Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois"

Transcription

1 Cultivez vos propres protéines! Energie, protéine et structure combinées en 1 produit!, voilà un slogan qui définit parfaitement. La production de fourrages à partir de la culture combinée pois/avoine ou pois/orge au printemps est une pratique courante dans nos régions. L objectif est de mettre en place, à côté du maïs, une culture riche en protéine pour les exploitations bovines. La teneur en protéine des ensilages pois/orge est pourtant souvent décevante. Ce n est pas le cas de : la combinaison idéale entre herbe et pois. Des essais ont montré que le mélange pois/graminées donne de meilleurs résultats sans avoine ou orge comme plante abris. La bonne variété de pois combinée au meilleur mélange prairie s appelle. se compose de 150 kg de pois Spéléo et de 35 kg de mélange prairie. se sème au printemps, à partir de la fin mars et est ensilé mi-juillet. En quelques mois, ce mélange produit plus ou moins 10 tonnes de matière sèche avec des teneurs très élevées en VEM et en protéine. Après la récolte, la prairie permanente avec Milkway Complex ou Tornado 3 poursuit son développement pour plusieurs années. D autres coupes pourront encore être récoltées durant la même saison. Energie et teneur en protéine de par rapport à un ensilage orge/pois VEM/kg MS Protéine brute DVE Orge-Pois Plante abris La variété de pois Speleo a été spécifiquement sélectionnée pour. Ce pois est vigoureux, robuste, reste dressé et peut être cultivé sans avoine ou orge comme «tuteur». Sa teneur en protéine varie entre 24 et 25%. Le pois Spéléo est très productif et possède un feuillage plus léger, ce qui permet à la graminée de disposer de suffisamment de lumière pour se développer.

2 Rendement et valeur alimentaire du pois ensilage Barenbrug par rapport à d autres variétés en combinaison avec Milkway Complex + trèfle Rendement en MS VEM/kg MS Protéine gr/kg Sucre gr/kg Amidon gr/kg Intense Harnas Spéléo 0 - Source: Essais Barenbrug 2004 (100= moyenne des 3 variétés) Plante sous-abris Des essais ont montré que le Milkway Complex + trèfle et le Tornado 3 sont très bien adaptés pour être semés sous le pois. Le mélange a une bonne croissance sans concurrencer le pois. La graminée profite également de l effet de protection du pois pour pousser à l abri. Après la récolte de, la prairie est directement en place et robuste pour reprendre sa croissance. Milkway Complex + trèfle ou Milkway Bardenne Ces deux mélanges pour prairies permanentes sont composés de différentes graminées (raygrass anglais, fléole, fétuque) et de trèfle blanc. Ils contribuent à la teneur élevée en protéine grâce à l apport du trèfle. Durant la période d avril à juillet, le trèfle a tout le temps pour s implanter de manière durable sous le pois. Il est également important que le trèfle dispose d un pouvoir de concurrence suffisant pour se développer. Le trèfle blanc de grande taille Alice montre suffisamment d agressivité pour pouvoir bien se maintenir. Ce trèfle à fort potentiel de croissance, s adapte donc très bien au. Milkway Structo Milkway Structo est un mélange pour prairies permanentes de fauche avec possibilité de pâturage à l arrière-saison. Le mélange Milkway Structo se compose de 85% de fétuque élevée et de 15% de ray-grass anglais tardif diploïde Barnhem. Milkway Structo apporte beaucoup de structure à l ensilage. C est un mélange prairie très puissant, mais plus lent à s implanter. Milkway Structo poussera harmonieusement en compagnie du pois dans. Pour améliorer le rendement estival et la teneur en protéines du mélange, il est conseillé d ajouter 8 kg de Duet au Milkway Structo. Barenbrug Belgium SA/NV

