly and Family Caregivers 58 Theme 3 Nutrition, Metabolism and Aging 59 Theme 4 Aging Individuals and their Environment 60 Researcher Training 61 Students List 62 Sources of Funding

20

21 5 Mot du directeur de la recherche D r Yves Joanette Le Centre de recherche de l Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM) s est donné pour mission de contribuer au développement des connaissances qui permettent de mieux comprendre les processus du vieillissement et des maladies de la personne âgée, de même que les facteurs complexes qui favorisent la qualité de vie des aînés et le mieux-vieillir. Cette mission inclut la recherche sur les causes et les traitements des conditions telle la maladie d Alzheimer, les problèmes de mobilité, l incontinence et autres affections qui limitent la qualité de vie de la personne âgée. Sa programmation de recherche intègre la recherche biomédicale fondamentale, la recherche clinique, la recherche sur l organisation des soins et des services de santé de même que la recherche à caractère social et culturel. Les activités de recherche reposent sur les contributions de nombreuses équipes, chacune dirigée par l un des 43 chercheurs / directeurs de laboratoire. Ces équipes sont composées d assistants, d étudiants aux cycles supérieurs, de stagiaires postdoctoraux et de nombreux chercheurs visiteurs. Elles entretiennent, entre elles, plusieurs liens d interdisciplinarité sur les questions complexes relatives à la santé et au mieux-vieillir. De plus, elles sont au cœur de grands réseaux nationaux et internationaux, témoignant ainsi du rayonnement étendu des équipes de recherche du Centre. Ensemble, ces équipes développent une programmation de recherche qui s articule autour de quatre grands axes et de plusieurs thèmes (voir tableau des axes de recherche). Une dimension importante du travail de ces équipes est le transfert des connaissances vers les utilisateurs, transfert réalisé par le biais de leur participation aux activités de l Institut, par plusieurs activités et écrits destinés aux cliniciens, aux décideurs et au grand public, de même que par la valorisation des produits de la recherche. Le CRIUGM a poursuivi sa programmation avec le maintien des acquis et la consolidation de ses axes de recherche. Cette année, le CRIUGM a poursuivi sa programmation avec le maintien des acquis et la consolidation de ses axes de recherche. L année a été marquée par d importantes reconnaissances de la qualité de plusieurs de ses chercheurs seniors et juniors alors que trois de ses membres se sont mérité un appui de type chercheur-boursier. Mentionnons en premier lieu l attribution du titre de Chercheur national du FRSQ à la D re Francine Ducharme (Sciences infirmières), également titulaire de la Chaire Desjardins en soins infirmiers auprès de la personne âgée et de la famille. Cet honneur vient reconnaître l excellence et le leadership de la D re Ducharme dont les travaux ont des ramifications internationales. Il s agit de la deuxième nomination de chercheur national au CRIUGM après celle de la D re Sylvie Belleville en Par ailleurs, deux chercheurs ont obtenu un appui de type chercheur-boursier junior 2 du FRSQ. Le premier, le D r Oury Monchi (Radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire), poursuivra ainsi ses travaux sur l organisation du cerveau pour les capacités de planification et les mécanismes affectés dans la maladie de Parkinson. Le second, le D r Pierre Rainville (Médecine dentaire), poursuivra ses travaux sur les mécanismes neurobiologiques de la douleur et les approches non pharmacologiques pour y remédier. Par ailleurs, deux nouveaux chercheurs ont été recrutés. Le D r Christian Duval (Kinanthropologie, UQAM) poursuivra au CRIUGM ses travaux sur les troubles du mouvement fin lors du vieillissement et dans les troubles du mouvement et ce, grâce à d importants appuis, dont un plateau technique unique financé par la Fondation candienne pour l innovation (FCI). Par ailleurs, le CRIUGM a accueilli le D r Rick Hoge (Physiologie et génie biomédical), physicien en résonance magnétique, précédemment de l Université Harvard et du Massachusset General Hospital de Boston. La contribution du D r Hoge sera essentielle pour consolider et développer les activités de l unité de neuroimagerie fonctionnelle du Centre de recherche ainsi que la neuroimagerie au CHUM et dans le réseau de l Université de Montréal. L année a vu l Unité de neuroimagerie fonctionnelle du CRIUGM consolider ses activités et son leadership au sein du réseau de l Université de Montréal et sur les scènes nationale et internationale. Soulignons, entre autres, qu une équipe INSERM (D r Habib Benali) en méthodologie de la neuroimagerie a relocalisé ses activités au CRIUGM pendant cette année. Sous la direction du D r Doyon, les chercheurs du Centre et leurs collègues de plusieurs autres centres de recherche ont également soumis d importantes demandes d appui, à la fois pour le rehaussement des plateaux techniques et pour leur fonctionnement. Une autre infrastructure d envergure a été octroyée au D r Louis Bherer (Psychologie du vieillissement, UQAM) par la FCI et le Gouvernement du Québec. Grâce aux liens établis avec l UQAM, la subvention de 750 K$ permettra la mise en place d un laboratoire sur les impacts de l activité physique sur le bien-vieillir cognitif. Ce laboratoire comprendra des appareils de mise en forme de même qu une unité d imagerie optique qui permettra la mesure de l impact de l activité physique sur le métabolisme cérébral.

