DEPOT ESSENCES MARINE DE BREST. Réunion des riverains des 9 et 10 septembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEPOT ESSENCES MARINE DE BREST. Réunion des riverains des 9 et 10 septembre 2013"

Transcription

1 DEPOT ESSENCES MARINE DE BREST Dépôt d hydrocarbures d de la Maison Blanche Réunion des riverains des 9 et 10 septembre

2 SOMMAIRE Présentation sommaire du DEMa de Brest Historique du dépôt d de Maison Blanche Activités s du dépôt d de Maison Blanche Réduction du risque à la source Amélioration de la sécurits curité des installations Conclusion 2

3 PRESENTATION Le DEMa de BREST Le Dépôt D Essences Marine (DEMa( DEMa) ) de Brest participe au sein du Service des Essences des Armées (SEA) au soutien pétrolier p des forces. Il est rattaché à la direction de l exploitation l et de la logistique pétrolip trolières res interarmées es (DELPIA) de Nancy qui gère g une quarantaine de dépôts d d hydrocarbures. Il assure la réception, r le stockage et la distribution des combustibles nécessaires n à la propulsion des navires de la Marine Nationale sur la base navale ale de Brest et des ports environnants, ainsi que des carburants destinés s au ravitaillement des aéronefs a embarqués à bord des navires. Le DEMa est composé de 5 zones : le dépôt d dit «Maison Blanche»,, le dépôt d Annexe, le magasin des lubrifiants / station de transit, la Batterie terie de Sept et le dépôt du Portzic. 3

4 Historique du dépôt de Maison Blanche 1930 : Création du site. Construction de 5 réservoirs : Date de début d exploitation du dépôt. Exploitant Marine Nationale : Constructions de 4 autres réservoirs : Fin de la guerre. Dépôt bombardé : incendie et déversement de mazout : Construction de 15 nouveaux réservoirs : Arrêt d exploitation de l oléoduc reliant le dépôt de la Maison Blanche au Portzic : Diminution de la capacité globale du dépôt : Arrêt exploitation des réservoirs R12 et R : Arrêté d exploitation le 12/06/ : Mise en place de systèmes de sécurité (incendie, détection alarmes) : Exploitant SEA : Réhabilitation du réservoir en caverne R : Début des travaux de refonte du «dépôt annexe» et de déconstruction de l oléoduc reliant le dépôt de Maison Blanche au Portzic. Le projet de refonte du «dépôt annexe» impacte 3 emprises : MB/dépôt principal MB/dépôt annexe Batterie de Sept). 4

5 ACTIVITES Le dépôt de Maison Blanche Le dépôt d de Maison Blanche a pour mission principale la réception, r le stockage et la distribution de gazole de navigation (F-76) et de carburéacteur acteur haut point d éd éclair (F-44). Il assure également : la réception, r le stockage et la distribution de produits dispersants pour la lutte contre les pollutions marines (action de l Etatl en mer pour la façade ade Atlantique) la récupr cupération des eaux de cales (dépôt Annexe). 76 : gazole 5

6 Activités du DEMa Combustibles / carburants F-76 F-44 F L arrivée des FREMM et du pétrolier ravitailleur «La Somme» ont augmenté les volumes à délivrer. 6

7 DEPOT ESSENCES MARINE DE BREST Dépôt d hydrocarbures d de la Maison Blanche Réduction du risque à la source 7

8 RÉDUCTION DU RISQUE À LA SOURCE DIMINUTION DE LA CAPACITE DE STOCKAGE Dépôt de Maison Blanche avant et après s 2003 Perspective DANGEROSITE DES PRODUITS STOCKES Inflammabilité/explosivité Substitution 8

9 DEMa BREST / MAISON BLANCHE avant 2003 R8 Arrêt d exploitation R9 R10 R m3 de volume stocké au parc de la Maison Blanche R13 R12 R21 R24 R25 E1 R16 R15 R14 Arrêt d exploitation des réservoirs 6, 7, 8, 9 10, 11, 12 et 13. Arrêt d exploitation R7 R6 R5 R4 9

10 DEMa BREST / MAISON BLANCHE depuis 2003 R 5 R 4 R m3 de volume stocké soit une réduction de 38 % R 14 R 16 R 15 R 24 R 25 R 21 Arrêt d exploitation 10

