LES ANTIBIOTIQUES. UE 2.11 S3 Pharmacologie et thérapeutiques. BP T4N3-2c 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ANTIBIOTIQUES. UE 2.11 S3 Pharmacologie et thérapeutiques. BP T4N3-2c 1"

Transcription

1 LES ANTIBIOTIQUES UE 2.11 S3 Pharmacologie et thérapeutiques BP T4N3-2c 1

2 Objectifs de l UE Repérer les familles thérapeutiques, leurs moyens d action et leurs interactions, Expliciter les risques et dangers des interactions médicamenteuses, Citer les précautions de la médication pour des populations spécifiques BP T4N3-2c 2

3 Rapide historique 1877 : Pasteur et Joubert observent qu'un micro-organisme se multiplie mal dans un liquide envahi de moisissures : Ernest Duchesne observe que les palefreniers, pour éviter que les plaies de leurs chevaux ne s'infectent les enduisent de moisissures recouvrant les cuirs placés dans des endroits chauds, humides et sombres des écuries. Il décrit ainsi l'inhibition de la croissance des micro-organismes par une moisissure : un pénicillium. 1929: Fleming découvre un pénicillium sur une boite de Pétri. Il met en évidence l'inhibition du staphylocoque doré par cette culture de pénicillium : Chain obtient une forme stable et utilisable in-vivo (essais sur des souris) de la pénicilline. Elaboration du 1er antibiotique : production industrielle de la pénicilline qui sera utilisée et bénéfique pendant la 2ème guerre mondiale. BP T4N3-2c 3

4 DEFINITION Substances chimiques produites par les micro-organismes ou par synthèse chimique et capables d inhiber la multiplication des bactéries (propriété bactériostatique) ou de les tuer (propriété bactéricide). BP T4N3-2c 4

5 Mécanismes d action 3 mécanismes d action Altération de la membrane bactérienne Inhibition synthèse protéique des bactéries Altération du bon fonctionnement du génome bactérien Le mécanisme d action diffère selon la famille d ATB BP T4N3-2c 5

6 Structure d une bactérie BP T4N3-2c 6

7 Mécanismes d action BP T4N3-2c 7

8 Le choix d une antibiothérapie La nature du germe responsable de l infection, de sa sensibilité et de sa résistance La localisation de l infection, et de la capacité de l ATB à diffuser au niveau du site infectieux Des caractéristiques du patient ((âge, pathologies(insuf rénale), allergie )) BP T4N3-2c 8

9 La sensibilité aux ATB (1) S apprécie par l antibiogramme: Examen de labo qui teste l action de plusieurs ATBs sur une souche bactérienne mise en culture dans une boîte de Pétri BP T4N3-2c 9

10 Antibiogramme Mise en évidence de la présence d une Bêtalactamase à spectre étendu (BLSE) chez la bactérie étudiée, reconnaissable à la zone d inhibition dite "en bouchon de champagne", lorsque l acide clavulanique rencontre une C3G BP T4N3-2c 10

11 La sensibilité aux ATB (2) L antibiogramme permet identifier les bactéries sur lesquels un ATB est: Efficace: bactérie est dite Sensible Inefficace: bactérie est dite Résistante Cette distinction définit le Spectre d activité des ATBs. BP T4N3-2c 11

12 La résistance aux ATB (1) Elle peut exister d emblée ou être acquise. Résistance naturelle d espèces donc toujours transmissible à la descendance (portée dans le chromosome). Résistance acquise: consécutive à un emploi abusif des ATBs qui n ont plus d effet sur des bactéries antérieurement sensibles. (ex staph doré autrefois sensible à la Pénicilline) BP T4N3-2c 12

13 La résistance aux ATB (2) Apparition de souches multi résistantes = BMR Il est parfois utile de recourir à une association d ATB pour renforcer leur effet individuel et amplifier l effet thérapeutique et éviter l apparition d une résistance bactérienne BP T4N3-2c 13

14 La résistance aux ATB (3) BP T4N3-2c 14

15 La voie d administration Dépend: Disponibilité des formes pharmaceutiques Pharmacocinétique: certains mdts ne sont pas résorbés par le tube digestif et devront être administrés par voie parentérale Urgence: IV Nature du site infectieux: pour les os, méninges, cardiovasculaires: voie IV Cutanées, oculaires, vaginales: voies locales Possibilité emploi voie orale: vomissements, troubles de la conscience Ttts associés: AVK CI voie IM BP T4N3-2c 15

16 Les visées de l antibiothérapie Curative: combattre une infection existante (objectivé par la positivité des prélèvements) Probabiliste: ttt d emblée ap prélèvement sans attendre les résultats Prophylaxie (préventive): ex: chirurgie, patients immunodéprimés BP T4N3-2c 16

17 Surveillance d une antibiothérapie Efficacité: Disparition des symptômes initiaux, baisse de la fièvre, normalisation des paramètres biologiques (CRP, VS, leucocytes), examens bactério (négativation des cultures) Tolérance: (effets indésirables) Accidents immunologiques (péni): choc anaphylactique Accidents rénaux (aminosides, tétracyclines), nec surv fonction rénale Des désordres hématologiques (surv NFS) Détérioration de l audiogramme (aminosides) Accidents digestifs (diarrhées) BP T4N3-2c 17

18 Les familles d antibiotique BP T4N3-2c 18

19 Les familles d antibiotiques BP T4N3-2c 19

20 Les β-lactamines(1): pénicilline DCI Produit disponible Voie administration Mode action Indications Contre Indications Pénicilline G, penicilline V, Pénicilline M, pénicilline A Extencilline Oracilline Orbénine Augmentin clamoxyl Orale et parentérale Bactericide par blocage synthése paroi bactérienne Variées Allergie connue Effets secondaires Réaction allergique: urticaire, œdème de Quincke, choc anaphylactique Troubles digestifs: nausées, vomissements, diarrhées, candidoses digestives Rares: neutropénie, thrombopénie, atteinte hépatique BP T4N3-2c 20