22 6 Plusieurs autres secteurs de recherche du Centre ont connu des réalisations appréciables. Mentionnons à cet égard, les travaux de l équipe de la D re Cara Tannenbaum sur la santé des femmes âgées qui sont la source de plusieurs prix ainsi que d une visibilité accrue dans les médias, ceux de la Chaire Desjardins (D re Francine Ducharme) en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille, et ceux du projet NuAge (D res Bryna Shatenstein, Guylaine Ferland et Marie-Jeanne Kergoat) sur les déterminants nutritionnels du bien-vieillir. Les chercheurs du CRIUGM ont poursuivi leur rayonnement national et international. À titre d exemple, la D re Louise Demers a été nommée membre du Comité consultatif de l Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) alors que la D re Nicole Caza siège sur le Comité sur les aspects biologiques et cliniques du vieillissement. En juin 2006, conjointement avec le Programme stratégique de formation des IRSC en santé et vieillissement (FORMSAV) et l Institut du vieillissement des IRSC, le CRIUGM a organisé une journée satellite à la seconde École d été de FORMSAV. C est ainsi que les D rs Ana Inés Ansaldo, Louis Bherer et Nicole Caza ont planifié une journée de recherche sur les différentes approches du vieillissement ; cette journée a permis d accueillir 50 stagiaires, dont la moitié hors-québec, représentant l ensemble du pays. Au cours de l année , les équipes du CRIUGM ont poursuivi leurs efforts de recherche grâce aux subventions des organismes québécois et canadiens dont ils se sont mérité des appuis. C est ainsi que les chercheurs du CRIUGM ont obtenu plus de 4 M$ en subventions et bourses de toutes sources confondues. Avec leurs 181 étudiants aux cycles supérieurs et 24 stagiaires postdoctoraux, ils ont contribué à l avancement des connaissances par le biais de 7 livres, 50 chapitres de livres, 176 articles, 177 résumés et 316 communications sur les scènes nationale et internationale. Soulignons également que les chercheurs et leurs équipes ont procédé à plus de 108 transferts de connaissances vers les utilisateurs, les décideurs politiques ou le grand public. Les chercheurs du CRIUGM ont également maintenu leur implication dans les événements de la Fondation, dont le Cocktail dînatoire tenu en septembre. Finalement, l Observatoire Vieillissement et Société a également contribué à créer un espace de rencontre entre les chercheurs, les décideurs politiques et le grand public, à l occasion de conférences publiques et par le biais de son site web ( L année a permis d honorer la mémoire du directeur-fondateur du CRIUGM en désignant le Pavillon André-Roch-Lecours. L année a permis d honorer la mémoire du directeur-fondateur du CRIUGM. En effet, le bâtiment qui abrite dorénavant la majorité des activités de recherche, a été désigné Pavillon André-Roch-Lecours, le 25 mai À cette occasion, une plaque immortalisant cette désignation a été dévoilée lors d une cérémonie rassemblant les membres du Centre, les amis et collègues du D r Lecours. L année constitue également une année charnière pour les grands projets en infrastructure du CRIUGM. Réagissant à un problème d infiltration d eau devenu problématique, le CRIUGM et l Institut ont obtenu la collaboration entière de l Agence régionale de la santé et des services sociaux afin de remédier promptement à cette situation. L Agence a ainsi consenti un budget d environ 4 M$ qui servira en non seulement à remédier aux problèmes d infiltration d eau, mais également à améliorer l esthétique du bâtiment. Les premières esquisses présentées par les professionnels architectes annoncent un virage important à cet égard. Ce projet devrait se compléter pendant la première moitié de 2007.