11 DIMINUTION DE LA CAPACITE DE STOCKAGE (perspective) La capacité de stockage est dimensionnée en fonction : du stock outil (consommations courantes) des stocks à entretenir (stocks stratégiques et stocks crise) du «creux» nécessaire : aux remises (opération consistant à reprendre le combustible et le carburant des navires) à la reprise des produits stockés à bord du pétrolier p ravitailleur à la réception r des approvisionnements (volume unitaire) des délais d d approvisionnementd Une diminution de la capacité de stockage du dépôt d de Maison Blanche, notamment par l abandon l des réservoirs r R24 et R25 (1), n est n pas à ce jour envisageable. (1) Ces deux réservoirs r constituent à eux deux plus du tiers de la capacité de stockage de ce dépôt. 11

12 Les produits pétroliers stockés au dépôt de Maison Blanche sont le gazole de navigation F-76 et le carburéacteur haut point d éclair F-44. INFLAMMABILITE/EXPLOSIVITE Ces deux produits ont un point d éd éclair minimum de 60 C. A température ambiante, ils n én émettent donc pas de vapeurs susceptibles de générer g une atmosphère inflammable ou explosive. Le carburéacteur acteur haut point d éd éclair correspond à une exigence spécifique à la Marine pour la sécurits curité de ses navires. SUBSTITUTION DANGEROSITE DES PRODUITS STOCKES Ces deux produits correspondent au besoin fonctionnel de la Marine. Il n existe pas de produits de substitution. 12

13 AMELIORATION DE LA SECURITE mise à l arrêt des installations du Portzic (seuls 24 m3 sont stockés) s) mise en place du système de gestion de la sécurits curité (SGS) mise en place de niveaux «haut» et «très s haut» (débordement) étanchement des cuvettes de rétention r (débordement) mise en place d éd évents de secours sur les réservoirs r (montée e en pression lente) et d arrêted arrête-flamme sur les évents mise en place de couronnes de refroidissement, de boîtes à mousse dans les réservoirs r et de déversoirs d à mousse dans les cuvettes de rétention r (feu) suppression de la ligne aérienne a de 63 KV traversant le dépôt. d 13

14 Dépôt de la Maison Blanche - Alarmes de niveaux «Haut» et «Très haut» - R 5 R4 Alarmes de niveaux «Haut» et «Très haut» R 16 R 14 R 15 Tous les réservoirs sont équipés. R 24 R 25 R 21 14

15 Dépôt de la Maison Blanche - Etanchement des cuvettes de rétention - R 5 R4 Etanchement des cuvettes de rétention R 16 R 14 R 24 R 25 R 21 R 15 L étanchéité des cuvettes de rétention de l ensemble des réservoirs est réalisée. 15

16 - Etanchement des encuvements - 16

17 - Etanchement des encuvements - 17

18 Dépôt de la Maison Blanche - Les évents de secours - R4 Tous les réservoirs aériens sont équipés. R 5 Réservoirs sous dôme béton non concernés. R 16 R 14 R 15 R1, R2 et R3 équipés suite RETEX sur déformation R2. R 24 R 25 R 21 18

19 - Events de secours - 19

20 Dépôt de la Maison Blanche - Couronnes de refroidissement et boîte à mousse- R 14 R 5 R4 Les réservoirs aériens (R14, R15, R16, R21et R24) sont équipés de : boîtes à mousse déversoirs à cuvette de couronne de refroidissement. R 16 R 24 R 25 R 21 R 15 Les réservoirs sous dôme (R4 et R5) ou en cavité souterraine (R1, R2 et R3) sont équipés de : boîtes à mousse déversoirs à mousse 20

21 - Couronne de refroidissement et boîtes à mousse - 21

22 - Boîtes à mousse dans les encuvements - 22

23 Le manifold de commande 23

24 Dépôt de la Maison Blanche - Suppression ligne électrique aérienne 63 KV - R4 R 5 Travaux achevés depuis R 14 R 16 R 15 R 24 R 25 R 21 24

25 CONCLUSION Le dépôt d de Maison Blanche dispose : d une capacité de stockage réduite r au nécessairen de produits pétroliers p au point d éd éclair élevé d un système de gestion de la sécurits curité (SGS) actif de moyens incendie importants et d un d POI de barrières res de prévention et de protection qui concourent à sa sécurits curité. 25

SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ

SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ Février 2009 Situation Géographique S.A.R.A. 2 Situation Géographique S.A.R.A. 3 Historique et Activité du site La Raffinerie des