21 Les β-lactamines(2) les céphalosporines DCI Produit disponible Voie administration Mode action Indications Contre Indications Effets secondaires Cefadroxil, céfuroxime,ceftriaxone Ceftazidime Imipénem Oracefal Zinnat Rocephine Fortum Tienam Orale et parentérale Bactéricide par blocage synthèse paroi bactérienne Infections ORL, respiratoires, génito-urinaires, ostéoarticulaires, cutanées, infections graves, antibioprophylaxie Allergie connue Réaction allergique: urticaire, œdème de Quincke, choc anaphylactique Troubles digestifs: nausées, vomissements, diarrhées, candidoses digestives Rares: neutropénie, thrombopénie, atteinte hépatique BP T4N3-2c 21

22 Les Aminosides DCI Produit disponible Voie administration Mode action Indications Contre Indications Amikacine Gentamicine Amiklin Gentalline Parentérale uniquement Inhibe synthèse protéique des bactéries, bactéricides En association avec les β-lactamines infections ostéo-articulaires, respiratoires, cardiaques.. Allergie connue, myasthénie Effets secondaires Ototoxicité: atteinte nerf auditif à dose élevée, surdité, troubles équilibre Toxicité rénale: attention si associé avec certains diurétique Rares réactions allergiques BP T4N3-2c 22

23 Les Macrolides DCI Produit disponible Voie administration Mode action Indications Contre Indications Effets secondaires Erythromycine, Josamycine, Pristinamycine,Spyramycine Erythrocine Josacine Pyostacine Rovamycine Orale et parentérale bactériostatique Infections ORL, pulmonaire, alternative aux péni Allergie connue Troubles digestifs: diarrhées, vomissements, gastralgies, douleurs abdominales Erythromycine en IV: troubles de la conduction cardiaque Rares: Allergie BP T4N3-2c 23

24 Les Fluoroquinolones DCI Produit disponible Voie administration Mode action Indications Contre Indications Effets secondaires Ofloxacine, Ciprofloxacine, Oflocet Ciflox parentérale Bactéricide Infections sévéres (large spectre) Allergie connue Douleurs articulaires et musculaires Troubles digestifs: diarrhées, vomissements, douleurs abdominales Rares: allergies, céphalées, toxicité rénale et hépatique BP T4N3-2c 24

25 Les glycopeptides DCI Produit disponible Voie administration Vancomycine, Teicoplanine, Vancomycine Targocid Parentérale usage hospitalier uniquement Mode action Indications Contre Indications Effets secondaires Infections sévéres à staphylocoques et entérocoques résistants aux ATBs Colite membraneuse à Clostridium difficilae Allergie connue, exposition au soleil et aux UV, Insuffisance rénale et/ou hépatique Otoroxicité Rares: réactions allergiques BP T4N3-2c 25

26 Les Nitro-Imidazoles DCI Produit disponible Voie administration Mode action Indications Contre Indications Effets secondaires Cotrimoxazole, Sulfadiazine Flagyl Tiberal Orale et Parentérale Infections à germes anaérobie Allergie connue Troubles digestifs: goût métallique dans la bouche, diarrhée, vomissements BP T4N3-2c 26

27 Les sulfamides DCI Produit disponible Voie administration Mode action Cotrimoxazole, Sulfadiazine Bactrim Adiazine Orale et Parentérale Bactériostatique Indications Contre Indications Effets secondaires Infections urinaires et génitales, toxoplasmose Allergie connue Réactions allergiques: urticaire, œdème de Quincke, bronchospame Troubles digestifs: diarrhée, anorexie, vomissements Troubles hématologiques: anémie, thrombopénie BP T4N3-2c 27

28 La tétracycline DCI Produit disponible Voie administration Mode action Indications Contre Indications Effets secondaires Doxycycline, Mynocycline Vibramycine Mynocine orale et parentérale Bactériostatique Maladies infectieuses transmises par des animaux. Affections dermatologiques : acnés, rosacée. Antibioprophylaxie Allergie connue, exposition au soleil et aux UV, Insuffisance rénale et/ou hépatique Lypoplasie de l émail des dents: coloration jaune Photosensibilité cutanée Troubles digestifs: Ulcération, gastralgie, vomissements, diarrhées, candidoses digestives Rares: leucopénie, anémie, thrombopénie, réactions allergiques BP T4N3-2c 28

29 Les Anti tuberculeux TT de 6 à 11 mois, avec association de 4 ATBs durant les 2 premiers mois puis 2 ATBs L administration est quotidienne en une seule prise le matin à jeûn Isoniazide, rifampicine, pyrazinamide, éthambutol BP T4N3-2c 29

30 DCI Rifampicine Ethambutol Isoniazide Pyrazinamide Produit disponible Rifadine Rimactan Myambutol Rimifon piriléne Contre Indications Hypersensibilité Grossesse 1 er trimestre Insuf rénale Insuf rénale et/ou hépatique Effets secondaires Réactions cutanées: prurit Syndrome grippal Troubles digestifs Perturbation cycle menstruel Hépatotoxicité Troubles digestifs Névrite optique Réactions cutanées: prurit Troubles digestifs Neuropathies périphériques Troubles psy: insomnies, excitation Troubles digestifs Hépatotoxicité Hépatotoxicité BP T4N3-2c 30

31 Le rôle Infirmier BP T4N3-2c 31

32 Mettre en œuvre les prescriptions Dépister et prévenir les incidents et accidents Evaluer efficacité du traitement BP T4N3-2c 32