23 7 Mot de la directrice associée à la recherche clinique D re Sylvie Belleville Cette année, la D re Sylvie Belleville a pris les rênes de la direction à la recherche clinique. La nouvelle directrice a identifié les objectifs qu elle souhaitait atteindre dans son mandat, en plus de poursuivre l excellent travail de la direction précédente. Une de ses priorités a été de dynamiser les activités d échanges entre les milieux cliniques de l Institut universitaire de gériatrie de Montréal et les chercheurs du Centre de recherche. La directrice associée à la recherche clinique a donc agi en collaboration avec le Comité aviseur pour la recherche clinique (CAREC) pour promouvoir les relations entre les cliniciens et les chercheurs. Chaque année, la Direction de la recherche clinique et le CAREC sont l hôte de l événement La recherche clinique s affiche, forum mettant en valeur les travaux de recherche réalisés par les cliniciens de l Institut. Cette année, le CAREC a choisi de mener cette activité de façon conjointe avec la journée scientifique du Centre de recherche. Il s agissait d offrir un lieu physique favorisant un échange direct sur des thématiques d intérêt commun aux cliniciens et aux chercheurs. Forte de la participation d un très grand nombre de cliniciens et de membres du Centre de recherche, cette journée a permis un véritable partage de connaissances. Différentes activités de maillage ont aussi été initiées ou reconduites, notamment la présentation des chercheurs dans les différents services cliniques, des discussions thématiques lors des assemblées de chercheurs ou lors de la journée scientifique portant sur les modes d interaction souhaités entre cliniciens et chercheurs, et une amplification des voies d information sur les activités scientifiques et cliniques des différents secteurs. Le CAREC dispose également d un programme de soutien à la recherche clinique qui subventionne des projets pilotes de petite et moyenne envergures, et agit comme levier pour faciliter la recherche à impact clinique rapide. Cette année, deux nouveaux projets d envergure ont été menés à l Institut grâce à l appui du CAREC. Le premier projet est intitulé Développement d un modèle de résumé de dossier d hospitalisation pour le patient âgé vulnérable afin de soutenir des soins entre l hôpital et la communauté. Ce projet a comme objectif de développer et de valider un modèle de résumé de dossier d hospitalisation pour le patient gériatrique, qui réponde à la fois aux attentes des cliniciens qui les produisent et aux besoins des cliniciens qui les reçoivent. Ce projet permettra d équiper les professionnels d un outil clinique répondant à leurs attentes, tout en assurant une continuité de soins après le congé du patient. Le second projet est intitulé Normalisation québécoise d un nouveau protocole clinique d évaluation de la mémoire sémantique auprès d une population d aînés. Il développe un protocole d évaluation de la mémoire sémantique, c est-à-dire la mémoire des connaissances générales sur le monde, adapté à la population âgée québécoise. L outil permettra aux neuropsychologues cliniciens d améliorer leur contribution au diagnostic différentiel entre maladie d Alzheimer et vieillissement normal ; il favorisera la rééducation et l aide aux patients présentant des troubles de la mémoire sémantique. Les activités de recherche clinique ont constitué, cette année encore, une part importante des activités de recherche à l Institut. Outre les projets directement subventionnés par le CAREC, les activités de recherche clinique ont constitué, cette année encore, une part importante des activités de recherche à l Institut. Plusieurs chercheurs du Centre de recherche mènent des travaux de recherche à forte incidence clinique, le plus souvent en collaboration avec des cliniciens ou des cliniciens-chercheurs. Ces travaux portent, par exemple, sur les aides techniques pour le soutien à domicile des personnes âgées, sur la santé des proches-aidants d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer ou sur le diagnostic précoce de la maladie d Alzheimer. D autres cliniciens de l Institut universitaire de gériatrie de Montréal répondent au modèle clinicien-chercheur et allient à leur activité clinique une activité de recherche, l une nourrissant l autre tout naturellement. Ainsi, certains d entre eux s intéressent aux troubles de la vision qui accompagnent le vieillissement, aux problèmes des chutes chez la personne âgée ou encore à la santé de la femme âgée. Enfin, grâce au programme de projets pilotes du CAREC, les professionnels de l Institut mettent à profit l expertise des chercheurs du Centre de recherche pour répondre à des questions proches de leurs préoccupations cliniques, comme l impact des programmes d activité physique ou d interventions cognitives sur le fonctionnement des personnes âgées, la quantification de la lourdeur de la clientèle en réadaptation ou l évaluation de la qualité du traitement de l ostéoporose chez les personnes âgées vulnérables. Ils favorisent un réel partage d expertise entre les secteurs clinique et recherche de l Institut et contribuent ainsi à enrichir le travail des professionnels œuvrant auprès des aînés. Les différentes formes de recherche clinique menée à l Institut participent ainsi de façon significative à l avancement des connaissances et ont, à court et long termes, des retombées majeures sur la pratique clinique auprès de la personne âgée.