3 Tornado 3 Le nouveau mélange pour prairies temporaires Tornado 3 est une composition exclusive de raygrass anglais et hybride. Tornado 3 est le mélange idéal pour ceux qui recherchent du rendement en fauche sur une plus courte période (3 à 4 ans). Pour améliorer le rendement estival et la teneur en protéines du mélange, il est conseillé d ajouter 8 kg de Duet au Tornado 3. Luzerne Il est également possible de semer de la luzerne en combinaison avec les pois Spéléo. La variété Sanditi est très bien adaptée à ce type de combinaison. Veillez à toujours inoculer la luzerne avant le semis pour une levée optimale. Ce mélange peut également être complété par des graminées type fétuque ou fléole qui apporteront de la densité dans le pied de la culture de luzerne. Technique culturale peut être cultivé sur tous types de sol avec une bonne structure et une bonne rétention en eau. convient bien après maïs, céréale ou en renouvellement de prairie. Certains herbicides peuvent avoir un effet négatif sur la croissance du pois. En cas de doute, il vaut mieux prendre contact avec votre conseiller en produits phytos. En fonction de la rotation, peut être implanté tous les quatre ou six ans sur la même parcelle. Semis peut être semé rapidement après l hiver, entre le 20 mars et le 1 mai. Il convient de préparer un lit de germination dont la profondeur correspond à la profondeur de semis (3 à 5 cm). Les profondeurs de semis du pois et de la graminée n étant pas les mêmes, l idéal est de semer en deux passages. Il convient de semer d abord le pois à une profondeur de 3-4 cm. Si des dégâts liés aux oiseaux sont possibles, on sèmera à une profondeur de 5 cm. Le mélange de graminées, ou la luzerne est ensuite semé entre 0,5 et 1 cm de profondeur maximum. Le même semoir peut servir à semer les pois et les graminées. En général, un semoir à céréales classique sera utilisé. Il existe également des systèmes de semis combinés qui rendent l implantation possible en un seul passage. Densité de semis du Différents essais ont montré que la densité de semis optimale du pois était de 150 kg/ha. En deçà, des pertes de rendement sont observées, au-delà de 150 kg, le pois devient dominant sur la graminée. En ce qui concerne le mélange graminées, une densité de 35 à 40 kg est conseillée suivant le type de mélange utilisé. Pour la luzerne, une densité de 25 kg seul ou 15 kg en mélange avec 15 kg de Milkway-Structo sera suffisante. Fumure a besoin de très peu d azote. Tant le pois ensilage que le trèfle blanc fixent l azote atmosphérique. En général, il vaut mieux se passer d azote. En effet, celui-ci a un effet néfaste sur le développement des pois. Une fumure de départ de maximum 50 unités d N par hectare suffit dès lors en terres très pauvres. demande également plus ou moins 120 kg de P2O5 et 120 kg de K2O par ha. Cet apport peut se faire sous forme organique (fumier, lisier) ou chimique.

4 Désherbage La pratique montre que le désherbage chimique de n est pas toujours nécessaire. L herbe en sous-culture exerce une forte pression sur les adventices. Cependant, en cas de présence de mauvaises herbes, il est recommandé d utiliser du Bentazon (Basagran SG) à 1 kg/ha et du MCPB entre 2 et 4 litres/ha, peu de temps après le semis, lorsque les adventices sont encore peu développées (environ stade 2 cm). Les pois seront moins sensibles entre 5 et 10 cm de hauteur. Prenez toujours conseil auprès de votre conseiller phyto, il est la personne la mieux placée pour vous aider. Récolte est récolté au stade pâteux/semi-dur du pois. Ce stade est normalement atteint à la mijuillet, environ 100 jours après le semis, lorsque le fourrage récolté atteint 35 à 50% de matière sèche. La fauche peut être réalisée avec une faucheuse à disque ou à tambour, mais sans le conditionneur qui ferait éclater les gousses et perdre les pois. Après la fauche, on mettra en andain sans étaler la marchandise sous peine de perte de pois et donc de valeur alimentaire. La récolte à l ensileuse ou à l auto-chargeuse se fera un jour et demi à deux jours après la fauche. La pratique montre que est facile à ensiler et à conserver. L herbe contient les sucres nécessaires à la conservation par ensilage. Un fourrage de haute valeur La valeur alimentaire de est très intéressante. La valeur énergétique moyenne est supérieure à 900 VEM, et la teneur en protéine brute moyenne est supérieure à 165. Votre ensilage de peut constituer la base de la ration en fourrage grossier et sera idéalement complété par une céréale, ou un ensilage de maïs riche en amidon ou du maïs épi broyé. Le tableau ci-dessous reprend les données relatives à la récolte Ces résultats sont issus d échantillons récoltés en ferme lors de l ensilage et analysés au laboratoire de Michamps. Valeur alimentaire de en 2005 Extrêmes Moyenne %MS 28,2 51,0 39,2 VEM VEVI Protéines brutes totales 143,4 181,9 165,7 Protéines brutes digestibles 101,76 139,43 122,3 DVE 76,55 90,30 85,4 OEB - 4,71 32,50 18,5 PDIE 102,73 114, PDIN 116,19 147,38 134,2 Cellulose 232,3 256,9 245,2 Valeur de structure 3,11 3,38 3,25 Digestibilité % 75,25 77,47 76,3 Sucres solubles totaux 91,6 196,2 155,2 Cendres totales % 7,16 14,53 9,42 Source: Laboratoire de Michamps 2005 Barenbrug Belgium SA/NV