33 Mettre en œuvre les prescriptions Identifier les effets secondaires Prévenir les effets secondaires Surv l apparition des effets secondaires Informer le patient S assurer du consentement du patient La personne bénéficiaire de soins est reconnue comme acteur dans son parcours de soins et peut refuser BP T4N3-2c 33

34 Mettre en œuvre les prescriptions Préparer et administrer la thérapeutique Respect règles hygiène et asepsie Respect des modalités de préparation Contrôle de conformité Date de péremption produit, matériel Transmettre Réglementation sur le traçabilité Permettre continuité des soins BP T4N3-2c 34

35 Dépister et prévenir les incidents et accidents Les accidents d intolérance Ils peuvent être immédiats et spectaculaires ou apparaître entre le 3é et 12 e jour Manifestations cutanéo-muqueuses Urticaire généralisé Œdème de Quincke: URGENCE VITALE Choc anaphylactique: Chute de la PA, dyspnée, malaise: URGENCE VITALE Prévention: Interrogatoire sur ATCD allergique Surv cutanée BP T4N3-2c 35

36 Les Accidents toxiques Imputables au produit: Les accidents rénaux: anurie, dysurie Les accidents neuro-sensoriels: nevrite optique, périphérique, douleurs articulaires Les accidents hématologiques: purpura, surv NFS Les accidents hépatiques: Les troubles ioniques ou métaboliques BP T4N3-2c 36

37 Evaluer efficacité du traitement Disparition des signes cliniques généraux Fièvre, douleur Disparition des signes cliniques locaux(si infection locale) Rougeur, chaleur, œdème, douleur Disparition des signes biologiques GB, CRP Négativation des examens bactériologiques BP T4N3-2c 37

38 A Retenir Les ATB sont capables d inhiber le développement bactérien ou de détruire les bactéries Le choix d un ATB dépend: Du germe responsable, du site infectieux, des caractéristiques du patient Définition d un Antibiogramme Les 3 visées du ttt ATB: Curative, probabiliste, prophylaxie Les principes de la mise en œuvre des prescriptions L efficacité des ATB se contrôle par la disparition des signes infectieux et la stérilisation des prélèvements Selon la toxicité potentielle de chaque ATB, l IDE doit surveiller l apparition d effets indésirables(cf doc jointe) BP T4N3-2c 38

Les. antibiotiques. Groupe 2 21 octobre 2013

Les. antibiotiques. Groupe 2 21 octobre 2013 Les antibiotiques Groupe 2 21 octobre 2013 Les Antibiotiques! Les antibiotiques traitent ou préviennent les infections. Ce sont des substances produites par un micro organisme et capables! d inhiber la

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 En 1897, à Lyon, France Ernest Duchesne 1928 : Alexander Fleming L ère des antibiotiques

Plus en détail

Méthodes d évaluation de l activité des antibiotiques in vitro

Méthodes d évaluation de l activité des antibiotiques in vitro Méthodes d évaluation de l activité des antibiotiques in vitro 17 Mars-2009 M. Archambaud Laboratoire Bactériologie-Hygiène CHU Rangueil Toulouse Définition d'un antibiotique "Toute substance chimique,

Plus en détail

Bon usage des antibiotiques en EHPAD

Bon usage des antibiotiques en EHPAD Bon usage des antibiotiques en EHPAD Docteur Monique DUVIQUET Gériatre Hôpital Vaugirard Gabriel Pallez AP-HP 1ere Journée sur le Risque infectieux en EHPAD dans la région Île de France CCLIN Paris Nord

Plus en détail

ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE. Dr.HENNICHE HCA

ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE. Dr.HENNICHE HCA ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE Dr.HENNICHE HCA INTRODUCTION Les principaux critères de choix d un antibiotique sont: -le premier critère est son activité propre par rapport

Plus en détail

LES ANTIBIOTIQUES. Dr Charaoui

LES ANTIBIOTIQUES. Dr Charaoui LES ANTIBIOTIQUES Dr Charaoui MOLECULES QUI DETRUISENT OU BLOQUENT LA CROISSANCE DES BACTERIES PRODUITS PAR : DES BACTERIES OU DES CHAMPIGNONS PAR SYNTHESE OU HEMISYNTHESE ATB INFECTIONS BACTERIENNES +++

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES révisions. Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux

ANTIBIOTIQUES révisions. Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux ANTIBIOTIQUES révisions Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux oana.dumitrescu@chu-lyon.fr b-lactamines Glycopeptides Fosfomycine Quinolones Sulfamides Rifampicine Nitrofuranes

Plus en détail

Les Prescriptions Antibiotiques En Odontologie.

Les Prescriptions Antibiotiques En Odontologie. Les Prescriptions Antibiotiques En Odontologie. L'Antibiothérapie a révolutionné nos problèmes infectieux ces derniers siècles mais cette protection est menacée par les prescriptions douteuses. Quelques

Plus en détail

MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES

MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES Infection hématogène : (ostéomyélite) Hémocultures x 3 Si arthrite, ponction du liquide articulaire cytologie, bactériologie, BK avec «kit infection osseuse»

Plus en détail

Le bon usage des antibiotiques

Le bon usage des antibiotiques Le bon usage des antibiotiques Docteur Philippe Arsac Médecine interne CHR, Orléans @fmc36 Villedieu-sur-Indre 19/04/2012 Le bon usage des antibiotiques Les antibiotiques ne sont pas des médicaments comme

Plus en détail

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy Principes generaux de l antibiotherapie Prof RANDRIA Mamy Introduction Antibiotiques: substances d origine biologique ou synthétique capables d inhiber la croissance des bactéries Médicaments d usage courant

Plus en détail

Fiche n 5 "Brucellose"

Fiche n 5 Brucellose Fiche thérapeutique Fiche n 5 "Brucellose" Les Brucella sont des bactéries responsables de maladies animales et humaines. L inhalation de 10 à 100 bactéries suffit à provoquer une maladie chez l homme.