24 8 Tableau des axes de recherche Axes Thèmes Responsables Unité fonctionnelle 1 Neurosciences cognitives et vieillissement 1.1 Langage, communication et vieillissement 1.2 Neuropsychologie cognitive du vieillissement 1.3 Neuroimagerie et neurobiologie D re Gonia Jarema D r Martin Arguin D r Julien Doyon U1 Langage et cognition U2 Neuropsychologie U3 Neuroimagerie et neurobiologie 2 Soins et services à la personne âgée et à la famille 2.1 Interventions auprès des aidants familiaux des personnes âgées 2.2 Interventions auprès des personnes âgées et évaluation de la qualité des services géronto-gériatriques 2.3 Éthique et décisions de traitements de fin de vie en milieu gériatrique D re Cara Tannenbaum U4 Soins et services 3 Nutrition, métabolisme et vieillissement 3.1 Biologie de la nutrition et du vieillissement 3.2 Nutrition, métabolisme et personne âgée 3.3 Nutrition et population âgée D re Bryna Shatenstein U5 Nutrition et sciences cliniques 4 Relation personne-environnement et vieillissement 4.1 Mouvement, audition et vision 4.2 Réadaptation et aides techniques 4.3 Environnements et orientation spatiale D re Sylvie Hébert U7 Mouvement, audition et vision U8 Réadaptation et aides techniques U9 Environnements et orientation spatiale Assemblée des chercheurs Chercheurs directeurs de laboratoire D re Marie Alderson D re Ana Inés Ansaldo D r Martin Arguin D r Mario Beauregard D re Renée Béland D re Sylvie Belleville D r Louis Bherer D r Normand Carpentier D re Nicole Caza D r Howard Chertkow D r Henri Cohen D re Louise Demers D r Julien Doyon D re Francine Ducharme D r Christian Duval D re Guylaine Ferland D r Éric Fimbel D r Jean-Pierre Gagné D re Sylvie Hébert D r Rick Hoge D re Gonia Jarema D r Yves Joanette D r Sven Joubert D re Hélène Kergoat D re Marie-Jeanne Kergoat D re Paule Lebel D r Franco Lepore D r Frédéric Lesage Mme Louise Lévesque D r Jean-Marc Lina D re Julie Messier D r Oury Monchi D r Romedi Passini D re Isabelle Peretz D r Constant Rainville D r Pierre Rainville D re Jacqueline Rousseau D re Bryna Shatenstein D re Bernadette Ska D re Brigitte Stemmer D re Cara Tannenbaum D r Jean-Pierre Thouez D re Christine Whatmough Chercheurs associés D r Habib Benali D re Julie Carrier D re Nathalie Champoux D re Anne-Marie Ergis D r Christian Gargour D re Pierrette Gaudreau D r Serge Gauthier D re Raymonde Labrecque D r Alain Legault D r Gary Libben D re Hélène Masson D r Fadi Massoud D re Maria Alice Di Mattos Pimenta D r Jacques Montplaisir D re Sylvie Nadeau D r Jean-Luc Nespoulous D r Ugo Nocentini D r Michel Panisset D r Mario Paquet D re Jacinthe Pepin D re Hélène Pigot D re Lucie Richard D re Jocelyne St-Arnaud D r Sidney Segalowitz D r Xavier Seron Invités Mme Valérie Drolet Mme Johanne Dupuis Mme Christine Kaegi D re Rossitza Nikolova Mme Sylvia Villeneuve