5 Les avantages de Une valeur alimentaire très élevée. a des teneurs en protéine et en VEM beaucoup plus élevées par rapport à l ensilage avoine/pois ; Contrairement à l avoine/pois, se fauche et s ensile très bien ; Garantie d une bonne conservation du silo grâce à l absence de paille dans le fourrage ; Appétence augmentée par l absence de paille dans l ensilage ; Un produit propre et appétant. Comme l herbe couvre bien le sol, le contact avec la terre durant la récolte est évité; La prairie, déjà bien implantée et robuste, continue sa croissance directement après la récolte pour d autres coupes très productives ; Une culture simple et peu coûteuse; Très apprécié par le bétail laitier, il augmente la production et la teneur en protéine du lait ; Un fourrage sain qui stimule le rumen par sa haute valeur de structure ; Une culture intéressante au niveau financier en la renseignant comme protéagineux dans la déclaration PAC (prime de 55,57 /ha)*. * Dans le cadre du règlement (CE) n 1782/2003, une aide est accordée aux agriculteurs qui produisent des protéagineux (pois, féveroles et lupins doux). L aide s élève à 55,57 EUR par hectare de protéagineux récoltés après le stade de la maturité laiteuse. Les producteurs désireux d obtenir cette aide doivent déclarer leurs parcelles avec les codes cultures 51, 52 ou 53 et la destination principale A ou I.

6 Barenbrug Belgium SA/NV

Cultures fourragères possibles en zone herbagère?

Cultures fourragères possibles en zone herbagère? Cultures fourragères possibles en zone herbagère? Phytotechnie, rendement, coût de production? David Knoden, Michamps, le 23 janvier 2014 1. La prairie temporaire 2. Le maïs 3. Les céréales Cultures fourragères

Plus en détail

D autres cultures énergétiques possibles?

D autres cultures énergétiques possibles? Groupe d action locale D autres cultures énergétiques possibles? Le maïs, potentiel et limites en Ardenne. Quelles alternatives? David Knoden, Michamps, le 23 janvier 2014 Le maïs? Les rations dans les

Plus en détail

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Mini-conférence Sommet de l Elevage 4 octobre 2012 Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Une prairie «multi-espèces» : qu est-ce que c est? Une prairie temporaire, semée avec au moins 3

Plus en détail

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques Le ray-grass anglais la plante de pâturage des régions océaniques Facile d implantation et d une excellente valeur alimentaire, le ray-grass anglais est la graminée à privilégier dans les zones à pluviométrie

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

FERTI-pratiques FICHE N

FERTI-pratiques FICHE N FERTI-pratiques FICHE N Une fertilisation raisonnée améliore la flore des prairies naturelles et soutient la production d une quantité d herbe suffisante sur toute la saison. Les prairies se différencient

Plus en détail

L ENTRETIEN DES PRAIRIES

L ENTRETIEN DES PRAIRIES L ENTRETIEN DES PRAIRIES Une prairie bien exploitée, bien entretenue et composée d espèces adaptées aux besoins de votre cheval vous procure un aliment sain et économique. Utiliser efficacement sa prairie

Plus en détail

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Mini-conférence Sommet de l Élevage 1 er, 2 et 3 octobre 2014 Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation P. PELLETIER - ARVALIS P. PELLETIER - ARVALIS Une prairie «multi-espèces» : qu est-ce

Plus en détail

L herbe, pierre angulaire de votre revenu.

L herbe, pierre angulaire de votre revenu. L herbe, pierre angulaire de votre revenu. Produit de qualité: réussite assurée! Graminées et légumineuses pour prairies! Verla-Seeds est active dans le monde des semences et plus particulièrement à vocation

Plus en détail

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014 Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! Dr Shyam Baurhoo Directeur Recherche & Développement Professeur Adjoint, Université de McGill OBJECTIFS de Bélisle Objectifs: à la recherche

Plus en détail

Un investissement qui rapporte

Un investissement qui rapporte LES SEMENCES POUR PRAIRIE Un investissement qui rapporte Les étapes clés du semis de prairies La filière semences certifiées met à disposition des éleveurs des semences de qualités, contrôlées tout au

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Contexte actuel en production de semences fourragères Une agriculture

Plus en détail

Le trèfle d Alexandrie

Le trèfle d Alexandrie Le trèfle d Alexandrie Une alternative à l avoine pour l implantation de vos prairies Par France Bélanger, M. Sc., agronome Direction régionale de la Chaudière-Appalaches Ministère de l Agriculture, des

Plus en détail

COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES

COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES Evolution saisonniere de la digestibilité de la matière organique par espèce DIGESTIBILITE DE LA MATIERE ORGANIQUE 77,5 72,5

Plus en détail

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de :

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de : G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Dérobées après une céréale Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers Document réalisé par : Mai 2011 Avec le

Plus en détail

LES MELANGES FOURRAGERS

LES MELANGES FOURRAGERS LES MELANGES FOURRAGERS 1 ESPECES ET VARIETES Réglementairement, les espèces du mélange doivent appartenir aux espèces à certification obligatoire parmi les plantes utilisées comme plantes fourragères.