Plus en détail

Processus PPRT 2015. Dépôt ESSO Toulouse

Processus PPRT 2015. Dépôt ESSO Toulouse Processus PPRT 2015 Dépôt ESSO Toulouse Julien Stern Responsable Dépôt ESSO Réunion publique 5 octobre 2015 1 Le Dépôt ESSO Site créé en 1963 Propriété de ESSO SAF (100%), opéré par des salariés ESSO SAF,

Plus en détail

Stockages Serpaize et Villette de Vienne

Stockages Serpaize et Villette de Vienne Stockages Serpaize et Villette de Vienne Serpaize : Au cœur d un réseau souterrain de pipelines relié à : La raffinerie de Feyzin Au pipe OTAN à Oytier Stocker les produits intermédiaires en provenance

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

25/11/2010. La nouvelle réglementation des distributeurs de carburants. Réunion d information. Sommaire. 1 Nouvelle rubrique ICPE

25/11/2010. La nouvelle réglementation des distributeurs de carburants. Réunion d information. Sommaire. 1 Nouvelle rubrique ICPE La nouvelle réglementation des installations de distribution de carburants & les aides financières du CPDC Véronique Poutas Responsable Environnement pour les 2 CCI de l Aude Pierre Vicart Secrétaire Général

Plus en détail

Stockage et distribution de Liquides inflammables

Stockage et distribution de Liquides inflammables Contrôles périodiques des installations soumises à DC Stockage et distribution de Liquides inflammables 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des textes réglementaires

Plus en détail

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Comité Local d Information et de Concertation du 20 Novembre 2012 DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Bilan annuel de l exploitant 1 PRESENTATION GENERALE DU DEPOT Acheté en 1968 et successivement agrandi

Plus en détail

Bilan 2011 Lubrizol Usine de Rouen Actions 2011 réalisées pour la prévention des risques industriels majeurs Actions Impact Coût en Prévention sécurité (amont du nœud papillon) : - Mise en place d un automate

Plus en détail

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011 Présentation CLIC Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence Valence 8 décembre 2011 Coordonnateur HSEQ Logistique : Yves BLANC Vue aérienne du dépôt pétrolier de Valence Plan

Plus en détail

Volume cumulé d au moins 3.000 litres

Volume cumulé d au moins 3.000 litres Volume cumulé d au moins 3.000 litres La réglementation sur les hydrocarbures présentée dans ce chapitre concerne les installations de distribution d hydrocarbures destinés à l alimentation d un parc de

Plus en détail

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2012 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES

SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES 1234 Avenue du Vignau 40 000 Mont de Marsan Tel : 05 58 05 54 30 Hélioparc Pau-Pyrénées 2

Plus en détail

industriels majeurs. Que faire en cas d accident?

industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Vous habitez dans une zone à risques à conserver! industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Etablissement concerné : Groupement Pétrolier de Haute-Savoie /////////////////////////////// Préfecture

Plus en détail

Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant) Belgique

Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant) Belgique Ministère chargé de l environnement /DPPR / SEI / BARPI -IMPEL N 26981 et 26982 Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant)

Plus en détail

Atelier Stockages d hydrocarbures : Mazout, carburant, huiles Quelles conditions respecter? Liège Mardi 27 novembre 2012

Atelier Stockages d hydrocarbures : Mazout, carburant, huiles Quelles conditions respecter? Liège Mardi 27 novembre 2012 Atelier Stockages d hydrocarbures : Mazout, carburant, huiles Quelles conditions respecter? Liège Mardi 27 novembre Introduction Service Environnement de l UCM Missions d information et de sensibilisation

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 Stockage de liquides inflammables Installations non classées pour la protection de l environnement Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

CONSEIL TECHNIQUE STOCKAGE VRAC LIQUIDE UN-1202

CONSEIL TECHNIQUE STOCKAGE VRAC LIQUIDE UN-1202 CONSEIL TECHNIQUE STOCKAGE VRAC LIQUIDE UN-1202 ETIENNE THIERRY CONSEILLER EN PREVENTION DOSSIER SEVESO CONSEILLER EN ENVIRONEMENT CONSEILLER ADR/RID-ADN/IMDG OMI IBC PFSO EXPERT JAUGEUR (Liquide & Solide)

Plus en détail

- Montervilly Mairie de Beignon 11 avril 2013

- Montervilly Mairie de Beignon 11 avril 2013 Réunion Publique PPRT Coëtquidan - Montervilly Mairie de Beignon 11 avril 2013 Présentation de l Etablissement Principal Munitions Bretagne IC1ETA Jean-Yves GOUZIEN Directeur de l EP Mu Bretagne Le SIMu