25 9 Liste des comités Équipe de direction Yves Joanette, directeur de la recherche Sylvie Belleville, directrice associée à la recherche clinique Julien Doyon, directeur scientifique de l unité de neuroimagerie fonctionnelle (UNF) et directeur scientifique du Regroupement Neuroimagerie Québec (RNQ) Johanne Dupuis, directrice administrative Bryna Shatenstein, secrétaire de l Assemblée des chercheurs Eric Fimbel, coordonnateur des activités de valorisation Nicole Caza, coordonnatrice du cycle des conférences Louis Bherer, coordonnateur des activités de visibilité (site web) Comité aviseur de la recherche clinique (carec) Sylvie Belleville, directrice associée à la recherche clinique et présidente du comité Céline Crowe, directrice générale par interim et directrice des services professionnels et hospitaliers Cathy Desmarais, technicienne en administration et secrétaire du comité Représentants des secteurs cliniques Nathalie Champoux, médecine générale François Dubé, physiothérapie Suzanne Généreux, orthophonie Brigitte Gilbert, neuropsychologie Suzanne Gilbert, pharmacie Hélène Kergoat, optométrie Marie-Jeanne Kergoat, médecine générale Élaine Laberge, service social Paul Latour, ergothérapie Geoffroy Melançon, médecine spécialisée Michel Sanscartier, nutrition clinique Denise Trudeau, soins infirmiers Représentante des chercheurs Cara Tannenbaum, chercheure Comité de régie Yves Joanette, directeur de la recherche et président du comité Sylvie Belleville, directrice associée à la recherche clinique Céline Crowe, directrice générale par interim et directrice des services professionnels et hospitaliers Johanne Dupuis, directrice administrative et secrétaire du comité Paule Lebel, directrice du centre d expertise sur la santé des personnes âgées et des aidants (CESPA 2 ) Responsables des axes Gonia Jarema, Axe 1.1 Martin Arguin, Axe 1.2 Julien Doyon, Axe 1.3 Cara Tannenbaum, Axe 2 Bryna Shatenstein, Axe 3 Sylvie Hébert, Axe 4 Comité de la recherche Yves Joanette, directeur de la recherche et président du Comité Sylvie Belleville, directrice associée à la recherche clinique Céline Crowe, directrice générale par interim et directrice des services professionnels et hospitaliers Paule Lebel, directrice du centre d expertise sur la santé des personnes âgées et des aidants (CESPA 2 ) Christiane Lepage, représentante du Conseil des médecins, dentistes, pharmaciens Shirley Tremblay, directrice des soins infirmiers Représentants élus par l Assemblée des chercheurs Louis Bherer, UQAM Normand Carpentier, Faculté des arts et des sciences Francine Ducharme, Faculté des sciences infirmières Hélène Kergoat, École d optométrie Marie-Jeanne Kergoat, Faculté de médecine Eic Fimbel, École de technologies supérieures (ETS) Julie Messier, Département de kynésiologie Valérie Drolet, représentante des étudiants à la maîtrise Sylvia Villeneuve, représentante des étudiants au doctorat Rossitza Nikolova, représentante des stagiaires postdoctoraux Comité d évaluation scientifique Louise Demers, présidente Ana Ines Ansaldo, chercheure Mario Beauregard, chercheur Bernadette Ska, chercheure Brigitte Stemmer, chercheure Comité d éthique de la recherche Johane de Champlain, juriste Isabelle Duclos, juriste (substitut) Louise Francoeur, infirmière clinicienne spécialisée et conseillère en éthique (substitut) Marcellin Gangbè, représentant des étudiants post-gradués Brigitte Gilbert, neuropsychologue clinicienne Steve Joncas, neuropsychologue clinicien (substitut) Karima Kahlaoui, représentante des étudiants post-gradués (substitut) Fadi Massoud, médecin (substitut) Monique Nadeau, représentante du public Monique Normandin, représentante du public Constant Rainville, représentant des chercheurs Paule Savignac, infirmière clinicienne spécialisée, conseillère en éthique et présidente du comité Monique Séguin, représentante du public (substitut) Bernadette Ska, représentante des chercheurs Comité de nominations Yves Joanette, directeur de la recherche et président du Comité Gonia Jarema, chercheure Bernadette Ska, chercheure