Plus en détail

PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES

PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES DOSSIER FENAISON / CULTURES FERTILISATION DU SOYA / VOLAILLE INFLUENZA AVIAIRE PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES 6,95 $ / POSTE-PUBLICATION / CONVENTION 40069240 LA RÉFÉRENCE EN NOUVELLES TECHNOLOGIES DEPUIS

Plus en détail

Forces et faiblesses des intercultures fourragères. Le Centre pilote Fourrages Mieux

Forces et faiblesses des intercultures fourragères. Le Centre pilote Fourrages Mieux Forces et faiblesses des intercultures fourragères Toernich, le 12 novembre 2015 Sébastien Crémer, Fourrages Mieux asbl Le Centre pilote Fourrages Mieux Assure la promotion de la conduite optimale des

Plus en détail

ROSADOT. Ray-grass Anglais. Son exceptionnelle productivité, au printemps en particulier. Sa remarquable souplesse d exploitation.

ROSADOT. Ray-grass Anglais. Son exceptionnelle productivité, au printemps en particulier. Sa remarquable souplesse d exploitation. Ray-grass Anglais ROSADOT Pâturage Fauche Enrubannage Ensilage Caractéristiques : Type : Demi-tardif Ploïdie : Tétraploïde Départ de végétation : 1 Avril Début d épiaison : 18 Mai Production annuelle :

Plus en détail

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes Valorisation du maïs fourrage Comparaison de 5 types de récoltes 1. Introduction Suite au prix élevés des aliments et d une moindre disponibilité de pulpes de betteraves, beaucoup d agriculteurs cherchent

Plus en détail

Projet Mosabio Rapport d essai 2015

Projet Mosabio Rapport d essai 2015 Introduction Projet Mosabio Rapport d essai 2015 Le projet Mosabio a été proposé en 2011 par un groupe de travail comprenant AGRIDEA, Agroscope et le FiBL. Il s inscrit dans le contexte du déficit de l

Plus en détail

Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013

Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013 Réalisé avec le soutien financier de : Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013 Deux rencontres bouts de champ «destruction de couverts» ont été

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix pour satisfaire les besoins énergétiques des bovins Mais

Plus en détail

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Ensilage céréales Les implantations Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Betterave Choux fourrager RGI alternatif Sorgho fourr Sorgho sucr Moha Millet perlé fourrager Colza fourrager Radis fourrager

Plus en détail

GUIDE LG betteraves fourragères

GUIDE LG betteraves fourragères GUIDE LG betteraves fourragères 2017 Les betteraves fourragères, rien que des avantages: 120-130 tonnes de rendement/ha 18-20 tonnes de rendement en matière sèche/ha 1100 VEM par kg de matière sèche 2

Plus en détail

Triticale, le méteil d aujourd hui

Triticale, le méteil d aujourd hui Triticale, le méteil d aujourd hui Dispositif Objectif 8 années d essais à la ferme expérimentale de Thorigné-d Anjou. Comparer les performances moyennes des variétés de triticales testées aux moyennes

Plus en détail

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture. 3

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture.  3 LES Trèfle AVANTAGES violet pâture PASTOR A la découverte du trèfle spécial pâture www.semencesdefrance.com 3 SOMMAIRE QUI EST PASTOR? L HISTOIRE DE PASTOR SES AVANTAGES MORPHOLOGIE DE LA PLANTE : ATYPIQUE

Plus en détail

Les légumineuses. Comment ça marche?

Les légumineuses. Comment ça marche? Les légumineuses Comment ça marche? 1 Les légumineuses comment ça fonctionne? La famille des légumineuses se caractérise par la capacité à fixer l azote de l air. Cette fixation est due à la présence de

Plus en détail

Les cultures fourragères complémentaires : la luzerne, les céréales immatures et la betterave fourragère

Les cultures fourragères complémentaires : la luzerne, les céréales immatures et la betterave fourragère Les cultures fourragères complémentaires : la luzerne, les céréales immatures et la betterave fourragère Henri-Chapelle : 26 novembre 2009 David Knoden ASBL Fourrages Mieux Plan de l exposé 1. La luzerne

Plus en détail

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de :

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de : Réalisé avec le soutien financier de : Rencontre bout de champ levée de culture après couverts végétaux trèfles et luzerne - 18 juin 2014 Couverts de trèfles et luzerne Comparaison de sarrasins (semis

Plus en détail

Essai types de récoltes à Longueville

Essai types de récoltes à Longueville Essai types de récoltes à Longueville Variétés testées : BRAVOUR AAPOSITO LG 30218 NK PERFORM CHATILLON (Précoce/GS ou GH) (Très précoce) (Précoce) (Demi-précoce) (Demi-tardive) Date de semis : 7 mai 2010

Plus en détail

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE?