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 INSTRUCTION N 3543/DEF/DCSEA/CAB fixant l'organisation et les attributions

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan 1 Sommaire Présentation du dépôt et situation Activité Moyens de Prévention / Protection Mesures organisationnels

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Leader européen indépendant dans le stockage de produits liquides

DOSSIER DE PRESSE. Leader européen indépendant dans le stockage de produits liquides DOSSIER DE PRESSE Leader européen indépendant dans le stockage de produits liquides 2013 Rubis Terminal Leader européen indépendant dans le stockage de produits liquides Créé en 1877, RUBIS TERMINAL, filiale

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

AVIS. Demande de permis unique pour le stockage et la distribution de mazout de chauffage et de diesel routier chez TAHON s.a. à BRUNEHAUT.

AVIS. Demande de permis unique pour le stockage et la distribution de mazout de chauffage et de diesel routier chez TAHON s.a. à BRUNEHAUT. AVIS Réf. : CWEDD/08/AV.1520 Liège, le 22 septembre 2008 Objet : Demande de permis unique pour le stockage et la distribution de mazout de chauffage et de diesel routier chez TAHON s.a. à BRUNEHAUT Avis

Plus en détail

Les Hommes de proximité

Les Hommes de proximité Les Hommes de proximité 1 SOMMAIRE 1) Présentation du SM-HSE de St Gilles 2) Impact sur l environnement en 2006 3) Suivi des indicateurs HSE : - Suivi des objectifs - Planning de suivi des EIPS - Suivi

Plus en détail

Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE

Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE Réglementation applicable aux liquides inflammables dans les ICPE 15 septembre 2015 Sylvain BRETON - Pierre-Yves GESLOT MEDDE Direction Générale de la Prévention des Risques Bureau des Risques technologiques

Plus en détail

PERMIS D ENVIRONNEMENT CONDITIONS INTEGRALES RESERVOIRS EXISTANTS RGPT

PERMIS D ENVIRONNEMENT CONDITIONS INTEGRALES RESERVOIRS EXISTANTS RGPT LE STOCKAGE DE MAZOUT EN WALLONIE REGLEMENTATION EN VIGUEUR PERMIS D ENVIRONNEMENT CONDITIONS INTEGRALES RESERVOIRS EXISTANTS RGPT? MINISTERE DE LA REGION WALLONNE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES

Plus en détail

Extinction. Choisissez votre système d extinction. Qu'est-ce qu'un système d extinction? Les principes du feu

Extinction. Choisissez votre système d extinction. Qu'est-ce qu'un système d extinction? Les principes du feu Extinction Choisissez votre système d extinction Qu'est-ce qu'un système d extinction? Dans un système de protection incendie, il ne suffit pas de détecter et de mettre en sécurité. Il est souvent nécessaire

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

TABLE DES MATIERES 2. EXIGENCES TECHNIQUES...4 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS...5 4. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES...6. Page 1 sur 6

TABLE DES MATIERES 2. EXIGENCES TECHNIQUES...4 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS...5 4. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES...6. Page 1 sur 6 TABLE DES MATIERES 1. PRESENTATION TECHNIQUE DU DISPOSITIF...2 1.1 Cuvettes de rétention - Principe de fonctionnement...2 1.2 Confinement des eaux d incendie - Principe de fonctionnement...2 2. EXIGENCES

Plus en détail

PARTIE A PRESENTATION GENERALE DU DOSSIER

PARTIE A PRESENTATION GENERALE DU DOSSIER Dossier d'autorisation d'exploiter du dépôt pétrolier de Saint-Baussant Parc A PARTIE A PRESENTATION GENERALE DU DOSSIER SFDM Saint-Baussant Dépôt A Dossier de Demande d Autorisation d Exploiter Partie

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2009

BILAN D ACTIVITES 2009 BILAN D ACTIVITES 2009 SOMMAIRE 1) Glossaire 2) Généralités Activités Faits marquants de l année 2009 3) Risques liés aux installations 4) La prévention des risques Systèmes de management Gestion des Entreprises

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60)

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60) DE L'ETUDE DES DANGERS BONDUELLE CONSERVE Russy-Bémont (60) 1 Environnement et voisinage... 2 2 Potentiels de dangers... 3 3 Evaluation des risques... 4 4 Evaluation des effets des scénarios retenus...