Plus en détail

Antibiothérapie en ORL

Antibiothérapie en ORL Antibiothérapie en ORL Author : dr-jahidi I - DEFINITION - INTERET On appelle antibiotique toute substance qui à faible concentration inhibe la croissance bactérienne. L antibiothérapie a un intérêt majeur

Plus en détail

Les antibiotiques. 1 Rappels. 2 Qu'est ce qu'un antibiotique? 3 comment agissent les antibiotiques. cours de Mme Ollivier. le

Les antibiotiques. 1 Rappels. 2 Qu'est ce qu'un antibiotique? 3 comment agissent les antibiotiques. cours de Mme Ollivier. le Les antibiotiques cours de Mme Ollivier le 03.02.2009 1 Rappels Bactéries : micro-organismes unicellulaires Leur morphologie caractéristiques permet de les classer : bacilles (bâtonnets) cocci (formes

Plus en détail

Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires. 2e JPCB

Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires. 2e JPCB 2 ème Journée Paramédicale de Pathologie Infectieuse Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires Dr Raphaël Lepeule Service de Médecine Interne - Hôpital Beaujon 13 novembre 2012

Plus en détail

Quelles armes pour un SARM? Pr Y. Hansmann Pr F. Jehl B. Rosolen

Quelles armes pour un SARM? Pr Y. Hansmann Pr F. Jehl B. Rosolen Quelles armes pour un SARM? Pr Y. Hansmann Pr F. Jehl B. Rosolen Antécédents DIR compliqué de macro angiopathie et de néphropathie Pontages et revascularisations multiples 2008: prothèse fémoro péronière

Plus en détail

MB4 Pharmacologie médicale et thérapeutique générale Les antibiotiques Hilliare buys Année Universitaire LES ANTIBIOTIQUES

MB4 Pharmacologie médicale et thérapeutique générale Les antibiotiques Hilliare buys Année Universitaire LES ANTIBIOTIQUES LES ANTIBIOTIQUES Introduction: - Chaque année en France: 100 millions de prescription d ATB (antibiotiques) au moins 30 millions sont inutiles - la France est l un des plus gros consommateurs européens

Plus en détail

Principes généraux de l antibiothérapie en gériatrie

Principes généraux de l antibiothérapie en gériatrie Principes généraux de l antibiothérapie en gériatrie J.Leroy Service des Maladies Infectieuses T.Hénon Pharmacie centrale CHU Besançon Capacité de 25/03/04 Règle générale en gériatrie Infections en RG

Plus en détail

Les antibiotiques. Fonction de la sensibilité des espèces bactériennes, espèces sensibles, intermédiaires, résistantes.

Les antibiotiques. Fonction de la sensibilité des espèces bactériennes, espèces sensibles, intermédiaires, résistantes. Les antibiotiques Généralité Propriété des antibiotiques Les antibiotiques qu'ils soient d'origine naturelle ou synthétique, tuent les bactéries (bactéricides) ou inhibent leur croissance (bactériostatiques).

Plus en détail

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives S. Chalmin, R. Goursaud, E. d Ortenzio Institut Pasteur de Nouvelle Calédonie Journée Médicale Calédonienne 22 juin

Plus en détail

GUIDE DES RECOMMANDATIONS DE PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS AIGUES EN EHPAD

GUIDE DES RECOMMANDATIONS DE PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS AIGUES EN EHPAD GUIDE DES RECOMMANDATIONS DE PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS AIGUES EN EHPAD Les réclamations à l ARS Île-de-France 1 SOMMAIRE CIRCONSTANCES DE LA PRESCRIPTION ANTIBIOTIQUE... 3 ALLERGIE AUX PENICILLINES...

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE (PAC)

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE (PAC) CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE (PAC) 1-SIGNES DE GRAVITE? Au moins 2 des critères mineurs à l admission FR > 30 cycles par minute PaO2/FiO2 < 250 mmhg (ou < 200

Plus en détail

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Dr Gérald Vallet Centre Hospitalier de VERDUN 16èmes Journées Régionales d'hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales 12 et 13

Plus en détail

THERAPIES CIBLEES et la surveillance infirmière

THERAPIES CIBLEES et la surveillance infirmière Institut de cancérologie Gustave Roussy THERAPIES CIBLEES et la surveillance infirmière Dr Ahmed FRIKHA (oncologue médical) Louise ROCHEFORT (infirmière principale) 29/03/2011 Avastin (bevacizumab) Hypertension

Plus en détail

TRAITEMENT du S I S D I A

TRAITEMENT du S I S D I A ANTIVIRAUX TRAITEMENT du SIDA Sida - épidémiologie Monde : 40 Millions Afrique 26 millions Asie du Sud est : 8 Millions Amérique Latine 1,3 Millions Amérique du Nord 920000 Europe : 520000 France Entre

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES. S. Djabarouti Laboratoire de Pharmacocinétique Pharmacie Hôpital Haut Lévêque CHU de Bordeaux

ANTIBIOTIQUES. S. Djabarouti Laboratoire de Pharmacocinétique Pharmacie Hôpital Haut Lévêque CHU de Bordeaux ANTIBIOTIQUES Modalités d utilisation S. Djabarouti Laboratoire de Pharmacocinétique Pharmacie Hôpital Haut Lévêque CHU de Bordeaux Plan 1. Choix de l antibiothérapie initiale A. Choix de l antibiotique

Plus en détail

EPP REGIONALE BON USAGE DES. Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin

EPP REGIONALE BON USAGE DES. Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin EPP REGIONALE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin 2016 - 2 PLAN 1. CONTEXTE 2. OBJECTIFS 3. METHODOLOGIE 4. RESULTATS