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? Les légumineuses en Wallonie : Diversité, présent et perspectives économiques et écologiques Ir. Christine CARTRYSSE APPO (Association pour la Promotion

Plus en détail

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE SYLVIE THIBAUDEAU, A GRONOME CLUB AGROENVIRONNEMENTAL DU BASSIN LA GUERRE ST-ANICET RACINES ET RHIZOSPHÈRE Rhizosphère : zone qui entoure les racines des plantes

Plus en détail

PRODUIRE DU BLE INTEGRE

PRODUIRE DU BLE INTEGRE PRODUIRE DU BLE INTEGRE I) La production intégrée L objectif de l agriculture intégrée est de produire de façon économiquement viable des produits de bonne qualité et plus respectueux de l environnement.

Plus en détail

Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses

Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses Réunion Technique Fourrages, Jeu les Bois le 27/11/14 Dans le cadre du Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin

Plus en détail

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis 18 à 24 mois Diploïde (2n) : 20 à 30 kg/ha Tétraploïde (4n) : 30 à 40 kg/ha Très rapide Photo

Plus en détail

Sujets traités. Historique de la ferme Évolution de la production Les ressources Cultures et techniques Exigences du marché

Sujets traités. Historique de la ferme Évolution de la production Les ressources Cultures et techniques Exigences du marché Par: Jacques Dallaire, décembre 2013 Sujets traités Historique de la ferme Évolution de la production Les ressources Cultures et techniques Exigences du marché HISTORIQUE DE LA FERME Historique de la ferme

Plus en détail

Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr

Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr Notions de sol Bilan humique Cultures et matière organique Approche globale 1 hectare moyen sur 17 cm pèse ± 2 244 tm.

Plus en détail

Comment évoluer vers un système fourrager économe, autonome et respectueux de l environnement? Daniel Raucq Agriculteur, producteur laitier

Comment évoluer vers un système fourrager économe, autonome et respectueux de l environnement? Daniel Raucq Agriculteur, producteur laitier Comment évoluer vers un système fourrager économe, autonome et respectueux de l environnement? Daniel Raucq Agriculteur, producteur laitier 1. Introduction La ferme que j exploite avec mon épouse et mon

Plus en détail

Cultures fourragères annuelles riches en protéines

Cultures fourragères annuelles riches en protéines Cultures fourragères annuelles riches en protéines Bilan et apports des démonstrations 2013 menées par le Programme Structurel Herbe et Fourrages (PSHF) www.herbe-fourrages-limousin.fr La hausse du coût

Plus en détail

CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce

CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce Fiche réalisée par l équipe Productions Végétales Choisir un type de prairie, c est choisir une ou des espèces et une ou des variétés pour trouver

Plus en détail

Semer une prairie avec des espèces adaptées

Semer une prairie avec des espèces adaptées Mini-conférence Sommet de l Elevage 4 octobre 2012 Semer une prairie avec des espèces adaptées Semer une prairie : se poser les bonnes questions Plusieurs questions à se poser pour choisir la/les espèce(s)

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 EARL le Feuil Isabelle et Pascal VASLET Saint-Etienne en Coglès Redon Production laitière 2014 2011 L HISTORIQUE 1934 1963 1988 1992 1994 1997 2011 2012 2013 20 mai 2013 Location de la ferme du Feuil par

Plus en détail

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Luc DELABY INRA AgroCampus Ouest UMR Pegase 35590 Saint Gilles 11 / 12 / 2015 Qu est ce que l autonomie alimentaire d un élevage? Peut être définie

Plus en détail

Cultures intermédiaires

Cultures intermédiaires Pourquoi implanter un couvert? Couverts, intercultures, dérobées, engrais verts, CIPAN Tous ces termes sont proches et se distinguent par la finalité de la couverture végétale mise en place sur la parcelle.

Plus en détail

Les céréales immatures : une source d énergie alternative pour les ruminants dans des zones limitantes pour la culture du maïs

Les céréales immatures : une source d énergie alternative pour les ruminants dans des zones limitantes pour la culture du maïs Les céréales immatures : une source d énergie alternative pour les ruminants dans des zones limitantes pour la culture du maïs Synthèse des essais réalisés par les partenaires de l asbl Fourrages Mieux

Plus en détail

Autonomie Définition et concepts généraux

Autonomie Définition et concepts généraux Autonomie Définition et concepts généraux V. Decruyenaere D. Jamar, A. Turlot Remouchamps, le 28 janvier 2014 Qu est ce que l autonomie? L'autonomie : «faculté d'agir par soi-même en se donnant ses propres

Plus en détail

Club Bio-Action 10 ans de suivi d essais sur les engrais verts CETAB+ - programme du CRSNG volet Fertilisation écologique des cultures grâce à

Club Bio-Action 10 ans de suivi d essais sur les engrais verts CETAB+ - programme du CRSNG volet Fertilisation écologique des cultures grâce à Anne Weill, agr. Conférence présentée lors de la journée sur la gestion efficace de l azote en agriculture biologique organisée conjointement par l IRDA et le CETAB+ le 11 septembre 2013 Club Bio-Action

Plus en détail

Mi-profond Lourd. Colza Tournesol Maïs Céréales. Pommes de terre suivies d un Prairies temporaires

Mi-profond Lourd. Colza Tournesol Maïs Céréales. Pommes de terre suivies d un Prairies temporaires Soja Culture 4.7.11 Généralités Légumineuse à graine. Période de végétation : mai à septembre-octobre (140-150 jours). Climat chaud et humide. Les variétés existantes sont à réserver aux zones très favorables

Plus en détail

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager?