Plus en détail

Chaufferie CPCU de Vaugirard

Chaufferie CPCU de Vaugirard Expéditeur : Bureau Veritas - Service Risques Industriels Immeuble "Le Guillaumet" 60 avenue Charles de Gaulle 92046 Paris La-Défense Destinataire : CPCU - Site de Vaugirard Mikael GUILLOT 25 Rue Georges

Plus en détail

Ateliers UCM Environnement. Stockage de : mazout, carburants, huiles usées... Quelles conditions respecter?

Ateliers UCM Environnement. Stockage de : mazout, carburants, huiles usées... Quelles conditions respecter? Ateliers UCM Environnement Stockage de : mazout, carburants, huiles usées... Quelles conditions respecter? Liège Verviers 2011 Atelier donné par V. Meeùs INTRODUCTION UCM environnement = réservé à tous

Plus en détail

PARTIE D - Etude de dangers Résumé non-technique. SCAPA Site de VALENCE (26)

PARTIE D - Etude de dangers Résumé non-technique. SCAPA Site de VALENCE (26) Référence : R-MV-1210-1b Date : 23/12/2013 Dossier de Demande d Autorisation d Exploiter PARTIE D - Résumé non-technique SCAPA Site de VALENCE (26) Allée B. PALISSY Version (date) Rédactrice Vérificatrice/

Plus en détail

Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015. Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET

Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015. Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015 Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET Agenda Le Gaz Naturel Liquide Où trouve-t-on du GNL? Les phénomènes dangereux du GNL Moyens d extinction film

Plus en détail

L expertise infrastructure pétrolière du SEA LE DOSSIER

L expertise infrastructure pétrolière du SEA LE DOSSIER L expertise infrastructure pétrolière du SEA LE DOSSIER Unique opérateur pétrolier des armées, le SEA exploitera, à l horizon 2014, 40 dépôts en métropole dont 7 Seveso seuil haut et 16 Seveso seuil bas.

Plus en détail

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui EXPLOITANT : REFERENTIEL : PLATEFORME : Loi N 2013/010 du 24/07/2013 ; Arrêté N 1545/MINT ; Arrêté N 1538/MINT Annexe 14 volume 1 de l OACI, section 9.2 ; Doc 9137 partie 1, PANS AGA. VERIFIE PAR : PERIODE

Plus en détail

Stockage de produits chimiques

Stockage de produits chimiques Conseils prévention Santé au travail Crée le 28/04/2011 par VK Mise à jour 28/04/2011 par VK Stockage de produits chimiques 1 Risques liés au stockage de produits chimiques...2 2 Règles générales...2 3

Plus en détail

Les Systèmes détection et extinction incendie RIA, désenfumage

Les Systèmes détection et extinction incendie RIA, désenfumage Les Systèmes détection et extinction incendie RIA, désenfumage Une approche globale de vos risques. Réglementation - Sécurite dans les établissements recevant du public (ERP) - Sécurité dans les immeubles

Plus en détail

LES RÉSERVOIRS À MAZOUT EN WALLONIE Ensemble, évitons les catastrophes

LES RÉSERVOIRS À MAZOUT EN WALLONIE Ensemble, évitons les catastrophes Service public de Wallonie LES RÉSERVOIRS À MAZOUT EN WALLONIE Ensemble, évitons les catastrophes BONNES PRATIQUES Environnement Le stockage de mazout en wallonie - Réglementation en vigueur REMARQUE Cette

Plus en détail

Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour. Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe

Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour. Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe 8 juillet 2015 Table des matières Qui sommes-nous Le projet

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station.

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station. FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Station de Service Codification NAA : GG 52 49 Codification ONS : 52 48 Codification CNRC : 604 611 Inscription de l activité : CNRC Type d autorisation

Plus en détail

Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins)

Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins) Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins) Plan joint: - Masse VRD Toitures au 1/300 : 13057-APS n 3

Plus en détail

Sécurité incendie - Techniques de sécurité incendie

Sécurité incendie - Techniques de sécurité incendie Sécurité incendie - Techniques de sécurité incendie CEN/TR 15276-1 Installations fixes de lutte contre l'incendie - Systèmes d'extinction à aérosol - Partie 1 : Exigences et méthodes d'essais pour les