Plus en détail

Tableau 1. Distribution des souches d E. coli Prélèvements 2005 (5631)

Tableau 1. Distribution des souches d E. coli Prélèvements 2005 (5631) Les BMR qui cumulent de nombreuses résistances acquises posant des problèmes particuliers par leur fréquence ou leurs conséquences thérapeutiques, tant à l hôpital (S. aureus résistants à la méticilline,

Plus en détail

Fiche n 2 "Charbon" 1. Traitement prophylactique post-exposition et traitement des personnes symptomatiques pouvant recevoir un traitement per os

Fiche n 2 Charbon 1. Traitement prophylactique post-exposition et traitement des personnes symptomatiques pouvant recevoir un traitement per os Fiche thérapeutique Fiche n 2 "Charbon" Le charbon (anthrax dans les pays anglo-saxons) est une maladie provoquée par une bactérie : Bacillus anthracis. Son nom vient de l aspect des lésions cutanées,

Plus en détail

Version 2.0, 08/2011 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

Version 2.0, 08/2011 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT Version 2.0, 08/2011 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Baxil 0,2% solution pour pulvérisation buccale 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 0,2 g de digluconate

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse CAS CLINIQUE Dr Wissem HACHFI Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Cas clinique - Patient de 70 ans, - Antécédents:. Diabète de type II sous ISL. Prothèse mécanique

Plus en détail

BMR BMR. Antibiothérapie, Résistances bactériennes et Bactéries multi-résistantes (BMR) MM 06/05/2016

BMR BMR. Antibiothérapie, Résistances bactériennes et Bactéries multi-résistantes (BMR) MM 06/05/2016 MM 06/05/2016 Antibiothérapie, Résistances bactériennes et Bactéries multi-résistantes (BMR) Dr. E. DENES Service de Maladies Infectieuses CHU Limoges Saint Léonard de Noblat 19/09/2013 BMR 2 BMR 3 1 BMR

Plus en détail

Pseudomonas aeruginosa

Pseudomonas aeruginosa Pseudomonas aeruginosa Pseudomonas aeruginosa Bacilles à Gram négatif Mobiles (ciliature polaire) Aérobies stricts Pseudomonas aeruginosa Aérobies stricts Pseudomonas aeruginosa Pigmentation bleu-vert

Plus en détail

Les antibiotiques (1)

Les antibiotiques (1) Les antibiotiques (1) A. Fleming (1928) Penicillium culture (labo) = moisissure ou champignon filamenteux penicilline conidie = spore conidiophore en pinceau phialide mycélium septé observation (microscope

Plus en détail

PHARMACOCINETIQUE ET REGLES DE L UTILISATION DES ANTIBIOTIQUES CHEZ LE NOUVEAU-NE

PHARMACOCINETIQUE ET REGLES DE L UTILISATION DES ANTIBIOTIQUES CHEZ LE NOUVEAU-NE PHARMACOCINETIQUE ET REGLES DE L UTILISATION DES ANTIBIOTIQUES CHEZ LE NOUVEAU-NE Mohammed Bouskraoui CHU Mohammed VI Marrakech bouskraoui@yahoo.fr Causes de mortalité prématurée dans le monde entre 0

Plus en détail

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 BMR et BHRe Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 Rappel : mise en évidence bactéries Prélèvements : hémocultures, LBA, LCR, prélèvements

Plus en détail

Pr Ag. Torjemane L. et Pr Ag Achour W. CNGMO 25 ème Congrès de la STPI 16/04/2015 Hôtel le Royal, Hammamet

Pr Ag. Torjemane L. et Pr Ag Achour W. CNGMO 25 ème Congrès de la STPI 16/04/2015 Hôtel le Royal, Hammamet Pr Ag. Torjemane L. et Pr Ag Achour W. CNGMO 25 ème Congrès de la STPI 16/04/2015 Hôtel le Royal, Hammamet Introduction Émergence depuis 2011 d entérobactéries et d entérocoques/ Bactéries Multirésistantes

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations publiées en

Plus en détail

Infections urinaires

Infections urinaires Infections urinaires Journée régionale d échanges des référents en antibiothérapie des établissements de santé David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Actualisation 2014 des recommandations

Plus en détail

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR)

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) APHAL Mardi 15 septembre 2015 Dr E. POIRIER ARLIN Lorraine La résistance aux antibiotiques o existait bien avant leur utilisation chez l

Plus en détail

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer Chimiothérapie I. Généralités Cancer = ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l organisme et multiplient indéfiniment, envahissant les tissus voisins et distants et les détruisant Trois caractéristiques

Plus en détail

Principes de l antibiothérapie curative post-opératoire de première intention. Olivier LEROY Maladies Infectieuses

Principes de l antibiothérapie curative post-opératoire de première intention. Olivier LEROY Maladies Infectieuses Principes de l antibiothérapie curative post-opératoire de première intention Olivier LEROY Maladies Infectieuses Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur,

Plus en détail

PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES

PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES I - GENERALITES Deux classes d'antibiotiques : Les bactéricides, qui détruisent les germes Les bactériostatiques qui inhibent les germes 1) DEUX TYPES DE GERMES Saprophytes,

Plus en détail

Prise en charge des infections de prothèse articulaire (PA) A. Riché P. Tattevin

Prise en charge des infections de prothèse articulaire (PA) A. Riché P. Tattevin Prise en charge des infections de prothèse articulaire (PA) F. Roblot A. Riché P. Tattevin Définitions des infections de Prothèses articulaires (PA) Les infections de PA sont définies en fonction de leur

Plus en détail

Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques. Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul

Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques. Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul Staphylocoques Bactéries ATB de choix ATB en cas d allergie aux beta-lactamines Remarques