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? La gestion d un maïs fourrage avec déficit hydrique Le maïs de cette année a accusé une à deux semaines de retard jusqu à début août

Plus en détail

Qualité des ensilages d herbe et des foins en 2008 en Province de Luxembourg

Qualité des ensilages d herbe et des foins en 2008 en Province de Luxembourg Qualité des ensilages d herbe et des foins en 28 en Province de Luxembourg A l heure où le bétail est retourné à l auge et que les stocks de fourrages sont connus, il est important de pouvoir estimer l

Plus en détail

Dans le Sud Ouest, face aux sécheresses successives et au manque d eau, la céréale immature est une

Dans le Sud Ouest, face aux sécheresses successives et au manque d eau, la céréale immature est une ë ë ë ë LA CÉRÉALE IMMATURE : quelle place dans les systèmes laitiers? Dans le Sud Ouest, face aux sécheresses successives et au manque d eau, la céréale immature est une voie d adaptation possible. Quatre

Plus en détail

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers Maïs fourrage Document proposé par les s d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Synthèse régionale variétale 2011 Présentation des 5 essais retenus Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Ferme de la Vallée Trans la Forêt Redon Production bovine (Salers) Système herbe, céréales 2012 L HISTORIQUE 1979 1980 1984 1993 1996 1998 2000 2005 2006 2008 Sept. 2011 2012 Exploitation des parents semi

Plus en détail

Fertilisation PK des rotations fourragères

Fertilisation PK des rotations fourragères Fertilisation PK des rotations fourragères Michel MOQUET Des diagnostics de carences en Potasse sur maïs depuis quelques années en Bretagne Des diagnostics de carences en Potasse sur maïs depuis quelques

Plus en détail

Le ray-grass hybride

Le ray-grass hybride Le ray-grass hybride Préface Le ray-grass hybride est une graminée fourragère qui résulte d un croisement entre un ray-grass anglais et un raygrass d Italie. En fonction de la combinaison des caractères

Plus en détail

BLE TENDRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009

BLE TENDRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009 BLE TENDRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 29 MARGE BRUTE ( /HA) La colonne «Mini» correspond au minimum de chaque thématique en ligne. Par exemple la charge de semis à 3 /ha n a pas été obtenue avec le rendement

Plus en détail

13 plantes qui servent à nourrir les équidés

13 plantes qui servent à nourrir les équidés 13 plantes qui servent à nourrir les équidés par Isabelle Delhaye-Prat COPYRIGHT : FEDERATION FRANCAISE D EQUITATION 2005 Graminée qui mesure de 50 cm à 1m50. L avoine est bien pourvue en lipides notamment

Plus en détail

Qu'est ce qu'un aliment?

Qu'est ce qu'un aliment? Page 1 sur 6 Qu'est ce qu'un aliment? 1. Les matières premières 2. Les aliments : Définitions Les différentes formes d'aliments Les matières premières : Les aliments sont constitués par une ou plusieurs

Plus en détail

Associations, mélanges simples, mélanges complexes : Comment faire le bon choix?

Associations, mélanges simples, mélanges complexes : Comment faire le bon choix? Associations, mélanges simples, mélanges complexes : Comment faire le bon choix? L'intérêt des mélanges complexes ou multi-espèces est un sujet qui interpelle le monde agricole. Certains agriculteurs,

Plus en détail

Les petites légumineuses

Les petites légumineuses Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Les petites légumineuses Une multitude d espèces pour toutes les situations Profitez de l effet «légumineuse» Pourquoi implanter des légumineuses? - Pour

Plus en détail

La valorisation du lupin en alimentation animale

La valorisation du lupin en alimentation animale La valorisation du lupin en alimentation animale E. Froidmont Plan de l exposé Valeur nutritionnelle du lupin Valorisation en alimentation bovine Essai avec la graine Essai en ensilage Forme de présentation

Plus en détail

CULTURE DE COLZA ASSOCIE. Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza

CULTURE DE COLZA ASSOCIE. Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza CULTURE DE COLZA ASSOCIE Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza Remerciements GAEC DE CHAMP LAURENT Lucien GERBEL Philippe THENON Julien MABILE CHAMP LAURENT 01990 RELEVANT Avec