Plus en détail

Annexe 1. Classes de propreté

Annexe 1. Classes de propreté Annexes Sommaire Annexe 1. Classes de propreté... 3 Annexe 2. Propositions du parking... 4 Annexe 3. Maintenance... 6 Annexe 4. Résumé de l ancien guide maintenance... 9 Annexe 5. Préparation des documents

Plus en détail

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES 1/5 SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES PARTIE A: Inventaire des risques et des mesures de prévention existantes 1. Données de l entreprise Nom : Adresse : Téléphone:

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ CLIC - SARA / 06 Mai 2009 SOMMAIRE Historique Activité Situation géographique Politique de Prévention des Accidents Majeurs Bilan du Système de Gestion de la Sécurité Compte-rendu des évènements Exercices

Plus en détail

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers Eras Metal Calais / Note d information du Préfet / Présentation des modifications SCDC- Bissy Résumé non technique de l étude de dangers Réf. Entime 3302-006-007 / Rév. A /16.07.2013 DOC. ICPE / 2211-006-008

Plus en détail

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection)

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection) LOI DU 10 JUIN 1999 RELATIVE AUX ETABLISSEMENTS CLASSES FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2 (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres

Plus en détail

Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière

Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière L état d avancement des travaux au 20 juin 2011 Le véhicule électrique, une des priorités de la politique de

Plus en détail

Présentation du stockage souterrain de gaz naturel d ETREZ

Présentation du stockage souterrain de gaz naturel d ETREZ Présentation du stockage souterrain de gaz naturel d ETREZ 01 Storengy, une société de GDF SUEZ Présentation du site de stockage d Etrez 2 ZOOM SUR LA BRANCHE INFRASTRUCTURES GDF SUEZ Branche Infrastructures

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45

AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247. Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 AUDIT ÉNERGÉTIQUE EN 16247 Nour DIAB nour.diab@afnor.org 01.41.62.80.25 06.07.66.03.45 Une méthodologie pour des audits énergétiques de qualité dans des secteurs spécifiques Une norme en 5 parties EN 16247-1

Plus en détail

Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013. DREAL Poitou-Charentes

Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013. DREAL Poitou-Charentes Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013 DREAL Poitou-Charentes 1. Réglementation ICPE stockage d'explosifs Artifices de divertissement : explosifs Rubrique

Plus en détail

Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés

Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Marie-Michelle Modéry Environnement Canada Séance d information fédérale sur la réglementation environnementale 10

Plus en détail

A - OBJET DU DOCUMENT

A - OBJET DU DOCUMENT A OBJET DU DOSSIER Installations Classées pour la Protection de l Environnement DOSSIER D ENREGISTREMENT ET DE DECLARATION A - OBJET DU DOCUMENT Référence 065 06 13 00002 / SCI SAINT ROMAN MENTON Page

Plus en détail

Terminal d approvisionnement de carburant aéroportuaire à Montréal

Terminal d approvisionnement de carburant aéroportuaire à Montréal Terminal d approvisionnement de carburant aéroportuaire à Montréal Un projet stratégique pour la fiabilité et la sécurité de l approvisionnement de nos aéroports Le 9 juillet 2015 Portes ouvertes 1 Deuxième

Plus en détail

L équipement de sécurité des navires de plaisance

L équipement de sécurité des navires de plaisance Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer Décembre 2014 L équipement de sécurité des navires de plaisance La division 240 est applicable à tous les navires de plaisance à usage

Plus en détail

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 Présentation Générale du dépôt Présentation des Installations et Activités du dépôt Actions réalisées et Coûts associés

Plus en détail

Réaménagement de la soute à produits chimiques

Réaménagement de la soute à produits chimiques Réaménagement de la soute à produits chimiques CAHIER DES CHARGES Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement public à caractère Scientifique et Technologique 28 rue

Plus en détail

Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014

Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014 Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014 CLIC: Comité Local d Information et de Concertation CSS: Commission de Suivi de Site Sommaire Investissements liés à la prévention

Plus en détail

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues du 1 PPRT D'EURENCO à Sorgues Périmètre d'étude Le PPRT d'eurenco a été prescrit par arrêté interdépartemental

Plus en détail

Présentation des scénarios d accidents

Présentation des scénarios d accidents Présentation des scénarios d accidents Dont les effets sortent des limites des sites Réunion POA du 25 avril 2013 SFDM La Ferté-Alais Parcs A et B - Réunion POA du 25 avril 2013-1 Qu est-ce qu un dépôt