Plus en détail

L endocardite infectieuse

L endocardite infectieuse L endocardite infectieuse IFSI Nantes 2011-2012 Dr D. Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU Nantes 1 A- Définition Greffe et multiplication, au niveau de l endocarde valvulaire, d un agent

Plus en détail

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES Procaryotes et Eucaryotes Virus Bactéries Champignons Bactéries Non pathogènes Pathogènes Pathogènes par opportunisme Infection Infection

Plus en détail

Généralités. Responsables d un très grand nombre d infections chez l homme (S. aureus ++) et l animal

Généralités. Responsables d un très grand nombre d infections chez l homme (S. aureus ++) et l animal Staphylocoques Généralités Cocci Gram + Responsables d un très grand nombre d infections chez l homme (S. aureus ++) et l animal Résistance aux conditions hostiles de l environnement bactéries survivent

Plus en détail

LITTÉRATURE. Epidémiologie: Endémique en Asie du sud-est et Nord de l Australie Taux de létalité entre 14% et 68% selon les pays

LITTÉRATURE. Epidémiologie: Endémique en Asie du sud-est et Nord de l Australie Taux de létalité entre 14% et 68% selon les pays MÉLIOÏDOSE CHEZ LE VOYAGEUR: A PROPOS D UN CAS ET REVUE DE LA LITTÉRATURE Mémoire pour la Capacité de Médecine Tropicale, année 2014-2015 présenté par: Dr Souandou Tabibou Dirigé par: M. le Pr Eric Caumes

Plus en détail

Principes fondamentaux de la prescription des antibiotiques. Eric DENES Maladies Infectieuses, CHU Limoges

Principes fondamentaux de la prescription des antibiotiques. Eric DENES Maladies Infectieuses, CHU Limoges Principes fondamentaux de la prescription des antibiotiques Eric DENES Maladies Infectieuses, CHU Limoges Rappel sur les antibiotiques Alexander Flemming, 1929 Ernest Duchesne 1897 Thèse de Médecine Mode

Plus en détail

Olivier SITBON. Service de Pneumologie Hôpital Antoine Béclère Clamart

Olivier SITBON. Service de Pneumologie Hôpital Antoine Béclère Clamart TUBERCULOSE PULMONAIRE Olivier SITBON Service de Pneumologie Hôpital Antoine Béclère Clamart LA TUBERCULOSE PULMONAIRE PLAN Pathogénie Epidémiologie Diagnostic Complications Pi Principes i thérapeutiquesti

Plus en détail

antibiothérapie dans les infections de prothèse articulaire

antibiothérapie dans les infections de prothèse articulaire Principes de l antibiothl antibiothérapie dans les infections de prothèse articulaire GECO 19 janvier 2009 Dr Myriam MELET Infectiologue Polyclinique Gentilly NANCY PIBRAC (31) Polyclinique du Parc CAEN

Plus en détail

Utilisation des antibiotiques. Enquête de prévalence dans l inter région Ouest. Année 2005

Utilisation des antibiotiques. Enquête de prévalence dans l inter région Ouest. Année 2005 Utilisation des antibiotiques Enquête de prévalence dans l inter région Ouest Année 2005 Rédaction : octobre 2006 E.Piednoir, G. Gourvellec, P. Jarno, C.CLIN Ouest 1/12 Table des matières I. Liste des

Plus en détail

Actualisation des recommandations du

Actualisation des recommandations du Actualisation des recommandations du Actualités Thérapeutiques D. Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales 1 dimanche 2 décembre Actualisation AFFSAPS 2011 2 dimanche 2 décembre Contexte : évolution

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF 2015 INTRODUCTION L infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences

Plus en détail

Bacteriologie : Rappels. Les Antibiotiques. Structure bactérienne. Principaux micro-organismes pathogènes chez l homme. Coccies

Bacteriologie : Rappels. Les Antibiotiques. Structure bactérienne. Principaux micro-organismes pathogènes chez l homme. Coccies Bacteriologie : Rappels Les Antibiotiques Micro-organismes unicellulaires Taille : 1 à 10 µ On classe les Bactéries : En fonction de la forme : en cocci = rond et en grain en bâtonnets = bacilles en spirales

Plus en détail

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES 1 1. Rappel Définitions de l infection 2 Infection (1) Maladie d origine infectieuse Signes cliniques douleur au niveau du site d infection rougeur chaleur présence

Plus en détail

Actualisation infections urinaires

Actualisation infections urinaires Actualisation infections urinaires Dr Blandine Cattier, biologiste, référent ATB, CHIC Amboise & Château-Renault 21/10/2014 1 34 pages 21/10/2014 2 21/10/2014 3 21/10/2014 4 Ce qui est nouveau : Terminologie

Plus en détail

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR)

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

Règles de Bon Usage des Antibiotiques : les 10 points clés

Règles de Bon Usage des Antibiotiques : les 10 points clés Règles de Bon Usage des Antibiotiques : les 10 points clés Pr Christian Chidiac La Croix Rousse 1 Le Dilemne Comportement individuel Comportement collectif 2 La Prescription Raisonnée Faut-il prescrire

Plus en détail

Infections urinaires. Pr André Cabié

Infections urinaires. Pr André Cabié Infections urinaires Pr André Cabié Infections urinaires Agents causals Espèces bactériennes en cause Espèces Cystite simple Autres formes Escherichia coli 70-85% 85-90% Staphylococcus saprophyticus 5-10%

Plus en détail

Déclaration de conflits d intérêt

Déclaration de conflits d intérêt Déclaration de conflits d intérêt Introduction Cas Clinique 1 Mr X 62 ans ethylotabagique HTA Hypercholestérolémie Découverte d une tuberculose pulmonaire en 2009 Traitement de 6 mois avec observance difficile