Plus en détail

Rotations sous abri ***** ACTION N 6

Rotations sous abri ***** ACTION N 6 Rotations sous abri ***** ACTION N 6 Évaluation de différents engrais verts en culture sous abri Les rotations légumières sous abri sont relativement intensives et peu diversifi ées (récurrence de solanacées

Plus en détail

Cultures associées de légumineuses à graines fourragères: technique culturale

Cultures associées de légumineuses à graines fourragères: technique culturale Research Institute of Organic Agriculture Forschungsinstitut für biologischen Landbau Institut de recherche de l agriculture biologique Cultures associées de légumineuses à graines fourragères: technique

Plus en détail

Guide Technique 2016

Guide Technique 2016 Guide Technique 2016 Installation rapide Tallage exceptionnel Adapté aux semis tardifs Excellente résistance au froid Poursuit sa croissance même à basse température Développement ultra-rapide au printemps

Plus en détail

Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France

Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France Association Française pour la Production Fourragère Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France (3 ans et plus) PRÉCONISATIONS AGRONOMIQUES - 2017 - PRÉAMBULE Les mélanges prairiaux, tout

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Résultats d essai de culture LE MILLET PERLÉ (Pennisetum glaucum)

Résultats d essai de culture LE MILLET PERLÉ (Pennisetum glaucum) Résultats d essai de culture LE MILLET PERLÉ (Pennisetum glaucum) Par Sylvie Choquette, ing. agr. Isabelle Lemay, agr. 23 janvier 2013 Plan de présentation Initiateurs et présentation du projet Intérêts

Plus en détail

Distribué par. Catalogue semences fourragères

Distribué par. Catalogue semences fourragères Distribué par Catalogue semences fourragères La recherche Heritage Seeds propose une large gamme de semences fourragères permettant aux éleveurs d obtenir des fourrages de haute qualité pour leurs animaux.

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

2 La culture en association de froment et de légumineuses

2 La culture en association de froment et de légumineuses 2 La culture en association de et de s B. Seutin 5, F. Vancutsem 6 et B. Bodson 6 2.1 Un peu d histoire et de prospectives Les cultures en association de céréales et de s étaient assez fréquentes, il y

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza

FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza Concevoir des SYSTEMES de PRODUCTION INNOVANTS et DURABLES FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza On parle de plus en plus de «colza associé», en particulier dans les pratiques d agriculture de

Plus en détail

La fumure azotée Conseils 2015

La fumure azotée Conseils 2015 La fumure azotée Conseils Rodrigo Meza CePiCOP Plan de l exposé : 1. Conditions climatiques et faits marquants de la saison 2013-2014 2. Résultats des essais en froment 3. Résultats des essais en escourgeon

Plus en détail

Essai sous-semis dans le maïs de Lampertheim

Essai sous-semis dans le maïs de Lampertheim CHAMBRE D AGRICULTURE DU BAS-RHIN Espace Européen de l Entreprise 2 rue de Rome BP 30022 Schiltigheim 67013 Strasbourg CEDEX Tel : 03 88 19 17 17 Fax : 03 88 81 27 29 Compte rendu d essai maïs Essai sous-semis

Plus en détail

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant.

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant. GIEE GRAPEA-Civam85 Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant 9 Fermes du GRAPEA-CIVAM 85 Bocage Vendéen Principes et origine

Plus en détail

La betterave fourragère chez vous?

La betterave fourragère chez vous? Centre agricole «Fourrages Mieux» asbl, Klosterstrasse, 38 4800 St Vith Tél : 080/22.78.96 La betterave fourragère chez vous? Après-midi d étude du 3 décembre 2003 consacrée à la betterave fourragère organisée

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Redon GAEC de la Porte Saint-Lazare Montfort sur Meu Production laitière Séchage en grange 2013 L HISTORIQUE 1989 1994 Janvier 1999 Janvier 2001 2003 2010 Création du GAEC entre Pierre-Yves et Daniel Denis

Plus en détail

FLAMBEE DES MATIERES PREMIERES DES SOLUTIONS ALTERNATIVES AU SOJA? Accroître la place de l'herbe dans le système fourrager : une nécessité

FLAMBEE DES MATIERES PREMIERES DES SOLUTIONS ALTERNATIVES AU SOJA? Accroître la place de l'herbe dans le système fourrager : une nécessité FLAMBEE DES MATIERES PREMIERES DES SOLUTIONS ALTERNATIVES AU SOJA? Face à une augmentation régulière des cours des matières premières depuis le début de l'année, liée à des conditions climatiques défavorables

Plus en détail

Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée

Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre 2014 Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée Diversifiez votre système fourrager! Pourquoi «à redécouvrir»? - Deux espèces qui