26 10 Axe Neurosciences cognitives et vieillissement Langage et cognition Ana Inés Ansaldo Henri Cohen Gonia Jarema Yves Joanette Bernadette Ska Au cours de l année , les équipes de recherche de l unité ont poursuivi leurs travaux portant sur la communication et le vieillissement. Basées sur l interdisciplinarité et faisant appel à l imagerie cérébrale, ces recherches visent à mieux comprendre les déterminants du mieux-vieillir communicationnel et les mécanismes qui permettent le langage chez la personne âgée neurologiquement saine et chez la personne ayant subi une lésion cérébrale ou atteinte d une maladie neurodégénérative. L équipe de la D re Ana Inés Ansaldo a entamé ses travaux sur la plasticité cérébrale dans le traitement du langage. En combinant la résonance magnétique fonctionnelle et l imagerie optique avec des approches de psychologie expérimentale et de neuropsychologie cognitive, la D re Ansaldo se concentre sur la description des processus de plasticité du cerveau vieillissant pour le traitement langagier. Les résultats de ses études (1) sur la plasticité cérébrale dans l aphasie chronique suite à une intervention orthophonique spécifique et (2) dans l apprentissage d une langue seconde chez la personne âgée, ont donné lieu à plusieurs présentations dans des congrès internationaux et ont fait l objet de publications scientifiques. La D re Ansaldo a initié des collaborations avec la D re Maud Champagne (Hôpital du Sacré-Cœur), portant sur les bases neurobiologiques du langage non-litéral à l aide de l imagerie optique, grâce à une subvention du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). La D re Ansaldo poursuit également ses collaborations avec l équipe du D r Habib Benali (INSERM) qui visent à développer des approches d interactivité fonctionnelle à l étude de la plasticité cérébrale lors de la récupération de l aphasie. Basés sur l interdisciplinarité et faisant appel à l imagerie cérébrale, les équipes de recherche de l unité ont poursuivi leurs travaux portant sur la communication et le vieillissement. L équipe de la D re Gonia Jarema a poursuivi ses recherches sur le lexique mental dans le cadre du groupe de recherche du projet international Words in the Mind, Words in the Brain. Au cours de l année, la D re Jarema a développé deux projets portant sur le traitement des mots composés dans l aphasie, le premier en collaboration avec la D re Roelien Bastiaanse (Groningen) et le second en collaboration avec le D r Carlo Semenza (Padoue). De plus, un nouveau projet utilisant l imagerie cérébrale pour étudier l interprétation des constructions sous-spécifiées a été élaboré, entre autres, avec la collaboration du D r Roberto de Almeida (Concordia). Enfin, la D re Jarema et le D r Gary Libben (Alberta) ont multiplié leurs efforts en vue de la création d une revue internationale axée exclusivement sur la recherche sur le lexique mental. Le numéro inaugural de la revue, intitulée The Mental Lexicon et éditée par la prestigieuse maison d édition John Benjamins (Amsterdam), est paru en avril La revue publie, entre autres, les travaux explorant le traitement lexical chez les Brigitte Stemmer personnes âgées non cérébrolésées et chez les personnes présentant un trouble du langage, en harmonie avec les préoccupations et développements récents du CRIUGM. L équipe du D r Yves Joanette a continué de s intéresser à l évolution de l organisation de la dynamique entre les hémisphères cérébraux qui permettent le maintien de bonnes habiletés de communication avec l âge. La D re Bernadette Ska collabore activement à ces travaux qui portent également sur les impacts des lésions à l hémisphère cérébral droit en fonction de l âge (projet subventionné par les IRSC). L équipe du D r Joanette utilise les plateaux techniques en neuroimagerie incluant l imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et l imagerie optique. Ces travaux ont largement bénéficié de collaborations locale (D r Frédéric Lesage) et internationale (D r Habib Benali, Paris ; D r Stefano Cappa, Milan). Les D rs Ska et Joanette consacrent beaucoup d efforts au transfert des connaissances et aux changements de pratiques cliniques pour les individus souffrant de troubles de la communication suite à une lésion de l hémisphère droit. Avec l aide de Mme Hélène Côté, les D rs Ska et Joanette ont entretenu de multiples collaborations internationales (projet subventionné par le Réseau provincial de recherche en adaptationréadaptation [REPAR]) qui ont permis de raffiner ces outils pour l évaluation en début de démence ou auprès d individus avec traumatisme crânien. Ces collaborations ont également permis de faire l adaptation et la diffusion de cet outil à d autres cultures et langues (Espagnol, Brésilien, Italien et Anglais). Par ailleurs, la D re Ska a amorcé l encadrement de travaux visant à appliquer les connaissances en dyslexie acquise au problème de la dyslexie développementale. L équipe de la D re Brigitte Stemmer a poursuivi ses travaux en psychophysiologie, neurolinguistique, neuropragmatique, stress, auto-contrôle cognitif, humour et réadaptation. Au cours des deux dernières années, la D re Stemmer a développé des collaborations avec les D rs Sid Segalowitz (Brock), Michel Panisset (CHUM), Calvin Melmed (Lady Davis) portant sur l étude de certaines composantes de l électroencéphalogramme (EEG) liées au système dopaminergique. Ce projet financé par les IRSC a été complété. Une suite a été initiée grâce à un appui de la Société Parkinson du Canada et avec les collaborations des D rs Panisset, Alain Dagher (McGill) et Segalowitz afin d étudier le profil des individus avec parkinson qui ont développé des comportements de dépendance. Par ailleurs, des étudiants au doctorat ont joint l équipe de la D re Stemmer afin d étudier le traitement phonologique, le bilinguisme et les expressions idiomatiques. Différentes présentations ont été assurées sur la puissance de l humour dans différents congrès scientifiques et auprès du grand public au Canada, en Allemagne et en Suisse. De nouveaux projets ont été initiés sur la question de l apprentissage des langues en collaboration avec des chercheurs allemands. La D re Stemmer a également établi des liens de collaboration avec les D rs Sonia Lupien et Jens Prussner (Douglas) sur la question du stress.