Plus en détail

INSTALLATION MAINTENANCE COMMERCIALISATION

INSTALLATION MAINTENANCE COMMERCIALISATION INSTALLATION MAINTENANCE COMMERCIALISATION Distributeur exclusif www.cit.dz CIT, compagnie d instrumentation technologique créée en 2008, est une société qui œuvre dans le domaine du développement des

Plus en détail

Nom commercial: S-U-CIRE EN PERLES, bleue. Fiche de données de sécurité CE, 5 pages (selon 91/155/CEE) No. 6155 Date d impression: 12/98 Revue le:

Nom commercial: S-U-CIRE EN PERLES, bleue. Fiche de données de sécurité CE, 5 pages (selon 91/155/CEE) No. 6155 Date d impression: 12/98 Revue le: Eberhard-Finckh-Straße Nom commercial: 39 D-89075 Ulm (Donau) Allemagne S-U-CIRE EN PERLES, bleue Fiche de données de sécurité CE, 5 pages (selon 91/155/CEE) No. 6155 Date d impression: 12/98 Revue le:

Plus en détail

VI Comité du règlement de visite. MISSIONS PRINCIPALES DU COMITE RV : Sécurité technique des bateaux, construction et équipement des bâtiments

VI Comité du règlement de visite. MISSIONS PRINCIPALES DU COMITE RV : Sécurité technique des bateaux, construction et équipement des bâtiments 22 VI Comité du règlement de visite MISSIONS PRINCIPALES DU COMITE RV : Sécurité technique des bateaux, construction et équipement des bâtiments VI141 Clarification modernisation des exigences relatives

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE

LA REGLEMENTATION INCENDIE LA REGLEMENTATION INCENDIE SOMMAIRE 1/ Les objectifs de la règlementation incendie 2/ Les grandes familles de construction soumises à la règlementation incendie 3/ La règlementation incendie en bref 4/

Plus en détail

STOCKAGE DE PRODUITS INFLAMMABLES

STOCKAGE DE PRODUITS INFLAMMABLES R.D. 379/2001 RÈGLEMENT DU STOCKAGE DE PRODUITS CHIMI- QUES Règlement de stockage de produits chimiques et instructions techniques complémentaires dirigées aux produits spécifiques ou à leurs catégories.

Plus en détail

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours ADDITIF Juin 2012 REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours Harmonisation de la qualité des câbles d une installation Propriétés

Plus en détail

M.I.D.I. bobinage 66 rue du Soufre 34110 FRONTIGNAN FRANCE

M.I.D.I. bobinage 66 rue du Soufre 34110 FRONTIGNAN FRANCE QUALITE COMPACTE FIABILITE LEGERE EFFICACITE PUISSANTE M.I.D.I. bobinage 66 rue du Soufre 34110 FRONTIGNAN FRANCE TEL. + 33 (0)4 67.48.17.15 - FAX. +33 (0)4 67.48.17.21 E-mail. : info@midibobinage.fr -

Plus en détail

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS Port départemental de Dahouët PLAN DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT DES DECHETS DU PORT DE PÊCHE Etabli conformément à la directive 2000/59/CE et approuvé par le Conseil Portuaire de Dahouët en date du 27

Plus en détail

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie Public : Homme du rang des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l armée de terre, des pompiers militaires

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ASA/LF/BOURGOIS/GUILLAC/EDD/2013.372 Déchetterie de GUILLAC (56) Résumé page 1 PRESENTATION DU SITE La déchetterie de Guillac est localisée sur le territoire

Plus en détail

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ENERGIES FLUIDES Sommaire: - Réglementation sur les chaudières: Décret 2009-648 - Installations soumises à déclaration et autorisation ICPE 2910 - Equipements sous

Plus en détail

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A 1 Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour entrepôts 1510-A P. CASTEL Service Prévention Risques Risques Industriels Accidentels 2 Programme Généralités réglementaires sur la maîtrise de l

Plus en détail

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB..