Plus en détail

MEDICAMENTS ANTIMICROBIENS: SENSIBILITE ET RESISTANCE AUX SUBSTANCES ANTIMICROBIENNES

MEDICAMENTS ANTIMICROBIENS: SENSIBILITE ET RESISTANCE AUX SUBSTANCES ANTIMICROBIENNES Folia veterinaria MEDICAMENTS ANTIMICROBIENS: SENSIBILITE ET RESISTANCE AUX SUBSTANCES ANTIMICROBIENNES Les médicaments antibactériens sont souvent indispensables dans la pratique de la médecine vétérinaire

Plus en détail

Consommation ATB en 2010

Consommation ATB en 2010 Recommandations de bonnes pratiques en antibiothérapie en EHPAD S. Alfandari CH Tourcoing Mai 2013 Consommation ATB en 2010 Source: ANSM 11/12 Surconsommation des > 65 ans Source: CPAM NPC Des grosses

Plus en détail

Antibiothérapie, antipyrétiques et anti- inflammatoires dans l infection

Antibiothérapie, antipyrétiques et anti- inflammatoires dans l infection Antibiothérapie, antipyrétiques et anti- inflammatoires dans l infection PLAN A- définitions 1/ Le processus infectieux 2/ La réaction inflammatoire 3/ La fièvre 3/a Surveillance de la fièvre 3/b Surveillance

Plus en détail

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Actualités en infectiologie Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Plan Consommation d antibiotiques Résistance bactérienne Infections urinaires Mise

Plus en détail

Du Bon Usage des Antibiotiques. Pierre-Marie Roger Infectiologie Centre Hospitalier Universitaire de Nice FMC AMIFORM Paris, Septembre 2010

Du Bon Usage des Antibiotiques. Pierre-Marie Roger Infectiologie Centre Hospitalier Universitaire de Nice FMC AMIFORM Paris, Septembre 2010 Du Bon Usage des Antibiotiques Pierre-Marie Roger Infectiologie Centre Hospitalier Universitaire de Nice FMC AMIFORM Paris, Septembre 2010 Principes de prescription des ATB Spectre d activité (CMI) Diffusion

Plus en détail

Les principes du bon usage des antibiotiques. Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse

Les principes du bon usage des antibiotiques. Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse Les principes du bon usage des antibiotiques Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse ARLIN 10/05/2016 Antibiotiques: la crise après l âge d or ATB globalement

Plus en détail

Infections Urinaires de l Enfant

Infections Urinaires de l Enfant Elaboration de Bonne Pratique Clinique Infections Urinaires de l Enfant Robert Cohen Coordonateur du Groupe d Expert sur les Infections urinaires de l enfant Particularités des IU de l enfant Fréquence

Plus en détail

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses oirée infectiologie Infection urinaire 10 mars 2016 Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses Cas clinique Mme P, 64 ans, diabétique consulte car elle doit être opérée pour pose d'une PTH. Elle est apyrétique

Plus en détail

Notice : Information de l utilisateur

Notice : Information de l utilisateur Notice : Information de l utilisateur Penicilline 1.000.000 UI, poudre pour solution injectable Penicilline 2.000.000 UI, poudre pour solution injectable Penicilline 5.000.000 UI, poudre pour solution

Plus en détail

Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin

Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin MIDI 2014/2015 Principes généraux (1) Quand prescrire une antibiothérapie? Infection bactérienne (+++): trop d antibiotiques

Plus en détail

NOTICE POUR LE PUBLIC

NOTICE POUR LE PUBLIC NOTICE POUR LE PUBLIC DENOMINATION NICOTIBINE (isoniazide) COMPOSITION Isoniazidum 300 mg - Lactosum monohydricum - Talcum - Magnesii stearas - Maydis amylum q.s. pro compr. uno. FORME PHARMACEUTIQUE ET

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE CLAMOXYL 200 mg - comprimés appétents 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Amoxicillin. trihydrat. (= Amoxicillin.

Plus en détail

Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin

Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin MIDI 2015/2016 Principes généraux (1) Quand prescrire une antibiothérapie? Infection bactérienne (+++): trop d antibiotiques

Plus en détail

Chap I : Les Pénicillines Hémisynthétiques

Chap I : Les Pénicillines Hémisynthétiques Partie I : Composés actifs sur la paroi Avant propos : Concurrence biologique Chap I : Les Pénicillines Hémisynthétiques by Sovietik Découverte de la pénicilline : 1928, fortuite a partir de champignons

Plus en détail

COLLYRES ET AUTRES TOPIQUES ANTIBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS OCULAIRES SUPERFICIELLES RECOMMANDATIONS

COLLYRES ET AUTRES TOPIQUES ANTIBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS OCULAIRES SUPERFICIELLES RECOMMANDATIONS COLLYRES ET AUTRES TOPIQUES ANTIBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS OCULAIRES SUPERFICIELLES RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Les traitements topiques ophtalmologiques comprennent des collyres, des pommades et des

Plus en détail

Une histoire d infection urinaire. Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011

Une histoire d infection urinaire. Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011 Une histoire d infection urinaire Docteur Nathalie BRONET ARMEDA 15/02/2011 -Femme 20 ans -Consulte aux Urgences pour AEG -Antécédents : 0 -Traitement en cours : Paracétamol / CO -HDM : elle a fait 3 semaines

Plus en détail

R. Abdelmalek - H. Tiouiri Benaissa Collège de pathologie infectieuse Le 3 Avril 2009

R. Abdelmalek - H. Tiouiri Benaissa Collège de pathologie infectieuse Le 3 Avril 2009 R. Abdelmalek - H. Tiouiri Benaissa Collège de pathologie infectieuse Le 3 Avril 2009 Introduction Encore appelés streptogramines Apparentés aux macrolides: Spectre proche Mode d action proche Structure