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille

Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille Du domicile au centre d hébergement «Un programme de recherche sur la trajectoire des proches aidants des personnes âgées vulnérables» Francine Ducharme, Ph.D. Centre de recherche Institut universitaire

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

Ces règles s appliquent pour les formations complémentaires débutant à compter du 1 er juillet 2015

Ces règles s appliquent pour les formations complémentaires débutant à compter du 1 er juillet 2015 Règles portant sur la formation complémentaire aux programmes de résidence en médecine spécialisée en lien avec le recrutement en établissement universitaire et non universitaire Ces règles s appliquent

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES Politique de recherche Janvier 2004 Institut canadien de recherche sur les minorités

Plus en détail

Le Réseau de recherche axé sur les pratiques en première ligne de l Université Laval- RRAPPL U Laval

Le Réseau de recherche axé sur les pratiques en première ligne de l Université Laval- RRAPPL U Laval Le Réseau de recherche axé sur les pratiques en première ligne de l Université Laval- RRAPPL U Laval Éva Ouédraogo, Responsable du RRAPPL Ghislaine Tré, Coordinatrice Présentation et bref historique du

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Appel de propositions

Appel de propositions Appel de propositions Planification stratégique 2016 à 2020 162, rue Murray Ottawa, ON K1N 5M8 Tél.: 613-789-5144 Téléc.: 613-789-9848 jhtardivel@mri.ca www.montfortrenaissance.ca Objectif de l appel de

Plus en détail

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects a) La définition des coûts indirects de la recherche à l UQAC Selon la Politique relative aux subventions de

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Projet MaVie. avec le

Projet MaVie. avec le Projet MaVie Maintien de l autonomie avec le vieillissement UN ENJEU DE SOCIÉTÉ ET DE SANTÉ PUBLIQUE ESSENTIEL Il a été démontré que la perte de fonction musculaire (perte de masse, de force et de qualité

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL

MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL Document préparé par : Edgard Nassif, M.D., MBA Présentateur

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

SECTION D UTILISATION DU BUDGET GLOBAL. (Se limiter aux pages incluses dans le formulaire)

SECTION D UTILISATION DU BUDGET GLOBAL. (Se limiter aux pages incluses dans le formulaire) SECTION D UTILISATION DU BUDGET GLOBAL (Se limiter aux pages incluses dans le formulaire) 188 SECTION D.1 VENTILATION DU BUDGET FRSQ 2011-2012 Revenus de subventions du FRSQ 3,654,995 $ Dépenses en frais

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

l évaluation participative

l évaluation participative l évaluation participative Mardi du RIOCM par le Centre de formation populaire Décembre 2008 Pourquoi ce thème Maîtriser la notion d évaluation Démystifier ce qu est l évaluation participative Discuter

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Politique de gestion des chaires. Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004

Politique de gestion des chaires. Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004 Politique de gestion des chaires Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004 Mises à jour : 16 février 2005, 11 septembre 2013 POLITIQUE DE GESTION DES CHAIRES À HEC MONTRÉAL 1. LA CRÉATION D UNE

Plus en détail

RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA

RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA 1 ère ANNONCE RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ET LA PRÉVENTION DES TRAUMATISMES 8 e SÉMINAIRE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ET EN PRÉVENTION DES TRAUMATISMES 20,

Plus en détail

Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche DIVEX

Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche DIVEX Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche lance un appel de proposition pour des nouveaux projets de recherche scientifique. Les projets devront cadrer dans les différents thèmes de

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Liste des sections du Guide

Liste des sections du Guide Introduction Liste des sections du Guide Introduction Aspects éthiques et légaux Identification des cibles Formulation de la question d intérêt Recherche de littérature Évaluation de la documentation Évaluation

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

PROJET SIPA Bilan de l usage des ressources alternatives d hébergement Site Bordeaux-Cartierville

PROJET SIPA Bilan de l usage des ressources alternatives d hébergement Site Bordeaux-Cartierville CLSC désigné Centre Affilié Universitaire PROJET SIPA Bilan de l usage des ressources alternatives d hébergement Site Bordeaux-Cartierville INTRODUCTION Le présent document vise à apporter un éclairage

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 Objectif Le but du programme des infrastructures communes est d offrir

Plus en détail

En général, ces personnes jouent un rôle essentiellement consultatif dans la recherche.