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Les ballons d eau chaude électriques à circuit fermé HAJDU sont créés pour fournir de l eau chaude

Plus en détail

La note d information opérationnelle (N.I.O.) sur le risque Hydrogène : genèse & intérêt

La note d information opérationnelle (N.I.O.) sur le risque Hydrogène : genèse & intérêt FOCUS La note d information opérationnelle (N.I.O.) sur le risque Hydrogène : genèse & intérêt Par le Commandant Arnaud ANSELLE, EMIZ Sud-Est, Chef de la division Opération et gestion de crises et le Commandant

Plus en détail

Présentation de l entreprisel. Illustration du guide SOBANE Risques électriques. Type d activitd. activités. Entreprise secteur métalliquem

Présentation de l entreprisel. Illustration du guide SOBANE Risques électriques. Type d activitd. activités. Entreprise secteur métalliquem Présentation de l entreprisel Illustration du guide SOBNE Risques électriques Dominique dant Conseiller en Prévention Entreprise secteur métalliquem Construction métalliquem Portillons non gardiennés s

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DES TEXTES RELATIFS AUX INSTALLATIONS DE STOCKAGE ET DE CHARGEMENT/DECHARGEMENT DE LIQUIDES INFLAMMABLES. Version octobre 2013

GUIDE DE LECTURE DES TEXTES RELATIFS AUX INSTALLATIONS DE STOCKAGE ET DE CHARGEMENT/DECHARGEMENT DE LIQUIDES INFLAMMABLES. Version octobre 2013 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE GUIDE DE LECTURE DES TEXTES RELATIFS AUX INSTALLATIONS DE STOCKAGE ET DE CHARGEMENT/DECHARGEMENT DE LIQUIDES INFLAMMABLES Version octobre

Plus en détail

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES INERIS, 3 Juin 2014, Paris 1 CONTEXTE Objectif des études de vulnérabilité

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

Dépôt d'hydrocarbures de la Maison Blanche

Dépôt d'hydrocarbures de la Maison Blanche PRÉFET DU FINISTÈRE CABINET DU PRÉFET SERVICE INTERMINISTÉRIEL DE LA DÉFENSE ET DE LA PROTECTION CIVILE PLAN PARTICULIER D'INTERVENTION Dépôt d'hydrocarbures de la Maison Blanche BREST Approuvé par arrêté

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Pat de la Vatine BP 108 76134 MONT SAINT AIGNAN PROJET : EXTENSION D UN SITE DE STOCKAGE DE CEREALES ET OLEOPROTEAGINEUX ET D APPROVISIONNEMENT D541 «Le Chemin sec» 60360 DOMELIERS RESUME NON TECHNIQUE

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25.

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. V2 La société VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE (VPNN) est autorisée

Plus en détail

Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL

Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL Les entrepôts couverts relèvent actuellement de la nomenclature

Plus en détail

Les USV Limites métrologiques et technologiques

Les USV Limites métrologiques et technologiques Drones de surface USV / ASC Les USV Limites métrologiques et technologiques 1 Mobesens (projet européen FP7 call 2 - ICT) Une réponse à un triple besoin : Pression sociétale de plus en plus forte, Suivi

Plus en détail

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Respecter les conditions de stockage ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos

Plus en détail

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Sommaire Généralités sur la certification des aérodromes Référentiels Exigences

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

La prévention des risques assurés. 13 septembre 2012

La prévention des risques assurés. 13 septembre 2012 1 La prévention des risques assurés 13 septembre 2012 2 Sinistralité. Risques assurés Différentes sources de sinistres : Mesures de prévention et de protection Quel soutien peut apporter Groupama Sinistralité

Plus en détail

ANNEXE 240-A.4 (Arrêté du 05/07/12) REGISTRE DE VERIFICATION SPECIALE

ANNEXE 240-A.4 (Arrêté du 05/07/12) REGISTRE DE VERIFICATION SPECIALE Nom du navire Immatriculation Propriétaire (cachet de l'organisme) ANNEXE 240-A.4 (Arrêté du 05/07/12) REGISTRE DE VERIFICATION SPECIALE Activité Formation Location Armement Basique Côtier Hauturier La

Plus en détail

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé éée e en 1963 1976 : achat de Transports Trainpo 1979 :Construction des premiers entrepôts 3000 m2 1979 à 1988 : Construction de 18000 m2

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ABATTOIRS DECOUPE DE VIANDES

QUESTIONNAIRE ABATTOIRS DECOUPE DE VIANDES QUESTIONNAIRE ABATTOIRS DECOUPE DE VIANDES Collectivité : Communauté de communes du Volvestre Désignation du risque concerné : Atelier de découpe et de salaison de viandes Valeur du bâtiment concerné (avec

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE

LA SECURITE INCENDIE LA SECURITE INCENDIE Prévention et Réglementation Béatrice Kissien-Schmit Inspectrice du travail Formatrice INTEFP Mai 2013 Formation des membres du CHSCT 1 PLAN PREVENTION Objectifs Mesures de prévention

Plus en détail