Plus en détail

Structure de la tigécycline

Structure de la tigécycline Structure de la tigécycline Première glycylcycline Dérivé semi-synthétique de la minocycline Groupe t-butylglycylamide D C B A Structure commune aux cyclines Chopra I, Curr Opin in Pharmacology, 2001 Action

Plus en détail

de prévalence des infections nosocomiales et des traitements

de prévalence des infections nosocomiales et des traitements Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux en établissement de santé France, mai - juin 2012 Les principaux chiffres clés En 2012, l enquête nationale

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 12 décembre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 12 décembre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 12 décembre 2001 IZILOX 400 mg, comprimé pelliculé (Boites 5 7 50) Laboratoires BAYER Moxifloxacine Liste I Date de l'amm : 31 août 2001 motif de la

Plus en détail

6/28/2016. Contrôle de la Croissance Microbienne. Méthodes. Terminologie. Les Désinfectants et Antiseptiques

6/28/2016. Contrôle de la Croissance Microbienne. Méthodes. Terminologie. Les Désinfectants et Antiseptiques Contrôle de la Croissance Microbienne Les Désinfectants et Antiseptiques 1 Méthodes Trois approches pour le contrôle de la croissance microbienne Chimique Désinfectants et antiseptiques Physique Chaleur

Plus en détail

Agents immunomodulateurs :

Agents immunomodulateurs : Agents immunomodulateurs : Ustekinumab (STELARA ) STELARA Après la première injection, on injecte à nouveau STELARA après 4 semaines (1 mois) Après cette deuxième injection, on l injecte ensuite toutes

Plus en détail

Pr Agrégé Samir BEN YOUSSEF ENMV ST LES DIAMINOPYRIMIDINES

Pr Agrégé Samir BEN YOUSSEF ENMV ST LES DIAMINOPYRIMIDINES Pr Agrégé Samir BEN YOUSSEF ENMV ST 2014-2015 LES DIAMINOPYRIMIDINES 1 LES DIAMINOPYRIMIDINES Définition Composés organiques artficiels Dérivés de cycle pyrimidine, basiques Activité bactériostatique à

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques 4.2.

Plus en détail

Pharmacodynamie et Pharmacologie des antibiotiques

Pharmacodynamie et Pharmacologie des antibiotiques UE 9 Agents infectieux Pr Emmanuelle CAMBAU 16h30-17h30 le 20/02 RF : Rosana Anton-Xavier RT : Maïlys Vaugon Pharmacodynamie et Pharmacologie des antibiotiques 1/1 Plan I- Généralités sur les antibiotiques

Plus en détail

Quand appeler l Oncologue?

Quand appeler l Oncologue? Quand appeler l Oncologue? Allo! Dr Merad-Boudia Z Unité d Oncologie médicale CH Lucien Hussel ( Vienne) Quand déranger l Oncologue Allo,allo,allo,allo,allo...! Des messages téléphoniques mais peu de réponses,

Plus en détail

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter.

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter. Introduction Infections à BGN Infections très fréquentes. Communautaires / associées aux soins. La porte d entrée: urinaire / digestive Gravité sepsis sévère. La première cause de choc septique Résistance

Plus en détail

Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés

Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque Ph Meurin Les Grands Prés Septembre 2014 Je ne déclare pas de conflit d intérêt à propos de cette présentation Enquête Hygiène GERS Etat des lieux Les CRC accueillent

Plus en détail

Infection précoce sur prothèse de hanche et de genou

Infection précoce sur prothèse de hanche et de genou Infection précoce sur prothèse de hanche et de genou Jean-Yves JENNY Service de Chirurgie Orthopédique Septique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 1 Conflits d intérêt ( potentiels ) Déclaration d intérêts

Plus en détail

Les Anticoagulants. Groupe 2 Le 21 octobre 2013

Les Anticoagulants. Groupe 2 Le 21 octobre 2013 Les Anticoagulants Groupe 2 Le 21 octobre 2013 Les anticoagulants Classification :! Les anticoagulants inhibent certaines étapes de la coagulation.! On distingue 3 grandes Classes :! Les Héparines Non

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis 26 novembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis 26 novembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 26 novembre 2008 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l'arrêté du

Plus en détail

Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves. Janvier 2006

Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves. Janvier 2006 Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves. Janvier 2006 PLAN Généralités Méningites Pneumopathies Infections urinaires Infections intra abdo Infections parties molles Endocardites Sepsis

Plus en détail

Annexe 8. Gestion des effets indésirables

Annexe 8. Gestion des effets indésirables Annexe 8 CDPS de Gestion des effets indésirables A l occasion d une vaccination A l occasion d un prélèvement sanguin Une séance de vaccination peut provoquer certaines manifestations cliniques : Malaise,

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Objectifs du cours Critères de choix microbiologiques d un antibiotique

Plus en détail

Pratiques régionales de prescription des antibiotiques : enquête un jour donné

Pratiques régionales de prescription des antibiotiques : enquête un jour donné Pratiques régionales de prescription des antibiotiques : enquête un jour donné Observatoire des Médicaments, des Dispositifs Médicaux et des Innovations Thérapeutiques de Haute-Normandie Réunion régionale

Plus en détail

Du Bon Usage Des FLUOROQUINOLONES

Du Bon Usage Des FLUOROQUINOLONES Du Bon Usage Des FLUOROQUINOLONES Service des maladies infectieuses et Tropicales Professeur Bruno MARCHOU CHU Toulouse Remerciements aux Dr Alexa Debard et Marion Grare 18/11/2015 BM, Bon usage FQ 1 Des

Plus en détail

RMM Infectiologie, février 2016

RMM Infectiologie, février 2016 RMM Infectiologie, février 2016 Infection ostéo ostéo articulaire articulaire sur matériel prothétique et d ostéosynthèse. Dr Levent. EOH Référent antibiotique.chsa. Situation du problème: Cas groupés

Plus en détail