Plus en détail

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE ANNEXE 4 CALCUL du BILAN AZOTE Le calcul du bilan azoté se réalise en 2 phases. Dans un premier temps, il faut calculer le solde azote sur les surfaces cultivées. Ce calcul se fait sur la base du cahier

Plus en détail

Intercultures et production de fourrages

Intercultures et production de fourrages Mini-conférence Sommet de l Elevage 5 octobre 2012 Intercultures et production de fourrages Cultures dérobées ou «soudure» : les espèces les plus utilisées périodes de croissance exploitations fourrages

Plus en détail

Comité National des Coproduits. Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME. Définition

Comité National des Coproduits. Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME. Définition Comité National des Coproduits Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME Définition Coproduit provenant de la fabrication de jus de pomme ou de cidre. A l état frais

Plus en détail

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007 Journée technique Grandes cultures biologiques ITAB/Arvalis Institut du végétal 23 mars 2009 - Paris Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte

Plus en détail

DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL

DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET, LE TRIO DE BASE POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES

Plus en détail

Fumure P K. ARVALIS - Institut du végétal

Fumure P K. ARVALIS - Institut du végétal ª 150 CHOISIR et décider 2013 ª 151 CHOISIR et décider 2013 Fumure P K : une approche plus adaptée La méthode Comifer de calcul des doses d engrais de fond a été stabilisée au milieu des années 90. Elle

Plus en détail

RESEAU DE PARCELLES SUR LES ADVENTICES DU GRAB HN : Evolution par parcelle depuis 2002

RESEAU DE PARCELLES SUR LES ADVENTICES DU GRAB HN : Evolution par parcelle depuis 2002 RESEAU DE PARCELLES SUR LES ADVENTICES DU GRAB HN : Evolution par parcelle depuis 22 Le GRAB suit encore cette année le réseau de parcelles sur les adventices. Le nombre d'agriculteurs (7) et le nombre

Plus en détail

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2014

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2014 Maïs fourrage Synthèse variétale 2014 Présentation de l expérimentation Les variétés précoces ont été testées sur 2 sites irrigués : - La première parcelle est localisée à Chassenon dans le nord-est de

Plus en détail

Techniques innovantes d implantation

Techniques innovantes d implantation www.cetiom.fr 21 Techniques innovantes d implantation DISPOSITIF L implantation du colza et de son couvert, sur le même rang, a été réalisée le même jour en semis direct. Le semoir utilisé est un SD3 HUARD.

Plus en détail

Les systèmes de production caprine

Les systèmes de production caprine Les systèmes de production caprine Eléments structurants, diversité, exemples Document réalisé par l Institut de l Elevage 1 Les systèmes de production L étude d un système de production s intéresse à

Plus en détail

Essai d'amendements organiques dans la culture de la fraise. Robert Robitaille, agr MAPAQ Janvier 2000

Essai d'amendements organiques dans la culture de la fraise. Robert Robitaille, agr MAPAQ Janvier 2000 Essai d'amendements organiques dans la culture de la fraise Robert Robitaille, agr MAPAQ Janvier 2000 Problématique Les sols agricoles d Abitibi sont constitués en majorité d argiles lourdes dont la structure

Plus en détail

Formation maraîchage : la pépinière Conseiller en maraîchage

Formation maraîchage : la pépinière Conseiller en maraîchage Chambre Régionale d Agriculture de Dosso Note d information / Appui-conseil maraîchage Formation maraîchage : la pépinière --------------- Conseiller en maraîchage 2 décembre 2014 / Rédaction : Adama Abdoulaye

Plus en détail

SOMMAIRE Couverts végétaux : une nouvelle approche

SOMMAIRE Couverts végétaux : une nouvelle approche Avec des variétés certifiées d avoine nue de printemps, de pois fourrager et de vesce SOMMAIRE Page 2 Pages 3 et 4 Pages 5 et 6 Pages 7 et 8 Pages 9 et 10 Pages 11 et 12 Pages 13 et 14 Pages 15 et 16 Couverts

Plus en détail

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières Yves Beckers Unité de Zootechnie Gx-ABT Objectifs du cours Comprendre les bases du rationnement Se familiariser avec les notions

Plus en détail

Guide des engrais verts

Guide des engrais verts Guide des engrais verts 2013-2014 Cher agriculteur La terre est votre outil de production le plus important. Pour obtenir le meilleur rendement de votre terre, il est important qu elle soit en bonne condition.

Plus en détail

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2013 SOMMAIRE

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2013 SOMMAIRE Maïs fourrage Synthèse variétale 2013 Présentation de l expérimentation Suite aux dégâts occasionnés par la tempête du 26 juillet, nous n avons pu retenir qu un seul site d essai, celui de Champagné-le-Sec

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE

FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE Comité National des Coproduits Fiche n 7 Coproduits de la betterave FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE Définition Coproduit de la culture de la betterave, composé des feuilles et collets de betterave. Sommaire

Plus en détail