En général, ces personnes jouent un rôle essentiellement consultatif dans la recherche. Le financement de la recherche communautaire Ce document contient des informations concernant le processus de demande de fonds. La première section décrit les principales étapes de ce processus et donne

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3»

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Dossier de Presse 12 Novembre 2008 De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Contact : Professeur Bruno Vellas Responsable du Pôle Gériatie du CHU de Toulouse et du

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Rapport financier trimestriel du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour le trimestre se terminant le 30 juin 2015

Rapport financier trimestriel du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour le trimestre se terminant le 30 juin 2015 Rapport financier trimestriel du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour le trimestre se terminant le 30 juin 2015 Compte rendu soulignant les résultats, les risques et

Plus en détail

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013 Évaluation du degré d intégration du fonctionnement interdisciplinaire en pratique clinique de soins palliatifs et bénéfices attendus : Perspective d amélioration continue de la qualité des soins et des

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence!

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence! Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004 L édition 2004 offrira aux 4 000 visiteurs attendus La 132 e Conférence annuelle des Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) Plus

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec EN RÉACTION AU DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE 2014-2020 Déposé dans le cadre du Forum national

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

1. PRÉAMBULE 2. BUT 3. PRINCIPES DIRECTEURS CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221

1. PRÉAMBULE 2. BUT 3. PRINCIPES DIRECTEURS CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221 CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221 OBJET : Politique d attribution des espaces au CRCELB APPROUVÉE PAR : COMITÉ DE DIRECTION ÉMISE LE : 6 novembre 1997 RÉVISÉE

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009 L application des connaissances aux IRSC Avril 2009 L application des connaissances (AC) fait partie de notre mandat MISSION 4. IRSC a pour mission d exceller, selon les normes internationales reconnues

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

Évaluation du Plan stratégique de développement

Évaluation du Plan stratégique de développement C.A. 08.11.26.10 Évaluation du Plan stratégique de développement Devis d évaluation Document soumis au comité d évaluation lors de la deuxième rencontre le 7 novembre 2008 Table des matières 1. Introduction...2

Plus en détail

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Septembre 2014 Bibliothécaire/Spécialiste de l information Institut canadien pour la sécurité des patients Lieu de travail : bureau d

Plus en détail

Les bourses salariales et de carrière en santé

Les bourses salariales et de carrière en santé Les bourses salariales et de carrière en santé 14 mai 2014 Céline Bouvet et Sophie Gauthier-Clerc Vice-rectorat à la recherche, à la création et à l innovation Bureau Recherche Développement Valorisation

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

Un centre sur les neurosciences

Un centre sur les neurosciences Sommaire Un centre sur les neurosciences Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 6 août 2014 Centre des sciences de la santé Sunnybrook L incidence des maladies du système

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014 COMMUNIQUÉ L OOAQ décerne près de 45 000 $ en prix et subventions de recherche en soutien aux orthophonistes et aux audiologistes pour des soins de qualité à la population. MONTRÉAL, le 16 juin 2015 Dans

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT

RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT QUALITÉ ET PERFORMANCE ENSEIGNEMENT COLLABORATION À LA RECHERCHE P1 P4 Dans la perspective d assurer des services de qualité optimale, le CSSS contribue à la formation de la relève professionnelle et collabore

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

Politique initialement approuvée par les membres du CRIE en mai 2010, modifiée en février 2012 par le Comité des bourses CRIE-APECS

Politique initialement approuvée par les membres du CRIE en mai 2010, modifiée en février 2012 par le Comité des bourses CRIE-APECS POLITIQUE D ATTRIBUTION 2012 DE LA BOURSE GÉRARD-RAYMOND ROY Politique initialement approuvée par les membres du CRIE en mai 2010, modifiée en février 2012 par le Comité des bourses CRIE-APECS s adressant

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes à l occasion des consultations pré budgétaires

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes à l occasion des consultations pré budgétaires Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes à l occasion des consultations pré budgétaires Ottawa, le 8 octobre 2003 présenté par la présidente, Dr. Martha Crago Association canadienne

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle :

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle : ANNEXE 1 au dossier de présentation pour la presse au sujet du lancement du 2 e tour du PIC EQUAL Présentation des axes prioritaires avec une esquisse des mesures cofinancées pour l exercice 2004-2006:

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Questions pour les entrevues individuelles Et réponses en lien avec les objectifs du Plan stratégique sur l éducation

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail